Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles 1"

Transcription

1 1

2 PREAMBULE Les Marais de Misery, de Fontenay et de Fontenay-aval sont situés dans le Département de l Essonne et font partie d une vaste entité appelée "Marais des Basses Vallées de l Essonne et de la Juine". Ces secteurs s inscrivent comme des entités paysagères stratégiques de la Grande Couronne parisienne et constituent des zones d intérêt écologique majeur. Les milieux qui composent ces sites sont caractéristiques des zones tourbeuses alcalines de fond de vallée. Ils sont constitués d'étangs, de chenaux et de bois plus ou moins anciens. Cette mosaïque de milieux permet l accueil d une faune et d une flore remarquables. L'intérêt écologique et social des marais des Basses Vallées de l'essonne et de la Juine a conduit le Conseil Général, au travers de son Conservatoire départemental des Espaces Naturels Sensibles (CENS), à retenir ce vaste ensemble comme zone prioritaire dans le cadre de sa politique des Espaces Naturels Sensibles (ENS). Une opération globale de gestion de ces marais y est donc mise en œuvre progressivement dans le cadre d'un Schéma décennal de Réhabilitation et de Valorisation. L'enjeu final est de restaurer et de maintenir la fonctionnalité de cette entité écologique située aux portes de Paris. Acquis respectivement en 1995 et 1999, les sites départementaux de Misery et de Fontenay ont fait l'objet d importants travaux d'ouverture de milieux et d'entretien définis dans le cadre de plans de gestion validés par un comité de suivi. Un des éléments majeurs de cette gestion correspond à la mise en place d'un cheptel de bovins (Highland cattle, Bretonne Pie-Noire) et ovins (Shetland) pour la gestion de certains espaces ouverts. Les observations réalisées sur le site de Fontenay-aval acquis en 2003 sont intégrées à ce suivi. Ce nouveau site de 70 ha porte la zone suivie à environ 260 ha d'un seul tenant. Ce rapport 2008 s inscrit dans la continuité des suivis ornithologiques réguliers engagés depuis 1999 par l équipe du. Il présente donc les résultats du suivi ornithologique effectué au cours de l année 2008 sur les marais départementaux de Misery, de Fontenay et de Fontenay-aval. Les observations d espèces les plus marquantes réalisées sur d autres domaines départementaux (Itteville et Montauger) sont également commentées. I - Présentation II - Protocole III - Résultats par espèces (liste systématique) IV - Conclusion 2

3 I. PRESENTATION 1 - Localisation et intérêt des sites Situés au contact de l'agglomération parisienne, les Marais des Basses Vallées de l'essonne et de la Juine couvrent environ 800 hectares, à 30 km au sud de la capitale. Les sites de Misery, de Fontenay et de Fontenay-aval acquis respectivement en mai 1995, décembre 1998 et mai 2003 composent une entité paysagère majeure. Il s'agit de sites remarquables sur le plan de la faune et de la flore qui font l'objet de plusieurs mesures de protection : Zone de Protection Spéciale (ZPS) et Zone Spéciale de Conservation (ZSC) au titre de la Directive européenne concernant la conservation des oiseaux sauvages depuis 1996, Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope depuis 1994, Zone Naturelle d'intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (Z.N.I.E.F.F.) de type 1 depuis Chaque site se compose d'une mosaïque de milieux où dominent de vieux boisements humides, des formations arbustives (saulaies, aulnaies) et de nombreux plans d'eau correspondant à d'anciennes fosses à tourbe, dont l'exploitation s'est poursuivie jusqu'à la deuxième guerre mondiale. Certains étangs ont été progressivement colonisés par des roselières ou des radeaux flottants à Fougère des marais (Thelypteris palustris). D'autres milieux herbacés relictuels comme les prairies humides, bas-marais, mégaphorbiaies et magnocariçaies sont actuellement en phase de restauration. La rivière Essonne est la principale source d'alimentation en eau de ce système hydraulique complexe. Toutefois des réseaux annexes représentés par exemple par les fossés d'écoulement des drains agricoles, représentent des sources non négligeables d'alimentation en eau de certains secteurs du marais comme la mare aux Sarcelles, l'etang des Gravelles, la mare de la Petite Prairie, le réseau des fossés de la Grande Prairie. A noter que ces étangs sont sujets en fonction de la météorologie et de la gestion des vannages, à des assèchements partiels en période d'étiage. La majorité des étangs, dont les connections hydrauliques n'ont pas été entretenues depuis de nombreuses années, est envasée parfois de façon importante. On assiste à une mise en à sec partiel de celles-ci et des étangs. Toutefois, les résultats des suivis menés montrent que cette situation est loin d'être négative pour l'avifaune (anatidés, limicoles, laridés, ardéidés) puisqu'elle permet l'apparition de milieux rares sur la vallée, comme des hauts fonds et des bancs de vases émergés. 3

4 2 - Les principaux milieux composant les sites Les milieux constitutifs des marais sont caractérisés par les cinq types représentatifs suivants : Les zones boisées : C est le biotope le plus répandu sur le site. Ces secteurs abritent une avifaune riche mais "classique". Toutefois, ils hébergent de nombreuses espèces rares ou protégées parmi les pics, les rapaces et les passereaux. Les étangs et les chenaux : Après les secteurs boisés, les étangs représentent le milieu le plus fréquemment rencontré sur le site. L alimentation en eau des étangs provient principalement de la rivière Essonne, confortée par l'écoulement latéral des drains agricoles et l'alimentation phréatique. La présence en berges de boisements denses leur confère une physionomie globalement homogène, malgré la présence des radeaux à Fougères des marais et des roselières. Les roselières : Trois grandes roselières à Phragmites australis accompagnées de plusieurs petites roselières "satellites" sont réparties sur toute la surface des marais et accueillent des espèces inféodées à ce type de milieu, en particulier les fauvettes paludicoles et le Blongios nain en période de reproduction, mais également le Butor étoilé en hivernage. Les travaux réalisés depuis 1997 à Misery et 2000 à Fontenay ont eu pour objectif de favoriser au maximum l'expansion de ces formations végétales d'un grand intérêt patrimonial. Les radeaux flottants, les mares et les cladiaies : Les radeaux à Fougères, s ils ne présentent pas d intérêt ornithologique fort, constituent cependant une formation végétale rare au niveau régional. De plus, ils abritent les sites d'éclosion et de ponte de nombreuses libellules. Or celles-ci représentent une source de nourriture très importante pour certains oiseaux nicheurs. Les prairies : Les prairies humides de Misery et Fontenay, issues de l abattage de peupleraies, sont actuellement pâturées par un cheptel bovin et ovin composé de 24 Highland Cattle (arrivées en décembre 1999, avril 2004 et mai 2005), 9 Bretonnes pie noire (arrivées en 2001) et 12 Moored Shetland (arrivés au cours du deuxième semestre 2001 et en février 2002). A noter que 250 mètres linéaires de berges ont été reprofilées entre sur la Grande Prairie de Misery dans le but d'étendre les formations végétales d'hélophytes et favoriser différents groupes d'animaux (odonates, oiseaux). Plusieurs mares-abreuvoirs ont également été créées. La peupleraie de Fontenay-aval a été abattue au cours du dernier trimestre Cette prairie sera également pâturée par des animaux dans le cadre d un Plan de gestion quinquennal. 4

5 Misery La Grande Prairie et les Bas Prés Suite à l'abattage de la peupleraie en 1998, la composition floristique actuelle en place correspond à celle d'une friche hygrophile. Ces deux prairies sont gérées depuis décembre 1999 par pâturage extensif avec 5 vaches Highland cattle jusqu en mai 2005, date à laquelle 6 nouvelles vaches sont arrivées. La surface de pâturage utile représente 7.1 hectares. La charge du cheptel a été renforcée pour lutter plus efficacement contre le jonc, devenu très dense sur l'ensemble des prairies. Les fauvettes et autres passereaux y trouvent nourriture et abri, ce qui explique la découverte de nouvelles espèces presque chaque année. La présence d insectes attire les Guêpiers d Europe, principalement avant leur départ en migration, les Hirondelles rustique, de fenêtre et de rivage et également le Faucon hobereau. Les limicoles, principalement la Bécassine des marais et la Bécassine sourde, stationnent également dans cette prairie humide. La Mare aux Sarcelles Cette roselière de 1.4 hectares, parcourue par un petit réseau de chenaux plus ou moins larges, constitue la limite sud de la Grande Prairie. Constituée essentiellement de Phragmites australis, cette roselière est actuellement en cours de régression par l avancée des saules qui couvrent une surface de l'ordre de 50 à 60%. Une partie importante de cette saulaie (environ la moitié) a été coupée durant l'automne 2004, ce qui a permis une extension de la roselière. C est l une des zones privilégiées pour l observation du Butor étoilé en hivernage, de la Grande aigrette et de l Aigrette garzette. Les petites mares et les canaux intérieurs servent de refuge à la Sarcelle d hiver. L Etang des Gravelles Cet étang de 4,3 ha est principalement alimenté par la nappe phréatique, relié à l Essonne via les étangs de l Isle rouge. Il est bordé en partie sud par une roselière de 0.7 hectare (répartie en 3 blocs). Celle-ci accueille régulièrement le Blongios nain en nidification. Des opérations de reprofilage de berges ont été réalisées en 1998 à proximité de la tour d'observation et ont permis la création de diverticules en pentes douces et d'îlots. Les vasières qui se dégagent à partir du mois d août sont très favorables aux limicoles en migration. Une frayère a été également restaurée, et est fonctionnelle depuis plus de 5 ans. L Etang aux Cygnes Cet étang d une superficie de 6,5 ha est situé en aval du système des plans d eau du marais. Il reçoit les eaux du ru de Misery, et celles de l Etang de la réserve. Très peu profond, il présente des berges très boisées (radeaux envahis par les saules). Deux îlots, dont un a été en partie déboisé, sont peu utilisés par les oiseaux ; toutefois ils constituent un refuge apprécié par la Sarcelle d'hiver. De vastes radeaux à Fougères des marais (Thelypteris palustris) et deux roselières relictuelles en berges nord constituent des zones potentielles très importantes de diversification pouvant être favorables à l'avifaune. La présence d une vasière en fin d été permet le stationnement de limicoles, tels que le Chevalier cul-blanc, le Chevalier guignette et le Petit gravelot. L Etang de la Réserve (4.15 ha), la Fosse aux Milans (2.3 ha), et l Etang de l Herbou (3.5 ha) Ces 3 étangs sont reliés entre eux par un réseau de canaux plus ou moins fonctionnels. Ils sont alimentés par la rivière Essonne. Les eaux transitent d abord dans l Etang de l Herbou qui possède une roselière sèche de 1.1 hectare. Celle-ci abrite quelques couples de fauvettes paludicoles, telles la Rousserolle effarvatte, la Bouscarle de Cetti et le Bruant des roseaux, et plus rarement la Locustelle tâchetée. 5

6 La Fosse aux Milans, malgré son nom, est très peu profonde. Ses berges et les îlots sont très boisés. Ce plan d eau est, avec l Etang aux Cygnes, le lieu favori de stationnement des Sarcelles d hiver. Enfin, l Etang de la Réserve possède des berges boisées abruptes et hautes. Sa profondeur relativement importante le rend favorable à l hivernage des canards (principalement les Canards chipeau et souchet). Cet étang est devenu en 2005 le haut lieu du marais avec la présence du Balbuzard pêcheur nicheur (première nidification connue en Ile-de-France). 6

7 7

8 Fontenay L Etang aux Moines Il s agit de la deuxième plus grande surface d eau du secteur considéré avec une superficie de 12 hectares. Une grande partie des berges est constituée de vastes radeaux à fougères et d une petite roselière relictuelle. Les grands arbres du fond de l étang abritent depuis 2004 quelques nids de Hérons cendrés et une colonie de Grands cormorans en expansion. Cet étang est également une zone de pêche pour le Balbuzard pêcheur. Un radeau à sternes y est installé depuis 9 ans. La Grande Prairie Après l abattage de la peupleraie en 2000, cette zone ouverte fait l objet d un pâturage par un cheptel de 3 Bretonnes pie-noire et de 9 Moored Shetland depuis le printemps Dix vaches Highland cattle les ont rejoints en avril Un suivi floristique permettra de mettre en évidence l'évolution de cette zone et d'adapter la pression de pâturage, en déplaçant éventuellement une partie du troupeau vers les prairies situées au milieu des canaux centraux. La mise en place d'un pâturage extensif sur ces milieux dégradés devrait permettre de retrouver une flore graminoïde et de plantes à fleurs. Quelques orchidées, notamment l Ophrys abeille (Ophrys apifera), sont présentes. L Etang aux Pointes D une grande qualité paysagère et écologique, cet étang de 9 hectares se caractérise par la présence de 3 roselières formant une entité non négligeable de 1.8 hectares. Comme la plupart des roselières de la zone étudiée, ces 3 entités sont soumises à une avancée croissante des ligneux. La gestion pratiquée par le CENS consiste entre autre à contrôler les saules afin d étendre les surfaces en roselière. Ecologiquement très sensible par la présence d'espèces patrimoniales (Blongios nain nicheur, Butor étoilé en hivernage, Héron pourpré en passage, fauvettes paludicoles), cette zone fait l'objet d'une attention particulière. Les canaux centraux Ce vaste ensemble de bois traversés par des chemins et des canaux, représente une des zones de pâture retenue par le CENS. Cet espace semi-ouvert et très humide offre des milieux variés et interconnectés d'un point de vue aquatique et terrestre. Les canaux qui bordent les chemins sont favorables à l hivernage du Butor étoilé, qui y trouve une alternance de zones en eaux et de roselières. On y note la présence d orchidées, entre autres l Orchis négligé (Dactylorhiza praetermissa), protégé au niveau régional. 8

9 9

10 Fontenay-aval Le grand Etang C est le plus grand étang de la zone étudiée avec une superficie de 22.5 ha. De par sa surface et sa profondeur, il présente surtout un fort intérêt pour l'hivernage des fuligules et grèbes. Les différents restes de digues servent de reposoir principalement aux Grands cormorans. D importants rassemblements de laridés (principalement Mouette rieuse et Goéland argenté) sont également notés. L'Etang du Y (5.5 ha) Il présente un fort intérêt écologique par la présence de petites roselières en bordure du plan d eau et de 3 îlots. Deux d entre eux sont recouverts de roselières et accueillent depuis plusieurs années le Blongios nain en nidification. Le Balbuzard pêcheur fréquente régulièrement cet étang, surtout pour s y alimenter en poissons qu il pêche. L'Etang Darblay ( 4.5 ha) La proximité de l héronnière et les arbres morts tombés dans l eau expliquent la présence régulière d effectif assez important de Hérons cendrés. 10

11 11

12 II PROTOCOLE 1 - Période de recensement Les recensements des espèces présentes sur les sites ont été effectués du 1 er janvier 2008 au 31 décembre Calendrier des relevés Des relevés sont organisés de façon hebdomadaire sur l'ensemble des secteurs. En complément de ces recensements, des relevés hors protocole ont été recueillis au cours d'autres missions (réunions de chantier, surveillance des sites ), et d'autres suivis (pâturage, niveau d'eau, odonates et botaniques ). D autre part, les observations notées par les visiteurs dans les classeurs situés dans les observatoires en accès libre de Misery et Fontenay ont été prises en compte. 3 - La collecte des données Les recensements réalisés sur la base des passages hebdomadaires, correspondent à un cheminement parmi 14 stations fixes avec des postes d observation et des postes d écoute. Ces stations fixes ne concernent que les secteurs prioritaires. Les cheminements et les secteurs non prioritaires ont fait l'objet de relevés ponctuels le long de l'itinéraire. Collecte dans le cadre des stations fixes Les méthodes employées pour les stations fixes au cours de la période sont les suivantes : - pour le suivi des hivernants et des oiseaux de passage-migration, la méthode de l itinéraire échantillon avec 15 mn minimum d'observation sur chaque poste (14 postes). - pour le suivi des nicheurs, la méthode dite des IPA (Indices Ponctuels d Abondance), avec 15 mn minimum d'observation par poste a été couplée dans certains secteurs à un itinéraire complémentaire. Collecte des données hors cadre des stations fixes Au cours des différentes visites sur les sites pour des réunions de terrain, des visites de surveillance, ou dans le cadre d'autres suivis, de nombreuses observations ponctuelles ont été recueillies. Ces données sont intégrées dans ce document car elles permettent d'affiner la perception des effectifs sur les différents secteurs. Les renseignements retenus sont : - espèce - nombre (ratio mâle/femelle) - localisation - remarques 12

13 III RESULTATS PAR ESPECE Liste systématique commentée Les espèces de cette liste sont classées par ordre systématique. L'ordre adopté est celui utilisé dans la liste des oiseaux d'ile de France - LE MARECHAL et LESAFFRE, Pour chaque espèce est donné : - le nom vernaculaire - le nom latin - le statut sur le site : sans parenthèses le statut lié aux sites départementaux, "nicheur" lorsque la nidification est confirmée et "nicheur présumé" lorsque qu'aucun indice n'atteste de la reproduction - entre parenthèses, le statut de l'espèce donné par LE.MARECHAL et LESAFFRE, 1992, dans "Les oiseaux d'ile de France". - un commentaire présentant quelques généralités et les spécificités aux sites de Misery, de Fontenay et Fontenay-aval. Grèbe castagneux Tachybaptus ruficollis, Nicheur (N, H et M-R) L espèce est notée toute l année sur les marais de Misery, Fontenay et Itteville. La reproduction est constatée à Misery avec l observation d un juvénile les 12 et 16 août, et à Itteville avec 2 pulli le 1 er juin. Grèbe castagneux, Olivier Pénard Grèbe huppé Podiceps cristatus, Nicheur (N, H et M-PC) Les effectifs nicheurs sont stables avec au moins 10 couples nicheurs sur les marais de Misery, Fontenay et Fontenay-aval et environ 15 juvéniles à l envol. Des poussins de quelques jours sont observés jusqu à mi-août. En hiver, les oiseaux se concentrent principalement sur le Grand étang de Villeroy à Fontenay-aval. 13

14 Grand cormoran Phalacrocorax carbo, Nicheur (N-R, M et H-C) L espèce se reproduit pour la troisième année consécutive dans les arbres entourant l Etang aux Moines à Fontenay. Un maximum de 44 nids (9 de plus qu en 2007) est compté début mai. Le nombre de juvéniles produits est d environ 50 individus. L'effectif le plus important est également noté sur l'etang aux Moines avec 112 individus le 26 mars. Des groupes d environ 40 oiseaux sont fréquemment observés en action de pêche collective, soit sur l Etang aux Moines de Fontenay, soit sur le Grand étang de Villeroy à Fontenay-aval. Grand cormoran, Olivier Pénard 14

15 Bihoreau gris Nycticorax nycticorax, Non nicheur (N-H et M-TR) Un juvénile a été observé dans le marais de Fontenay le 24 juillet à l Etang aux Moines, les 14 août et 4 septembre à l Etang aux Pointes. Cet oiseau volant ne permet pas d affirmer que cette espèce ait niché dans le marais proche de Fontenay-aval, où des soupçons de nidification avaient été notés en En effet, les jeunes de cette espèce s émancipent très tôt. Bihoreau gris, Jean-Marc Lustrat Butor étoilé Botaurus stellaris, Non nicheur (N-TR, H et M-TR) Deuxième année sans observation de l espèce sur les marais départementaux de Misery et Fontenay. A noter qu un individu a été contacté à l entrée du marais de Misery au début du mois de janvier

16 Blongios nain Ixobrychus minutus, Nicheur (N-TR, M-TR) La 1 ère observation (1 mâle) est réalisée le 30 mai aux Bas-prés à Misery. A l Etang aux Pointes de Fontenay, un mâle est noté du 19 juillet au 23 août et une femelle le 9 août et le 25 août en train de dormir en bordure de roselière. Ces données sont insuffisantes pour affirmer que l espèce s est reproduite en 2008 dans les marais départementaux. Ces données devront être croisées avec celles de Natur-Essonne, association qui assure un suivi spécifique de cette espèce. Blongios nain, Olivier Pénard Grande aigrette Ardea alba, Non nicheur (M et H-TR) Depuis 2003, la Grande aigrette est régulière sur les marais départementaux. 9 observations de cette espèce ont été réalisées entre le 19 septembre et le 21 octobre sur le marais de Misery. Le 28 septembre, deux individus sont observés à l Etang des Gravelles. Aucun des oiseaux n était bagué. Les hivers doux semblent favoriser la présence de cette espèce à des périodes de plus en plus longues dans la partie nord de la France. 16

17 Héron cendré Ardea cinerea, Nicheur (N-AR, M et H-AR) Le nombre de nids occupés est en augmentation dans la héronnière de Fontenay-aval, avec la colonisation d un petit secteur à l est de l Ile du Y. Ainsi, 28 nids sont comptés le 29 février. Afin de ne pas déranger les oiseaux, aucun autre passage n est réalisé et le nombre de jeunes n est donc pas connu. Six autres couples s installent également à l Etang aux Moines de Fontenay dans le même secteur que les 2 années précédentes. Les nids ne sont plus observables dès que les feuilles apparaissent. Le nombre de juvéniles n est donc pas connu. Vue partielle de la héronnière de Fontenay-aval, Jean-Marc Lustrat 17

18 Héron pourpré Ardea purpurea, Non nicheur (M-TR) Un oiseau est observé irrégulièrement du 31 mai au 23 août, soit à l Etang aux pointes du marais de Fontenay, soit sur le marais de Misery (Mare aux Sarcelles et Etang de la réserve). Héron pourpré, Olivier Pénard Bernache du Canada Branta canadensis, Nicheur (N, M et H R) Comme les années précédentes, des rassemblements importants d oiseaux sont notés principalement de fin juillet à fin octobre avec un maximum d environ 71 oiseaux sur le marais de Misery le 22 septembre. Néanmoins, les effectifs observés sur les marais sont nettement inférieurs à ceux de 2007 où un maximum de 150 oiseaux avait été noté en septembre. Par contre, le nombre de couples nicheurs certains est stable. Une douzaine de jeunes est observée à Misery et Fontenay. Oie cendrée Anser anser, Non nicheur (M C, H TR) Quelques individus de cette espèce sont notés sur les marais de Misery et Fontenay-aval entre janvier et fin mars. Il est malheureusement très difficile d être certain de l origine sauvage de ces oiseaux, étant donné la population présente sur les étangs de pêche de Vert-le-petit. Néanmoins, au moins en une occasion (3 oiseaux le 5 mai), les oiseaux étaient très farouches, même si la date est tardive pour l Ile-de-France. 18

19 Cygne tuberculé Cygnus color, Nicheur (N, M et H R) 2 couples ont niché au marais de Misery (Etang de la Réserve et Fosse aux Milans) et un couple à Fontenay (Etang aux Moines). Ces 3 couples ont produit 13 jeunes. Cygne tuberculé Canard siffleur Anas penelope, Non nicheur (M-AR, H-R) Quelques observations de ce canard relativement rare ont été notées à Misery et à Fontenay, soit au passage prénuptial (un couple à l Etang aux Moines le 8 mars), soit en postnuptial (2 mâles le 27 septembre à l Etang de l Herbou, et un couple le 10 octobre à l Etang aux Cygnes). Canard colvert Anas platyrhynchos, Nicheur (N, M et H-C) Un effectif maximum nettement moins important, 69 individus fin août sur les 3 marais de Misery, Fontenay et Fontenay-aval, est compté par rapport à 2007 où environ 160 oiseaux étaient présents sur le marais de Misery. Les premiers canetons sont observés début mai. Durant la période hivernale, entre 50 et 60 oiseaux sont présents, principalement sur le marais de Misery. 19

20 Canard chipeau Anas strepera, Non nicheur (N-OCC, M et H-R) Les effectifs observés de cette espèce sont en augmentation presque chaque année depuis l année Un nouvel effectif record est noté le 13 décembre avec au minimum 113 oiseaux. 80 individus (45 mâles et 35 femelles) sont encore présents tout le mois de décembre. Les observations sont concentrées sur les étangs du marais de Misery. Comme en 2006 et 2007, le sex-ratio est assez équilibré. L espèce n est pas observée du 7 mai (date précoce par rapport à 2007,13 juin) au 26 juillet (date également précoce par rapport à 2007, 24 août). Tableau des effectifs maximum par année, en hivernage Sarcelle d'hiver Anas crecca, Nicheur présumé (N-TR, M et H-AR) L effectif d oiseaux hivernants est en baisse par rapport aux années précédentes, avec un maximum de 63 individus (40 mâles et 23 femelles). Ils sont principalement localisés sur les Etangs aux Cygnes et de la Réserve du marais de Misery. Aucun oiseau n est observé du 7 mai au 13 juillet. D après des études récentes, les hivers doux sur les lieux de nidification et de passage permettent aux oiseaux de rester plus au nord. Cela explique sans doute les variations constatées chaque année. Tableau des effectifs maximum par année, en hivernage Sarcelle d hiver, Jean-Marc Lustrat 20

21 Sarcelle d'été Anas querquedula, Non nicheur (N-TR, M-R et H-OCC) Cette espèce assez rare sur les marais, a été observée relativement fréquemment au passage prénuptial avec 5 mâles le 22 mars à l Etang aux Moines de Fontenay. Des oiseaux sont notés jusqu au 16 avril, principalement à l Etang aux Cygnes de Misery. Un couple est observé le 11 avril à l Etang aux Moines de Fontenay. Sarcelle d été, Jean-Marc Lustrat 21

22 Canard souchet Anas clypeata, Non nicheur (N-TR, M-AR et H-R) Les effectifs hivernants de cette espèce sont encore importants cette année avec un effectif record de 34 oiseaux posés (20 mâles et 14 femelles) le 26 mars sur les marais de Misery et Fontenay. Les rassemblements les plus importants sont observés à l Etang aux moines de Fontenay avec une cinquantaine d oiseaux en vol le 10 mars. Deux mâles sont également observés sur l Etang du Robinet au marais d Itteville le 11 mars. Aucun oiseau n est noté du 16 avril au 21 août sur les marais départementaux. Tableau des effectifs maximum par année, en hivernage Canard souchet, Etang aux Moines, Jean-Marc Lustrat Canard pilet Anas acuta, Non nicheur (M-AR et H-TR) Un couple de Canard pilet est observé les 1 er et 8 mars à l Etang aux Moines de Fontenay. 22

23 Fuligule milouin Aythya ferina, Non nicheur (N-R, M et H-AR) Le nombre d oiseaux hivernants est faible par rapport à 2006 et 2007, avec seulement 40 individus notés le 17 novembre au Grand étang de Villeroy de Fontenay-aval. Cet étang, sans doute du fait de sa taille, est le seul plan d eau des marais départementaux où l espèce est contactée. Les oiseaux sont présents jusqu au 14 mars et reviennent sur les marais à partir de fin septembre. Tableau des effectifs maximum par année, en hivernage Fuligule morillon Aythya fuligula, Non nicheur (N, M et H-AR) Un mâle est observé du 22 au 27 septembre à l Etang de l Herbou à Misery. Au contraire des années précédentes, aucun oiseau n est noté sur le Grand Etang de Fontenay-aval. Nette rousse Netta rufina, Non nicheur (N-OCC, M et H-TR), Nouvelle espèce Cette espèce est observée du 5 au 11 mars. Un mâle est présent sur l Etang aux Moines de Fontenay. Une femelle l accompagne les 10 et 11 mars. Bondrée apivore Pernis apivorus, Non nicheur (N et M-R) Plusieurs observations d un individu en vol sont réalisées entre le 17 mai et le 15 septembre, notamment au-dessus de la Grande prairie du marais de Misery. Un oiseau est également observé le 23 juillet au-dessus du Domaine de Montauger. Buse variable Buteo buteo, Non nicheur (N, M et H-R) L espèce est observée toute l année survolant les marais de Misery et Fontenay. Aucune preuve de nidification n a pu être trouvée. Buse variable, ANVL-Jean-Marc Lustrat 23

24 Milan noir Milvus nigrans, Non nicheur (M-TR et H-OCC) Des oiseaux sont observés sur les 3 marais du 22 avril au 8 septembre, avec à plusieurs reprises 2 individus (22 avril, 5 mai et 10 août). C est la quatrième année consécutive pendant lesquelles des oiseaux sont présents durant la période de nidification. Néanmoins, aucune nidification n a encore pu être constatée. Milan noir, Etang des Gravelles, Jean-Marc Lustrat Busard des roseaux Circus arruginosus, Non nicheur (N et M-TR, H-OCC) Un juvénile est observé à Fontenay-le-vicomte le 16 août et en vol au-dessus de la Grande prairie à Misery le 24 septembre. Busard Saint-Martin Circus cyaneus, Non nicheur (N, M et H-TR) Une femelle de cette espèce est présente sur Misery les 3 et 4 avril. Deux mâles sont observés en migration active au-dessus de l Essonne le 9 septembre. Un mâle est contacté au marais de Fontenay le 10 novembre et un autre oiseau survole la Grande prairie de Misery le 10 décembre. Autour des palombes Accipiter gentilis, Non nicheur (N, M et H-TR) Une femelle est observée le 14 janvier à l intérieur du marais de Fontenay. Un oiseau juvénile est noté le 23 août à Fontenay-le-vicomte et le 4 septembre au-dessus de l Etang de l Herbou à Misery. Enfin, un individu (probablement un mâle) survole le marais de Fontenay le 9 septembre. Aigle botté Hieraaetus pennatus, Non nicheur (M-TR) Comme en 2007, cette espèce rare est observée le 6 août survolant le Clos Peyrodeau à l entrée du marais de Misery. 24

25 Balbuzard pêcheur Pandion haliaetus, Nicheur (, N-TR, M-TR) Après deux années de reproduction réussies sur le marais de Misery en Essonne, les années 2007 et 2008 n ont pas vu de nidification de cette espèce sur les marais départementaux. Depuis que le mâle reproducteur en 2005 et 2006 n est pas revenu, la femelle née en 2001 en forêt d Orléans, qui avait produit 3 jeunes à l envol en 2005 et 2 jeunes en 2006 n a pas trouvé de partenaire. Compte-rendu des observations 2008 La 1 ère observation d un Balbuzard pêcheur est réalisée le 25 mars en vol entre Misery et Fontenay. La femelle reproductrice en 2005 et 2006 est de retour le 31 mars, à une date normale depuis que le Balbuzard niche en Essonne. Elle est observée mangeant un poisson sur l aire de l Etang de la Réserve à Misery. C est sur celle-ci qu elle s était reproduite en 2005 et Quelques observations sont ensuite réalisées sur le même plan d eau du 2 avril au 9 juin d un individu non bagué, souvent posé sur l aire mangeant un poisson. Le 30 juillet, 2 oiseaux sont observés à 8 h du matin, l un posé sur l aire, l autre posé sur un arbre proche et pourchassant un Héron cendré qui s approchait de l aire. Le 29 août, deux oiseaux sont encore observés aux mêmes endroits, et le lendemain, un des oiseaux repositionne des branches de l aire. L autre individu est bagué à la patte gauche, sans que la bague puisse être lue. Le 31 août, 3 oiseaux sont notés. Le 8 septembre, un oiseau bagué à la patte droite est observé posé sur un arbre près de l aire de l Etang de la Réserve. La dernière observation d un Balbuzard date du 27 septembre. Balbuzard pêcheur, Etang de l Herbou, Jean-Marc Lustrat Commentaires La femelle s étant reproduite en 2005 et 2006 s'est donc trouvée de nouveau sans partenaire. En effet, le mâle présent depuis 2002 n'est pas revenu en Après avoir accompli deux reproductions consécutives à Misery (3 jeunes à l'envol en 2005 et 2 jeunes à l'envol en 2006), le fait qu il n ait pas été observé en 2007 laisse supposer qu'il est mort, soit en migration, soit dans les quartiers d'hiver. L'oiseau, âgé de 8 ans, serait selon toute vraisemblance retourné à son site de 25

26 reproduction. Il est estimé que 85% des Balbuzards qui ont réussi une reproduction reviennent là où ils se sont reproduits les années précédentes. Cependant, des comportements inhabituels ont démontré que des adultes peuvent prendre une "année sabbatique" dans les quartiers d'hiver. Ceci avait été révélé sur deux oiseaux suivis par balise Argos en Suède et en Finlande, qui sont venus se reproduire de nouveau après une année d absence. Ce comportement, jusqu'ici mal connu, est peut être rare. En 2007, cette femelle a été observée le 10 mai à l étang du Ravoir en forêt d Orléans, lieu où elle est née. Ne trouvant pas de partenaire libre, elle est ensuite revenue à Misery. L'expérience du suivi de la population de la forêt d'orléans a démontré, à plusieurs reprises, que des femelles peuvent "attendre leur partenaire des années précédentes", et ne s investissent avec un nouveau partenaire que l'année suivante. Un mâle, par contre, qui revient de la migration, n'attend en général que quelques jours avant de s'investir si possible avec une nouvelle partenaire. En 2008, elle est encore revenue de migration à Misery. Par contre, ne trouvant pas de partenaire, elle est partie quelques jours après en forêt d Orléans, où elle s est reproduite. Néanmoins, d autres oiseaux, au moins 3 individus différents, ont fréquenté l Etang de la Réserve et l aire. Il est possible que l un d entre eux soit un des jeunes nés sur le site en 2006 et bagués à cette occasion. Espérons qu un couple se formera en 2009 et se reproduira de nouveau sur les marais départementaux. Afin d optimiser les chances qu un nouveau couple s installe, une troisième aire artificielle a été installée durant l hiver sur un pin au bord du Grand étang de Villeroy à Fontenay-aval. Faucon pèlerin Falco peregrinus, Non nicheur (N et H-TR) Un juvénile est observé le 2 août essayant de capturer des Hirondelles rustiques à l Etang aux Moines de Fontenay. Un individu survole l Etang aux Pointes du marais de Fontenay le 30 septembre, et une femelle est observée le 18 novembre à Misery. Faucon hobereau Falco subbuteo, Nicheur (N-TR, M TR) Les premiers individus sont notés le 16 avril. Les oiseaux sont ensuite souvent observés en action de chasse au-dessus de l Etang aux Moines de Fontenay et au-dessus de la Grande prairie à Misery. L espèce est observée jusqu au 13 octobre. Faucon hobereau, Fosse aux Milans, Jean-Marc Lustrat 26

27 Faucon crécerelle Falco tinnunculus, Nicheur (N, M et H-C) Un couple a produit 2 jeunes dans un arbre autour de l Etang des Gravelles à Misery. Circaète Jean-le-Blanc, Circaetus gallicusnon nicheur (M-TR) Quelques observations de cette espèce sont réalisées : un oiseau survole Misery le 21 avril, un autre est noté en vol au-dessus des marais de Fontenay et Fontenay-aval le 9 juillet. Grue cendrée, Grus grus, Non nicheur (M-AR, H-OCC) 12 oiseaux survolent à très basse altitude les prairies de Fontenay le 29 février. Elles cherchent à se poser avant de reprendre de l altitude et continuer leur migration. Gallinule poule d'eau, Gallinula chloropus, Nicheur (N, M et H-C) Cette espèce se reproduit sur tous les plans d eau du marais de Misery. Environ une dizaine de juvéniles ont été observés. Gallinule poule d eau, Olivier Pénard Râle d'eau Rallus aquaticus, Nicheur (N-R, M et H-R) Des oiseaux sont quelquefois observés, mais en général uniquement entendus sur Misery (Etangs des Gravelles et Etang de l Herbou) et Fontenay (Etang aux Pointes). Foulque macroule Fulica atra, Nicheur (N, M et H-C) Les effectifs hivernants sont très importants avec notamment 179 oiseaux le 27 octobre. Les rassemblements les plus nombreux sont observés sur Misery, sur les Etangs de la Réserve et aux Cygnes, avec fréquemment plus de 85 individus. L effectif nicheur est estimé à une quinzaine de couples sur les 3 marais avec les premiers poussins observés dès le 2 avril. Bécassine sourde Lymnocryptes minimus, Non nicheur (M et H-TR) Cette espèce est observée du 31 octobre au 11 mars. Jusqu à 3 oiseaux sont notés parmi les Bécassines des marais présentes dans la Grande prairie de Misery. 27

28 Bécassine des marais Gallinago gallinago, Non nicheur (N-OCC, M et H-R) L effectif hivernant est important avec un maximum de 27 oiseaux le 18 février. Des groupes d une vingtaine d individus sont fréquemment notés, principalement fin janvier-début février. Toutes les observations sont réalisées dans la Grande Prairie de Misery. Bécassine des marais, Jean-Marc Lustrat Bécasse des bois Scolopax rusticola, Non nicheur (N-AR, M et H-AR) Les rares observations de cette espèce sont notées entre le 11 février et le 11 mars, principalement dans le marais de Fontenay. Chevalier culblanc Tringa ochropus, Non nicheur (M-AR, H-TR) Cette espèce est présente toute l année sur le marais de Misery, principalement à l Etang aux Cygnes et à l Etang aux Gravelles. Un effectif maximum de 9 oiseaux est noté le 5 août à l Etang aux Cygnes à Misery. Chevalier cul-blanc, Jean-Marc Lustrat 28

29 Chevalier guignette Actitis hypoleucos, Non nicheur (N-OCC, M-AR, H-TR) Cette espèce est observée du 7 mai au 13 août, dates stables d une année à l autre sur les marais départementaux. Mouette rieuse Larus ridibundus, Non nicheur (N-C, H et M-TC) Des rassemblements de quelques centaines d oiseaux sont observés, notamment sur les deux plus grands plans d eau, l Etang aux Moines de Fontenay et le Grand étang de Villeroy au marais de Fontenay-aval. Mouette rieuse Sterne pierregarin Sterna hirundo, Nicheur (N-AR, M-AR, H-OCC) La première sterne est observée le 2 avril, en vol au-dessus de l Etang aux Moines de Fontenay. Cette date est relativement tardive par rapport aux années précédentes (17 mars en 2007, 31 mars en 2006, 18 mars en 2005, 21 mars en 2004). Environ une quinzaine de couples est installée sur le radeau de l Etang aux Moines vers la mi-mai. Le premier poussin est noté le 24 mai. La reproduction est estimée à une dizaine de jeunes au maximum. La dernière observation est réalisée le 4 septembre. Guifette noire Chlidonias niger, Non nicheur (M-R) Deux oiseaux sont observés le 5 mai sur le grand Etang de Villeroy de Fontenay-aval, et un le 20 mai à l Etang aux Moines de Fontenay. Pigeon colombin Columba oenas, Nicheur (N, M et H-AR) Cette espèce est notée du 13 février au 27 septembre, notamment autour de l Etang des Gravelles à Misery et de l Etang aux Moines de Fontenay. Coucou gris Cuculus canorus, Nicheur (N et M-C) La première observation et le premier chant sont notés le 8 avril à Misery. Des oiseaux sont observés et entendus sur les trois marais. Une femelle en forme rousse est notée le 15 mai à Fontenay-le-vicomte, les 15 mai et 24 mai à Misery. 29

30 Martinet noir Apus apus, Non nicheur (N et M-TC) Des oiseaux sont observés en chasse du 2 mai au 21 août à Misery, Fontenay-le-vicomte et Itteville. Martin pêcheur Alcedo atthis, Nicheur présumé (N-R, M et H-R) Au moins deux couples fréquentent principalement l Etang de la Réserve à Misery et l Etang aux Pointes à Fontenay. L espèce est présente toute l année sur les marais. Guêpier d'europe Merops apiaster, Non nicheur (N-R, M- TR) Des oiseaux sont observés du 3 au 12 août sur le marais de Misery, dont notamment un groupe d une douzaine d oiseaux survolant la Grande Prairie de Misery à la recherche d'insectes le 8 août, et 3 oiseaux le 23 août à Fontenay-le-vicomte. Chaque année, des oiseaux sont notés avant leur départ en migration. Ils sont probablement issus de la colonie de Ballancourt-sur-Essonne située à proximité. Pics épeiche, épeichette, vert Dendrocopos major, minor, Picus viridis, Nicheur (N-C, M et H-C) et noir Dryocopus martius, Nicheur (N-R, M et H-R) Ces quatre espèces de pics sont nicheuses sur les marais avec des effectifs assez faibles. On note deux couples de Pic noir dans le bois des Gravelles à Misery, et le secteur boisé du marais de Fontenay, un couple de Pic épeiche dans le secteur de l Etang de la Réserve à Misery, à Fontenay-le-vicomte, à Fontenay-aval et à Itteville, et un couple de Pic épeichette dans le secteur de l Etang de la Réserve à Misery. Un couple de Pic noir est également présent au marais d Itteville. Pic noir, ANVL-Laurent Spanneut Hirondelle rustique Hirundo rustica, Nicheur (N et M-TC) Les premières hirondelles sont observées le 2 mars et les dernières le 23 août. 30

31 Hirondelle de fenêtre Delichon urbica, Non nicheur (N et M-TC) Des oiseaux sont notés entre fin mai et mi-septembre, avec notamment 38 hirondelles le 26 juillet à Fontenay-le-vicomte. Hirondelle de rivage Riparia riparia, Non nicheur (N-C et M-TC) Dès le 22 mars, des oiseaux provenant sans doute de la colonie de Ballancourt se nourrissent régulièrement sur les marais de Misery, Fontenay et Fontenay-aval. Hirondelle de rivage, Ballancourt-sur-Essonne, ANVL-Jean-Marc Lustrat Bergeronnette des ruisseaux Motacilla cinerea, Nicheur (N, M et H-R) Cette espèce est observée toute l année notamment à l Etang aux Cygnes du marais de Misery. Au moins 3 couples se sont reproduits aux Etang de la Réserve et aux Cygnes de Misery, et au Grand étang de Villeroy à Fontenay-aval. Des oiseaux sont également observés au marais d Itteville. Bergeronnette des ruisseaux, Jean-Marc Lustrat 31

32 Bergeronnette printanière Motacilla flava flava, Non nicheur (N et M-AR, H-OCC) Des oiseaux sont observés notamment dans la Grande prairie de Misery entre mai et septembre. Pipit spioncelle, Anthus spinoletta, Non nicheur (M et H-R) Deux oiseaux sont observés le 15 décembre au marais d Itteville. Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, Nicheur (N, M et H-C) L espèce a niché dans le pont des douves du Domaine de Montauger, et dans un des nichoirs installés dans le mur d enceinte du même domaine lors de sa restauration. Nid de Troglodyte mignon, douve de Montauger, Jean-Marc Lustrat Tarier des prés Saxicola rubetra, Non nicheur (N et M-TR) Un couple est noté le 2 octobre dans la Grande prairie de Misery. Bouscarle de Cetti Cettia cetti, Nicheur (N-TR, M et H-TR) Les effectifs nicheurs semblent à priori constants au regard de la fréquence des contacts, le plus souvent sonores, à savoir cinq à sept couples, sur les marais de Misery (Etang des Gravelles et Etang aux Cygnes), Fontenay (Etang aux Pointes), Fontenay-aval (Etang du Y) et Itteville. L espèce est présente toute l année. Locustelle tachetée Locustella naevia, Non nicheur (N et M-AR) Cette espèce est contactée avec des individus chanteurs entre le 18 avril et le 30 juin sur 2 sites : l Etang aux Pointes de Fontenay et la Grande Prairie de Misery. 32

33 Phragmite des joncs Acrocephalus schoenobaenus, Nicheur (N et M-R) Ce passereau est entendu à partir du 9 avril à Misery (Grande prairie et autour de l Etang des Gravelles et de l Etang de l Herbou) et au marais de Fontenay (roselière de l Etang aux Pointes). Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus, Nicheur (N et M-C) Quelques couples (sans pouvoir préciser le nombre exact) ont niché dans les roselières de l Etang des Gravelles, de la Fosse aux Milans et de l Etang de l'herbou à Misery, de l Etang aux Pointes à Fontenay, de l Etang du Y à Fontenay-aval et d Itteville. Le premier chanteur est noté le 7 mai. Rousserolle verderolle Acrocephalus palustris, Nicheur (N et M-AR) Un contact sonore est réalisé le 7 mai sur la digue du Grand étang de Villeroy au marais de Fontenay-aval. Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla, Nicheur (N et M-TC, H-TR) Cette espèce est contactée à partir du 17 mars sur le marais de Misery. L espèce se reproduit dans les marais de Misery, Fontenay et Itteville. Pouillot véloce Phylloscopus collybita, Nicheur (N et M-C, H-R) Le premier contact est noté le 21 février, date précoce d arrivée de cette espèce. Pouillot fitis Phylloscopus trochilus, Nicheur (N et M-AR) Le premier chant est entendu le 4 avril. Loriot d'europe Oriolus oriolus, Nicheur (N-AR, M-AR) La première observation est notée le 26 avril. Un couple a niché dans les boisements du marais de Fontenay. Tarin des aulnes,carduelis spinus, Non nicheur (M et H-C) Des groupes entre 20 et 50 oiseaux sont notés en hiver sur les marais de Misery et Fontenay. Bouvreuil pivoine Pyrrhula pyrrhula, Non nicheur (N et M-C) Quelques observations hivernales de cette espèce sont réalisées sur les marais de Misery et Fontenay. Trois oiseaux sont notés le 15 décembre au marais d Itteville. Pinson du nord, Fringilla montifringilla, Non nicheur (M et H-AR) Un oiseau est observé en mars au marais de Fontenay-aval. Un groupe d une dizaine d individus est noté du 6 novembre au 2 décembre dans le marais de Fontenay. Bruant des roseaux Emberiza schoeniclus, Nicheur (N-AC, M et H-AC) L espèce est nicheuse dans les roselières de l'etang des Gravelles et de l Etang de l Herbou du marais de Misery. 33

34 Liste complète des 181 espèces connues Accenteur mouchet Etourneau sansonnet Mésange nonnette Aigle botté Faisan de Colchide Milan noir Aigrette garzette Faucon crécerelle Milan royal Alouette des champs Faucon hobereau Moineau domestique Alouette lulu Faucon pèlerin Moineau friquet Autour des palombes Fauvette à tête noire Mouette mélanocéphale Balbuzard pêcheur Fauvette des jardins Mouette rieuse Bécasseau cocorli Fauvette grisette Nette rousse Bécasseau tâcheté Foulque macroule Ouette d'egypte Bécasseau variable Fuligule milouin Oie cendrée Bécasse des bois Fuligule morillon Perdrix grise Bécassine des marais Gallinule poule d'eau Perdrix rouge Bécassine sourde Geai des chênes Petit gravelot Bergeronnette des ruisseaux Gobemouche gris Phragmite des joncs Bergeronnette grise Gobemouche noir Pic épeiche Bergeronnette de Yarell Goéland argenté/leucophée Pic épeichette Bergeronnette printanière Goéland brun Pic mar Bernache du Canada Goéland cendré Pic noir Bernache nonnette Grand cormoran Pic vert Blongios nain Grande aigrette Pie bavarde Bondrée apivore Grand gravelot Pie-grièche écorcheur Bouscarle de Cetti Grèbe castagneux Pigeon colombin Bouvreuil pivoine Grèbe huppé Pigeon ramier Bruant des roseaux Grimpereau des jardins Pinson des arbres Bruant jaune Grive draine Pinson du Nord Bruant zizi Grive litorne Pipit des arbres Busard des roseaux Grive mauvis Pipit farlouse Busard Saint-Martin Grive musicienne Pipit spioncelle Buse variable Gros-bec casse noyaux Pouillot fitis Butor étoilé Grue cendrée Pouilot véloce Canard carolin Guépier d'europe Râle d'eau Canard chipeau Guifette moustac Rémiz penduline Canard mandarin Guifette noire Roitelet huppé Canard colvert Harle piette Roitelet triple bandeau Canard pilet Héron bihoreau Rossignol philomèle Canard siffleur Héron garde-boeuf Rouge gorge familier Canard souchet Héron cendré Rouge queue noir Chardonneret élégant Héron pourpré Rouge queue à front blanc Chevalier aboyeur Hibou moyen-duc Rousserolle turdoïde Chevalier arlequin Hirondelle de fenêtre Rousserolle effarvatte Chevalier culblanc Hirondelle de rivage Rousserolle verderolle Chevalier gambette Hirondelle rustique Sarcelle d été Chevalier guignette Huppe fasciée Sarcelle d hiver Chevalier sylvain Hypolaïs polyglotte Serin cini Choucas des tours Labbe parasite Sittelle torchepot Chouette effraie Linotte mélodieuse Sizerin flammé Chouette hulotte Locustelle luscinioïde Sterne pierregarin Cigogne blanche Locustelle tachetée Tadorne casarca Cigogne noire Loriot d'europe Tadorne de belon Cisticole des joncs Macreuse brune Tadorne du Paradis Circaète Jean Le Blanc Martin pêcheur d'europe Tarier des prés Corbeau freux Martin triste Tarier pâtre Corneille noire Martinet noir Tarin des aulnes Coucou gris Merle à plastron Tourterelle des bois Courlis cendré Merle noir Tourterelle turque Crabier chevelu Mésange à longue queue Traquet motteux Cygne noir Mésange bleue Troglodyte mignon Cygne tuberculé Mésange boréale Vanneau huppé Dendrocygne à ventre noir Mésange charbonnière Verdier d'europe Echasse blanche Mésange huppée Epervier d'europe Mésange noire 34

35 Tableau de synthèse des données des espèces et de leur statut depuis 1999 Statut MISERY Statut FONTENAY et Fontenay-aval Statut Espèces IDF CENS 2008 sur le site CENS 2008 sur le site Accenteur mouchet TC X NS X NS Aigle botté NN X M Aigrette garzette NN M M Alouette des champs TC X S X S Alouette lulu TR M M Autour des palombes TR X ME X ME Balbuzard pêcheur TR X N X E Bécasseau cocorli NN M M Bécasseau tâcheté NN M Bécasseau variable NN M Bécasse des bois R X H X H Bécassine des marais OCC X H H Bécassine sourde NN X H H Bergeronnette des ruisseaux R X NS X NS Bergeronnette grise C X NS X NS Bergeronnette de Yarell OCC M Bergeronnette printanière C X M X M Bernache du Canada INT X NS X NS Bernache nonnette NN M M Blongios nain TR X N X N Bondrée apivore AR X N X N Bouscarle de Cetti R X NS X NS Bouvreuil pivoine C X S X S Bruant des roseaux AC X NS X NS Bruant jaune TC X E E Bruant zizi AR E E Busard des roseaux TR X ME ME Busard St Martin TR X M X M Buse variable AR X E X E Butor étoilé R H H Canard carolin INT Canard chipeau OCC X H X H Canard colvert C X NS X NS Canard mandarin INT Canard pilet NN X H H Canard siffleur NN X H X H Canard souchet TR X H X H Chardonneret élégant C X NS X NS Chevalier aboyeur NN M M Chevalier arlequin NN M M Chevalier culblanc NN X S S Chevalier gambette NN M Chevalier guignette OCC X E X E Chevalier sylvain NN M M Choucas des tours C X S X S Chouette effraie AR N N Chouette hulotte C X NS NS Cigogne blanche NN M M Cigogne noire NN M M Cisticole des joncs TR M Circaète Jean Le Blanc NN X M M Corbeau freux C X S X S Corneille noire C NS X NS Coucou gris C X N X N Courlis cendré NN M M Crabier chevelu NN M Cygne tuberculé INT X NS X NS Cygne noir INT S S Dendrocygne à ventre noir INT S S Echasse blanche NN M Epervier d'europe AR X NS X NS 35

36 Epervier d Europe AR X NS X NS Etourneau sansonnet TC X NS X NS Faisan de Colchide INT X S S Faucon crécerelle C X NS X NS Faucon hobereau TR X N X E Faucon pèlerin TR X M X M Fauvette à tête noire TC X N X N Fauvette des jardins C X N X N Fauvette grisette C X N X N Foulque macroule AC X NS X NS Fuligule milouin TR H X H Fuligule morillon TR X H H Gallinule poule d'eau C X NS X NS Geai des chênes C X NS X NS Gobemouche gris C X N X N Gobemouche noir AR N N Goéland argenté/leucophée TR S X S Goéland brun OCC X H Goéland cendré NN X H Grand cormoran TR X S X NS Grande aigrette NN X M X M Grand gravelot NN M M Grèbe castagneux AR X NS X NS Grèbe huppé AC X NS X NS Grimpereau des jardins TC X NS X NS Grive draine C X NS X NS Grive litorne TR X H X H Grive mauvis NN X H X H Grive musicienne TC X NS X NS Gros-bec casse noyaux AC NS NS Grue cendrée AR M X M Guêpier d'europe AR X E X E Guifette moustac NN M M Guifette noire NN M X M Harle piette NN M, H M, H Héron bihoreau TR E X E Héron cendré AR X S X NS Héron garde-bœuf OCC M M Héron pourpré NN X M X M Hibou moyen-duc AC N N Hirondelle de fenêtre TC X E X E Hirondelle de rivage C X E X E Hirondelle rustique TC X E X E Huppe fasciée TR M M Hypolaïs polyglotte C X N X N Labbe parasite OCC M M Linotte mélodieuse C X E E Locustelle luscinioïde OCC N N Locustelle tachetée AC X N X N Loriot d'europe AC X N X N Macreuse brune NN H Martin pêcheur d'europe AR X NS X NS Martin triste INT Martinet noir TC X E X E Merle à plastron NN M M Merle noir TC X NS X NS 36

Opération Oiseaux des Jardins

Opération Oiseaux des Jardins Opération Oiseaux des Jardins Résultats des 28 et 29 Janvier 2012 dans le Finistère Mésange bleue Photo : Yves Le Bail Par : Laura Faisnel et Guillaume Gélinaud. Le nombre d habitants augmente en Bretagne

Plus en détail

«Marais du Blayais» FR 7212014

«Marais du Blayais» FR 7212014 FICHE DE PRESENTATION DU SITE NATURA 2000 Le programme Natura 2000 en bref : «Marais du Blayais» FR 7212014 Natura 2000 vise à la protection des espèces et des habitats d'intérêt communautaire en s'appuyant

Plus en détail

LA BERRA 2010. Captures, généralités : Analyse sommaire des résultats :

LA BERRA 2010. Captures, généralités : Analyse sommaire des résultats : LA BERRA 2010 Captures, généralités : La station a été ouverte 28 jours répartis sur 10 week-ends, soit du 28 août au 1er novembre. La semaine de permanence s est déroulée entre le 2 et le 10 octobre.

Plus en détail

Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois

Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois Compte rendu de la réunion annuelle des observateurs bruxellois Vendredi 8 mars 4-9h Local Aves : 87 de la rue Marie-Thérèse Bruxelles En raison de l absence de Anne Weiserbs, Dido Gosse s occupe de la

Plus en détail

Liste des espèces de la région

Liste des espèces de la région Recherche Liste des espèces de la région Ce tableau présente la liste complète des espèces d'oiseaux de la région en ordre alphabétique. Il permet de retrouver facilement une espèce précise, ainsi que

Plus en détail

Épiez les oiseaux de vos cours et de vos jardins! Dossier du participant OISEAUX DES JARDINS

Épiez les oiseaux de vos cours et de vos jardins! Dossier du participant OISEAUX DES JARDINS Dossier du participant OISEAUX DES JARDINS Shutterstock 32910574? Épiez les oiseaux de vos cours et de vos jardins! Oiseaux des jardins est un observatoire de sciences participatives co-fondé avec la Ligue

Plus en détail

Jeunes chouettes effraies

Jeunes chouettes effraies Jeunes chouettes effraies 1 Sommaire Préambule... p.3 Le mot des oiseaux... p.4 Bilan des oiseaux... p.5 Les espèces d'oiseaux recueillis... p.5 Les différentes catégories d oiseaux... p.7 L'évolution

Plus en détail

Les mares artificielles de Bas-Chassiers

Les mares artificielles de Bas-Chassiers Les mares artificielles de Bas-Chassiers Commune de Chabeuil (26) SUIVI DES AMPHIBIENS - Année 2009 Septembre 2009 CREN Rhône-Alpes Maison forte 2, rue des Vallières 69390 Vourles crenra.secretariat@espaces-naturels.fr

Plus en détail

Baguage au marais de Kervijen, Baie de Douarnenez : Etude de la migration postnuptiale des passereaux paludicoles du 29 août au 01 septembre 2007

Baguage au marais de Kervijen, Baie de Douarnenez : Etude de la migration postnuptiale des passereaux paludicoles du 29 août au 01 septembre 2007 Baguage au marais de Kervijen, Baie de Douarnenez : Etude de la migration postnuptiale des passereaux paludicoles du 29 août au 01 septembre 2007 David HEMERY & Christine BLAIZE Grumpy Nature Novembre

Plus en détail

Suivi écologique. RNN du lac de Grand-Lieu

Suivi écologique. RNN du lac de Grand-Lieu Suivi écologique RNN du lac de Grand-Lieu Suivi ornithologique du lac de Grand-Lieu en 211 Sommaire Les résultats du suivi ornithologique sont présentés pour chacun des protocoles mis en place sur la Réserve

Plus en détail

SEJOUR ORNITHOLOGIQUE SUR L ILE DE TEXEL PAYS-BAS DU 6 AU 13 OCTOBRE 2006

SEJOUR ORNITHOLOGIQUE SUR L ILE DE TEXEL PAYS-BAS DU 6 AU 13 OCTOBRE 2006 SEJOUR ORNITHOLOGIQUE SUR L ILE DE TEXEL PAYS-BAS DU 6 AU 13 OCTOBRE 2006 L île de Texel L île se situe au nord de la Hollande septentrionale, province des Pays-Bas. Elle fait partie d une longue suite

Plus en détail

Observatoire Régional des Oiseaux Communs d'île-de-france Rapport d'activités 2009

Observatoire Régional des Oiseaux Communs d'île-de-france Rapport d'activités 2009 Observatoire Régional des Oiseaux Communs d'île-de-france Rapport d'activités 2009 Septembre 2010 Observatoire Régional des Oiseaux Communs d Île-de-France Rapport d activités 2009 Auteur : ANGLADE Irène

Plus en détail

NATURA 2000 Directive «Oiseaux» ZONE DE PROTECTION SPECIALE

NATURA 2000 Directive «Oiseaux» ZONE DE PROTECTION SPECIALE Nom du site Numéro du site Surface NATURA 2000 Directive «Oiseaux» ZONE DE PROTECTION SPECIALE : ETANGS DE SOLOGNE : FR2410013 : 29 624 hectares Intérêt : La Sologne présente une vaste étendue forestière

Plus en détail

Les oiseaux des zones humides

Les oiseaux des zones humides Les oiseaux des zones humides Buse variable Comme son nom l indique, la Buse peut présenter des plumages très variables allant du blanc pur au brun sombre. On peut remarquer la présence d un croissant

Plus en détail

Inventaire de l avifaune

Inventaire de l avifaune Inventaire de l avifaune Ceinture verte Châteauguay Léry [ Club des ornithologues de Châteauguay ] Juillet 2009 Table des matières Introduction et objectifs...3 Méthodologie...4 Ceinture verte Châteauguay

Plus en détail

CONCEPTION GRAPHIQUE POUR NOS MEMBRES & LE RÉSEAU DES CPIE

CONCEPTION GRAPHIQUE POUR NOS MEMBRES & LE RÉSEAU DES CPIE CONCEPTION GRAPHIQUE POUR NOS MEMBRES & LE RÉSEAU DES CPIE Mission : Concevoir et partager les ressources Le CPIE Bassin de Thau réalise des supports de communication en interne pour ses projets mais aussi

Plus en détail

Albi, au service de la biodiversité

Albi, au service de la biodiversité Albi, au service de la biodiversité ÉDITO Si Albi est reconnue à travers le monde pour son patrimoine exceptionnel façonné par des siècles d histoire, la biodiversité de notre territoire est également

Plus en détail

Observatoire du Patrimoine Naturel du Gard

Observatoire du Patrimoine Naturel du Gard Trois espèces sont très communes dans le Gard, en hiver : le Faucon crécerelle, l Epervier d Europe et la Buse variable. D autres sont plus localisées : le Busard des roseaux (Petite Camargue), le Busard

Plus en détail

Les oiseaux nicheurs des prairies humides

Les oiseaux nicheurs des prairies humides ) prix : 5 ( ) Les oiseaux nicheurs des prairies humides ( Ouvrage réalisé par le Parc naturel régional des Marais du Cotentin en partenariat avec le Groupe Ornithologique Normand. Textes de Gérard Debout

Plus en détail

les Oiseaux de la zone de protection spéciale

les Oiseaux de la zone de protection spéciale les dossiers de la Maison de l Estuaire les Oiseaux de la zone de protection spéciale I Une zone de protection spéciale pour les oiseaux de la basse Seine Sommaire 2-3 Oiseaux sous l aile protectrice de

Plus en détail

Site >> Planèze de Saint-Flour CARTE D IDENTITÉ DU SITE N D IDENTIFICATION UE : FR8312005 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) :

Site >> Planèze de Saint-Flour CARTE D IDENTITÉ DU SITE N D IDENTIFICATION UE : FR8312005 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) : Site >> Planèze de Saint-Flour CARTE D IDENTITÉ DU SITE DIRECTIVE : Oiseaux N D IDENTIFICATION UE : FR8312005 DÉPARTEMENT(S) CONCERNÉ(S) : Cantal COMMUNE(S) CONCERNÉE(S) : Andelat, Celles, La Chapelle-d

Plus en détail

Réseau des gestionnaires. année 2011. Réseau des. gestionnaires. Ilots marins. Golfe du Valincu Plages sud-est

Réseau des gestionnaires. année 2011. Réseau des. gestionnaires. Ilots marins. Golfe du Valincu Plages sud-est Promouvoir, protéger, connaître, éduquer Ilots marins Réseau des Golfe du Valincu Plages sud-est gestionnaires Vallée du Tavignanu Cap Corse Costa Verde Vallée du Reginu Développement des actions de gestion

Plus en détail

Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d Île-de-France

Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d Île-de-France Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d Île-de-France Auteurs et comité de rédaction Coordination : Julien Birard (Natureparif). Comité d évaluation : Experts : Gérard Beaudoin (LPO), Nicolas Flamant

Plus en détail

CLÉ D IDENTIFICATION DES OISEAUX DE PROIE DU QUÉBEC. Clé d identification des oiseaux de proie du Québec

CLÉ D IDENTIFICATION DES OISEAUX DE PROIE DU QUÉBEC. Clé d identification des oiseaux de proie du Québec Faucon-Éduc/Falcon-Ed C. P. 81, Ste-Anne-de-Bellevue, QC H9X 3L4 Tél : (450) 458-1333, Télec : (450) 458-7262 info@faucon.biz CLÉ D IDENTIFICATION DES OISEAUX DE PROIE DU QUÉBEC Qu est-ce qu une clé d

Plus en détail

Rapport d étude SMIRIL - VG 342 décembre 2010. SUIVI ORNITHOLOGIQUE de l Espace Nature des Iles et Lônes du Rhône 1985-2010

Rapport d étude SMIRIL - VG 342 décembre 2010. SUIVI ORNITHOLOGIQUE de l Espace Nature des Iles et Lônes du Rhône 1985-2010 Rapport d étude SIRIL - VG 342 décembre 2010 SUIVI ORNITHOLOGIQUE de l Espace Nature des Iles et Lônes du Rhône 1985-2010 SUIVI ORNITHOLOGIQUE de l Espace Nature des Iles et Lônes du Rhône 1985-2010 Etude

Plus en détail

Voyage VEO en Bretagne du 01 au 08 avril 2012

Voyage VEO en Bretagne du 01 au 08 avril 2012 Voyage VEO en Bretagne du 01 au 08 avril 2012 Ce voyage printanier en Bretagne est pratiquement devenu un must puisque nous y retournions cette année pour la troisième fois! Et tout comme lors de nos éditions

Plus en détail

Premiers résultats 2006-2009

Premiers résultats 2006-2009 Suivi ornithologique et chiroptérologique des parcs éoliens de Beauce Premiers résultats 2006-2009 Quelques repères Durée du projet : 2006 2010 Prestataires : Loiret Nature Environnement (LNE) Eure et

Plus en détail

Plan biodiversité du Parc naturel régional Livradois-Forez Etat des lieux de l avifaune

Plan biodiversité du Parc naturel régional Livradois-Forez Etat des lieux de l avifaune Projet cofinancé par l'union européenne Fonds européen de développement régional Plan biodiversité du Parc naturel régional Livradois-Forez Etat des lieux de l avifaune juin 2011 J.-J. LALLEMANT Ligue

Plus en détail

Le programme STOC-EPS en région PACA : bilan de 2001 à 2010

Le programme STOC-EPS en région PACA : bilan de 2001 à 2010 Le programme STOC-EPS en région PACA : bilan de 2001 à 2010 Nicolas Vincent-Martin 1 1 CEN PACA, Ecomusée de la Crau, 13310 Saint Martin de Crau tel : 04 90 47 93 93 nicolas.vincent-martin@cen-paca.org

Plus en détail

Cartographie des sensibilités avifaunistiques et préconisations concernant la pratique des sports Nature

Cartographie des sensibilités avifaunistiques et préconisations concernant la pratique des sports Nature Cartographie des sensibilités avifaunistiques et préconisations concernant la pratique des sports Nature Zone de Protection Spéciale Cap d Erquy-Cap Fréhel FR5310095 Groupe d Etudes Ornithologiques des

Plus en détail

«LA GRIÈCHE» ET LES ASSOCIATIONS

«LA GRIÈCHE» ET LES ASSOCIATIONS La feuille de contact de la Cellule Ornithologique du sud de l Entre-Sambre-et-Meuse N 20 Août 2010 SOMMAIRE «La Grièche» et les associations p. 1 La Chronique mars avril 2010 p. 2 Balbuzard pêcheur p.

Plus en détail

Les rapaces. L Oiseau libre

Les rapaces. L Oiseau libre Les rapaces Reconnaissance et populations L autour des palombes (Accipiter gentilis) L autour des palombes mâle est plus petit que la femelle d environ un tiers. Il a le dessus brun gris, la femelle l

Plus en détail

Sites en gestion sur la Zone Littorale

Sites en gestion sur la Zone Littorale Sites en gestion sur la Zone Littorale 38 MARAIS DU COUT DE MOUNTAGNE Réserve de Chasse et de Faune Sauvage de Léon prairies paratourbeuses du marais du Cout de Mountagne Commune : Léon Superficie : 137

Plus en détail

SCANDINAVIE. Frédéric Malvaud 19 Bd d Orléans 76100 Rouen 02.35.03.95.70 frederic.malvaud@wanadoo.fr. Du 2 au 31 juillet 2004

SCANDINAVIE. Frédéric Malvaud 19 Bd d Orléans 76100 Rouen 02.35.03.95.70 frederic.malvaud@wanadoo.fr. Du 2 au 31 juillet 2004 SCANDINAVIE Du 2 au 31 juillet 2004 Frédéric Malvaud 19 Bd d Orléans 76100 Rouen 02.35.03.95.70 frederic.malvaud@wanadoo.fr et Famille Dieu, Yvon, Benoît Lécuyer, David Gibouin et Maïté Vicré, Vladimir

Plus en détail

MONITORING ACTIF INFLUENZA AVIAIRE DES OISEAUX

MONITORING ACTIF INFLUENZA AVIAIRE DES OISEAUX JUIN 2006 MONITORING ACTIF INFLUENZA AVIAIRE DES OISEAUX SAUVAGES EN BELGIQUE: RAPPORT DES ACTIVITÉS RÉALISÉES AU GROOTBROEK DE RHODE-SAINTE-AGATHE (NOVEMBRE 2005 AVRIL 2006) INSTITUT ROYAL DES SCIENCES

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

CENTRE BELGE DE BAGUAGE

CENTRE BELGE DE BAGUAGE DÉCEMBRE 2014 CENTRE BELGE DE BAGUAGE RAPPORT DES ACTIVITÉS. ET DES RÉSULTATS RÉALISÉS EN 2014. INSTITUT ROYAL DES SCIENCES NATURELLES DE BELGIQUE 29, RUE VAUTIER 1000 BRUXELLES, BELGIQUE RAPPORT DES

Plus en détail

Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats

Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats LES RAPACES Le Busard Saint-Martin Circus cyaneus en Bresse bourguignonne Programme de marquage alaire - Premiers résultats Brigitte GRAND* Résumé Dans le cadre d un programme personnel de suivi par marquage

Plus en détail

NICHOIRS ET MANGEOIRES EN BOIS.

NICHOIRS ET MANGEOIRES EN BOIS. NICHOIRS ET MANGEOIRES EN BOIS. Édition 2010/2011 Les agents communaux de la commune de Saint Pierre de Frugie confectionnent des nichoirs 100% écologiques, fabriqués à base de bois de récupération (sapin

Plus en détail

Monitoring des nicheurs et hôtes de passage rares: directives pour une collaboration efficace

Monitoring des nicheurs et hôtes de passage rares: directives pour une collaboration efficace Monitoring des nicheurs et hôtes de passage rares: directives pour une collaboration efficace Description du projet Le programme de «Monitoring des nicheurs et hôtes de passage rares» (appelé aussi «SI»

Plus en détail

ANATIDAE PHASIANIDAE. Gélinotte huppée Tétras du Canada GAVIIDAE. Plongeon catmarin Plongeon huard PODICIPEDIDAE

ANATIDAE PHASIANIDAE. Gélinotte huppée Tétras du Canada GAVIIDAE. Plongeon catmarin Plongeon huard PODICIPEDIDAE ANATIDAE PHASIANIDAE Oie des neiges Bernache cravant Bernache du Canada Canard branchu Canard chipeau Canard d'amérique Canard noir Canard colvert Sarcelle à ailes bleues Canard souchet Canard pilet Sarcelle

Plus en détail

Liste Rouge Rouge. r é s u m é e. des Vertébrés Terrestres de la région Rhône-Alpes. oiseaux. reptiles. amphibiens. danger. vulnérable.

Liste Rouge Rouge. r é s u m é e. des Vertébrés Terrestres de la région Rhône-Alpes. oiseaux. reptiles. amphibiens. danger. vulnérable. oiseaux me en vu me en vu dis me en vu me en vu dis me en d v en vu dis me en vu me en vu dis Liste Rouge Rouge r é s u m é e des Vertébrés Terrestres de la région Rhône-Alpes is me en vu me en dis mammifères

Plus en détail

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles

Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Parc Navazza: A la découverte de ses richesses naturelles Festival du développement durable juin 2009 Le parc Navazza et ses richesses naturelles Localisation de la visite Le parc Navazza peut grossièrement

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Compte-rendu d observations Ornithologiques TUNISIE 13 au 23 février 2008. Bernard et Catherine Recorbet ALATA- Corse - France

Compte-rendu d observations Ornithologiques TUNISIE 13 au 23 février 2008. Bernard et Catherine Recorbet ALATA- Corse - France Compte-rendu d observations Ornithologiques TUNISIE 13 au 23 février 2008 Bernard et Catherine Recorbet ALATA- Corse - France 1 Généralités sur l objet et l organisation et du voyage : Le voyage était

Plus en détail

Matrice 2.3.10. 1. Les images (que les enfants peuvent colorier) De Boeck 2008. Math & Sens Mobiliser les opérations

Matrice 2.3.10. 1. Les images (que les enfants peuvent colorier) De Boeck 2008. Math & Sens Mobiliser les opérations Matrice 2.3.. 1. Les images (que les enfants peuvent colorier) (Les enfants peuvent inventer des collections d objets et leur composition) 2. Les mots (Les enfants peuvent trouver d autres mots encore.)

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 1 Oiseaux. Page 2 Mésange bleue Mésange à longue queue. Page 3 Mésange nonette Mésange charbonnière. Page 4 Pic vert Coucou gris

SOMMAIRE. Page 1 Oiseaux. Page 2 Mésange bleue Mésange à longue queue. Page 3 Mésange nonette Mésange charbonnière. Page 4 Pic vert Coucou gris SOMMAIRE Page 1 Oiseaux Page 2 Mésange bleue Mésange à longue queue Page 3 Mésange nonette Mésange charbonnière Page 4 Pic vert Coucou gris Page 5 Rouge gorge familier Corneille noire Page 6 Pigeon Colombin

Plus en détail

CHAPITRE 2 : DEMANDE DE DÉROGATION RELATIVE AU DÉPLACEMENT D OPHIOGLOSSE COMMUN (OPHIOGLOSSUM VULGATUM)

CHAPITRE 2 : DEMANDE DE DÉROGATION RELATIVE AU DÉPLACEMENT D OPHIOGLOSSE COMMUN (OPHIOGLOSSUM VULGATUM) CHAPITRE 2 : DEMANDE DE DÉROGATION RELATIE AU DÉPLACEMENT D OPHIOGLOSSE COMMUN (OPHIOGLOSSUM ULGATUM) AMÉLIORATION DES ACCÈS AU PONT DE TANCARILLE 1. PRÉSENTATION DE L OPHIOGLOSSUM COMMUN (OPHIOGLOSSUM

Plus en détail

«LA GRIÈCHE» ELARGIT SON HORIZON

«LA GRIÈCHE» ELARGIT SON HORIZON La feuille de contact de la Cellule Ornithologique du sud de l Entre-Sambre-et-Meuse N 9 - Février 2008 SOMMAIRE «La Grièche» élargit son horizon p. 1 La Chronique sept. à nov. 2007 p. 3 Initiation à la

Plus en détail

Compte-rendu Ornithologique MAROC 13 au 25 mars 2009

Compte-rendu Ornithologique MAROC 13 au 25 mars 2009 Compte-rendu Ornithologique MAROC 13 au 25 mars 2009 554 chemin de Prenay 38250 Lans en Vercors - France - 1 - Généralités sur la logistique du voyage : TRANSPORT AERIEN : Nous avons réservé nos billets

Plus en détail

Hêtraies et puszta hongroises

Hêtraies et puszta hongroises . Hêtraies et puszta hongroises Du 7 au 11 mai 2008 Voyageurs : S. D Innocenzo, E&S. Durand De nouveau les pieds sur les terres hongroises! Il y a 10 ans nous avions visité en fin d été une large partie

Plus en détail

Plume d'argent. Busard St-Martin (Circus cyaneus) :

Plume d'argent. Busard St-Martin (Circus cyaneus) : Plume d'argent Autour des palombes (Accipiter gentilis) : C'est une espèce relativement commune; agressive et territoriale. Elle se nourrit principalement de lièvres, écureuils, perdrix, corneilles et

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

Pour mieux reconnaître les canards et leurs cousins

Pour mieux reconnaître les canards et leurs cousins Les Anatidés Pour mieux reconnaître les canards et leurs cousins Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 0 96 4 08 9 http://educatif.eau-et-rivieres.asso.fr/

Plus en détail

INVITATION AU VOYAGE

INVITATION AU VOYAGE Nature Culture Confort Effort Dépaysement Photo : a. Bouchat Pie bleue Prix : Durée : Hébergement : Encadrement : Groupe : Nature et terroir scrl Place Communale 20c 6230- Pont-à-Celles Tel 071/84.24.74

Plus en détail

ATLAS DE LA BIODIVERSITÉ DE LA FAUNE SAUVAGE CHASSABLE :

ATLAS DE LA BIODIVERSITÉ DE LA FAUNE SAUVAGE CHASSABLE : ATLAS DE LA BIODIVERSITÉ DE LA FAUNE SAUVAGE CHASSABLE : Tout le gibier de France Répartition géographique, populations et tendances d évolution à long terme. Inédite référence sur les effectifs des 90

Plus en détail

Terrimap online un outil pour la synthèse des cartographies simplifiées

Terrimap online un outil pour la synthèse des cartographies simplifiées Terrimap online un outil pour la synthèse des cartographies simplifiées La plupart des ornithologues de terrain seront sans doute d accord que le travail de cartographie sur le terrain est un plaisir,

Plus en détail

OUTIL 3 : MENER DES ÉVALUATIONS ÉVALUATION DES STAGIAIRES. Objectif des organisateurs et formateurs. Évaluation des stagiaires. Évaluation initiale

OUTIL 3 : MENER DES ÉVALUATIONS ÉVALUATION DES STAGIAIRES. Objectif des organisateurs et formateurs. Évaluation des stagiaires. Évaluation initiale OUTIL 3 : MENER DES ÉVALUATIONS L enseignement doit viser à ce que tous les stagiaires réussissent à acquérir de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences. La réussite des stagiaires dépend en

Plus en détail

Synthèse des données ornithologiques des espèces d intérêt communautaire de la ZPS du Bassigny (FR2112011). Phase 1

Synthèse des données ornithologiques des espèces d intérêt communautaire de la ZPS du Bassigny (FR2112011). Phase 1 Biotope Synthèse des données ornithologiques des espèces d intérêt communautaire de la ZPS du Bassigny (FR2112011). Phase 1 Novembre 2011 Année 2011 MM101111002 Biotope Synthèse des données ornithologiques

Plus en détail

Chasser en ITALIE TERRITOIRE

Chasser en ITALIE TERRITOIRE Page 1 of 10 Chasser en ITALIE Superficie totale Terres boisées Terres agricoles Superficie chassable Superficie moyenne des territoires de chasse TERRITOIRE 301.268 km2 104.675 km2 132.000 km2 176.668

Plus en détail

Nous avons donc pris la décision de créer le réseau des Sites Panda.

Nous avons donc pris la décision de créer le réseau des Sites Panda. La biodiversité de nombreux espaces naturels exceptionnels, en France et dans les Dom-Tom, est fragile, voire menacée à plus ou moins court terme. La mission du WWF consiste à tout mettre en œuvre pour

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2014, dans le cadre du monitoring actif, 3.036 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

Bienvenue au Sanctuaire d Oiseaux Migrateurs George C. Reifel

Bienvenue au Sanctuaire d Oiseaux Migrateurs George C. Reifel Bienvenue au Sanctuaire d Oiseaux Migrateurs George C. Reifel Habitat hivernal de l Oie des Neiges. Un des meilleurs observatoires d oiseaux du Canada, avec 60 000 visiteurs par an. Situé au coeur de l

Plus en détail

Révision du PLU de REMILLY-SUR-TILLE 20/02/08 Rapport de Présentation

Révision du PLU de REMILLY-SUR-TILLE 20/02/08 Rapport de Présentation Page 40 sur 79 Concernant la faune, plusieurs espèces d'oiseaux contactées sur le finage, sont inscrites à la Directive Oiseaux : Martin pêcheur, Busard saint martin et Busard cendré. Le Blongios nain

Plus en détail

Les oiseaux des aérodromes français

Les oiseaux des aérodromes français Les oiseaux des aérodromes français Jean-Luc Briot Alain Eudot François Giannone Prévention du péril aviaire Direction Générale de l Aviation Civile - Service Technique de l Aviation Civile S O M M A I

Plus en détail

La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine?

La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine? La végétalisation du bâti: support de la biodiversité urbaine? Frédéric Madre et Alan Vergnes Museum National d Histoire Naturelle Département d Ecologie et Gestion de la Biodiversité, UMR 7204 CERSP 55

Plus en détail

Oiseaux aux abords des maisons

Oiseaux aux abords des maisons C Oiseaux aux abords des maisons ette fiche technique traite de la cohabitation hommes - oiseaux aux abords des bâtiments : maisons, immeubles, édifices historiques... Elle fait le point sur des problèmes

Plus en détail

Le Faucon pèlerin en 10 questions

Le Faucon pèlerin en 10 questions Le Faucon pèlerin en 10 questions 1. Quelle est l origine du nom «Faucon pèlerin»? Faucon dérivé de falco vient du latin "falx", la faux qui rappelle la silhouette de l'oiseau. Le Faucon pèlerin a été

Plus en détail

Evaluation de l'impact du parc éolien de Bouin (Vendée) sur l'avifaune et les chauves-souris. Bilan des 5 années de suivi

Evaluation de l'impact du parc éolien de Bouin (Vendée) sur l'avifaune et les chauves-souris. Bilan des 5 années de suivi Evaluation de l'impact du parc éolien de Bouin (Vendée) sur l'avifaune et les chauves-souris Rédaction : Perrine DULAC Ligue pour la Protection des Oiseaux Délégation Vendée Association indépendante Siège

Plus en détail

Madame, Monsieur, Amphibiens

Madame, Monsieur, Amphibiens Madame, Monsieur, La LPO Isère est une association loi 1901 agréée au titre de la protection de l'environnement pour le département de l'isère (article R 141-3 du code de l'environnement) et désignée par

Plus en détail

Observer les oiseaux dans les havres du Cotentin

Observer les oiseaux dans les havres du Cotentin Observer les oiseaux dans les havres du Cotentin http://www.ornithomedia.com/magazine/observer-france/observer-oiseaux-dans-havres-cotentin- 00283.html Le seul site français régulier d'hivernage de l une

Plus en détail

OISEAUX DES CHAMPS. Guide d identification des espèces communes

OISEAUX DES CHAMPS. Guide d identification des espèces communes OISEAUX DES CHAMPS Guide d identification des espèces communes OISEAUX DES CHAMPS Guide d identification des espèces communes Quiterie Duron François Chiron Maxime Zucca Sommaire 5 7 8 0 5 54 55 Introduction

Plus en détail

VOYAGE EN GRECE DU NORD DU 24 AVRIL AU 8 MAI 2004

VOYAGE EN GRECE DU NORD DU 24 AVRIL AU 8 MAI 2004 VOYAGE EN GRECE DU NORD DU 24 AVRIL AU 8 MAI 2004 Par Marc Narcy (marc.narcy@wanadoo.fr). 1- Les conditions du voyage 2- Les sites visités 3- Jour par jour 4- Informations pratiques 5- Tableaux des espèces

Plus en détail

La côte du Beauzet ou Montguichet

La côte du Beauzet ou Montguichet La côte du Beauzet ou Montguichet Commune de Chelles (77) Au cœur de la ville, une zone naturelle à préserver. Papier Recyclé Les Amis Naturalistes des Coteaux d Avron (ANCA) 44, avenue des fauvettes -

Plus en détail

Guide Des Oiseaux Dans Vos Cours

Guide Des Oiseaux Dans Vos Cours Guide Des Oiseaux Dans Vos Cours Mésange à Tête Noire Description: Les traits distinctifs sont la calotte noire, la joue blanche et la bavette noire. Le dos est d une couleur grisâtre avec des flancs beiges.

Plus en détail

Évolution récente des populations de Courlis cendré Numenius arquata en Anjou

Évolution récente des populations de Courlis cendré Numenius arquata en Anjou Évolution récente des populations de Courlis cendré en Anjou 21 Évolution récente des populations de Courlis cendré Numenius arquata en Anjou Franck NOËL Le Courlis cendré est un limicole installé en tant

Plus en détail

limicoles Les Reconnaître les principales espèces de nos zones humides

limicoles Les Reconnaître les principales espèces de nos zones humides Les Oiseaux limicoles Reconnaître les principales espèces de nos zones humides Dour ha Stêroù Breizh Centre Régional d Initiation à la Rivière - 22810 Belle-Isle-en-Terre - Tél : 02 96 43 08 39 http://educatif.eau-et-rivieres.asso.fr/

Plus en détail

AAA. Nids au-dessus du sol dans un arbre ou un arbuste, sur une falaise ou un édifice...b

AAA. Nids au-dessus du sol dans un arbre ou un arbuste, sur une falaise ou un édifice...b CLEF D IDENTIFICATION DES NIDS POUR LES ESPÈCES D OISEAUX LES PLUS RÉPANDUES DANS LA RÉGION DE MONTRÉAL A. Nids sur le sol ou dans les touffes d herbe...i AA. Nids dans un terrier creusé dans le sol...ii

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2013, dans le cadre du monitoring actif, 3.181 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie.

Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie. Objectivation des mesures à prendre en faveur de la biodiversité dans le cadre du développement de projets éoliens en Wallonie Executive summary OBJECTIF DE L ETUDE Alain Peeters et Henri Robert, mai 2012

Plus en détail

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles?

Faut-il favoriser un enherbement des parcelles? La culture pérenne de vigne ou d arbres fruitiers est un élément structurant de nombreux paysages agricoles français. La durée de vie d une plantation et la valeur ajoutée relativement importante de ces

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

Réseau Natura 2000 en Bretagne Genèse du projet Cadrage du projet L outil numérique Conception Evaluation Développements futurs

Réseau Natura 2000 en Bretagne Genèse du projet Cadrage du projet L outil numérique Conception Evaluation Développements futurs Réseau Natura 2000 en Bretagne Genèse du projet Cadrage du projet L outil numérique Conception Evaluation Développements futurs Site Natura 2000 de la Baie de Goulven et des dunes de Keremma Maison des

Plus en détail

Quelques aspects éthologiques du Fuligule nyrocaaythyanyroca dans la réserve naturelle du lac de Réghaia (Algérie)

Quelques aspects éthologiques du Fuligule nyrocaaythyanyroca dans la réserve naturelle du lac de Réghaia (Algérie) Quelques aspects éthologiques du Fuligule nyrocaaythyanyroca dans la réserve naturelle du lac de Réghaia (Algérie) Aicha LARDJANE-HAMITI 1, Fatiha METNA 1, Samira MERABET 1, Karima RAKEM 2, Mohamed BOUKHEMZA

Plus en détail

Livret d exploration de la faune et la flore du CESM

Livret d exploration de la faune et la flore du CESM Livret d exploration de la faune et la flore du CESM Guide d observation simplifié pour accompagner une promenade sur la voie polyvalente du Complexe environnemental de Saint-Michel Ce guide a été créé

Plus en détail

Bulletins du Bureau de baguage

Bulletins du Bureau de baguage Bulletins du Bureau de baguage BULLETIN DES BAGUEURS D OISEAUX Numéro 89 Printemps 2006 Le Bulletin des bagueurs d oiseaux sur support électronique Nouvelle adresse du site Web Nouveau système de base

Plus en détail

CENTRE VÉTÉRINAIRE DE LA FAUNE SAUVAGE ET DES ECOSYSTÈMES DES PAYS DE LA LOIRE

CENTRE VÉTÉRINAIRE DE LA FAUNE SAUVAGE ET DES ECOSYSTÈMES DES PAYS DE LA LOIRE CENTRE VÉTÉRINAIRE DE LA FAUNE SAUVAGE ET DES ECOSYSTÈMES DES PAYS DE LA LOIRE Rapport d activités 2012 Rapport d activités 2012 Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes des Pays de la

Plus en détail

INVITATION AU VOYAGE

INVITATION AU VOYAGE Nature et terroir scrl Place Communale 20a 6230- Pont-à-Celles Tel 071/84.54.80 Fax 071/84.54.84 Lic A 5312 INVITATION AU VOYAGE France VANOISE : Gypaète, bouquetins et gentianes Nature Culture Confort

Plus en détail

Aide au repérage des indices de nidification des busards en milieu agricole

Aide au repérage des indices de nidification des busards en milieu agricole Notes 47-51 Aide au repérage des indices de nidification des busards en milieu agricole Mathieu Derume et le Groupe de Travail Busards Photo 1 Biotope favorable pour la nidification des busards / Biotope

Plus en détail

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers Pic chevelu (Picoides villosus) Pic chevelu juvénile Les pics sont des oiseaux qui possèdent de bonnes pa;es munies de grosses griffes et d une queue courte composée de plumes solides. Ces caractères leur

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

Nichoirs. pour les passereaux. Conditions pour réussir un nichoir

Nichoirs. pour les passereaux. Conditions pour réussir un nichoir Nichoirs pour les passereaux D e nombreux oiseaux, comme les mésanges, édifient leur nid dans une cavité : arbre creux, un trou dans un édifice ou sous un toit... Malheureusement, ces cavités naturelles

Plus en détail

BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS

BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS ZAC du quartier de l école Polytechnique BILAN DU TRANSFERT DES AMPHIBIENS ZAC DU QUARTIER DE L ECOLE POLYTECHNIQUE Commune de Palaiseau Juillet 2014 7C785 Table des matières Table des matières... 2 Liste

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Reproduction et mortalité du Busard cendré sur un parc éolien du sud de la France Juillet 2013

Reproduction et mortalité du Busard cendré sur un parc éolien du sud de la France Juillet 2013 Reproduction et mortalité du Busard cendré sur un parc éolien du sud de la France Juillet 2013 Nous ne disposons que de peu de données relatives à l impact des éoliennes sur le Busard cendré, avec des

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES 1 Rappel du connu : Classification simplifiée des animaux en 5 classes. Description de l activité Matériel Organisation Liens interdisciplinaires 2 Mise en situation : "Vous

Plus en détail

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une

Plus en détail