UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ"

Transcription

1 C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

2 Préface Le diabète est en augmentation dans notre province! D après l Enquête de Santé par Interview 2008, 3,7 % des habitants de notre province se déclarent diabétiques contre 1,3 % en 1997, soit plus du triple. Toutefois, cette pathologie chronique reste largement sous-estimée Parmi les diabétiques, 90 % souffrent d un diabète de type 2 1. En effet, caractérisé par l absence de symptôme précis, ce diabète est difficilement identifiable. Pourtant, dès l âge de 55 ans, un Luxembourgeois sur dix (10,2 %) présente un diabète. Et ce chiffre augmente avec l âge! Source - ESI Fédération internationale du diabète, Si le diabète vous pose encore question, parlez-en à votre médecin! 2

3 Introduction En raison d un mode de vie de plus en plus sédentaire, de l augmentation de l obésité et de mauvaises habitudes alimentaires, le diabète de type 2 menace de croître davantage durant les prochaines années. Régulièrement abordées, les complications cardiovasculaires du diabète de type 2 représentent la première cause de mortalité des diabétiques. Ce risque cardiovasculaire est lié tant à la maladie elle-même (taux trop élevé de sucre dans le sang) qu à la présence quasi systématique d autres facteurs de risque, notamment l obésité, l hypertension (tension artérielle élevée), une perturbation du métabolisme des graisses et un mode de vie sédentaire. Choisir une alimentation équilibrée et accorder plus de temps aux activités physiques constituent les moyens efficaces d une prévention du diabète. 3

4 Le diabète En 2008, 3,7 % des Luxembourgeois se déclaraient diabétiques. En 1997, ils étaient 1,3 %. Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une élévation anormale du taux de glucose dans le sang. Cette anomalie est due à une insuffisance ou une mauvaise utilisation de l insuline. LES RÔLES DU PANCRÉAS ET DE L INSULINE GLUCOSE INSULINE RECEPTEUR D INSULINE 4

5 Lors d un repas, nous ingérons des lipides, des protéines et des glucides (sucres). Une fois dans l organisme, ces glucides sont transformés en glucose, un représentant de la famille des «sucres», et stockés soit dans le foie et les muscles sous forme de glycogène, soit dans les tissus adipeux sous forme de triglycérides. Le glucose fournit une partie de l énergie nécessaire aux cellules de notre corps pour maintenir la température corporelle, nourrir les cellules cérébrales et réagir à l activité physique. L insuline, sécrétée par les cellules du pancréas, joue un rôle primordial au sein de notre organisme. Cette hormone permet la pénétration du glucose sanguin dans les cellules et, par conséquent, la régulation de ce taux de glucose (glycémie). Sa sécrétion fluctue en fonction des repas et des moments de jeûne, évitant ainsi toute variation de la glycémie. Un taux de sucre dans le sang en dessous de 110 mg/dl à jeun est qualifié de normal compris entre 110 mg/dl et 126 mg/dl à jeun est considéré comme une anomalie de la glycémie au dessus de 126 mg/dl à jeun et à 2 reprises est un signe de diabète. Le diabète se déclare : soit lorsque le pancréas ne produit plus assez ou plus du tout d insuline soit lorsque les cellules ne réagissent plus assez à l insuline. 5

6 DIFFÉRENTES FORMES DE DIABÈTE Le diabète a pour conséquence une élévation de la glycémie. On parle d hyperglycémie. Le diabète de type 1 ou insulino-dépendant Il apparaît en général tôt dans la vie et est causé par une réaction auto-immune, c est-à-dire une destruction, par l organisme, des cellules productrices d insuline. L insuline doit nécessairement être administrée par injection pour contrôler les symptômes. Le diabète de type 2 ou non insulino-dépendant Il apparaît plus tard dans la vie (généralement après 40 ans) et constitue la forme de diabète la plus fréquente. La maladie peut passer inaperçue (sans symptôme) pendant plusieurs années, et est appelée «maladie silencieuse». Bien souvent, les sujets produisent de l insuline mais insuffisamment. L activité de celle-ci est réduite car les cellules y sont moins sensibles, provoquant ainsi un accroissement de la glycémie. Les diabètes spécifiques Ils sont également appelés diabètes «secondaires» et sont liés à : un désordre ou une maladie génétique, une maladie du pancréas, une maladie endocrinienne, une maladie infectieuse, la prise de médicaments, des causes diverses. Le diabète gestationnel Il peut apparaître au cours de la grossesse et devenir un facteur de risque du diabète de type 2 s il s installe. 6

7 LES SYMPTÔMES Certains symptômes peuvent vous alerter : des urines fréquentes une soif excessive un appétit démesuré une perte de poids une fatigue anormale des troubles de la vue Dans le cas d un diabète de type 1, ces symptômes apparaissent brutalement. Dans le cas d un diabète de type 2, les symptômes sont progressifs voire inexistants. LES COMPLICATIONS L excès régulier de sucre dans le sang peut endommager les vaisseaux sanguins et les nerfs. Les complications les plus fréquentes affectent les pieds (perte de sensibilité, risque d amputation), les yeux (baisse de la vue et risque de cécité), les reins (insuffisance rénale), le cœur (risque d infarctus et d accident vasculaire cérébral), mais également la vie affective et sexuelle par des troubles de l érection (impuissance). 7

8 Les facteurs de risque du diabète de type 2 L Observatoire de la santé a organisé pendant plusieurs années des journées de sensibilisation au diabète. Dans la population participant à ces journées, les facteurs de risque les plus rencontrés étaient respectivement l âge de plus de 45 ans, le surpoids et l hypercholestérolémie (cholestérol élevé). En moyenne, 35,8 % des participants présentaient une surcharge pondérale et près d 1/3 étaient touchés par une hypercholestérolémie. Etes-vous à risque? Test du Finnish Diabetes Association - Cochez les items qui vous correspondent Age Moins de 45 ans 0 point Entre 45 et 54 ans 2 points Entre 55 et 64 ans 3 points Plus de 64 ans 4 points Indice de Masse Corporelle (IMC = kg/ (m x m)) Moins de 25 kg/m 2 0 point Entre 25 et 30 kg/m 2 1 point Plus de 30 kg/m 2 3 points Tour de taille mesuré sous les côtes HOMMES FEMMES Moins de 94 cm Moins de 80 cm 0 point Entre 94 et 102 cm Entre 80 et 88 cm 3 points Plus de 102 cm Plus de 88 cm 4 points Pratiquez-vous au moins 30 minutes d activité physique par jour (au travail ou durant vos loisirs)? Oui Non 0 point 2 points Mangez-vous quotidiennement des légumes et des fruits? Oui Non 0 point 1 point 8

9 Consommez-vous des médicaments contre l hypertension? Non Oui 0 point 2 points Vous a-t-on déjà découvert un taux de sucre sanguin élevé (durant un examen médical, une maladie, ou lors de votre grossesse)? Non Oui 0 point 5 points Un membre de votre famille proche est-il atteint de diabète? Non Oui. Un grand-parent, une tante, un oncle, un cousin Oui. Un parent, un frère, une sœur ou un enfant 0 point 3 points 5 points Résultat du risque de développer un diabète de type 2 dans les 10 ans : Moins de 7 points Risque très faible 1 risque sur 100 De 7 à 11 points Risque faible 1 risque sur 25 De 12 à 14 points Risque modéré 1 risque sur 6 De 15 à 20 points Risque élevé 1 risque sur 3 Plus de 20 points Risque très élevé 1 risque sur 2 9

10 FACTEURS DE RISQUE DU DIABÈTE DE TYPE 2 Un facteur de risque isolé ne permet pas de conclure à la présence d un diabète! Par contre lorsqu il y a combinaison de plusieurs d entre eux, la prudence s impose. Age Le diabète de type 2 apparaît surtout chez l adulte de plus de 40 ans. Il survient cependant de plus en plus fréquemment chez des personnes plus jeunes. Cela s explique par les diverses modifications de notre mode de vie. Tour de taille Les individus qui portent la plupart de leur poids à la taille, c est-à-dire en dessous des côtes, présentent un risque plus élevé de diabète que ceux du même poids ayant un excès de graisse situé dans les hanches et les cuisses. Un tour de taille supérieur à 102 cm chez les hommes et supérieur à 88 cm chez les femmes constitue un risque accru de développer un diabète de type 2. 10

11 Obésité Le risque de développer un diabète de type 2 croît progressivement avec la prise de poids. L Index de Masse Corporelle (IMC) ou Body Mass Index (BMI) est un moyen simple pour évaluer le poids par rapport à la santé. Poids (kg) 51 IMC = Exemple d IMC = = 19, 69 kg/m 2 Taille (m x m) (1,61 x 1,61) Chez la femme, un IMC supérieur à 25 kg/m 2 indique un surpoids. Chez l homme, le surpoids est évalué à partir de 27 kg/m 2. On parle d obésité lorsque l IMC avoisine 30 kg/m 2. Le surpoids et l obésité représentent un risque majeur de développer le diabète de type 2, mais aussi d autres maladies chroniques (cardio-vasculaires, certains cancers, etc.). 90 % des cas de diabète de type 2 seraient attribuables à une surcharge pondérale! Lorsqu un sujet non-diabétique absorbe un excès de calories et prend du poids, les cellules finissent par devenir insensibles à l effet de l insuline. Le corps (pancréas) est forcé d en produire davantage (hyperinsulinémie) pour maintenir une glycémie normale. Plus l obésité s installe, plus la sensibilité à l insuline diminue. Fatigué, le pancréas réduit sans cesse la production d insuline, entraînant l apparition d un diabète de type 2. 11

12 Hérédité Les facteurs génétiques ont davantage d influence sur le diabète de type 2 que sur le type 1. Avoir un parent atteint du diabète de type 2 augmente le risque, surtout si cette personne est un parent du premier degré (un père, une mère, un frère ou une sœur). Descendance ethnique Le fait d être de descendance africaine, latino-américaine ou asiatique augmente le risque de développer le diabète de type 2. Perturbation du métabolisme des graisses et des sucres Une anomalie de la transformation des graisses (cholestérol LDL, triglycérides) peut entraîner un risque de pré-diabète appelé Intolérance Glucidique. De plus, un excès de glucose dans le sang favorise le dépôt de produits anormaux dans pratiquement tous les vaisseaux. Fragilisés par ces dépôts, les vaisseaux sont alors plus sensibles aux effets du tabac, du cholestérol et de l hypertension artérielle. Hypertension L hypertension artérielle, même traitée, s est avérée être un facteur de risque pour le développement d un diabète de type 2. D ailleurs, le diabète augmente le risque d hypertension artérielle et de maladies cardiaques. Le risque est d autant plus élevé que les niveaux de sucre dans le sang sont mal contrôlés par le traitement. Grossesse et enfant de plus de 4 kg à la naissance Dès la 24 ème semaine, un diabète gestationnel peut se révéler lors d une glycémie à jeun. Il disparaît en général après la grossesse. Cependant, cette affection s avère être un facteur de risque ultérieur de diabète de type 2 chez la mère. De même, la naissance d enfant(s) de plus de 4 kg favorise la venue du diabète de type 2 chez la mère. 12

13 L INFLUENCE DU MODE DE VIE: ALIMENTATION, ACTIVITÉ PHYSIQUE, TABAC, ALCOOL... Le mode de vie exerce une influence sur l apparition et le contrôle du diabète! Aujourd hui, les modes de vie des pays industrialisés se caractérisent surtout par un manque croissant d exercice physique. Ce manquement, associé à une alimentation déséquilibrée, construit peu à peu le terrain du diabète. Ce phénomène est amplifié par des repas irréguliers et par une consommation trop importante d alcool et de tabac. L activité physique s est également révélée bénéfique dans la prévention du diabète. En effet, lors d un effort physique, nos muscles utilisent le glucose stocké grâce à l action de l insuline. Ils consomment d abord leurs propres réserves en glucose, ensuite des acides gras provenant des réserves de graisses. L exercice physique régulier permet ainsi une meilleure sensibilité des cellules à l action de l insuline. 13

14 Le dépistage et le diagnostic du diabète Lors des journées de sensibilisation, on constatait en moyenne que 5 à 6 % des participants étaient des personnes qui se savent diabétiques. 77,8 % des participants présentaient une glycémie qualifiée de «normale». Les hommes participant avaient plus fréquemment un taux de glycémie «à risque» ou «pathologique» que les femmes. Parmi les participants déclarant ne pas savoir s ils sont diabétiques, 8,4 % des hommes et 5,3 % des femmes affichaient une glycémie «à risque». 14

15 Un diabète pourra être suspecté lorsque la glycémie après huit heures de jeûne est supérieure ou égale à 126 mg/dl à 2 reprises. Il sera enfin diagnostiqué par le médecin en fonction des éventuels symptômes, de l analyse des prises de sang et des facteurs de risque. La sensibilisation du diabète dans une communauté peut se réaliser via l analyse des facteurs de risque et le test de glycémie capillaire (au doigt). Celui-ci est uniquement indicatif. Les résultats positifs doivent être confirmés par une prise de sang prescrite par le médecin. Il n y a pas de petit diabète! Plus les facteurs de risque sont identifiés tôt, plus le diabète de type 2 peut être prévenu. Modifier ses habitudes de vie en contrôlant son poids et en favorisant une pratique régulière d activité physique permet non seulement de prévenir le diabète de type 2 mais aussi de réduire l apparition des maladies cardiovasculaires, l hypercholestérolémie et l élévation de la tension artérielle. Pour savoir si vous êtes à risque, n hésitez plus, parlezen à votre médecin. 15

16 Sources des données Enquête de Santé par Interview, Belgique, 2008 et comparaisons 1997 Service d Epidémiologie, Bruxelles. Institut Scientifique de Santé Publique. Bilan des Journées de sensibilisation au diabète dans la Province de Luxembourg, Producteur Observatoire de la Santé de la Province de Luxembourg SERVICE PRÉVENTION-SANTÉ OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG Collaborateurs Rue de la Station, 49 B 6900 Marloie Tél. : Dr J.C. Daubresse, diabétologue et président de l Association Belge du Diabète, C. Toussaint, A-A Meunier Nos Cahiers Santé : n 01 - Santé du cœur n 02 - Mode de vie sain n 03 - Sensibilisation au diabète n 04 - Ostéoporose n 05 - Cancer du sein n 06 - Ostéoporose masculine n 07 - Médecine scolaire n 08 - Santé et habitat n 09 - Risque cardio-vasculaire global n 10 - Soleil Editeur responsable : Pierre-Henry Goffinet, Greffier provincial Réalisation graphique : Edition

Projet Edudora² Luxembourg

Projet Edudora² Luxembourg Projet Edudora² Luxembourg Personnes de contact: EDUcation thérapeutique et préventive face au Diabète et à l Obésité à Risque chez l Adulte et l Adolescent CRP-Santé Marie-Lise Lair (+352) 26 970 752

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

VOTRE GUIDE SUR LE DIABÈTE

VOTRE GUIDE SUR LE DIABÈTE VOTRE GUIDE SUR LE DIABÈTE b Qu est-ce que le diabète? b Prévention du diabète de type 2 b Aide-mémoire pour la prévention b Vivre avec le diabète b Complications du diabète b Termes à connaître b Ressources

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 le diabète je peux l éviter! ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 Qu est-ce que le diabète? C est une maladie grave et silencieuse qui,

Plus en détail

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.»

Diabète mellitus. «L essentiel en quelques mots.» Diabète mellitus «L essentiel en quelques mots.» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète Cabinet de Mme la Ministre Nicole Maréchal Ministre de l'aide à la Jeunesse et de la Santé Centre de Recherche Opérationnelle en Santé Publique Section d'epidémiologie Institut de Santé Publique Déclaration

Plus en détail

Un suivi médical régulier se

Un suivi médical régulier se Le suivi médical périodique Pierre Filteau, M.D. Un suivi médical régulier se révèle essentiel pour tout diabétique. Il est assuré minimalement quatre fois par année par le médecin traitant ou l infirmière.

Plus en détail

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!»

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!» Le diabète gestationnel «Prévention pour la mère et l enfant!» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera

Plus en détail

Diabète sucré. Document de travail à l intention du. Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail

Diabète sucré. Document de travail à l intention du. Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail Document de travail à l intention du Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail Mars 2003 préparé par : le D r Nicholas Forbath Médecine interne Addenda

Plus en détail

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN Journée de lancement du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en charge de l Obésité de Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2 Docteur Michaël NEMORIN DIANEFRA Président de

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans

diabète Le diabète est l assimilation, de glucose (sucre) apporté par On peut être diabétique sans Tout savoir sur le Le est une maladie chronique incurable qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang. Sans traitement approprié, cette maladie peut être à l origine de graves

Plus en détail

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS...

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Une initiative de En partenariat avec Avec la participation de Ensemble pour notre santé! A l initiative de l Association

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1?

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1? Diabète de type 1: Pour familles et amis Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque chose va mal

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Dépistage et gestion du diabète

Dépistage et gestion du diabète Dépistage et gestion du diabète Plateforme du diabète Table des matières > Dépistage du diabète 32 millions de diabétique en Europe... 5 Le diabète, ça n arrive pas qu aux autres 6 Les Mutualités Libres

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

L OBESITE Sommet de l iceberg!

L OBESITE Sommet de l iceberg! L OBESITE Sommet de l iceberg! Docteur Patrick Van Alphen Médecine et Psychologie de l Obésité Clinique du Poids Idéal CHU Saint-Pierre Depuis quelques dizaines d années : Augmentation de la graisse dans

Plus en détail

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION

Femmes, prenez soin de votre cœur! LIVRET DE PREVENTION LIVRET DE PREVENTION Femmes, prenez soin de votre cœur! TOUT SAVOIR SUR LA SANTE DU CŒUR DES FEMMES, par la Fondation Cœur et Artères, reconnue d utilité publique Introduction Ce livret s adresse à toutes

Plus en détail

5 CLÉS POUR COMPRENDRE LE FRUCTOSE

5 CLÉS POUR COMPRENDRE LE FRUCTOSE 5 CLÉS POUR COMPRENDRE LE Le Fonds français pour l alimentation et la santé (FFAS) est une structure inédite et fédératrice qui a pour mission l étude et la mise en valeur d une alimentation source de

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

Constat. Quelques chiffres

Constat. Quelques chiffres La création d une au Centre Hospitalier Hornu-Frameries est venue d un constat simple : l obésité et le surpoids sont deux phénomènes sans cesse en augmentation. La personne victime du poids est souvent

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN.

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. Plus d informations sur : www.fa-avc.be Ligue Cardiologique Belge www.liguecardiologique.be FIBRILLATION AURICULAIRE

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be

Diabète. Entretenez votre capital santé! www.ml.be Diabète Entretenez votre capital santé! www.ml.be Contenu Le diabète en bref 4 Qu est-ce que le diabète? 4 Différents types de diabètes 4 Diagnostic 6 Diabète de type 2 7 Origine 7 Complications 7 Test

Plus en détail

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE I. les hormones : généralités 1. définition d'une hormone Substance sécrétée par une glande endocrine. Elle est libérée dans le sang et se retrouve dans toute la circulation

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron

CAHIER SPÉCIAL www.contrelediabete.fr Nathalie Ferron CAHIER SPÉCIAL 2 e Semaine nationale de prévention du diabète Se prémunir contre le diabète Du 3 au 9 juin 2013 aura lieu partout en France la seconde Semaine nationale de prévention du diabète organisée

Plus en détail

Les diabétiques et les édulcorants

Les diabétiques et les édulcorants CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Les diabétiques et les édulcorants Etude n 1201364 Octobre 2012 Sommaire CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Objectifs et méthodologie de l étude 3 Principaux

Plus en détail

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES

LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES LE DIABETE DANS LES DEPARTEMENTS D OUTRE MER CARACTERISTIQUES PREVENTION SOMMAIRE EPIDEMIOLOGIE La prévalence du diabète traité est estimée en 2009 à 4,4 % de la population résidant en France soit 3 millions

Plus en détail

& santé. Diabète de type 2, danger de l obésité. n 114. Une transparence financière à tous les niveaux

& santé. Diabète de type 2, danger de l obésité. n 114. Une transparence financière à tous les niveaux Recherche n 114 & santé S o u t e n i r l a F o n d a t i o n p o u r l a R e c h e r c h e M é d i c a l e 6 LE DON URGENT Détecter les maladies cardio-vasculaires avant qu il ne soit trop tard 25 La

Plus en détail

LES FACTEURS DE RISQUE

LES FACTEURS DE RISQUE LES FACTEURS DE RISQUE C EST QUOI UN FACTEUR DE RISQUE? C est une caractéristique lié à une personne, à son environnement à sa culture, à son mode de vie qui entraine pour elle une probabilité plus importante

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes

L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes L enseignement prioritaire du diabète étapes par étapes présentée par Hélène Gagné, infirmière clinicienne Responsable du programme diabète CJD 2008 Cette présentation vise à 1. Savoir vulgariser la maladie

Plus en détail

Vous pouvez choisir d agir. et d être efficace pour votre santé!

Vous pouvez choisir d agir. et d être efficace pour votre santé! plaquette ok:mise en page 1 31/03/10 17:39 Page 1 la microalbuminurie Vous pouvez choisir d agir et d être efficace pour votre santé. Une valeur élevée de votre microalbuminurie vient de vous être annoncée

Plus en détail

CANRISK. Questionnaire canadien sur le risque de diabète. Guide de l utilisateur à l intention des pharmaciens

CANRISK. Questionnaire canadien sur le risque de diabète. Guide de l utilisateur à l intention des pharmaciens CANRISK Questionnaire canadien sur le risque de diabète Guide de l utilisateur à l intention des pharmaciens CANRISK Questionnaire canadien sur le risque de diabète Guide de l utilisateur à l intention

Plus en détail

Diabète et exercice physique

Diabète et exercice physique excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 1 Diabète et exercice physique un service de excer.phys_062004 13-07-2004 10:52 Pagina 2 2 Diabète et exercice physique La présente brochure a pu être réalisée

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Dents saines Corps sain

Dents saines Corps sain OURIEZ Dents saines Corps sain Liens entre la santé buccodentaire et la santé générale Les bactéries qui se trouvent dans la plaque peuventelles vraiment affecter les poumons? Brossage, utilisation de

Plus en détail

Le VIH et votre apparence physique

Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Le VIH et votre apparence physique Les personnes séropositives subissent-elles souvent des changements de l apparence physique? Il est difficile de dire avec exactitude

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE

LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE LE PSORIASIS ET SES CO-MORBIDITES PARTICULIEREMENT LE DIABETE Le psoriasis est apparu longtemps comme une maladie de peau isolée mais des études épidémiologiques internationales ces dernières années ont

Plus en détail

Pour une vie en santé

Pour une vie en santé Mémoire de l AMC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Pour une vie en santé Présenté par : Anne Doig, MD, CCFP, FCFP Présidente sortante Priorité au discours prononcé A healthy population

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention santé du cœur Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger Les ennemis de votre cœur TABAC : LAISSEZ VOTRE CŒUR RESPIRER L'ennemi n 1 de votre cœur Le monoxyde de

Plus en détail

Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir

Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir Qu est-ce que le diabète? Le diabète est une maladie qui modifie la façon dont votre organisme produit et utilise une hormone nommée insuline,

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot

Le diabète de type 1 UNSPF. Ségolène Gurnot Le diabète de type 1 UNSPF Ségolène Gurnot Juin 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction 5 I - Introduction 7 A. Quelle

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique

Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Le point de vue de la médecine du travail : l examen médical en pratique Dr Edelhart Y. Kempeneers Directeur médical Flandre & Bruxelles SPMT-AristA Matinée d étude du 8 octobre 2015 Situation Groupe 1

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE lu ~~ Référence: DB Objet: Nouvelles fiches de saisine du Comité Technique Paritaire Circulaire sur le stress

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE Prise en charge préhospitalière d un patient en hypoglycémie par des équipages d ambulances hors présence médicale ou paramédicale. V 1.1 Fabian Thomas INTRODUCTION

Plus en détail

Fiche Médicale de demande d admission

Fiche Médicale de demande d admission Fiche Médicale de demande d admission A remplir par le Médecin de famille ou le pédiatre ou le Médecin RéPPOP Pour les médecins RéPPOP : les parties grisées, déjà renseignées sur PEPS, sont facultatives.

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline?

Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que le diabète? Qu est-ce que l insuline? Qu est-ce que le diabète? Que vous veniez de recevoir un diagnostic de diabète ou que ce dernier remonte à un certain temps déjà, vous savez probablement que le diabète est une maladie difficile à comprendre.

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins?

Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie. Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Quel est mon parcours de soins? Nodule thyroïdien sans hyperthyroïdie Votre médecin peut adapter et compléter ces informations en fonction de votre situation personnelle.

Plus en détail

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE

BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Projet d éducation pour la santé auprès des jeunes enfants dans les établissements scolaires BIEN MANGER ET BOUGER DES L ECOLE MATERNELLE Contacts : Service Prévention/Education pour la santé CPAM de la

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins?

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins? Le VIH et vos reins Le VIH et vos reins Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Le VIH peut affecter vos reins et peut parfois causer une maladie rénale. Certains médicaments peuvent être dangereux pour

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la et complète plusieurs documents sur ce thème produits

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France

3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France 3.4 Comment se situe la population française ou les jeunes? 3.4.1 Exemple de résultats en France Etude conduite chez des étudiants dans 3 villes (Montpellier, Bordeaux, Grenoble) Age : 19 à 26 ans Année

Plus en détail

Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste

Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste Prise en charge du risque Cardio-Vasculaire (CV) par le médecin généraliste SAVEZ-VOUS QUE Les maladies CV restent un fléau? Elles sont la première cause de décès chez les adultes 25% des hommes sont à

Plus en détail

Comprendre l OMD : un guide

Comprendre l OMD : un guide OMD Œdème maculaire diabétique Comprendre l OMD : un guide Table des matières Œdème maculaire diabétique (OMD) 3 Présentation de l OMD 7 Quels sont les facteurs de risque de l OMD? 9 Quels sont les symptômes

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner!

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Tous concernés! De quoi s agit-il? Notre assiette est la première des médecines. En effet, manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales

Plus en détail

Le diabète : un plan d action pour les employeurs

Le diabète : un plan d action pour les employeurs Novembre2014 Le diabète : un plan d action pour les employeurs Des stratégies efficaces et abordables pour aider à prévenir et à gérer le diabète en milieu de travail Un autre Dossier de réflexion MC offert

Plus en détail

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT!

SANTÉ. E-BOOK équilibre. stop. cholesterol diabete hypertension. Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! SANTÉ stop cholesterol diabete hypertension E-BOOK équilibre Réduire le cholestérol, l hypertension et le diabète SANS MEDICAMENT! un peu d histoire... Il y a 200 ans, un Français faisait en moyenne entre

Plus en détail

Etude clinique pilote. du taux de cholestérol

Etude clinique pilote. du taux de cholestérol Etude clinique pilote sur la diminution naturelle du taux de cholestérol Documentation sur les applications réussies des recommandations du Dr Rath pour une meilleure Santé cellulaire Editeur: MR Publishing

Plus en détail

ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE

ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE ADOPTER UNE BONNE HYGIÈNE DE VIE Mangez sain et varié Evitez le surpoids Bougez suffisamment Arrêtez de fumer et modérez votre consommation d alcool Association Belge du Diabète a.s.b.l. www.diabetescoach.be

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle

Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle Recherche et textes Gilles Landry et Diane Labelle Collaboration Le comité de lecture des participants et participantes de Lettres en main. Hélène Ranger et Esther Filion de Lettres en main. Chantal Martin,

Plus en détail

Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6

Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6 Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6 Stéphanie LABOJKA 16/05/2012 I OBJECTIFS Cette enquête a pour but d évaluer le comportement alimentaire

Plus en détail

Les diabètes et l IR

Les diabètes et l IR Document : copyright LRS Les diabètes et l IR Le diabète des jeunes et le diabète "des trop gros", c'est déjà pas facile à gérer. Oui et quand l'une des conséquences est aussi : l'insuffisance rénale,

Plus en détail

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1 Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la contraception et complète plusieurs documents sur ce

Plus en détail

Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus.

Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus. Environ 14% de patients diabétiques souffrent de douleurs neuropathiques. (1) Mais 50% des diabétiques de type 2 sont méconnus. (2) S O M M A I R E 1. Le diabète A Qu est-ce que le diabète? B Comment

Plus en détail

www.afd.asso.fr l Automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle

www.afd.asso.fr l Automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle www.afd.asso.fr l Automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle l automesure dans le diabète : glycémie, poids, tension artérielle Prendre soin au quotidien de son alimentation, de son

Plus en détail

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT

Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS. ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT Biochimie Cours de Baudry Erlich Le 29/10/2007 à 13h30 Ronéotypeurs : David FIDAHOUSSEN et Marianne LANGLOIS ED n 4 CONDUITE À TENIR DEVANT UNE DYSLIPIDEMIE 1 Conduite à tenir devant une dyslipidémie PLAN

Plus en détail