Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en Volume 2 - Numéro 7

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en 2011. Volume 2 - Numéro 7"

Transcription

1 Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en 2011 Volume 2 - Numéro 7 Une réalisation du Avec la collaboration de

2 Architectes du Web stratégie ergonomie marketing référencement analytics social adviso.ca/architectes

3 Table des matières FAITS SAILLANTS Génération Y (18 à 34 ans)... 4 Génération X (35 à 44 ans)... 4 Jeunes boomers (45 à 54 ans) Boomers (55 à 64 ans)... 4 Aînés (65 ans et plus)... 4 LA GÉNÉRATION Y, OU LES 18 À 34 ANS ( ) Informatisation et équipement Transactions en ligne Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne... 7 LA GÉNÉRATION X, OU LES 35 À 44 ANS (1967 À 1976)... 9 Informatisation et équipement Transactions en ligne Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne LES JEUNES BOOMERS, OU LES 45 À 54 ANS ( ) Informatisation et équipement Transactions en ligne Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne LES BOOMERS, OU LES 55 À 64 ANS ( ) Informatisation et équipement Transactions en ligne Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne LES AÎNÉS, OU LES 65 ANS ET PLUS (1946 ET AVANT) Informatisation et équipement Transactions en ligne Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne MÉTHODOLOGIE Pour réaliser le fascicule sur les générations d internautes de l enquête NETendances 2011, nous avons fait appel à plusieurs collectes de données mensuelles en 2011 au cours desquelles nous avons interrogé au téléphone environ adultes québécois, lors d un sondage omnibus de Léger Marketing. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l âge, de la région et de la langue des répondants, afin d assurer la représentativité de l ensemble des adultes québécois. La marge d erreur, selon la proportion estimée, se situe à ± 3,1 % pour la base des adultes et atteint un maximum de ± 3,56 % pour la base des internautes, 19 fois sur 20. Aux fins du sondage, 16 régions administratives du Québec ont été regroupées en 5 grandes régions : la RMR de Montréal (Montréal, Laval, Lanaudière [ RMR ], les Laurentides [ RMR ] et la Montérégie [ RMR ]) ; la RMR de Québec (Québec [ RMR ] et la Chaudière-Appalaches [ RMR ]) ; l Est du Québec (le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine) ; le Centre du Québec (la Mauricie, l Estrie, le Centre-du-Québec, Québec [ hors RMR ] et la Chaudière-Appalaches [ hors RMR ]) ; et l Ouest du Québec (l Outaouais, l Abitibi-Témiscamingue, Lanaudière [ hors RMR ], les Laurentides [ hors RMR ] et la Montérégie [ hors RMR ]). NOTES EXPLICATIVES Adultes québécois : ensemble des répondants de 18 ans et plus, qu ils utilisent Internet ou non. Internautes québécois (et internautes occasionnels) : personnes de 18 ans et plus qui utilisent Internet. Internautes réguliers : personnes de 18 ans et plus qui ont utilisé Internet au moins une fois au cours de la semaine qui précédait le sondage. Données comparatives des années antérieures (2009 et 2010) : les collectes de données ont été réalisées auprès d échantillons d au moins 1000 adultes québécois. Les résultats ont été pondérés en fonction du sexe, de l âge, de la région et de la langue des personnes sondées afin d assurer la représentativité de l ensemble des adultes québécois. Cinq générations d internautes : profil d utilisation des TIC en 2011 L enquête NETendances 2011 a été réalisée par le CEFRIO, en collaboration avec Léger Marketing, et financée par Adviso, le Mouvement des caisses Desjardins, Services Québec et TELUS. COLLABORATION ÉQUIPE DU projet Josée Beaudoin Vice-présidente, Innovation et Transfert, CEFRIO Montréal Supervision du projet Claire Bourget Directrice de la recherche marketing, CEFRIO Coordination du projet Mélanie Fontaine Chargée de projet, CEFRIO Analyse des données et rédaction Raphaël Danjou Directeur de la veille stratégique, CEFRIO avis d experts Jean-François Renaud Associé, Adviso Jean-Sébastien Chouinard Chef en stratégie Internet, Adviso ÉQUIPE D ÉDITION Annie Lavoie Conseillère en communication Coordination de l édition Tony Bureau Révision linguistique Brigitte Ayotte, Ayograph Graphisme Merci à l équipe de Léger Marketing pour sa collaboration à la collecte et au traitement des données ainsi qu à l équipe d Adviso pour ses avis d experts. Dépôt légal : 2012 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISSN (imprimée) ISSN (PDF) La version PDF de ce numéro sur les générations d internautes peut être téléchargée dans la section «Publications» du site Web du CEFRIO : L information contenue aux présentes ne peut être utilisée ou reproduite à moins d une autorisation écrite du CEFRIO. Photos de la couverture : istockphoto.com/ Daniel Laflor istockphoto.com/ Lisa Valder Page 7 : Shutterstock/ ImageryMajestic Page 10 : isockphoto/ drbimages Page 12 : Shutterstock/ EdBockStock Page 14 : isockphoto/ snapphoto Page 17 : isockphoto/ laflor 3

4 Faits saillants Génération Y (18 à 34 ans) Internet n est pas un enjeu, ni même une question pour cette génération d adultes ; c est un acquis. Que ce soit du point de vue du divertissement, de la consommation, des transactions, de la socialisation, de l information ou encore des communications, Internet n est qu à un clic. Pour entrer en contact avec cette génération, Internet constitue toujours selon les données de 2011 une voie privilégiée, sinon incontournable! Il s agit également d une génération qui n a pas peur d adopter rapidement les nouvelles technologies disponibles (consommateurs précoces, ou early adopters). Génération X (35 à 44 ans) Cette génération d adultes québécois n est pas née avec Internet, mais l a adopté. Selon les données de 2011, les aspects pratiques d Internet séduisent toujours cette génération en début de vie active, qui souvent rime avec jeune famille : achat, vente, opérations bancaires, consultation de l actualité et des nouvelles, communications, etc. Cela dit, ces adultes n en ont pas abandonné le côté ludique, puisqu une bonne proportion s y divertissent aussi, les sites de vidéos en ligne (YouTube et Dailymotion, p. ex.) et webradios arrivant en tête de liste. Pour profiter pleinement des différentes fonctionnalités d Internet, ils se sont également bien équipés. Jeunes boomers (45 à 54 ans) Sans être aussi enthousiaste devant les nouveautés technologiques d Internet que les générations X et Y, cette génération sait tirer parti des différentes fonctionnalités offertes sur la toile. Selon les données de 2011, c est d ailleurs dans une forte proportion que ces adultes possèdent un ordinateur. Il s agit de la génération médiane, et ses pratiques reflètent très bien cette position centrale, que ce soit du point de vue de l informatisation, du nombre d heures sur Internet, des équipements, du divertissement, de l information, des communications ou des transactions. Il n y a que les médias sociaux qu ils utilisent dans une moindre mesure. Boomers (55 à 64 ans) Selon les données de 2011, 3 boomers sur 4 naviguent sur la toile. Parmi les internautes, un certain nombre utilisent les différentes fonctionnalités transactionnelles (achat et vente en ligne, opérations bancaires) et informationnelles. Le divertissement et les médias sociaux sont encore peu utilisés. Cette génération a assisté aux débuts de la télévision et elle y est restée attachée. Aînés (65 ans et plus) Les aînés ont grandi avec la radio, certains l ont même vue naître. Selon les données de 2011, c est une génération moins bien équipée sur les plans technologique et informatique que les autres générations. Moins actifs sur Internet que les adultes des autres générations, que ce soit du point de vue des transactions, des communications ou du divertissement, un certain nombre d aînés sont cependant initiés, ce sont donc des internautes dont il faut tenir compte. Toutefois, avec l importance que prennent les TIC dans nos sociétés contemporaines, le nombre considérable d aînés qui n accèdent pas à Internet n est pas sans poser de grands défis. 4

5 La génération Y, ou les 18 à 34 ans ( ) Au Québec, on compte environ adultes de 18 à 34 ans : utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 96,0 %); possèdent un téléphone intelligent (soit 38,0 %); ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 67,4 %); entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 73,8 %); jouent à des jeux en ligne (soit 41,8 %). Informatisation et équipement Selon les données recueillies en 2011, 93,3 % des adultes québécois de 18 à 34 ans utilisent Internet régulièrement. Si l on ajoute à ce taux les internautes occasionnels (2,7 %), on dénombre dans cette génération québécoise 96,0 % d internautes. Ces derniers passent en moyenne 20 heures par semaine sur Internet, que ce soit à la maison (9,1 heures), au travail ou pour les études (8,6 heures) ou encore sur leur téléphone mobile (2,3 heures), soit une utilisation plus intensive que toute autre génération. Les adultes de la génération Y sont bien équipés technologiquement, particulièrement en ce qui concerne les nouveaux équipements. Une majorité d entre eux possèdent un ordinateur (91,6 %), un appareil photo numérique (90,9 %), un routeur (74,9 %), une console de jeu vidéo (69,9 %), une télévision haute définition (67,3 %) ou encore une webcam (57,7 %). En 2011, la télévision haute définition a su se tailler une place de choix chez ces adultes (67,3 %), puisqu elle était en progression de 27,3 points de pourcentage par rapport à Par ailleurs, les adultes de la génération Y personnifient bien la tendance à la mobilité : plus de la moitié possèdent un téléphone cellulaire (60,5 %) ou encore un baladeur numérique (50,6 %), même si la plus forte progression s observe du côté du téléphone intelligent, avec une hausse de près de 20 points de pourcentage de 2009 (19,3 %) à 2011 (38,0 %). Quant à la tablette, 5,5 % des adultes de la génération Y l ont adoptée. Transactions en ligne Les transactions en ligne sont bien ancrées dans les habitudes des internautes de la génération Y. Une forte proportion d entre eux (67,9 %) ont acheté un produit ou un service au cours de la dernière année. Selon les résultats de 2011, environ la même proportion estime que les achats en ligne par carte de crédit sont sécuritaires (71,2 %). Les achats privilégiés par les cyberacheteurs en 2011 étaient la musique et les films (52,0 %), les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (50,2 %) ou encore les voyages, l hébergement et les forfaits vacances (39,2 %). Cela étant dit, la génération Y fait l achat en ligne de jeux vidéo, de jeux et de jouets dans une proportion significativement supérieure aux autres générations (35,8 %). En 2011, selon les données mensuelles cumulatives de l Indice du commerce électronique au Québec 1 (ICEQ), 36,8 % des adultes de la génération Y ont dépensé en moyenne un montant mensuel de 289,40 $ pour leurs achats en ligne, soit un montant significativement moins élevé que celui dépensé par l ensemble des cyberacheteurs. Non seulement les internautes de la génération Y achètent en ligne, mais Internet intervient également quand vient le moment de s informer avant un achat (qu il soit fait en ligne ou non). En effet, 87,6 % des internautes âgés de 18 à 34 ans consultent au moins une source sur Internet avant d acheter un produit ou un service, le plus souvent le site Web du fabricant ou du revendeur du produit (63,4 %). Les prix compétitifs représentent la principale raison évoquée pour faire des achats en ligne chez les internautes de la génération Y (28,3 %). Ils sont en revanche moins nombreux à avoir vendu un produit ou un service en ligne (28,7 %) en Les opérations bancaires en ligne sont aussi une activité populaire auprès des internautes de la génération Y. Non seulement leur perception à l égard de la sécurité des transactions en ligne avec les institutions financières est parmi les plus positives, avec une évaluation de 8,5 sur 10 (où 10 signifie «très sécuritaire»), mais de plus, ils sont nombreux à faire des transactions bancaires : près de 3 internautes sur 4 de la génération Y (ou 72,7 %) réalisent des opérations bancaires en ligne, et un peu plus de la moitié (51,2 %) reçoivent leurs relevés de comptes bancaires électroniquement. Nombre moyen d heures par semaine sur Internet selon le lieu chez les 18 à 34 ans 2,3 8,6 9, Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études À la maison Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010) 2,7 7,3 11,2 La télévision haute définition (67,3 %, en hausse de 27,3 points de pourcentage par rapport à 2010) et le téléphone intelligent (38,0 %), en hausse de 18,7 points de pourcentage par rapport à 2009) augmentent en popularité auprès des adultes de la génération Y. 1 L Indice du commerce électronique au Québec mesure la proportion d adultes québécois qui, au cours du mois précédant la mesure, ont réalisé un ou des achats sur Internet et la valeur totale de cet ou ces achats. 5

6 À titre de principale source d information pour consulter l actualité et les nouvelles, Internet a gagné entre 2009 et 2011 un peu plus de 25 points de pourcentage chez les adultes de 18 à 34 ans, tandis que la télévision en perdait tout autant. Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne Parmi leurs principaux intérêts, une proportion de 73,3 % des internautes de la génération Y recherchent habituellement de l information sur la musique et les films, 70,9 % sur les conditions météorologiques et 64,2 % sur le cinéma, le théâtre, la danse et les musées. Cette génération utilise d ailleurs Internet plus que toute autre source pour consulter l actualité ou les nouvelles : 47,2 % des adultes de 18 à 34 ans utilisent Internet à titre de principale source d information pour consulter l actualité ou les nouvelles. Internet a d ailleurs gagné un peu plus de 25 points de pourcentage entre 2009 et 2011 à titre de principale source d information au sein de cette génération, tandis que la télévision en perdait tout autant. Autre fait intéressant, parmi les sources Internet, ce sont les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, etc.) qui figurent en tête de liste (18,2 %). La génération Y accorde une grande place au divertissement en ligne et aux médias sociaux lors de sa navigation sur Internet. Par rapport aux internautes en général, une proportion significative de ces adultes internautes regardent des vidéos sur YouTube ou Dailymotion, par exemple (76,0 %), téléchargent de la musique (47,7 %), regardent la webtélé (47,3 %)ou encore jouent à des jeux en ligne (42,0 %). Quant aux activités sur les médias sociaux, une forte proportion des Principaux modes de communication utilisés dans un cadre personnel ( ) chez les internautes de 18 à 34 ans Téléphone résidentiel Téléphone mobile Courriel Messages sur réseaux sociaux SMS ou messages textes Clavardage Téléphonie gratuite sur Internet (solution vidéo) 25 % 21 % 41 % 41 % 40 % 29 % 65 % 56 % 60 % 55 % 53 % 75 % 91 % internautes de 18 à 34 ans y consultent du contenu (93,3 %), interagissent avec d autres (84,1 %), entretiennent un profil (79,0 %), relayent de l information (66,5 %) ou créent du contenu (64,6 %) au moins une fois par mois, soit les plus fortes proportions observées, toutes générations confondues. Ce sont également eux qui passent en moyenne le plus de temps sur les réseaux sociaux, soit 7,2 heures chaque semaine. Pour communiquer avec leurs proches, les internautes de la génération Y accordent toujours une place importante au téléphone résidentiel (74,6 % des internautes l utilisent), même s il est en baisse de popularité auprès de cette génération (baisse de 16,1 points de pourcentage entre 2010 et 2011). Quant au téléphone mobile (+24,2 points de pourcentage entre 2010 et 2011), le deuxième moyen privilégié, ainsi qu aux messages textes (+28,2 points de pourcentage entre 2010 et 2011), ils ont le vent dans les voiles. Enfin, le courriel (56,0 %) et les médias sociaux (54,8 %) font l objet d une utilisation à peu près équivalente par les internautes de la génération Y. Téléphonie gratuite sur Internet (solution audio) 5 % Base : internautes québécois (n=823 en 2011 et 788 en 2010) Le téléphone mobile (+24,2 points de pourcentage entre 2010 et 2011) et les messages textes (+28,2 points de pourcentage entre 2010 et 2011) gagnent en popularité chez les 18 à 34 ans à titre de principaux modes de communication avec leurs proches. Les urbains «hypermobiles» de 25 à 30 ans ciblés par les marques! Décrits comme possédant une parfaite maîtrise des nouvelles technologies et un appétit insatiable pour les SMS et les réseaux sociaux, les adultes de 25 à 30 ans des régions urbaines sont une cible que les marques désirent de plus en plus séduire, selon un article de Marketing Direct 2. Le SMS est une voie intéressante afin de toucher cette génération. SFR Régie, une entreprise française de marketing mobile, l a bien compris, puisqu elle exploite une liste de mobinautes qui acceptent de recevoir des messages SMS de partenaires, une façon de segmenter l offre en fonction des centres d intérêt. Perçu par les adultes de 25 à 30 ans comme étant intrusif, le SMS commercial doit toutefois être utilisé prudemment. 2 Astrid DE MONTBEILLARD et Émilie KOVACS, «25-30 ans, génération tout, tout de suite», Marketing Direct, [ en ligne ], no 142, 1 er novembre [ ] (Consulté le 4 mars 2012). 6

7 Francis l hyperconnecté Francis, 27 ans, travaille dans un café sur son ordinateur portable nouvellement acquis au rabais après de nombreuses heures de magasinage sur des sites de chasseurs d aubaines, lorsqu un ami lui envoie un SMS pour lui suggérer d écouter le groupe de musique qu il a découvert en lisant une critique d album sur un compte Tumblr. Il se dirige sur Grooveshark pour écouter l album en lecture continue (streaming). Dès la première écoute, c est le coup de cœur. Il s empresse d aller sur itunes se procurer l album. Il a aussi remarqué que le groupe se produit le soir même en concert, il achète donc par la même occasion des billets en ligne avec sa carte de crédit. Au concert, son iphone «vissé» à la main, il s empresse de faire un check-in Facebook. Il saisit les meilleurs moments en «tweetant» ses impressions et en partageant certaines photos sur Instagram. Il filme également avec son téléphone mobile sa pièce préférée, jouée lors du rappel, et la publie sur son compte YouTube. Une journée typique pour Francis. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso Proportion d utilisateurs réguliers d Internet (cumulatif 2000 à 2011) 63 % 54 % 47 % 39 % 23 % 9 % 73 % 65 % 60 % 46 % 29 % 11 % 82 % 76 % 78 % 73 % 75 % 70 % 71 % 67 % 64 % 59 % 55 % 52 % 44 % 38 % 33 % 20 % 17 % 14 % 92 % 93 % 93 % 94 % 95 % 88 % 88 % 90 % 89 % 91 % 92 % 91 % 82 % 88 % 89 % 80 % 86 % 86 % 82 % 82 % 80 % 77 % 78 % 70 % 76 % 74 % 68 % 73 % 63 % 66 % 59 % 60 % 64 % 53 % 48 % 40 % 41 % 35 % 36 % 34 % 26 % 23 % Génération Y (18-24 ans) Génération Y (25-34 ans) Génération X (35-44 ans) Jeunes boomers (45-54 ans) Boomers (55-64 ans) Aînés (65 ans et plus) Base : adultes québécois (n= environ chaque année) 7

8 La génération X, ou les 35 à 44 ans (1967 à 1976) Au Québec, on compte environ adultes de 35 à 44 ans : utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 94,6 %); possèdent un téléphone intelligent (soit 36,5 %); ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 74,5 %); entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 49,0 %); jouent à des jeux en ligne (soit 31,9 %). Nombre moyen d heures par semaine sur Internet selon le lieu chez les 35 à 44 ans 1,2 5,3 8, Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études À la maison Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010) 1,1 7,5 9,9 Informatisation et équipement La génération X, ou les 35 à 44 ans, sont de grands utilisateurs d Internet. Cette génération comprend quelque 91,0 % d utilisateurs réguliers et 3,6 % d utilisateurs occasionnels, pour un total de 94,6 % d internautes, ce qui correspond à la quasi-totalité des individus de cette génération. Leur utilisation d Internet est certainement moins intense que celle de la génération Y. Sur ce point, les internautes de 35 à 44 ans s apparentent à l ensemble des internautes : chaque semaine, ils utilisent Internet en moyenne 8,2 heures à partir de la maison, 5,3 heures au travail et 1,2 heure à partir de leur téléphone mobile. À bien des égards, la génération X est comparable à la génération Y sur le plan des équipements possédés : 92,7 % des adultes possèdent un lecteur DVD, 91,0 % un ordinateur, 87,6 % un appareil photo numérique, 70,2 % un routeur, 31,8 % une installation de cinéma maison, 28,1 % un enregistreur numérique personnel et 27,1 % un lecteur Blu-ray. Toutefois, s ils possèdent des appareils tels que la console de jeux vidéo (59,7 %), la télévision haute définition (58,6 %), la webcam (51,4 %) ou la caméra vidéo numérique (34,2 %) dans une proportion significativement supérieure à celle de l ensemble des adultes, cette proportion reste inférieure à celle de la génération Y en la matière. La génération X a bien compris les avantages de la mobilité. Ainsi, c est dans une proportion significativement supérieure à celle de l ensemble des adultes québécois qu elle possède un téléphone cellulaire (66,8 %), un baladeur numérique (44,6 %), un téléphone intelligent (36,5 %) ainsi qu une tablette numérique (9,1 %) La proportion de cyberacheteurs est en hausse de 24,8 points de pourcentage en 2011, par rapport à son niveau de 2010 chez les adultes de 35 à 44 ans. Transactions en ligne La génération X se distingue véritablement du point de vue des transactions en ligne. C est une génération qui a bien compris les avantages pratiques qu elle pouvait tirer d Internet. De toutes les générations, c est celle qui compte le plus de cyberacheteurs. En effet, 78,7 % des internautes de 35 à 44 ans ont réalisé au moins un cyberachat au cours de la dernière année, une proportion en progression de 24,8 points de pourcentage par rapport à Ces internautes orientent davantage que l an dernier leurs achats vers les sites d enchères en ligne (32,0 %), en progression de 12,7 points de pourcentage par rapport à 2010, ou encore les sites d annonces classées (32,7 %), en progression de 14,9 points de pourcentage par rapport à 2010, alors que les achats dans des boutiques en ligne (35,3 %) restent au même niveau que l année précédente. Une proportion de 73,7 % des internautes de 35 à 44 ans considèrent qu il est très ou assez sécuritaire de payer en ligne au moyen de la carte de crédit, soit la plus forte proportion de toutes les générations. Les catégories d achats qui intéressent davantage de cyberacheteurs âgés entre 35 et 44 ans sont, en ordre d importance, les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (53,6 %), la musique et les films (47,7 %), puis les vêtements, les chaussures, les bijoux et les accessoires (40,6 %). Le gain de temps est la principale raison évoquée par cette génération d internautes (21,0 % d entre eux) pour faire des achats en ligne. Le montant dépensé en ligne par les cyberacheteurs de la génération X est l un des plus élevés : il est en moyenne de 376,60 $ pour 35,2 % de cyberacheteurs au cours d un mois, selon les données mensuelles cumulées de l ICEQ pour Non seulement cette génération est l une des championnes des achats en ligne, mais c est également celle qui est la plus susceptible de s informer sur Internet avant de faire l acquisition d un produit ou d un service (90,3 % des internautes de cette génération). Par ailleurs, ce sont des internautes qui n ont pas peur de faire des affaires en ligne, puisque 35,2 % d entre eux ont vendu un bien ou un service au cours de la dernière année. 8

9 Du côté des opérations bancaires, la génération X est celle qui y adhère le plus. Les internautes de cette génération perçoivent que les transactions sur les sites d institutions financières sont sécuritaires, puisque sur 10 (qui signifie «très sécuritaire»), ils leur accordent une note moyenne de 8,5. Cela se traduit d ailleurs concrètement par le fait que 73,5 % des internautes québécois de cette génération réalisent des opérations bancaires en ligne. Qui plus est, ils sont une majorité à recevoir leurs relevés bancaires en ligne (58,0 %). Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne L actualité et les nouvelles arrivent en tête de liste des sujets de recherche d informations réalisés habituellement sur la toile par la génération X, soit pour 77,9 % des internautes de 35 à 44 ans. Leur intérêt pour l actualité et les nouvelles se traduit d ailleurs par une hausse marquée de l utilisation d Internet à titre de principale source d information pour consulter l actualité et les nouvelles. En 2009, 14,3 % des 35 à 44 ans mentionnaient qu Internet était leur principale source d information ; cette proportion est passée à 41,5 % en 2011, soit une hausse de 27,2 points de pourcentage, surclassant par le fait même la télévision (36,4 %), qui a perdu presque autant de points (-22 points de pourcentage) à titre de principale source au cours de la même période. Les sites Web de nouvelles et d actualité sont la source préférée de la génération X sur Internet, puisque 24,4 % des internautes les consultent à titre de principale source. Principaux modes de communication utilisés dans un cadre personnel ( ) chez les internautes de 35 à 44 ans Téléphone résidentiel Courriel Téléphone mobile Messages sur réseaux sociaux SMS ou messages textes Clavardage Téléphonie gratuite sur Internet (solution vidéo) Téléphonie gratuite sur Internet (solution audio) Après le visionnement de vidéos sur Internet (60,0 % des internautes de 35 à 44 ans regardent des vidéos sur YouTube ou Dailymotion, par exemple), une activité en croissance (+16,9 points de pourcentage entre 2010 et 2011), c est l écoute de la radio en lecture continue qui intéresse davantage les internautes de cette génération (42,7 % d entre eux). Quant aux activités telles que le téléchargement de musique (36,6 %), la webtélé (35,1 %) ou les jeux en ligne (35,0 %), elles sont exercées par un peu plus du tiers de ces internautes. Le téléchargement d un livre pour une lecture sur un support numérique est en revanche une activité encore marginale (9,4 %) pour ces internautes. Les internautes de la génération X ne se distinguent pas particulièrement de l ensemble des internautes du point de vue des médias sociaux. Ils consultent du contenu (70,7 %), interagissent avec d autres (59,7 %), entretiennent un profil (54,3 %), relayent de l information (39,2 %) et créent du contenu (33,9 %) de façon à peu près équivalente par rapport à l ensemble des internautes et y passent à peu près le même temps en moyenne par semaine (soit 6,1 heures). Parmi les principaux moyens pour communiquer avec leurs proches, la plus grande part des internautes de la génération X privilégient sans contredit le téléphone (91,2 %), le courriel n arrivant pas très loin derrière (74,9 %). On peut noter que la téléphonie (solution audio) gratuite sur Internet est un moyen que les internautes de cette génération (10,9 %) favorisent plus que ceux de toute autre génération. 11 % 32 % 25 % 30 % 32 % 28 % Base : internautes québécois (n=823 en 2011 et 788 en 2010) 43 % 38 % 57 % 53 % % 69 % % 95 % En gagnant 27,2 points de pourcentage entre 2009 et 2011, les sources d information sur Internet ont dépassé la télévision à titre de principale source mentionnée par les adultes de 35 à 44 ans pour consulter l actualité ou les nouvelles. Montant ayant été dépensé en moyenne au cours d un mois selon le groupe d âge (2010 et 2011) 376,60 $ 384,90 $ 348,90 $ 355,20 $ 345,50 $ 350,70 $ 289,40 $ 232,20 $ ,40 $ 237,30 $ ans ans ans ans 65 ans et plus Base : adultes québécois ayant réalisé au moins un achat au cours d un mois selon l ICEQ (cumul annuel n=2779 en 2011 et 2480 en 2010) 9

10 Marie qui n a pas une minute à perdre Marie, 38 ans, a un emploi du temps chargé avec ses 2 jeunes enfants et son poste de chef comptable chez un fabricant de meubles, à Brossard. Elle est toujours vigilante quant aux finances de sa famille et consulte régulièrement son compte bancaire à l aide de l application de son institution financière sur son iphone, dans l autobus qui la ramène chez elle. C est bientôt l anniversaire de sa fille Zoé, 3 ans, et elle veut lui trouver les meilleurs jouets éducatifs pour assurer son développement. C est au bureau, à l heure du lunch, qu elle s informe sur le site mamanpourlavie.com et les blogues de mamans pour orienter son choix. Elle est justement tombée sur une vidéo présentant l évaluation d un casse-tête qui a été recommandé par plusieurs membres de la communauté. N ayant pas une seconde à perdre, elle effectue l achat en toute confiance sur un site spécialisé offrant la livraison en moins de 5 jours ouvrables. Rien n est trop beau pour sa petite famille. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso Proportion d utilisateurs des médias sociaux selon l activité chez les adultes québécois (2011) Proportion d adultes québécois qui possèdent un appareil mobile selon le type (2011) 78 % 77 % 87 % 79 % 74 % 62 % 64 % 60 % 54 % 60 % 49 % 40 % 35 % 38 % 40 % 29 % 31 % 22 % 23 % 22 % 14 % 14 % 10 % 9 % 6 5 % 6 % ans ans ans ans 65 ans et plus 69 % 67 % 69 % 61 % 62 % 64 % 61 % 60 % 56 % 51 % 45 % 39 % 35 % 42 % 38 % 37 % 38 % 24 % 24 % 26 % 9 % 18 % 10 % 6 % 5 % 4 % 2 % 3 % ans ans ans ans 65 ans et plus Consulte du contenu Entretient un profil Crée du contenu Interagit avec d autres Relaye de l information Téléphone mobile (cellulaire ou intelligent) Téléphone cellulaire Téléphone intelligent Ordinateur portable Baladeur numérique Tablette numérique Base : adultes québécois (n=1006) Base : adultes québécois (n=1000) 10

11 Les jeunes boomers, ou les 45 à 54 ans ( ) Au Québec, on compte environ adultes de 45 à 54 ans : utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 87,6 %); possèdent un téléphone intelligent (soit 25,8 %); ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 48,2 %); entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 39,7 %); jouent à des jeux en ligne (soit 24,8 %). Informatisation et équipement Les plus jeunes des boomers, âgés de 45 à 54 ans, naviguent sur Internet dans une très forte proportion : 82,1 % le font régulièrement et 5,5 % occasionnellement, pour un total de 87,6 %. Ils utilisent Internet durant 17,2 heures par semaine en moyenne, que ce soit à la maison (8,1 heures), au bureau (7,8 heures) ou sur leur téléphone mobile (1,3 heure). Ils sont équipés d un ordinateur dans 80,7 % des cas, très souvent d un ordinateur de table (63,2 %), plutôt que d un ordinateur portable (55,2 %). Ils possèdent dans des proportions similaires à l ensemble des adultes québécois un appareil photo numérique (72,6 %), une télévision haute définition (56,1 %), un routeur (52,9 %), une console de jeux vidéo (40,0 %), une webcam (37,7 %), une caméra vidéo numérique (33,2 %), une installation de cinéma maison (25,1 %) ou un lecteur Blu-ray (19,1 %). C est également le cas en matière d équipement mobile : près de 2 jeunes boomers sur 3 possèdent un téléphone cellulaire (60,6 %), 1 sur 3 un baladeur numérique (34,8 %), 1 sur 4 un téléphone intelligent (25,8 %) et 1 sur 20 une tablette numérique (4,9 %). Transactions en ligne Selon les données de 2011, les internautes de 45 à 54 ans achètent et vendent sur Internet dans la même proportion que l année précédente : 54,2 % des internautes de cette génération ont acheté un produit ou un service sur Internet au cours de la dernière année, alors que 21,4 % y vendaient un produit ou un service. Pour leurs achats, ils ont une préférence pour les boutiques en ligne (26,8 %). Selon les données mensuelles cumulatives de l ICEQ pour 2011, 25,3 % des jeunes boomers ont dépensé en moyenne un montant de 355,20 $ pour leurs achats en ligne au cours d un mois. Une proportion de 56,9 % des internautes de 45 à 54 ans évaluent qu il est très ou assez sécuritaire d utiliser la carte de crédit pour faire des achats en ligne. La raison la plus fréquemment évoquée pour faire des achats en ligne est le gain de temps (19,5 % des internautes). Au cours de la dernière année, les catégories d achat privilégiées par les cyberacheteurs de cette génération sur Internet ont été les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (53,7 %), les voyages, les vacances, l hébergement et les forfaits vacances (46,5 %), puis les livres, les revues et les journaux (39,0 %). Internet joue également un rôle de source d information, puisqu une large proportion, soit 82,0 % des internautes de cette génération, consulte au moins une source sur Internet avant de faire l acquisition d un produit ou d un service, les sources les plus consultées étant les sites de petites annonces et les sites d enchères (56,6 %). Les jeunes boomers ont relativement confiance bien que cela soit dans une moindre mesure par rapport aux générations suivantes en la sécurité des transactions sur les sites d institutions financières : ils accordent une note moyenne de 7,8/10 (où 10 signifie «très sécuritaire») à la sécurité des transactions en ligne sur ces sites. La majorité des internautes issus de cette génération réalisent des opérations bancaires en ligne (58,6 %), et un certain nombre consultent les relevés bancaires en ligne : 39,2 % reçoivent leurs relevés de comptes bancaires en ligne, tandis que c est seulement le cas de 25,9 % pour les relevés de cartes de crédit. Nombre moyen d heures par semaine sur Internet selon le lieu chez les 45 à 54 ans 1,3 7,8 8, Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études À la maison Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010) 0,4 6,7 9,8 11

12 À titre de principale source d information pour consulter l actualité ou les nouvelles, la télévision a perdu des adeptes chez les jeunes boomers, soit une diminution de 16,7 points de pourcentage entre 2009 et Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne Les conditions météorologiques (69,8 %), l actualité et les nouvelles (68,0 %) ainsi que la cuisine, les recettes et la gastronomie (63,6 %) sont les 3 sujets qui font le plus partie des habitudes de recherche d informations sur Internet chez les jeunes boomers qui utilisent Internet. La principale source d information des adultes de cette génération pour consulter l actualité ou les nouvelles demeure la télévision (47,3 %), même si Internet a un certain nombre d adeptes (22,1 %), ce qui les distingue considérablement des adultes des générations X et Y. Il est tout de même intéressant de souligner que de 2009 à 2011, la télévision a perdu des adeptes à titre de principale source d information chez les jeunes boomers, avec une diminution de 16,7 points de pourcentage. La télévision en ligne gagne des amateurs comme moyen de se divertir : alors que 18,8 % des internautes de cette génération regardaient des émissions de télévision sur Internet en 2010, c était le cas de 32,4 % d entre eux en 2011, soit une différence de +13,6 points de pourcentage en un an. C est toutefois le visionnement de vidéos (sur YouTube ou Dailymotion, par exemple) qui est l activité de divertissement la plus populaire chez les internautes de cette génération Principaux modes de communication utilisés dans un cadre personnel ( ) chez les internautes de 45 à 54 ans Téléphone résidentiel Courriel Téléphone mobile Messages sur réseaux sociaux SMS ou messages textes Clavardage Téléphonie gratuite sur Internet (solution vidéo) Téléphonie gratuite sur Internet (solution audio) 2 % 34 % 23 % 30 % 25 % 24 % 19 % 17 % 57 % 51 % % 70 % % 91 % (44,6 %), même si elle est proportionnellement moins pratiquée que pour l ensemble des internautes québécois. L écoute de la radio (34,3 %), les jeux en ligne (28,6 %) et le téléchargement de musique (24,5 %) sont de leur côté des activités pratiquées par le tiers, sinon le quart des jeunes boomers. En ce qui a trait aux médias sociaux, la proportion des internautes de la génération des jeunes boomers qui y exercent des activités est significativement inférieure à celle de l ensemble des internautes québécois, mais elle n est pas négligeable : près des deux tiers consultent du contenu (65,5 %), près de la moitié y interagissent avec d autres (43,8 %) ou y entretiennent un profil (43,6 %), alors que le relais d information (31,3 %) et la création de contenu (25,2 %) sur les médias sociaux sont des activités moins courues par cette génération. Tout comme la génération X, les jeunes boomers internautes ont encore une préférence pour le téléphone (92,8 %) et le courriel (73,8 %) pour communiquer avec leurs proches, même si les médias sociaux font quelques gains en ce sens entre 2010 et 2011, atteignant ainsi une proportion de 33,7 %. Base : internautes québécois (n=823 en 2011 et 788 en 2010) Sylvie TROUVE du temps pour se divertir en ligne Sylvie, 47 ans, est devenue une adepte de la série Les Parent, mais compte tenu de son emploi du temps chargé avec sa petite famille, elle visionne les épisodes en rediffusion sur l application ipad de TOU.TV dans l autobus, au retour du travail. Elle s était dotée d une caméra numérique dernièrement, grâce aux efforts de son conjoint, qui a passé des heures à comparer les caractéristiques de différents modèles sur CNET. Ils l ont finalement achetée sur le site Web de Future Shop, au prix préférentiel réservé aux achats en ligne. Fière de son nouvel achat, elle l emmène pour toutes les activités familiales. Elle a enregistré tous les beaux moments de leur week-end de ski en famille au mont Sainte- Anne, où ils ont logé dans deux chambres d hôtel trouvées au rabais sur Tuango. Dès leur retour, elle a immortalisé ce beau souvenir dans un album photos qu elle a personnalisé sur le site de Picaboo. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso 12

13 Les boomers, ou les 55 à 64 ans ( ) Au Québec, on compte environ adultes de 55 à 64 ans : utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 76,6 %); possèdent un téléphone intelligent (soit 17,7 %); ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 43,5 %); entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 22,4 %); jouent à des jeux en ligne (soit 16,1 %). Informatisation et équipement Ce sont 3 boomers sur 4 (76,6 %) qui utilisent Internet : 70,1 % sont des utilisateurs réguliers, tandis que 6,5 % sont des utilisateurs occasionnels. Chaque semaine, cette génération d internautes passe en moyenne 7,1 heures sur Internet à partir de la maison, 4,9 heures au bureau et 0,3 heure sur un téléphone mobile, soit un nombre d heures inférieur à celui des générations plus jeunes. En matière d équipements (ordinateur, webcam, appareil photo ou caméra numérique, lecteur Blu-ray, etc.), il n existe pas de différence significative entre les adultes issus de cette génération et l ensemble des adultes québécois, sauf en ce qui a trait à l ordinateur portable (41,7 % d entre eux en possèdent un), au routeur (40,5 %) et à la console de jeux vidéo (16,4 %), qu ils possèdent dans des proportions inférieures. Une proportion de 69,5 % des boomers possèdent au moins un ordinateur. Ils sont moins intéressés par les appareils mobiles que les générations suivantes. Le téléphone cellulaire, autre qu intelligent, est sans contredit l appareil mobile préféré des boomers (56,4 % l ont adopté), même si le téléphone intelligent fait une petite percée : de 7,1 % d adultes de cette génération à en posséder un en 2010, cette proportion est passée à 17,7 % en Le baladeur numérique est un appareil mobile possédé par près du quart des adultes de cette génération (23,8 %), tandis que la tablette l est par 4,2 % d entre eux. Nombre moyen d heures par semaine sur Internet selon le lieu chez les 55 à 64 ans 0,3 0,7 4,9 7,1 Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010) 2,5 8, Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études À la maison Transactions en ligne Les internautes de cette génération achètent (53,0%) et vendent (22,9%) dans les mêmes proportions que l ensemble des internautes québécois. Pour leurs achats, ils privilégient les boutiques en ligne (20,6%) plutôt que les sites de petites annonces (12,0%), bien que ce soit dans une moindre mesure par rapport à l ensemble des adultes québécois. Les prix compétitifs sont la principale raison évoquée par 16,1 % des internautes de la génération des boomers pour faire des achats en ligne, bien que beaucoup mentionnent également le gain de temps (13,8%). Les catégories d achats les plus populaires auprès des cyberacheteurs de cette génération sont les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (45,9%), les voyages, les vacances, l hébergement et les forfaits vacances (37,7%) ainsi que les livres, les revues et les journaux (36,5%). Toutefois, ils sont sensiblement plus nombreux que l ensemble des cyberacheteurs à se tourner vers les produits financiers (26,1 %). Selon les données mensuelles cumulatives de l ICEQ pour 2011, 17,1 % des boomers dépensaient en moyenne un montant de 384,90 $ pour leurs achats en ligne au cours d un mois. Leur perception des achats en ligne payés par carte de crédit est mitigée : 53,4 % d entre eux considèrent qu il est très ou assez sécuritaire de payer en ligne au moyen de la carte de crédit, alors que 41,5 % considèrent qu il est peu ou pas du tout sécuritaire de le faire. Pour 3 internautes sur 4 (76,7%), Internet constitue une source d information préalable à l achat d un bien ou d un service, le site Web du fabricant ou du revendeur du produit ou du service étant une source consultée par la moitié des internautes (52,7%). Ils sont par ailleurs plus susceptibles que les internautes québécois en général de s informer par l intermédiaire des courriels promotionnels (32,8%) ou du site Web d experts tiers (30,1 %). Plus de la moitié des internautes de cette génération faisaient des opérations bancaires en ligne en 2011 (soit 56,2 %). Bien que cette proportion soit inférieure à celle relevée pour l ensemble des internautes québécois, on observe une progression de 14,4 points de pourcentage par rapport à son niveau de Environ le tiers des internautes de cette génération reçoivent leurs relevés de comptes bancaires en ligne (34,5 %), et ils sont presque autant à recevoir leurs relevés de cartes de crédit (27,1 %) par la même voie. Leur perception de la sécurité des transactions avec les institutions financières est similaire à celle des jeunes boomers. Sur une échelle de 0 à 10 (où 10 signifie «très sécuritaire»), c est une note de 7,9/10 qu ils accordent, ce qui correspond somme toute à une très bonne perception de la sécurité transactionnelle avec les institutions financières. Plus de la moitié des internautes de la génération des boomers ont procédé à des opérations bancaires en ligne en 2011, soit 56,2 %, un taux en augmentation de 14,4 points de pourcentage par rapport à son niveau de

14 Le poids démographique des bébés-boomers peut-il influencer le contenu d Internet? Selon un article publié sur Mashable 3, en plus de son poids démographique, la génération des bébés-boomers pense et agit différemment des générations précédentes. Leur motivation étant centrée sur la socialisation et les échanges, ce qui peut être perçu comme une hésitation de leur part à utiliser Internet pourrait en réalité être attribuable aux technologies et aux réseaux sociaux, qui sont développés sans nécessairement que leurs centres d intérêt soient pris en compte, selon l auteur de l article. Tout comme chez les jeunes boomers, la télévision a perdu des adeptes chez les boomers à titre de principale source d information pour consulter l actualité ou les nouvelles, avec une diminution de 15,1 points de pourcentage entre 2009 et Pour la communication avec la famille et les amis, le courriel (58,5 %) est en baisse de popularité chez les internautes de la génération des boomers, avec une perte de 19,3 points de pourcentage entre 2010 et Information, médias sociaux, divertissement et communications en ligne Les internautes de la génération des boomers recherchent habituellement de l information sur Internet à propos de sujets comme l actualité et les nouvelles (74,1 %), les voyages et les vacances (65,0 %) ainsi que les conditions météorologiques (61,7 %). Toutefois, cette génération d internautes est aussi significativement plus intéressée que d autres par des sujets touchant la santé et la médecine (54,0 %) ainsi que le jardinage et l entretien de la maison (32,0 %). Même si l actualité et les nouvelles arrivent en tête de liste des sujets d information recherchés en ligne, Internet n est pas la principale source d information des boomers : 48,3 % soulignent qu ils privilégient plutôt la télévision en la matière, même si la popularité de cette dernière a décru de 15,1 points de pourcentage depuis À titre de principale source d information des boomers pour consulter l actualité ou les nouvelles, Internet se positionne en troisième place (16,3 %) tout juste derrière la presse écrite (22,6 %). Mis à part ce qui a trait à l écoute de la webradio (26,4 %) et au téléchargement de livres numériques (9,0 %), les boomers se divertissent significativement moins en ligne que l ensemble des internautes. Toutefois, la webtélé a gagné en ,4 points de pourcentage par rapport à 2010, pour atteindre 28,0 % d adeptes chez les internautes de cette génération, soit un taux qui a doublé en un an. Un peu plus de la moitié des internautes de la génération des boomers réalisent au moins une activité par mois sur les médias sociaux, soit 54,7 %. Ces activités restent toutefois peu exercées par les boomers par rapport à l ensemble des internautes, qu il s agisse de consulter du contenu (51,4 %), d entretenir un profil (30,4 %), d interagir avec d autres (30,2 %), de relayer du contenu ou encore de créer du contenu (12,6 %). Pour communiquer avec la famille et les amis, le téléphone résidentiel a une place prépondérante (97,4 % des internautes de la génération des boomers), alors que le courriel (58,5 %), en baisse de 19,3 points de pourcentage par rapport à son niveau de 2010, et le téléphone mobile (54,7 %) intéressent de leur côté un certain nombre d internautes de cette génération. De nouvelles perspectives pour Ginette Ginette, 56 ans, savoure sa nouvelle vie de jeune retraitée. Disposant de tout le temps qu elle désire pour enfin vaquer à ses activités préférées, elle décide de planifier son prochain voyage en Italie avec son mari, Roméo, pour célébrer cette nouvelle étape dans sa vie. Elle a découvert sur la chaîne Évasion un blogue qu elle consulte occasionnellement pour compléter sa recherche d information. Elle reçoit un SMS de son fils Francis sur le vieux Nokia qu il lui avait donné, l avisant d aller lire le courriel qu il lui a transféré à propos d un voyage au rabais en Italie avec Expedia. Bien que tentée par l offre alléchante, elle réservera son séjour avec un agent de voyage, à cause de ses craintes quant à la protection de ses données personnelles. Longtemps réticente à effectuer des transactions bancaires en ligne, car elle croyait qu elles n étaient pas aussi sécuritaires qu au guichet, elle s est finalement laissé convaincre par son fils. Elle vient donc d adopter les services bancaires en ligne et apprécie maintenant toute la richesse d information qu elle peut obtenir par ce moyen. Jean-Sébastien Chouinard, chef en stratégie Internet, Adviso 3 Jamie CARRACHER, «How Baby Boomers Are Embracing Digital Media», Mashable, [ en ligne ], 6 avril [ ] (Consulté le 4 mars 2012). 14

15 Les aînés, ou les 65 ans et plus (1946 et avant) Au Québec, on compte environ adultes de 65 ans et plus : utilisent Internet régulièrement ou occasionnellement (soit 49,2 %) ; possèdent un téléphone intelligent (soit 2,3 %) ; ont fait des cyberachats au cours de la dernière année (soit 23,7 %) ; entretiennent un profil sur les médias sociaux (soit 5,8 %) ; jouent à des jeux en ligne (soit 14,5 %). Informatisation et équipement La moitié des aînés (49,2 %) naviguent sur Internet : 40,6 % sont des utilisateurs réguliers et 8,6 % sont des utilisateurs occasionnels. Certainement en raison de leur statut de retraité, c est davantage dans le cadre d un usage personnel qu un grand nombre d aînés utilisent Internet : les internautes de cette génération passent par semaine en moyenne 8,1 heures sur Internet à la maison, 1 heure sur un téléphone mobile et 0,7 heure au travail. Mis à part la télévision classique, qu ils possèdent dans une proportion de 73,6 %, ils sont significativement moins équipés que l ensemble des adultes québécois. Étant donné que 47,6 % des aînés possèdent un ordinateur, 39,5 % un appareil photo numérique, 21,3 % un routeur et 12,2 % une webcam, on peut présumer que la navigation sur Internet et les équipements technologiques sont pour eux moins prioritaires que pour les autres générations. Les aînés sont aussi moins enclins à posséder un appareil mobile, comparativement à l ensemble des adultes québécois, qu il s agisse d un téléphone cellulaire (38,2 %, en baisse de 15,3 points de pourcentage par rapport à son niveau de 2009), d un baladeur numérique (9,5 %), d un téléphone intelligent (2,3 %) ou encore d une tablette numérique (2,5 %). Transactions en ligne Il est vrai que, par rapport aux autres générations d internautes, les aînés sont proportionnellement moins nombreux à acheter et à vendre des produits ou des services en ligne (39,3 % y ont acheté un produit et 13,0 % en ont vendu un au cours de la dernière année). C est vers les boutiques en ligne que les internautes de cette génération se tournent le plus souvent (18,6 %), lorsqu ils désirent faire des achats. La principale raison évoquée pour faire des achats en ligne est le gain de temps (12,8 % des internautes de la génération des aînés). Une majorité d entre eux considèrent cependant qu il est peu ou pas du tout sécuritaire de payer des achats en ligne au moyen d une carte de crédit (52,5 %), bien qu un certain nombre les considèrent très ou assez sécuritaires (31,2 %). Les voyages, les vacances, l hébergement et les forfaits vacances (53,9 %) arrivent en tête des types d achats réalisés par les cyberacheteurs de cette génération, suivis par les billets de spectacle, de cinéma ou de divertissement (45,9 %), puis les livres, les revues et les journaux (38,7 %). Cela dit, les résultats montrent que les aînés qui ont fait des achats au cours de la dernière année ont une plus forte propension que les cyberacheteurs en général à acheter des produits financiers en ligne (35,1 % d entre eux). Selon les données mensuelles cumulatives de l ICEQ pour 2011, 6,6 % des aînés dépensaient en moyenne un montant de 342,40 $ pour leurs cyberachats (soit une augmentation de 105,10 $ par rapport à 2010). Un peu plus de la moitié des internautes de cette génération (51,2 %) ont consulté au moins une source d information sur Internet avant de faire des achats, en ligne ou non. Ils y consultent principalement les sites Web qui permettent de comparer les prix (25,1 %), et les circulaires dans leur version Web (24,5 %), ce qui indique que le plus souvent, ils s informent sur les prix et les promotions en vigueur sur Internet avant de faire un achat. La proportion d internautes de cette génération à réaliser des opérations bancaires sur Internet est à peu près égale à celle qui y fait des achats, soit à peu près le tiers d entre eux (36,0 %). Environ un aîné sur 5 reçoit ses relevés de comptes bancaires (22,3 %) ou ses relevés de cartes de crédit (19,2 %) en format électronique. C est une génération qui considère que les transactions sur les sites des institutions financières sont somme toute sécuritaires ; ils évaluent à 7,4/10 (où 10 signifie «très sécuritaire») la sécurité de ces transactions, une note toutefois inférieure à celle fournie par l ensemble des internautes québécois. Les aînés sont moins nombreux à posséder un téléphone cellulaire qu il y a 2 ans. Ils étaient 38,2 % en 2011, soit une diminution de 15,3 points de pourcentage par rapport à ce que NETendances avait mesuré en Nombre moyen d heures par semaine sur Internet selon le lieu chez les 65 ans et plus 1,0 0,7 8, Sur un téléphone mobile Au travail ou pour les études À la maison Base : internautes québécois (n=811 en 2011 et 827 en 2010) 0,3 0,6 7,6 Les aînés qui ont réalisé des achats en ligne au cours de 2011 ont été proportionnellement plus nombreux que les autres adultes québécois à faire l achat de produits financiers (35,1 % d entre eux). 15

De Y à A: cinq générations d internautes. Volume 1 - Numéro 8. Une réalisation du. Avec la collaboration de

De Y à A: cinq générations d internautes. Volume 1 - Numéro 8. Une réalisation du. Avec la collaboration de De Y à A: cinq générations d internautes Volume 1 - Numéro 8 Une réalisation du Avec la collaboration de table des matières Faits saillants............................................ 4 la génération

Plus en détail

DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE VOLUME 5 NUMÉRO 3 AVEC LA COLLABORATION DE

DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE VOLUME 5 NUMÉRO 3 AVEC LA COLLABORATION DE DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE VOLUME 5 NUMÉRO 3 AVEC LA COLLABORATION DE 2 NETendances DIVERTISSEMENT EN LIGNE : LE TÉLÉVISEUR BRANCHÉ, UN INCONTOURNABLE TABLE DES

Plus en détail

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES VOLUME 6 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES VOLUME 6 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES VOLUME 6 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : DES APPAREILS AUX USAGES MULTIPLES 2 TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

Chiffres à l appui du MCCCF. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec

Chiffres à l appui du MCCCF. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec Chiffres à l appui du MCCCF Culture, communications au Québec Mai 2012 1 Réalisation Direction générale de la planification et des sociétés d État Supervision Jacques Laflamme Préparation de la version

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2015 : un levier de croissance pour les PME

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2015 : un levier de croissance pour les PME Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2015 : un levier de croissance pour les PME Semaine mondiale de l entrepreneuriat SADC des Laurentides, 18 novembre 2015 Guillaume Ducharme Directeur

Plus en détail

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : CROISSANCE DES ACHATS EN LIGNE SUR MOBILE

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : CROISSANCE DES ACHATS EN LIGNE SUR MOBILE LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : CROISSANCE DES ACHATS EN LIGNE SUR MOBILE VOLUME 5 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC : LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE AU QUÉBEC

Plus en détail

MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT VOLUME 5 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT VOLUME 5 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT VOLUME 5 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES MOBILITÉ AU QUÉBEC : LA CROISSANCE SE POURSUIT 2 TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 4 LE TÉLÉPHONE

Plus en détail

La vidéo en France en 2016

La vidéo en France en 2016 La vidéo en France en 2016 Pratiques et enjeux 23/05/16 ! Méthodologie Population de référence Internautes de 15 ans et plus Mode de recueil Administration d un questionnaire sur Internet Taille de l échantillon

Plus en détail

Resultats France. Alison Fennah, VP Research & Marketing, IAB Europe. 28 juin 2012

Resultats France. Alison Fennah, VP Research & Marketing, IAB Europe. 28 juin 2012 Resultats France Alison Fennah, VP Research & Marketing, IAB Europe 28 juin 2012 Sommaire 1. Introduction Background Couverture et méthodologie 2. Enseignements clés L évolution des médias Internet à tout

Plus en détail

EnsEmblE du QuébEC. Portrait Internet. Profil sociodémographique. Carte du Québec

EnsEmblE du QuébEC. Portrait Internet. Profil sociodémographique. Carte du Québec EnsEmblE du QuébEC En 2010, 75,4 % des adultes québécois utilisaient Internet au moins une fois par semaine, comparativement à 72,9 % en 2009. Au total, le Québec comptait donc plus de 5,3 millions d internautes

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU3 juillet 2013 synthèse et chiffres clés

Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU3 juillet 2013 synthèse et chiffres clés Hadopi, biens culturels et usages d Internet : pratiques et perceptions des internautes français. BU3 juillet synthèse et chiffres clés ! I. Chiffres clés Taux de consommation licite / illicite 76% des

Plus en détail

médias sociaux au Québec

médias sociaux au Québec L engouement pour les médias sociaux au Québec Volume 2 - Numéro 1 Une réalisation du Avec la collaboration de Table des matières Faits saillants... 4 Utilisation des médias sociaux par les adultes québécois....

Plus en détail

INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 6 AVEC LA COLLABORATION DE

INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 6 AVEC LA COLLABORATION DE INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 6 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2013, CEFRIO NETendances INTERNET COMME SOURCE D INFORMATION AU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 5

Plus en détail

Les publics du Livre Numérique: Les 2 étapes quantitatives. Nobody s Unpredictable

Les publics du Livre Numérique: Les 2 étapes quantitatives. Nobody s Unpredictable Les publics du Livre Numérique: Les 2 étapes quantitatives Nobody s Unpredictable Rappel du plan d études : 3 grandes étapes Nobody s Unpredictable Le plan d études Etape 1 Etude de cadrage Etape 2 Analyse

Plus en détail

Dossier de presse. Paris, le 11 septembre 2009

Dossier de presse. Paris, le 11 septembre 2009 35 rue du Val de Marne 75628 Paris Cedex 13 Dossier de presse Paris, le 11 septembre 2009 Le marché Français de l Internet en 2009 se place sous le signe de la mobilité, de l échange et du partage : le

Plus en détail

Rapport sur l utilisation des téléphones intelligents et des tablettes par les producteurs agricoles

Rapport sur l utilisation des téléphones intelligents et des tablettes par les producteurs agricoles Rapport sur l utilisation des téléphones intelligents et des tablettes par les producteurs agricoles Préparé par : Veille du marché de FAC Mai 2014 Avis de droit d auteur (c) 2014, Financement agricole

Plus en détail

Utilisation croissante d'internet pour trouver le prêt hypohtécaire le plus avantageux

Utilisation croissante d'internet pour trouver le prêt hypohtécaire le plus avantageux Communiqués de presse - archives nationales 2004 Utilisation croissante d'internet pour trouver le prêt hypohtécaire le plus avantageux TORONTO, Ontario, 22 novembre 2004 En 2004, la proportion des consommateurs

Plus en détail

Politique sur l utilisation de la téléphonie mobile

Politique sur l utilisation de la téléphonie mobile Politique sur l utilisation de la téléphonie mobile 1. Contexte 2. SST La présente politique vise à définir l utilisation permise de la mobilité chez ENGLOBE ainsi que le contrôle des coûts. Ces nouvelles

Plus en détail

Les clients numériques

Les clients numériques Les clients numériques Aujourd hui, les clients sont aussi des clients numériques. Ce sont des consommateurs qui, via le numérique, décident de leurs actes d achats sur Internet. Les comportements de ces

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2014, CEFRIO NETendances LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN TABLE

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ)

ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) EMPLOI-QUÉBEC ENQUÊTE SUR LE RECRUTEMENT ET L EMPLOI AU QUÉBEC (EREQ) RAPPORT ANALYTIQUE VOLUME 12 ENQUÊTE 2012 SUR LES DONNÉES DE 2011 Ce document a été préparé par la Direction de l analyse et de l information

Plus en détail

COMMENT VIVRE SA FRANCOPHONIE SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX? Vincent Tanguay Vice-président, Innovation et Transfert

COMMENT VIVRE SA FRANCOPHONIE SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX? Vincent Tanguay Vice-président, Innovation et Transfert COMMENT VIVRE SA FRANCOPHONIE SUR INTERNET ET LES RÉSEAUX SOCIAUX? Vincent Tanguay Vice-président, Innovation et Transfert Quelques données statistiques qui doivent refléter la réalité des autres francophones

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Depuis 2008, 3 années de baisse du pouvoir d achat

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES 2016 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes ENQUÊTE 2016 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2016 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES POINTS SAILLANTS

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Inspiration et organisation des voyages : les générations Y et Z se tournent vers les technologies mobiles pour planifier leurs prochaines vacances

Inspiration et organisation des voyages : les générations Y et Z se tournent vers les technologies mobiles pour planifier leurs prochaines vacances L apparition d Internet a eu un impact considérable sur l industrie du voyage, les consommateurs adoptant de plus en plus d outils en ligne pour prévoir et organiser leurs voyages. De nos jours, les technologies

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

Vendredi 27 novembre 2015-10h30

Vendredi 27 novembre 2015-10h30 Vendredi 27 novembre 15-1h3 Luc Rousseau Vice-président du Conseil général de l économie (CGE) Martine Lombard, Membre du Collège de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Plus en détail

Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté. Une étude pour les membres d OCLC

Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté. Une étude pour les membres d OCLC Perceptions des bibliothèques 2010 Contexte et communauté Une étude pour les membres d OCLC Le consommateur d information - 2005 1. Pour les jeunes, c est «cool» d être en ligne. 2. Les moteurs de recherche

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e

C o m m u n i q u é d e P r e s s e C o m m u n i q u é d e P r e s s e Paris, le 3 Mars 2010 publie Profiling 2009, toutes les tendances de l internet en France A travers la crise, internet poursuit sa croissance En 2009, plus de 33 millions

Plus en détail

Perspectives collégiales

Perspectives collégiales Perspectives collégiales Vol. 6 N o 4 Janvier 2011 Perspectives collégiales est un bulletin électronique mensuel publié par la Fédération des cégeps, qui représente les 48 établissements du réseau collégial

Plus en détail

Créez et captez désormais votre marché grâce aux annonces sur le web

Créez et captez désormais votre marché grâce aux annonces sur le web Créez et captez désormais votre marché grâce aux annonces sur le web Contexte La publicité et les annonces sur internet Les avantages Les annonces display Les campagnes universelles Nous contacter Contexte

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013

Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013 Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu des biens et des services pour une

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec 2012 Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec Volume 3 - Numéro 6 AVEC LA COLLABORATION DE table des matières FAITS SAILLANTS... 4 LE NOMBRE MOYEN DE CYBERACHETEURS QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Campagne promotionnelle 2014 des Villages-relais «On est là!»

Campagne promotionnelle 2014 des Villages-relais «On est là!» MINISTÈRE DES TRANSPORTS Campagne promotionnelle 2014 des Villages-relais «On est là!» Faits saillants du sondage postcampagne MARS 2015 Cette publication a été réalisée et éditée par la Direction des

Plus en détail

Réseau de surveillance de l Internet : le bilan 2007

Réseau de surveillance de l Internet : le bilan 2007 Réseau de surveillance de l Internet : le bilan 2007 Le commerce électronique est en progression constante. Parallèlement, l activité du réseau de surveillance de l Internet et les contrôles de cyber-enquêteurs

Plus en détail

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME

Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME SIAL CANADA 2016 - Montréal - 13 au 15 avril 2016 Le commerce électronique dans un Québec numérique en 2016 : un levier de croissance pour les PME Guillaume Ducharme Directeur des communications et des

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

Francine Thomas, Collaboratrice associée Vincent Tanguay, Vice-président, Québec, Innovation et Transfert 20 octobre 2011

Francine Thomas, Collaboratrice associée Vincent Tanguay, Vice-président, Québec, Innovation et Transfert 20 octobre 2011 Forum sur les réseaux sociaux Activité de la rentrée Association des étudiants de l'université du 3e âge Francine Thomas, Collaboratrice associée Vincent Tanguay, Vice-président, Québec, Innovation et

Plus en détail

RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME

RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME 1 Introduction : Contexte et Justification Méthodologie : Unité statistique et échantillonnage Préface Le ministère du Tourisme en Haïti recueille régulièrement

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil.

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil. Résultats du sondage portant sur les perspectives de croissance et les pratiques commerciales des courtiers immobiliers œuvrant au Québec Août 2013 4e édition Les objectifs du sondage Ce sondage vise à

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE 2 Publictié 2013, CEFRIO NETendances LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving T R A F F I C I N J U R Y R E S E A R C H F O U N D A T I O N SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA The knowledge source for safe driving LA FONDATION DE RECHERCHES SUR

Plus en détail

VOYEZ LES CHOSES AUTREMENT

VOYEZ LES CHOSES AUTREMENT VOYEZ LES CHOSES AUTREMENT 1 Source : Saine Marketing, Étude de perceptions à l égard de TV5 et d Unis TV, Francophones du Québec et hors Québec, décembre 2015. FAITES-VOUS VOIR 85 % DES FOYERS 88 % +17

Plus en détail

Les Français et la vidéo live sur Internet

Les Français et la vidéo live sur Internet Les Français et la vidéo live sur Internet Institut CSA pour Dailymotion Septembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1060 personnes âgées de 15 ans et plus Constitution

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

La consommation de films au Canada : les tendances sur trois ans et les conclusions des groupes de discussion DOCUMENT CONFIDENTIEL

La consommation de films au Canada : les tendances sur trois ans et les conclusions des groupes de discussion DOCUMENT CONFIDENTIEL La consommation de films au Canada : les tendances sur trois ans et les conclusions des groupes de discussion 2014 MONTRÉAL, OCTOBRE 2012 DOCUMENT CONFIDENTIEL Contexte et méthodologie 2 Contexte et méthodologie

Plus en détail

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Le marché du livre et l émergence d une demande de livre numérique

Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique. Le marché du livre et l émergence d une demande de livre numérique Assises Professionnelles du Livre A l heure du numérique Le marché du livre et l émergence d une demande de livre numérique Céline FEDOU, GFK Philippe PERSON, GFK 17 mars 2009 1 Philippe PERSON (GFK, directeur

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 17 juillet, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis

Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis - Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis Tour d horizon Janvier 2007 1 Sommaire Le présent rapport, intitulé «Tour d horizon : Activités et motivations en matière de

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

En avez-vous assez des calculateurs qui ne sont pas à la hauteur? PRÊT À RENCONTRER CELUI QU IL VOUS FAUT?

En avez-vous assez des calculateurs qui ne sont pas à la hauteur? PRÊT À RENCONTRER CELUI QU IL VOUS FAUT? En avez-vous assez des calculateurs qui ne sont pas à la hauteur? PRÊT À RENCONTRER CELUI QU IL VOUS FAUT? Voici le nouveau Bien s assurer Si les autres calculateurs vous laissent insatisfait nous avons

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

CHAPITRE 5 Famille et vie en société

CHAPITRE 5 Famille et vie en société CHAPITRE 5 Famille et vie en société Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Instances de socialisation, confiance, perception par les individus de leur mode de vie Instances ou

Plus en détail

La TV, la radio et les «devices» digitaux : plus qu hier, moins que demain Radio et digital : convergence encore très limitée... 2

La TV, la radio et les «devices» digitaux : plus qu hier, moins que demain Radio et digital : convergence encore très limitée... 2 Newsletter March 11, 2013 Dans ce numéro La TV, la radio et les «devices» digitaux : plus qu hier, moins que demain Radio et digital : convergence encore très limitée... 2 La résistance des récepteurs

Plus en détail

Hadopi, biens culturels et. pratiques et perceptions des internautes français.

Hadopi, biens culturels et. pratiques et perceptions des internautes français. Hadopi, biens culturels et pratiques et perceptions des internautes français. BU2 Octobre 2012 synthèse et chiffres clés JANVIER 2013 I. Chiffres clés Taux de consommation licite / illicite 78% des utilisateurs

Plus en détail

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca PUBLICATION JLR 2016 Rapport sur le marché hypothécaire www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Sur les 243 000 hypothèques notariées enregistrées au Registre foncier en 2015, un peu plus de 119 000 ont été contractées

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

Le Sondage Léger pour les Distributeurs de Périodiques du Canada Québec - Février 2012

Le Sondage Léger pour les Distributeurs de Périodiques du Canada Québec - Février 2012 Parrainé par les Distributeurs de Périodiques du Canada, avec l appui de Grossistes, Distributeurs et Éditeurs:. Messageries de Presse Benjamin. Coast to Coast Newsstand Services. International Periodical

Plus en détail

l assurance vie entière

l assurance vie entière Solutions de protection Votre guide sur l assurance vie entière de la Standard Life Vers une meilleure retraite Accroître. Protéger. Apprécier. Léguer. Bonjour. La vie offre peu de garanties; comment donc

Plus en détail

Les jeunes et le cinéma

Les jeunes et le cinéma 18 èmes Rencontres Nationales Art et Essai Jeune Public 16 septembre 2015 Les jeunes et le cinéma Benoît DANARD Directeur des études, des statistiques et de la prospective Combien de spectateurs en 2014?

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Conclusions de la 13 ème vague de l étude NetObserver Europe : de grandes disparités dans les usages Internet des Européens.

Conclusions de la 13 ème vague de l étude NetObserver Europe : de grandes disparités dans les usages Internet des Européens. L actualité des études online Communiqué de presse Septembre 2006 Conclusions de la 13 ème vague de l étude NetObserver Europe : de grandes disparités dans les usages Internet des Européens. Les internautes

Plus en détail

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Lydia CASTEL Paul BORDAGE LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Rapport d enquête, effectué dans le cadre du cours de M. Fares. Université Lumière Lyon II Master 1 Economie et Management Spécialité

Plus en détail

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux n 2007, les touristes internationaux ont dépensé 6,8 milliards de F.CFP sur

Plus en détail

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

Les Internautes français et la confiance : Les photos numériques, un prolongement de soi et de son univers sur la toile. Juin 2014

Les Internautes français et la confiance : Les photos numériques, un prolongement de soi et de son univers sur la toile. Juin 2014 Les Internautes français et la confiance : Les photos numériques, un prolongement de soi et de son univers sur la toile Juin 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus

Plus en détail

Présentation. Dailystream Site de référencement. Site internet www.dailystream.fr. Adresse de contact contact@dailystream.fr

Présentation. Dailystream Site de référencement. Site internet www.dailystream.fr. Adresse de contact contact@dailystream.fr Présentation Dailystream Site de référencement Adresse de contact contact@dailystream.fr Site internet www.dailystream.fr Réseaux sociaux @DailystreamFr 1 Table des matières I. Présentation... 3 II. Fonctionnalités

Plus en détail

La comptabilité en ligne, un service dématérialisé qui gagne du terrain

La comptabilité en ligne, un service dématérialisé qui gagne du terrain La comptabilité en ligne, un service dématérialisé qui gagne du terrain Si les usages des consommateurs ont évolué avec le développement d Internet, ceux des créateurs et dirigeants d entreprise également.

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 23 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 22 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? Etude Harris Interactive pour Voyages-sncf.com Echantillon de 621 personnes vivant dans un

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015

Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015 Conditions de participation au jeu «1 chance sur 1000 de gagner vos achats Le Drive Intermarché» Du 8 avril 2015 au 22 avril 2015 En participant au jeu «1 chance sur 1000 de gagner vos achats Le Drive

Plus en détail

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES?

QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? CHAPITRE 3 QUI CONTRÔLE VOS MARGES COMMERCIALES BRUTES? Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre En quoi la manière de payer votre equipe des ventes peut nuire à votre rentabilité Empêchez-les de gaspiller

Plus en détail

Internet, média préféré des jeunes et des cadres en Algérie

Internet, média préféré des jeunes et des cadres en Algérie 1 Dossier de Presse Webdialn@ Etude sur les Usages et Perceptions des Internautes du Web Algérien Internet, média préféré des jeunes et des cadres en Algérie Etude Webdialn@ L étude Webdialn@ a été initiée

Plus en détail

Baromètre des usages du livre numérique

Baromètre des usages du livre numérique Baromètre des usages du livre numérique Vague 2 Septembre 2012 page 1 Ce baromètre semestriel, réalisé pour les auteurs et éditeurs, associés au sein de la SOFIA, a pour objectif d'observer les évolutions

Plus en détail

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE 2 NETendances LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs.

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs. PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS DOSSIER À télécharger https://goo.gl/avtngs DOSSIER DE PRESSE Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! PARTICIPANT MOBILE & SOCIAL MARKETING

Plus en détail

Consommation vidéo et internet des jeunes

Consommation vidéo et internet des jeunes Le 7 avril 2016 Consommation vidéo et internet des jeunes Benoît DANARD Directeur des études, des statistiques et de la prospective Consommation vidéo aux Etats-Unis 18 ans et + La durée d écoute de la

Plus en détail

TOPANNONCES.FR devient TOP et cela n a plus rien à voir du journal au magazine

TOPANNONCES.FR devient TOP et cela n a plus rien à voir du journal au magazine TOPANNONCES.FR devient TOP et cela n a plus rien à voir du journal au magazine Le groupe Spir Communication affirme sa volonté de sortir du modèle de la presse gratuite d annonces et fait migrer son journal

Plus en détail

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot Gagnez votre vie sur Internet Réalisation : Alain Canitrot Vous en avez assez! Des fins de mois difficiles De ne plus aller au restaurant, au ciné De dire non à vos enfants, votre famille De retarder vos

Plus en détail

développement culturel

développement culturel développement culturel Ministère de la Culture et de la Communication, Direction de l'administration générale, Bulletin du Département des études et de la prospective, 2, rue Jean-Lantier, 7500 Paris -

Plus en détail

Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015

Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015 Les résidents de l arrondissement Montréal-Nord et la vie municipale Indicateur Municipal 2015 Présentation des résultats Par : Cyntia Darisse, chargée de projet Le 27 novembre 2015 Contexte et objectifs

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/ Photo Syda Productions Les expatriés français et l immobilier Enquête 2016 http://www.myexpat.fr/ My expat p.3 Résumé de l étude Qui sont les Français de l étranger? Les expatriés français dans le monde.

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence Destination entreprise numérique Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence La maîtrise des Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail