Portail de bases de données. et d instruments de mesure. en santé et sécurité au travail : Susan Stock, responsable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portail de bases de données. et d instruments de mesure. en santé et sécurité au travail : Susan Stock, responsable"

Transcription

1 Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail : Susan Stock, responsable Collaborateurs, par ordre alphabétique : Jean Arteau, Marie-France Coutu, Alain Delisle, Claude Emond, Amélie Funès, Jean-Luc Malo, Alain Marchand, Raymonde Pelletier Réseau de recherche en santé et sécurité du travail du Québec Décembre 2007

2

3 Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail REMERCIEMENTS Les membres du Comité du Portail de bases de données et d'instrument de mesure en santé et sécurité du travail tiennent à remercier tout particulièrement les membres du RRSSTQ qui ont accepté de participer à ce sondage. Leur disponibilité et leur confiance ont permis de récolter les données nécessaires à la réalisation de ce rapport. Leur gratitude va également à Jean-Luc Malo, qui a contribué à la conception du questionnaire et à l'organisation du sondage ; à Élena Laroche, qui a mis en place le sondage sur Websurveyor et qui a élaboré les résultats bruts ; à Raymonde Pelletier, qui a fourni son soutien lors de la rédaction du rapport ; à Amélie Funes, qui a effectué les analyses statistiques et qui a travaillé à la rédaction du rapport ; et finalement à Stéphanie Larose, qui a fourni les services de secrétariat. Enfin, ils tiennent à remercier la Directrice du RRSSTQ, Sylvie Nadeau, ainsi que les membres du comité de direction pour l appui financier et pour leur soutien moral

4

5 TABLE DES MATIERES Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail Liste des tableaux... 7 Sommaire exécutif Introduction Méthodologie Résultats Description des répondants Utilisation des informations sur les bases de données Pertinence et fréquence d utilisation des informations sur les instruments de mesure Utilisation des informations sur les outils d estimation des risques Utilisation des informations sur les équipements de mesure Autres outils demandés Discussion Conclusion

6 ANNEXES ANNEXE Questionnaire Laboratoire virtuel de bases de données et d instruments de mesures en santé et sécurité du travail : Sondage sur les besoins des membres du RRSSTQ ère partie Les questions suivantes portent sur les bases de données ième partie Les questions suivantes portent sur une sous catégorie d instruments de mesure: les questionnaires ième partie Les questions suivantes portent sur une sous catégorie d instruments de mesures : les outils ou les grilles d estimation des risques associés aux lésions ou aux maladies professionnelles (ex : grilles d estimation des exigences physiques du travail ou outils d estimation des risques d accidents) ième partie - Les questions suivantes portent sur une sous catégorie d instruments de mesures : les équipements de mesure ième partie Questions générales ième et dernière partie - Informations sur les répondants ANNEXE Résultats Données brutes Première partie - Les bases de données Deuxième partie Les outils de mesure par questionnaire Troisième partie Les outils d estimation des risques associés aux lésions professionnelles Quatrième partie Les équipements de mesure Cinquième partie Autres informations souhaitées Sixième partie Données socio-démographiques... 84

7 Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail LISTE DES TABLEAUX Tableau 3.1 Discipline des répondants (n = 80) Tableau 3.2 Champ de recherche ou de pratique des répondants (n = 80) Tableau 3.3 Répartition des répondants en fonction de leur statut au sein du RRSSTQ Tableau 3.4 Répartition des répondants en fonction du statut et de la discipline Tableau 3.5 Répartition des répondants en fonction de leur appartenance aux communautés du RRSSTQ (n = 80) et comparaison avec le membership du RRSSTQ (n = 180) Tableau 3.6 Provenance institutionnelle des répondants (n = 79) Tableau 3.7 Provenance régionale des répondants (n = 78) Tableau 3.8 Estimation de la pertinence de différents types de bases de données (ordre décroissant; n = 80) 24 Tableau 3.9 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l information sur les bases de données en fonction de leur discipline (%) Tableau 3.10 Proportion des répondants qui estiment les bases de données très pertinentes en fonction de leur statut au RRSSTQ (%) (n = 69) Tableau 3.11 Estimation de la fréquence d utilisation de l information sur différents types de bases de données (n = 80) 27 Tableau 3.12 Estimation de la fréquence d utilisation de l information sur différents types de bases de données en fonction de la discipline des répondants Tableau 3.13 Estimation de la fréquence d utilisation des informations sur les bases de données en fonction du statut des répondants Tableau 3.14 Estimation de la pertinence de l information sur différents types de questionnaire (ordre décroissant; n = 80) Tableau 3.15 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l information sur les questionnaires en fonction de leur discipline (%) Tableau 3.16 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l information sur les questionnaires en fonction de leur statut (%) Tableau 3.17 Estimation de la fréquence d utilisation de l information sur les questionnaires (n = 80) Tableau 3.18 Estimation de la fréquence d utilisation des informations sur les questionnaires en fonction de la discipline des répondants Tableau 3.19 Estimation de la fréquence d utilisation des informations sur les questionnaires en fonction du statut des répondants Tableau 3.20 Estimation de la pertinence de l information sur différents types d outils d estimation des risques associés aux lésions professionnelles (ordre décroissant; n = 80) Tableau 3.21 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l accès aux informations sur les outils d estimation des risques associés aux lésions professionnelles en fonction de leur discipline (%) Tableau 3.22 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l accès aux informations sur des outils d estimation des risques associés aux lésions professionnelles en fonction de leur statut (%) Tableau 3.23 Estimation de la fréquence d utilisation des informations sur différents types d outils d estimation des risques (n = 80) Tableau 3.24 Estimation de la fréquence d utilisation des informations sur différents types d outils d estimation des risques en fonction de la discipline des répondants Tableau 3.25 Estimation de la fréquence d utilisation des informations sur différents types d outils d estimation des risques en fonction du statut des répondants Tableau 3.26 Estimation de la pertinence de l information sur différents types d équipements de mesure (ordre décroissant; n = 80) Tableau 3.27 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l information sur différents types d équipements de mesure en fonction de leur discipline (%) Tableau 3.28 Proportion des répondants qui estiment très pertinent l information sur différents types d équipements de mesure en fonction de leur statut ( Tableau 3.29 Estimation de la fréquence d utilisation de l information sur différents types d équipements de mesure (n = 80) Tableau 3.30 Estimation de la fréquence d utilisation de l information sur différents types d équipements de mesure en fonction de la discipline des répondants Tableau 3.31 Estimation de la fréquence d utilisation de l information sur différents types d équipements de mesure en fonction du statut des répondants

8

9 Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail SOMMAIRE EXECUTIF Le Réseau de recherche en santé et sécurité du travail du Québec (RRSSTQ) a proposé de créer un Laboratoire qui sera désormais intitulé Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail. Il s agit d un portail regroupant des informations sur les bases de données (BD) et sur les instruments de mesure pertinents à la recherche en santé et sécurité du travail (SST). Ces informations seront hébergées sur le site web du RRSSTQ. Pour réaliser ce Portail, le comité a identifié les objectifs suivants: Rassembler des informations descriptives, méthodologiques et psychométriques concernant des bases de données et différents types d instruments de mesure pertinents à la recherche en SST; Favoriser et faciliter l utilisation des bases de données ainsi que leur jumelage pour la recherche en SST; Favoriser l utilisation, par les chercheurs du Réseau, de mesures fiables, valides et sensibles au changement et facilitant la comparabilité des données de recherche; Favoriser la formation des étudiants et des jeunes chercheurs par leur participation à l élaboration du contenu du Portail et en leur donnant accès plus facilement aux outils dans leur domaine; Organiser des formations méthodologiques pour des membres du RRSSTQ sur l utilisation et les limites des bases de données et des instruments de mesure en SST; Favoriser l utilisation d outils validés par les praticiens en SST. Afin de vérifier la pertinence du projet et de préciser les besoins des membres de même que la nature des informations requises, le Comité sur le Portail a mené un sondage par questionnaire sur Internet auprès des membres du Réseau. Le sondage a été adressé aux 177 membres du Réseau, dont 80 ont répondu. Les répondants au sondage sont représentatifs de la population des membres du Réseau par rapport à leur distribution selon le sexe, le statut de membre et les regroupements d axe ou de «Communautés de chercheurs». Nous pouvons alors considérer que la perception des répondants rejoint celle de l ensemble des membres du Réseau. Les résultats du sondage confirment la pertinence du projet : 95 % des répondants estiment pertinent d avoir accès à un inventaire commenté de bases de données en SST; 85 % jugent pertinent un inventaire de questionnaires; 80 % estiment pertinent un inventaire commenté d outils d estimation des risques associés aux lésions professionnelles et, finalement, 68 % jugent pertinent d avoir accès à diverses informations sur les équipements de mesure. 9

10 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure La perception des répondants concernant la fréquence d utilisation du Portail est prometteuse : 53 % estiment qu ils consulteraient les informations sur les bases de données fréquemment; 45 % consulteraient les informations sur les questionnaires fréquemment; 37% consulteraient les informations sur les outils d estimation des risques fréquemment; et, finalement, 26 % considèrent qu ils consulteraient fréquemment les informations sur les équipements de mesure. Les résultats soulignent que l intérêt des répondants dépasse leur appartenance disciplinaire. Par exemple, les fichiers sur les lésions professionnelles sont jugés pertinents par 75 % des répondants, les bases de données sur les enquêtes sur les conditions de travail sont jugées pertinentes à 65 % et celles sur la nature ou le niveau d exposition à divers agresseurs à 64 %. Plus de la moitié des répondants trouvent très pertinent d'avoir accès à de l information concernant les questionnaires sur la gestion de la santé au travail, sur l organisation du travail, sur les mesures des exigences psychosociales du travail, sur les symptômes musculo-squelettiques ainsi que sur les contraintes physiques au travail. La compilation selon le statut et la discipline des membres révèle certains écarts. Les chercheurs en génie et en hygiène industrielle s intéressent significativement plus que les autres aux bases de données sur les niveaux d exposition, les équipements de protection et les aspects toxicologiques. En revanche, ils portent un intérêt moindre aux enquêtes sur les conditions de travail, à celles de santé, aux données sur les lésions professionnelles et celles de la RAMQ. La proportion des membres qui trouvent les informations concernant les enquêtes sur les conditions de travail très pertinentes est plus élevée chez les associés et les étudiants. Enfin, une proportion plus forte des membres inscrits à titre de partenaires trouvent très pertinente l information sur les bases de données portant sur la mortalité, les aspects toxicologiques et les équipements de protection. Le sondage a également révélé l utilité d inclure des informations qui n avaient pas été envisagées. Mis à part les bases de données administratives et les enquêtes qui peuvent faire l objet d analyses, les répondants ont identifié plusieurs autres types de bases de données qui leur seront utiles pour la recherche et qu ils aimeraient trouver au sein du portail : des bases de données sur les normes, sur les informations toxicologiques, d autres sur les équipements de protection personnelle certifiés, des bases de données bibliographiques, sur les niveaux d exposition à des agresseurs dans divers milieux de travail ainsi que des bases de données sur des outils d intervention (règles de l art) ou des guides de pratique. Le sondage a permis de préciser le type d information que les répondants aimeraient trouver dans les descriptions des bases de données et des instruments de mesure répertoriés au Portail. Pour les bases de données, les informations recherchées incluent le mode d accès à la base de données, les méthodes utilisées pour la construire, les variables et indices inclus, le(s) questionnaire(s) utilisé(s) s il y a lieu, les coordonnées de personnes-ressources, les conditions de publication des données issues de ces bases, les analyses résultant de son utilisation, les références, la date de la dernière mise à jour, les frais d utilisation, la possibilité de générer des analyses statistiques, la forme sous laquelle les données sont disponibles et une analyse critique de la 10

11 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure méthodologie. Pour les questionnaires et les grilles d appréciation de risque de lésions professionnelles, les informations recherchées incluent : le mode d accès aux questionnaires et aux grilles d appréciation de risque, la population ciblée, les qualités métrologiques/psychométriques, la validation de la traduction, les valeurs normatives, les informations sur l utilisation (cotation, consignes, critères de choix, guide d utilisation, etc.) et les références, l année de création et les versions disponibles. Les informations recherchées concernant les équipements de mesure incluent : le mode d accès aux instruments de mesure, les qualités métrologiques et psychométriques, la capacité et la fiche technique, la calibration, la méthode d utilisation, les coûts, la liste de fournisseurs, les principales publications traitant de leur évaluation ou de leur utilisation. Ce portail pourrait faciliter l accès à l information en SST qui n est pas disponible facilement ailleurs, non seulement pour les membres du RRSSTQ mais également pour les gestionnaires et autres personnels en ressources humaines ainsi qu en santé et sécurité au travail, pour les ingénieurs en entreprise de même que pour les membres des comités de SST partout au Québec. Une majorité des entreprises de moyenne et de petite tailles n ont pas de personnel spécialisé en SST et délèguent les responsabilités en SST au personnel en ressources humaines puis aux membres patronaux et syndicaux des comités de SST. Ces personnes peuvent particulièrement bénéficier des informations du Portail de bases de données et d instruments de mesure en SST (par exemple, pour chercher une liste d équipements certifiés ou des normes en SST). Pour des chercheurs, le portail facilitera l accès à des bases de données pour la recherche, favorisera de nouvelles pistes de recherche utilisant ces bases de données et facilitera l utilisation des mesures validées et, par conséquent, améliorera la qualité de la recherche en santé au travail au Québec. Le Portail sera aussi utile aux professeurs ainsi qu aux étudiants et aux employés suivant des formations en SST (cours universitaires, maîtrises, diplômes de 2e et 3e cycle, formations professionnelles continues, certificats professionnels, formations syndicales, etc.). C est en tenant compte des besoins exprimés par les membres du Réseau que les recommandations qui suivent sont mises de l avant. Il est entendu que la réalisation de chacune d entre elles dépendra des ressources dont disposera le Portail. Le Comité propose que le Portail soit établi étape par étape. Dans un premier temps, les tâches suivantes devraient être réalisées : Identification des sites Web d inventaire de bases de données et des instruments de mesure existants et pertinents à la SST; Élaboration d une première série de fiches descriptives des enquêtes et des bases de données administratives choisies selon l importance accordée par les membres dans ce sondage; Élaboration de fiches descriptives des bases de données devrait se faire en collaboration avec d autres réseaux de recherche (ex. : RRSPQ, REPAR) afin de ne pas dupliquer les efforts; 11

12 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Élaboration de la plateforme informatique du Portail; Élaboration d une version préliminaire du site Web du Portail à partir de la première série de fiches descriptives élaborées et intégration des liens aux sites Web existants d autres bases de données et d instruments de mesure pertinents à la SST. Dans un deuxième temps, et selon les ressources disponibles, une prochaine série de fiches descriptives des bases de données sera élaborée, décrivant le contenu des bases de données bibliographiques, des BD toxicologiques, des BD sur les normes, sur les équipements certifiés de protection personnelle, des bases de données sur les niveaux d exposition à des agresseurs dans divers milieux de travail et des bases de données sur des outils d intervention ou des guides pratiques. Une troisième série de fiches décrira des questionnaires de mesure pertinents à la SST qui ne se trouvent pas sur les inventaires en ligne existants, suivie par des fiches sur les grilles d appréciation de risque. Finalement, si les ressources le permettent, des fiches sur les équipements de mesure seront élaborées. Bien que le format du Portail vise à minimiser les efforts de mises à jour, il sera néanmoins nécessaire de consacrer des ressources à la mise à jour des informations déjà présentes sur le site. Par ailleurs, des rencontres avec des représentants de communautés de chercheurs du Réseau seront organisées afin d identifier les besoins spécifiques et les priorités des différents groupes. Cette initiative visera à relever le défi de répondre aux besoins et intérêts des membres de provenances disciplinaires variées, ainsi que d orientations de recherches et de pratiques diverses, dans un contexte de ressources limitées. Afin d augmenter l impact du Portail sur la recherche entreprise par les membres du Réseau, un programme d activités scientifiques devrait accompagner la mise en application du Portail, ex. : des symposiums sur de nouvelles possibilités de recherche utilisant des bases de données administratives et des enquêtes et ainsi que sur le potentiel de recherches innovatrices en SST, à la suite du jumelage des bases de données; des formations méthodologiques sur les caractéristiques psychométriques des instruments de mesure et le choix des instruments de mesure valides, fiables et sensibles au changement de même que sur les méthodes de validation des mesures. En somme, le sondage a confirmé la pertinence du projet et a permis l identification de plusieurs bases de données et d instruments de mesure qui pourraient constituer l inventaire électronique commenté du Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail. Les propositions énoncées dans le sondage intéressent considérablement les membres du Réseau et leur pertinence dépasse largement la provenance disciplinaire des membres. Dès lors, on peut penser que cette «plate-forme» servira une portion importante des membres et favorisera des échanges entre eux. 12

13 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Une des priorités devrait être la recherche de financement supplémentaire. Néanmoins, les ressources actuelles permettent la réalisation d une version préliminaire du Portail et un plan d action a été établi. 13

14

15 1- INTRODUCTION Portail de bases de données et d instruments de mesure en santé et sécurité au travail Le Réseau de recherche en santé et sécurité du travail du Québec (RRSSTQ) a proposé de créer un Laboratoire. Ce laboratoire sera désormais intitulé Portail de bases de données et d instruments de mesures en santé et sécurité du travail. Il s agit d un portail regroupant des informations sur des bases de données (comment y accéder, fondements, méthodologie de collecte de données, variables, indices, questionnaires, références) et des instruments de mesure (conditions d accès, consignes, fiches techniques, population ciblée, type d état de santé ou d exposition à mesurer, qualités métrologiques et psychométriques, valeurs normatives et références) pertinents à la santé et à la sécurité au travail, hébergé sur le site Web du RRSSTQ. Le Réseau regroupe des chercheurs qui proviennent de différentes disciplines utilisant de nombreuses méthodes de recherche qui présentent des exigences différentes. Le Portail se veut un projet structurant et rassembleur pour l ensemble des membres du RRSSTQ et devrait répondre aux besoins des membres en provenance d un grand nombre de disciplines. Le RRSSTQ a créé un comité pour mettre en place le Portail. Ce comité est mené par Susan Stock (INSPQ, Université de Montréal ) avec la collaboration d Alain Marchand (Université de Montréal), Alain Delisle (IRSST), Jean Arteau (ÉTS), Marie-France Coutu (Université de Sherbrooke) et Claude Emond (IRSST) ainsi qu avec l assistance d agents de recherche (Jean-Luc Malo, Élena Laroche, Raymonde Pelletier, Amélie Funès). Le Comité du Portail a identifié les objectifs spécifiques de ce projet, à savoir : Rassembler des informations descriptives, méthodologiques et psychométriques concernant des bases de données et différents types d instruments de mesure pertinents à la recherche en SST; Favoriser et faciliter l utilisation des bases de données et le jumelage des bases de données pour la recherche en SST; Favoriser l utilisation, par les chercheurs du Réseau, de mesures fiables, valides et sensibles au changement et facilitant la comparabilité des données de recherche; Favoriser la formation des étudiants et des jeunes chercheurs par leur participation à l élaboration du contenu du Portail et en leur donnant accès plus facilement aux outils dans leur domaine; Organiser des formations méthodologiques pour des membres du RRSSTQ sur l utilisation et les limites des bases de données et des instruments de mesures en SST; Favoriser l utilisation d outils validés par les praticiens et les chercheurs en SST. Avant de mettre sur pied ce projet, le Comité du Portail a décidé de réaliser un sondage afin de : Confirmer la pertinence du projet pour l ensemble des membres du Réseau; 15

16 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Préciser les besoins des membres en termes de bases de données et d outils de mesure; Préciser la nature des informations requises pour les bases de données et les outils de mesure sélectionnés; Préciser la perception de la fréquence d utilisation des diverses composantes éventuelles du Portail. Ce rapport présente les résultats du sondage effectué par le Comité du Portail. 16

17 2- METHODOLOGIE Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Les membres du Réseau ont été informés du projet lors de deux assemblées du Réseau, avant la réalisation du sondage. Un courriel a été envoyé à tous les membres du Réseau expliquant le projet et les objectifs du sondage avec une demande de réponse en ligne; un hyperlien conduisait les répondants vers le sondage, hébergé sur le site du logiciel Websurveyor. L envoi du courriel initial a été suivi de deux rappels et d'une lettre envoyée par la poste. Lors du premier envoi, le message était destiné à l ensemble des membres du Réseau, soit 152 membres. Il n a pas été possible de valider ni les adresses courriels ni la réception des messages. Lors du dernier rappel, trois mois plus tard, 25 nouveaux membres furent ajoutés à la liste de distribution. Au total, le sondage a été adressé à l ensemble des membres du Réseau soit 71 membres titulaires, 29 membres associés, 45 étudiants et 32 partenaires (praticiens en santé au travail). Un questionnaire auto-administré a été élaboré par les membres du Comité du Portail pour une utilisation en ligne (voir Annexe 1) à l aide du logiciel Websurveyor. Les questions ont fait l objet de discussions et sont l expression d un consensus entre les membres du Comité. Une agente de recherche a travaillé avec le Comité afin d assurer la qualité de la présentation visuelle du sondage et la facilité d utilisation des échelles de réponses. Le sondage est composé d un questionnaire divisé en six parties traitant des thèmes suivants : Les bases de données Les questionnaires Les outils ou grilles d estimation des risques associés aux lésions ou aux maladies professionnelles Les équipements de mesure Les questions d ordre général Les informations sur les répondants Dans les quatre premières parties, on demande aux répondants de se prononcer sur la pertinence d un certain nombre de bases de données et d instruments de mesure (liste d exemples), d indiquer les bases de données et les instruments de mesure qu ils jugent pertinents d ajouter sur le site, d indiquer les paramètres qu ils jugent pertinents d inclure pour décrire les bases de données et les instruments de mesure (en plus de ceux proposés) et d estimer la fréquence d utilisation qu ils feraient de l information sur les bases de données et les instruments de mesure. La cinquième partie traite des priorités à établir et des informations supplémentaires qui pourraient être ajoutées au Portail. Enfin la sixième partie porte sur les caractéristiques des répondants. Le logiciel Websurveyor a permis de colliger les données et de les transférer vers un fichier Excel. La plupart des analyses descriptives des résultats ont été effectuées à partir du logiciel Excel. Les autres analyses et tests statistiques ont été réalisés avec le logiciel SAS version

18 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Afin de vérifier la représentativité de l échantillon des répondants par rapport à la population de l ensemble des membres du Réseau (pour le sexe, le statut, l appartenance aux communautés du RRSSTQ et la provenance institutionnelle), des tests du Chi2 de conformité ont été effectués; nous avons défini H0 (l hypothèse nulle) comme suit : «l'échantillon est représentatif». Afin de mettre en évidence les différences observées dans les résultats du sondage concernant la pertinence et la fréquence d utilisation des informations qui seraient incluses dans le Portail entre certains sousgroupes (selon la discipline et selon le statut des répondants), des tests exacts de Fisher ont été effectués d une part car les données ne respectaient pas les postulats de normalité et d autre part parce que la taille des échantillons était trop restreinte. Nous avons défini H0 comme suit : «les différences observées entre les groupes sont significatives». Les résultats sont jugés statistiquement significatifs pour les valeurs de p < 0,05. La valeur de la probabilité («p») mesure le risque d'erreur : la p-valeur du test du Chi2 de conformité mesure la probabilité d'accepter à tort H0 ; la p-valeur du test exact de Fisher mesure la probabilité de rejeter à tort H0. Seules les disciplines regroupant au moins cinq répondants ont été analysées. Dans le questionnaire, 17 disciplines étaient proposées aux répondants; biomécanique, design, éthique et physiologie n ont pas été retenus par ces derniers. Les disciplines auxquelles se rattachent les répondants (Question 23) ont été regroupées de la manière suivante : hygiène industrielle (n = 10) et toxicologie (n = 4); sciences sociales (n = 12) et droit (n = 1); génie (n = 11) et sécurité machine (n = 1); sciences de la santé (n = 6) et épidémiologie (n = 4); autres (n = 3) et non spécifié (n = 6). Ergonomie (n = 14) et administration et gestion (n = 8) sont demeurées telles quelles. Les sciences sociales regroupent les répondants de psychologie (n = 3), de santé mentale au travail (n = 2), d anthropologie (n = 3), de politiques publiques (n = 1) et de relations industrielles (n = 3). Les sciences de la santé regroupent la médecine du travail (n = 1) et les sciences médicales (n = 4). Lors du traitement des données, la catégorie «non spécifié» (n = 6) a été ajoutée pour les répondants qui n avaient indiqué aucune discipline et pour celui qui avait indiqué la pluridisciplinarité. Ils ont été regroupés avec les répondants qui ont indiqué comme provenance disciplinaire la santé et la sécurité (n = 2) et la représentation syndicale (n = 1). 18

19 3- RESULTATS Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Les résultats qui suivent portent sur la description des répondants, leur appréciation de la pertinence des bases de données et des instruments de mesure qui leur ont été proposés, leur estimation de la fréquence de leur utilisation ainsi que leurs suggestions en ce qui concerne des bases de données et des instruments de mesure à inclure dans le portail. Les résultats ont été analysés pour l ensemble des répondants et aussi en fonction de leur discipline et de leur statut au sein du RRSSTQ. On trouvera à l Annexe 2 les résultats bruts de chacune des questions, y compris ceux des questions ouvertes. 3.1 Description des répondants Au total 80 personnes, sur l ensemble des 177 membres du Réseau au moment de l enquête, ont répondu au sondage, pour un taux de réponse de 45,2%. Ce taux sousestime probablement le taux réel de réponse. En effet, il est fort probable que certaines adresses courriels n aient pas été valides et qu un certain nombre de messages aient été bloqués par les systèmes de contrôle de «pourriel». Le taux de réponse par statut (Tableau 3.3) suggère que ce sont les associés qui ont répondu en plus grande proportion (58,6%), suivis par les titulaires (39,4%), les étudiants (35,6%) et les partenaires (25,0%). Mais ces statistiques sous-estiment le taux de réponse réel selon le statut car 11 répondants n ont pas indiqué leur statut. Parmi les répondants on compte 51,9 % de femmes (n = 41) et 48,1 % d hommes (n= 38). Le RRSSTQ quant à lui regroupe 48,3 % de femmes et 51,7 % d hommes. Le test du Chi2 de conformité révèle que l échantillon est représentatif de la distribution des genres pour l ensemble des membres (p 1 <0.01). Le tableau 3.1 présente les disciplines auxquelles se rattachent les répondants (Question 23). Des regroupements disciplinaires ont été effectués (voir Méthodologie) afin d intégrer un maximum de répondants dans le traitement des données. Tableau 3.1 Discipline des répondants (n = 80) Discipline N % Ergonomie 14 17,5 Hygiène industrielle et toxicologie 14 17,5 Sciences sociales et droit 13 16,3 Génie et sécurité machine 12 15,0 Sciences de la santé et épidémiologie 10 12,5 Administration et gestion 8 10,0 Autres et non spécifié 9 11,3 Total P mesure la probabilité d accepter à tort H 0 19

20 Portail de bases de données en santé et sécurité au travail et d instruments de mesure Une distribution de l ensemble des membres selon la discipline n est pas disponible au RRSSTQ; la comparaison de ces résultats avec l appartenance disciplinaire de l ensemble des membres du Réseau n a pu être faite. Plusieurs champs de recherche pouvaient être retenus par un même répondant. À l évidence, la plupart des répondants sont actifs dans plusieurs champs (tableau 3.2). Tableau 3.2 Champ de recherche ou de pratique des répondants (n = 80) Champ de recherche % Organisation du travail 51,2 Conditions de travail 45,0 Ergonomie 37,5 Gestion des risques 31,3 Santé mentale 30,0 Sécurité (équipement de protection, sécurité des machines) 28,7 Troubles musculo-squelettiques 27,5 Facteurs psychologiques 26,3 Évaluation d interventions 22,5 Promotion de la santé au travail 22,5 Formation en milieu de travail 21,3 Gestion de la SST 21,3 Transfert de connaissances 20,0 Traumatismes et accidents du travail 19,2 Maladies professionnelles, (autres qu infectieuses et respiratoires) 18,8 Conception et design 17,5 Épidémiologie 17,5 Intoxications 16,3 Aspects économiques de la SST 15,0 Maladies professionnelles, respiratoires 15,0 Réadaptation au travail / retour au travail 15,0 Aspects légaux ou juridiques / politiques publiques 12,5 Horaires de travail 12,5 Violence au travail 8,8 Bruit (acoustique, audition, surdité) 6,3 Maladies professionnelles, infectieuses 6,3 Contraintes thermiques 5,0 Travail et grossesse 5,0 Vibrations 3,8 Mortalité au travail 2,5 Autre 5,0 20

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ Section Méthodologie Cette section provient intégralement du rapport Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire Enquête sur la tolérance à l insécurité routière détenteurs de permis de conduire

Plus en détail

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion

Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Résultats du sondage sur l utilisation des indicateurs de gestion Janvier 2010 Présentés au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire (MAMROT) Par François Bellavance

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant

Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Recherche intervention évaluative visant l optimisation de l environnement psychosocial et organisationnel du travail du personnel soignant Décembre 2004 Renée Bourbonnais, PhD Michel Vézina, PhD Pierre

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ

SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ SONDAGES RELATIFS AUX SERVICES D INFORMATION ET DE RÉFÉRENCE OFFERTS PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA DIFFUSION DE BANQ RÉSULTATS DE L ÉTÉ 2008 JUMELÉS À CEUX DE L HIVER 2008 RAPPORT VERSION FINALE Daniel

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Conférencier : Richard Boyer, Ph. D., chercheur au Centre de

Plus en détail

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires

Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Rapport final Étude sur les dépenses des étudiants universitaires Projet 13574-010 Décembre 2010 507, place d Armes, bureau 700 Montréal (Québec) H2Y 2W8 Téléphone : 514-982-2464 Télécopieur : 514-987-1960

Plus en détail

L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail

L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail Rapport d enquête L exécution des tâches et des opérations liées à l exercice de la profession d inhalothérapeute selon les diverses situations de travail Secteur de formation Santé Rapport d enquête L

Plus en détail

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA Vérification de la disponibilité d outils de travail bilingues Le 25 avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ... 2 2. CONTEXTE... 3 3. OBJECTIF ET CRITÈRES...

Plus en détail

Rapport final. Présenté à : Par :

Rapport final. Présenté à : Par : Légumes offerts sur les marchés publics : détermination des attentes des consommateurs (salubrité, provenance, qualité, etc.) et de la volonté de la production à répondre à ces attentes Rapport final Présenté

Plus en détail

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS

Pour diffusion immédiate. Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Nouveau sondage CROP : LES AIRES PROTÉGÉES, UNE PRIORITÉ SELON LES QUÉBÉCOIS Montréal, le 6 mars 2007 Un sondage réalisé du 28 février au 4 mars 2007 par la maison CROP

Plus en détail

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS BFL CANADA risques et assurances inc. 2001 McGill College, Bureau 2200, Montréal, Québec, H3A 1G1 Tél. (514) 843-3632 / 800 455-2842 Télec. (514) 843-3842 Renseignements

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE. En santé après 50 ans. Évaluation des effets du programme Les médicaments :

RAPPORT SYNTHÈSE. En santé après 50 ans. Évaluation des effets du programme Les médicaments : S A N T É P U B L I Q U E RAPPORT SYNTHÈSE Évaluation des effets du programme Les médicaments : Oui Non Mais! En santé après 50 ans Depuis janvier 1997, la Direction de santé publique s est associée à

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008

Cellulaire au volant. Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR. 19 novembre 2008 Cellulaire au volant Présenté par M. Jean-Marie De Koninck, Ph. D. Président de la TQSR 1 19 novembre 2008 Plan de la présentation Données disponibles avant la prise de décision Disponibilité des données

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal

Direction des bibliothèques. Sondage Ithaka S+R. Questionnaire français Université de Montréal Direction des bibliothèques Sondage Ithaka S+R Questionnaire français Université de Montréal Décembre 2014 Modules retenus Découverte Activités de recherche numérique Compétences informationnelles des

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé

TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE. Rapport Recherche. Évaluation. Santé TROUSSE D INFORMATION DES OUTILS FACILITANT LA RECHERCHE Site Internet Portrait de santé Rapport Ouvrages Surveillance Recherche Santé Publications Monographies Évaluation Thèmes Information Guides Plan

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL AU QUÉBEC

LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL AU QUÉBEC LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL AU QUÉBEC Par: Jean-Pierre Brun, professeur Éric Plante, Professionnel de recherche Sondage par: Léger Marketing Mars 2004 DÉFINITION DU HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d Étude chez les prépos posés s des centres d appels d d urgence : la première phase d une d démarche de prévention des troubles de santé psychologique et musculo-squelettique squelettique Présenté par Louise

Plus en détail

Étude des nouveaux cas de maladies professionnelles pulmonaires reliées à l exposition à l amiante au Québec : 1988-2003

Étude des nouveaux cas de maladies professionnelles pulmonaires reliées à l exposition à l amiante au Québec : 1988-2003 Étude des nouveaux cas de maladies professionnelles pulmonaires reliées à l exposition à l amiante au Québec : 1988-2003 INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Étude des nouveaux cas de maladies

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO

EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO EVALUATION DE LA QUALITE DES SONDAGES EN LIGNE : CAS D UN SONDAGE D OPINION AU BURKINA FASO Auteur Baguinébié Bazongo 1 Ingénieur Statisticien Economiste Chef de l Unité de recherche à l Institut national

Plus en détail

Pratiques préventives en cancer du sein : comparaison de trois milieux de pratique médicale

Pratiques préventives en cancer du sein : comparaison de trois milieux de pratique médicale Pratiques préventives en cancer du sein : comparaison de trois milieux de pratique médicale Claude Rossi Francine Borduas 2 Claude Gagnon Louise Moreault 2 Lucie Vaillancourt 3 Groupe de travail Actions-

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

Intérêt des membres de la GMMQ, l APASQ, l ARRQ et la SPACQ à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective

Intérêt des membres de la GMMQ, l APASQ, l ARRQ et la SPACQ à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective Intérêt des membres de la GMMQ, l, l et la à adhérer aux projets de régime de retraite et d assurance collective Dossier 77122-013 Février 2007 580, Grande-Allée Est, bureau 580, Québec, Québec G1R 2K2

Plus en détail

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Mai 2010 ÉDITEUR TECHNOCompétences, le Comité sectoriel de main-d œuvre en technologies de l information et des communications,

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Déclin des groupes visés par l équité en matière d emploi lors du recrutement. Étude de la Commission de la fonction publique du Canada

Déclin des groupes visés par l équité en matière d emploi lors du recrutement. Étude de la Commission de la fonction publique du Canada Déclin des groupes visés par l équité en matière d emploi lors du recrutement Étude de la Commission de la fonction publique du Canada Octobre 2009 Commission de la fonction publique du Canada 300, avenue

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux OUTILS DE LA GRH 1/ La présente annexe propose une

Plus en détail

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes

Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Protection des renseignements personnels, publicité ciblée et médias sociaux : Ampleur du problème : certaines observations déconcertantes Avner Levin * * Professeur agrégé et directeur, Privacy and Cyber

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION

LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION LE RÔLE DE LA STATISTIQUE DANS UN PROCESSUS DE PRISE DE DÉCISION Sylvie Gervais Service des enseignements généraux École de technologie supérieure (sylvie.gervais@etsmtl.ca) Le laboratoire des condensateurs

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs

Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs Elise Ledoux Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail Colloque 2013 Santé et sécurité du travail

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Une vie saine à TELUS

Une vie saine à TELUS Une vie saine à TELUS Colloque du Conseil du patronat 17 septembre 2013 François Cliche Membre de l équipe TELUS 1 Introduction La santé mentale TELUS Stratégie d entreprise Stratégie santé et mieux-être

Plus en détail

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI Elise CHIRON 1, Yves ROQUELAURE 1, Catherine HA 2, Annie TOURANCHET 3, Annette LECLERC 4, Marcel

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA

ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA ÉTUDE ÉCONOMIQUE ENQUÊTE SUR LES ENTREPRISES DE L INDUSTRIE DE LA LANGUE AU CANADA Traduction, interprétation et formation linguistique d après une enquête menée par Statistique Canada en 2005 Août 2006

Plus en détail

Homosexualité et milieu de travail

Homosexualité et milieu de travail Sondage d opinion auprès des Canadiens GAI ÉCOUTE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Homosexualité et milieu de travail Mai 2006 Dossier : 12717-008 507, place d Armes, bureau 700, Montréal, Québec H2Y 2W8 Téléphone

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France

Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France DIRECTION GÉNÉRALE DES RESSOURCES HUMAINES PARIS, LE 25 JANVIER 2010 DIRECTION DES RELATIONS SOCIALES Démarche de prévention des risques psychosociaux à la Banque de France Dans le cadre de sa responsabilité

Plus en détail

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE

GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE GUIDE SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DANS LES UNITÉS DE VÉRIFICATION INTERNE FRVI Mars 2009 Guide sur les indicateurs de performance dans les unités de vérification interne 2 Table des matières Introduction..04

Plus en détail

POUR UNE À LA PLANIFICATION

POUR UNE À LA PLANIFICATION Transformer des SITUATIONS de manutention Monique Lortie, UQAM Marie St-Vincent, IRSST Planifier une FORMATION sur mesure OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION POUR UNE MANUTENTION MANUELLE SÉCURITAIRE RF-782

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Rédiger et administrer un questionnaire

Rédiger et administrer un questionnaire Rédiger et administrer un questionnaire Ce document constitue une adaptation, en traduction libre, de deux brochures distinctes : l une produite par l American Statistical Association (Designing a Questionnaire),

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Octobre 2002 André Lavoie, Ph.D. Natalie LeSage, M.D., M.Sc. John S. Sampalis, Ph.D. Partenaire décideur : Dr. Pierre

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Ordre du jour. Réunion du Conseil d administration de la Société québécoise pour la recherche en psychologie. Mercredi le 11 juin 2008 à 13 h 30

Ordre du jour. Réunion du Conseil d administration de la Société québécoise pour la recherche en psychologie. Mercredi le 11 juin 2008 à 13 h 30 Ordre du jour Réunion du Conseil d administration de la Société québécoise pour la recherche en psychologie Mercredi le 11 juin 2008 à 13 h 30 1. Adoption de l ordre du jour 2. Adoption du procès-verbal

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées

Evaluation Agi Son 2005. Agi son 2005. Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées Agi son Evaluation de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs liés à l écoute de musiques amplifiées 1 Introduction p. 3 Méthode p.4 1. Le public p.5 A. Caractéristique des personnes interrogées

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d

Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d Comment la recherche en sciences humaines est-elle utilisée? Observations tirées du sondage du groupe d experts chargé de l examen des pratiques d évaluation par les pairs du CRSH Où la recherche est-elle

Plus en détail

Luxembourg Gambling Survey 2010. Enquête sur la pratique des jeux de hasard auprès des élèves des écoles secondaires luxembourgeoises

Luxembourg Gambling Survey 2010. Enquête sur la pratique des jeux de hasard auprès des élèves des écoles secondaires luxembourgeoises LXGS 2010 Luxembourg Gambling Survey 2010 Enquête sur la pratique des jeux de hasard auprès des élèves des écoles secondaires luxembourgeoises Katia Duscherer & Carlos Paulos CePT Centre de Prévention

Plus en détail

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES Université Paris 13 Cours de Statistiques et Econométrie I UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 Licence de Sciences Economiques L3 Premier semestre TESTS PARAMÉTRIQUES Remarque: les exercices 2,

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement

L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement L évaluation du transfert des apprentissages suite à un programme de perfectionnement Johann Jacob, M.A.P. et Richard Marceau, Ph. D. Centre de recherche et d expertise en évaluation (CREXE) Colloque annuel

Plus en détail

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Stéphane Perron, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C. Réunion de planification du CCNSE à Vancouver pour la lutte contre les punaises de lit 29 novembre 2013 Logement

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE

ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE ET SI LA PARTICIPATION FAISAIT LA DIFFÉRENCE LES ACTIVITÉS PARASCOLAIRES DES ÉLÈVES DU SECONDAIRE ET LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE RAPPORT D ENQUÊTE Coordination de la recherche Diane Charest, Chef du Service

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2014, CEFRIO NETendances LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN TABLE

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Demande de licence. de bingo en salle seul. Guide. Formulaire de demande de licence. Annexe A Déclaration annuelle de l organisme

Demande de licence. de bingo en salle seul. Guide. Formulaire de demande de licence. Annexe A Déclaration annuelle de l organisme Demande de licence de bingo en salle seul Guide Formulaire de demande de licence Annexe A Déclaration annuelle de l organisme Annexe A.1 Déclaration annuelle des personnes liées à l organisme Annexe B

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Chapitre 2. Les avantages sociaux et l'assurance collective... 1. 1.1 La définition de l'assurance collective...

Table des matières. Chapitre 1. Chapitre 2. Les avantages sociaux et l'assurance collective... 1. 1.1 La définition de l'assurance collective... Table des matières Chapitre 1 Les avantages sociaux et l'assurance collective... 1 1.1 La définition de l'assurance collective... 1 1.2 L'historique de l'assurance collective... 2 1.3 Les principes de

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail