o Qu est-ce qu une coop de santé? o Les besoins des membres utilisateurs o Possibilité de services offerts o Devenir membre d une coop de santé o Les

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "o Qu est-ce qu une coop de santé? o Les besoins des membres utilisateurs o Possibilité de services offerts o Devenir membre d une coop de santé o Les"

Transcription

1 Septembre 2013

2 o Qu est-ce qu une coop de santé? o Les besoins des membres utilisateurs o Possibilité de services offerts o Devenir membre d une coop de santé o Les conditions de succès o Coopératives de santé au Québec o Appui de la CDR aux coops de santé o Les principes de la Charte montérégienne pour le développement des coopératives de santé

3 Mission: Soutenir la création, le développement et la représentation d entreprises coopératives afin de contribuer au développement durable sur son territoire. Mandatée par le MDEIE et le CQCM Son mandat premier est de soutenir les promoteurs dans la démarche et la mise en opération de nouvelles entreprises coopératives.

4 Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels communs et qui, en vue de les satisfaire, s'associent pour exploiter une entreprise conformément aux règles d'action coopérative. Article 3 de la Loi sur les Coopératives (L.R.Q., c. C-67.2)

5 Regroupe au moins 2 catégories de membres parmi les suivantes: 1. Membres utilisateurs: utilisent les services offerts par la coopérative 2. Membres travailleurs: personnes physiques à qui la coop fournit du travail (salariées) 3. Membres de soutien : toute autre personne qui a un intérêt économique, social ou culturel dans l atteinte de l objet de la coop

6 Une entreprise collective qui produit des services pour promouvoir, maintenir et améliorer l état de santé et les conditions de vie des communautés tout en impliquant ses membres à l organisation des services sur une base décisionnelle. (définition de la Fédération des coopératives de services à domicile et de santé du Québec)

7 o Une action collective pour améliorer la desserte de services répondant aux besoins de ses membres o Faire la promotion d une prise en charge globale et préventive de la santé o Dans le respect des valeurs coopératives o Participation économique des membres-usagers o Contrôle démocratique o Répartition des retombées à l ensemble de la communauté

8 o Les membres sont collectivement propriétaires de leur clinique santé o Les membres contribuent à l ajout de services de santé de proximité o Les membres participent au processus décisionnel (un membre, un vote)

9 o Services de proximité Accès aux services pour des populations qui ont peu ou pas de services de santé Présence de professionnels de la santé o Suivi médical Services de qualité et accès à des ressources humaines (ex.: infirmière) o Services de prévention Activités offertes aux membres promotion santé

10 o Population vieillissante Contrairement au reste de la MRC, à Hemmingford, le nombre de personnes âgées surpasse le nombre de jeunes de moins 15 ans 22% de la population d Hemmingford Village a plus de 65 ans o Peu de services Seulement trois plages horaires de sans rendez-vous au CLSC Jardin-du-Québec, point de service Napierville Seulement un matin pour les prélèvements sanguins

11 o Peu de services (suite) 5 services différents à Hemmingford: chiropraticien (2), acupuncteur, denturologiste, dentiste (2) et ostéopate o Éloignement des services Hopital Barrie Memorial (37 km) Hopital Anna-Laberge (49 km) Hopital de Saint-Jean-sur-Richelieu (52 km) CLSC Jardin-du-Québec, Napierville (26 km) CLSC Jardin-du-Québec, Saint-Rémi (34 km)

12 o Aux membres producteurs (professionnels) - Location de bureau et services administratifs (clé en main) o Aux membres utilisateurs consommateurs (population) - Service d infirmière de première ligne - Prélèvement sanguin - Clinique de nutrition - Vaccination - Clinique jeunesse - Ateliers de prévention/ - Offre diversifiée de professionnels: promotion de la santé nutritionniste, psychologue, - Clinique de diabète soins de pieds - Clinique d obésité - Autres possibilités selon les besoins des milieux

13 o Les clientèles: Personnes vieillissantes (groupe de prévention santé, activité intergénérationnelle, sentiment de sécurité, briser l isolement) Jeunes (groupe d action santé, implication et motivation) Familles (atelier jeune maman, service de nutrition, entraide et solidarité) o Le minimum de membre pour l ouverture de la coopérative de santé a été fixé à 500.

14 o Les municipalités visées: Hemmingford Canton Hemmingford Village Saint-Bernard-de-Lacolle Sainte-Clotilde Sherrington Saint-Chrysostome Lacolle Havelock o Toutefois, le lieu de résidence ne sera pas un critère pour être membre de la coopérative

15 o Infirmière clinicienne: o Diriger les membres vers les services appropriés o Services préventifs et curatifs o Coordonnateur administratif o Recruter des membres continuellement o Assurer la gestion administrative o Travailler conjointement avec l infirmière o Attirer divers profesionnels de la santé *Les services de consultation seront offerts en français et en anglais.

16 FINANCEMENT REPOSANT SUR UN RISQUE PARTAGÉ Cotisation annuelle des membres utilisateurs Participation financière des professionnels (ex. paiement d un loyer) Contribution du milieu (entreprises, organismes, etc.) LA MOBILISATION ET CONCERTATION DES ACTEURS Conseil d administration : compétences multidisciplinaires Communication pour la compréhension des enjeux Leadership assurant la réalisation RESSOURCES HUMAINES DISPONIBLES ET FORMÉES SERVICES DIVERSIFIÉS Favoriser une prise en charge de la santé auprès des membres Offrir des activités de prévention reliés aux problèmes spécifiques et besoins des membres.

17 54 coopératives de santé sous la forme de cabinet de médecins au Qc 12 en Montérégie (dont 3 projets en démarrage) o Mise sur pied selon les couleurs locales en réponse aux réalités locales : chaque projet est unique et s adapte au contexte Présence de médecin ou non Initiateur: citoyens, municipalité, médecin, propriétaire, etc. Financement variable (achat vs location) Clinique vs polyclinique

18 o Émergence significative des coopératives de santé en Montérégie (1 coop de santé sur 5 à l échelle du Qc) o Forum de concertation en 2009 o Charte montérégienne pour le développement des coopératives oeuvrant dans le domaine de la santé et des services sociaux o Projets d expérimentation en prévention (groupes Hans à Contrecoeur)

19 1. La mise en place d une coopérative est une réponse de prise en charge par rapport aux besoins du milieu qui s appuie sur la solidarité, la mobilisation et la concertation citoyenne; 2. Les modes d organisation choisis garantissent l accès aux services pris en charge par l État; 3. Les services offerts par la coopérative sont développés dans une logique de partenariat et d ouverture par rapport à l État et aux organismes existants ; 4. Les avantages coopératifs pour les membres se traduisent à la base par la mise en place d activités de promotion, de prévention et d éducation dans le domaine de la santé; CDR Montérégie

20 5. Dans une perspective de responsabilité envers les milieux, les coopératives du domaine de la santé doivent assurer leur pérennité en offrant des services diversifiés et complémentaires à ceux offerts par l État en misant à la base sur une approche de prévention; 6. La coopérative constitue un modèle d affaires qui implique un engagement financier reposant sur un risque partagé entre les membres, les professionnels de la santé et partenaires locaux; 7. Face aux membres, les dirigeants de la coopérative sont imputables et redevables quant à la vitalité démocratique et financière de leur coopérative.

21 Créer une coopérative de santé, c est revitaliser son milieu. Une coopérative de santé peut inciter les gens à rester dans une municipalité ou à y emménager. Le projet de coopérative peut avoir plusieurs retombées dans la communauté, car il devient un outil de développement local qui vise à mieux structurer l offre de service dans le domaine de la santé. En effet, l offre de soins de santé de proximité peut être en mesure d améliorer la qualité de vie des citoyens de la région d Hemmingford.

22 Créer une coopérative de santé est une forme d innovation collective c est-à-dire, livrer les services de santé autrement. MERCI DE VOTRE INTÉRÊT! La CDR, une équipe d experts en matière de coopération! 134, rue Saint-Charles, Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 2C3 T. (450) F. (450) www. cdrm.fcdrq.coop

23 Les Municipalités du Canton et du Village de Hemmingford T.(450) F.(450) Le projet de coopérative de santé est soutenu par le Centre local de développement des Jardins-de-Napierville et ses partenaires.

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Année 11. Numéro 37. Janvier 2015. Message du président

Année 11. Numéro 37. Janvier 2015. Message du président Année 11 Numéro 37 Janvier 2015 Message du président Fernand Gaudet, président L année 2014 fut marquée par un événement majeur, soit celui de la tenue du 2 e Sommet international des coopératives tenue

Plus en détail

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent GUIDE EXPLICATIF Le Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) est géré en collaboration avec la Conférence régionale

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Faits saillants et recommandations. Rédaction : Julie Campeau Christine Sirois Mars 2013

Faits saillants et recommandations. Rédaction : Julie Campeau Christine Sirois Mars 2013 Faits saillants et recommandations Rédaction : Julie Campeau Christine Sirois Mars 2013 1. Faits saillants Les rejoints (78 personnes étaient présentes lors de la rencontre): Directions régionales d Emploi-Québec

Plus en détail

Chantier Population et Qualité de vie

Chantier Population et Qualité de vie Chantier Population et Qualité de vie Approche intersectorielle de développement territorial Le Domaine-du-Roy en santé 11 septembre 2009 Vision stratégique MRC PRÉSENTATION 2 Gemma Lamontagne Conseillère

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

CDR Gaspésie Les-Îles

CDR Gaspésie Les-Îles FORUM COOPÉRATIVE ET TOURISME, UN DUO NOVATEUR EN DÉVELOPPEMENT Un forum régional pour les acteurs du tourisme sur le potentiel d une gestion concertée de l offre CDR Gaspésie Les-Îles Octobre 2014 Merci

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP Montréal Une initiative de la ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP MONTRÉAL L INITIATIVE LEADERSHIP MONTRÉAL, INITIÉE PAR LA CRÉ EN 2009, EST UN CARREFOUR INCLUSIF QUI VISE À ENRICHIR LES

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada Parti libéral du Canada Le Collège des médecins de famille du Canada Questionnaire sur la position des partis politiques relativement aux principaux enjeux de la médecine familiale Élection fédérale 2011

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal

L organisation des services médicaux de première ligne à Montréal Trousse d information L organisation des services médicaux de première ligne à Novembre 2004 L organisation des services médicaux de première ligne à Centre de santé et de services sociaux de La Petite

Plus en détail

Le mouvement coopératif et la communauté. Par Julien Geremie, dans le cadre du Forum RESDAC 2012.

Le mouvement coopératif et la communauté. Par Julien Geremie, dans le cadre du Forum RESDAC 2012. Le mouvement coopératif et la communauté Par Julien Geremie, dans le cadre du Forum RESDAC 2012. LE CONSEIL DE LA COOPÉRATION DE Mandat du CCO : L ONTARIO Le Conseil de la coopération de l Ontario (CCO)

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 Loi sur l économie sociale Présentation Présenté par M. Sylvain Gaudreault Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES?

SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? SOUTENIR LA DYADE AIDÉ-AIDANT : QUI SONT NOS PARTENAIRES? Des services et du soutien dans les communautés pour les personnes touchées par la maladie d Alzheimer/maladies apparentées RÉDIGÉ PAR Mme Magalie

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

2012-2015. amélioration de la performance

2012-2015. amélioration de la performance 2012-2015 amélioration de la performance La performance est un concept multidimensionnel soutenant les enjeux stratégiques, ainsi que les orientations définies à notre CSSS. L ensemble de nos interventions

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION

ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION Informer la population des Maintenir la distribution du calendrier services offerts aux municipal. familles et aux aînés. Donner une affichette magnétique (FA) 2016 «Services

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration de la CRÉ de l Estrie le 29 janvier 2014 Politique de communication Page 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA CRÉ DE L ESTRIE PRÉAMBULE...

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : POLITIQUE DE VALORISATION DE COTE : DG 2012-02 LA LANGUE FRANÇAISE APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration En vigueur le 16 mai 2012 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE MISE EN CONTEXTE 1. Que sont les conseils locaux de planification en matière d emploi (CLPE)? Les conseils locaux de planification en matière d emploi offriront leur expertise et de l information sur le

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

La collaboration en contexte

La collaboration en contexte Lavoie, J., Universitéde Sherbrooke, Beaumont, C., Université Laval, Couture, C., Universitédu Québec àtrois-rivières. Bref survol des connaissances actuelles concernant les pratiques collaboratives en

Plus en détail

2. Les compétences des différents échelons territoriaux

2. Les compétences des différents échelons territoriaux Contribution des Pôles interrégionaux de la Médiation numérique à l élaboration de la Loi sur le numérique. Octobre 2015 1. La fabrication numérique pour lutter contre l obsolescence programmée. Conformément

Plus en détail

Guide d appel de projets :

Guide d appel de projets : Guide d appel de projets : activités ou évènements ponctuels pour les proches aidants de personnes aînées atteintes de la maladie d Alzheimer ou maladies apparentées dans le cadre du mois de la sensibilisation

Plus en détail

Présentation succincte du projet

Présentation succincte du projet Présentation succincte du projet Titre du projet : Création d espaces de vie et d animation pour seniors Résumé du projet : Le projet de création d espaces de vie et d animation pour seniors contribue

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

ACCEPTATION DE L ORDRE DU JOUR. 2.0 Acceptation du procès-verbal - Séance ordinaire du 10 février 2016. 4.0 Période de question(s) sur l ordre du jour

ACCEPTATION DE L ORDRE DU JOUR. 2.0 Acceptation du procès-verbal - Séance ordinaire du 10 février 2016. 4.0 Période de question(s) sur l ordre du jour Séance ordinaire du Conseil de la Municipalité régionale de comté des Jardins-de-Napierville tenue mercredi, le 9e jour du mois de mars 2016 à 20h00 et à laquelle étaient présents : Monsieur Jacques Délisle,

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Mémoire présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL

LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL LA GOUVERNE CLINIQUE AU CSSS DE LAVAL L ORGANISATION MÉDICALE LES DIRECTEURS MÉDICAUX DES REGROUPEMENTS-CLIENTÈLES Préparé par: Préparé par: Dr Michèle Drouin Conseillère médicale aux dossiers stratégiques

Plus en détail

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL.

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL. CONSULTANT OU UNE CONSULTANTE APPUI TECHNIQUE POUR LA RÉVISION DU SCHÉMA ORGANISATIONNEL ET DES STATUTS ET RÈGLEMENTS DE LA COCAFEM/GL ET POUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DES CHANGEMENTS ADOPTÉS

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015

PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015 PLAN D ACTION MADA DE PORT-DANIEL GASCONS 2013-2015 PLAN D ACTION MADA 2013-2015 AXE 1 : LOISIRS, SPORTS ET CULTURE 1. Encourager le vieillissement actif en adaptant l offre en loisirs, sports et culture

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE Dans le cadre de l Entente relative au Fonds de développement des territoires (FDT) 2015-2016 Présentée au Ministère des

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT 2014-2017 Institut Universitaire de Technologie Carrières Sociales Place Robert Schuman - BP 4006 76610 - Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-cs@univ-lehavre.fr

Plus en détail

Renouvellement de la fonction publique

Renouvellement de la fonction publique Renouvellement de la fonction publique Réflexions sur le renouvellement tirées du 14 e rapport annuel du greffier et du Comité consultatif sur la fonction publique Forum des SMA le 18 avril 2007 Aperçu

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR

RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR RÔLES ET RESPONSABILITÉS DES DSI, CII ET CIR Présenté par : Geneviève Ménard Directrice-conseil, Direction, Affaires externes, OIIQ Rencontre d information à l intention des DSI, des membres des CECII

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable

La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable La Coopérative Enercoop Bretagne SCIC SA à capital variable Présentation aux collectivités locales Enercoop Bretagne Fournisseur, promoteur de sobriété et d'efficacité et producteur d'électricité propre

Plus en détail

Jack. Layton. Une force nouvelle. Un choix positif. Programme 2004 Santé

Jack. Layton. Une force nouvelle. Un choix positif. Programme 2004 Santé Jack Layton Une force nouvelle. Un choix positif. Programme 2004 Santé 1 Bâtir un régime public novateur de services de santé Tout au long des années 1990, les Canadien(ne)s se sont faits dire que le débat

Plus en détail

Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne

Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne Favoriser la participation des patients diabétiques à l amélioration continue des services de première ligne Brigitte Vachon Professeure adjointe Université de Montréal, École de réadaptation Ai-Thuy Huynh

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA DOCUMENT DE PRÉSENTATION DE LA Tournée régionale de sensibilisation à la diversification des choix professionnels OBJECTIF GÉNÉRAL ET CLIENTÈLE VISÉE La Tournée régionale est un projet mis sur pied pour

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

BÉNÉFICIER DES TALENTS REQUIS, OÙ QU ILS SOIENT EST-CE POUR MOI? Rendez-vous RH Québec 2013 Le mercredi 6 novembre Hôtel Plaza Québec

BÉNÉFICIER DES TALENTS REQUIS, OÙ QU ILS SOIENT EST-CE POUR MOI? Rendez-vous RH Québec 2013 Le mercredi 6 novembre Hôtel Plaza Québec BÉNÉFICIER DES TALENTS REQUIS, OÙ QU ILS SOIENT EST-CE POUR MOI? Rendez-vous RH Québec 2013 Le mercredi 6 novembre Hôtel Plaza Québec OBJECTIFS Rendre disponibles des éléments de vigie sur la gestion à

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Commission scolaire de la Riveraine

Commission scolaire de la Riveraine Commission scolaire de la Riveraine P O L I T I Q U E POLITIQUE : Politique de développement durable. SERVICE : Secrétariat général Date d approbation : 28 juin 2011 Résolution numéro : CC 1106-2076 2

Plus en détail

Groupe Coop Relève + La webdiffusion La formule d affaires coopérative débutera sous peu

Groupe Coop Relève + La webdiffusion La formule d affaires coopérative débutera sous peu La webdiffusion La formule d affaires coopérative débutera sous peu Plan de la webdiffusion 2 Mise en situation Relève entrepreneuriale au Québec Formule coopérative Le modèle d affaires coopératif, une

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Merci à nos précieux partenaires

Merci à nos précieux partenaires Merci à nos précieux partenaires Saviez-vous que... 90 % de l aide et des soins prodigués aux personnes âgées en perte d autonomie sont assurés par leur conjoint ou un membre de leur famille; Les soins

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

Plan de services en français 2010-2011

Plan de services en français 2010-2011 Plan de services en français 2010-2011 Message de la sous-ministre C'est avec plaisir que je présente, au nom du ministère des Services communautaires de la Nouvelle-Écosse, le plan de services en français

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE L'AIDE FAMILIALE POPULAIRE / CSF

FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE L'AIDE FAMILIALE POPULAIRE / CSF FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE L'AIDE FAMILIALE POPULAIRE / CSF STATUTS Adoptés par l'assemblée Générale Extraordinaire du 17 septembre 1988, modifiés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Programme intensif en développement organisationnel

Programme intensif en développement organisationnel ALLIANCE POUR DES OPPORTUNITES BILATERALES NUMÉRO D ENTREPRISE DU QUÉBEC (NEQ): 2268322999 2260 Avenue de Kent #410# Montréal, Québec, CANADA H3S 1M7 TEL: +1 514-815-7784 / 514-900-1301 Site Web: www.aobconsulting.com

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

Conseils consultatifs des aînés. Cadre de référence 1

Conseils consultatifs des aînés. Cadre de référence 1 Conseils consultatifs des aînés Cadre de référence 1 Dénomination. L article 1122-35 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation consacre l appellation «conseil consultatif». Il convient

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018

UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 PLAN STRATÉGIQUE 2016-2018 UNE VISION COMMUNE 2 PLAN STRATÉGIQUE : 2016-2018 À ses débuts, le Centre d excellence de l Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents (le Centre) était une petite

Plus en détail

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier LE PROJET ASSOCIATIF Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier 3 contraintes pour les associations sportives ; 1. S adapter 2. Se structurer 3. Se développer ; prépare l

Plus en détail

Rôle d une association de commerçants

Rôle d une association de commerçants Rôle d une association de commerçants Dynamiser le commerce L association de commerçants, relais naturel et partenaire privilégié - Le commerce est un acteur naturel du développement des villes. - Le commerce

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 VISION TRIENNALE 2015 2016 2017 Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 MESSAGE DE LA JUGE EN CHEF La Cour du Québec prend régulièrement un temps d arrêt pour réfléchir aux actions à poursuivre

Plus en détail

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS.

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS. Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes présentée au conseil d administration de l AQESSS le 5 février 2009 par le Comité des ressources humaines du conseil d administration

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail