INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES"

Transcription

1 INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être considérés comme un engagement de la société REVER. Toutes utilisations, en ce compris le référencement, de la totalité ou d une partie de ce document, ne sont autorisées qu avec l accord formel et écrit de REVER. REVER S.A. Belgique Tél :

2 La documentation de REVER est structurée sur trois niveaux qui se superposent hiérarchiquement comme le représente le schéma ci-dessous : le premier niveau décrit les technologies de base de REVER et explique le fonctionnement des outils ; le deuxième niveau décrit les méthodes de REVER à suivre pour une utilisation optimale des technologies ; le troisième niveau décrit les solutions de REVER pour répondre aux besoins des clients. Un document de niveau «i» peut faire référence à un ou plusieurs documents de niveaux inférieurs : il est vivement conseillé au lecteur d en prendre connaissance pour avoir une compréhension correcte du document. Afin de rendre les explications plus claires, il est fait un usage régulier de schéma et de couleur. Il est recommandé pour une lecture aisée des documents de les imprimer en couleur. Par cette démarche structurée, REVER poursuit un double objectif : rendre la lecture de la documentation de REVER plus aisée en séparant clairement les différents éléments constitutifs des propositions de REVER ; permettre aux lecteurs de mieux appréhender les aspects innovants des propositions de REVER, en les abordant, soit dans une lecture «top-down» (de la «solution» à la «technologie»), soit dans une lecture «bottom-up» (de la «technologie» à la solution). Le premier type de lecture correspond à une approche de compréhension du «comment» les méthodes et outils de REVER permettent la réalisation de solutions qui semblent à priori complexes, voire impossibles. Le second type de lecture correspond à une démarche de «constructeur de maison» : le premier niveau décrit les matériaux de base, le second niveau explique comment les différents matériaux sont utilisés pour construire des «murs» et, enfin, le troisième niveau définit les architectures de «maisons» possibles. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 2 / 12

3 Quelque soit l approche, l équipe de rédaction souhaite que ces documents apportent les éléments d information attendus. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 3 / 12

4 Table des matières 1 Description générale Ingénierie Dirigée par les Modèles Intérêt de la démarche d Ingénierie Dirigée par les Modèles Méthode projet Description détaillée Création des modèles Reconstruction des modèles Utilisation des modèles sans évolution Utilisation des modèles pour les évolutions Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 4 / 12

5 1 Description générale Les activités de REVER sont fondées sur une approche d Ingénierie Dirigée par les Modèles (IDM) appliquées aux systèmes d information : l Ingénierie des Données Dirigées par les Modèles (IDDM). Rappelons que pour la représentation des systèmes d informations, il existe trois niveaux de modèles : le modèle «conceptuel ou sémantique», qui est une description du système d information de l application, tel que le voit les utilisateurs «métiers». Ce modèle est, par nature, indépendant de toutes technologies et contient, outre la description des données et de leurs structures, les «règles données», c est-à-dire les règles de gestion «métier» qui dépendent directement du système d information telles que les contraintes référentielles, les plages de valeurs, les dépendances entre données, ; le modèle «logique», qui prend en compte les règles générales liées au type de SGBD utilisé. Le modèle logique est donc dépendant d un type de SGBD (fichier plat, base de données hiérarchique, base de données relationnelle, ) ; le modèle physique, qui prend en compte les règles imposées par un produit particulier (VSAM, IMS, ORACLE, ) pour l implémentation du système d information sur une plateforme technique définie. Bien que dans la réalité courante des activités informatiques les modèles ci-dessus soient rarement explicités, ils sont néanmoins présents et leur formalisation permet la représentation d objets «données» réels à savoir : les contenants : les structures (entités) qui contiennent les données ; les règles (relations, contraintes, ) qui régissent le comportement des données ; les contenus : les valeurs des données. 1.1 Ingénierie Dirigée par les Modèles L approche d Ingénierie des Données Dirigée par les Modèles proposée par REVER utilise une définition formelle de ces modèles. C est pour répondre à cette exigence que les méthodes développées par REVER permettent, dans un premier temps, d élaborer les modèles (partie gauche du schéma ci-dessous) : soit par un processus de création ex-nihilo ; soit par un processus de reconstruction à partir des éléments techniques existants. Une fois les modèles élaborés, les modèles sont «exploitables» (partie droite du schéma) pour produire une très large palette de résultats, fonction des besoins des utilisateurs. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 5 / 12

6 En terme méthodologique, l obtention de ces résultats est dépendante de deux scénarii fondamentaux, à savoir : une utilisation des modèles sans qu ils ne doivent évoluer ; une utilisation des modèles lorsqu ils doivent évoluer. L attention est attirée sur le fait que «l évolution» des modèles est une conséquence de la volonté de faire évoluer les objets réels que les modèles représentent. A l image de la girouette qui est le signe visible du changement de la direction du vent, l évolution des modèles est le signe visible des évolutions des éléments constitutifs du système d information. 1.2 Intérêt de la démarche d Ingénierie Dirigée par les Modèles Les méthodologies utilisées par REVER pour répondre aux différents points évoqués cidessus sont brièvement décrites dans la suite de ce document, et plus longuement dans d autres documents décrivant les méthodes de REVER. De manière générale, et d un point de vue technique, une démarche IDM présente les avantages suivants : une maîtrise de la complexité des éléments techniques existant ; une indépendance maximale vis-à-vis des plateformes technologiques ; une production plus rapide des résultats techniques au travers de «l affinement» des modèles dans des processus itératifs de mise au point ; Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 6 / 12

7 une amélioration de la communication au sein de l organisation, la modélisation rencontrant la nécessité d une référence commune non ambiguë pour permettre un dialogue efficace entre les différents intervenants. 1.3 Méthode projet Pour réaliser les projets qui leur sont confiés les experts de REVER s appuient sur des méthodes de gestion de projet rigoureuses, garantissant la bonne fin des travaux. Tout projet débute par une phase préparatoire qui détermine notamment : les objectifs du projet, sa portée et ses limites ; l organisation du projet, les rôles et les responsabilités des intervenants ; le découpage en phases et les livrables qui les accompagnent ; les règles «qualité» à respecter et les critères de validation des résultats ; les délais et plannings ; les budgets. La gestion du projet est confiée à un chef de projet, interlocuteur privilégié du client et garant de la bonne compréhension de ses besoins, de la conformité qualitative et quantitative de la réponse à ses attentes dans le respect des délais et des budgets impartis. Les chefs de projets sont placés sous l autorité directe de la direction de REVER à laquelle ils rendent compte de leurs activités. Pour la réalisation des opérations techniques, les outils et méthodes utilisés par REVER permettent d avoir une connaissance détaillée de tous les éléments techniques existants. Une telle connaissance : diminue drastiquement les risques techniques du projet ; permet l identification rapide de «lots» favorisant la réalisation du projet dans un processus itératif progressif commençant par un lot «pilote». A titre d exemple le schéma ci-dessous décrit le processus suivi pour un projet de «migration» d une base de données : la partie supérieur indique les processus suivi, la partie inférieur les livrables. Ce processus débute par un «proof of concept» suivi de la rétro-ingénierie du système source et de la re-ingénierie de la base source pour produire la base cible : les livrables sont le référentiel, le plan de lotissement, la documentation et les générateurs. Ensuite chacun des lots est exécuté en suivant un processus identique qui produit les mêmes livrables. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 7 / 12

8 2 Description détaillée 2.1 Création des modèles Pour la création des modèles, REVER propose son outil de modélisation DB-MAIN qui permet de définir les trois niveaux de modélisation de données décrits précédemment. Les fonctionnalités implémentées dans DB-MAIN conservent, à chaque étape du processus de construction des modèles, la sémantique du système d information, ce qui garantit que la base de données implémentée est strictement conforme aux exigences et aux règles définies par les modèles. On notera que, pour chacun des niveaux, les modèles intègrent l ensemble des informations nécessaires et, en particulier, les règles qui régissent les données (contraintes d intégrité, référentielles, de valeurs, etc ). L outil DB-MAIN est méthodologiquement neutre, c est-à-dire qu il n impose aucune méthode particulière. Par contre, il possède un moteur méthodologique, doté d un langage spécifique de description de méthodes, offrant ainsi à l utilisateur la possibilité de définir sa méthode personnelle. Des descriptions plus détaillées de DB-MAIN sont données dans le document intitulé «DB-MAIN» ainsi que dans le manuel de référence disponible sur le site Internet de DB- MAIN ( 2.2 Reconstruction des modèles En l absence de modèle, REVER propose de les reconstruire. Cette reconstruction peut se faire suivant trois méthodes : une reconstruction manuelle, à partir de la documentation et de l expertise existante ; une reconstruction en important, dans le référentiel de DB-MAIN, les informations contenues dans un autre référentiel ; une reconstruction automatique au moyen de processus d analyse de l ensemble des éléments techniques existants codes «sources données» (DDL, copybook, triggers, DB-procedure,...) codes «sources» procéduraux (programmes applicatifs, JCL, ) données contenues dans les bases de données ; Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 8 / 12

9 En pratique, il existe trois niveaux de qualité de résultats dans un processus de reconstruction de modèles de données. Ces niveaux qualitatifs sont dépendants de la granularité nécessaire pour répondre aux besoins des utilisateurs. Le tableau ci-dessous indique les différents niveaux qualitatifs de modèle possibles ainsi que les analyses nécessaires pour atteindre le niveau souhaité. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 9 / 12

10 Les modèles «résultats» de la reconstruction sont enregistrés dans DB-MAIN, de la même manière que s ils avaient été créés. Une description plus détaillée du processus de reconstruction automatique est donnée dans le document intitulé «rétro-ingénierie des bases de données». 2.3 Utilisation des modèles sans évolution Dans une démarche d Ingénierie Dirigée par les Modèles, il existe deux types principaux d utilisation des modèles : les utilisations «directes», dont l objectif est de produire des résultats à partir du contenu du référentiel de DB-MAIN (par exemple les DDL, la documentation) ; des utilisations «indirectes», dont l objectif est de produire le code source de programmes qui agiront sur la base de données (par exemple un extracteur de données). L intérêt majeur de cette démarche est qu elle permet de raccourcir considérablement le temps de mise au point des programmes dans la mesure où, en cas d erreur, il convient d ajuster, soit le modèle, soit le générateur, mais en aucun cas de modifier les programmes générés. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 10 / 12

11 Les utilisations directes, ou indirectes, des modèles sont exclusivement basées sur les différents types de générateurs décrits dans le document intitulé «les outils d exploitation du référentiel de DB-MAIN». 2.4 Utilisation des modèles pour les évolutions Dans le cadre de l Ingénierie Dirigée par les Modèles, et du point de vue méthodologique, il existe deux types d évolution : les évolutions endogènes qui permettent de passer d un modèle «source» à un modèle «cible» au moyen d un processus itératif de modifications du modèle «source» ; les évolutions exogènes qui proposent de passer d un modèle «source» à un modèle «cible» construit indépendamment du modèle «source». Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 11 / 12

12 Les méthodes qui sont appliquées dans chacun de ces cas ne sont évidemment pas identiques, la différence essentielle résidant dans l établissement des correspondances (les «mapping») entre les modèles «source» et «cible». Dans le premier cas, le mapping est construit automatiquement par DB-MAIN au fur et à mesure des évolutions du modèle «source», dans le second cas il convient d établir ce mapping. En pratique, les évolutions des objets «données» concernant les «contenants» (et leurs contenus) sont, en général, des évolutions de types endogènes, alors que les évolutions portant uniquement sur les «contenus» sont, le plus souvent, de types exogènes. Des descriptions plus détaillées des processus d évolution et de leurs conséquences sont données dans les documents intitulés «Ingénierie & re-ingénierie des bases de données», «déchargement et rechargement massif des données» et «re-ingénierie des codes procéduraux» pour les évolutions endogènes, et dans le document intitulé «évolutions exogènes» pour les évolutions exogènes. Service Marketing 29/04/2008 REVER-ME00 Page 12 / 12

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information

Plus en détail

LES MAINTENANCES EVOLUTIVES DE BASES DE DONNEES

LES MAINTENANCES EVOLUTIVES DE BASES DE DONNEES LES MAINTENANCES EVOLUTIVES DE BASES DE DONNEES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être

Plus en détail

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN

LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN LES OUTILS D ALIMENTATION DU REFERENTIEL DE DB-MAIN Les contenues de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas

Plus en détail

analyse et pérennise votre patrimoine informationnel

analyse et pérennise votre patrimoine informationnel analyse et pérennise votre patrimoine informationnel Décoder le passé Donner une signification «métier» aux gérées par vos applications, retrouver les liens qui les unissent, connaître en détail leur utilisation

Plus en détail

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES

BASES DE DONNÉES. CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98. J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES BASES DE DONNÉES CNAM Centre associé de Clermont-Ferrand Cycle A Année 1997-98 J. Darmont I. INTRODUCTION II. LES SYSTÈMES HIÉRARCHIQUES III. LES SYSTÈMES RÉSEAU IV. LES SYSTÈMES RELATIONNELS V. LE LANGAGE

Plus en détail

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information S. Servigne Maître de Conférences, LIRIS, INSA-Lyon, F-69621 Villeurbanne Cedex e-mail: sylvie.servigne@insa-lyon.fr 1. Introduction

Plus en détail

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude

INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES. Guide d étude INF 1250 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Guide d étude Sous la direction de Olga Mariño Télé-université Montréal (Québec) 2011 INF 1250 Introduction aux bases de données 2 INTRODUCTION Le Guide d étude

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

CQP ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNÉES (ABD) ----------------------------------------------------------------------------------------------------

CQP ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNÉES (ABD) ---------------------------------------------------------------------------------------------------- ORGANISME REFERENCE STAGE : 26587 20 rue de l Arcade 75 008 PARIS CONTACT Couverture : M. Frédéric DIOLEZ Paris, Lyon, Bordeaux, Rouen, Toulouse, Marseille, Tél. : 09 88 66 17 40 Strasbourg, Nantes, Lille,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) MISE EN PLACE ET MAINTENANCE D UN MOTEUR DE RECHERCHE SUR LES SITES INTERNET GÉRÉS PAR LA DOCUMENTATION

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Lorraine Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS SOLUTIONS DE REPORTING

PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS SOLUTIONS DE REPORTING PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS SOLUTIONS DE REPORTING 8 rue de Prague 75012 Paris contact@predixia.com DES SOLUTIONS SIMPLES ET INNOVANTES POUR LA GESTION ET LE PILOTAGE DE VOTRE ACTIVITÉ CONCEVOIR TRÉSORERIE

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

THOT - Extraction de données et de schémas d un SGBD

THOT - Extraction de données et de schémas d un SGBD THOT - Extraction de données et de schémas d un SGBD Pierre-Jean DOUSSET (France), Benoît ALBAREIL (France) pj@miningdb.com, benoit@miningdb.com Mots clefs : Fouille d information, base de données, système

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Merise. Introduction

Merise. Introduction Merise Introduction MERISE:= Méthode d Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d Entreprise Méthode d Analyse et de Conception : Analyse: Etude du problème Etudier le système existant Comprendre

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne

LECTURE CRITIQUE. Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne LECTURE CRITIQUE Accompagner les enseignants et formateurs dans la conception d une formation en ligne Christian Ernst E-learning. Conception et mise en œuvre d un enseignement en ligne Guide pratique

Plus en détail

Formats 3D Critères d utilisation dans les échanges Frédéric CHAMBOLLE PSA Peugeot Citroën Direction des Systèmes d Information

Formats 3D Critères d utilisation dans les échanges Frédéric CHAMBOLLE PSA Peugeot Citroën Direction des Systèmes d Information Formats 3D Critères d utilisation dans les échanges Frédéric CHAMBOLLE PSA Peugeot Citroën Direction des Systèmes d Information Atelier Ingénierie GALIA 30 novembre 2010 Introduction Les travaux de ce

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Le "tout fichier" Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique

Le tout fichier Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique Introduction à l informatique : Information automatisée Le premier ordinateur Définition disque dure, mémoire, carte mémoire, carte mère etc Architecture d un ordinateur Les constructeurs leader du marché

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Marketing direct Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 2 Programme

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Technologies

Plus en détail

Comment réussir la mise en place d un ERP?

Comment réussir la mise en place d un ERP? 46 Jean-François Lange par Denis Molho consultant, DME Spécial Financium La mise en place d un ERP est souvent motivée par un constat d insuffisance dans la gestion des flux de l entreprise. Mais, si on

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

2008 : Diplômé Master 2 ASR (Architecture Système et Réseaux) Université d Evry (Evry - 91)

2008 : Diplômé Master 2 ASR (Architecture Système et Réseaux) Université d Evry (Evry - 91) Connaissances techniques Serveurs d application Langages et frameworks techniques Systèmes Réseaux et Sécurité IBM Tivoli Identity Manager (4.5, 4.6, 5.0, 5.1), IBM Tivoli Directory Server, IBM Tivoli

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Mise en place d'une solution libre de gestion d'entreprise. Maurice MORETTI Directeur associé

Mise en place d'une solution libre de gestion d'entreprise. Maurice MORETTI Directeur associé Mise en place d'une solution libre de gestion d'entreprise Maurice MORETTI Directeur associé Plan de la présentation Le contexte de l'erp OpenERP : Logiciel Libre Motivations / Critères de choix Méthodologie

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 LIVRE BLANC SUR LES PRATIQUES ITIL Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 Exploiter le potentiel des pratiques ITIL grâce aux ateliers d analyse de solutions organisés

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

Methode Mehari www.ofppt.info

Methode Mehari www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Methode Mehari DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Page 1 de 44 alexandre.rolland@synergieassocies.com Vincent.gorlier@synergieassocies.com Page 2 de 44 SYNERGIE Associés Société de conseil et d'ingénierie La clef de votre succès : «La Synergie entre vos

Plus en détail

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense Master Data Management pour les données de référence dans le domaine de la santé Table des matières CAS D ETUDE : COLLABORATION SOCIALE ET ADMINISTRATION

Plus en détail

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique

BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique 2014 BOOK REFERENCES ERGONOMIQUES Gfi Informatique SECTEUR INDUSTRIE-SERVICE CHORUS 2 : Refonte du référentiel des process Groupe Refondre le réferentiel des process Groupe grâce à la réalisation d un

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

Cours 6. Sécurisation d un SGBD. DBA - M1ASR - Université Evry 1

Cours 6. Sécurisation d un SGBD. DBA - M1ASR - Université Evry 1 Cours 6 Sécurisation d un SGBD DBA - M1ASR - Université Evry 1 Sécurisation? Recette d une application Vérification des fonctionnalités Vérification de l impact sur le SI existant Gestion du changement

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

Concevoir et déployer un data warehouse

Concevoir et déployer un data warehouse Concevoir et déployer un data warehouse Ralph Kimball Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09165-6 2000 2 Le cycle de vie dimensionnel Avant d étudier de plus près les spécificités de la conception, du développement

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

Entrepôt de données 1. Introduction

Entrepôt de données 1. Introduction Entrepôt de données 1 (data warehouse) Introduction 1 Présentation Le concept d entrepôt de données a été formalisé pour la première fois en 1990 par Bill Inmon. Il s agissait de constituer une base de

Plus en détail

Paie - RH. Un ERP à la richesse fonctionnelle exceptionnelle

Paie - RH. Un ERP à la richesse fonctionnelle exceptionnelle Un ERP à la richesse fonctionnelle exceptionnelle Un ERP est un progiciel de planification des ressources nécessaires au bon fonctionnement d une entreprise (Entreprise Ressources Planning). l entreprise,

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

l E R P s a n s l i m i t e

l E R P s a n s l i m i t e l ERP sans limite 2 Le groupe Divalto, solutions de gestion pour toutes les entreprises 30% du chiffre d affaires en R&D Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion adaptées à toutes

Plus en détail

M E G A C O N S U L T I N G

M E G A C O N S U L T I N G MEGA CONSULTING 2 MEGA CONSULTING SERVIR LA PERFORMANCE DES OPÉRATIONS 3 MEGA International s adresse aux décideurs économiques qui pensent que la capacité d innovation et la qualité d exécution des opérations

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Gestionnaire des données du Portail des savoirs (H/F)

FICHE DE POSTE. Gestionnaire des données du Portail des savoirs (H/F) Paris Sciences et Lettres FICHE DE POSTE Intitulé du poste Gestionnaire des données du Portail des savoirs (H/F) Positionnement dans la structure Le gestionnaire des données du Portail des savoirs est

Plus en détail

Prestations de conseil en SRM (Storage Ressource Management)

Prestations de conseil en SRM (Storage Ressource Management) Prestations de conseil en SRM (Storage Ressource Management) Sommaire 1 BUTS DE LA PRESTATION 2 PRESENTATION DE LA PRESTATION 3 3 3 ETAPE 1 : ELEMENTS TECHNIQUES SUR LESQUELS S APPUIE LA PRESTATION DE

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE PLM?

QU EST-CE QUE LE PLM? QU EST-CE QUE LE PLM? Lorraine La réduction du temps de mise sur le marché d'un nouveau produit, la diminution des coûts de conception, l'excellence dans la qualité, imposent à l'entreprise de dégager

Plus en détail

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES

GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES GESTION DE DONNÉES TECHNIQUES Démarche d implémentation d un outil PLM adapté au contexte PME Espace Numérique Entreprise 12 février 2008 Written by : X. DANGER DUQUEINE COMPOSITES - Parc d'activités 442

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE PLM?

QU EST-CE QUE LE PLM? La réduction du temps de mise sur le marché d'un nouveau produit, la diminution des coûts de conception, l'excellence dans la qualité, imposent à l'entreprise de dégager des avantages concurrentiels sur

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Chapitre I : le langage UML et le processus unifié

Chapitre I : le langage UML et le processus unifié I. Introduction Les méthodes d analyse orientées objet sont initialement issues des milieux industriels. La préoccupation dominante de leurs auteurs est le génie logiciel, c est-àdire les principes et

Plus en détail

Service On Line : Gestion des Incidents

Service On Line : Gestion des Incidents Service On Line : Gestion des Incidents Guide de l utilisateur VCSTIMELESS Support Client Octobre 07 Préface Le document SoL Guide de l utilisateur explique comment utiliser l application SoL implémentée

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES

CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES CONCEPTION Support de cours n 3 DE BASES DE DONNEES Auteur: Raymonde RICHARD PRCE UBO PARTIE III. - LA DESCRIPTION LOGIQUE ET PHYSIQUE DES DONNEES... 2 A. Les concepts du modèle relationnel de données...

Plus en détail

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012 Page : 1 / 15 Rue Mabîme 77 4432 ALLEUR Belgique Tél. : +32 (0) 4 247 32 24 Fax : +32 (0) 4 427 18 82 e-mail : info@ansolive.com Site internet : www.ansolive.com Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

Est-il possible de réduire les coûts des logiciels pour mainframe en limitant les risques?

Est-il possible de réduire les coûts des logiciels pour mainframe en limitant les risques? DOSSIER SOLUTION Programme de rationalisation des logiciels pour mainframe (MSRP) Est-il possible de réduire les coûts des logiciels pour mainframe en limitant les risques? agility made possible Le programme

Plus en détail

«Nos valeurs à votre service» Genève. Business Intelligence Data Management Développement Web. Présentation Société

«Nos valeurs à votre service» Genève. Business Intelligence Data Management Développement Web. Présentation Société «Nos valeurs à votre service» Genève Business Intelligence Data Management Développement Web Présentation Société Qui sommes-nous? Notre société Nos activités Notre approche Notre équipe La Business Intelligence

Plus en détail

Reza MADANI Manager et Consultant Indépendant Stratégie, organisation, management et transformation de systèmes d information

Reza MADANI Manager et Consultant Indépendant Stratégie, organisation, management et transformation de systèmes d information Informations personnelles Formation Reza MADANI Manager et Consultant Indépendant Reza Madani Conseil Email : contact@reza-madani.com Site web : www.reza-madani.com Ecole Nationale des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique

Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique 1 COMMUNE DE PLOBSHEIM Cahier des charges pour la mise en place de l infrastructure informatique Rédaction Version 2 : 27 /05/2014 Contact : Mairie de PLOBSHEIM M. Guy HECTOR 67115 PLOBSHEIM dgs.plobsheim@evc.net

Plus en détail

S engager pour gagner la confiance

S engager pour gagner la confiance Services S engager pour gagner la confiance Depuis 1934, les femmes et les hommes de COURBON mobilisent leurs énergies pour la réussite de vos projets. Les équipes COURBON sont présentes tout au long du

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE

CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE ANALYSE LINKEDIN / ODOXA CARTOGRAPHIE DE L EMPLOI SUR LINKEDIN EN FRANCE Principaux enseignements L analyse proposée par Odoxa avec LinkedIn sur l emploi à partir de données chiffrées portant sur l ensemble

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1989 05 54/88 0030 Catégorie : B Dernière modification : 18/04/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Assistance en gestion

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

RFID TRACKING & TRACING

RFID TRACKING & TRACING .A. TECHNOPOT 66, route de Luxembourg GAND DUCHE DE LUXEMBOUG Lux. Fr. : +352 691 468 360 : +33 606 527 028 : contact@airfield-rfid.com site web : ALL CONTACTLE OLUTION FID TACKING & TACING , VOTE ACHITECTE

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité?

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Xi Ingénierie La performance technologique au service de votre e-commerce Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Copyright 2012 Xi Ingénierie Toute reproduction ou diffusion

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service ASA-Advanced Solutions Accelerator Partenaire informatique des Laboratoires de Recherche 100lims Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service Parce que vous cherchez

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES

TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET GESTION DE BASES DE DONNEES REPUBLIQUE TUNISIENNE --*-- MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION TERMES DE RÉFÉRENCE AXE : FORMATION CREATION ET

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSS/10/134 AVIS N 09/23 DU 6 OCTOBRE 2009, MODIFIÉ LE 9 NOVEMBRE 2010, CONCERNANT LA DEMANDE DE L INSTITUT NATIONAL D

Plus en détail

Urbanisation des systèmes d information

Urbanisation des systèmes d information Urbanisation des systèmes d information 29-08-2013 Université Lyon 1, 7 Novembre 2013 Présentation Julien VILLANTI (julien.villanti@worldline.net) Unité Public Santé Transport (département Contacts) Fonctions

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

Bases de données - Modèle relationnel

Bases de données - Modèle relationnel Bases de données - Modèle relationnel Introduction SITE :http://www.univ-orleans.fr/lifo/members/mirian.halfeld/ BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Les bases de données - Bibliographie Ullman and Widom,

Plus en détail

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer

Le Processus RUP. H. Kadima. Tester. Analyst. Performance Engineer. Database Administrator. Release Engineer. Project Leader. Designer / Developer Le Processus RUP Database Administrator Project Leader H. Kadima Performance Engineer Release Engineer Analyst Designer / Developer Tester Table des matières 1. De l artisanat à l industrialisation de

Plus en détail