Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage"

Transcription

1 Formation d escalade Animateur SAE Dernière mise à jour en 2006 Notion de base Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Un Animateur SAE doit : - être capable de manipuler le matériel utilisé en SAE. - être capable d expliquer et de vérifier la bonne utilisation du matériel. Le matériel en SAE est assez restreint (baudrier, chausson, corde, dégaines, descendeur et un mousqueton de sécurité). Il est assez facile de les maîtriser, malgré tout, les rares accidents sont généralement dus à des erreurs de manipulation. Il est donc important d avoir une bonne pédagogie pour expliquer les bons gestes. Ces gestes doivent être simples et devenir automatique. La notion de chaîne d'assurage est une des notions de base en escalade. Il est primordial de l avoir en tête pour bien identifier les erreurs éventuelles de sécurité. Elle est constituée de plusieurs maillons. Sa résistance globale est celle du maillon le plus faible. Plus on a de maillons dans une chaîne, plus il y a de risques que l'un d eux soit défaillant. On s'attachera donc à avoir la chaîne la plus petite possible. Cette chaîne comprend : - Le baudrier L encordement La corde Les mousquetons, dégaines et le relais Le système d assurage L assureur Comité Val de Marne de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail 115 avenue Maurice Thorez Ivry-sur-Seine Fax

2 1- Le Baudrier Il existe différents types de baudriers utilisés en SAE. En général, il est préférable de choisir un baudrier simple d utilisation. Pour les enfants de 4 à 10 ans : Le Ouistiti est nécessaire pour bien harnacher un enfant car il n a pas encore les hanches bien formées. Il faut s encorder directement sur les deux points d encordement. Pour maintenir le Ouistiti en place, il est très pratique de mettre un maillon rapide, mousqueton ou cordelette dans les deux points d encordement. Mais il est parfois tentant de s encorder dessus, c est à proscrire car cela augmente le nombre de maillon de la chaîne d encordement, alors soyez vigilant. Il est un peu délicat à mettre car il s emmêlant facilement. De plus, suivant les modèles, il est plus ou moins réglable, alors soyez vigilant. Pour les adolescents et les adultes : Plusieurs variantes existent, il faut donc être vigilant lors de la mise en place. Voici les différents points importants : La ceinture ventrale, de préférence confortable est munie d un ou deux réglages pour ajuster au dessus des hanches. Bien faire attention si les boucles de réglages sont automatiques (deux boucles métal) ou s il faut passer la sangle 3 fois dans une seule boucle métal. Le point ou pontet d encordement peut être simple (situé sur la ceinture ventrale) ou double, dans ce dernier cas, un pontet central peut relier les deux. L encordement doit se faire par les deux pontets d encordement (certains anciens baudriers n étaient pas munis de pontet central, ne pas oublier le deuxième pontet d encordement). Le porte matériel doit être présent pour mettre les dégaines, et un porte-bonheur Les cuissardes peuvent être réglables mais ne doivent pas être ajustées serrées pour faciliter les mouvements des jambes. Si les boucles de réglage ne sont pas automatiques, bien penser à passer 3 fois la sangle dans la boucle métal. Entretien : Vérifiez l usure des sangles et coutures. Nettoyez comme les cordes (eau claire froide, pas de détergent). Respectez le mode d emploi fourni par le fabricant. 2

3 Pédagogie : Lors de la présentation du baudrier aux apprentis grimpeurs, insister sur les différentes parties du baudrier, leurs réglages éventuels, leur point d encordement. Devant la difficulté pour certains à mettre un baudrier, nous vous conseillons de leur faire démêler le baudrier, puis de le poser par terre pour pouvoir le mettre comme un short (les deux cuissards dans l axe de la ceinture ventrale). Bien repérer l avant de l arrière Erreur classique : Le pontet central est vrillé, la ceinture est retournée (porte matériel vers le haut), les cuissardes sont à l envers. 2 L encordement Le nœud de chaise simple Les anciens l utilisaient car ils s encordaient à la taille! Il est très facile à régler autour de la taille. Bien sûr on peut aussi l utiliser sur un baudrier. Ne pas oublier le nœud d arrêt (double nœud de pêcheur). Le double nœud de huit est assez simple à réaliser et vérifiable en un coup d œil. Il se défait facilement et offre une sécurité supplémentaire car si un brin se défait le nœud reste solidaire. C est celui qui est préconisé. On ne s encorde jamais sur un mousqueton, même à vis. En effet, les mouvements du grimpeur font bouger le mousqueton, qui peut se retrouver «en travers», c est-à-dire qu il ne travaille plus dans sa longueur mais dans sa largeur. Dans cette position, sa résistance mécanique est 3 à 4 fois moins forte, et en cas de chute, il peut se casser. De plus, on a dit précédemment que la chaîne d assurage devait être la plus courte possible. Nœud de huit Construction du double nœud de huit par tricotage 3

4 Points à surveiller : La longueur du brin qui reste une fois le double nœud de huit effectué doit être de 10 à 15 cm. Pour ce faire, il faut commencer le nœud de huit en laissant une longueur de corde suffisante correspondant à la hauteur de hanche ou la longueur d un bras pour un adulte. Pour un enfant, vu leur petite taille, il est préférable de leur faire tendre les bras légèrement écarté (une brassée ou 10 heures 14 heures), ce qui correspond à la longueur désirée. Certaines personnes font un nœud d arrêt (nœud de pécheur double) pour attacher le brin qui rester trop long. C est à déconseiller car c est une source d erreur lorsque l on prend la corde pour mousquetonner. Le nœud doit être proche du baudrier sinon il peut gêner lors le mousquetonnage. Vérifiez sa construction : de visu ou en comptant les doublons de corde (huit au total). Pédagogie : L encordement avec le double nœud de huit se fait en deux étapes : la construction du nœud de huit puis le tricotage du double nœud de huit après avoir passer la corde dans le ou les points d encordement. Il existe plusieurs méthodes de construction du nœud de huit. Chaque personne étant différente, certaines seront plus sensibles à l une ou l autre des méthodes (à vous de sentir celle qui passera le mieux) : Prendre d une main une longueur de brin suffisante pour faire le double nœud de huit. Passer, avec l autre main, le brin de la corde devant puis derrière et enfin dans la boucle ainsi formée. On peut aussi faire tourner la ganse de deux demi tours avec la main qui tient la corde pour former une boucle puis passer le brin dedans. Avec un peu d habitude, cette méthode est assez rapide. De plus, elle est simple à expliquer et facile à visualiser pour un débutant. 4

5 Tout en tenant la corde d une main, on peut aussi lancer le brin de la corde avec l autre main et le récupérer derrière pour finir par le passer dans la boucle. C est une version dynamique par rapport à la précédente qui peut paraître ludique pour certains. Pour les enfants on peut raconter une histoire. Voici deux versions : Une histoire de puit Une version gore Quoi qu il arrive, l encordement ne peut pas s apprendre rapidement, des révisions seront nécessaires, en sollicitant par exemple ceux qui ont compris. Insister sur l auto vérification de son matériel et la vérification mutuelle du matériel du compagnon de cordée qui soulageront vos interventions. 3 Les cordes Les cordes des murs d escalade sont dites à simple et d un fort diamètre (supérieur à 10 mm) car elles sont calculées pour accepter un nombre important de chute. Il est généralement conseillé de les changer avant la fin de la durée de vie (à ajuster suivant la fréquence d utilisation). En effet, la gaine s use beaucoup plus rapidement du fait de son utilisation systématique en descente par moulinette. Le stockage doit être si possible dans un sac à corde ou du moins à l abri de la lumière. Elles doivent faire deux fois la hauteur maximale du mur plus quelques mètres (attention aux traversées sauvages!). On peut lover une corde de plusieurs manières. Voici les deux principales : Le pliage peut être à l anglaise (pratique pour mettre en bandoulière) ou en «oreille de cocker» (pratique pour le stockage). Entretien : Nettoyez à l eau claire afin d éliminer les particules abrasives (terre et sable). Ne la stockez pas au soleil (UV), utilisez un sac à corde. Faites la sécher dépliée et à l ombre. Eviter tout contact avec des solvants, acides ou bases. Vérifiez régulièrement l état de la gaine et la régularité de l âme. 5

6 4 Les mousquetons Les mousquetons sont de trois types : Les mousquetons de sécurité à vis : Ils servent pour se vacher, assurer un grimpeur ou équiper un relais. Une molette une fois vissée empêche l ouverture du doigt. Les mousquetons de sécurité automatique : Un système à verrouillage automatique par pivotement du doigt (autolock) empêche l ouverture du doigt sans manipulation supplémentaire. Les mousquetons sans verrouillage : Ils équipent les dégaines qui comprennent un mousqueton avec un doigt droit, un anneau cousu et un mousqueton avec un doigt courbe. Le doigt courbe facilite le passage de la corde. Le doigt fil limite les ouvertures intempestives du doigt. Ils peuvent être de sécurité s ils sont jumelés en opposant les doigts comme les relais SAE. Les mousquetons résistent en général 2 à 3 fois moins quand le doigt est ouvert ou en latéral. Il faut être vigilant sur son positionnement. Les normes de l UIAA définissent des minima. Grand axe Doigt fermé Petit axe Doigt fermé Grand axe Doigt ouvert 2000 Kg 700 Kg 700 Kg Entretien : Nettoyer et lubrifiez les axes, ressorts et vis moletées des doigts. Contrôlez les axes et verrous des doigts, le corps et le bec. Vérifiez l usure des sangles et coutures. Réformer : Tout matériel tombé car l alliage d aluminium supporte mal les chocs. Lorsque le doigt est mou ou qu'il ne "claque" plus. Lorsque le doigt et le bec ne sont plus alignés. 5 Relais Le relais se situe en haut de la voie et permet la redescente en se faisant mouliner par l assureur. Il est constitué de deux points, ancrés à la structure, reliés par une chaîne, et un ou deux mousquetons inversés qui permettent le passage de la corde sans manœuvre de corde. S il y a deux mousquetons inversés, il est bien évident de passer la corde dans les deux! Car en moulinette, si la corde présente des torons, elle risque de sortir de l unique mousqueton. 6

7 6 Durée de vie du matériel La Norme Expérimentale Afnor XP S définit les normes de gestion (identification, contrôle et suivie) de l Equipement Individuel de Protection (EPI), contre les chutes de hauteur, mis à disposition (prêté ou loué). Le matériel d escalade, étant un EPI, doit être en bon état pour garantir une grimpe en sécurité. Il est donc très important de savoir gérer le matériel en SAE en : - Nommant un responsable matériel. - Marquant individuellement ou par lot le matériel. - Faisant un contrôle de routine après chaque utilisation. - Faisant un contrôle annuel plus poussé. - Tenant un registre matériel pour identifier ses utilisations. La durée de vie du matériel est celle définie par le constructeur. A défaut, les recommandations de la norme XP S sont : Baudriers Cordes et cordelettes Sangles, longes, anneaux Matériels métalliques Casques : : : : : 10 ans dont 5 ans d utilisation. 10 ans dont 5 ans d utilisation. 5 ans dont 3 d utilisation. Pas de limite sauf usure visible. 10 ans dont 5 ans d utilisation. Pour le matériel mixte, la durée de vie sera celle du matériel pris séparément qui aura la plus petite durée de vie (exemple des dégaines : la sangle cousue donnera sa durée de vie à la dégaine, soit 5 ans dont 3 ans d utilisation). La durée de vie se compte en année civile à échéance du 31 décembre (exemple : un baudrier acheté en mars 2002 devra être mis au rebut au plus tard le 31 décembre 2012 sauf s il a déjà été utilisé 5 ans en cumulé). 7 Le mousquetonnage Le mousquetonnage a des conséquences sur la chaîne d assurage. Il ne faut donc pas le négliger même si les dégaines sont déjà en place sur le SAE. Il faut éviter de se prendre les pieds dans la corde car il y a risque de retournette. L énergie cinétique par le couple de rotation produit une vitesse extérieure (là où est le crâne) pharamineuse. Il faut absolument traquer le risque de retournette qui est fréquente après la première dégaine car les grimpeurs ont souvent la corde entre les jambes. Pendant une traversée, pour les mêmes raisons il y a risque de retournette. Pour éviter la maille à l envers (dit yoyo), il faut toujours prendre la corde du côté du nœud d encordement pour la mettre dans la dégaine. Il est donc important de faire son nœud d encordement le plus près possible du baudrier et avec un brin pas trop long. Ainsi, il est facile de prendre la corde sans hésitation. De toute façon le tirage de la corde empêchera le grimpeur de continuer sa progression. 7

8 Au cours de l ascension, il est nécessaire de trouver une position confortable, et prendre la corde avec la main libre pour mousquetonner. Il faut éviter de mousquetonner bras tendu, car le mou demandé sera alors plus important et donc la chute plus grande au moment du mousquetonnage. Il est essentiel de passer la corde dans le bon sens Sangle à plat sur le mur, le brin qui vient de l assureur passe le long du mur, rentre dans la dégaine, et ressort vers le grimpeur. Si la dégaine est mousquetonnée à l envers, la corde peut sauter du mousqueton dans une chute. La démonstration est aisée à réaliser et permet de bien visualiser le danger. Ensuite il faut pouvoir mousquetonner de chaque main, avec ouverture du doigt à droite ou à gauche. Il est préférable de s entraîner au sol pour acquérir un minimum d aisance avant de se lancer en tête dans une voie pour la première fois. 8 Systèmes (ou dispositifs) d assurage Les principaux systèmes d assurage doivent avoir deux fonctions : - L assurage du grimpeur pour retenir ses chutes (en tête ou en moulinette) fonction FREIN - La redescente du grimpeur (rappel ou se faire mouliner) fonction DESCENDEUR Certains systèmes ont une fonctionnalité supplémentaire fonction AUTOBLOCANT Le Huit : C est le système le plus anciens et le plus simple d utilisation. Il permet d immobiliser facilement le grimpeur grâce à la clé de huit simple ou double. Il a une bonne capacité de dissipation de la chaleur, mais il toronne la corde. Il est appelé à tort «Descendeur», car il offre une capacité de freinage plus faible que les autres. Clé de huit simple Clé de huit double (plus sûre) Le Tube («Panier»): C est un système plus récent et simple d utilisation. Il freine mieux que le huit. L immobilisation du grimpeur peut se faire par un nœud de mule. 8

9 Le Réverso : C est un système assez complet pour aussi évoluer en falaise. L immobilisation du grimpeur peut se faire par un nœud de mule. Utilisation du Réverso Freinage Nœud de mule Le Grigri : C est un système très sûr qui convient bien aux enfants grimpant en moulinette. Il est autobloquant, il ne nécessite pas de tenir le brin inférieur de la corde en permanence (mais attention quand on revient à un système classique). Faire un nœud au bout de la corde au cas où elle soit trop courte. Il est plutôt déconseiller aux débutants pour la grimpe en tête car il est assez difficile de donner du mou en toute sécurité. Attention à la descente, notamment avec les enfants, qui maîtrisent mal l utilisation de la poignée de frein. 9 Assurage L assurage monopolise un deuxième grimpeur, mais ce dernier doit prendre conscience de son importance dans la chaîne d assurage. Il doit bien maîtriser les divers systèmes d assurage à sa disposition. Il faut être vigilent sur la position du système d assurage. Il est impératif de lui faire assimiler qu il ne doit JAMAIS lâcher le brin corde sous le système d assurage. Un grimpeur qui tombe de 12 mètres met 1,5 seconde pour toucher le sol, alors n espérer pas rattraper la corde à temps. 9

10 La fonction de l assureur, c est de protéger le grimpeur en cas de chute. Il est essentiel de montrer aux débutants l efficacité du système d assurage. Sentir la transition «blocage-descente» du grimpeur (Corde en tension, bloquer le grimpeur qui pèse de tout son poids, réduire l effort de blocage jusqu à la limite où le grimpeur redescend). Sentir l effort à fournir pour bloquer de petites chutes en moulinette. Maîtriser l assurage dynamique (faire chuter le grimpeur de un mètre au dessus de la deuxième dégaine). Maîtriser la parade type bloc. 10 Grimpe en Moulinette et grimpe en tête C est ici qu il faut parler de l éthique du grimpeur en tête : En tête, En libre, A vue. En tête : Le grimpeur maîtrise sa sécurité, gère son stress, ne compte que sur lui-même pour arriver en haut. L assureur assure la sécurité du grimpeur lors d une chute. En libre : (Ne pas confondre avec le solo!) Les points d assurage ne sont pas des prises, ni la tête du voisin. Il est fortement déconseillé de mettre un doigt dans un point d assurage, sinon le doigt casse en cas de chute. Il faut valoriser sa gestuelle pour augmenter son niveau. A vue : Il faut réaliser la voie du premier coup, soit il arrive en haut, soit il tombe. Cela valorise sa capacité de la lecture de voie. Permet le dépassement de soi en toute sécurité. Libre à vous d appliquer cette éthique. C est là qu apparaît la moulinette. Il est parfois nécessaire de grimper en moulinette pour mettre en confiance un débutant ou pour «travailler» une voie. Mais ce ne doit pas être une fin en soi, car il ne fait que repousser le moment où il faudra grimper en tête. Il est à noter que l escalade en tête est plus sûre, même si l engagement est plus important. En effet le grimpeur est protégé par tous les points d assurage qu il a placé dans sa progression. En cas de rupture du dernier point, celui de dessous prend le relais (à concurrence du retour au sol). Alors qu en moulinette il n est protégé que par les deux points du relais. De plus, dans les dévers ou les traversées, la moulinette va faire penduler le grimpeur en cas de chute. Grimpe en Moulinette : En moulinette, on ne se fait pas tracter comme un sac à patate. La corde n est donc pas tendue, le grimpeur supporte son propre poids. La corde est là pour rassurer, pas pour aider physiquement. Faites attention au départ d une voie car le retour au sol n est pas à négliger. Evident quand il y a trop de mou, mais beaucoup moins quand la voie est longue car l élasticité de la corde peut entraîner un retour au sol. 10

11 Pour assurer un grimpeur en moulinette, l assureur doit maîtriser plusieurs techniques. La technique «Avaler du mou en 5 mouvements» : 0 Position de repos Avaler la corde Corde tendue Déplacer une main à la fois (3, 4 et 5) Mains serrées Mains serrées La position 4 permet de retenir un grimpeur (lors d une chute ou pour qu il se reposer). La technique «Donner du mou à une personne» 0 Position de repos 1 Glisser la main gauche 2 Glisser la main droite SANS lâcher la corde La technique «Mouliner un grimpeur» 3 Remonter la corde en la tenant Avec un peu d habitude Faire doucement coulisser la corde SANS la lâcher Grimpe en Tête : C est en grimpe en tête que les chutes sont les plus impressionnantes. L assureur a un rôle plus complexe (donner et reprendre du mou, assurage dynamique). Si l assureur est plus léger que le grimpeur, ou moins aguerri à l assurage dynamique, il est conseillé d avoir un double assurage (assureur vacher au sol ou un deuxième assureur). La vigilance doit être très importante aux premiers moments de l ascension car les risques sont plus importants (retour au sol, chute plus rude ou risque de collision entre le grimpeur et l assureur). 11

12 La grimpe en tête se décompose en trois phases. Jusqu à la première dégaine, généralement à 3m de haut, le grimpeur n est pas assuré par la corde. Le second doit le parer en amortissant sa chute, en le rattrapant au niveau du bassin. Il se tient donc juste derrière le grimpeur, bras tendu, jambes fléchies, jusqu au mousquetonnage de la première dégaine. Il doit laisser au préalable suffisamment de mou à la corde pour que, quand le grimpeur sera à la première dégaine, il ne soit plus nécessaire de donner du mou et de rester concentré sur la parade. Les mains de l assureur suivent le bassin du grimpeur Le grimpeur est plus haut L assureur ferme les mains Il reçoit le grimpeur sur ses avant bras et amortit la chute par une flexion des jambes Entre la première et la deuxième dégaine, le risque de retour au sol, synonyme de fracture des membres inférieurs, est encore très grand. L assureur doit donc être extrêmement vigilant et «sécher» le grimpeur en cas de chute. L assurage dynamique est fortement déconseillé, et complètement interdit s il n est pas bien maîtrisé. L assureur se tient à un mètre du mur, légèrement sur le coté, il veille à ce que le grimpeur ne risque pas de tomber sur la corde ce qui entraîne des brûlures très douloureuses, voire une retournette. Il donne juste le mou nécessaire et anticipe la prise de corde par le grimpeur lors du mousquetonnage de la deuxième dégaine. L énergie de la chute va être absorbée un peu par la corde, mais surtout par le baudrier et le dos du grimpeur. Une chute sur la première dégaine est douloureuse. A consommer avec modération. Au-delà de la 2ème dégaine, l assureur reste vigilant mais en cas de chute il devra réaliser un assurage dynamique. Cette technique revient à augmenter l allongement de la corde. La chute du grimpeur est amortie en douceur, toute l énergie est absorbée par le matériel et non plus par le corps du grimpeur. L assurage dynamique se réalise soit par un pas en avant, soit en se laisser soulever soit en donnant un peu de mou (demande finesse et pratique) au moment où la corde se tend lors de la chute. Malgré tout, avant la 3ième dégaine, le grimpeur risque de retomber sur l assureur qui aura été soulevé lors de la chute. Dans ce cas l assurage dynamique en lâchant du mou est déconseillé. L assureur peut se reculer un peu pour soulager ses cervicales. Il est dangereux que l assureur soit loin du mur. En cas de chute du grimpeur, il sera projeté vers le mur, donnant ainsi beaucoup trop de mou au grimpeur qui risque un retour au sol. Il risque, par réflexe, de lâcher la corde En dehors des mousquetonnages, l assureur donne du mou au grimpeur en évitant de le gêner dans sa progression (corde trop tendue), et sans le mettre en danger (trop de mou). A chaque dégaine l assureur doit donner très rapidement du mou au grimpeur, idéalement en une seule fois, et en quantité juste suffisante. C est un moment très délicat pour le grimpeur qui n a plus que 3 appuis, et n est pas toujours bien équilibré. Il faut donc aller vite. L assureur doit anticiper le moment où le grimpeur va tirer la corde pour mousquetonner. Dès que la dégaine est clippée, l assureur ravale le mou, sans sécher le grimpeur. 12

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire:

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: OPTION ESCALADE Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: A) Passer son beaudrier idem moulinette B) S'encorder: Noeud de huit C) Fermer la chaine d'assurance idem moulinette

Plus en détail

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage UFR STAPS Nice Option Montagne Escalade 2012 I. Les nœuds 1. Nœud de 8 2. Nœud de chaise 3. Nœud cabestan 4. Nœud demi cabestan 5. Nœud Machard 6. Nœud Prussik 7. Nœud français 8. Double nœud de pécheur

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SITES NATURELS D ESCALADE (SNE) ou SITES SPORTIFS Club : Nom : Prénom : Adresse : Téléphone fixe : Portable : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en

Plus en détail

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité Escalade sur structure artificielle et site sportif Règles de sécurité Adopté en comité directeur le : 14 février 2004 Sommaire 1 GENERALITES...2 1.1 OBJET DE CES REGLES...2 1.2 REFERENCES REGLEMENTAIRES...2

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE Club : Adresse : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en cas de nécessité Date d entrée en formation : Page 1 sur 5 UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE

Plus en détail

Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes.

Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes. PANEL D EXERCICES > de l activité Escalade Ludique et exigeante, l escalade est un sport complet qui invite l enfant à se dépasser tout en gardant la maîtrise de ses actes. L intérêt de l escalade dans

Plus en détail

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête Sommaire Assurer un grimpeur en tête... 1 Mousquetonner... 2 Manœuvre du maillon... 3 Le relais équipé... 4 Le relais non équipé... 5 Assurer au relais :... 7 La descente en rappel... 10 1 1. Assurer un

Plus en détail

Relier le relais et se vacher

Relier le relais et se vacher Relier le relais et se vacher Grande voie retourner le mousqueton du haut de la dégaine avoir un baudrier clair avant de partir arrivée au relais clipper une dégaine sur la plaquette du haut clipper la

Plus en détail

Encordement avec la tête d alouette

Encordement avec la tête d alouette Encordement avec la tête d alouette Difficile à défaire seul, ce noeud est presque uniquement utilisé dans un contexte d'encadrement de public difficile. Encordement en milieu de corde (l'encordement en

Plus en détail

MON LIVRET ESCALADE. Cycle 3

MON LIVRET ESCALADE. Cycle 3 MON LIVRET ESCALADE Cycle 3 1 Bonjour Bonjour je suis Spider l araignée, championne d escalade. Je vais t expliquer comment pratiquer cette activité. C est facile, tu vas voir. Allez on commence? NOM :...

Plus en détail

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade)

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) 1. L escalade en moulinette et l escalade en tête A) L escalade en moulinette Principe de fonctionnement Corde placée en haut du mur L assureur

Plus en détail

LISTE DE VERIFICATIONS : à effectuer chaque changement de rôle dans la cordée GRIMPEUR-ASSUREUR-CONTRE ASSUREUR

LISTE DE VERIFICATIONS : à effectuer chaque changement de rôle dans la cordée GRIMPEUR-ASSUREUR-CONTRE ASSUREUR LISTE DE VERIFICATIONS : à effectuer chaque changement de rôle dans la cordée GRIMPEUR-ASSUREUR-CONTRE ASSUREUR 1 VERIFIER AVANT DE GRIMPER : BAUDRIER Ceinture ajustée sur la taille (au-dessus des hanches)

Plus en détail

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m L assurage fic-somassurage01-c3m Sommaire Le matériel Tubes, bloqueurs, plaquettes... Auto-assurage à la montée à la descente du 1 er de cordée avec appareil à la taille/épaule du second de cordée avec

Plus en détail

Essentiel du participant

Essentiel du participant Sécurité sur glacier Essentiel du participant Sortie sur glacier Introduction Avant propos: Ce document s'adresse au participant ayant peu d expérience sur glacier et qui envisage de s inscrire à une sortie

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2013-2014 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation Cours Initiation Grigri L'assureur/descendeur autofreinant GRIGRI de PETZL, a révolutionné les techniques de descente et d'assurance en falaise. Il permet d'assurer et de faire descendre un grimpeur. En

Plus en détail

S établir en avant en tournant en arrière à l appui

S établir en avant en tournant en arrière à l appui S établir en avant en tournant en arrière à l appui Le gymnaste part de la station, face à la barre. L entraîneur en profite pour poser directement sa première main sur l épaule du gymnaste (1). Une fois

Plus en détail

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade Référentiel Fournitures en Equipement de Protection Individuelle, en petit matériel Escalade construction des collèges du CG13 ; janvier 2014 Page 1 A- Les équipements de protection individuelle d escalade

Plus en détail

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Résistance de la main à la traction HUIT PLAQUETTE DEMI-CABESTAN GRIGRI 2 kn.= 200kg 2 kn.= 200 kg 2,5 kn = 250 kg.

Plus en détail

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER TOPO d escalade LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER Nom : Prénom : Classe : Année 2012-2013 Confectionné par Ch. CORNEILLE - EPS MATERIEL un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation»

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» SOL La situation de référence de cet agrès correspond à la situation d évaluation «évolution» niveau 2 Cycle 2 Situations d apprentissage Il ne s agit bien sûr que de

Plus en détail

A.S Collège Anceau de Garlande DOSSIER AS ESCALADE. Collège ANCEAU DE GARLANDE. E. ANTOINE / Collège ANCEAU de GARLANDE

A.S Collège Anceau de Garlande DOSSIER AS ESCALADE. Collège ANCEAU DE GARLANDE. E. ANTOINE / Collège ANCEAU de GARLANDE DOSSIER AS ESCALADE Collège ANCEAU DE GARLANDE Sommaire I/ Sécurité... 1 Le matériel...2 Ce que je dois vérifier avant d utiliser une voie...2 Apprendre à s encorder...2 Apprendre à assurer...3 Permis

Plus en détail

14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT. http://www.sports-loisirs-equipements.com

14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT. http://www.sports-loisirs-equipements.com 14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT TEL et FAX : 03 84 28 20 90 Email : slebelfort@aol.com http://www.sports-loisirs-equipements.com -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO

REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO Prix : env. 19,50 ( chacun!) Poids vérifié : 84 g / 57 g Diamètre d'utilisation : Reverso : - à simple : de 10 à 11 mm - à double : de 8 à 9 mm Reversino : - à double : 7,5

Plus en détail

Initiateur SAE du 26/10/2006 au 01/11/2006. Jeux d escalade pour petits et grands.

Initiateur SAE du 26/10/2006 au 01/11/2006. Jeux d escalade pour petits et grands. Initiateur SAE du 26/10/2006 au 01/11/2006 Jeux d escalade pour petits et grands. François MONCORGE Mathias GENNESSAUX 1 Sommaire Page 3 : Le Dodge ball de Yann Page 4 : Le jeu des couleurs par Laure Page

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT Asseoir sur le bord du lit Supervision S'asseoir sur le bord d'un lit o plat 1-111a o électrique 1-111b o électrique en se tournant sur le côté 1-111c Assistance partielle

Plus en détail

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur Activité : SAE Saison 2015-2016 Code sortie : 15SAE17 www.clubalpin-idf.com Organisateurs : Alain Changenet, Louis-Marie Bessac. Contact : Voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Mur d escalade Milliat

Plus en détail

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme)

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Il est utile de rappeler quelques points importants lors de la progression encordé en montagne. La réussite de celle-ci dépend

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

Le bpa. bpa Bureau de prévention des accidents, case postale 8236, CH-3001 Berne Tél. +41 31 390 22 22, fax +41 31 390 22 30, info@bpa.ch, www.bpa.

Le bpa. bpa Bureau de prévention des accidents, case postale 8236, CH-3001 Berne Tél. +41 31 390 22 22, fax +41 31 390 22 30, info@bpa.ch, www.bpa. Pour votre sécurité Le bpa est le centre suisse de compétences pour la prévention des accidents. Il a pour mission d assurer la sécurité dans les domaines de la circulation routière, du sport, de l habitat

Plus en détail

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 2 Techniques de bases au cadre aérien 1/ Position des artistes 1 Porteur 2 Voltigeur

Plus en détail

NON PROTEGE. Fiche pédagogique. Sujet traité. Le lot de sauvetage et de protection contre les chutes : le LSPCC. Objectif opérationnel

NON PROTEGE. Fiche pédagogique. Sujet traité. Le lot de sauvetage et de protection contre les chutes : le LSPCC. Objectif opérationnel 1 / 15 Fiche pédagogique Sujet traité Le lot de sauvetage et de protection contre les chutes : le LSPCC. Objectif opérationnel Identifier le matériel composant le LSPCC et restituer les règles d utilisation.

Plus en détail

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 :

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 : N 1 : La remontée sur corde avec brin simple Matériel : 1 baudrier, 3 mousquetons, 1grigri ou descendeur anti panique, une poignée jumar, une sangle assez longue Utilité : permet de remonter sur la corde

Plus en détail

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires La moulinette en sécurité sur les parois scolaires climbingiscool.ch Un projet de l'asep Novembre 2015 La moulinette en sécurité sur les parois scolaires 1 Remarques préliminaires 1.1 Position de l ASEP

Plus en détail

BROSSE AUTO-ROTATIVE VINK POUR VACHES

BROSSE AUTO-ROTATIVE VINK POUR VACHES BROSSE AUTO-ROTATIVE VINK POUR VACHES AMMERLAAN Ronald Le Grand Mée 36700 CLION SUR INDRE Tél. : 02 54 38 84 81 Fax : 08 25 21 33 44 BROSSE AUTO-ROTATIVE VINK PARCE QU AMELIORER LE BIEN ÊTRE DE VOS VACHES

Plus en détail

CHAPITRE 9 : LA VIA FERRATA

CHAPITRE 9 : LA VIA FERRATA AVANT-PROPOS CHAPITRE 9 : LA VIA FERRATA La via ferrata s est fort développée depuis une trentaine d années. Ces parcours sont maintenant le plus souvent aménagés pour un parcours ludique et sportif et

Plus en détail

LE PETIT LIVRE DES NOEUDS

LE PETIT LIVRE DES NOEUDS LE PETIT LIVRE DES NOEUDS LaToileScoute Les grands classiques Le Noeud Plat Le noeud plat est le plus utile et le plus utilisé des noeuds. Il sert en particulier à terminer un brelage ou une tête de bigue.

Plus en détail

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur Passeports/ Ateliers Vert Bleu (A) (B) (C) (D) Remontée sur corde - Réussir un 5b à vue sur 3 proposées. -Installation d une moulinette en haut de voie. Tirage au sort : - l universelle. - la rapide. -Réussir

Plus en détail

Mât Chinois. Table des matières. Partie 1 - Informations techniques. Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale

Mât Chinois. Table des matières. Partie 1 - Informations techniques. Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale Partie 1 - Informations techniques Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale 2. Préparation physique spécifique Partie 3 - Techniques de base sur le mât chinois 1/ Montées 1 Montée

Plus en détail

PREPARER UNE SEANCE DE MOTRICITE. Intervention du 20 juin 2013 de Véronique OUZET-CHATEIGNER, Educatrice sportive spécialisée pour les tout petits

PREPARER UNE SEANCE DE MOTRICITE. Intervention du 20 juin 2013 de Véronique OUZET-CHATEIGNER, Educatrice sportive spécialisée pour les tout petits PREPARER UNE SEANCE DE MOTRICITE Intervention du 20 juin 2013 de Véronique OUZET-CHATEIGNER, Préparer sa séance : Educatrice sportive spécialisée pour les tout petits Il est important de cadrer les horaires,

Plus en détail

CERTIFICATIONS CORDISTES CQP/CATC FAUTES TECHNIQUES & COMPORTEMENTALES

CERTIFICATIONS CORDISTES CQP/CATC FAUTES TECHNIQUES & COMPORTEMENTALES CERTIFICATIONS CORDISTES CQP/CATC FAUTES TECHNIQUES & COMPORTEMENTALES Les fautes répertoriées ne sont que des critères ou des indicateurs qu il faut relier à une compétence opérationnelle et aux conditions

Plus en détail

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES Manu Duchesne Table des matières 1.BUT DU DOCUMENT...4 2.RAPPEL DES ÉPREUVES DU 1ER GROUPE DU N4 AVEC QUELQUES CONSEILS... 4 MANNEQUIN... 4 PRINCIPE... 4 NOTATION...

Plus en détail

Sommaire. Le sauvetage 1/1. fic-somsauvet01-c3m

Sommaire. Le sauvetage 1/1. fic-somsauvet01-c3m Le sauvetage fic-somsauvet01-c3m Sommaire L auto-sauvetage Remontée sur corde fixe Les mouflages Mouflage simple Mariner à démultiplication simple Mariner à démultiplication double Les mouflages «Boucle»

Plus en détail

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi LA GESTION DES TRAVAUX h jgbjgbjg hjkoop;y hlkjg gbjgbbsgh fhhj koop;y hlk bjgbjgb hlkj jgbbsghh koop;y op;y hfhhjko op;y hlkj gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop

Plus en détail

Etapes de progrès en escalade

Etapes de progrès en escalade Etapes de progrès en escalade Remarques introductives : 1- Les étapes qui suivent sont à relativiser en fonction des âges. 2- Elles sont plus ou moins longues à mettre en œuvre en fonction des âges, des

Plus en détail

CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS

CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS AVANT-PROPOS CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS Le déroulement de l escalade en cordée en SNE de plusieurs longueurs nécessite la maîtrise de la pose du relais où le premier de cordée s arrête et

Plus en détail

2015 CLIMBING EQUIPMENT

2015 CLIMBING EQUIPMENT 2015 CLIMBING EQUIPMENT LA PASSION DE L ESCALADE Climbing Technology (CT) est la marque commerciale de Aludesign S.P.A., une société qui a presque 30 ans d expérience internationale dans la production

Plus en détail

Sports de montagne d été

Sports de montagne d été Kurt Winkler / Hans-Peter Brehm / Jürg Haltmeier Sports de montagne d été 2 ème édition Technique, Tactique, Sécurité dition du CAS Chef de projet CAS: Bruno Hasler Traduit de l allemand par Valérie Herzig

Plus en détail

Le matériel utilisé en PAH

Le matériel utilisé en PAH Le matériel utilisé en PAH Formation opérateur-surveillant PAH CREPS PACA David GODEFROY (réalisé à partir d articles et de photos du site ffme et vieux campeur) ? Charlotte (hygiène) sous le casque? Type

Plus en détail

Une approche novatrice du : Saut en hauteur

Une approche novatrice du : Saut en hauteur Une approche novatrice du : Saut en hauteur 1)- L impulsion : Des sensations, des intentions, des «images» : «par-dessus», «renvoi-tendu», «en percussion», «monter sur l appui», «résistance» à l écrasement,

Plus en détail

Jouer avec les mains

Jouer avec les mains Benoît Gaud 2006/07 Ecole des Ranches, de Zürich et d Aïre leçons 5, 6 et 7 Jouer avec les mains Défendre le sol, vers une approche du mini volley Objectifs visés 1P-2P 3P-4P 5P-6P Jouer sans laisser tomber

Plus en détail

LES ASSIETTES CHINOISES

LES ASSIETTES CHINOISES LES ASSIETTES CHINOISES ETAPE 1 -Tenir la baguette dans la main droite (droitier) et faire tourner l assiette avec l autre main dans sa direction. On peut éventuellement faire tourner l assiette sur le

Plus en détail

Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos)

Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos) Association du Hockey mineur de Bécancour Par Luc Montour (Texte) Denis Fleurent (Photos) Septembre 2004 Entraînement des jeunes gardiens de but au hockey L un des plus grands défis qu affronte l entraîneur

Plus en détail

Extension Sidemount pour baudrier spéléo

Extension Sidemount pour baudrier spéléo Extension Sidemount pour baudrier spéléo Stanislas Francfort stanislas.francfort@gmail.com 16 octobre 2013 Figure 1 L extension Sidemount pour baudrier spéléo de face, équipé avec un bi 10 litres acier,

Plus en détail

Notice d utilisation

Notice d utilisation Notice d utilisation www.equidrive.com Descriptif technique de vos Equidrive Colors Assemblage par doubles rivets pour plus de solidité et de longévité. Sangle graduée avec repères colorés Poignée gauche

Plus en détail

Fédération française de la montagne et de l escalade. Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse

Fédération française de la montagne et de l escalade. Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse Adoptées lors du conseil d administration du 7 mars 2015 SOMMAIRE I Généralités 1. Objet 3 2. Domaine d application des règles 3

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION 1 1/ Introduction : ELINGUE OBLIQUE Franco Garda Le jeu d élingues obliques est un accessoire optionnel pour le treuillage du brancard Franco Garda. Il est muni d un dispositif permettant

Plus en détail

Comité départemental de Tennis de Table - 1 -

Comité départemental de Tennis de Table - 1 - Comité départemental de Tennis de Table - 1 - La séance de tennis de table de 1heure est constituée de : UN ECHAUFFEMENT (Il doit durer une dizaine de minutes) Les situations sont préparatoires aux situations

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

L élastique de renforcement Thera-Band

L élastique de renforcement Thera-Band Attention Dänk a Glänk les Die articulations richtige Prävention. L élastique de renforcement Thera-Band Vos loisirs en sécurité Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité durant

Plus en détail

Baudrier sidemount Light fond de trou

Baudrier sidemount Light fond de trou Baudrier sidemount Light fond de trou Stanislas Francfort stanislas.francfort@gmail.com 6 octobre 2013 Figure 1 Le baudrier Light fond de trou de face, équipé avec un bi 10 litres acier, et une configurtation

Plus en détail

FABRICATION D UNE CORDE D ARC

FABRICATION D UNE CORDE D ARC FABRICATION D UNE CORDE D ARC Introduction La corde d'arc est probablement l élément le plus simple à fabriquer sur un arc. La corde le plus généralement utilisée est la boucle continue que la plupart

Plus en détail

Procédé de grimpe aux arbres et techniques de sauvetage

Procédé de grimpe aux arbres et techniques de sauvetage Procédé de grimpe aux arbres et techniques de sauvetage Cours animé par : Norbert Pernet (Jardy-Net) Paysagiste Sur l initiative de: Jaquet sa.ch Jardin forêt 1086 Vucherens Suisse Sur l initiative de:

Plus en détail

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud»

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» Janvier 2012 GROuPE d études techniques Par : L Ecole française de canyonisme La Commission médicale La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» 1/5 Rappels physiologiques

Plus en détail

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement AVANT-PROPOS CHAPITRE 8 : LES INTERVENTIONS Dans les voies de plusieurs longueurs, l Anim SNE peut être confronté à diverses situations où son second ou lui-même se retrouve en difficulté. Mieux vaut prévenir

Plus en détail

Brève histoire de l escalade*

Brève histoire de l escalade* Brève histoire de l escalade* Parler d escalade nécessite de parler d abord des montagnes. En Europe une chaîne de montagnes traverse de nombreux pays : les Alpes. Jusqu au 17 ème siècle personne ne s

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

Couvre-livre : le tuto. par

Couvre-livre : le tuto. par par Voici un petit tutoriel pour apprendre à faire une jolie couverture pour livre de poche. Cela vous permettra de protéger un peu vos livres dans votre sac, ou bien de garder l anonymat sur vos lectures

Plus en détail

OPERA. par Elise Dupont

OPERA. par Elise Dupont OPERA par Elise Dupont 1 Conseils 2 Opéra est un pull parfait pour attirer le regard sur votre taille, grâce à un jeu de rayures au niveau des coudes. Tricoté du haut vers le bas en une seule pièce, les

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine Solution n 1 Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine En cuisine, tout le monde porte des chaussures antidérapantes de type SRC. Pourquoi porter des chaussures antidérapantes? Chaque

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence

GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence GYMNASTIQUE CYCLE 1 Situation de référence ROULER Après la phase de découverte pendant laquelle on laisse les enfants tester librement, mettre en place un ou plusieurs parcours de motricité autour de verbes

Plus en détail

Conduite défensive : le bon comportement. Thème de février 2014

Conduite défensive : le bon comportement. Thème de février 2014 Conduite défensive : le bon comportement Thème de février 2014 Qu est-ce une conduite défensive? Une conduite défensive veut dire que : Vous évitez de faire des fautes L homme fait 2 à 10 fautes Vous essayez

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2012-2013 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

Si ce plongeur n a aucun justificatif avec lui, le Directeur de Plongée lui fera faire une plongée test pour évaluer son niveau.

Si ce plongeur n a aucun justificatif avec lui, le Directeur de Plongée lui fera faire une plongée test pour évaluer son niveau. Le 18 juin 2010 a été signé un arrêté concernant les brevets de plongeurs loisir en France, ainsi qu un rectificatif concernant cet arrêté. Ces textes définissent l espace et les conditions d évolution

Plus en détail

instructions de montage

instructions de montage instructions de montage Filets de sécurité pour le bâtiment 02 / Instructions de montage Filets de sécurité 03 / normes filets de sécurité antichute Les filets de sécurité pour le bâtiment Duranet répondent

Plus en détail

Sécurité en voiture. Nos jeunes enfants bien attachés

Sécurité en voiture. Nos jeunes enfants bien attachés Sécurité en voiture Nos jeunes enfants bien attachés Introduction 3 Dos à la route 4 Comment installer un siège-bébé? 6 Erreurs fréquentes avec les sièges-bébés 12 Comment installer un siège du groupe

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

Trampoline et Enceinte Directives d Assemblage

Trampoline et Enceinte Directives d Assemblage Trampoline et Enceinte Directives d Assemblage Poids recommandé 175 lbs (80 kg) Version 718502 L information contenue dans ce document peut être modifiée sans préavis. Springfree Trampoline Inc. 2005,

Plus en détail

IMPRESS 3 Competition Speedbag Annexe

IMPRESS 3 Competition Speedbag Annexe IMPRESS 3 Competition Speedbag Annexe Edition: 04/2014 Sommaire Parachutes de secours adaptés... 3 Parachutes de secours dirigeables... 4 Monter le parachute de secours dans l IMPRESS 3... 4 Relier la

Plus en détail

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes

Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Principe de la préparation physique en jeune dans le Rhône Alpes Au travers de ce document, nous essayerons de présenter la méthode de travail en CRE et en pôle Espoirs masculin, pour les catégories minime,

Plus en détail

Instructions de montage

Instructions de montage Chevalet de réglage Lead Sled Plus Ref. BT-013 Mode d emploi Mis à jour le 10.09.2012 Table des matières Instructions de montage...2 Instructions pour l utilisation...5 Garantie...7 ROC Import 2012 1 Instructions

Plus en détail

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles

4- Départ : idem Exercice: Dessinez des cercles jambes serrées et jambes écartées. 2 x 10 cercles ABDOMINAUX (Entretien) 1- Départ: Allongé sur le dos, jambes fléchies, bras le long du corps. Exercice: Ramener les genoux sur la poitrine en soufflant et en rentrant le ventre. Revenez à la position initiale

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS AVANT-PROPOS CHAPITRE 2 : LES NOEUDS La bonne maîtrise des nœuds est indispensable. Il ne s agit pas seulement de réaliser les nœuds sans hésiter et de façon correcte, mais aussi de connaître les spécificités

Plus en détail

Mode d emploi du montage des chapiteaux

Mode d emploi du montage des chapiteaux Mode d emploi du montage des chapiteaux Structure du toit en 12m Sangles et piquets : Structure du chapiteau en 12m U V T W Montage en 24m, structure de toit 1 Pièces nécessaires en fonction de la longueur

Plus en détail

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire.

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. INTRODUCTION p. 2 TABLE DES MATIÈRES p. 3 I - DONNÉES TECHNIQUES 1-1 LE MATÉRIEL p. 4 - Chaussons p. 4 - Sac à magnésie /

Plus en détail

Collision n 1 : le croisement de droite

Collision n 1 : le croisement de droite 1 SECURITE des CYCLISTES : (SUR) VIVRE AVEC ET MALGRE LES AUTRES VEHICULES Au-delà des simples consignes habituelles, respecter le code de la route et porter un casque. Le texte qui suit montre de façon

Plus en détail

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE Département de la sécurité, des affaires sociales et de l intégration Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal du feu Departement für Sicherheit, Sozialwesen und Integration Dienststelle

Plus en détail

FF170 - NOTICE - 12/2012 SOUFFLERIE DE LABORATOIRE FF170. Notice d emploi. www.a4.fr

FF170 - NOTICE - 12/2012 SOUFFLERIE DE LABORATOIRE FF170. Notice d emploi. www.a4.fr SOUFFLERIE DE LABORATOIRE FF170 Notice d emploi www.a4.fr SOMMAIRE Introduction Fonctionnalités...2 Intérêt pédagogique...2 Description générale...3 Contenu du pack...4 Caractéristiques techniques...4

Plus en détail

Programme. Énergie liée au mouvement Distance de freinage Choc et deformation. Objectifs disciplinaires

Programme. Énergie liée au mouvement Distance de freinage Choc et deformation. Objectifs disciplinaires Energie et chocs Ce que l élève doit retenir L énergie d un objet en mouvement de translation est proportionnelle à sa masse et au carré de sa vitesse. La distance de freinage est proportionnelle au carré

Plus en détail

Entretien général. Les moyeux

Entretien général. Les moyeux Entretien général Conseils de démontage, d entretien, et autres astuces qui pourront certainement vous aider avant de mettre les mains dans le cambouis. Les moyeux Les moyeux classiques se composent d

Plus en détail

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux Manuel d utilisation ROXY Aspirateur silencieux Veuillez lire ce manuel attentivement avant d'employer l'appareil. Veuillez garder ce manuel pour la future référence. CONTENU Instructions de sécurité...

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant,

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, Des notions d anatomie Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, cette douleur ne doit pas être considérée comme une fatalité. Agissons ensemble! Pourquoi a t-on mal au

Plus en détail

ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION

ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION Club Alpin de Colmar Rédaction Eric MUNIER 1/ LES NOEUDS 1.1 Le nœud de 8 1.2 Le nœud de cabestan 1.3 Le nœud de ½ cabestan 1.4 Le nœud de Marchard 1.5 Le nœud français

Plus en détail