Un espace dédié aux coopérations culturelles internationales au cœur de Paris. Préfiguration d une Société Coopérative d Intérêt Collectif (SCIC).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un espace dédié aux coopérations culturelles internationales au cœur de Paris. Préfiguration d une Société Coopérative d Intérêt Collectif (SCIC)."

Transcription

1 CONTACT : JULIETTE BOMPOINT LOÏC MEULEY Le Cluster International au Carreau du temple : Mutualiser, former, accompagner Un espace dédié aux coopérations culturelles internationales au cœur de Paris. Préfiguration d une Société Coopérative d Intérêt Collectif (SCIC). Bien que de nombreux acteurs culturels travaillent à une échelle internationale au même titre que des financeurs et des exportateurs, on constate une grande difficulté pour les artistes franciliens à définir une stratégie et un mode opératoire efficaces dans la sphère internationale. Trois porteurs de projets culturels, Le carreau du temple, Mezzanine spectacles et la Transplanisphère grâce à leur connaissance des réseaux de diffusion, d'export et de financement international se proposent de créer au cœur de Paris un espace ressource et de co working culturel, où des ressources humaines seront dédiées à la réussite des projets de coopération internationale des artistes franciliens. Le Cluster international au Carreau du temple dans le 3è arrondissement de Paris, se préfigure comme un point d ancrage des points de contact de la coopération culturelle européenne et internationale. L objectif consiste à créer un espace innovant, permettant de réunir dans un même lieu des structures dont les compétences sont complémentaires et tournées vers le monde. Cette mutualisation dans un espace dédié permettra de positionner clairement la mobilité des artistes et des acteurs culturels comme un levier essentiel du développement durable. A travers la proposition d un modèle innovant d organisation du travail, le Cluster international d Ile de France est une proposition dédiée au partage, à la structuration et à la mise en réseau. Créer un espace où se confronte : Action de terrain, compétences et gestion de projets culturels de coopération. Espace ressource et de formation, outils de travail adaptés. Administration, mutualisation et structuration professionnelle Un projet pour inscrire la coopération internationale dans une démarche concrète d économie sociale et solidaire. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 1

2 Un lieu de visibilité pour les projets artistiques internationaux Les outils mis à disposition par le Cluster s inscrivent dans un engagement plus global d accompagnement et de valorisation de la «jeune création contemporaine» dans les domaines suivants : spectacle vivant (cirque, théâtre, danse), mode, design, arts numériques. On est donc ici dans une ouverture des champs de la création entre les pratiques artistiques et les industries culturelles ou dites créatives entre aides publiques à la culture et soutien économique au développement, parfois même à l export, de secteurs industriels et marchands. Le contexte actuel de réduction des budgets artistiques à travers l Europe exige la mutualisation et la mise en commun de compétences pour valoriser l innovation, la créativité, et la prise de risque artistique. C est la condition sine qua non, pour les fondateurs du cluster, du nécessaire renouvellement de formes artistiques et culturelles. Sécuriser la prise de risque artistique et culturelle, c est accompagner durablement les projets des artistes et des créateurs, c est également leur donner une vitrine pour valoriser leur création. Cette vitrine sera tournée vers l international (invitation de diffuseurs internationaux, implication de certains programmateurs dans la réflexion du cluster) afin d ouvrir les possibilités de diffusion pour ces jeunes artistes. La logique de visibilité passera également par la construction de parcours de diffusion sur Paris et la région Ile de France Un lieu d invention de nouveaux modèles Le cluster ambitionne également de reposer les fondements de nouveaux modèles économiques et collaboratifs pour les secteurs artistiques et culturels notamment par une réflexion sur les synergies public/privé, les logiques de redistribution et de solidarité induites par ces nouveaux partenariats. Il s agit ainsi d interroger la responsabilité sociale des entreprises en lien avec le secteur créatif (mode, luxe, design, numérique, développement web) et de construire des circuits de redistribution en direction de la jeune création contemporaine. Le cluster sera un lieu de dialogue informel entre les entrepreneurs socialement responsables engagés sur le projet et les collectivités autour des nouveaux modèles économiques pour les artistes. Tous les artistes accompagnés sont, de fait, des entrepreneurs et se doivent d inscrire leur action dans un marché de l art, de plus en plus complexe et resserré. L ouverture internationale permettra de développer de nouveaux marchés pour les artistes également grâce à l expertise d entrepreneurs aguerris, bénéficiant d un réseau européen fort et souhaitant associer leur entreprise à l émergence artistique et culturelle. Pour être ce lieu d invention, le cluster proposera des rencontres régulières et informelles entre chefs d entreprise, élus et techniciens des collectivités afin d œuvrer ensemble à la viabilité des projets et leur développement progressif. Une structure juridique favorisant la coopération entre ses membres Les membres fondateurs du cluster international souhaitent intégrer à leur démarche tous les acteurs du projet de manière coopérative. La Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) permet d'associer autour du même projet des acteurs multiples : salariés, bénévoles, usagers, collectivités publiques, entreprises, associations, particuliers... Structure à la gouvernance moderne et transparente, la SCIC permet aussi des économies d'échelles importantes en facilitant la mutualisation des ressources de ses membres. La Scic prévoit enfin la prise de participations au capital sans répartition des bénéfices. Ainsi toute augmentation du chiffre d'affaires est automatiquement utilisée pour le développement de nouveaux projets LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 2

3 Une organisation fondée sur des financements divers : La SCIC profitera tout d'abord des espaces et des énergies de ses membres. Installée au Carreau du Temple, elle pourra faire bénéficier ses adhérents des espaces et compétences de tous ces membres (résidence, accompagnement administratif et conseils en développement de carrière à l'international). La structure bénéficiera également des cotisations de ses membres et de la vente de ses services (formation, conseil et expertise). La SCIC pourrait encore bénéficier de soutien divers (aide à l'emploi, subventions directes) des structures institutionnelles franciliennes. La SCIC souhaite se rapprocher des financeurs privés (business angels, investisseurs) autour de la thématique "diffusion / export" des artistes franciliens. Les membres de la structure entendent construire un nouveau modèle économique entre cotisations et partage (économie sociale et solidaire), aide publique (subventions) et retour éventuel sur investissement (investisseurs). Un espace de co working adapté, à configuration évolutive L enjeu du projet est d associer des structures culturelles gérant des projets de coopération internationale avec des bureaux de production et d accompagnement et des travailleurs indépendants (consultants, prestataires.) dans un lieu commun et mutualisé, de co working. Permettre à de plus petites structures et des travailleurs indépendants de bénéficier ponctuellement de cette effervescence et des compétences disponibles, tournées vers le développement international. Apprendre à utiliser des outils de travail cyber collaboratifs adaptés à la coopération et nécessaires à la pratique quotidienne de l international : google documents, skype, mindmeister, basecamp Apprendre à utiliser des outils de gestion spécifiques à la coopération internationale : comptabilité analytique, plan de trésorerie, plan de communication, garanties bancaires. Afin de lever les freins les plus évidents de la coopération internationale en France, le but du projet est de mettre à disposition régulière des participants et des salariés, des cours de langues, des cours de conversations anglaises et espagnoles et des stages de déblocage linguistique. Apprendre à présenter son projet en anglais, rédiger simplement et efficacement ses documents de communication en anglais. La Scic permettra d imaginer et de développer une plateforme numérique contributive et évolutive centralisant les éléments ressources, les formations proposées et les différents outils de gestion de projets. Elle favorisera aussi la constitution d un réseau social de rencontres programmateurs / compagnies. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 3

4 Un espace de ressources et mutualisation Une bibliothèque d ouvrages spécialisés et de ressources techniques sur la gestion de projets culturels et projets de coopération. Abonnement aux principales revues, mise en place de dossiers thématiques à disposition. Fiches pays et fiche thématiques sur des sujets liés au développement international. Une cartographie évolutive et contributive : Un lieu de mise en réseau où les informations et les coordonnées de nombreux lieux partenaires en Europe et dans le monde sont disponibles, un service gratuit et accessible à tous les acteurs qui débutent un projet. Un espace où il est possible d organiser régulièrement des présentations des principales têtes de réseaux connectés avec les financements européens et internationaux mais que les acteurs de terrains n ont jamais l occasion de voir centralisés dans un même lieu. Témoignages de porteurs de projet et présentations artistiques retours d expérience avec des focus sur des thématiques ou des territoires spécifiques. Permanences de diagnostic et d orientation : Point contact de tous les points contacts européens (RCE, 2 E 2F, AFPEJA, EPC, FSE...) Un espace de formation et de professionnalisation Plusieurs formateurs et formations déjà existantes permettront de professionnaliser les acteurs culturels sur ces coopérations culturelles internationales avec des approches concrètes des montages de projet s appuyant sur des témoignages et des outils de travail élaborés conjointement par les professionnels du cluster. Méthodologie d évaluation des projets Ressources humaines et financières des projets internationaux (les plannings d embauche, les contrats, la fiscalité internationale etc ) Outils budgétaires de suivis de projet : suivi analytique et mise en place des bilans financiers Pear to pear learning Un lieu de rencontre, une mise en réseau des acteurs, des retours de projet, un espace de débats et de remontée des expériences de terrain. Une salle de réunion équipée permettra d organiser des réunions notamment en télé présence avec ses partenaires. Une salle sera également dédiée aux outils de nouvelles technologies disponibles en permanence pour les personnes travaillant dans le bureau ayant besoin de passer des communications mais est aussi à disposition des travailleurs indépendants ayant besoin de travailler en réseau ponctuellement ou ayant besoin de se former à ses outils de cyber coopérations ou aux langues étrangères. Un espace de débat et de brainstorming dédié aux industries créatives et à l économie de la culture (Europe de la culture, banques, entreprises, mécénats, financements participatifs, accompagnement et modèles innovants..). LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 4

5 Aussi au Carreau du Temple.dans le cadre du programme Jeunes Talents. L engagement du Carreau du Temple dans la SCIC s inscrit dans une démarche plus globale d aide et d accompagnement à l émergence des jeunes talents et un engagement fort sur le champ des coopérations culturelles internationales. Ainsi les compétences, les ressources et les outils co construits au sein de la SCIC par tous les membres viendront alimenter le parcours européen de jeunes artistes de l Incubateur international du Carreau du temple. A l inverse, les expériences des jeunes artistes de l incubateur viendront alimenter la réflexion des membres du Cluster. C est dans la synergie entre ces dispositifs, que l aide à l émergence prendra tout son sens et s inscrira dans une approche innovante, collaborative et ouverte sur l international. L Incubateur International : Un parcours européen pour les jeunes artistes Mezzanine spectacles coordonnera la formation en faisant intervenir des experts européens sur toutes les questions traitées. De la même manière, des artistes inscrits de longue date sur des logiques de coopération témoigneront de leur expérience. 1 Définition et rédaction d un premier projet de coopération: ateliers collectifs (5 artistes maximum) Contexte / Objectif / Impact Economique / Territoires 2 Construction des premiers partenariats européens et internationaux : Identification / Contact / Déplacement sur une réunion de réseau / Débriefings 3 Réponse à un appel à projet et demande de subvention: Veille / Rédaction / Coordination / Accompagnement / Budget / Evaluation / Pérennisation Au sortir de cette année d incubation les artistes en résidence pourront valoriser les compétences suivantes : Connaissance précise du champ des coopérations culturelles européennes et internationales Expérience et pratiques des réseaux culturels internationaux Constitution d un premier cercle de partenaires solides au niveau international Expérience rédactionnelle et budgétaire dans le dépôt de dossier européen Connaissance des pôles ressources en matière culturelle et internationale - Prise de conscience de l importance de la mobilité dans leur carrière. L intérêt d une telle approche est d offrir la possibilité pour des artistes en début de carrière de se positionner directement sur un territoire d action plus vaste et donc ouvert à plus de possibles en matière de création et d innovation. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 5

6 Les résultats attendus T ous les acteurs du cluster fondent leur coopération sur un engagement politique pour une plus grande ouverture des acteurs culturels sur l Europe et l international. Dans un monde ouvert et globalisé, les replis identitaires se multiplient, les communautarismes s amplifient et les schémas de création et d invention n évoluent que très lentement. Ainsi cet engagement défend un secteur culturel et plus largement peu lucratif inscrits dans une réalité économique, mais également capable de s approprier cet espace monde, de le réinventer afin que l imaginaire garde une place centrale dans les projets politiques en construction. Les artistes se doivent donc d investir ces nouveaux territoires de l art. Cette ambition, nous la déclinerons au quotidien, dans un dialogue permanent, pour obtenir les résultats suivants : Mutualiser des ressources et des savoir faire sur les projets internationaux Proposer des espaces souples et adaptables pour les porteurs de projet Proposer de meilleures conditions de travail et adaptés à des travailleurs indépendants Professionnaliser des acteurs dans le champ des coopérations culturelles internationales Encourager la pluridisciplinarité au service du développement des territoires (ESS, Culture, ONG, Fondation, Entreprises, Travailleurs indépendants, Acteurs du numériques) Innover en matière d organisation du travail et de mise en commun des ressources Favoriser l émergence artistique et son ouverture sur l ailleurs Développer une ingénierie de projet capable de favoriser la viabilité économique des projets culturels. Calendrier : Mars 2013 Mai 2013 Juin 2013 Octobre 2013 Novembre 2013 Janvier 2014 Consultation des différents acteurs Création d un comité de pilotage Premier conseil d administration de la SCIC Création d un poste d animation du cluster Ouverture de l espace de co working au Carreau. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 6

7 Les porteurs du projet Le Carreau du temple (site en construction) Le Carreau du Temple est un lieu emblématique de la Ville de Paris qui va compléter le paysage des équipements publics fin 2013 début 2014 en plein cœur historique de la capitale (entre la place de la République et le haut Marais). Ancien marché aux vêtements dans une Halle haussmannienne, le Carreau du Temple sera, à l'issue de sa réhabilitation initiée par la Ville de Paris, un équipement pluridisciplinaire ayant pour vocation le soutien et le développement des jeunes talents artistiques dans différents champs (arts vivants, mode, design, arts plastiques et visuels...) et l'organisation de manifestations culturelles, d'activités de loisirs et de projets événementiels privés et publics. L équipement disposera à terme d une SHON de m² et comprendra notamment deux grandes halles (800 m²), une salle de spectacle (250 places), trois grands studios (sports, danse et dojo) et des studios de musique. Jean Luc Baillet, Directeur Général Loic Meuley, Adjoint au Directeur Mezzanine Spectacles : Mezzanine Spectacles est un bureau de production spécialisé dans l accompagnement de projets européens. Il accompagne chaque année une dizaine de projets soutenus par des financements européens (Jeunesse en Action, Programme Culture, Programme Education tout au long de la vie, Programme citoyens..) et valorise l accompagnement de structures culturelles indépendantes et de petites tailles dans un paysage culturel européen très sélectif. Il met à disposition des outils de gestion, de production et de diffusion. Il a créé Euroartcitizens, une pépinière permettant à de très jeunes artistes européens n ayant pas de structures de s inscrire dans des conditions professionnelles sur le développement de leurs projets internationaux : demander des subventions, déclarer le personnel intermittent, rémunérer les droits d auteurs et trouver leur chemin vers l autonomie au rythme de leurs projets. Mezzanine Spectacles est organisme de formation professionnelle et propose en plusieurs étapes d accompagner les acteurs culturels de terrain vers le développement de leur projet à l international : 1 La construction d une stratégie durable de développement européen en lien avec les ambitions et les engagements des structures et des artistes. 2 La constitution d un réseau de partenaires internationaux durable et équilibré 3 La conception du projet et la réponse aux appels à projet 4 La mise en œuvre d outils de gestion budgétaire et administrative assurant la pérennité des projets. Mezzanine Spectacles est déjà un pôle ressource national en ayant des relais dans plusieurs villes de France : Lyon, Grenoble, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lille et Strasbourg et participe à la réflexion politique, la représentativité territoriale et la mise en réseau des structures d accompagnements françaises et internationales. Juliette Bompoint (Paris) Directrice et fondatrice de Mezzanine Spectacles, elle allie un parcours en structures culturelles avec des expériences en organisations internationales pour explorer sans cesse l équilibre ténu entre culture et développement. Elle se spécialise dans la transversalité des programmes européens (Programmes Culture, Jeunesse en Action, Education tout au long de la vie Gruntvig, Europe pour les citoyens...) et dans les pratiques artistiques pluridisciplinaires. Elle souhaite conjuguer des outils administratifs solides avec un accompagnement créatif de développement de projets culturels internationaux. Pierre Brini (Lyon) Ancien secrétaire général de la Compagnie Image Aiguë Christiane Véricel où il a participé à la conception et à la gestion de 4 projets européens financés dans le cadre du programme Culture , programme Euroglobe, programme DG Relex. Il est formateur en formation initiale (IEP Grenoble et Lyon, EAC Lyon) et professionnelle (ARTES Formation, Mezzanine Spectacles) sur la question des programmes et financement culturels européens. Il accompagne aujourd hui plusieurs structures culturelles et artistiques dans la mise en œuvre de leurs projets européens. Laurence Larrouy (Toulouse) Issue des expérimentions sociales et alternatives de Liverpool, Rotterdam, des zones rurales et banlieues françaises, après deux décennies de management et développement de carrières artistiques (Zebda, Yann Tiersen, Femmouzes T), au sein de l Ensemble Baroque de Toulouse elle met en place des projets européens, coordonne et programme un festival innovant autour de Bach. Elle initie des collaborations durables de nouvelles équipes autour de buts communs dans un espace européen ouvert sur le monde en plaçant l humain au cœur des projets. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 7

8 Mezzanine Admin : Mezzanine est un groupement d employeurs culturels, il a été créé par la connexion et l envie collective d une dizaine de sociétés de production audiovisuelles et d une dizaine d associations du spectacle vivant françaises de mutualiser leurs moyens de gestion et de les formaliser à travers des outils de travail opérationnels et spécialisés. Mezzanine Admin est employeur de trois comptables à pleins temps et d un directeur des affaires financières qui travaillent au plus proche de chaque structure partenaires en participants à l élaboration de techniques adaptées pour la gestion de la paye des intermittents du spectacle et la saisie, le suivie et l analyse de la comptabilité. Ils sont encadrés par une équipe de consultants et d experts comptables regroupés dans un groupe de travail La Compta c est sympa! autour de l amélioration des outils de travail spécialisés, les nouvelles formes de travail collaboratif et la mutualisation au sein d un processus ESS (Economie Sociale et Solidaire). Le GE Mezzanine Admin reçoit le soutien du Conseil Regional d Ile de France et du FSE. La Transplanisphère La Transplanisphère est une compagnie basée à Paris (France) dont la direction artistique est assurée par le metteur en scène Bruno Freyssinet. Elle développe un projet original tourné vers l Europe et le monde, fait de coopérations artistiques et citoyennes sur des sujets géopolitiques actuels. Chaque projet est construit sur un principe d enquête et de débat et met l accent sur une forte participation des publics. La Commission Européenne a choisi l exemple de La Transplanisphère pour illustrer sa prochaine publication Audience Development et Bruno Freyssinet a été invité à témoigner de l expérience européenne de la compagnie à la conférence qui se tiendra à Bruxelles sur ce thème en octobre Le Relais Culture Europe a aussi demandé à Bruno Freyssinet d intervenir dans le cadre de ses formations sur les programmes culturels européens pour transmettre aux stagiaires l expérience des projets déjà menés à bien par la compagnie. La compagnie ne vit que de soutiens aux projets et n a pas encore de subventions pour le fonctionnement alors qu elle génère chaque année l arrivée de fonds européens et internationaux en Ile de France. En , World Crisis Theatre propose de créer et prolonger la dernière pièce de David Hare The Power of Yes qui traite de la crise financière. Un premier volet du projet a déjà débuté, soutenu par l Europe (PEJA) qui associe des jeunes de Paris et Nanterre à des jeunes de Berlin, Istanbul et Londres ainsi qu un volet éducatif soutenu par le programme Gruntvig. World Crisis Theatre vient de recevoir le soutien du Programme Culture ( ) pour un programme d action en coopération avec la France, le Portugal, la Grèce, l Islande, l Italie, la Suède et l Allemagne. En , Rec>ON proposait une initiative artistique et citoyenne sur le thème de la réconciliation en collaboration avec des artistes, des jeunes et des représentants de la société civile d Allemagne, d Arménie, de Turquie et de France. Le projet était soutenu par le programme Culture 1.3 de la commission européenne ( ), ainsi que la Robert Bosch Stiftung, la Drac Idf, la Ville de Paris, l Adami et la DDCS92. Les actions de continuité de cette action sont soutenues par le dispositif Projets Citoyens du Conseil Régional d Ile de France. En , la compagnie a créé Stuff happens de l'auteur anglais David Hare, qui relate la période du 11 septembre à la guerre d Irak (Théâtre Nanterre Amandiers). A cette occasion, la compagnie a organisé sa première manifestation européenne : une rencontre de 50 lycéens (Pologne, Rep. Tchèque, Allemagne, Espagne et France) pour une semaine de stage théâtral à Nanterre. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 8

9 Partenaires Institutionnels : Mairie de Paris (Relations internationales et Culture) Conseil Régional (Relations internationales et Culture) DGCA (Relations internationales) Grand Paris (Paris Métropole) DRAC Ile de France Institut Français Centre des Ressources OPALE CNAR Culture ONDA ARCADI CNT CND CNAC IRMA Hors les murs Bureau d export de la musique Organismes transdiciplinaires IFSIC Fédération française de prêt-à-porter VIA (mode et design) Partenaires Ressources : Points contacts Europe Relai Culture Europe (point de contact culture) 2 E 2F INJEP AFPEJA Europe pour les Mediadesk (Agence pour le programme MEDIA) La Maison de l Europe à Paris Formation La Belle Ouvrage ENCATC Agences régionales IDF La Fonderie (Numérique) L Atelier (ESS) Mobilité : On the Move Les pépinières Européennes Partenaires opérationnels : Lieux Le carreau du Temple Théâtre de Choisy le Roi Lieu du design MP2A Bureaux de production Mezzanine Spectacles Form Art La Magnanerie Extrapole Chantiers du Sud Réseaux Le RIF Actes-IF IETM Banlieues d Europe Zone Franche Association Les Rencontres TranseuropHalles Banlieues d Europe Décentralisation ODIA OARA Réseaux en scène NACRE Région Nord pas de calais Opérateurs La Transplanisphère Jeunes Talents cirques Qui? Des acteurs du spectacle Des acteurs mode et design Des acteurs de l international Un alliage Institutionnel / Ressources / Opérationnel LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 9

10 Qu'est-ce qu'une Scic? La Société Coopérative d'intérêt Collectif (Scic), créée par la loi du 17 juillet 2001, est une entreprise coopérative qui : Permet d'associer autour du même projet des acteurs multiples : salariés, bénévoles, usagers, collectivités publiques, entreprises, associations, particuliers... tous types de bénéficiaires et de personnes intéressées à titres divers ; Produit des biens ou services qui répondent aux besoins collectifs d'un territoire par la meilleure mobilisation possible de ses ressources économiques et sociales ; Respecte les règles coopératives : répartition du pouvoir sur la base du principe 1 personne = 1 voix, implication de tous les associés dans la vie de l entreprise et dans les principales décisions de gestion, maintien des résultats dans l entreprise sous forme de réserves impartageables qui en garantissent l'autonomie et la pérennité ; A un statut de société commerciale Sa ou Sarl et, en tant que telle, fonctionne comme toute entreprise soumise aux impératifs de bonne gestion et d innovation ; S'inscrit dans une logique de développement local et durable, est ancrée dans un territoire, et favorise l action de proximité et le maillage des acteurs d un même bassin d emploi ; Présente un intérêt collectif et un caractère d'utilité sociale garanti par sa vocation intrinsèque d'organiser, entre acteurs de tous horizons, une pratique de dialogue, de débat démocratique, de formation à la citoyenneté, de prise de décision collective... et garanti aussi par sa vocation d'organisme à but non lucratif. La Scic introduit en France la coopération en multi-stakeholders (multisociétariat - parties prenantes), permettant d'associer et faire décider ensemble : Les salariés de la coopérative (comme dans une Scop) ; Toute personne physique désirant participer bénévolement à son activité (comme dans une association) ; Les usagers habituels et les personnes qui bénéficient à titre gratuit ou onéreux des activités de la coopérative (comme dans une coopérative de consommateurs) ; Toute personne physique ou morale de droit privé qui entend contribuer directement, par son travail ou par un apport en nature, en espèce, en industrie ou par tout autre moyen, au développement de la société coopérative (comme dans les sociétés commerciales classiques) ; Toute personne morale de droit public dans la mesure où l'activité et l'intérêt de la Scic entrent dans son champ de compétences (comme dans d'autres sociétés régulant le Partenariat Public Privé). L'ensemble de ces personnes peuvent être associées au capital de la coopérative. En tant qu associé, chacun participe aux prises de décisions collectives via l'assemblée Générale de la coopérative où il s'exprime à égalité de voix avec les autres associés. C'est l'assemblée des associés qui élit en son sein les administrateurs et les dirigeants de la coopérative. Cette Assemblée d'associés peut éventuellement définir des collèges de vote pour pondérer les voix entre sous-groupes d'associés. LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 10

11 Les SCIC culturelles en France AKWABA-KA-THEATRE : Gestion de trois lieux SMAC Sud-Vaucluse PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR / VAUCLUSE ARTCOOP ETC : Coopérative artistique Conception, réalisation, commercialisation de créations artistiques. ILE-DE-FRANCE/ YVELINES COLLECTIF CHAP' : ILE-DE-FRANCE / VAL-DE-MARNE Espace chapiteau Espace de création et de diffusion artistiques, rn ce compris la production de spectacles vivants Cristal Production POITOU-CHARENTES / CHARENTE-MARITIME Bureau de production : Accompagnement artistes et organisateurs de spectacles (Création, Production, Formation, Diffusion) DE RUE ET DE CIRQUE Diffusion, organisation de spectacles de rue et de cirque à Paris, Ile de France. ECOLE ATLA Enseignement culturel Ecole de musique ILE-DE-FRANCE / Paris ILE-DE-FRANCE / Paris FULL RHIZOME Production de biens et services culturels à utilité sociale. PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR / BOUCHES-DU-RHONE LAKEYBOARD CLASS Enseignement culturel Formation professionnelle aux médias de la musique. AQUITAINE / GIRONDE TURBULLANCE LORRAINE / MEURTHE-ET-MOSELLE Contribuer dans l'intérêt collectif et de façon durable à la production et à l'animation d'expression culturelles en milieu rural et les échanges entre artistes et acteurs culturels locaux et internationaux. UN GOUT D'ILLUSION LANGUEDOC-ROUSSILLON / HERAULT Formation continue d'adultes Structuration et développement des aventures artistiques et culturelles via la formation professionnelle et l'accompagnement des parcours professionnels. Aide à la gestion et au traitement des tâches administratives. Secteur cinématographique : ALDUDARRAK BIDEO Production de films institutionnels et publicitaires Production audiovisuelle participative. CENTRE CULTUREL CINEMATOGRAPHIQUE Projection de films cinématographiques Exploitation cinématographique. AQUITAINE / PYRENEES-ATLANTIQUES RHONE-ALPES / LOIRE CINEMAS BOCAGE POITOU-CHARENTES / DEUX-SEVRES Projection de films cinématographiques Animation, programmation et gestion des salles de cinémas. L'ATELIER DOCUMENTAIRE Production de films et de programmes pour la télévision Production audiovisuelle et cinématographique Secteur de l édition : LE BAS VENITIEN Edition de livres (littérature romanesque francophone contemporaine) AQUITAINE / GIRONDE ILE-DE-FRANCE / Paris ANACHARSIS MIDI-PYRENEES / HAUTE-GARONNE Edition de livres papier LE CLUSTER INTERNATIONAL AU KRO PAGE 11

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

DISPOSITIFS Accompagnement

DISPOSITIFS Accompagnement DISPOSITIFS Accompagnement JUILLET 2014 SOCIÉTÉ D'INVESTISSEMENT FRANCE ACTIVE /fr/outils/sifa.php Type d'aide : Accompagnement ; Prêt Financement remboursable /// Nature : prêt participatif ou compte

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Appel à projets «Culture numérique» Cahier des charges

Appel à projets «Culture numérique» Cahier des charges 1 Contexte Appel à projets «Culture numérique» Cahier des charges L émergence de nouvelles formes d innovation, de médiation et d accès à la culture via l usage croissant des technologies de l information

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

SPECTACLE VIVANT : ENQUÊTE SUR 16 BUREAUX DE PRODUCTION

SPECTACLE VIVANT : ENQUÊTE SUR 16 BUREAUX DE PRODUCTION LES OBSERVATIONS DE L AGENCE SPECTACLE VIVANT : ENQUÊTE SUR 16 BUREAUX DE PRODUCTION RESUMÉ À PARTIR DU RAPPORT DE FABIENNE CHOGNARD ENQUÊTE RÉALISÉE D AOÛT À NOVEMBRE 2013 PUBLICATION JANVIER 2015 Avant-propos

Plus en détail

Les Champs des Possibles

Les Champs des Possibles Les Champs des Possibles Association Loi 1901 Lancée en 2009 1 salarié Région Île-de-France Activité L association Les Champs des Possibles accompagne des porteurs de projet à l installation en agriculture

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION

CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES DU PLAN FEDERAL DE FORMATION 1. Cadre général de la Formation Le Plan Fédéral de Formation s inscrit dans la mise en œuvre de la Motion d Orientation 2013-2016 et dans la réalisation

Plus en détail

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley CREATIV Labs Atelier 2 du 12 décembre 2013 À l Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower 1 Le Territoire de l Initiative Créative Valley

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1

TABLEAU RECAPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 TABLEAU REPITULATIF ECOLES NATIONALES/EPCC 1 Préconisation du Ministère (Guillaume BOUDY secrétaire général du MCC) dans ses modèles de statuts types : article 8.6 dans sa note aux préfets et aux DRAC

Plus en détail

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor

Règlement Intérieur 2015 Défi Lor Règlement Intérieur 2015 Défi Lor 1 Préambule Depuis 10 ans, la situation de la jeunesse française s est aggravée. A la fracture sociale, s ajoute désormais une fracture territoriale et à court terme une

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Appel à manifestations

Appel à manifestations Appel à manifestations Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2013 20 événements pour vivre autrement en Rhône-Alpes www.rencontres-solidaires.org La 7éme édition des Rencontres Solidaires va se

Plus en détail

MASTER GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT PARCOURS DEVELOPPEMENT CULTUREL ET VALORISATION DES PATRIMOINES

MASTER GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT PARCOURS DEVELOPPEMENT CULTUREL ET VALORISATION DES PATRIMOINES MASTER GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT PARCOURS DEVELOPPEMENT CULTUREL ET VALORISATION DES PATRIMOINES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation Nature de

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Le COEF spectacle vivant et audiovisuel Rhône-Alpes

Le COEF spectacle vivant et audiovisuel Rhône-Alpes Le COEF spectacle vivant et audiovisuel Rhône-Alpes Un outil contractuel au service de l emploi et de la formation en Rhône-Alpes Un peu d histoire L emploi et la formation dans le secteur de la culture

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Un projet d'entreprise sociale et solidaire?

Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Un projet d'entreprise sociale et solidaire? Programme Qu'est-ce qu'une entreprise sociale et solidaire? Objectif : repérer les éléments fondateurs de ce type de projets Les réponses de l'adress Objectif

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

ANNEXE 1 : PRESENTATION DES MISSIONS ET DISPOSITIFS DES STRUCTURES REGIONALES

ANNEXE 1 : PRESENTATION DES MISSIONS ET DISPOSITIFS DES STRUCTURES REGIONALES ANNEXE 1 : PRESENTATION DES MISSIONS ET DISPOSITIFS DES STRUCTURES REGIONALES Alsace Agence Culturelle d Alsace Notamment composée de : o FRAC o Parc de matériel technique Spectacles vivants, cinéma et

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1

Communication. Séance Plénière du 20 Juin 2014. L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi 19/06/2014 1 Communication L économie sociale et solidaire, une reconnaissance par la loi Séance Plénière du 20 Juin 2014 19/06/2014 1 Comment définir l ESS? Le préambule de la loi sur L Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES)

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation Structure de la formation : * 4

Plus en détail

Plan d action 2013-2015 du Volet Economie Sociale et Solidaire du Plan Local de Développement Economique de la Communauté d Agglomération du Douaisis

Plan d action 2013-2015 du Volet Economie Sociale et Solidaire du Plan Local de Développement Economique de la Communauté d Agglomération du Douaisis Plan d action 2013-2015 du Volet Economie Sociale et Solidaire du Plan Local de Développement Economique de la Communauté d Agglomération du Douaisis Page n 1/56 Politique du Conseil Régional Plan d action

Plus en détail

Élaborer son. production. En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS

Élaborer son. production. En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS Élaborer son budget de production En coédition avec le BUDGET GÉNÉRAL, RÉPÉTITIONS, COÛT DU PLATEAU, DÉFRAIEMENTS... AVEC DES EXEMPLES COMMENTÉS Édito Conçu par le Pôle juridique du Centre national du

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

Dossier de presse 18 juin 2015. LE CARGO Plateforme lieu d'innovation. Contenus numériques & Industries créatives

Dossier de presse 18 juin 2015. LE CARGO Plateforme lieu d'innovation. Contenus numériques & Industries créatives Dossier de presse 18 juin 2015 LE CARGO Plateforme lieu d'innovation Contenus numériques & Industries créatives LE CARGO UN PROJET INNOVANT & AMBITIEUX AU COEUR DE L'ECOSYSTEME Conscients du besoin d appréhender

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014

RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION. INC - 27 janvier 2014 RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION INC - 27 janvier 2014 DIAGNOSTIC DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL DE FORMATION SOMMAIRE La formation et le RIF : constats Les engagements de la COG Ucanss 2013-2016 La création

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016

GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 GRENOBLE BADMINTON horizon 2016 page 1/22 Le club en 2012 Les objectifs de l olympiade 2008-2012 avaient été formulés selon six axes et ont été, en grande partie, remplis : Accueillir toutes les formes

Plus en détail

Mutualisation, structuration et emploi dans le secteur culturel Rencontre le 15 janvier 2010 à Lyon

Mutualisation, structuration et emploi dans le secteur culturel Rencontre le 15 janvier 2010 à Lyon Mutualisation, structuration et emploi dans le secteur culturel Rencontre le 15 janvier 2010 à Lyon Modération par Gentiane Guillot (HorsLesMurs) et Christophe Dubois Intervention de Réjane Sourisseau/

Plus en détail

DISPOSITIFS Aides à la formation, bourses

DISPOSITIFS Aides à la formation, bourses DISPOSITIFS Aides à la formation, bourses JUILLET 2014 AIDE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE Web : www.adami.fr Domaine artistique : Spectacle vivant L'Adami apporte son aide financière aux projets de formation

Plus en détail

entreprendre pour soi, réussir ensemble

entreprendre pour soi, réussir ensemble entreprendre pour soi, réussir ensemble Une CAE rassemble des professionnels de métiers différents, qui souhaitent développer leur propre activité tout en évoluant dans un cadre collectif et en bénéficiant

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Complément d information Appel à candidatures ouvert aux projets culturels et créatifs bretons Participation à un site internet bilingue Français-Espagnol Pour promouvoir des projets culturels bretons

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

Suivi Post-Accompagnement DLA 37

Suivi Post-Accompagnement DLA 37 D Indre-et-Loire Suivi Post-Accompagnement DLA 37 STRUCTURE : XXXXX Diagnostic initial effectué le : 15/10/2004 Diagnostic de Suivi post Accompagnement effectué le : 10/04/2007 Etape 1 : Identification

Plus en détail

Formation Ecosystème de Financements

Formation Ecosystème de Financements Formation Ecosystème de Financements Veille et stratégies pour l'élaboration de plans de financements Introduction Active depuis 1999, l'équipe d'initiances pilote des banques de données d'aide à la recherche

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique («AMAP Culturelles»)

Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique («AMAP Culturelles») Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique («AMAP Culturelles») INTRODUCTION Ce projet est avant tout un projet de développement d un nouveau modèle

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général

Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général Missions : Fiche Métiers et formation - Gestion administrative et financière Responsabilité de l exécution du budget et du plan

Plus en détail

JOURNEE d ETUDE du 10 FEVRIER 2011 «FRICHES, ARTISTES et TERRITOIRES»

JOURNEE d ETUDE du 10 FEVRIER 2011 «FRICHES, ARTISTES et TERRITOIRES» JOURNEE d ETUDE du 10 FEVRIER 2011 «FRICHES, ARTISTES et TERRITOIRES» Organisée par la Direction de la Culture et du Patrimoine de la Ville de Reims Fazette Bordage INTERVENANTS Après des études de musicologie

Plus en détail

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M.

1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. 09/02/2012. 1 er Pôle d Economie Sociale et Solidaire de Midi-Pyrénées «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» M. YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Étude établie par le troisième pôle 2014 ETUDE D OPPORTUNITÉ ET DE FAISABILITÉ

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015-2016

APPEL A PROJETS 2015-2016 APPEL A PROJETS 2015-2016 Organisme Intermédiaire des PLIE Sud-Aquitains Programme opérationnel national Fonds Social Européen pour l inclusion et l emploi Axe 3 / Objectif thématique 9 / Objectif spécifique

Plus en détail

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage

DEVENIR PARTENAIRE. Courtage DEVENIR PARTENAIRE Courtage L EXPERTISE Depuis 2006, AG2R LA MONDIALE a signé la charte de déontologie du courtage avec la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances (C.S.C.A.) Selon l évolution de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

AVRIL 2014 AVRIL 2014 LA NACRE PHOTOGRAPHIE DES BUREAUX D ACCOMPAGNEMENT CULTURE EN FRANCE 1

AVRIL 2014 AVRIL 2014 LA NACRE PHOTOGRAPHIE DES BUREAUX D ACCOMPAGNEMENT CULTURE EN FRANCE 1 AVRIL 2014 PHOTOGRAPHIE DES BUREAUX D ACCOMPAGNEMENT CULTURE EN FRANCE AVRIL 2014 LA NACRE PHOTOGRAPHIE DES BUREAUX D ACCOMPAGNEMENT CULTURE EN FRANCE 1 La Nacre, association 1901, a pour objectif d accompagner

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

RAPPORT MORAL. du Président Greg GERMAIN pour l année 2014

RAPPORT MORAL. du Président Greg GERMAIN pour l année 2014 Association de préfiguration de l Agence de promotion et de diffusion des cultures de l Outre-mer RAPPORT MORAL du Président Greg GERMAIN pour l année 2014 Pour mémoire, je vous rappelle les missions de

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

LA MUTUALISATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL

LA MUTUALISATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL LA MUTUALISATION DES EMPLOIS DANS LE SECTEUR ARTISTIQUE ET CULTUREL La mutualisation des emplois dans le secteur artistique et culturel semble avoir acquis une importance certaine depuis quelques années

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

LA FONCTION DIRIGEANTE

LA FONCTION DIRIGEANTE EQUAL EST Économie Sociale & Territoire LA FONCTION DIRIGEANTE D UNE SOCIETE COOPERATIVE D INTERET COLLECTIF «Entreprendre collectivement sur un territoire» Préambule * Les mots ombrés font l objet d une

Plus en détail

!!!!! !"##$%&'!%'(&%##%' !"##$%&'(

!!!!! !##$%&'!%'(&%##%' !##$%&'( "##$%&'%'(&%##%' "##$%&'( "#$%&'(#)%" +,$-./"#0#)%"/#(01/"&$)/$ 2 3/.-4-"/5/"#.670$/. 8 30$-9%$5/&/.($-&)#.&:)56;# )=)#01?'55)# @,0$).50=/.,$% @,0$).50=/.3%(0#)%"AB6%C3/?01%"&/.3)/'B&/D%'$"0=/.

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT. Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets (Danse, Théâtre, Arts de la rue)

PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT. Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets (Danse, Théâtre, Arts de la rue) PROGRAMME REGIONAL QUALIFIANT Métiers de la production, de la diffusion et du développement de projets Session 2015 PRESENTATION 1. L ARDEC LR Depuis 1996, l'ardec LR, Association Régionale pour le Développement

Plus en détail