Dégénérative sténose lombaire: nouvelle approche thérapeutique / chirurgicale chez les personnes âgées.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dégénérative sténose lombaire: nouvelle approche thérapeutique / chirurgicale chez les personnes âgées."

Transcription

1 Dégénérative sténose lombaire: nouvelle approche thérapeutique / chirurgicale chez les personnes âgées. Auteurs: Dr. Horacio Inocencio Tabares Neyra. Dr. Juan Miguel Díaz Quesada. DrC. Osvaldo Pereda Cardoso.

2 N Engl J Med 2008;358: Copyright 2008 Massachusetts Medical Society.

3

4

5

6 hypothèse La dégénérescence discale et sa réflexion sur les résultats radiographiques et des images IRM, est l'approche appropriée pour le choix de la technique dans le traitement chirurgical de la sténose lombaire dégénérative chez les personnes âgées.

7 Dégénérescence et images épinière.

8 Thompson JP, Pearce R, Schechter M, Adams M. Preliminary evaluation of a scheme for grading the gross morphology of the human intervertebral disc. Spine 1990; 15:411 5.

9 Kellgren JH, Jeffrey MR, Ball J. The epidemiology of chronic rheumatism. Atlas of Standard Radiographs. Oxford: Blackwell Scientific. 1963; 14 9.

10 Pfirrmann CW, Metzdorf A, Zanetti M, Hodler J, Boos N. Magnetic resonance classification of lumbar intervertebral disc degeneration. Spine. 2001; 26:

11 Instabilité. Spine May 1;36(10): Mechanical function of vertebral body osteophytes, as revealed by experiments on cadaveric spines. Al-Rawahi M, Luo J, Pollintine P, Dolan P, Adams MA..

12 Kong M, Morishita Y, He W, Miyazaki M, Zhang H, Wu G, Hymanson H, Wang J. Lumbar Segmental Mobility According to the Grade of the Disc, the Facet Joint, the Muscle, and the Ligament Pathology by Using Kinetic Magnetic Resonance Imaging. Spine. 2009; 34(23):

13 Vieillissement. un biologiquement, psychologiquement et socialement sujet différent. "La fonction de base des organes et systèmes est relativement compromise dans le processus de vieillissement, toutefois, la réserve fonctionnelle et notamment la capacité de compenser le stress physiologique est considérablement réduit" Cook D. Geriatric Anesthesia. J Am Geriatr Soc. 2009; 50:

14 recherche interventionnelle longitudinale prospective Les patients âgés de 65 ans 1 janvier 2002 et le 31 Décembre, 2009 évalué deux ans après un tel traitement.

15 Essai de Oswestry. Échelle de douleur visuelle analogique. Escala numérica (EN) Sin dolor l'échantillon Máximo dolor 102 patients, 33 femmes et 69 hommes qui répondaient aux critères de sélection utilisés.

16 Trois techniques chirurgicales différentes: - éléments de libération de neurones simples avec laminectomie postérieure et antérieure recanalisation. - Recalibrage avec ablation partielle ou totale du ligament jaune et conservation de l'arc vertébral. - Postérieur laminectomie et instrumentation recanalisation concerné avec le segment de fusion.

17 Pour décider de la technique à utiliser pour chaque patient, imaginológicos dessus critères de Kellgren et Pfirrmann ont été utilisés. Version simple a prévalu chez 37 patients où l'imagerie résultats avec plus de degré de dégénérescence (Kellgren 4, Pfirrmann V), car c'est une procédure relativement simple et l'instabilité résiduelle prévue est minime.

18 Postérieure laminectomie, la fusion et l'instrumentation recanalisation chez 17 patients avec des changements dégénératifs mineurs reflètent une imagerie (Kellgren 1-2, Pfirrmann II-III) où les chances d'instabilité résiduelle chirurgicale iatrogène et l'âge. Recalibrage chirurgical a été utilisé dans 48 cas de dégénérescence vertébrale affiché par les images de type intermédiaire (Kellgren 3, Pfirrmann IV) et ne créent pas d'instabilité vertébrale résiduelle.

19

20

21

22

23 Signification évolutive de la douleur avant et deux ans après la chirurgie. douleur d'échelle après la chirurgie la douleur de l'échelle avant la chirurgie TOTAL AVANT 6 No % , , , , ,6 Total ,0 % Colonne Total 4,9 31,4 46,1 10,8 5,9 1, ,0 Source: collection de données de feuille de calcul Remarque:% de la série totale Contraste scores appariés de Wilcoxon de la douleur (Z = -8,897, P = 0,000).

24 Changement du niveau de handicap avant et après la chirurgie (Oswestry). NIVEAU HANDICAP PRÉOPÉRATOIRE HANDICAP DE NIVEAU POSTOPÉRATOIRE Je Faible Modéré Severa invalide TOTAL No % No % No % No % No % Modéré 1 1,0-0,0-0,0-0, Severa 28 27,5 8 7,8-0,0-0, ,3 Je invalide 28 27, ,5 6 5,9 1 1, ,8 literie - 0,0-0,0 2 2,0 1 1,0 3 2,9 TOTAL 57 55, ,3 8 7,8 2 2, ,0 Source: collection de données de feuille de calcul Remarque:% de la série totale Contraste de Wilcoxon apparié handicapées (Z = -8,769, P = 0,000).

25 Pour évaluer l'efficacité des interventions chirurgicales et l'hypothèse critère principal combiné de réponse. Bon - indice d'incapacité Oswestry à l'échelle de la douleur visuelle analogique faible ou modérée de 3 ou moins. Ordinaire -. Indice d'incapacité Oswestry à l'échelle de la douleur sévère analogique et / ou visuelle entre 4 et 5.

26 Les résultats de l'objectif principal de réponse par type de chirurgie pratiquée. RÉSULTAT TYPE DE CHIRURGIE Bon No % Ordinaire No % TOTAL Mauvais No % No % libération simple 30 81,1 6 16,2 1 2, ,0 Recalibrage 38 79,2 8 16,7 2 4, ,0 l'instrumentation 15 88,2 2 11,8-0, ,0 TOTAL 83 81, ,7 3 2, ,0 Source: collection de données de feuille de calcul Note:% du nombre total de chaque type de chirurgie Non paramétriques ANOVA Kruskal Wallis H= 0,000; 2 gl p= 1,000 ANALYSE DE LA CORRESPONDANCE: inertie totale = 0,01061 Chi2 =1,0824 gl=4

27 Autor Año No. pacientes Rango edades (años) Seguimiento (meses) % resultados buenos Jakola(23) Jansson(38) Shabat(37) Best(20) Galiano(35) Hee(34) Ragab(33) Jolles(239) Bayram(32) Iguchi(30) Cornefjord(31) Javid(27) Airaksinen(26) * Más de * 20 69* 43 76* 29 87* 23 89* ,9 63,0 76,0 69,1 63,0 68,0 92,0 79,0 90,0 56,7 65,0 69, * 48 62,0 Fox(24) Jönsson(220) Herno(34) Sanderson(34) Wong(34) * * * ,0 61,0 69,0 81,0 63,0

28 Conclusions 1. Les résultats de la relation de travail, y compris les disques changements dégénératifs dégénératives de la sténose lombaire chez les personnes âgées et sa réflexion sur les résultats de l'imagerie pour la prise de décision du moment pour effectuer une technique chirurgicale particulière, dans notre travail, était sage pour technique: Libération simple; Recalibrage; et laminectomie, l'instrumentation et la fusion.

29 2. En attribuant une technique chirurgicale particulière, les trois utilisée dans ce travail, chacun de nos patients fundamentándonos sur les résultats radiographiques et IRM classés par Kellgren et Pfirrmann respectivement, d'obtenir des résultats similaires dans la gamme de garantie de 80% Bon.

30 merci beaucoup

Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas

Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas A. Benzemrane, N.Diaf, K.Hachelaf, Y.Guidoum, A.Mekhaldi Service «COB» EHS de Douéra Objectif de l étude Evaluation de l efficacité

Plus en détail

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE Institut Du Rachis Parisien classification de Thompson spine, 1990 description anatomie macro sur coupes cadavériques I normal nucléus central

Plus en détail

Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014

Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014 Syndrome de la queue de cheval et délai optimal de chirurgie de décompression Arnaud GILLE Symposium octobre 2014 ATCD : Cas clinique Mlle M. 29 ans Hernie discale lombaire ancienne (niveau indéterminé)

Plus en détail

EVALUATION DU DISQUE INTERVERTEBRAL DANS LES FRACTURES DU RACHIS THORACOLOMBAIRE DE TYPE A DE MAGERL

EVALUATION DU DISQUE INTERVERTEBRAL DANS LES FRACTURES DU RACHIS THORACOLOMBAIRE DE TYPE A DE MAGERL EVALUATION DU DISQUE INTERVERTEBRAL DANS LES FRACTURES DU RACHIS THORACOLOMBAIRE DE TYPE A DE MAGERL P. Loriaut, H. Pascal Moussellard, J. Y. Lazennec, Y. Catonné Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique

Plus en détail

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique J. ALLAIN Institut Du Rachis CHU Henri Mondor Créteil - UPEC Série de l Institut Du Rachis

Plus en détail

Thérapeutiques invasives de prise en charge de la hernie discale

Thérapeutiques invasives de prise en charge de la hernie discale Thérapeutiques invasives de prise en charge de la hernie discale Quand opérer? Quels patients? Quel délai? ! Attention aux patients conditionnés! + + Ressources fiables : site du collège, Pubmed (+/- )

Plus en détail

Prothèse discale lombaire totale Prodisc-L. Conception et résultats étude clinique IDE aux États Unis.

Prothèse discale lombaire totale Prodisc-L. Conception et résultats étude clinique IDE aux États Unis. Étude clinique prospective randomisée et multicentrique. Prothèse discale lombaire totale. Conception et résultats étude clinique IDE aux États Unis. Table des matières Introduction Indications, contre-indications

Plus en détail

Le disque lombaire. Concepts actuels.

Le disque lombaire. Concepts actuels. Le disque lombaire. Concepts actuels. Le 05 février 2011 EPU Rachis. SFR Rhône-Alpes Yannick Carrillon Centre Orthopédique Santy LYON L espace intervertébral Le segment mobile de Junghans Disque Massifs

Plus en détail

Journal Canadien d Anesthésie/Canadian Journal of Anesthesia. Mises au point cliniques fondées sur des données probantes en anesthésie

Journal Canadien d Anesthésie/Canadian Journal of Anesthesia. Mises au point cliniques fondées sur des données probantes en anesthésie Journal Canadien d Anesthésie/Canadian Journal of Anesthesia Mises au point cliniques fondées sur des données probantes en anesthésie DIRECTIVES AUX AUTEURS Le Journal canadien d anesthésie est ouvert

Plus en détail

Corrélation entre imagerie et examen physique : pathologie lombaire

Corrélation entre imagerie et examen physique : pathologie lombaire Corrélation entre imagerie et examen physique : pathologie lombaire Écrit par Dr Michèle Wessely, DC, DABCR Extrait de European Chiropractic Union(ECU) 2004, Helsink, Finlande. l'imagerie est un outil

Plus en détail

Examen partiel d imagerie médicale (février 2004)

Examen partiel d imagerie médicale (février 2004) Examen partiel d imagerie médicale (février 2004) I LES QUESTIONS Première question : Répondre par vrai ou faux aux affirmations suivantes. Entourer la bonne réponse ou barrer la mauvaise (0.2 points par

Plus en détail

MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge

MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge Percival Pott 1779-1783 MAL DE POTT Diagnostic et prise en charge Cours Collège 10 Avril 2013 Votre conduite? Mr H S, âgé de 20 ans consulte pour une AEG : anorexie et amaigrissement (6 mois) Température

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

Traite la douleur. Pr. Jacques Sénégas

Traite la douleur. Pr. Jacques Sénégas Traite la douleur ta chirurgie des lésions lombaires dégénératives connaît une métamorphose avec l'émergence du concept de la (non fusion, pour le traitement des lombalgies chroniques qui résistent au

Plus en détail

HOSPITAL UNIVERSITARIO GRAL. CALIXTO GARCÍA

HOSPITAL UNIVERSITARIO GRAL. CALIXTO GARCÍA HOSPITAL UNIVERSITARIO GRAL. CALIXTO GARCÍA Dr. Juan Miguel Díaz Quesada Especialist de 2me Degré Profeseur Auxiliar. Dr. Horacio Tabares Neyra Especialist de 2me Degré Profeseur Auxiliar. LA MALADIE DE

Plus en détail

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna

( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf. M.M. Makhloufi. A. Chamia Service de chirurgie orthopédique, CHU de Batna Apport de la biopsie par voie postérieure transpédiculaire dans le diagnostic de la spondylodiscite tuberculeuse dorsale et lombaire avec enquête bactériologique négative ( à propos de 30 cas) N.Boudjouraf.

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Anatomie descriptive du rachis

Anatomie descriptive du rachis Anatomie descriptive du rachis La colonne vertébrale comprend 26 os formant une structure souple et ondulée. La colonne vertébrale du fœtus et du bébé comprend 33 vertèbres. 9 d entre elles vont fusionner

Plus en détail

AVIS DE LA CNEDiMTS 5 novembre 2013

AVIS DE LA CNEDiMTS 5 novembre 2013 COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 5 novembre 2013 CONCLUSIONS LP ESP II, prothèse totale du disque lombaire Demandeur : FH ORTHOPEDICS

Plus en détail

Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM

Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM Traumatismes du rachis cervical : évaluation par scanner et IRM MDCT and MRI evaluation of cervical spine trauma Michael Utz & Shadab Khan & Daniel O Connor & Stephen Meyers Elsa Meyer 24/04/14 A. Introduction

Plus en détail

Chiropratique en Entreprise. Situation actuelle des entreprises

Chiropratique en Entreprise. Situation actuelle des entreprises Chiropratique en Entreprise Exemple du CCM MASKA, St-Jean-sur-Richelieu Premier mandat en 1994 jusqu en 2002. Passé de 125 à 32 évènements en 3 ans de 70% des coûts de CSST et de 62% des cotisations en

Plus en détail

Destination du DM : concept technique et/ou indications cliniques? Point de vue d un fabricant

Destination du DM : concept technique et/ou indications cliniques? Point de vue d un fabricant Destination du DM : concept technique et/ou indications cliniques? Point de vue d un fabricant Antoine AUDRY Medtronic France SAS j1 Définitions Destination : «L utilisation à laquelle un dispositif médical

Plus en détail

Un cas de DISHphagie

Un cas de DISHphagie Un cas de DISHphagie Homme de 69 ans Dysphagie haute non améliorée malgré une thyroïdectomie pour goitre. Gastroscopie : trajet en chicane de la région de la bouche de Killian, difficultés à l insertion

Plus en détail

Questionnaire auto-administré administré :

Questionnaire auto-administré administré : Epidémiologie des pathologies ostéo-articulaires liées à la pratique du golf Docteur Olivier Rouillon Médecin Fédéral National Les données disponibles Pas de données françaises dans la littérature. Enquête

Plus en détail

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Dr Lecomte Yves Chirurgie orthopédique Clinique de l Espérance CHC-Liège Replacer la hernie discale dans l histoire

Plus en détail

Mémoire pour l obtention du DES de chirurgie générale LA STABILISATION LOMBAIRE SOUPLE. COMPLICATIONS DE L IMPLANT WALLIS. A PROPOS DE 136 CAS.

Mémoire pour l obtention du DES de chirurgie générale LA STABILISATION LOMBAIRE SOUPLE. COMPLICATIONS DE L IMPLANT WALLIS. A PROPOS DE 136 CAS. UNIVERSITE BORDEAUX 2 - VICTOR SEGALEN U.F.R. DES SCIENCES MEDICALES Année 2008 Mémoire pour l obtention du DES de chirurgie générale LA STABILISATION LOMBAIRE SOUPLE. COMPLICATIONS DE L IMPLANT WALLIS.

Plus en détail

Les chirurgies. de certaines. lombalgies

Les chirurgies. de certaines. lombalgies Les chirurgies de certaines lombalgies Dr J. Delécrin Maître de Conférences Orthopédie CHU Nantes Lombalgie commune 80% de la population souffre du mal de dos au cours de sa vie 30 % de la population a

Plus en détail

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette "

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue Xavier Dufour Gilles Barette Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette " Définition" # Société Française de Rhumatologie! # Douleur allant de la charnière dorsolombaire au bassin pouvant irradier jusqu$au

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel. G.

Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel. G. Prise en charge de l incontinence anale de l adulte: comparaison neurostimulation sacrée vs sphincter artificiel G. Meurette Nantes Incontinence anale: les rumeurs Affection fréquente? Deux facteurs de

Plus en détail

LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE

LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE LYSES ISTHMIQUES ET SPONDYLOLISTHESIS PAR LYSE ISTHMIQUE Aspects cliniques et radiologiques P. Guigui, Hôpital Beaujon Paris Introduction Affection fréquente 5% à 7% Homme 2% à 5% Femme Le plus souvent

Plus en détail

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Pascal Bizot Département de chirurgie osseuse Université d Angers CRIOGO CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Infection des PTH et PTG Tableaux

Plus en détail

Sport et lombalgies. Colloque 2015 Dr Boutchichi Ali CHA Libramont

Sport et lombalgies. Colloque 2015 Dr Boutchichi Ali CHA Libramont Sport et lombalgies Colloque 2015 Dr Boutchichi Ali CHA Libramont PLAN Introduction : Epidémiologie Anatomie Biomécanique Etiologie Principales causes : Discopathies dégénératives Spondylolisthésis Fracture

Plus en détail

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE HOPITAL IBN ROCHD ANNABA ALGERIE SERVICE DE RADIOLOGIE ET D IMAGERIE MEDICALE Journées françaises de Radiologie Paris Octobre 2011 Efficacité des infiltrations péri radiculaires

Plus en détail

A.R. 7.10.2011 En vigueur 1.1.2012 M.B. 7.11.2011

A.R. 7.10.2011 En vigueur 1.1.2012 M.B. 7.11.2011 A.R. 7.10.2011 En vigueur 1.1.2012 M.B. 7.11.2011 Modifier Insérer Enlever Article 23 - REGLES D'APPLICATION : PHYSIOTHERAPIE 5. Le remboursement des prestations 558810-558821, 558014-558025 et 558832-558843

Plus en détail

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux IRM DE LA MOELLE OSSEUSE Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux OBJECTIFS Décrire la composition et la distribution normale des différentes moelles osseuses en fonction de l âge Connaître le signal

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l examen et de ses suites. Fiche : D3 Vous allez avoir un drainage des voies biliaires Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen radiologique. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté

Plus en détail

L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri.

L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri. L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique http://www.e-mri.org D HOA, A MICHEAU, G GAHIDE, E LE BARS, C CYTEVAL, M ZANCA, P DUJOLS,

Plus en détail

Prothèse de disque lombaire: indications et résultats 100 patients (4 ans d expérience)

Prothèse de disque lombaire: indications et résultats 100 patients (4 ans d expérience) Prothèse de disque lombaire: indications et résultats 100 patients (4 ans d expérience) Dr Yves LECOMTE Service de Chirurgie orthopédique CHC Liège (Belgique) reproduction interdite - Dr Y. Lecomte (CHC)

Plus en détail

TOUT DOSSIER INCOMPLET NE SERA PAS PRIS EN COMPTE PAR LE SECRETARIAT

TOUT DOSSIER INCOMPLET NE SERA PAS PRIS EN COMPTE PAR LE SECRETARIAT Comité Consultatif de Protection des Personnes dans la Recherche Biomédicale C.C.P.P.R.B. Paris Saint-Louis Madame, Monsieur, Veuillez trouver ci-joint les informations vous permettant de déposer une demande

Plus en détail

Les rachialgies de l enfant. Joël LECHEVALLIER

Les rachialgies de l enfant. Joël LECHEVALLIER Les rachialgies de l enfant Joël LECHEVALLIER Plan Épidémiologie Anamnèse Examen Clinique Examens complémentaires Epidémiologie Anamnèse Prévalence des rachialgies chez les enfants et les adolescents (n=1171)

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI. Institut Du Rachis Parisien

CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI. Institut Du Rachis Parisien CANAL LOMBAIRE ÉTROIT ET RÉTRECI Institut Du Rachis Parisien SÉMANTIQUE canal lombaire étroit état / congénital canal rétréci / sténose canalaire évolution acquise / dégénératif NB : rétrécissement peu

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA

Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA Le Centre Hospitalier de Valenciennes optimise la prise en charge du cancer du sein grâce à la Technique OSNA 1 Sommaire Contexte... p. 3 Une technologie de pointe pour une meilleure prise en charge du

Plus en détail

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte PERTINENCE DES SOINS PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte Février 2014 Cette note de problématique est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

LE TRAITEMENT STATISTIQUE. I. Les types de traitements statistiques en fonction des questions-problèmes (QP)

LE TRAITEMENT STATISTIQUE. I. Les types de traitements statistiques en fonction des questions-problèmes (QP) LE TRAITEMENT STATISTIQUE I. Les types de traitements statistiques en fonction des questions-problèmes (QP) Dans une recherche, on se pose toujours une ou plusieurs questions qu'il s'agira de résoudre.

Plus en détail

L espace: un paradigme unique pour comprendre la vie PRIORITÉS DE RECHERCHE. Jean-Luc Morel Thématicienne : Guillemette Gauquelin-Koch

L espace: un paradigme unique pour comprendre la vie PRIORITÉS DE RECHERCHE. Jean-Luc Morel Thématicienne : Guillemette Gauquelin-Koch L espace: un paradigme unique pour comprendre la vie PRIORITÉS DE RECHERCHE Jean-Luc Morel Thématicienne : Guillemette Gauquelin-Koch Séminaire de Prospective Scientifique La Rochelle 17-20 mars 2014 1

Plus en détail

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE Jurgita Bruzaite,, Monique Boukobza,, Guillaume Lot* Services de Neuroradiologie et de Neurochirurgie

Plus en détail

Spécialiste des implants chirurgicaux innovants pour la colonne vertébrale. Bio Tuesday - 05/07/2011

Spécialiste des implants chirurgicaux innovants pour la colonne vertébrale. Bio Tuesday - 05/07/2011 Spécialiste des implants chirurgicaux innovants pour la colonne vertébrale 1 Notre métier MEDICREA conçoit, fabrique et commercialise des implants chirurgicaux pour la colonne vertébrale Une offre produits

Plus en détail

Les cancers digestifs de la personne âgée. Société Bretonne de Gériatrie Malestroit le 19/03/2010

Les cancers digestifs de la personne âgée. Société Bretonne de Gériatrie Malestroit le 19/03/2010 Les cancers digestifs de la personne âgée Société Bretonne de Gériatrie Malestroit le 19/03/2010 Épidémiologie Le cancer est une maladie de l âge : balducci + de 50% des cancers ap 65 ans Prévisions pour

Plus en détail

"A.R. 22.06.2004 en vigueur : 01/08/2004" «Article 23.» "A.R. 22.06.2004 + A.R. 27.09.2009 E.V. 01.12.2009"

A.R. 22.06.2004 en vigueur : 01/08/2004 «Article 23.» A.R. 22.06.2004 + A.R. 27.09.2009 E.V. 01.12.2009 "A.R. 22.06.2004 en vigueur : 01/08/2004" «Article 23.» «1er. Les prestations de l'article 22, I, ne peuvent pas être cumulées le même jour avec les prestations de l'article 22, II. Par jour, une seule

Plus en détail

Cartographie des risques au bloc opératoire Pourquoi? Comment?

Cartographie des risques au bloc opératoire Pourquoi? Comment? Cartographie des risques au bloc opératoire Pourquoi? Comment? Dr JM Guérin Coordinateur des risques associés aux soins Dr A. Abdelaziz Master management des structures de santé Me S. Patenôtre Cadre du

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis?

Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis? Intérêt pratique du bilan isocinétique du rachis? Dr Jean-Baptiste GRISOLI Service de médecine du sport Hôpital SALVATOR APHM Prise en charge du lombalgique, intérêt du bilan isocinétique? Dr GRISOLI Jean-Baptiste

Plus en détail

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du cancer : enjeux et opportunités Début de cartographie des enjeux cliniques et technologiques gq Jean-François MENUDET, Cluster I-Care Cartographie

Plus en détail

Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre

Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre Demande d inscription au répertoire des FLS d Ostéoporose Canada Marche à suivre 1. 2. 3. Veuillez remplir un seul formulaire par FLS ou hôpital. Assurez-vous de répondre à toutes les questions (à moins

Plus en détail

Traumatismes du rachis. Module «médecine préparation physique et opérationnelle» Année 2014-2015

Traumatismes du rachis. Module «médecine préparation physique et opérationnelle» Année 2014-2015 Traumatismes du rachis Module «médecine préparation physique et opérationnelle» Année 2014-2015 Plan Epidémiologie - physiopathologie Rachis cervical supérieur Rachis cervical inférieur Rachis thoracolombaire

Plus en détail

RACHIALGIES : DOULEURS DU RACHIS : POURQUOI L ACTIVITÉ EST-ELLE THÉRAPEUTIQUE?

RACHIALGIES : DOULEURS DU RACHIS : POURQUOI L ACTIVITÉ EST-ELLE THÉRAPEUTIQUE? RACHIALGIES : DOULEURS DU RACHIS : POURQUOI L ACTIVITÉ EST-ELLE THÉRAPEUTIQUE? Dr S. Genevay, CC Responsable Consultation multidisciplinaire du dos Service de rhumatologie EBM 1 Garder l activité = règle

Plus en détail

RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES. Protocole : RF SEIN RÉSUMÉ

RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES. Protocole : RF SEIN RÉSUMÉ Centre Régional de Lutte Contre le Cancer de Bordeaux et du Sud-Ouest 229, cours de l Argonne 33076 Bordeaux Cedex RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES.

Plus en détail

L instabilité rachidienne

L instabilité rachidienne L instabilité rachidienne Dr Pierre Coloma, neurochirurgien Dr Sébastien Le Pape, chirurgien orthopédiste + (In)stabilité : définitions Stabilité : capacité des vertèbres à rester cohésives lors des mouvements

Plus en détail

Enquête sur les récidives de. Lombo-sciatiques opérées.

Enquête sur les récidives de. Lombo-sciatiques opérées. Enquête sur les récidives de Lombo-sciatiques opérées. ( Kinésithérapie Actualité Avril 1998 ) J. Curraladas Les lombalgies touchent 80% de la population dans notre pays.elles représentent 5% des accidents

Plus en détail

Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement, 2011

Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement, 2011 Vous trouverez ci-dessous des renseignements de base sur l Enquête nationale sur divers équipements d imagerie médicale. Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement,

Plus en détail

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients

Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Oncologie Interventionnelle Information pour les patients Radiologie Interventionnelle: Votre alternative à la chirurgie www.cirse.org Cardiovascular and Interventional Radiological Society of Europe Cardiovascular

Plus en détail

Radiologie Interventionnelle Information pour les patients

Radiologie Interventionnelle Information pour les patients Radiologie Interventionnelle Information pour les patients Radiologie Interventionnelle: Votre alternative à la chirurgie Au cours des 20 dernières années, la radiologie interventionnelle a beaucoup évolué.

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE

FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE FEDERATION INTERNATIONALE DE GYMNASTIQUE Information médicale Medical Information Pratique de la gymnastique spondylolyse Gymnastic practise and spondylolysis Auteur / Author Dr. Michel LEGLISE PRATIQUE

Plus en détail

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus...

Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Quand les anti- douleurs classiques ne suffisent plus... Dr Patrice FORGET Service d Anesthésiologie Unité de douleur chronique Cliniques universitaires Saint-Luc. Université catholique de Louvain, Bruxelles,

Plus en détail

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical Biograph mmr Hôpital La Pitié Salpêtrière www.siemens.fr/medical Deux en un : le Biograph mmr En 2011, Siemens a introduit le premier système IRM et TEP totalement intégré. Il permet de réaliser des examens

Plus en détail

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA

Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA Indications de l IRM préopératoire. Dr. A. Coessens CHU St. Pierre Clinique du Sein ISALA 1 IRM du sein: généralités Sensibilité - spécificité bilan sénologique classique : mammographie, échographie indications

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Imagerie médicale et neuronavigation

Imagerie médicale et neuronavigation Imagerie médicale et neuronavigation Pierre Hellier INRIA Plan Introduction Imagerie médicale, modalités, traitement et analyse Neuronavigation pour la neurochirurgie et la stimulation magnétique transcrânienne

Plus en détail

Dr Aoui Mourad LES FRACTURES T-L APPLICATION DE L EQUILIBRE SAGITTAL

Dr Aoui Mourad LES FRACTURES T-L APPLICATION DE L EQUILIBRE SAGITTAL Dr Aoui Mourad LES FRACTURES T-L APPLICATION DE L EQUILIBRE SAGITTAL SERVICE ORTHOPEDIE DE SFAX Keskes hassib Le rachis traumatique: Sfax Période de 28 ans ( 1987 2015 ) > 1000 fractures TL 570 Chirurgie:

Plus en détail

Dépistage du Cancer du Sein

Dépistage du Cancer du Sein Dépistage du Cancer du Sein Place des Techniques non Irradiantes Dr A. Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, Site Paris Radio Protection des Patients en Imagerie Médicale 13 Décembre 2011 Examen

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

QUELLE CHIRURGIE POUR LES STÉNOSES FORAMINALES LOMBAIRES? ÉVALUATION D'UNE SÉRIE DE 65 CAS AVEC UN RECUL DE 5 ANS

QUELLE CHIRURGIE POUR LES STÉNOSES FORAMINALES LOMBAIRES? ÉVALUATION D'UNE SÉRIE DE 65 CAS AVEC UN RECUL DE 5 ANS QUELLE CHIRURGIE POUR LES STÉNOSES FORAMINALES LOMBAIRES? ÉVALUATION D'UNE SÉRIE DE 65 CAS AVEC UN RECUL DE 5 ANS S. Azzouz ; B. Belbachir ; S. chabane ; H. Nzie ; M. Mokhtari ; H. Chelbi ; A. Ouahmed.

Plus en détail

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8).

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8). .DG1 Organisation des Etablissements de Soins Service Datamanagement VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. NOS RÉF. DM/RCM-MKG/n.48_07 DATE 09/11/2007 A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical ANNEXE(S)

Plus en détail

INJECTION PERIDURALE THERAPEUTIQUE PAR LE HIATUS COCCYGIEN S. AZZOUZ,

INJECTION PERIDURALE THERAPEUTIQUE PAR LE HIATUS COCCYGIEN S. AZZOUZ, INJECTION PERIDURALE THERAPEUTIQUE PAR LE HIATUS COCCYGIEN S. AZZOUZ, Hôpital Militaire Universitaire Spécialisé de Staoueli DEFINITION La Hernie Discale est une saillie que fait un disque intervertébral

Plus en détail

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS

CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS CLINIQUE SAINT- GATIEN TOURS HÔPITAL EUROPÉEN GEORGES POMPIDOU PARIS Défini&on angor stable Douleur angineuse de brève durée, déclenchée par l effort ou ses équivalents, calmée par l arrêt de l effort

Plus en détail

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes :

communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Les fournisseurs de soins ont été randomisés en 2 groupes : Inciter les professionnels de santé de première ligne à augmenter les références Fiche No 25 But de l intervention communautaires d activité physique pour les aînés : essai randomisé Ackermann RT, Deyo

Plus en détail

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES Soirée du 10/05/2010 AFMC Lagny sur Marne Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur Francis ABRAMOVICI LOMBO SCIATALGIES Soirée du 10/05/2010

Plus en détail

L analyse du mouvement se rend à domicile:

L analyse du mouvement se rend à domicile: L analyse du mouvement se rend à domicile: Evaluation de la qualité de la marche en condition de vie réelle chez des patients souffrant de douleurs chroniques Dr Philippe Terrier, CRR / IRR Institut de

Plus en détail

Maladie professionnelle 1.605.03 Syndrome mono ou polyradiculaire Exposition au risque professionnel et indemnisation

Maladie professionnelle 1.605.03 Syndrome mono ou polyradiculaire Exposition au risque professionnel et indemnisation Maladie professionnelle 1.605.0 Syndrome mono ou polyradiculaire Exposition au risque professionnel et indemnisation 1. Introduction L arrêté royal du 27 décembre 2004 1 a supprimé le code 1.605.12 de

Plus en détail

Les collègues : levier de fidélisation des employés de la fonction publique

Les collègues : levier de fidélisation des employés de la fonction publique Les collègues : levier de fidélisation des employés de la fonction publique Pascal Paillé, Dr. Professeur agrégé Université Laval pascal.paille@fsa.ulaval.ca Caroline Housieaux, Étudiante au doctorat,

Plus en détail

Plasma-Rich-Platelet (PRP) dans l appareil locomoteur. Dr Arniaud Denis Service de rhumatologie Hôpital St Joseph Marseille

Plasma-Rich-Platelet (PRP) dans l appareil locomoteur. Dr Arniaud Denis Service de rhumatologie Hôpital St Joseph Marseille Plasma-Rich-Platelet (PRP) dans l appareil locomoteur Dr Arniaud Denis Service de rhumatologie Hôpital St Joseph Marseille TIGER WOODS ET LE PRP Dans des revues sportives Américaines Tiger Woods : J ai

Plus en détail

La prothèse de disque lombaire 10 ans d expérience au CHC

La prothèse de disque lombaire 10 ans d expérience au CHC 31 ème Journée Orthopédique de l Hôpital Universitaire Brugmann Développements en Chirurgie du Rachis - 3 mars 2012 La prothèse de disque lombaire 10 ans d expérience au CHC Dr LECOMTE Yves Service de

Plus en détail

Suite à une audience d'un comité de révision (examen) tenue pour l'ancien combattant, le 21 février 2002, le Tribunal rend la décision suivante :

Suite à une audience d'un comité de révision (examen) tenue pour l'ancien combattant, le 21 février 2002, le Tribunal rend la décision suivante : Accueil>Décisions dignes de mention>décisions d intérêt> 2002-948 2002-948 Représentante : Sylvia E. Kissin, BSJP Décision N o : 100000293948 Type de décision : Comité de révision (examen) Lieu de l'audition

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

Une approche médicale naturelle

Une approche médicale naturelle Publications des chiropraticiens suisses: La chiropratique - une approche médicale naturelle La chiropratique et la hernie discale La chiropratique et la sciatique La chiropratique et le mal de tête La

Plus en détail

Prothèse Totale de Genou en ambulatoire

Prothèse Totale de Genou en ambulatoire Prothèse Totale de Genou en ambulatoire Mon expérience Toulouse Capio, Les Cèdres 23 mai 2014 Dr Jérôme VILLEMINOT Capio Clinique Ste Odile - HAGUENAU + Une nouvelle culture! + 23 mai 2014 Dr Jérôme VILLEMINOT

Plus en détail

Scoliose idiopathique

Scoliose idiopathique Scoliose idiopathique désordre anatomique du rachis dans les 3 plans de l espace non complètement réductible sans cause connue et évoluant durant la croissance Scoliose idiopathique Déformation 3D déviation

Plus en détail

TRAUMATISMES DU RACHIS THORACO- LOMBAIRE. Analyse Radiologique, description des lésions et prise en charge. Pr C.Court CHU Kremlin Bicêtre

TRAUMATISMES DU RACHIS THORACO- LOMBAIRE. Analyse Radiologique, description des lésions et prise en charge. Pr C.Court CHU Kremlin Bicêtre TRAUMATISMES DU RACHIS THORACO- LOMBAIRE Analyse Radiologique, description des lésions et prise en charge Pr C.Court CHU Kremlin Bicêtre Rappels anatomiques Rachis dorsal Charnière cervico-dorsale C7-T1

Plus en détail

Cas clinique. Les difficultés de la reprise ou du maintien dans l emploi des lombalgiques. Antécédents locomoteurs.

Cas clinique. Les difficultés de la reprise ou du maintien dans l emploi des lombalgiques. Antécédents locomoteurs. Cas clinique Les difficultés de la reprise ou du maintien dans l emploi des lombalgiques Monsieur C.., né dans le DOUBS en 1975 Célibataire, sans enfants BEP électrotechnique BAC Professionnel électrotechnique

Plus en détail

L espace virtuel de La Branche Cochrane-Québec

L espace virtuel de La Branche Cochrane-Québec L espace virtuel de La Branche Cochrane-Québec Bonjour cher(ère)s auditeurs et auditrices web! SVP prendre quelques secondes pour tester vos paramètres audio via l assistant situé au haut de la page: Outils

Plus en détail

Artefacts Radio-Fréquence en IRM : une méthode ultra-rapide de résolution numérique de l'équation de Bloch

Artefacts Radio-Fréquence en IRM : une méthode ultra-rapide de résolution numérique de l'équation de Bloch Artefacts Radio-Fréquence en IRM : une méthode ultra-rapide de résolution numérique de l'équation de Bloch Stéphane Balac (& Laurent Chupin) stephane.balac@univ-rennes1.fr Laboratoire Foton, CNRS UMR 6082

Plus en détail

Études. Coût de la chirurgie d une hernie discale

Études. Coût de la chirurgie d une hernie discale Études Coût de la chirurgie d une hernie discale 1 Table des matières 03 Objectif 04 Introduction 05 Données et méthodologie 06 Caractéristiques des hospitalisations 09 Profil de la population hospitalisée

Plus en détail

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima

Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer. Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Place du MG dans la PEC de la maladie d Alzheimer Recommandation de la HAS Décembre 2011 Dr Azizi Fatima Nous vivons dans des sociétés vieillissantes Les démences un réel problème de santé mondial. le

Plus en détail

ME 1.1. Licence Professionnelle Automatisme et Robotique. Session 2016 - Amiens. Fabio MORBIDI

ME 1.1. Licence Professionnelle Automatisme et Robotique. Session 2016 - Amiens. Fabio MORBIDI ME 1.1 Licence Professionnelle Automatisme et Robotique Session 2016 - Amiens Fabio MORBIDI Laboratoire MIS Équipe Perception et Robotique Université de Picardie Jules Verne E-mail: fabio.morbidi@u-picardie.fr

Plus en détail

Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval

Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Signes cliniques du syndrome de la queue de cheval... 1 1.

Plus en détail

Savoir-faire : Proportion, pourcentage de répartition

Savoir-faire : Proportion, pourcentage de répartition Savoir-faire : Proportion, pourcentage de répartition Considérons les (anciennes) offres d abonnement de The Economist: -Abonnement internet à $59 -Abonnement version papier $120 -Abonnement internet +

Plus en détail

N. Zée 1, V. Freire 1, M. Benhamou 2, S. Poiraudeau. J.-L. Drape 1, A. Feydy 2

N. Zée 1, V. Freire 1, M. Benhamou 2, S. Poiraudeau. J.-L. Drape 1, A. Feydy 2 Évaluation de la hauteur discale lombaire : comparaison entre un système de radiographie basse dose à balayage (EOS) et un système de radiographie numérique (RN) N. Zée 1, V. Freire 1, M. Benhamou 2, S.

Plus en détail