Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel."

Transcription

1 Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Quentin Wilbaux MARRAKECH-MEDINA Charte pour la réhabilitation des maisons de la médina. Marrakech, ville d artisanat et de commerce, par essence cosmopolite, a su créer au fil du temps une cohésion sociale dans des espaces très denses par des règles de voisinage, de respect et de tolérance, issues de la religion musulmane. L architecture des maisons et des riyads (les maisons-jardins) de Marrakech, n est pas un simple collage de formes, elle est la parfaite réponse d une population urbaine à ses besoins d habitat, en répondant aux exigences d un site, d un climat, avec des matériaux et des savoir-faire traditionnels. La médina de Marrakech est classée sur la liste du Patrimoine mondial de l UNESCO depuis Outre les grandes mosquées et les monuments, c est la structure urbaine si particulière de Marrakech et la façon dont les maisons collées les unes aux autres forment les derbs et les quartiers qui a ainsi été reconnue comme indispensable témoignage pour les générations futures de la façon dont les hommes ont parfois su organiser l espace pour vivre ensemble. S inscrivant dans cet esprit de sauvegarde, le projet de Marrakech-Médina est de participer par des opérations ponctuelles de rénovation à la préservation des espaces, des techniques de construction traditionnelles, mais aussi d un art de vivre qui fait le charme de la ville. C est pourquoi, les propriétaires désireux de restaurer leur maison avec l aide des équipes de Marrakech- Médina se doivent d approuver certains principes qui sont les siens : 1

2 - Au niveau des rapports sociaux : Ils seront conscient de leur statut particulier de «nouvel arrivant». Acceptés par principe dans une société où l accueil de l étranger est une règle essentielle, ils s efforceront de maintenir de bons rapports de voisinage. Par respect des codes, ils veilleront tant pour eux que pour leurs hôtes à un habillement décent. L accès des terrasses, était traditionnellement réservé aux femmes ; l usage des toitures pour l agrément devra donc respecter la nécessaire intimité des maisons voisines. Les classes sociales aisées qui ont progressivement abandonné la médina participaient traditionnellement à l entretien et au gardiennage des espaces communs. Les nouveaux propriétaires, conscients que l avenir de la médina est dans la restauration d un nouvel équilibre social, se devraient de les remplacer dans ces responsabilités. - Au niveau de l architecture : Pour les équipes de Marrakech- Médina, le projet d aménagement d une maison ancienne se fait d abord dans le respect des espaces existants. Les riyads et les maisons traditionnelles sont constituées de pièces organisées symétriquement autour d un espace ouvert. Ce principe de symétrie servira de base au projet d aménagement. Pour le jardin : point d eau central entouré de jardins. Dans les axes des façades : portes, b hou ou sekaïa. Dans les pièces : fenêtres encadrant les portes et alcôves latérales. Les espaces de service (cuisine, salles d eau, circulations) occuperont de préférence les angles. Un certain nomadisme doit être favorisé dans la maison en fonction des saisons en évitant les aménagements et les mobiliers «en dur» (podiums, banquettes et tables maçonnées). Les escaliers tournent sur eux même en s appuyant sur des maçonneries. Les constructions ne dépasseront pas le niveau R+1 autorisé. Dans la mesure du possible on élèvera les murs périphériques, autant pour garantir l intimité des terrasses que par respect pour le voisinage. Pas de piscines sur les toits ; un bassin d eau de petites dimensions et de faible profondeur pourra dans certains cas être proposé au niveau du jardin. 2

3 Au niveau des matériaux et des techniques : La construction traditionnelle demande beaucoup de soins et le respect de temps de séchage entre les différentes interventions. C est pourquoi les délais de travaux sont longs et peu précis. Le réemploi des matériaux est à la base de la construction traditionnelle à Marrakech. Dans ce principe, on récupérera au maximum les briques, les rondins, les linteaux, les châssis et les portes, pour les réutiliser au cours des travaux. Les rondins disponibles sur le marché local sont de qualité peu constante. Ils ne sont pas traités. On choisira de préférence des bois peu sensibles aux attaques des insectes. Les bois seront traités sur chantier avant pose, néanmoins aucune solution définitive ne semble exister et aucune garantie contre les attaques d insectes ne peux être donnée. Les murs, qu ils aient été construits en pierre, en briques ou en terre compactée (pisé), sont porteurs par nature. Ils ne seront pas remplacés par des poteaux de béton armé, mais prudemment restaurés ou renforcés. L étanchéité des toitures sera réalisée par compactage de chaux sur une dalle de terre stabilisée. Ce type d étanchéité nécessite un entretien annuel. Un lait de chaux doit être passé à la brosse sur toute la surface des terrasses chaque automne. La chaux vient ainsi colmater les fissures de l été. L usage du ciment sera évité le plus possible ; on lui préférera comme liant la chaux artisanale locale. C est cette chaux qui est à la base du très médiatisé «taddelakt». Cet enduit lisse et (relativement) étanche était utilisé pour la finition des sols, des hammams, des bassins, Dans la tradition, ce n est pas un matériau de décoration. Il faut savoir que les enduits de chaux se fissurent légèrement au séchage, puis de façon plus importante en suivant la vie de la maison, qu ils sont fragiles aux coups et aux griffures et que les réparations sont toujours visibles. C est cependant le matériau qui convient le mieux aux sols, aux plinthes et aux surfaces exposées à l eau dans l esprit du travail de Marrakech-Médina. Les murs seront enduits de plâtre. C est le plâtre qui fait la finition des murs du patio, aucune peinture ne résistant aux intempéries et au soleil de Marrakech. Dans les pièces, on préférera la peinture à la chaux aux peintures vinyliques et acryliques pour laisser respirer les murs. Les gros problèmes de salissures et de décollement d enduits des murs inférieurs des maisons de la médina proviennent des remontées capillaires des eaux usées perdues par les réseaux d assainissement défaillants. Si la rénovation du réseau d égoûtage des maisons rénovées peut solutionner les remontées de salpêtre dans les murs intérieurs, il n en est pas de même des murs mitoyens. Etant donné l épaisseur de ces murs, aucun traitement ne peut être efficace. 3

4 Le travail de Marrakech-Médina est d accompagner la réhabilitation des maisons qui lui sont confiées. cette mission est basée sur un rapport de confiance mutuelle. Dans cet esprit, le client, une fois les plans d aménagement approuvés, confie la réalisation aux équipes de MM et de TM, leur accordant une grande liberté de manœuvre pour les choix et décisions nécessités par l évolution du chantier. Marrakech-médina, forte de son expérience et de sa parfaite connaissance de l architecture traditionnelle assume pleinement la responsabilité esthétique de ses choix. Bien que tout soit mis en œuvre pour stabiliser les structures, le client est averti que la responsabilité décennale d usage dans les construction contemporaines n est pas applicable pour les travaux de réhabilitation en matériaux et techniques traditionnelles. En signant cet charte, les clients de Marrakech-Médina acceptent les principes énoncés. Améliorations et intégration d équipements dans le cadre d habitations anciennes patrimoniales ou de constructions traditionnelles accèssibilité, hauteur de linteaux, escaliers, etc.. protection contre les intempéries étanchéité traditionnelle ou moderne? remontées capillaires et salpêtres couvertures temporaires des patios, lanternons des douayas adaptation des techniques anciennes (taddelakt, sols et plinthes, zellijs, bejmats, ) Placement et remplacement des réseaux (eau, électricité, ) Évacuation des eaux usées les salles d eau; salles de bain, douches, cuisines, toilettes, l éclairage Le chauffage (cheminées) Nouveaux besoins, nouvelles techniques? 4

5 Escaliers traditionnels -nez de marches en bois -finition bejmats, taddelakt ou ciment lissé Couverture des patios 5

6 Verrières pyramidales carrées ou octogonales Techniques de coloration du taddelakt: - pigmentation dans la masse - coloration de surface dans l enduit frais 6

7 Finitions au taddelakt plinthes Calepinage de carreaux de ciment Cadre de bejmats, plinthes en taddelakt 7

8 Zellijs traditionnels et carreaux de ciment Polissage et séchage du taddelakt 8

9 Les finitions intérieures Installation des réseaux: Electricité et plomberie 9

10 Ballon d eau chaude Chauffage d un hammam Douche Eviers et lavabos en cuivre ou en porcelaine 10

11 Bain, douches et lavabos en taddelakt Réseaux d assainissement 11

12 Intégration de l électricité: interrupteurs Cheminées: - maçonnerie des âtres - conduits de fumées 12

13 Nouveaux besoins, nouvelles techniques? Hier sur les toits et dans la rue 13

14 La question du béton armé 14

L architecture traditionnelle au Maroc. Habiter en médina. Q.Wilbaux. et A. Marou

L architecture traditionnelle au Maroc. Habiter en médina. Q.Wilbaux. et A. Marou L architecture traditionnelle au Maroc. Habiter en médina. Q.Wilbaux. et A. Marou - la construction «traditionnelle» aujourd hui au Maroc - du mur porteur à la structure poteaux-poutres-dalles - les caractéristiques

Plus en détail

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie Construire une piscine Fiche conseil n 3 Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires -Alpes Culturelles -Alpes

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Une piscinecet été? C est maintenant!

Une piscinecet été? C est maintenant! Printemps 2011 GUIDE CONSTRUCTION PISCINE CHOISIR CHOISIR SON CONSTRUCTEUR TOUT SAVOIR SUR LES ÉQUIPEMENTS GUIDE CONSTRUCTION PISCINE Une piscinecet été? C est maintenant! SOMMAIRE COMMENT CHOISIR Réussir

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

EN PAYS D YVELINES ET EN HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE L HABITAT RURAL LEVIER DE DEVELOPPEMENT?

EN PAYS D YVELINES ET EN HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE L HABITAT RURAL LEVIER DE DEVELOPPEMENT? EN PAYS D YVELINES ET EN HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE L HABITAT RURAL LEVIER DE DEVELOPPEMENT? L espace: le département des Yvelines Les acteurs: le PNR de Chevreuse et Maisons Paysannes de France Les différentes

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT L histoire de Vayres 2 L origine du nom de la Ville de Vayres vient du celte Varatedo, qui veut dire Varat, passage et Edun,

Plus en détail

Le Modul Hab Schneider une unité de vie légère, modulaire et portable

Le Modul Hab Schneider une unité de vie légère, modulaire et portable Le Modul Hab Schneider une unité de vie légère, modulaire et portable Dossier de presse Octobre 2012 nicolas schneider + 33 4 78 47 69 67 + 33 6 29 17 03 07 160 zac de crouloup route de quincieux 69380

Plus en détail

Maison n 2: Haret Essoura

Maison n 2: Haret Essoura Maison n 2: Haret Essoura Équipe: structure et équipement État des lieux Adresse: Hart soura, derb Derkaoua, n 5, Marrakech Ancienne Zaouia, avec coupole Conception de la maison Accessibilité difficile

Plus en détail

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015 CYPRIM Réglementation publicitaire Elaboration du règlement local de publicité Ville de Juvisy-sur-Orge ---------------- Réunion publique du 24 novembre 2015 Présentation des règles 1 Publicité : 1. Règles

Plus en détail

Repères techniques pour l observation des façades

Repères techniques pour l observation des façades Du logement à la maison individuelle : Quelques repères historiques Le concept de «maison individuelle» est étroitement lié aux politiques du logement en France. En dehors des hôtels particuliers ou des

Plus en détail

Construire sur un terrain en pente

Construire sur un terrain en pente Construire sur un terrain en pente Dans ce dossier : 1- Comment construire une maison sur un terrain en pente 2- Exemple de réalisation sur un terrain en pente 3- Comment aménager et faire le terrassement

Plus en détail

R7 : Enduit en terre crue : Stabilisation et résistance à l eau.

R7 : Enduit en terre crue : Stabilisation et résistance à l eau. Salim MERNICHE Matériau pour l'éco-conception R7 : Enduit en terre crue : Stabilisation et résistance à l eau. Construction en terre crue Depuis prés de 10.000 ans que les hommes bâtissent les villes,

Plus en détail

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE Document de présentation Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE 1 Situation : Il s agit d un ensemble immobilier destiné à recevoir

Plus en détail

ESCH-SUR-ALZETTE / NONNEWISEN MAISONS UNIFAMILIALES ET BI-FAMILIALES / VENTE PUBLIQUE

ESCH-SUR-ALZETTE / NONNEWISEN MAISONS UNIFAMILIALES ET BI-FAMILIALES / VENTE PUBLIQUE Réalisé en partenariat avec la Ville d Esch-sur-Alzette, le nouveau quartier «Nonnewisen Wunnen am Park» offre à ses habitants des logements de haute qualité dans un environnement agréable, bordé d espaces

Plus en détail

Réseau des EGPA du bassin angevin Présentation des projets techniques. Année scolaire 2014-2015

Réseau des EGPA du bassin angevin Présentation des projets techniques. Année scolaire 2014-2015 Réseau des EGPA du bassin angevin Présentation des projets techniques Année scolaire 2014-2015 Champ professionnel Hygiène Alimentation Service 4 projets Projet technique n 1 :Aider la personne dépendante

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor Partenariat entre les Conseils Régionaux de Saint Louis/Sénégal et Rhône Alpes/France en collaboration avec Le Syndicat d initiative de Saint Louis du Sénégal et Podor Rive Gauche Projet de réhabilitation

Plus en détail

L h a b i t a t r e s p i r e

L h a b i t a t r e s p i r e L habitat respire La solution pour une isolation active, saine, durable, respectueuse de l environnement. Nous vivons avec la nature, nous en faisons partie. L eau, l air, le soleil : autant d échanges

Plus en détail

Bien aménager, bien utiliser son four à pain

Bien aménager, bien utiliser son four à pain Jacques Revel Bien aménager, bien utiliser son four à pain Avec la collaboration technique de M. Baron-Languet Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-11739-6 Chapitre 1 Construire un four à pain Le four

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet 25 000 BESANCON : 03 39 25 01 33 / contact@gites-de-france-doubs.fr www.gites-de-france-doubs.fr Vous envisagez de créer un hébergement

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter collection DÉCOUVERTE c.a.u.e. de la manche du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter Le pan de bois associé au torchis constitue probablement l un des plus célèbres

Plus en détail

«La batterie de la Cride»

«La batterie de la Cride» la batterie de la cride La Ville a acheté la Pointe de la Cride à la Marine en août 2013, dans le but de conserver et restaurer ce patrimoine historique. Ce site bénéficie d une vue exceptionnelle sur

Plus en détail

Eco-Village Toubab-Dialaw

Eco-Village Toubab-Dialaw Eco-Village Toubab-Dialaw L éco-village de Toubab Dialaw est situé à environ 1km de la mer sur une colline et à 2,5km du centre village de Toubab Dialaw. Les 2ha de terrain permettront de développer une

Plus en détail

Architecture BOIS N 66

Architecture BOIS N 66 La maison Aquarelle De nouveau, Vision Bois et la coopérative Tout Habitat ont œuvré dans la réalisation de cette maison bois signée du trait de Vessela Georges de l agence d architecture Tangentes. La

Plus en détail

CONFECTION DE CUISINE

CONFECTION DE CUISINE CONFECTION DE CUISINE réalisation d'une cuisine en 1983 première cuisine : confection des meubles, carrelage du sol faïence des murs électricité mise en place des appareils 1 réalisation d'une nouvelle

Plus en détail

Manufacture nationale des Gobelins, Mobilier national, Paris

Manufacture nationale des Gobelins, Mobilier national, Paris Manufacture nationale des Gobelins, Mobilier national, Paris Depuis le 17 ème siècle, l histoire du Mobilier National et celle de la Manufacture Nationales des Gobelins sont indissociables, bien qu étant

Plus en détail

aspects techniques structure : Ossature bois - Poteaux poutres - Planchers en bois avec solivage traditionnel - Charpente traditionnelle

aspects techniques structure : Ossature bois - Poteaux poutres - Planchers en bois avec solivage traditionnel - Charpente traditionnelle Maître d oeuvre : Atelier d'architecture Picquet-Juen Entreprises des lots bois : Fuchs Construction Bois 05 Fuchs Etterlen Localisation : Obermorschwiller (68) Surface habitable : 110 m 2 Coût global

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Caractéristiques générales A) Gros oeuvre : - www.bealbert.fr Descriptif technique Fondations en béton armé. Murs en élévation en briques terre cuite de 20cm d épaisseur. Plancher en dalle béton armé d

Plus en détail

Reportage TOUTES VOILES DEHORS

Reportage TOUTES VOILES DEHORS Reportage TOUTES VOILES DEHORS Partagé entre la mer et la terre ferme, le maître d ouvrage voulait une maison qui rappelle sa passion : les bateaux. Amarrée solidement à quelques pas du Guilvinec, cette

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Opération de mise en valeur des façades 1 L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Sommaire Les immeubles ci-après présentés, sont donnés

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

B 432 SALLE DE SPORTS TEMPLEUVE Extension d une salle de sports

B 432 SALLE DE SPORTS TEMPLEUVE Extension d une salle de sports Lot n.07 : CARRELAGE AVANTPROPOS ARCHITECTES 51, bd de Belfort 59042 LILLE CEDEX Tél. : 03 20 62 10 00 Fax : 03 20 62 20 20 Email : avantpropos@avantpropos.com Septembre 2010 B 432 EXTENSION TEMPLEUVE

Plus en détail

550 CaroFlex. Produit. Volumes. Propriétés

550 CaroFlex. Produit. Volumes. Propriétés Produit Colle flexible pour carreaux prête à l emploi D2T à prise rapide, résistante à l eau à haute adhérence pour le collage en intérieur de carreaux muraux et de sol. Pour l encollage de faïence, carreaux

Plus en détail

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE

LES PLANCHERS LES PLANCHERS LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES PLANCHERS LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES PLANCHERS ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES ET LES PERFORMANCES REQUISES L ISOLATION THERMIQUE DES PLANCHERS DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT

Plus en détail

STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées.

STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées. STEKO Une pierre pour construire vos IDEÉS. STEKO Une pierre pour construire vos idées. Un VIEUX désir devient une IDÉE NEUVE. Un vieux désir devient une idée neuve. CONSTRUIRE AUTREMENT IMPLIQUE DE PENSER

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Service de presse RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Un jour ou l autre, tout particulier soucieux du devenir de son patrimoine, ou simplement désireux

Plus en détail

Maison Ricard Claude Marty Caudéran, Bordeaux

Maison Ricard Claude Marty Caudéran, Bordeaux 650 000 euros Maison Ricard Claude Marty Caudéran, Bordeaux Année 1989 Surface 170 m 2 Chambre 4 Salle de bains 4 Garage non Jardin 400 m 2 Terrasse Piscine oui oui Cette maison est un très bel exemple

Plus en détail

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Conception optimisée pour une école passive à énergie positive : Ecole élémentaire de Burnhaupt-le-Haut T. Weulersse 1 Conception optimisée pour une école

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

A B C a g e n c e. b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000. Chaussée de Willemeau N 50, B-7500 TOURNAI.

A B C a g e n c e. b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000. Chaussée de Willemeau N 50, B-7500 TOURNAI. A B C a g e n c e b e ABC.049.15 / MAISON - A VENDRE - TOURNAI - 235.000 Chaussée de Willemeau N 50, Description résumée du bien Type : Maison Statut : A vendre Entité : Tournai Localité : Tournai Prix

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INTERVENTION ARTISTIQUE IN SITU MUR DU FORT D ISSY

CAHIER DES CHARGES INTERVENTION ARTISTIQUE IN SITU MUR DU FORT D ISSY CAHIER DES CHARGES INTERVENTION ARTISTIQUE IN SITU MUR DU FORT D ISSY CONTEXTE Le quartier du Fort d Issy a été entièrement réaménagé par la SEMADS, outil d intervention de la ville d Issy sur le plan

Plus en détail

Extraits du projet pédagogique du chantier de jeunes bénévoles 2010

Extraits du projet pédagogique du chantier de jeunes bénévoles 2010 Extraits du projet pédagogique du chantier de jeunes bénévoles 2010 a. Les chantiers jeunes bénévoles Avant toutes choses, faisons un petit point sur le terme «bénévole» : «Le travail bénévole est un travail

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

Conception du projet 1. GROS-ŒUVRE. Fondation. Semelles et radier en béton armé. Parking collectif

Conception du projet 1. GROS-ŒUVRE. Fondation. Semelles et radier en béton armé. Parking collectif Le Hameau des Neiges Descriptif général Dumas SA Juin 2010 Descriptif général Conception du projet Chalet à l authenticité suisse construit au cœur des Alpes. Bois vieilli et toit de pierres naturelles,

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Notre Mission. ArmorThane est un composé unique et nécessite un équipement conçu spécifiquement pour son application.

Notre Mission. ArmorThane est un composé unique et nécessite un équipement conçu spécifiquement pour son application. Notre Mission Chez ArmorThane, nous voulons prolonger la vie utile des équipements, bâtiments et infrastructures, peut importe les matériaux qui les composent, en les protégeant à l aide d un revêtement

Plus en détail

Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 0423517000000

Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 0423517000000 Art. Nr. 423517921 V9 F2 Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 423517 combustibles appropriés : Seuls les combustibles suivants peuvent être brûlés dans votre poêle (voir aussi chapitre 5.1.) : bois

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste plombier Page 1 sur 6 1941 1943 Un peu de tout en plomberie. 1943 1956 1954 1969 1954 1997 45,2

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ 35 ans de savoir-faire, d authenticité, de tradition pour donner vie à vos projets Artisan Maçon reconnu par 35 années d Expérience

Plus en détail

Résidence pour jeunes seniors dynamiques en Andalousie

Résidence pour jeunes seniors dynamiques en Andalousie Résidence pour jeunes seniors dynamiques en Andalousie Villa Confort 65m2 - Type A 1 ou 2 chambres Nova Triana - Disponible sur les parcelles P5 / P7 / P22 / P31 / P43 / P45 Données techniques Vues 3D

Plus en détail

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES SUPPORTS ADMISSIBLES MISE EN ŒUVRE : PRINCIPE DE POSE SUR SUPPORT

Plus en détail

ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93

ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93 ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93 Loueur en Meublé Non Professionnel Dispositif Censi Bouvard Une Réalisation OCEANIS Groupe Equalliance Ensemble, nous valorisons votre patrimoine Construction Valorisation

Plus en détail

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie A Maçonnerie Réalisation d ouvrages de maçonnerie Préparer une intervention en maçonnerie Protéger les ouvrages existants et identifier les points singuliers (isolants, ) Préparer le site pour l'intervention

Plus en détail

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Service du Logement Rue de la Madeleine 38 Rue Cathédrale 34-4000 Liège Liège, le 10 octobre 2012 RAPPORT A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Rénovation complète et réaffectation en neuf logements d un ensemble

Plus en détail

Projet d aménagement de la place Jacques Cartier

Projet d aménagement de la place Jacques Cartier Projet d aménagement de la place Jacques Cartier Legs pour le 375 e de Montréal dans Ville Marie Annonce publique jeudi 14 janvier 2016 COORDINATION DU VIEUX MONTRÉAL DIRECTION DE L AMÉNAGEMENT URBAIN

Plus en détail

MA MAISON SCANDINAVE CATALOGUE COTTAGE. Bois, nature & tradition. Surface de 30 à 80 m2

MA MAISON SCANDINAVE CATALOGUE COTTAGE. Bois, nature & tradition. Surface de 30 à 80 m2 MA MAISON SCANDINAVE Bois, nature & tradition CATALOGUE COTTAGE Surface de 30 à 80 m2 Septembre 2015 Notre société est spécialisée dans la fabrication de maisons en bois issu des forêts de culture lapone.

Plus en détail

RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE

RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE 1 Bâti existant et programmation du maître d ouvrage. Le lieu L hôtel Dewez, situé au croisement

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe

Je souhaite recevoir les contacts suivant : 1. Je choisi les contacts dans la liste jointe en annexe Bulletin d adhésion aux services sud-devis.fr (à retourner par mail à contact@sud-devis.fr ou par courrier : 18 chemin du Puits de Carrère 47310 Estillac) Nom de l Entreprise : Siret : Responsable : Fonction

Plus en détail

POURQUOI CHANGER SA TOITURE

POURQUOI CHANGER SA TOITURE Pourquoi ecotra 2 Véritable spécialiste en isolations extérieures et revêtements de toiture, ECOTRA met à votre service son équipe de professionnels qualifiés pour la réalisation de vos projets et vous

Plus en détail

>I Aménagement ext. I

>I Aménagement ext. I >I Aménagement ext. I PISCINES MOBILIER EXTERIEUR Sommaire Piscines Objets décoratifs Compléments pour allées et terrasses Murets et barbecues Mobilier extérieur Balustres Textes de référence Mise en œuvre

Plus en détail

Conditions extrêmes au Québec +30 /- 35 à -25 /- 30 C

Conditions extrêmes au Québec +30 /- 35 à -25 /- 30 C Colloque Patrimoine et énergie 16 septembre 2009 Présentation Power Point Le Québec compte un important patrimoine architectural des 18 e, 19 e et 20 e siècles. Les périodes de colonisation des 17 e et

Plus en détail

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 TOITURE / 2 DÉTAIL / TOITURE COUPE terre sèche damée ep:20cm mini terre argileuse de sacombo ep:10cm mini terre

Plus en détail

Construire. en pierre sèche

Construire. en pierre sèche Construire en pierre sèche Louis Cagin Laetitia Nicolas 2 e édition 1 La pierre sèche Avant de faire ses premiers pas dans le monde de la maçonnerie à pierres sèches, il est utile de connaître les différents

Plus en détail

Les aides ne pourront être accordées que pour des bâtiments répondant aux conditions suivantes :

Les aides ne pourront être accordées que pour des bâtiments répondant aux conditions suivantes : COMMUNE DE VIONNAZ Règlement sur l octroi de subventions pour l encouragement à la rénovation et à la sauvegarde des bâtiments dans la zone Vieux-Village Vionnaz - Mayen - Revereulaz - Torgon Entrée en

Plus en détail

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA

OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA DESCRIPTIF OBJET : RESIDENCE DE CHENEVIERE SA Collombey, le 02 octobre 2014 GROS OEUVRE Travaux de maçonnerie Radier et dalles, murs extérieurs s/sol Béton armé. Maçonnerie Murs de façade en briques de

Plus en détail

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou

Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou Le Kubismo Résidence de 14 logements Angle Jean Crespon / Bd Pompidou 30000 NÎMES NOTICE DESCRIPTIVE Descriptif sommaire Immeuble BBC de 5 étages comprenant 14 appartements 5 P2 et 8P3. et 1 P4 Parking

Plus en détail

BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne

BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne Une Réglementation et des outils non adaptés à l existant + ARRETE 3 MAI 2007 Art

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE

REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE 01/09/1998 I - Définition 1.1 - Raison d être Agents chargés de l assistance au personnel

Plus en détail

Recherche d une maison Liste de vérification. Extérieur de la maison

Recherche d une maison Liste de vérification. Extérieur de la maison Emplacement de la maison Adresse Prix demandé Impôt foncier annuel Modalités de l hypothèque Restrictions de zonage (renseignez-vous auprès de votre courtier ou agent immobilier) PAGE 1 DE 7 Extérieur

Plus en détail

Réseau SCEREN. Base Nationale des Sujets d'examens de l'enseignement professionnel SESSION 2011 INTERVENTIONS SUR LE PATRIMOINE BÂTI

Réseau SCEREN. Base Nationale des Sujets d'examens de l'enseignement professionnel SESSION 2011 INTERVENTIONS SUR LE PATRIMOINE BÂTI SESSION 2011 Baccalauréat Professionnel INTERVENTIONS SUR LE PATRIMOINE BÂTI EPREUVE E. 1 Unité U. 11 EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Etude préalable à une intervention Constitution du dossier : Durée

Plus en détail

Construction et logement

Construction et logement Construction et logement Panorama Vers des logements plus spacieux... Le nombre des logements s accroît plus vite que la population. De 2 à 213, il a progressé de 19%, alors que la population augmentait

Plus en détail

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS CARACTERE DE LA ZONE : il s'agit d'une zone naturelle destinée à l'urbanisation future à vocation principale

Plus en détail

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUS LES BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1.1 Préexistence d un bâtiment principal 1. Règle générale Un bâtiment accessoire n est autorisé que sur

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

HABITATION UNIFAMILIALE 02 (MAISON JUMELÉE, DUPLEX, TRIPLEX, MAISON EN RANGÉE ET PENSION DE FAMILLE)

HABITATION UNIFAMILIALE 02 (MAISON JUMELÉE, DUPLEX, TRIPLEX, MAISON EN RANGÉE ET PENSION DE FAMILLE) SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Implantation 2. Aménagement du site 3. Accès extérieur 4. Circulation horizontale intérieure 5. Circulation verticale intérieure 6. Salle de bains 7. Cuisine 8. Revêtements

Plus en détail

Résidence «Terrasses Saint Elme»

Résidence «Terrasses Saint Elme» Descriptif technique sommaire Résidence «Terrasses Saint Elme» T2 T3 T4 ARCACHON DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE RESIDENCE «Terrasses Saint Elme» ARCACHON T2 - T3 -T4 DESCRIPTION GENERALE DU PROJET DE CONSTRUCTION

Plus en détail

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE Introduction Un programme de rénovation débute sur votre résidence. Nous vous présenterons dans ce livret les travaux, les intervenants

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany Système de volets roulants Punext Ingénieux Économique À haut rendement énergétique made in germany Une très bonne chose : les volets roulants Punext pour le neuf Ingénieux, économiques et à haut rendement

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/10

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/10 AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/10 Préambule : Afin d affiner la connaissance des enjeux et moyens contractuels à mettre en œuvre et de la transmettre au maître d ouvrage, il

Plus en détail

Instruction d installation

Instruction d installation Instruction d installation Maisonnette en poutres Art.. 0800.080 Dimensions extérieures des poutres 325 x 235 cm Dimensions extérieures des murs 305 x 215 cm, Espace sous toit 50 cm Épaisseur des murs

Plus en détail

LA RéSIDENCE LES CHATAIGNIERS DESCRIPTIF TECHNIQUE

LA RéSIDENCE LES CHATAIGNIERS DESCRIPTIF TECHNIQUE LA RésidencE LES CHATAIGNIERS DESCRIPTIF TECHNIQUE PLAN de Situation Zone concernée Plan de masse Renseignements generaux La présente notice concerne la réalisation de 2 villas de type T3 et 1 villa de

Plus en détail

4 Les equipements 184 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements 186 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements 188 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements 190 le centre AQUARECREATIF 4 Les equipements

Plus en détail

C3 Plancher en bois avec support de sol coulé

C3 Plancher en bois avec support de sol coulé Arts de bâtir: Pays: C3 Plancher en bois avec support de sol coulé France PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Plancher bois avec support de sol coulé - Structure porteuse en poutres et/ou solives

Plus en détail