LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES"

Transcription

1 LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques de prévention des accidents dorso-lombaires

2 Introduction SOMMAIRE I. Rappel anatomique et physiologique II. III. IV. Les dorsalgies Les principales pathologies lombaires Prévention des lombalgies dans la vie quotidienne V. Prévention des lombalgies liées au travail de l aide-soignant. INTRODUCTION 8 français sur 10 vont souffrir du mal de dos au cours de leur vie. Nous nous inclinons chaque jour 1500 à 2000 fois. 1/3 des postures sont nocives pour notre dos En constante augmentation dans les pays industrialisés : problème majeur de santé publique.

3 INTRODUCTION Le personnel soignant est particulièrement affecté du fait de la manutention des patients, accrue par le vieillissement de la population. La prévention du mal de dos passe aujourd hui par une formation obligatoire des soignants INTRODUCTION Dos et expressions populaires : Dans notre langue, nombreuses sont les expressions populaires incluant le mot «dos». Quelle place occupe le dos dans ces expressions imagées?

4 INTRODUCTION Avoir bon dos : être le responsable idéal (capable de porter de lourdes charges) Casser du sucre su le dos de qqn :critiquer une personne en son absence Donner un coup de poignard dans le dos : trahir Se mettre qqn à dos : se faire un ennemi Etre dos au mur : forcé d agir En avoir plein le dos : en avoir marre INTRODUCTION Ces expressions = Utilisées pour illustrer un mal-être personnel ou professionnel.? idées + émotions négatives. Le dos : partie sensible du corps, lieu de tensions.

5 I. Rappel anatomique et physiologique 33 vertèbres forment la colonne vertébrale 7 cervicales 12 dorsales 5 lombaires 5 sacrées (soudées entre elles) 4 coccygiennes Rappel anatomique et physiologique

6 Rappel anatomique et physiologique Rôle : Soutenir la partie supérieure du corps Assurer la mobilité du tronc Protéger la moelle épinière d où partent les racines des nerfs Les mouvements entre les vertèbres sont limités mais ceux de l ensemble de la colonne sont étendus : flexion (avant), extension (arrière), flexion latérale et rotation Rappel anatomique et physiologique Les vertèbres : Les corps vertébraux sont séparés les uns des autres par des amortisseurs = disques ces disques sont composés d une partie fibreuse et d un noyau central gélatineux. Ces cellules se renouvellent peu : reconstitution difficile Muscles et ligaments : 6 paires de muscles sont disposées de part et d autre de la colonne et permettent avec les ligaments de la maintenir droite. De nombreuses douleurs dorsales sont d origine musculaire.

7 II. Les dorsalgies 1) Généralités Les dorsalgies les plus fréquentes sont des lombalgies. Définition : symptôme défini par les douleurs siégeant au niveau des vertèbres lombaires Les dorsalgies 3 causes principales :? traumatiques : contrainte excessive ou inadaptée sur les lombaires? dégénératives / tissus? compressives et inflammatoires (infection osseuse, tumeur)

8 Les dorsalgies 2) Les lombalgies aiguës : Dans 95 % des cas les lombalgies sont dites «aiguës», c est-à-dire d apparition récente (inf à 6 semaines). la lombalgie aiguë apparaît brutalement suite à un effort. Les douleurs sont souvent intenses au moindre mouvement. Durée : 1 semaine environ mais risque de récidive dans 1/3 des cas. Les dorsalgies 3) Les lombalgies chroniques D une durée supérieure à 3 mois. Retentissement social, professionnel et économique.

9 III. Les principales pathologies lombaires 1) Lumbago Atteinte des muscles para-vertébraux situés au niveau des vertèbres lombaires. Le lumbago survient souvent unilatéralement et fait suite à un «faux mouvement». Il provoque de vives douleurs. Les principales pathologies lombaires 2) La hernie discale Saillie que fait un disque intervertébral dans le canal rachidien? expulsion en arrière de son noyau gélatineux. Touche surtout les vertèbres lombaires. Causes et conséquences :? Fortes pressions lors d un mouvements de force ou d un traumatisme.? Peut entraîner une compression du nerf sciatique avec douleur descendant le long de la jambe

10 Les principales pathologies lombaires Hernie discale Lombalgies : hernie discale

11 Les principales pathologies lombaires 3) Altération des vertèbres et des articulations Tassement vertébral:? Fracture du corps de la vertèbre qui se traduit par une diminution de sa hauteur Causes : Traumatismes, ostéoporose, tumeurs cancéreuses conséquences : dorsalgies Les principales pathologies lombaires Arthrose : Dégénérescence des surfaces articulaires qui peut se localiser au niveau des V. lombaires et entraîner des douleurs. Fréquente après l âge de 50 ans? Elle peut aller jusqu à la «soudure» des vertèbres

12 Les principales pathologies lombaires 4) Éléments de traitement : Repos d une durée limitée (48h pour permettre une récupération rapide) Prescription d antalgiques et antiinflammatoires Rééducation par kinésithérapie : éducation / gestes et postures En cas d échecs du traitement, possibilité de recours à la chirurgie (hernie discale) IV. Prévention des lombalgies dans la vie quotidienne Travail de réflexion (30 mn) Rechercher les moyens de prévention des lombalgies au travers des thématiques suivantes : Les trajets en voiture Hygiène de vie (sommeil, habillage, hygiène corporelle et alimentaire, activités physiques et gestion du stress) S occuper des enfants Les travaux domestiques et le jardinage Se baisser et s asseoir Port de charges

13 Les trajets en voiture Régler siège et volant à sa hauteur Ne pas se coller trop au volant Ne pas rouler plus de 2h sans interruption Sortir de la voiture en pivotant les deux jambes serrées Les trajets en voiture

14 Installation pour le sommeil Sommeil : matelas suffisamment ferme, sans être trop rigide Position sur le côt é ou sur le dos. Éviter la position sur le ventre. Lever et coucher : bascule lat érale du corps, genoux groupés, dos droit. Éviter de dormir sur le ventre. Types de matelas

15 Le lever - Comment se lever? Habillage : Habillage Mettre un pantalon : position assise ou debout, dos en appui contre un mur Éviter talons hauts ou trop plats : néfaste pour la stabilité de la colonne vertébrale

16 Hygiène corporelle et alimentaire Hygiène corporelle : Lavage des mains : Répartir le poids de son corps des deux côt és en écartant les jambes. Lavage des dents : Réaliser fentes latérales devant lavabo pour éviter de courber le dos. Hygiène alimentaire : Alimentation équilibrée : éviter le surpoids Activités physiques Pratique régulière d un sport : musculation du corps Marche quotidienne d au moins 1/2h recommandée. Éviter les sports violents ou présentant un risque d asymétrie pour le dos (squash, tennis ) Pratiquer des étirements dans la journée sur les zones sollicitées. Savoir se relaxer en cas de stress.

17 Activités physiques et gestion du stress Les enfants Se mettre à leur hauteur Porter un enfant contre soi, éviter de le positionner sur le côté (torsion du dos) Au-delà d un certain poids du bébé, le kangourou risque d entraîner des lombalgies

18 Portage et habillage S occuper des enfants

19 Se baisser et s asseoir Installation position assise

20 Travaux domestiques et jardinage Éviter les mouvements de rotation, torsion,flexion et extension de la colonne vert ébrale Respecter la hauteur de travail et l écart des jambes (repassage, bricolage) Flexion genou avant et jambe arrière tendue (aspirateur, lavage sols) Travaux domestiques et jardinage

21 Port de charges Rapprocher le poids du corps Écarter et fléchir les jambes Garder le dos droit Porter les courses : répartir si possible les sacs et le poids de façon équitable dans chaque main. Sac à mains en bandoulière et porter vers l avant du corps. Port de charges

22 V. Prévention des lombalgies liées au travail de l aide-soignant 1) Les risques liés au contexte de travail Facteurs liés au poste de travail La charge de travail La fatigue (manque de vigilance, d attention) Le stress L organisation du travail Prévention des lombalgies liées au travail de l aide-soignant Facteurs liés aux efforts physiques L intensité de l effort La fréquence de l effort La durée de maintien d une posture Facteurs liés au soignant Le manque de formation à la manutention Les antécédents médico-chirurgicaux (fracture ancienne ) La perception négative du travail La surcharge pondérale

23 Prévention des lombalgies liées au travail de l aide-soignant 2) Principes de manutention des patients Connaître son potentiel individuel et évaluer l aide à apporter au patient Faire participer au maximum le patient selon ses capacités (informer au préalable / ce que l on attend de lui) Utiliser les aides mécaniques (lève malade, potence, ) ou humaine (binôme) Organiser l espace et se rapprocher le plus possible du patient Assurer des prises sécurisantes pour le soignant et la personne Éviter la torsion du tronc, garder le dos droit Prévention des lombalgies liées au travail de l aide-soignant 3) Prévention dans le cadre du rangement et de l accès au matériel stocké Les lieux de stockage du matériel de soin doivent facilement être accessibles : Dégager l accès aux placards Organiser les étagères en fonction de la fréquence d utilisation des produits (en hauteur,le mat ériel le moins utilisé) Les containers ou armoires pour le transport du matériel (linge ) ne doivent pas être trop chargés pour faciliter leur déplacement.

24 Prévention des lombalgies liées au travail de l aide-soignant 4) Maladie professionnelle : Mal de dos reconnu maladie professionnelle depuis le 15/02/1999 dans certaines conditions très strictes. Pour les soignants :? affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention des personnes? seules sont reconnues comme MP les hernies discales avec compression du nerf sciatique ou du nerf crural? délai de prise en charge : 6 mois ( sous réserve d une durée d exposition de 5 ans) Parfois reclassement professionnel en cas de lombalgies chroniques.

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques

Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1 sur 6 26/10/2015 13:32 Port de charge et manutention / les bons conseils / données synthétiques 1) Les situations de contrainte : Plus le poids est éloigné du centre de gravité plus il est lourd. 2)

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte)

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte) Analyse Ergonomique Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles (modèle moyen, 1 porte) Plan de l exposé Observations Conséquences Aménagements et pistes d amélioration 1ère Partie : OBSERVATIONS

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I. Introduction I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.4 Applications II/ La réglementation III/ Les autres risques liés à

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

LE MAL DE DOS AU TRAVAIL

LE MAL DE DOS AU TRAVAIL Infos Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Corrèze - Infos Prévention n 25 MAI 2012 Prévention LE MAL DE DOS AU TRAVAIL SOMMAIRE Éditorial du Président 1- Généralités sur le mal

Plus en détail

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO

Risques liés à la manutention manuelle. Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Risques liés à la manutention manuelle Nathalie BERDER, Dr OUEDRAOGO Introduction Les risques liés à la manutention manuelle et à l'activité physique sont la principale cause d'accidents du travail et

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

Prévenir... le mal de dos

Prévenir... le mal de dos Prévenir... le mal de dos 5 Mal de dos mal du siècle Qui n a pas un jour souffert du mal de dos? 8 personnes sur 10 souffrent ou souffriront du dos Plus d un français sur trois déclare avoir souffert du

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Le tronc

Anatomie fonctionnelle Le tronc Anatomie fonctionnelle Le tronc Les principaux mouvements du tronc Face antérieure : les abdominaux Rôles Grand droit Petit oblique Grand oblique Transverse Précautions à prendre Face postérieure : la

Plus en détail

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90.

Les vertèbres cervicales sont très mobiles et forment un angle de 25, les dorsales 60, la lombaire 90. Lésions des parties nobles de la moelle épinière Eléments osseux : corps vertébral articulaires lames épineuses transverses pédicules vertébraux Eléments non osseux (sagittal) : disques ligaments capsules

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE?

QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? QU EST-CE QU UNE BONNE POSTURE? Importance d une bonne posture : Le poids du corps doit être distribué de façon à créer une tension minimale sur les muscles, les ligaments et les surfaces articulaires

Plus en détail

La colonne, c'est 33 vertèbres, 1000 ligaments Et 140 muscles

La colonne, c'est 33 vertèbres, 1000 ligaments Et 140 muscles Dossier Le mal de dos, La colonne, c'est 33 vertèbres, 1000 ligaments Et 140 muscles Toujours un problème physique... Le mal de dos est un problème physique et non psychologique, même lorsqu'on n'observe

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES: ASPECTS PREVENTIFS

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES: ASPECTS PREVENTIFS Dr. Abdelhamid KHADRI SMMT- Rabat Cadre nosologique -Posture:organisation dans l espace des segments corporels, realisant une attitude d ensemble du corps qui illustre, a un moment donne,les differentes

Plus en détail

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire?

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? 1 La partie lombaire de la colonne vertébrale est composée de 5 vertèbres : de haut en bas L1, L2, L3, L4 et L5. L5 s articule avec le sacrum (vertèbre S1).

Plus en détail

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices

L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL. LES LOMBALGIES Manuel d exercices L INFO DES INFIRMIERES DU SERVICE MEDICAL LES LOMBALGIES Manuel d exercices GS/ME 03/2009 MANUEL D EXERCICES Le message essentiel à retenir est de RESTER ACTIF, c est le meilleur moyen de prendre en charge

Plus en détail

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant,

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, Des notions d anatomie Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, cette douleur ne doit pas être considérée comme une fatalité. Agissons ensemble! Pourquoi a t-on mal au

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

LE TRAVAIL SUR ECRAN

LE TRAVAIL SUR ECRAN LE TRAVAIL SUR ECRAN Travailler intensivement devant un écran peut engendrer des troubles de la santé : fatigue visuelle, troubles musculosquelettiques, stress... L aménagement convenable du poste de travail

Plus en détail

Gymnastique du dos. Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention. Plan du cours.

Gymnastique du dos. Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention. Plan du cours. Gymnastique du dos Plan du cours Introduction Anatomie du dos Les pathologies du dos Les causes Influence de la posture La prévention Introduction LE DOS est la 1ère cause d invalidité chez les moins de

Plus en détail

Introduction. M. JAYAWARDANE, L. Po. E-MAREY 92100 Boulogne-Billancourt (2014)

Introduction. M. JAYAWARDANE, L. Po. E-MAREY 92100 Boulogne-Billancourt (2014) Introduction Elève en terminale baccalauréat professionnel Service de Proximité et Vie Locale, j ai effectué ma période de formation en milieu professionnel du 13 Janvier 2014 au 7 Février 2014 dans une

Plus en détail

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos

Quelques exercices pour prévenir le mal de dos KINĒ SITHĒ RAPIE DU SPORT Fiche Pratique publiée le 01.10.08 Quelques exercices pour prévenir le mal de dos Par le Docteur Frédéric Maton, médecin du sport. La première étape d une bonne prévention, passe

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

Service Prévention, Hygiène & Sécurité. Vous présente :

Service Prévention, Hygiène & Sécurité. Vous présente : Service Prévention, Hygiène & Sécurité Vous présente : Le Mal de dos La législation définit par manutention manuelle toute opération de transport ou de soutien d une charge dont le levage, la pose, la

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

LA MANUTENTION LA MANUTENTION. LEGRAND Sarah, Ergothérapeute. 1. LA MANUTENTION a) Définition b) Les situations à risques

LA MANUTENTION LA MANUTENTION. LEGRAND Sarah, Ergothérapeute. 1. LA MANUTENTION a) Définition b) Les situations à risques LA MANUTENTION LEGRAND Sarah, Ergothérapeute 1. LA MANUTENTION a) Définition b) Les situations à risques 2. J AI MAL AU DOS : POURQUOI? a) Le disque intervertébral i. Le lumbago Les lombalgies ii. La sciatique

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C 1 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger Pour en savoir plus sur la douleur chronique Nicole Brunet Aline Boulanger Jeu-questionnaire Vrai ou faux La cause de la douleur chronique est toujours connue Jeu-questionnaire Vrai ou faux Le stress et

Plus en détail

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE INTRODUCTION Hernie discale : débord disque Membre inférieur: Sciatique Cruralgie Membre supérieur Névralgie cervico-brachiale (NCB) RAPPELS ANATOMIQUES L5 Racine S1 S1 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

BROCHURE PROTÉGEZ VOTRE DOS EXTRAITS

BROCHURE PROTÉGEZ VOTRE DOS EXTRAITS BROCHURE PROTÉGEZ VOTRE DOS EXTRAITS Service de Santé au Travail Multisectoriel Protégez votre dos 1 Introduction Notre dos... ses éléments constitutifs I. LA COLONNE VERTÉBRALE A. Les fonctions de la

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE

Informations Patients. Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Informations Patients Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Chirurgie du Rachis Cervical RÉEDUCATION POSTOPÉRATOIRE Madame, Monsieur, ce livret est conçu pour vous guider après votre

Plus en détail

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien

LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE. Institut Du Rachis Parisien LOMBALGIES PAR DISCOPATHIE DÉGÉNÉRATIVE LOMBAIRE DE L ADULTE Institut Du Rachis Parisien classification de Thompson spine, 1990 description anatomie macro sur coupes cadavériques I normal nucléus central

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail

MAL DE DOS COMMENT LE TRAITER EN MODIFIANT SON COMPORTEMENT

MAL DE DOS COMMENT LE TRAITER EN MODIFIANT SON COMPORTEMENT MAL DE DOS COMMENT LE TRAITER EN MODIFIANT SON COMPORTEMENT PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE MÉDECINE PHYSIQUE ET DE RÉADAPTATION CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES INTRODUCTION Dans le traitement

Plus en détail

Mal de dos : où en êtes-vous?

Mal de dos : où en êtes-vous? Mal de dos : où en êtes-vous? Le saviez-vous? Quand on souffre d un mal de dos, il s agit le plus souvent d une lombalgie. Le terme de lombalgie désigne en effet toute douleur siégeant dans la partie basse

Plus en détail

L ergonomie, une véritable préoccupation de santé au travail. L ergonome : un métier. Définition de l ergonomie

L ergonomie, une véritable préoccupation de santé au travail. L ergonome : un métier. Définition de l ergonomie Prévention des maux de dos et des Troubles Musculo- Squelettiques (T.M.S) 1 Le secteur de la santé Secteur à risques Positions pénibles liées à la taille des personnes soignées et aux soins apportés, Évolution

Plus en détail

5.3 Les gestes et postures

5.3 Les gestes et postures 5.3 Les gestes et postures Répétition ou maintien prolongé de gestes sans charge Lorsqu il n est pas possible de procéder à des aménagements ergonomiques, ou en complément de ceux-ci, les gestes adéquats

Plus en détail

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales

Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Exemples didactiques de dysfonctions : signes associés aux entorses, luxations, fractures, atteintes vertébrales Pr Jean-Michel Laffosse, Pr Arnaud Constantin Individu sain, âgé de 35 ans, aucun symptôme

Plus en détail

La spasticité - quelle prise en charge?

La spasticité - quelle prise en charge? AVC, TCC et maladies neurologiques : Développer et actualiser notre pratique soignante Plan Introduction La spasticité - quelle prise en charge? Présentation clinique et retentissement Traitement Résumé

Plus en détail

ERGONOMIE et PRISE EN CHARGE DU PATIENT -Prendre en charge le patient en assurant sa sécurité -Prendre en charge l éducation du patient en regard de sa pathologie -Prendre en compte sa posture ergonomique

Plus en détail

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Joëlle Harrisson Prévention-Inspection, CSST Colloque CSST 2014, Abitibi-Témiscamingue Plan de la présentation Anatomie de la colonne vertébrale

Plus en détail

Centre de la petite enfance. Méthode de travail et Organisation de son travail

Centre de la petite enfance. Méthode de travail et Organisation de son travail Centre de la petite enfance Méthode de travail et Organisation de son travail Colloque ASSTSAS 2001 Plan de la présentation Facteurs de risque en CPE Comment réduire ces facteurs de risque Nouvelles façons

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Sciences & Technologie LE SQUELETTE

Sciences & Technologie LE SQUELETTE LE SQUELETTE L appareil moteur de l homme est constitué par un squelette osseux articulé et par des muscles qui prennent appui sur les os et les mettent en mouvement. Le squelette joue un rôle important

Plus en détail

COLLOQUE SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES TMS

COLLOQUE SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES TMS COLLOQUE SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES TMS SOMMAIRE 9h00 11h00 : colloque sur les TMS 11h 11h30 : intervention de Christian GIBOUIN 11h30 12h00 : poursuite des échanges autour d un

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD

Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD Conférencières : Prévention des Risques Professionnels dans les EHPAD Séverine TOMASELLI Ingénieur Prévention Delphine MEHDI Ingénieur Prévention Entre 2000 et 2040, le nombre de personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos Si l on regarde la télévision, par exemple, le dossier du siège doit permettre au corps d être légèrement incliné

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT Asseoir sur le bord du lit Supervision S'asseoir sur le bord d'un lit o plat 1-111a o électrique 1-111b o électrique en se tournant sur le côté 1-111c Assistance partielle

Plus en détail

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs

Le mal de dos est décrit par de nombreux auteurs Carrière et mal de dos, la nécessaire prévention Les professionnels des métiers de la petite enfance sont particulièrement confrontés au fléau social qu est le mal de dos. Touchant près de 80 % de la population

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

L élastique de renforcement Thera-Band

L élastique de renforcement Thera-Band Attention Dänk a Glänk les Die articulations richtige Prävention. L élastique de renforcement Thera-Band Vos loisirs en sécurité Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Sécurité durant

Plus en détail

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES

CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES CHIRURGIE DES LOMBO SCIATALGIES INDICATIONS OPERATOIRES Soirée du 10/05/2010 AFMC Lagny sur Marne Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur Francis ABRAMOVICI LOMBO SCIATALGIES Soirée du 10/05/2010

Plus en détail

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Dr Lecomte Yves Chirurgie orthopédique Clinique de l Espérance CHC-Liège Replacer la hernie discale dans l histoire

Plus en détail

L ERGONOMIE APPLIQUÉE Á LA COIFFURE

L ERGONOMIE APPLIQUÉE Á LA COIFFURE L ERGONOMIE APPLIQUÉE Á LA COIFFURE Page 1 sur 11 SOMMAIRE Page I) L ergonomie 3 Définition Domaines de spécialisation Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) Conclusion : 4 II) La profession de coiffeur

Plus en détail

VIBRATIONS CORPS TOTAL

VIBRATIONS CORPS TOTAL VIBRATIONS CORPS TOTAL FICHE AMBIANCES PHYSIQUES Sommaire : 1. Rappel automatique et physiologique de la colonne vertébrale 2. Analyse des contraintes : la posture assise 3. Définition des vibrations et

Plus en détail

Les «risques» du yoga

Les «risques» du yoga 1 Les «risques» du yoga Le yoga présente t il des risques? L activité physique qu il implique est, en principe, pratiquée de manière consciente, sans esprit de compétition, dans le respect du corps et

Plus en détail

Dossiers Be-pure Savoirs & santé

Dossiers Be-pure Savoirs & santé Exercices de renforcement musculaire Julien Ondedieu Membres inférieurs : I1 Chaise (contre-indication : problèmes de genoux) Appuyez votre dos au mur et faites-le glisser vers le bas jusqu à former un

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Les participants devront être volontaires et motivés. L enseignement étant centré sur la pratique gestuelle et la participation active, le jour de la formation, les travailleurs inscrits devront être capables

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Manutention manuelle

Risques liés à l'activité physique au travail Manutention manuelle Risques liés à l'activité physique au travail Manutention manuelle Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes- janvier 2016 1 Définition Article R4541-2 du Code du travail On entend par manutention manuelle,

Plus en détail

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE

DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE DEMARCHE DE REENTRAINEMENT A L EFFORT A DOMICILE 2 Démarche de réentrainement à l effort à domicile Ce fascicule présente une démarche pour le réentrainement à l effort et des exercices réalisés avec le

Plus en détail

Manutention. des personnes REPÈRES MARS 2011 SAVOIR ET COMPRENDRE

Manutention. des personnes REPÈRES MARS 2011 SAVOIR ET COMPRENDRE AFM / L. Audinet Manutention des personnes MARS 2011 Si notre dos est fait pour bouger, il ne peut le faire n importe comment. Notre gestuelle, en particulier celle que l on utilise lorsqu on porte une

Plus en détail

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible.

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. RAPPORT D ÉVALUATION MÉDICALE A. Renseignements sur le travailleur Nom à la naissance Prénom Adresse N o Rue App. N o de

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

La rééducation. Quel est le rôle de la rééducation?

La rééducation. Quel est le rôle de la rééducation? La rééducation Cette fiche complète le guide SOR SAVOIR PATIENT Comprendre l ostéosarcome Quel est le rôle de la rééducation? Quand, comment et où faire une rééducation avant une chirurgie conservatrice?

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

LA PREVENTION EN ENTREPRISE

LA PREVENTION EN ENTREPRISE LA PREVENTION EN ENTREPRISE Bien dans son corps, bien dans sa tête, mieux dans son travail La compétitivité de l entreprise et l efficacité des salariés reposent de plus en plus sur leur bien-être au travail.

Plus en détail

AMETRA LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Santé au travail. Guide d information et de prévention, A l usage des salariés et des employeurs

AMETRA LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Santé au travail. Guide d information et de prévention, A l usage des salariés et des employeurs AMETRA Santé au travail LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Guide d information et de prévention, A l usage des salariés et des employeurs I Que sont les TMS? Les troubles musculo-squelettiques (TMS) regroupent

Plus en détail

Aide à domicile. Fiche d analyse des risques pour le dos. Date de l analyse

Aide à domicile. Fiche d analyse des risques pour le dos. Date de l analyse Aide à domicile Fiche d analyse des risques pour le dos Nom de l évaluateur (trice) Nom du bénéficiaire Date de l analyse Adresse Mode d emploi de la fiche d évaluation En collaboration avec le bénéficiaire

Plus en détail

Méthode FIFARIM SPF emploi, travail, concertation sociale

Méthode FIFARIM SPF emploi, travail, concertation sociale Méthode FIFARIM SPF emploi, travail, concertation sociale Formulaire modifié de recueil de données 1. Tronc penché en avant (flexion au delà de 45 ) La flexion du tronc vers l'avant accroît la pression

Plus en détail

Douleurs radiculaires

Douleurs radiculaires Douleurs radiculaires Thierry Schaeverbeke On distingue, selon l étage létage : Cervical : Névralgies cervicobrachiales Lombaire : Cruralgie Sciatique La compression nerveuse peut être : Intrarachidienne

Plus en détail

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte

PERTINENCE DES SOINS. PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte PERTINENCE DES SOINS PROBLÉMATIQUE PERTINENCE Pertinence de la chirurgie de la lombalgie chronique de l adulte Février 2014 Cette note de problématique est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Evaluation de l autonomie prévention. Pr.J.HELENE PELAGE 13 1

Evaluation de l autonomie prévention. Pr.J.HELENE PELAGE 13 1 Evaluation de l autonomie prévention Pr.J.HELENE PELAGE 13 1 Introduction Problème de santé publique à venir Vieillissement de la population Défaut de structures d accueil Changement des comportements

Plus en détail

Ecole du dos de Paris. Traitement et Prévention de la lombalgie commune

Ecole du dos de Paris. Traitement et Prévention de la lombalgie commune Ecole du dos de Paris Traitement et Prévention de la lombalgie commune Les différentes façons d envisager Dans la forme: Libéral / Hôpital Prise en charge curative Place de l auto-traitement Dans le fond:

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Prévention du mal de dos chez le couvreur. Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction

Prévention du mal de dos chez le couvreur. Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Prévention du mal de dos chez le couvreur SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Quels sont les principaux risques pour le dos? 1.

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé 1 Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source,

Plus en détail

LE RACHIS LOMBAIRE Docteur GJ van Miltenburg Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Paris www.vanmiltenburg.fr LA LOMBALGIE GENERALITES Tout le monde souffrira au moins 1 fois dans sa vie du Rachis Lombaire

Plus en détail

tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC

tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC tiré à part 2008 www.em-consulte.com/produit/sasoi CEFIEC José Curraladas fiches DR 1/6 1/6. Principes généraux de manutention et de transfert. 2/6. La toilette, le change et l installation d un patient

Plus en détail

PROTEGER SON DOS. 2. QUALITE DE VIE a) Hygiène de vie b) Exercices spécifiques c) Relaxation et détente d) Activités physiques

PROTEGER SON DOS. 2. QUALITE DE VIE a) Hygiène de vie b) Exercices spécifiques c) Relaxation et détente d) Activités physiques PROTEGER SON DOS LEGRAND Sarah, Ergothérapeute 1. LES FONDAMENTAUX a) Gestes et postures de sécurité b) Respecter les courbures du dos c) Eviter les mouvements extrêmes d) Elargir les bases d appui au

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS Objectifs Indiquer les principes généraux d une immobilisation Equipement nécessaire à une immobilisation Réaliser les techniques suivantes : - Réaliser une immobilisation

Plus en détail

cas clinique n 3 et 4

cas clinique n 3 et 4 cas clinique cas clinique n 3 et 4 Cas n 3. Bilan d une lombalgie L5 très invalidante. Une IRM est réalisée dans le bilan.interpréter la coupe réalisée en séquence pondérée T2.??? Cas n 4. Bilan d une

Plus en détail

CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO.

CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO. CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO. DEFINITION. - Cervicalgie : douleur susceptible d intéresser la région s étendant

Plus en détail

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs

Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Articulaction Exercices pour les membres supérieurs Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour les membres supérieurs

Plus en détail

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou.

LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE. Etirer les bras vers le bas tout en rapprochant légèrement le menton vers la poitrine pour étirer le cou. LES EXERCICES DE GYMNASTIQUE DOUCE LES OBJECTIFS - Soulager les zones sollicitées par le stress. Le plexus et l abdomen. Les vertèbres dorsales et la zone entre les omoplates. - Assouplir et étirer le

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires.

Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Informations pour le patient sur la prothèse de disque intervertébral Prodisc-L pour vertèbres lombaires. Fonctions de la colonne vertébrale Stabilité La colonne vertébrale humaine forme le squelette axial

Plus en détail

patients par praticien, pour une dizaine d heures de travail. du 8 e arrondissement, nous passions trente à quarante

patients par praticien, pour une dizaine d heures de travail. du 8 e arrondissement, nous passions trente à quarante INTRODUCTION La première grande différence entre les deux disciplines s exprime dès le début de la consultation : en effet, les visions du corps humain de la part de ces deux professionnels sont d emblée

Plus en détail

LA PLAGE DE MOUVEMENT DES EXERCICES

LA PLAGE DE MOUVEMENT DES EXERCICES LA PLAGE DE MOUVEMENT DES EXERCICES OU ROM (Range Of Motion Exercices) TRADUCTION DU DOCUMENT PUBLIE PAR ALS Worldwide La plage de mouvement (ROM) des exercices est faite pour préserver la flexibilité

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98

FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 FICHE MP N 5 PARTICULARITES DES TABLEAUX N 97 ET N 98 Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier (n 97) ou provoquées

Plus en détail