Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ORGANISER SA SUCCESSION : FORMES, TYPES ET CLAUSES DE DONATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ORGANISER SA SUCCESSION : FORMES, TYPES ET CLAUSES DE DONATION"

Transcription

1 ORGANISER SA SUCCESSION : FORMES, TYPES ET CLAUSES DE DONATION

2 La donation permet à une personne de léguer de son vivant une partie de son patrimoine. C'est un acte de générosité qui permet au légataire de prévenir d'éventuels conflits lors du partage de son héritage entre les différents successeurs. Les bénéficiaires peuvent aussi être une œuvre caritative, une association ou une congrégation. C'est donc un moyen d'organiser sa succession, mais qui doit être mûrement réfléchi. Il est possible d'effectuer une donation à partir de 16 ans, si le donateur est sain d'esprit et capable juridiquement. Il existe plusieurs types de donation, offrant différentes garanties et dont certaines peuvent être contestées : Le présent d'usage : c'est ce que l'on désigne couramment comme un cadeau, généralement à l'occasion de fêtes ou de célébrations. Ne sont concernés que des biens peu coûteux ou de faibles sommes d'argent par rapport à la fortune du donateur. Le don manuel : traditionnellement désigné comme "de main à la main", concerne des sommes d'argent et des objets plus coûteux, qui ne peuvent être des biens immobiliers. Elle peut être concrétisée par un virement bancaire ou un document écrit. La donation par acte notarié : un notaire doit encadrer cette donation qui peut notamment concerner des biens immobiliers et des biens de grande valeur au regard du patrimoine du donateur. Ce type de donation offre plus de garanties et de valeur juridique car elle est effectuée sous acte notarié. La donation ne permet pas d'échapper à l'imposition, sauf en cas d'exonération.toutefois des avantages fiscaux peuvent être obtenus lors d'une donation par rapport à une succession après décès. Il est donc nécessaire de bien vous renseigner, en faisant appel à un avocat en droit de la famille. Une donation étant définitive en principe, il est donc fortement recommandé d'être conseillé par un professionnel du droit. Les différents types de donations Introduction Il existe plusieurs types de donation et cela rend la matière particulièrement complexe. En effet, dans la plupart des cas, les personnes vont être orientées vers tel ou tel type de donation par leur notaire. Ces conseils sont indispensables car consentir une libéralité est un acte irrévocable et sans contrepartie. Celuici les conseillera sur l'opportunité du choix de la donation et sur les modalités de celle-ci. La donation est le fait de transmettre à titre gratuit un bien ou un droit au profit d'une autre personne. Il s'agit donc d'un moyen de transmettre à titre gratuit, de son vivant, une partie de son patrimoine, dans le but d'organiser sa succession. Les donations permettent d'organiser de son vivant, la répartition de sa succession. Il ne s'agit donc pas d'un acte anodin. Quels sont les différents types de donation? Qu'est-ce que la donation partage? Peut-on donner en avance de part successorale? Qu'est-ce qu'une donation graduelle? Cette fiche pratique établit une synthèse sur les différents types de donation. Page 1 / 9

3 1. Les différentes formes de donations Les dons manuels Le don manuel est le don effectué en dehors de tout cadre notarial. Il s'agit de la remise de la chose au bénéficiaire effectuée sans formalités particulières. Littéralement, le don manuel signifie le don de la main à la main. Cependant, si ce don semble en apparence être totalement dénué de cadre juridique, il s'agit bien ici d'une simple apparence. En effet, il convient malgré tout de respecter certaines règles. Seuls les biens mobiliers corporels (les bijoux, les meubles, objets d'art...) ou l'argent peuvent faire l'objet d'un don manuel. En effet, les immeubles ne peuvent pas faire l'objet d'un don de la main à la main, ils sont nécessairement entourés d'un certain formalisme. Le don manuel n'a pas obligatoirement à être déclaré aux impôts. Cependant, une telle déclaration peut servir de preuve lors de la succession, si un conflit entre les différents héritiers surgissait. Cependant, si le don dépasse le plafond de l'abattement fiscal, dans ce cas, des droits de donation pourront être exigibles. Une telle déclaration aux services fiscaux se fait par le biais de l'imprimé fiscal n Le don manuel comporte donc des risques du fait même de l'absence de formalisme. Il est en particulier susceptible de faire l'objet de contestation quant à l'origine de la propriété du bien. De plus, il ne permet pas de prévoir des dispositions particulières. Remarque : les «présents d'usage» ; ce sont les cadeaux effectués en fonction des us et coutumes. Il peut s'agir d'un cadeau pour un anniversaire, ou pour l'obtention d'un diplôme. Le présent d'usage n'est pas soumis au paiement de droits de mutation à titre gratuit. Cependant, pour bénéficier de cet avantage, ces dons doivent être modique par rapport au niveau de vie et à la fortune de la personne qui en dispose. Ses biens donnés, ne seront donc pas rapportés lors de la succession selon l'article 852 du Code Civil Les donations en présence d'un notaire L'acte notarié est indispensable lorsque la donation porte sur un bien immobilier et est très largement conseillé pour les autres mutations à titre gratuit afin d'apporter la preuve de celles-ci. L'acte notarié est un élément de preuve irréfutable. Pour être valable, un don doit être accepté par la personne bénéficiaire aussi appelée le donataire. L'établissement d'un acte notarié donne lieu au paiement de frais. 2. Les différents types de donations La donation partage La donation partage, comme son nom l'indique, permet de procéder au partage et à la distribution de tout Page 2 / 9

4 ou partie du patrimoine de l'intéressé de son vivant. Ce partage ne pourra pas être remis en cause lors de l'ouverture de la succession. Ces libéralités ne peuvent être consenties qu'au profit des personnes dites «héritiers présomptifs» c'est-àdire à de futurs héritiers du donateur. Ce sont en particulier les enfants, les petits enfants, les frères et soeurs. Les avantages de la donation partage sont les suivants : Elle permet à la fois de procéder à un partage avant l'heure qui ne pourra pas être remis en question. Elle permet donc l'organisation de la succession par avance. Les biens donnés par le biais de la donation partage sont évalués au jour de la donation. Cela est un réel avantage car la valeur retenue sera celle du jour de la donation. En effet, si la donation partage porte sur un immeuble donné 15 années avant l'ouverture de la succession du donateur, il est évident que sa valeur au jour de la donation n'est pas la même 15 ans plus tard. En général le marché immobilier a plutôt tendance à augmenter et donc le montant de la donation retenu sera celui du jour de la donation. Exemple : un immeuble est donné en 1990 et sa valeur à cette date est de L'ouverture de la succession du donateur s'ouvre en Le marché de l'immobilier, pendant les dix années a beaucoup fluctué et la valeur de l'immeuble au jour de la succession est de Comme le donateur avait procédé à une donation partage alors le montant retenu et qui sera rapporté à la succession sera Il s'agit donc d'un réel avantage. Pour effectuer une donation partage, la seule solution est le recours au notaire. En effet, seul un acte notarié peut constater la donation partage et lui faire acquérir tous ses effets. La donation partage est valable même si elle ne concerne par tous les héritiers présomptifs du donateur. Elle peut aussi être inégale dans sa répartition. En effet, la donation partage peut prévoir de donner plus à l'un ou l'autre des donataires, ce qui permet d'avantager un enfant par rapport à un autre. Cependant, ces déséquilibre auront des conséquences au moment de l'ouverture de la succession et donc la donation partage ne pourra pas produire tous ses effets. Nos Conseils : Il semble donc nécessaire de respecter les conditions afin que la donation partage ne soit pas remise en question : que tous les héritiers présomptifs fassent partie de la donation et qu'ils bénéficient d'une part à peu prés égale du patrimoine afin que la réserve légale ne soit pas atteinte. Cependant, si vous souhaitez que l'un de vos enfants bénéficie par exemple de la maison familiale et que cela atteint la réserve légale, dans ce cas, cet enfant devra verser une somme d'argent à la succession pour compenser et dédommager ses frères et soeurs. Remarque : le donateur n'est pas obligé de procéder au partage de la totalité de ses biens. La donation peut porter que sur une partie d'entre eux. En effet, le donateur a même tout intérêt à conserver un patrimoine propre et à ne pas tout donner. Important : il est possible, pour les parents, d'intégrer dans une donation partage, les biens qu'ils ont précédemment donnés à chacun de leurs enfants (essentiellement pour les dons manuels). Cela va permettre d'offrir une plus grande sécurité juridique à la donation et l'empêchera d'être remise en Page 3 / 9

5 question. De plus, les dons manuels sont évalués au jour de la succession d'après leur état au jour de la donation. Cela veut dire que leur valeur sera celle au jour de l'ouverture de la succession, mais si par exemple le bien a subit une détérioration ou bien des travaux depuis la donation, alors il n'en sera pas tenu compte. Ici réside une différence, car la donation partage prévoit une évaluation des biens au jour de la donation La donation en avance de part successorale Ce type de donation ne vise pas à favoriser un héritier, elle consiste simplement à faire une avance sur la succession à venir. En effet, ici le donateur souhaite faire une donation qui s'apparente à une simple avance sur la succession. En effet, il sera tenu compte de la valeur de celle-ci lors de la liquidation de la succession. Dans ce cas, la donation en avance de part successorale ne peut être consentie qu'au profit de futurs héritiers. Ce type de donation permet de ne pas porter atteinte à l'égalité des héritiers. Au moment de la liquidation, le montant de la donation sera rapporté à la succession afin d'en tenir compte lors du partage. Exemple : Monsieur X a 3 enfants. Il souhaite donner à sa fille par le biais d'une donation en avance de part successorale. Au moment de la liquidation de la succession de monsieur X, le patrimoine à partager s'élève à dans lesquels il a été ramené le montant de la donation en avance de part successorale. La part de chaque enfant aurait donc du être de Cependant, la fille a déjà reçu Elle ne recevra donc rien et les deux autres enfants auront quant à eux chacun. De plus, si rien n'est précisé lors de la donation, elle sera alors présumée avec été faite en avance de part successorale. En pratique, ce type de donation permet de donner en avance de la succession à un de ses enfants dans le besoin afin par exemple de l'aider à financer un achat et cela tout en conservant l'égalité des futurs héritiers. Il s'agit en réalité, avec la donation en avance de part successorale, d'accorder à un des futurs héritiers, une avance sur la succession, et non pas de l'avantager La donation hors part successorale Les objectifs de ce type de donation sont à l'opposé de ceux de la donation en avance de part successorale. En effet, si la précédente visait à conserver un équilibre entre les différents futurs héritiers, la donation hors part successorale, quant à elle, vise à favoriser le donataire. Le montant de la donation faite hors part successorale ne sera pas ajouté à la succession au moment de l'ouverture de celle-ci. Cela veut dire que le donataire conservera le bénéfice de la donation et recevra en plus sa part normale sur l'héritage sans qu'il y ait besoin d'y retrancher le montant de la donation. Page 4 / 9

6 Cependant la limite des donations hors part successorale est que pour conserver l'avantage octroyé au donataire, il faut que la donation ne porte pas atteinte à la réserve légale. La donation faite hors part successorale s'impute sur la quotité disponible, mais lorsque le montant dépasse la quotité alors cela donne lieu à une réduction et donc le donataire devra verser une somme à la succession. Ce type de donation peut donc être fait soit à de futurs héritiers, soit à des personnes n'ayant pas de droits dans la succession future. Comme nous l'avons précisé précédemment, si aucune mention n'est faite dans la donation, celle-ci sera automatiquement considérée comme étant en avance de part successorale. C'est pour cela que le donateur doit mentionner expressément que la donation qu'il consent est hors part successorale La donation avec réserve d'usufruit Lorsqu'une personne procède à une donation, elle a la possibilité d'aménager les modalités de cette libéralité. En effet, il lui est possible de donner un bien mais d'en conserver l'usufruit. Définition : La propriété d'un bien est divisée en 3 parties : - l'usus : qui s'apparente à l'usage de la chose comme le droit d'habiter dans une maison - le fructus : il s'agit du droit de récolter les fruits de la chose comme par exemple les loyers pour un appartement loué - et l'abusus : qui est le droit de disposer de la chose, d'aliéner la chose L'usus et le fructus forment à eux deux ce que l'on appelle l'usufruit. Et la personne détenant l'abusus détient en réalité la nue-propriété du bien. Cette réserve d'usufruit peut se révéler très souvent particulièrement intéressante pour le donateur. En effet, elle permet tout d'abord au donateur de conserver la jouissance du bien donné durant toute sa vie. Cela veut dire que le donateur va pouvoir utiliser le bien et en récolter les fruits. La réserve d'usufruit permet donc de ne pas totalement se dépouiller de la propriété tout en organisant de son vivant sa succession. Elle est souvent une solution très intéressante. Mais elle permet aussi de réduire les droits de mutation car ceux-ci sont calculés seulement sur la part de la nue-propriété. Attention toutefois : il a été jugé par la première chambre civile de la Cour de cassation que lors d'un partage successoral, la valeur à prendre en compte pour une donation en nue-propriété, avec réserve d'usufruit au profit du donateur, est celle de la pleine propriété du bien objet de ladite donation (Cass. civ, 28 septembre 2011, n ). Pour obtenir plus d'informations, nous vous invitons à télécharger gratuitement les fiches pratiques Page 5 / 9

7 intitulées les droits de succession et les droits de donation, sur notre site. La réserve d'usufruit peut donc être une clause de la donation. 3. Les différentes clauses de la donation La donation avec charge Le donateur est en principe libre d'insérer dans l'acte de donation une clause imposant au donataire certaines charges : obligation de verser au donateur une rente viagère, d assurer l entretien d un proche, entretenir la maison familiale, organiser les obsèques du donateur, financer les études d'un enfant, etc. La charge est une obligation imposée par le donateur au donataire, dans l'intérêt de l'un des deux, voire d'une tierce personne (sous réserve que celle-ci existe et soit déterminable au jour de l'exécution de la charge). Mais la loi prohibe les conditions ou charges impossibles, illicites ou contraires aux bonnes moeurs (article 900 du Code civil). Les clauses de ce type sont tout simplement annulées de plein droit. Ce qui signifie que le donataire conserve le bien transmis sans obligation aucune. La donation avec charge prend effet dès son acceptation par le donateur, qui s'engage effectivement à exécuter cette charge et peut y être contraint. En cas d'inexécution : soit le donateur intente en justice une action en exécution de la charge (avec dommages et intérêts), soit le donateur intente une action en révocation de la donation, soit le contrat prévoit la révocation de plein droit de la donation. Ces donations obéissent au droit commun des donations, tant sur le plan juridique que fiscal. La révision des clauses : Le Code civil autorise le donataire à demander la révision en justice des charges ou conditions, quand celles-ci sont devenues impossibles ou trop coûteuses à appliquer (article du Code civil). Mais cette demande ne peut intervenir que dix ans après le décès du donateur (article du Code civil). Le tribunal vérifiera que le donataire a réellement cherché à s'acquitter de son devoir avant d'alléger, supprimer ou modifier cette clause. Dans le cas d'une donation dépendant d'un évènement futur incertain (ex. je donne mon immeuble situé à Paris si mon fils obtient son diplôme), celle-ci ne peut être légale que si la condition prévue dans l'acte ne dépend pas de la seule volonté du donateur. A défaut, elle serait contraire au principe d'irrévocabilité des Page 6 / 9

8 donations. Dès que l'événement survient, la propriété du bien est transmise au donataire, mais avec un effet rétroactif à la date de la donation. Exemple : au jour de l'obtention du diplôme, le fils sera réputé propriétaire du cabinet depuis la date de la donation. A l'inverse, les droits de mutation seront calculés à la date d'obtention du diplôme, la rétroactivité ne s'appliquant pas sur le plan fiscal. Enfin, une donation peut être consentie sous condition résolutoire, dans ce cas, la donation est effective dès le jour de rédaction de l'acte et les droits de mutation sont immédiatement exigibles. Elle sera annulée si la condition résolutoire se réalise ultérieurement, mais les droits ne sont pas restitués. La plus courante est la clause de retour qui prévoit que le donateur récupérera le bien si le donataire décède avant lui La clause d inaliénabilité Une clause d'inaliénabilité permet d'interdire au bénéficiaire de se séparer du bien reçu. Néanmoins, il lui faut respecter deux contraintes (article du Code civil) : avoir un motif sérieux et légitime et, fixer une durée d'application. Pour ce deuxième point, il suffit d'écrire une durée au terme de laquelle le bénéficiaire sera libéré de cette contrainte. Peu importe que la durée soit proche ou très éloignée. Le donateur pourra toujours annuler cette clause s'il le souhaite La clause de retour conventionnel La clause de retour conventionnel permet, en cas de prédécès du donataire ou du donateur et de ses descendants, que le bien revienne dans le patrimoine du donateur (article 951 du Code civil). Le retour s effectue alors sans aucune incidence fiscale, c'est à dire en franchise totale de droits de succession. Généralement, cette clause de retour est assortie d une autre clause interdisant au bénéficiaire de la donation de vendre ou céder le bien. En l absence d une telle disposition, le donataire peut parfaitement vendre le bien. Mais s il décède, l acheteur peut être contraint de rendre le bien au donateur initial. L effet de ce droit de retour est de résoudre toutes les aliénations des biens et des droits donnés, et de faire revenir ces biens et droits au donateur, libre de toute charges et hypothèques (article 952 du Code civil) La clause d attribution ou d exclusion à la communauté La clause d'exclusion de communauté est une clause qui interdit au donataire de mettre le bien donné en communauté en cas de mariage (actuel ou futur). Le donateur s assure ainsi que ce bien restera un bien Page 7 / 9

9 propre du donataire et ne sera donc pas incorporé dans la masse des biens communs. Mais la clause peut également prévoir d'attribuer le bien donné à la communauté dans l'hypothèse où évidemment le donataire est marié sous le régime de la communauté (article 1405 du Code civil) La clause de donation graduelle La donation graduelle est un type de donation spécifique. En effet, elle est assortie d'une charge particulière. En effet, cette donation oblige le donataire à conserver le bien transmis et à le transmettre à son décès à un second bénéficiaire lui aussi mentionné dans l'acte de donation. Il y a donc deux bénéficiaires, un au moment du décès du donateur et un autre au moment du décès du premier bénéficiaire. Le premier bénéficiaire a l'obligation de conserver et de transmettre le bien. Le second bénéficiaire est délié de ces deux obligations. Ce type de donation est complexe et nécessite d'être conseillé par son notaire. Elle permet essentiellement d'être assuré de transmettre un bien d'une génération à l'autre. Elle bénéficie donc à deux donataires différents, l'un après l'autre La clause de donation résiduelle La donation résiduelle est proche de la donation graduelle. La différence réside essentiellement dans le fait que le donataire n'a pas à sa charge d'obligation de conservation des biens donnés. En effet, il peut disposer des biens donnés de la manière dont il le souhaite et même les vendre. Seuls les biens donnés restant encore dans le patrimoine du donataire à son décès seront transmis au second bénéficiaire. Ce type de donation est donc moins contraignante pour le donataire que la précédente car elle ne lui impose pas de conserver le bien intact. Cela revient donc à dire que le second donataire peut ne jamais obtenir le bien donné. En effet, si le premier donataire l'a vendu alors le second ne pourra pas en revendiquer la propriété. Nos Conseils : faire une donation n'est pas un acte anodin ou banal. Il convient en effet, de le prendre au sérieux. En principe, une donation est irrévocable, une fois faite, on ne peut plus revenir sur sa décision. La seule exception à ce principe est la révocation d'une donation encadrée par l'alinéa de l'article 957 du code civil. Il précise que la demande en révocation pour cause d'ingratitude devra être formée dans l'année, à compter du jour du délit imputé par le donateur au donataire, ou du jour que le délit aura pu être connu par le donateur. Dans un arrêt en date du 1er février 2012, (N de Pourvoi : ) la première chambre civile de la Cour de cassation a précisé que ce délai de prescription de l'action en révocation de donation pour cause d'ingratitude n'est susceptible ni de suspension, ni d'interruption. Page 8 / 9

10 Par ailleurs, certaines particularités existent pour les donation entre époux faites pendant le mariage. Cependant, une donation consentie entre époux durant le mariage, dès lors qu'elle n'est pas remise en cause lors du divorce, ne peut plus être révoquée ultérieurement (C. cass, Ch du 26/10/2011). Pour toutes ces raisons, le recours aux conseils d'un notaire est important. Chaque type de donation a un objectif bien précis : Soit elle permet de faire une avance sur la succession future Soit elle vise à avantager une personne plutôt qu'une autre Soit elle permet de conserver un bien dans la famille Ou même elle peut aussi permettre de conserver la jouissance du bien Mais la donation permet surtout d'organiser de son vivant, la succession future afin d'éviter certains conflits. Il convient aussi d'attirer votre attention sur le fait que lorsque l'on fait une donation, sauf réserve d'usufruit, on abandonne totalement la propriété du bien et aucune revendication future ne sera possible. Donc donner est un acte généreux mais il ne doit pas aboutir à vous dépouiller de tous vos biens. Page 9 / 9 Powered by TCPDF (

CARACTÉRISTIQUES DU CONTRAT DE VENTE : CONDITIONS DE VALIDITÉ, TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ, OBLIGATIONS DU VENDEUR ET DE L'ACHETEUR

CARACTÉRISTIQUES DU CONTRAT DE VENTE : CONDITIONS DE VALIDITÉ, TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ, OBLIGATIONS DU VENDEUR ET DE L'ACHETEUR CARACTÉRISTIQUES DU CONTRAT DE VENTE : CONDITIONS DE VALIDITÉ, TRANSFERT DE PROPRIÉTÉ, OBLIGATIONS DU VENDEUR ET DE L'ACHETEUR Le contrat de vente Introduction Le contrat de vente est régi par le Titre

Plus en détail

Qu est-ce qu une donation?

Qu est-ce qu une donation? Qu est-ce qu une donation? Fiche 1 Une donation (*) est une convention par laquelle une personne (le donateur) transfère immédiatement et irrévocablement à une autre personne (le donataire), qui l accepte,

Plus en détail

TRANSMETTRE DE SON VIVANT

TRANSMETTRE DE SON VIVANT TRANSMETTRE DE SON VIVANT Quel que soit le montant de votre patrimoine, préparer votre succession permet de transmettre vos biens dans des conditions optimales, car étudiées auparavant (ce qui est particulièrement

Plus en détail

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial -

Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON. - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

LES SUCCESSIONS PREPAREES

LES SUCCESSIONS PREPAREES LES SUCCESSIONS PREPAREES Avec ce document vous allez comprendre quelles sont les règles qui s appliquent en manière de transmission du patrimoine, et comment elles fonctionnent. Les définitions sont extraites

Plus en détail

LE DROIT D'USAGE ET D'HABITATION: UN OUTIL UTILE POUR TOUTE PROTECTION

LE DROIT D'USAGE ET D'HABITATION: UN OUTIL UTILE POUR TOUTE PROTECTION LE DROIT D'USAGE ET D'HABITATION: UN OUTIL UTILE POUR TOUTE PROTECTION Article juridique publié le 15/10/2014, vu 14688 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine Le propriétaire d'un logement peut céder, son

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL DROITS DE DONATION : CHAMP D'APPLICATION ET CALCUL Les droits de donation Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet, elle peut le

Plus en détail

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants

La donation. Les renseignements contenus. dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants La donation du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CÈDER SES PARTS SOCIALES DE SARL : CONDITIONS POUR VENDRE, PRIX, ET FORMALITÉS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CÈDER SES PARTS SOCIALES DE SARL : CONDITIONS POUR VENDRE, PRIX, ET FORMALITÉS CÈDER SES PARTS SOCIALES DE SARL : CONDITIONS POUR VENDRE, PRIX, ET FORMALITÉS La cession de parts de SARL Introduction Le capital social de la société à responsabilité limitée est divisé en parts sociales.

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 APPORTS EN NUMÉRAIRES, APPORTS EN NATURE, APPORTS EN INDUSTRIE : COMMENT ÇA MARCHE?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 APPORTS EN NUMÉRAIRES, APPORTS EN NATURE, APPORTS EN INDUSTRIE : COMMENT ÇA MARCHE? APPORTS EN NUMÉRAIRES, APPORTS EN NATURE, APPORTS EN INDUSTRIE : COMMENT ÇA MARCHE? Les apports en société Introduction Les fondateurs d'une société doivent réaliser des apports lors de sa constitution.

Plus en détail

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier?

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? 49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? Toute personne majeure et capable (aussi depuis peu certaines personnes sous statut d administration provisoire dans certaines conditions)

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation

NOTE JURIDIQUE. OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : Les droits de mutation à titre gratuit en cas de donation Base juridique

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession -

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : L impact de la loi réformant le droit des successions sur les personnes

Plus en détail

DOSSIER. Comment donner tout en gardant le contrôle?

DOSSIER. Comment donner tout en gardant le contrôle? DOSSIER Comment donner tout en gardant le contrôle? La donation est l un des instruments de planification patrimoniale les plus connus. Afin de donner un coup de pouce financier à leurs enfants et de neutraliser

Plus en détail

Plan d'épargne Populaire

Plan d'épargne Populaire Plan d'épargne Populaire Résumé : Le PEP regroupe une famille de produits d'épargne à long terme et à fiscalité privilégiée. Si le PEP bancaire ne paraît pas être très performant, le PEP assurance a quant

Plus en détail

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION ENTRE : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Vendeur ET : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Acquéreur État. Capacité Les contractants confirment

Plus en détail

Information sur le Droit de la Famille

Information sur le Droit de la Famille Information sur le Droit de la Famille Conformément au décret 2002-1556 du 23/12/02 modifié par décrets 2006-640 du 1er/06/06 1 par décrets 2006-640 du 1er/06/06 Ce document est destiné à donner une information

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 MON ENFANT À CAUSÉ UN DOMMAGE À AUTRUI : SUIS-JE RESPONSABLE?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 MON ENFANT À CAUSÉ UN DOMMAGE À AUTRUI : SUIS-JE RESPONSABLE? MON ENFANT À CAUSÉ UN DOMMAGE À AUTRUI : SUIS-JE RESPONSABLE? Si un enfant mineur cause des dommages à autrui, la responsabilité du ou des parents chez qui il réside est engagée. En effet, selon l'article

Plus en détail

BOI-ENR-DMTG-10-10-40-10-20140929 Date de publication : 29/09/2014 ENR - Mutations à titre gratuit Successions Champ d'application des droits de

BOI-ENR-DMTG-10-10-40-10-20140929 Date de publication : 29/09/2014 ENR - Mutations à titre gratuit Successions Champ d'application des droits de BOI-ENR-DMTG-10-10-40-10-20140929 Date de publication : 29/09/2014 ENR - Mutations à titre gratuit Successions Champ d'application des droits de mutation par décès Présomptions légales de propriété - Biens

Plus en détail

Legs, donations, assurances-vie

Legs, donations, assurances-vie SOS Enfants Sans Frontières Legs, donations, assurances-vie UNE GESTION SOLIDAIRE DE VOTRE PATRIMOINE EN FAVEUR DES ENFANTS DEFAVORISES Votre générosité permettra à SOS Enfants Sans Frontières d aider

Plus en détail

Aider ses proches sans pour autant se démunir

Aider ses proches sans pour autant se démunir Aider ses proches sans pour autant se démunir Conférence d information du 04 décembre 2014 Me Chambre des Notaires de Paris Transmettre ses biens de son vivant répond à plusieurs objectifs : - permettre

Plus en détail

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1 LEXIQUE Ab intestat En l absence de testament. Les biens constituant la succession sont répartis entre les héritiers suivant les règles légales. Abattement Part de la valeur des biens imposables non soumise

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS PRINCIPES DE CALCUL DES DROITS DE SUCCESSIONS ET EXONÉRATIONS Les droits de succession Introduction Une personne peut faire le choix d'organiser de son vivant les modalités de sa succession. En effet,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN La défiscalisation immobilière : loi Robien Introduction La Loi de Robien, dispositif de défiscalisation immobilière mis en place en 2003, accordait certains avantages fiscaux

Plus en détail

organiser succession

organiser succession Édition 2015 pour et ma Mes démarches préparer organiser succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail

Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille

Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille Plan I. Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations familiales en amont (d un éventuel conflit) A. Exemple des familles recomposées

Plus en détail

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire FICHE I LE ROLE ET LA COMPETENCE D UN NOTAIRE FRANÇAIS DANS LE REGLEMENT D UNE SUCCESSION EN FRANCE Résumé : Cette fiche vous explique les démarches à accomplir après le décès d une personne proche, vous

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES CLAUSES À INSÉRER DANS UN CONTRAT DE BAIL LOCATIF POUR L'HABITATION

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES CLAUSES À INSÉRER DANS UN CONTRAT DE BAIL LOCATIF POUR L'HABITATION LES CLAUSES À INSÉRER DANS UN CONTRAT DE BAIL LOCATIF POUR L'HABITATION L'établissement du contrat de bail d'habitation Introduction Le contrat de bail doit être établi par écrit en au moins deux exemplaires

Plus en détail

II. Les techniques de donation

II. Les techniques de donation Vente en SARL, SNC, SAS ou en SCOP Impacts fiscaux - Les droits d enregistrement sont à la charge de votre repreneur. - Vous payerez la plus-value résultant de la vente au titre de votre impôt sur le revenu

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre Transmettre La rédaction d un testament permet d organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d attribuer un bien particulier

Plus en détail

Successions. Comment protéger son conjoint, faire les bons choix et savoir anticiper

Successions. Comment protéger son conjoint, faire les bons choix et savoir anticiper Successions Comment protéger son conjoint, faire les bons choix et savoir anticiper AG ASCAF 29 le 06/11/2015 Une succession sans notaire Dans certains cas, il est possible de faire soi-même la déclaration

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 RÉSILIER SON CONTRAT D'ASSURANCE AUTO

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 RÉSILIER SON CONTRAT D'ASSURANCE AUTO RÉSILIER SON CONTRAT D'ASSURANCE AUTO La résiliation du contrat d'assurance Automobile Introduction La résiliation d'un contrat d'assurance automobile, comme toute résiliation de contrat de prestation

Plus en détail

DEMANDE DE SOUMISSIONS

DEMANDE DE SOUMISSIONS Société affiliée de Raymond Chabot Grant Thornton S.E.N.C.R.L. 4805, boulevard Lapinière Bureau 2100 Brossard (QC) J4Z 0G2 Tél.: (450) 445-5530 Téléc.: (514) 876-5069 www.raymondchabot.com DEMANDE DE SOUMISSIONS

Plus en détail

Assurance vie, article 757 B du CGI et quasi-usufruit : Un mauvais mélange

Assurance vie, article 757 B du CGI et quasi-usufruit : Un mauvais mélange Assurance vie, article 757 B du CGI et quasi-usufruit : Un mauvais mélange NEWSLETTER 15 270 du 16 MARS 2015 Analyse par STEPHANE PILLEYRE Le quasi-usufruit est souvent perçu par les professionnels de

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP LA FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE PERSONNES : SNC, SCI À L'IR, SCM, SCP Le régime fiscal des sociétés de personnes Introduction L'imposition des bénéfices des sociétés peut être faite de deux manières : soit

Plus en détail

Les différents cas de divorce et les procédures applicables. Le divorce par consentement mutuel :

Les différents cas de divorce et les procédures applicables. Le divorce par consentement mutuel : Les différents cas de divorce et les procédures applicables Les différents cas de divorce et les procédures applicables L'article 229 du Code Civil énumére quatre cas de divorce : - Le consentement mutuel

Plus en détail

Démembrer c est bien anticiper c est mieux!!!! PARTIE 2

Démembrer c est bien anticiper c est mieux!!!! PARTIE 2 Démembrer c est bien anticiper c est mieux!!!! PARTIE 2 NEWSLETTER 14 214 du 26 AOUT 2014 ANALYSE PAR STEPHANE PILLEYRE Si vous n avez pas lu la première partie de cette newsletter publiée la semaine dernière,

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

L'ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- NOR : ENR9401447DL DELIBERATION N 94-141 AT DU 2 DECEMBRE 1994 ------------------------------------------------------------ portant modification

Plus en détail

«RECOUVREMENT JUDICIAIRE : PRATIQUES

«RECOUVREMENT JUDICIAIRE : PRATIQUES Mardi 23 novembre 2010 Maison du Barreau de MARSEILLE 59 rue Grignan - 13006 MARSEILLE Colloque organisé par : L ORDRE DES AVOCATS DU BARREAU DE MARSEILLE L'ECOLE DES AVOCATS DU SUD-EST ET L'AAPPE «RECOUVREMENT

Plus en détail

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse

Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse Comment optimiser les droits de succession en France à la suite de la renégociation de la convention francosuisse en matière de droits de succession? Parole d'expert Publié le 24.01.2014 : http://www.agefiactifs.com/droit-et-fiscalite/article/comment-optimiser-lesdroits-de-succession-en-france

Plus en détail

1 - Le mécanisme du rappel fiscal par des exemples

1 - Le mécanisme du rappel fiscal par des exemples RAPPEL FISCAL ET RAPPORT CIVIL OU Que se passe-t-il lors du décès du DONATEUR après une DONATION? SYNDICAT DES FORESTIERS PRIVES DU LIMOUSIN Texte : Philippe Dubeau (Notaire honoraire) Mise en page : CRPF

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

LOGICIELS LIBRES ET OUVERTS. Convention de licence libre de l administration québécoise

LOGICIELS LIBRES ET OUVERTS. Convention de licence libre de l administration québécoise LOGICIELS LIBRES ET OUVERTS Convention de licence libre de l administration québécoise Application Présentation Justification [1] La Convention de licence libre de l Administration québécoise (CLLAQ) est

Plus en détail

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX A. LES DIFFERENTS REGIMES MATRIMONIAUX La présence d un conjoint peut modifier de façon radicale la préparation de la transmission d un patrimoine. Cette

Plus en détail

1. Rappel sur le principe de la capacité. . Tout majeur dispose en principe de ses droits

1. Rappel sur le principe de la capacité. . Tout majeur dispose en principe de ses droits Nathalie DEGELDER Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs et coordinatrice du Service Régional d Information et de Soutien aux Tuteurs Familiaux vous présente le Thème Protéger un membre de sa

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-06 N 126 du 27 JUILLET 2006 MUTATIONS A TITRE GRATUIT DONATIONS PASSIF ASSIETTE DU DROIT DE DONATION. (C.G.I., art. 776 bis et L.P.F., art.

Plus en détail

Le mandat donné en prévision d une inaptitude

Le mandat donné en prévision d une inaptitude Le mandat donné en prévision d une inaptitude Avez-vous déjà pensé à ce qui arriverait si un jour, à cause d'une maladie ou encore d'un accident, vous n'étiez plus apte à vous occuper de votre personne

Plus en détail

La convention fiscale de non double imposition du 12.10.2006 entrée en vigueur en avril 2009

La convention fiscale de non double imposition du 12.10.2006 entrée en vigueur en avril 2009 La convention fiscale de non double imposition du 12.10.2006 entrée en vigueur en avril 2009 1. Domaine d application de la convention 2 a) Les impôts visés 2 b) La définition du domicile fiscal 2 c) Clause

Plus en détail

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION

ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION ALLEGEMENT DES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION Les droits de mutation à titre gratuit sont perçus en tenant compte de la situation personnelle du redevable et des liens de parenté qu il a avec le défunt

Plus en détail

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL Article juridique publié le 28/01/2015, vu 15581 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La loi dite «Pinel» du 18 juin 2014 a introduit, dans l'article L. 145-46-1

Plus en détail

La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1er janvier 2007

La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1er janvier 2007 La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1er janvier 2007 La loi de réforme sur les successions et les libéralités en date du 23 juin 2006,

Plus en détail

Lors de la conclusion du bail le prix du loyer est fixé librement, étant généralement fondé sur la valeur locative des locaux.

Lors de la conclusion du bail le prix du loyer est fixé librement, étant généralement fondé sur la valeur locative des locaux. Le bail commercial Le bail commercial est un contrat relatif à la location d'un immeuble en vue de l'exercice d'une activité artisanale ou commerciale, qui permet au locataire de bénéficier d'une protection

Plus en détail

Legs Donations Assurances-vie

Legs Donations Assurances-vie Legs Donations Assurances-vie en faveur de l Œuvre d Assistance aux Bêtes d Abattoirs - OABA - Une des fermes du Bonheur où sont accueillis des animaux confiés à l OABA Association reconnue d Utilité Publique

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Madame R... a acquis de son frère, Monsieur T..., la moitié indivise de biens immobiliers recueillis

Plus en détail

Le PACS I) LE PACS : MODALITÉS. a) Conditions pour le pacs

Le PACS I) LE PACS : MODALITÉS. a) Conditions pour le pacs Le PACS Le «Pacte civil de solidarité» (article 515-1 du code civil) est un contrat conclu par deux personnes physiques majeures de sexe différent ou de même sexe pour organiser leur vie commune. I) LE

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES 2016. Donnez de l impact à votre générosité.

DISPOSITIONS FISCALES 2016. Donnez de l impact à votre générosité. F O N D A T I O N M É D E C I N S S A N S F R O N T I È R E S DISPOSITIONS FISCALES 2016 ISF & Impôt sur le revenu Donnez de l impact à votre générosité. La parole au trésorier Chaque année, vous êtes

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE DES FONDS DE DOTATION

RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE DES FONDS DE DOTATION Le comité constate que les statuts des fonds de dotation sont d une grande diversité. Certains recopient dans le détail le statut type des fondations ou des associations reconnues d utilité publique. D

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CADRE JURIDIQUE ET INTÉRÊT DE L'ESCOMPTE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CADRE JURIDIQUE ET INTÉRÊT DE L'ESCOMPTE CADRE JURIDIQUE ET INTÉRÊT DE L'ESCOMPTE L'escompte Introduction Les délais de paiement que les PME sont souvent contraintes d'accorder à leurs cocontractants peuvent être un vrai handicap à leur développement.

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles

Plus en détail

Transactions notariées recueillis quotidiennement par JLR Recherche immobilière

Transactions notariées recueillis quotidiennement par JLR Recherche immobilière Transactions notariées recueillis quotidiennement par JLR Recherche immobilière A Abandon du droit de propriété: acte par lequel une personne renonce à son droit de propriété dans un bien. Adjudication

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ENTREPRENDRE EN NOM PROPRE OU EN SOCIÉTÉ? CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES, SOCIALES ET FISCALES DU CHOIX

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 ENTREPRENDRE EN NOM PROPRE OU EN SOCIÉTÉ? CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES, SOCIALES ET FISCALES DU CHOIX ENTREPRENDRE EN NOM PROPRE OU EN SOCIÉTÉ? CARACTÉRISTIQUES JURIDIQUES, SOCIALES ET FISCALES DU CHOIX Entreprise individuelle ou société? Introduction Vous souhaitez créer votre entreprise ou développer

Plus en détail

B. Le formalisme du contrat de sous-traitance

B. Le formalisme du contrat de sous-traitance LE REGIME JURIDIQUE DE LA SOUS-TRAITANCE EN ITALIE Textes de référence :! Loi n 192 du 18 juin 1998 sur la sous-traitance dans les activités de production (en annexe) Table des matières A. Notion juridique

Plus en détail

Contrat de VRP exclusif

Contrat de VRP exclusif Contrat de VRP exclusif Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité de d'une part, et Monsieur Né le, à Nationalité : N o d'immatriculation

Plus en détail

Les baux commerciaux Application à l hôtellerie. Les questions. pour TCC

Les baux commerciaux Application à l hôtellerie. Les questions. pour TCC Les baux commerciaux Application à l hôtellerie Les questions. pour TCC + Réforme du statut des baux commerciaux et mise en place de l ILC Toulouse - 09 Juillet 2010 1 Réforme du statut des baux commerciaux

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 COMMENT ENGAGER LA RESPONSABILITÉ D'UN CENTRE DE CONTRÔLE TECHNIQUE?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 COMMENT ENGAGER LA RESPONSABILITÉ D'UN CENTRE DE CONTRÔLE TECHNIQUE? COMMENT ENGAGER LA RESPONSABILITÉ D'UN CENTRE DE CONTRÔLE TECHNIQUE? La responsabilité des centres de contrôle technique Introduction Les articles L. 323-1 et R. 323-1 et suivants du code de la route précisent

Plus en détail

DEMANDE DE SOUMISSIONS

DEMANDE DE SOUMISSIONS DEMANDE DE SOUMISSIONS Société affiliée de Raymond Chabot Grant Thornton S.E.N.C.R.L. 395, boul. Jessop Bureau 103 Rimouski (QC) G5L 1M9 Tél.: (418) 723-6565 Téléc.: (418) 723-5552 www.raymondchabot.com

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION: TARIFS DE BASE

LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION: TARIFS DE BASE LES DROITS DE SUCCESSION ET DE DONTION: TRIFS DE BSE Les droits de succession et de donation diffèrent par Région.. LES DROITS DE SUCCESSION ET DROITS DE DONTION EN REGION DE BRUXELLES-CPITLE 1. DROITS

Plus en détail

Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique

Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

ATELIER SUR LES TESTAMENTS

ATELIER SUR LES TESTAMENTS ATELIER SUR LES TESTAMENTS Les testaments Déroulement de la conférence Différence entre un testament et une procuration Votre fiduciaire successoral L importance du testament Décès sans testament que se

Plus en détail

Le Chèque Premier Logement Mode d'emploi 2011 2014

Le Chèque Premier Logement Mode d'emploi 2011 2014 Le Chèque Premier Logement Mode d'emploi 2011 2014 1. Comment communiquer sur le Chèque Premier Logement..... 2 Vous souhaitez être référencé comme un professionnel participant au dispositif CPL?... 2

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/maroc... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/maroc... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 6 09/06/2010 12:24 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER Convention bilatérale MAROC Textes de référence : - Le code de statut personnel et des successions ou Moudawana du 18 décembre 1957. - Loi

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

Contrat de capitalisation

Contrat de capitalisation Contrat de capitalisation Résumé : Le contrat de capitalisation permet de se constituer un capital ou de l'accroître, tout en profitant d'avantages fiscaux importants. Anonyme, proche de l Assurance Vie,

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2012 7 G-1-12 DROITS DE MUTATION A TITRE GRATUIT. DONATIONS-PARTAGES CONSENTIES A DES DESCENDANTS DE DEGRES DIFFERENTS (DONATIONS-PARTAGES

Plus en détail

DE LA VISITE D'UN BIEN IMMOBILIER À LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE

DE LA VISITE D'UN BIEN IMMOBILIER À LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE Publié sur Notaires de Paris - Ile-de-France (http://www.notaires.paris-idf.fr) Accueil > Immobilier > Achats immobiliers > Déroulement d'un dossier d'achat > De la visite d'un bien immobilier à la signature

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10]

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] Références du document 13L-13-10 Date du document 11/01/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 13 L-13-10 N 2 DU 11 JANVIER 2011 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 AVIS

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DOMICILIATION : OÙ DOMICILIER SON SIÈGE SOCIAL ET QUELLES FORMALITÉS ACCOMPLIR?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 DOMICILIATION : OÙ DOMICILIER SON SIÈGE SOCIAL ET QUELLES FORMALITÉS ACCOMPLIR? DOMICILIATION : OÙ DOMICILIER SON SIÈGE SOCIAL ET QUELLES FORMALITÉS ACCOMPLIR? La domiciliation du siège social Introduction Comme pour les personnes physiques, la société doit avoir un domicile où elle

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Le 24 juillet 1986, Mme G... a acquis par donation partage un immeuble à usage de commerce

Plus en détail

Chapitre 2. Valeur acquise par un capital

Chapitre 2. Valeur acquise par un capital MATHEMATIQUES FINANCIERES Le temps, c'est de l'argent Si un capital est placé pendant "un temps assez long", on utilise les intérêts composés. En règle générale, à moins d'être complètement étranger aux

Plus en détail

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente

Les avant-contrats Promesse de vente Offre d achat Compromis de vente Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Ou «CGU Prestation de Nettoyage à domicile» La société HELPLING France SAS, dont

Plus en détail

Clotilde FREYD- MAETZ Maître de Conférences - Université de Lorraine Faculté de Droit de Nancy

Clotilde FREYD- MAETZ Maître de Conférences - Université de Lorraine Faculté de Droit de Nancy UNIVERSITE DU NOTARIAT Journée du 23 octobre 2015 Clotilde FREYD- MAETZ Maître de Conférences - Université de Lorraine Faculté de Droit de Nancy La liquidation et le partage de la communauté légale (Mise

Plus en détail

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N ENTRE LES SOUSIGNEES : La SCCV LES TERRASSES DE MOUISSEQUES, Société Civile Immobilière de Construction Vente au capital de 1 000 inscrite au RCS d EVRY sous le numéro 803

Plus en détail

Annexes 11 Charte d intégration d un service géolocalisé Offre «Audience et Référencement Gallery» V3.1 Juillet 2010 SOMMAIRE

Annexes 11 Charte d intégration d un service géolocalisé Offre «Audience et Référencement Gallery» V3.1 Juillet 2010 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Objet du document... 2 2. Généralités... 2 2.1. Principe général... 2 2.2. Transmission de la localisation...erreur! Signet non défini. 2.2.1. Mode de transmission... 3 2.2.2. Paramètres d

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente ARTICLE 1 : ACCEPTATION DE COMMANDE 1.1 : Champ d application : Les présentes conditions générales régissent toutes nos ventes en magasin, sans préjudice d éventuelles conditions

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 RÉSILIER UN CONTRAT D'ASSURANCE MOTO, SCOOTER, DEUX-ROUES

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 RÉSILIER UN CONTRAT D'ASSURANCE MOTO, SCOOTER, DEUX-ROUES RÉSILIER UN CONTRAT D'ASSURANCE MOTO, SCOOTER, DEUX-ROUES La résiliation du contrat d'assurance deux-roues: Moto, scooter, quad Introduction La résiliation d'un contrat d'assurance d'un deux-roues, comme

Plus en détail

DROIT DES SUCCESSIONS. Testament et pacte successoral. GYB - Cours de 2ème CG / OS2 Catherine Beez-Ducarroz

DROIT DES SUCCESSIONS. Testament et pacte successoral. GYB - Cours de 2ème CG / OS2 Catherine Beez-Ducarroz DROIT DES SUCCESSIONS Testament et pacte successoral GYB - Cours de 2ème CG / OS2 Catherine Beez-Ducarroz Dispositions pour cause de mort Il y a quatre façons de prendre ses dispositions: 1a. le testament

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Nos coordonnées Dénomination : SILURES.BE Adresse : Rue Fabricienne, 21-4130 Esneux (Belgique) N entreprise : 0880 007 655 Adresse e-mail : Info@silures.be Téléphone : 0032(0)487

Plus en détail

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL

DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT DE RETOUR LEGAL DES FRERES ET SŒURS- ARTICLE 757-3 DU CODE CIVIL DROIT PATRIMONIAL Depuis la loi du 3 décembre 2001, entrée en vigueur le 1er juillet 2002, le conjoint survivant prime les frères

Plus en détail

N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation

N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation L objectif de l'ordonnance du 25 mars 2016, prise en vertu de de la loi n

Plus en détail

Particuliers & Immobilier

Particuliers & Immobilier Particuliers & Immobilier Consignations Les particuliers et les consignations en matière immobilière L a Caisse des Dépôts est une institution financière publique, en charge de missions d intérêt général

Plus en détail

Les délais de livraison

Les délais de livraison Les délais de livraison I-Délai de livraison en cas de vente directe en magasin On distingue selon que le bien ou la prestation de service à un coût inférieur, égal ou supérieur à 500. A-Prix supérieur

Plus en détail

Legs. Je sais ce que je ferai pour elle après ma mort» et donations

Legs. Je sais ce que je ferai pour elle après ma mort» et donations Legs «Je sais ce que je ferai pour elle après ma mort» et donations 2 Legs et donations Caritas Luxembourg vous écoute et vous accompagne De nombreuses personnes se renseignent auprès de moi sur la manière

Plus en détail

Sur le premier moyen :

Sur le premier moyen : Assurance sur la vie Procédure fiscale - Contrôle des déclarations de succession - Procédure de répression des abus de droit Cass. com., 26 octobre 2010, N de pourvoi: 09-70927, Non publié au bulletin

Plus en détail

E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg. «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents»

E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg. «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents» E.P.S.G. 1 er avril 2011 à Luxembourg «L acquisition, la détention et la transmission d immeubles suisses par des non résidents» Dominique Boyer & François Derème Version du 22 mars 2011 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

~.. ~1965. PROPOSITION DE LOI SÉNAT. et à la nullité, à la rescision pour lésion. Article premier.

~.. ~1965. PROPOSITION DE LOI SÉNAT. et à la nullité, à la rescision pour lésion. Article premier. ~,.Of'()SITION \ Dl LOI ~.. ~1965. N' 127 SÉNAT SECONDE S&SSJON ORDINAIRE DE 1964 19M PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT tendant à modifier certaines dispositions du Code civil relatives aux rapports

Plus en détail

Audience publique du 5 novembre 2014 Cassation partielle Mme BATUT, président

Audience publique du 5 novembre 2014 Cassation partielle Mme BATUT, président CIV. 1 MF COUR DE CASSATION Audience publique du 5 novembre 2014 Cassation partielle Mme BATUT, président Pourvoi n o J 13-25.820 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail