Fiche Support de Cours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche Support de Cours"

Transcription

1 TOP Fiche Support de Cours Code E.2 THEME SOURCE LSPCC - SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR PREVENTIS GNR OPERATION DE SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR Chef d agrès : Désigne le personnel Indique le lieu de sauvetage Fixe les moyens d accès A V A N T Se munit d un lot de sauvetage Se rend au lieu désigné P E N D A N T CHEF EQUIPIER CHEF ET EQUIPIER Va chercher la victime et l approche de l endroit choisi pour l évacuer Choisit un ou deux points fixes Réalise l amarrage Installe le dispositif de descente après avoir estimé la hauteur Relie le harnais de la victime à la corde à l aide du mousqueton Vérifie la fermeture de tous les mousquetons Engage la victime dans la descente sans lâcher le brin de la corde Contrôle et régule la descente de la victime Se munit d une commande Suit le chef Aide à approcher la victime Equipe la victime du triangle ou du harnais Accroche la commande qui sert à écarter la victime de la façade, à l anneau dorsal Envoie l autre extrémité au 2 ème binôme Engage la victime dans la descente Se munit du matériel sur ordre Ecarte la victime de la façade Réceptionne la victime A P R E S Vérification et rangement dans le sac sur place Vérification et entretien du lot de sauvetage par le responsable dès le retour au centre de secours 1

2 2

3 MANŒUVRE SPECIFIQUE Point fixe constitué par un sauveteur Dans la mesure où l urgence de la situation rend impossible l installation de tout amarrage, l équipier sert de point fixe. Cette manœuvre spécifique est garante de rapidité. Toutefois, le chef d agrès doit participer à la mise au vide de la victime. L équipier, muni du harnais équipé du descendeur, est assis sur le sol, les deux pieds contre le mur, et contrôle la descente. La hauteur entre le 8 descendeur et le point d appui sur le passage au vide de la corde doit obligatoirement être supérieur à 20cm. P E N D A N T CHEF EQUIPIER CHEF ET EQUIPIER Va chercher la victime et l approche de l endroit choisi pour l évacuer Equipe la victime du triangle. Accroche la commande à l anneau dorsal du triangle. Envoie l extrémité au 2 ème binôme S équipe du harnais Installe le descendeur sur le harnais Vérifie la fermeture de tous les mousquetons et de leur bonne mis en place Engage la victime dans la descente contrôle la descente Régule la descente sur ordre du chef Ecarte la victime de la façade Réceptionne la victime 3

4 DE RETOUR AU CENTRE DE SECOURS, LE MATERIEL SERA, A NOUVEAU VERIFIE. 4

5 LE RISQUE LIE AUX OPERATIONS DE SAUVETAGE EN ETAGE OU EN EXCAVATIONS CIRCONSTANCES : - Sauvetage en étage au moyen du LSPCC, quelque soit le poste occupé ; - Sauvetage en excavation au moyen du LSPCC, quelque soit le poste occupé ; LES PRINCIPAUX RISQUES : NATURE CONDITIONS GRAVITE FREQUENCE Tous les risques liés à la lutte contre l incendie sont associés à cette activité Risque lié à la manutention de charges Port de la victime, Risque de chute de hauteur Risque d intoxication Travail en hauteur ou près de l excavation Sauvetage en excavation Risque de blessures Chocs, accrocs, LES REGLES DE PREVENTION ET DE PROTECTION EXISTANTES : 1. Revêtir la tenue de feu complète : La tenue complète de feu permet de protéger efficacement le sapeur-pompier dans toutes les circonstances - portez la tenue complète avec des gants en bon état. 2. Déterminer le risque d intoxication et s en protéger : Avant de s engager dans l excavation, il faut déterminer le risque potentiel d intoxication (CO) ou d asphyxie par manque d oxygène, et adapter l équipement respiratoire en conséquence. 3. Adapter votre posture de travail : La manutention de charges lourdes est susceptible de générer des lésions articulaires et/ou musculaires - travaillez en surveillant votre position, en utilisant la force des jambes et en gardant le dos droit. 4. Se former pour être efficace : La formation à l utilisation du LSPCC est importante pour bien connaître son rôle et les consignes de sécurité liées à l opération de sauvetage. De même, chacun doit bien appréhender les limites d utilisation du LSPCC _ maintenez vos compétences par une formation continue régulière et faites remonter toute information sur un mauvais état du matériel. 5. Si nécessaire, s amarrer soi-même : A proximité des excavations, le risque de chute peut être si présent qu il convient de s amarrer soimême - ne pas hésiter à s amarrer ou à demander l équipe GRIMP en renfort par sécurité. MOTS CLEFS : TENUE DE FEU INTOXICATION - POSTURE LIMITES D UTILISATION 5

6 6

Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27

Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27 Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1 GmFOR GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27 TOP 1 : techniques opérationnelles «équipier» Fascicule LSPCC Apprenant

Plus en détail

LOTS DE SAUVETAGE ET DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES Page 1 AVANT PROPOS Février 99 AVANT PROPOS

LOTS DE SAUVETAGE ET DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES Page 1 AVANT PROPOS Février 99 AVANT PROPOS LOTS DE SAUVETAGE ET DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES Page 1 AVANT PROPOS Février 99 AVANT PROPOS Les techniques de sauvetage employées par les sapeurs-pompiers viennent d'évoluer grâce à la mise en service

Plus en détail

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE Département de la sécurité, des affaires sociales et de l intégration Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal du feu Departement für Sicherheit, Sozialwesen und Integration Dienststelle

Plus en détail

Copyright 2015. Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est strictement interdite. Photographies BESSON Emmanuel

Copyright 2015. Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est strictement interdite. Photographies BESSON Emmanuel . VIARD.F Photographies BESSON Emmanuel CONDITIONNEMENT DE LA SANGLE Présenter la sangle mousqueton en haut. Saisir la came à griffe, placer la boucle avec le mousqueton sur un des côtés et rouler la sangle

Plus en détail

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos Colloque, CSST Sherbrooke, 22 mai 2013 ASFETM Travail sécuritaire en espace clos par Charbel Mouawad, M.Sc. Hygiéniste industriel/ergonome, ASFETM 1 Objectifs À la fin de la session, les participants seront

Plus en détail

ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION

ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION Club Alpin de Colmar Rédaction Eric MUNIER 1/ LES NOEUDS 1.1 Le nœud de 8 1.2 Le nœud de cabestan 1.3 Le nœud de ½ cabestan 1.4 Le nœud de Marchard 1.5 Le nœud français

Plus en détail

FI SPV - Module TOP 1 ACQUISITION DU SAVOIR. «Échelle à coulisse»

FI SPV - Module TOP 1 ACQUISITION DU SAVOIR. «Échelle à coulisse» FI SPV - Module TOP 1 ACQUISITION DU SAVOIR «Échelle à coulisse» Objectif : Amener tous les apprenants au minimum de performances demandés. Savoir mettre en place une échelle à coulisse en binôme en toute

Plus en détail

LIVRET SÉCURITÉ DU SERVICE DÉPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE L ARIEGE

LIVRET SÉCURITÉ DU SERVICE DÉPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE L ARIEGE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE L ARIEGE 31 bis avenue du Général de Gaulle BP 123 09003 FOIX Tel : 05.61.05.48.00 Fax : 05.61.05.48.01 LIVRET SÉCURITÉ DU SERVICE DÉPARTEMENTAL D INCENDIE

Plus en détail

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme)

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Il est utile de rappeler quelques points importants lors de la progression encordé en montagne. La réussite de celle-ci dépend

Plus en détail

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation ARI ET INVESTIGATION Le binôme. 2 Sommaire Rôle du binôme (grand volume). Rôle de l équipier. Rôle du chef d équipe. La progression du binôme. 3 Rôle du binôme (grand volume) RAPPEL : 1 binôme = 1 mission

Plus en détail

Harnais complet avec sous-fessiere CE EN 361 1 point d ancrage : 1 anneau D dorsal en acier

Harnais complet avec sous-fessiere CE EN 361 1 point d ancrage : 1 anneau D dorsal en acier Anti-chute Ref. 71020 Ref. 71022 Harnais complet 1 point d ancrage : 1 anneau D dorsal en acier Fermeture sternale : sangle polyester noir 25mm avec fermoir plastique Ref. 71038 Harnais complet avec sous-fessiere

Plus en détail

Règlement départemental d utilisation et d entretien des E.P.I.

Règlement départemental d utilisation et d entretien des E.P.I. Équipements de Protection Individuelle Règlement départemental d utilisation et d entretien des E.P.I. 1 Équipements de Protection Individuelle Chapitre I- Dispositions générales Chapitre II- Obligations

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

P-01S HARNAIS DE SÉCURITÉ

P-01S HARNAIS DE SÉCURITÉ 207 NORMESÉ REVISION ANNUELLE SERVICE QUE DIT LA LOI? La législation européenne contre les chutes de hauteur stipule que tout employeur utilisant du personnel travaillant en hauteur, doit s assurer de

Plus en détail

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER TOPO d escalade LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER Nom : Prénom : Classe : Année 2012-2013 Confectionné par Ch. CORNEILLE - EPS MATERIEL un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire

Plus en détail

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien

s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien s-2-s... slide to save Sac pour traîner par terre et ainsi pour sauver des vies Mode d emploi et conseil d entretien Un cd-rom est inclus dans ce mode d emploi. Voir aussi notre site (peut être copié)

Plus en détail

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 :

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 : N 1 : La remontée sur corde avec brin simple Matériel : 1 baudrier, 3 mousquetons, 1grigri ou descendeur anti panique, une poignée jumar, une sangle assez longue Utilité : permet de remonter sur la corde

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur.

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur. Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur (M.B. 15.9.2005; errata: M.B. 22.8.2006) Sous-section I.- Champ d application et

Plus en détail

CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme

CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme 4, 5, 6 juin 2012 à Nohèdes 66 Formateur : Bart Raymaekers Avertissement : Ce document est un compte-rendu et non un manuel technique. Prudence quand vous

Plus en détail

Gamme de protection antichute PW97 368

Gamme de protection antichute PW97 368 374 La Protection contre les chutes est mise en place pour prévenir les risques liés aux chutes de hauteur, ce qui réduit la force d impact et d obstacles en cas de collision avec le sol Gamme de protection

Plus en détail

La sécurité en s encordant

La sécurité en s encordant La sécurité en s encordant Sommaire 1 Principes de protection des personnes 3 2 Amortissement de l énergie engendrée par la chute 4 3 Equipements de protection individuelle (EPI) contre les chutes 5 3.1

Plus en détail

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur Passeports/ Ateliers Vert Bleu (A) (B) (C) (D) Remontée sur corde - Réussir un 5b à vue sur 3 proposées. -Installation d une moulinette en haut de voie. Tirage au sort : - l universelle. - la rapide. -Réussir

Plus en détail

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Le mécanicien Thomas S. (22 ans)* est chargé de remplacer une pièce sur une locomotive.

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

LAR (Longes Auto-Rétractables)

LAR (Longes Auto-Rétractables) LAR (Longes Auto-Rétractables) Là où tout a commencé Mai 2012 Visite d Altrad Balliauw chez Exxon Baytown Texas, invité de la société Brand Energy Solutions. Brand travaille depuis 3 ans déjà avec des

Plus en détail

14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT. http://www.sports-loisirs-equipements.com

14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT. http://www.sports-loisirs-equipements.com 14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT TEL et FAX : 03 84 28 20 90 Email : slebelfort@aol.com http://www.sports-loisirs-equipements.com -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

(extrait du dossier de formation «Formation Gestes et Postures en Secours à Personnes»)

(extrait du dossier de formation «Formation Gestes et Postures en Secours à Personnes») (extrait du dossier de formation «Formation Gestes et Postures en Secours à Personnes») - Conseils pour la réalisation de la formation - S assurer que les lieux où seront dispensés la formation gestes

Plus en détail

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur Activité : SAE Saison 2015-2016 Code sortie : 15SAE17 www.clubalpin-idf.com Organisateurs : Alain Changenet, Louis-Marie Bessac. Contact : Voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Mur d escalade Milliat

Plus en détail

Protection anti-chute

Protection anti-chute Protection anti-chute Harnais Eléments de liaison Enrouleur à rappel automatique Tirant d air et facteur de chute Tirant d air Distance de dégagement minimal requise avec un absorbeur d énergie Absorbica-I

Plus en détail

Domaines de formations : Notre gamme d outils pédagogiques unique au Luxembourg. Prévention et protection incendie. Santé

Domaines de formations : Notre gamme d outils pédagogiques unique au Luxembourg. Prévention et protection incendie. Santé Sommaire Présentation 1 - Stoll Safety Présentation... 2 2 - Prévention et lutte contre l incendie Équipier de Première Intervention (E.P.I.)... 3 Premier Témoin d'incendie (P.T.I.)... 4 L Unité mobile

Plus en détail

antichutes Équipements de protection individuelle

antichutes Équipements de protection individuelle Équipements de protection individuelle antichutes sommaire 2. harnais 4. Longes 5. Cordes / Antichutes coulissants 6. connecteurs 7. Connecteurs / Ligne de vie Ancrage individuel 8. ancrages 9. Antichutes

Plus en détail

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire:

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: OPTION ESCALADE Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: A) Passer son beaudrier idem moulinette B) S'encorder: Noeud de huit C) Fermer la chaine d'assurance idem moulinette

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

MEMENTO INITIATEUR : Problématiques rencontrées en canyon et solutions associées.

MEMENTO INITIATEUR : Problématiques rencontrées en canyon et solutions associées. MEMENTO INITIATEUR : Problématiques rencontrées en canyon et solutions associées. Dans ce document on trouvera une description non exhaustive des problématiques rencontrées en canyon et des solutions associées,

Plus en détail

Amarrages cordistes. Principes. V3#$#mars#2013#

Amarrages cordistes. Principes. V3#$#mars#2013# Amarrages cordistes Principes V3#$#mars#2013# Cet ouvrage a été rédigé pour préciser ce que sont les principes des amarrages utilisés par les cordistes. Il doit permettre aux chefs d entreprise d effectuer

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Le matériel en compétition de ski-alpinisme

Le matériel en compétition de ski-alpinisme Le matériel en compétition de ski-alpinisme extrait des règles du jeu des compétitions de ski-alpinisme Pour en savoir plus : 2 MATERIELS ET EQUIPEMENTS Le matériel listé ci-dessous est exigé pour toutes

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test INTRODUCTION Le travail de paramédic nécessite une capacité physique supérieure à celle de la population moyenne. En effet, ceux-ci

Plus en détail

Escalade dans le Briançonnais

Escalade dans le Briançonnais Escalade dans le Briançonnais Du vendredi 12 au dimanche 14 juin ENCADRANT(S) : Michel Clerget : 06 09 62 90 38 Email : voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Anne Claire Cunin : 06 70 92 10 28 Email

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

Livret d accueil des saisonniers en coopérative de stockage de grains

Livret d accueil des saisonniers en coopérative de stockage de grains santé - sécurité au travail > stockage de céréales, approvisionnement Livret d accueil des saisonniers en coopérative de stockage de grains Ce document est un aide-mémoire : il rappelle le fonctionnement

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 Organisme de formation aux premiers secours, incendie et prévention des risques professionnels. Enregistré sous le numéro 11 75 47989 75 auprès du préfet de région

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif... 1 2. Types de chute... 1 3. Les types de risque

Plus en détail

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête Sommaire Assurer un grimpeur en tête... 1 Mousquetonner... 2 Manœuvre du maillon... 3 Le relais équipé... 4 Le relais non équipé... 5 Assurer au relais :... 7 La descente en rappel... 10 1 1. Assurer un

Plus en détail

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO PLAN Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO INTRODUCTION La protection contre les chutes de hauteur est trop souvent réduite à une question d'équipements de protection

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE VILLE DE SAINT-PAUL-LES-DAX

PISCINE MUNICIPALE VILLE DE SAINT-PAUL-LES-DAX PISCINE MUNICIPALE VILLE DE SAINT-PAUL-LES-DAX Unité d apprentissage : LE SAUVETAGE EN EAU PLATE Document élaboré par Geneviève Lux et l équipe des BEESAN du bassin de St Paul les Dax, avec le concours

Plus en détail

Produits de protection contre les chutes 3M. Intervention. de sauvetage repensée. Dispositif de sauvetage individuel

Produits de protection contre les chutes 3M. Intervention. de sauvetage repensée. Dispositif de sauvetage individuel Produits de protection contre les chutes 3M Intervention de sauvetage repensée Dispositif de sauvetage individuel Dispositif de sauvetage individuel Avantages du dispositif de sauvetage individuel Réduction

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

PROTOCOLE D EMPLOI DE L HELICOPTERE EC 145

PROTOCOLE D EMPLOI DE L HELICOPTERE EC 145 DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES Sous-direction des services opérationnels Groupement des moyens aériens Groupement d hélicoptères PROTOCOLE D EMPLOI DE L HELICOPTERE EC 145 A l usage

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite CHARIOT ELEVATEUR Prise de poste - Munissez-vous des équipements de protection individuelle nécessaires pour le travail à effectuer : - chaussures de sécurité obligatoires - gants de protection - protections

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

Section 7. Épreuves piscine-physique

Section 7. Épreuves piscine-physique Section 7 Épreuves piscine-physique 7. ÉPREUVES PISCINE-PHYSIQUE Légende : = Athlète = Mannequin maintenu à la verticale, face au mur de virage = Mannequin sur le dos = Obstacle et barre transversale =

Plus en détail

vous guider LA CUEILLETTE Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr

vous guider LA CUEILLETTE Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr vous guider LA CUEILLETTE Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr L ACCUEIL DES TRAVAILLEURS SAISONNIERS Vous venez d être embauché(e) pour la cueillette

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE

Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Adoptée en conseil d administration le 16 juin 2012 2/6 Sommaire 1. OBJET DE CETTE NORME... 3 2. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 3 3.

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN MATIÈRE DE PRÉVENTION ET SÉCURITÉ DES SALARIÉS SOMMAIRE Le rappel des obligations légales. les principaux risques. Le document Unique. Rappel des obligations légales Article

Plus en détail

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco Casablanca, le 04/03/2013 SIEGE SOCIAL 5 Rue de la pie - Oasis - Casablanca Tél. : (212) 0 22 99 22 22 (LG) Fax : (212) 0 22 98 24 07 E-mail : troissmorocco@3smorocco.com Site web: www.3smorocco.com Capital

Plus en détail

Nos domaines d'intervention pour la sécurité en hauteur. AQUILA S&F vous propose ses formations par métier

Nos domaines d'intervention pour la sécurité en hauteur. AQUILA S&F vous propose ses formations par métier Nos domaines d'intervention pour la sécurité en hauteur AQUILA S&F vous propose ses formations par métier Présent dans la REGION CENTRE depuis 2007, AQUILA S&F a mis en place des sessions de formations

Plus en détail

LES M EILLEURES SOLUTIONS POUR RANGER, TRANSPORTER & PROTÉGER VOS OUTILS, VOS DOCUMENTS & VOS EPI

LES M EILLEURES SOLUTIONS POUR RANGER, TRANSPORTER & PROTÉGER VOS OUTILS, VOS DOCUMENTS & VOS EPI Concepteur & fabricant depuis 1987 LES M EILLEURES SOLUTIONS POUR RANGER, TRANSPORTER & PROTÉGER VOS OUTILS, VOS DOCUMENTS & VOS EPI Découvrez une gamme complète de rangements professionnels : a daptée

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

médical Sac CITY Sac léger pour soins de première urgence Dimensions Couleur disponible Autres couleurs sur commande Utilisateurs conseillés

médical Sac CITY Sac léger pour soins de première urgence Dimensions Couleur disponible Autres couleurs sur commande Utilisateurs conseillés médical Sac TORNADE Réalisé en toile CORDURA 600D avec enduction TEFLON permettant une très belle résistance à l abrasion, aux intempéries et aux tâches. Bandes rétroréfléchissantes 3M (EN471 Classe 2)

Plus en détail

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Connaissances et Performance Département des Sciences du Sport Laboratoire de Biomécanique et Physiologie L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Jacques QUIEVRE Yann MORISSEAU 2007

Plus en détail

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION Association Sportive Ambarésienne Base nautique de Beaujet DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION VOILE LEGERE ET KAYAC BASE NAUTIQUE BEAUJET 1. Principes de fonctionnement Le DSI est rendu obligatoire

Plus en détail

GUIDE NATIONAL DE FORMATION

GUIDE NATIONAL DE FORMATION DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE GUIDE NATIONAL DE FORMATION JEUNES SAPEURS-POMPIERS (JSP) PREAMBULE Le Guide National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers constitue le cadre de référence de la formation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS AVANT-PROPOS CHAPITRE 2 : LES NOEUDS La bonne maîtrise des nœuds est indispensable. Il ne s agit pas seulement de réaliser les nœuds sans hésiter et de façon correcte, mais aussi de connaître les spécificités

Plus en détail

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade)

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) 1. L escalade en moulinette et l escalade en tête A) L escalade en moulinette Principe de fonctionnement Corde placée en haut du mur L assureur

Plus en détail

Signaux. Lutte contre l Incendie. Registres de sécurité. Consignes. Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur.

Signaux. Lutte contre l Incendie. Registres de sécurité. Consignes. Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur. Registres de sécurité Existe en français et en bilingue Classes de feux : consigne d utilisation d un extincteur Indiquent sur quelles classes de feux chaque extincteur est efficace. A afficher à hauteur

Plus en détail

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement AVANT-PROPOS CHAPITRE 8 : LES INTERVENTIONS Dans les voies de plusieurs longueurs, l Anim SNE peut être confronté à diverses situations où son second ou lui-même se retrouve en difficulté. Mieux vaut prévenir

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013

Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013 Préparé et présenté par Élaine Guénette Rencontre régionale de Charlevoix 17 octobre 2013 Rencontre régionale du Saguenay-Lac-St-Jean 23 octobre 2013 Présenté par Pascal Gagnon Rencontres régionales de

Plus en détail

Des gestes simples pour vous protéger

Des gestes simples pour vous protéger M É T I E R S D U B O I S Des gestes simples pour vous protéger www.rsi.fr/prevention Des gestes simples pour vous protéger Mal de dos et tendinites.............. 2 Blessures et accidents.................

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION 1 Finalités de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours du sapeur-pompier, lequel construit progressivement les éléments de sa compétence

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

Formation Gestes et Postures en Secours A Personnes

Formation Gestes et Postures en Secours A Personnes Formation Gestes et Postures en Secours A Personnes - 1 - - 2 - Préambule Ce document a été inspiré par les formations gestes et postures mises en place par le SDIS78 et le SDIS13. L ergonome de l organisme

Plus en détail

PIQURES D HYMENOPTERES

PIQURES D HYMENOPTERES Docteurs Erik BOQUET et François ROLLIN Page 1 21/06/2008 PIQURES D HYMENOPTERES (Docteurs Erik BOQUET* et François ROLLIN**) Les hyménoptères forment un ordre important parmi les insectes avec plus de

Plus en détail

Sports de montagne d été

Sports de montagne d été Kurt Winkler / Hans-Peter Brehm / Jürg Haltmeier Sports de montagne d été 2 ème édition Technique, Tactique, Sécurité dition du CAS Chef de projet CAS: Bruno Hasler Traduit de l allemand par Valérie Herzig

Plus en détail

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Page 1 sur 34 Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Zac St Martin - BP 105 / 84124 PERTUIS Tél 04 90 79 74 84 - Fax 04 90 79 50 69 contact@dpmc.eu www.dpmc.eu CQP CORDISTE REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

SYNTHESE REGLEMENTATION

SYNTHESE REGLEMENTATION 2012 SYNTHESE REGLEMENTATION CODE DU TRAVAIL Le saviez-vous? L obligation générale de formation à la sécurité a été introduite par la loi n 76-1106 du 6 décembre 1976 relative à la prévention des accidents

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

Service du volontariat du Sdis de la Vendée : 02.51.45.49.18 02.51.45.49.14

Service du volontariat du Sdis de la Vendée : 02.51.45.49.18 02.51.45.49.14 Service Départemental d Incendie et de Secours de la Vendée Dossier destiné aux sapeurs-pompiers non vendéens Sapeur-pompier volontaire Renfort Saisonnier - Saison 205 - Les annexes, bis, 2, 3 et 4 ci-après

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

Mémento. pour partir en montagne l été en. sécurité. www.sports.gouv.fr

Mémento. pour partir en montagne l été en. sécurité. www.sports.gouv.fr Mémento pour partir en montagne l été en sécurité www.sports.gouv.fr Avant une sortie Choisissez une activité à votre mesure. Choisissez votre itinéraire en fonction de vos capacités (ne pas se surestimer,

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Conseil, Audit et Formation Catalogue des formations Édition du : 10/06/2015 Indice de révision : 1 Ne pas jeter sur la voie publique - Conception et impression «Partenaire des entreprises dans les étapes

Plus en détail

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail

Sauveteur Secouriste du Travail PROGRAMME DE FORMATION SÉCURITÉ & SANTÉ AU TRAVAIL Sauveteur Secouriste du Travail Formation Sauveteur Secouriste du Travail RECYCLAGE FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Formation SST Initiale Formation Incendie

Plus en détail