SOMMAIRE. 1. Texte applicable Procédures de télé-déclaration... 7

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. 1. Texte applicable... 5. 2. Procédures de télé-déclaration... 7"

Transcription

1

2

3 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TITRE I TEXTE APPLICABLE ET PROCEDURES DE TELE-DECLARATION Texte applicable Procédures de télé-déclaration Si le client est un professionnel Si le client est un particulier... 9 TITRE II ASPECTS PRATIQUES DE L EXERCICE DU MANDAT EN MATIERE DE DECLARATIONS FISCALES Modalités Avant la mission : la partie contractuelle Après la mission Les textes professionnels applicables dans le cadre de l exercice du mandat fiscal Le contrôle ordinal TITRE III INTERACTION DU MANDAT EN MATIERE DE DECLARATIONS FISCALES AVEC D AUTRES MISSIONS Le statut de tiers de confiance Mandataire fiscal TITRE IV EXEMPLES Exemple de mandat en matière de déclarations fiscales Exemple de clause de mandat en matière de déclarations fiscales pour la lettre de mission... 15

4

5 3 INTRODUCTION Le présent guide vise à présenter aux experts-comptables, aux sociétés d expertise comptable et aux associations de gestion et de comptabilité, les dispositions relatives au mandat fiscal qui leur sont applicables. Il décrit les textes applicables et met en avant les changements pratiques introduits par le décret du 30 mars Le décret n du 30 mars 2012 relatif à l exercice de l activité d expertise comptable a simplifié la représentation de clients auprès de l administration en réduisant les formalités du mandat fiscal. En effet, l article 151 du décret précité, en plus de rendre obligatoire la lettre de mission, reconnaît l existence d un mandat conclu entre le professionnel et son client ou adhérent pour effectuer des déclarations fiscales en son nom. La reconnaissance réglementaire de ce document permet aux professionnels de justifier auprès de l administration de leurs prérogatives déléguées par la production de ce seul document. L administration fiscale n est ainsi plus fondée à exiger des mandats différents d un même client pour chaque type de déclaration fiscale, comme cela pouvait être le cas auparavant. En effet, avant la publication du décret du 30 mars 2012, les professionnels de l expertise comptable devaient, pour pouvoir réaliser ces déclarations fiscales pour le compte de leur client professionnel, bénéficier d un mandat de la part de celui-ci. La preuve de ce mandat pouvait leur être demandée par l administration fiscale. L instruction publiée au Bulletin officiel des impôts sous la référence 13-C-1-96 prévoyait l obligation de joindre une procuration à chaque déclaration déposée.

6

7 Texte applicable et procédures de télé-déclaration 5 TITRE I TEXTE APPLICABLE ET PROCÉDURES DE TÉLÉ- DÉCLARATION 1. Texte applicable Article 151 du décret n du 30 mars 2012 relatif à l exercice de l activité d expertise comptable L obligation de passer un contrat entre le professionnel et son client a été introduite par l article 11 du décret n du 27 septembre 2007 (aujourd hui abrogé et recodifié sous l article 151 du décret n du 30 mars 2012). Cet article a été progressivement modifié pour y insérer le visa fiscal et le tiers de confiance. La disposition relative au mandat fiscal a été introduite par le décret du 30 mars 2012, ayant promulgué le code de déontologie en vigueur à ce jour, et a récemment été modifiée par le décret n du 18 août «Les personnes mentionnées à l article passent avec leur client ou adhérent un contrat écrit définissant leur mission et précisant les droits et obligations de chacune des parties. Ce contrat, qui peut prendre la forme d une lettre de mission, fait état, le cas échéant, du mandat confié au professionnel par son client ou adhérent lorsque celui-ci autorise le professionnel à effectuer des déclarations fiscales, et, à cet effet, à conclure avec l administration un contrat d adhésion à une téléprocédure ainsi qu à choisir et à mandater un partenaire, au sens de l article 344 I quater de l annexe III au code général des impôts, en matière de télétransmission de déclarations fiscales. 1 Article 141 : «Les dispositions du présent chapitre [ ] s appliquent aux expertscomptables stagiaires et aux salariés mentionnés respectivement à l article 83 ter et à l article 83 quater de l ordonnance du 19 septembre 1945 susvisée. A l exception de celles qui ne peuvent concerner que des personnes physiques, elles s appliquent également aux sociétés d expertise comptable et aux associations de gestion et de comptabilité.»

8 6 Texte applicable et procédures de télé-déclaration L étendue de ce mandat, qui s exerce dans la limite des prérogatives éventuellement réservées à d autres professions, est précisée dans la lettre de mission. La durée du mandat peut également y être mentionnée. A défaut, et sauf dénonciation du mandat, elle est réputée correspondre à la durée pour laquelle la lettre de mission est signée. Le mandat régulièrement consenti doit pouvoir être présenté par le professionnel à toute personne à qui il est opposé et qui en fait la demande. [ ]». Ce mandat unique est désormais la seule justification demandée par l administration afin d établir la relation entre le professionnel de l expertise comptable et le client pour lequel il établit des déclarations. Pour rappel, l article 344 I quater de l annexe III du CGI dispose : «Pour effectuer des transmissions de déclarations professionnelles par voie électronique vers la direction générale des finances publiques, l'émetteur doit posséder la qualité de "partenaire EDI". Est "partenaire EDI" au sens de l'article 344 I ter toute personne qui conclut avec la direction générale des finances publiques une convention conforme au modèle défini par arrêté du ministre chargé du budget, pris après avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Seules peuvent conclure une telle convention les personnes qui justifient être à jour de leurs obligations fiscales au sens de l'article 43 du code des marchés publics. Cette convention prévoit les modalités de transmission et les mesures et systèmes destinés à assurer la sécurité des transmissions et traitements. Elle précise les conditions dans lesquelles il est recouru au chiffrement des informations transmises». Un modèle de ce mandat unique est disponible en dernière partie du présent guide.

9 Texte applicable et procédures de télé-déclaration 7 2. Procédures de télé-déclaration 2.1. Si le client est un professionnel Pour la TVA : depuis le 1 er octobre 2012, les entreprises soumises à l IS ainsi que les entreprises dont le chiffre d'affaires réalisé au titre de l'exercice précédent est supérieur à HT, doivent télédéclarer ; depuis le 1 er octobre 2013, les redevables autres que ceux soumis à l'is et ne relevant pas de la DGE, dont le chiffre d'affaires réalisé au titre de l'exercice précédent est supérieur à HT, doivent télé-déclarer ; depuis le 1 er octobre 2014, toutes les entreprises doivent télédéclarer. Pour l'is : depuis le 1 er octobre 2012, le télépaiement de l'is est obligatoire, indépendamment du montant du chiffre d'affaires ; depuis le 1 er janvier 2013, la télé-déclaration de la taxe sur les salaires et de la CVAE est obligatoire pour toutes les entreprises soumises à l impôt sur les sociétés, quel que soit le montant de leur chiffre d affaires ; depuis le 1 er janvier 2014, la télé-déclaration est obligatoire pour les déclarations de résultats (BIC-BNC-BA) des entreprises relevant de la DGE ou étant adhérente à un Centre de Gestion Agréé (CGA), ce dernier ayant l obligation de télétransmettre la déclaration de résultats ; depuis l échéance 2014, la télé-déclaration est obligatoire pour les entreprises dont le chiffre d affaires, au titre de l exercice précédent, est supérieur à HT. Cette obligation sera étendue en mai 2015 à toutes les entreprises, quel que soit le montant de leur chiffre d'affaires. Il faut distinguer deux types de documents : le mandat entre le client et le professionnel et les documents entre le client et les destinataires (administration fiscale, OGA, Banque de France, etc.).

10 8 Texte applicable et procédures de télé-déclaration a. Le mandat entre le client et le professionnel, signé par le client et conservé au cabinet Ce mandat, appelé mandat télé-déclaratif général, est unique pour l'ensemble des télé-procédures fiscales et vers tout type de destinataire. Il est recommandé aux professionnels, afin de ne le faire signer qu une seule fois, d établir un seul mandat le plus large possible. Le mandat signé pour l ensemble des téléprocédures fiscales est à déposer une seule fois auprès du SIE (ou de la DGE) dont dépend l entreprise en même temps que le premier formulaire d inscription aux téléprocédures. Il dispense le cabinet d avoir à faire signer le formulaire d inscription par le client, et de revenir vers lui pour chaque nouvelle téléprocédure ou à chaque changement de partenaire EDI. Le client signe l autorisation de télérèglement valable pour l ensemble des téléprocédures. b. Les documents entre le client et le destinataire, signés par le client et envoyé aux destinataires Ces documents portent différents noms et prennent différentes formes selon la déclaration fiscale à laquelle ils sont rattachés. Plus généralement, on pourra dire qu il existe un document par type de téléprocédure. A titre illustratif, en matière de téléprocédures EDI vers DGFiP : Formulaire unique de souscription : permettant d'adhérer à l ensemble des téléprocédures EDI avec paiement EDI-TVA, EDI-Paiements de la CVAE, de l'impôt sur les sociétés ou de la taxe sur les salaires et EDI-TDFC. Il comprend une autorisation de prélèvement qui est alors valable pour toutes les procédures cochées. Il intègre également un mandat par lequel l entreprise autorise son mandataire, le professionnel de l expertise comptable par exemple à : - adhérer aux procédures EDI et désigner le partenaire EDI effectuant pour son compte les transmissions à l administration ; - représenter l entreprise susvisée pour adhérer aux télépaiements des entreprises DGE ; - établir et signer toute demande de remboursement de crédit de TVA concernant l entreprise, transmise par voie dématérialisée.

11 Texte applicable et procédures de télé-déclaration Si le client est un particulier Le client particulier a également la possibilité d effectuer des déclarations fiscales en ligne, pour lesquelles il peut se faire assister d un professionnel. Ce dernier doit être en mesure de pouvoir justifier d un mandat de son client. L article 2 de l ordonnance du 19 septembre 1945, alinéa 6, introduit par la loi du 23 juillet 2010 et modifié par l ordonnance de 30 avril 2014, dispose que : «Les membres de l Ordre, les succursales et les associations de gestion et de comptabilité peuvent assister, dans leurs démarches déclaratives à finalité fiscale, sociale et administrative, les personnes physiques qui leur ont confié les éléments justificatifs et comptables nécessaires auxdites démarches».

12 10 Aspects pratiques de l exercice du mandat en matière de déclarations fiscale TITRE II ASPECTS PRATIQUES DE L EXERCICE DU MANDAT EN MATIÈRE DE DÉCLARATIONS FISCALES Préambule : le mandat en matière de déclarations fiscales est en lien avec la lettre de mission 2 ; mais la seule clause de l existence du mandat dans la lettre de mission ne suffit pas. Il convient en effet dans tous les cas de rédiger un mandat qui prend la forme d une annexe spécifique de la lettre de mission, appelée Annexe Mandat en matière de Déclarations Fiscales (MDF) afin de pouvoir être produit indépendamment de la lettre de mission globale. 1. Modalités 1.1. Avant la mission : la partie contractuelle Les contours du mandat en matière de déclarations fiscales sont décrits précisément dans l Annexe MDF. Une clause de l Annexe MDF est consacrée à l énumération des déclarations fiscales que le professionnel de l expertise comptable s engage à accomplir pour le compte de son client ou adhérent. Durant la mission : la relation avec l administration Durant la mission, le professionnel de l expertise comptable fournit à l administration la preuve du mandat donné par son client si celle-ci la lui demande. Le client doit en être averti et l avoir expressément et préalablement autorisé dans le cadre de la rédaction du mandat. 2 Pour en savoir plus, voir l ouvrage «La lettre de mission, en pratique», disponible en téléchargement sur ou en version papier sur

13 Aspects pratiques de l exercice du mandat en matière de déclarations fiscales Après la mission Le décret prévoit que la durée du mandat peut être mentionnée dans l Annexe mandat déclarations fiscales. A défaut, et sauf dénonciation du mandat, elle est réputée correspondre à la durée pour laquelle la lettre de mission est signée. Pour rappel, la lettre de mission se reconduit à la fin de la mission, à la seule condition que la tacite reconduction ait été prévue initialement. Attention, en cas de lettre de mission établie avec un particulier, les dispositions de la loi Chatel (information écrite du client entre trois et un mois avant le terme de la possibilité de ne pas reconduire le contrat) s appliquent. Dans la lettre de mission, il y a lieu de préciser que si celle-ci devient caduque, le mandat qui y est rattaché l est également. En cas de résiliation de la mission avant son terme, une dénonciation expresse de la mission (dans le respect des dispositions contractuelles prédéfinies) doit être effectuée afin de faire cesser les effets juridiques de la mission et par conséquent du mandat correspondant. 2. Les textes professionnels applicables dans le cadre de l exercice du mandat fiscal Le Code de déontologie des professionnels de l expertise comptable ; La norme relative à la maîtrise de la qualité au sein des structures d exercice ; La norme «anti blanchiment». 3. Le contrôle ordinal L exercice du mandat fiscal entre dans le champ d application de la surveillance de l exercice professionnel par les instances ordinales (contrôle de qualité ou contrôle «article 31» de l ordonnance du 19 septembre 1945).

14 12 Interaction du mandat en matière de déclarations fiscales TITRE III INTERACTION DU MANDAT EN MATIÈRE DE DÉCLARATIONS FISCALES AVEC D AUTRES MISSIONS 1. Le statut de tiers de confiance Ce dispositif autorise les contribuables, assujettis à l obligation de dépôt d une déclaration annuelle de revenus, qui sollicitent le bénéfice de déductions de leur revenu global, de réductions ou de crédits d impôts, à remettre les pièces justificatives des charges correspondantes à un tiers de confiance. Celui-ci est choisi parmi les membres de la profession réglementée de l expertise comptable, autorisé à cet effet par l administration fiscale et ayant signé avec cette dernière une convention individuelle. Remarque Le statut de tiers de confiance, exercé dans le cadre de missions d assistance fiscale auprès des particuliers 3, permet au professionnel de télétransmettre à l administration fiscale les déclarations d impôt sur le revenu de ses clients qui lui ont donné leur accord à communiquer, sur demande de l administration, les pièces justificatives des charges afférentes aux déductions, réductions ou crédits d impôt demandés. A noter Seuls les experts-comptables inscrits au tableau, les sociétés d expertise comptable et les associations de gestion et de comptabilité peuvent prétendre à ce statut. A noter Le statut de tiers de confiance doit être exercé dans le respect de la réglementation et de la déontologie propres aux professionnels de l expertise comptable (code de déontologie, norme professionnelle relative à la maîtrise de la qualité et norme «anti-blanchiment»). 3 Le périmètre du dispositif est limité au domaine fiscal et à la sphère des particuliers (paragraphe 5 de l instruction fiscale du 22 mars 2012).

15 Interaction du mandat en matière de déclarations fiscales Mandataire fiscal Conformément à l'article 95-III de l'annexe III au CGI, et par dérogation au principe selon lequel les assujettis établis dans un autre Etat membre de l Union Européenne doivent s'identifier, déclarer et acquitter la TVA directement auprès de l'administration fiscale, ces derniers ont la possibilité de désigner un mandataire chargé d'effectuer à leur place tout ou partie des formalités déclaratives leur incombant et d'acquitter, le cas échéant, la taxe en leur nom. Le mandataire agit sous la responsabilité exclusive de l'assujetti mandant qui reste seul redevable de la taxe. Ainsi, en cas d'absence d'accomplissement ou d'accomplissement partiel des formalités déclaratives et de paiement dont le mandataire a été chargé, l'assujetti communautaire mandant est responsable des formalités omises, de même qu'il est responsable en cas d'absence de restitution par le mandataire d'un trop-perçu. L'assujetti communautaire qui fait appel à un mandataire fiscal doit adresser l'original du mandat au service des impôts compétent, préalablement à la première démarche administrative. Ce mandat doit être exclusif, rédigé en langue française, signé par une personne habilitée à engager l'entreprise et accepté du mandataire. Il doit faire apparaître, de manière obligatoire, certaines informations (notamment les formalités que le mandataire est habilité à accomplir). Le professionnel de l expertise comptable peut être mandataire fiscal puisque dans ce cas, c est le client qui reste redevable de la taxe, le professionnel n étant qu un intermédiaire. A noter Le professionnel de l expertise comptable peut directement se charger du paiement de la TVA (dette fiscale), sans passer par le fonds de règlement prévu à l article 22, alinéa 4, de l ordonnance de 1945.

16 14 Exemples TITRE IV EXEMPLES A noter L utilisation des exemples fournis ci-après est laissée à la libre appréciation et utilisation des experts-comptables. 1. Exemple de mandat en matière de déclarations fiscales Je soussigné, YYYY, mandate pour procéder aux déclarations fiscales pour mon compte ou pour le compte de, majeur / mineur protégé, XXXX (qualité). Ce mandat est donné conformément au décret n du 30 mars XXXX est habilité à entreprendre toute démarche déclarative pour mon compte ou pour le compte de, majeur / mineur protégé, auprès de l administration fiscale, à choisir, et pour les téléprocédures EDI, à mandater un partenaire, au sens de l article 344 I quater de l annexe III au CGI en matière de télétransmission de déclarations fiscales. J autorise XXX à transmettre ce mandat à l administration à sa demande. Ce mandat s inscrit dans le cadre d une mission définie dans une lettre de mission conclue avec XXXX (qualité). Ce mandat prendra fin en même temps que la lettre de mission ou par dénonciation du mandat par l une des parties. Fait à XXXXX, Le XXXXX YYYYY XXXXX

17 Exemples Exemple de clause de mandat en matière de déclarations fiscales pour la lettre de mission Le professionnel de l expertise comptable s engage à effectuer pour le compte d YYYY les déclarations fiscales suivantes : Déclaration télé-procédurale de : Impôt sur les sociétés Taxe sur les salaires YYYY et le professionnel de l expertise comptable s engagent à conclure un mandat général concernant ces déclarations fiscales. Ce mandat aura vocation à être présenté à l administration fiscale en cas de demande de celle-ci. Fait à XXXXX, Le XXXXX YYYY XXXXX

18 19 rue Cognacq-Jay Paris cedex 07 Tél. +33 (0) Fax +33 (0)

SOMMAIRE. 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4

SOMMAIRE. 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TITRE I - SITUATION JUSQU AU DECRET DU 30 MARS 2012... 4 1. Procédures applicables lorsque les déclarations fiscales ne faisaient pas l objet d une télé-procédure... 4 1.1.

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION (MEMBRE ADHÉRENT BENEFICIAIRE)

BULLETIN D ADHESION (MEMBRE ADHÉRENT BENEFICIAIRE) 11, rue Jean Jaurès - B.P. 277-74007 ANNECY CEDEX Tél 04 50 45 69 94 - Fax 04 50 45 06 70 cga74@cga74.com www.cga74.com BULLETIN D ADHESION (MEMBRE ADHÉRENT BENEFICIAIRE) Bulletin reçu au Centre le.. N....

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048. Décision d agrément du 23 novembre 2009 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Centre de Gestion Agréé Régional de Haute-Normandie Association déclarée régie par la loi du 1 er juillet 1901, N 9048 Décision d agrément du 23 novembre 2009 Immeuble «Le Bretagne»

Plus en détail

A RETOURNER A L A.R.A.P.L Par courrier ou par Fax 04.94.42.19.15

A RETOURNER A L A.R.A.P.L Par courrier ou par Fax 04.94.42.19.15 A RETOURNER A L A.R.A.P.L Par courrier ou par Fax 04.94.42.19.15 Je soussigné, Adhérent n : Adresse professionnelle : Reconnais avoir pris connaissance des informations contenues dans la plaquette de présentation

Plus en détail

À RETOURNER À VOTRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ANAAFA EN 3 EXEMPLAIRES. L adhésion doit intervenir dans les 5 mois qui suivent le début d activité.

À RETOURNER À VOTRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ANAAFA EN 3 EXEMPLAIRES. L adhésion doit intervenir dans les 5 mois qui suivent le début d activité. À RETOURNER À VOTRE DÉLÉGATION RÉGIONALE ANFA EN 3 EXEMPLAIRES À compter du L adhésion doit intervenir dans les 5 mois qui suivent le début d activité. ou raison sociale Adresse Professionnelle CP VILLE

Plus en détail

B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres

B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres B U L L E T I N D ' A D H E S I O N A retourner par courrier à : CENTREXPERT Les Propylées - 2 allée des Atlantes - 28000 Chartres Je soussigné (e) Nom, Prénom Adresse agissant pour le compte de l'entreprise

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 13 K-2-05 N 64 du 8 AVRIL 2005 TRANSFERT DES DONNEES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC). CAMPAGNE 2005 : MISES À JOUR DU BOI 13 K-1-04 NOR : BUD L

Plus en détail

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS Page 1 - PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES DES PROFESSIONNELS 1. La dynamique des téléprocédures des professionnels - Quelques statistiques... - Rappel des procédures existantes

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Tour Bureaux Rosny 2 112, Avenue du Général de Gaulle 93118 ROSNY CEDEX Boîte aux lettres n 89 Tél. :01.48.12.67.52 Email : apl93@oga93.

Tour Bureaux Rosny 2 112, Avenue du Général de Gaulle 93118 ROSNY CEDEX Boîte aux lettres n 89 Tél. :01.48.12.67.52 Email : apl93@oga93. N 1 ASSOCIATION AGREEE PARIS ILE-DE-FRANCE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES --------------------------------------- APL93 ----------------------------------------- Tour Bureaux Rosny 2 112, Avenue du Général

Plus en détail

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS

- PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES TELEPROCEDURES DES PROFESSIONNELS Page 1 - PROFESSIONNELS - LES NOUVEAUX SEUILS D UTILISATION OBLIGATOIRE DES DES PROFESSIONNELS 1. La dynamique des téléprocédures des professionnels - Quelques statistiques... - Rappel des procédures existantes

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : c'est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE DIRECTION GENERALE DES IMPOTS. Article 1 er Objet de la convention

MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE DIRECTION GENERALE DES IMPOTS. Article 1 er Objet de la convention MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE DIRECTION GENERALE DES IMPOTS CONVENTION RELATIVE À UNE OPÉRATION DE TRANSFERT DE DONNÉES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC) Article 1 er Objet de la

Plus en détail

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP réglement intérieur mis à jour lors de l Assemblée Générale Extraordinaire du 26 juin 2015 Association déclarée régie par la

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION NOM ET PRENOM DE L EXPLOITANT(E)

BULLETIN D ADHESION NOM ET PRENOM DE L EXPLOITANT(E) BULLETIN D ADHESION N adhérent (réservé au CGA).. NOM ET PRENOM DE L EXPLOITANT(E). Société (raison sociale et forme) Activités exercées.. Adresse professionnelle.. Adresse personnelle... Tél.. Fax. E-mail...

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Ou «CGU Prestation de Nettoyage à domicile» La société HELPLING France SAS, dont

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique

Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique ENTRE : Le Département de l Isère, 7 Rue Fantin Latour BP 1096 38022 Grenoble cedex 1 Représenté par le Président

Plus en détail

Les téléprocédures fiscales : c est quoi?

Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Les modalités de passation des concessions d aménagement

Les modalités de passation des concessions d aménagement Jeudi 24 mai 2007 Sorbonne - 17, rue de la Sorbonne - 75005 Paris Les modalités de passation des concessions d aménagement 35-37 avenue Joffre - 94160 Saint Mandé -- tél : 01 48 08 49 20 - -- contact@inventaires.fr

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION Marché n 15.004 «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» REGLEMENT DE CONSULTATION Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONSULTATION 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 13 K-5-04 N 70 du 21 AVRIL 2004 TRANSFERT DES DONNEES FISCALES ET COMPTABLES (TDFC). CAMPAGNE 2004 : MISES A JOUR DU BOI 13 K-1-04 NOR : ECO L

Plus en détail

Option EDI-TDFC/PAIEMENT

Option EDI-TDFC/PAIEMENT Option EDI-TDFC/PAIEMENT pour ETAFI Millésime 2016 (v.28.1) Sommaire 1. Télétransmission 2016... 3 Date Limite de dépôt - liasse, déclaration CVAE et Loyers... 3 Ouverture campagne 2016 - Tdfc et Paiement

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT NOTICE EXPLICATIVE DC3 NOTICE Le formulaire DC3 peut être utilisé dans le cadre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. applicable à la fourniture des prestations d aide au traitement & à l Analyse des documents. par les Experts-Comptables

CAHIER DES CHARGES. applicable à la fourniture des prestations d aide au traitement & à l Analyse des documents. par les Experts-Comptables CAHIER DES CHARGES applicable à la fourniture des prestations d aide au traitement & à l Analyse des documents par les Experts-Comptables Correspondants du CGL Page 1 sur 6 PREAMBULE Conformément aux textes

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises Enregistrer sous... DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable toutes entreprises ne relevant pas de gestion de Direction Gran Entreprises Désignation représentant légal ou mandataire habilité à souscrire

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI EDI TOUTES ENTREPRISES (horsdgeetdge) TÉLÉPAIEMENTS DES ENTREPRISES DGEmodeEDI DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Ce formulaire de souscription n est pas utilisable par les entreprises souhaitant recourir

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE TEL QUE DÛMENT ADOPTÉ LE 25 MARS 2015 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Page 1 sur 17 S.D.C. DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 Formule 5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE

STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE STATUTS SANTE BTP ROUEN DIEPPE Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 9 novembre 2012 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE DUREE Article 1 Constitution, dénomination A l initiative des professionnels

Plus en détail

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré "Les Grandes Hières"

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré Les Grandes Hières Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré "Les Grandes Hières" Entre d'une part, le Département des Vosges, 8 rue

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de l exercice, de la déontologie et du développement professionnel continu (RH2) Personne chargée

Plus en détail

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Juillet 2011 Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Document de nature explicative L instauration de l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) par l ordonnance n o 2010-76 1 s est

Plus en détail

CONVOCATIONS ALES GROUPE

CONVOCATIONS ALES GROUPE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS ALES GROUPE Société Anonyme au capital de 29 044 208 Euros. Siège social : 99, rue du Faubourg Saint Honoré Paris (75008) 399 636 323 R.C.S.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers.

REPUBLIQUE FRANCAISE. OBJET : Tutelle financière des chambres de métiers et des chambres régionales de métiers. REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DIRECTION DE L ARTISANAT PARIS, LE 13 JAN. 1989 Sous-Direction de la Réglementation 24, rue de l Université et de l Orientation des Structures

Plus en détail

UNION FLEURS. International Flower Trade Association / Association internationale du commerce des fleurs. Statuts

UNION FLEURS. International Flower Trade Association / Association internationale du commerce des fleurs. Statuts UNION FLEURS International Flower Trade Association / Association internationale du commerce des fleurs Statuts I. Dénomination, siège social, objet Article 1 - Nom Il est constitué par la présente une

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Rabat, le 22 janvier 2001 CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres

Genre de revenus Impôt français Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Formules voir chiffres F R A N C E Index Aperçu des effets de la convention 1 Formule 5003 12 Formule 5000 7 Notice (5000NOT-FR) 13 «5001 9 Feuille complémentaire R F a 17 «5002 11 ««R F b 19 Imputation forfaitaire d impôt (Partie

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY

ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY ETUDES CENTER CAMPUS 9, rue Nicolas Appert 91 300 MASSY KIT FISCAL FINANCEMENT TTC 1 INVESTISSEMENT DANS LES RESIDENCES PARA-HÔTELIERES AVEC SERVICES KIT LMNP (Amortissement ou Censi Bouvard) SO.CO.GEST

Plus en détail

Le cahier des charges doit être rempli par le bénéficiaire et approuvé par l auditeur

Le cahier des charges doit être rempli par le bénéficiaire et approuvé par l auditeur ANNEXE V FORMULAIRE A CAHIER DES CHARGES POUR LE CERTIFICAT RELATIF AUX FICHES FINANCIÈRES TABLE DES MATIERES CAHIER DES CHARGES POUR L ÉTABLISSEMENT D UN RAPPORT INDÉPENDANT SUR LES CONSTATATIONS FACTUELLES

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu est-ce que c est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2016-394 du 31 mars 2016 relative aux sociétés constituées pour l exercice en commun

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices agricoles

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices agricoles Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices agricoles Régime du forfait Ce régime s'applique lorsque la moyenne des recettes (TVA comprise) mesurée sur deux années consécutives ne dépasse pas 76 300

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Cour de discipline budgétaire et financière Première section Arrêt du 11 octobre 2013, «Maison de retraite intercommunale de Champcevrais» N 191-701 REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

Le Conseil d Etat (Section de l intérieur), saisi par le ministre de la culture et de la communication des questions suivantes :

Le Conseil d Etat (Section de l intérieur), saisi par le ministre de la culture et de la communication des questions suivantes : Section de l intérieur Avis n 370.169 18 mai 2004 Domaine public de l Etat Consistance et délimitation Cas de la mise à disposition de la Cinémathèque française de locaux acquis par l Etat - Affectation

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services

Paris, le 26 déc. 2001. Le Directeur des Entreprises commerciales, artisanales et de services D I R E C T I O N D E S E N T R E P R I S E S COMMERCIALES, ARTISANALES ET DE SERVICES Paris, le 26 déc. 2001 SOUS-DIRECTION E AFFAIRES GÉNERALES ET BUDGÉTAIRES BUREAU E3 TUTELLES DES CHAMBRES DES MÉTIERS

Plus en détail

ECHEANCIER FISCAL 2011

ECHEANCIER FISCAL 2011 ECHEANCIER FISCAL 2011 13 janvier Entreprises soumises à la TVA intracommunautaires réalisées en décembre 2010. 17 janvier 1er prélèvement mensuel 17 janvier Retenue à la source - Prélèvement libératoire

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SESSION ORDINAIRE DE

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SESSION ORDINAIRE DE Année 2007. N o 5 bis A.N. (C.R.) ISSN 0242-6765 CPPAP 0503 B 05115 Jeudi 18 janvier 2007 ASSEMBLÉE NATIONALE JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007 Articles, amendements

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Avril 2012 Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Document de nature explicative 1. Les lignes directrices élaborées par l Autorité de contrôle prudentiel (ACP)

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR

MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR MODÈLE DE RÉGLEMENT D ORDRE INTÉRIEUR D UNE ASBL POUVOIR ORGANISATEUR PRÉAMBULE Le présent document est un modèle mis à la disposition des ASBL PO de l enseignement catholique s inspirant des principes

Plus en détail

ACCORDS BILATERAUX DES REGLEMENTS COMMUNAUTAIRES LA FRANCE ET L ITALIE

ACCORDS BILATERAUX DES REGLEMENTS COMMUNAUTAIRES LA FRANCE ET L ITALIE ACCORDS BILATERAUX POUR L APPLICATION DES REGLEMENTS COMMUNAUTAIRES ENTRE LA FRANCE ET L ITALIE 11, rue de la Tour des Dames 75436 Paris cedex 09 Tél. 01 45 26 33 41 Fax 01 49 95 06 50 - www.cleiss.fr

Plus en détail

DECRET N 2011/0975/PM DU 04 AVRIL 2011 FIXANT LES MODALITES DE REEVALUATION DES IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES ET NON AMORTISSABLES DES ENTREPRISES

DECRET N 2011/0975/PM DU 04 AVRIL 2011 FIXANT LES MODALITES DE REEVALUATION DES IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES ET NON AMORTISSABLES DES ENTREPRISES REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON -------- -------- Paix Travail Patrie Peace Work Fatherland -------- -------- DECRET N 2011/0975/PM DU 04 AVRIL 2011 FIXANT LES MODALITES DE REEVALUATION DES

Plus en détail

Décide : Article 1 er

Décide : Article 1 er Décision du 16 février 2016 relative aux modifications des règles de fonctionnement d Euroclear France en sa qualité de dépositaire central de titres concernant la désignation du dépositaire central de

Plus en détail

INSTRUCTION. N 09-020-A3 du 17 septembre 2009 NOR : BCF Z 09 00067 J

INSTRUCTION. N 09-020-A3 du 17 septembre 2009 NOR : BCF Z 09 00067 J INSTRUCTION N 09-020-A3 du 17 septembre 2009 NOR : BCF Z 09 00067 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique du mois de septembre 2009 COMPENSATION FISCALE DE RECOUVREMENT - NOUVELLES

Plus en détail

ETAFI. Millésime 2016 (v.28.1)

ETAFI. Millésime 2016 (v.28.1) ETAFI Millésime 2016 (v.28.1) Sommaire 1. Réforme des valeurs locatives, obligation déclarative... 3 2. La mise à jour fiscale 2016 - Liasse fiscale... 5 Ajout et suppression de déclarations et annexes...

Plus en détail

AVOCAT ET GESTION DE PATRIMOINE

AVOCAT ET GESTION DE PATRIMOINE ASSEMBLEE GENERALE DES 21 ET 22 NOVEMBRE 2008 AVOCAT ET GESTION DE PATRIMOINE Rapport présenté par Jean-Jacques Uettwiller Membre du bureau du Conseil National des Barreaux Le présent rapport est un point

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE SOUSCRIPTION

FORMULAIRE STANDARD DE SOUSCRIPTION TÉLÉTVA POUR TOUTES ENTREPRISES TÉLÉPAIEMENTS DES ENTREPRISES DGE FORMULAIRE STANDARD DE SOUSCRIPTION Désignation du représentant légal ou du mandataire habilité à souscrire le présent formulaire : M.

Plus en détail

CONVENTION-CADRE En vue du financement d une œuvre audiovisuelle belge agréée Article 194ter du Code des impôts sur les revenus

CONVENTION-CADRE En vue du financement d une œuvre audiovisuelle belge agréée Article 194ter du Code des impôts sur les revenus CONVENTION-CADRE En vue du financement d une œuvre audiovisuelle belge agréée Article 194ter du Code des impôts sur les revenus ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L INVESTISSEUR : ET FILM : «.» La société, au capital

Plus en détail

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation Tableau comparatif des régimes des associations loi 1901, des associations et fondations reconnues d utilité publique, des fonds de dotation et des fonds d entreprise Dispositions fiscales Dons manuels

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Mars 2012 Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le

Plus en détail

ELEVE-INGENIEUR EN ANNEE DE CESURE

ELEVE-INGENIEUR EN ANNEE DE CESURE ENSEEIHT (mis à jour 16/05/13) Réf. An.Ces.1314 Demande de cursus particulier pour l année Scolaire 2013-2014 (sous réserve de l accord du jury de validation de Juillet) ELEVE-INGENIEUR EN ANNEE DE CESURE

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DIRECTION GENERALE UNITE RESSOURCES HUMAINES 253, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises

DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises DOSSIER STANDARD DE SOUSCRIPTION EDI Utilisable par toutes les entreprises ne relevant pas de la gestion de la Direction des Grandes Entreprises Désignation du représentant légal ou du mandataire habilité

Plus en détail

Contrat/mandat de représentation directe

Contrat/mandat de représentation directe Contrat/mandat de représentation directe Les passages soulignés sont à remplir. Les passages en italique indiquent la possibilité de choisir la disposition appropriée. Les soussignés, Donneur d ordre /

Plus en détail

DEUXIEME RESOLUTION: Approbation des comptes consolidés

DEUXIEME RESOLUTION: Approbation des comptes consolidés FOCUS HOME INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 5 237 730 Euros Parc de Flandre «Le Beauvaisis» - Bâtiment 28 11, Rue de Cambrai - 75019 Paris RCS Paris B 399

Plus en détail

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER.

Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. Union Professionnelle des Loueurs de Matériel de Chemin de Fer, en abrégé LOMATFER. NOUVEAUX STATUTS Dénomination et siège Article 1 Il est constitué une association professionnelle régie par la loi du

Plus en détail

ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES

ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES ASSOCIATION REGIONALE DES EXPERTS-COMPTABLES AGRICOLES DE PICARDIE-ARDENNES Association déclarée Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS Article 1 : Forme Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Ville de Montélimar AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) NOM, ADRESSE ET POINT DE CONTACT Nom officiel : Ville de Montélimar Adresse postale : Hôtel de Ville, Place

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 12 juillet 2013 relatif à l enregistrement des véhicules soumis à la taxe sur les véhicules de transport

Plus en détail

CONVOCATIONS UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE

CONVOCATIONS UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS UNION FINANCIERE DE FRANCE BANQUE Société anonyme au capital de 15 467 031,07. Siège social : 32, avenue d'iéna - 75116 PARIS. 473 801 330

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

Convention de participation dans le cadre de la mise en place de la protection sociale complémentaire en matière de santé des agents du SITURV

Convention de participation dans le cadre de la mise en place de la protection sociale complémentaire en matière de santé des agents du SITURV SITURV Syndicat mixte issu de la fusion du Syndicat Intercommunal des Transports Urbains de la Région de Valenciennes et du Syndicat Intercommunal pour la Promotion de l Enseignement Supérieur conformément

Plus en détail

Conditions générales de gestion et politique de contrôle des formations financées par AGEFOS PME

Conditions générales de gestion et politique de contrôle des formations financées par AGEFOS PME Conditions générales de gestion et politique de contrôle des formations financées par AGEFOS PME «La formation professionnelle tout au long de la vie constitue une obligation nationale Chaque personne,

Plus en détail

Fiche technique téléprocédures des professionnels

Fiche technique téléprocédures des professionnels Fiche technique téléprocédures des professionnels Les téléprocédures fiscales : qu'est-ce que c'est? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et payer les principaux impôts en utilisant

Plus en détail

Principes en matière de dépôt et de publications

Principes en matière de dépôt et de publications Principes en matière de dépôt et de publications Remarques préalables : Les notes présentées par le Registre de commerce et des sociétés (RCS) : sont de nature générale et ne visent pas la situation particulière

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation Règlement de la consultation Objet : Durée N o de dossier Direction Échéances Location de petits engins de terrassement sans chauffeur (MED) 8 mois Date limite de retrait des DCE : 13 mars 2009 12h Date

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT SERVICES TECHNIQUES MISE A JOUR AVRIL 2007 MARCHES PUBLICS/ACCORDS-CADRES DECLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

CAPTIO PRESTANCE 6x9 mois (4,5ans) Marché des Particuliers

CAPTIO PRESTANCE 6x9 mois (4,5ans) Marché des Particuliers CAPTIO PRESTANCE 6x9 mois (4,5ans) Marché des Particuliers Conditions Générales BORDEREAU DE RÉCÉPISSÉ JE SOUSSIGNÉ(E) NOM(S)... PRÉNOM (S) :... REPRÉSENTÉE PAR,... ADRESSE :... TITULAIRE DU COMPTE N :

Plus en détail

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS

MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE VEGETALE POUR LE SERVICE MUNICIPAL DES ESPACES VERTS Marché n 012/12072010 POUVOIR ADJUDICATEUR : COMMUNE DE SAINT JEAN CAP FERRAT HOTEL DE VILLE 06230 SAINT JEAN CAP FERRAT MARCHE PUBLIC A BON DE COMMANDE POUR FOURNITURE DE FLEURS, D ENGRAIS ET DE TERRE

Plus en détail

RA 2014 Annexe Le décret de 1994

RA 2014 Annexe Le décret de 1994 DateDoc Bibli othèque nationale de France RA 2014 Annexe Le décret de 1994 29/05/2015 16:35:44 Bibliothèque nationale de France délégation à la Stratégie et à la Recherche version du 29 mai 2015 émetteur

Plus en détail

RÈGLEMENT DE l AGIRC

RÈGLEMENT DE l AGIRC REGLEMENT DE L AGIRC Approuvé par la commission paritaire nationale le 22 septembre 2005 Modifié par la commission paritaire nationale le 21 mars 2006 Modifié par la commission paritaire nationale le 10

Plus en détail

CONVOCATIONS BOURSE DIRECT

CONVOCATIONS BOURSE DIRECT CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS BOURSE DIRECT Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 13 988 845,75. Siège social : 253, boulevard Péreire 75017

Plus en détail

FRANCE GESTION. Commerçants et Artisans. CENTRE DE GESTION AGRÉÉ de membres de l Ordre des Experts-Comptables

FRANCE GESTION. Commerçants et Artisans. CENTRE DE GESTION AGRÉÉ de membres de l Ordre des Experts-Comptables FRANCE GESTION Commerçants et Artisans CENTRE DE GESTION AGRÉÉ de membres de l Ordre des Experts-Comptables Centre de gestion agréé par l administration fiscale A été créé à l initiative de membres de

Plus en détail

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France Date de publication : 25 mars 2014 ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014 relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA BANQUE DE FRANCE,

Plus en détail

COMMENTARY. Résumé JONES DAY

COMMENTARY. Résumé JONES DAY Mars 2008 JONES DAY COMMENTARY La Réforme du Régime de la Taxe de 3% Conformément aux articles 990 D à 990 H du code général des impôts ( CGI ), toutes les entités, françaises ou étrangères qui, directement

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-168

LETTRE CIRCULAIRE N 2002-168 PARIS, le 22/07/2002 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2002-168 OBJET : Application de l'accord du 21 juin 1999 conclu entre l'union européenne et

Plus en détail

AUXILIAIRE DE SOINS DE 1 ère CLASSE

AUXILIAIRE DE SOINS DE 1 ère CLASSE AUXILIAIRE DE SOINS DE 1 ère CLASSE Par voie de concours SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 10 Points de Vue - CS 40056-77564 LIEUSAINT CEDEX Téléphone : 01.64.14.17.77 - Fax : 01.64.14.17.14 Courriel : concours@cdg77.fr

Plus en détail