SOMMAIRE. 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4"

Transcription

1

2 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TITRE I - SITUATION JUSQU AU DECRET DU 30 MARS Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure Le cas du client professionnel Le cas du client particulier Procédures lorsque les déclarations fiscales faisaient l objet d une «téléprocédure» Le client professionnel Le client particulier... 7 TITRE II - LES TEXTES APPLICABLES ET LA SITUATION DEPUIS LE DECRET DU 30 MARS Les textes règlementaires La situation depuis le décret du 30 mars TITRE III - ASPECTS PRATIQUES DE L EXERCICE DU MANDAT EN MATIERE DE DECLARATIONS FISCALES Modalités Avant la mission : la partie contractuelle Durant la mission : la relation avec l administration Après la mission Le contrôle ordinal... 11

3 Sommaire TITRE IV - INTERACTION DU MANDAT EN MATIERE DE DECLARATIONS FISCALES AVEC D AUTRES MISSIONS La mission de tiers de confiance Mandataire fiscal TITRE V - OUTILS ET MODELES Modèle de mandat en matière de déclarations fiscales Modèle de clause de mandat en matière de déclarations fiscales pour la lettre de mission... 15

4 3 INTRODUCTION Le présent guide vise à présenter aux professionnels de l expertise comptable les nouveautés introduites par le décret n du 30 mars 2012 relatif au mandat fiscal des professionnels de l expertise comptable. Ce nouveau texte réglementaire vient simplifier la représentation de clients auprès de l administration en réduisant les formalités du mandat fiscal. En effet, le décret relatif à l exercice de l activité d expertise comptable introduit dans son article 151, la reconnaissance réglementaire de l existence d un mandat conclu entre le client et le professionnel de l expertise comptable pour effectuer des déclarations fiscales en son nom. Cette reconnaissance de l existence de ce document dans le décret, permet aux professionnels de l expertise comptable de justifier auprès de l administration de leur mandat par la production de ce seul document. L administration fiscale ne pourra plus exiger des mandats différents d un même client pour chaque type de déclaration fiscale comme cela peut être le cas aujourd hui. Le guide décrit les textes applicables et leurs évolutions avant de mettre en avant les changements pratiques introduits par le décret du 30 mars Le CSOEC renvoie par ailleurs le lecteur aux autres publications et communications portant sur les nouvelles missions des professionnels de l expertise comptable.

5 4 Situation jusqu au décret du 30 mars 2012 TITRE I SITUATION JUSQU AU DECRET DU 30 MARS Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure 1.1. Le cas du client professionnel Les professionnels de l expertise comptable devaient, pour pouvoir réaliser ces déclarations fiscales pour le compte de leur client professionnel, bénéficier d un mandat de la part de celui-ci. La preuve de ce mandat pouvait leur être demandée par l administration fiscale. L instruction publiée au Bulletin officiel des impôts sous la référence 13-C-1-96 prévoyait l obligation de joindre une procuration à chaque déclaration déposée Le cas du client particulier La Loi du 23 juillet 2010 a introduit à l article 2 de l Ordonnance du 19 septembre 1945 portant institution de l ordre des experts-comptables et réglementant le titre et la profession d expert-comptable, la disposition suivante : «Les membres de l ordre et les associations de gestion et de comptabilité peuvent assister, dans leurs démarches déclaratives à finalité fiscale, sociale et administrative, les personnes physiques qui leur ont confié les éléments justificatifs et comptables nécessaires auxdites démarches» Les professionnels sont habilités à assister leur client particulier dans ses déclarations fiscales et à les établir pour son compte, dans le respect de l article 22 de l ordonnance de Ils devront être en mesure de justifier qu ils bénéficient d un mandat.

6 Situation jusqu au décret du 30 mars Procédures lorsque les déclarations fiscales faisaient l objet d une «téléprocédure» Rappel : L article 53 de la Loi n du 28 décembre 2011 de finances rectificative pour 2011 a généralisé le recours aux télé-procédures pour les déclarations de résultats, d IS, de TVA, de taxe sur les salaires et de CVAE. L obligation de télépaiement des taxes et impôts concernés est également progressivement étendue. Ainsi, pour la TVA : - à compter du 1 er octobre 2012, les entreprises soumises à l IS ainsi que les entreprises dont le chiffre d'affaires réalisé au titre de l'exercice précédent est supérieur à HT, doivent télé-déclarer ; - à compter du 1 er octobre 2013, les redevables autres que ceux soumis à l'is et ne relevant pas de la DGE, dont le chiffre d'affaires réalisé au titre de l'exercice précédent est supérieur à HT, devront télédéclarer ; - à compter du 1 er octobre 2015, le recours à la télé-déclaration sera étendu à tous les redevables. Le télépaiement de la TVA est rendu obligatoire pour les redevables de l IS à compter du 1 er octobre Il sera généralisé à l ensemble des entreprises à partir du 1 er octobre Pour l'is, la taxe sur les salaires et la CVAE, la déclaration par voie électronique sera, à compter du 1 er janvier 2013, obligatoire pour toutes les sociétés. Le télépaiement de la taxe sur les salaires et de l'is sera obligatoire, indépendamment du montant du chiffre d'affaires à compter du 1 er octobre A partir du 1 er janvier 2014, concernant les déclarations de résultats (BIC- BNC-BA), la télé-déclaration sera obligatoire pour les entreprises dont le chiffre d affaires au titre de l exercice précédent est supérieur à HT. Cette obligation sera étendue à l ensemble des entreprises à compter du 1 er janvier 2015.

7 6 Situation jusqu au décret du 30 mars Le client professionnel A l heure actuelle, il faut distinguer deux types de documents : le mandat entre le client et le professionnel de l expertise comptable et les documents entre le client et les destinataires (administration fiscale, OGA, Banque de France etc.). a. Le mandat entre le client et le professionnel de l expertise comptable, signé par le client et conservé au cabinet Ce mandat, appelé mandat télé-déclaratif général, est unique pour l'ensemble des télé-procédures fiscales et vers tout type de destinataires. Il est recommandé aux professionnels, afin de ne le faire signer qu une seule fois, d établir un seul mandat le plus large possible. b. Les documents entre le client et le destinataire, signés par le client et envoyé aux destinataires Ces documents portent différents noms et prennent différentes formes selon la déclaration fiscale à laquelle ils sont rattachés. Plus généralement on pourra dire qu il existe un document par type de télé-procédure. A titre illustratif : En matière de EDI-TDFC vers la DGFiP : Déclaration de transmission DGFiP si l entreprise est soumise à l'obligation detélé-déclarer en EDI-TDFC Ou Ou Convention DGFiP si elle choisit volontairement de télé-déclarer en EDI-TDFC Déclaration de transmission de la 2083 et/ou de la 1330 CVAE, si elle n utilise pas encore EDI-TDFC pour la transmission de la déclaration de résultat et de ses annexes mais est dans l obligation de le faire pour la CVAE

8 Situation jusqu au décret du 30 mars En matière EDI-TVA et/ou EDI-paiement vers DGFiP : Formulaire unique de souscription : permettant d'adhérer à tout ou partie des télé-procédures EDI avec paiement : EDI-TVA, EDI- Paiements de la CVAE, de l'impôt sur les sociétés ou de la taxe sur les salaires. Il comprend une autorisation de prélèvement qui est alors valable pour toutes les procédures cochées. Il intègre également un mandat par lequel l entreprise autorise son mandataire, le professionnel de l expertise comptable par exemple à : - adhérer aux procédures EDI et désigner le partenaire EDI effectuant pour son compte les transmissions à l administration - représenter l entreprise susvisée pour adhérer aux télépaiements des entreprises DGE. - établir et signer toute demande de remboursement de crédit de TVA concernant l entreprise, transmise par voie dématérialisée Le client particulier Le client particulier a également la possibilité d effectuer des déclarations fiscales en ligne. Le professionnel de l expertise comptable doit être en mesure de pouvoir justifier d un mandat de son client.

9 8 Les textes applicables et la situation depuis le décret du 30 mars 2012 TITRE II LES TEXTES APPLICABLES ET LA SITUATION DEPUIS LE DECRET DU 30 MARS Les textes règlementaires Article 151 du décret n du 30 mars 2012 relatif à l exercice de l activité d expertise comptable Il s agit d un texte réglementaire pris pour l application de la réforme de la profession d expertise comptable initiée par l ordonnance n du 25 mars 2004, portant simplification et adaptation des conditions d exercice de certaines activités professionnelles, et unification des décrets applicables à la profession. «Les personnes mentionnées à l article passent avec leur client ou adhérent un contrat écrit définissant leur mission et précisant les droits et obligations de chacune des parties. Ce contrat, qui peut prendre la forme d une lettre de mission, doit faire état, le cas échéant, du mandat confié au professionnel par son client ou adhérent lorsque celui-ci autorise le professionnel à effectuer des déclarations en matière fiscale. L étendue de ce mandat, qui s exerce dans la limite des prérogatives éventuellement réservées à d autres professions, est précisée dans la lettre de mission. La durée du mandat peut également y être mentionnée. A défaut, et sauf dénonciation du mandat, elle est réputée correspondre à la durée pour laquelle la lettre de mission est signée. Le mandat régulièrement consenti doit pouvoir être présenté par le professionnel à toute personne à qui il est opposé et qui en fait la demande.» 1 Article 141 : «Les dispositions du présent chapitre constituent le code de déontologie des professionnels de l expertise comptable. Elles s appliquent aux experts comptables stagiaires et aux salariés mentionnés respectivement à l article 83 ter et à l article 83 quater de l ordonnance du 19 septembre 1945 susvisée. A l exception de celles qui ne peuvent concerner que des personnes physiques, elles s appliquent également aux sociétés d expertise comptable et aux associations de gestion et de comptabilité.»

10 Les textes applicables et la situation depuis le décret du 30 mars La situation depuis le décret du 30 mars 2012 L exposé de la situation antérieure au décret, montre la complexité et la diversité des mandats demandés au professionnel de l expertise comptable lorsqu il assiste son client dans ses déclarations fiscales. L article 151 du décret précité crée le mandat unique en matière de déclarations fiscales. Ce mandat unique sera à l avenir la seule justification demandée par l administration afin d établir la relation entre le professionnel de l expertise comptable et le client pour lequel il établit des déclarations. Un modèle de ce mandat unique est disponible en dernière partie du présent guide.

11 10 Aspects pratiques de l exercice du mandat TITRE III ASPECTS PRATIQUES DE L EXERCICE DU MANDAT EN MATIERE DE DECLARATIONS FISCALES Préambule : le mandat en matière de déclarations fiscales est en lien avec la lettre de mission. Il prend la forme d une annexe spécifique de celle-ci, appelée Annexe mandat en matière de déclarations fiscales (MDF) afin de pouvoir être produit indépendamment de la lettre de mission globale. 1. Modalités 1.1. Avant la mission : la partie contractuelle Les contours du mandat en matière de déclarations fiscales sont décrits précisément dans l Annexe MDF. Une clause de l Annexe MDF est consacrée à l énumération des déclarations fiscales que le professionnel de l expertise comptable s engage à accomplir pour le compte de son client ou adhérent. Ces informations sont couvertes par le secret professionnel et doivent donc être traitées comme telles Durant la mission : la relation avec l administration Durant la mission, le professionnel de l expertise comptable fournit à l administration la preuve du mandat donné par son client si celle-ci la lui demande. Le client doit en être averti et l avoir autorisé préalablement dans le cadre de la rédaction du mandat.

12 Aspects pratiques de l exercice du mandat Après la mission Le décret prévoit que la durée du mandat peut être mentionnée dans l Annexe mandat déclarations fiscales. A défaut, et sauf dénonciation du mandat, elle est réputée correspondre à la durée pour laquelle la lettre de mission est signée. Dans la lettre de mission il y a lieu de préciser que si celle-ci devient caduque, le mandat y étant rattaché, l est également. En cas de résiliation de la mission avant son terme, une dénonciation formelle du mandat correspondant doit être explicitée par un acte formel (envoi d un courrier ), afin de faire cesser les effets juridiques de la mission et par conséquent du mandat. 2. Le contrôle ordinal La procédure d exercice du mandat en matière de déclarations fiscales entre dans le champ d application de la surveillance de l instance ordinale (contrôle de qualité ou article 31 de l Ordonnance du 19 septembre 1945). Le code de déontologie des professionnels de l expertise comptable, la norme relative à la maîtrise de la qualité au sein des structures d exercice ainsi que la norme «anti blanchiment» sont applicables à l exercice du mandat fiscal.

13 12 Interaction du mandat en matière de déclarations fiscales TITRE IV INTERACTION DU MANDAT EN MATIERE DE DECLARATIONS FISCALES AVEC D AUTRES MISSIONS 1. La mission de tiers de confiance Ce dispositif autorise les contribuables, assujettis à l obligation de dépôt d une déclaration annuelle de revenus, qui sollicitent le bénéfice de déductions de leur revenu global, de réductions ou de crédits d impôts, à remettre les pièces justificatives des charges correspondantes à un tiers de confiance. Celui-ci est choisi parmi les membres de la profession réglementée de l expertise comptable, autorisé à cet effet par l administration fiscale et ayant signé avec cette dernière une convention individuelle. Seuls les experts-comptables inscrits au Tableau, les sociétés d expertise comptable et les associations de gestion et de comptabilité peuvent prétendre à ce statut. Le tiers de confiance s engage à télétransmettre à l administration fiscale les déclarations d impôt sur le revenu de ses clients ou adhérents qui lui ont donné leur accord et à communiquer, sur demande de l administration, les pièces justificatives des charges afférentes aux déductions, réductions ou crédits d impôt demandés. La mission de tiers de confiance doit être appliquée dans le respect de la réglementation et de la déontologie propres aux professionnels de l expertise comptable. Le périmètre du dispositif est limité au domaine fiscal et à la sphère des particuliers (paragraphe 5 de l instruction fiscale du 22 mars 2012).

14 Interaction du mandat en matière de déclarations fiscales Mandataire fiscal Conformément à l'article 95, III de l'annexe III au CGI, et par dérogation au principe selon lequel les assujettis établis dans un autre Etat membre de l Union Européenne doivent s'identifier, déclarer et acquitter la TVA directement auprès de l'administration fiscale, ils ont la possibilité de désigner un mandataire chargé d'effectuer à leur place tout ou partie des formalités déclaratives leur incombant et d'acquitter, le cas échéant, la taxe en leur nom. A la différence du représentant fiscal 2, ce mandataire agit sous la responsabilité exclusive de l'assujetti mandant qui reste seul redevable de la taxe. Ainsi, en cas d'absence d'accomplissement ou d'accomplissement partiel des formalités déclaratives et de paiement dont le mandataire a été chargé, l'assujetti communautaire mandant est responsable des formalités omises, de même qu'il est responsable en cas d'absence de restitution par le mandataire d'un trop-perçu. L'assujetti communautaire qui fait appel à un mandataire fiscal doit adresser l'original du mandat au service des impôts compétent, préalablement à la première démarche administrative. Ce mandat doit être exclusif, rédigé en langue française, signé par une personne habilitée à engager l'entreprise et accepté du mandataire. Il doit faire apparaître, de manière obligatoire, certaines informations (notamment les formalités que le mandataire est habilité à accomplir). Le professionnel de l expertise comptable peut être mandataire fiscal puisque dans ce cas, c est le client qui reste redevable de la taxe, le professionnel n étant qu un intermédiaire. A noter que le professionnel de l expertise comptable peut directement se charger du paiement de la TVA (dette fiscale), sans passer par le Fonds de règlement des experts-comptables prévu à l article 22, alinéa 4, de l ordonnance de En l état actuel, il n est pas possible pour un professionnel de l expertise comptable d être représentant fiscal pour un client. Cela serait de nature à remettre en cause son indépendance dès lors que c est le représentant fiscal qui devient redevable de la taxe en lieu et place de l entreprise. Attention pour le répondant fiscal, une décision de la CJUE du 15 décembre 2011 remet en cause la possibilité pour les entreprises établies hors de France de désigner un répondant fiscal.

15 14 Outils et modèles TITRE V OUTILS ET MODELES 1. Modèle de mandat en matière de déclarations fiscales Je soussigné, YYYY, mandate pour procéder aux déclarations fiscales pour mon compte ou pour le compte de. majeur ou mineur protégé, XXXX, professionnel de l expertise comptable. Ce mandat est donné conformément au décret n du 30 mars XXXX est habilité à entreprendre toute démarche déclarative pour mon compte ou pour le compte de majeur ou mineur protégé, auprès des administrations fiscales. Ce mandat s inscrit dans le cadre d une mission définie dans une lettre de mission conclue avec XXXX, professionnel de l expertise comptable. Ce mandat prend fin en même temps que la lettre de mission ou par dénonciation du mandat par l une des parties. Fait à XXXXX, Le XXXXX Le mandataire Le mandant

16 Outils et modèles Modèle de clause de mandat en matière de déclarations fiscales pour la lettre de mission Le professionnel de l expertise comptable s engage à effectuer pour le compte d YYYY les déclarations fiscales suivantes : Déclaration papier ou télé-procédurale de : Impôt sur les sociétés Taxe sur les salaires. YYYY et le professionnel de l expertise comptable s engagent à conclure un mandat général concernant ces déclarations fiscales. Ce mandat aura vocation à être présenté à l administration fiscale en cas de demande de celle-ci. Fait à XXXXX, Le XXXXX Le mandataire Le mandant

17 La boutique d Experts-Comptables Services Bon de commande Publications Produits numériques Services Evènements Communication Le Mandat fiscal Ce guide contient les modalités de mise en place du mandat fiscal ainsi que des exemples de mandat et de clause à insérer dans la lettre de mission. Il présente aux professionnels de l expertise comptable les nouveautés introduites par le décret n du 30 mars 2012 relatif au mandat fiscal des professionnels de l expertise comptable. Ce nouveau texte réglementaire vient simplifier la représentation de clients auprès de l administration en réduisant les formalités du mandat fiscal. Le guide décrit les textes applicables et leurs évolutions avant de mettre en avant les changements pratiques introduits par le décret du 30 mars Collection : Pratique professionnelle - Guide d Expert Auteur : Collectif 10 ttc BON de COMMANDE Le Mandat fiscal 10 Total de la commande Prix Quantité Prix TTC Cabinet... Nom... Prénom... Adresse... Code postal... Ville... Tél... Fax Paiement : r Chèque r Carte bleue N (Ordre : AECS) n cryptogramme Signature expire le AECS - 19, rue Cognacq-Jay Paris cedex 07 Tel Fax Une facture faisant ressortir la TVA vous sera prochainement envoyée N oubliez pas, vous pouvez commander en ligne sur

SOMMAIRE. 1. Texte applicable... 5. 2. Procédures de télé-déclaration... 7

SOMMAIRE. 1. Texte applicable... 5. 2. Procédures de télé-déclaration... 7 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TITRE I TEXTE APPLICABLE ET PROCEDURES DE TELE-DECLARATION... 5 1. Texte applicable... 5 2. Procédures de télé-déclaration... 7 2.1. Si le client est un professionnel... 7

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION (MEMBRE ADHÉRENT BENEFICIAIRE)

BULLETIN D ADHESION (MEMBRE ADHÉRENT BENEFICIAIRE) 11, rue Jean Jaurès - B.P. 277-74007 ANNECY CEDEX Tél 04 50 45 69 94 - Fax 04 50 45 06 70 cga74@cga74.com www.cga74.com BULLETIN D ADHESION (MEMBRE ADHÉRENT BENEFICIAIRE) Bulletin reçu au Centre le.. N....

Plus en détail

B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres

B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres Je soussigné (e) Nom, Prénom Adresse agissant pour le compte de l'entreprise

Plus en détail

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS Page 1 - PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES DES PROFESSIONNELS 1. La dynamique des téléprocédures des professionnels - Quelques statistiques... - Rappel des procédures existantes

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Centre de Gestion Agréé Régional de Haute-Normandie Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048 Décision d agrément du 23 novembre 2009 Immeuble «Le Bretagne»

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises Enregistrer sous... DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable toutes entreprises ne relevant pas de gestion de Direction Gran Entreprises Désignation représentant légal ou mandataire habilité à souscrire

Plus en détail

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS Page 1 - PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES DES PROFESSIONNELS 1. La dynamique des téléprocédures des professionnels - Quelques statistiques... - Rappel des procédures existantes

Plus en détail

A RETOURNER A L A.R.A.P.L Par courrier ou par Fax 04.94.42.19.15

A RETOURNER A L A.R.A.P.L Par courrier ou par Fax 04.94.42.19.15 A RETOURNER A L A.R.A.P.L Par courrier ou par Fax 04.94.42.19.15 Je soussigné, Adhérent n : Adresse professionnelle : Reconnais avoir pris connaissance des informations contenues dans la plaquette de présentation

Plus en détail

Tour Bureaux Rosny 2 112, Avenue du Général de Gaulle 93118 ROSNY CEDEX Boîte aux lettres n 89 Tél. :01.48.12.67.52 Email : apl93@oga93.

Tour Bureaux Rosny 2 112, Avenue du Général de Gaulle 93118 ROSNY CEDEX Boîte aux lettres n 89 Tél. :01.48.12.67.52 Email : apl93@oga93. N 1 ASSOCIATION AGREEE PARIS ILE-DE-FRANCE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES --------------------------------------- APL93 ----------------------------------------- Tour Bureaux Rosny 2 112, Avenue du Général

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 13 K-2-05 N 64 du 8 AVRIL 2005 TRANSFERT DES DONNEES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC). CAMPAGNE 2005 : MISES À JOUR DU BOI 13 K-1-04 NOR : BUD L

Plus en détail

À RETOURNER À VOTRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ANAAFA EN 3 EXEMPLAIRES. L adhésion doit intervenir dans les 5 mois qui suivent le début d activité.

À RETOURNER À VOTRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ANAAFA EN 3 EXEMPLAIRES. L adhésion doit intervenir dans les 5 mois qui suivent le début d activité. À RETOURNER À VOTRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ANFA EN 3 EXEMPLAIRES À compter du L adhésion doit intervenir dans les 5 mois qui suivent le début d activité. ou raison sociale Adresse Professionnelle CP VILLE

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Les téléprocédures fiscales : c est quoi?

Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : c'est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique

Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique ENTRE : Le Département de l Isère, 7 Rue Fantin Latour BP 1096 38022 Grenoble cedex 1 Représenté par le Président

Plus en détail

MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE DIRECTION GENERALE DES IMPOTS. Article 1 er Objet de la convention

MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE DIRECTION GENERALE DES IMPOTS. Article 1 er Objet de la convention MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE DIRECTION GENERALE DES IMPOTS CONVENTION RELATIVE À UNE OPÉRATION DE TRANSFERT DE DONNÉES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC) Article 1 er Objet de la

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU CONTRAT DE MANDAT DE RECHERCHE DE LA SARL ELECTRO CLIM POUR LES VEHICULES NEUFS

CONDITIONS GENERALES DU CONTRAT DE MANDAT DE RECHERCHE DE LA SARL ELECTRO CLIM POUR LES VEHICULES NEUFS CONDITIONS GENERALES DU CONTRAT DE MANDAT DE RECHERCHE DE LA SARL ELECTRO CLIM POUR LES VEHICULES NEUFS CES CONDITIONS DOIVENT ÊTRE LUES INTEGRALEMENT ET RETOURNEES SIGNEES ET PARAPHEES A CHAQUE PAGE.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 13 K-5-04 N 70 du 21 AVRIL 2004 TRANSFERT DES DONNEES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC). CAMPAGNE 2004 : MISES A JOUR DU BOI 13 K-1-04 NOR : ECO L

Plus en détail

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré "Les Grandes Hières"

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré Les Grandes Hières Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré "Les Grandes Hières" Entre d'une part, le Département des Vosges, 8 rue

Plus en détail

ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY

ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY KIT FISCAL FINANCEMENT TTC 1 INVESTISSEMENT DANS LES RESIDENCES PARA-HÔTELIERES AVEC SERVICES KIT LMNP (Amortissement ou Censi Bouvard) SO.CO.GEST

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

UNION FLEURS. International Flower Trade Association / Association internationale du commerce des fleurs. Statuts

UNION FLEURS. International Flower Trade Association / Association internationale du commerce des fleurs. Statuts UNION FLEURS International Flower Trade Association / Association internationale du commerce des fleurs Statuts I. Dénomination, siège social, objet Article 1 - Nom Il est constitué par la présente une

Plus en détail

Demande de prise en charge d un congé

Demande de prise en charge d un congé Demande de prise en charge d un congé C D I À COMPLÉTER PAR LE DEMANDEUR Nom CADRE RÉSERVÉ À L AGECIF CAMA Prénom Date de réception Tél. port. Tél. prof. Numéro de dossier E-mail Adresse Code Postal Ville

Plus en détail

Marché de service de nettoyage des avaloirs

Marché de service de nettoyage des avaloirs MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION Le pouvoir adjudicateur : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BOUZONVILLOIS 3 bis rue de France BP 90019 57320 BOUZONVILLE RC établi en

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Ou «CGU Prestation de Nettoyage à domicile» La société HELPLING France SAS, dont

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION NOM ET PRENOM DE L EXPLOITANT(E)

BULLETIN D ADHESION NOM ET PRENOM DE L EXPLOITANT(E) BULLETIN D ADHESION N adhérent (réservé au CGA).. NOM ET PRENOM DE L EXPLOITANT(E). Société (raison sociale et forme) Activités exercées.. Adresse professionnelle.. Adresse personnelle... Tél.. Fax. E-mail...

Plus en détail

AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES PYRENEES-ORIENTALES

AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES PYRENEES-ORIENTALES AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES PYRENEES-ORIENTALES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE A BONS DE COMMANDE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES PRESTATIONS DIVERSES DE COMMUNICATION Conseil, création, conception

Plus en détail

VOTRE SOUSCRIPTION EN 3 ETAPES

VOTRE SOUSCRIPTION EN 3 ETAPES VOTRE SOUSCRIPTION EN 3 ETAPES Etape 1 : Toute souscription doit être réalisée après consultation : - Des conditions générales - Des annexes financières Etape 2 : Renseigner le Bulletin de Souscription

Plus en détail

DEMANDE D'INSCRIPTION SECONDAIRE AU TABLEAU DE L'ORDRE Questionnaire Personne Morale

DEMANDE D'INSCRIPTION SECONDAIRE AU TABLEAU DE L'ORDRE Questionnaire Personne Morale ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Réservé au Conseil régional Date de la demande : (dossier complet) Code du dossier : Inscription : Session du DEMANDE D' SECONDAIRE AU TABLEAU DE L'ORDRE Questionnaire Indiquer

Plus en détail

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP réglement intérieur mis à jour lors de l Assemblée Générale Extraordinaire du 26 juin 2015 Association déclarée régie par la

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Règlement de la consultation Objet : Durée N o de dossier Direction Échéances Location de petits engins de terrassement sans chauffeur (MED) 8 mois Date limite de retrait des DCE : 13 mars 2009 12h Date

Plus en détail

Option EDI-TDFC/PAIEMENT

Option EDI-TDFC/PAIEMENT Option EDI-TDFC/PAIEMENT pour ETAFI Millésime 2016 (v.28.1) Sommaire 1. Télétransmission 2016... 3 Date Limite de dépôt - liasse, déclaration CVAE et Loyers... 3 Ouverture campagne 2016 - Tdfc et Paiement

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

Le paiement de la subvention s effectue en 2 versements : Attention!

Le paiement de la subvention s effectue en 2 versements : Attention! DOSSIER DE PAIEMENT APPEX 2016 Le paiement de la subvention s effectue en 2 versements : - acompte : voir volet 1, - solde, voir volet 2 Attention! Les documents à fournir doivent impérativement être des

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Rabat, le 22 janvier 2001 CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

05-81-24-02-93 06-71-14-20-76 SIREN : 809 083 876 R.C.S

05-81-24-02-93 06-71-14-20-76 SIREN : 809 083 876 R.C.S CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente (ci après «CGV») sont applicables à l ensemble des prestations conclues entre LE VOITURISTE et le Client à compter du 02/02/2015.

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Prestations d assurances

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Prestations d assurances AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Prestations d assurances POUVOIR ADJUDICATEUR : LANGUEDOC ROUSSILLON AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte l UNIVERSITE MONTPELLIER 2 117 rue des Etats Généraux

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises Désignation du représentant légal ou du mandataire habilité

Plus en détail

Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS

Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS Téléprocédures Fiscales des Professionnels DDFIP 78 DIVISION DES PROFESSIONNELS Téléprocédures : Les procédures existantes 1 L'EFI - mode simplifié 2 L'EFI - mode expert 3 L'EDI Téléprocédures : L'obligation

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION Marché n 15.004 «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» REGLEMENT DE CONSULTATION Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONSULTATION 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION VILLE DE NIEUL-SUR-MER ----------------------------------- REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE conformément aux dispositions de l article 28 du Code des marchés publics Objet : Distribution

Plus en détail

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services D I R E C T I O N D E S E N T R E P R I S E S COMMERCIALES, ARTISANALES ET DE SERVICES Paris, le 26 déc. 2001 SOUS-DIRECTION E AFFAIRES GÉNERALES ET BUDGÉTAIRES BUREAU E3 TUTELLES DES CHAMBRES DES MÉTIERS

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE DC3 NOTICE Le formulaire DC3 peut être utilisé dans le cadre

Plus en détail

SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE

SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article 1 Objet Les présentes conditions générales de vente régissent les relations contractuelles entre le client et la société à responsabilité

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 «5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d impôt (Partie

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Bulletin B-2. Normes relatives à la fiche de contribution. Obligation. A - Renseignements obligatoires. Renvoi : Loi électorale, article 95.

Bulletin B-2. Normes relatives à la fiche de contribution. Obligation. A - Renseignements obligatoires. Renvoi : Loi électorale, article 95. Bulletin B-2 Normes relatives à la fiche de contribution Renvoi : Loi électorale, article 95.1 BUT Ce bulletin a pour but de prescrire le contenu de la fiche de contribution et de formaliser certaines

Plus en détail

Les modalités de passation des concessions d aménagement

Les modalités de passation des concessions d aménagement Jeudi 24 mai 2007 Sorbonne - 17, rue de la Sorbonne - 75005 Paris Les modalités de passation des concessions d aménagement 35-37 avenue Joffre - 94160 Saint Mandé -- tél : 01 48 08 49 20 - -- contact@inventaires.fr

Plus en détail

VILLE D ARAMON DEMOLITION D UN BATIMENT 15.TR.21 ACTE D ENGAGEMENT A.E.

VILLE D ARAMON DEMOLITION D UN BATIMENT 15.TR.21 ACTE D ENGAGEMENT A.E. VILLE D ARAMON 15.TR.21 ACTE D ENGAGEMENT A.E. IDENTIFICATION DE LA PERSONNE MORALE DE DROIT PUBLIC Maître d ouvrage Nom, Prénom, Qualité du signataire du marché : Ville d ARAMON Place Pierre RAMEL 30

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 Formule 5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

CONVOCATIONS ALES GROUPE

CONVOCATIONS ALES GROUPE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS ALES GROUPE Société Anonyme au capital de 29 044 208 Euros. Siège social : 99, rue du Faubourg Saint Honoré Paris (75008) 399 636 323 R.C.S.

Plus en détail

Election des délégués Intériale à l Assemblée Générale. Protocole électoral

Election des délégués Intériale à l Assemblée Générale. Protocole électoral Election des Intériale à l Assemblée Générale Protocole électoral SOMMAIRE ARTICLE 1 ER OBJET ARTICLE 2 CALENDRIER ELECTORAL ARTICLE 3 DEFINITION DES SECTIONS DE VOTE ARTICLE 4 ELECTIONS DES DELEGUES -

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercommunal d énergie et de e-communication de l Ain - Service des Marchés Publics 32, cours de Verdun 01006 Bourg en Bresse Cedex Tél: 04.74.45.09.07

Plus en détail

CONVOCATIONS UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE

CONVOCATIONS UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE Société anonyme au capital de 15 467 031,07. Siège social : 32, avenue d'iéna - 75116 PARIS. 473 801 330

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 12 juillet 2013 relatif à l enregistrement des véhicules soumis à la taxe sur les véhicules de transport

Plus en détail

KIT FISCAL. LMNP (Personnes Physiques)

KIT FISCAL. LMNP (Personnes Physiques) ACQUISITION(S) ANNEE 2016 KIT FISCAL LMNP (Personnes Physiques) Le bien que vous venez d acquérir en VEFA vous confère le statut de Loueur en Meublé Non- Professionnel. Vous trouverez en dernière page

Plus en détail

Marché passé selon la procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics)

Marché passé selon la procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics) MPPA N Page n 1 / 5 Le présent marché est conclu entre : Préfecture de la MARTINIQUE Direction des Ressources et de l'immobilier Bureau de l'immobilier 82, rue Victor Sévère 97262 FORT DE FRANCE Tel :

Plus en détail

Cahier des charges. Marché à bons de commande MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Date limite de remise des offres : Voir Avis d Appel Public à la Concurrence

Cahier des charges. Marché à bons de commande MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE. Date limite de remise des offres : Voir Avis d Appel Public à la Concurrence Cahier des charges «FORMATION PERMIS DE CONDUIRE» (13 pages) Marché à bons de commande MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE Direction Centrale des Ressources Humaines et des Relations Sociales Service

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider

Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider N 50717#03 Demande de fixation d une contribution aux charges du mariage. (Article 214 du Code Civil, Articles1070 à 1074, 1137 et suivants du Code de Procédure Civile 1

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

ETUDE GEOTECHNIQUE POUR LA CONSTRUCTION D'UN BATIMENT DE STOCKAGE DE MATERIELS LETTRE DE CONSULTATION

ETUDE GEOTECHNIQUE POUR LA CONSTRUCTION D'UN BATIMENT DE STOCKAGE DE MATERIELS LETTRE DE CONSULTATION ETUDE GEOTECHNIQUE POUR LA CONSTRUCTION D'UN BATIMENT DE STOCKAGE DE MATERIELS LETTRE DE CONSULTATION _ Date et heure limites de réception des offres : Le 04 décembre 2015 à 16 heures 30 1. Organisme qui

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : Mission d assistance pour le recouvrement

Plus en détail

Fonds d impulsion vert. Demande de subvention dans le cadre du Fonds d impulsion vert pour Jeunes Entreprises innovantes

Fonds d impulsion vert. Demande de subvention dans le cadre du Fonds d impulsion vert pour Jeunes Entreprises innovantes Renvoyez ce formulaire complété, signé et accompagné de ses annexes à : En cas de difficulté, veuillez contacter : Service public de Wallonie Direction générale opérationnelle de l'économie, de l'emploi

Plus en détail

Au sommaire. Sommaire. Lettre d information. EDI-TDFC (Transfert des Données Fiscales et Comptables) L équipe du portail ASPOne.fr.

Au sommaire. Sommaire. Lettre d information. EDI-TDFC (Transfert des Données Fiscales et Comptables) L équipe du portail ASPOne.fr. Lettre d information Février 2015 - n 48 Sommaire Au sommaire Chers déclarants, L actualité télé-déclarative reste chargée en ce début d année 2015 avec de nombreuses nouveautés sur le plan des télé-procédures,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS Marché n 012/12072010 POUVOIR ADJUDICATEUR : COMMUNE DE SAINT JEAN CAP FERRAT HOTEL DE VILLE 06230 SAINT JEAN CAP FERRAT MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI EDI TOUTES ENTREPRISES (horsdgeetdge) TÉLÉPAIEMENTS DES ENTREPRISES DGEmodeEDI DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Ce formulaire de souscription n est pas utilisable par les entreprises souhaitant recourir

Plus en détail

CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE

CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE CAST Société anonyme au capital de 4 913 333.60 euros Siège social : 3 rue Marcel Allégot 92190 MEUDON 379 668 809 RCS NANTERRE RAPPORT A L ASSEMBLEE GENERALE DES ACTIONNAIRES DU 25 JUIN 2014 SUR LES CONDITIONS

Plus en détail

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/

Paris, le 18/11/2010. Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 18/11/2010 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SG/MP/ Objet : délivrance des formules numérotées de reçus-dons et justification

Plus en détail

Règlement Intérieur de fonctionnement

Règlement Intérieur de fonctionnement ENVOL ISERE AUTISME - Reconnue d intérêt général - Association Affiliée Autisme France - B.P. N 60241 Tél :06 60 72 07 58 38305 BOURGOIN-JALLIEU Cedex Correspondant Grenoble/Grésivaudan/Sud Isère 06 70

Plus en détail

Convention de participation dans le cadre de la mise en place de la protection sociale complémentaire en matière de santé des agents du SITURV

Convention de participation dans le cadre de la mise en place de la protection sociale complémentaire en matière de santé des agents du SITURV SITURV Syndicat mixte issu de la fusion du Syndicat Intercommunal des Transports Urbains de la Région de Valenciennes et du Syndicat Intercommunal pour la Promotion de l Enseignement Supérieur conformément

Plus en détail

CONTRÔLE FISCAL DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES OBLIGATOIRE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2014

CONTRÔLE FISCAL DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES OBLIGATOIRE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2014 N 17 FISCAL n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2014 ISSN 1769-4000 CONTRÔLE FISCAL DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES OBLIGATOIRE A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2014 L essentiel : Pour

Plus en détail

Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM, ADRESSE ET POINT DE CONTACT Nom officiel : Ville de Montélimar Adresse postale : Hôtel de Ville, Place

Plus en détail

SERVICE INFINITE. NOTICE D INFORMATION Conforme à l article L.141-4 du Code des Assurances

SERVICE INFINITE. NOTICE D INFORMATION Conforme à l article L.141-4 du Code des Assurances SERVICE INFINITE NOTICE D INFORMATION Conforme à l article L.141-4 du Code des Assurances Les prestations de la convention d'assistance n 516325 / 0008 sont souscrites par la banque émettrice par l'intermédiaire

Plus en détail

M AR C H E D E S E R V I C E S. Règlement de Consultation. Missions d expertise comptable et d assistance à la gestion de la SEM Amiens Aménagement

M AR C H E D E S E R V I C E S. Règlement de Consultation. Missions d expertise comptable et d assistance à la gestion de la SEM Amiens Aménagement M AR C H E D E S E R V I C E S Règlement de Consultation Missions d expertise comptable et d assistance à la gestion de la SEM Amiens Aménagement Pouvoir Adjudicateur Amiens Aménagement Bâtiment Oxygène

Plus en détail

MARCHE PASSE SELON UNE PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du CMP)

MARCHE PASSE SELON UNE PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du CMP) MARCHE PASSE SELON UNE PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du CMP) Organisme qui passe le marché : LYCEE POLYVALENT JOSEPH SAVINA 5 PLACE DE LA REPUBLIQUE BP 82 22220 TREGUIER ACQUISITION D UN SYSTEME D AFFICHAGE

Plus en détail

FICHE GAMME Renfort hospitalisation. 1. Dispositions générales

FICHE GAMME Renfort hospitalisation. 1. Dispositions générales La présente fiche gamme de souscription à distance a été rédigée en conformité avec la réglementation suivante : La loi 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l économie numérique transposant

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 33 DU 20 MARS 2012 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 I-3-12 INSTRUCTION DU 8 MARS 2012 PLAN D EPARGNE EN ACTIONS (PEA). CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT DU PLAN. CONSEQUENCES

Plus en détail

DELIBERATION N 2016-40 DU 16 MARS 2016 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

DELIBERATION N 2016-40 DU 16 MARS 2016 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT DELIBERATION N 2016-40 DU 16 MARS 2016 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

A retourner à l A.P.L. 93

A retourner à l A.P.L. 93 ASSOCIATION AGREEE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES PARIS ILE-DE-FRANCE A.P.L. 93 A retourner à l A.P.L. 93 @: apl93@oga93.fr 5 RUE DE ROME : 01.48.12.67.52 : 01.48.54.32.02 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Site :

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

COMMENTARY. Résumé JONES DAY

COMMENTARY. Résumé JONES DAY Mars 2008 JONES DAY COMMENTARY La Réforme du Régime de la Taxe de 3% Conformément aux articles 990 D à 990 H du code général des impôts ( CGI ), toutes les entités, françaises ou étrangères qui, directement

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE TEL QUE DÛMENT ADOPTÉ LE 25 MARS 2015 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Page 1 sur 17 S.D.C. DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE

Plus en détail

Contrat de travail pour un attaché commercial

Contrat de travail pour un attaché commercial S-146 03 V 2004 Contrat de travail pour un attaché commercial Entre les soussignés : - La Sarl Offset n SIRET Représentée par agissant en qualité de Gérant - et Monsieur Laurent n de sécurité sociale demeurant

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Cour de discipline budgétaire et financière Première section Arrêt du 11 octobre 2013, «Maison de retraite intercommunale de Champcevrais» N 191-701 REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Avril 2012 Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Document de nature explicative 1. Les lignes directrices élaborées par l Autorité de contrôle prudentiel (ACP)

Plus en détail

Questionnaire de connaissance du client

Questionnaire de connaissance du client Questionnaire de connaissance du client Madame, Monsieur, Avant de réaliser l investissement qui vous a été présenté par votre partenaire financier, il est important d évaluer votre niveau de connaissance

Plus en détail

Bulletin de liaison. Actes esthétiques et TVA. Périmètre des prestations de soins soumises ou non à la TVA. Octobre 2012 - N 7/12

Bulletin de liaison. Actes esthétiques et TVA. Périmètre des prestations de soins soumises ou non à la TVA. Octobre 2012 - N 7/12 Bulletin de liaison Octobre 2012 - N 7/12 Module de formation "Actes esthétiques et TVA" Dans nos locaux : 3 rue Kepler 75016 PARIS Actes esthétiques et TVA Les : Mardi 23 Octobre à 10h00 Mardi 23 Octobre

Plus en détail

Contrat de VRP exclusif

Contrat de VRP exclusif Contrat de VRP exclusif Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité de d'une part, et Monsieur Né le, à Nationalité : N o d'immatriculation

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE La société dénommée OCEANIC AGENCE, ayant pour nom commercial OCEANIC IMMOBILIER, société à responsabilité

Plus en détail

- qu il donne son consentement préalable et exprès pour renoncer à son droit de rétractation dans les conditions précisées ci-dessus

- qu il donne son consentement préalable et exprès pour renoncer à son droit de rétractation dans les conditions précisées ci-dessus 05/2010 Avertissement : le présent contrat ne peut être utilisé s il s agit d un contrat à distance, c est-à-dire un contrat conclu en utilisant exclusivement des techniques de communication à distance

Plus en détail

TRAMWAY. DOSSIER UNIQUE Volet Fiscal / Volet Social

TRAMWAY. DOSSIER UNIQUE Volet Fiscal / Volet Social TRAMWAY Ligne Ouest-est DOSSIER UNIQUE Volet Fiscal / Volet Social ENTREPRISES IMPACTEES PAR LES TRAVAUX DU TRAMWAY : OBTENIR DES FACILITES ET DELAIS DE PAIEMENT POUR VOS ECHEANCES FISCALES ET COTISATIONS

Plus en détail

Principes en matière de dépôt et de publications

Principes en matière de dépôt et de publications Principes en matière de dépôt et de publications Remarques préalables : Les notes présentées par le Registre de commerce et des sociétés (RCS) : sont de nature générale et ne visent pas la situation particulière

Plus en détail