Colruyt industrialise sa gestion des risques avec MEGA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Colruyt industrialise sa gestion des risques avec MEGA"

Transcription

1 industrialise sa gestion des risques avec MEGA Principaux objectifs Industrialiser l évaluation, le suivi et le contrôle des risques opérationnels. Disposer d un référentiel unique d informations fiables, cohérentes et aisément disponibles. Renforcer la sensibilisation aux risques et responsabiliser les équipes. Optimiser les processus de gestion des risques et en réduire les coûts. À propos de est une enseigne reconnue du commerce de détail. Le Groupe, qui existe depuis 1925, exerce des activités de distribution alimentaire et non alimentaire en Belgique, en France et au Luxembourg. Parmi les supermarchés de proximité de l entreprise figurent les magasins, Okay et Bio-Planet. Le Groupe fournit également des produits alimentaires aux hôpitaux, aux restaurants d entreprise et aux entreprises de restauration, vend du carburant avec DATS24 et propose des solutions d impression et de gestion de documents via Symeta. Le Groupe emploie plus de personnes et réalise un chiffre d affaires annuel de plus de 7,8 milliards d euros. Le Groupe, qui détient en Europe occidentale près de 900 supermarchés de proximité, a lancé un plan ambitieux et novateur visant à mieux identifier et gérer ses risques. Les outils bureautiques ayant montré leurs limites face à un programme de gestion des risques d envergure, s est tourné vers MEGA et son offre de Gouvernance, Risques et Conformité (GRC), pour renforcer sa capacité d évaluation, de suivi et de contrôle des risques. Une industrialisation de la gestion des risques nécessaire face à la croissance Le groupe est en constante progression, à la fois par sa croissance et par le développement de nouvelles activités. L augmentation du nombre de collaborateurs, conséquence de cet essor, a rendu indispensable le stockage des principales informations liées aux risques dans un référentiel unique. L équipe de gestion des risques a donc recommandé de changer d approche et le groupe a défini pour son nouveau programme de gestion des risques (ERM Enterprise Risk Management) les grands objectifs suivants : préserver l entreprise des risques inutiles, veiller à ce que l information sur les risques soit actualisée et aisément disponible, éviter que la gestion des données sur les risques ne devienne trop lourde et trop coûteuse. Pour atteindre ces objectifs, a décidé de mettre en œuvre un programme de gestion des risques systématique et standardisé, en commençant par ses activités en Belgique et en France. Des outils bureautiques insuffisants pour une gestion des risques efficace a toujours été attentif à la gestion des risques, mais gérait cette activité à l aide des outils bureautiques disponibles. Excel 1

2 Le recours aux outils bureautiques pour gérer les informations sur les risques n assurait pas une sécurité et une traçabilité suffisantes pour les plus de risques et 150 types de risques rencontrés par l entreprise. Hilde Van Soom, était en effet largement utilisé dans le secteur de l industrie comme premier outil de stockage des informations dans le cadre d un programme GRC (Gouvernance, Risques, Conformité). L approche GRC gagnant en maturité, le groupe a alors constaté qu il avait besoin d une autre méthode et de meilleurs outils pour collecter, évaluer et gérer les risques et a cherché une solution logicielle automatisée plus sophistiquée, plus fiable et offrant plus de fonctionnalités. Définition d une nouvelle approche de gestion des risques L équipe a commencé par définir une nouvelle approche pour la gestion de ses risques, avec comme fil rouge obtenir une meilleure visibilité quant aux principaux risques auxquels l entreprise est confrontée. souhaitait un programme qui sensibilise et responsabilise les collaborateurs aux risques à tous les niveaux de l organisation. L équipe a ainsi élaboré un plan s appuyant sur la méthodologie ERM reconnue issue du référentiel intégré de contrôle interne COSO II. Le groupe entendait mettre en œuvre un programme complet prenant en charge : l identification des risques, leur évaluation, les réponses et actions à mettre en place, le contrôle. Les méthodes employées précédemment ne permettaient de traiter que les deux premières étapes et n autorisaient pas de transférer la propriété d un risque au responsable métier, ce qui est pourtant indispensable à la réussite du programme. Recherche d une solution de gestion des risques s est donc mis en quête d une solution de gestion des risques capable de restituer des informations complexes et qui puisse s adapter à ses besoins spécifiques. Le groupe a défini un certain nombre de critères pour cette solution ERM : facile d utilisation, permettant de s adapter aux processus ERM de la société, contenant un référentiel des 2

3 Il était très important de gagner le soutien et l adhésion des collaborateurs de l entreprise, plutôt que de laisser un petit nombre de responsables imposer un programme de gestion des risques depuis leur tour d ivoire. risques, fournissant des processus de workflow pour le suivi de contrôle des risques ainsi que des rapports complets et détaillés et compatibles avec l environnement informatique de. La solution devait également permettre un travail collaboratif avec des fonctionnalités concernant les problèmes de confidentialité, les utilisateurs multiples, la responsabilité des propriétaires de risques, mais aussi la gestion de versions notamment. Partant des solutions reconnues par les analystes, en particulier Forrester Research et Gartner, Inc., a lancé un processus de sélection exigeant pour trouver la solution la plus efficace du marché. Par ailleurs, l équipe informatique de utilisait déjà MEGA pour la gestion de ses processus IT. L équipe de gestion des risques a été très intéressée par l approche intégrée de MEGA qui associe les pratiques de la GRC et de l architecture d entreprise, rendant cette solution idéale pour les sociétés ayant des besoins dans ces deux domaines. À l issue du processus d évaluation, la solution ERM de MEGA a été retenue, celle-ci remplissant tous les critères requis et étant compatible avec les programmes informatiques déjà en place dans l entreprise. La mise en œuvre du projet par Phase 1 : analyse métier Des ateliers de travail ont été organisés pour : établir une vue d ensemble détaillée du processus de gestion des risques existant chez, analyser la convergence entre les besoins métier et les fonctionnalités standards et meilleures pratiques d ERM intégrées à la solution de MEGA, étudier les workflows (notamment risques, plans d action, indicateurs et campagnes d évaluation). Ces ateliers ont permis de définir des profils d utilisateur pour les 3 gestionnaires de risques, les 20 coordinateurs de risques qui évaluent et valident les risques, et les 200 responsables de risques sur le terrain. Phase 2 : configuration et migration des données Une fois les spécifications validées par, les consultants de MEGA ont configuré de l application. En parallèle, les gestionnaires de risques de ont préparé les fichiers de 3

4 voulions une solution qui réponde Nous à nos multiples exigences, que nous puissions déployer à l échelle de toute l entreprise et dont les propriétaires de risques puissent se servir pour maintenir et actualiser les informations liées aux risques pour leur propre usage. reprise de données en collaboration avec MEGA, afin de transférer toutes les données de risques existantes, stockées auparavant dans les outils bureautiques, vers l application MEGA. Phase 3 : validation et essais Après la migration de l ensemble des données, l application a été testée et validée par la Direction des risques sur un périmètre pilote. Les résultats étaient visualisables sous forme de rapports et de tableaux de bord, donnant ainsi un meilleur aperçu des décisions requises à l avenir. Phase 4 : formation des utilisateurs finaux Des formations sur l utilisation de la solution MEGA ont été organisées, spécialement conçues pour faciliter la mise en œuvre efficace du programme ERM. Phase 5 : déploiement L entreprise a divisé les activités du groupe en 25 sections. Pour chacune d elles, il s agissait de parcourir les quatre étapes du processus, ce qui a duré entre six et neuf mois par section. Les trois membres de l équipe de gestion des risques de ont initié les travaux dans chaque section, plusieurs étant traitées en parallèle. À mesure de l avancée du programme, les deux premières étapes de l identification des risques, puis de leur évaluation, ont été menées à bien pour la plupart des sections. L étape des réponses et actions à mettre en oeuvre a également été réalisée pour de nombreuses sections, qui en sont actuellement à la phase de suivi. L équipe de gestion des risques présente un rapport au comité exécutif et au conseil d administration tous les trimestres. Peu après le lancement du programme, les demandes d analyse des risques liées aux projets opérationnels du groupe ont commencé à affluer, témoignant de la sensibilisation aux risques déjà obtenue dans l entreprise. MEGA, un atout précieux pour le programme ERM Avant que l entreprise n adopte cette démarche systématique, chaque activité gérait ses risques séparément, sans méthode commune. L équipe peut à présent comparer les risques 4

5 ce programme de cinq ans, nous Durant n avons jamais pris de retard. L outil MEGA a été décisif pour nous aider à respecter notre calendrier. rencontrés dans les différentes activités et prendre de meilleures décisions à la lumière d un contexte historique ou comparatif, gagnant ainsi en efficacité. La solution de gestion des risques de MEGA a ainsi aidé à : définir les attributions et les responsabilités, permettant aux propriétaires des risques d élaborer et de superviser des plans d action, de réaliser des analyses plus complexes et d utiliser des approches différentes, d évaluer et analyser plus efficacement les risques grâce à ses fonctionnalités automatisées et personnalisables, d aller bien au-delà des possibilités qu offraient auparavant les outils bureautiques. Aujourd hui, chaque propriétaire de risques a une vision claire de ses responsabilités en matière de gestion des risques, car la solution de MEGA lui apporte une parfaite connaissance des évaluations et des plans d action. Elle permet aussi aux coordinateurs de risques de produire des rapports de haut niveau, pour toute une activité ou pour la direction. a pu sécuriser ses données et mieux comprendre le processus de gestion des risques grâce aux workflows prédéfinis lui permettant d identifier, d évaluer et de traiter les risques. Informé à la minute près par des tableaux de bord, le groupe peut désormais prendre de meilleures décisions pour gérer les risques ayant un fort taux de probabilité ou susceptibles d avoir des conséquences importantes sur l entreprise. L équipe de a félicité les consultants de MEGA pour leur grande réactivité et l excellence de leurs services. Leur aide a permis à l entreprise de tenir le calendrier qu elle s était fixée et d obtenir un large soutien en interne. MEGA Juillet

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol

Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe Unipol Utilisez Solvabilité II comme une opportunité d amélioration : le projet du groupe A propos du groupe : Gruppo Finanziaro S.p.A. est une holding et une société de services, cotée à la Bourse de Milan.

Plus en détail

Anticipez la demande Une optimisation plus rapide

Anticipez la demande Une optimisation plus rapide Amadeus Hotel Revenue Management System Des solutions pour l hôtellerie Anticipez la demande Une optimisation plus rapide 2 Des solutions pour l hôtellerie Dans la course vers l optimisation des revenus,

Plus en détail

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation

Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation Optimisation des coûts, contrôle des risques et innovation TROUVEZ LE BON ÉQUILIBRE AVEC DES SOLUTIONS LOGICIELLES ET DES PRESTATIONS DE CONSEIL POUR LA GOUVERNANCE OPÉRATIONNELLE PRENEZ UNE LONGUEUR

Plus en détail

Nordea économise 3,5 millions d euros grâce à une gestion optimisée de son portefeuille d applications

Nordea économise 3,5 millions d euros grâce à une gestion optimisée de son portefeuille d applications TEMOIGNAGE CLIENT Nordea économise 3,5 millions d euros grâce à une gestion optimisée de son portefeuille d applications EXEMPLE DE RÉUSSITE Secteur : Services financiers Société : Nordea Bank Effectifs

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques

SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE. Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques SOLUTIONS DE GOUVERNANCE OPERATIONNELLE Servir l excellence opérationnelle des organisations en optimisant les coûts et les risques La qualité d exécution des opérations d une organisation détermine son

Plus en détail

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II LIVRE BLANC SOLVABILITÉ II DE SECONDFLOOR www.secondfloor.com Table des matières 3 Présentation : Pourquoi les rapports

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Programme des droits de cession immobilière

Programme des droits de cession immobilière Chapitre 4 Section 4.06 Ministère des Finances Programme des droits de cession immobilière Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.06 du Rapport annuel 2004 Contexte En vertu

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

1 Présentation de l entreprise

1 Présentation de l entreprise Cette étude de cas permet d illustrer la démarche d architecture d entreprise et d urbanisation présentée dans le cours «Urbanisation des Systèmes d Information et Architecture d entreprise» du Master

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

Skarabee 6 : Full Responsive Design

Skarabee 6 : Full Responsive Design Skarabee 6 : Full Responsive Design Skarabee existe depuis l an 2000 et est active en Belgique, aux Pays-Bas et en France. Mais nous ne restons jamais les bras croisés. Avec la nouvelle version 6, nous

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE 109 rue Yvon Morandat 73000 CHAMBERY MANUEL QUALITE conception et realisations architectecturales conformément à la norme ISO 9001 V 2008 Certifié par: 2007 création

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

NOS TEMOIGNAGES SOUS LE SIGNE DE LA COLLABORATION La culture collaborative, la clé de votre succès

NOS TEMOIGNAGES SOUS LE SIGNE DE LA COLLABORATION La culture collaborative, la clé de votre succès NOS TEMOIGNAGES SOUS LE SIGNE DE LA COLLABORATION La culture collaborative, la clé de votre succès Aareon 2009 page 1 de 7 NOS TEMOIGNAGES CLIENTS SOUS LE SIGNE DE LA COLLABORATION : LA CULTURE COLLABORATIVE,

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur Chapitre 4 Section Ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises 4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur (Suivi des vérifications de l optimisation des

Plus en détail

Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation»

Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation» Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation» Accompagnement des associations actives sur le terrain de la petite enfance et de la lutte contre la pauvreté pour le renforcement des compétences

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

Océ Print Exec Workgroup

Océ Print Exec Workgroup Océ Print Exec Workgroup Informations Logiciel L impression plus intelligente que jamais Logiciel de soumission et de création de travaux via le web Impression rapide de documents de formats différents

Plus en détail

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Secteur FORMATION Etude de cas de retour sur investissement Récapitulatif des résultats Au cours des

Plus en détail

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients we can est un portefeuille de solutions de gestion mûres

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Faits saillants Étant donné que, d après les prévisions, la croissance du trafic aérien doublera au cours des 15 prochaines années, il faut s occuper proactivement

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

Dates. Devenez incubateur de talents!

Dates. Devenez incubateur de talents! Dates Devenez incubateur de talents! Nathalie DUBOIS Jean Pierre ROGER Expert comptable tbl Expertise conseil Commissaire aux comptes Secrétaire Général ECF INTRODUCTION CONSTATS Personne ne saurait aujourd

Plus en détail

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB)

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Vérification des contrôles des rapports financiers

Vérification des contrôles des rapports financiers Vérification des contrôles des rapports financiers DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Février 2012 Western Economic Diversification

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

L'audit informatique au service du contrôle interne

L'audit informatique au service du contrôle interne L'audit informatique au service du contrôle interne Compte-rendu de la Rencontre Autour d un verre du 11 octobre 2010 Conférence de Gina Gullà-Menez rapportée par Martine Otter Gina Gullà-Menez, Directeur

Plus en détail

DE L ENTREPRENEUR À L EXPERT-COMPTABLE

DE L ENTREPRENEUR À L EXPERT-COMPTABLE Exact Online ETUDE DE CAS DE L ENTREPRENEUR À L EXPERT-COMPTABLE www.exactonline.nl 2 EXACT ONLINE CASE STUDY ACCOUNTANCY PARTAGER LES INFORMATIONS POUR GARANTIR LA CROISSANCE Le quotidien est de plus

Plus en détail

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince 29/02/2016 Edito Edito, A l ère sociale et collaborative, les entreprises, pour être compétitives, se doivent de réduire les coûts et les délais, d améliorer

Plus en détail

Le Canada a besoin d ingénieurs

Le Canada a besoin d ingénieurs Le Canada a besoin d ingénieurs 2015 Le Canada a besoin d ingénieurs Document sur la campagne 1 d Ingénieurs Canada Qui est ingénieurs canada? Ingénieurs Canada est l organisme national constitué des 12

Plus en détail

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?)

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Observatoire des Fonctions Publiques Africaines Gouvernement de la République du Bénin VERS UNE ADMINISTRATION ET UNE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et conduite de projet en PME-PMI de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources Pourquoi se poser la question de la formation interne? La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources (personnel, logistique), votre matériel, vos

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

2 pts 4 pts. 4 pts 4 pts 2 pts. 2 pts. 2 pts 1 pt. 30 pts 4 pts 4 pts 4 pts 2.2. 2 pts 3 pts. 3 pts/exp. 3 pts

2 pts 4 pts. 4 pts 4 pts 2 pts. 2 pts. 2 pts 1 pt. 30 pts 4 pts 4 pts 4 pts 2.2. 2 pts 3 pts. 3 pts/exp. 3 pts TERMES DE REFERENCE Recrutement d'un consultant (cabinet) pour la réalisation d un Audit Informatique et d un Schéma Directeur de l Information, puis l élaboration d un cahier de charges en vue de la mise

Plus en détail

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Une meilleure prévention s impose grâce à une analyse des risques Bruxelles, le - Securex, acteur international dans le domaine des services RH, attire

Plus en détail

Faire af faire. avec Hydro-Québec

Faire af faire. avec Hydro-Québec Faire af faire avec Hydro-Québec Sommaire Mot de la directrice Acquisition... 1 Introduction... 2 Règles d éthique d Hydro-Québec... 3 La qualité à Hydro-Québec... 3 Processus d acquisition de biens et

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu Approvisionnement en bitume prémélangé Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure Approvisionnement en bitume prémélangé Contenu Pourquoi nous avons choisi ce projet...... 293 Contexte

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Production, qualité et management en restauration commerciale et collective de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Exercices programmés:

Exercices programmés: Franz Blum Collaborateur scientifique à l Institut für Test- und Begabungsforschung Anne Hensgen für Bildungsforschung Carmen Kloft für Bildungsforschung Ulla Maichle für Test- und Begabungsforschung et

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À RELEVER LE CHALLENGE DE LA QUALITÉ DES DONNÉES?

ÊTES-VOUS PRÊT À RELEVER LE CHALLENGE DE LA QUALITÉ DES DONNÉES? ÊTES-VOUS PRÊT À RELEVER LE CHALLENGE DE LA QUALITÉ DES DONNÉES? Livre blanc, mars 2007 Étude réalisée par l agence Dynamic Markets commissionnée par QAS Recherche Indépendante conduite par Dynamic Markets

Plus en détail

Accélérez votre réussite

Accélérez votre réussite Brochure Accélérez votre réussite Spécialisation Services d'impression et d'informatique HP Une nouvelle façon de collaborer et de gagner des parts de marché Élargissez votre champ d'action Renforcez vos

Plus en détail

Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature

Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature Ligne directrices pour garantir l équité et la transparence du processus de recrutement et de mise en candidature Le Programme des chaires de recherche du Canada s engage à favoriser l excellence de la

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

«Rien n est permanent

«Rien n est permanent «Rien n est permanent sauf le changement» Pour nous contacter en France et à l étranger: Téléphone: +33 1 45 46 50 64 Télécopie: +33 1 71 33 10 32 Par courriel: contact@dfacto.fr Sur notre site rubrique

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Dossier de presse, le 14 Avril 2014 On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Locatme.fr, désigné comme le Meetic de l immobilier, est un concept de service en ligne qui facilite et optimise

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Produits de grande consommation La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Votre environnement, toujours plus complexe Des consommateurs plus exigeants, une pression constante sur les marges

Plus en détail

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information

IXERP France. Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP France Cabinet de conseil en stratégie & Management des systèmes d information IXERP FRANCE, cabinet de conseil en stratégie et management des systèmes d information IXERP France a été créé en 2009

Plus en détail

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER?

LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? DESCRIPTIFS DES SEMINAIRES Du 20 au 22 Mai (03 jours) LE CAHIER DE CHARGE DE LA FORMATION : COMMENT PASSER UNE COMMANDE DE FORMATION A UN CABINET ET L EVALUER? Brève présentation du Le cahier des charges

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF Le contexte du rapport Publié en février 2013, ce rapport est issu d une enquête par questionnaire, réalisée par

Plus en détail

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires

Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Optimiser les initiatives S&OP des entreprises agroalimentaires Anticiper et prendre les meilleures décisions au regard des contraintes économiques et organisationnelles, tels sont les challenges quotidiens

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

Des solutions qui supportent vos ambitions

Des solutions qui supportent vos ambitions Des solutions qui supportent vos ambitions Réussir ses objectifs stratégiques Dans un environnement social et économique mondialisé en perpétuelle mouvance, où harmonisations législatives et réglementaires

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après :

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après : TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET-CONSEIL CHARGE DE L APPUI-ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA DANS LE CADRE DE LA MOBILISATION DES RESSURCES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DEUXIEME

Plus en détail

Solution sécurisée de partage de fichiers et de travail collaboratif. www.oodrive.com

Solution sécurisée de partage de fichiers et de travail collaboratif. www.oodrive.com Solution sécurisée de partage de fichiers et de travail collaboratif www.oodrive.com Collaborer efficacement et en temps réel avec des collaborateurs nomades, des filiales, des clients, des prestataires

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable.

La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. Communiqué de presse Bois-Colombes, le 11 février 2009 La stratégie commerciale d Aviva en 2009 : Sécurité, dynamisme, développement durable. L année 2008 restera, pour les épargnants et les assurés, une

Plus en détail

Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE (Syndicat National des cabinets- Conseil en Ergonomie)

Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE (Syndicat National des cabinets- Conseil en Ergonomie) Référentiel Ergonome conseil Proposé par le CICF-SNCE ( des cabinets- Conseil ) Préambule : Ce référentiel est destiné aux sociétés de conseil en ergonomie employant des consultants salariés, aussi bien

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

FORMATION INTERENTREPRISES METHODES 2015

FORMATION INTERENTREPRISES METHODES 2015 FORMATION INTERENTREPRISES METHODES 2015 Département de la Marne performance durable ressources humaines santé - sécurité qualité management sécurité alimentaire Proposition validée et rédigée par Christelle

Plus en détail

Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise.

Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise. Une solution open source complète et flexible pour gérer tous les domaines d'activités de votre entreprise. Tetra-Informatique - 59500 DOUAI - 03.27.94.30.20 Odoo est une solution ERP et CRM open source

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8

Politique Achats. Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats. p. 1/8 Politique Achats Fournisseurs Clients Internes Conditions Achats Prix Acteurs du processus Achats p. 1/8 Fournisseurs Objectifs Principes / Moyens Indicateurs / Preuves Améliorer le niveau de qualité fourni.

Plus en détail

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif

PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Les ambitions en Santé/Prévoyance du groupe Macif PARIS : Le succès de la politique de croissance externe conduite par la Macif dans le domaine de la santé et de la prévoyance depuis plusieurs

Plus en détail

auprès des entreprises

auprès des entreprises Méthodologie des enquêtes structurelles auprès des entreprises De la théorie à la pratique : le cas Alice Introduction Le travail du statisticien d enquête consiste à maximiser la qualité et la fiabilité

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

La connaissance est le pouvoir

La connaissance est le pouvoir La connaissance est le pouvoir Le moment venu de concevoir un programme de carte commerciale, la connaissance est le pouvoir le pouvoir de rendre les dépenses d entreprise les plus efficaces et conviviales

Plus en détail