Assemblée générale annuelle 16 août 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assemblée générale annuelle 16 août 2012"

Transcription

1 Assemblée générale annuelle 16 août , rue Dufferin, bureau 102 Sherbrooke (Québec) J1H 4M2 Téléphone :

2 Proposition d ordre du jour 1. Mot de bienvenue 2. Lecture et adoption de l ordre du jour 3. Lecture et adoption du procès-verbal du 6 septembre Rapport du président, monsieur Mario Beaudoin 5. Rapport financier 5.1 Présentation et approbation des états financiers au 30 avril Nomination des vérificateurs pour l année en cours 6. Rapport des activités et plan d action Élection des administrateurs 8. Questions diverses 9. Clôture de la séance 2

3 Mot du président Madame, Monsieur, L assemblée générale annuelle est l occasion de présenter le bilan des réalisations de l année qui s est terminée ainsi que le plan d action de l année qui débute. M. Mario Beaudoin Nous sommes fiers de vous dévoiler les résultats des efforts déployés par les administrateurs, les bénévoles des comités, nos alliés de La Rose des vents et les autres complices qui se sont greffés à nous. Cependant, pour atteindre les objectifs fixés, il reste encore beaucoup à faire. Nous avons presque atteint l objectif du programme d aide financière d aider 100 personnes de l Estrie atteintes de cancer dont la situation financière s est détériorée suite à la maladie. Cet objectif nécessite $ annuellement. Nous devrons faire preuve de créativité afin de maximiser le nombre de personnes aidées sans dépasser le budget réservé. L autre cible visée est d assurer la pérennité du programme en disposant d un montant de 1 million. Je profite de l occasion pour remercier toutes les personnes qui collaborent à faire de la Fondation Claude- Durocher ce qu elle est devenue, un partenaire important du milieu de la santé qui aide à réduire le fardeau de personnes atteintes de cancer. C est ensemble que nous y arrivons. Mario Beaudoin Président du conseil d administration 3

4 4

5 5

6 6

7 Bilan de l année Au cours de l année , la Fondation a poursuivi le développement de ses différents volets : le financement à court et à long terme, la promotion et la gestion du programme. Le financement Les activités de financement développées antérieurement ont été consolidées et améliorées. L évènement Destination Soleil, tenu en collaboration avec la Fondation du CHUS a affiché complet et permis de verser plus de $ à la Fondation. Le tournoi de golf organisé par la Banque Nationale-Groupe financier a encore amélioré sa performance avec un résultat de $. Ces deux activités seront reconduites en 2012 et devraient minimalement permettre d amasser des montants équivalents. La loterie est offerte pour une troisième édition et les gains escomptés sont d environ 7500$. Le livre des écrits de Claude Durocher dont l entièreté des ventes est versée à la Fondation, a un potentiel intéressant mais il est difficile de trouver le réseau de ventes adéquat. De plus, une expédition au Kilimandjaro est prévue pour septembre. Les 13 personnes qui y participent se sont engagés à amasser 3000$ de dons chacun. Pour faciliter cette action, les dons en ligne sont disponibles depuis janvier. 7

8 Bilan de l année (suite) Le financement à long terme est en partie supporté par le Club des bienfaiteurs, il est donc important de maintenir l intérêt des membres. Le bulletin «Le bonheur partagé», publié trois fois par année, continue d informer les membres des réalisations de la Fondation ainsi que des bienfaits que l aide financière procure. L activité annuelle a été reportée en mai 2012 sous une nouvelle formule. Le programme d aide financière L objectif d accorder l aide à cent (100) personnes a presqu été atteint. La répartition de l aide entre les MRC est de plus en plus proportionnel à la population ce qui nous démontre que le programme est maintenant mieux connu à l extérieur de Sherbrooke. Cependant, pour diverses raisons répertoriées dans les statistiques suivantes, le montant total alloué n est pas de $ mais de $. Le conseil d administration devra se pencher sur les mesures à prendre si l objectif est atteint avant la fin de la prochaine année. Dans les tableaux qui suivent, il est possible de mieux mesurer les actions réalisées au cours de l année et celles en plan pour L organisation et la gestion du programme sont maintenant bien établies. Le financement demeure toujours une préoccupation pour le conseil d administration surtout que l on vise la pérennité. De plus, le rendement de nos placements est décevant et limite la croissance de notre capital. 8

9 Les demandes et l aide accordée Nouvelles demandes reçues: 99 Nouvelles demandes acceptées: 92 Demandes non traitées/refusées: 7 Demandes acceptées avant le 1er mai 2011, non complétées: 11 Montant versé en pour : 3 595$ Demandes acceptées avant le 30 avril 2012, non complétées: 19 Montant engagé pour : 6 283$ Total des personnes aidées: 103 (88 en , 57 en ) Causes des demandes non-traitées/refusées Abandon : 2 Décès : 1 Ne répond pas aux critères : 4 9

10 Situation géographique 52.4% à Sherbrooke (67.9% en 09 10, 51.1% en 10-11) 45.6% autres MRC de l Estrie (32.1% en 09-10, 48.9% en 10-11) Extérieur de l Estrie 1.9% 10

11 Profil de l âge et du sexe Personne la plus jeune: 6 ans Personne la plus âgée: 90 ans * Statistiques canadiennes sur le cancer

12 Sites de cancer Nous avons répertorié 32 sites différents de cancer parmi les personnes ayant reçu de l aide * Statistiques canadiennes sur le cancer

13 Montant versé $ ( : $, : $) Répartition des montants versés 725 $ $ 350 $ $ 1 $ $ 0 $ (51) (24) (25) (3) 49.5 % 23.3 % 24.3 % 2.9 % Causes des demandes non complétées Demandes en cours (débutées ou complétées en dehors de l année) : 30 Personnes décédées avant le versement complet : 10 Besoin inférieur à 750$ : 7 Besoins ou situations ont changé : 3 13

14 Catégorie de factures payées Loyer- hypothèque - taxes 32.9% 44.9% 44.0% Épicerie 15.0% 28.2% 21.3% Électricité-chauffage 11.0% 11.8% 15.0% Médicaments 15.0% 6.3% 9.2% Hébergement 0.0% 3.7% 5.0% Dentistedenturologiste 2.7% 0.0% 1.8% Fournitures médicales 5.6% 3.9% 1.5% Autres 6.8% 0.2% 1.2% Déplacements 2.7% 1.0% 1.0% 14

15 PLAN D ACTION ACTIVITÉS RÉALISÉES Financement PLAN D ACTION Poursuivre les activités de financement annuelles. Développer une nouvelle activité qui pourrait devenir annuelle. Projet Kilimandjaro, potentiel de $ Jules Lincourt, sollicite des dons lors de sa randonnée en vélo. Poursuivre la promotion du livre. Potentiel de $ Compléter et faire connaître les dons planifiés et les dons in memoriam selon le plan retenu. Améliorer les activités de financement pour augmenter les montants recueillis. Évaluation de différentes activités possibles. Installation des dons en ligne pour faciliter le projet. Jules Lincourt (850$) et conférences de Léo Lemay (400$). Différentes actions sont élaborés pour augmenter la vente du livre. Un dépliant des dons planifiés a été réalisé et un encart explicatif des dons in memoriam pour la clientèle des centres funéraires. Maximiser les résultats des activités actuelles. Choisir et développer une nouvelle activité. Expédition au Kilimandjaro : 13 marcheurs, objectif de $. Activités médiatiques en lien avec ce projet à développer. Demeurer ouvert à des activités possibles à tenir à notre profit. Lancement du concept «Donnez à cœur joie» Développer des stratégies de vente pour le livre. Poursuivre les rencontres des centres funéraires et développer une stratégie pour faire connaître les dons planifiés. 15

16 PLAN D ACTION ACTIVITÉS RÉALISÉES Club des bienfaiteurs PLAN D ACTION Revoir la stratégie d approche pour les personnes et les entreprises pouvant contribuer à la Fondation. Non réalisé. Plusieurs donateurs approchant de la fin de leur engagement de 5 ans, développer une approche pour le renouvellement de l engagement. Développer un concept pour continuer de rendre l activité annuelle intéressante et grand public. Trouver un commanditaire pour la pub télé déjà tournée. Ajout d un volet : Affronter Jocelyn Thibault et déjouer le cancer. Communication et gestion du programme Non réalisé. Activité tenue en mai avec succès. Voir comment on peut bonifier l activité afin de rejoindre plus de personnes et augmenter le montant recueilli (10 000$). Trouver des partenaires afin de répondre à des besoins particuliers afin de pouvoir aider plus de 100 personnes annuellement, s il y a lieu. Envoyer une lettre de suivi à chaque CSSS avec la mise à jour du répertoire et les statistiques de l aide accordée dans leur MRC. Rencontre avec les intervenants du CSSS-IUGS de Sherbrooke et du CHUS pour explications et clarifications sur le programme. Mise à jour des documents de référence. Rencontre avec les intervenants des CSSS des MRC extérieurs à Sherbrooke. 16

17 PLAN D ACTION Poursuivre l objectif de faire fructifier les surplus. ACTIVITÉS RÉALISÉES Non étudié PLAN D ACTION Voir les possibilités de mieux faire fructifier les placements tout en limitant les risques. Compléter l organisation de la gestion du programme et des dons dans le nouveau logiciel. Complété de façon très satisfaisante. Augmenter le groupe de bénévoles afin de permettre plus facilement l organisation d activités bénéfices. Amorcé S adjoindre des personnes pour aider à l organisation et à la promotion d une nouvelle activité bénéfice. 17

18 Liste des membres réguliers 1 août 2012 Monsieur Mario Beaudoin Monsieur François Bernatchez Madame Françoise Boissonneault Monsieur Martin Boisvert Monsieur André Bonneau Madame Guylaine Boucher Madame Michelle Bureau Madame Ève Durocher Madame Sylvie Durocher Monsieur Alphonse Fabi Monsieur Michel Fortin Madame Joanne Frédérick Monsieur Martin Gauvin Monsieur Yves Goudreault Monsieur Yves Lessard Madame Danielle Rouleau Madame Marie-Christine Roy Madame Martine Veilleux La Rose des vents Membre régulier Toute personne qui fait activement la promotion, de façon bénévole ou non, des buts de la Corporation, acceptée par le conseil d administration. Toute autre personne nommée par le conseil d administration. 18

Si vous avez de la difficulté à lire ce courriel, cliquez ici

Si vous avez de la difficulté à lire ce courriel, cliquez ici Si vous avez de la difficulté à lire ce courriel, cliquez ici Volume 4, Numéro 1 Janvier 2012 Sommaire Mot de la direction du CMND Mot de la présidente de la Fondation Conventum 1986 25 ans comme hier!

Plus en détail

des Œuvres de la Maison Dauphine Rapport annuel ANNÉE 2005 ~ 2006

des Œuvres de la Maison Dauphine Rapport annuel ANNÉE 2005 ~ 2006 des Œuvres de la Maison Dauphine Rapport annuel ANNÉE 2005 ~ 2006 Les membres du Conseil d'administration M. Laurent Anne Président Mme Maryse Brouillette Vice-président Mme Marie Turgeon Secrétaire trésorier

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL POUR L ANNÉE 2014 =======================================

RAPPORT ANNUEL POUR L ANNÉE 2014 ======================================= RAPPORT ANNUEL POUR L ANNÉE 2014 ======================================= MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA MAISON MARIE-ÉLISABETH Chers partenaires, généreux donateurs, Mesdames et

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION TENUE LE 28 AOÛT 2010 AU BUREAU DE RENAISSANCE LAC BROME DE 9H00 À 12H45.

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION TENUE LE 28 AOÛT 2010 AU BUREAU DE RENAISSANCE LAC BROME DE 9H00 À 12H45. RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION TENUE LE 28 AOÛT 2010 AU BUREAU DE RENAISSANCE LAC BROME DE 9H00 À 12H45. PRÉSENCES : James A. Wilkins, Diane Degré, Pierre Beaudoin, Francine Duclos-Beaudoin, Richard

Plus en détail

Pour la viabilité des régimes de retraite du secteur privé

Pour la viabilité des régimes de retraite du secteur privé Pour la viabilité des régimes de retraite du secteur privé Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite principalement quant au financement des régimes de retraite à prestations déterminées

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

La relative discrétion du SPSI durant les derniers mois

La relative discrétion du SPSI durant les derniers mois COMMUNIQUÉ AUX MEMBRES COMMUNIQUÉ AUX MEMBRES COMMUNIQUÉ AUX MEMBRES La relative discrétion du SPSI durant les derniers mois BOUCHERVILLE, le 10 janvier 2002 - A voir la multiplication des rencontres entre

Plus en détail

Formulaire d événement de tierce partie : REMARQUE : Toute demande doit être soumise au moins 2 mois avant la date prévue de l événement

Formulaire d événement de tierce partie : REMARQUE : Toute demande doit être soumise au moins 2 mois avant la date prévue de l événement Formulaire d événement de tierce partie La mission de Belle et bien dans sa peau MD : Aider les femmes atteintes du cancer à gérer les effets du cancer et de ses traitements sur leur apparence. Nous vous

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC

Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC 11 décembre 2015 Bulletin de la campagne Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC Dans les prochaines semaines, les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS)

Plus en détail

Monsieur le maire procède à l ouverture de la séance à 19h15. Il remercie les membres du conseil de leur présence et leur souhaite la bienvenue.

Monsieur le maire procède à l ouverture de la séance à 19h15. Il remercie les membres du conseil de leur présence et leur souhaite la bienvenue. PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA MATANIE MUNICIPALITÉ DE BAIE-DES-SABLES PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil municipal, tenue le lundi 17 décembre 2015 à 19h15, à l'édifice municipal de Baie-des-Sables

Plus en détail

POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT

POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT AUX PROPOSITIONS DE LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC CONCERNANT LES CONTRIBUTIONS D ASSURANCE À L INTENTION DES MEMBRES DU CONSEIL D'EXPERTS

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE SUBVENTION

GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE SUBVENTION GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE SUBVENTION Programme de promotion de la santé et de prévention de l alcoolisme, de la toxicomanie et du jeu Table de concertation sur les dépendances Arthabaska-Érable

Plus en détail

François Gauthier, secondaire

François Gauthier, secondaire PROVINCE DE QUÉBEC Commission scolaire des Hauts-Cantons 08 Séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, tenue le 28 e jour du mois de février 2012, à compter

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Document associé : Plan de formation continue des membres du CA Modèle type

Document associé : Plan de formation continue des membres du CA Modèle type Politique sur la formation continue des membres du conseil PO-01-001 d administration du CIUSSS MCQ Version n o 1 Entrée en vigueur : 02-02-2016 Révisée le : S. O. Politique organisationnelle Politique

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 31 mars 2015 par web conférence. Ordre du jour

Compte rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 31 mars 2015 par web conférence. Ordre du jour 1. Ouverture de la réunion 2. Adoption de l ordre du jour Compte rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 31 mars 2015 par web conférence Ordre du jour 3. Lecture et adoption du procès-verbal

Plus en détail

«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.

«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE. 2012 2013 RAPPORT ANNUEL FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE «ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.» - GALILÉE

Plus en détail

POSTULAT. NYON MISE SUR LE SOLAIRE MISE EN PLACE D UN PLAN SOLAIRE Pour la nouvelle législature 2011-2016

POSTULAT. NYON MISE SUR LE SOLAIRE MISE EN PLACE D UN PLAN SOLAIRE Pour la nouvelle législature 2011-2016 POSTULAT Monsieur le Président, NYON MISE SUR LE SOLAIRE MISE EN PLACE D UN PLAN SOLAIRE Pour la nouvelle législature 2011-2016 L ensemble des autorités de notre ville se doit de prévoir un avenir énergétique

Plus en détail

COMITÉ CONSEIL D ÉDUCATION Rencontre du lundi 2 avril 2012-15h30

COMITÉ CONSEIL D ÉDUCATION Rencontre du lundi 2 avril 2012-15h30 COMITÉ CONSEIL D ÉDUCATION Rencontre du lundi 2 avril 2012-15h30 Des précisions ont été apportées par Marie- Andrée Asselin au point 3.4 (2012-04- 12) COMPTE RENDU (ce compte rendu sera entériné lors du

Plus en détail

Chapitre 1. Commentaire d introduction par la vérificatrice générale

Chapitre 1. Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Chapitre 1 Commentaire d introduction par la vérificatrice générale Contenu Le volume III rend compte de nos audits financiers... 3 Remerciements...

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE. De la situation financière de la Municipalité de Saint-Zéphirin-de-Courval. Présenté à la séance ordinaire du 2 novembre 2015

RAPPORT DU MAIRE. De la situation financière de la Municipalité de Saint-Zéphirin-de-Courval. Présenté à la séance ordinaire du 2 novembre 2015 2015 RAPPORT DU MAIRE De la situation financière de la Municipalité de Saint-Zéphirin-de-Courval Présenté à la séance ordinaire du 2 novembre 2015 Membres du conseil, concitoyennes et concitoyens Comme

Plus en détail

Le secrétaire-trésorier, monsieur Ghislain Lemay, est aussi présent. Trois (3) personnes composent le public.

Le secrétaire-trésorier, monsieur Ghislain Lemay, est aussi présent. Trois (3) personnes composent le public. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-PAULIN À une première séance d ajournement de la séance ordinaire du deuxième jour de septembre deux mille quinze du conseil municipal de la municipalité de Saint-Paulin,

Plus en détail

Fondation des Œuvres de la Maison Dauphine. Rapport annuel

Fondation des Œuvres de la Maison Dauphine. Rapport annuel Fondation des Œuvres de la Maison Dauphine Rapport annuel ANNÉE 2004 ~ 2005 Les membres du Conseil d'administration M. Maurice Tremblay Président M. Jean Tremblay Vice-président M. Laurent Anne Secrétaire

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein

ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.3 CATÉGORIE D EMPLOI : Professionnel à temps plein ROWING CANADA AVIRON Directeur du développement des affaires* 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE : Directeur du développement

Plus en détail

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTATION AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT MONSIEUR YVES BOLDUC

Plus en détail

MÉMOIRE. Document : 6237 Dossier : 2-802-01

MÉMOIRE. Document : 6237 Dossier : 2-802-01 MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur le projet de règles budgétaires pour l année scolaire 2002-2003 sur le transport scolaire Document : 6237 Dossier : 2-802-01 Avril 2002

Plus en détail

Aidez-nous à vous aider. Rapport annuel 2010

Aidez-nous à vous aider. Rapport annuel 2010 Aidez-nous à vous aider Rapport annuel 2010 2 3 Notre mission La Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière a pour mission de contribuer à améliorer la qualité de vie, les soins et les services qui

Plus en détail

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains 12.03.28.10 12.11.27.09 13.06.12.08 Préambule La présente politique traduit l engagement du Cégep à promouvoir et à faire respecter les règles

Plus en détail

BOURSE D ÉTUDES DE MAÎTRISE FORMULAIRE DE CANDIDATURE 2015-2016 ENTRANT - ENTRANTE AU 2ᵉ CYCLE. www.fondationarbour.ca RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

BOURSE D ÉTUDES DE MAÎTRISE FORMULAIRE DE CANDIDATURE 2015-2016 ENTRANT - ENTRANTE AU 2ᵉ CYCLE. www.fondationarbour.ca RENSEIGNEMENTS PERSONNELS BOURSE D ÉTUDES DE MAÎTRISE FORMULAIRE DE CANDIDATURE 2015-2016 ENTRANT - ENTRANTE AU 2ᵉ CYCLE Prière de lire les directives aux pages 9, 10 et 11. www.fondationarbour.ca RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Nom

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Notes d une allocution prononcée par le surintendant adjoint Mark Zelmer devant l Institut C.D. Howe. Toronto (Ontario) Le 3 avril 2014

Notes d une allocution prononcée par le surintendant adjoint Mark Zelmer devant l Institut C.D. Howe. Toronto (Ontario) Le 3 avril 2014 Notes d une allocution prononcée par le surintendant adjoint Mark Zelmer devant l Institut C.D. Howe Toronto (Ontario) Le 3 avril 2014 NOTES D ALLOCUTION Pour de plus amples renseignements : Brock Kruger

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Positionnement stratégique

Positionnement stratégique Positionnement stratégique Table des matières Table des matières... 2 Mise en contexte... 3 1. L'état des lieux... 4 1.1. Les forces :... 4 1.2. Les faiblesses :... 4 1.3. Les conditions favorables :...

Plus en détail

Société de généalogie de l Outaouais (SGO) Rapport annuel du président pour l année 2013-2014

Société de généalogie de l Outaouais (SGO) Rapport annuel du président pour l année 2013-2014 Introduction Société de généalogie de l Outaouais (SGO) Rapport annuel du président pour l année 2013-2014 Il me fait plaisir de vous présenter le rapport annuel pour l année 2013-2014. Vous le savez déjà,

Plus en détail

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013 Société ABC arbitrage Société anonyme à conseil d administration au capital de 835 310 euros 59 cents Siège social : 18, rue du Quatre Septembre, 75002 Paris 400 343 182 RCS Paris Ordre du jour & projets

Plus en détail

CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2013-2014

CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2013-2014 PROCÈS-VERBAL de la quatrième réunion du Conseil d établissement de l école Jules-Émond / Amédée-Boutin tenue le mardi 17 décembre 2013 à 19 h 15 à la bibliothèque de l école Jules-Émond. Étaient présents

Plus en détail

C est quoi? Pour un revenu garanti à vie. C est pour qui? La série ÀVIE

C est quoi? Pour un revenu garanti à vie. C est pour qui? La série ÀVIE La série ÀVIE C est quoi? Pour un revenu garanti à vie La série ÀVIE fait partie intégrante du Programme Épargne et Retraite IAG et elle comprend deux étapes : l étape Épargne, qui permet à vos clients

Plus en détail

MODÈLES DE LETTRES TABLE DES MATIÈRES

MODÈLES DE LETTRES TABLE DES MATIÈRES MODÈLES DE LETTRES TABLE DES MATIÈRES Lettre de financement - de quelqu'un qui connait une personne atteinte... 2 Lettre de financement - d'une personne atteinte... 4 Lettre de financement - général...

Plus en détail

Il est proposé par monsieur le conseiller Michel Lacerte et résolu que l ordre du jour soit adopté tel que rédigé.

Il est proposé par monsieur le conseiller Michel Lacerte et résolu que l ordre du jour soit adopté tel que rédigé. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-BONIFACE COMTÉ SAINT-MAURICE Première séance de la session régulière du mois de janvier 2012 du Conseil municipal de Saint-Boniface, tenue au lieu et à l heure

Plus en détail

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Automne 2011 Service des programmes et du développement pédagogique Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Contexte Au Cégep Marie

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION En raison notamment des prochains départs massifs à la retraite et de la disponibilité restreinte d une main-d œuvre qualifiée, il devient essentiel pour les entreprises du secteur du caoutchouc

Plus en détail

Notes pour une allocution du président-directeur général de la Société d habitation du Québec, monsieur Michel Gagnon,

Notes pour une allocution du président-directeur général de la Société d habitation du Québec, monsieur Michel Gagnon, Notes pour une allocution du président-directeur général de la Société d habitation du Québec, monsieur Michel Gagnon, à l occasion de la 4 e Journée de l habitation Pivallianiq-OMHK (KMHB-Pivallianiq

Plus en détail

Conseil d établissement Réunion tenue le mardi, 27 novembre 2012, à 19h00 au salon du personnel Procès verbal n 8

Conseil d établissement Réunion tenue le mardi, 27 novembre 2012, à 19h00 au salon du personnel Procès verbal n 8 Conseil d établissement Réunion tenue le mardi, 27 novembre 2012, à 19h00 au salon du personnel Procès verbal n 8 Présences Absence(s) Julie Blondin François Chaput Anne de Ravinel Isabelle Dupont Sylvie

Plus en détail

Organiser et exploiter le fichier Clients

Organiser et exploiter le fichier Clients G Organiser et exploiter le fichier Clients Définition La GRC est l'ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-JULIENNE Assemblée spéciale du 28 mars 2011 MRC DE MONTCALM

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-JULIENNE Assemblée spéciale du 28 mars 2011 MRC DE MONTCALM PROCÈS-VERBAL de l assemblée spéciale du Conseil de la Municipalité de Sainte-Julienne tenue le 28 mars 2011, à 19h15, à la salle du Conseil sous la présidence du maire, monsieur Marcel Jetté à laquelle

Plus en détail

GROUPE D ENTRAIDE MATERNELLE DE LA PETITE PATRIE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

GROUPE D ENTRAIDE MATERNELLE DE LA PETITE PATRIE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX CHAPITRE 1 DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES Article 1 NOM DE LA CORPORATION Le Groupe d entraide maternelle de La Petite Patrie, ci-après nommé le GEM. Article 2 SIÈGE SOCIAL Situé sur le

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Procès-verbaux de la Municipalité de Saint-Julien

Procès-verbaux de la Municipalité de Saint-Julien PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-JULIEN À une séance ordinaire du Conseil municipal de Saint-Julien, tenue le lundi, 5 mars 2012 à 20 h 00 à la salle municipale, conformément aux dispositions du

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil de la Municipalité de Lyster

Procès-verbal du Conseil de la Municipalité de Lyster No. de résolution ou annotation Procès verbal du 10 août 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LYSTER Procès verbal de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Lyster tenue à l Hôtel de Ville,

Plus en détail

1. PRODUCTION TARDIVE DE L ETAT NOMINATIF ANNUEL DES SALAIRES. 1.1 Modalités de calcul des pénalités de retard

1. PRODUCTION TARDIVE DE L ETAT NOMINATIF ANNUEL DES SALAIRES. 1.1 Modalités de calcul des pénalités de retard CIRCULAIRE COMMUNE 2004-17 -DRE Paris, le 22/07/2004 Objet : Evolution des règles de recouvrement Monsieur le directeur, Un premier bilan d application de la réforme des procédures de recouvrement mise

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 RAPPORT ANNUEL 2014-2015 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LÉVIS Le Centre de formation professionnelle de Lévis (CFP de Lévis) est composé d environ 100 membres du personnel et de 750 élèves. Il

Plus en détail

Institut de la gestion financière du Canada. Section de Montréal

Institut de la gestion financière du Canada. Section de Montréal Document de travail 2 mai 2006 Institut de la gestion financière du Canada Section de Montréal Rapport d activité 2005-2006 SAINT-JEAN, TERRE-NEUVE 3 juin 2006 Institut de la gestion financière du Canada

Plus en détail

1.0 OUVERTURE DE LA RÉUNION/ PRISE DE PRÉSENCES ET VÉRIFICATION DU QUORUM

1.0 OUVERTURE DE LA RÉUNION/ PRISE DE PRÉSENCES ET VÉRIFICATION DU QUORUM ÉCOLE MGR MONGEAU PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT École Mgr Mongeau 3 e réunion régulière Mercredi le 17 novembre 2010 19 h Salon du personnel 1.0 OUVERTURE DE LA RÉUNION/ PRISE DE PRÉSENCES ET

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R

Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R A. Généralités A.1) Pourquoi faut il une vision stratégique si l ACP a déjà un mandat statutaire? Comment les deux choses se rejoignent elles?

Plus en détail

Ayez du cœur, faites votre part Guide de planification de la marche pour vaincre le cancer infantile

Ayez du cœur, faites votre part Guide de planification de la marche pour vaincre le cancer infantile Ayez du cœur, faites votre part Guide de planification de la marche pour vaincre le cancer infantile Cher Optimiste, Chaque grand voyage commence par un premier pas et nous sommes heureux de réaliser

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 Cadre de gestion Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 1. Mise en contexte L Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 (ci-après désignée par L ENTENTE) est le fruit d un long

Plus en détail

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Mise sur pied d un regroupement d achats

Mise sur pied d un regroupement d achats Mise sur pied d un regroupement d achats Présenté Au Conseil Économique et Coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) 30 mars 2016 Table des matières Introduction - But de la conférence - Objectif Présentation

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

Annexe au projet de mise en relation MADAGASCAR

Annexe au projet de mise en relation MADAGASCAR Annexe au projet de mise en relation MADAGASCAR I- PROJET DES ADOPTANTS A remplir par le(s) candidat(s) puis validé par l AFA 1) Notice de renseignements jointe à l agrément en vue d adoption Délivrée

Plus en détail

Examinez tous les éléments de votre demande pour vous assurer que celle-ci est complète. Les demandes incomplètes seront rejetées.

Examinez tous les éléments de votre demande pour vous assurer que celle-ci est complète. Les demandes incomplètes seront rejetées. Bureau de l équité salariale Programme de subventions pour les projets visant l équité salariale entre les sexes (PSPESS) Exigences de 2015-2016 relatives à la demande Directives relatives à la demande

Plus en détail

Observations écrites de l ACEF de l Outaouais

Observations écrites de l ACEF de l Outaouais Consultant en énergie et en environnement Régie de l énergie du Québec R-3709-2009 Demande relative à l approbation annuelle du budget 2010-2011 des programmes et des interventions de l Agence de l efficacité

Plus en détail

L endettement des ménages

L endettement des ménages Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Ottawa, le jeudi 23 juin 2011 L endettement des ménages Présentation par : L Association des comptables généraux accrédités du Canada Rock Lefebvre,

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES

APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES APPEL À MANIFESTATION D'INTÉRÊT PROJET PILOTE RELATIF AUX COMPÉTENCES ESSENTIELLES ET À LA FINANCE SOCIALE COLLÈGES FOURNISSEURS DE SERVICES Collèges et instituts Canada (CICan) invite les collèges du

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

Politique familiale municipale Municipalité amie des aînés. Squatec. Saint-Michel-du- Ma famille. mon environnement!

Politique familiale municipale Municipalité amie des aînés. Squatec. Saint-Michel-du- Ma famille. mon environnement! Politique familiale municipale Municipalité amie des aînés Squatec Saint-Michel-du- Ma famille mon environnement! Ce document a été produit en septembre 2013 par la Municipalité de Saint-Michel-du-Squatec

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

L ALLOCATION DES FONDS DES PROGRAMMES FÉDÉRAUX POUR LE LOGEMENT AUX COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC

L ALLOCATION DES FONDS DES PROGRAMMES FÉDÉRAUX POUR LE LOGEMENT AUX COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC COMITÉ RÉGIONAL TRIPARTITE SUR LE LOGEMENT GROUPE DE TRAVAIL SUR L ALLOCATION L ALLOCATION DES FONDS DES PROGRAMMES FÉDÉRAUX POUR LE LOGEMENT AUX COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC Février 2015

Plus en détail

53-15 Adoption des comptes Proposé par Langis Joubert, appuyé par Normand St-Laurent et résolu que les comptes suivants soient adoptés et payés.

53-15 Adoption des comptes Proposé par Langis Joubert, appuyé par Normand St-Laurent et résolu que les comptes suivants soient adoptés et payés. 02-03-2015 Province de Québec - Municipalité de Saint-Cléophas À une séance régulière tenue le 2 mars 2015, à 19h30, au 356, Principale, à laquelle séance sont présents: Monsieur Réjean Hudon, maire-suppléant,

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Rencontre de travail sur les normes et modalités

Rencontre de travail sur les normes et modalités Rencontre de travail sur les normes et modalités Modification des normes et modalités des écoles en fonction des nouvelles orientations en évaluation 2012 VERSION DU SECRÉTAIRE Intention de la rencontre

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE ALAIN BEAUDRY

DISCOURS DE MONSIEUR LE MAIRE ALAIN BEAUDRY DISCOURS DE MONSIE EUR LE MAIRE ALAIN BEAUDRY BUDGET 2014 16 DÉCEMBRE 2013 Chers collègues du conseil municipal, Mesdames et messieurs, Chers amis, La Ville de Joliette est heureuse de vous présenter le

Plus en détail

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières)

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Sommaire de l évaluation Plan d action de la doyenne Conseil universitaire du 5 février 2013 2

Plus en détail

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE

GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE GUIDE RELATIF À LA GESTION DES DROITS DU PARENT NON-GARDIEN EN MILIEU SCOLAIRE à être produit par le comité des secrétaires généraux de la Montérégie et de l Estrie Mario Champagne Francine Julien Daniel

Plus en détail

Le 20 mai 2016. Le président de l ICA, Robert H. Stapleford, FICA, FSA

Le 20 mai 2016. Le président de l ICA, Robert H. Stapleford, FICA, FSA Le 20 mai 2016 L honorable David Orazietti, député provincial Ministre Ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs 777, rue Bay, 5 e étage Toronto (Ontario) M7A 2J3 Monsieur

Plus en détail

Rapport TD sur l âge de la retraite

Rapport TD sur l âge de la retraite Rapport TD sur l âge de la retraite Le 5 janvier 2012 Le renferme les résultats d un sondage réalisé auprès de 1 006 Canadiens, dont 234 Québécois, âgés de 25 à 64 ans qui ne sont pas retraités. Les résultats

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE?

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? AVERTISSEMENT Dans le présent contexte, le terme conseiller financier

Plus en détail

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Fonds municipal vert Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Le programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés de la FCM met en relation des experts municipaux et les

Plus en détail