Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical"

Transcription

1 Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD

2 I. Travailleurs indépendants : Evolution sur 5 ans. 1. Tendance générale Au 31/12/2010, la Belgique comptait indépendants (TI), soit près de 2% en plus par rapport à Ils se répartissent comme suit : indépendants au sens strict soit 2,3% de plus qu en aidants, soit 2,3% en moins par rapport à Source : Inasti La répartition par sexe des indépendants fait ressortir que ceux-ci sont constitués de deux tiers d hommes et d un tiers de femmes. Bien que la part des femmes soit en légère augmentation, cette répartition n a pas changé de manière significative au cours des cinq dernières années. 2/50

3 Source : Inasti 2. Secteur d activité Les professions libérales représentent 25,3% du nombre total d indépendants soit plus d un quart de ceux-ci. Sur les 5 dernières années, le plus gros secteur est celui du commerce qui englobe plus d un tiers des travailleurs indépendants, alors que la proportion des professions libérales reste de près d un sur quatre. Moins d un indépendant sur 10 est actif dans l agriculture ou dans les services tandis que 21% d entre eux l est dans le secteur industriel. 3/50

4 Source : Inasti La répartition n est pas différente lorsqu on se penche uniquement sur les travailleurs indépendants à titre principal. Source : Inasti 4/50

5 3. Nature de l activité et région Plus de 70% des indépendants exercent avec le statut d activité principale. Ceux qui sont indépendants à titre complémentaire représentent 22% et les actifs après la pension 7% des travailleurs indépendants. Tableau-Répartition des travailleurs indépendants selon la nature de l activité et la région Régions Nature de l'activité Région flamande Région wallonne Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Activité principale Région Activité complémentaire bruxelloise Actif après pension Total Activité principale Belgique Activité complémentaire Actif après pension Total Source : Inasti Au niveau régional cette structure est proche de celle de la Flandre alors qu en Wallonie, on a 68,5% d indépendants à titre principal, 23,7% d indépendants à titre complémentaire soit 1,2% et 1,5% de plus qu en Flandre et en Belgique respectivement. Les actifs après pensions en Flandre et à Bruxelles représentent comme en Belgique 7,4%. Cette proportion est de 7,8% en Wallonie. 1 Ce total est inférieur au nombre d indépendants car la localisation de tous n ont pas exhaustive 5/50

6 Source : Inasti 4. Revenus des travailleurs indépendants Par revenus, il y a lieu d entendre les revenus professionnels bruts, diminués des dépenses et charges professionnelles. Il ne s agit donc pas des revenus imposables mais des revenus servant de base au calcul des cotisations sociales. Ce calcul se base sur les revenus de la troisième année antérieure à l année de calcul (année de dénombrement). Concrètement, en 2010, ce sont les revenus de l année 2007 (année de référence) qui sont pris en considération pour le calcul des cotisations sociales. En 2010, le revenu moyen des travailleurs indépendants en Belgique s établit à euros. Il est plus élevé en Wallonie (19.013,54 euros) qu en Flandre (17.961,97 euros) et à Bruxelles (18.321,52 euros). Cette situation n est observable que depuis En effet, avant cette date le revenu moyen était toujours plus élevé en Flandre qu en Wallonie. 6/50

7 Source : Inasti Source : Inasti 7/50

8 Les revenus sont aussi fonction du secteur d activité dans lequel le travailleur indépendant exerce. Ainsi, le secteur de la pêche est celui où le revenu moyen est le plus élevé en Les professions libérales se classent en 2 ème position. Source : Inasti Selon la nature de l activité, les indépendants à titre principal sont sans surprise ceux qui gagnent le mieux leur vie. En 2010, ils ont gagné jusqu à 2 fois le revenu des actifs après la pension et près de 8 fois celui des actifs à titre complémentaire en moyenne. Sur les cinq dernières années, le revenu des indépendants a augmenté de moins d 1% en moyenne annuelle. Celui des actifs à titre principal a augmenté de plus de 2% alors que dans le même temps le revenu moyen des actifs après la pension s accroissait de près de 3%. On constate aussi un recul de de 1,7% des revenus des actifs à titre complémentaire sur la même période. 8/50

9 Source : Inasti Lorsqu on restreint la population aux travailleurs indépendants à titre principal, la hiérarchie ne change pas, mais on a des revenus moyens plus élevés comme mentionné supra. Source : Inasti 9/50

10 5. Débuts et fins d activité des travailleurs indépendants Un tiers des indépendants qui ont débuté leur activité en 2010 étaient des commerçants. 27% des débutants sont des titulaires de professions libérales. L industrie accueille un peu moins d un quart des nouveaux indépendants. En fin de peloton, on note les services (8%), l agriculture (4%) et divers autres secteurs (4%). Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 10/50

11 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes La répartition ne change pas lorsqu on ne prend en compte que les indépendants à titre principal. 11/50

12 Plus de deux indépendants sur cinq qui ont cessé leur activité en 2005 étaient des commerçants. Les professions libérales représentent une cessation d activité sur cinq et l industrie et l artisanat près d une sur quatre. Source : Inasti et calculs UCM-service d Etudes 12/50

13 Source : Inasti et calculs UCM-service d Etudes 13/50

14 En se limitant aux travailleurs indépendants à titre principal, on peut remarquer qu ils sont près de deux fois plus nombreux à débuter leur activité qu à y mettre fin chaque année Source : Inasti 14/50

15 II. Travailleurs indépendants et professions libérales Parmi les indépendants, la Belgique compte titulaires de profession libérale (PL). Les professions libérales représentent 25,3% du nombre total d indépendants soit plus d un quart de ceux-ci. Sur les 5 dernières années, le plus gros secteur est celui du commerce qui englobe plus d un tiers des travailleurs indépendants, alors que la proportion des professions libérales reste de près d un sur quatre. 1. Evolution des professions libérales Source : Inasti 15/50

16 Source : Inasti Si on compare l évolution des indépendants et des professions libérales sur une période de 5 ans, on constate que les professions libérales croissent plus vite que les indépendants. En effet, les premiers progressent de 5,2 % en moyenne annuelle sur cette période alors que les indépendants n augmentent 1,7% par an dans le même temps. Plusieurs explications peuvent être formulées pour expliquer ces différences. On peut citer, la féminisation croissante des professions libérales, l accès facile et plus démocratique aux études supérieures par toutes les couches de la société, la perte de popularité des métiers manuels réputés plus exigeants sur le plan physique. En outre, le prestige historique attaché à ces professions renforce l attirance de nouveaux candidats pour les métiers dits intellectuels. Enfin, on observe une mutation de la société. En effet, la société industrielle de production a fait place petit à petit à une société plus orientée vers les services aux entreprises et aux personnes. Or, la plupart des professions libérales exercent ce type d activité. 16/50

17 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Lorsqu on examine uniquement les actifs à titre principal dans les deux populations, la tendance se maintient, même si les écarts sont moins importants. Les professions libérales en activité principale croissent à un rythme de 4% en moyenne annuelle contre 1% pour tous les indépendants à titre principal. 17/50

18 2. Revenus des professions libérales On constate qu au cours des cinq dernières années, les titulaires de professions libérales ont gagné en moyenne à euros de plus que les autres travailleurs indépendants. Evolution comparée des revenus annuels des travailleurs indépendants et des professions libérales , , , , , , , , , ,90 0, , , , , , ,00 Travailleurs indépendants Professions libérales Source : Inasti En se penchant uniquement sur les indépendants à titre principal, les écarts de revenus moyens entre les professions libérales et les indépendants s accroissent. La différence est de l ordre de euros en moyenne par an en faveur des professions libérales. 18/50

19 Source : Inasti Selon la région, les revenus moyens des professions libérales ont été plus élevés en Flandre qu en Wallonie jusqu en Depuis lors on a un inversement de tendance entre la Flandre et la Wallonie , ,00 Evolution comparée du revenu des professions libérales selon la région Revenus en euros , , , ,00 0, Flandre Wallonie Bruxelles Source : Inasti 19/50

20 Source : Inasti En observant uniquement les professions libérales actives à titre principal, les revenus annuels moyens sont plus élevés en Flandre qu en Wallonie sur les cinq dernières années, sauf en Répartition par sexe des professions libérales Si l on se penche sur les répartitions par sexe en 2010, on se rend compte qu elle est plus égalitaire chez les PL que chez les travailleurs indépendants. Au cours de cette année, 57,8% des PL étaient de sexe masculin et 42,2% des femmes, alors que les hommes représentent deux tiers des travailleurs indépendants. 20/50

21 Répartition par sexe comparée des Travailleurs indépendants et des professions libérales 66,2% 57,8% 33,8% 42,2% Hommes Femmes Indépendants Professions libérales Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes Pour les indépendants à titre principal, la répartition est proche des 65/35 en faveur des hommes chez les indépendants alors qu elle tend vers 55/45 pour les professions libérales.µ Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes 21/50

22 4. Débuts et fin d activité des professions libérales On constate qu au cours des cinq dernières années, on a en moyenne trois fois plus de débuts d activités que de cessations chez les professions libérales. Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes 22/50

23 Source : Inasti et calculs UCM Service d Etudes 23/50

24 III. Professions libérales (PL) : Caractéristiques 1. Répartition des professions libérales par Région. C est la Flandre qui compte le plus de professions libérales par rapport aux deux autres régions. Cela s explique principalement par le fait que le territoire de la Flandre est plus le plus peuplé. Source : Inasti La distribution ne change pas lorsqu on regarde uniquement les professions libérales exerçant leur activité à titre principal. Près de 57% sont en Flandre alors que la Wallonie n en compte que moins de 30%. 24/50

25 Source : Inasti 25/50

26 2. Répartition des professions libérales en fonction de la nature de l activité Source : Inasti Naturellement, les professions libérales exercent plus en activité principale qu en activité complémentaire ou après l âge de la pension. Cela peut s expliquer par le fait que certaines professions doivent être exercées à titre principal en raison d incompatibilités instaurées par la déontologie. 3. Professions libérales et secteur d activité Les secteurs médical et paramédical sont les plus importants avec 18% des professions libérales chacun. Viennent ensuite les professions libérales diverses à caractère intellectuel (par exemple les restaurateurs-conservateurs d œuvres d art, les traducteurs et interprètes) qui représentent 17% des PL, puis les arts, lettres, sciences et enseignement privé avec 15% et les administrateurs de société(13%). Enfin, les PL traditionnelles des secteurs techniques et du chiffre ne comptent plus que pour 11% et le secteur juridique 8%. Sur les 5 dernières années, on note une augmentation de la part des administrateurs de société dans les PL. De 6,6% en 2005, ils représentent en ,3% des PL. De même la part des PL diverses à caractère intellectuel est passée de 14% à 17% sur la même période. A contrario, celle des professions libérales traditionnelle est en recul. En effet, le secteur médical qui représentait près d un quart des PL en 2005, ne sont plus qu à 18% en Le secteur paramédical passe lui de 19,2% à 18,4% dans le même temps. Dans le même sens, le secteur juridique qui employait 9,4% des PL en 2005 n en compte plus que 7,8% en Les secteurs technique et du chiffre comptent 11% des PL en 2010 alors que cette proportion était de 13,4% en /50

27 La tendance est donc clairement à l émergence de nouveaux types de métiers dans les PL alors que dans le même temps les PL traditionnelles (médecins, avocats, architectes, comptables, ) voient leur proportion reculer significativement. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Lorsqu on se penche uniquement sur les professions libérales qui exercent en activité principale, le secteur médical voit sa part augmenter et se rapprocher d un quart. Il reste talonné par le secteur paramédical qui représente 17% des PL exerçant à titre principal. Les administrateurs de sociétes de professions libérales et les professions diverses à caractère intellectuels viennent ensuite avec 14% et 13% erspectivement, alors que les professions techniques et du chiffre comptent pour 12%. La part relative du secteur juridique dans cette population atteint 11% et les arts, lettres, Sciences et enseignement complètent le tout avec 10%. 27/50

28 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 28/50

29 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 29/50

30 IV. Professions libérales et secteurs médical et paramédical 1. Composition des secteurs médical et paramédical En 2010, les secteurs médical et paramédical représentaient plus d un travailleur indépendant sur trois (36,2%). Au sein de ces secteurs, le paramédical représente plus de la moitié (51%) alors que le secteur médical compte pour 49%. Dans ce dernier, les médecins représentent 32%. Le secteur compte aussi 5% des vétérinaires, 8% de dentistes et 4 % de pharmaciens. Les secteurs médical et paramédical en 2010 Vétérinaires 5% Dentistes 8% Pharmaciens 4% Médecins 32% Paramédical 51% Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Si l on ne s occupe que de ceux qui exercent leur activité à titre principal, le secteur paramédical ne représente plus que 42% et le secteur médical 58%. Les médecins et chirurgiens comptent pour 36%, les dentistes 11% alors que les parts relatives des vétérinaires et pharmaciens sont de 6% et 5% respectivement. 30/50

31 Source : Inasti et calculs UCM-Serp 31/50

32 Sur les cinq dernières années, on se rend compte que seul le secteur paramédical croît de manière significative et soutenue. En effet, pendant qu il augmente de 4,8% en moyenne annuelle sur cette période, alors que les secteurs cumulés (médical et paramédical) enregistrent une croissance de 1,8% dans le même temps. Si l on se penche sur le secteur médical, seuls les vétérinaires croissent en moyenne annuelle de 1,1% sur les cinq dernières années alors que les médecins, dentistes et pharmaciens reculent respectivement de 0,8%, 0,5% et 2,3% dans le même temps. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Lorsqu on restreint cette analyse aux professionnels exerçant en activité principale, on se rend compte de ce que, bien que le secteur paramédical soit en augmentation, son rythme de croissance est moins important. Les vétérinaires aussi sont en augmentation, même si leur taux de croissance reste inférieur à 1% sur les cinq dernières années en moyenne. Par contre les médecins (-1,1%), dentistes (-0,5%) et pharmaciens (-2,4%) sont clairement en recul sur la même période. 32/50

33 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 33/50

34 Bien que sa progression soit légèrement en dessous, le secteur paramédical semble progresser dans le même sens et dans le même ordre de grandeur que les professions libérales. Le secteur médical est lui bien en retrait par rapport à l évolution générale des professions médicales. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Les évolutions sont moins importantes lorsqu on ne considère que ceux qui exercent à titre principal, mais la disposition des courbes de change pas. L écart est cependant plus net entre les professions libérales et le secteur paramédical. 34/50

35 Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 35/50

36 Couverture territoriale La Belgique compte un médecin pour 395 personnes, contre un praticien du secteur paramédical pour 245 habitants. Ces ratios sont différents au niveau des régions. La Flandre est la région la moins bien couverte en médecins avec un ratio d un pour 436 habitants. Vient ensuite la Wallonie avec un ratio de 362. Entre les deux Bruxelles est la mieux desservie avec un médecin pour 329 habitants. Par contre, pour les professions paramédicales, le ratio en Wallonie est d un sur 215 habitants. Il s élève à 254 en Flandre pour atteindre 354 à Bruxelles qui se trouve au bas de l échelle. Source : SPF Economie, Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 36/50

37 Le graphique ci-dessous présente les mêmes ratios pour les dentistes, les pharmaciens et les vétérinaires. Comparaison des ratios pour les dentistes, pharmaciens et vétérinaires Belgique Bruxelles Flandre Wallonie Pop./dentistes Pop./pharmaciens Pop./Vétérinaires Source : SPF Economie, Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 37/50

38 2. Répartition par sexe des secteurs médical et paramédical La répartition par sexe dans les secteurs médical et paramédical est contrastée. On est proche de la parité hommes femmes chez les dentistes avec une répartition de 51/49. On a 56% d hommes chez les vétérinaires et 44% de femmes. Les pourcentages des pharmaciens sont l inverse de ceux des vétérinaires (45/55). Les médecins ont une répartition de 60/40 en faveur des hommes alors que le secteur paramédical compte à peine 30% d hommes et plus de 70% de praticiennes. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 38/50

39 Sur les cinq dernières années, les femmes ont franchi la barre de 40% chez les médecins en La féminisation de la profession de médecin, bien que lente est une tendance qui ne cesse de se renforcer. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes Le secteur paramédical est majoritairement féminin et la proportion des hommes est passée de 32,7% en 2005 à 29,2% en 2010, soit un recul de 3,5% sur 5 ans. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 39/50

40 3. Nature de l activité dans les secteurs médical et paramédical Dans le secteur médical, plus de 86,2% des indépendants exercent leur activité à titre principal. Seuls 60,1% font de même dans le secteur paramédical. En revanche, là où 37,7% des praticiens du secteur paramédical sont actifs à titre complémentaire, ils ne sont que 6,6% dans le secteur médical. Les actifs après la pension représentent 7,2% des professions médicales et juste 2,3% du secteur paramédical. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 40/50

41 Lorsqu on observe l évolution des médecins selon la nature de l activité, on se rend compte que le nombre de ces derniers qui exercent à titre principal est en recul sur les cinq dernières années. En effet, ils étaient (84,2%) en 2005 et ne sont plus que en 2010, soit 82,9%. Ceux qui exercent à titre complémentaires passent de 7,8% à 8,4% dans le même temps. Une évolution similaire est observée pour les actifs après pension qui sont (8,8%) en 2010 alors qu ils étaient (8%) en Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 41/50

42 Dans le secteur paramédical, on a aussi de plus en plus de travailleurs indépendants à titre complémentaire, et la tendance semble se renforcer sur les cinq dernières années. 66,9% d entre eux exerçaient en activité principale en 2005 ; ils ne sont plus que 60,1% en Dans le même temps la proportion de ceux actifs à titre complémentaire est passée de 31,2% à 37,7%. De même les actifs après pension sont passés de 1,9% à 2,3%. Source : Inasti et calculs UCM-Service d Etudes 42/50

43 4. Débuts et fins d activité dans les secteurs médical et paramédical Plus de trois quart des débuts d activité dans les secteurs médical et paramédical concernent le paramédical. Par ricochet, moins d un début sur quatre représente le secteur médical. Au sein de ce dernier, les médecins représentent 14% des créations totales, alors que les dentistes, les pharmaciens et les vétérinaires n en font que 4,2 et 4% respectivement. Débuts d'activité dans les secteurs médical et paramédical en 2010 Médecins 14% Dentistes 4% Pharmaciens 2% Paramédical 76% Vétérinaires 4% Source : Inasti et UCM-Calculs Service d Etudes Si on ne considère que les praticiens qui exercent à titre principal, le secteur paramédical ne représente plus que 61% des nouvelles affiliations. Les médecins (y compris les chirurgiens) voient leur part remonter à 22%. Les dentistes (8%), les vétérinaires (7%) et les pharmaciens (2%) complètent le tableau. 43/50

44 Source : Inasti et UCM-Calculs Service d Etudes Trois cessations sur cinq dans les secteurs médical et paramédical concernent le secteur paramédical. Une sur cinq concerne les médecins. Les dentistes et les pharmaciens comptent pour 5% respectivement et les vétérinaires 4%. La répartition est la même si on ne prend en compte que ceux qui exercent leur activité à titre principal. Source : Inasti et UCM-Calculs Service d Etudes 44/50

45 Evolution comparée des débuts et fins d'activité dans le secteur médical Débuts Fins Source : Inasti Source : Inasti 5. Revenus des indépendants dans les secteurs médical et paramédical Les médecins et chirurgiens sont ceux dont les revenus sont les plus élevés. En effet, ils gagnent jusqu à trois fois plus que les acteurs du secteur paramédical. 45/50

46 Source : Inasti 46/50

47 De même, les autres actifs du secteur médical gagnent un peu plus que les praticiens du secteur paramédical, même si c est un peu moins que les médecins. Les vétérinaires et le secteur paramédical ont des revenus du même ordre de grandeur alors que dentistes et pharmaciens gagent entre 1,5 et 2 fois plus que les professions du secteur paramédical. Source : Inasti 47/50

48 Annexe Quelques tableaux statistiques Régions Nature de l'activité Activité principale , , , , ,55 Flandre Wallonie Activité complémentaire 3.397, , , , ,38 Actif après pension 9.023, , , , ,41 Total , , , , ,97 Activité principale , , , , ,32 Activité complémentaire 3.557, , , , ,09 Actif après pension 9.457, , , , ,76 Total , , , , ,54 Activité principale , , , , ,46 Bruxelles Activité complémentaire 4.674, , , , ,70 Actif après pension , , , , ,90 Total , , , , ,52 Total , , , , ,00 Source : Inasti Les revenus des indépendants selon la nature de l activité et la région entre 2006 et 2010 Régions Branche d'activité Région flamande Agriculture , , , , ,89 Pêche , , , , ,58 Industrie , , , , ,89 Commerce , , , , ,27 Professions libérales , , , , ,78 Services , , , , ,48 Divers , , , , ,78 Total , , , , ,97 Région wallonne Agriculture , , , , ,11 Pêche , , , , ,87 Industrie , , , , ,79 Commerce , , , , ,87 Professions libérales , , , , ,23 Services 8.751, , , , ,45 Divers , , , , ,70 Total , , , , ,54 Région bruxelloise Agriculture , , , , ,04 Pêche , , , , ,81 Industrie , , , , ,54 Commerce , , , , ,74 Professions libérales , , , , ,24 Services 9.986, , , , ,94 Divers , , , , ,98 Total , , , , ,52 48/50

49 Régions Branche d'activité Total , , , , ,00 Source : Inasti Répartition des indépendants par branche d activité et par sexe Branche d'activité Sexe Agriculture Homme Femme Total Pêche Homme Femme Total Industrie Homme Femme Total Commerce Homme Femme Total Professions libérales Homme Femme Total Services Homme Femme Total Divers Homme Femme Total Total Débuts d activité des travailleurs indépendants entre 2006 et 2010 selon la nature de l activité Nature de l'activité Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Source : Inasti Fins d activité des indépendants selon la nature de l activité entre 2006 et 2010 Nature de l'activité Activité principale Activité complémentaire Actif après pension Total Source : Inasti 49/50

50 Age moyen de début d activité pour les travailleurs indépendants selon la nature de l activité Régions Nature de l'activité Région flamande Région wallonne Région bruxelloise Activité principale 34a12m 35a01m 34a09m 35a01m 35a02m Activité complémentaire 35a01m 35a01m 34a09m 35a03m 35a05m Actif après pension 65a10m 66a02m 65a06m 65a08m 66a02m Total 35a07m 35a08m 35a04m 35a10m 35a11m Activité principale 34a11m 34a11m 34a08m 34a11m 35a04m Activité complémentaire 35a11m 35a12m 35a11m 36a03m 36a05m Actif après pension 66a12m 66a10m 65a11m 66a09m 66a10m Total 35a09m 35a09m 35a07m 35a12m 36a04m Activité principale 34a03m 33a11m 33a09m 33a11m 34a02m Activité complémentaire 35a01m 34a12m 34a11m 35a07m 35a06m Actif après pension 68a06m 67a07m 66a12m 67a09m 67a01m Total 34a09m 34a04m 34a04m 34a07m 34a09m Total 35a06m 35a06m 35a03m 35a08m 35a10m Source : Inasti Population Population/ Population/ Population/ Population/ Population/ 2010 médecins dentistes pharmaciens Vétérinaires Paramédical Belgique Bruxelles Flandre Wallonie /50

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Rémunération des fonctionnaires fédéraux

Rémunération des fonctionnaires fédéraux Rémunération des fonctionnaires fédéraux Comparaison avec le secteur privé et le secteur public Team Politique des Rémunérations et des Carrières SPF P&O Février 2014 Table des matières Résumé analytique...

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Les retraités non salariés agricoles

Les retraités non salariés agricoles Les retraités non salariés agricoles Patrick Le Bourhis et Céline Perraud* Au 1 er janvier 25, 1,9 million de personnes bénéficient d un avantage vieillesse auprès du régime des non-salariés agricoles,

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois

FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi Avril 2014 FOCUS Aperçu de la situation des travailleurs «seniors» sur le marché de l emploi bruxellois 1. Introduction : contexte et tendances générales Depuis maintenant

Plus en détail

Les allocataires de l ONEM admis sur la base de prestations de travail pour les CPAS en application de l article 60 7 de la loi organique des CPAS

Les allocataires de l ONEM admis sur la base de prestations de travail pour les CPAS en application de l article 60 7 de la loi organique des CPAS Les allocataires de l ONEM admis sur la base de prestations de travail pour les CPAS en application de l article 60 7 de la loi organique des CPAS TABLE DE MATIERES Introduction La mise au travail par

Plus en détail

Service Etudes. CONGE PARENTAL Evolution de la répartition homme/femme 2002 à 2012

Service Etudes. CONGE PARENTAL Evolution de la répartition homme/femme 2002 à 2012 Service Etudes CONGE PARENTAL Evolution de la répartition homme/femme 22 à 212 Table des matières : 1 INTRODUCTION 1 2 MÉTHODOLOGIE 1 3 HISTORIQUE 2 4 AUGMENTATION DE LA PART DES HOMMES EN CONGÉ PARENTAL

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

Àune époque lointaine, mais dont plusieurs

Àune époque lointaine, mais dont plusieurs Utilisation de l ordinateur au travail Katherine Marshall Àune époque lointaine, mais dont plusieurs se souviennent encore, les machines à écrire, les services de dactylographie, les doubles au carbone,

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs

E nquête Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs civils, agronomes et bioingénieurs, sur les avantages, les possibilités offertes par les entreprises en matière de formation et la satisfaction des

Plus en détail

L ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

L ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE L ENTREPRENEURIAT FÉMININ EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE SOMMAIRE Avant-propos 5 Introduction 7 Mise en perspective 10 Les femmes entrepreneures dans le Plan d action «Entrepreneuriat 2020» 11 Définition,

Plus en détail

Marché du travail et revenus des ménages à Bruxelles : quelle évolution à moyen terme?

Marché du travail et revenus des ménages à Bruxelles : quelle évolution à moyen terme? 02 Février 2014 Marché du travail et revenus des ménages à Bruxelles : quelle évolution à moyen terme? Pierre-François Michiels Alors que les signes d une reprise modérée de l activité économique semblent

Plus en détail

Rapport bisannuel concernant la pension complémentaire libre des indépendants

Rapport bisannuel concernant la pension complémentaire libre des indépendants Rapport bisannuel concernant la pension complémentaire libre des indépendants JUILLET 2007 Table des matières Table des matières... 2 Synthèse... 4 I. Introduction... 4 II. Contenu... 4 III. Conclusion...

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003)

Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Les salaires des dirigeants de société et leur évolution à moyen terme (1993-2003) Frédéric Brouillet Les dirigeants salariés ne constituent pas un ensemble homogène en termes de revenus : le domaine d

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Auto entrepreneurs : qui sont ils?

Auto entrepreneurs : qui sont ils? Décryptage Par André Letowski Auto entrepreneurs : qui sont ils? La création d entreprises en France se maintient à des niveaux toujours élevés. Selon les derniers chiffres publiés par l INSEE, le nombre

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Les salaires belges dans le peloton de tête européen

Les salaires belges dans le peloton de tête européen electriceye 1 Les salaires belges dans le peloton de tête européen Les salaires belges dans le peloton de tête européen 1. En moyenne, le Belge gagne entre 2.000 et 3.000 euros brut par mois En 2011, un

Plus en détail

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Une administration moderne, un service de qualité Sommaire Qu est ce qu un indépendant à titre complémentaire? 3 Personnes admises

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

Cet article s attache tout d abord

Cet article s attache tout d abord Méthodes internationales pour comparer l éducation et l équité Comparaison entre pays des coûts de l éducation : des sources de financement aux dépenses Luc Brière Marguerite Rudolf Bureau du compte de

Plus en détail

REGARDS SUR LA WALLONIE 2005 ANNEXES STATISTIQUES

REGARDS SUR LA WALLONIE 2005 ANNEXES STATISTIQUES REGARDS SUR LA WALLONIE 2005 ANNEXES STATISTIQUES http://www.cesrw.be TABLE DES MATIERES Produit intérieur brut à prix courants... 1 Produit intérieur brut par habitant, à prix courants... 1 Formation

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

éclairages Le Contrat de sécurisation professionnelle LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF

éclairages Le Contrat de sécurisation professionnelle LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 10 AVRIL 2015 LICENCIÉS ÉCONOMIQUES ET CSP : ANALYSE COMPARÉE PROFIL DES BÉNÉFICIAIRES ET SORTIE DU DISPOSITIF Parmi les licenciés économiques, ceux qui ont bénéficié du

Plus en détail

Jusqu à la fin des années 90, la majorité

Jusqu à la fin des années 90, la majorité ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE 00.10 MARS En quinze ans, le nombre de chercheurs en entreprise (en personnes physiques) a fortement augmenté : 78

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Activité économique et marché du travail à Bruxelles : quelle évolution à l horizon 2019?

Activité économique et marché du travail à Bruxelles : quelle évolution à l horizon 2019? 08 Mars 2015 Activité économique et marché du travail à Bruxelles : quelle évolution à l horizon 2019? Pierre-François Michiels Comment l activité économique à Bruxelles va-t-elle évoluer dans les années

Plus en détail

Evaluation du régime des titres-services pour les services et emplois de proximité 2012

Evaluation du régime des titres-services pour les services et emplois de proximité 2012 Evaluation du régime des titres-services pour les services et emplois de proximité 2012 Rapport final 31 décembre 2013 A la demande du: Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, Direction

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS EN 2013 : LEUR NOMBRE CONTINUE DE PROGRESSER MAIS LEUR CHIFFRE D AFFAIRES MOYEN DIMINUE

LES AUTO-ENTREPRENEURS EN 2013 : LEUR NOMBRE CONTINUE DE PROGRESSER MAIS LEUR CHIFFRE D AFFAIRES MOYEN DIMINUE Fin, on dénombre 911 000 autoentrepreneurs (AE). Ils représentent 51 % de l ensemble des travailleurs indépendants (hors secteur agricole) immatriculés depuis la création du dispositif le 1 er janvier

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Avril ETUDE. Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS)

ANIL HABITAT ACTUALITE. Avril ETUDE. Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS) Avril ANIL 2001 HABITAT ACTUALITE ETUDE Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS) PRET A 0 % : UN BILAN APRES CINQ ANS D EXISTENCE MARIELLE THOMAS,

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes régionaux

Institut des comptes nationaux. Comptes régionaux Institut des comptes nationaux Comptes régionaux 2003-2011 Contenu de la publication Cette publication présente les données concernant les agrégats par branche d activité et les comptes des revenus des

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 Quel salaire pour quel travail? Les facteurs qui déterminent le salaire Combien gagne le Belge moyen? Quelles sont les professions les plus intéressantes

Plus en détail

Evaluation du système des titres-services pour les emplois et services de proximité 2013

Evaluation du système des titres-services pour les emplois et services de proximité 2013 Evaluation du système des titres-services pour les emplois et services de proximité 2013 Rapport final 28 november 2014 A la demande du : Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale,

Plus en détail

«Transmettre, le défi de la continuité!»

«Transmettre, le défi de la continuité!» UCM NATIONAL SERVICE D ETUDES Eric Ausloos/Belpress.com «Transmettre, le défi de la continuité!» ENQUETE SUR LA TRANSMISSION D ENTREPRISE AUPRES DES ENTREPRENEURS FRANCOPHONES Octobre 2013 E RÉALISÉE EN

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2015 Table des matières Introduction... 4 Le rapport 2015... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires

Plus en détail

Accès aux soins de santé

Accès aux soins de santé Accès aux soins de santé Stefaan Demarest Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 94 E-mail : srefaan.demarest@wiv-isp.be

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés Régimes de santé des travailleurs indépendants Ernest B. Akyeampong et Deborah Sussman PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés sur le marché du travail dans les années 9 figure la croissance

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés

Le revenu agricole régional baisse à cause du recul des prix de la plupart des productions, malgré des rendements souvent élevés Agreste Champagne-Ardenne n 5- Octobre 2015 Analyse des comptes de l agriculture champardennaise en 2014 En 2014, le revenu net d exploitation par actif non salarié baisse de 13,3 % en valeur courante

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

Utilisation des REER dans les années 90

Utilisation des REER dans les années 90 Ernest B. Akyeampong Utilisation des REER dans les années 90 Les derniers changements importants apportés à la Loi de l impôt sur le revenu, cette dernière se rapportant aux épargnes-retraite, sont entrés

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012. Région Poitou-Charentes Observatoire de l artisanat Les artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2012 Région Poitou-Charentes Edito Avec les chiffres clés de l artisanat au 30 juin 2012, l observatoire économique régional de l

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Mars 2008. Bertrand Scholtus, bs@plan.be

Mars 2008. Bertrand Scholtus, bs@plan.be Bureau fédéral du Plan Avenue des Arts 47-49, 1000 Bruxelles http://www.plan.be WORKING PAPER 7-08 Coût budgétaire et effet sur la pension moyenne des mesures récentes dans le régime des travailleurs indépendants

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Le Belge veut arrêter de travailler à 62 ans

Le Belge veut arrêter de travailler à 62 ans DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 4 février 2008 Le Belge veut arrêter de travailler à 62 ans Résultats d une enquête unique sur le passage de la vie active

Plus en détail

Jean VILANOVA Juriste. jean.vilanova@ca-predica.fr. Tous les tableaux ci-après sont tirés de l étude de l ONDPS

Jean VILANOVA Juriste. jean.vilanova@ca-predica.fr. Tous les tableaux ci-après sont tirés de l étude de l ONDPS La démographie des chirurgiens-dentistes Synthèse de l étude de l Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS) Décembre 2013 02 /2014 Tous les tableaux ci-après sont tirés de

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

2.7. Les dépenses de protection sociale pendant la crise

2.7. Les dépenses de protection sociale pendant la crise 2.7. Les dépenses de protection sociale pendant la crise Les budgets européens ont été affectés par la crise aussi bien du point de vue des dépenses que des recettes de protection sociale. De fait, sur

Plus en détail

Evaluation du régime des titresservices pour les services et emplois de proximité 2011

Evaluation du régime des titresservices pour les services et emplois de proximité 2011 Evaluation du régime des titresservices pour les services et emplois de proximité 2011 Rapport final A la demande du: Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, Direction de l intégration

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

information Les étudiants Forte croissance des effectifs en filière littéraire, stagnation en filière scientifique

information Les étudiants Forte croissance des effectifs en filière littéraire, stagnation en filière scientifique note d information Enseignement supérieur & Recherche 12.02 AVRIL À la rentrée 2011, 79 800 étudiants sont inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), effectif en hausse de 0,7 % par rapport

Plus en détail

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus En termes absolus, les dépenses des administrations publiques (administration centrale, communes, sécurité sociale) sont très élevées au Luxembourg, 34 4 par habitant contre 14 dans la zone euro en moyenne

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

I0 Temps de travail. I0.I Organisation du temps de travail. Définitions et méthodes

I0 Temps de travail. I0.I Organisation du temps de travail. Définitions et méthodes I0 Temps de travail I0.I Organisation du temps de travail P 10 Temps detravail 10.1 Organisationdutempsdetravail our la mise en œuvre des 35 heures dans leurs services, la plupart des ministères ont retenu

Plus en détail

Comment les jeunes perçoivent ils le marché du travail et le rôle du travail intérimaire?

Comment les jeunes perçoivent ils le marché du travail et le rôle du travail intérimaire? Note Synthétique Juin 2010 Comment les jeunes perçoivent ils le marché du travail et le rôle du travail intérimaire? Dossier rédigé sur la base du rapport homonyme d IDEA Consult Le bureau d études IDEA

Plus en détail

résultats Âge de cessation d emploi et de liquidation d un droit à la retraite Le cas de la génération 1938 N 688 mai 2009

résultats Âge de cessation d emploi et de liquidation d un droit à la retraite Le cas de la génération 1938 N 688 mai 2009 études résultats et N 688 mai 2009 Âge de cessation d emploi et de liquidation d un droit à la retraite Le cas de la génération 1938 L âge auquel les personnes cessent définitivement d être en emploi et

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Loi Aillagon : Que retenir des 10 ans du «dispositif mécénat»? Enquête

Loi Aillagon : Que retenir des 10 ans du «dispositif mécénat»? Enquête Loi Aillagon : Que retenir des 10 ans du «dispositif mécénat»? Enquête Rappel du «dispositif mécénat» issu de la Loi Aillagon, un dispositif unique au monde La loi n 2003-709 du 1er août 2003 relative

Plus en détail

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte 2015 INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Professions Libérales Artisans & Commerçants La mutuelle des professions libérales et indépendantes AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS médecin La protection de votre revenu,

Plus en détail

Que coûte un salaire?

Que coûte un salaire? Que coûte un salaire? Que coûte un salaire artistique? Depuis la réforme du statut social entré en vigueur au 1 er juillet 2003, on se perd en conjecture sur l application des nouvelles règles de calcul

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2015 (Données 2013) Entreprises Techniques au Service de la Création et de l Evènement

RAPPORT DE BRANCHE 2015 (Données 2013) Entreprises Techniques au Service de la Création et de l Evènement RAPPORT DE BRANCHE 2015 (Données 2013) Entreprises Techniques au Service de la Création et de l Evènement Secteur du Spectacle Vivant et de l Evènement SOMMAIRE TABLE DES TABLEAUX... 4 TABLE DES GRAPHIQUES...

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

L entrepreneuriat en France

L entrepreneuriat en France Centre d analyse stratégique Économie Finances Octobre 2012 L entrepreneuriat en France Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque des créateurs d entreprises? ANNEXES Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Statistiques. Centrale des crédits aux particuliers - 2010

Statistiques. Centrale des crédits aux particuliers - 2010 Statistiques Centrale des crédits aux particuliers - 2010 Banque nationale de Belgique, Bruxelles Tous droits réservés. La reproduction de cette publication, en tout ou en partie, à des fins éducatives

Plus en détail

Le divorce. Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier

Le divorce. Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier Secrétariat Général Service support et moyens du ministère Sous-direction de la Statistique et des Études Le divorce Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier Juin 2009 2 SG-2S2M- SDSE BDSE100

Plus en détail

Numéro du rôle : 4954. Arrêt n 93/2011 du 31 mai 2011 A R R E T

Numéro du rôle : 4954. Arrêt n 93/2011 du 31 mai 2011 A R R E T Numéro du rôle : 4954 Arrêt n 93/2011 du 31 mai 2011 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 3, 2, de l arrêté royal du 30 janvier 1997 «relatif au régime de pension des travailleurs

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/011 DÉLIBÉRATION N 05/042 DU 6 SEPTEMBRE 2005, MODIFIÉE LE 5 FÉVRIER 2008, RELATIVE A L ÉCHANGE DE DONNEES SOCIALES

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de BORDEAUX CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons et pseudo-cantons Population 2006 Bègles 24 417 Blanquefort 53 744 232 260 Carbon-Blanc

Plus en détail

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé 56 Partie I Données de cadrage Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : évolution des effectifs de personnel médical et

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS INDEPENDANTS ETRE INDEPENDANT A TITRE COMPLEMENTAIRE Février 2014 TABLE DES MATIERES PAGE I. Qu'est ce qu'un indépendant à titre complémentaire? 2 II. Personnes admises

Plus en détail

«Prévenir les faillites aujourd hui pour soutenir la croissance de demain»

«Prévenir les faillites aujourd hui pour soutenir la croissance de demain» UCM NATIONAL SERVICE D ETUDES «Prévenir les faillites aujourd hui pour soutenir la croissance de demain» ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES FAILLITES ET LA SECONDE CHANCE AUPRÈS DES ENTREPRENEURS FRANCOPHONES

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail