Rapport du comité d'experts

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport du comité d'experts"

Transcription

1 Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Maison interuniversitaire des Sciences de l Homme-Alsace (MISHA) - UMS 2552 de l' Université Marc Bloch Strasbourg 2 janvier

2 Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Maison interuniversitaire des Sciences de l Homme-Alsace (MISHA) - UMS 2552 de l' Université Marc Bloch Strasbourg 2 janvier 2008

3 Rapport du comité d'experts L'Unité de recherche : Nom de l'unité : Maison interuniversitaire des Sciences de l Homme-Alsace (MISHA) Label demandé : USR N si renouvellement : UMS 2552 Nom du directeur : Christine Maillard Université ou école principale : Université Marc Bloch Strasbourg 2 Universités partenaires : Université Robert Schuman - Strasbourg 3 Université Louis Pasteur Strasbourg 1 Université de Haute Alsace, Mulhouse Autres établissement et organismes de rattachement : CNRS Date(s) de la visite : 14 janvier

4 Membres du comité d'évaluation Président : Madame Marie-Claire Robic, directeur de recherches CNRS Experts : Monsieur Christoph Conrad, Professeur à l Université de Genève Monsieur Olivier Costa, CR CNRS, UMR SPIRIT, Bordeaux Monsieur Michel Espagne, DR CNRS (représentant également la direction du Département SHS) Expert(s) représentant des comités d évaluation des personnels (CNU, CoNRS, CSS INSERM, représentant INRA, INRIA, IRD..) : Monsieur Alain Bertho, Professeur Université Paris 8 (CNU, 20e section) Madame Annie Antoine, Professeur à l Université de Rennes 2 (CoCNRS) Observateurs Délégué scientifique de l'aeres : Madame Denise Pumain Représentant de l'université ou école, établissement principal : Monsieur Christian Civardi, Vice-Président recherche, Université Marc Bloch Représentant(s) des organismes tutelles de l'unité : Monsieur Michel Espagne (département SHS du CNRS) 4

5 Rapport du comité d'experts 1 Présentation succincte de l'unité Cinq pôles de ressources (Documentation/bibliothèque, Service informatique de recherche, Soutien à la production et à la valorisation de la recherche, Aide à la publication, Communication). Cinq équipes hébergées (EA 3424 : Institut de recherches pluridisciplinaires sur les sciences et la technologie (LP) ; UMR 7044 : Etude des civilisations de l Antiquité (UMB) ; UMR 7043 : Cultures et sociétés en Europe (UMB) ; UMR 7012 : Politique, religion, institutions et sociétés Mutations européennes (RS) ; GIS Mondes germaniques). Projets de recherche interdisciplinaire propres à la MISHA comprenant 6 axes, soit 13 programmes sélectionnés pour le quadriennal équipes partenaires (UMB, LP, RS, UHA) 2 Déroulement de l'évaluation Les membres du comité avaient pris connaissance du rapport de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l Homme, Alsace (MISHA) qui leur avait été adressé, soit 4 volumes comprenant d abord une synthèse (Dossier de demande de reconnaissance, bilan , projet soit 109 p.), un état d avancement des programmes scientifiques sur la période 2005 à 2007 et perspectives pour l année 2008 (168 p.), les programmes de recherche (305 p.) et enfin une annexe (statuts, conventions de partenariat, liste des équipes pouvant bénéficier des services de l UMS, liste des personnels de l UMS, affectation des locaux neufs de la MISHA disponibles depuis juillet 2007). Une documentation très complète donc : le comité se demande toutefois si une structure plus lisible et synthétique pouvait être développée pour ce type de rapport. La visite a débuté par la présentation par l équipe de direction de l UMS, de ses missions, de son fonctionnement, de ses perspectives, suivie d une discussion nourrie avec le comité. Puis les responsables des services ont précisé le rôle et les ambitions des pôles de ressources. Après une rapide visite de ces locaux neufs, l après midi a été consacré d abord à l audition des directeurs d équipes hébergées et de responsables des programmes interdisciplinaires de recherche soutenus par la MISHA, puis à une rencontre avec deux jeunes chercheurs élus au titre des actions «allocation de recherche» et «programme junior» de l unité. La journée s est achevée par une discussion interne au comité de visite, sans pouvoir, pour des raisons de temps, donner lieu à un nouvel échange avec la direction. Le Comité se félicite de la qualité de l accueil qui lui a été réservé, de la valeur des documents présentés par la direction de la MISHA, qui éclairaient avec bonheur le dossier papier, de la richesse des divers exposés, tous préparés avec soin, enfin de la clarté des réponses qui lui ont été données. 3 Analyse globale de l unité, de son évolution et de son positionnement local, régional et européen La MISHA apparaît comme un outil précieux, extrêmement bien équipé, bien conçu pour favoriser les rencontres entre les chercheurs en sciences humaines de différentes disciplines. A la qualité de l outil s ajoute l efficacité visible d une équipe diversifiée dont les compétences vont de la gestion générale à la publication en passant par l aide à la réponse aux appels d offres et la communication. 5

6 S agissant d un statut d unité mixte de service et d une Maison des sciences de l homme, le bilan du comité se réfère à sa mission de dynamisation de la recherche en sciences humaines et sociales et de mise en synergie des équipes, à différentes échelles de la communauté scientifique. Cette fonction est pleinement assurée par la MISHA. Elle tient sa cohérence de l association d une fonction générale de services aux équipes de recherche du site alsacien avec la gestion de programmes scientifiques interdisciplinaires (dont le principe a été adopté dès le départ), et, depuis 2007, avec l hébergement effectif de 5 unités de recherches dans des locaux neufs. Ceux-ci jouissent d une excellente situation en centre-ville à proximité des trois universités strasbourgeoises. Conçus afin de favoriser l interaction entre équipes, programmes et utilisateurs, ils sont remarquablement aménagés. Plus spécifiquement, par rapport aux fonctions des MSH telles qu elles sont envisagées par le réseau des MSH : l interdisciplinarité est bien présente dans les projets soutenus comme dans la diversité des équipes accueillies et reflète l éventail des sciences humaines et sociales comme la spécificité des disciplines présentes dans les universités de la région ; la fonction interinstitutionnelle est marquée doublement : localement par la coprésence, inégale certes, des quatre universités alsaciennes, et, sur le plan national, par l existence de partenariats avec d autres MSH (Banque de données Archéologie par exemple) ; l intégration régionale est assurée par l orientation des thématiques propres à la MISHA et par les montages de certains programmes (tel un programme associant bibliothèques et fonds d archives régionaux dans la constitution de banques de données communes) ; la visée internationale s inscrit dans des coopérations nombreuses, au sein notamment d un grand espace interrégional rhénan. La MISHA renforce donc bien le potentiel de recherche alsacien en sciences humaines et sociales et favorise dans le cadre qui est le sien la pluridisciplinarité. Elle permet de renforcer les liens entre recherche scientifique et contexte régional, et elle favorise l accès à des réseaux de recherche et de documentation nationaux et internationaux. On peut se demander toutefois si le revers de ce rôle de mise en synergie ne serait pas parfois d accentuer les effets de site au détriment des effets de réseau. 4 Analyse équipe par équipe et par projet 4.1. La MISHA comprend 5 services manifestement efficaces : Documentation/bibliothèque, Service informatique de recherche, Soutien à la production et à la valorisation de la recherche, Aide à la publication, Communication. La Bibliothèque de la MSH mettant fortement l accent sur les sciences de l Antiquité tient visiblement compte de la forte présente de l équipe d antiquisants ; ce regroupement de fonds et les espaces d exposition dévolus aux collections donnent une belle visibilité à ce domaine. Parmi les services de soutien à la recherche les plus utiles apparaissent la veille en matière d appels d offres, l assistance lors de la constitution des dossiers de réponse, la promotion des dossiers vers les appels d offres nationaux et européens, l aide à la production de bases de données... L effort de communication est également notable, avec une jeune Lettre d information, l organisation de rencontres régulières avec le grand public (les Mardis de la MISHA) et les produits réalisés pour la Journée de la science. Les projets tels le soutien à la traduction et la publication en ligne sont à encourager. Globalement, la volonté d éviter les doubles emplois induits par la coexistence dans le même lieu de structures diverses et de favoriser la mutualisation des moyens et des compétences est particulièrement affirmée comme projet général et dans chaque service en particulier La MISHA abrite principalement 3 UMR, une EA et un GIS sur les mondes germaniques. Ce sont des unités qui se sont engagées précocement pour soutenir le projet de MSH. Elles font l objet d une évaluation propre sur laquelle il n y a pas lieu de revenir. On notera toutefois qu en dépit de leur excellence, elles ne constituent qu une partie du potentiel de recherche des universités appelées à se rassembler. Certes, la MISHA soutient aussi toutes les équipes d accueil des universités concernées, mais ces équipes «partenaires» ne sont pas prioritaires par rapport aux équipes hébergées et aux programmes propres. La politique de développement de programmes interdisciplinaires engagée lors du précédent programme a été féconde car elle a favorisé l émergence d une identité propre, d interactions inédites. Les procédures de mise 6

7 en place d appels à projet (thèmes proposés par la direction en concertation avec les universités partenaires et avec le Conseil scientifique de la MISHA) et de sélection des projets (par le conseil scientifique) paraissent convaincantes. Les axes passés, qui ont notamment repris les thèmes identifiants du centre : sciences de l Antiquité, études européennes, mondes germaniques, ont permis effectivement de nouer des liens inédits entre les composantes institutionnelles et disciplinaires de la recherche alsacienne, par exemple dans l axe consacré à l histoire et l épistémologie des savoirs. Ils ont aussi permis à de jeunes équipes d émerger, et de s inscrire progressivement dans les réseaux nationaux et internationaux, comme le montre l élection de plusieurs d entre eux dans les ACI, dans les appels à projets de l ANR ou dans les programmes européens. Ceci montre bien la réussite de la combinaison de ce dispositif double de l appel à projet et du soutien à la recherche : la MISHA joue bien son rôle d incubateur Pour ce qui est du futur (cf. le projet pour le quadriennal ), la volonté de reconduire les programmes interdisciplinaires et de les aménager afin d accroître les possibilités de renouvellement des problématiques et des bénéficiaires est bienvenue. L idée de proposer des projets à 2 ans et pas seulement à 4 ans, le lancement d un appel à projets «blancs» en plus des deux lignes thématiques consacrées à l «Européanisation» et au «Pluralisme religieux» paraissent judicieux. Le nombre des projets candidats souligne l intérêt qu a suscité cet appel à projets ; mais la comparaison entre les programmes du quadriennal en cours et ceux sélectionnés pour le prochain montre que la part des unités hébergées se renforce, tandis qu une seule équipe non hébergée nouvelle est porteuse de projet. Les nouvelles ouvertures thématiques envisagées sont aussi de grand intérêt en soi et dans la perspective de l unification des universités («le fait religieux», «sciences de la nature et sciences humaines», «problématiques régionales»). De même le souhait de pouvoir inviter des chercheurs afin de contribuer au renforcement de la politique scientifique de la MISHA Les actions en direction des jeunes chercheurs : allocations de recherche, programme junior, mise à disposition de bureaux et de lieux de rencontres, sont bien présentes. 5 Analyse de la vie de l'unité Le Comité de visite a été impressionné par la qualité de la gouvernance de l unité et par la compétence de l équipe technique. Il a apprécié aussi le dynamisme d une direction qui a su mener à bien en un temps relativement court le montage de la MISHA, la construction d un bâtiment neuf et un aménagement remarquable des nouveaux locaux. 6 Conclusions La rencontre a permis de préciser la stratégie de l équipe de direction pour assumer ses fonctions de dynamisation de la recherche dans le large éventail des sciences humaines et des sciences sociales qui la concernent. Elle a montré la convergence entre des dispositifs scientifiques, des services, des engagements personnels, orientés vers la mise en synergie des forces de la recherche et vers la mutualisation des moyens. Elle a permis aussi de mesurer les responsabilités que cette équipe de direction accepte d assumer dans la perspective de la prochaine unification des trois universités strasbourgeoises. Le Comité de visite émet donc un avis très favorable sur le bilan de la MISHA et sur ses perspectives. Points forts : Les points forts de la MISHA résident dans la qualité du plateau technique et dans la valeur de l animation offerte par l équipe de direction. 7

8 Points à améliorer : Un accent plus fort pourrait être mis en direction de l ouverture internationale, au-delà de la coopération bien établie avec les universités germanophones voisines. En parallèle avec sa volonté de se situer dans le nouvel horizon universitaire, les principaux enjeux de l équipe de direction de la MISHA résident donc dans sa capacité à organiser une gouvernance qui permette aux programmes et aux équipes hébergées d évoluer, à permettre l accès à ses services à l ensemble des équipes relevant de son champ, à continuer de faire émerger les projets novateurs et à les aider à se promouvoir dans des réseaux d excellence nationaux et internationaux. Recommandations : Afin d accroître encore le rôle d animation scientifique propre à la MISHA, et dans la perspective d une prochaine fusion des universités strasbourgeoises, le Comité de visite recommande à la direction de la MISHA de prendre toutes les initiatives permettant de faire de ce centre une tribune et un lieu de rencontre pour toute la communauté scientifique. - Il serait souhaitable d organiser, en plus des Journées grand public, un lieu régulier de débat scientifique. Il serait bon que ce lieu soit ouvert non seulement à l'ensemble des chercheurs en SHS des universités alsaciennes mais encore aux autres disciplines présentes sur la place. Le choix d un directeur-adjoint relevant d une université à dominante de sciences «dures» augure bien de cette orientation. - Le Comité de visite incite la direction de la MISHA à poursuivre ses ambitions en matière de renouvellement thématique, d accueil aux doctorants et jeunes chercheurs, d accueil à des chercheurs étrangers, etc. Il l incite également à renforcer tous ses dispositifs destinés à assurer la veille scientifique, pour l unité et pour ses composantes, et à faciliter l accès aux programmes nationaux et internationaux. - Sans entrer dans les détails d un débat plus large, le Comité considère qu un statut qui valorise la fonction «recherche» de la MSH pourrait être plus favorable et plus prometteur que le statut actuel (UMS), notamment pour la réalisation des projets détaillés dans le Le Comité de visite recommande une réflexion sur les perspectives d'accueil à moyen et long terme de nouveaux laboratoires. S il est légitime que les équipes actuellement présentes aient été accueillies, compte tenu de leur forte implication dans la genèse de la MISHA et de leur excellence scientifique, il paraît aussi important de mettre en place des procédures de réexamen périodique de la politique d'accueil de la MISHA. Ce réexamen devrait prendre la forme d'une évaluation de l'activité des équipes présentes et de l'examen des dossiers des équipes candidates à l hébergement. Il importerait que ces procédures soient codifiées et rendues publiques. Cette réflexion sur le renouvellement des équipes hébergées est indispensable à deux titres au moins. D abord parce qu il est crucial pour la pérennité de la MISHA (tout particulièrement dans la perspective de la fusion des universités strasbourgeoises), qu'elle apparaisse comme une structure phare utile à l Université entière. Elle ne pourra bénéficier d'un fort soutien des différentes composantes de la nouvelle Université de Strasbourg que si elle est perçue comme étant d'utilité collective, sans que l hébergement soit considéré comme un acquis définitif. Par ailleurs, en accueillant des équipes innovatrices et en quête de dotation extérieure (nationale ou européenne), la MISHA pourrait favoriser la montée en puissance d'équipes prometteuses en leur permettant d'accéder à des services mutualisés, et jouer ainsi pleinement son rôle d'incubateur. 8

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : UMS 2553 MSH Paris Nord de l'université Paris 13 juillet 2008 Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 11. Unité de recherche : Centre d'étude et de recherche en droit de l'immatériel

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 11. Unité de recherche : Centre d'étude et de recherche en droit de l'immatériel Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Centre d'étude et de recherche en droit de l'immatériel de l'université Paris 11 Mars 2009 Rapport d'évaluation L'Unité de recherche

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Pôle de recherche en économie et gestion, UMR 7176 de l'ecole Polytechnique mars 2008 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre de recherches sur les poétiques du XIX e siècle EA 3423 de l'université Paris 3 février 2008 Section des Unités de

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Laboratoire de droit international privé et de droit du commerce international, EA 165 de l'université Paris 2 avril 2008

Plus en détail

Entités de recherche. Maison des Sciences de l Homme et de la Société de Toulouse MSHS-T

Entités de recherche. Maison des Sciences de l Homme et de la Société de Toulouse MSHS-T Entités de recherche Rapport du HCERES sur la structure fédérative : Maison des Sciences de l Homme et de la Société de Toulouse MSHS-T sous tutelle des établissements et organismes : Université de Toulouse

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Santé et Société de l'établissement : Université Grenoble 2 Août 2010 Section des Unités de recherche Rapport de l AERES

Plus en détail

Sorbonne Universités. Vision et projets

Sorbonne Universités. Vision et projets Sorbonne Universités Vision et projets Qu est-ce que Sorbonne Universités? Sorbonne Universités est un PRES (pôle de recherche et d enseignement supérieur) créé en 2010. Six partenaires sont au cœur du

Plus en détail

Section des Unités de recherche

Section des Unités de recherche Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Centre de Recherche Interdisciplinaire en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (CRILLASH) EA4095 de l'université Antilles-Guyane

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 146

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 146 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 146 Galilée PRES Sorbonne Paris Cité Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Maison des Sciences de l Homme et de la Société sous tutelle des établissements et organismes : Université de Poitiers CNRS

Plus en détail

Rapport d évaluation. de l'université d Artois. Unité de recherche : Centre de Recherche en Informatique de Lens (CRIL)

Rapport d évaluation. de l'université d Artois. Unité de recherche : Centre de Recherche en Informatique de Lens (CRIL) Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Centre de Recherche en Informatique de Lens (CRIL) de l'université d Artois février 2009 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : R.I.I. de l'université du Littoral

Section des Unités de recherche. Rapport d évaluation. Unité de recherche : R.I.I. de l'université du Littoral Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : R.I.I. de l'université du Littoral Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche R.I.I. de

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Institut de Chimie Moléculaire de Paris-Centre : Organique, Inorganique, Biologique - FR 2769 de l'université Pierre et

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : V.E.C.T.-Mare Nostrum Voyages, Échanges, Confrontations, Transformations : Parcours Méditerranéens de l Espace, du Texte et de l Image sous

Plus en détail

sous tutelle des établissements et organismes :

sous tutelle des établissements et organismes : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre Universitaire Rouennais d Études Juridiques CUREJ sous tutelle des établissements et organismes : Université de Rouen Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 131 Langue, littérature, image : civilisation et sciences humaines (domaines francophone, anglophone et d Asie orientale)

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre - Émile DURKHEIM Science politique et sociologie comparatives CED sous tutelle des établissements et organismes : Sciences Po Bordeaux Centre

Plus en détail

de l'ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE)

de l'ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE) Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL) de l'ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE) Avril 2009 Section des Unités de recherche

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Régulations de la respiration, de la circulation et de la locomotion et applications aux pathologies du développement EA

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Équipe de droit international et comparé sous tutelle des établissements et organismes : Université Jean Moulin Lyon 3 Juillet 2010 Section

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nantes

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Journalisme et medias régionaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

de l Université Charles de Gaulle - Lille 3

de l Université Charles de Gaulle - Lille 3 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Psychologie : Interactions, Temps, Emotions, Cognition (PSITEC) - EA 4072 de l Université Charles de Gaulle - Lille 3 Décembre

Plus en détail

Master Economie (Economics)

Master Economie (Economics) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie (Economics) Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

ALLOCATIONS DE THESE

ALLOCATIONS DE THESE ALLOCATIONS DE THESE La Région des Pays de la Loire finance depuis une dizaine d années des allocations destinées aux doctorants du territoire régional. L attractivité des laboratoires régionaux pour les

Plus en détail

Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015

Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015 Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015 Aide à l accueil de chercheurs et d enseignants chercheurs de haut niveau sur les thématiques des filières d'excellence présentes sur l'agglomération

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Maison Européenne des Sciences de l Homme et de la Société MESHS Lille Nord de France sous tutelle des établissements et

Plus en détail

Master Lettres et arts du spectacle

Master Lettres et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Lettres et arts du spectacle Université Stendhal - Grenoble 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Psychologie

Formations et diplômes. Master Psychologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Psychologie Centre universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Entités de recherche. Management et Économie Lyon Saint-Étienne MAELYSE

Entités de recherche. Management et Économie Lyon Saint-Étienne MAELYSE Entités de recherche Rapport du HCERES sur la structure fédérative : Management et Économie Lyon Saint-Étienne MAELYSE sous tutelle des établissements et organismes : Université Jean Moulin Lyon 3 Université

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

L'établissement public du palais de justice de Paris

L'établissement public du palais de justice de Paris L'ÉTABLISSEMENT PUBLIC DU PALAIS DE JUSTICE DE PARIS 113 L'établissement public du palais de justice de Paris La Cour des comptes a contrôlé à plusieurs reprises les projets immobiliers des services judiciaires

Plus en détail

de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles(ENSAIT)

de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles(ENSAIT) Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Unité de recherche : Laboratoire Génie des Matériaux Textile de l Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles(ENSAIT) Mars 2009 Section

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

2015-2016. Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions. Spécialité : Droit européen comparé des religions

2015-2016. Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions. Spécialité : Droit européen comparé des religions 2015-2016 Master 2 Droit canonique et droit européen comparé des religions Spécialité : Droit européen comparé des religions Présentation générale de la formation La spécialité Droit européen comparé des

Plus en détail

Section des formations et des diplômes

Section des formations et des diplômes Section des formations et des diplômes Rapport d évaluation de l Ecole doctorale 359 «Mathématiques, télécommunications, informatique, signal, systèmes, électronique Matisse» Université de Rennes 1 I-

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE OMPI PCDA/1/2 ORIGINAL : espagnol DATE : 12 janvier 2006 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ PROVISOIRE SUR LES PROPOSITIONS RELATIVES À UN PLAN D ACTION DE L OMPI POUR

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre de Recherche sur l Espagne Contemporaine (CREC) EA 2292 de l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle février 2008 2

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Attractivité de l enseignement supérieur et de la recherche pour le développement de l Aquitaine

Attractivité de l enseignement supérieur et de la recherche pour le développement de l Aquitaine CONSEILÉCONOMIQUE,SOCIALET Séanceplénièredu20octobre2010 ENVIRONNEMENTALRÉGIONALD AQUITAINE AVISDUCONSEILECONOMIQUE,SOCIALETENVIRONNEMENTALREGIONAL Attractivitédel enseignementsupérieuretdelarecherche

Plus en détail

Evaluation des diplômes Masters Vague B. Présentation de la mention. Indicateurs. Bilan de l évaluation ACADEMIE : ROUEN

Evaluation des diplômes Masters Vague B. Présentation de la mention. Indicateurs. Bilan de l évaluation ACADEMIE : ROUEN Evaluation des diplômes Masters Vague B ACADEMIE : ROUEN Etablissement : Université de Rouen Demande n S3MA12000050 Domaine : Arts, lettres, langues Mention : Langues, idées, sociétés Présentation de la

Plus en détail

Les Écoles Doctorales en France

Les Écoles Doctorales en France Du dispositif national à sa mise en oeuvre L École Doctorale en Sciences de la Vie et de la Santé des Universités d Aix-Marseille (EDSVS) et Le Collège Doctoral Aix-Marseille Université André Nieoullon

Plus en détail

Appel à manifestations d intérêts volet «scientifiques» Arts & sciences au sein des établissements d enseignement supérieur et de recherche bordelais

Appel à manifestations d intérêts volet «scientifiques» Arts & sciences au sein des établissements d enseignement supérieur et de recherche bordelais Appel à manifestations d intérêts volet «scientifiques» Arts & sciences au sein des établissements d enseignement supérieur et de recherche bordelais Deux appels à manifestation d intérêt «Arts & sciences»

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Laboratoire d Economie Appliquée au développement (LEAD) - EA 3163 sous tutelle des établissements et organismes : Université du Sud Toulon-Var

Plus en détail

La démocratisation de l enseignement supérieur en Chine

La démocratisation de l enseignement supérieur en Chine La démocratisation de l enseignement supérieur en Chine Université du Hebei L enseignement supérieur chinois se transforme au rythme du développement économique depuis une vingtaine d années. D une façon

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Comment les universités africaines s'efforcent de créer des conditions favorables à la recherche janvier 2010

Comment les universités africaines s'efforcent de créer des conditions favorables à la recherche janvier 2010 Comment les universités africaines s'efforcent de créer des conditions favorables à la recherche janvier 2010 Alioune Camara Spécialiste principal de Programme Centre de recherches pour le développement

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France. Bourse de recherche sur la photographie 2011-2012

Bibliothèque nationale de France. Bourse de recherche sur la photographie 2011-2012 Champagne Louis Roederer Bourse de recherche sur la photographie 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires et sujets proposés :

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé Former des spécialistes en médiations des sciences et de la santé Ce master professionnel s adresse à des

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2010 CENTRE PIERRE POTIER/ITAV

APPEL A PROJETS 2010 CENTRE PIERRE POTIER/ITAV APPEL A PROJETS 2010 CENTRE PIERRE POTIER/ITAV!""#!$%&' # (#( PREAMBULE Le Conseil Régional Midi-Pyrénées Depuis les assises régionales de la recherche, le Conseil Régional Midi-Pyrénées a financé pour

Plus en détail

de l'université des Antilles et de la Guyane

de l'université des Antilles et de la Guyane Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Fédération de Recherche : Centre Commun en Calcul Intensif (C3I) de l'université des Antilles et de la Guyane Juin 2009 Section des Unités de recherche

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Réunion des DU. www.upmc.fr

Université Pierre et Marie Curie. Réunion des DU. www.upmc.fr Université Pierre et Marie Curie Réunion des DU www.upmc.fr 26 juin 2013 Accompagnement du DU Donner une lettre de mission à chaque DU Mettre en place une formation UPMC sur la fonction de DU, en articulation

Plus en détail

Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ

Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ LOGO de L EA Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ Préambule L unité de recherche XYZ, EA??? d Aix-Marseille Université, est spécialisée dans l étude de Les locaux de

Plus en détail

Rapport d évaluation. de l'université de Lille 1. Fédération de recherche : Fédération de Recherche Mathématique du Nord-Pas de Calais (FR 2956)

Rapport d évaluation. de l'université de Lille 1. Fédération de recherche : Fédération de Recherche Mathématique du Nord-Pas de Calais (FR 2956) Section des Unités de recherche Rapport d évaluation Fédération de recherche : Fédération de Recherche Mathématique du Nord-Pas de Calais (FR 2956) de l'université de Lille 1 janvier 2009 Section des Unités

Plus en détail

Section des Unités de recherche. Rapport d'évaluation. Unité de recherche : Epidémiologie, évaluation et politiques de santé. de l'université Paris 5

Section des Unités de recherche. Rapport d'évaluation. Unité de recherche : Epidémiologie, évaluation et politiques de santé. de l'université Paris 5 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Epidémiologie, évaluation et politiques de santé de l'université Paris 5 Mars 2009 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mondes germaniques de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Institut de Recherche et Développement pour l énergie Photo-voltaïque (IRDEP) - UMR 7174 De l Ecole Nationale Supérieure

Plus en détail

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES Le domaine des relations internationales doit être un élément fort du

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

Charte des thèses commune aux Ecoles Doctorales coaccréditées des 7 établissements du Nord - Pas-de-Calais

Charte des thèses commune aux Ecoles Doctorales coaccréditées des 7 établissements du Nord - Pas-de-Calais Juin 2007 Charte des thèses commune aux Ecoles Doctorales coaccréditées des 7 établissements du Nord - Pas-de-Calais Suite au protocole d accord des Présidents des six Universités de la région Nord - Pas-de-

Plus en détail

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST

Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST 1/10 Dossier de presse Rentrée universitaire en Bretagne Points d'actualité Lundi 20 septembre 2010-11h30 UBO - Salle des conseils / Faculté des sciences - BREST Sommaire Introduction p 2 fiche n 1 La

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES

COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Strasbourg, le 17 février 2010 GVT/COM/I(2010)001 COMITÉ CONSULTATIF DE LA CONVENTION-CADRE POUR LA PROTECTION DES MINORITÉS NATIONALES Commentaires du Gouvernement des Pays-Bas sur le premier avis du

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Licence Economie et mathématiques

Licence Economie et mathématiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et mathématiques Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES

CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES CLUSTER AQUITAIN AETOS SERVICES ET SYSTÈMES DE DRONES I. Présentation de l action La Région Aquitaine et l entreprise Thales ont conjointement lancé, en juillet 2010, le cluster Aetos (aigle en grec) «Services

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques, informatique et applications de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Droit et Changement Social DCS

Évaluation du HCERES sur l unité : sous tutelle des établissements et organismes : Droit et Changement Social DCS Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Droit et Changement Social DCS sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nantes Centre National de la Recherche Scientifique

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Nutrition et inflammation intestinale de l'université de Rouen février 2008 Section des Unités de recherche Rapport du comité

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Etudes cinématographies et audiovisuelles de l Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques De la création à la conceptualisation Ce Master a pour finalité de permettre aux étudiants de mener à bien un travail de

Plus en détail

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 2015-2016 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 29 avril 2015 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Orientations stratégiques... 1 3. Principes

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Devenir musicien intervenant

Devenir musicien intervenant Devenir musicien intervenant Musicien intervenant : une formation novatrice pour un acteur engagé dans le développement culturel, un métier de passion pour un musicien prêt au partage de la musique. Vous

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Laboratoire d Informatique Avancé de Saint-Denis (LIASD) EA de l'université Paris 8 février 2008 2 Section des Unités de

Plus en détail

1(1) Les logiques de regroupements universitaires : problématique

1(1) Les logiques de regroupements universitaires : problématique La loi ESR du 22 juillet 2013 et la COMUE «Université Bretagne Loire (UBL)» Formation Personnels UBS Vannes, 10 mars 2015 Emmanuel GUISELIN, Chargé de mission aux affaires juridiques de l UBS 1(1) Les

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 4. Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083

Rapport d'évaluation. de l'université Paris 4. Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Civilisations et Littératures d Espagne et d Amérique (CLEA) EA 4083 de l'université Paris 4 Mars 2009 Section des Unités de recherche

Plus en détail

OPERATION CAMPUS CAHIER DES CHARGES DE L OPERATION CAMPUS

OPERATION CAMPUS CAHIER DES CHARGES DE L OPERATION CAMPUS OPERATION CAMPUS CAHIER DES CHARGES DE L OPERATION CAMPUS Remise des notes d intention le 30 avril 2008 à 17h Opération Campus cahier des charges Sommaire I - Présentation de l Opération Campus...3 1-Contexte...3

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté.

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. APPEL À PROJETS 2013 Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. Dotation : 375 000 sur trois ans. Date limite de réception des dossiers : 4 janvier 2013 en collaboration avec Argumentaire sur

Plus en détail

Synthèse finale de l auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques

Synthèse finale de l auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques Synthèse finale de l auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques La procédure d auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques de l Université de Lausanne s est

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre des Etudes Arabes et de l Orient Contemporain (CEAOC) EA 1734 de l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle février 2008

Plus en détail

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071 PROTOCOLE ENTRE LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ET LE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA PROMOTION DE L ESPRIT DE DÉFENSE 20 AVRIL

Plus en détail