Energies nouvelles et cogénération

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Energies nouvelles et cogénération"

Transcription

1 Energies nouvelles et cogénération Quand protéger l environnement devient rentable Ismaël Daoud Facilitateur en Cogénération de la Région wallonne COGENSUD asbl & ICEDD asbl ExpoForum Solutions Energie 16 février 2009

2 Energie : Qui consomme quoi et combien en Wallonie? Namur 3 décembre 2008

3

4 Energies nouvelles : Tour d horizon Namur 3 décembre 2008

5 Tour d horizon des énergies nouvelles Vent : éolien Eau : hydraulique, marémotrice, houlomotrice Solaire : thermique, photovoltaïque Géothermie : direct ou pompe à chaleur Biomasse : Biocarburants : huiles, biodiesel, bioéthanol, biogaz décharge Bois : combustion, gazéification Résidus organiques : biométhanisation Hydrogène

6 L éolien? Soit une éolienne de 2 MW é Production électrique (2 000 heures) : MWh é /an Economie en gaz naturel (TGV 55%) : MWh gaz /an Economie en CO 2 : tonnes/an Economie financière (35 /MWh é + 85 /CV) : /an Maintenance, assurances (10 /MWh é ) : /an Investissement hors subsides (env /kw é ) : Investissement net (env. 10% subside) : Temps de retour : 6.1 années Taux de rentabilité interne : 14%/an Gain tonne CO 2 sur 15 ans (VAN / tonne CO 2 ) : 54 /tonne

7 Le solaire thermique? Soit un installation de 250 m litres pour une piscine Production thermique (576 kwh th /m 2 ) : 144 MWh th /an Economie en gaz naturel (chaudière 80%) : 180 MWh gaz /an Economie en CO 2 : 45 tonnes/an Economie financière (50 /MWh PCI gaz naturel) : /an Investissement hors subsides (env /kw é ) : Investissement net (env. 60% subside) : Temps de retour : 6.4 années Taux de rentabilité interne : 13%/an Gain tonne CO 2 sur 15 ans (VAN / tonne CO 2 ) : 42 /tonne

8 Le solaire photovoltaïque? Soit un installation de 250 kw c Production électrique (850 heures) : 213 MWh é /an Economie en gaz naturel (TGV 55%) : 386 MWh gaz /an Economie en CO 2 : 97 tonnes/an Economie financière (150 /MWh é + 85 /CV) : /an Dépense entretien (2% invest.) : /an Investissement hors subsides (env /kw c ) : Investissement net (env. 40% subside) : Temps de retour : 8.3 années Taux de rentabilité interne : 8.5%/an Gain tonne CO 2 sur 15 ans (VAN / tonne CO 2 ) : 97 /tonne

9 La géothermie? Soit une pompe à chaleur «réversible» de 500 kw th Production thermique (simulations TRNSYS) : 900 MWh th /an Production de froid (chilling et clim) : 681 MWh f /an Consommation électrique (COP th = 4.1 et COP f = 3.2) : 317 MWh é /an Economie en énergie primaire : 961 MWh gaz /an Economie en CO 2 : 241 tonnes/an Economie financière (50 /MWh gaz et 150 /MWh é ) : /an Sur-coût à l investissement hors subsides : Temps de retour : 5.0 années Taux de rentabilité interne : 18.5%/an Gain tonne CO 2 sur 15 ans (VAN / tonne CO 2 ) : 53 /tonne

10 La pile à combustible. Solution miracle? ULB 9 décembre 2008

11 La pile à combustible Pile à combustible de type PEMFC Pile à combustible de type SOFC (Proton Exchange Membrane Fuel Cell) (Solid Oxyd Fuel Cell) Basse température : C Haute température: C

12 La pile à combustible Comment produire l hydrogène? Le reformage du gaz naturel : émission CO 2 «LCA» > TGV Le reformage du pétrole : émission CO 2 «LCA» = charbon L électrolyse à partir d énergie renouvelable : Rendement d électrolyse : 70% Transport à très haute pression : perte d environ 20% Rendement de la pile à combustible : 40% Rendement global : 22% à partir d électricité renouvelable! A suivre

13 Et si on récupérait la chaleur perdue des centrales électriques? Namur 3 décembre 2008

14 Bilan des centrales électriques en Wallonie pour TWh/an (65%) ou 6.1 milliard litres mazout Consommation pour le transport de personnes et marchandises? 36.1 TWh en RW en TWh/an 33.2 TWh/an (35%) Tihange

15 Comment? Grâce à la cogénération! Namur 3 décembre 2008

16 99 kwh (11%) 487 kwh (53%) 327 kwh (36%) LA COGENERATION PAR LA COGENERATION PAR 913 kwh (gaz naturel) CA SPW (Namur)

17 Comparée aux meilleures techniques toujours intéressante la cogénération? Namur 3 décembre 2008

18 La cogénération reste plus intéressante kwh kwh kwh kwh 327 électricité 327 Turbine Gaz Vapeur (55%) Cogen gaz naturel (36 % élec) (53 % therm) chaleur pertes Chaudière gaz naturel (85 %) Une économie de 255 kwh de gaz naturel (22 %)! (21% en fonctionnement) CA SPW Bd du Nord

19 De l électricité au prix du combustible kwh kwh kwh kwh 327 électricité 327 Turbine Cogen Gaz Vapeur gaz naturel (55%) (36 % élec) (53 % therm) 487 chaleur Chaudière 487 gaz naturel 573 (85 %) 99 pertes kwh de gaz 327 kwh d électricité 3.3 c / kwh gaz << 9.6 c / kwh é CA SPW Bd du Nord

20 La cogénération réduit les émissions en CO 2 F = 229 kg CO 2 G = E + Q - F = 64 kg CO 2 τ = G / E = 42 % (36.1% en fonctionnement) E = 149 kg CO 2 Q = 144 kg CO CV à 90 /CV = 3.2 c /kwh é kwh kwh kwh kwh 327 électricité 327 Turbine Cogen Gaz Vapeur gaz naturel (55%) (36 % élec) (53 % therm) 487 chaleur Chaudière 487 gaz naturel 573 (90 %) 99 pertes 354 Coefficient d émission CO 2 : Namur 3 décembre kg CO 2 /MWh de gaz naturel

21 Quel potentiel en Région wallonne? Namur 3 décembre 2008

22 Etude du potentiel de la cogénération en Wallonie màj juillet 2007 Situation existante (2006) : 422 MW é & MW th 1.4 TWh é /an (6.3 % de la consommation) et 4.9 TWh th /an Potentiel technique maximal (supplémentaire): 820 MW é & 998 MW th 5.3 TWh é /an (23 % de la consommation) et 6.4 TWh th /an Potentiel économique minimum (supplémentaire) : 253 MW é & 300 MW th 1.6 TWh é /an (7 % de la consommation) et 1.9 TWh th /an Namur 3 décembre 2008

23 Extraits du Plan belge de cogénération (par Laurent Minguet - oct 2006) «Le plan belge de cogénération propose de généraliser les centrales thermiques à biomasse en vue de produire simultanément de l électricité et de la chaleur distribuée via des réseaux d eau chaude de quelques kilomètres.» «La mise en œuvre d environ centrales capables de fournir 14 GW de puissance électrique est rentable au coût de l énergie primaire et secondaire actuelles.» «En équipant 50% des km de voiries, on peut raccorder 80% des consommateurs aux réseaux de chaleur pour fournir environ 80 millions de MWh sur 100 millions de MWh consommés pour les besoins de chauffage en Belgique.» «Un investissement de 50 G permettrait de fournir toute l électricité.» «La production de CO 2 tomberait de 120 Mt à moins de 70 Mt, pulvérisant ainsi l objectif belge de Kyoto qui vise 20 Mt de réduction.»

24 Atlas wallon de la cogénération Mise à jour février

25 CHR de Namur Electrabel Axima Moteur au gaz naturel depuis nov kw é & kw th Rendements : 36.6% (élec) & 45.7% (therm) Fonctionnement : heures/an Ballon de stockage : 100 m 3 (2 heures) Partenariat avec Electrabel pendant 10 ans : Pas d investissement pour le CHR Gain de 6% sur la facture énergétique totale Economie en CO 2 : 469 t/an Octroi de certificats verts/an

26 La cogénération de Techspace Aero dépasse 90% de rendement global! Caractéristiques de la cogénération de Techspace Aero Caractéristiques de la cogénération de Techspace Aero Moteur Moteur Deutz TCG 2020-V12 Deutz TCG 2020-V12 Intégrateur du module Intégrateur du module Schmitt-Enertec Schmitt-Enertec Fournisseur installateur Fournisseur installateur Vanparijs Maes Ingénieur Vanparijs Maes Ingénieur Puissance électrique brute Puissance électrique brute kw kw é é Puissance des auxiliaires Puissance des auxiliaires env. 15 kw env. 15 kw é é Puissance thermique haute température Puissance thermique haute température kw kw th th Puissance thermique basse température Puissance thermique basse température 112 kw 112 kw th th Puissance primaire gaz naturel Puissance primaire gaz naturel kw kw prim prim Rendement électrique net mesuré Rendement électrique net mesuré 41.9 % 41.9 % Rendement thermique net mesuré Rendement thermique net mesuré 50.5 % 50.5 % Rendement global mesuré Rendement global mesuré 92.4 % 92.4 % Taux d économie en énergie primaire Taux d économie en énergie primaire 24.4 % 24.4 % Taux d économie en CO Taux d économie en CO 2 (certificat vert) 2 (certificat vert) 40.5 % 40.5 % Durée de fonctionnement prévue Durée de fonctionnement prévue env heures/an env heures/an Date de mise en service Date de mise en service 6 novembre novembre

27 Maison communale d Amel Moteur au mazout depuis kw é & 10.5 kw th Rendements : 30% (élec) & 59% (therm) Fonctionnement : heures/an Ballon de stockage : litres (2 heures) Investissement : Gain annuel : Temps de retour : 6 ans Economie en CO 2 : kg/an Octroi de 7 certificats verts/an

28 Hôtel Best Western à Charleroi Moteur à l huile de colza depuis mai kw é & 26 kw th Rendements : 29% (élec) & 63% (therm) Fonctionnement : heures/an Ballon de stockage : litres (10 heures) Investissement : Gain annuel : (substitution d une production d ECS électrique ) Temps de retour : < 3 ans Economie en CO 2 : kg/an Octroi de 117 certificats verts/an

29

30 Exemple de cogénération par turbine-gaz-vapeur depuis 2005 Raffinerie Tirlemontoise de Longchamps 5.1 MW é (TAG) + 2 MW é (TV) et 21 t/h de vapeur heures/an Gain électricité : (auto-consommation) (vente) Dépense sur-consommation de gaz : /an Economie en CO 2 : t/an Octroi d environ certificats verts/an (soit /an) Investissement : 5.6 millions Temps de retour < 4 ans

31 Station d épuration de Marche : une micro-turbine au biogaz Situation : Traitement journalier de m 3 d eau d égouts de Marche en Famenne Possède une station de digestion (anaérobie) : production de biogaz Biogaz dans une chaudière et, le surplus, brûlé en torchère Besoins en chaleur et en électricité Pas de fonds propres pour investir Installation d une cogénération au biogaz micro-turbine 30 kw élec (26%) & 55 kw th (48%)

32

33 Exemple de cogénération par turbine vapeur au bois Renogen : Scierie Séchoirs Fabrication de pellets (St Vith) 3.3 MW é et 10 MW th (5 MW é en mode électrique pur) + moteur huile végétale 3 MW é & 3.5 MW th Production : MWh é /an Economie de CO 2 : t/an Certificats verts : CV/an Gain CV : 10 millions /an Investissement : 25 à 35 millions Création de 40 emplois

34 Exemple de cogénération par moteur vapeur au bois Le Saupont (Bertrix) : ETA (scierie, palleterie, caisserie, conditionnement...) 200 kw é et kw th Rendements : 9% (élec) & 69% (therm) Fonctionnement : heures/an Investissement : Gain annuel : Temps de retour : 6.2 ans Economie en CO 2 : tonnes/an Octroi de certificats verts/an

35 Rentable la cogénération? ULB 9 décembre 2008

36 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é

37 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz

38 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à

39 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz

40 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz Dépense en entretien (cogénération) : 10 /heure

41 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz Dépense en entretien (cogénération) : 10 /heure Gain annuel total

42 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz Dépense en entretien (cogénération) : 10 /heure Gain annuel total Investissement net (déduction fiscale 13.5% déduite)

43 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz Dépense en entretien (cogénération) : 10 /heure Gain annuel total Investissement net (déduction fiscale 13.5% déduite) Temps de retour simple (TRS) 2.7 années

44 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz Dépense en entretien (cogénération) : 10 /heure Gain annuel total Investissement net (déduction fiscale 13.5% déduite) Temps de retour simple (TRS) Taux de rentabilité interne (TRI) 2.7 années 33%/an

45 Exemple d une entreprise agro-alimentaire : rentabilité Pour une cogénération à condensation! Postes Montant (HTVA) Gain sur la facture électrique : MWh é à 66 /MWh é Gain sur la chaleur : MWh gaz à 27 /MWh PCI gaz Gain sur les certificats verts : 41% de MWh é à Dépense en combustible (cogénération) : MWh gaz Dépense en entretien (cogénération) : 10 /heure Gain annuel total Investissement net (déduction fiscale 13.5% déduite) Temps de retour simple (TRS) Taux de rentabilité interne (TRI) Valeur actualisée nette des gains (VAN) 2.7 années 33%/an /7 ans

46 David ULB 9 décembre 2008

47 La micro-cogénération domestique est (presque) arrivée! ULB 9 décembre 2008

48 Le moteur à combustion externe (Stirling) Whispergen : 1 kw é (12%) 7.5 kw th (90%) (+ appoint de 6.5 kw th ) Gaz naturel à condensation Durée de vie : heures Maintenance : toutes les h HTVA (placé) Pour juin 2009!

49 La micro-cogénération domestique : de l électricité GRATUITE kwh kwh kwh Turbine kwh électricité Gaz Vapeur (55%) Chaudière chaleur gaz naturel (12 % élec) (90 %) (90 % therm) 500 pertes Consommation identique MAIS production d électricité en surplus!

50 La Région wallonne soutient la micro-cogénération domestique Potentiel de cogénération dans le secteur résidentiel Imaginons que maisons unifamiliales en Belgique avec chauffage central installent une micro-cogénération de 1 kw é et 7.5 kw th Pouvant fonctionner durant heures Alors La puissance totale : MW é & MW th Production électrique «free» : 6.9 TWh é /an (9 % de la consommation belge) Production électrique de Tihange 1 = env 7 TWh é /an (réacteur devant être arrêté en 2015)

51 La Belgique est le pays le plus intéressant pour la micro-cogénération domestique! ULB 9 décembre 2008

52 La Région wallonne soutient la micro-cogénération domestique La Belgique est le pays le plus intéressant! 1. 20% de subside de la Région wallonne (25% à Bruxelles) 2. 40% de déduction fiscale (maximum /an) 3. Certificats verts (pas autant que pour le photovoltaïque ) 4. Facilités administratives aux niveaux certificats verts (si < 10 kw é ) 5. Compteur électrique qui tourne à l envers (si < 10 kw é ) 6. Connexion électrique facile (juste une protection de découplage) 7. Un Facilitateur en Cogénération pour vous faciliter la vie!

53 La Région wallonne soutient la micro-cogénération domestique Les fournisseurs Vaillant Aussi AISIN Toyota Group (Electrotech) Bosch Thermotechniek (Buderus) Junkers Viessmann Baxi Belgium Cogengreen De Dietrich Elco

54 7. Deux Facilitateurs à votre disposition Ir. Ismaël Daoud et Ir. Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Région wallonne COGENSUD asbl et ICEDD asbl Bd Frère Orban, 4 à 5000 Namur Tél : : et Gratuit

55 Tout sur la cogénération : ULB 9 décembre 2008

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

Service du Facilitateur Bâtiment Durable

Service du Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable La micro-cogénération pour le bâtiment Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Plan de l exposé: micro-cogénération > 1 kwé C est quoi la cogénération,

Plus en détail

La cogénération : base et principes.

La cogénération : base et principes. Cycle de formation de Responsable Énergie La cogénération : base et principes. Yves Lebbe Facilitateur en cogénération pour la Région Bruxelles Capitale WKK Facilitator voor het Brussels Hoofdstedelijk

Plus en détail

La cogénération. Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie.

La cogénération. Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie. La cogénération Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie. URE? Utilisation Rationnelle de l Energie. Consommer mieux, consommons MOINS! Réduisons nos consommations d énergie (Electricité,

Plus en détail

Certificats verts et subsides en RBC appliqués à la cogénération

Certificats verts et subsides en RBC appliqués à la cogénération Formation pour responsables énergie dans le secteur tertiaire et logement collectif Certificats verts et subsides en RBC appliqués à la cogénération Baptiste Buxant, responsable certificats verts - IBGE

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement La Cogénération dans le bâtiment durable Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Service du Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É N I E U R S Equipements BBC - Innovations B. Flament Assises européennes BBC 25 juin 2010 Les points abordés Equipements

Plus en détail

La cogénération et PAC

La cogénération et PAC Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable «Remplacement des chaudières dans les immeubles à appartements» La cogénération et PAC Yves LEBBE Spécialiste Cogénération 7 octobre 201

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation La cogénération: Principe Technologies disponible Certificats verts Aides Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération pour la Région de Bruxelles Capitale Confédération Construction - Bruxelles le 4 novembre

Plus en détail

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006.

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006. Qui sommes nous? Fondée début 2005, Cogengreen fabrique et installe des unités de cogénération de 8 à 400 kw au gaz naturel, au fioul et à l huile végétale. Partenaire de la société allemande KW-Energietechnik

Plus en détail

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique.

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. L'évaluation de la production de l énergie électrique Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. Plan du cours Définitions Unités de mesure Coefficients d'équivalence servant à comparer

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015

ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015 ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015 CORETEC ENERGY DRIVE YOUR ENERGY Mission & Garantie NOTRE MISSION VOTRE COMPETITIVITE Améliorer la compétitivité de nos clients professionnels

Plus en détail

électricité 100% renouvelable

électricité 100% renouvelable Vers une production d éd électricité 100% renouvelable 20 mai 2011 Bernard MULTON ENS de Cachan SATIE - CNRS Site de Bretagne L énergie, un concept physique unifié, pour décrire les transformations indispensable

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

Micro-cogénérateur gaz Hybris Power de De Dietrich

Micro-cogénérateur gaz Hybris Power de De Dietrich Dans le cadre de mon projet de fin d études, j ai eu l occasion de travailler sur la micro-cogénération à l INSA de Strasbourg. Le laboratoire Climatherm dispose actuellement de 3 cogénérateurs : - Le

Plus en détail

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif Charles-Emile HUBERT GDF SUEZ - Direction de la Recherche et de l'innovation - CRIGEN Février 2011 Cogénération, mini-cogénération,

Plus en détail

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES 1 COMMENT JUGER DE LA RENTABILITE DE L INVESTISSEMENT? Est-il rentable d investir dans un système exploitant les énergies renouvelables dans son logement? L argent

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production renouvelable d'électricité pour logements de maximum 10 unités Gregory Neubourg APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre les

Plus en détail

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03)

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03) LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03) 1 COMMENT JUGER DE LA RENTABILITE DE L INVESTISSEMENT? Est-il rentable d investir dans un système exploitant les énergies renouvelables dans votre logement?

Plus en détail

MICRO/MINI COGENERATIONS

MICRO/MINI COGENERATIONS MICRO/MINI COGENERATIONS Préconisations du Club Cogénération de l ATEE pour faire évoluer les contrats d obligation d achat actuels SEGMENTATION DU PARC FRANÇAIS VERSUS PUISSANCES/TECHNOLOGIES/CONTRATS

Plus en détail

LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG

LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG BOUVENOT Jean-Baptiste FLAMENT Bernard LATOUR Benjamin SIROUX Monica L équipe 1 professeur 5 Maîtres de conférence 3 doctorants Les moyens 1 plateforme technique

Plus en détail

EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée

EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée MHG Mieux, tout simplement. EcoStar Hybride Le meilleur de deux mondes Votre installation fioul date d une autre époque? Avec

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles Approvisionnement énergétique fiable EKZ GETEC AG garantit au titre de contracteur l approvisionnement énergétique

Plus en détail

La micro-cogénération domestique et les moteurs STIRLING

La micro-cogénération domestique et les moteurs STIRLING La micro-cogénération domestique et les moteurs STIRLING Pascal STOUFFS () Université de Pau et des Pays de l Adour, France 1 1. La cogénération Production simultanée d énergie mécanique (ou d électricité)

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION Thierry PRIEM Salon de la méthanisation en Lorraine CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 14 OCTOBRE 2014 MÉTHANISATION ET COGÉNÉRATION PAGE 2 LE PRINCIPE DE LA COGÉNÉRATION

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

30 %* >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie. >> La planète préservée. << easylife.dedietrich-thermique.

30 %* >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie. >> La planète préservée. << easylife.dedietrich-thermique. SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ 1 er septembre 2014 * sous conditions. Modification du Crédit d Impôt 30 %* En savoir plus sur dedietrich-thermique.fr Alezio Evolution P O M P E À

Plus en détail

CHAUFFAGE AUX PELLETS TYPE SL-P

CHAUFFAGE AUX PELLETS TYPE SL-P CHAUFFAGE AUX PELLETS TYPE SL-P La manière la plus agréable pour chauffer au bois! CHAUFFER EN HARMO- NIE AVEC LA NATURE. Lors de la planification d un chauffage convenable pour sa maison individuelle,

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement UNE TOITURE PLEINE D ENERGIE Jonathan FRONHOFFS, Spécialiste Energie Renouvelable Service

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Parole d expert Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Charles HAVELANGE, Malempré, la Chaleur d y Vivre Avec le soutien de : Pertinence et particularités

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l appui d une demande de crédit pour l assainissement de l installation de chauffage du collège de Beau-Site Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

>> La planète préservée

>> La planète préservée Alezio Eco-conception by Evolution P O M P E À C H A L E U R A I R / E A U EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

L évaluation de la rentabilité d un investissement

L évaluation de la rentabilité d un investissement L évaluation de la rentabilité d un investissement Formation des Responsables Énergie de la RBC Céline Martin ICEDD asbl 22 mars 2007 Situation de départ: le cas du remplacement d une chaudière On désire

Plus en détail

Nouveautés de la rentrée 2011 : Viessmann : des équipements d avenir pour les BBC... Mercredi 14 Septembre 2011

Nouveautés de la rentrée 2011 : Viessmann : des équipements d avenir pour les BBC... Mercredi 14 Septembre 2011 Leader du chauffage reconnu pour l avance technologique de ses produits, Viessmann propose des équipements performants et économiques énergétiquement, permettant de satisfaire aux exigences de la RT 2012

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques Bruxelles Environnement PRODUCTION D'ECS : QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES FONDAMENTALES DES DIFFÉRENTS SYSTÈMES? Jonathan

Plus en détail

>> >> >> Le confort qui préserve la nature. Énergie bois

>> >> >> Le confort qui préserve la nature. Énergie bois SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Énergie bois C H A U D I È R E À C O M B U S T I B L E S S O L I D E S ADVANCE Le confort qui préserve la nature >> >> >> Une ressource économique et

Plus en détail

Micro-cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne)

Micro-cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne) Micro-cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne) Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.26 du 30/07/2013 - Logiciel évalué conforme à la RT 2012

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

NeOvo. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> >> Des rendements élevés >> Une robustesse à toute épreuve >> Solutions tout confort

NeOvo. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> >> Des rendements élevés >> Une robustesse à toute épreuve >> Solutions tout confort Eco-conception by Chaudières fioul condensation basse température EASYLIFE > La performance du fioul au meilleur prix >> Des rendements élevés >> Une robustesse à toute

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DE CHAUFFAGE URBAIN DE MASSY-ANTONY ANTONY CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR Chauffage URbain de Massy - Antony (CURMA) ZI de la Bonde

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

Contribution à l enquête. publique SRCAE Ile de France. 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET

Contribution à l enquête. publique SRCAE Ile de France. 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET Contribution à l enquête publique SRCAE Ile de France 19 septembre 2012 LE FIOUL DOMESTIQUE : UNE COMPOSANTE INCONTOURNABLE DU BOUQUET ENERGETIQUE FRANÇAIS. Ignorer les progrès considérables des matériels

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX Groupe E Entretec SA Route du Madelain 6 1753 Matran Définition Cogénération ou couplage chaleur-force (CCF): Production simultanée de chaleur et

Plus en détail

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2010 (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 SOMMAIRE Présentation succincte

Plus en détail

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 7 (octobre 2006)

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 7 (octobre 2006) COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION Bulletin d information N 7 (octobre 2006) Bonne lecture! Votre équipe de Cogen Challenge TABLE DES MATIERES Introduction Le baromètre de

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude

Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude Tout savoir sur l écoconception et l étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude Uniclima : syndicat d industriels Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 86 industriels

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ArchiWIZARD de RayCREATIS Version 2.8.0 du 07/10/2013 Logiciel évalué conforme à la RT

Plus en détail

S3 Turbo. Chaudière à bûches. S3 Turbo EXISTE DÉSORMAIS AVEC SONDE LAMBDA LARGE BANDE ET SERVOMOTEURS. www.froeling.com

S3 Turbo. Chaudière à bûches. S3 Turbo EXISTE DÉSORMAIS AVEC SONDE LAMBDA LARGE BANDE ET SERVOMOTEURS. www.froeling.com S3 Turbo Chaudière à bûches S3 Turbo EXISTE DÉSORMAIS AVEC SONDE LAMBDA LARGE BANDE ET SERVOMOTEURS www.froeling.com De la meilleure qualité Depuis plus de cinquante ans, Froling concentre ses activités

Plus en détail

T.Flow CRÉDIT D'IMPÔTS. Plus performant et plus silencieux! NOUVELLE GÉNÉRATION BÉNÉFICIEZ DE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE

T.Flow CRÉDIT D'IMPÔTS. Plus performant et plus silencieux! NOUVELLE GÉNÉRATION BÉNÉFICIEZ DE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION Plus performant et plus silencieux! BÉNÉFICIEZ DE CRÉDIT D'IMPÔTS Selon loi de finances en vigueur Un système révolutionnaire 2 en 1

Plus en détail

dans les Règles de l'art

dans les Règles de l'art Toute l information l énergie (publications, services d aide, outils techniques, actualités, séminaires, aides financières, ) sur www.ibgebim.be Réaliser une étude de faisabilité d'une cogénération dans

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments

Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments Christian GERINTE BARBANEL 26, villa Baudran 94742 Arcueil Cedex cgerinte@barbanel.fr Les nappes d eaux souterraines sont fréquemment

Plus en détail

Le solaire photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque Le solaire photovoltaïque par Manoël REKINGER Date: 03/06/2010 Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be EF4 - activités Gestionnaire

Plus en détail

Installation de biométhanisation

Installation de biométhanisation Commune de Redange/attert Installation de biométhanisation La coopérative «Biogas un der Atert» Rue de Reichlange - 8508 Redange/Attert En 2003, la coopérative «Biogas un der Atert» a mis en service l

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

www.almig.de ECONOMIE D ENERGIE, REDUCTION DES FRAIS, MENAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT DE LA CHALEUR RÉCUPÉRATION

www.almig.de ECONOMIE D ENERGIE, REDUCTION DES FRAIS, MENAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT DE LA CHALEUR RÉCUPÉRATION www.almig.de ECONOMIE D ENERGIE, REDUCTION DES FRAIS, MENAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR 2 CHAQUE STATION D AIR COMPRIME OFFRE UN POTENTIEL D OPTIMISATION L alimentation rentable

Plus en détail

SOLUTIONS INDUSTRIELLES PRODUITS ET SERVICES

SOLUTIONS INDUSTRIELLES PRODUITS ET SERVICES SOLUTIONS INDUSTRIELLES PRODUITS ET SERVICES PRODUIT PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE SAACKE OPTIMISER LE RENDEMENT REDUIRE LES PERTES D ENERGIE Notre offre Les pertes sur les installations de combustion

Plus en détail

Prise en compte des générateurs hybrides

Prise en compte des générateurs hybrides Fiche d application : Prise en compte des générateurs hybrides Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 15 avril 2011 1 Préambule : Cette fiche d application présente la méthode

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

Maîtrise des consommations d énergie en élevage de veaux de boucherie : La production d'eau chaude grâce au. 11 septembre 2013 Coline WILLAME

Maîtrise des consommations d énergie en élevage de veaux de boucherie : La production d'eau chaude grâce au. 11 septembre 2013 Coline WILLAME Maîtrise des consommations d énergie en élevage de veaux de boucherie : La production d'eau chaude grâce au solaire thermique encouragée en Bretagne SPACE 11 septembre 2013 Coline WILLAME Rappel des consommations

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Plusieurs technologies différentes de piles à combustible

Plusieurs technologies différentes de piles à combustible Qu est-ce qu une pile à combustible? Un générateur (pas un stockage) électrochimique, alimenté en gaz, et transformant directement son énergie chimique en électricité et chaleur, sans pièces mobiles, sans

Plus en détail

PRIME 13 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE

PRIME 13 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE PRIME 13 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Assurez-vous de bien répondre à tous les critères imposés pour l obtention de cette prime (www.bruxellesenvironnement.be > Particuliers >

Plus en détail

élidens élidens élidens LA CONDENSATION HAUTES PERFORMANCES POUR LONGTEMPS L écologie : ESSENTIEL ET ACTUEL L énergie consommée :

élidens élidens élidens LA CONDENSATION HAUTES PERFORMANCES POUR LONGTEMPS L écologie : ESSENTIEL ET ACTUEL L énergie consommée : Chaudière au Sol DTG 130-5 de 4,5 à 4,9 kw DTG 130 L 100 DTG 1300 / B 150 DTG 1300 / H 150 équipés : circulateur réglable, DTG 1300 /V 130 L 130 19 kg DTG 1300-35 BA 150 à SKU D5003 - Réf. 300 000 600-3/009.

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

Beci - Conférence Energie

Beci - Conférence Energie Beci - Conférence Energie Les Certificats Verts en Région de Bruxelles Capitale (RBC) 23/06/2010 Régis Lambert 1 Sommaire Principe des Certificats Verts Calcul du nombre de Certificats Verts Les Certificats

Plus en détail

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT?

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT? OÙ EN SOMMES NOUS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC Par (et selon) Jean-Marc Boudreau prof.ing. Le 24 janvier 2006 $ par litre ÉVOLUTION DES COÛTS DE L'HUILE 0,80 0,70 OBSERVÉ 0,60 PRÉVU 0,50

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation ** POMPE À CHALEUR AIR / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE * module hydraulique pour pompe à chaleur ** la

Plus en détail

VIESMANN VITOTWIN 300-W Chaudière à micro-cogénération à moteur Stirling 1 kw el, de 3,6 à 26 kw th

VIESMANN VITOTWIN 300-W Chaudière à micro-cogénération à moteur Stirling 1 kw el, de 3,6 à 26 kw th VIESMANN VITOTWIN 300-W Chaudière à micro-cogénération à moteur Stirling 1 kw el, de 3,6 à 26 kw th Feuille technique Référence et prix : voir tarif VITOTWIN 300-W type C3HB Chaudière à micro-cogénération

Plus en détail

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 18 mars 2010 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services du Facilitateur Energie

Plus en détail

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil Présentation et Mise en application de l outil Robert PELZER Bureaux d études BETEC Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise en application de l outil Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise

Plus en détail

L expérience Energy line en Wallonie NICOLAS FRUY NAMUR, LE 3 JUIN 2010

L expérience Energy line en Wallonie NICOLAS FRUY NAMUR, LE 3 JUIN 2010 L expérience Energy line en Wallonie NICOLAS FRUY NAMUR, LE 3 JUIN 2010 Energy Line I. L électricité verte produite par des panneaux solaires photovoltaïques II. L électricité produite par la cogénération

Plus en détail

Etiquetage énergétique et Eco-conception pour les systèmes de production d ECS Analyse des 2 projets de Directive

Etiquetage énergétique et Eco-conception pour les systèmes de production d ECS Analyse des 2 projets de Directive Etiquetage énergétique et Eco-conception pour les systèmes de production d ECS Analyse des 2 projets de Directive 26 mars 2008 CFN P-50B PAGE 1 Historique Oct. 2004: Juin 2005: Nov. 2006: 2 projets de

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes

Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes Raison 1 Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes En Belgique, on n a pas de pétrole, mais on a du soleil! Y a-t-il suffisamment de soleil en Belgique pour produire de l eau chaude?

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

La pompe à chaleur solaire. Se chauffer grâce au soleil, à l air et à la glace. Utilisation directe du soleil en Été

La pompe à chaleur solaire. Se chauffer grâce au soleil, à l air et à la glace. Utilisation directe du soleil en Été La pompe à chaleur solaire SOLAERA Se chauffer grâce au soleil, à l air et à la glace Utilisation directe du soleil en Été Quatre fois plus de rendement en Hiver Huit fois plus de stockage d énergie grâce

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail