BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ"

Transcription

1 BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires sociaux comme base de travail et d échanges sur les questions d emploi et de rémunération. Il présente les données nationales relatives à la répartition des effectifs au sein des mutuelles en fonction de leurs caractéristiques (genre, âge, ancienneté, handicap déclaré, nature du contrat de travail, classification, rémunération). Un focus particulier est apporté sur les populations: hommes / femmes, personnes en situation de handicap, moins de 30 ans et plus de 55 ans. Méthodologie Le Bilan social est réalisé grâce à un questionnaire envoyé aux organismes relevant du Code de la Mutualité et adhérents à l UGEM, soit 390 mutuelles. Les données concernant les salariés sous CCN UGEM font l objet d une pondération 1 afin de reconstituer la réalité de la branche. Les graphiques intitulés «tous salariés» concernent tous les salariés sans distinction de CCN 2 (UGEM, FEHAP, UNASSAD, ) et présentent des données non redressées à des fins de comparaison. Le Bilan social 2015 de la branche a été validé par les partenaires sociaux de l OEMM lors de la plénière du 17 novembre Représentativité de l enquête En 2015, le questionnaire a été envoyé à 390 mutuelles. 221 y ont répondu. Il s agit d un excellent taux de retour vis-à-vis des années précédentes. La qualité et le nombre de réponses ont permis de constituer une base d exploitation des données fiable. La bonne utilisation de la codification métiers, proposée dans le cadre du questionnaire, permettra d établir une Cartographie des métiers 2015 plus précise. L enquête comprend des informations sur salariés répartis dans 601 structures. Après redressement on estime l effectif de salariés en CDI à : CDI sous convention UGEM au 31 décembre Données 2013, à titre comparatif : L enquête comprenait des informations sur salariés. Après redressement, on estimait l effectif de salariés en CDI à : CDI sous convention UGEM au 31 décembre La pondération des données est une opération statistiques qui permet de redresser l échantillon des mutuelles répondantes afin qu il soit représentatif de la branche. 2 CCN : Convention Collective Nationale Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 1 de 7

2 Informations présentées dans le bilan social de branche Les entreprises o Répartition selon le livre d appartenance (L.I, L. II, L. III) o Répartition des salariés par livre d appartenance (L.I, L. II, L. III) o Répartition des mutuelles selon leur taille o Répartition des salariés selon la taille des mutuelles o Répartition des salariés selon la CCN L emploi o Répartition des salariés selon la catégorie (Employé, Technicien, Cadre) o Répartition des salariés en CDI et CDD selon la classe o Répartition des effectifs en CDI par classe o Répartition des effectifs par sexe et classe o Pyramide des âges des salariés en CDI o Pyramide des âges des salariés en CDD o Répartition des effectifs par âge et par classe o Pyramide des anciennetés o Répartition de la population par ancienneté et par classe o Temps de travail par classe o Temps de travail par sexe o Les contrats d alternance o Salariés reconnus travailleurs handicapés Les mouvements o Entrées de personnel o Entrées de personnel par contrat o Entrées de personnel par sexe et catégorie o Entrées de personnel en CDI par âge o Entrées de personnel en CDD par âge o Entrées de personnel par classe o Motifs de rentrée en CDD par classe o Motifs des sorties de personnel o Sorties de personnel par sexe et catégorie o Sorties de personnel par âge o Sorties de personnel par classe o Motifs de sortie en CDI par classe o Entrées et sorties de personnel par classe o Entrées et sorties de contrats d alternance et de contrats aidés o Récapitulatif des sorties en % de l effectif total o Changement de classe o Changement de classe par sexe et âge Les rémunérations o Situation par classe o Situation par sexe o Evolution des médianes o Ecart entre les classes o Rémunérations médianes et maximum par classe o Rémunérations médianes et maximum par sexe o Rémunérations moyennes par sexe La classification o Données par classe (E1, E2, E3, E4, T1, T2, C1, C2, C3, C4, D) Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 2 de 7

3 Les entreprises Répartition des mutuelles selon le livre d appartenance (L.I, L. II, L. III) En nombre, on constate une majorité de structures de Livre III. Sur les 601 structures couvertes par l enquête, 586 relèvent du livre III et 171 du livre II. Répartition des salariés par livre d appartenance (L.I, L. II, L. III) En revanche, plus de la moitié des salariés travaillent dans le Livre II. 66% des salariés sous convention UGEM relèvent du livre II. Répartition des mutuelles selon leur taille Les organismes de 200 salariés à 499 salariés se développent (+ 4 points par rapport aux données 2013) au détriment de ceux de 50 à 199 salariés (- 4 points par rapport aux données 2013). Ce constat s installe pour la troisième année consécutive et résulte très probablement du mouvement de fusions et rapprochements des mutuelles. Répartition des salariés selon la taille des mutuelles 68% des salariés travaillent dans des mutuelles de plus de 500 salariés. L emploi Répartition des salariés selon la catégorie (Employé, Technicien, Cadre) Pour les salariés sous CCN UGEM : - La part des employés connaît une légère diminution en 2014 (-1 point) et représente 45% des salariés (- 4 points par rapport aux données 2012). - La part des techniciens connaît une légère augmentation en 2014 (+1 point) et représente 32% des salariés (+ 3 points par rapport aux données 2012). - La part de cadre représente 23% des salariés et reste stable par rapport à 2013 (+ 1 point par rapport aux données 2012). On observe un taux plus important de techniciens parmi les salariés sous CCN UGEM par rapport à l ensemble des salariés de la branche (données non redressées). Répartition des effectifs en CDI par classe On remarque que les effectifs parmi les classes «E» continuent de diminuer depuis 2012 alors que les classes «T» augmentent. On note également la progression constante, mais plus lente, des catégories cadres. L essentiel des effectifs salariés sont classés en E4 : 27.2% des salariés en CDI sous CCN UGEM sont classés E4. On observe une forte diminution des effectifs classés E4 depuis 2012 au profit de la classe T1. Répartition des effectifs par sexe et classe La répartition par sexe reste inchangée avec 78% de femmes. Une surreprésentation des hommes est à noter dans les classes cadres (C1 à C4) et dirigeantes (D). Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 3 de 7

4 Nous remarquons néanmoins une progression du nombre de femmes sur les classes C1, C2, C3 et D entre 2013 et 2014 (C1 : +1 point ; C2 : +2 points ; C3 : +3 points par rapport aux données 2013 ; D : + 7 points). La forte progression du nombre de femmes sur la catégorie D peut être la simple résultante du nombre de sorties plus importantes parmi les hommes et sera donc à vérifier sur les années à venir. Pyramide des âges des salariés en CDI Pour les salariés UGEM, la moyenne d âge est de 42,9 ans en Tendance liée au papy-boom, la part des «55 ans et +» poursuit sa progression depuis 2012 et représente 17.1% de l effectif (+ 1.2 points par rapport à 2012). La part des «moins de 30 ans» voit son importance reculer et représente 11.7% de l effectif (soit points par rapport à 2012). Pyramide des âges des salariés en CDD Près de 50% des postes en CDD sont occupés par des moins de 30 ans alors qu il ne concerne que 3% des plus de 55 ans. Répartition des effectifs par âge et par classe La répartition par classes d âges des salariés sous convention UGEM est relativement homogène : chaque classe d âge représente entre 13 et 15% de l effectif, excepté les tranches d âges de plus de 60 ans et de moins de 30 ans. On peut noter une plus forte représentativité de la classe d âge 55/59 ans parmi la population des salariés E1 (24% des effectifs E1) et une plus forte représentativité des 25/29 ans (17% des effectifs E2) parmi la population des salariés E2. Pyramide des anciennetés L ancienneté moyenne est de 11,6 ans pour les salariés UGEM. Temps de travail par classe / par sexe 84% des salariés sous CCN UGEM sont en temps plein (+1 point par rapport à 2013). Le temps partiel concerne 65% des effectifs classés E1, il recule néanmoins de 14 points par rapport à Le temps partiel est plus fréquent pour les femmes que pour les hommes (un écart de 15 points pour les salariés sous CCN UGEM). Les contrats d alternance Le nombre total de contrats d alternance est de 608 contrats d alternance sous CCN UGEM répartis comme suit : 213 contrats d apprentissage (contre 147 en 2013) et 405 contrats de professionnalisation (contre 407 en 2013). La part de salariés UGEM sous contrat d alternance au 31/12 est de 1,3%. 62% des apprentis sont embauchés par les mutuelles de plus de 200 salariés. Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 4 de 7

5 Les salariés en situation de handicap 3,3 % des salariés en CDI sous CCN UGEM sont déclarés travailleurs handicapés. 30.5% des mutuelles embauchent des salariés reconnus travailleurs handicapés à hauteur de 6% de l effectif salarié. On remarque une diminution du nombre de mutuelles qui versent une contribution à l AGEFIPH 3 et une augmentation du nombre de mutuelles faisant appel à la sous-traitance et embauchant des bénéficiaires. 51.8% des mutuelles de plus de 20 salariés embauchent des bénéficiaires de l obligation d emploi. Les mouvements Après redressement, on estime à : entrées (3411 entrées en 2013, soit 390 entrées supplémentaires en 2014) sorties (3723 sorties en 2013) En 2014, on relève une croissance de 0.4% du nombre de salariés en CDI sous CCN UGEM. Ce taux est à nouveau positif. En 2013, nous enregistrions une baisse des effectifs de - 0.7% et, en 2012, une diminution des effectifs de - 1.2%. Entrées de personnel La majorité des recrutements CDI et CDD (73%) sont effectués sur la catégorie employés. Plus de la moitié des CDD sont des CDD de remplacement. Entrées de personnel par contrat Près de 60 % des recrutements de salariés sous CCN UGEM sont effectués en CDD % des recrutements de salariés sous CCN UGEM sont effectués en CDI. On note une progression des recrutements en CDI par rapport à 2013 de 2 points. Le recours à l intérim reste faible, il représente 1,2% des recrutements. Entrées de personnel en CDI par âge Si l essentiel des recrutements sont effectués sur la tranche d âge de moins de 30 ans, nous notons néanmoins une diminution des entrées sur cette population. Cette diminution est constante depuis Entrées de personnel en CDD par âge Plus de la moitié des recrutements en CDD sont effectués sur une population de moins de 30 ans. 3 AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion des Personnes Handicapées. Les entreprises soumises à l'obligation d'emploi sont tenues de déclarer chaque année les actions engagées en faveur de l'emploi des personnes handicapées : recrutement de salariés handicapés, sous-traitance auprès d'établissements des secteurs protégé et adapté,... En deçà des 6%, elles versent une contribution à l AGEFIPH dont le montant varie en fonction de leur taille et du résultat de leurs actions en faveur de l emploi de personnes handicapées. Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 5 de 7

6 Entrées de personnel par classe 50 % des recrutements en T1 sont effectuées en CDI. A peine 10% des recrutements sur les postes classés E2 sont effectués en CDI. Les entrées en CDD sont majoritaires dans les catégories d employés. Motifs des sorties de personnel Motifs de sortie CDI et CDD «Tous salariés» : La fin des CDD représente les deux tiers des départs. Les démissions sont le premier motif de sortie des CDI. Ce motif enregistre néanmoins une diminution constante (- 1 point par rapport à 2013 et - 3 points par rapport à 2012). Les départs en retraite s accentuent (+ 4 points par rapport à 2013). Motifs de sortie CDI «Salariés UGEM» : Les principaux motifs de sorties des salariés UGEM restent la démission (28%), le départ à la retraite (21%), le licenciement non économique (14%) et la rupture conventionnelle (14%). On note une diminution du nombre de démissions (- 2 points) au profit des ruptures conventionnelles (+ 2 points) et un accroissement des départs à la retraite (+ 3 points). Sorties de personnel par âge Les sorties de salariés de plus de 60 ans continuent de progresser en 2014 (+ 4,7 points). Motifs de sortie en CDI par classe Cet item permet d affiner par classe, les motifs de départs. Pour les salariés classés E1, le départ à la retraite est ainsi le premier motif de départ, pour les salariés classés E3, il s agit des démissions. Entrées et sorties de personnel par classe En 2014, on observe une relative équivalence dans les entrées et sorties de salariés en CDI. On note néanmoins plus de sorties en CDI pour la classe E3 ainsi que les classes C2 à D. Entrées et sorties de contrats d alternance et de contrats aidés Parmi les recrutements en contrats d alternance 119 ont été effectués en contrats d apprentissage (contre 85 en 2013) et 258 en contrats de professionnalisation (contre 286 en 2013). On constate un développement du recours au contrat d apprentissage. Changement de classe 8,4% des techniciens classés T2 sont issus d un changement de classe dans l année On constate une forte progression des changements de classe en 2014 par rapport à Cette progression témoigne de la capacité des mutuelles à orchestrer un certain nombre d évolutions de carrières. Les changements de classe vers les classes T1, T2 et C4 restent les plus importantes. Changement de classe par âge Les moins de 40 ans représentent la population qui change le plus de classe. Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 6 de 7

7 Les rémunérations Situation par sexe Les salaires sont significativement différents entre les hommes et les femmes pour les classes E1, C2, C3, C4 et D. Les mouvements récents observés sur les entrées de femmes dans les catégories C2 C3, C4 et D (cf. répartition des effectifs par sexe et classe) pourraient expliquer, pour partie, cet écart de salaire. Autres données statistiques propres aux rémunérations reportées dans le bilan social : Situation par classe Evolution des médianes Ecart entre les classes Rémunérations médianes et maximum par classe Rémunérations médianes et maximum par sexe Rémunérations moyennes par sexe Les classifications Proposition d une fiche synthèse par classe avec les caractéristiques suivantes : Age moyen des salariés Ancienneté moyenne des salariés Répartition homme/femme Part de temps partiel Part de CDI Rémunération médiane Répartition des rémunérations homme/femme Pyramide des âges Pyramide des anciennetés Conclusion Quelques chiffres clés du Bilan Social % d Employés, 32% de Techniciens et 22% de Cadres 78% de Femmes et 22% d Hommes. Un âge moyen de 43 ans Une ancienneté moyenne de 11.6 ans 84% des salariés travaillent à temps plein 608 contrats d alternance dont 213 contrats d apprentissage 3,3% de salariés en CDI reconnus travailleurs handicapés 60% des recrutements effectués en CDD (dont plus de 50% pour remplacement) 32% des recrutements effectués en CDI Une croissance de 0,4% du nombre de salariés en CDI Bilan Social 2015_Synthèse.docx Page 7 de 7

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009. Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie

RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009. Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009 Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie 1 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 AVANT PROPOS METHODOLOGIQUE 5 1. Périmètre de l étude 6 2.

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2009

RAPPORT DE BRANCHE 2009 RAPPORT DE BRANCHE 2009 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie Convention Collective Nationale n 3240 Données 2008 2 SOMMAIRE SOMMAIRE-I Perimetre de l étude SOMMAIRE...3 Précisions méthodologiques...5

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012 Enquête Quantitative 2012 RÉSULTATS CONSOLIDÉS RÉSULTATS CONSOLIDÉS Sommaire... page 1 Synthèse & Tendances... page 7 Ensemble des OPCA, inclus intérimaires & intermittents... page 15 OPCA Professionnels,

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés n 58 novembre 2010 ISSN 1967-6158 Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi Données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté La loi du 10 juillet 1987 relative à l obligation

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

Bilan Social données 2010

Bilan Social données 2010 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité Bilan Social données 2010 Le Bilan Social permet à l OEMM de donner une description précise du champ de la Mutualité. L ensemble des organismes appliquant

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

Dares Analyses. Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi

Dares Analyses. Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi Dares Analyses avril 2014 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Mesures relatives à la santé au travail

Mesures relatives à la santé au travail Mesures relatives à la santé au travail 1- Pénibilité a) Fiche pénibilité (article L 4161-1 du Code du travail) La fiche individuelle de prévention des risques professionnels est remplacée par une déclaration

Plus en détail

3 bilan social 1 l 20 ia c o n s ila b 1

3 bilan social 1 l 20 ia c o n s ila b 1 bilan social 1 2 13 0 sommaire avant propos 4 chapitre 01 emploi 8 chapitre 02 rémunération 32 chapitre 03 conditions d hygiène et de sécurité 38 chapitre 04 organisation et conditions de travail 47 chapitre

Plus en détail

Diagnostic branche professionnelle du Régime général de Sécurité sociale

Diagnostic branche professionnelle du Régime général de Sécurité sociale Diagnostic branche professionnelle du Régime général de Sécurité sociale En application des articles L.5121-10 et D.5121-27 du code du travail, un diagnostic sur l emploi des jeunes et des salariés âgés

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 026117 & REPÈRES TENDANCES Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Chiffre d affaires des magasins de plus de 300 m 2........ 4 Profil

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

Les autres obligations :

Les autres obligations : COMITE D ENTREPRISE OBLIGATIONS liées à la CONSULTATION du COMITE D ENTREPRISE 2012 Les autres obligations : E g a l i t é p r o f e s s i o n n e l l e H a n d i c a p S é n i o r P é n i b i l i t é

Plus en détail

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Une production de l URML Alsace Données issues de Parcours 3 Les jeunes salariés en Emploi d Avenir 3 287 contrats signés*,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

Notre capacité collective à nous adapter et à anticiper sera l une des clés de nos succès futurs.

Notre capacité collective à nous adapter et à anticiper sera l une des clés de nos succès futurs. Ensemble 2006 restera pour chacune et chacun d entre nous un moment exceptionnel dans l histoire d un parcours professionnel ; en effet, en moins d un an, nous avons donné naissance à cette grande banque

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2011 Rapport sur l état des

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA Diagnostic portant sur la situation de l'emploi des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances adhérentes de la FFSA et du GEMA au 31/12/2013 1 Sommaire 1 Données générales sur les effectifs

Plus en détail

Bilan social 2013 Groupe Caisse des Dépôts

Bilan social 2013 Groupe Caisse des Dépôts Bilan social 2013 Groupe Caisse des Dépôts 2 Groupe Caisse des Dépôts bilan social groupe 2013 Introduction Ce document présente les données consolidées relatives au personnel des entités incluses en 2013

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

Dares Analyses. Le contrat de professionnalisation en 2014. Reprise des embauches dans le tertiaire et l industrie

Dares Analyses. Le contrat de professionnalisation en 2014. Reprise des embauches dans le tertiaire et l industrie Dares Analyses octobre 2015 N 080 publication de la direction de l'animation de la recherche, étu et statistiques Le contrat de professionnalisation en 2014 Reprise dans le tertiaire et l industrie 177

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

PORTRAIT DE BRANCHE ET LOI EN FAVEUR DES SALARIES AGES

PORTRAIT DE BRANCHE ET LOI EN FAVEUR DES SALARIES AGES G r o u p e d E t u d e s S o c i a l e s PORTRAIT DE BRANCHE ET LOI EN FAVEUR DES SALARIES AGES T e c h n i q u e s e t E c o n o m i q u e s Décembre 2009 Mounia Chbani Didier Chimento Muriel Epstein

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 Loi sur le dialogue social et l emploi 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Principales mesures sociales 4 Sur le contrat de travail 4 Sur la santé

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2013 Rapport sur l état des

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL > LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL En bref En termes d effectif, avec 5 190 professionnels en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011, le métier d assistant de service social représente le

Plus en détail

Bilan Social Orange 2014

Bilan Social Orange 2014 Bilan Social Orange 2014 1 Sommaire Avant-propos... 3 L'emploi... 5 La rémunération... 30 Les conditions d hygiène et de sécurité... 39 L organisation et les conditions de travail... 49 Le développement

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 QUESTIONNAIRE A RETOURNER AVANT LE 15 MARS 2014 3 possibilités de réponse : 1. Par courrier, grâce à l enveloppe T ci-jointe adressée à Infraforces Rapport

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand

En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand 1 L apprentissage est une des réponses aux objectifs de compétitivité des entreprises françaises. Dans le contexte économique actuel, il est un enjeu de

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

1 Les clauses sociales d insertion : une réelle possibilité d accéder à l emploi pour les bénéficiaires

1 Les clauses sociales d insertion : une réelle possibilité d accéder à l emploi pour les bénéficiaires 07/12/12 LES CLAUSES SOCIALES DANS LA COMMANDE PUBLIQUE : UN IMPACT SOCIAL RÉEL Les clauses sociales d insertion : définition. Les clauses sociales dans les marchés publics ont émergé d abord dans les

Plus en détail

DONNÉES SOCIALES 2011. Industrie Aéronautique & Spatiale Française

DONNÉES SOCIALES 2011. Industrie Aéronautique & Spatiale Française DONNÉES SOCIALES 2011 Industrie Aéronautique & Spatiale Française DONNÉES SOCIALES 2011 2011 L effectif France des 300 sociétés adhérentes au GIFAS est estimé à 162 000 salariés. 2 3 L emploi de l ensemble

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007 StatEA N 08-04 Avril 2008 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête 2007 auprès des diplômés BAC PRO sortis en 2003 confirme la finalité

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL, DE 2000 À 2008 - Premiers résultats

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL, DE 2000 À 2008 - Premiers résultats ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL, DE 2000 À 2008 - Premiers résultats Observatoires des métiers CCIJP 2 Contexte et objectifs Contexte de l étude 3 «S il est bien un point

Plus en détail

DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL. Critères d existence du contrat. Présomption légale de non salariat. Contrats voisins du contrat de travail

DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL. Critères d existence du contrat. Présomption légale de non salariat. Contrats voisins du contrat de travail I MAJ.11-2015 SOMMAIRE A - CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL DÉFINITION DU CONTRAT DE TRAVAIL Critères d existence du contrat Présomption légale de non salariat Contrats voisins du contrat de travail compatibilité

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008 LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 007/008 Méthodologie Les informations présentées dans ce document sont issues de l enquête d insertion pilotée par le ministère et réalisée

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Congrès de la SMSTO. Changé (53) 15 & 16 octobre 2015 ACCUEIL D APPRENTIS EN SITUATION DE HANDICAP

Congrès de la SMSTO. Changé (53) 15 & 16 octobre 2015 ACCUEIL D APPRENTIS EN SITUATION DE HANDICAP Congrès de la SMSTO Changé (53) 15 & 16 octobre 2015 ACCUEIL D APPRENTIS EN SITUATION DE HANDICAP 1 Qu est-ce que l Agefiph Instituée par la Loi du 10 juillet 1987, l Agefiph désigne l association qui

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes Observatoire de l emploi des ingénieurs Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 23e enquête IESF réalisée en mars 2012 UNAFIC CEFI Octobre 2012 Le déroulement de l

Plus en détail

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris CLAIRE DANIS DE ALMEIDA MEMORANDUM EMPLOI DES PERSONNES SOUFFRANT D UN HANDICAP MAJ 04/01/2010 Ce mémorandum donne une information synthétique et peut ne pas traiter des cas particuliers. Il est indispensable

Plus en détail

«PLAN 30 000» : ESTIMATION DE TAUX D ACCES A L EMPLOI ET A L EMPLOI DURABLE A LA SORTIE DU DISPOSITIF A PARTIR DE DONNEES ADMINISTRATIVES

«PLAN 30 000» : ESTIMATION DE TAUX D ACCES A L EMPLOI ET A L EMPLOI DURABLE A LA SORTIE DU DISPOSITIF A PARTIR DE DONNEES ADMINISTRATIVES 03 juillet 2014 - N 14.015 «PLAN 30 000» : ESTIMATION DE TAUX D ACCES A L EMPLOI ET A L EMPLOI DURABLE A LA SORTIE DU DISPOSITIF A PARTIR DE DONNEES ADMINISTRATIVES Entre août et décembre 2013, 39 400

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Mai 2009 contrats et mesures Le contrat de professionnalisation Vous recrutez un jeune de moins de 26 ans ou un demandeur d emploi et favorisez son accès à une qualification professionnelle dont l entreprise

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Portrait statistique des entreprises et des salariés BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE VU l article L 118-1 du code du travail, VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation

Plus en détail

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions de recrutement en 2015 BMO île-de-france 2015 pôle emploi IDF STATISTIQUES, études ET évaluation statistiques, études ET ÉVALUATION En 2015, des intentions

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES

ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES ACCORD EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES CHEZ ROUTES ET CHANTIERS MODERNES PREAMBULE L entreprise ROUTES ET CHANTIERS MODERNES employait au 31 décembre 2010, 74 salariés, dont 2 femmes.

Plus en détail

SYNTHESE DES AIDES FINANCIERES POUR L'EMBAUCHE D'APPRENTIS SELON L'EFFECTIF DE l'entreprise (Explicitation pages suivantes)

SYNTHESE DES AIDES FINANCIERES POUR L'EMBAUCHE D'APPRENTIS SELON L'EFFECTIF DE l'entreprise (Explicitation pages suivantes) SYNTHESE DES AIDES FINANCIERES POUR L'EMBAUCHE D'APPRENTIS SELON L'EFFECTIF DE l'entreprise (Explicitation pages suivantes) AIDES MOINS DE 11 SALARIÉS DE 11 À 20 SALARIÉS INCLUS DE 20 À 249 SALARIÉS INCLUS

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100%

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100% Observatoire des parcours Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise Données 2009 EDITION JUIN 2010 Femmes Hommes Les flux d entrées / parcours / sorties positives autres %

Plus en détail

Des motifs de recours presque identiques

Des motifs de recours presque identiques pratiques [travail temporaire] Qu est-ce qui distingue le contrat d intérim du CDD? La réglementation du contrat de travail temporaire est, pour une large part, le décalque de celle du contrat à durée

Plus en détail

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants

Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants N 43 Avril 1 Bilan et perspectives des régimes invalidité-décès des artisans et commerçants Le RSI gère les régimes invalidité-décès des artisans et commerçants. L assurance invalidité permet de couvrir

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Sommaire EMPLOI RÉMUNÉRATIONS CONDITIONS D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL FORMATION RELATIONS PROFESSIONNELLES

Sommaire EMPLOI RÉMUNÉRATIONS CONDITIONS D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL FORMATION RELATIONS PROFESSIONNELLES Sommaire 1 1 2 3 4 5 6 7 EMPLOI RÉMUNÉRATIONS CONDITIONS D HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL FORMATION RELATIONS PROFESSIONNELLES AUTRES CONDITIONS DE VIE PAGE 3 PAGE 13 PAGE 15 PAGE

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice. Il réalise

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Synthèse d enquête terrain pour la Branche Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des Rappel méthodologique Méthodologie employée pour

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION EN ALTERNANCE AU CŒUR DE L EMPLOI

LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION EN ALTERNANCE AU CŒUR DE L EMPLOI LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION EN ALTERNANCE AU CŒUR DE L EMPLOI 2 QUELQUES CHIFFRES La formation en alternance est un des moyens les plus efficaces pour les jeunes de s insérer dans l emploi. Être apprenti,

Plus en détail