Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile"

Transcription

1 Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur

2 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom des conférenciers : FLORINDA MARTIN FRANÇOIS FORTÉ Nous n avons aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec le contenu de cette présentation.

3 Mot de bienvenue Qui sommes nous? Qui êtes vous? Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 3

4 Objectifs de l atelier Connaître la Société de soins palliatifs à domicile (SSPAD) dans sa globalité : sa mission, ses services et son fonctionnement Connaître notre approche et notre philosophie Connaître la réalité des soins palliatifs à domicile Comprendre les outils de formation Comprendre les défis de l accompagnement bénévole à domicile Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 4

5 Historique et mission de la Société de soins palliatifs à domicile (SSPAD) du Grand Montréal Pionnière dans le domaine des soins palliatifs au Québec La SSPAD existe depuis 1973 Organisme privé à but non-lucratif qui offre gratuitement des soins et services à domicile aux personnes en phase avancée de cancer Œuvre sur les territoires de Montréal, Laval et un CSSS de la Rive Sud Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 5

6 Mission de la SSPAD Offrir et dispenser à domicile des soins palliatifs et des services de haute qualité à toute personne atteinte de cancer en phase avancée et qui désire vivre à domicile cette dernière étape de sa vie Permettre aux membres de la famille qui veulent garder le malade au domicile d obtenir l aide, le soutien, la formation et l information nécessaire pour pouvoir le faire en toute quiétude Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 6

7 Valeurs de la SSPAD Dévouement et compassion Écoute Ouverture d esprit Respect et tolérance Excellence du service Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 7

8 Si vous jugez les gens, vous n avez pas le temps de les aimer. Mère Teresa Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 8

9 Services offerts par la SSPAD Soins infirmiers Soins d assistance (préposé aux soins) Service de soutien à la famille (bénévoles) Soins psychologiques Prêt d équipement d appoint pour adapter le domicile Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 9

10 Sélection de bénévoles en soins palliatifs à domicile Entrevue de sélection et d information Évaluation du pré-test écrit via le formulaire d inscription Évaluation des qualités recherchées Évaluation de l engagement (disponibilité) Vérification des antécédents judiciaires Pas de deuil récent (derniers 12 mois) Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 10

11 Pourquoi un Guide de formation pour les bénévoles en soins palliatifs à domicile? Un outil de référence complémentaire à la formation qui peut être consulté en tout temps par les bénévoles Le milieu des soins palliatifs exige une formation rigoureuse et continue, toujours ouverte aux nouvelles orientations en matière de soins palliatifs Le désir de partager notre expérience comme pionnière en soins palliatifs Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 11

12 Objectifs du guide de formation Sensibiliser les bénévoles en soins palliatifs aux réalités quotidiennes de la vie à domicile d une personne en fin de vie et de ses proches Donner des pistes de réflexion et des moyens afin d accompagner avec dignité la personne en fin de vie et ses proches Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 12

13 Suite à la lecture de ce guide, vous pourrez : Connaître la spécificité des soins palliatifs à domicile Connaître les influences culturelles qui façonnent la conception de la mort dans notre société Connaître le rôle de l accompagnateur bénévole Reconnaître vos forces et vos limites comme accompagnateur Développer une relation aidante et compatissante auprès des personnes en fin de vie et leurs proches Apprendre les techniques de base pour assurer les déplacements sécuritaires de la personne en fin de vie Savoir quoi faire en cas d urgence et de décès à domicile Apprivoiser le concept de la mort Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 13

14 Différents lieux de bénévolat en soins palliatifs Dans une unité hospitalière de soins palliatifs Dans une maison de soins palliatifs Au domicile du patient Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 14

15 Porte d entrée des patients Qui nous réfère les patients Identifications des besoins requis Parrainage par le coordonnateur selon les besoins identifiés Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 15

16 Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 16

17 Formation : Mise en situation L importance d une formation rigoureuse et continue pour les accompagnateurs bénévoles à domicile devient évidente à partir d une mise en situation qui est très proche de la réalité sur le terrain, c est-à-dire au domicile de nos patients. Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 17

18 Formation : Mise en situation Le bénévole reçoit un courriel du coordonnateur qui lui donne les informations pertinentes sur le patient à accompagner et les besoins dépistés par l équipe soignante. Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 18

19 Formation : Mise en situation Qu est-ce que ces quatre éléments discutés lors de la formation éveillent chez notre bénévole? 1. Responsabilités, rôle et tâches Être sécurisant et réconfortant pour combler des besoins fondamentaux du patient 2. La première rencontre Une approche humaine et professionnelle Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 19

20 Formation : Mise en situation 3. L approche globale Le patient n est pas «sa maladie» 4. Le multiculturalisme Selon la culture, on peut voir, interpréter et agir autrement Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 20

21 Formation : Mise en situation Lors des premières visites au domicile de son patient, celui-ci se confie et s ouvre à lui. Il permet au bénévole d entrer dans sa vie la plus intime. Un beau lien de confiance s établit entre eux. Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 21

22 Formation : Mise en situation Ces informations additionnelles et supplémentaires rappellent au bénévole quatre autres éléments. 1. L écoute active Espace d accueil entre deux personnes 2. Les besoins différents du patient et de ses proches Les deux ne sont pas rendus à la même place et surtout ne vivent pas les mêmes choses Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 22

23 Formation : Mise en situation 3. Les rites lors de la mort Différents selon chacun 4. Les besoins spirituels S interroger sur le sens des choses Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 23

24 Formation : Mise en situation Au cours des semaines et des mois qui passent, l état de santé du patient se détériore et il y a une très grande complicité qui se crée avec le bénévole qui devient «LE» confident à qui il raconte TOUT. Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 24

25 Formation : Mise en situation Ces nouvelles informations rappellent au bénévole les quatre derniers éléments. 1. L équipe interdisciplinaire L importance du rôle de chacun 2. Les déplacements sécuritaires Sécurité pour soi en premier lieu afin de pouvoir être sécuritaire pour le patient Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 25

26 Formation : Mise en situation 3. Les besoins en fin de vie Du confort, encore du confort et toujours plus de confort pour que le patient soit «le mieux possible» 4. Les étapes du deuil dans le cheminement vers la mort Choc, colère, marchandage, chagrin et acceptation Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 26

27 Formation : Mise en situation Mourir à la maison demande une grande implication des proches aidants. C est exigeant et épuisant, mais pour le patient c est de : Continuer sa routine Préserver ses relations, son intimité, sa sécurité et son confort Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 27

28 Formation continue Rencontres de ressourcement aux deux mois Différentes activités et formations sur mesure Lieu de parole pour échanger avec le psychologue Pratiquer l écoute active, conférences, art thérapie, etc. Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 28

29 Il vaut mieux mettre son cœur sans trouver de paroles, que de trouver des paroles sans y mettre son cœur Gandhi Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 29

30 Mot de la fin MERCI de votre participation! Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal 30

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

LA FIN DE VIE EN EHPAD

LA FIN DE VIE EN EHPAD LA FIN DE VIE EN EHPAD Enquête nationale Mai à Août 2013 Observatoire National de la Fin de vie en lien avec l ANESM, la fédération française des associations de médecins coordonnateurs et le programme

Plus en détail

Développement des talents : gestion des ressources humaines ATELIERS SUR DES MÉTHODES ET CONCEPTS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Développement des talents : gestion des ressources humaines ATELIERS SUR DES MÉTHODES ET CONCEPTS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Développement des talents : gestion des ressources humaines ATELIERS SUR DES MÉTHODES ET CONCEPTS DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Durée : Clientèle cible : 3 ½ heures par atelier Directeurs de production

Plus en détail

Sexualité des séniors : des professionnels s expriment sur un sujet tabou

Sexualité des séniors : des professionnels s expriment sur un sujet tabou Sexualité des séniors : des professionnels s expriment sur un sujet tabou M a t h i l d e C O U D R A Y, E l i s a b e t e d e C A R V A L H O O B S E R V A T O I R E S t é p h a n e G R O N D I N D É

Plus en détail

Prise en charge palliative chez les personnes ayant une démence

Prise en charge palliative chez les personnes ayant une démence Prise en charge palliative chez les personnes ayant une démence Concept Équipe multidisciplinaire 7 personnes travaillant sur le terrain 1 personne de référence par 2 UV Avoir au moins 160h de formation

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E)

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Mai 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Réalisation : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Participer à la prise

Plus en détail

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Dans le nouveau programme de formation de 2009 1 Présentation Recommandations SFAP (infirmières 2011: avis de recherche ) Programme de développement

Plus en détail

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent.

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. Plan de présentation Le Québec c est État des soins palliatifs au Québec. Éléments de réflexion. Les défis qui nous attendent.

Plus en détail

EHPAD. Quels soins palliatifs en EHPAD? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en

EHPAD. Quels soins palliatifs en EHPAD? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en Quels soins palliatifs en? L apport d un réseau à l intégration de la démarche palliative au projet de Soins (de Vie) d un résident en Quels soins palliatifs en? Dr M. SALLAMAGNE 1992: «Faire du soin palliatif,

Plus en détail

Convention constitutive

Convention constitutive Convention constitutive Entre les parties signataires, Vu les textes législatifs suivants : - l article L. 6321-1 du Code de Santé Publique relatif aux réseaux de santé - la loi n 2002-303 du 4 mars 2002

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

Normes de référence pancanadiennes en matière de soins palliatifs à domicile

Normes de référence pancanadiennes en matière de soins palliatifs à domicile Normes de référence pancanadiennes en matière de soins palliatifs à domicile Vers l accès équitable à des soins palliatifs et de fin de vie à domicile de qualité La production de ce document a été rendue,

Plus en détail

Collectif Vivre Son Deuil Bretagne

Collectif Vivre Son Deuil Bretagne Collectif Vivre Son Deuil Bretagne Le Collectif «Vivre Son Deuil Bretagne» est membre fondateur de la Fédération Européenne Vivre Son Deuil. Maison Associative de la Santé 36 bd Albert 1er - 35 200 RENNES

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

L ENFANT EN DEUIL Conseils aux parents et à l entourage

L ENFANT EN DEUIL Conseils aux parents et à l entourage LES ACCOMPAGNEMENTS PROPOSÉS As trame propose différentes formes de soutien aux familles concernées par une situation de deuil. Pour les enfants et les adolescents : suivis en groupe, en individuel, en

Plus en détail

La notion de soutien dans le cadre d une équipe belge de soins palliatifs à domicile INTRODUCTION

La notion de soutien dans le cadre d une équipe belge de soins palliatifs à domicile INTRODUCTION La notion de soutien dans le cadre d une équipe belge de soins palliatifs à domicile INTRODUCTION Le concept d équipe de soutien dans les soins palliatifs à domicile belges est récent. On évoque aussi

Plus en détail

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les

Plus en détail

Formation de Spécialisation en Soins Palliatifs

Formation de Spécialisation en Soins Palliatifs Formation de Spécialisation en Soins Palliatifs Dispositions générales Remarque préliminaire La formation de spécialisation en soins palliatifs est basée sur les objectifs de la formation d approfondissement

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016

CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 RéSEAUX DE SANTé CANCéROLOGIE GéRONTOLOGIE SOINS PALLIATIFS DU VAL D OISE CATALOGUE DES FORMATIONS 2016 N agrément formation continue : 119 504 04 595 N agrément OGDPC : 4330 https://www.ogdpc.fr/ Programme

Plus en détail

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles 1 La bientraitance : le socle du programme MobiQual La «trousse de bientraitance» est

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2014-2015

DIRECTION QUÉBÉCOISE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2014-2015 DIRECTION QUÉBÉCOISE de cancérologie Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2014-2015 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer»

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» «La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» Mme ALAHIANE Latifa Cadre infirmier Maternité Souissi CHIS/ RABAT/ MAROC PLAN

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010

BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Formation préventive et accompagnement psychologique des agents 51 11 46 / 01 53 33 11 46 victimologie@sncf.fr BILAN D ACTIVITE DU PÔLE DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Année 2010 Permanence Téléphonique Prise

Plus en détail

Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP)

Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP) Information destinée aux soignants Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP) Présentation de l'equipe Mobile A «La médecine et les soins palliatifs comprennent tous les traitements médicaux, les

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer»

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» «La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» Mme ALAHIANE Latifa Cadre infirmier Maternité Souissi CHIS/ RABAT/ MAROC PLAN

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À M. ROY ROMANOW, COMMISSAIRE COMMISSION SUR L AVENIR DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA. Le 30 avril 2002

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À M. ROY ROMANOW, COMMISSAIRE COMMISSION SUR L AVENIR DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA. Le 30 avril 2002 MÉMOIRE PRÉSENTÉ À M. ROY ROMANOW, COMMISSAIRE COMMISSION SUR L AVENIR DES SOINS DE SANTÉ AU CANADA Le 30 avril 2002 par la Coalition pour des soins de fin de vie de qualité composée des organismes suivants

Plus en détail

C o d e d é t h i q u e

C o d e d é t h i q u e Code d éthique Notre mission Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Bordeaux- Cartierville Saint-Laurent a pour mission de promouvoir et d améliorer la santé et le bien-être de la population

Plus en détail

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers IPs Institut Perspective Soignante Pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des personnes UCL Université Catholique de Louvain Unité des sciences hospitalières et médico-sociales Certificat universitaire

Plus en détail

Le meilleur chemin pour nous contacter?

Le meilleur chemin pour nous contacter? Le meilleur chemin pour nous contacter? Vous avez des questions sur les soins à domicile? Vous avez besoin de services ou de soins particuliers? N hésitez pas à nous contacter pour trouver ensemble la

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

Patrizia Tilly - Fotolia.com

Patrizia Tilly - Fotolia.com Patrizia Tilly - Fotolia.com Préserver sa santé Avec l âge, le manque d activité, votre santé peut se fragiliser. Des gestes simples, une bonne hygiène de vie peuvent permettre de se maintenir en forme.

Plus en détail

palliatifs accompagnement

palliatifs accompagnement palliatifs & accompagnement Sommaire PAGE 4 PAGE 5 PAGE 8 PAGE 11 PAGE 12 Définition des soins palliatifs En pratique, que sont les soins palliatifs? À qui s adressent les soins palliatifs? Quelles aides

Plus en détail

Sélection d ouvrages sur les soins palliatifs et la fin de vie

Sélection d ouvrages sur les soins palliatifs et la fin de vie Centre National de Ressources Soin Palliatif Site internet www.soin-palliatif.org Tél 01 53 72 33 10 - Fax 01 53 72 33 01 35 rue du Plateau CS 20004 75958 Paris cedex 19 Sélection d ouvrages sur les soins

Plus en détail

LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE.

LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. 1 LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE DU SP Février 2015 LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale Comment comprendre la personne malade, sans l appréhender

Plus en détail

Alliance des Maisons de soins palliatifs du Québec

Alliance des Maisons de soins palliatifs du Québec Alliance des Maisons de soins palliatifs du Québec Mémoire présenté À la Commission de la santé et des services sociaux Projet de loi n o 52 Les soins de fin de vie Alliance des maisons de soins palliatifs

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Direction réseau personne perte d autonomie

Direction réseau personne perte d autonomie Mai 2012 Véronique Fortin, Arh CSSS du Suroît CLSC Salaberry-de-Valleyfield Direction réseau personne perte d autonomie Suivi préventif dans le cadre d une relocalisation en résidence privée pour personnes

Plus en détail

12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1

12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1 12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 1 L I V R E T D A C C U E I L unité de soins palliatifs clinique sainte-clotilde 12 p unité de soins 19/09/07 18:57 Page 2 S o m m a i r e Allons faire un bout d

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap CHARTE ROMAIN JACOB La Charte Romain Jacob pour l accès aux soins des personnes en situation de handicap en France, a fait l objet d

Plus en détail

LA DEMARCHE DE SOINS INFIRMIERE N.LANNEE CADRE FORMATEUR IFSI CHU ROUEN

LA DEMARCHE DE SOINS INFIRMIERE N.LANNEE CADRE FORMATEUR IFSI CHU ROUEN LA DEMARCHE DE SOINS INFIRMIERE N.LANNEE CADRE FORMATEUR IFSI CHU ROUEN définition Démarche de soins = processus de soins Processus intellectuel, Mode de pensée logique et rigoureux, Résolution de problème

Plus en détail

Qualité de vie des membres de PROSCA : Résultats préliminaires

Qualité de vie des membres de PROSCA : Résultats préliminaires Qualité de vie des membres de PROSCA : Résultats préliminaires Forum «Entre-nous» 7 décembre 2011 Anne-Claude et Vincent Griesser Membres de la commission «formation-parrainage» PROSCA Parrainage Forum

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

La bientraitance au bloc opératoire. BORGHESI Aurélie - IBODE Maternité Régionale Universitaire de Nancy

La bientraitance au bloc opératoire. BORGHESI Aurélie - IBODE Maternité Régionale Universitaire de Nancy La bientraitance au bloc opératoire BORGHESI Aurélie - IBODE Maternité Régionale Universitaire de Nancy QU EST-CE QUE LA BIENTRAITANCE? Notion positive, n est pas seulement le contraire de maltraitance

Plus en détail

Unité de soins palliatifs

Unité de soins palliatifs Unité de soins palliatifs Guide d accueil Notre mission Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer la santé

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule

CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC. Préambule CONTRAT DE FORMATEUR CERTIFIE DU CNVC Préambule L intention de ce contrat est de favoriser une compréhension mutuelle sur les différentes possibilités d interactions entre le Centre pour la Communication

Plus en détail

FORMATIONS CLIC 6 CLIC 6. Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE

FORMATIONS CLIC 6 CLIC 6. Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE FORMATIONS 2014 Espace commun des solidarités 3 Rue du Béarn 94550 CHEVILLY-LARUE Site Internet : www.clic6.org De la maltraitance à la bientraitance : Prévenir les risques de maltraitance pour assurer

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau ORDRE DU JOUR Statistiques Difficultés Évaluation Rôles des intervenants Finances Mesures fiscales Exécution : planification

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

Le couple en contexte du cancer: Soutenir ses défis et ses espoirs

Le couple en contexte du cancer: Soutenir ses défis et ses espoirs Le couple en contexte du cancer: Soutenir ses défis et ses espoirs Louise Picard, Ph.D., t.s. Professeure agrégée École de service social Faculté des sciences sociales Université Laval Chercheure au sein

Plus en détail

A.PERRIER, Directeur Soins Infirmiers A. GAUDILLERE, Resp. Assurance Qualité

A.PERRIER, Directeur Soins Infirmiers A. GAUDILLERE, Resp. Assurance Qualité Développer la Bientraitance dans un établissement de court séjour. s Retour d expd expérience A.PERRIER, Directeur Soins Infirmiers A. GAUDILLERE, Resp. Assurance Qualité Journée régionale 2010 «Qualité

Plus en détail

Suite du concept de soins LES DIFFERENTES DIMENSIONS DU SOIN

Suite du concept de soins LES DIFFERENTES DIMENSIONS DU SOIN 01.10.08 Mme Grenier De Monner Soins infirmiers I Suite du concept de soins LES DIFFERENTES DIMENSIONS DU SOIN I)Rappel sur la définition du soin II)Les dimensions du soin A)Généralités B)Les différentes

Plus en détail

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins

POLITIQUE. TITRE : Politique relative à l application des niveaux de soins POLITIQUE Code : DSP-029 Instance responsable : Direction des services professionnels Approuvée par : Dr Michel Piraux Approuvée (ou adoptée) au comité de direction le : 5 juin 2013 Adoptée par le conseil

Plus en détail

Le troisième tournoi annuel de soccer de plage

Le troisième tournoi annuel de soccer de plage Fondation héritage de Welch présente Le troisième tournoi annuel de soccer de plage En support de Soins continus Bruyère Samedi 14 septembre 2013 Plage Britannia, Ottawa fondation héritage À propos du

Plus en détail

le développement de soins palliatifs communautaires dans le sud tunisien

le développement de soins palliatifs communautaires dans le sud tunisien le développement de soins palliatifs communautaires dans le sud tunisien Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Dr Stephen Green Je n ai aucun conflit d intérêt réels ou potentiel en lien

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE. Omnipraticiens. Page

INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE. Omnipraticiens. Page Omnipraticiens INDEX INDEX B - CONSULTATION, EXAMEN ET VISITE Page TABLEAUX....................................................... B-2 Consultation (patients de moins de 70 ans)...........................

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 1 /13 CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 2 /13 Préambule Le dossier informatisé constitue

Plus en détail

5317 Assistance à la personne à domicile. Fiches descriptives

5317 Assistance à la personne à domicile. Fiches descriptives Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5317 Assistance à la personne à domicile Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des

Plus en détail

La mort imminente à domicile

La mort imminente à domicile Renseignements pour les personnes soignantes La mort imminente à domicile À quoi s attendre? Que faire? Table des matières À quoi s attendre?... 1 Quand une personne est mourante... 2 Au moment de la mort...

Plus en détail

V É R I F I C A T I O N D E S R É F É R E N C E S - G U I D E D U G E S T I O N N A I R E -

V É R I F I C A T I O N D E S R É F É R E N C E S - G U I D E D U G E S T I O N N A I R E - V É R I F I C A T I O N D E S R É F É R E N C E S - G U I D E D U G E S T I O N N A I R E - + P O U R Q U O I V É R I F I E R L E S R É F É R E N C E S + A S P E C T S J U R I D I Q U E S + P R O C E S

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL. Document provisoire Conseil d administration

GUIDE D ACCUEIL. Document provisoire Conseil d administration GUIDE D ACCUEIL Document provisoire Conseil d administration Révisé mars 2010 Madame, Monsieur, C est avec beaucoup de respect que nous vous accueillons aujourd hui à La Maison Au Diapason. Le projet de

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013 Évaluation du degré d intégration du fonctionnement interdisciplinaire en pratique clinique de soins palliatifs et bénéfices attendus : Perspective d amélioration continue de la qualité des soins et des

Plus en détail

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs?

Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Quel avenir pour les équipes mobiles de soins palliatifs? Aude Le Divenah Praticien hospitalier, chargée de mission, Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Les soins palliatifs se

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER. Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER. Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot Définition des soins: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien qui

Plus en détail

Analyse de l organisation, la place et l activité de la

Analyse de l organisation, la place et l activité de la Analyse de l organisation, la place et l activité de la FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES RÉSEAUX SOINS PALLIATIFS ET DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CHRONIQUE DANS LE TARN 2006-2007 Observatoire Régional

Plus en détail

6 cours en ligne. pour explorer et approfondir la méditation

6 cours en ligne. pour explorer et approfondir la méditation 6 cours en ligne pour explorer et approfondir la méditation 6 cycles réservés aux membres amis de l École en 2015 2016 : Les 7 voies Pratique de la bienveillance aimante Le cœur de la méditation Entrer

Plus en détail

AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale

AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale Qui sommes-nous? L'AROEVEN de Reims Champagne-Ardenne, comme celle

Plus en détail

MA DIRECTIVE ANTICIPEE

MA DIRECTIVE ANTICIPEE MA DIRECTIVE ANTICIPEE Préambule Dans votre directive anticipée ( Patientenverfügung ), vous pouvez consigner vos volontés pour votre fin de vie. La loi du 16 mars 2009 relative aux soins palliatifs, à

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Démence et fin de vie chez la personne âgée

Démence et fin de vie chez la personne âgée Démence et fin de vie chez la personne âgée Dr C le Provost Gériatre C.H.B.A Vannes Dr M Michel Gériatre C.H.U Rennes Démence et fin de vie Sujet grave: la mort la «de mens» = être privé de son esprit

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

solos parents aujourd hui Dossier de presse Enquête 2012 de l Observatoire de la vie familiale de l Isère aire l autruche et se dire «je regarde les

solos parents aujourd hui Dossier de presse Enquête 2012 de l Observatoire de la vie familiale de l Isère aire l autruche et se dire «je regarde les ruche et se dire je regarde les face, j ai des difficultés mais je vais Il y a des priorités, on ne part pas u bout d un moment il faut arrêter de ire l autruche et se dire je regarde les hoses s. t d

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT

REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT INTERVENTION SOCIALE ET AIDE A DOMICILE AIDE AUX PERSONNES MEDIATION FAMILIALE CONSEIL CONJUGAL THERAPIE DE COUPLE PREVENTION SUICIDE POINT-RENCONTRE REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT ARAMIS

Plus en détail

CONDITIONS DE RESIDENCE

CONDITIONS DE RESIDENCE CONDITIONS DE RESIDENCE Les dispositions ci-après ont été prises à l intention des Résidents, des familles ou des répondants. En fixant ces conditions, notre souci est de décharger nos pensionnaires de

Plus en détail

Combien cela coûte-t-il?

Combien cela coûte-t-il? Combien cela coûte-t-il? Vous êtes membre d une Mutualité Libre? Vous bénéficiez d une réduction sur les tarifs. Pour connaître le prix exact, contactez le service social de votre mutualité. Vous n êtes

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

Consultations précoces en soins palliatifs

Consultations précoces en soins palliatifs Consultations précoces en soins palliatifs 10 avril 2014 Dr Catherine LACROIX USP /EMSP Précoce tardif Soins de support Soins palliatifs SOINS DE SUPPORT «Ensemble des soins et soutiens nécessaires aux

Plus en détail

Le prélèvement d organes anticipé/prémédité. Ethique et Greffe Journée du 9 octobre 2012 Dr Laurent Martin-Lefèvre Réanimation La Roche-sur-Yon

Le prélèvement d organes anticipé/prémédité. Ethique et Greffe Journée du 9 octobre 2012 Dr Laurent Martin-Lefèvre Réanimation La Roche-sur-Yon Le prélèvement d organes anticipé/prémédité Ethique et Greffe Journée du 9 octobre 2012 Dr Laurent Martin-Lefèvre Réanimation La Roche-sur-Yon Déclaration des conflits d intérêt Médecin de la coordination

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

Sondage auprès de la population canadienne sur la problématique des soins de fin de vie Septembre 2013

Sondage auprès de la population canadienne sur la problématique des soins de fin de vie Septembre 2013 Sondage auprès de la population canadienne sur la problématique des soins de fin de vie Septembre 2013 2013 Ipsos. Tous droits réservés. Contient des informations confidentielles et propriétaires d Ipsos

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Diplôme Universitaire Bases en soins palliatifs

Diplôme Universitaire Bases en soins palliatifs Diplôme Universitaire Bases en soins palliatifs Domaine : Sciences, Technologies, Santé Organisation : Faculté de Médecine Lieu de formation : Faculté de Médecine Durée des études : 1 année universitaire,

Plus en détail

RÉSIDENCE LES LOGIS D AURE GUCHEN

RÉSIDENCE LES LOGIS D AURE GUCHEN RÉSIDENCE LES LOGIS D AURE GUCHEN BIENVENUE A VOUS! Avec l équipe de la résidence, nous vous souhaitons la bienvenue et, pour vous permettre de rencontrer les personnes qui vivent ici, nous allons prochainement

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

1ère édition limitée du Yogadon Marche à suivre

1ère édition limitée du Yogadon Marche à suivre 1ère édition limitée du Yogadon Marche à suivre 24 août 2014 Formée de bénévoles et de professionnels reconnus par le CHUM, l équipe de la Fondation VIRAGE pour le soutien au cancer s est donnée pour mission

Plus en détail

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31 Hygiène de vie et prévention 2013 31 Gestion du sommeil et récupération chez le soignant de nuit Améliorer la qualité de la vie par une meilleure organisation de la jourée de récupération pour sauvegarder

Plus en détail

Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues

Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues Conformément à l engagement de la Société canadienne de psychologie (SCP) d effectuer des

Plus en détail

Faciliter la transition de la guérison à la palliation en favorisant la communication entourant le choix de soins 16 avril 2009 19e congrès du Réseau

Faciliter la transition de la guérison à la palliation en favorisant la communication entourant le choix de soins 16 avril 2009 19e congrès du Réseau Faciliter la transition de la guérison à la palliation en favorisant la communication entourant le choix de soins 16 avril 2009 19e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, Montréal Julia Sohi

Plus en détail

Accueil en ressource non-ins tu onnelle et en résidence à assistance con nue. Informations pratiques

Accueil en ressource non-ins tu onnelle et en résidence à assistance con nue. Informations pratiques Accueil en ressource non-ins tu onnelle et en résidence à assistance con nue Le CRDITED souhaite que chaque personne vive dans un milieu de vie qui correspond le mieux à ses besoins tout en maintenant

Plus en détail

Assises Nationales du Maintien à Domicile 14 17 juin 2000 La douleur Les soins palliatifs. EXPERIENCE DE SOINS D'UNE EQUIPE A DOMICILE Dr AVEROUS

Assises Nationales du Maintien à Domicile 14 17 juin 2000 La douleur Les soins palliatifs. EXPERIENCE DE SOINS D'UNE EQUIPE A DOMICILE Dr AVEROUS EXPERIENCE DE SOINS D'UNE EQUIPE A DOMICILE Dr AVEROUS INTRODUCTION (Présentation de l'association François-Xavier Bagnoud) L'Association L'association qui porte le nom de François-Xavier Bagnoud est une

Plus en détail