Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE"

Transcription

1

2 Le Gesec GIE (GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE) REUNISSANT SUR LA FRANCE DES ENTREPRISES INDEPENDANTES DE GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE, ELECTRICITE Date de création : 1970 Siège social : Saint Avertin (Indre et Loire) Bureaux : 1000 m² Adhérents : 300 entreprises indépendantes de 10 à 100 salariés CA consolidé : 850 millions d euros Effectifs consolidés : salariés UN GROUPEMENT DURABLE

3 Au départ: Un bâtiment de bureaux construit en m2 sur 2 niveaux Diagnostic de Performance Energétique : 211 kw/m²/an classe énergétique D, Emissions C02 Classe B chauffage électrique

4

5 Isolation : Amélioration énergétique du bâtiment Plancher haut ajout 50 mm laine de verre + dalles faux plafond 80 mm Parois: 100 mm par l extérieur + bardage pin naturel lasure Châssis double vitrage supplémentaire Sas d entrée Ventilation : Double flux avec échangeur haute performance (récupération d énergie à 85%) Chauffage : Pompe à chaleur Air/Eau + appoint salle de réunion et entrée GTC Outil de contrôle et de supervision Production d énergie 36 m² de panneaux photovoltaïques intégrés au bâti soit 5 kw crête soit 3900 kwh/an Eclairage : Luminaires fluorescents mobiles au niveau des postes de travail Détecteurs de présence

6 Avant rénovation : Enveloppe thermique - Plancher bas béton 20cm sur terre plein avec isolation périphérique horizontale de 1,20m de longueur et 6cm d épaisseur (R=1,5 m².k/w). -Mur en béton 20cm avec doublage 6cm (R=1,5 m².k/w). -Plancher haut béton 20cm avec PU 6cm (R=1,5 m².k/w). -Baie vitrée en aluminium avec double vitrage Après rénovation : -Mur en béton 20cm avec doublage 6cm (R=1,5 m².k/w) plus doublage extérieur en laine minérale 10cm (R=2,5 m².k/w). -- Plancher haut béton 20cm avec PU 6cm (R=1,5 m².k/w) et faux plafond en laine minérale équivalent à 10cm (R=2,6 m².k/w). -Ajout d un second niveau de double vitrage sur châssis fixe -- Sas d entrée

7 Objectifs de performance L objectif de performance était d atteindre un classement A avec des consommations théoriques inférieures à 50 kwhep m2/an

8 Photovoltaïque

9 Centrale de traitement d air

10 Chauffage Ventilation Climatisation

11 Chauffage Ventilation Climatisation

12 GTC - supervision

13 Supervision de la CTA

14 Management de projet Mission MAITRISE D OEUVRE Recensement des besoins et structuration de l espace Pré Sélection des entreprises prestataires Fourniture de matériel de bureaux Suivi du chantier Mission COMMUNICATION Bureaux = vecteur de communication stratégique Com externe + interne, signalétique, évènement, etc. PROJET missions 7 volontaires 7 mois Mission TECHNIQUE Etude chauffage et ventilation des locaux Sélection du matériel, négociation avec fournisseurs Suivi du chantier Mission INFORMATIQUE et TELEPHONIE Cahier des charges des besoins serveurs + poste de travail Appel d offre, négociation matériel Cahier des charges des besoins téléphonie Appel d offre, négociation Cablage informatique des locaux Mission AMENAGEMENT ET MOBILIER Recensement du matériel à conserver Interface avec conseil extérieur Choix des matériaux, du mobilier Suivi du chantier Mission JURIDIQUE et FINANCIER Négociation/signature du bail Négociation banques financement, Suivi budgétaire Mission ENVIRONNEMENT Regard transversal sur la pertinence des choix sur le plan écologique Propositions de mesures, de méthodes, de gestes

15 Les avantages pour le propriétaire : -Un bâtiment aux normes de 2020 sans aucun investissement ni temps à consacrer -Valorisation du patrimoine Modèle Economique Un bénéfice partagé entre les parties prenantes -Aucun risque financier puisqu en cas de défaillance du Gesec il récupère un bâtiment qu il peut louer au prix de marché -Fidélisation de son locataire -Une rentabilité moins forte à court terme mais plus durable.

16 Bilan Energétique et mesures correctives Le bilan de la première année d exploitation a conduit à un dépassement de 35% qui s explique par 2 raisons essentielles: - La première est liée au fait que les conditions d exploitations 19 C hiver et 26 C Eté sont difficilement acceptables par les utilisateurs. - Le constat a été fait en cours d année que des améliorations de fonctionnement pouvaient être apportées. De fait, il a été mis en place un BY-Pass sur la centrale de traitement d air autorisant un fonctionnement en recyclage total en inoccupation des locaux. De la même manière, la GTC, via une sonde extérieure autorise un recyclage partiel dans les conditions extrêmes de températures d été ou d hiver. Par voie de conséquence, notre prochain bilan devrait nous rapprocher de manière très sensible de l objectif En conclusion, on notera l intérêt de la GTC qui nous aura permis de suivre les évolutions en temps réel de l installation et de nous permettre d analyser et d apporter les corrections visant à améliorer la performance de celle-ci

17 Merci de votre attention

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux Les Besoins Gestion des Apports Solaires Les Systèmes La Synthèse Site Climat & Ressources Ventilation QAI Typologie Bâtiment & les usages Isolation Thermique

Plus en détail

Etudes techniques en phase de diagnostique énergétique

Etudes techniques en phase de diagnostique énergétique -- Projet de rénovation d une salle polyvalente -- Commune de St Médard-Sur-Ille -- (35) -- Etudes techniques en phase de diagnostique énergétique Rapport d étude Mars 2009 Version 2 p.1/22 PREAMBULE La

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

La climatisation solaire du siège social de GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS à Haguenau (67)

La climatisation solaire du siège social de GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS à Haguenau (67) La climatisation solaire du siège social de GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS à Haguenau (67) Guy LONG Directeur Marketing GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS La climatisation solaire du siège social de GENERAL

Plus en détail

Aide aux travaux d isolation

Aide aux travaux d isolation Aide aux travaux d isolation Isolation de combles et toitures Chauffage électrique 4 /m² d isolant (matériaux synthétiques), 5 /m² d isolant (matériaux naturels) Chauffage combustible 6 /m² d isolant (matériaux

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

Séminaire du 23 mars 2011

Séminaire du 23 mars 2011 3 e appel à projet de recherche de la FBE Séminaire du 23 mars 2011 Projet IPPI Intégration et Planification pour la réduction des GES d un Patrimoine Immobilier DETRY & LEVY SARL D ARCHITECTURE 1 Outil

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire ÉCONOMISER SON ÉNERGIE 5 UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE RÉNOVER OU CONSTRUIRE PERFORMANT L énergie est de plus en plus chère et la

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6

Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6 Spécialisée dans le conseil et le rénovation de parc immobilier et de bâtiments. Début activité 2008 Effectif 6 collaborateurs internes, 6 collaborateurs externes 2 3 4 Source: astronomes.com 5 6 Source:

Plus en détail

I. Du Système de Management de l Energie à la norme ISO 50001

I. Du Système de Management de l Energie à la norme ISO 50001 I. Du Système de Management de l Energie à la norme ISO 50001 Un Système de Management de l Energie (SME) a pour objectif de développer une gestion méthodique de l énergie. Il s agit de l approche privilégiée

Plus en détail

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat

Conférence technique. 25 juin 2015 Maison de l Habitat Conférence technique Comment une collectivité peut elle financer ses travaux avec les CEE? Les différentes solutions et retours d expériences Synthèse des acteurs et du fonctionnement du dispositif Font

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires. Unité Performance du Bâtiment. Pré-diagnostic. Parc immobilier de la commune.

Direction Départementale des Territoires. Unité Performance du Bâtiment. Pré-diagnostic. Parc immobilier de la commune. Direction Départementale des Territoires Unité Performance du Bâtiment Parc immobilier de la commune de Date : 17 mai 2011 Rédacteur : Sommaire 1.CONTEXTE DE LA MISSION...3 2.FICHES D'IDENTITE DES BATIMENTS...3

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES 1 Introduction Contexte énergétique Contexte réglementaire L audit énergétique Périmètre Visite -Etat des lieux Analyse et rapport Exemple d audit énergétique 2 Présentation

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS»)

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») ILOT 1 : REGLEMENTATION THERMIQUE La réglementation thermique 2005 vise à maîtriser les consommations d énergie et à limiter l émission de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire

Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire Rafraîchissement/Climatisation et chauffage solaire Quelle rentabilité en bâtiment tertiaire? Quelles économies d énergie offre le couplage solaire/gaz naturel? Diapo 1 Une étude technico-économique conomique

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

Présentation d AMOES

Présentation d AMOES "La STD, un outil au service de la performance énergétique des bâtiments" Le bon usage de la STD Vincent COSTE, Ingénieur AMOES Présentation d AMOES 1 Plan de la présentation I. Qu est-ce qu une STD? III.

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

Rencontre de l habitat l

Rencontre de l habitat l Rencontre de l habitat l durable Les aides financières pour l habitat ancien Réunion du 27 Mai 2010 Arehn Daniel LEHUE ANAH Alain DEBADIER Notaire Romain DANTEL Catherine OTRAL-VOLLMER Espace Info Energie

Plus en détail

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI

Présentation des études de cas. Paul Calberg-Ellen, MANEXI Présentation des études de cas Paul Calberg-Ellen, MANEXI 1 GÉNÉRALITÉS 2 POURQUOI? Tester concrètement les propositions de méthode issues des différentes «tâches» du projet : Méthode d audit Détermination

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Présentation de l ALE Relais des politiques européennes nationales et locales Outil d aide à la décision Les missions Lieu d échange Sommaire 1-

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

ALFÉA EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE

ALFÉA EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE FAITES CONNAISSANCE AVEC... LA GAMME EVOLUTION 2 Qu est-ce qu une pompe à chaleur «Alféa Evolution 2

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

Campagne de Mesures ADEME Rhône Alpes. Analyse des surinvestissements de 11 bâtiments basse consommation

Campagne de Mesures ADEME Rhône Alpes. Analyse des surinvestissements de 11 bâtiments basse consommation LYON 10 mai 2011 Campagne de Mesures ADEME Rhône Alpes Analyse des surinvestissements de 11 bâtiments basse consommation Thierry RIESER Préambule Préambule 1 - Contexte de l étude Étude réalisée pour l

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

Interview. témoignage métier

Interview. témoignage métier Interview témoignage métier Marie-José Makareinis Promotion 1992 De la DDE à un syndicat intercommunal, sur des missions en pleine évolution et de pointe (Energies renouvelables, fibre optique) avec un

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS MAÎTRE DE L OUVRAGE CREDIT MUNICIPAL DE 75004 - OPERATION AMENAGEMENT DE DEUX SALLES INFORMATIQUES DOCUMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 8 TRAVAUX DE CLIMATISATION DOSSIER

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME Conseils - Formation Etudes - Expertises Assistance à Maitrise d ouvrage Dossier : LB OR- 45000 N. Référence : OR.201114 Votre Interlocuteur : R.DJERIDI (06 52 98 56 93) Le Cannet, le 25/06/2015 PRESENTATION

Plus en détail

Commune des Houches. Subvention des travaux de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES

Commune des Houches. Subvention des travaux de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES P age 1 Commune des Houches Subvention des de rénovation liés aux améliorations des performances énergétiques des habitations CAHIER DES CHARGES Septembre 2012 P a g e 2 Le contexte général Dans le cadre

Plus en détail

Appel à Projets 2014 Rénovation énergétique Énergies Renouvelables. Conférence de presse 4 Novembre 2014

Appel à Projets 2014 Rénovation énergétique Énergies Renouvelables. Conférence de presse 4 Novembre 2014 Appel à Projets 2014 Rénovation énergétique Énergies Renouvelables Conférence de presse 4 Novembre 2014 Cartographie des 23 projets lauréats depuis le lancement des Appels à Projets 20 projets de rénovation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAG AZUR PERICHAULT 6 impasse Lou Pénéqué 13950 CADOLIVE Tél : 04 42 32 46 39 Cel : 06 20 76 89 36 EMAIL : jean-louis.perichaut@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14

Plus en détail

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) Situation géographique Un territoire Ville centre : Bordeaux La 7ème agglomération française (poids démographique) Découpage administratif de la France La France

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

DialogIE. Rapport d'étude thermique simplifiée

DialogIE. Rapport d'étude thermique simplifiée DialogIE Rapport d'étude thermique simplifiée Jean DUPONT 1 rue du souvenir 88190 Golbey Rapport du : jeudi 1 octobre 2015 Espace INFO ÉNERGIE Centre & Ouest Vosges mission de l'agence Locale de l'energie

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L Espace industriel et artisanal (EIA, ex-sm2e) : Une reconversion réussie!

DOSSIER DE PRESSE. L Espace industriel et artisanal (EIA, ex-sm2e) : Une reconversion réussie! DOSSIER DE PRESSE L Espace industriel et artisanal (EIA, ex-sm2e) : Une reconversion réussie! * * * Point presse et visite Vendredi 26 mars 2010 14 h 30 2, rue Einstein à Besançon Sommaire La reconversion

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

Les logiques de la rénovation énergétique

Les logiques de la rénovation énergétique Le 7 novembre 2011 La rénovation énergétique des bâtiments Yquebeuf Les logiques de la rénovation énergétique Pierre LECOUTEY ( Conseiller en Energie Partagé Département de Seine Maritime Mission Projet

Plus en détail

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce 1 Fiche d identité Maître d Ouvrage Architecte BE thermique AMO QEB NEXITY Ywood Business TANGRAM ARCHITECTURES BG21 (EnR Concept) (Fluide et QEB) Timber

Plus en détail

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Page 1 of 6 Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Une mesure du Grenelle de l'environnement en faveur des travaux d'économie d'énergie : jusqu'à 30 000 de travaux. Le 26 février 2009, Jean-Louis

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA Ossature bois et justification de la thermique d été Sylvain Boulet - FCBA Sommaire Contexte - Introduction Etat des lieux Exemple de solutions pour l amélioration du confort d été dans les maisons à ossature

Plus en détail

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz VILLE DE METZ JUIN 2011 Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz Notice réalisée par le groupement S2E UBIQUE dans le cadre de sa mission d assistance à maîtrise d ouvrage. SOMMAIRE

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail.

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. www.nlazur-hlm.fr Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. 1 - Objectif du DPE Ce document

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE

ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE ÁRTER Concept : Patrick Vonck Présentation : Wendy Boswell C o n c e p t : P a t r i c k V o n c k - P r é s e n t a t i o n : W e n d y B o s

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

1 La conception bioclimatique

1 La conception bioclimatique Nos performances écologiques 1 La conception bioclimatique Une maison ioclimatique est intelligemment implantée bien orientées Objectif : utiliser passivement l énergie solaire pour bénéficier d apports

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 Mitech: rappel des cibles du projet Une cible : les maisons construites entre 1945 et 1975 (aucune isolation thermique) Un objectif : mettre en place une

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Les jeudis de l immobilier

Les jeudis de l immobilier 1 Les jeudis de l immobilier Performance énergétique des bâtiments existants Direction de l Expertise Immobilière Présentateurs : CAIRE Yoann MESSAOUDI Mustapha Juin 2012 Sommaire 2 1- Contexte et enjeux

Plus en détail

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature :

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet

Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet CONSEIL MUNICIPAL 13 Séance du 02 avril 2015 Réalisation, exploitation, maintenance d une chaufferie bois conçue sur un mode biénergie- Approbation du projet Direction Environnement - Architecture et Patrimoine

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE SARL 12 Lot le Vignaud 1 30980 LANGLADE Tel/Fax : 04 66 01 18 19 Mobile : 06 84 66 90 70 Email : g-diatic@orange.fr D P E DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et

Plus en détail

Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be

Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be 10 et 11 septembre 2011 10h 1 Atelier g logement passif 15 kwh par m2/an Transforma)on d un atelier en logement à Bruxelles

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007 Réglementation thermique RT 200 TOULOUSE le 10 mai 2007 Le contexte, les enjeux 20 Les ressources naturelles s épuisent Réserves en années consommation 2001 200 10 100 0 0 Charbon (sauf lignite) Pétrole

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Construction d une maison individuelle Le Clos de Coat Carric 22310 Plestin les grèves Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Introduction : Le projet «Ty Wakan» est un projet développé par

Plus en détail

Rénovation et Transition Energétique

Rénovation et Transition Energétique 1 Rénovation et Transition Energétique Phase Exploitation: Leçons d une année d instrumentation PLAN 2 1. Présentation d AMOES 2. Présentation de l opération 3. Instrumentation et présentation des résultats

Plus en détail

Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles

Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles De multiples possibilités Lamballe Communauté National Liées à votre situation Des aides différentes en fonction de votre situation : Statut

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

Optimisation en exploitation du bâtiment à énergie positive Woopa

Optimisation en exploitation du bâtiment à énergie positive Woopa Livraison : Octobre 2011 Immeuble tertiaire comprenant : - 9 000 m² de plateaux de bureaux Maître d Ouvrage : SCI CARRE DE SOIE divisibles - sur 1500 m² en RDC commerces, Surface SHON : 10 500 m² amphithéâtre

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Une information au service de la lutte contre l effet de serre AGENCE de DIJON Parc Technologique 1, rue Louis de Broglie 21000 - DIJON Tél : 03.80.78.70.50 Fax : 03.80.74.26.63 Nature de l ERP : Services administratifs Année de construction : 1963 Adresse : 1.02

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

Programme ECO-Designer / Technicien ENR

Programme ECO-Designer / Technicien ENR Programme ECO-Designer / Technicien ENR ENERGIES RENOUVELABLES Enjeux - Objectifs - Ressources - Valorisation energétiques - Solaire thermique/photovoltaïque - CESI -SSC - Equipements - Exploitation -

Plus en détail

A propos de développement durable :

A propos de développement durable : A propos de développement durable : Les impacts de la rénovation de bâtiments et les projets de construction sur la qualité de prise en charge des usagers. CONTEXTE DE LA DEMARCHE Le Centre Hospitalier

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N :... 15 MENOURY GDU Valable jusqu au :... 29/03/2025 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. 1973 Surface

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail