Édito. Fleurs de printemps sont fruits d automne. Groupes innovants. Visite de camps. Atouts camps. Mathieu. Avril Mai Juin tro.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Édito. Fleurs de printemps sont fruits d automne. Groupes innovants. Visite de camps. Atouts camps. Mathieu. Avril Mai Juin 2015. tro."

Transcription

1 30 Avril Mai Juin 2015 tro u Pa raux d e l l i fédé e t ux e à or e h c u égiona o r b s e r e D s cad vue de L a re Édito Éditeur responsable : Marie Pesesse , rue de l Hôpital Gilly Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles Fleurs de printemps sont fruits d automne Dès que le printemps revient, les bourgeons commencent à éclore, les oiseaux sortent de leur nid, les arbres verdissent C est le réveil de la nature. C est aussi la saison des carnavals (annonçant la fin de l hiver), le début des blocus, la résurrection du Christ... Pour les patros, les animateurs, les équipiers régionaux, les commissions... c est l occasion de se «réveiller» pour entamer la dernière ligne droite dans les projets mais aussi pour préparer les camps. Le printemps, c est pour chacun le moment de prendre de la hauteur, de penser à l année prochaine. De quoi ai-je envie? Comment s annonce la relève? Comment puis-je préparer ma relève? C est la saison idéale pour faire germer dans la tête de certains un nouvel engagement dans la régionale, dans les formations, dans un groupe nouveau Visite de camps p. 4 Atouts camps Groupes innovants En prenant soin du printemps, nous pourrons commencer l été en nous disant que l année se finit bien et nous serons prêts pour un automne rempli de nouveaux rêves, objectifs et ambitions. Bonne lecture et bon printemps à tous! Mathieu p , rue de l Hôpital 6060 Gilly tél fax p. 8

2 Assemblée Pédagogique Retour sur les AP de février et de mars L Assemblée Pédagogique (AP) est l instance qui décide des orientations pédagogiques du Mouvement. Lors des deux dernières rencontres, de nombreux points ont été abordés, des décisions ont été prises... Au final, il en ressort de nombreuses informations qui méritent un retour dans ta commission ou dans ton équipe régionale et tes patros. Plus encore, certaines nécessitent un échange pour revenir ensuite au sein de l AP teintées des couleurs de ta régionale ou de ta commission. Cette rubrique est un des moyens par lequel sont relatés, de manière succincte, les principaux points abordés. Passer par le délégué en AP en est un autre! Début En tant que délégué, comment puis-je retourner vers mon groupe? En tant que membre, quel retour puis-je demander à mon délégué? Faisons l exercice ensemble tout au long de l article! Procédures de vote Clarifier les procédures de vote, tel est l objectif de la note présentée en février. Au-delà du vote pour les personnes (élections) et du vote de principe, le vote formel fait l objet d une démarche en deux AP distinctes. À l AP-1, c est le moment de la mise en contexte, la présentation du projet et des discussions. Lors de l AP suivante, c est le moment du vote. Ce laps de temps entre deux AP permet à chaque membre de retourner vers son groupe et d émettre des remarques. Quels sujets feront l objet d un vote lors de la prochaine AP? Quand a lieu la prochaine réunion de mon groupe? Demandons à Mathilde d introduire ces sujets dans notre ordre du jour! Coordination bénévole des commissions Etre coordinateur bénévole d une commission, c est possible et prévu dans la Charte. Mais qu est- ce que cela implique pour un bénévole qui s engage dans cette fonction? Le nouveau texte-cadre proposé par le CP et approuvé par l AP balise son rôle et ses missions ainsi que le cadre du mandat. Tu trouveras l entièreté du texte-cadre sur www. patro.be/bibliotheque. Dans ma commission, comment se positionne-t-on par rapport à cette possibilité? Quelqu un souhaite-t-il se présenter pour coordonner avec le permanent? 2

3 Objectifs Les objectifs sont revenus en force. à la suite des tables de discussion des années précédentes, les membres de l AP ont pu échanger autour d une nouvelle thématique : le soutien dans les patros (besoins et attentes des patros, pratiques d accompagnement...). à deux ans du terme, l AP s est aussi questionnée sur le processus et a émis des constats et pistes sur le fonctionnement des objectifs et sur la manière d envisager la fin de cette période. Comment se vit le soutien dans les autres régionales? Peut-on creuser certaines idées dans notre groupe? L actualité des secteurs L AP a eu l occasion de se pencher sur plusieurs projets issus des commissions : Pour alimenter son travail, la Commission Commu a proposé un temps autour des «incollables de la commu», projet qui a pour objectif de développer un outil très pratique autour de la communication sur le terrain. La Commission Péda, en lien avec le nouveau Projet éducatif, a entamé un travail autour des signes d appartenance. Un débat a été proposé autour du dispositif à mettre en place pour approfondir au mieux ce travail. Comme à chaque AP, la Commission ACRS a proposé un moment de sens, l occasion de se poser des questions : «Peut-on rire de tout?» et «Quel est le sens de ma présence en AP?». Un moment de découverte de la malle précarité a été proposé par la Commission Actions Locales. Sensibiliser, comprendre la précarité pour ensuite agir dans son patro, tels sont les objectifs de ce nouvel outil. Comprendre pour agir Précarité dans ton patro! Pourquoi ne pas vivre un moment autour d un ou plusieurs de ces sujets avec ma régionale, avec ma commission? Avec quel objectif, pour quel public? Appels à candidatures et élections Le Conseil Pédagogique (CP) a procédé à plusieurs appels à candidatures : CP, Assemblée Générale (AG) et présidence fédérale. Aurel arrive en effet à la fin de son mandat. Avis aux amateurs! Les candidatures sont à remettre pour le 8 mai. Ces deux AP ont également été l occasion d élire Maxime Biset, Thomas Devos et Thomas Brunieau comme délégués de l AP en AG. Félicitations à eux, nous leur souhaitons plein de découvertes dans cette nouvelle fonction. Comment relayer ces différents appels à candidatures dans ma régionale, dans les patros, dans ma commission? En bureau, en AR, sur Facebook? Cela vaut peut-être la peine d en discuter de vive voix avec Camille, Pascal et Lucien. Peut-être sont-ils intéressés ou pensent-ils à quelqu un? Rassemblement fédéral le retour! 8 mai 2010 Chevetogne Zigoma les boules de rires Que de souvenirs! De nouvelles aventures sont à l ordre du jour. Le CP relance le Mouvement autour d un prochain rassemblement en 2017 Objectifs et date encore à déterminer! En route pour ce nouveau défi! L Assemblée Pédagogique est un lieu par lequel transitent de nombreuses d informations. Comme équipier régional ou cadre fédéral, toutes te concernent! Sandrine Finalement, comme nous faisons, par exemple, un tour des projets lors de nos réunions, ce serait intéressant de proposer systématiquement un point «AP». Pourquoi pas dès la prochaine réunion? 3

4 Dossier Les bons plans des visites de camps Encadrement des jeunes, préparation du jeu suivant, réunion, veillée, repas Pour l équipe de cadres, le camp se vit souvent sur un rythme effréné. Ce n est pas toujours simple de s offrir une visite... et pourtant, cela fait souvent plaisir aux animateurs de voir que les équipes régionales ou fédérales s intéressent à eux! Mais comment en faire assez sans en faire trop? Comment ne pas débarquer comme un cheveu dans la soupe? Comment faire en sorte que ces visites soient bien perçues, accueillies positivement, voire attendues impatiemment par les patros? Voici quelques pistes Sans aucun doute, les visites de camps sont d un grand intérêt pour les équipes régionales et fédérales. Elles sont l occasion : de se montrer actifs pendant la période des camps, comme le sont les patros ; d encourager, valoriser, féliciter ; de mieux connaitre les réalités des patros ; de recueillir, par un échange ou un regard, des difficultés, manques, attentes qui pourront guider les futures actions de la régionale, des commissions, des permanents ; d entretenir ou créer des liens ; de partager des expériences ; de se faire connaître ; de vivre un moment particulier avec les patros ; de partager une ou deux infos (pas plus, pour s assurer qu ils la ou les retiennent) ; La préparation des visites de camps Se poser la question des objectifs Prenez le temps en régionale ou commission d identifier vos besoins, questions, de recueillir les attentes des patros (par téléphone, en Assemblée Régionale...). Les objectifs ainsi fixés détermineront la suite de la préparation. Une multitude d objectifs sont possibles. Voici quelques exemples : visiter tous les patros de la régionale, rencontrer les patros qu on n a pas vus cette année et prendre le temps de faire connaissance, mieux comprendre l accueil d un enfant handicapé au camp, rencontrer les patros qui éprouvent des difficultés de locaux ou de relève, vivre et recueillir de chouettes ACRS, présenter la nouvelle équipe, mettre en avant une nouvelle identité visuelle et l appartenance à la régionale... Il est possible aussi de se fixer des objectifs différents pour chaque patro et ainsi d être attentifs à certains points plus qu à d autres en fonction de vos hôtes. Les rencontres seront alors personnalisées, encore plus riches et porteuses de sens pour chacun. Z Z... et cette liste est loin d être exhaustive! 4

5 Contacter les patros Il est important de prendre contact avant le camp avec les patros (par téléphone, en Assemblée Régionale...). Ce sera pour vous l occasion de décrire les objecl équipe régionale, le bureau, le groupe soutien, la tifs de la visite ainsi que les acteurs concernés commission... En équipe, en sous-groupes, avec un et les actions menées. permanent, seul L important est que l ambiance soit bonne pour aller visiter, c est une activité fédéra- Ce sera aussi le moment d entendre les patros trice en soi. Se donner du temps pour constituer de à propos des visites : sont-ils d accord de vous chouettes groupes de visite et y inclure de possibles accueillir? quel est le moment le plus propice? de nouveaux membres est une bonne chose. quoi ont-ils envie? quel service pouvez-vous rendre ce jour-là? Qui fait les visites de camps? S organiser en équipe N hésitez pas aussi à rappeler votre venue au président la veille ou le matin de la visite. Pour vous organiser au mieux et parce que les visites de camps prennent du temps, en trajet et sur place, il est important de les planifier dès que possible. Si ce n est déjà fait, à vos agendas pour vous organiser! Comment? Chaque régionale ou commission est libre de Planifier nécessite d avoir connaissance de certaines proposer sa formule, n est de limite que votre données : les disponibilités des membres de l équipe imagination! (que vous pouvez demander en réunion ou grâce à un Doodle), les dates et adresses des camps (que Prendre des photos et vidéos pour votre page Facebook, la revue régionale, pour les envoyer à la vous aurez via le site d affiliation, par un contact avec revue «Le Patro» ou bien pour créer des vidéos les présidents, en AR...). En croisant les disponibilités souvenirs des visites ; de l équipe et les dates de camps, vous aurez déjà une idée des groupes, des visites possibles... Venir avec un panier gourmand, un paquet de bonbons ou de chiques pour l équipe de cadres ; Grâce aux adresses, vous pourrez peut-être envisager plusieurs visites sur une même journée mais faut-il encore que les endroits ne soient pas trop éloignés et Proposer aux patros d organiser une petite animation pour eux (un chant, danse folk, un cri d équipe que cela se goupille bien au niveau timing. L utilisation au rassemblement ) ; du GPS, de cartes routières et d un GSM bien chargé est souvent nécessaire! Visualiser le trajet avant de partir permet aussi d éviter les détours et de voir si Lancer un défi entre les patros visités ; on n est pas trop ambitieux. Pensez à avoir avec vous plusieurs numéros à contacter pour que la recherche Proposer aux patros de participer à un repas, à une veillée et d apporter votre touche dans ces de l endroit de camp ne se termine pas en jeu de moments... piste. Pour mener à bien les visites pendant tout l été, vous pouvez par exemple définir un responsable par période de camp : il sera chargé de fédérer des gens et d organiser les visites pendant sa période. 5 Chaque année, des visites de camps ont lieu aux quatre coins de la Belgique. N hésitez pas à aller voir ce qui se fait ailleurs pour vous inspirer!

6 Les incontournables d une visite Briser la glace C est le début de votre visite, votre arrivée sur les lieux du camp. Avant toute chose, présentez-vous et vérifiez rapidement si les animateurs sont au courant de votre visite. S ils ne le sont pas, il faudra les éclairer et rassurer sur le but de votre venue et leur dire qu elle a été prévue avec le président. Et n oubliez pas : on n a pas deux fois l occasion de faire une bonne première impression! Visiter le camp Veillez à entrer au plus vite dans la dynamique du camp.votre visite ne doit ni interrompre ou perturber la vie du camp ni accaparer l équipe de cadres. N hésitez pas aussi à poser des questions pour comprendre le fonctionnement de chaque camp. Soyez à l écoute du président, des animateurs, des enfants, des intendants... et profitez-en pour répondre à leurs questions. Si vous n êtes pas sûrs de la réponse, n hésitez pas à leur fournir, immédiatement ou après le camp, les coordonnées d une personne qui pourra les renseigner. S en aller L idéal est de partir sur une note positive de valorisation, d encouragement. Par exemple, c est beau ce que vous faites pour les benjas. Remerciez tous et chacun pour leur motivation, pour l accueil La bonne attitude Diplomatie et bienveillance La visite de camp peut effrayer certaines équipes, ils peuvent se sentir surveillés. Il est donc important d être adroit et plein de tact, dans ses questions comme dans ses réflexions. Écoute et ouverture Veillez à marquer de l intérêt pour les patronnés que vous rencontrez. Adaptation Chaque patro et même chaque acteur du camp vous accueillera différemment, n hésitez pas à recadrer les «animateurs-copains» qui abandonnent la vie du camp à cause de votre venue, rassurer l équipe de cadres qui ne vous connaît pas, leur montrer que vous êtes des patronnés comme eux... Expérience et conciliation En cas de souci et si on vous le demande, vous pourrez apporter un regard extérieur pour aider les équipes à prendre du recul et à trouver leurs propres solutions. Respect Soyez respectueux par rapport au vécu des patros.veillez aussi à rester confidentiels si besoin sur certaines situations. Si nécessaire, prenez note des questions et constats une fois dans la voiture. Cela vous permettra d assurer plus facilement un suivi : réponse aux questions, soutien dans la gestion d un problème 6

7 Dossier Les plus ou alternatives aux visites La visite de camp est un moyen d accompagner et de soutenir les patros pendant l été mais l accompagnement des patros en période de camps peut aussi prendre d autres formes, qui permettent tout autant de se montrer proches et attentifs aux patros. De nouveau, n est de limite que votre imagination! Pendant le camp Communiquer vos coordonnées (président, groupe soutien, parrain, responsable période de camp...). En cas de difficulté, certains préféreront peut-être appeler quelqu un qu ils connaissent ; Passer un coup de fil aux présidents avant, pendant et/ou après le camp pour prendre des nouvelles et leur montrer que vous vous intéressez à eux ; Envoyer une carte postale ou un colis surprise à l équipe ; Leur faire un petit coucou lors du départ au camp... Avant ou après le camp Rappeler les détails pratiques dans la dernière ligne droite de la préparation ; Rappeler le fonctionnement et l utilité de SOS camp ; Demander un retour du camp (en texte ou images) à placer dans la revue, sur le site ou sur la page Facebook de la régionale ; Parcourir et compléter les documents administratifs ensemble, en AR ou lors d une rencontre de présidents ; Promouvoir l outil Fou, le camp auprès des présidents et vérifier que chaque patro l a toujours ; Organiser des tables de discussion avant et après le camp pour répondre aux questions, échanger les idées... Pour aller plus loin : Compil actions : deux démarches sur le soutien en période de camps Fou, le camp, partie organisation : comment gérer les visites pendant le camp? Les visites de camps sont un tremplin pour aller à la rencontre de nos patros. Elles permettent de construire des ponts entre nous. Une dose de curiosité et une touche d originalité donneront une préparation et des visites efficaces. Lancezvous et vous sortirez convaincus que quelques visites valent mieux que toutes les réunions du monde! Leila Jean 7

8 C est pratique! Atouts camps Des prix exorbitants? Une cuisine très rustique? Pas assez de toilettes pour le nombre prévu? Autant de mauvaises surprises que certains d entre nous ont eu l occasion, malheureuse, de rencontrer! Atouts Camps... Ça ne te dit rien? Pourtant, cette ASBL peut être un réel partenaire pour les patros et pour les propriétaires d endroits de camps. Des constats... Le terme «endroit de camp» est compris dans le Code Wallon du Tourisme comme «l établissement d hébergement touristique mis en location ou à disposition exclusivement d un camp d une organisation de jeunesse». L endroit de camp en prairie ne dépend d aucune réglementation au niveau régional ; au contraire, pour les bâtiments, il y a obligation de posséder une Attestation de Sécurité Incendie (ASI). En plus, dans les deux cas, il est important de se référer aux règlements communaux. Actuellement, le territoire Wallonie-Bruxelles compte environ 780 endroits de camps (480 bâtiments et 300 prairies). Malgré une offre limitée, et même insuffisante pour la seconde quinzaine de juillet, il est important de se poser les bonnes questions en termes d infrastructure, équipement, hygiène, prix... avant de signer un contrat. Pour aider les patros dans leur recherche, retrouve les «8 questions à se poser quand on cherche un endroit de camp» dans la revue Le Patro n 839, novembre 2012, pp Sur découvre aussi à quoi faire attention lors de la signature d un contrat.... à la création d Atouts Camps Agréée et subsidiée par la Région Wallonne, l ASBL Atouts Camps, dont le Conseil d Administration est composé de représentants de cinq mouvements de jeunesse, a été créée pour soutenir les mouvements de jeunesse mais aussi les propriétaires d endroits de camp. Elle poursuit aujourd hui trois missions principales. Améliorer la sécurité, la qualité et l accessibilité financière des endroits de camp en Wallonie De nombreux endroits accueillent des groupes de mouvements de jeunesse. Mais tous sont-ils adaptés? Pour en être sûr et améliorer la situation, la Région Wallonne a créé, en concertation avec les mouvements de jeunesse, un label «endroit de camp» géré par l ASBL Atouts Camps. À elle d instruire les demandes de label, de décider de l octroi ou du refus, d assurer un contrôle régulier de la conformité des endroits de camps aux normes du label. 8

9 Partenaires particuliers Les conditions pour obtenir le label sont également des avantages pour les locataires : qqun bâtiment en ordre au niveau sécurité-incendie 1 ; qqun bâtiment avec un équipement minimum au niveau cuisine et sanitaire en rapport avec la capacité 2 ; qqun contrat de location correct ; qqun prix de location raisonnable. L obtention du label amène aussi des avantages pour les propriétaires : qq un subside de maximum pour des travaux ; qqune promotion gratuite et intéressante ; qqune reconnaissance comme endroit de camp de qualité. À ce jour, il existe 43 endroits de camps labellisés en Wallonie. Ce nombre augmente petit à petit... Si tu repères de chouettes endroits cet été lors de ton camp ou de visites de camps, n hésite pas à parle du label aux propriétaires! Promouvoir les endroits de camp et le label Atouts Camps répond à cette mission en proposant et gérant, pour l ensemble des mouvements de jeunesse : qqun répertoire d endroits de camps : camp.be ; qqun répertoire des endroits labellisés : www. atoutscamps.be. Favoriser et soutenir le développement de nouveaux endroits de camp Certains bâtiments pourraient, sans trop de difficulté, devenir de chouettes endroits de camps. Par exemple : les infrastructures sportives ou scolaires, les salles communales, paroissiales ou privées mais aussi les locaux des mouvements de jeunesse. En plus d être libres en juillet et août, les locaux de nos patros possèdent parfois une cuisine et des sanitaires ou l espace nécessaire pour de tels aménagements. Cela peut aussi constituer une nouvelle rentrée financière non négligeable pour les groupes et propriétaires! Atouts camps Place de l Ilon, 13 à 5000 Namur, dans les mêmes locaux que notre antenne de Namur Atouts Camps Dans ce cadre, Atouts Camps propose : qq une rencontre totalement gratuite, qui n engage à rien, pour visiter vos bâtiments et analyser la possibilité d en faire un endroit de camp ; qqdes informations sur la législation et les normes ; qq des conseils personnalisés pour devenir un endroit de camp ; qq une aide administrative pour les démarches à effectuer. Parles-en autour de toi, aux animateurs, accompagnateurs adultes, anciens ou directement aux propriétaires si tu les connais. Un tract est disponible pour promouvoir cette possibilité! En tant qu équipier soutien, président régional, formateur régional ou fédéral, membre de commission, tu rencontres beaucoup d animateurs... Parle-leur d Atouts Camps, de ses missions, de ses services. Toi aussi, joue l Atouts Camps! Emilie 1. Les normes sont reprises à l annexe 13 de l Arrêté du Gouvernement wallon du 9 décembre 2004 portant exécution du décret du 18 décembre 2003 relatif aux établissements d hébergement touristique. 2. Idem 9

10 Focus Des groupes innovants au Patro L innovation, on en parle, on la vit, on la craint ou on l espère! Mais finalement qu est-ce que c est? Quelles sont les limites et avantages de l innovation au Patro? Explications et rencontres de groupes innovants! Selon Le Petit Robert, l innovation est l action d innover mais aussi le résultat de cette action. Elle est synonyme de changement, création, nouveauté. L innovation est le fait de rompre avec ses habitudes, de faire quelque chose soit pour la première fois, soit de manière créative. Dans ce sens, l innovation revêt Innover à tout prix? Au Patro, les projets, les groupes sont parfois sur des rails, font référence à un passé, répondent à des missions précises, des objectifs clairs qui ont du sens. Il est important de consolider ces acquis et travailler ses «missions premières». Si nous manquons de temps, de moyens humains et financiers, il vaut mieux s assurer de faire les choses correctement plutôt que de s essayer à des nouveautés. Des groupes innovants? Un groupe peut être innovant, pour diverses raisons (et une seule peut suffire) : il nait à la suite d une réflexion, d une interpellation, il répond à une attente, un besoin du terrain, à un manque exprimé au sein du Mouvement ; il traite d une thématique précise, nouvelle ; il est défini dans le temps. La définition du temps de vie du groupe peut être liée à son objectif. Une fois celui-ci atteint, le groupe n a plus de raison d être ; un caractère inédit ou original. Par son aspect nouveau, l innovation plonge dans l inconnu. Ainsi, elle est liée à une certaine «prise de risque» : il n y a pas de certitude quant à la réussite de l activité, aux résultats... À l inverse, quand un groupe est dans une bonne dynamique et que des gens répondent présents en réunion et pour ses projets, c est peut-être le moment de se choisir une ou deux idées/projets pour innover. Ces idées notées sur un bout de papier, dont on parle depuis des années, mais que personne n a prises en main. Les groupes innovants peuvent, à ce moment-là, apporter réellement à la régionale, à la commission, aux patros et au Patro. il fait preuve d adaptabilité. Le groupe «non enfermé» dans un texte ou par des missions peut définir son projet chaque année et ainsi répondre à un besoin du moment ou être en lien avec un objectif d année... Dans tous les cas, le groupe ne fonctionnera que si les patros, régionales, animateurs... en perçoivent l intérêt ou les apports. 10

11 Des groupes innovants existent au Patro : Le groupe sens est né suite au congrès 2013 pour baliser la notion de sens au Patro, son travail a abouti à une note qui définit le sens au Patro. Le groupe alcool a été lancé pour traiter la question de l alcool au Patro. Le groupe développement durable travaille, depuis 2012, sur l intégration de cette notion au Patro. Le sproutch (Nom donné aux groupes de la Régionale du Luxembourg Centre & Nord) ACRS s occupe des questions et activités de sens dans la Régionale de Luxembourg Centre & Nord. Faisons plus ample connaissance avec eux : Qu est-ce que l innovation pour toi? Et au Patro? Xavier, groupe sens Pour moi, c est le moteur de l économie. Sans innovation, on n avance pas. L innovation est la raison d être du Patro. Un animateur doit innover pour ces jeux, un formateur pour ces démarches C est ce qui nous permet de voir un horizon plus jeune et dynamique. Julien, groupe alcool C est l apport, l arrivée de quelque chose de nouveau, d inhabituel. Au Patro, les choses bougent, les projets évoluent, les gens changent. Il va de soi que l innovation fait partie du Mouvement. Nathan, sproutch ACRS C est essayer de nouvelles choses qu on n a pas l habitude de faire au quotidien, par différentes techniques nouvelles, pour parvenir à de nouveaux résultats cohérents. Je ne fais pas de différence entre le Patro et le reste, parce que l on peut apporter cette nouveauté à tous les niveaux et tout le temps. Raphaël, groupe développement durable C est une démarche créative et dynamisante. L innovation permet d aller de l avant, d avoir un autre regard, de faire émerger des idées. Au Patro, elle est essentielle. Elle permet aux groupes de se mettre en projet. Innover, c est un signe de bonne santé, ça permet de s adapter aux réalités qui nous entourent et ainsi de (se) construire. En quoi ton groupe est/était-il innovant? Xavier, groupe sens Parce qu il était hétérogène (local, régional, fédéral) et qu il a duré un temps défini. un an pour atteindre ses objectifs c est un réel défi et dans ce sens c est innovant. Julien, groupe alcool Parce que c est la première fois que cette thématique va être traitée. Une thématique large et qui permet beaucoup de proposition pour les Patros. Et le groupe est composé de personnes venant d horizons différents. Nathan, sproutch ACRS Simplement parce que c est un groupe où il n y avait plus de coordinateur. Il a fallu recréer une dynamique pour motiver le sproutch. Raphaël, groupe développement durable Lors des réunions, on part souvent de rien et je suis toujours épaté des résultats obtenus. L innovation, ce n est pas changer le monde. Ce sont parfois de petits riens qui apportent un vrai plus. 11

12 Un conseil pour être innovant? Xavier, groupe sens hon»... Je «Faire péter le bouc ire reculer veux dire par là : fa, toujours la ligne d horizon jamais se voir plus loin, ne l on a! contenter de ce que Julien, groupe alcool Il faut anticiper et trouver «LE» truc qui va marcher tout en répondant aux besoins des groupes. Raphaël, groupe développem ent durable Se donner les moyens d innover. Donner à l équipe le temps de réfl échir autrement, de s arrêter, s évaluer. Se poser sans arrêt la question «ce qu on fait a-t-il du sens?». Ajuster ses objectifs de départ en cours de route si besoin. L innovation est un état d espr it. Il faut accepter de changer, oser quitter sa zone de confor t. Nathan, sproutch AC RS C est aller voir ailleurs, pour trouver de nouveaux concepts, tou t en restant sur les tendances (par exem ple, Facebook). On peut essayer de vo ir ce qui a été fait et qui a fonctionné. Il est peut-être intéressant de le re-prop oser. Merci à nos 4 interviewés! Au-delà de la création de nouveau groupe, l innovation peut aussi se faire par petites touches dans tous nos projets et groupes. Innover permet d améliorer ce qui existe, changer nos habitudes. Cela nécessite donc de nous poser la question du sens de nos actions, activités, projets et de revenir à l essentiel, ce qui nous porte, nous définit, nous manque. Plus qu un terme à la mode, l innovation est, pour nous, à la fois «retour» au sens et moteur d action. Innovons pour continuer à faire du Patro un pari gagnant! Mathieu 12

13 Parenthèse ÇA TIENT! Qui dit camp, dit tentes. Monter une tente, ça demande une certaine expertise. Pourvu qu il y ait un coup de vent ou que le sol soit dur comme du béton, monter une tente, ça devient même du grand art! Mais quelles que soient les conditions météo et la bonne volonté de tous, il y a toujours, au final, LE moment décisif : tiendra, tiendra pas? Alors, quand on peut tout lâcher, faire un pas en arrière et regarder la toile bien tendue, prête à résister, c est le soulagement : ouf! Ça tient Nous, les humains, on a besoin que «ça tienne». On a besoin que le sol tienne sous nos pieds (les bottes qui s enfoncent dans la gadoue, quelle plaie!), on a besoin que nos maisons ne s effondrent pas comme des châteaux de cartes. On a aussi besoin qu entre nous, ça tienne. Pouvoir compter sur les amis, confier un secret sans qu il ne soit déballé, savoir que la promesse que quelqu un nous a faite sera honorée Quand ça ne tient pas, eh bien, c est dur à vivre : on s aperçoit qu on nous a menti, trahi, que cette amitié, cet amour qu on croyait solide n était qu un feu de paille. Si ça ne tient pas dans les relations, c est comme si on marchait sur un lac gelé : ça dérape à chaque pas et ça risque, à tout moment, de casser Difficile de vivre ainsi! On finit par se méfier de tout et de tout le monde Vivre ensemble au camp, c est une formidable occasion de construire. Des tentes, mais aussi des liens. Une «maison de liens». Et de construire cette maison sur du solide, pour qu elle dure. Se réjouir d être ensemble, s entraider, apprendre à mieux se connaître, être attentifs à tous, se serrer les coudes : tout ça (et bien d autres choses!), c est comme du roc. C est un socle solide pour notre «maison de liens». Ça tient, on peut s y fier, ça ne passera pas avec la mode ni avec le temps. «La pluie est tombée, les rivières ont débordé, la tempête s est abattue sur cette maison, mais elle ne s est pas écroulée, car ses fondations avaient été posées sur le roc» (Matthieu 7, 25): c est avec cette image que Jésus parle de ce qui, dans notre vie, compte le plus, de ce qui tient et nous fait tenir debout. Pour grandir, un enfant, un adolescent a besoin de s enraciner. Pour cela, il a besoin d un socle solide : de l affection, de l attention, des repères, des limites, des rites Le camp offre tout cela et en prime, c est un chouette moment de détente et de joie. Ce qui se construit là, c est le socle de roc pour toute une vie. Quelle chance! Bien plus qu une habitude, le camp est une occasion de (se) construire et ce texte nous le rappelle simplement. Puissions-nous en faire profiter les patronnés, petits et grands, lors de nos prochaines rencontres ou communications... Myriam 13

14 dre ren pour ag ir 14 tro! Précarité pa ton ns da Com p Actu du mouvement

15 FOR/PRÉ Des subside s pour mes Un appel à locaux 2015 projets La Ministre de mité des locau la Jeunesse lance un appel à proje est sélectionn x occupés par les opér ts ateurs du secte pour la sécurisation é ou la mise dans pourront bénéficier ur de la jeun en d une bour certains cas se allant jusqu esse. Les patros dont conforsi vos locau le doss x ne semblent particuliers)! à (voire ier pas ou plus aux normes, ou Comment? lancez-vou s dans le proje X Discu t! tes-en avec ton équipe. X Demande des devis à des spécialiste X Complète s, chiffre exact le formulaire ement le mont pour introd X Renvoie uire le dossie ant du subsid le tout au Centre r. e dont vous plus tard. Fédéral - Rue aurez besoi de l Hôpital n Gilly atro.be pour le 30 mai 2015 au Conseils X rue de l Hôpita l, 6060 Gilly Mariage, able : Aurel Éditeur respons Surtout n eng age pas de frais avant réponse! d avoir reçu une La bourse de Il est bien utile base peut aller des devis que jusqu à 5000 joint à ce courr de lire l appel à proje tu joins au en foncti t INFRAS 2015 ier. Celui-ci formulaire. on les travaux te permettra Pour espére que tu pourr d identifier r bénéfi ais effectuer de 5000 jusqu cier d un déplafonnem X Pour les (page 8 et ent de la bourse à devis 9). en plus des, il est néces corps de métie, renseigne-toi auprè documents saire de joind s de demandés plafonneur rs (maçons, plombiers, différents base : pour la bours re, ), de firme électr e de icien, X incendie (Ansu s spécialisée Un docum s en sécur l, Sicli ) ent ité (architecte, agréé* datan produit par un organ bureau d étud ou sécurité du bâtim isme de contr t ent e ). ôle X Chiffre dence la nécesde 5 ans au plus et au mieux mettant en sité d effectuer ta demande évide répartir les travaux. X Les patro pour nous la somme permettre s constitués totale tros de maniè en ASBL doive formalités re équitable. entre les différents pacomp nt X Comme cas, contactez lémentaires. Si vous remplir des un délai existe êtes dans le Centre Fédér le entre la remis Pour espére le début des al. r bénéficier e du dossie travaux, tu d un déplafonnem peux dema r et de de validité nder à 15 (par exemple ent de la bourse 6 mois) figure qu une date plus des docum 000, il est nécessaire X Les norm sur le devis ents demandés de fournir, es de sécur. jusqu à en pour le dépla ité varient droit, de la : en foncti fonnement constructio n et de l occu on de l en- X La décla local. Pour ration sur un pation d un l honneur des incendies local patro, le servic s engage à par laquelle e de préve contribuer se base génér ton patro ntion de bonne au maintien tination des alement sur pratique. Pour des lieux à jeunes pour les règles à l outil du desen savoir fédération une durée plus, réfère président, signe de 10 ra également Ton Patro (aussi -toi ton local est ce document. ans. La X Un docum utilisé comm en ligne). répondre aux ent par leque Si e endroit de l le propriétaire camp, il doit normes fixées s engage à Tourisme et maint par le Code par la comm ainsi que d assu enir les lieux à destin du bâtiment wallon du une. ation du patro Appel à proje rer l amortissement sur 10 ans t page 11). (voir X *Tu peux trouv er la liste sur cette adres des organismes de contrôle ainsi se : http ://eco Politique_q que des firme ualite/accr editation/o nomie.fgov.be/fr/entre s rg_accredi prises/vie_e agréées tes/organi ntreprise/ smes_inspe ction/inde x.jsp

16 Who s who Je suis une femme, heureuse de l être, née dans un milieu populaire, qui a tout reçu de l école et des mouvements de jeunesse. J ai quatre enfants, cinq petits-enfants. Professionnellement, j ai mené une carrière passionnante dans l enseignement, à différents postes. Formée en théologie, je fais pas mal d animations et de conférences et fais aussi de la radio. Enfin, mon troisième pilier, c est l écriture : des livres, des articles dans La Libre Belgique, dans des revues... Ma vie Myriam, notre aumônière fédérale C est le Patro qui est désormais au centre de mes intérêts et c est un vrai cadeau, tout à fait inattendu mais qui me passionne! En parallèle, je continue mon travail d animation et de recherche théologique ainsi que la participation aux médias. Avec aussi du temps pour moi : je suis une accro de lecture, de musique... et du jeu chinois de mah-jong! Et puis même si mes enfants et petits-enfants sont grands, j adore passer du temps et voyager avec eux. Breaking news Incontestablement, c est la difficulté qu on a, en Belgique, à vivre ensemble : flamands/wallons, belges/émigrés, riches/pauvres, juifs/musulmans... Il me semble que cela s accentue, alors même que le monde se globalise, que la mobilité s accroît. Me vient alors la question : qu est-ce qui nous rassemble tous? Autour de quoi pourrions-nous faire union, par-delà nos différences? Me manque hélas la réponse... Un camp de fou Houlà... C est loin, ça! Mais je me souviens d un camp (je devais avoir 15 ou 16 ans), où l on a fait «le tour du monde». Chaque jour, c était un continent, un pays différent qui était à l honneur: on devait trouver des chants pour la veillée, cuisiner exotique, utiliser des mots d une autre langue génial! Quand je me dis qu il y a cinquante ans de cela, ça me laisse songeuse : peut-être que l «étranger» nous faisait rêver... précisément parce qu on voyageait moins et qu on ne vivait pas ensemble? Ton p tit mot à toi «Purée de belle-mère!» C est l exclamation que je lâche quand je n arrive pas à desserrer un boulon, que mes chats ont vidé le bac à chaussettes ou qu il y a trois factures au courrier du matin. Bref, quand quelque chose m agace ou me fâche. Ça ne veut strictement rien dire, mais ça soulage, précisément parce que c est absurde. T en penses quoi? Flower Brick Thrower, Banksy J aime énormément! Pour moi, spontanément, ça représente la jeunesse aujourd hui : combative, engagée, déterminée... mais pacifique et futée. Futée, oui, parce que lancer des fleurs comme un cocktail Molotov, c est absolument inattendu et donc, si on désarçonne l autre, on a déjà gagné la moitié du match! Et puis à la différence de certains tags, celui-là est beau à voir. 16

Scouts, Guides, Patronnés. 100 000 jeunes. en mouvement. Les communes et les mouvements de jeunesse : une relation gagnante

Scouts, Guides, Patronnés. 100 000 jeunes. en mouvement. Les communes et les mouvements de jeunesse : une relation gagnante Scouts, Guides, Patronnés 100 000 jeunes en mouvement Les communes et les mouvements de jeunesse : une relation gagnante Les mouvements de jeunesse : du plaisir pour grandir! En Fédération Wallonie - Bruxelles,

Plus en détail

SECURISATION DES LOCAUX FREQUENTES PAR LES JEUNES DES MOUVEMENTS DE JEUNESSE ANNEE 2014

SECURISATION DES LOCAUX FREQUENTES PAR LES JEUNES DES MOUVEMENTS DE JEUNESSE ANNEE 2014 Les Scouts pluralistes 1 Scouts et Guides Pluralistes de Belgique A.S.B.L Avenue de le porte de Hal, 38 39 1060 Bruxelles Tel : 02/539.23.19 Fax : 02/539.26.05 info@sgp.be www.scoutspluralistes.be SECURISATION

Plus en détail

Livret de l Unité en formation

Livret de l Unité en formation Livret de l Unité en formation Les FORMATIONS RéSeAu UniFor Formateur Animateur Animateur d Unité Des étapes pour grandir De l autonomie à l engagement, les capacités de l enfant et du jeune grandissent

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

17-18 - 19 octobre 2014. Les mouvements de jeunesse se fêtent, se rencontrent et rayonnent aux quatre coins de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

17-18 - 19 octobre 2014. Les mouvements de jeunesse se fêtent, se rencontrent et rayonnent aux quatre coins de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 17-18 - 19 octobre 2014 Les mouvements de jeunesse se fêtent, se rencontrent et rayonnent aux quatre coins de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La Fête des Mouvements de jeunesse? Ce week-end a pour objectif

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 9.11 V 9.1 V 9.6

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant!

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Convention de la bientraitance des enfants fréquentant les installations du centre de la petite enfance Vire-Crêpe 1 Tous droits de traduction, d

Plus en détail

Le projet pédagogique de la FNP

Le projet pédagogique de la FNP Une association, un mouvement, n existe que parce qu il poursuit un objectif. Dans son souci d accompagner les jeunes vers son objectif, le Patro s est défini un projet pédagogique. Celuici présentera

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

UN OUTIL EN LIGNE POUR ÉVALUER TES COMPÉTENCES ACQUISES EN TANT QU'ANIMATEUR SCOUT

UN OUTIL EN LIGNE POUR ÉVALUER TES COMPÉTENCES ACQUISES EN TANT QU'ANIMATEUR SCOUT UN OUTIL EN LIGNE POUR ÉVALUER TES COMPÉTENCES ACQUISES EN TANT QU'ANIMATEUR SCOUT Gratuitement mais pas pour rien Nous voulons changer le monde. Par l action, par l animation des jeunes, en leur faisant

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

Réunion des propriétaires Clévacances Savoie Mont Blanc. Mardi 04 juin 2013 09h Alpespace Francin (73)

Réunion des propriétaires Clévacances Savoie Mont Blanc. Mardi 04 juin 2013 09h Alpespace Francin (73) Réunion des propriétaires Clévacances Savoie Mont Blanc Mardi 04 juin 2013 09h Alpespace Francin (73) 09h : Accueil des propriétaires Café / thé viennoiseries 09h30 : Installation des propriétaires et

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager.

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement Publications SGP SGP - P904006 - P904074 Mensuel - Mensuel - Numero - Numéro Spécial Spécial - N 157 - N - Août 157 2009 - Août (Ne 2009 paraît (Ne pas paraît en juillet) pas en - Ed. juillet) resp. -

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

mettre en avant le fait que fumer est mauvais

mettre en avant le fait que fumer est mauvais Cher-s Parent-s, L alcool et le tabac sont présents dans votre vie de tous les jours et dans celle de votre enfant. Il/elle observe dans quelles situations vous ou d autres adultes consommez de l alcool

Plus en détail

A PROPOS DE LA COMMUNICATION EN PROMOTION DE LA SANTE. Résumé par Olivier Descamps (Manage)

A PROPOS DE LA COMMUNICATION EN PROMOTION DE LA SANTE. Résumé par Olivier Descamps (Manage) A PROPOS DE LA COMMUNICATION EN PROMOTION DE LA SANTE Résumé par Olivier Descamps (Manage) Ceci n est qu un résumé des discussions très intéressantes et très interactives de l atelier 2. J ai préféré garder

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Tu viens d apprendre que ton test de grossesse est positif. Tu te sens encore sous le choc et tu ne sais pas trop comment réagir.

Tu viens d apprendre que ton test de grossesse est positif. Tu te sens encore sous le choc et tu ne sais pas trop comment réagir. Vous pouvez vous procurer cette brochure en communiquant avec le Centre de documentation du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale. Elle est aussi disponible en version PDF

Plus en détail

INFRAS APPEL À PROJETS

INFRAS APPEL À PROJETS APPEL À PROJETS pour l octroi d une subvention de sécurisation ou de mise en conformité des locaux occupés par les opérateurs du secteur de la Jeunesse 2012 INFRAS TABLE DES MATIÈRES Préalable 3 1. Priorités

Plus en détail

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole Sommaire 1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole p5 3.1. Une Haute Ecole, c est quoi? p5 3.2. Les organes participatifs de la Haute Ecole & les différents conseils

Plus en détail

Du choix du sujet et de la recherche jusqu à l émission Auteur: Antje Schwarzmeier / traduit par Katharina Herrmann et Aurore Visée

Du choix du sujet et de la recherche jusqu à l émission Auteur: Antje Schwarzmeier / traduit par Katharina Herrmann et Aurore Visée Les recherches par Antje Schwarzmeier / Illustrations et mise en page: sandruschka Du choix du sujet et de la recherche jusqu à l émission Auteur: Antje Schwarzmeier / traduit par Katharina Herrmann et

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Unités. Dossier spécial. La gestion de ton local N 1. Sommaire. Sept. - Oct. - Nov. 2013-2014

Unités. Dossier spécial. La gestion de ton local N 1. Sommaire. Sept. - Oct. - Nov. 2013-2014 Unités Dossier spécial N 1 Sept. - Oct. - Nov. 2013-2014 La gestion de ton local Les Unités utilisent des locaux qui servent de lieux d animation si le temps ne permet pas les réunions en extérieur, de

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

As-tu envie d aller aujourd hui? Auras-tu envie d aller travailler demain? Auras-tu le goût de te rendre encore au travail la semaine prochaine?

As-tu envie d aller aujourd hui? Auras-tu envie d aller travailler demain? Auras-tu le goût de te rendre encore au travail la semaine prochaine? As-tu envie d aller aujourd hui? Auras-tu envie d aller travailler demain? Auras-tu le goût de te rendre encore au travail la semaine prochaine? Advenant que tu traverses une période plus sombre ou moins

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

INFRAS PROJETS APPEL À

INFRAS PROJETS APPEL À APPEL À PROJETS 2015 INFRAS pour l octroi d une subvention de sécurisation ou de mise en conformité des locaux occupés par les opérateurs du secteur de la Jeunesse. TABLE DES MATIÈRES Préalable 3 1. Priorités

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Mode d emploi. voyager en groupe avec DM-échange et mission. 1. Qui est DM-échange et mission? 2. DM-échange et mission et les voyages de groupe

Mode d emploi. voyager en groupe avec DM-échange et mission. 1. Qui est DM-échange et mission? 2. DM-échange et mission et les voyages de groupe Voyager en groupe avec DM-échange et mission Mode d emploi Vous souhaitez découvrir un pays du Sud? Vous avez envie de découverte de projets et d échanges interculturels? Vous avez soif de partages spirituels

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

KEEZAM ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS : ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION. Fiche Animateurs

KEEZAM ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS : ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION. Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 6 ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS : ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION. Cette fiche est destinée aux

Plus en détail

Explication de la démarche

Explication de la démarche Conférence de citoyens : La participation des habitants dans la politique de la ville Samedi 29 & dimanche 30 juin 2013 Mains d Œuvres Saint-Ouen Explication de la démarche SUR LE CONTENU Quel est l'objectif

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Moniteur de prévention incendie 2012

Moniteur de prévention incendie 2012 Moniteur de prévention incendie 2012 Page 1 de 9 Introduction Dans le cadre du Plan national de Prévention des Incendies dans les Habitations 2012, le Service public fédéral Intérieur a commandé, en collaboration

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

à l école (c est un lieu public)

à l école (c est un lieu public) séance 1 Se protéger Les règles de sécurité collectives Je découvre Relis le texte «Nos règles de vie» de la séquence 3, séance 1. Observe attentivement la troisième partie intitulée «La sécurité». Pour

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Se lancer en. clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH

Se lancer en. clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH Se lancer en clés essentielles pour devenir un freelance qui cartonne JONATHAN PATH SOMMAIRE 1. Prêt à devenir freelance?... P.4 2. Mettez de l argent de côté... P.8 3. Prenez le temps de vous informer...

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

d aide POUR tou-s-tes les élèves de 3 e

d aide POUR tou-s-tes les élèves de 3 e d aide POUR tou-s-tes les élèves de 3 e Tout-e élève de 3 e doit faire un stage d observation. Pour autant, il n est pas toujours facile d en trouver un qui corresponde à ses envies. Ce livret est un outil

Plus en détail

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ Projet d ordinateurs portables pour le personnel professionnel 29 avril 2014 Bonjour, Lors de sa 238 e assemblée générale, l unité syndicale 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ (Syndicat de

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

L'accueil des Primo-arrivants à l'école, dispositifs législatifs

L'accueil des Primo-arrivants à l'école, dispositifs législatifs Union Francophone des Associations de Parents de l'enseignement Catholique Avenue des Combattants, 24-1340 Ottignies 010.42.00.50 010.42.00.59 Siège social : rue Belliard, 23A - 1040 Bruxelles Compte BE11

Plus en détail

sommaire sommaire sommaire somm

sommaire sommaire sommaire somm La semaine de la solidarité internationale est un grand rendez-vous national et décentralisé d éducation au développement et à la citoyenneté. L Office municipal des relations internationales de Saint-Herblain

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

APPRENTISSAGE DE «SPORTIF PROFESSIONNEL / SPORTIVE PROFESSIONNELLE» Informations sur la planification de carrière

APPRENTISSAGE DE «SPORTIF PROFESSIONNEL / SPORTIVE PROFESSIONNELLE» Informations sur la planification de carrière APPRENTISSAGE DE «SPORTIF PROFESSIONNEL / SPORTIVE PROFESSIONNELLE» Informations sur la planification de carrière Adresses de référence Ligue suisse de hockey sur glace Association suisse de football Res

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales DOSSIER DE PRESSE Du réseau social au local, c est capital! Contact Presse Julien Boissier contact@clubcapitales.com 06 09 69 51 98 Octobre 2013 www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales QUI?

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école Est-ce que je suis prêt ou prête? C est sûrement une des questions que tu te poses! Voici une activité qui te permettra de savoir où tu en es dans ton cheminement. Ma future école Je connais le nom de

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

www.professions-construction.ch

www.professions-construction.ch Journal de stage en entreprise En suivant un stage en entreprise, tu pourras t informer en toute simplicité sur une profession de la construction en vivant la pratique au quotidien. Tu poses des questions,

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

édito Le classement des meublés de tourisme la Somme Espace naturel de rencontres

édito Le classement des meublés de tourisme la Somme Espace naturel de rencontres Le classement des meublés de tourisme Espace naturel de rencontres Situé entre la région Ile de France, le bassin londonien et la Belgique, le département de se positionne comme une destination fréquentée

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant ce signal très spécial et ce pour 10 épisodes. Une série très spéciale pour vous, coachs et consultants qui nous écoutez durant

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE 1 La b ussole Un outil pratique pour les formateurs de disciples Multiplier Apprendre à utiliser la brochure Satisfait? CONVERSATION EN COURS DE ROUTE J ai une question pour toi. Quel enseignement biblique

Plus en détail

Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS.

Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS. Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS. Par qui : L enseignant seul. Pour qui : La classe participante au projet LE SON D ENFANTS Objectifs : Annoncer aux enfants

Plus en détail

ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES

ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES PROJET PEDAGOGIQUE Mairie de Plestin-Les-Grèves téléphone : 02.96.54.10.37 courriel : gaderie.plestinlesgreves@orange.fr Benoît BILLAUD Chef

Plus en détail

Le bagic c est pour qui?

Le bagic c est pour qui? Le bagic c est pour qui? Vous pilotez une Maison de Jeunes, un Centre d Information des Jeunes ou un Centre de Rencontres et d Hébergement? Vous coordonnez des projets à destination des jeunes? Vous désirez

Plus en détail

PLAQUETTE DE PRESENTATION

PLAQUETTE DE PRESENTATION Promo 2014-2015 IUT CHIMIE - PLAQUETTE DE PRESENTATION Présentation 1ère année BDE Chimie Le mot du BDE Ajoute nous sur Facebook ook: bde chimie Grenoble! Salut à toi jeune futur chimiste! Nous c est le

Plus en détail

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha L animation des petits groupes dans le parcours Alpha Le but de cette intervention est d introduire les principes de fonctionnement des petits groupes dans le parcours Alpha Planche 1: Animer des petits

Plus en détail

Sing for Literacy Toolkit

Sing for Literacy Toolkit SECTION 4 Sing for Literacy Toolkit Cette année, le thème de la Journée de l alphabétisation familiale est «Chantons pour l alphabétisation». Nous encourageons les Canadiens à y participer en organisant

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

GILBERT «Etre à l antenne le samedi et le dimanche, c est tout aussi valorisant que la semaine»

GILBERT «Etre à l antenne le samedi et le dimanche, c est tout aussi valorisant que la semaine» Bruno Gilbert évoque la radio comme une histoire d'amour. 40 ans de passion, d'amour. L'animateur de la matinale du week-end sur NOSTALGIE a accepté notre invitation pour parler de son métier, de ses souvenirs

Plus en détail

Deutsche Welle «Learning By Ear» Emploi et formation 05 : Tourisme directeur d hôtel

Deutsche Welle «Learning By Ear» Emploi et formation 05 : Tourisme directeur d hôtel Deutsche Welle «Learning By Ear» Emploi et formation 05 : Tourisme directeur d hôtel Texte : Alex Gitta, Ouganda Rédaction : Ludger Schadomsky, Sandrine Blanchard, Ulrich Neumann, Maja Dreyer Traduction

Plus en détail

Document!Exclusif!l Opinion!!!! Synthèse de la Commission des statuts UMP Séance plénière du 10/02/2015 Questionnaire "Adhérents

Document!Exclusif!l Opinion!!!! Synthèse de la Commission des statuts UMP Séance plénière du 10/02/2015 Questionnaire Adhérents ! Document!Exclusif!l Opinion!!!!! Synthèse de la Commission des statuts UMP Séance plénière du 10/02/2015 Questionnaire "Adhérents!! Chère Amie, Cher Ami, Au lendemain de son élection à la présidence

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous ne savez pas quelque chose en stage éprouvez des

Plus en détail

Syndicalisme. d emploi

Syndicalisme. d emploi Syndicalisme de réseau Mode d emploi Table des matières P 3 - Introduction P 4 - Le syndicalisme de réseau, c est quoi? P 5 - Travailler en réseau, pourquoi? P 6 - Je crée mon réseau en 10 étapes P 11

Plus en détail

«Artisans, à l œuvre!»

«Artisans, à l œuvre!» «Artisans, à l œuvre!» 1er sept 15 nov. Chers responsables ES, Thème : Depuis ton atelier, sois l artisan qui cherche et façonne un présent pour le monde. Message d année : «Il le regarda et il l aima»

Plus en détail