UNITED NATIONS NATIONS UNIES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNITED NATIONS NATIONS UNIES"

Transcription

1 Programme : 14 Duration : Producer : Patricia Chan UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 ème SIÈCLE Togo : Quand la terre s éclaire Allumer la lumière. Eteindre la télévision ou l ordinateur. Des gestes anodins. L electricité, un confort avec lequel nous vivons depuis plus de 200 ans. Un confort, que ne connaissent pas des millions d Africains. Au Togo, 80% de la population vit sans électricité. C est là que vient d être lancé un vaste programme pour apporter de l énergie, de l espoir, à des millions de personnes. Reportage. (25 ) VIDEO AUDIO Fin d après-midi à Amongotideke. Un petit village du Togo, en Afrique de l'ouest... (5 ) Chacun retourne chez soi... les enfants jouent encore un peu Bientôt, le soleil sera couché et le village sera plongé dans la pénombre. (15 ) Dès 19 heures, on n y voit presque plus rien... Il n'y a pas d'électricité ici. c est le, quotidien d Azi Mary Azegui. Elle a 37 ans. (15 )

2 AZI MARY: (Ewe) "On ne devrait pas nous laisser dans le noir. Je suis en colère, je suis frustrée. (6.5 ) Toute autre ambiance au village de Batoume, à seulement quelques kilomètres de là. Ici, on fait la fête : on célèbre le premier anniversaire de l arrivée de l'électricité. (16 ) Batoume est l'une des premières communautés rurales de toute l'afrique de l'ouest a avoir reçu l électricité, grâce à un programme inédit qui a pour ambition de fournir de l énergie à des millions de personnes dans la région. (11 ) CHIEF NENE: (Français) La vie est un droit, et l'électricité fait partie intégrante de la vie. Ce droit ne devrait être refusé à personne. Comment est-ce possible, au 21ème Siècle de se voir refuser ce droit? (11 ) Nene Appaulo IV est le chef traditionnel du district. Pour lui, tout le monde ici devrait avoir accès à l'électricité, pas seulement le village de Batoume. (12 ) CHIEF NENE: (Français)

3 "Il y a beaucoup de villages ici. Malheureusement, tous ne peuvent pas encore en beneficier. " (5 ) Selon les estimations des Nations Unies, ils sont 1, 6 milliard dans le monde à ne pas avoir accès à l électricité. Les plus affectés sont ceux qui vivent dans les zones rurales les plus pauvres d Afrique. (11 ) Au Togo, plus de 80% de la population n a pas l électricité. Comme les habitants du village d Azi Marie. Aucune énergie, cela veut dire pas d économie, pas de centre de santé, très peu d'éducation... L'agriculture reste la seule source de revenus. (21 ) Azi Mary: (Ewe) «Si nous avions l'électricité, je pourrais vendre du poisson et faire de la crème glacée. J aurais un revenu supplémentaire et la tranquillité. (7 ) Et Azi Marie en a besoin. Elle a dix enfants, six petits-enfants... ils ne mangent qu'une fois par jour. Car la cuisson au feu de bois peut prendre plusieurs heures... et sans réfrigérateur, la nourriture se gâte vite avec des températures qui peuvent grimper au dessus des 40 degrés. (24 )

4 Et la nuit est synonyme de dangers. Les feux de bois et les lampes à pétrole émettent un peu de lumière, mais aussi des particules, des gaz et des braises brûlantes. (12 ) AZI MARY: (Ewe) «Une nuit, un de mes enfants s est endormi sous une lampe à huile. Le livre a pris feu et l a presque brûlé. (9 ) La route, sans lampadaires, est pleine de dangers invisibles. (5 ) AZI MARY: (Ewe) "Beaucoup d accidents peuvent arriver dans l'obscurité. Nous pouvons être mordus par des serpents. Certaines femmes accouchent sur le trajet des centres de santé qui sont trop loin... les nouveau-nés peuvent être piqués par des essaims de fourmis. (16 ) Ces histoires sont connues à travers le Togo. Un pays qui a très peu de ressources propres et importe plus de trois quarts de son électricité depuis le Ghana voisin. Mais l'approvisionnement en électricité du Ghana est lui aussi limité. (19 ) Le barrage principal du Ghana - Akosombo

5 est en service depuis plus de 40 ans, et ne peut plus répondre à la demande d'énergie. (8 ) Une infrastructure vieillissante, inadaptée, c est un problème répandu dans toute l'afrique de l Ouest. (6 ) C est pourquoi en 2000, la Communauté économique des Etats de l'afrique de l'ouest a decidé de créer un consortium de compagnies d'électricité : Togo, Ghana et 13 autres pays. Le but : lutter contre la pénurie dramatique de la région. Le West African Power Pool, ou WAPP a été pensé pour restaurer et developper les centrales et les réseaux électriques. (26 ) Première étape : créer un réseau de transmission pour distribuer l'énergie dans toute la région : un total de lignes à haute tension. Plus d'un tiers sont aujourd hui installées. (14 ) Deuxième étape : construire de nouvelles centrales dans la prochaine décennie. Hydroélectriques pour la plupart, mais l énergie solaire et éolienne ne sont pas oubliées. (9 ) Un projet soutenu par la Banque Mondiale pour un coût total de 24 milliards de dollars. (6 )

6 Mais le défi principal reste : comment atteindre ceux qui en ont le plus besoin, ceux qui vivent toujours dans le noir? (8 ) La réponse du WAPP : un projet appelé «électrification rurale transfrontalière», qui encourage les pays à utiliser leurs lignes électriques existantes pour nourrir directement les communautés des pays voisins. (18 ) Batoume, qui se trouve juste à la frontière du Ghana, a été l'un des premiers villages du Togo à bénéficier de ce plan "transfrontalier" : En 2009, la Société électrique du Ghana, financée par l'union européenne, a commencé à construire des lignes électriques qui ont étendu le réseau de leur pays jusqu à Batoume. (19 ) William Hutton-Mensah est Directeur général par intérim de la Compagnie électrique du Ghana. (5 ) HUTOON-MENSAH: (Anglais) "C'est moins cher pour nous d'étendre (les lignes) à ces communautés depuis chez nous / nous pensons aussi que c est notre devoir de les aider. (7 ) Beatrice Agogli est enseignante à l'école du

7 village de Batoume. (4 ) AGOGLI: (Français) "L'électricité a changé beaucoup de choses dans ce village / Avant, vers 3 heures, notre salle de classe était sombre, les enfants ne pouvaient pas voir ce que nous écrivions sur le tableau noir... Quand nous avons eu l'électricité, tout est devenu clair. Quand nous allumons les lumières, ils peuvent voir. (22 ) Et ici, l'électricité sauve des vies. En permettant, par exemple, de garder les vaccins et les médicaments au frais. Le Dr Kosti est le médecin du village (9 ) DR KOSTI: (Français) «Nous avons un réfrigérateur, dans lequel nous gardons les vaccins... maintenant, quand les femmes accouchent ici, on peut faire les vaccins immédiatement après la naissance". (12 ) L'arrivée de l'électricité, c est aussi une étincelle dans ce village autrefois endormi. Une étincelle qui a fait naître des dizaines de petites entreprises. (10 ) Les villageois peuvent maintenant travailler tard dans la nuit, et ainsi gagner un revenu supplémentaire. L Électricité, même un tout

8 petit peu, c est la chance pour ceux qui vivent ici, de sortir de la pauvreté. (15 ) Batoume a maintenant pour ambition de devenir une plaque tournante pour redistribuer l'électricité aux villages alentour. Mais les fonds manquent, et tout le monde ne peut pas en bénéficier. Explications du Coordinateur du projet pour le WAPP, Mustapha Cissé (16.5 ). CISSE: (Anglais) «C est parfois difficile d envoyer de l électricité à un village, et de trouver un village à côté, juste à quelques mètres de là qui ne peut pas être raccordé par manque de moyens. Mais on espère qu'avec le temps, nous obtiendrons l argent et les soutiens pour pouvoir étendre l'électricité au plus grand nombre possible dans ces zones. (23 ) Azi Marie et les habitants de son village ont vu les lignes électriques passer juste au dessus de leurs têtes l électricité, l espoir sont venus tout près mais ne les ont pas encore rejoint (13 ) AZI MARY: «Nous sommes les mêmes. Pourquoi estce que Batoume profite de l'électricité alors qu elle nous a été refusée? Nous avons

9 été laissés de côté, abandonnés dans le noir. " (19 ) PIED À ce jour, plus de 20 villages du Togo, le long de sa frontière occidentale peuvent profiter de l'électricité. Les plans prévoient d étendre le réseau électrique dans un maximum de zones rurales. Et le village d Azi-Marie fait partie de ce projet. (12 )

Robin des Watts énergie solidaire

Robin des Watts énergie solidaire Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Écoles de Pont-Bochet & Adrien-Jeandin Ouâda Burkina Faso Carte

Plus en détail

L ONU EN ACTION LES FEMMES NÉPALAISES QUI TRAVAILLENT À L ÉTRANGER

L ONU EN ACTION LES FEMMES NÉPALAISES QUI TRAVAILLENT À L ÉTRANGER L ONU EN ACTION Date de programmation: mars 2010 Programme n 1230 Durée: 5 08 Langues: anglais, français, espagnol et russe LES FEMMES NÉPALAISES QUI TRAVAILLENT À L ÉTRANGER VIDEO AUDIO SON INTER: DES

Plus en détail

L énergie de cuisson

L énergie de cuisson L énergie de cuisson Ce qui compte réellement pour réduire la pauvreté de moitié d ici à 2015 Quelques faits clé qu il faut connaître 1. sur l énergie de cuisson Dans les pays en développement, l énergie

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire

DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire CONTACTS PRESSE : SIFCA Ibrahim OUATTARA : + 225 07 02 80 60 / ouattarai@sifca.ci 35 N Philippe PERDRIX : + 33 (0)6 84 24 62 96 / pp@35nord.com

Plus en détail

Projet d UNICEF Suisse. «Mon quatrième bébé a survécu à sa naissance, il n avait pas le virus du sida» Marafelie Khechane, Lesotho

Projet d UNICEF Suisse. «Mon quatrième bébé a survécu à sa naissance, il n avait pas le virus du sida» Marafelie Khechane, Lesotho Projet d UNICEF Suisse «Mon quatrième bébé a survécu à sa naissance, il n avait pas le virus du sida» Marafelie Khechane, Lesotho Presque à chaque minute, un bébé naît en étant porteur du viru la moitié

Plus en détail

Crédits photo : Jérémie Lusseau. Livret d exposition

Crédits photo : Jérémie Lusseau. Livret d exposition Crédits photo : Jérémie Lusseau Exposition Sources de Vie Livret d exposition Bienvenue à l exposition Sources de Vie Cette exposition photo a été créée afin de mettre en valeur la beauté de la diversité

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

TOTAL dépenses = 5 524 000 Fr CFA soit 8421 28

TOTAL dépenses = 5 524 000 Fr CFA soit 8421 28 Bonjour, Tout d abord un grand merci à tous ceux qui ont participé permettant à cette famille Togolaise de pouvoir continuer à vivre. J ai eu une question concernant le nombre important d enfants, avec

Plus en détail

Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10 au 26/03/10

Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10 au 26/03/10 Guide pour la rédaction de votre rapport de séjour Prénom : Emilie Commune de résidence (avant le départ) : Sixt/Aff Age : 24 Programme ou bourse : Leonardo stage Pays : Espagne Dates du séjour : 1/02/10

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

2. Son : Benson Je m appelle Benson Maina et je travaille comme directeur développement produits au sein d Africa Online.

2. Son : Benson Je m appelle Benson Maina et je travaille comme directeur développement produits au sein d Africa Online. Deutsche Welle «Learning By Ear» Emploi et Formation 03 : ingénieur informatique Texte : Richard Lough, Kenya Rédaction : Ulrich Neumann, Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie 1 narrateur 1 Voice-over

Plus en détail

L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 )

L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 ) L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 ) VIDEO AUDIO JAY: (En cantonais) "Ecoutons d'abord." JAY: (En cantonais) «Souvenez vous de le garder dans le frigo." «Pour moi, le durian,

Plus en détail

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada Par l intermédiaire du Secrétariat aux Affaires des

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale

Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Bulletin du FMI Initiative multilatérale Le FMI participe activement aux efforts déployés pour surmonter la crise alimentaire mondiale Le Bulletin en ligne Le 13 mai 2008 Le FMI examinera toutes les demandes

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Comment est né noue projett

Comment est né noue projett Toumicoton Comment est né noue projett Depuis le début de cette année scolaire, je me suis montrée particulièrement attentive à tout ce qui touchait l'identité de chaque enfant: chacun est unique et chacun

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010

Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 Rapport de résultats et d impact Septembre 2010 «Installation de panneaux solaires pour électrifier deux salles de classe de primaire à Kossa» Carte du Mali Localisation : Début du projet : Mai 2010 Durée

Plus en détail

FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO

FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA

Plus en détail

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE

L ONU EN ACTION LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE L ONU EN ACTION Date de programmation: décembre 2008 Programme n 1161 Durée: 4 34 Langues: anglais, français, espagnol et russe LE TRAFIC ET L EXPLOITATION DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS EN THAÏLANDE VIDEO

Plus en détail

ia Excellence Ligne de vie

ia Excellence Ligne de vie ia Excellence Ligne de vie ASSURANCE Une façon simplifiée d obtenir une assurance vie, cancer et invalidité ia Excellence Ligne de vie : là lorsque vous en aurez le plus besoin. 2 Une assurance accessible

Plus en détail

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite le PROJET DIGNITÉ Démystifier la pauvreté au Canada sommaire Vous n êtes peut-être pas témoin de la pauvreté tous les jours. Mais croyez-nous, elle existe. En fait, un Canadien sur onze vit dans la pauvreté.

Plus en détail

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS Nat Mad est une société fondée en 2005. Cette petite SARL crée, fabrique et distribue des accessoires de mode en matière recyclée. Depuis peu l entreprise lance un nouveau concept pour des agencements

Plus en détail

Sœurs de Saint François d Assise BP 8051 Tokoin LOME/TOGO AUX PERSONNES AGEES CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Sœurs de Saint François d Assise BP 8051 Tokoin LOME/TOGO AUX PERSONNES AGEES CONTEXTE ET JUSTIFICATION Sœurs de Saint François d Assise BP 8051 Tokoin LOME/TOGO Titre du projet : ASSISTANCE ALIMENTAIRE AUX PERSONNES AGEES Durée : 1 an Pays : TOGO Localités : TOKOIN et TSEVIE Budget : 7.000.000 CFA Responsable

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Le Défi des Familles à Energie Positive

Le Défi des Familles à Energie Positive Le Défi des Familles à Energie Positive Des amis, des voisins, des collègues s engagent à réduire d au moins 8% leurs consommations d énergie au cours de l hiver. 145 familles se sont engagées pendant

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Thème : Le travail des enfants Rédaction : Yann Durand Traduction : Femmes Hommes Age IN/OUTRO X indifférent Narrateur X Env. 25 ans Abdoulaye

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres,

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres, Signature de l accord de prêt relatif au financement partiel du projet de securite alimentaire par l aménagement des bas fonds et le renforcement des capacités de stockage au Bénin Discours de Monsieur

Plus en détail

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE UN IN ACTION Date de Sortie: Juin 2015 Programme No. 1480 Durée: 3 24 Langues: Arabe, Chinois, Anglais, Français, Russe, Espagnole TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE VIDEO AUDIO ELIZABETH AVEC DES FEMMES

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Salut les p tits zèbres»

Salut les p tits zèbres» Prove cantonali 2004-2005 Francese Classe quarta COMPRENSIONE ORALE : «SCRIPT» Salut les p tits zèbres» Voix de femme Samuel (le) Salha Salut les p tits zèbres Une émission de Jean-Marc Richard. Bonjour.

Plus en détail

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008 La marche en laisse Lorsque nous demandons aux maîtres de chiens avec quels comportements ils ont le plus de problèmes, la marche en laisse vient en tête de liste. Pourtant la plupart des propriétaires

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

COMPTE RENDU DE NOTRE PARTICIPATION AU PROJET CHAIN REACTION 2015

COMPTE RENDU DE NOTRE PARTICIPATION AU PROJET CHAIN REACTION 2015 COMPTE RENDU DE NOTRE PARTICIPATION AU PROJET CHAIN REACTION 2015 1 ère étape : présentation du projet à l équipe enseignante Suite à un appel à projet lancé en juin 2014, plusieurs collègues de S.V.T.

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable 1. Le corrigé Page 32 Carnet-découverte n 2 1. Le corrigé Page 33 2. Des pistes pédagogiques Objectif pédagogique : Découvrir le volet social et solidaire du développement durable

Plus en détail

Fondation Rêves de Cristal. Projet de mise en œuvre d un Centre de santé hôtelier. La Malbaie, Région de Charlevoix (Québec) Document préparé.

Fondation Rêves de Cristal. Projet de mise en œuvre d un Centre de santé hôtelier. La Malbaie, Région de Charlevoix (Québec) Document préparé. Fondation Rêves de Cristal Projet de mise en œuvre d un Centre de santé hôtelier La Malbaie, Région de Charlevoix (Québec) Document préparé par Monsieur Denis Beaubien Pour la Fondation Rêves de Cristal

Plus en détail

Electricité et gaz : Vous avez le choix!

Electricité et gaz : Vous avez le choix! Electricité et gaz : Vous avez le choix! (Un bec de gaz, des ampoules qui s allument, une machine à laver qui tourne ) Depuis le 1 er juillet 2007, ces gestes quotidiens peuvent parfois coûter un peu moins

Plus en détail

«Tout le problème avec la dette n est pas son niveau absolu. C est la capacité du pays à rembourser et avec quoi. Avec les programmes d ajustement structurel destinés à fournir des capitaux pour payer

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

1 888 234-8533 devp.org

1 888 234-8533 devp.org 1 888 234-8533 devp.org À l occasion du carême, nous sommes appelés à semer la solidarité avec nos sœurs et nos frères des pays du Sud. Pour ce faire, il ne suffit pas de partager nos biens matériels avec

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 07 du Dimanche 18 Aout 2013 "Ne lutte plus contre ta grandeur, Deviens celui que tu es..." Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet aux gens Ordinaires

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Bilan de l enquête dans le réseau Sismos à l Ecole

Bilan de l enquête dans le réseau Sismos à l Ecole REPLIQUES REPLIQUES : Nouvelles du réseau Sismos à l Ecole Avril 2011 sont destinataires de ce message les gestionnaires de stations et leurs référents scientifiques Bilan de l enquête dans le réseau Sismos

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information info@municipalite.sainte-martine.qc.ca Novembre 2011, vol. 19, no. 8 www.municipalite.sainte-martine.qc.ca Bulletin d information Bibliothèque La lecture c est une passion! Le Salon du livre de Montréal

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Marc-André CHRYSOSTOME Généralités Présentation État des lieux Mission de SREP et Approche Expérience

Plus en détail

«L'eau, c'est la vie» Puits pour le Burkina Faso. Dans les zones rurales, 1 villageois sur 2 n a pas accès à l eau potable

«L'eau, c'est la vie» Puits pour le Burkina Faso. Dans les zones rurales, 1 villageois sur 2 n a pas accès à l eau potable «L'eau, c'est la vie» Puits pour le Burkina Faso Dans les zones rurales, 1 villageois sur 2 n a pas accès à l eau potable Ensemble, améliorons leurs conditions de vie en construisant des puits Financement

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Bienvenue. Agir maintenant pour notre avenir et celui de nos enfants est quelque chose de primordial et d urgent.

Bienvenue. Agir maintenant pour notre avenir et celui de nos enfants est quelque chose de primordial et d urgent. Bienvenue Agir maintenant pour notre avenir et celui de nos enfants est quelque chose de primordial et d urgent. 1 Augmentez vos revenus en développant une activité à domicile gratuite et rentable. Nous

Plus en détail

EPREUVE ECRITE DE FRANÇAIS / CULTURE GENERALE. Durée de l épreuve : 01h30. Master 1 «Animateurs de Cluster et Réseaux Territoriaux»

EPREUVE ECRITE DE FRANÇAIS / CULTURE GENERALE. Durée de l épreuve : 01h30. Master 1 «Animateurs de Cluster et Réseaux Territoriaux» EXAMENS D'ADMISSION EN SECTION DE RELATIONS INTERNATIONALES SESSION Juin 2014 EPREUVE ECRITE DE FRANÇAIS / CULTURE GENERALE Durée de l épreuve : 01h30 SUJET DE : Master 1 «Relations Internationales» Master

Plus en détail

Exercice 1 Complétez avec les pronoms relatifs corrects.

Exercice 1 Complétez avec les pronoms relatifs corrects. Nom : Date : Classe : Note : /60 Exercice 1 Complétez avec les pronoms relatifs corrects. 1. Les enfants, aiment le jeu, ne sont pas nécessairement de mauvais élèves. 2. Ce pays est un pays pauvre la vie

Plus en détail

Prévost, le 6 février 2016

Prévost, le 6 février 2016 Plaidoyer pour donner des outils aux communaute s locales pour qu elles puissent prendre en main leur service Internet a large bande et leur service de te le vision Prévost, le 6 février 2016 Mon nom est

Plus en détail

Restitution des deux ateliers de travail.

Restitution des deux ateliers de travail. Restitution des deux ateliers de travail. Animés par Nicolas Camphuis, directeur du CEPRI et Louis Hubert, directeur de la stratégie territoriale Agence de l eau Seine-Normandie. Nicolas Camphuis : Il

Plus en détail

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier «J obtiens les prix plus rapidement. C'est pratique.» Entretien avec le maître métallier Martin Elsässer au sujet du temps. Rencontre en toute simplicité

Plus en détail

Inter IKEA Systems B.V. 2014. MÅNGSIDIG La nouvelle collection limitée

Inter IKEA Systems B.V. 2014. MÅNGSIDIG La nouvelle collection limitée Inter IKEA Systems B.V. 2014 La nouvelle collection limitée 1 Une nouvelle collection dotée d une mission sociale SOMMAIRE une nouvelle collection 3 Design, matériaux et technique 4 8 L histoire de l initiative

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE LA VICE PRÉSIDENTE DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

Plus en détail

Médecine traditionnelle

Médecine traditionnelle ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-SIXIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A56/18 Point 14.10 de l ordre du jour provisoire 31 mars 2003 Médecine traditionnelle Rapport du Secrétariat SITUATION

Plus en détail

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié Thierr y SCHALLER CPC EPS Pour vous qu est-ce l activité d orientation? Que faire à l école maternelle? Les programmes de l école

Plus en détail

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception?

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception? CONNAISSANCES / Historique et géographie des solutions techniques (doc.1/3) 4EVOT-Ci1 / Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe. Les évolutions des objets techniques

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE NAVIGATEUR PRIVE PARTICULE RECENSEMENT

FICHE ÉLÈVE NAVIGATEUR PRIVE PARTICULE RECENSEMENT ^ N 35 Du 28 janv au 1 er fév 2013 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE 1 er février 2013 par Ariane Mélazzini- Déjean On va compter les arbres de la forêt amazonienne! LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE

Plus en détail

Numéro 6 11 Janvier 2007

Numéro 6 11 Janvier 2007 Numéro 6 11 Janvier 2007 MOT DE LA PRESIDENTE Chers adhérents, chers amis, Qu il me soit permis avant toute chose, en mon nom ainsi qu au nom de tous les membres du bureau de vous souhaiter à toutes et

Plus en détail

«Il n y a pas d âge pour faire construire.» www.sibomat.be

«Il n y a pas d âge pour faire construire.» www.sibomat.be «Il n y a pas d âge pour faire construire.» www.sibomat.be «Nous sommes tombés sur Sibomat à Batibouw. Nous étions au bon endroit au bon moment.» - Catheline John S. (70) et Catheline S. (64) n ont pas

Plus en détail

L ONU EN ACTION LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES

L ONU EN ACTION LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES L ONU EN ACTION Date de programmation: mars 2010 Programme n 1231 Durée: 4 40 Langues: anglais, français, espagnol et russe LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES VIDEO SCÈNE DE LITTORAL

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

ANALYSE DE LA SITUATION

ANALYSE DE LA SITUATION 124 Atelier 6 / Les lumières de la ville ATELIER 6 LES LUMIÈRES DE LA VILLE ANALYSE DE LA SITUATION Votre modèle entouré de lucioles Ce soir là, avec Julie, nous avions trouvé une pente inclinée, éclairée

Plus en détail

Rapport de séjour en Corée du sud

Rapport de séjour en Corée du sud Rapport de séjour en Corée du sud L2 COREEN PARCOURS FLE 1 Le 19 juillet 2015, je suis partie grâce a l'aide au voyage de Inalco en Corée du sud, afin de connaitre enfin le pays dont j'étudie la langue.

Plus en détail

La Communication Laurent Monney

La Communication Laurent Monney La Communication Laurent Monney St- Germain 29 1030 Bussigny www.lm- coaching.ch Devenez un communicateur qui crée un impact Pourquoi on fait ce qu'on fait? Pourquoi votre conjoint(e), enfant(s), se comporte-il/elle

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Sept-Iles, au-delà des ressources. René Vézina Février 2015

Sept-Iles, au-delà des ressources. René Vézina Février 2015 Sept-Iles, au-delà des ressources René Vézina Février 2015 On fonce ou on flanche? René Vézina Février 2015 À l époque, pas de doute, des champions Puis sont venus les Russes (1972) Les certitudes, c était

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les femmes et les hommes ruraux pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Demain, les PME créeront 70 % des emplois au Nigeria.

Demain, les PME créeront 70 % des emplois au Nigeria. DEMAIN Demain, les PME créeront 70 % des emplois au Nigeria. 10 RAPPORT D ACTIVITÉ ET DE RESPONSABILITÉ D ENTREPRISE 2015 DÉJÀ 11 DEMAIN Déjà, à Lagos, Obinna a multiplié ses effectifs par 13 en dix ans.

Plus en détail

1. Objectifs des Assises de l ErE DD. Présentation des suites des Assises Joëlle van den Berg - journée Coren le 18/10/11

1. Objectifs des Assises de l ErE DD. Présentation des suites des Assises Joëlle van den Berg - journée Coren le 18/10/11 1. Objectifs des Assises de l ErE DD Présentation des suites des Assises Joëlle van den Berg - journée Coren le 18/10/11 Objectifs des Assises de l ErE DD - mieux soutenir les enseignants qui s engagent

Plus en détail

TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD

TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD Communiqué Pour publication immédiate TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD TORONTO (Ontario) Les motifs

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide Association 4BFS LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales de grossesse Etape n 1 : Guide 2 Aide à la conception 2 INTRODUCTION Nombre de jours pour réaliser ce guide : 1 jour >> Cliquez ICI

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager

Plus en détail

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino,

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino, Conférence du Réseau des Femmes Parlementaires d Afrique Centrale (RFPAC) «L Accès et le contrôle des ressources par les femmes» Irlande, Dublin, 26 juin 2013 O Callaghan Alexander Hotel Intervention de

Plus en détail

A: Présidentes, Directrices exécutives, Secrétaires générales des Associations membres du CII. Assemblée mondiale de la santé et activités y relatives

A: Présidentes, Directrices exécutives, Secrétaires générales des Associations membres du CII. Assemblée mondiale de la santé et activités y relatives Janvier 2006 A: Présidentes, Directrices exécutives, Secrétaires générales des Associations membres du CII De: Objet: Judith A. Oulton, Directrice générale Assemblée mondiale de la santé et activités y

Plus en détail