Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments"

Transcription

1 C2 1/4 Paquet hygiène : actualités, enjeux Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Le «Paquet hygiène», composé de plusieurs textes législatifs adoptés par l Union européenne, vise à refondre, harmoniser et simplifier les dispositions très détaillées et complexes en matière d hygiène auparavant dispersées dans 18 directives communautaires. L objectif général est de mettre en place une politique unique et transparente en matière d hygiène, applicable à toutes les denrées alimentaires et à tous les exploitants du secteur alimentaire, y compris ceux de l alimentation animale, et à créer des instruments efficaces pour gérer les alertes, sur l ensemble de la chaîne alimentaire. Cette nouvelle législation relative à l hygiène est entrée en application le 1 er janvier 2005 pour le règlement 178/2002 et le 1 er janvier 2006 pour les autres règlements. Les directives européennes préexistantes ont été abrogées, ainsi que les textes de transposition (environ une quarantaine d arrêtés en France). Contrairement aux directives, les règlements sont d application directe dans les États membres, ne nécessitant pas de transposition (ce qui est un gage d harmonisation au niveau européen). En revanche, les États membres peuvent prendre des dispositions nationales pour compléter les règlements ou préciser les conditions d application des dérogations lorsqu elles sont prévues par les règlements du paquet hygiène. Ainsi, 8 arrêtés sont, soit déjà publiés, soit en cours de rédaction. Le «Paquet hygiène» englobe l ensemble de la filière agroalimentaire depuis la production primaire, animale et végétale, jusqu au consommateur final en passant par l industrie agroalimentaire, les métiers de bouche, la distribution et le transport. Les règlements sont d application directe dans les États membres. Les règlements du paquet hygiène (denrées alimentaires)

2 C2 4/4 L arrêté du 21 décembre 2009 (JoRf du 31/12/2009) relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d entreposage et de transport de produits d origine animale et denrées alimentaires en contenant, précise les dispositions en matière de températures de conservation des denrées à tous les stades (y compris le transport), de décongélation, de cession de viande hachée, d approvisionnement des commerces de détail en gibier sauvage, les obligations spécifiques du secteur de la restauration collective, ainsi que les prescriptions à tous les stades en matière de détention et de manipulation des viandes bovines contenant des matériels à risque spécifiés (colonne vertébrale de bovins de plus de 30 mois). Enfin, l arrêté comporte des dispositions particulières en matière de transport des produits de la pêche et des viandes fraîches (dérogations en matière de températures), et pour le transport de matières dangereuses (dérogation pour les unités de vente destinées aux utilisateurs finaux). Les chantiers en cours Au niveau européen : Des discussions sont en cours dans le groupe d expert paquet hygiène rassemblant les délégations des 27 Etats membres, en vue de modifier certaines dispositions des règlements (CE) n 852, 853 ou 854/2004, notamment sur les sujets suivants : abattage du gibier et des ongulés domestiques à la ferme, production de viande de crocodile, maîtrise du risque de la présence de parasites (anisakis) dans les produits de la pêche, modalités d apposition des marques d identification,... Des projets de dispositions spécifiques relatives aux produits congelés et à la traçabilité, sont en voie de finalisation. Ceux-ci précisent quelles sont les informations qui doivent être transmises entre opérateurs et disponibles pour les autorités compétentes. Citons également les réflexions en cours sur la rénovation de l inspection en abattoir, avec possibilité, ainsi que le prévoit le règlement (CE) n 854/2004, de la mise en œuvre de programmes pilotes par les Etats membres. Au niveau national : Des arrêtés relatifs à l information sur la chaîne alimentaire pour les espèces autres que volailles sont en cours de rédaction, ainsi que des mesures spécifiques en matière de recherche de trichine dans les viandes de porcs, de sanglier et de chevaux. Le programme pilote relatif à l inspection sanitaire des volailles en abattoir va faire l objet d un décret et d un arrêté, qui préciseront le contexte et les objectifs de ce programme. Les enjeux du paquet hygiène Les directives européennes (une directive par filière) fixaient de grandes lignes directrices, que les Etats membres devaient transposer pour qu elles soient applicables sur leur territoire. Ainsi, non seulement les réglementations imposaient de nombreuses obligations de moyens, mais celles-ci pouvaient être fort différentes d un Etat membre à l autre. En 2006, ces directives ont été abrogées et les règlements sont entrés en vigueur : ceux-

3 C2 3/4 Ainsi, le champ d application, les définitions, le marquage, la flexibilité, sont parmi les thèmes retenus pour les discussions au niveau européen. En , des modifications de certaines dispositions réglementaires, concernant des points très techniques, ont été apportées aux règlements (CE) n 852, 853 et 854/2004. Citons notamment la disposition prescrivant une température de stockage et de transport des viandes de volailles, avec une dérogation possible pour les foies gras. Par ailleurs, certaines mesures transitoires ont été prolongées jusqu au 31/12/2013 (règlement (CE) n 1162/2009 du 30/11/2009). Citons notamment la possibilité de produire et commercialiser des petites quantités de viandes de volailles et lagomorphes sans agrément. D autres ont été pérennisées (règlements (CE) n 1019 et 1020/2008 du 17/10/2008). Citons la possibilité de transport et d entreposage des œufs sous température dirigée. Au niveau national : Les règlements ne nécessitent pas d être transposés en droit national, mais des dispositions peuvent être prises par chaque État membre pour compléter les règlements, soit parce que le règlement le prévoit, soit parce que des dispositions sont manquantes. Il convient de veiller à ce que ce ne soit ni redondant, ni contradictoire avec les règlements. Les textes principaux pris depuis 2006 en matière de sécurité sanitaire des aliments en lien avec le paquet hygiène sont les suivants : L arrêté du 8 juin 2006 (JoRf du 08/08/2006) relatif à l agrément sanitaire des établissements mettant sur le marché des produits d origine animale ou des denrées contenant des produits d origine animale, définit les conditions dans lesquelles les établissements soumis à agrément déposent leur demande auprès du préfet et la nature du dossier à constituer ; il définit également les conditions dans lesquelles les établissements peuvent bénéficier d une dérogation à l obligation d agrément. L arrêté du 20 mars 2009 (JoRf du 10/06/2009) relatif aux modalités de mise en œuvre de l information sur la chaîne alimentaire pour les lots de volailles et de lagomorphes destinés à l abattage en vue de la consommation humaine. L arrêté du 20 mai 2009 (JoRf du 10/06/2009) relatif aux dérogations à certaines règles sanitaires applicables aux produits d origine animale et aux denrées alimentaires en contenant présentant des caractéristiques traditionnelles permet ainsi de poursuivre la commercialisation de certaines volailles préparées selon des méthodes traditionnelles (volailles au sang, volailles parées, volailles non éviscérées). Des dispositions sont en cours de rédaction également dans le secteur des produits laitiers. L arrêté n du 18 décembre 2009 (JoRf du 29/12/2009) modifie le code rural et de la pêche maritime en vue de l adaptation au droit communautaire, et de l introduction de mesures sur les petites quantités de produits primaires. L arrêté du 18 décembre 2009 (JoRf du 29/12/2009) relatif aux règles sanitaires applicables aux produits d origine animale et aux denrées alimentaires en contenant, précise les dispositions en matière de commercialisation des petites quantités de produits primaires (miel, œufs, gibier, produits de la pêche), les conditions de production de viande de gibier sauvage, et apporte certaines dispositions particulières applicables aux abattoirs et aux marques de salubrité. Six textes principaux complètent les règlements européens en France.

4 C2 2/4 Le règlement (CE) n 178/2002, appelé aussi «Food Law», constitue le socle de la sécurité sanitaire des aliments. Son champ d application couvre les denrées alimentaires et l alimentation animale. Il fixe un certain nombre de grands principes, notamment le principe de recours à l analyse des risques par les autorités compétentes, et définit des obligations spécifiques aux professionnels : obligation de traçabilité, obligation de retrait de produits susceptibles de présenter un risque pour la santé publique, obligation d information des services de contrôle. Il existe une séparation entre les dispositions qui s appliquent aux professionnels et celles qui concernent les services de contrôle. Les règlements applicables spécifiquement aux professionnels : Le règlement (CE) n 852/2004 établit, à l intention des exploitants du secteur alimentaire, des règles générales d hygiène applicables à toutes les denrées alimentaires, notamment : la mise en œuvre des bonnes pratiques d hygiène, l obligation de mise en place de procédures basées sur les principes de l HACCP 1, qui s applique à toute la chaîne, hormis la production primaire, la mise en place de mesures de vérification de l efficacité du dispositif par des autocontrôles. Le règlement (CE) n 853/2004 établit, à l attention des exploitants du secteur alimentaire, des règles spécifiques d hygiène applicables aux produits d origine animale. Ces règles viennent en complément de celles qui sont fixées dans le règlement n 852/2004, et s appliquent aux établissements soumis à agrément. Les règlements applicables spécifiquement aux services de contrôle : Le règlement (CE) n 882/2004 décrit les règles générales s appliquant aux services officiels dans le cadre de leurs contrôles. Il précise notamment que les autorités compétentes doivent programmer leurs inspections sur la base d une analyse de risques, qu elles doivent mettre en place des audits internes, que les inspecteurs doivent s appuyer sur des procédures documentées. Le règlement (CE) n 854/2004 définit les règles spécifiques d inspection par catégorie de produits dans les établissements soumis au règlement (CE) n 853/2004. Évolution depuis 2006 Au niveau européen : Le rapport de la Commission au Parlement européen et au Conseil relatif à l expérience acquise dans l application des règlements (CE) n 852/2004, n 853/2004 et n 854/2004, paru en juillet 2009, montre que les principes du paquet hygiène ont été pris en compte par les États membres, mais que quelques adaptations sont nécessaires, sans pour autant remettre en cause l architecture ou les principes fondamentaux du paquet hygiène. Les professionnels ont des obligations de traçabilité. 1 - HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point : analyse des dangers points critiques pour leur maîtrise

5 ci s imposent directement aux opérateurs des Etats membres, fixant les objectifs à atteindre, et laissant une grande latitude aux professionnels pour définir les moyens permettant d atteindre ces objectifs. La notion d analyse de risque, introduite par la Directive transversale 93/43 mais diversement transposée en droit national suivant les filières d activité, se trouve renforcée par cette évolution des dispositions réglementaires qui, tout en étant une reconnaissance du professionnalisme des exploitants du secteur alimentaire, leur attribue une grande part de responsabilité. En effet, il leur appartient de mettre en place une traçabilité adaptée, qui permette de répondre aux objectifs du règlement (CE) n 178/2002, ils doivent également respecter les exigences réglementaires (notamment en matière de chaîne du froid), enfin faire l analyse des dangers propre à leur établissement et la valider, pour répondre aux objectifs du règlement (CE) n 852/2004. La difficulté est parfois grande de définir les moyens pertinents à mettre en œuvre, notamment avec les nouveaux process de fabrication, les nouvelles méthodes de conservation, ayant beaucoup évolué ces dernières années, et qui nécessitent une expertise technique et scientifique. À cet effet, la rédaction de guides de bonnes pratiques d hygiène et d application des principes HACCP est fortement recommandée, afin de permettre aux professionnels de mettre en place leur plan de maîtrise sanitaire, qui inclut les bonnes pratiques d hygiène, le plan HACCP, les procédures de traçabilité, les procédures de gestion des non-conformités et de retraitrappel des produits. En l absence de guide, ou lorsque un professionnel souhaite mettre en œuvre un process nouveau, l analyse des dangers qui doit être faite (et validée) doit bénéficier d un appui pour les éléments techniques, voire scientifiques, nécessaires pour évaluer les mesures préventives et correctives pertinentes, la surveillance et la vérification associées. Le paquet hygiène a également impacté les méthodes d inspection des services de contrôle (procédures documentées exigées par le règlement 882/2004), et sur les contrôles (programmation des contrôles sur la base d une analyse de risque). La difficulté est également pour les services de contrôles qui doivent s assurer de la pertinence des moyens mis en œuvre. Vos remarques Liens utiles : - Pour trouver toute information sur le paquet hygiène, les guides de bonnes pratiques d hygiène et d application de l HACCP : Site du ministère de l Agriculture, de l alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l aménagement du territoire (MAAPRAT) : - Pour les textes communautaires, le rapport de la Commission N 12482/09 du 29/07/2009 et conclusions du Conseil sur la mise en œuvre du paquet hygiène : Site DG Sanco : (accessible via le site internet du MAAPRAT) - Pour trouver les textes réglementaires nationaux en matière de sécurité sanitaire des aliments : site Galatée pro : (accessible via le site internet du MAAPRAT) - Pour trouver les notes de service tout public, notamment sur les contrôles en matière de sécurité sanitaire des aliments : le bulletin officiel du MAAPRAT : ou le site circulaires.gouv.fr

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne sur l hygiène

La nouvelle réglementation européenne sur l hygiène Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 23/12/2005 N Juridique : 40.05 La nouvelle réglementation européenne sur l hygiène L Europe s est dotée d un nouvel ensemble législatif

Plus en détail

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Enregistrement et agrément des établissements Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Plan Enregistrement Objectif Qui doit notifier son activité? Quelle autorité est compétente?

Plus en détail

La direction départementale de la protection des populations du Var vous informe

La direction départementale de la protection des populations du Var vous informe La direction départementale de la protection des populations du Var vous informe Direction départementale de la protection des population du Var Centre interadministratif 98 rue Montebello - 83000 TOULON

Plus en détail

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers)

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

JORF n 0243 du 18 octobre 2013. Texte n 51

JORF n 0243 du 18 octobre 2013. Texte n 51 Le 18 octobre 2013 JORF n 0243 du 18 octobre 2013 Texte n 51 ARRETE Arrêté du 8 octobre 2013 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d entreposage et de transport

Plus en détail

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective PLAN REGLEMENTATION : Le règlement 178/2002 : traçabilité et retrait Le règlement 852/2004 : la base Le règlement 853/2004 : spécifique aux

Plus en détail

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale.

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Référence PCCB/S2/GDS/891700 Date 29/06/2012

Plus en détail

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GENERALE ENTREPRISES Marché unique : mise en œuvre et législation des biens de consommation Produits pharmaceutiques : cadre législatif et autorisations de mise sur le marché

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et des Pêches Maritimes Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires Dr.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l agrément des établissements mettant sur le marché des produits d origine animale

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne

Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne Légende: Examen des différents instruments juridiques dont dispose la Banque centrale européenne. Source: Bulletin mensuel de la BCE. dir. de

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles

Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles Référence PCCB/S2/EH/570888 Date 03/01/2014 Version actuelle 2.0

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX ETHERS DE GLYCOL. toxiques pour la reproduction de catégorie 2 1

CHARTE RELATIVE AUX ETHERS DE GLYCOL. toxiques pour la reproduction de catégorie 2 1 CHARTE RELATIVE AUX ETHERS DE GLYCOL toxiques pour la reproduction de catégorie 2 1 OBJECTIF DE LA CHARTE Les adhérents de la FIPEC, fabricants de peintures et vernis à destination du public et des peintres

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

Relatif aux modalités d établissement des comptes des établissements de paiement

Relatif aux modalités d établissement des comptes des établissements de paiement CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION DE L AVIS N 2009-19 DU 3 DÉCEMBRE 2009 Relatif aux modalités d établissement des comptes des établissements de paiement Sommaire 1 Présentation

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Rapport au Président de la République relatif à l ordonnance n o 2008-556 du 13 juin 2008 transposant

Plus en détail

DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL

DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL du 29 octobre 1993 relative à l harmonisation de la durée de protection du droit d auteur et de certains droits voisins LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, vu le traité

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS. Quel est l objectif? Que vérifie-t-on?

DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS. Quel est l objectif? Que vérifie-t-on? DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS PRIMAIRES ANIMALES Quel est l objectif? Le règlement cadre européen 1 sur la législation alimentaire

Plus en détail

Processus d accompagnement pour la certification Halal

Processus d accompagnement pour la certification Halal Page 1 Organisme mandaté par bureau certitrace www.halal-institute.org Processus d accompagnement pour la certification Halal 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax

Plus en détail

Livraisons de médicaments en provenance directe d un entrepôt situé à l étranger

Livraisons de médicaments en provenance directe d un entrepôt situé à l étranger Livraisons de médicaments en provenance directe d un entrepôt situé à l étranger Document valable à compter du: 13.07.2015 N du document: I-SMI.TI.08 Version n 03F Classification: Publique Remplace le

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2014

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2014 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.12.2014 C(2014) 9656 final RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION du 17.12.2014 complétant la directive 2004/109/CE du Parlement européen et du Conseil en

Plus en détail

Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques

Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques Cliquez pour ajouter la date Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques Michel Héry INRS Neuvièmes rencontres PCR, 13-14 novembre 2014 Une origine et une finalité

Plus en détail

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur SPECIFICATION TECHNIQUE POUR LA DETERMINATION DU NOMBRE D HOMMES JOURS ET DE LA FREQUENCE DES AUDITS DANS LE CADRE DES VALIDATIONS DE SYSTEMES D AUTOCONTROLE Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 03/02/2015

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires :

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires : ervices étérinaires ADRIA 7 décembre 2006 Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires : pièce maîtresse dans le fonctionnement des entreprises, garantie de la sécurité sanitaire

Plus en détail

Préfecture de la Gironde

Préfecture de la Gironde Protocole relatif au fonctionnement des établissements conchylicoles en période de crise phyco-toxinique permettant la vente de coquillages mis en stockage protégé ou issus de zones non concernées. Préfecture

Plus en détail

Pour le Pr. J. Janssens, Président, Le secrétaire,

Pour le Pr. J. Janssens, Président, Le secrétaire, SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 11/05/2006 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS

Plus en détail

Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999)

Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999) Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999) Dans le cadre de la réévaluation du dispositif français de prévention à l égard

Plus en détail

Section 1 : Dispositif de certification

Section 1 : Dispositif de certification 1 sur 5 05/12/2011 10:30 JORF n 0279 du 2 décembre 2011 page 20418 texte n 56 ARRETE Arrêté du 25 novembre 2011 fixant les modalités de la certification mentionnée au 2 de l'article L. 254-2 du code rural

Plus en détail

AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE. Résumé

AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE. Résumé Luxembourg, le 17 avril 2008 Objet: Projet de loi n o 5810 relative aux acquisitions dans le secteur financier et portant transposition dans la loi modifiée du 5 avril 1993 relative au secteur financier

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1)

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (EMPLOI) (2 octobre 1984) (Etendu par arrêté du 31 mai 1994, Journal officiel

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10.9.2014 COM(2014) 556 final 2014/0255 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL concernant la fabrication, la mise sur le marché et l utilisation

Plus en détail

Assistance mutuelle en matière de recouvrement des créances

Assistance mutuelle en matière de recouvrement des créances Projet No 79/2011-3 6 octobre 2011 Assistance mutuelle en matière de recouvrement des créances Résumé 2 du projet Projet de loi portant transposition de la directive 2010/24/UE du Conseil concernant I'assistance

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/01.834 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana. LOI n 99-013 Portant Code des Assurances applicable à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana. LOI n 99-013 Portant Code des Assurances applicable à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS ASSEMBLEE NATIONALE Antenimieram-pirenena REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana LOI n 99-013 Portant Code des Assurances applicable à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS La législation

Plus en détail

Aperçu général IFS BRC

Aperçu général IFS BRC Aperçu général IFS BRC Il existe de très nombreux référentiels pour la maîtrise de la sécurité des denrées alimentaires DS3027 Aldi system Kraft food system ISO14001 EFSIS IFS Mc Donalds system AG9000

Plus en détail

Projet d action commune révisé en faveur de l OTICE. PROJET ACTION COMMUNE 2006/ /PESC DU CONSEIL du

Projet d action commune révisé en faveur de l OTICE. PROJET ACTION COMMUNE 2006/ /PESC DU CONSEIL du Conseil de l Union européenne Bruxelles, le 2 mars 2006 SN 4007/2/05 REV 3 LIMITE NOTE Objet : Projet d action commune révisé en faveur de l OTICE PROJET ACTION COMMUNE 2006/ /PESC DU CONSEIL du concernant

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale CONDITIONNALITÉ 2009 Introduction générale Qu est ce que la conditionnalité? La conditionnalité, mise en place depuis 2005, garantit une agriculture plus durable et favorise ainsi une meilleure acceptation

Plus en détail

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat 1 FIPECO le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie III) Programmation et pilotage des finances publiques 10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

Plus en détail

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène alimentaire

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène alimentaire DOMAINE «SANTÉ PUBLIQUE, SANTÉ ANIMALE ET VÉGÉTALE» SOUS-DOMAINE «SANTÉ - PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS PRIMAIRES ANIMALES Quel est l objectif? Le règlement

Plus en détail

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques

Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Code de bonne conduite administrative pour le personnel de l Agence européenne des produits chimiques Version consolidée adopté par décision du conseil d administration MB/11/2008 du 14 février 2008 modifié

Plus en détail

Journée de Restitution du Guide d Utilisation des Additifs Alimentaires dans les Boissons PME II

Journée de Restitution du Guide d Utilisation des Additifs Alimentaires dans les Boissons PME II Journée de Restitution du Guide d Utilisation des Additifs Alimentaires dans les Boissons PME II Jeudi 20 Février 2014 Le Guide d Utilisation des Additifs Alimentaires dans les Boissons Le Programme d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-595 du 2 juin 2015 relatif aux indications géographiques protégeant les produits industriels

Plus en détail

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013 Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs 19 juin 2013 Espace logos Plan Rappel principes réglementation SPA Application aux biodéchets

Plus en détail

Contexte. Quelle démarche pour vous raccorder à notre réseau de transport de gaz naturel?

Contexte. Quelle démarche pour vous raccorder à notre réseau de transport de gaz naturel? Quelle démarche pour vous raccorder à notre réseau de transport de gaz naturel? 1.0 1 er mars 2010 1 er mars 2010 Création Page 2 sur 8 Sommaire 1 VOTRE PROJET... 3 2 NOTRE RESEAU... 3 3 CONTACTS... 4

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection Pôle Inspection en Surveillance du Marché Rédacteur : Régis ANDRE Tél : 01 55 87 39 62 Fax : 01 55 87 39 52 Ref : Synthèse Prestataires de services et distributeurs de matériels-v7

Plus en détail

février 2010 Directive Machines

février 2010 Directive Machines février 2010 Directive Machines Directive Machines 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, 50 B - 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

Safety in adventures Système de gestion

Safety in adventures Système de gestion Safety in adventures Système de gestion Mise en œuvre et procédure de certification Validé par le Conseil de fondation Berne, le 25 octobre 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. Le système de gestion de «Safety in

Plus en détail

Relatif aux comptes annuels des organismes de titrisation En cours d homologation

Relatif aux comptes annuels des organismes de titrisation En cours d homologation AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION Du RÈGLEMENT N 2016-02 du 11 MARS 2016 Relatif aux comptes annuels des organismes de titrisation En cours d homologation I - Eléments de contexte Le

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques pour la rédaction des documents commerciaux

Guide de bonnes pratiques pour la rédaction des documents commerciaux Paris, le 23 mai 2008 Guide de bonnes pratiques pour la rédaction des documents commerciaux L AMF a initié au cours de l année 2008 un chantier portant sur l identification des pratiques en matière de

Plus en détail

Claire DUFAY-LEENAERT

Claire DUFAY-LEENAERT Claire DUFAY-LEENAERT Réduction de la consommation de viande : Analyse des steaks végétaux comme alternative à la consommation de viande en Belgique. Impacts environnementaux et durabilité. TRAVAIL INDIVIDUEL

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

Programme des droits de cession immobilière

Programme des droits de cession immobilière Chapitre 4 Section 4.06 Ministère des Finances Programme des droits de cession immobilière Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.06 du Rapport annuel 2004 Contexte En vertu

Plus en détail

Exposé des motifs. 1. Considérations générales

Exposé des motifs. 1. Considérations générales Exposé des motifs Concerne : Projet de règlement grand-ducal sur le contrôle technique des véhicules routiers et portant modification du règlement grand-ducal modifié du 12 août 2008 portant application

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Filtration des sites illégaux de jeux en ligne effectuée par les fournisseurs d accès à Internet Analyse d impact réglementaire FILTRATION DES SITES ILLÉGAUX DE JEUX EN

Plus en détail

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude Une formation spécifique des propriétaires de chiens portant sur l éducation et le comportement canin ainsi que sur la prévention des accidents, sanctionnée par

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel

Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Juillet 2011 Politique de transparence de l Autorité de contrôle prudentiel Document de nature explicative L instauration de l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) par l ordonnance n o 2010-76 1 s est

Plus en détail

Obligations de réaliser et de publier un rapport ou un document incombant aux administrations de l État

Obligations de réaliser et de publier un rapport ou un document incombant aux administrations de l État PRE MIER MI NI ST RE CONSEIL D ORIENTATION DE L ÉDITION PUBLIQUE ET DE L INFORMATION ADMINISTRATIVE Obligations de réaliser et de publier un rapport ou un document incombant aux administrations de l État

Plus en détail

Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement,

Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement, Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement, Vendredi 11 juillet 2014 Visite de l unité de méthanisation du GAEC Froger

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française,

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française, ARRETE n 1750 CM du 14 octobre 2009 relatif aux normes d hygiène applicables dans les établissements mobiles ou provisoires qui proposent, à titre gratuit ou onéreux, des denrées alimentaires animales

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-1790 du 28 décembre 2015 relatif à certains fluides frigorigènes et aux gaz

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE ENSEIGNE. Marque «Sud de France»

CONTRAT DE LICENCE ENSEIGNE. Marque «Sud de France» CONTRAT DE LICENCE ENSEIGNE Marque «Sud de France» Entre les soussignés : La Région LANGUEDOC ROUSSILLON, Collectivité locale, domiciliée à l Hôtel de Région à MONTPELLIER (Hérault), représentée par son

Plus en détail

Circuits alimentaires de proximité : sécurité sanitaire des aliments et loyauté des transactions

Circuits alimentaires de proximité : sécurité sanitaire des aliments et loyauté des transactions Circuits alimentaires de proximité : sécurité sanitaire des aliments et loyauté des transactions Introduction de la rencontre régionale du 19 janvier 2016 Sommaire Les circuits de proximité Le bilan des

Plus en détail

Du droit d accès et rectification, au droit de récupération et réutilisation.

Du droit d accès et rectification, au droit de récupération et réutilisation. Contribution en vue de favoriser la mise en place d un cadre juridique adapté aux enjeux pratiques de la portabilité des données personnelles numériques Du droit d accès et rectification, au droit de récupération

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 PARIS, le 10/10/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 OBJET : Régime social des contributions patronales finançant des prestations de prévoyance

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 04.04.2002 SEC(2002) 335 final 2000/0213 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 251, paragraphe 2, deuxième

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

3. Transparence par rapport à l utilisation des moyens financiers

3. Transparence par rapport à l utilisation des moyens financiers Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation Professionelle Groupe d experts «Fonds en faveur de la formation professionnelle»

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

817.191.54 Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes

817.191.54 Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes Ordonnance sur la formation des organes chargés du contrôle de l hygiène des viandes (OFHV) du 1 er mars 1995 (Etat le 13 décembre 2005) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41, al. 1, de la loi du 9 octobre

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Accord-cadre européen sur le télétravail dans le commerce

Accord-cadre européen sur le télétravail dans le commerce $11(;( Accord-cadre européen sur le télétravail dans le commerce 1. Les partenaires sociaux européens du commerce, EuroCommerce et Uni- Europa Commerce, s engagent à développer un cadre européen pour la

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Santé environnementale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Santé environnementale MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de la santé Sous-direction de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation Bureau de l alimentation et de la nutrition

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION RÈGLEMENT INTÉRIEUR Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) PRÉAMBULE Dans le cadre du présent règlement : - l association sera dénommée «SIMT», - le membre

Plus en détail

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès Médecine du travail et de prévention février 2006 1 Les trois voies d accès : Les conditions requises pour exercer la médecine du travail sont énumérées à l article

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Commission nationale de lutte contre le travail illégal et contre la fraude au détachement des travailleurs

DOSSIER DE PRESSE. Commission nationale de lutte contre le travail illégal et contre la fraude au détachement des travailleurs DOSSIER DE PRESSE Commission nationale de lutte contre le travail illégal et contre la fraude au détachement des travailleurs Lundi 30 mai 2016 1 Le Premier ministre, Manuel VALLS, préside pour la deuxième

Plus en détail

AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 16 décembre 2005 Objet: Projet de loi sur l application des normes comptables internationales dans le secteur des assurances et portant modification : 1. de la loi modifiée du 8 décembre

Plus en détail