AGGLOmag. Lac de St-Etienne-Cantalès. Pôle de développement. Médiathèque Inauguration d une magique (re)naissance p. 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AGGLOmag. Lac de St-Etienne-Cantalès. Pôle de développement. Médiathèque Inauguration d une magique (re)naissance p. 6"

Transcription

1 AGGLOmag N 44 - Juin 2011 Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac Lac de St-Etienne-Cantalès Pôle de développement Médiathèque Inauguration d une magique (re)naissance p. 6 Finances Une gestion saine : l atout pour investir p. 10

2 AGGLOmag 44 n Édito Médiathèque : pour tous, un espace ouvert sur le monde et les idées La Lettre d infos de la CABA Envie de recevoir régulièrement des informations directes de la CABA? D être averti des actus les plus importantes, des événements ou des travaux en cours? Abonnez-vous à la Lettre d infos de la CABA! Rien de plus facile : rendez-vous sur le site où un formulaire vous permet d enregistrer votre nom, votre et vos centres d intérêt pour une information plus ciblée. Sommaire Dossier 15 La CABA et «Entre 2 lacs» ont bâti un projet commun autour du lac de St-Etienne-Cantalès. Zoom sur une démarche de développement labellisée Pôle d Excellence rurale. Assainissement La médiathèque communautaire François Mitterrand a ouvert ses portes. A défaut d un événement médiatique, cette inauguration a été un grand succès populaire et c est cela l essentiel. Plus de personnes ont franchi les portes de ce nouvel équipement de la CABA ce samedi 21 mai 2011 et cet engouement se manifeste tous les jours. Les premiers chantiers de l opération «Vallée de l Authre» démarrent. Un investissement de 6 millions d euros pour rénover en 3 ans l assainissement de Jussac à Ytrac. Plan Climat Résultat d une volonté politique forte, cette médiathèque est le fruit d un travail d équipe autour des élus, en particulier Roger Destannes, Jean-Paul Nicolas, Josiane Costes, des agents de la CABA, du cabinet d architecture et des entrepreneurs. Le partenariat de la Ville d Aurillac et de son Maire, Alain Calmette, qui a initié ce projet, a aussi permis la réalisation d abords de grande qualité. Il nous arrive de critiquer l Etat et les aspects «déménagement du territoire». En ce qui concerne la médiathèque, nous sommes heureux de remercier l Etat, principal partenaire financier devant la Région et le Département. La médiathèque, par la qualité du concept architectural de ses équipements, mérite d être visitée et encore plus d être utilisée. Elle est gratuite pour les habitants de la CABA. Vous y trouverez tout ce qui a trait à la lecture, en incluant toutes les facilités actuelles des nouvelles techniques avec le multimédia, l espace Art Image Son, les espaces Enfance et Ludothèque, le Point Information Jeunesse, des laboratoires d auto-formation notamment pour l apprentissage de toutes les langues étrangères. Mise en réseau avec les médiathèques municipales des autres communes de la CABA, elle sera un moteur du développement de notre intercommunalité. Le public a fait le choix d une citation d André Malraux pour figurer sur la stèle du parvis : «La culture ne s hérite pas, elle se conquiert». C est en effet un vrai choix politique au sens premier et noble du terme que nous avons fait. La volonté de construire un lieu innovant, attractif, ouvert gratuitement à tous les citoyens de tous âges et de toutes conditions, parce que nous considérons que la lecture et tout ce qui en découle, c est le premier moyen de s ouvrir à la société, de communiquer, d apprendre, de se former, d être plus performant dans les études, dans le travail, dans sa vie de citoyen. Lire, c est se confronter aux idées des autres et, dans le respect de ces idées, se forger sa propre opinion. La IIIe République, avec l école obligatoire et gratuite, et les instituteurs «Hussards noirs de la République», avait ouvert la voie, consciente que l éducation, le savoir devaient être à la portée de tous, ainsi que le droit de chercher sa vérité. Par la réalisation de cette nouvelle médiathèque, dont peu de villes et d agglomérations moyennes ont aujourd hui l équivalent, la CABA poursuit sa politique de construction de grands équipements (après le Prisme, le Centre Aquatique, le Parapluie, les Gorges de la Jordanne, le Pôle Immobilier d Entreprises, les Zones d Activités ) ; mais celui-ci est sans nul doute celui qui incarne le mieux le sens de notre action. Jacques MéZARD 3 Juin 2011 Président de la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac Sénateur 7 8 Réduire les émissions de gaz à effet de serre, c est l objectif de la CABA en lançant un Plan Climat. Présentation de la première étape : le Bilan Carbone du territoire. Actualités 4 Médiathèque 6 Finances 10 Economie 12 Communes 18 Prisme 20 Evénements 22 Numéros utiles 23 Agenda 23 AGGLOmag 44 n Magazine de la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac Service Communication CABA : 3, place des Carmes Aurillac Tél : Fax : Si vous ne recevez pas le magazine, contactez le Service Communication Directeur de la publication : Jacques MÉZARD Vice-Président chargé des TIC : Jean-Paul NICOLAS Rédacteur en Chef : Christine LOUIS - Rédaction : Claire LAINSCAK Conception : David GIRAUD - Photos et photogravure : Ludovic LAPORTE Régie publicitaire : Thierry BONNET S.E.M. Aurillac Développement - Tél : Imprimerie : CARACTÈRE (Aurillac) - N ISSN : Tirage : ex. Ce document participe à la protection de l environnement : il est imprimé par CARACTERE, sur du papier issu de forêts gérées durablement. PEFC/

3 Précarité énergétique : une enquête sur les besoins L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Développement Durable conduite par la CABA entre 2005 et 2010 a permis la réhabilitation de logements, en apportant des aides aux propriétaires des 24 communes. Inscrite dans le Programme Local de l Habitat , la mise en place sur 3 ans d un Programme d Intérêt Général (PIG), en partenariat avec l Etat et l ANAH, constituera le prolongement de cette opération. Le PIG sera essentiellement basé sur la lutte contre la précarité énergétique et l adaptation des logements au handicap et au vieillissement. Pour le préparer, la CABA a missionné le PACT Cantal afin de réaliser une étude pour diagnostiquer les besoins liés à la maîtrise des dépenses énergétiques et l amélioration du confort des logements. Des enquêtes de terrain auprès des particuliers, des professionnels du bâtiment et de l immobilier vont être menées pendant l été. Les personnes interressées trouveront des questionnaires dans les mairies des 24 communes, à la CABA et au PACT Cantal. Sur la base du volontariat, le PACT pourra également visiter certains logements afin de constituer un échantillion d habitations «test». Ses techniciens seront en possession d un courrier officiel de la CABA précisant la liste des personnes habilitées à effectuer ces visites. Cette étape d analyse permettra de définir les besoins du territoire et l enveloppe budgétaire nécessaire pour y répondre. Pour toute information complémentaire, le PACT Cantal reçoit le public dans ses locaux du mardi au jeudi de 8 h à 12 h ; Tél : Eau : le Cantal en vigilance L alimentation en eau potable est, sur nos 24 communes, assurée en régie directe par la Communauté d Agglomération. Si actuellement la CABA peut assurer la distribution en eau de toute la population, l important déficit pluviométrique relevé sur le Département et partout en France impose d être vigilant. En effet, les cours d eau sont en baisse constante et le déficit pluviométrique a été supérieur à 50% sur les quatre premiers mois de l année. Aussi, à l heure où nous écrivons ces lignes, le Préfet a placé le Cantal sous surveillance et préconisé un certain nombre de gestes simples : privilégier les arrosages et l irrigation la nuit, éviter au maximum le lavage des voitures, le remplissage des piscines et des plans d eau, le nettoyage extérieur des bâtiments et l arrosage des trottoirs. L idéal est de réutiliser l eau, par exemple : arroser ses fleurs avec l eau utilisée pour laver la salade. De même, il est important de vérifier ses installations pour déceler d éventuelles fuites. Merci de votre participation à ces gestes citoyens. Danse-Etudes au lycée Une erreur s est glissée dans notre présentation des classes Musique et Danse en collège (Agglo mag n 43) ; veuillez nous en excuser. En effet, un cursus Danse-Etudes est bien proposé dans le Cantal au niveau du lycée grâce au partenariat mis en place depuis 8 ans par le lycée Gerbert et la Manufacture. Soutenu comme projet innovant par le Rectorat, ce groupe Danse- Etudes est composé d une vingtaine de jeunes (garçons et filles) venant de toute la France. Admis après audition à la Manufacture et entretien au lycée, les élèves bénéficient d un emplois du temps avec horaires aménagés et d un suivi particulier. Depuis l année dernière, les professeurs de la Manufacture interviennent aussi directement au lycée pour dispenser les cours théoriques au groupe Danse-Etudes ou proposer des initiations à tous les élèves. Prendre l été côté Vélo cab Envie de rouler à l air libre et de se déplacer en douceur? Avec les beaux jours, c est le moment de profiter de «Vélo cab»! Mis en place en 2010 par la CABA et la Stabus dans le cadre de leurs actions en faveur du Développement durable, ce mode de déplacement «doux» a fidélisé sa clientèle et trouve progressivement sa place au sein du réseau Trans cab. Plusieurs contrats de longue durée, au trimestre ou au semestre, ont même été signés par des clients qui avaient fait un essai et sont revenus convaincus! «Vélo cab» propose un parc de Planter un arbre pour un chantier de construction Quoi de plus naturel lorsqu il s agit de l éco-quartier du Vialenc! Le 30 avril dernier, le Maire d Aurillac, Alain Calmette, a invité les partenaires (CABA, Département, Région) à marquer officiellement le démarrage des travaux de VRD. La réalisation des terrassements généraux et structures des voies de circulation doit durer environ 8 mois. En fin d année, les promoteurs pourront commencer leurs 50 vélos : 45 vélos de ville et 5 vélos pliables de 11 kg transportables dans un sac à dos. Les personnes qui le souhaitent peuvent parcourir une partie du trajet en voiture ou en bus, puis circuler avec leur vélo, combinant ainsi les modes de transport. Le principe est celui d une location humanisée : vous louez votre vélo auprès d un agent du réseau Trans cab soit à l Agence commerciale du Square, soit au dépôt (zone de Lescudilliers). Toutes les conditions de la location vous y sont expliquées, et vous ramenez votre vélo à ce même point de départ. Ouverte à tous à partir de 16 ans, la location «Vélo cab» est constructions. Puis seront réalisées les finitions : mobilier urbain, espaces verts, revêtements définitifs, etc. Inscrit dans le cadre de la rénovation urbaine sur le secteur Lescudilliers- Gare, ce quartier répond à la volonté d accueillir de nouvelles populations tout en réduisant l impact environnemental de l habitat. Les 180 logements (plus de 30% de logements locatifs sociaux, 36% en accession aidée à la Actu également modulable : à la journée, au week-end, à la semaine, au mois, au trimestre, au semestre ou à l année. Pour les abonnés bus, la gamme «Vélo cabus» prévoit des tarifs préférentiels. On essaie? Location et renseignements : - Agence commerciale Trans cab, le Square, 3 av. Gambetta, Aurillac Tél : Agence Transport Stabus, ZI de Lescudilliers, 8 Rue Denis Papin, Aurillac ; Tél : Le premier arbre de l éco-quartier du Vialenc propriété) proposeront une mixité entre logements collectifs, habitat intermédiaire et individuel, et s insèreront dans un espace public soigné : jardin, belvédère, place... En effet, l ensemble de la démarche a été conçu pour atteindre 6 cibles de performance environnementale : réduction de la consommation énergétique, gestion raisonnée de la ressource en eau, penser autrement les déplacements, ambiance sonore de qualité, gestion des déchets, développement de la biodiversité. Ce projet très important qui nécessite un investissement global de 5,3 M HT va tranformer tout le quartier ouest d Aurillac, va générer une activité soutenue pour les entreprises locales, et est emblématique de la politique de grands travaux menée par la Municipalité d Aurillac. Pour tout renseignement : SEBA 15, Pôle immobilier d entreprises, Tél : Entre le 26 avril et le 7 mai, le Centre Aquatique a reçu 119 dessins d enfants de 4 à 10 ans sur le thème du Cirque! Pour la 4 e année consécutive, le concours organisé par le Centre Aquatique du Bassin d Aurillac a remporté un vif succès. Après les «Plaisirs de l eau», les «Anim eaux» et les «Pirates des CABA iles», «Sous le Chapit eau» a inspiré les artistes en herbe! Lions, éléphants, clowns, chapiteau et acrobates ont été dessinés aux crayons de couleur, feutres, peintures, voire même agrémentés de collage, etc. Dans le cadre de ce concours de dessin, c est tout le Centre Aquatique qui a pris des allures de chapiteau. L intégralité de la décoration a été réalisée par les équipes du Centre Aquatique! Le personnel costumé et maquillé a permis à tous les enfants d entrer Actu Centre Aquatique : 119 dessins «sous le Chapit eau» Jeu vidéo autour de «Guitar Heroe» au Chaudron, test sur le code de la route dans le Bus.net au Centre social de Marmiers, épreuves de BMX et rollers à l Epicentre, initiations au tir à l arc, à l escrime et parcours sportifs à Naucelles, Jussac ou Canteloube (Aurillac), accro branches et VTT à Lascelles : allier activités culturelles et sportives avec la découverte du territoire et des grands équipements, c était l objectif du 1 er «RAID CAB ados». Les 28 et 29 avril, il a réuni une quarantaine de jeunes de 12 à 17 ans issus des Centres sociaux ALC Quartiers Ouest, Arpajon-sur- Cère, Cap Blanc, Marmiers, Vallée de l Authre et du Centre de loisirs d Ytrac. Organisé dans le cadre du Projet Educatif Communautaire et porté par l Association Départementale des Centres sociaux, ce raid invitait les jeunes à concourir par équipe en tournant sur les différents sites d activités et en cumulant des points au fil des épreuves. Cependant, la compétition n était que la toile de fond d une initiative tournée vers la dans la magie. Les mardis 26 avril et 3 mai, un atelier maquillage a été organisé. Plus d une centaine d enfants sont ainsi repartis du Centre Aquatique en «avatar», «clown», «papillon», «tigre»... Nouveauté 2011, l initiation au graff proposée avec l association Session Libre, les mercredis 27 avril et 4 mai, de 16 h à 18h30, a également passionné les adeptes d art créatif. Dès rencontre, la découverte mais aussi la convivialité au travers d une soirée pizza au Cap Blanc, avec des démonstrations de danse Hip-Hop proposées par la Manufacture. Ce sont les jeunes du Centre social d Arpajon-sur-Cère qui ont remporté la 1 re Coupe du «RAID CAB ados» remise dans la 4 ans, les enfants ont exprimé leur talent aux pinceaux pour les plus jeunes, ou directement à la bombe. A la fin du concours, le jury composé d utilisateurs du Centre Aquatique a récompensé 3 dessins de chaque tranche d âge : 4-5 ans, 6-8 ans, 9-10 ans. Jeudi 12 mai (notre photo), les auteurs des plus beaux dessins ont eu la chance de repartir avec des places pour le Cirque de Pékin qui donnera son spectacle au Prisme en mars 2012 pour les premiers prix, ou du Cirque Médrano qui installe son chapiteau à deux pas, sur l aire événementielle, en juin! Retrouvez les dessins, les maquillages et les résultats du concours de dessin : Attention : en raison des opérations de vidange et de nettoyage obligatoires deux fois par an, le Centre Aquatique sera fermé au public du samedi 11 juin au soir au vendredi 24 juin inclus. 1 er «RAID CAB ados» : Sports et découvertes salle du Conseil de la CABA par Jacques Mézard, son Président, et Josiane Costes, Présidente de l Association Départementale des Centres sociaux, avec de nombreux lots pour chacun. Raideurs et organisateurs se sont déjà donnés rendez-vous l année prochaine! Travaux en cours Voici le récapitulatif des principaux travaux que la CABA réalise au quotidien dans vos communes. Assainissement/AEP Terminé : Arpajon-sur-Cère et Aurillac : mise en place de l auto-surveillance des réseaux d assainissement ; Reilhac : réhabilitation de la station d épuration de Reilhaguet. En cours : Aurillac : réhabilitation du réseau d eaux usées rue de Bel Air ; Aurillac : mise en séparatif des eaux usées, réhabilitation du réseau d eau potable et passage de la fibre optique, avenues Jean-Baptiste Veyre et Dr Chanal ; Aurillac : mise en séparatif des eaux usées et réhabilitation du réseau d eau potable, montée du Ventarel ; Jussac/Reilhac : début du programme Vallée de l Authre : réhabilitation de la station d épuration de Jussac, transfert des effluents de Reilhac vers Jussac ; Naucelles : reprise du réseau d eau potable à Veyrière ; Yolet : reprise du réseau d eau potable à Boudieu. En prévision : Aurillac : reprise du réseau d eau potable (2 e tranche), rues Pierre Coubertin, Ribot- Loucheur, Croix du Vialenc ; Aurillac : suppression du poste de relèvement de l aire d accueil de Tronquières ; Ytrac : modification du point de rejet des eaux usées de la station d épuration du Bex ; Saint-Simon : réhabilitation du réseau d eau potable et reprise ponctuelle du réseau unitaire d eaux usées sur le Chemin du Bord de l eau. Construction/divers Terminé : extension et restructuration de la Médiathèque communautaire ; station de lavage du dépôt Stabus. En cours : création d un réseau de chaleur entre Souleyrie et le Centre aquatique ; construction du bâtiment de service du Prisme ; aménagement de l aire événementielle à la Ponétie. En prévision : poursuite des travaux à l aéroport ; réfection des parois verticales du Centre Aquatique ; travaux sur le système de sécurité incendie (Espace des Cames) mise en conformité de la station d avitaillement de l aéroport. 4 Juin Juin 2011

4 Médiathèque Assainissement INAUGURATION DE LA MÉDIATHÈQUE Magique (re)naissance Lumineuse, harmonieuse, riche de plus de documents et des techniques les plus modernes : la Médiathèque charme tous ses visiteurs! opération «vallée de l authre» Chantiers lancés à Jussac et Reilhac Sur 3 ans, les chantiers de l opération «Vallée de l Authre» vont rénover l assainissement, favoriser la protection du milieu et le développement du territoire de Jussac à Ytrac. «Magique», «magnifique» : la réaction était unanime le 21 mai dernier, lors de l inauguration de la Médiathèque. «C est grand, lumineux, moderne Les couleurs sont dynamiques et harmonieuses C est la classe! Tout a été pensé avec soin Quel calme On va s y plaire!» Et sans attendre, chacun s est installé sur un fauteuil, sur une chauffeuse, une chaise de bar de l espace Presse pour feuilleter un journal, découvrir un documentaire, se plonger dans un roman ou une BD D autres ont profité des rendez-vous proposés tout au long de l après-midi : jeux géants, heure du conte, lectures impromptues de Nadège Prugnard et Thérèse Canet, dessins sur le tableau numérique, visites guidées allant de l accueil à l atelier de réception des documents, en passant par les réserves Une offre mise en valeur En 4 heures, plus de personnes ont profité des Portes ouvertes pour découvrir ce nouvel équipement. Réalisée en 19 mois, sa métamorphose est le fruit d une implication commune : élus et agents de la Médiathèque et de l ensemble Au moment des discours, avec les partenaires de l opération La luminosité de la Médiathèque séduit... des services communautaires, cabinet Basalt Architectures et entreprises, services municipaux pour la réalisation du parvis. Les nouveaux espaces thématiques permettent d apprécier toute la richesse des collections, mieux présentées, plus accessibles. «On peut même participer à des ateliers informatiques» Ils existaient déjà, mais l offre multimédia est mise en valeur et renforcée par les nouveaux équipements de pointe : tableau numérique, cabines d auto-formation, postes de consultation, d écoute, de visionnage, bornes de prêts et de retour des documents. Ainsi, l inauguration officielle d une Médiathèque qui avait été simplement mise en service en mars 1978 s est inscrite sous le double signe de la naissance d un équipement contemporain et de la continuité d une histoire, voire de l Histoire. En effet, «les grandes civilisations s illustrent et se construisent d abord par l écriture, moyen de communication qui distingue l homme de toute autre espèce vivante», a relevé Jacques Mézard. Rappelant le défi crucial qu est la lutte contre l illettrisme, le Président de la CABA a souligné que «cette Médiathèque est le résultat d une volonté politique qui va au-delà du développement culturel. Au service de tous, elle est gratuitement à la disposition des habitants de nos 24 Communes, jeunes et moins jeunes.» La culture pour tous Pour Alain Calmette, Maire d Aurillac, cette réalisation intercommunale vecteur d accès à la culture pour tous, «s inscrit dans la lignée des grands équipements édifiés par la CABA. En complémentarité avec les équipements de la Ville d Aurillac, la Médiathèque renforce la vocation culturelle de ce quartier, en centre-ville». René Souchon, Président de la Région, a apprécié «un équipement exceptionnel, lumineux, fonctionnel, qui utilise à plein le numérique ; un haut lieu de culture et de transmission». Une Médiathèque qui pour Vincent Descœur, Président du Conseil Général, «complète les équipements dont ont besoin la ville-préfecture et le département, et qui renforcera leur attractivité». «Aurillac est une ville-préfecture dynamique, et c est une chance pour l ensemble du département», a ajouté l ancien Ministre Alain Marleix. Enfin Marc-René Bayle, Plus de personnes ont participé aux Portes ouvertes Préfet du Cantal, a-t-il rappelé en présence d Arnaud Littardi, Directeur Régional des Affaires Culturelles, de Dominique Frasson-Cochet, Conseiller Livres et Lecture de la DRAC, et de Dominique Arot, Doyen de l Inspection générale des Bibliothèques, l importance de la défense des projets culturels et souhaité «à tous les utilisateurs de profiter de cet équipement qui allie visibilité, convivialité et universalité». La Médiathèque, c est... une opération de 4,8 Me réalisée par la CABA avec le soutien de l Etat, du Conseil Régional, du Conseil Général documents, dont livres, périodiques, jeux, CD, disques 33 Tours, DVD documents disponibles en libre consultation 4 cabines d auto-formation, un espace multimédia, plus de 100 postes informatiques accès et consultation gratuits pour tous adhésion et prêts gratuits pour les habitants des 24 Communes de la CABA un travail en réseau (carte unique, catalogue informatique commun) avec les Médiathèques d Arpajonsur-Cère, Jussac, Naucelles, Saint-Paul-des-Landes des animations et services gratuits pour tous 35 heures hebdomadaires d ouverture au public : lundi, mardi, jeudi, vendredi : 13 h - 18 h mercredi : 10 h - 18 h samedi : 10 h - 17 h Les travaux présentés aux habitants de Jussac et Reilhac, le 9 mai dernier «Nous avons engagé la réflexion sur l amélioration des systèmes d assainissement en , attribué en 2006 la maîtrise d œuvre et en octobre 2010 les marchés de travaux Six ans ont été nécessaires pour faire mûrir ce projet qui répond à un enjeu majeur : rénover et pérenniser l assainissement sur la Vallée de l Authre pour les 50 ans à venir.» Comme le résume Roger Destannes, 1 er Vice-Président de la CABA chargé des Travaux et réseaux, les travaux qui ont débuté le 16 mai dernier constituent l aboutissement d une démarche de fond. Avec des chantiers programmés sur 3 ans, l opération «Vallée de l Authre» a pour but la réhabilitation et la restructuration des systèmes d assainissement de Jussac/ Reilhac (en 2011/2012), puis de Naucelles/Ytrac (2012/2013). «Nous allons supprimer 6 stations d épuration devenues obsolètes, remettre à neuf la station de Jussac, en construire une ml de nouveaux réseaux La restructuration des réseaux va conduire à la suppression de 880 ml de réseaux obsolètes et à la mise en place de ml de nouveaux réseaux. Réalisé par les entreprises Quercy, Capraro et VGS, ce chantier a commencé au niveau de la station d épuration de Jussac, sur la RD 59 (lieu-dit Salemagne). Arrivé à la RD 922, une entreprise poursuit la pose des canalisations vers Jussac, l autre vers Reilhac. Les tranchées sont creusées pour partie sous les accotements, et pour partie en domaine privé grâce à l accord des propriétaires. Seule la traversée au niveau du virage à l entrée de Jussac nécessitera des travaux sous la chaussée. Le chantier se déroulera de mai à fin juillet au plus tard, puis reprendra de septembre à décembre sur les secteurs de Lestoubeyre et de Bordelou (Reilhac). Début 2012 débuteront les travaux de mise en séparatif des réseaux eaux pluviales/eaux usées du secteur des Plaines à Jussac. Des boîtes de branchements seront installées en limite de propriété privée. Les propriétaires concernés devront s y raccorder dans un délai de deux ans. Ils pourront se renseigner auprès des techniciens de la CABA. nouvelle à Espinat et restructurer les réseaux qui y amèneront les effluents», précise Roger Destannes. Un investissement de 6 M «C est une opération importante pour notre territoire qui doit permettre de répondre aux exigences réglementaires, favoriser la protection du milieu et prendre en compte les urbanisations futures, ont souligné Jean-Claude Maurel et Jean-Pierre Picard, Maires de Jussac et Reilhac, lors de la réunion publique organisée le 9 mai dernier pour présenter les premiers travaux aux habitants. «Au plan national, l assainissement pose des problèmes en terme de constructibilité et de réponse à des normes de plus en plus contraignantes, a relevé Jacques Mézard, Président de la CABA. L opération Vallée de l Authre représente un investissement de 6 millions d euros, soit plus que le chantier de la Médiathèque, 60% de celui du Prisme ou du Centre Aquatique. Pour la réaliser sans augmenter lourdement la facture Assainissement des abonnés de la CABA, nous avons obtenu un concours important de l Agence de l Eau Adour-Garonne, de plus de 1,8 millions d euros, et sollicité une aide auprès du Conseil Général». Une station performante, intégrée, économe La restructuration du système Jussac/Reilhac se décompose en deux parties : la rénovation de la station d épuration de Jussacbourg, et la restructuration des réseaux sur Jussac et Reilhac. «Sur Reilhac, les stations de Lestoubeyre et de Bordelou vont être supprimées et remplacées par des postes de relèvement pour transférer leurs effluents vers la station de Jussac via ml de nouvelles canalisations, a expliqué Yves Cayla, Ingénieur- Conseil du cabinet Merlin, maître d œuvre. Puis, de janvier à mai 2012, sera réalisée la réhabilitation des réseaux de Jussac avec mise en séparatif de la collecte des eaux usées et des eaux pluviales sur certains secteurs.» C est la Commune qui fera réaliser la mise en place des réseaux pluviaux. Parallèlement, de mai 2011 à mai 2012, la station d épuration de Jussac va être entièrement rénovée tout en assurant la continuité de service. «En liaison avec les services de la CABA qui en assureront ensuite la gestion, les études ont été fondées sur plusieurs critères : performance du traitement, exploitation aisée et économe, intégration au site, traitement du bruit et des odeurs», a détaillé Corinne Boutant, Ingénieur de la société MSE qui réalise ce chantier avec l entreprise Soulier. Sur cette station de type «boues activées» d une capacité de équivalents habitants, «la quasi-totalité du génie civil sera conservée, avec remplacement des équipements et mise à neuf des bassins». Le coût de la restructuration du système d assainissement Jussac/ Reilhac s élève à (HT), avec un soutien de de l Agence de l Eau Adour-Garonne et une aide sollicitée auprès du Conseil Général. Pour tout renseignement : Centre technique communautaire 195 avenue du Général Leclerc Aurillac Tél : Juin Juin 2011

5 plan climat Environnement Favoriser la réduction des gaz à effet de serre Réduire les émissions de gaz à effet de serre en respectant les «3 x 20», tel est l objectif que s est fixé la Communauté d Agglomération en se lançant dans l élaboration d un Plan Climat. Le réchauffement climatique entraîne des conséquences environnementales, économiques et sociales qui concernent chacun d entre nous. «Consciente du rôle qu elle a à jouer dans la lutte contre le changement climatique, afin de sensibiliser le plus grand nombre à cette problématique et notamment de trouver des solutions pour limiter notre dépendance aux énergies fossiles, la CABA a décidé de s engager en 2009 dans une démarche de Plan Climat Territorial, explique Vincent Bessat, Vice-Président chargé de l Environnement. Aujourd hui, la première phase effective de cette démarche qui consistait à élaborer un Bilan Carbone est terminée.» Ce diagnostic de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) a été présenté mi-avril aux différents acteurs du Plan Climat et à la population (cf. ci-contre). Des actions en faveur du Développement Durable «La mise en place d un Plan Climat consiste à repérer les sources d émission de gaz à effet de serre puis à favoriser leur réduction en proposant un programme d actions adapté à notre territoire», relève Jacques Mézard, Président de la CABA. Une démarche qui entre en cohérence avec les actions déjà conduites depuis plusieurs années par la CABA en matière de Développement Durable. Cette dimension est prise en compte dans l exercice de chaque compétence. Ainsi en ce qui concerne l Habitat, «l OPAH de Développement Durable réalisée entre 2005 et 2010 sur l ensemble des 24 communes a permis d apporter près de 23 millions d euros de travaux à l économie locale, de réhabiliter plus de logements et de financer 206 installations solaires et bois et 166 systèmes d assainissement autonome, précise le Président. La CABA a également apporté un soutien exceptionnel de à la réalisation de 10 pavillons locatifs économes en énergie réalisés par la SA HLM Polygone sur la ZAC Hélitas».La mise en place du tri sélectif ou la réduction des déchets à la source par l Opération de Compostage Individuel sont des exemples forts pour la partie Collecte et traitement des ordures ménagères. En matière de Transports également de nombreuses actions ont été conduites : création d une navette gratuite vers le Centre-Ville, mise en place d un service de Transport à la demande, promotion du co-voiturage et des modes de transports doux avec l opération Vélo Cab, etc. On peut encore citer la construction des équipements communautaires avec l utilisation de techniques telles que : chaudière bois, éclairage basse consommation, vitrage athermique, installation de panneaux photovoltaïques... Sans oublier, la réalisation de la Thermographie aérienne pour sensibiliser la population à l importance de l isolation. «Cette démarche de Plan Climat entre parfaitement en cohérence avec l Agenda 21 de la Ville, ajoute Alain Calmette, Maire d Aurillac et Vice-Président de la CABA. Ce sont deux outils complémentaires. Dans le cadre de l Agenda 21, nous menons des actions larges qui concernent à la fois des données environnementales, sociales et économiques alors que le Plan Climat a des objectifs plus précis qui visent essentiellement à réduire les émissions de gaz à effet de serre» Au plan Mondial, les accords de Kyoto de 1997 ont en effet défini un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 8% d ici 2012 par rapport à leur niveau constaté en En France, une division par quatre des gaz à effet de serre à l horizon 2050 a été adoptée en 2003 (appelée «facteur 4»). Au niveau européen, l ambition en la matière s exprime également sous forme mathématique par le «3 x 20» : réduction de 20% de la consommation énergétique, réduction plan climat de 20% des émissions de GES et augmentation de 20% de l utilisation des énergies renouvelables. C est cet objectif que la CABA a choisi de poursuivre en engageant son Plan Climat. «Le Plan Climat de la CABA a débuté en 2009 par le recrutement d une chargée de mission, dédiée au suivi du projet. Nous avons par la suite confié par appel d offre la mission à un bureau d études de réaliser la première étape du Plan Climat : le Bilan Carbone», explique Vincent Bessat. Cette mission d un coût de a été confiée au groupement «Saunier et Associés» et «Climactis», bureaux d études spécialisés dans l ingénierie et les solutions de développement durable. Impliquer les acteurs du territoire Un Comité de Pilotage composé d élus communautaires, de représentants du Conseil Général, du Conseil Régional, de l ADEME, de l Espace Info Energie et de responsables des services de la CABA a été créé afin de suivre les étapes d avancement du projet. Dorénavant, à partir des résultats du Bilan Carbone, la CABA va mettre en place des groupes de travail réunis autour d ateliers thématiques chargés de proposer des actions qui seront soumises à l approbation des élus puis mises en œuvre pour atteindre les objectifs du 3 x 20 à l horizon Ces groupes de travail seront composés d une part d agents de la CABA, pour les actions concernant les services communautaires, et d autre part des membres du Conseil Participatif constitué d acteurs du territoire (institutions, entreprises, associations...), pour le volet portant sur l ensemble du territoire. Le Plan Climat reçoit le soutien du Conseil Général, du Conseil Régional, de l ADEME et de l Europe via les fonds FEDER. l oi CABA BILAN CARBONE Résultat du diagnostic Pour réaliser le diagnostic Bilan Carbone de la CABA (cf. encadré), deux volets d études ont été définis : le volet «Patrimoine et Services» consiste à analyser les émissions de gaz à effet de serre (GES) induites par les activités de la CABA (fonctionnement des services, des équipements communautaires, etc.) en étudiant notamment les déplacements des marchandises, du personnel, les énergies consommées... ; le volet «Territoire» met, lui, en évidence les émissions de GES sur les 24 communes du fait des activités industrielles, agricoles, tertiaires, etc. Les chiffres de fréquentation des transports en commun, les quantités de déchets produits par les industriels ou les particuliers, les déplacements sur le territoire, le type d élevage et de culture... sont autant de données qui ont été étudiées pour 2009, année de référence. Les données ont été collectées en interne mais aussi auprès des services détenteurs d informations : Communes de l Agglomération, Conseil Général, Chambre d Agriculture, Direction Départementale des Territoires, Education Nationale, SNCF, STABUS, Office de Tourisme, entreprises de gestion des déchets... Les résultats de cette collecte ont permis d établir un diagnostic qui a été présenté le 21 avril d une part aux agents de la CABA et d autre part à la population lors d une réunion publique au Centre de Congrès à Aurillac. Les déplacements 1 er poste d émission En ce qui concerne le volet «Patrimoine et Services», deux tiers des émissions sont générées par un tiers des services de la CABA liés à des services rendus au quotidien : l assainissement, l eau, la gestion des déchets ainsi que les équipements sportifs. En effet, l assainissement représentait en % des émissions de GES en raison notamment de l exportation des boues de la station d épuration de Souleyrie. La mise en service de l incinérateur de boue à l automne 2010 permet déjà de réduire ce poste. Quant au Centre Aquatique, équipement le plus émetteur dans la catégorie sport (15%), la réalisation d un réseau de chaleur le reliant à l incinérateur de boues devrait couvrir 33% des besoins énergétiques en hiver et 77% en été, apportant Environnement Selon la méthode Bilan Carbone de l ADEME, les bureaux d études «Saunier et Associés» et «Climactis» ont réalisé un diagnostic des émissions de Gaz à Effet de Serre sur notre territoire. Zoom sur les principaux résultats! déjà une réponse concrète à cette forte émissivité. Pour le volet territoire, le premier poste d émission concerne le déplacement des personnes avec 22% (graphique 2). 80% de ces émissions sont produites par le déplacement des personnes résidant sur l agglomération qui utilisent majoritairement leur véhicule personnel (graphique 1). Le deuxième émetteur est lié à l activité agricole notamment à l élevage des bovins, nos vaches étant fortement émettrices de méthane! Puis vient le secteur résidentiel, et plus particulièrement les maisons construites avant 1975 (graphique 3). Isolation, nouveaux systèmes de chauffage, réfection des toitures (avec l appui de la thermographie aérienne) sont autant de leviers où des actions peuvent être poursuivies. Autre donnée analysée par le Bureau d Etudes, l impact sur nos ménages de la hausse du coût du baril de pétrole de l ordre de 70% entre 2009 et En moyenne, le surcoût par famille est de 670 par an! Une raison de plus pour réduire notre dépendance aux énergies fossiles (graphique 4) % Déplacement de personnes 20 % construites avant 1975 Agriculture Déplacement des résidents 80% Maisons 16 % 15 % 8 % 8 % Déchets Industrie Résidentiel Transports de marchandises construites après 1975 Déplacement de transit 10% Déplacement de visiteurs 6% Déplacement domicile-travail hors résidents 4% 1 - Emissions de GES induites par le déplacement des personnes 2 - Emissions de GES par secteurs d activités T eq CO2 construits avant % 3 % Nbe de logements Appartements construits après % Emissions de GES par types de logements Un Bilan Carbone, c est quoi exactement? Un Bilan Carbone est un méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre mise en place par l ADEME. Pour étudier les emissions, le Bilan Carbone prend en compte les 6 gaz à effet de serre du protocole de Kyoto rapportés au plus connu d entre eux, le CO 2, afin d avoir une même unité de référence. Ainsi, 1 tonne équivalent CO 2 (TeqCO 2 ) correspond à 700 kg de papier, km en voiture citadine, 5 allers-retours Paris-Londres en avion ou 750 allers-retours Paris-Marseille en TGV. 4 - Impact sur les ménages de la hausse du coût du baril de pétrole 62 $ pétrole 105 $ Surcoût moyen par ménage 672 /an Habitat (chauffage) 334 Déplacement en voiture 278 Alimentation

6 Budgets 2011 Budget Principal Fonctionnement : ,26 Investissement : ,32 Principaux investissements : Acquisitions foncières et immobilières : Aménagement des Gorges de la Jordanne : Base VTT à Jussac : Bâtiment de service à l aéroport avec toiture photovoltaïque : Equipements informatiques de la Médiathèque : Aire de grand passage à Leyritz : Extension de la Résidence Universitaire : Equipements de la piste d athlétisme : Eco-quartier du Vialenc : Bâtiment de service du Prisme : Schéma de Cohérence territoriale : PIG Précarité énergétique : PER Puech des Ouilhes : Etude de programmation du Stade Jean Alric : Aire évènementielle de la Ponétie : Budget Eau Fonctionnement : ,73 Investissement : ,09 Principaux investissements : Suppression des branchements en plomb : Régénération des captages : Renforcement de la desserte secteur sud Aurillac : Renforcement de la desserte secteur ouest Aurillac : Budget Assainissement Fonctionnement : ,40 Investissement : ,72 Principaux investissements : Station d Esban : Programme ERU : Opération Vallée de l Authre : Etude Vallée de la Cère aval : Réseau de Chaleur Souleyrie : Budget TDMA Fonctionnement : ,84 Investissement : ,59 Principaux investissements : Travaux de fermeture du CET de Tronquières et plate-forme de compostage : Réaménagement du site de l Yser (déchetterie et centre de tri) : Renouvellement des bennes à ordures ménagères : BUDGETS 2011 Finances Fonctionnement économe pour investissement maximum Dans un contexte de bouleversement de la fiscalité locale, la CABA s appuie sur des charges de fonctionnement maîtrisées pour programmer 36,5 M de dépenses d investissement en «Notre volonté, c est de privilégier l investissement, donc l activité économique du Bassin d Aurillac, grâce aux économies que nous réalisons en maîtrisant nos charges de fonctionnement.» Comme l a rappelé le Président Jacques Mézard lors du vote des Budgets, le 11 avril dernier, la rigueur de gestion constitue un levier fondamental d action pour la Communauté d Agglomération. S élevant à 8,8 M en 2011, la Dotation Globale de Fonctionnement et les compensations de fiscalité versées par l Etat représentent encore une ressource fondamentale du Budget principal de la CABA. Cependant, depuis 2008 et dans un contexte de fortes tensions sur les finances publiques nationales, ces dotations se contractent chaque année. La ressource majeure reste fondée sur la fiscalité locale directe ; or elle connaît en 2011 la première mise en œuvre de la réforme gouvernementale (cf. Agglo mag n os 41 et 43). A la suite de la suppression de la Taxe professionnelle (qui était jusqu alors l unique produit fiscal), la CABA perçoit désormais les recettes de son nouveau panier fiscal : - 3 impositions sur les ménages qui en constitueront la ressource principale ; - 4 impositions économiques. Des taux maintenus à l identique L approbation des Budgets 2011 s est donc accompagnée d un vote des taux sur trois de ces taxes devenues communautaires. Fixé à 11,30%, «celui de la Taxe d habitation n est pas la conséquence de nos choix, a rappelé Jacques Mézard. Il correspond au transfert de la part que chaque habitant payait au Département, à laquelle l Etat a ajouté une partie des frais de gestion qu il percevait convertis en taux». De la même manière, les taux 2011 de la Taxe sur le foncier non bâti (4,15%) et de la Cotisation foncière des entreprises (30,09%) correspondent au calcul mathématique des taux antérieurement pratiqués. La pression fiscale est donc inchangée. L ensemble des 7 nouvelles ressources fiscales doit produire une recette de 14,42 M, «supérieure à l ancienne recette de Taxe professionnelle ; cependant, la différence est reversée à un Fonds national de Garantie Individuelle des Ressources au profit des collectivités dont les nouvelles ressources sont inférieures aux anciennes», a expliqué Jacques Mézard. 2,8 M payés par les contribuables vont partir ailleurs. Endettement en baisse Finances Les marges de manœuvre sur les ressources étant limitées, le meilleur levier d action réside dans la rigueur de gestion des dépenses de fonctionnement, contenues au niveau de l inflation, et la maîtrise de l endettement. Comme l a relevé Michel Lours, Vice-Président en charge des Finances, en présentant le Compte administratif, «l endettement a été en baisse sur l ensemble des Budgets en 2010, et la capacité de désendettement se stabilise à 4,7 ans», soit bien en dessous du seuil de sécurité de 7 ans fixé par le spécialiste en Finances locales Michel Klopfer. Aucun emprunt n a été mobilisé l an passé, avec «un niveau de subventions significatif, équivalent à un tiers des dépenses d équipements». L exercice 2010 s est conclu par un résultat de fonctionnement total (y compris reports antérieurs) de 10,95 M. Le Budget principal y contribue à hauteur de 5,18 M, grâce à des recettes de fonctionnement stables et des dépenses qui se sont contractées de près de 0,5 M. Pour 2011, l excédent d exploitation prévisionnel de 3,69 M sur le Budget principal permet de poursuivre les investissements en matière de Développement économique, Culture, Aménagement du Territoire (cf. ci-dessous). «Grâce aux efforts de la CABA et de ses communes membres, l investissement public ne baisse pas, voire augmente sur notre territoire au bénéfice de l économie locale et de l emploi», a souligné Alain Calmette, Maire d Aurillac et Vice-Président chargé du Développement économique. Aux opérations portées par le Budget Principal s ajoutent également celles réalisées dans le cadre des Budgets Annexes (cf. ci-contre). Avec des programmes comme le renforcement de la desserte en eau sur le secteur sud d Aurillac, l opération «Vallée de l Authre» (cf. p. 7) ou les travaux sur le centre de stockage de Tronquières et le site de l Yser, les secteurs de l Eau, de l Assainissement et des Déchets vont générer de forts investissements. Tous budgets confondus, les dépenses d investissements de la CABA en 2011 représenteront 36,5 M. «Ces opérations sont aussi le résultat de la solidarité qui existe dans notre collectivité, avec des réalisations sur l ensemble du territoire, conclut Jacques Mézard. C est le sens d une démarche intercommunale.» Budget PLIE Fonctionnement : ,34 Investissement : ,30 Actions en cours : Chantier d insertion du Puech de Ouilhes Ateliers de retour à l emploi Budget Campings Fonctionnement : ,62 Investissement : ,00 Principaux investissements : Reprise des réseaux et bornes du Camping de l Ombrade, rénovation du bloc sanitaire au Camping de la Cère : Budget Transports Fonctionnement : ,78 Investissement : Principaux investissements : Développement de l accessibilité (information sonore et visuelle) : Installation d une station de lavage : Budget Aéroport Fonctionnement : ,09 Investissement : ,00 Les travaux d infrastructures sont inscrits au Budget principal Les Dépenses d investissement 2011 par Budgets Les Dépenses d investissement 2011 du Budget principal par compétences 10 Juin Juin 2011

7 ZAC d Esban Economie 11 ha achetés pour Esban II VIE DES ENTREPRISES Des camions «clés en main» Technicité et polyvalence sont les moteurs du développement du carrossier-constructeur Rectif qui s implante sur la ZAC d Esban. Travaux publics, viabilité hivernale, secours... : pour ses clients de toute la France, Rectif transforme et livre des camions d occasion adaptés à chaque activité spécifique. Alors que les installations et les constructions se poursuivent sur la ZAC d Esban, la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac prépare l avenir. Les réserves foncières pour Esban II ont commencé. 150 à 200 véhicules par an pour le passage au contrôle technique. Installée sur 2 sites (Salavert, à Ytrac, et les Quatre- Chemins), l activité est en constant développement dont témoigne un chiffre d affaires en augmentation de 25%. Rectif a réalisé 3 embauches en cements entre nos deux sites, et nous disposerons d un outil de travail plus efficace». Le bâtiment à charpente métallique recouvert de panneaux isolants à finition alu sera divisé en 3 ateliers : serrurerie, carrosserie-peinture et mécanique générale. Ils bénéficieront d un traitement acous- Délimité en vert, les 11 ha acquis pour Esban II (vue nord-sud) Les sociétés Auvergne Collectivités et Hydrolec ont installé au printemps sur la ZAC d Esban leur activité de grossiste en produits d entretien pour le premier, et de conception et réparation des systèmes hydrauliques pour le second. Ils ont rejoint les établissements Demaison, Auvergne Carburants et «Lo Monde es fol». Parallèlement, la société Fabrègues et Rectif (cf. ci-contre) poursuivent la construction de leurs locaux. Avec 8 ventes effectives et 5 compromis de vente signés, la ZAC d Esban est commercialisée à près de 40%, soit un total de 8,43 ha sur les 21,9 ha que compte la zone. Plusieurs contacts sont également en cours. Le Développement économique, 1 re compétence de la CABA Au fur et à mesure de l installation des entreprises, la SEBA 15 fait procéder aux aménagements de voiries et réseaux et aux opérations d entretien sur la ZAC, dans le cadre de la mission que lui a confiée la Communauté d Agglomération. «En s élevant à plus de 30% de nos dépenses d investissement, le développement économique représente la première compétence de la CABA, relève Alain Calmette, Maire d Aurillac et Vice-Président en charge de ce secteur. Nous privilégions l investissement pour favoriser l activité économique et le développement des entreprises.» Préparer et livrer aux clients des camions prêts à l emploi, carrossés et équipés pour chaque activité spécifique, c est la «marque de fabrique» de Rectif En 1984, l entreprise avait débuté avec un atelier de mécanique générale et de rectification : culasses, cylindres, fabrication de pièces par tournage-fraisage pour des moteurs de véhicules ou industriels. A partir de 1997, lorsqu il reprend l entreprise avec Yves Sérieys, Fabrice Lacour développe la transformation, la réparation et la vente de camions et poids lourds d occasion. «L objectif était de répondre au besoin de notre clientèle d artisans ou d entreprises de travaux publics. Ils utilisent peu leur véhicule en terme de distance parcourue, mais ils ont besoin qu il soit équipé d engins spécifiques. Ils privilégient alors l investissement sur l équipement : grue, nacelle, malaxeur, et optimisent leur budget en achetant le véhicule d occasion, ce qui peut représenter 30% à 40% d économie.» Des occasions adaptées à toutes les activités Le marché de l occasion est en outre particulièrement adapté à des activités saisonnières ou irrégulières comme les services de secours ou le déneigement. «Nous avons été sollicités par des sociétés d autoroutes qui réalisent des prestations de déneigement pour équiper des véhicules, et nous avons développé depuis 3 ans une activité autour de la viabilité hivernale.» Une activité qui se développe aussi vers les collectivités. «Dans les régions où la neige n est pas un phénomène courant, les collectivités doivent pouvoir déneiger, mais aussi remplacer l équipement hivernal par une benne classique pour l utiliser le reste de l année.» Acheté sur le marché européen «pour trouver le meilleur prix», le camion ou le poids lourd est carrossé, c est-à-dire adapté à son nouvel usage, suivant les spécificités de chaque corporation. Au châssis cabiné, souvent lui-même modifié, le carrossier-constructeur adjoint l équipement technique en fabriquant sur mesure la carrosserie telle que benne, plateau, polybenne, berce ampliroll Sont ensuite réalisés si besoin les branchements hydrauliques et électriques spécifiques, par exemple les gyrophares, feux de signalisation «Nous sommes capables de livrer des produits complets car nous concentrons toutes les compétences et savoir-faire : mécaniciens poids lourds, hydraulicien, électriciens, serruriers-soudeurs, carrossiers, souligne Fabrice Lacour. Cela permet de réaliser des économies d échelle et de proposer de meilleurs prix, un critère important dans le cadre de budgets resserrés. En étant polyvalents, nous sommes aussi plus réactifs.» Dans une activité où la préparation d un camion peut durer 3 ou 4 mois, c est un véritable atout. Un bâtiment de 700 m 2 à Esban La poylvalence permet à Rectif de jouer un rôle de conseil : «Quand un client m appelle, selon son secteur d activité, je peux concevoir le produit qui répond le mieux à son besoin». A ses clients répartis dans toute la France, Rectif propose également des camions neufs et des outils spécialisés (grues, matériel de déneigement). En plus de la centaine de camions recarrossés et vendus chaque année, l entreprise développe une flotte de véhicules disponibles à la location. Elle prépare également avril-mai et envisage à terme de porter l équipe de 24 à 30 salariés. Une évolution qui doit accompagner le transfert de l atelier des Quatre-Chemins à Esban où un bâtiment de 700 m 2 est en construction sur un terrain de m 2 à l arrière de la ZAC. «Cette nouvelle implantation rationalisera le travail et les dépla- tique et seront équipés d un pont roulant pour la manutention des charges lourdes. A Esban, le nouveau bâtiment à charpente métallique recouvert de panneaux isolants finition alu A l extérieur sont également aménagées une aire de lavage et des aires de stationnement. Commencés en début d année, les travaux doivent s achever pendant l été pour une mise en service à la rentrée. La ZAC Esban a pour vocation de mettre du foncier à la disposition des entreprises jusqu à l horizon Cependant, en avril 2011 ont été signées les premières acquisitions de terrain pour préparer «Esban II». Les réserves foncières : une action prospective En effet «nous conduisons également une action prospective en matière de développement économique, souligne Alain Calmette. Cette prospective porte sur le foncier, pour anticiper l agrandissement de la ZAC d Esban à moyen terme et préparer l avenir en matière de réserves foncières pour les implantations économiques. Un autre volet de notre action prospective concerne l immobilier d entreprises. Ainsi les travaux de construction de la 5 e tranche du Pôle immobilier d entreprises ont débuté, dans le cadre d un projet qui porte sur 8 tranches.» A Esban, ce sont 11 ha qui ont déjà été achetés. Ces terrains d un seul tenant à proximité immédiate de la ZAC existante ont été acquis auprès de deux propriétaires pour un montant de au total. Une convention de prêt à usage doit être mise en place avec l exploitant des terrains pour que l exploitation se poursuive tant que ces réserves foncières ne sont pas mobilisées. 12 Juin Juin 2011

8 Dossier développement touristique Le lac, pôle d excellence rurale! La Communauté d Agglomération et la Communauté de Communes «Entre 2 lacs» ont bâti en commun un projet autour du lac de Saint-Etienne-Cantalès qui a été labellisé Pôle d Excellence Rurale. Zoom sur des aménagements touristiques qui, à l instar des Gorges de la Jordanne et de l Aire événementielle, sont vecteurs de loisirs et de développement! Au Puech des Ouilhes, un sentier accessible à tous à emprunter dès cet été Emprunter un cheminement de bois accessible à tous au Puech des Ouilhes, ou pédaler sur l ancienne voie de chemin de fer entre St-Illide et Nieudan : deux activités dont nous pourrons profiter dès cet été et qui préfigurent la mise en œuvre d un programme d aménagements sur le lac de Saint-Etienne-Cantalès. Préparé conjointement par la Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac et la Communauté de Communes «Entre 2 Lacs» et déposé en octobre 2010, le dossier a été retenu par la Commission nationale des Pôles d Excellence Rurale et labellisé par le Gouvernement. La collaboration inédite des deux collectivités répond «à la volonté d avoir la vision la plus large possible pour valoriser ce site naturel exceptionnel, souligne Jacques Mézard. Proche d Aurillac, il borde plusieurs communes de la CABA et, grâce à la mise en place de produits innovants, il peut devenir un atout majeur pour notre territoire et celui du canton de Laroquebrou». 33 fiches-projets Accessibilité et traitement paysager, produits d animation, zones de baignade, bases nautiques, structures touristiques : 33 fiches déclinent les projets. Leur objectif commun, c est «de positionner le lac de Saint-Etienne-Cantalès comme une véritable destination nature et de loisirs sportifs, et de développer des activités autour de l eau sur un territoire où nous sommes bien servis côté montagne, explique Xavier Dall Agnol, Vice-Président de la CABA chargé du Tourisme. En programmant des investissements cohérents et complémentaires, en requalifiant les hébergements, en proposant des produits touristiques novateurs, nous renforcerons l attractivité de l ensemble du lac». 3,5 millions d euros d investissements Des produits touristiques d une conception originale qui, comme pour les Gorges de la Jordanne, apporteront du cachet au site (lire pages suivantes). L autre originalité du projet réside dans un «travail partenarial entre le public et le privé, relève Michel Cabanes, Président de «Entre 2 Lacs» et Conseiller Général. Non seulement nous travaillons dans une collaboration équilibrée avec la CABA, mais le PER associe aussi tous les acteurs privés et associatifs pour que les investissements soient appropriés par tous». De même les responsables d EDF apprécient une démarche qui favorise un dialogue avec l ensemble des acteurs. Cette valorisation intéresse particulièrement les Communes de Lacapelle-Viescamp, St-Etienne-Cantalès et St-Gérons, pour redonner de l élan à l existant, voire même impacter le cadre de vie. Ainsi, la passerelle prévue entre Rénac et Espinet permettra-t-elle de relier deux villages de St-Gérons aujourd hui distants de plusieurs kilomètres. De même, à Lacapelle-Viescamp, «les aménagements ne seront pas seulement bénéfiques au Puech des Ouilhes, précise Geneviève Delpuech, le Maire. Lors de la transmission de l hôtel-restaurant du bourg, le projet de PER a été un atout important pour les repreneurs». L ensemble des projets inscrits au PER représentent un investissement total de près de 3,5 millions d euros, soit près de 2,1 M pour la CABA et près de 1,1 M pour la Communauté de Communes «Entre 2 Lacs», le reste étant porté par les privés. Pour les réaliser, le dossier intègre les soutiens du Département, de la Région, de l Etat et de l Europe, à un niveau global de 76%. «C est un véritable dossier de développement économique qui aura des retombées pour toutes les communes riveraines, mais aussi pour l activité et l attractivité de l ensemble de notre territoire», conclut Alain Calmette, Vice- Président chargé du Développement économique et Maire d Aurillac. 15 Juin 2011

9 Dossier Dossier les produits touristiques Flottants et innovants! Pédalos-rail, cheminements, pont de singe, chalets sur pilotis, piscine ou jeux flottants : le PER du lac Saint-Etienne-Cantalès nous réserve une multitude d activités surprenantes et ludiques! 16 Parmi les projets d aménagement : les mises à l eau... Le dossier de Pôle d Excellence Rurale regroupe 33 fiches-projets qui présentent des caractéristiques communes : proposer des produits novateurs et d une conception originale et de qualité, favoriser l accessibilité pour tous les publics, en particulier les personnes à mobilité réduite. Certaines actions sont portées par la CABA, d autres par «Entre 2 lacs», voire communes aux deux collectivités. Ainsi la création de pontons et de mises à l eau pour les activités moto-nautisme et pêche concernent toutes les rives du lac. Il s agit de développer et d harmoniser les pontons pour le moto-nautisme et de développer des accès spécifiques pour les pêcheurs permettant la mise à l eau quelle que soit la hauteur du barrage. Ces mises à l eau intègreront aussi un accès pour les personnes à mobilité réduite, via une plate-forme flottante. Autre projet commun, l équipement en petites embarcations à rames ou électriques. Enfin, la signalétique et le stationnement seront harmonisés tout autour du lac. Sur son territoire, la Communauté de Communes «Entre 2 Juin 2011 Lacs» (côté Saint-Etienne-Cantalès et Saint-Gérons) a programmé de nouveaux produits touristiques ; par exemple : - une activité de pédalo-rail (cf. ci-dessous) ; - un site «accro-branches» en bordure de lac : - des terrains de beach soccer et beach volley à Rénac ; - un pont de singe qui reliera les plages de Rénac et Espinet aujourd hui distantes de plusieurs kilomètres ; - des chalets sur pilotis, implantés à Espinet, accessibles en barque et fonctionnant en autonomie (toilettes sèches, éclairage par le photovoltaïque) ; - un théâtre de verdure à St- Etienne-Cantalès, qui pourrait fonctionner avec une scène flottante (projet porté par la CABA) ; - un belvédère sur l ouvrage hydraulique avec un point d informations culturelles et techniques. Cheminements et activités flottantes... Au Puech des Ouilhes, les produits conçus par la CABA, se regroupent en 3 axes majeurs : - créer un cheminement «tous publics» autour de la presqu île, qui relie tous les acteurs touristiques et pourra proposer en soirée une animation «son et lumière» ; le sentier pourra être emprunté dès cet été (cf. ci-contre) ; - aménager la base de voile en organisant un espace de stockage des embarcations et en rendant l embarcadère accessible à tous les publics (cf. ci-contre), et réaménager les structures d accueil touristique. Le 3 e concept consiste à créer une gamme de produits portant une «signature» caractéristique, celle d une plate-forme hexagonale en bois qui peut se décliner en multiples activités flottantes : pataugeoire et piscine alimentées par le lac, terrasse, aire de piquenique, scène, jeu reconstituant un vaisseau, cheminement virtuel portant des figurines à découvrir en navigant. Ces plate-formes immergées seront accessibles en bateau ou pédalo et constitueront des produits originaux et évolutifs. Le PER du lac de St-Etienne regroupe bien d autres projets et d autres surprises! L objectif est de finaliser les études et de lancer certains appels d offres pour la réalisation des premiers équipements d ici fin Le sentier du Puech des Ouilhes entrera lui en service dès cet été, tout comme la nouvelle activité de pédalo-rail sur le canton de Laroquebrou. La Communauté de Communes «Entre 2 Lacs» a en effet réalisé le traitement paysager des abords de l ancienne gare de Nieudan et la construction d une gare d accueil pour de nouveaux engins permettant de circuler sur les rails de l ancienne ligne de chemin de fer en pédalant comme sur un pédalo! Gérés par «La Compagnie des chemins de fer du Cantal», un hébergement en chalets sur pilotis... des passerelles et cheminements... une table de pique-nique flottante. ces pédalos-rail d une capacité de 2 à 5 personnes permettront de circuler sur les 7 km de voies entre Nieudan et St-Illide, ralliant les confins du barrage de Saint-Etienne à celui d Enchanet. Les plus sportifs pourront pousser jusqu à Drignac, uniquement sur réservation. Le circuit sera ouvert du 1 er juillet au 4 septembre, de 10 h à 18 h (puis sur rendez-vous pour les groupes le week-end). «Pédalo-rail des Lacs» Compagnie des chemins de fer du Cantal Nieudan - St-Illide - Drignac Rens. : (à partir du 1 er juillet) ou sentier du puech des ouilhes Une balade au fil du lac... pour tous! En 2 ans, une trentaine de demandeurs d emploi en insertion ont aménagé autour de la presqu île un cheminement accessible à tous. Adrien, Christophe, Julien, Stanislas, François, Vincent, Pierre, Laetitia : depuis octobre 2009, une trentaine de demandeurs d emploi ont déjà participé à l aménagement d un cheminement en bois autour de la presqu île du Puech des Ouilhes, dans le cadre d un chantier d insertion mis en place par le Plan Local pour l Insertion et l Emploi du Bassin d Aurillac et co-financé par le Fonds Social Européen. Le fil rouge de la première année était un atelier coaching pour permettre à chacun de se réapproprier compétences et confiance en soi. En , encadré par l Association pour la Formation et l Accompagnement des Personnes en Contrats Aidées et la Maison Familiale et Rurale de Mauriac, l atelier a été axé sur les métiers de l entretien et de l aménagement extérieur. «Menuiserie, maçonnerie, aménagement paysager, logistique, gestion administrative : nous nous sommes occupés de tous les postes», expliquent les salariés. Depuis le lancement, certains ont trouvé un emploi, d autres amorcé une étape de formation qualifiante. La sécurité pour tous les publics! Le sentier qu ils aménagent constitue la colonne vertébrale du développement touristique initié par la CABA en partenariat avec la Commune de Lacapelle-Viescamp et en cohérence avec le PER du lac de Saint-Etienne-Cantalès. Il relie tous les acteurs économiques et touristiques du Puech des Ouilhes, avec une particularité : l accessibilité pour les personnes à mobilité réduite donc pour tous! Ainsi, «les planches du Aménagements touristiques L aire évènementielle ouverte Le changement d implantation de la fête de la Saint-Urbain n a pas été simple. Cependant, la Mairie d Aurillac a pu faire prévaloir ses choix de gestion de l espace public, et la fête foraine a pris ses quartiers de mai sur la nouvelle aire évènementielle réalisée par la CABA à la Ponétie. Première manifestation accueillie sur ce site de près de 6 ha, elle a bénéficié des aménagements conçus et réalisés pour l accueil de grandes manifestations : m 2 de zones de parkings, m 2 de zones techniques pour le stockage et le parking des exposants, m 2 pour l aire proprement dite. Les mercredis et les weeks-ends, la St-Urbain a connu une fréquentation sans précédent A proximité du sentier, construction d un local pour la base de voile platelage ne sont pas écartées de plus de 5 millimètres, pour qu un enfant ne puisse pas se coincer les doigts. La sécurité a été étudiée pour tous les publics!» Organisant leurs rôles et leurs interventions, l équipe a intégré tous les détails techniques : «Le platelage a été posé avec une pente de 1% pour permettre le ruissellement de la pluie Les poteaux sont chanfreinés, pour l esthétique mais aussi pour que les feuilles glissent dessus.» Certaines parties sont habillées de murets en pierre, d autres équipées d un banc, d une table ou d une barrière que le menuisier a agrémenté de motifs : poissons, champignons La beauté du sentier est à la hauteur des rives du lac! La fin du chemin est, elle, stabilisée en castine. En mai-juin, l équipe construit également un local de stockage en bois pour les embarcations de la base de voile, qui sera intégré au cheminement. En , les travaux se poursuivront d un côté vers le bar et la petite île, de l autre vers les mises à l eau du club nautique. De nouvelles surprises attendront alors le visiteur sur un chemin qui sera équipé pour des animations «son et lumière» En plus d une structure de chaussée calibrée pour recevoir des charges lourdes, des équipements spécifiques ont été implantés : caniveaux techniques pour le passage de câbles, piquages eau potable/eaux usées, 6 emplacements sanitaires mobiles, 12 points de distribution d électricité alimentés par 2 transformateurs soit kva au total. Le site a permis d accueillir dès cette année 60 manèges (contre 51 en 2010) dans le cadre d une organisation spatiale plus cohérente, plus lisible et plus accueillante pour le public. Accompagnée par les animations et la navette (2 087 voyages) mises en place par la Ville d Aurillac, la fréquentation des mercredis et des weeks-ends a d ailleurs été sans précédent, ce qui a permis aux habitants de l arrondissement de découvrir ce nouveau site de loisirs qui pourra aussi proposer des spectacles! Les 4, 5 et 6 juin, le Cirque Médrano a été le premier à y implanter son chapiteau. Le 17 juin, l association des Arapeyres y réalisera les vérifications techniques de son rallye. Puis l aire nous donne rendez-vous du 15 au 18 septembre avec le Cirque Franco-italien. Travaux dans les Gorges de la Jordanne Pontons flottants provisoires, piquets, cordages : le mois de mai a été occupé par la maintenance annuelle des ouvrages du sentier des Gorges de la Jordanne. En effet les aléas climatiques de l automne et l hiver laissent des traces sur les aménagements de ce site naturel, et les semaines précédant la réouverture sont toujours consacrées aux vérifications techniques et de sécurité. Le sentier a rouvert ses chemins le 1 er juin dans les mêmes conditions que l été dernier, c est-à-dire jusqu aux cascades du Chaumeil. Courant juin sont conduits les travaux de réfection du passage en encorbellement qui a souffert d un glissement de terrain l an passé, ce qui permettra de rendre accessible la totalité du parcours cet été. En juin et septembre, les Gorges de la Jordanne accueillent le public du lundi au vendredi, de 14 h à 18 h, et toute la journée le week-end (9h30-19h30 en juin, 10 h - 18 h en septembre) ; en juillet/août, tous les jours de 9h30 à 19h30. Hors saison et groupe : se renseigner au

10 reilhac Exposition photographique sur les «Modes de vie dans la boucle du Niger», concert de musique africaine, soirée d échange et de discussion autour du Burkina Faso et aprèsmidi contes africains ont marqué le cycle culturel organisé par la Commune de Saint- Paul-des-Landes en partenariat avec l association Rivages, tout au long du mois d avril. Présidée par Emmanuel Tieba, «Rivages» est une association de solidarité internationale, dont les principaux objectifs sont de faire connaître la culture du Sahel et de favoriser les échanges entre la France et le Burkina Faso. Alors que l association devait Communes Nouveaux équipements, communaux et sportifs! A l arrière de la Maison de retraite et du lotissement du Pré Vert, une plate-forme multi-activités et un atelier communal sont en cours de réalisation. Zoom sur ces nouveaux équipements. «Il était indispensable de créer un atelier communal confortable pour nos employés et notre matériel», explique Jean-Pierre Picard, Maire de Reilhac. Les deux anciens locaux, trop vétustes, serviront désormais de lieu de stockage. Créé à l arrière de la Maison de retraite et du lotissement du Pré Vert, ce nouveau local de 288 m 2 se situe au cœur de la commune. L atelier communal, conçu par l architecte Daniel Marot, se compose d une grande salle de travail et de stockage, de sanitaires et d un bureau, en demi-sous-sol. Au dessus, par l entrée haute du bâtiment, une salle de réception pour le club de pétanque et une salle de réunion pour les associations ont été réalisées. Les travaux de construction du bâtiment ont débuté au mois d octobre L atelier devrait pouvoir être utilisé à la rentrée. «Notre club de pétanque compte une cinquantaine de licenciés auxquels s ajoutent une vingtaine d adhésions de personnes de l ADAPEI», ajoute J.-P. Picard. En effet, chaque année, le Tilleul reilhacois organise en partenariat avec l ADAPEI une journée de solidarité handicap autour de la pétanque. Aussi, sur la plate-forme multi-activités qui jouxtera l atelier communal, un espace de pétanque de 32 terrains réglementaires pour accueillir des championnats a été prévue! A côté, un deuxième terrain de football, d entraînement celui-là, sera réalisé à deux pas du terrain d honneur! Les travaux de terrassements et d aménagement de cette plate-forme multi-activités devraient débuter au printemps. Un ensemble d aménagements cohérent «Nous avions conçu ce projet il y a déjà une dizaine d années, lors des acquisitions foncières de l époque. Ces aménagements créent un véritable ensemble cohérent pour lequel nous avons travaillé avec les Architectes des Bâtiments de France, l église de Reilhac étant classée, et le Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement», saint-paul-des-landes poursuit le Maire. Concernant la plate-forme conçue par le cabinet de géomètre-expert Claveirole et Coudon, elle sera éclairée afin que chacun puisse pratiquer ses activités en soirée. Une aire de jeux pour enfants et un sentier pédestre permettant de relier la plateforme à la maison de retraite et au lotissement compléteront ces aménagements. Un mois d avril aux couleurs du Sahel simplement mettre en place une exposition, les partenaires ont trouvé intéressant de développer cette animation et de consacrer le mois d avril au Sahel! Expositions, concert, échanges Vendredi 1 er avril, le groupe clermontois Mazava té, muni de percussions, calebasses et bolons, a ainsi permis aux Saint-Paulois de tous les âges de découvrir la musique rythmée et enjouée de l Afrique! Mélant danse africaine malgache, jazz, rock et blues, le groupe dont le nom signifie «lumière» est composé de musiciens originaires de Guinée, Madagascar et Mayotte. Une façon conviviale de lancer le cycle culturel. Le vendredi suivant, c est Emmanuel Tieba qui a animé la soirée d échanges sur le mode de vie au Burkina Faso. L objectif était D un coût total de HT, dont HT pour l atelier communal, ces travaux représentent un investissement important pour la Commune qui a sollicité le soutien de l Etat, du Conseil Régional d Auvergne, du Conseil Général du Cantal et de la DDJS pour les terrains sportifs. Tout au long du mois d avril, Saint-Paul-des-Landes a été le berceau d un cycle culturel autour du Sahel organisé en partenariat avec l association Rivages. Le public au rendez-vous du cycle culturel consacré au Sahel L atelier communal comprend des salles pour les associations de sensibiliser le public aux difficultés des habitants de ce pays, tout en tenant compte de l actualité, de la question du terrorisme, etc. Un documentaire et des photos ont captivé la trentaine de participants. Enfin, l après-midi «contes africains» du mercredi 13 avril a été une vraie attraction pour les petits et grands, venus à la Médiathèque dans le cadre des après-midi «Grange à histoire». L exposition de photographies «Modes de vie dans la boucle du Niger» de Bruno Bonté représentant les paysages et les modes de vie des peuples vivant dans le bassin du fleuve Niger ou Djoliba a, quant à elle, été visitée tout le mois d avril. Les populations résidant autour de ce fleuve qui traverse notamment la Guinée, le Mali, le Niger et le Nigeria sur un parcours de km s efforcent de préserver et de valoriser leur patrimoine et culture. Ce cycle aux couleurs du Sahel aura, c est sûr, atteint son objectif! GIOU-DE-MAMOU Une volonté de développement Communes Extension de l école, aménagement de 4 logements sociaux, acquisition foncière, rénovation du centrebourg : amélioration du cadre de vie et mise en valeur du patrimoine vont de pair! «Les aménagements réalisés en 4 ans témoignent de votre dynamisme pour améliorer le cadre de vie de votre Commune», a apprécié Laurent Vercruyse, Secrétaire Général de la Préfecture, lors des inaugurations à Giou-de- Mamou, le 16 mai dernier. Chantier phare, l extension de l école répond à «la croissance démographique et à l augmentation du nombre d élèves», a rappelé Gabriel Peyronnet, le Maire. Un nouveau bâtiment a vu le jour au sein du groupe scolaire, composé d une salle de classe et d une salle d activités au rez-de-chaussée, d un restaurant scolaire au 1 er étage. «Il apporte de bien meilleures conditions de travail et d accueil des enfants, dans un espace sécurisé.» Un cadre de vie agréable A quelques dizaines de mètres, l ancien presbytère accueille à présent 4 appartements ; 1 autre a été aménagé au dessus de l école. Toutes les rénovations intègrent les énergies renouvelables. Bâtiment de caractère, «la Grange de Félix» et yolet Sécurisation du bourg, mise en valeur de l église et de son jardin, fin des travaux du lotissement «Le Hameau du Pré Redon», construction de la Grange aux sports, équipement de l école numérique rurale, 1 re tranche de l opération «Cœur de Village» ; Yolet a inauguré le 21 mai dernier l ensemble des aménagements réalisés au cours de ces dix dernières années. Michel Lours, Maire de Yolet, a convié Alain Marleix, Député et ancien Ministre, Patrick Jézégabel, Sous-Préfet de Mauriac représentant le Préfet, Vincent Descœur, Député et Président du Conseil Général, Jacques Mézard, Sénateur et Président de la CABA, Pierre Jarlier, Sénateur et Président de l Association des Maires du Cantal, à faire le tour des infrastructures de sa commune. Des projets structurants «Yolet a fortement évolué depuis 2002, date de notre dernière visite inaugurale, note J. Mézard, et ce grâce à des réalisations de la vie quotidienne. Malgré les restrictions budgétaires, Yolet est l exemple que pour des projets structurants, il y a des financements.» Ainsi, depuis 20 ans, la Commune a réalisé près de 4,5 millions d euros de travaux avec des aides à hauteur de 1,5 Me. Pour Vincent Descœur et Patrick Jézégabel, Les élèves au premier rang de l inauguration de l école ses dépendances sont aujourd hui utilisées par les services techniques communaux. Quant à la place du village, elle a été entièrement restructurée, avec enfouissement des réseaux et mise en valeur du Monument aux Morts. Ces réalisations ont été financées avec des soutiens de la CABA, du Département, de la Région et de l Etat. «Elles constituent l aboutissement d années de travail, de partenariat, au service Le Cœur de Village inauguré d une volonté de développement, qui ne doit pas être battu en brèche par le démantèlement des services publics, en particulier des écoles», a souligné Jacques Mézard, Président de la CABA. Elles favorisent un cadre de vie agréable pour tous dans une Commune qui, pour Vincent Descœur, Président du Conseil Général, «développe son attractivité en jouant la complémentarité Ville-Campagne». Samedi 21 mai, Michel Lours, Maire de Yolet a inauguré les nombreuses infrastructures réalisées au sein du Bourg. Les personnalités ont apprécié les nombreuses réalisations de Yolet «l opération Coeur de Village a permis à Yolet de gagner en attractivité et en cadre de vie». Quant à Alain Marleix, il a lui aussi souligné «la dynamique de développement de cette commune». En 2011, la Municipalité a déjà ouvert de nouveaux chantiers structurants. Au programme : l aménagement de la route de Boudieu ; la création dans le bourg du lotissement de «La Coutèle» comprenant 6 lots, la sécurisation de la traversée de la Maison Blanche et la réfection des voiries de Roquecelier et Falguières. En bref Vézac Un nouveau giratoire Un nouveau carrefour giratoire a été aménagé à l entrée du bourg de Vézac. Il dessert les routes départementales menant au bourg, à Carlat, à Yolet et à Aurillac. Ces axes ont par ailleurs fait l objet de travaux qui ont durée deux mois. La sécurité est ainsi accrue pour les piétons et les usagers qui emprunte ses voies. Cet aménagement assuré sous maîtrise d ouvrage de la Commune est soutenu à 60% par le Conseil Général. D ici la fin du mois de juin, ces travaux s achèveront par la mise en place de l éclairage public et de la signalisation routière. Quant à l aménagement intérieur du rond point, il sera réalisé à l automne sur le thème du golf! Aurillac Le retour du Tour La «Grande Boucle» est de retour à Aurillac. Le 12 juillet prochain, c est du Prisme que partira la 10 e étape du 98 e Tour de France en direction de Carmaux, après 3 jours dans le Cantal : étape Issoire - Saint-Flour, repos au Lioran, puis départ d Aurillac. Le départ fictif est fixé au Prisme à 13h30, puis les coureurs emprunteront les rues Jean Moulin, François Meynard, place de la Gare, avenue Milhaud, avenue des Pupilles, avenue des Prades, avenue Charles de Gaulle, RN 122 en direction de Sansac-de-Marmiesse. Le départ réel sera donné à hauteur du panneau de sortie de la ville. Un départ d étape, c est avant tout un spectacle populaire. Le public pourra admirer les champions notamment au moment des signatures de présence sur le podium installé rue Jean Moulin. Sans oublier la caravane publicitaire et ses 215 véhicules! En termes de stationnement et circulation, les voies empruntées par les coureurs et celles débouchant sur le circuit seront fermées à la circulation le 12 juillet de 9h30 à 14h30, et au stationnement dès le 11 juillet à 17 h jusqu au 12 à 14h30. Les accès et sorties des riverains, des commerces et entreprises situés sur la RN 122 entre le carrefour giratoire de l Europe et celui d Esban seront interdits de 9h30 à 14h30. Pour éviter tout blocage, il est conseillé de stationner votre véhicule en dehors de ces secteurs dès le 11 juillet. Quant à la navette de la place du 8 mai, elle ne pourra pas circuler le 12 juillet. Une navette exceptionnelle sera mise en place gratuitement entre le parking gratuit de l aire événementielle (la Ponétie) et le Prisme, tous les quarts d heure de 8 h à 14h15. Enfin, pour les lignes urbaines Trans cab, seules les lignes 10, 20 et 21 fonctionneront, sauf interruption entre 9h30 et 14h Juin Juin 2011 Plus d infos :

11 Rendez-vous 2011 Prisme Retour en images sur les spectacles de l année! NOLWENN LEROY Samedi 18 juin, 20h30 Assis/debout non numéroté Révélée par la Star Accademy, Nolwenn Leroy sera au Prisme pour vous interpréter les chansons traditionnelles de son dernier album «Bretonne» dont «La jument de Michao» («J entends le loup et le renard, et la belette»). Laissez-vous surprendre par ses fabuleuses reprises passant de Alan Stivell («Tri Martolod») à U2 («Sunday Bloody Sunday»)... ZAZIE Jeudi 6 octobre, 20 h Assis non numéroté Zazie lancera en beauté la saison 2011/2012 du Prisme en venant présenter un «zest of» de son répertoire ainsi que les nouveaux titres de son 7 e album, «Za7ie». Pour ce nouvel opus, Zazie a enregistré chez elle, 7 jours sur 7, en composant sur 7 thématiques du quotidien. A vite découvrir sur scène! A la demande de l artiste, un tarif spécial pour les demandeurs d emploi et bénéficiaires du RSA a été mis en place. Ils pourront, sur présentation d un justificatif, bénéficier d une place par personne au tarif de 10 (sous réserve de disponibilité). - M personnes RAPHAEL 800 personnes MICHELE LAROQUE 800 personnes MICHELE BERNIER personnes OUI-OUI et le cadeau surprise Samedi 19 novembre, 14 h et 17 h Assis numéroté Après une tournée qui a émerveillé les plus jeunes l an passé, Oui-Oui et ses amis reviennent dans de nouvelles aventures encore plus magiques et spectaculaires! Dans l univers féérique de Miniville, Mirou, Potiron et M. le Gendarme préparent dans le plus grand secret son anniversaire... Chut! PIERRE PERRET personnes EDDY MITCHELL personnes CALOGERO personnes LAURENT GERRA personnes AGE TENDRE personnes JAMEL personnes STEPHANE ROUSSEAU personnes Il était... JOE DASSIN personnes Renseignements et réservation Aurillac Développement - Centre de Congrès 1 bis, place des Carmes Aurillac Tél. : Retrouvez l intégralité des photos des concerts sur : Le Prisme est également en ligne sur facebook : JEAN-LOUIS AUBERT Mercredi 23 novembre, 20 h Assis (numéroté) ) debout (non numéroté) Cinq ans après «Idéal standard», son dernier album studio, Jean-Louis Aubert revient avec «Roc Eclair». Ce septième album composé de 12 titres parle fort, vrai et juste de la Vie. Fort du succès rencontré lors de sa première venue, l artiste nous fait le privilège de remonter sur la scène du Prisme! BERNARD LAVILLIERS Samedi 26 novembre, 20h30 Placement libre Grand voyageur, l artiste intègre dans ses chansons des rythmes colorés récoltés tout au long de sa route. Son rock se teinte ainsi de rythmes reggae et de musiques du monde. Quant aux textes, ils sont réalistes, contestataires. Bernard Lavilliers aime défendre les minorités, les laissés-pour-compte et réveiller les consciences à travers ses chansons. A (re)découvrir sur la scène du Prisme! Crédit photos : Ludovic LAPORTE MICKAËL GREGORIO Dimanche 27 novembre, 17 h Assis numéroté Assister au spectacle de Mickaël Gregorio, c est un peu comme assister à une trentaine de concerts le même soir! Imitateur hors pair, l artiste multiplie les performances vocales et humoristiques en revisitant les chanteurs d aujourd hui : de Mika à Christophe Maé en passant par Julien Doré, M ou Christophe Willem, mais aussi les incontournables Hallyday, Goldman, Bashung ou encore des hommages à Piaf, Brel, Ray Charles... YANNICK NOAH personnes PATRICK SEBASTIEN personnes RFM PARTY 80 «Live» Vendredi 2 décembre 2011, 20h30 Assis non numéroté La nouvelle version du show des années 80 viendra mettre le feu au Prisme avec un plateau unique regroupant le meilleur des 5 dernières années! Seront présents sur scène : Début de Soirée, Cookie Dingler, Jean-Pierre Mader, Thierry Pastor, Emile et images... 20

12 fête de la randonnée Evénements Direction Labrousse et Vezels-Roussy Randonnées pédestre, VTT, solidaire, sportive ou avec des ânes... La prochaine édition de la Fête de la Randonnée aura lieu les 18 et 19 juin à Labrousse et Vezels-Roussy. Entre Carladez et Chataigneraie Cantalienne, les communes de Labrousse et Vezels- Roussy accueilleront la Fête de la Randonnée organisée par la CABA. Village constitué de deux bourgs, Vezels-Roussy surprend par ses deux églises! Quant à Labrousse, sa petite chapelle et son Musée de Prat dédié au monde rural et artisanal valent le détour. C est dans ce décor situé à 800 m d altitude en moyenne que le Service Environnement de la CABA vous invite les 18 et 19 juin prochains. Moment de partage et de convivialité, la Fête de la Randonnée vous propose des itinéraires les européennes du goût pédestres et vtt, adaptés à tous les publics et tous les âges... des amateurs aux sportifs! Le samedi matin, pour répondre au fort succès des éditions précédentes, la randonnée nordic-walking proposera deux départs à 9h30 : l un de l école de Labrousse pour 7,6 km ; l autre de la mairie de Vezels pour 8,3 km. Une douzaine de personnes par groupe pourront prendre part à cette balade sportive (sur réservation). L après-midi, la randonnée solidaire avec les joëlettes (9,5 km) démarrera de Vezels à 14h30. Devenue incontournable, elle permet à des personnes à mobilité réduite de parcourir les sentiers avec les personnes valides. A la découverte de notre territoire Le dimanche matin, place aux parcours en VTT (sur inscription). Trois circuits sont ouverts aux vététistes confirmés (45 km), amateurs (24 km) ou en famille (15 km - vélos à disposition). De 9 h à 17 h, une randonnée pédestre à la journée (19,5 km) est organisée Le cochon, «star» de la manifestation par le Comité Départemental de Randonnée Pédestre (CDRP). Elle offrira de superbes vues sur notre massif volcanique. A travers combes en sous-bois et plateaux dégagés, les sentiers entraîneront les participants à la découverte des trésors cachés. L après-midi, une randonnée familiale accompagnée par des ânes (9,3 km) ravira les enfants. Prévu à 14h30, le départ sera donné à la mairie de Vezels. Enfin, une soirée est organisée le samedi soir à Vezels-Roussy. Le repas sera servi au restaurant «La Bergerie» à 20 h. Au menu : charcuterie, daube de boeuf et pommes de terre aux cèpes, fromage, coupe de la Bergerie et café (12 ; 6 pour les moins de 14 ans). Les personnes intéressées doivent se faire connaître auprès des organisateurs le jour même, dans la matinée. Retrouvez le programme complet de la Fête de la Randonnée sur le site : Renseignements et inscriptions : Office de Tourisme du Bassin d Aurillac, Tél : Les produits de notre terroir seront à l honneur de la 7 e édition des Européennes du Goût, les 1 er, 2 et 3 juillet prochains. En 2011, le cochon est la «star» de la manifestation. Qu il soit en pâté, saucisson, rôti ou farci, le cochon est un produit phare! Comme le sont la viande et le fromage salers, il est même incontournable dans nos assiettes. C est pour ces raisons et pour mettre en valeur nos produits de terroir que les Européennes du Goût 2011 en ont fait la «Star» de la manifestation. Les 1 er, 2 et 3 juillet prochains, Aurillacois, Cantaliens et touristes ouvriront la saison estivale en se régalant de charcuterie ou autres recettes à base de cochon. Mis en place en partenariat avec l association des Salaisonniers du Cantal, le Syndicat des Charcutiers-Traiteurs du Cantal et la Confédération Nationale des Charcutiers-Traiteurs, un pôle «Cochon» situé au cœur du marché offrira des dégustations et démonstrations culinaires. L APPAT (Association Pain Pâtisserie Avenir et Tradition) organisera également des démonstrations de fabrication de pâté à la viande ou encore de pompe aux gratons. Quant aux Toques d Auvergnes, ils cuisineront nos produits de terroir à l occasion des démonstrations ou du repas du vendredi soir (sur réservation). Le repas thématique du samedi soir sera lui élaboré par les charcutiers-traiteurs (sur réservation). Pour cette édition 2011, les Berges de la Jordanne se transformeront en plate-forme de cuisine. Sur l espace enherbé sera installé un plan de travail pour des ateliers et des conférences : rencontre autour de l accession des vins d Auvergne à l AOC, mets et vins, etc. Des animations et un stand de loisirs créatifs sur le thème du cochon permettront également aux plus jeunes de prendre part à l évènement. Les Goudots Gourmands sur 2 jours Autre temps fort : le concours des Goudots Gourmands. Cette année, il s étend sur deux journées, le vendredi de 18 h à 21h30 et le samedi entre 10 h et 18 h. Au programme des dégustations : jambon sec, fromage salers, apéritif gentiane 20 C, pounti et brioche (uniquement le samedi), friton (uniquement le vendredi) et vin rouge Côte d Auvergne. 6 participants seront en lice pour chacun des produits jugés par le public! Evénement porté par la CABA avec le soutien du Conseil Général et du Conseil Régional, les Européennes du Goût sont organisées par la SEM Aurillac Développement qui a prévu une programmation musicale variée. Le vendredi soir, animation Sound System par «Le Mange Disque», feu d artifice et concert du groupe de rock «Araban». Le samedi, Sylvain Latrim et son orgue de barbarie et «La Position du Tireur Couché» animeront le marché. Viendra ensuite un Hootenanny (5 artistes guitare/voix) proposé par Cantal Musique et Danse, puis les concerts des Marchands d Cailloux (variété française) et de «Jeff et les Zygomatics» (reggae/dub) par Love Mi Tendeur. Une fanfare animera la journée du dimanche. Retrouvez le programme complet des Européennes du Goût sur les sites : ou sur Pratique Communauté d Agglomération du Bassin d Aurillac 3, place des Carmes - BP AURILLAC CEDEX - Accueil : 41, rue des Carmes Tél : Fax : CENTRE TECHNIQUE COMMUNAUTAIRE 195, av. du Général Leclerc AURILLAC Eau et assainissement : Tél : Déchets et tri sélectif : Tél : Urgence eau/assainissement : Tél : REGIE DE L EAU Centre Technique Communautaire - 195, av. du G. Leclerc AURILLAC - Tél : Horaires d ouverture au public du lundi au vendredi, de 8 h à 12 h et de 13h30 à 17h30 Assainissement Non Collectif 3, place des Carmes - BP AURILLAC CEDEX Tél : DECHETTERIE DES 4 CHEMINS Z.A. des 4 chemins NAUCELLES Tél : Horaires d ouverture au public du lundi au samedi, de 8h30 à 18h30 DECHETTERIE DE L YSER Rue de l Yser AURILLAC Tél : Horaires d ouverture au public du lundi au samedi, de 8h30 à 18h30 STABUS Guichet : 3 avenue Gambetta - Dépôt : 8 rue D. Papin AURILLAC - Tél : MANIFESTATIONS 4 e Rallye tout-terrain du Cantal en Châtaigneraie, Championnat de France FFSA, Aire événementielle de la Ponétie, St-Mamet, Roannes-St-Mary, du 17 au 19 juin. Rens Fête d Espinat organisée par le Comité d Animation d Ytrac, terrain de foot d Espinat, 18 et 19 juin Fête de la Randonnée, Labrousse et Vezels-Roussy, 18 et 19 juin (cf. ci-contre) 6 e Tour de la CABA, Labrousse et Velzic, 18 et 19 juin Vide-grenier, terrain de sport d Espinat, Ytrac, 19 juin Fête de l école, salle polyvalente, Naucelles, 24 juin «Moscato One Man Chaud», Salle de la Vidalie, Arpajon-sur-Cère, 24 juin, 20h30. Rens MEDIATHEQUE du bassin d aurillac Rue du 139 e RI AURILLAC Tél : Fax : CENTRE AQUATIQUE La Ponétie AURILLAC Tél : Horaires d ouverture différents selon les jours et périodes Office de Tourisme 7, rue des Carmes Aurillac Tél : Du lundi au samedi, de 9h30 à 12 h et de 13h30 à 18h30 Dimanches 19 et 26 juin, de 10h30 à 12h30 POINT INFORMATION JEUNESSE Cf. Médiathèque du Bassin d Aurillac Tél : Fax : la plantelière La Pépinière - Route de Labrousse ARPAJON-SUR-CERE Tél : guichet d accueil étudiants pact CANTAL 9, avenue Aristide Briand AURILLAC Tél : Les 24 communes : Arpajon-sur-Cère, Aurillac, Ayrens, Crandelles, Giou-de-Mamou, Jussac, Lacapelle-Viescamp, Labrousse, Laroquevieille, Lascelles, Mandailles-Saint-Julien, Marmanhac, Naucelles, Reilhac, Sansac-de-Marmiesse, Saint-Cirgues-de-Jordanne, Saint-Paul-des-Landes, Saint-Simon, Teissières-de-Cornet, Velzic, Vézac, Vezels-Roussy, Yolet, Ytrac Nos compétences : Aménagement du territoire, Collecte et traitement des déchets, Eau et assainissement, Développement économique, Environnement, Festival international de Théâtre de rue, Urbanisme et habitat, Grands équipements culturels et sportifs, Politique de la Ville, Techniques d Information et de Communication, Transports collectifs Visite au moulin de Rivet, Vézac, 25 juin. Rens Vide-grenier, parking municipal, St-Paul-des-Landes, 25 juin. Rens Européennes du Goût et concours des «Goudots gourmands», Aurillac, du 1 er au 3 juillet (cf. ci-contre) Les rendez-vous du Musée d Art et d Archéologie, Centre Pierre-Mendès- France, Aurillac, 2 juillet de 14h30 à 15h30. Rens Concert en plein air «Monnaie de Singe» et «Tico», la Garenne (prox. Mairie), Naucelles, 8 juillet, 21 h Vide-grenier, gymnase et parking, Jussac, 10 juillet. Rens Tour de France, Aurillac ville départ, 12 juillet (cf. p. 19) Marché de Pays nocturne et musical, concerts gratuits «Les Marchands d cailloux» et «Traucaterme», parking du Dojo, Ytrac, 13 juillet de 19 h à minuit. «Les gens d ici», spectacle son et lumière, Jussac, 15 et 16 juillet, 22h15. Rens EXPOSITIONS «Front populaire», Les Ecuries, Jardin des Carmes, Aurillac, jusqu au 20 juin Arts Performance, Les Ecuries, Jardin des Carmes, Aurillac, du 30 juin au 3 septembre René Jacques rétrospective, Musée d Art, Aurillac, du 2 juillet au 31 août SAISON CULTURELLE Théâtre d Aurillac. Rens «Cuba d hier et d aujourd hui», exposition de photographes et de peintures, par l Association FAAACE, jusqu au 30 juin Les Élus Le Président Jacques MÉZARD, Pour prendre rendez-vous avec Jacques Mézard, Président de la CABA, contactez le Les Vice-Présidents Vous pouvez rencontrer tout Vice-Président sur un sujet lié à son domaine de compétence : Roger DESTANNES Travaux et Réseaux Alain CALMETTE Développement Economique et Aménagement du Territoire Prendre rendez-vous au Florence MARTY Politique de la Ville et Gens du Voyage Michel LOURS Finances Jean-Claude MAUREL Administration Générale et Personnel permanence les mercredis de 10 h à 12 h. Prendre rendez-vous au Vincent BESSAT Environnement permanence tous les premiers vendredis de chaque mois, de 8 h à 12 h. Prendre rendez-vous au Alain VEROUIL Urbanisme et Habitat Georges JUILLARD Grands Equipements Christian POULHES Suivi de la Contractualisation Jean-Paul NICOLAS Techniques de Communication et Médiathèque Xavier DALL AGNOL Tourisme Pour les autres Vice-Présidents, vous pouvez laisser un message au Gala de «Chorège», 24 et 25 juin «Rendez-vous danse», 18 juin à 20h45, 19 juin à 15 h. Rens Conservatoire Musique et Danse d Aurillac «Orphée aux enfers», opérette d Offenbach, Auditorium Maurice Ravel, Centre Pierre-Mendès-France, 15 juin à 20h30 LE PRISME AGENDA Nolwenn Leroy, 18 juin, 20h30. Rens CENTRE AQUATIQUE 11 au 24 juin : fermeture technique semestrielle 1 er juillet au 31 août : ouverture Eté de l ensemble des bassins 22 Juin Juin mars 2009

13

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z

Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Car bon e 2 009 de la Com m unauté d aggl om ération Loire For e z Bilan Carbone de la Communauté d agglomération Loire Forez Patrimoine et Services 2009 Contexte de l étude Afin de lutter contre

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL

www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil & Environnement Travaux Hydrauliques Voiries & Réseaux Divers Promotion Immobilière SIEGE SOCIAL SIEGE SOCIAL Hamdallaye, Commune de Ratoma BP : 6070 Conakry (Guinée) Tél : +224 62 99 99 19 E-mail: info@centralfirm-btp.com Site web: www.centralfirm-btp.com www.centralfirm-btp.com Bâtiments Génie Civil

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Mardi 17 novembre 2015 Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Les élus du Bureau de la Métropole Rouen Normandie se sont réunis hier soir, lundi 16 novembre. Les délibérations prises par les élus confirment

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville Charles Marceau Coordonnateur aux grands projets économiques Des écoquartiers,

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012 COMMUNE DE SENE Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION Modalités prévisionnelles de financement Septembre 2012 ZAC cœur de Poulfanc - modalités prévisionnelles de financement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco?

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco? L Appart ECO 80 m² de pédagogie pour faire des économies d énergie et mieux consommer! 1 Qu est-ce que l Appart éco? L Appart éco est un appartement de 80 m², aménagé et équipé, dans lequel toutes les

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Forum d ouverture du Plan Climat 4 décembre 2012 Enjeux Climat Energie La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter pas de solution «miracle»

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin

Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Création d une plateforme de la rénovation énergétique sur le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Le territoire de la Communauté d Agglomération de Saint-Quentin Première Agglomération

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

en actions au Pays des Herbiers

en actions au Pays des Herbiers Le Développement durable en actions au Pays des Herbiers Le territoire du Pays des Herbiers 8 communes 27 500 habitants dont 16 000 aux Herbiers 25 000 ha de superficie 2 Le Développement Durable au Pays

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances L E S AVOIR R ÉNOVER Pierre & Vacances PIERRE &VACANCES, Leader Européen de l immobilier de loisirs L E GROUPE PIERRE &VACANCES, en constante croissance depuis sa création en 1967, est devenu la référence

Plus en détail

Lorient à l heure de la COP21

Lorient à l heure de la COP21 Lorient à l heure de la COP21 Dossier de presse 1 Alors que la France s apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre le sommet mondial sur le changement climatique (COP21), Lorient n a pas attendu

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020

Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020 Compte-rendu CONTRIBUTION A LA CONCERTATION NATIONALE FEDER 2014/2020 Sommaire Présentation de l Association Régionale Auvergne de l Union Sociale pour l Habitat...p 3 Le parc social énergivore en Auvergne...p

Plus en détail

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura

Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura Projet de domaine Center Parcs Poligny / Jura 19-06-2015 Approche Bilan Carbone Réf Date Auteur V1 04/06/15 ELAN V2 15/06/15 ELAN V3 19/06/15 ELAN ELAN 1, avenue Eugène Freyssinet 78061 SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

Plus en détail

Budget 2016 DOSSIER DE PRESSE DP 05-2016. Point presse du lundi 21 mars 2016 à 10 h 30 Salle L'Eglantier. Contact Presse

Budget 2016 DOSSIER DE PRESSE DP 05-2016. Point presse du lundi 21 mars 2016 à 10 h 30 Salle L'Eglantier. Contact Presse DOSSIER DE PRESSE DP 05-2016 Budget 2016 Point presse du lundi 21 mars 2016 à 10 h 30 Salle L'Eglantier Contact Presse Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT Mercredi 21 septembre, salle des fêtes, à 20 h DEUX TEMPS DANS LA RÉUNION 1. Bilan et perspectives 2008 / 2011 : bilan - les 7 thèmes de notre programme : Nous nous

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche!

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Communiqué de presse Mercredi 27 mars 2013 Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Fin 2012, le Conseil d Amiens Métropole choisissait de se doter

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif 1 Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif Discours de Madame le Maire Vendredi 12 avril 2013 Mesdames,

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

Dans la Nièvre, Investissez dans un modèle économique durable. fibre active, l agence de développement économique de la Nièvre

Dans la Nièvre, Investissez dans un modèle économique durable. fibre active, l agence de développement économique de la Nièvre Dans la Nièvre, Investissez dans un modèle économique durable VOTRE PROJET A SAINT-PARIZE-LE-CHATEL A PROXIMITÉ IMMÉDIATE DU PARC TECHNOLOGIQUE DE NEVERS MAGNY-COURS UN POLE INDUSTRIEL DE POINTE DANS LES

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural

L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural L énergie renouvelable et les économies d énergies au cœur du développement d un territoire rural En Centre Bretagne Un territoire enclavé entre les axes routiers Rennes Brest / Quimper (RN12 et RN 164)

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE

SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008. BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 BIBLIOTHEQUE DEPARTEMENTALE SYNTHESE DU RAPPORT D ACTIVITE 2008 BILAN DU RESEAU DEPARTEMENTAL Période 2000-2008 Bibliothèque départementale de Lot-et-Garonne BP9 - Rue du Pont de Marot 47301 Villeneuve-sur-Lot tél : 05 53 40 14 40

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Dossier de presse 26 janvier 2008 Contact : Corinne IBARRA Communauté de communes du pays de Murat 04 71 20 22 62 / cibarra@paysdemurat.fr SOMMAIRE I. Rappel

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

Accueil de congrès et de séminaires. SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil

Accueil de congrès et de séminaires. SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil Accueil de congrès et de séminaires SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil SOMMAIRE VILLE CENTRALE ET TRÈS ACCESSIBLE Accès p. 3 VILLE DE CARACTÈRE p. 4 L OFFICE DE TOURISME DES PAYS DE SAINT-FLOUR

Plus en détail

Classe aquatique mobile

Classe aquatique mobile Classe aquatique mobile Ecole de natation itinérante «La piscine itinérante n est pas seulement une «solution» pour résoudre le problème de l éducation aquatique dans les régions dépourvues d infrastructures

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail