Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne. Bilan Social 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne. Bilan Social 2013"

Transcription

1 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Bilan Social 2013 Rapport sur l état des collectivités (REC) en Haute-Garonne Collectivités relevant du CTP intercommunal au 31 décembre 2013 Comité Technique du 23 février 2015 Document de présentation aux membres du Comité Technique Février 2015

2

3 SOMMAIRE I. Rappel du cadre réglementaire et des objectifs 5 II. Le planning de réalisation 5 III. Le taux de retour et les caractéristiques des collectivités répondantes 5 IV. Les principaux résultats 6 1. La typologie des effectifs 6 a. La répartition par statut 6 b. La répartition par filière 8 c. La répartition par catégorie hiérarchique 8 d. La répartition par âge 9 e. La position statutaire des agents La parité et la diversité 11 a. Les agents territoriaux selon le sexe 11 b. Le temps de travail et les Comptes Epargnes Temps (CET) 13 c. Les travailleurs en situation de handicap 14 d. Les reclassements et inaptitudes Les mouvements de personnel 14 a. Les arrivées 14 b. Les départs La santé et la sécurité au travail 16 a. L absentéisme 16 b. La prévention des risques professionnels 17 c. Les accidents de travail et les maladies professionnelles La formation professionnelle 18 a. Les agents formés 18 b. Les types de formation 19 c. Les organismes formateurs La rémunération et le déroulement de carrière 20 a. La masse salariale 20 b. Les heures supplémentaires et complémentaires 20 c. Le régime indemnitaire 20 d. Le déroulement de carrière 20 Lexique 21 Références bibliographiques 23

4

5 I. RAPPEL DU CADRE RÉGLEMENTAIRE ET DES OBJECTIFS L établissement du rapport sur l état des collectivités est régi par les textes suivants : - L article 33 de la loi n du 26 janvier 1984 qui pose le principe de la présentation de ce rapport devant le CT tous les deux ans, - Le décret n du 25 avril 1997 modifié qui fixe les modalités d application de l article visé cidessus et l arrêté du 24 juillet 2013 fixant la liste des indicateurs contenus dans le rapport. Ce bilan qui est communiqué à la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) permet la réalisation d études nationales et régionales. Les observations réalisées sont d autant plus pertinentes que le taux de retour est satisfaisant. Ces études permettent ensuite d identifier certaines tendances et problématiques indispensables aux instances nationales afin de mettre en place de nouvelles politiques publiques. S il répond à des objectifs réglementaires, il s avère être un outil de dialogue social, indispensable à toute structure, mais aussi un outil de gestion du personnel et d aide à la décision. II. LE PLANNING DE RÉALISATION Pour cette neuvième édition du Bilan Social, le Centre de Gestion a eu recours au logiciel Infocentre destiné au recueil et à la consolidation des bilans sociaux, mis à la disposition des collectivités et établissements affiliés, sur le site internet du Centre de Gestion. La campagne de collecte a débuté le 15 mai 2014 avec la mise en ligne de l application. Un échantillon de 47 collectivités a été désigné par la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) pour l enquête dite «rapide». Ainsi, ces dernières, devaient renvoyer leur fichier au Centre de Gestion avant le 30 juin Le taux de retour de cet échantillonnage, malgré plusieurs relances (par mél et téléphonique), s élève à 87,2 %. Les autres collectivités et établissements (non sélectionnés dans l enquête rapide) ont été invités à remplir leur bilan social pour le 22 août Le questionnaire en ligne était pré-rempli à partir des données individuelles disponibles auprès du logiciel CIRIL du Pôle Gestion et Conseil Statutaire du Centre de Gestion, permettant ainsi une saisie agent par agent. Une permanence téléphonique et par mél a été assurée par les services du CDG31 tout au long de la période de collecte. L exploitation des données des collectivités relevant du CT du Centre de Gestion a été réalisée durant les mois de novembre et décembre 2014 et les principaux résultats vous sont exposés dans le présent document. III. LE TAUX DE RETOUR ET LES CARACTÉRISTIQUES DES COLLECTIVITÉS RÉPONDANTES 81,6 % des collectivités qui ont participé à la collecte 2013 avaient également participé en Sur les 709 collectivités relevant du CTP du CDG au 31 décembre 2013, 534 collectivités ont répondu à la campagne 2013, soit un taux de retour de 75,3 %. A titre de comparaison, ce taux de retour est inférieur de 5,2 % à celui observé lors de la collecte de Cette participation moins élevée s explique, en partie, par une surcharge de travail importante observée dans les collectivités cette année : élections municipales et européennes, élections professionnelles mais aussi la préparation et l organisation des nouveaux rythmes scolaires. Aussi, malgré l obligation légale de ce rapport, beaucoup de collectivités n ont pas été en mesure de pouvoir le compléter. Taux de retour des collectivités relevant du CT du CDG31 selon leur type. Comparaison BS 2011 et BS 2013 Type de collectivités Etablissements communaux* Communautés de communes Syndicats et autres établissements publics intercommunaux** Nombre de collectivités relevant du CTP du CDG au 31/12/2013 Nombre de collectivités ayant répondu au BS 2013 Taux de retour observé au BS 2013 Taux de retour observé au BS % 75% ,5% 100% % 79,1% Communes ,2% 80,4% Total ,3% 80,5% * Les établissements communaux regroupent les CCAS, la Caisse des écoles, la Caisse de crédit municipal et les services communaux d aide à domicile. ** Les syndicats et autres établissements publics intercommunaux regroupent les syndicats mixtes, SIVU, SIVOM, syndicats intercommunaux, établissements publics intercommunaux ou départementaux. 1 Le taux de retour du BS 2011 était de 80,5 %. Bilan social 2013 p.5

6 Les taux de retour varient légèrement selon le type de collectivités mais ces différences ne sont pas significatives. Les collectivités répondantes sont donc représentatives de l ensemble des collectivités relevant du CT du CDG31 selon le type de collectivités. En revanche, le nombre moyen d agents (tous statuts confondus) des collectivités répondantes est significativement 2 plus élevé (9 agents) que les collectivités non répondantes (6,5 agents). Ce constat est cohérent puisque la source de données utilisée pour comparer les deux groupes est la base «carrière» du CDG31, qui sur l année 2013, n intégrait pas les agents contractuels. La taille moyenne des collectivités répondantes au Bilan Social 2011 était légèrement plus élevée : 10,5 agents. Le tableau ci-dessous permet de constater que les collectivités de 1 à 4 agents sont celles qui ont le moins répondu à l étude, sans doute par manque de moyens. Le CDG31 devra réfléchir en amont de la prochaine collecte à améliorer la sensibilisation et l accompagnement des collectivités de cette strate. Taux de retour des collectivités relevant du CT du CDG31 au 31/12/2013 selon leur taille BS 2013 Taille de la collectivité Nombre de collectivités Nombre de collectivités ayant répondu au BS 2013 Aucun agent % De 1 à 4 agents ,9% De 5 à 9 agents % De 10 à 19 agents % De 20 à 39 agents ,7% De 40 agents et plus ,3% Total ,3% Taux de retour De même certains indicateurs de données brutes sont peu remplis (ex : montants financiers) par les collectivités et, par conséquent, ne sont pas présentés dans ce document. IV. LES PRINCIPAUX RÉSULTATS Au 31 décembre 2013, tous statuts confondus, agents territoriaux ont été recensés. 1. LA TYPOLOGIE DES EFFECTIFS Au 31 décembre 2013, selon la base «carrière» du CDG, les 709 collectivités relevant du CT intercommunal représentaient titulaires et stagiaires. Les 534 collectivités et établissements qui ont répondu au BS2013 ont déclaré titulaires et stagiaires soit les ¾ des effectifs de l ensemble des collectivités relevant du CT intercommunal. a. La répartition par statut Les fonctionnaires représentent plus de 8 agents sur 10 Plus de 8 agents sur 10 sont des fonctionnaires (titulaires et stagiaires). Les proportions restantes se répartissent de façon quasi égales entre : - Les agents sur emploi non permanent (9,4 % des agents) c est-à-dire les emplois saisonniers ou occasionnels, les agents recrutés par contrats aidés de droit privé, les apprentis - Les agents contractuels occupant un emploi permanent (9 % des agents). Parmi ces agents, 26 % d entre eux étaient en remplacement d un agent titulaire momentanément absent. 2 Pour comparer les moyennes des deux groupes, un test de Student a été réalisé. La valeur de référence du t de Student est 1,96 pour p=5 %. Bilan social 2013 p.6

7 Répartition (en %) des agents territoriaux selon leur statut au 31/12/2013 Contractuels occupant un emploi permanent 9,0% Autres agents (n'occupant pas d'emploi permanent) 9,4% Fonctionnaires (titulaires et stagiaires) 81,6% Ancienneté dans la collectivité Nombre d agents % Moins de 3 ans ,8 De 3 ans à moins de 6 ans 84 18,4 6 ans et plus 45 9,8 Ensemble Plus de 7 agents contractuels sur emploi permanent sur 10 sont dans la collectivité depuis moins de 3 ans Cette population s élève à 457 agents et se compose majoritairement de femmes (76,7 %). Leurs motifs de recrutement sont les suivants : Effectifs et répartition (en %) des agents contractuels occupant un poste permanent rémunéré au 31/12/2013 par référence au cadre d emploi et au type de recrutement Loi de 84, Article 3 Référence Motifs du recrutement Nombre d agents Article 3-1 Remplacement temporaire d un agent public momentanément indisponible ,0 Article 3-2 Vacance temporaire d emploi dans l attente du recrutement d un fonctionnaire 39 8,5 Article 3-3/3 Article 3-3/4 Article 3-3/5 Art38, 38bis, 47,136, Pacte L absence de cadre d emplois de fonctionnaires susceptibles d assurer les fonctions correspondantes Lorsque les besoins des services ou la nature des fonctions le justifient et sous réserve qu aucun fonctionnaire n ait pu être recruté dans les conditions statutaires Emplois de secrétaires de mairie des communes de moins de habitants et secrétaire de regroupements composés de communes dont la population moyenne est inférieure à ce seuil Emplois à temps non complet des communes de moins de habitants et des groupements composés de communes dont la population moyenne est inférieure à ce seuil, lorsque la quotité de temps de travail est inférieure à 17h30. Emplois des communes de moins de habitants et des groupements de communes de moins de habitants dont la création ou la suppression dépend de la décision d une autorité qui s impose à la collectivité ou à l établissement en matière de création, de changement de périmètre ou de suppression d un service public. % ,5 15 3,3 4 0, ,2 10 2,2 Autres non titulaires 75 16,4 Ensemble On observe également 110 CDI relevant de l article 3-3/3, 3-3/4 et 3-3/5. Bilan social 2013 p.7

8 Les agents contractuels sur emploi non permanent 3 : Ce sont majoritairement des femmes Cette population s élève à 475 agents et se compose à 66,9 % de femmes. - 56,6 % de ces agents ont été recrutés du fait d un accroissement temporaire ou saisonnier d activité (article 3 de la loi du 26 janvier 1984) % (soit 190 personnes) ont bénéficié d un contrat unique d insertion, d un emploi d avenir ou d un autre emploi aidé. - 6 apprentis ont été recensés (soit 1,3 % des agents n occupant pas un emploi permanent). b. La répartition par filière Près de 7 agents (tous statuts confondus) sur 10 sont issus des filières technique et administrative Quel que soit le statut des agents, la filière technique est toujours prépondérante. En effet, plus de 5 fonctionnaires sur 10 et, près de 4 agents contractuels sur 10 en sont issus. En revanche, les autres filières sont différemment représentées selon le statut de l agent. Répartition (en %) des agents fonctionnaires selon la filière Répartition (en %) des agents contractuels sur emploi permanent selon la filière Technique 53,8 Technique 38,0 Administrative 25,2 Sociale 19,8 Sociale 10,3 Animation 17,6 Animation 4,9 Administrative 14,9 Médico-sociale 2,4 Culturelle 1,9 Médico-sociale 6,2 Police 1,0 Culturelle 2,4 Sportive 0,5 Sportive 1,1 Chez les fonctionnaires, la filière administrative occupe la seconde position (25,2 % des agents) puis la filière sociale avec 10,3 %. Les cinq autres filières occupent des proportions inférieures à 5 %. Chez les contractuels, la filière sociale arrive en seconde position avec 19,8 %, suivi de la filière animation avec 17,6 %. c. La répartition par catégorie hiérarchique 3 Il s agit des agents rémunérés au 31/12/2013. Plus de 86 % des agents relèvent de la catégorie C 21,3 % des agents contractuels sur emploi permanent relèvent des catégories A et B contre seulement 13,1 % des fonctionnaires. Quel que soit le statut de l agent, la catégorie C est surreprésentée dans les collectivités de petites tailles par rapport aux données observées sur l ensemble des collectivités du département (affiliées ou non). Bilan social 2013 p.8

9 Répartition (en %) des catégories hiérarchiques selon le statut 100% 90% 80% 5,6 7,9 5,8 7,5 8,1 13,4 70% 60% 50% 40% 86,9 78,7 86,1 30% 20% 10% Catégorie A Catégorie B Catégorie C 0% Fonctionnaires Contractuels (emploi permanent) Ensemble d. La répartition par âge Une population vieillissante Depuis la loi n du 9 novembre 2010 qui a relevé progressivement l âge de départ à la retraite à compter du 01juillet 2011, une nouvelle tranche d âge est apparue dans le Bilan Social, celle des 65 ans et plus. Cette première pyramide des âges représente la répartition par sexe de deux populations distinctes : les fonctionnaires/stagiaires et les agents contractuels. 2,6% 5,0% 1,5% 1,4% 0,2% 0 0,1% La comparaison de ces deux pyramides permet de constater que nous sommes face à deux populations différentes en terme de structure. En effet, celle des agents contractuels est fortement asymétrique (76,4 % de femmes) bien plus que celle des fonctionnaires (66,3 % de femmes), et ne ressemble pas à une typologie classique. La base est large puisque près de 23 % de la population à moins de 29 ans. Ce phénomène ne s observe pas du tout chez les fonctionnaires (6,6 % des fonctionnaires). Répartition (en %) par âge selon le statut des agents Hommes 1,3% 3,3% 3,7% Femmes 8,5% 11,4% 65 ans et plus 60 à 64 ans 55 à 59 ans Globalement, les fonctionnaires sont plus âgés (45 ans et 6 mois en moyenne) que les contractuels (41 ans et 9 mois). La tranche d âge la plus représentée chez les femmes fonctionnaires est celle des ans, près d une 1 femme sur 4, alors que chez les agents contractuels, ce sont les classes de ans et ans qui sont les plus nombreuses avec respectivement, 11,4 % et 11,2 % de la population. Chez les hommes fonctionnaires, c est la classe des ans (générations ) qui prédomine avec 6,7 % des effectifs suivi de près par les ans et ans (6,2 % chacune). Chez les hommes contractuels, ce sont les classes des ans et ans qui sont les plus représentées avec chacune 3 % de l effectif. 3,1% 6,2% 7,2% 12,7% 50 à 54 ans 3,5% 6,7% 10,7% 12,7% 45 à 49 ans 2,6% 6,2% 1,8% 3,6% 3,5% 2,8% 2,0% 2,0% 2,8% 5,1% 7,4% 9,4% 5,7% 11,2% 9,4% 11,3% 40 à 44 ans 35 à 39 ans 30 à 34 ans 25 à 29 ans Aide à la lecture : 6,7 % des fonctionnaires sont des hommes de 45 à 49 ans. 7,2 % des agents contractuels sont des femmes de moins de 25 ans. 2,4% 0,9% 0,9% 7,2% Moins de 25 ans Fonctionnaires Contractuels Bilan social 2013 p.9

10 La seconde pyramide présentée ci-dessous indique les proportions observées par sexe, par âge et par statut sur l ensemble des agents (c est-à-dire titulaires, stagiaires et contractuels sur emploi permanent). Ce graphique présenté sous cette forme permet, dans un premier temps, de mesurer le faible poids des agents contractuels dans la population des agents territoriaux. Dans un second temps, elle permet de mesurer le vieillissement des agents territoriaux des collectivités relevant du CT intercommunal du territoire (part des 50 ans et plus). Hommes 0,2% 1,2% 0 0,0% 0,1% Femmes 0,1% 3,3% 0,3% 65 ans et plus 60 à 64 ans Répartition (en %) par âge de l ensemble des agents 0,3% 4,5% 7,6% 1,1% 55 à 59 ans 0,3% 5,5% 0,3% 6,0% 0,3% 5,6% 0,2% 3,3% 0,3% 2,5% 0,6% 11,4% 0,7% 11,5% 1,1% 10,2% 0,9% 6,6% 0,9% 4,6% 50 à 54 ans 45 à 49 ans 40 à 44 ans 35 à 39 ans 30 à 34 ans Aide à la lecture : 11,5 % des agents territoriaux sont des femmes titulaires ou stagiaires de 45 à 49 ans. 0,3 % des agents territoriaux sont des hommes contractuels de 30 à 34 ans. 0,2% 1,8% 2,5% 1,1% 25 à 29 ans 0,8% 0,2% 0,8% 0,7% Moins de 25 ans Fonctionnaires Contractuels 36,9 % des agents territoriaux (tous statuts confondus) ont 50 ans et plus. Cette proportion atteint les 57 % si l on passe aux 45 ans et plus. La pyramide des âges des agents des collectivités relevant du CT du CDG31 et ayant répondu au Bilan Social 2013 est de type «toupie». Si l effectif observé doit rester constant, la situation des catégories des agents par tranche les plus nombreuses, peut se révéler délicate. A plus long terme, le départ très rapide des tranches les plus nombreuses ouvre des possibilités de recrutement, mais peut aussi entraîner une perte massive des savoir-faire et des compétences. Les inconvénients de cette structure s observent en premier lieu au niveau financier, avec un poids important de la masse salariale, mais également au niveau des ressources humaines où plusieurs secteurs doivent être privilégiés, notamment la retraite, la maladie, et la prévention des risques professionnels. Si l on observe la tendance d évolution des moins de 30 ans et des 50 ans et plus sur les trois derniers bilans sociaux, le constat est sans appel. La part des moins de 30 ans passe de 7,7 % à 8,2 % alors que celle des 50 ans et plus augmente de 5,4 % en 5 ans. En 2013, les plus de 50 ans sont près de 5 fois plus nombreux que les moins de 30 ans 4. Part des moins de 30 ans et 50 ans et plus selon le statut Comparaison Titulaires Contractuels Ensemble Part des moins de 30 ans (en %) 6,5 6,7 6,6 18,3 19,9 22,7 7,7 8 8,2 Part des 50 ans et plus (en %) 31,3 34,4 37,6 30,6 29,1 30,6 31,5 33,9 36,9 Aide à la lecture du tableau : En 2011, 6,7 % des titulaires avaient moins de 30 ans. En 2009, 31,5 % des agents (tous statuts confondus) avaient 50 ans et plus. 4 Ce ratio est de 1 à 3 au niveau national au 31 décembre Source : Rapport annuel sur la fonction publique, Politiques et pratiques de RH, Fait et chiffres, DGAFP, Edition Bilan social 2013 p.10

11 e. La position statutaire des agents 92,6 % des agents sont en position d activité Au 31 décembre 2013, 306 agents territoriaux (soit 7,4 % de la population) ont une position statutaire différente qu «en activité». Parmi eux, 224 (soit 73,2 %) sont originaires de la collectivité. La position statutaire la plus souvent observée est la disponibilité (47,3 %), suit le détachement dans une autre structure 5 (20,1 %), et enfin la mise à disposition d autres structures (14,3 %). On observe également que parmi les détachements dans une autre structure, 50 % des agents sont détachés dans la Fonction Publique d Etat (10 agents) Position statutaire des 224 agents originaires de la collectivité, qui ne sont pas en activité, au 31 décembre Nombre d'agents Disponibilité Mise à Détachement disposition dans une autre collectivité Congé parental Détachement dans une autre structure 9 8 Autres positions particulières Détachement Congé spécial au sein de sa collectivité 3 On comptabilise également 82 agents originaires d autres structures ; dans la majorité des cas, il s agit d agents mis à disposition dans la collectivité (80,5 %). Détachement de l'etat 4,9% Détachement d'une autre structure 4,9% Répartition (en %) de la position statutaire observée, chez les agents originaires d autres structures Détachement d'une autre collectivité 9,8% Mise à disposition dans la collectivité 80,5% 2. LA PARITÉ ET LA DIVERSITÉ a. Les agents territoriaux selon le sexe Plus de 6 agents sur 10 sont des femmes Globalement, la population féminine représente 65 % des agents territoriaux. Cette proportion est supérieure à celle observée sur l ensemble des collectivités en Haute-Garonne (60,2 %) 6. 5 Collectivité ou autre Fonction Publique. 6 Source : Données SIASP, INSEE au 31/12/2012. Champ : Emplois principaux, tous statuts, hors bénéficiaires de contrats aidés. Bilan social 2013 p.11

12 Répartition (en %) des agents (tous statuts confondus) par sexe Hommes 35% Cette population féminine est de façon significative, plus présente chez les agents contractuels sur emploi permanent (76,7 %) que chez les fonctionnaires (65,2 %). Femmes 65% On observe également quelques divergences sur la répartition par catégorie hiérarchique mais non significatives. 100% 90% 4,6 6,1 7,6 7,4 80% Répartition (en %) des catégories hiérarchiques selon le sexe 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 87,8 86,5 Cat.A Cat.B Cat.C 0% Hommes Femmes L âge moyen des femmes fonctionnaires (45,8 ans) est légèrement plus élevé que celui des hommes (45 ans) mais la situation s inverse chez les contractuels sur emploi permanent (42,1 ans chez les hommes contre 41,7 pour les femmes). On remarque également que ces différences hommes/ femmes s atténuent dans le temps pour n atteindre plus que 0,5 ans d écart tout statut confondu en 2013 (45,3 ans vs 44,8 ans). Estimation des âges moyens* Fonctionnaires Contractuels Ensemble Hommes 43,5 44,2 45,0 40,8 42,4 42,1 44,8 Femmes 44,9 45,3 45,8 42,1 41,7 41,7 45,3 Ensemble 44,4 44,9 45,5 41,8 41,9 41,8 *La méthode de calcul est présentée dans le lexique Bilan social 2013 p.12

13 Enfin, la répartition par sexe est fortement hétérogène selon les filières. En effet, les filières sociale, médico-sociale, administrative, animation et culturelle comptent une forte majorité de femmes. En revanche, les hommes se retrouvent dans les filières technique, sportive et police. Répartition (en %) des agents (fonctionnaires et contractuels sur emploi permanent) par filière et par sexe Sociale 1,9 98,1 Médico-sociale 5,6 94,4 Administrative 9,4 90,6 Animation 15,5 84,5 Culturelle 18,7 81,3 Technique 54,7 45,3 Sportive 83,3 16,7 Police 74,4 25,6 hommes femmes 0% 20% 40% 60% 80% 100% Filière b. Le temps de travail et les Comptes Epargnes Temps (CET) 65,3 % des fonctionnaires exercent à temps complet. Parmi les différentes modalités d exercice du temps de travail, il convient de distinguer le temps complet (c est-à-dire le temps plein et le temps partiel) et le temps non complet. Cet indicateur varie fortement selon le statut des agents. En effet, dans les collectivités relevant du CT du CDG31, le temps complet reste la principale modalité d exercice du temps de travail des fonctionnaires (65,3 % des agents). Chez les contractuels en revanche, moins de 37,2 % des agents sont à temps complet. De façon générale, la taille de la structure influe sur la part des agents à temps non complet, celle-ci étant plus élevée dans les petites collectivités. Pour les agents contractuels, des confusions ont été observées entre les temps non complets et les temps partiels. Les fonctionnaires à temps partiel se retrouvent principalement dans les filières administrative, technique, sociale ou médico-sociale, et dans une moindre mesure dans les filières animation, culturelle et sportive. A noter : Sur les 163 demandes de temps partiel déclarées sur l année, 93,8 % ont été acceptées. Parmi les fonctionnaires à temps complet, 7,6 % occupent un temps partiel. Et, 86,9 % de ces agents sont des femmes. Bilan social 2013 p.13

14 Les comptes épargnes temps (CET) CET ont été ouverts dans l année On en comptabilise 370 depuis Ces CET représentent jours versés au titre de l année 2013 et en nombre de jours cumulés depuis c. Les travailleurs en situation de handicap En 2013, le nombre de travailleurs handicapés recensés dans les collectivités de 20 agents et plus est de 67, soit un taux d emploi qui atteint 2,64 %. Aussi, pour atteindre le taux légal des 6 % de taux d emploi, près de 100 agents supplémentaires en situation de handicap auraient dû être recrutés. Remarque : Sur l ensemble des collectivités relevant du CT du CDG31 ayant répondu au BS 2013, 79 collectivités étaient concernées par l obligation d emploi de personnes handicapées. Les passations de marché avec des établissements de travail protégé ont compté pour 11,4 équivalents bénéficiaires. Quel que soit le type de handicap 7, 91,6 % des postes occupés par des travailleurs handicapés sont de catégorie C, 4,2 % de catégorie B et A. d. Les reclassements et inaptitudes Sur l ensemble des collectivités relevant du CT du CDG31 : - 12 demandes de reclassement ont été enregistrées à la suite d une inaptitude liée à un accident de travail, à une maladie professionnelle ou à d autres facteurs. 6 ont été décidées sur l année retraites pour invalidité ont été prononcées décisions d inaptitude définitive du fonctionnaire à son emploi, et à tout emploi, ont été prises au cours de l année 2013 suite à l avis du comité médical ou de la commission de réforme (la majorité des agents relèvent de la filière technique). Ont également été recensées : - 33 décisions d accord de temps partiel thérapeutique, - 42 décisions d aménagement d horaires ou d aménagement de postes, - 19 mises en disponibilité d office pour raisons médicales. 3. LES MOUVEMENTS DE PERSONNEL a. Les arrivées Plus d un agent sur deux arrivé au cours de l année 2013, est un agent contractuel ou un agent remplaçant. Le nombre d agents occupant un emploi permanent 8 a évolué de 8,6 % entre le 1er janvier et le 31 décembre Cette augmentation s explique par une arrivée importante au cours de l année, d agents contractuels sur emploi permanent et, encore sous contrat au 31 décembre Les agents remplaçants ne sont pas comptabilisés dans ce tableau Effectif au 01/01/2013 Arrivées Départs Effectif au 31/12/2013 Fonctionnaires Contractuels Total emploi permanent Il peut s agir ici de travailleurs handicapés CDAPH, d accidentés du travail, de victimes de maladies professionnelles, de titulaires d une allocation temporaire d activité, d anciens militaires titulaires d une pension d invalidité ou de fonctionnaires inaptes ou reclassés. 8 Y compris les agents remplaçants. Bilan social 2013 p.14

15 Les fonctionnaires arrivés au cours de l année 2013 ont été dans 68,3 % des cas, embauchés par recrutement direct (c est-à-dire sans concours), 14,9 % sont arrivés par voie de mutation et 4,4 % sont lauréats de concours, ex aequo avec la part des agents arrivés par la sélection professionnelle. Mode de recrutement des fonctionnaires Mode de recrutement Nombre d agents % Recrutement direct ,3 Mutation 37 14,9 Lauréat de concours 11 4,4 Sélection professionnelle (loi du 12 mars 2012) 11 4,4 Intégration directe 7 2,8 Autres arrivées (promotion interne, réintégrations) 6 2,4 Transfert de compétences 2 0,8 Détachement de la FPE 2 0,8 Recrutement réservé sans concours cat. C (loi du 12 mars 2012) 2 0,8 Détachement d autres collectivités 1 0,4 Détachement d autres structures (FPH, fonction militaire, fonction publique de l UE...) 0 0 Total b. Les départs La majorité des départs définitifs 9 s explique par un détachement dans une autre structure (47 %), viennent ensuite la retraite dans 36 % des cas, puis les démissions ou licenciements dans 12 % des cas. Autres départs (décès, prise en charge, révocation ) 5% Démissions, licenciements 12% Répartition (en %) des motifs de départs définitifs Détachement 47% Retraite 36% Chez les agents contractuels, 93,9 % des départs définitifs s expliquent par la fin de contrat /démission/licenciement et la part restante se partage en deux parties égales entre les retraites et les autres départs définitifs. En conclusion, on observe un taux de rotation sur l année qui atteint les 12 %. Le ratio de remplacement qui est le rapport entre les arrivées (sauf les 142 agents remplaçants) et les départs s élève à 2, Taux de départ* 3,6% Taux d arrivée* 8,7% Ratio de remplacement* 2,4 Turn over (taux de rotation)* 12% Les indicateurs de mobilité observés sur l année 2013 *Les méthodes de calcul sont présentées dans le lexique 9 Ne concerne que les fonctionnaires. Bilan social 2013 p.15

16 4. LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL a. L absentéisme Des indicateurs à retenir : Le taux d absentéisme compressible 10, c est-à-dire l indicateur sur lequel des actions en ressources humaines peuvent être mises en place avec des résultats à court ou à moyen terme, s élève à 3,1 %. Le taux d absentéisme pour raison médicale 11 observé en 2013 dans les collectivités relevant du CTP du CDG31 est de 4,8 %. La maladie ordinaire reste le principal type d absence (50,5 % chez les fonctionnaires et 48,6 % chez les contractuels). La longue maladie, la maladie de longue durée et la grave maladie occupe la seconde place chez les fonctionnaires avec plus d une absence sur 4. Répartition (en %) des types d absences chez les fonctionnaires Maladie professionne lle (et assimilé) 3,8% Accidents du travail (trajet) 0,2% Maternité et adoption 8,0% Paternité et adoption 0,2% Autres (jours ouvrés) 2,4% Accidents du travail (service) 8,0% Maladie ordinaire 50,5% Autres (jours ouvrés) 10,6% Longue maladie (et assimilé) 27,0% Maternité et adoption 14,7% Accidents du travail (trajet) 18,5% Maladie ordinaire 48,6% Répartition (en %) des types d absences chez les contractuels sur emploi permanent Accidents du travail (service) 7,1% Longue maladie (et assimilé) 0,5% A noter : 18,5% des contractuels sur emploi permanent ont été absents à la suite d un accident de trajet. 10 Le taux d absentéisme compressible ne concerne que les absences pour maladie ordinaire, accidents de trajet et accidents de travail c està-dire l absentéisme sur lequel on peut espérer pouvoir agir. Les absences pour maladie professionnelle sont exclues car considérées comme non compressibles à court terme. 11 Voir calcul présenté dans le lexique page 21 Bilan social 2013 p.16

17 En 2013, les fonctionnaires ont été, en moyenne, absents 20,5 jours sur l année contre 7,5 jours pour les agents contractuels sur emploi permanent. Cette moyenne atteint 10,6 jours uniquement pour la maladie ordinaire (4,1 jours pour les agents contractuels), 2,5 jours pour les accidents de travail/de trajet et maladies professionnelles (2,1 jours pour les agents contractuels) et 5,7 jours pour les longues maladies, maladies de longue durée et graves maladies. Nombre moyen de jours d absence par agent selon le type en 2013 Fonctionnaires Contractuels sur emploi permanent Ensemble Toutes absences confondues 20,5 7,5 19,7 Absences pour «raison de santé»* 18,7 6,2 17,5 Maladies ordinaires 10,6 4,1 9,9 Accidents du travail - maladies professionnelles 2,5 2,1 2,5 *Absence pour «raison de santé» = maladie ordinaire + longue maladie, maladie de longue durée + grave maladie + accident de travail ou de trajet + maladie professionnelle. A titre de comparaison, le Rapport annuel sur l état de la fonction publique (édition 2014) publie pour les agents titulaires et non-titulaires sur emploi permanent au 31 décembre 2011, un nombre moyen de jours d absence pour maladie ordinaire de 11,9 jours et, pour toute raison de santé, de 21,7 jours (toutes tailles de collectivités confondues). Globalement, les agents territoriaux (titulaires/stagiaires et contractuels sur emploi permanent) ont été, en moyenne, absents 17,5 jours pour raison de santé. Quelques chiffres à retenir sur la part des agents arrêtés au moins une fois : - 44 % des agents fonctionnaires ou contractuels sur emploi permanent ont été absents au moins une fois pour maladie ordinaire sur l année. - 2,3 % des agents fonctionnaires ou contractuels sur emploi permanent ont été absents au moins une fois pour longue maladie, maladie de longue durée, maladie grave. - 11,5 % des agents fonctionnaires ou contractuels sur emploi permanent ont été absents au moins une fois pour accident de travail (service ou trajet) ou maladie professionnelle. A noter : 1,7 % des collectivités représente 22 % des journées total d absences déclarées. Ainsi, globalement, on comptabilise 19,7 jours d absence par agent (fonctionnaires + contractuels), mais si l on enlève 9 collectivités avec un très fort absentéisme, ce rapport tombe à 17,4 jours d absence par agent. b. La prévention des risques professionnels En 2013, les agents affectés à la prévention et recensés dans le Bilan Social sont : assistants chargés de la mise en œuvre des actions de prévention dans la collectivité (nommés dans la collectivité), - 9 ACFI, - 19 médecins de prévention, - 9 autres personnels. c. Les accidents de travail et les maladies professionnelles Un taux d occurrence 12 de 5 accidents pour 100 agents accidents du travail imputables au service ont été recensés en accidents imputables au trajet. - 77,6 % des accidents de service concernent la filière technique, 8,3 % la filière sociale et 3,5 % la filière administrative. 12 Il s agit du nombre d accidents pour 100 agents. 13 Le taux national en 2011 était de 6,8 accidents pour 100 agents en emploi permanent. Source : Bilans sociaux 2011 : 8 ème synthèse nationale des rapports au comité technique paritaire sur l état des collectivités territoriales au 31 décembre 2011, CNFPT, DGCL. Bilan social 2013 p.17

18 Par ailleurs, 21 maladies professionnelles sont survenues dans l année : - 57,1 % d entre elles touchent les hommes : presque exclusivement des agents de la filière technique (agents de maitrise et adjoints techniques) mais aussi de la filière culturelle (assistants d enseignement artistique). - 42,9 % touchent les femmes : plusieurs filières sont concernées. La filière sociale en premier lieu (ATSEM, agents sociaux) mais aussi la filière technique (adjoints techniques) et médico-sociale (auxiliaires de puériculture). 5. LA FORMATION PROFESSIONNELLE a. Les agents formés Le nombre total de jours de formation réalisé sur l année par les agents occupant un emploi permanent est de (dont 371 journées au titre du Droit Individuel à la Formation). Le nombre moyen de jours de formation par agent occupant un emploi permanent 14 est de 1,3 jour. Ce dernier varie selon la catégorie professionnelle de l agent. En effet, les agents de catégorie A ont en moyenne réalisé 1,6 jour, les agents de catégorie B 2,1 jours et les agents de catégorie C 1,3 jour. Nombre moyen de jours de formation en 2013, par agent occupant un emploi permanent, selon la catégorie 1,6 2,1 1,3 Catégorie A Catégorie B Catégorie C Globalement, 40 % des agents occupant un emploi permanent sont partis au moins un jour en formation en Cette proportion varie selon la catégorie professionnelle : - 49,6 % des agents de catégorie A - 72,3 % des agents de catégorie B - 36,3 % des agents de catégorie C A noter : 13 dossiers de Validation des Acquis de l Expérience professionnelle 15 (VAE) ont été déposés en 2013 et 9 ont débouché sur une validation dans l année. 14 Les nombres de jours moyens de formation présentés ici sont à prendre avec précaution car toutes les collectivités n ont pas répondu aux questions posées. 15 La validation des acquis et de l expérience professionnelle (VAE) permet aux agents pouvant justifier d une expérience professionnelle de la transformer en un diplôme. Un dossier doit être, pour cela, présenté à une commission placée auprès de la structure délivrant le diplôme sollicité par l agent (école, université...). Bilan social 2013 p.18

19 b. Les types de formation Les formations d intégration et de professionnalisation représentent 43 % des journées de formation en 2013, suivies des formations de perfectionnement (35%), les préparations aux concours et examens professionnels (18 %) et enfin, la formation personnelle (4 %). Répartition (en %) des journées selon le type de formation Formation personnelle 4% Préparation aux concours et examens professionnels 18% Formation de perfectionnement 35% Formation d'intégration et de professionnalisation 43% c. Les organismes formateurs Près de 7 journées de formation sur 10 sont assurées par le CNFPT au titre de la cotisation obligatoire et 3 % au-delà de la cotisation obligatoire. 22 % des journées de formation font appel à d autres organismes et 6 % sont assurées par les collectivités. Répartition (en %) du nombre de journées selon l organisme formateur Autres organismes (prestataires extérieurs) 22% Collectivités (formateur interne ou non) 6% CNFPT (au titre de la cotisation obligatoire) 69% CNFPT (au-delà de la cotisation obligatoire) 3% A noter : La moitié des formations de perfectionnement est organisée soit par la collectivité (9 %) soit par d autres organismes (41 %). Bilan social 2013 p.19

20 6. LA RÉMUNÉRATION ET LE DÉROULEMENT DE CARRIÈRE a. La masse salariale Sur les 335 collectivités ayant communiqué les informations, la part des dépenses de personnel sur les dépenses de fonctionnement représente 40,9 %. b. Les heures supplémentaires et complémentaires heures supplémentaires et complémentaires ont été réalisées et rémunérées. Plus de 93 % de ces heures concernent des agents de catégorie C et plus de 41 % concernent uniquement le cadre d emploi des adjoints techniques. Les filières les plus concernées sont la filière technique (46,3 %), la filière sociale (32,2%) et la filière administrative (10,4 %). c. Le régime indemnitaire La part du régime indemnitaire dans la rémunération annuelle brute des fonctionnaires est de 11,3 %. Le régime indemnitaire comprend les primes et indemnités qui relèvent des articles 111 et 88 de la loi du 26 janvier ,6 % des primes et indemnités versées en 2013 relevaient de l article 88 et 39,4 % de l article 111. d. Le déroulement de carrière En 2013, La titularisation agents stagiaires ont été titularisés à l issue de leur stage, - 8 agents ont vu leur stage se prolonger, - 6 agents n ont pas été titularisés. 8,6 % des stagiaires n ont donc pas été titularisés agents contractuels ont été nommés stagiaires dans le cadre de la loi du 12 mars 2012, - 10 agents contractuels ont été titularisés (sans stage) sur un emploi permanent de fonctionnaire (PACTE : Parcours d Accès aux Carrières Territoriales et de l Etat). En 2013, Les avancements et promotions agents ont bénéficié d un avancement de grade, agents ont bénéficié d un avancement d échelon, - 14 agents ont bénéficié d une promotion interne. Bilan social 2013 p.20

21 LEXIQUE Les indicateurs de mobilité Taux de départ : Nombre de départs dans l année Nombre moyen d agents Taux d arrivée : Nombre d arrivées dans l année Nombre moyen d agents Ratio de remplacement : Nombre d arrivées Nombre de départs Turn over : (ou taux de rotation) Nombre d arrivées + Nombre de départs Nombre d agents présents au 31/12/2013 A noter : Les agents remplaçants ne sont pas comptabilisés dans les calculs ci-dessus. Les indicateurs d absentéisme Le taux d absentéisme compressible : Nombre total de jours d absence pour les agents occupant un emploi permanent en jours calendaires pour maladie ordinaire, accident de trajet et accident de service*100 Nombre total d agents occupant un emploi permanent au 31/12/2013 * 365 Le taux d absentéisme pour raison médicale : Nombre total de jours d absence pour les agents occupant un emploi permanent en jours calendaires sauf maternité/paternité/adoption et autres raisons *100 Nombre total d agents occupant un emploi permanent au 31/12/2013 * 365 Bilan social 2013 p.21

22 Estimation de l âge moyen des agents Exemple : calcul de l âge moyen des hommes fonctionnaires en Bilan social 2013 p.22

23 RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES CIG Petite Couronne - Bilan social et tableaux de bord : des outils de pilotage au service des ressources humaines, Collection «Les diagnostics de l emploi territorial», hors-série n 9. CNFPT - La prise en compte de la pénibilité au travail dans les collectivités territoriales, Octobre 2014, Etude Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation. CNFPT/DGCL - Bilans sociaux 2011, 8ème synthèse nationale des rapports au CTP sur l état au 31 décembre 2011 des collectivités territoriales. DGAFP - Rapport annuel sur l état de la fonction publique, Politiques et pratiques de ressources humaines, Faits et chiffres, Direction de l information légale et administrative, Edition INSEE Première n avril En 2010, 5,5 millions de salariés travaillent dans la fonction publique. Emilie Ernst, divisions Exploitation de fichiers administratifs sur l emploi et les revenus. SOFCAP, Groupe Sofaxis - Regard sur le vieillissement de la population active dans les collectivités territoriales, Août Bilan social 2013 p.23

24 Observatoire des données sociales et de l emploi Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne 590, rue Buissonnière - CS LABEGE CEDEX - Téléphone Télécopie Mél

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

Rapport sur l état de la collectivité 2013

Rapport sur l état de la collectivité 2013 Document de présentation aux membres du CTP intercommunal et du CHS 1/13 SOMMAIRE Rapport sur l état de la collectivité 2013 1 Rappel de la réglementation... 1 2 Objectif de ce rapport... 2 3 Les collectivités

Plus en détail

Bilan social CDG 005

Bilan social CDG 005 Bilan social CDG 5 - Année 211 - Bilan Social 211 1 Effectifs Effectif au 31 décembre 211 (Tous statuts) 3 Agents en position statutaire particulière (détachement, mise à disposition, congé parental )

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. Rapport de synthèse présenté. en Comité technique paritaire le 4 octobre 2012

BILAN SOCIAL 2011. Rapport de synthèse présenté. en Comité technique paritaire le 4 octobre 2012 CV-19.09.2012 CTP du 04.10.2012 BILAN SOCIAL 2011 Rapport de synthèse présenté en Comité technique paritaire le 4 octobre 2012 1 I-PRESENTATION DE L OBLIGATION REGLEMENTAIRE : LE BILAN SOCIAL : Le rapport

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2013 Rapport sur l état des

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2011 Rapport sur l état des

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 Rapport soumis à l avis du Comité Technique

BILAN SOCIAL 2013 Rapport soumis à l avis du Comité Technique BILAN SOCIAL 2013 Rapport soumis à l avis du Comité Technique Au total 430 collectivités ou établissements publics ont répondu à l enquête sur 518 interrogés. Le taux de réponse est de 83 % et il faut

Plus en détail

BILAN SOCIAL. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2013

BILAN SOCIAL. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2013 BILAN SOCIAL Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2013 Collectivités et établissements publics territoriaux relevant du Comité Technique placé auprès

Plus en détail

RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort

RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort 1 Avant-propos Le Bilan Social permet de faire un rapport sur l état des collectivités. C est un panel d indicateurs,

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité

Plus en détail

L emploi des travailleurs handicapés.

L emploi des travailleurs handicapés. L emploi des travailleurs handicapés. La loi du 11 février 2005 a étendu aux employeurs publics l obligation juridique de réserver 6% de leurs effectifs aux travailleurs handicapés. A défaut, une contribution

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DES COLLECTIVITES RATTACHEES AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE DU CENTRE DE GESTION DE L ISERE

BILAN SOCIAL 2007 DES COLLECTIVITES RATTACHEES AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE DU CENTRE DE GESTION DE L ISERE BILAN SOCIAL 2007 DES COLLECTIVITES RATTACHEES AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE DU CENTRE DE GESTION DE L ISERE Pôle emploi - CDG 38 - le 08/08/2014 page 1/18 SOMMAIRE INTRODUCTION... Page 3 L'EMPLOI TERRITORIAL...

Plus en détail

LISTE DES DOSSIERS DOCUMENTAIRES RELATIFS A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES

LISTE DES DOSSIERS DOCUMENTAIRES RELATIFS A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES LISTE DES DOSSIERS DOCUMENTAIRES RELATIFS A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES A - GENERALITES 1. TEXTES OFFICIELS 2. COMMENTAIRES 3. LES EFFECTIFS DE LA FPT BILAN

Plus en détail

Fiche régionale Bilans sociaux 2005

Fiche régionale Bilans sociaux 2005 Fiche régionale Bilans sociaux 2005 Alsace > A EMPLOI Combien sont-ils : 36 035 agents 53,6% des titulaires et non titulaires sur emplois permanents sont des femmes. Répartition par statut (en %) : Titulaires

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 35

NOTE D INFORMATION N 35 Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Service Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 NOTE D INFORMATION N 35 LE TEMPS PARTIEL REFERENCES : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant

Plus en détail

rapport d activité Services ressources

rapport d activité Services ressources A côté des services opérationnels qui interviennent directement sur le terrain, se trouvent les services ressources, services administratifs dont la fonction essentielle est de favoriser la déclinaison

Plus en détail

L actualité statutaire En brèves. Du 09 au 15 décembre 2013

L actualité statutaire En brèves. Du 09 au 15 décembre 2013 L actualité statutaire En brèves Du 09 au 15 décembre 2013 Sommaire Sommaire... 1 Ils ne sont toujours pas publiés!... 2 C.S.F.P.T.... 3 Compte-rendu de la séance : 4 projets de décrets présentés, 4 avis

Plus en détail

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 La formation professionnelle et statutaire s agents s ministères 2008 à 2012 Salah Idmachiche Entre 2008 et 2012, le

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

AGENT SPECIALISE DE 1 ère CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

AGENT SPECIALISE DE 1 ère CLASSE DES ECOLES MATERNELLES LES GUIDES PRATIQUES DES CENTRES DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE AGENT SPECIALISE DE 1 ère CLASSE DES ECOLES MATERNELLES Filière médico-sociale - Catégorie C 1 La fonction publique territoriale

Plus en détail

Fiche régionale Bilans sociaux 2007

Fiche régionale Bilans sociaux 2007 Fiche régionale Bilans sociaux 2007 Ile-de- > A EMPLOI Combien sont-ils : 308 485 agents 63,7% des titulaires et non titulaires sur emplois permanents sont des femmes. Répartition par statut (en %) : Titulaires

Plus en détail

IMPORTANT. Carcassonne, le 11 juillet 2014, Circulaire GRH: 2014-06 du 11 juillet 2014

IMPORTANT. Carcassonne, le 11 juillet 2014, Circulaire GRH: 2014-06 du 11 juillet 2014 IMPORTANT Carcassonne, le 11 juillet 2014, Circulaire GRH: 2014-06 du 11 juillet 2014 Objet : Préparations des listes électorales pour les élections professionnelles CAP CT du 4 décembre 2014. Pièces jointes

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité technique

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Travailleurs handicapés

Travailleurs handicapés Travailleurs handicapés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72

Plus en détail

CENTRE DÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIR-ET-CHER

CENTRE DÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIR-ET-CHER CENTRE DÉPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIR-ET-CHER 3, Rue Franciade 41260 LA CHAUSSÉE-SAINT-VICTOR Téléphone : 02 54 56 28 50 Télécopie : 02 54 56 28 55 Messagerie : cdg41@wanadoo.fr

Plus en détail

Le recrutement d agents non titulaires

Le recrutement d agents non titulaires Fiche 1 : 1) Principaux cas de recours : Le recrutement d agents non titulaires Aux termes de l article 4 de la loi du 11 janvier 1984, les employeurs publics peuvent recruter des agents non titulaires

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 NOTICE EXPLICATIVE SAISIE SUR INTERNET GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATIF BILAN SOCIAL. 1. Accès au Bilan Social...

BILAN SOCIAL 2013 NOTICE EXPLICATIVE SAISIE SUR INTERNET GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATIF BILAN SOCIAL. 1. Accès au Bilan Social... BILAN SOCIAL 2013 NOTICE EXPLICATIVE SAISIE SUR INTERNET GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATIF BILAN SOCIAL 1. Accès au Bilan Social... 2 2. Menu général du Bilan Social... 2 2.1. Fenêtre COLLECTIVITE...

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

des travailleurs handicapés dans la Fonction Publique

des travailleurs handicapés dans la Fonction Publique Fonction Publique n 132 Le point sur... Personnes handicapées dans la Fonction Publique Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11-2-2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la

Plus en détail

Bilan social 2011. " Assurer sur tout le territoire essonnien des secours équitables et de qualité"

Bilan social 2011.  Assurer sur tout le territoire essonnien des secours équitables et de qualité Bilan social 2011 " Assurer sur tout le territoire essonnien des secours équitables et de qualité" Effectifs arrétés au 31/12/2011 Éditorial L humain au centre Pour les agents du Sdis, retrouvez l'exhaustivité

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS)

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) Ville et CCAS REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) page 1/8 Sommaire OUVERTURE DU COMPTE EPARGNE TEMPS ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS CAS PARTICULIER DES AGENTS ANNUALISÉS UTILISATION

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

Sandrine PIDERY Centre de gestion

Sandrine PIDERY Centre de gestion Sandrine PIDERY Centre de gestion Compétences de la CAP (Article 30 Loi n 84-53 du 26 janvier 1984) La CAP est obligatoirement saisie par les collectivités et établissements publics affiliés au Centre

Plus en détail

CADRE D'EMPLOIS DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS TERRITORIAUX

CADRE D'EMPLOIS DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS TERRITORIAUX SUD ct CG 93 CADRE D'EMPLOIS DES ADJOINTS ADMINISTRATIFS TERRITORIAUX I STRUCTURE ET MISSIONS II RECRUTEMENT III STAGE ET TITULARISATION IV FORMATION STATUTAIRE OBLIGATOIRE V REMUNERATION VI AVANCEMENT

Plus en détail

Bilan Social 2010. Chapitre 1 L EMPLOI MAJ : 15/02/2012 7/54

Bilan Social 2010. Chapitre 1 L EMPLOI MAJ : 15/02/2012 7/54 Chapitre 1 L EMPLOI MAJ : 15/02/2012 7/54 CHAPITRE 1. EMPLOI L université Lyon 2 est dotée par le ministère de l enseignement supérieur et de la recherche de supports budgétaires, les emplois, permettant

Plus en détail

LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES EMPLOIS FONCTIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi) (Applicable à partir du 1 er août 2012 pour toutes les communes) SOMMAIRE

Plus en détail

FIN DE STAGE ET TITULARISATION

FIN DE STAGE ET TITULARISATION FIN DE STAGE ET TITULARISATION Pôle CARRIERE-RETRAITE/SG Réf Y/Base doc/1.1.2 Juin 2015 Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Des problèmes de santé ou d aptitude au travail : pourquoi et comment les faire reconnaître? Gêne, mal chronique des réponses existent

Des problèmes de santé ou d aptitude au travail : pourquoi et comment les faire reconnaître? Gêne, mal chronique des réponses existent Des problèmes de santé ou d aptitude au travail : pourquoi et comment les faire reconnaître? Le travail, au cœur de la vie quotidienne est vecteur de multiples représentations. Source d épanouissement

Plus en détail

LE DROIT SYNDICAL DANS LES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DROIT SYNDICAL DANS LES COLLECTIVITES TERRITORIALES CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65 rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON CEDEX : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 Email : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES CONSEQUENCES DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI) A FISCALITE PROPRE SUR LES PERSONNELS EMPLOYES PAR CES ETABLISSEMENTS L article

Plus en détail

Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale

Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale Les agents territoriaux participent par l'intermédiaire de leurs délégués siégeant dans des organismes consultatifs à l'organisation

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

La face cachée des «Tanguy»

La face cachée des «Tanguy» La face cachée des «Tanguy» Les jeunes en hébergement contraint chez leurs parents 05 DÉCEMBRE 2015 La face cachée des «Tanguy» Dans le film d Etienne Chatiliez, le jeune «Tanguy» se complaît jusqu à un

Plus en détail

CRÉATION D UN NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DE CATÉGORIE A : INFIRMIERS TERRITORIAUX EN SOINS GÉNÉRAUX

CRÉATION D UN NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DE CATÉGORIE A : INFIRMIERS TERRITORIAUX EN SOINS GÉNÉRAUX Notice explicative DOCUMENTATION / CONSEIL MARS 2013 DC2013_CIRC_REFINFIRMIERA CRÉATION D UN NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DE CATÉGORIE A : INFIRMIERS TERRITORIAUX EN SOINS GÉNÉRAUX Références : - Décret n 2006-1695

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Instructions DGCL, indicateur par indicateur

Instructions DGCL, indicateur par indicateur I. Effectifs Instructions DGCL, indicateur par indicateur 1.1.1 - Effectifs des titulaires occupant un emploi permanent rémunérés au 31/12/2011 L indicateur 1.1.1. recense les effectifs en nombre de personnes

Plus en détail

GUIDE DE SAISIE. Centres de Gestion de la Seine-Maritime BILAN SOCIAL 2013

GUIDE DE SAISIE. Centres de Gestion de la Seine-Maritime BILAN SOCIAL 2013 Centres de Gestion de la Seine-Maritime BILAN SOCIAL 2013 GUIDE DE SAISIE Contacts et assistance Jean-Louis HALLOT Raphaël FACCON 02 35 59 41 67 02 35 59 41 86 jean-louis.hallot@cdg76.fr raphael.faccon@cdg76.fr

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014

STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014 STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014 Références : - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013

BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013 BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013 Direction des Ressources Humaines, des Relations Sociales et de la Communication Interne SOMMAIRE 1 EMPLOI... 5 1.1 EFFECTIFS... 5 1.1.1 Effectifs au 31-12 (CDI & CDD)...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Observatoire national des emplois Bilan social Années 2011-2012 21 mai 2013

Observatoire national des emplois Bilan social Années 2011-2012 21 mai 2013 Observatoire national des emplois Bilan social Années 2011-2012 21 mai 2013 Généralités Réponses : 92 % des Cma ont répondu Amélioration de la qualité des réponses mais Absence de distinction siège CFA

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DU HAUT-RHIN

CENTRE DE GESTION DU HAUT-RHIN CENTRE DE GESTION DU HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson 68000 COLMAR - 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Le Centre de gestion se tient à votre disposition

Plus en détail

Séance d information Actifs. Direction des Retraites et de la Solidarité

Séance d information Actifs. Direction des Retraites et de la Solidarité Direction des Retraites et de la Solidarité 2015 La retraite en France Assurance Retraite (Régime Général de la Sécurité Sociale) 2 Sommaire Introduction La CNRACL Caisse nationale de retraites des agents

Plus en détail

WEB RH SAISIE et SUIVI des AGENTS NON TITULAIRES

WEB RH SAISIE et SUIVI des AGENTS NON TITULAIRES SG/PCR/Février 2014 NOTICE WEB RH SAISIE et SUIVI des AGENTS NON TITULAIRES Dans le cadre du développement des applications de la plateforme Web-RH, il est désormais possible de procéder à la saisie et

Plus en détail

Réunion d information à destination des nouveaux élus. La fonction d «EMPLOYEUR TERRITORIAL»

Réunion d information à destination des nouveaux élus. La fonction d «EMPLOYEUR TERRITORIAL» Réunion d information à destination des nouveaux élus La fonction d «EMPLOYEUR TERRITORIAL» A L INTENTION DES NOUVEAUX MAIRES, NOUVEAUX ADJOINTS DELEGUES AU PERSONNEL, ET DE LEURS COLLABORATEURS Objectif

Plus en détail

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables

Plus en détail

Fiche 1-10 La fonction publique, principes et organisation du personnel

Fiche 1-10 La fonction publique, principes et organisation du personnel Fiche 1-10 La fonction publique, principes et organisation du personnel La fonction publique regroupe l ensemble des agents travaillant dans les services publics de l Etat, des collectivités territoriales

Plus en détail

LES RÉDACTEURS TERRITORIAUX

LES RÉDACTEURS TERRITORIAUX FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LES RÉDACTEURS TERRITORIAUX EN BRETAGNE COLLECTION & Etat des lieux Prospective BRETAGNE Octobre 2002 Gestion Prévisionnelle des Effectifs, des Emplois et des Compétences

Plus en détail

Notice AVANCEMENTS DE GRADE

Notice AVANCEMENTS DE GRADE 85, boulevard de la République 17076 LA ROCHELLE CEDEX 09 Tél. : 05.46.27.47.00 / Fax. : 05.46.27.47.08 carrieres@cdg17.fr Notice AVANCEMENTS DE GRADE Dispositions applicables du 1 er janvier au 31 décembre

Plus en détail

L encadrement supérieur et dirigeant dans les trois versants de la fonction publique

L encadrement supérieur et dirigeant dans les trois versants de la fonction publique MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 L encadrement supérieur et dirigeant dans les trois versants de la fonction publique L encadrement supérieur et dirigeant

Plus en détail

AUXILIAIRE DE SOINS DE 1 ère CLASSE

AUXILIAIRE DE SOINS DE 1 ère CLASSE AUXILIAIRE DE SOINS DE 1 ère CLASSE Par voie de concours SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 10 Points de Vue - CS 40056-77564 LIEUSAINT CEDEX Téléphone : 01.64.14.17.77 - Fax : 01.64.14.17.14 Courriel : concours@cdg77.fr

Plus en détail

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX Novembre 2005 L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX (articles 60 à 68) La Loi sur l équité salariale vise à corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l égard des

Plus en détail

BILAN SOCIAL DE LA VILLE ET DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE 2011

BILAN SOCIAL DE LA VILLE ET DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE 2011 BILAN SOCIAL DE LA VILLE ET DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE 11 Le bilan social est une photographie du personnel de la Ville et du Centre communal d'action sociale (CCAS) à un moment donné, soit le

Plus en détail

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants N 43 Avril 1 Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants Le RSI gère les régimes invalidité-décès des artisans et commerçants. L assurance invalidité permet de couvrir

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013

BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013 BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 10 Janvier 2015 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013 COLLECTIVITÉS

Plus en détail

SOMMAIRE. Les dispositions relatives au dialogue social... page 7

SOMMAIRE. Les dispositions relatives au dialogue social... page 7 Réf. : CDG-INFO2012-9/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON et Sylvie TURPAIN : 03.59.56.88.48/58 Date : le 21 mai 2012 MISE A JOUR DU 24 MARS 2015 Suite à la parution du n 2015-323 du 20/03/2015

Plus en détail

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE Sommaire Présentation de la L avis de la : Recours Références Juridiques ANNEXES pour un accident de service / de trajet pour une maladie professionnelle pour un

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LA POSITION HORS CADRE

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LA POSITION HORS CADRE Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LA POSITION HORS CADRE Octobre 2015 SOMMAIRE Sommaire p. 1 Textes de référence p. 2 Introduction p. 3 I/ Les conditions d octroi

Plus en détail

PAIES INFORMATISEES FICHE D'INFORMATISATION AGENT. A compléter obligatoirement pour chaque agent à rémunérer ... Etat-civil et renseignements divers

PAIES INFORMATISEES FICHE D'INFORMATISATION AGENT. A compléter obligatoirement pour chaque agent à rémunérer ... Etat-civil et renseignements divers PAIES INFORMATISEES DECEMBRE 2015 Fiche agent - sv Paies.doc PAIES INFORMATISEES FICHE D'INFORMATISATION AGENT A compléter obligatoirement pour chaque agent à rémunérer COLLECTIVITE :..... Etat-civil et

Plus en détail

Catalogue des aides du FIPHFP

Catalogue des aides du FIPHFP Catalogue des aides du FIPHFP 1 Sommaire Introduction... 3 Liste des aides concernées... 5 Fiche Postes de travail : Aménagements, Maintenances, Réparations, Renouvellement, Travaux d accessibilité aux

Plus en détail

L AVANCEMENT DE GRADE

L AVANCEMENT DE GRADE FICHE PROCEDURE L AVANCEMENT DE GRADE LES TEXTES DE REFERENCE Articles 79 et 80 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984. LE PRINCIPE L'avancement de grade correspond au changement de grade à l'intérieur d'un

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES AGENTS SOCIAUX TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d agent social de 1 ère classe

CADRE D EMPLOIS DES AGENTS SOCIAUX TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d agent social de 1 ère classe CADRE D EMPLOIS DES AGENTS SOCIAUX TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d agent social de 1 ère classe Mise à jour : 27 mars 2012 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CES EVENEMENTS SERONT ASSURES SELON LES CONDITIONS GENERALES, ET CONVENTIONS

Plus en détail

La réforme de la catégorie B s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août

La réforme de la catégorie B s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août La réforme de la catégorie B s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août REFERENCES JURIDIQUES - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Frais de déplacement

Frais de déplacement Références : Date de modification le 1 er janvier 2013 Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale. Décret n 90-437 du 28 mai

Plus en détail

Retraite et invalidité. Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011

Retraite et invalidité. Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011 Retraite et invalidité Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011 Plan de l intervention Le début de la carrière : stage et affiliation CNRACL A l issue du stage : pension d invalidité du stagiaire

Plus en détail

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014 DIRECCTE IDF UT des Yvelines Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines Edition du 14 octobre La demande d emploi : Fin août, le nombre d inscrits à Pôle emploi en catégorie A

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DES BILANS SOCIAUX DES COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS

BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DES BILANS SOCIAUX DES COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 9 Septembre 2014 SYNTHÈSE DES BILANS SOCIAUX DES COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS

Plus en détail

Haute-Savoie Résorption de l emploi précaire et cas de recrutement des agents non titulaires

Haute-Savoie Résorption de l emploi précaire et cas de recrutement des agents non titulaires Seynod, le 16 mars 2012 NOTE d INFO n 2012-02 Haute-Savoie Résorption de l emploi précaire et cas de recrutement des agents non titulaires Références juridiques : Loi n 2012-347 du 12 mars 2012 relative

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Situation des représentants syndicaux

Situation des représentants syndicaux Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale Situation des représentants syndicaux Quelle que soit la situation dans laquelle se trouve l agent (bénéficiaire d une autorisation spéciale d absence,

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 CONTROLE DE LEGALITE DES ACTES CONCERNANT LE PERSONNEL. articles L 2131-1 ; L 2131-2 ; L 2131-3 pour les communes ;

CIRCULAIRE CDG90 CONTROLE DE LEGALITE DES ACTES CONCERNANT LE PERSONNEL. articles L 2131-1 ; L 2131-2 ; L 2131-3 pour les communes ; CIRCULAIRE CDG90 17/15 CONTROLE DE LEGALITE DES ACTES CONCERNANT LE PERSONNEL Code Général des Collectivités Territoriales : articles L 2131-1 ; L 2131-2 ; L 2131-3 pour les communes ; articles L 2131-12

Plus en détail