LLONNEINFOS. La rénovation des quartiers va se poursuivrep.8-9. P.5 Association Le tricot solidaire d Avoir moins froid.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LLONNEINFOS. La rénovation des quartiers va se poursuivrep.8-9. P.5 Association Le tricot solidaire d Avoir moins froid."

Transcription

1 P.5 Association Le tricot solidaire d Avoir moins froid. P.16 P Emploi Rétrospective 2014 La Le voltige journal des l année. Bigot. P Éducation Le choix de la réussite de Véronique Lallemant. Magazine municipal d information N janvier 2015 LLONNEINFOS La rénovation des quartiers va se poursuivrep.8-9

2 2 UNE INFORMATION À COMMUNIQUER? Allonnes infos Hôtel de ville Esplanade Nelson Mandela & : Allonnes Ville allonnes TV PERMANENCES DES ÉLUS MUNICIPAUX Sur le marché, le 3 e mardi de chaque mois, de 9h30 à 11h. À l hôtel de ville, sur rendez-vous : /07 ÉCRIRE AUX ÉLUS Hôtel de Ville Esplanade Nelson Mandela Allonnes Ou sur (rubrique Allonnes citoyenne le conseil municipal) CONTACTS D URGENCE Médecin de garde (nuit et week-end) : Pharmacie de garde (nuit et week-end) : Médecine d urgence 72 (20h à 8h) : SAMU : 15 Pompiers : 18 Police : ou 17 Objets trouvés : SOS Femmes Accueil 72 : SOS Amitié : Mairie : D autres contacts : L actu vue par Dalaine SOMMAIRE 4 Rétrospective En image, les évènements de décembre et janvier. 5 Association Le tricot solidaire d Avoir moins froid. 6 Évènement Des vœux à l offensive. 7 Carte blanche Nous sommes Charlie. 8-9 Rénovation urbaine Vers de nouveaux chantiers de rénovation. 62 nouveaux logements inaugurés. 10 Démocratie Le dernier conseil municipal Rétrospective , le journal de l année. 15 Vos droits Bien conserver ses documents Éducation Le choix de la réussite de Véronique Lallemant Culture Les rendez-vous culturels. Camélia Jordana va faire chavirer Carmet. 21 Sport Les sportifs à l honneur. Les résultats et l agenda sportifs. 22 Plus d infos De courtes infos. La tribune de l opposition municipale. 23 Post-it et carnet L agenda des collectes des déchets ménagers. Les faire-part de naissances, mariages et décès. 24 Jeu Les 7 erreurs de la carte de vœux de la municipalité. ALLONNES INFOS Directeur de la publication : Gilles LEPROUST, Maire. Rédaction : Frédéric HARDY Photos : Guillaume LIBERGE. Illustrations : Patrick DALAINE. Composition et réalisation : Service Communication José TABARES GARCIA. Impression : ITF Imprimeurs.

3 LE MOT DU MAIRE 3 Allonnes ville sportive Contre l abjection, pour la liberté et pour le vivre ensemble, le peuple vient de se mobiliser spectaculairement et dans une grande dignité. À travers les rassemblements allonnais sur l esplanade Nelson Mandela, la grande marche mancelle ou lors de l immense rassemblement parisien, vous avez été nombreux à montrer votre détermination à ne pas accepter la peur et les amalgames. L équipe municipale est fière de cette attitude et vous en remercie. «Écrire de nouvelles pages pour le mieux-vivre ensemble» Il s agit maintenant de relever les défis posés à notre société. Modestement mais fermement, nous voulons poursuivre dans notre commune à la fois la rénovation urbaine et l attention portée aux habitants. Nous nous félicitons que notre dossier «cœur de ville» ait été retenu dans le cadre d un Anru II. Parallèlement, nous allons continuer à exiger de l État que nos communes et les associations aient les moyens financiers de déployer des services publics locaux et des activités sportives, culturelles, de loisirs et d éducation populaire, utiles au plus grand nombre : la journée de mobilisation du jeudi 22 janvier s inscrit dans cette volonté. C est ainsi que nous souhaitons écrire de nouvelles pages pour le mieux-vivre ensemble, sans tomber dans le piège de ceux qui souhaitent voir la division régner, sans céder à ceux qui prônent une «guerre de civilisations». À ceux là, nous opposons la détermination de la République une et indivisible. Ensemble, formulons pour 2015 des vœux de justice, de respect et de paix. Gilles LEPROUST Maire d Allonnes, Conseiller général, Vice-président de Le Mans Métropole. Le 20 janvier 2015 Chaque jour, de nouvelles actus : Conseil municipal Mercredi 4 février à 18h30 Allonnes ville Allonnes Sarthe Ouvert à tous!

4 4 RÉTROSPECTIVE Pour quotidiennement être informé, rejoignez le facebook Allonnes Ville. C était en décembre et janvier à Allonnes Émotion, colère et recueillement après l abjecte élimination de sang froid d une partie de l équipe du journal Charlie Hebdo et de deux policiers. 2. Les enfants du centre de loisirs vous souhaitent une bonne année. 3 à 6. Le Père Noël a fait sa tournée en ville. Ici, à la piscine, à l association des habitants des Hautes Métairies (A2hm), au foyer logement pour personnes âgées et au «Noël ensemble» des associations caritatives. 7. Avec les séniors, la ville a «tiré les rois». 8. Les plus beaux jardins familiaux ont été récompensés. 9. Les champions des écoles du Cross international récompensés. 10. Sur la zone d activités du Monné, la centrale solaire se construit (p.13)

5 ASSOCIATIONS 5 Le tricot solidaire d Avoir moins froid Beaucoup l avait abandonné. Il réapparaît dans les foyers autour d une tasse de thé ou de café. Rythme apaisant, le tricot est un vrai remède au stress. Il procure aussi un réel plaisir de faire. Cela est encore plus vrai quand on est membre de l association Avoir moins froid, pour laquelle tricoter équivaut à solidarité. «Jeux de mains, jeux de vilains». On est d autant plus convaincu que cet adage est faux, une fois qu on a rencontré Carolle, Elisabeth, Germaine, Paulette, Maryvonne, Marie-Thérèse et Sabine. Toutes les sept sont des passionnées de tricot. La danse des mains sur l ouvrage Pour elles, tricoter, c est associer, dans le même plaisir, regard et toucher. Choix des couleurs, texture et douceur de la matière : la laine est à la fois rassurante et sensuelle. Danse des mains sur l ouvrage et contact apaisant de la matière, le tricot est, pour ces dames, un rituel qui leur procure un parfait bien-être. «Tricoter, c est avant tout une détente», confirme Carolle Comte, la responsable de l association allonnaise Avoir moins froid. «Quand nous avons les mains actives, nous avons l esprit serein», ajoute-t-elle. Il est certain que si elles ne tricotaient pas, leurs journées seraient certainement un peu tristes. Car, pour elles, c est une véritable passion. Et ce plaisir, il est d autant plus fort, quand l objectif est de créer pour «les gens dans le besoin». En effet, les tricoteuses d Avoir moins froid sont empreintes d une grande générosité. 795 pièces confectionnées Et elles ne ménagent pas leurs efforts! Jugez vous-mêmes : l année dernière, elles ont confectionné 795 pièces, soit 451 pour les Restaurants du cœur, 189 pour la maternité du Mans, 119 pour le Secours catholique et 36 pour le centre de gériatrie. Pour produire, par exemple, une paire de bottons, il leur faut deux heures, et une brassière, dix heures. Aussi, Carolle n est pas peu fière de la productivité de ses amies : «Elles sont formidables», confie-t-elle. Mais, «nous ne sommes pas que des ouvrières du tricot, mais aussi des créatrices». En effet, même si, avec un tel volume produit, on peut avoir le sentiment qu elles travaillent à la chaine, leur inspiration ne vient pas de patrons de revues spécialisées, mais bien de leur imagination. «On a toutes des idées différentes, l inspiration vient en allant». Leurs productions de bonnets, bottons, brassières, couvertures, écharpes, gilets, pantalons, pullovers... sont des pièces uniques, de par le type de laine, les coloris et les motifs. «C est l inspiration qui nous guide». Des mailles de sérénité et de solidarité Toutes les semaines, elles livrent les associations et structures partenaires. «Leurs produits partent très bien, ils sont très prisés», constatet-on aux Restaurants du Cœur. C est d ailleurs en référence à la devise de Coluche et son association «On a plus le droit d avoir faim, ni d avoir froid» que la «tribu» des tricoteuses d Avoir moins froid est née à Allonnes, il y a trois ans. Carolle Comte soumit alors son idée de tricoter pour les plus démunis à Jacqueline Jolivet, la présidente des Restaurants du cœur. «Elle a tout de suite était enthousiaste». Carolle fait la même proposition au Secours catholique, qui réagit avec le même élan. «C est comme cela que tout à commencer», se souvient-elle. Cependant, tout n est pas si simple. En effet, l huile de coude du maniement des aiguilles - un bon moyen de prévention de l arthrose, selon le corps médical - ne suffit pas. L association ne commercialisant pas ses produits, elle n a donc aucun subside pour se procurer la matière première qu est la laine. En permanence, elle en recherche. «C est le bouche à oreille qui nous apporte la matière indispensable», mais «le plus difficile à trouver reste la laine layette». Carolle profite de ces quelques lignes pour remercier grandement les donateurs fidèles et occasionnels, et lancer un appel à votre générosité (contact ci-dessous). «Au lieu de jeter la laine ou la laisser dans un coin, donnez-nous la». Par ce geste, vous permettrez à nos généreuses tricoteuses de perpétuer le crédo que nous nous permettons de leur attribuer : «Quelques mailles de sérénité et de solidarité dans un monde stressé». Comment fabriquer des bottons? 20 grammes de laine layette et une paire d aiguilles n 2 ou 2,5 sont nécessaires. Monter 39 mailles. Au 2 e rang, faire une augmentation au début du rang, une autre à la 19 e maille et encore une à la fin du rang. Revenir sans augmentation, puis recommencer jusqu à la 51 e maille. Tricoter ensuite 8 rangs de Jersey. Reprendre le 1 er rang pour confectionner l ourlet de la semelle. Diminuer de 2 mailles au milieu du chausson, jusqu à obtenir 36 mailles. Faire 6 rangs de côtes et des trous de 2 mailles. Poursuivre le tricot en Jersey endroit. Ne jetez plus votre laine donnez la! & :

6 6 ÉVÈNEMENT Des vœux à l offensive Le discours de Gilles Leproust à la traditionnelle cérémonie des vœux revêtait cette année une importance toute particulière. Devant une foule toujours aussi nombreuse, le maire est revenu sur l activité communale de l année passée, les projets et grands défis à venir. Lundi 5 janvier, les «forces vives» de la commune sont venues très nombreuses pour assister à la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité, présentés par Gilles Leproust. La salle Jean Carmet était comble s ouvre sur une note optimiste Après avoir remercié les Allonnais présents, la députée, la préfète, les représentants de Le Mans Métropole et des communes environnantes, et tous les acteurs de la vie locale, le maire a dressé le bilan de l activité 2014 déployée par la nouvelle équipe issue des dernières élections municipales. «2015 s ouvre, pour Allonnes, sur une note optimiste», a-t-il déclaré, et de citer la désignation des quartiers Chaoué et Perrières parmi les 200 qui vont bénéficier du nouveau programme national de renouvellement urbain (p.8). Gilles Leproust n a pas manqué de rappeler «la bataille» qui a été menée pour en arriver à ce résultat. «Nous avons beaucoup travaillé pour rendre possible cette décision, et, au vu du résultat, je ne regrette rien de toutes les démarches qu il a fallu initier pour faire prendre en compte Allonnes et sa population dans ce dispositif». Et d énumérer les visites ministérielles à Allonnes et ses déplacements dans les ministères, ces derniers mois. L enjeu, avec ce nouveau programme de rénovation urbaine, est bien de «continuer la mutation d Allonnes, lutter contre les inégalités de toutes natures, sociales et territoriales, bref, changer la ville pour changer la vie!». En ce sens, le maire a, notamment, rappelé les projets urbanistiques qui se réaliseront dans les prochaines années : la restructuration du centre commercial du Mail, la construction de logements et d un foyer-logement pour personnes âgées, la construction d une nouvelle école maternelle Pasteur-Curie, la réhabilitation de la salle Jean Carmet, du Centre social et du complexe sportif Jean Launay sera l année de la fin de la réalisation des chantiers du Bhns, de l espace éducatif et culturel Paul Fort et du théâtre de Chaoué. L emploi comme priorité Ce satisfecit ne peut gommer «la situation dégradée de l emploi», a ajouté Gilles Leproust, déplorant que la marge de manœuvre de la municipalité est «plus que réduite» en matière d action contre le chômage, «même si nous en faisons une priorité de notre activité», qui se caractérise par la réussite d un certain nombre de microprojets (Allonnes infos n 193). Le maire a déploré les discours de certains politiques qui tendent à mettre au banc des accusés les plus démunis. «C est bien la pauvreté qu il faut combattre et pas les pauvres!», s est-il exclamé, révolté aussi par le peu d entrain des gouvernants à combattre l évasion fiscale, «évaluée entre 50 et 80 milliards annuels». 2015, sera aussi marquée par la politique d austérité imposée par le Gouvernement, avec la baisse sans précédent des dotations de l État aux collectivités, qui «obligera inévitablement les élus locaux à comprimer des services essentiels rendus aux habitants». Le maire en a appelé à la mobilisation des Allonnais pour mettre en échec ce plan et d annoncer que la «mairie sera en grève le 22 janvier». Au cours de cette manifestation, Gilles Leproust a aussi rendu un hommage appuyé à Jacqueline Jolivet, qui nous a dernièrement quitté (Allonnes infos n 193), et à Eugène Spy, présent aux côtés des élus, récemment fait chevalier de la Légion d Honneur pour son héroïsme durant la Seconde Guerre mondiale. En conclusion, le maire a souhaité aux participants une très bonne année 2015, en exprimant sa fierté «d être le maire d une ville qui compte autant de talents et d engagements au service du bien commun». En savoir plus : rubrique Allonnes citoyenne - le conseil municipal - les discours

7 CARTE BLANCHE Nous sommes Charlie À l égal des grands moments de son histoire, le peuple français s est dressé uni, dans tout le pays, comme à Allonnes, pour crier «Même pas peur!» aux fanatiques assassins. En clamant «Nous sommes Charlie», le pays de Voltaire s est soulevé dans un immense élan civique de dignité et de respect pour ceux qui sont tombés, contre la violence, l obscurantisme, la division des communautés, pour la liberté de critiquer, de s exprimer et de polémiquer. De la défaite des cinglés du dogme et des exaltés du nationalisme doit renaître l espoir en plus de fraternité entre tous. D autres photos : - la photothèque 7

8 8 RÉNOVATION URBAINE Vers de nouveaux chantiers de rénovation Bonne nouvelle pour Allonnes à la veille de Noël! Notre ville a été retenue pour un nouveau programme de rénovation urbaine. C est une sacrée victoire tant les communes candidates étaient nombreuses et celles sélectionnées rares. Dix ans après le lancement du Programme national de rénovation urbaine (Pnru), dont Allonnes a bénéficié, avec, rappelons-le, pas moins de 15 opérations d envergure menées dans notre ville, pour un coût de 60 millions d euros (Allonnes infos n 192), un second chantier s ouvre aujourd hui. Une sacrée victoire Annoncé par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, votée début 2014, le «nouveau programme national de renouvellement urbain» n attendait plus que la liste de ses bénéficiaires pour démarrer. Finalement, ce fut juste avant les fêtes de fin d année que le Président de la République dévoila la liste des 200 quartiers dits «d intérêt national», parmi les centaines qui pouvaient y prétendre. Seuls six quartiers dans la région des Pays-de-la-Loire ont été sélectionnés et, parmi eux, les quartiers de Chaoué et des Perrières. Ne boudons pas notre plaisir, car c est une sacrée victoire! Elle est avant tout à mettre à l actif du maire d Allonnes et du président de Le Mans Métropole. En effet, ces derniers mois, Gilles Leproust, plus particulièrement, n a pas ménagé ses efforts pour plaider «la cause» d Allonnes, multipliant les déplacements à Paris, afin de rencontrer des ministres, accueillant à Allonnes le ministre de la ville... La persévérance et la pugnacité auront donc été payantes. Gilles Leproust ne boude pas son plaisir : «Il y a une vraie satisfaction de pouvoir poursuivre l évolution de la ville». Cœur de ville et Perrières Le programme «Anru 2» va pouvoir être mis en œuvre, avec deux axes majeurs : la refonte du centre commercial du Mail et l ouverture sur le reste de la ville du quartier des Perrières, sans oublier la construction de nouveaux équipements collectifs, comme l école maternelle Curie/ Pasteur (p.17) et le foyer logement pour personnes âgées. Si l on en croit le ministre de la ville, «l argent sera débloqué le plus vite possible». Selon toute vraisemblance, pour les 200 quartiers concernés, 20 milliards d euros devraient être levés par l ensemble des partenaires. «Nous serons aussi très attentif à ce que tous les principes posés par la loi soient tenus», prévient Gilles Leproust, pour qui le développement économique et l insertion des habitants ne doivent plus être les oubliés de la rénovation urbaine. La participation des habitants Déjà aussi, à Allonnes, la réflexion est bien engagée avec les habitants et les commerçants autour du futur cœur de ville, reposant sur une restructuration complète du centre commercial du Mail et une densification en habitat autour de la place Nelson Mandela. L objectif est de créer une centralité à Allonnes, en «raccrochant le centre commercial aux jardins de la place et aux habitations actuelles et à venir», expose l architecte Michel Daquin, missionné par la ville et Le Mans Métropole pour redessiner le secteur. Ainsi, sur l actuel centre commercial, la construction de résidences de 4 à 5 étages est envisagée. En rez-de-chaussée seraient installés des commerces. Sur l emplacement libéré par la démolition de la barre H et là où se situent actuellement des boxes de stationnement pourraient être bâtis de petites résidences. Au bout de la place Nelson Mandela, une résidence, dévolue aux personnes âgées, pourrait être bâtie. Derrière la mairie, là ou se situe les locaux désaffectés de l ancien centre de tri postal, une autre résidence pourrait aussi être édifiée. En ce qui concerne le quartier des Perrières, l enjeu est, comme ce fut le cas pour Chaoué, de l ouvrir au reste de la ville, en rompant l effet «vase clos». Comme il est de tradition à Allonnes, la municipalité fera en sorte que la participation des habitants à la construction de ces projets soit la plus large possible, notamment au travers d une Maison du projet et un Conseil citoyen, qui sera constitué au cours du mois d avril (Allonnes infos n 191). En savoir plus :

9 RÉNOVATION URBAINE 9 62 nouveaux logements inaugurés Sarthe Habitat et la municipalité ont inauguré les nouveaux programmes d habitat du Champ de la Fougère et la Bujerie, situés à proximité de la zone commerciale du Vivier. Les premiers habitants emménagent. En ce début d année 2015, Fabienne Labrette-Ménager, la Présidente de Sarthe Habitat, n est pas peu fière de couper, avec Gilles Leproust, le ruban inaugural de trois opérations d habitat, tant celles-ci sont de qualité. forte inertie thermique de la construction, à une production d eau chaude, reposant sur des chaudières au gaz à condensation, des panneaux solaires et des radiateurs en acier équipés de robinets thermostatiques. «Je suis très heureuse de mon appartement», confie Madame Charpentier, qui vient d emménager au Champ de la Fougère 2. Et d ajouter que le fait qu elle n a «pas besoin de beaucoup chauffer est un sacré avantage». Une architecture épurée Celles-ci complètent l offre de logements déjà disponible dans ce secteur, avec les 18 logements locatifs et les 10 logements en accession à la propriété de la Bujerie 1, et l opération Nexity, en accession à la propriété, en voie d achèvement. Avec une architecture épurée, le nouveau programme de la Bujerie (Bujerie 2) et les deux du nouveau quartier du Champ de la Fougère s intègrent harmonieusement dans leur environnement. De par leur conception, les 62 nouveaux logements sont très économes en énergie. Ils bénéficient tous de la labellisation «Bbc Effinergie». Cela signifie qu ils sont classés «A» en matière de performance énergétique. Pour les opérations Champ de la Fougère 1 et Bujerie s ajoute la certification Habitat et Environnement. Pour atteindre une telle qualité d habitat, il aura fallu, à Sarthe Habitat et l Agence nationale de rénovation urbaine, investir 9,5 millions d euros. 46 logements au Champ de la Fougère L opération du Champ de la Fougère 1 compte 24 logements, soit 5 T3 individuels, de 67 m² de surface habitable et d un jardin de 60 m², 9 T4 individuels, de 82 m² de surface habitable et d un jardin de 60 m² et 10 T5 individuels, de 97 m² de surface habitable et d un jardin de 70 m². Le Champ de la Fougère 2 se compose de 22 logements, soit 7 T2 intermédiaires, de 46 à 52 m² de surface habitable, avec terrasse de 12 m², 7 T3 de 60 à 67 m², avec terrasse de 17 m² et 8 T4 de 73 à 82 m², avec jardin de 80 m². Les performances énergétiques des logements sont atteintes grâce, notamment, soit à une ossature en bois, avec une efficace isolation (Champ de la Fougère 1), soit à des murs en béton isolé, permettant une 16 logements à la Bujerie Ce programme a consisté en la réalisation de 16 logements, sur 2 et 3 niveaux : 12 intermédiaires et 4 individuels. Ils se composent de 6 T2 intermédiaires de 53 m², 6 T3 duplex (2 individuels et 4 intermédiaires de 97 m², et disposent tous d un balcon, d une terrasse ou d un jardin. Les performances énergétiques de ces logements sont atteintes grâce à une ossature en brique de terre cuite de 20 cm d épaisseur, une importante isolation horizontale et verticale, une production d eau chaude par panneaux solaires, combinés avec une chaudière au gaz à condensation mixte et des radiateurs en acier. Pour Gilles Leproust, «quand on voit la réussite en terme de reconstruction de l Anru (Agence nationale de la rénovation urbaine), on a juste envie qu Allonnes poursuive sa mue. C est avec cette ambition que la municipalité s engage dans le nouvel Anru 2 (ci contre)», assure le maire. En savoir plus :

10 10 DÉMOCRATIE Conseil municipal du 17 décembre 2014 Dix-sept points étaient à l ordre du jour de cette séance. L acquisition des biens immobiliers en péril de la route des Fondus, des subventions à des associations, la dernière décision budgétaire modificative de l année, la révision de tarifs et l installation d équipements de fitness sur la plaine Jean Launay ont été les décisions majeures des élus. Acquisition de biens immobiliers route des Fondus Suite aux glissements de terrain de plus en plus menaçants sur plusieurs parcelles de la route des Fondus, en bord de Sarthe, des arrêtés de mise en péril ont été pris par la ville, il y a plusieurs mois déjà. Une étude d aménagement a ensuite été réalisée. Le coût des travaux se situe entre 2 et 3 millions d euros. Au préalable de la procédure d expropriation, permettant la réalisation de ces travaux, les élus ont décidé d engager une procédure d acquisition amiable avec les propriétaires des parcelles (six maisons et neuf parcelles). En avril dernier, une enveloppe de euros a été allouée pour la négociation et la démolition des habitations, sur la base des évaluations établies par France Domaine. Unanimité Fitness de plein air Sur proposition du Comité jeunes Allonnes (Cja), sept agrès de fitness de plein air seront installés à la plaine Jean Launay, sur un espace de 60 m², pour une pratique non codifiée. Le coût de cet équipement s élève à euros, financé à hauteur de 50% par le conseil général de la Sarthe. Unanimité Budget 2014 En cette fin d année, un dernier léger ajustement du budget s est imposé. Cette décision modificative permet, notamment, en dépenses d investissement, le lancement d études de faisabilité pour plusieurs opérations du nouveau programme de rénovation urbaine ( euros - p.6) et l installation d équipements de fitness sur la plaine Jean Launay ( euros lire ci-dessus) et, en fonctionnement, le versement de subventions à l opération Tickets sports loisirs jeunesse et aux associations Apeis et Atams. En ce qui concerne les recettes, euros sont inscrits, fruit du versement du la Dotation de développement urbain (Ddu). 24 pour - 7 abstentions Budget 2015 Afin de pallier au décalage entre le vote du budget et le début de l exercice budgétaire, une partie des dépenses d investissement de 2015 a été votée. Elles concernent des frais d études ( euros), des plantations d arbres et arbustes ( euros), des travaux sur des bâtiments publics ( euros) et divers matériels ( euros). 26 pour - 5 abstentions Subventions aux associations Afin de ne pas fragiliser la trésorerie d associations et d organismes publics, le niveau et le versement de leurs subventions 2015 ont été adoptés. Le Centre communal d action sociale se voit allouer euros, l Excelsior euros, Culture dans la ville euros, la Jeunesse sportive d Allonnes euros, la compagnie du Théâtre de l Enfumeraie euros, le Groupement d entraide des agents communaux euros, le Body building fitness club euros et Cyber Loisirs euros. 27 pour - 4 abstentions Révision de tarifs En moyenne, les tarifs municipaux progressent de 1% pour les jardins familiaux, les taxes et droits funéraires, les locations de salles et de matériel logistique, les repas de la restauration municipale et les séjours vacances enfance/jeunesse. 26 pour - 5 abstentions Titres de recettes non recouvrés Sur les titres de recettes édités par an par la ville, 279, pour une valeur de euros, n ont pas été honorés sur la période 2009 à Elles concernent la perception de la taxe sur la publicité, la restauration scolaire, les activités périscolaires, les jardins familiaux et la récupération d animaux errants. Les créanciers étant reconnus non solvables par l huissier du trésor public, il est décidé d admettre ces créances en nonvaleur. Parallèlement, les services de la ville et du Ccas vont rencontrer les familles en impayé et tenter de trouver avec elles des moyens d apurer leur dette. 24 pour - 7 abstentions L intégralité des délibérations : rubrique Allonnes citoyennes le conseil municipal

11 2014 le journal de l année

12 Citoyenneté Les élections municipales auront vu la victoire de la liste des «forces de Gauche, écologiste et citoyenne», conduite par Gilles Leproust. Un nouveau souffle a été donné aux instances participatives, qui ont multiplié les initiatives. Anniversaires Plusieurs anniversaires collectifs auront été fêtés. Retenons, notamment, les 50 ans du Cross international, qui, pour marquer l évènement, aura accueilli des dizaines d athlètes internationaux, dont la triple championne olympique Marie-Josée Pérec, les 30 ans de l association Plaisir de lire, les 20 ans de la compagnie Le Métronome, les 75 ans de la section allonnaise du Jardinier sarthois et les 40 ans de la résidence La Forêt. Culture Des dizaines de concerts, d expositions, de représentations théâtrales, de danse, d orchestres de musique classique et de chorales auront une fois encore marqué l année culturelle. Parallèlement, les équipements culturels se modernisent et s agrandissent. Ainsi, le théâtre de Chaoué et l espace culturel Paul Fort bénéficient d une profonde métamorphose, qui sera achevée en Communication La ville s est vue décerner par l Association des maires de France et Ville Internet pour son site Internet, sa version mobile, sa newsletter hebdomadaire, ses deux facebook aux membres... Allonnes est la commune de la Sarthe la mieux primée en la matière. Éducation La réforme des rythmes scolaires est entrée en application en septembre. La semaine dure désormais 4,5 jours, pendant le midi et après l école se déroulent des activités périscolaires (p.16 et 17). Une nouvelle classe a ouverte à l école Louis Pasteur. Le lycée André Malraux, qui a été classé cette année comme un des meilleurs lycées de France pour certaines de ses filières, a inauguré deux nouvelles prépas aux concours. Une fois encore, les établissements scolaires se sont particulièrement mobilisés cette année sur des projets pédagogiques collectifs, à l image des collégiens de Kennedy qui ont réalisé un film sur la Résistance, primé au niveau départemental. Le service enfance/éducation a emménagé dans de spacieux locaux.

13 Équipements publics Cette année encore, l engagement d Allonnes dans la transition énergétique s est concrétisée, avec, actuellement sur la zone d activité du Monné, la construction d une centrale solaire de panneaux voltaïques, produisant 7 mégawatts par an. Sa mise en service sera effective en Dans le quartier du Vivier, des dizaines de nouveaux logements labellisés BBC ont été achevés. Environnement D ici quelques mois, deux nouveaux équipements ouvriront leurs portes : l Espace culturel Paul Fort et le Théâtre de Chaoué. Le premier accueillera l école de musique, les ateliers d arts plastiques, des associations culturelles, et disposera, notamment, de studios d enregistrement, de salles de répétitions et d un auditorium. Le théâtre verra sa surface portée à m², soit un tiers de plus que précédemment. Emploi 2014 aura été une année noire sur le front de l emploi, avec des fermetures d enseignes commerciales, que n ont pas compensées les nouvelles installations, et le projet de délocalisation de Warner. Face à cette situation, les actions et initiatives se sont multipliées pour lutter contre les plans sociaux et le chômage. Tremplin vers l emploi du Centre social, Job academy de la Fondation agir contre l exclusion, nouvelle permanence mensuelle d ateliers de Pôle emploi, Forum Setram, nouveaux locaux pour la Mission locale Fêtesl Avec le retour du printemps, les carnavaleux ont été nombreux à déambuler en ville. Autres gros succès populaires remarqués : la Fête des associations, la Foire aux livres, les nombreux spectacles, galas de danse, séances bimensuelles de cinéma et bals d été, la Fête de la musique et les kermesses des écoles. International Dans le cadre de la lutte pour la libération du journaliste américain Mumia Abu Jamal, injustement emprisonné à vie aux États-Unis, Mourad El Mrini, un jeune allonnais a organisé un stage de danse «funk» qui aura rassemblé plus de 150 participants. En hommage à Nelson Mandela, le mail est devenu place Nelson Mandela. De jeunes palestiniens ont été accueillis cet été dans familles allonnaises, et la municipalité a appuyé l aide médicale du Secours populaire à Gaza.

14 Rénovation urbaine et habitat Les dernières opérations de l Anru 1 s achèvent. Huit ans de travaux et 60 millions d euros d investissement auront changé la physionomie d Allonnes, avec des démolitions de logements, la construction de nouveaux, la création de nouveaux quartiers et d équipements publics. Après une bataille acharnée de Gilles Leproust et de la municipalité, Allonnes va bénéficier d un nouveau programme de rénovation urbaine pour le cœur de ville, avec, notamment, la réhabilitation du centre commercial du mail, et le quartier des Perrières (p.8). 120 logements sociaux et en accession à la propriété auront été bâtis à la Bujerie et au champ de la Fougère. Et 40 nouveaux logements, rue Bizet, sont en voie d achèvement. L immeuble H3 s est doté d un pignon neuf avec balcons en jardins d hiver, et à son pied a été aménagé un parc. La résidence Maya Angelou, qui accueille des personnes souffrant de pathologies psychiatriques, a ouvert ses portes. La lutte engagée par la municipalité, avec les locataires, contre le projet de gel de l Apl, a été victorieuse. Sport Les compétiteurs et le public se sont déplacés en masse à nombre d évènements sportifs, notamment au Gala international de boxe, au Cross international, à la demi-finale du Championnat de France de culturisme et au National de pétanque. Le nombre de licenciés dans les clubs allonnais est toujours aussi important, signe d un important dynamisme. La fréquentation de la piscine, dont le tarif est le moins élevé de Sarthe, a encore progressé aura aussi été marquée par des belles performances en athlétisme, culturisme et en haltérophilie, notamment (p.20 et 21). Séniors Les séniors ont, cette année encore, été très actifs. Nombreuses auront été les sorties culturelles, spectacles, voyages et activités diverses qui leur ont été proposés par la ville, sans oublier le traditionnel colis de Noël. Transport La ligne du futur «super-bus», dont la mise en service est prévue pour janvier 2016, se dessine à grand renfort de travaux. Pour un investissement de 32 millions d euros, le Bhns desservira 14 stations sur 7,2 km, entre la gare Sncf du Mans et le quartier des Hautes-Métairies. La ligne 26 irriguant les quartiers du Vivier, de Chaoué, des Perrières et des Hautes-Métairies sera maintenue. Allonnes infos n janvioer 2013

15 VOS DROITS 15 Bien conserver ses documents Combien de temps devez-vous conserver vos relevés de compte bancaire, vos factures ou vos avis d imposition? Allonnes infos fait le point sur vos documents administratifs et vous explique pourquoi et combien de temps les conserver. Tout au long de la vie, nous recevons de nombreux documents administratifs, qu il s agisse de bulletins de salaire, de quittances de loyer, de justificatifs d assurance... Certains doivent être précieusement conservés pendant une longue durée, comme les bulletins de salaire qui serviront plus tard, lors du calcul de la retraite. Factures Vous devez conserver vos factures d eau, d électricité pendant 5 ans. En revanche, 1 an suffit pour vos factures de téléphone (fixe et mobile) et Internet. Vous avez fait des travaux chez vous? Pour le gros œuvre, conservez les justificatifs pendant 10 ans. Les documents relatifs aux petits travaux n ont besoin d être conservés que 2 ans. En cas de litige sur le paiement, vous serez ainsi en mesure de prouver les sommes que vous avez réglées. Logement Vous êtes locataire? Conservez précieusement votre contrat de location, votre état des lieux et vos quittances de loyer pendant la durée d occupation du logement et pendant les 3 années qui suivent. Ces documents serviront, là encore, de justificatifs en cas de litige avec le propriétaire. Travail Vous devez garder vos bulletins de salaire, mais aussi vos contrats de travail et certificats de travail jusqu à votre retraite. Les attestations des Assedics ou de Pôle emploi peuvent également vous être demandées pour le calcul de votre retraite, alors ne les jetez pas! En savoir plus : Banque, assurance et impôts Les relevés de compte et les talons de chèques peuvent être mis de côté pendant 5 ans. À noter qu en cas de débit frauduleux, vous pouvez contester pendant 18 mois auprès de votre banque. Les déclarations de revenus et avis d imposition doivent rester en votre possession pendant 3 ans, à compter de l année qui suit l année d imposition. Enfin, les documents relatifs à l assurance (contrat, preuves de paiement ou de résiliation) doivent être gardés pendant 2 ans, à compter de la date figurant sur le document. Factures, charges, impôts : quels délais de prescription? Cela peut être utile de le savoir, les dettes ont un délai de prescription. Passé ce délai, vous ne pourrez plus réclamer une somme que l on vous doit et, inversement, on ne pourra plus vous demander de payer une dette après : 5 ans pour les charges locatives, 2 ans pour un crédit à la consommation, La fin de la troisième année qui suit l année d imposition due pour l impôt sur le revenu, 2 ans pour un prestataire de services (entrepreneur, plombier...), 1 an pour une facture de téléphone ou Internet. Allonnes infos n septembre 2013

16 16 ÉDUCATION Le choix de Enfance et jeunesse sont des âges clés pour la construction de soi et l épanouissement. Fidèle à ses principes d équité et de justice sociale, la municipalité poursuit son action pour que les enfants puissent développer leurs savoirs et connaissances. Entretien avec Véronique Lallemant, adjointe au maire en charge de l éducation. Comment se passe l application de la réforme des rythmes scolaires dans les écoles d Allonnes depuis la rentrée de septembre? La réforme des rythmes scolaires, telle que nous l avons mise en place à Allonnes, est le fruit de tout un travail réalisé par l équipe municipale précédente au cours de l année scolaire Il a reposé sur une importante concertation au sein d un Comité consultatif, qui a réuni des parents, des enseignants, des représentants de l Éducation nationale, des agents communaux et des élus. Cela nous a permis, ensemble, de construire une forme d application qui corresponde au mieux aux attentes des enfants, des parents et des enseignants. De nombreuses idées ont alors émergé, comme, par exemple, la mise en place de référents dans chaque groupe scolaire, sur le temps méridien et le Temps d activités périscolaire (Tap). Ceux-ci, en étant les garants du bon fonctionnement de ces nouveaux temps de l enfant, sont le relai entre les enseignants, les parents, les enfants, les animateurs et la mairie. Il a fallu aussi former un certain nombre d agents communaux à des missions nouvelles et qu ils adhèrent à une nouvelle organisation de leur temps de travail. De plus, il a été nécessaire de recruter des animateurs et faire appel à des intervenants extérieurs. Les parents ont très vite intégré qu il y avait désormais école le mercredi matin, permettant à certains d entre eux de reprendre une activité professionnelle ce jour là. Dorénavant, plus nombreux sont les enfants qui fréquentent le Centre de loisirs le mercredi après-midi. Malgré des délais particulièrement courts et des moyens extrêmement contraints dont nous disposons, cette nouvelle organisation se passe pour le mieux. Quels contenus avez-vous mis en place dans les activités périscolaires? La question du contenu des activités périscolaires a été au cœur de la réflexion du Comité consultatif. Pour nous, elles doivent être un des moyens pour amener les écoliers allonnais vers de nouvelles compétences. Les activités sont conduites par des professionnels, animateurs et intervenants extérieurs. Nous proposons aux enfants une large palette d activités, aussi bien dans le domaine du théâtre, de la musique, de la danse, des travaux manuels, du sport, de la découverte scientifique, mais aussi des temps de jeu, de lecture... Nous faisons en sorte que les enfants puissent choisir eux-mêmes leurs activités. Ainsi, à la fin de chaque cycle, juste avant les vacances scolaires, nous proposons à leur libre arbitre différentes activités pour le cycle suivant. Ils peuvent aussi décider, de temps en temps, de ne pas faire d activités codifiées. Après trois mois, les équipes enseignantes et les représentants des parents nous expriment leur satisfaction et celle des enfants, même si, chez les plus petits, on note plus de fatigue. Le travail du Comité consultatif continue, afin de dresser un bilan sur une année complète, et envisager des ajustements, si nécessaire, pour la rentrée prochaine. Dans la plupart des écoles, plus de 80% des élèves sont aujourd hui inscrits au Tap. Manuel Valls vient d annoncer le maintien des aides à la réforme. La municipalité dispose donc de moyens suffisants pour répondre aux besoins des familles allonnaises? Là où l avenir des enfants est en jeu, les moyens doivent suivre. La pression que les associations de maires ont exercée sur le Gouvernement pour que le soutien de l État ne s interrompe pas, a porté ses fruits. C est donc une belle victoire! Néanmoins, le coût résiduel pour la ville, donc pour les contribuables allonnais, reste important, autour de euros, pour une dépense globale annuelle de près de euros. La municipalité rédige un Projet éducatif local (Pel). Quels en sont les enjeux? Nous avons déjà un Projet éducatif de territoire, qui permet de recenser ce qui se fait ici en matière d éducation. Le Pel, quant à lui, vise à faire le point de tout ce qui est offert aux jeunes, de 0 à 25 ans, pour favoriser leur épanouissement. Donc, nous dépassons là le cadre scolaire. Le diagnostic est aujourd hui achevé. Il en est aussi ressorti des pistes de réflexion sur lesquelles il nous faut apporter des réponses. Ce travail a, là aussi, été mené d une façon participative, en y associant la population dans sa diversité. Actuellement, nous travaillons sur la «carcasse» du projet,

17 ÉDUCATION 17 la réussite en posant ses bases. Ainsi, nous sommes en train de donner du sens au Pel. Mais, il se dessine déjà que son enjeu majeur visera à permettre aux jeunes d être acteurs de la vie de la commune et pas uniquement consommateurs de prestations. Prochainement, nous reviendrons vers tous ceux qui ont participé au diagnostic, afin qu ils continuent d apporter leur pierre à l écriture du Pel. D ici la fin 2015, il devrait être rendu public, avec, donc, des propositions nouvelles et concrètes en direction de la jeunesse allonnaise. Où en êtes-vous de votre projet de restructuration des écoles Marie-Curie et Louis Pasteur? Le bâti de l école maternelle Marie-Curie est vieillissant, de même que l espace de restauration. Une réhabilitation aurait été très onéreuse et, ce, pour un résultat assez hasardeux. L école maternelle Louis Pasteur, juste à côté, nécessite aussi une rénovation certaine. En concertation avec les parents d élèves et les enseignants, l idée est née de construire une école neuve qui regrouperait, sur un lieu unique et un seul niveau, à l emplacement de l actuelle maternelle Louis Pasteur, les deux écoles maternelles existantes, équipées d un espace pour la restauration et le périscolaire. L étude de faisabilité, qui est désormais terminée, nous a permis de connaître le coût de l opération, qui se monte à environ 4 millions d euros. Prochainement, sera désigné un programmiste, puis un architecte. La concertation se poursuivra naturellement au cours de ces nouvelles phases du projet. On peut raisonnablement envisager l ouverture de cette nouvelle école dans trois ou quatre ans. La nouvelle carte de «l éducation prioritaire» concerne toutes les écoles et collèges d Allonnes. Est-ce une réelle satisfaction pour vous? Effectivement, la ministre de l Éducation nationale, en rendant publique la nouvelle carte de «l éducation prioritaire», y a intégré le collège le Marin. Désormais, les deux collèges et toutes les écoles élémentaires et maternelles d Allonnes sont inscrits en Réseau d éducation prioritaire. L enjeu est d importance. Cela veut dire plus de moyens, des classes moins surchargées, plus de temps pour les enseignants pour construire des projets éducatifs... Ce dispositif vise à répondre à des problématiques sociales bien présentes sur Allonnes. C est donc une très bonne nouvelle pour les jeunes allonnais. Vous souhaitez aussi redynamiser la caisse des écoles... La Caisse des écoles, qui est financée par la ville, a pour but d accompagner les écoles dans leurs projets pédagogiques, de voyages, notamment, en aidant soit les écoles, soit les parents. Depuis la rentrée, elle est aussi l organisme de référence du Réseau de réussite éducative. Son budget a progressé en conséquence. Nous profitons de ce changement pour ouvrir son fonctionnement à la participation de la population. Cela va permettre une plus grande transparence des projets et d intéresser les Allonnais à ce qui se déroule dans les écoles. L adhésion, ouverte à tous les Allonnais*, avec ou sans enfant, est de 5 euros. D ici quelques mois, une assemblée générale constitutive des adhérents sera organisée. En savoir plus : rubrique Allonnes à vivre - Bien grandir *Bulletin d adhésion à la Caisse des écoles Nom :... Prénom :... Adresse : Téléphone :... Mail :... À retourner à : Caisse des écoles - Service Enfance et éducation 2 rue Georges Bizet Allonnes

18 18 CULTURE Expositions Miniatures et photos Par l association des Passionnés de sports mécaniques. Des voitures de course en miniatures et photos. Et aussi un hommage à l écurie McLaren, victorieuse en 1995 au Mans. Jusqu au au 31 janvier - Médiathèque Gratuit Hanoï Millenium une ville millénaire en mutation Dans le cadre des Photographiques, Albin Millot exposera ses images de cette ville en pleine mutation. Entre tradition et monde moderne. Du 7 au 29 mars Hôtel de ville - Gratuit Dessins originaux de l album «Mais pourquoi?!» de Laure Monloubou. Dans le cadre des Rencontres-illustrateurs initiées par le Réseau de réussite scolaire d Allonnes. Du 24 février au 6 mars Médiathèque - Gratuit Lecture Les histoires de Domido Pour découvrir et partager le monde des histoires. À partir de 3 ans. Samedi 24 janvier à 11h, mercredi 4 février à 16h et samedi 28 février à 11h - Médiathèque Gratuit Duo de mots en matinée Un comédien et un bibliothécaire nous font découvrir des nouveautés littéraires, par des lectures à voix haute et autour d une tasse de café. Samedi 14 février à 10h30 - Médiathèque Gratuit Comédie musicale Pandora ou le secret des Dieux Par la troupe Allonisson Samedi 7 et vendredi 13 mars à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif : 12, de 6 à 12 ans 8 Allonnes avant Allonnes Les recherches archéologiques menées à Allonnes. Jusqu au 23 juin - Céram Gratuit Théâtre À petits pas petit pied Par le Théâtre Tout Terrain. Dans le cadre des «Dimanches du conte en famille» À partir de 1 an. Dimanche 1 er février à 16h30 Péniche Excelsior - Tarif au chapeau Miraculi Par le Théâtre Senza. Vendredi 6 février à 20h30 Salle Jean Carmet - Tarif au chapeau PN21, ma grand-mère était Garde Barrière Par la compagnie Cinémaniak. Vendredi 6 et 7 mars à 20h Péniche Excelsior - Tarif au chapeau Ruy Blas de Victor Hugo Par la compagnie K Mardi 10 mars à 20h30 Salle Jean Carmet - Tarif au chapeau

19 Electro/ Folk/rock Cabadzi Electro. Jeudi 29 janvier à 20h30 Péniche Excelsior Tarif plein : 9 w - Réduit : 7/5/2 w En savoir plus : Esc Exp #25 Teriaki : 20 ans du label Prohibited Records / Nlf3 + Quentin Rollet & Jérôme Lorichon + Pando4S People Samedi 31 janvier à 21h Péniche Excelsior Tarif plein : 9 w - Réduit : 7/2 w Moriarty et Le Feu Pop/Indie pop. Mercredi 4 février à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif plein : 19 w - Réduit : 15/13/2 w Camélia Jordana et Lola Baï Pop rock. Jeudi 12 mars à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif plein : 19 w - Réduit : 15/13/2 w Nathalie Natiembé Festival les femmes s en mêlent. Mercredi 18 mars à 20h30 Péniche Excelsior Tarif plein : 9 w - Réduit : 7/5/2 w Rozi Plain + This is the kit + Mansfield Tya Festival les femmes s en mêlent. Vendredi 20 mars à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif plein : 12 w - Réduit : 9/7/2 w Grand Blanc Electro. Vendredi 27 mars à 20h30 Péniche Excelsior Tarif plein : 9 w - Réduit : 7/5/2 w Classique «Heure Musicale» Samedi 7 février 2015 à 11h00 École Lyautey Gratuit Carnaval d Allonnes Avec la participation des élèves de l école de musique et Glück. Dimanche 22 mars 2015 Gratuit Concert de Printemps Vendredi 27 mars 2015 à 20h30 Église saint Martin Gratuit CULTURE Jeune public Le chant si beau des femmesoiseaux Spectacle musical. Dans le cadre des Spectaculaires. Par la compagnie Zutano Bazar. À partir de 9 ans. Mardi 27 janvier à 20h30 - Péniche Excelsior - Tarif plein : 6 w - Réduit : 2 w L Orchestre de Papier Spectacle musical. Dans le cadre des Spectaculaires. Par Max Vandervorst. À partir de 8 ans. Vendredi 30 janvier à 20H30 Salle J. Carmet - Tarif plein : 6 w - Réduit : 2 w Juliette + Roméo = Aesd Théâtre d objets. Par Scopitone et Compagnie. À partir de 8 ans. Vendredi 30 janvier à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif plein : 6 w - Réduit : 2 w Animal Fyesta Théatre musical. Par Piano Chat et Cocktail Pueblo. À partir de 6 ans. Vendredi 6 mars à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif plein : 6 w - Réduit : 2 w 19 Silence Théâtre de marionnettes. Par Night Shop Théâtre. À partir de 10 ans. Jeudi 26 mars à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif : 6 w - Réduit : 2 w Allonnes infos n janvier 2015

20 20 CULTURE Camélia Jordana va faire chavirer Carmet Fini la gamine qui se cachait derrière ses lunettes. Camélia Jordana impose sa joyeuse singularité, son exigence têtue et ses goûts d adulte. Elle sera en concert à Allonnes le 12 mars. On l a vue débarquer sur nos écrans en 2008, à l occasion du télé-crochet Nouvelle Star. Un p tit bout de nana de 16 ans arrivée de Toulon, le regard encadré par des rectangles noirs qui lui donnaient un air sérieux, aux antipodes de sa personnalité pleine de fraîcheur. Au moment où elle ouvre la bouche, au lieu d une apprentie starlette acidulée, on découvre un grain de voix profond, comme ébréché. Un timbre qui, par sa fêlure, laisse entrer la lumière et éclaire chaque mot de son sens profond, s appropriant des histoires «de grands» avec une aisance déconcertante. Loin de la variété formatée Petite, Camélia Jordana adorait accompagner sa mère à ses cours de chant. Elle participait à la chorale de son école, avait fait sept ans de piano au conservatoire, et très peu écouté de chanson française. Née en 1992, elle a grandi avec les playlists des radios ados (Skyrock, Virgin Radio), avant d avoir la révélation rock. Au lycée, elle découvre The Clash, les Stones, puis Coco Rosie, les Moldy Peaches. Elle comprend alors, qu avec la musique, on pouvait proposer un autre son que de la variété. Ce droit, elle l a pris à bras-le-corps, en optant pour des choix musicaux loin de la variété formatée. En signant chez Sony, après son élimination de la Nouvelle star, elle rencontre ceux qui sont devenus aujourd hui, à l heure de son deuxième album, sa famille musicale : Mathieu Boogaerts, qui lui avait brodé du sur-mesure avec Moi c est, et signe encore le pudique Comment lui dire, mais surtout Babx et Raphaële Lannadère, alias L. Chanteuse caméléon De cette vraie rencontre humaine et musicale sont nées, depuis, de nombreuses collaborations entre Camélia Jordana et les deux artistes. Pour Dans la peau, son nouveau disque, Camélia Jordana a de nouveau fait appel à Babx pour l écriture et la réalisation, mais déploie ses ailes en livrant ses premiers titres, dont la plume prometteuse la montre, ici aussi, habile dans les contrastes. Capable d une chanson d amour aussi légère et joyeuse que Dans la peau, d oser un clin d oeil à Brigitte Fontaine avec Brigitte dit vrai, et de nous saisir avec Ma gueule, sur l immigration. Elle signe cette fois la moitié des textes et des compositions tout en restant «en famille», puisqu elle interprète également l étonnante Illégale, de son amie Donia Berriri, pianiste de L ; une chanson qui parle de prostitution, mais pourrait aussi bien passer pour un texte sur le port du voile. Elle y va à l instinct Une chose est sûre, Camélia Jordana y va à l instinct. La voilà aujourd hui en tournée, avec parmi ses musiciens deux membres de Poni Hoax. Et au théâtre, où elle campe la Mimi pop des Scènes de la vie de bohème, une pièce musicale très contemporaine inspirée de l opéra de Puccini et mise en scène par Guillaume Vincent. Là, on découvre une part tragique dans sa voix, un peu comme une chanteuse de fado ou de flamenco. C est en effet plus près des rivages méditerranéens, voisins de ses origines algériennes, que son timbre - et son tempérament - transporte l auditeur. Si Camélia Jordana ne marche pas encore pieds nus comme Cesaria Evora, elle n en va pas moins le cœur vaillant et du talent plein les poches. En attendant de la retrouver au cinéma dans deux longs métrages en 2015, on fonce voir sur scène celle qui, du haut de ses 22 ans, s impose déjà comme l une de nos plus grandes interprètes. En savoir plus : Camélia Jordana Lola Baï, en première partie Jeudi 12 mars à 20h30 Salle Jean Carmet Tarif plein : 19 - Réduit : 15/13/2

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Reims, vendredi 20 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Reims, vendredi 20 décembre 2013 Croix-Rouge : inauguration de la nouvelle antenne municipale et de la nouvelle antenne du C. C.A.S. Vendredi 20 décembre 2013 Sommaire Communiqué Un nouveau

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

- aux activités du vendredi après-midi

- aux activités du vendredi après-midi Dossier FAMILIAL d inscription aux services communaux ACTI JEUNES Valable pour l année 2014/2015 Ce dossier unique d inscription vous permet d inscrire votre (vos) enfant(s) en une seule fois : - à l accueil

Plus en détail

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide

Accueil pe?riscolaire:mise en page 1 5/10/11 6:57 Page 1 Commune de MATHAY Septembre 2011 Rudi Compo - 25150 Pont de Roide Commune de MATHAY Septembre 2011 RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PÉRISCOLAIRE La commune de MATHAY, en collaboration avec les Francas du Doubs, a mis en place un service de restauration le midi dans le

Plus en détail

TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268

TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268 TENNIS CLUB DE MALAQUET - FAY DE BRETAGNE CLUB AFFILIÉ F.F.T N 02 44 0268 PRESIDENT GILLES BROSSAUD 02.40.87.46.70 VICE-PRESIDENT MICHEL ZIMMER TRESORIER PHILIPPE JAGOT SECRETAIRE NADINE BLANCHANDIN ECOLE

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Filles et Garçons Continuité Collège/Lycée Collège Marie Curie / Lycée Thibaut de Champagne Pratiquer le Football de la Sixième à la Terminale Lycée Thibaut de Champagne

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres

Anne PELLETIER LE BARBIER Maire de Bièvres Un an après la mise en œuvre des nouveaux horaires scolaires à Bièvres, nous souhaitons vous donner une information précise sur l ensemble des acteurs qui interviennent auprès de vos enfants tout au long

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

17 ème Critérium National de Cross Country Des Agents Territoriaux U.N.A.S.A.T Quéven - Samedi 23 février 2013 ORGANISATION DE LA JOURNEE

17 ème Critérium National de Cross Country Des Agents Territoriaux U.N.A.S.A.T Quéven - Samedi 23 février 2013 ORGANISATION DE LA JOURNEE 17 ème Critérium National de Cross Country Des Agents Territoriaux U.N.A.S.A.T Quéven - Samedi 23 février 2013 ORGANISATION DE LA JOURNEE Samedi 23 février 2013 10h00 à 12h30 Accueil et remise des dossards

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE : La ville de GODERVILLE organise au sein de ses écoles un service d accueil périscolaire. Ces prestations regroupent : les activités périscolaires mises

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION

DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Commune d Ornex République Française Département de l Ain DOSSIER UNIQUE D INSCRIPTION Service scolaire / périscolaire / extrascolaire Valable pour l année scolaire 2015/2016 1 Informations destinées à

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

VOS DEMARCHES. En cas de garde alternée, chaque parent complète un dossier d inscription et indique le planning prévisionnel de réservation.

VOS DEMARCHES. En cas de garde alternée, chaque parent complète un dossier d inscription et indique le planning prévisionnel de réservation. DOSSIER D INSCRIPTION RESTAURATION SCOLAIRE GARDERIES ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 VOS DEMARCHES 1 Merci de bien vouloir remplir et rapporter ce dossier avec les pièces justificatives qui permettront de calculer

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES SERVICES PERISCOLAIRES RESTAURANTS SCOLAIRES, GARDERIES ET TEMPS D ACTIVITES PERISCOLAIRES Introduction La commune de Bassens organise les services périscolaires : restaurants,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES

LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES - Réforme des rythmes scolaires - Réforme des rythmes scolaires Quel est son objectif? Améliorer l apprentissage et favoriser la réussite scolaire de tous les élèves

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme Le gouvernement a mis en oeuvre, par décret du 24 janvier 2013, la réforme des rythmes scolaires. La Ville de Châteaudun a travaillé depuis plusieurs mois aux modalités de passage de la semaine scolaire

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L accueil périscolaire est un service de qualité mis à disposition des familles. C est un lieu

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Elections Départementales Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Bulletin n 170 Procédure de vote: Vous ne pouvez pas panacher, les noms des candidats, pas de

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante :

I/ Introduction : Monsieur le Maire rappelle le décret du 24 janvier 2013 fixant le temps de travail des élèves de la façon suivante : Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves de l école Charles PERRAULT Mercredi 22 avril 2013 à 18h30 Salle de motricité de PERRAULT Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire,

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE

PLURIEL ESPACE AVIGNON CENTRE SOCIAL ET CULTUREL DE LA ROCADE AVIGNON SOCIAL CENTRE CULTUREL. Centre Communal d Action Sociale ROCADE 1, RUE PAUL PONC - 84000 T. 04 90 88 06 65 - FAX 04 90 89 11 86 espacepluriel@ccasavignon.org ACTIVITÉS SERVICES 2012-2013 Centre Communal d Action Sociale 1, RUE PAUL PONC 84000 T. 04 90 88 06 65 FAX

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca

Art et culture. hiver / printemps 2015. brossard.ca Art et culture hiver / printemps 2015 Les séries du dimanche 18 janvier à 11 h De Paris à Broadway La soprano Julie Goupil et le ténor Daniel Biron offrent un amalgame des plus beaux duos tirés d illustres

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE Objet : REFORME DES RYTMES SCOLAIRES BILAN DU 1 ER TRIMESTRE 2014-2015 Présents : La Municipalité : M. JUBAULT, Maire de Varennes-Jarcy M. DARMON,

Plus en détail

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES

SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES SAISON CULTURELLE 2014-2015 SPECTACLES ET ACTIONS CULTURELLES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES Les séances scolaires Le petit monde de Léo Lionni / Ciné concert Stara Zagora Durée : 30 mn A partir de

Plus en détail

A chaque âge, son activité!

A chaque âge, son activité! A chaque âge, son activité! Petite Enfance Autour de l école Pendant les vacances scolaires et les mercredis édito Quel mode de garde choisir? Quelle activité proposer à vos enfants? Où trouver une structure

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan

@ g PERPI NAN. Le journal numérique de la Ville de Perpignan Le journal numérique de la Ville de Perpignan @ g PERPI NAN N 52 septembre 2015 FORUM Le rendez-vous des associations - page 2 FESTIVAL Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik - page 3 MUSIQUE 27ème

Plus en détail

AGIR ENSEMBLE POUR VOUS, PARTOUT

AGIR ENSEMBLE POUR VOUS, PARTOUT AGIR ENSEMBLE POUR VOUS, PARTOUT Deux grands acteurs de proximité s associent pour vous simplifier la vie. Tout près de chez vous. 2 LES CCAS/CIAS Plus de 7 500 Centres Communaux ou Intercommunaux d Action

Plus en détail

Plus de jours de présence, moins d heures d enseignement par jour. Semaine de quatre jours et demi au lieu de quatre et 5h30 d enseignement par jour

Plus de jours de présence, moins d heures d enseignement par jour. Semaine de quatre jours et demi au lieu de quatre et 5h30 d enseignement par jour Plus de jours de présence, moins d heures d enseignement par jour. Semaine de quatre jours et demi au lieu de quatre et 5h30 d enseignement par jour au lieu de 6h avec une incitation à favoriser l enseignement

Plus en détail

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS

RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS RÈGLEMENT DES SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE ET D ACCUEIL PÉRISCOLAIRE DE LA VILLE DE SEICHAMPS Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 29 juin 2015 Les parents devront en

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires Écoles publiques Inscriptions scolaires et accueils périscolaires 2015/2016 5 Vous allez inscrire votre enfant à l école pour la première fois ou le changer d établissement suite à un déménagement. Si

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

Le CCAS de la Ville de Ham vous propose : 365 jours pour agir 7 jours pour le dire L Ham en Bleu

Le CCAS de la Ville de Ham vous propose : 365 jours pour agir 7 jours pour le dire L Ham en Bleu Le CCAS de la Ville de Ham vous propose : 365 jours pour agir 7 jours pour le dire L Ham en Bleu Pour tout renseignement, un seul numéro : CCAS - Mairie de Ham 03.23.36.20.50 Hamoises, Hamois, «C est par

Plus en détail

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 2 Février 2015 à 20h30 Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise Madame Le Maire rappelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Le Conseil municipal d Orchaise vous souhaite une très bonne année 2015

Le Conseil municipal d Orchaise vous souhaite une très bonne année 2015 Le Conseil municipal d Orchaise vous souhaite une très bonne année 2015 > Remerciements aux associations ASLO mère Cyclotourisme Football Danse Plurielles Energies Hockey Pétanque Tir à la sarbacane AMAP

Plus en détail

son Programme de Spectacles et d Animations pour les adultes

son Programme de Spectacles et d Animations pour les adultes La Médiathèque vous propose son Programme de Spectacles et d Animations pour les adultes janvier à juin 2014 Exposition photographique & conférence Du vendredi 24 janvier au vendredi 14 février 2014 tout

Plus en détail

Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014

Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014 Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014 Contact : - Service scolaire mairie : Horaire : tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h Coordonnées : 05 58 41 79 10 / ccas@hossegor.fr -

Plus en détail

INFORMATION SUR LES DECISIONS PRISES PAR LE MAIRE 3. FIXATION DES TAUX D IMPOSITION APPLICABLES AUX TAXES DIRECTES POUR L EXERCICE 2011

INFORMATION SUR LES DECISIONS PRISES PAR LE MAIRE 3. FIXATION DES TAUX D IMPOSITION APPLICABLES AUX TAXES DIRECTES POUR L EXERCICE 2011 Le 31 mars 2011 CONVOCATION DU CONSEIL MUNICIPAL Les Membres de l Assemblée Municipale sont informés qu il y aura séance du Conseil Municipal le : JEUDI 07 AVRIL 2011 à 19 h 00 Salle du Conseil Municipal

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré

Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Mercredi 26 juin 2013 Mairie d Aytré Décret 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l organisation du temps scolaire RAPPEL Ce qui ne change pas 36 semaines d école (180 jours d école) 24 heures d enseignement

Plus en détail

LES HIRONDELLES DE SAINTE MARGUERITE

LES HIRONDELLES DE SAINTE MARGUERITE LES HIRONDELLES DE SAINTE MARGUERITE ANNEE 2013/2014 Œ Anglais Œ Arts Plastiques Œ Danse Œ Echecs Œ Natation Œ Théâtre ASSOCIATION SPORTIVE ET CULTURELLE 16, rue Basfroi 75011 PARIS : 06.09.41.90.64 :

Plus en détail

PERSONNALISéE D AUTONOMIE

PERSONNALISéE D AUTONOMIE CONSEIL GENERAL DE L AVEYRON pôle des solidarités départementales Cadre réservé à l administration N DOSSIER :... DEMANDE D ALLOCATION DéPARTEMENTALE PERSONNALISéE D AUTONOMIE D UNE PERSONNE DE SOIXANTE

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT A retourner impérativement avant le 30 novembre 2015 A l attention de M. le Maire d Elancourt Place du Général de Gaulle 78995 ELANCOURT Cedex 2016 TOUTE DEMANDE

Plus en détail

Nouveaux rythmes scolaires à Betton en septembre 2013

Nouveaux rythmes scolaires à Betton en septembre 2013 Nouveaux rythmes scolaires à Betton en septembre 2013 Organisation des rythmes scolaires Pour mettre en place la réforme sur les rythmes scolaires dans les meilleures conditions, les activités périscolaires

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

1. Du budget de l État au déficit public

1. Du budget de l État au déficit public 1. Du budget de l État au déficit public QCM 1. Qu est-ce que la LOLF? a. la loi d orientation des lois financières b. la loi d organisation des limites financières c. la loi organique relative aux lois

Plus en détail

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA Christophe Pinna est l un des karatékas les plus réputés au monde et l un des sportifs français les plus titrés. Son palmarès est impressionnant, avec notamment 6

Plus en détail

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PRÉSENTATION Les jeunes garçons intègrent la structure du

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

une banque citoyenne Culture 42 Solidarité 44 Sport 45

une banque citoyenne Culture 42 Solidarité 44 Sport 45 une banque citoyenne Culture 42 Solidarité 44 Sport 45 La BMCI s est affirmée en tant que banque citoyenne à travers ses multiples actions de parrainage culturel et de solidarité. Accompagnement des plus

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail