Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique"

Transcription

1 BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre Série dessaisonalisée et lissée Série dessaisonalisée brute Le baromètre de conjoncture est la synthèse des courbes de conjoncture de l industrie manufacturière, du gros oeuvre de bâtiments, du commerce et des services aux entreprises. Communiqué de presse du 23 novembre 212: Le baromètre de conjoncture de la Banque nationale de Belgique s'est stabilisé en novembre. Dans l'industrie manufacturière, la confiance des chefs d'entreprise s'est, encore, légèrement effritée. Le niveau des stocks de produits finis a été considéré comme nettement supérieur à celui du mois dernier. Les entrepreneurs s'attendent, en outre, à un fléchissement de la demande et à une contraction de leurs effectifs au cours des trois prochains mois. La conjoncture s'est également affaiblie dans la construction, essentiellement en raison d'une évolution négative du carnet d'ordres et du matériel utilisé. Le climat des affaires s'est, en revanche, raffermi dans les services aux entreprises, après trois détériorations successives. Le niveau d'activité des firmes a été apprécié plus positivement; les perspectives d'activité et de demande du marché se sont renforcées. Dans le commerce, enfin, l'indicateur a progressé sous l'effet d'une révision à la hausse des anticipations en matière de demande et d'emploi. La courbe synthétique globale lissée, qui indique la tendance conjoncturelle sous-jacente, continue de se replier très légèrement. Le climat conjoncturel tend néanmoins à se stabiliser depuis le quatrième trimestre 211.

2 CHIFFRES CLÉS DE LA CONJONCTURE BELGE I. ENTREPRISES Évolution conjoncturelle et produit intérieur brut NOVEMBRE estimation flash Variations en pourcentage du PIB en volume par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente (échelle de gauche) Baromètre conjoncturel de la BNB (échelle de droite) 2 1 Confiance des entrepreneurs - industrie manufacturière 1 Courbes synthétiques selon la catégorie de biens Courbe synthétique de l'industrie - Belgique Industrial confidence indicator - Europe Biens intermédiaires Biens de consommation Biens d'équipement Capacités de production et investissements estimation Degré d'utilisation des capacités de production en pourcentage (échelle de droite) Pct. de variation annuelle des investissements à prix courant (échelle de gauche) Obstacles à la production Manque de personnel qualifié (échelle de droite) Insuffisance d'équipements (échelle de droite) Insuffisance de la demande (échelle de gauche) Commandes intérieures de biens d'équipement Confiance des entrepreneurs - secteur des services Courbes synthétique des services aux entreprises - Belgique Services confidence indicator - Europe Sources: BNB - Enquêtes sur la Conjoncture - Comptes Nationaux, Commission Européenne, DG-ECFIN

3 CHIFFRES CLÉS DE LA CONJONCTURE BELGE NOVEMBRE Confiance des entrepreneurs - construction 1 Secteurs de la construction Courbe synthétique de l'ensemble de la construction - Belgique Construction confidence indicator - Europe Travaux routiers et de génie civil Gros oeuvre de bâtiments Prévisions des missions auprès des architectes Confiance des entrepreneurs - commerce Bâtiments résidentiels Bâtiments non-résidentiels Courbe synthétique commerce - Belgique Retail trade confidence indicator - Europe Prévisions d'emploi par secteur Appréciations des conditions de crédit par les entrepreneurs Construction Services aux entreprises Favorable Neutre Défavorable II. CONSOMMATEURS Confiance des consommateurs Confiance des consommateurs et consommation privée Indicateur de confiance des consommateurs - Belgique (échelle de gauche) Consumer confidence indicator - Europe (échelle de droite) Variations en pourcentage de la consommation privée en volume par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente (échelle de droite) Indicateur de confiance des consommateurs - Belgique (échelle de gauche) Sources: BNB - Enquêtes sur la Conjoncture - Comptes Nationaux, Commission Européenne, DG-ECFIN

4 Banque nationale de Belgique Enquêtes sur la conjoncture CONFIDENTIEL Commentaire relatif à l enquête sur la conjoncture de novembre 212 Informations méthodologiques: La courbe synthétique des différentes branches d'activité se base sur une sélection de questions qui varie entre trois et quatre selon la branche d'activité: - pour l'industrie manufacturière: appréciation du carnet de commandes total, appréciation du niveau des stocks de produits finis, prévisions d'emploi et prévisions de demande; - pour les services aux entreprises: appréciation de l'activité, prévisions d'activité et prévisions de demande générale; - pour la construction: évolution du carnet de commandes, évolution du matériel utilisé, appréciation du carnet de commandes total et prévisions de demande; - pour le commerce: prévisions de demande, prévisions des commandes auprès des fournisseurs et prévisions d'emploi. Dans ce présent commentaire, le résumé relatif à chaque branche d'activité se limite aux questions reprises dans la courbe synthétique. L'ensemble des questions de l'enquête sont toutefois détaillées par la suite, en distinguant les évolutions récentes, les appréciations et les prévisions. Dans l'industrie manufacturière, la confiance des entrepreneurs s'est à nouveau quelque peu affaiblie; il s'agit du troisième déclin consécutif. La détérioration est le résultat d'une appréciation particulièrement négative des stocks et d'un pessimisme accru à propos de la demande et de l'emploi pour les mois à venir. Par contre, l'appréciation du carnet de commandes total s'est améliorée en raison de la demande croissante de l'intérieur et de l'étranger. Sur le plan sectoriel, une image contrastée a été enregistrée. D'une part, le climat conjoncturel s'est assombri dans les industries des métaux non ferreux, des papiers et cartons, de la transformation du bois et, à une échelle plus limitée, dans l'industrie de la chimie. D'autre part, une amélioration s'est dégagée pour l'industrie de l'alimentation, pour la production des matériaux de construction et, de façon limitée, pour l'industrie des textiles. Dans les industries du plastique et technologique, l'image conjoncturelle ne s'est que peu ou pas modifiée. Evolutions Dans l'ensemble de l'industrie manufacturière, le rythme de production s'est très fortement accru en novembre. A l'exception de l'industrie des textiles où un léger tassement a été enregistré, l'activité s'est renforcée dans tous les secteurs interrogés et ce, principalement dans la sidérurgie ainsi que dans les industries de l'alimentation et des métaux non ferreux. Tant la demande belge que la demande étrangère se sont redressées. Les commandes intérieures et extérieures se sont nettement raffermies dans les industries des métaux non ferreux, de l'alimentation et, plus modérément, dans les industries graphique et technologique. A l'inverse, elles se sont tassées dans la sidérurgie et dans l'industrie de la chimie. Dans les divers secteurs des matériaux de construction ainsi que dans l'industrie du plastique et celle des papiers et cartons, la demande intérieure a augmenté alors que celle en provenance de l'étranger s'est contractée. A l'inverse, dans l'industrie des textiles, la demande belge s'est repliée et la demande extérieure a progressé. Dans l'industrie de la transformation du bois enfin, seule la demande extérieure a reculé. Appréciations Pour l'ensemble de l'industrie manufacturière, les appréciations portées sur les carnets de commandes total et étranger se sont améliorées. Les deux indicateurs ont progressé dans les industries de l'alimentation, des textiles, technologique et de la sidérurgie. Par contre, ils ont régressé dans les divers secteurs des matériaux de construction et, plus modérément, dans l'industrie des métaux non ferreux. Dans les industries de la transformation du bois et graphique, on a relevé une meilleure appréciation du carnet de commandes total malgré un jugement négatif du carnet de commandes étranger. Dans les industries du plastique et des papiers et cartons, le carnet de commandes total a été apprécié de manière plus défavorable alors que le carnet de commandes étranger a été jugé plus favorablement. Dans l'industrie de la chimie, seul le carnet de commandes étranger a été évalué plus négativement. Par solde, les stocks ont été estimés à un niveau nettement supérieur à celui du mois dernier. D'une part, les stocks ont été plus fréquemment considérés comme "supérieurs à la normale" dans les industries de la sidérurgie, des papiers et cartons, de la transformation du bois, des métaux non ferreux, des textiles, du plastique, dans les divers secteurs des matériaux de construction et, moindrement, dans l'industrie de la chimie. D'autre part, mais dans une faible mesure, les stocks ont été estimés plus souvent "inférieurs à la normale" dans les industries de l'alimentation et technologique. Prévisions Pour le troisième mois d'enquête consécutif, les perspectives d'emploi pour les trois prochains mois se détériorent. L'emploi diminuerait considérablement dans les industries des métaux non ferreux, de la transformation du bois, et plus modérément, dans les industries de la chimie, des papiers et cartons ainsi que dans l'industrie technologique. En revanche, l'emploi augmenterait dans les divers secteurs des matériaux de construction ainsi que dans les industries de la sidérurgie, de l'alimentation et, de manière plus limitée, dans celles du plastique, des textiles et graphique. De façon générale, les perspectives de demande se dégradent. La demande baisserait dans la sidérurgie, dans les industries des papiers et cartons, technologique, graphique et de la chimie. A l'inverse, elle augmenterait fortement dans les divers secteurs des matériaux de construction ainsi que dans les industries de l'alimentation, du plastique, des textiles et, de manière moins importante, dans les industries des métaux non ferreux et de la transformation du bois. Services aux entreprises Dans les services aux entreprises, la confiance des entrepreneurs a bondi en novembre après trois diminutions consécutives. Généralement, l'activité s'est fortement accélérée et ce développement a été signalé comme favorable pour la saison. Après trois mois de pessimisme accru, les attentes portant sur la demande générale du marché se sont quelque peu améliorées. Pour ce qui concerne l'activité de leur propre entreprise également, les attentes restent légèrement orientées à la hausse. Au niveau sectoriel, la situation économique s'est embellie au cours de ce mois pour les "autres activités de services" et, dans une moindre mesure, pour la branche informatique. En revanche, pour les services de location et pour le transport et activités annexes, le climat des affaires s'est assombri. A_MCOMNAAF 1 / 2

5 Evolutions et appréciations Pour l'ensemble des services aux entreprises, le net renforcement de l'activité a été jugé nettement positif pour la saison. Dans tous les secteurs, l'activité a présenté une forte augmentation, mais l'évolution n'a été jugée comme favorable que dans les services de location et les autres activités de services. Dans la branche informatique et les services de location, l'intense accélération de l'activité a cependant été ressentie comme insuffisante pour cette période de l'année. Globalement, l'emploi a reculé. D'une part, l'utilisation du personnel a été estimé considérablement moindre dans le secteur informatique et, de façon plus limitée, dans le transport et activités annexes. D'autre part, dans les autres activités de services et les services de location, un faible accroissement de l'emploi a été enregistré. Prévisions Les prévisions d'activité pour les trois prochains mois sont légèrement orientées à la hausse. Une amélioration a été pressentie dans le secteur informatique. En revanche, l'activité se replierait fortement dans les services de location. Dans l'ensemble, l'emploi serait réduit au cours des trois prochains mois. Une forte diminution de l'emploi est attendue dans les secteurs du transport et activités annexes et des autres activités de services. Par contre dans les perspectives, une augmentation de l'emploi est annoncée dans l'informatique et les services de location. Les prévisions relatives à la demande générale du marché sont orientées à la hausse. La demande serait, de façon limitée, accrue dans les autres activités de services, les entreprises d'informatique et resterait quasiment inchangée pour les services de location. Cependant, elle se tasserait clairement dans le secteur des transports et activités annexes. Construction Dans la construction, la confiance des entrepreneurs s'est détériorée pour le second mois d'affilée. La forte reprise du mois de septembre est donc en grande partie effacée. Quoique l'activité se soit en partie redressée le mois passé, l'utilisation du matériel disponible a été inférieure à celle du mois précédent. En outre, le nombre de nouvelles missions s'est contracté à nouveau mais l'appréciation du carnet de commandes total n'a presque pas varié. Par contre, les prévisions en ce qui concerne les nouvelles commandes font du sur place; depuis août, elles sont pour ainsi dire restées inchangées. Le climat des affaires s'est une nouvelle fois détérioré en novembre tant pour le sous-secteur du bâtiment résidentiel que pour celui du bâtiment non-résidentiel. Bâtiments résidentiels Dans le secteur des bâtiments résidentiels, l'indicateur synthétique brut s'est à nouveau replié. Malgré une légère diminution du nombre de nouvelles missions reçues, le carnet de commandes total a toutefois été jugé plus favorablement. Quoique l'activité exercée ait progressé, il y a eu beaucoup moins de personnel occupé et le matériel disponible a été utilisé de façon moindre. Les prévisions de la demande se sont légèrement détériorées; les perspectives d'emploi se sont de nouveau améliorées après la baisse du mois passé. Bâtiments non résidentiels Dans le secteur des bâtiments non résidentiels également, l'indicateur synthétique brut a diminué pour le second mois d'affilée. L'activité s'est considérablement amplifiée mais le recours au matériel disponible et à la main d'oeuvre s'est amoindri par rapport au mois passé. Le nombre de nouvelles missions reçues s'est fortement contracté et le carnet de commandes total a été jugé plus défavorablement. Les perspectives d'emploi régressent à nouveau tandis que les prévisions de demande s'affichent un peu plus à la hausse. Commerce Dans le commerce, après la dégradation du mois précédent, un rétablissement s'est manifesté en novembre. Les prévisions de la demande ont montré une amélioration significative et les perspectives d'emploi continuent à nouveau de progresser légèrement, après s'être stabilisées durant deux mois. Cependant, les commerçants réduiraient les commandes auprès de leurs fournisseurs dans les mois à venir. L'analyse sectorielle présente une image mitigée. Dans le commerce d'appareils électriques et électroniques, une forte amélioration a été enregistrée, à tel point que la détérioration croissante des trois mois précédents a été annulée en une seule fois. Ensuite, le climat des affaires s'est également embelli dans le commerce d'articles textiles et, de façon plus limitée, dans le commerce de meubles. En revanche, il s'est terni dans les commerces de chaussures et de produits alimentaires. Dans la distribution de véhicules automobiles enfin, on peut faire mention d'une stabilisation en novembre. Evolutions et appréciations Dans l'ensemble du commerce, par solde, une remarquable hausse des ventes a été enregistrée. Il s'agit d'une seconde amélioration consécutive à travers laquelle les commerçants ont signalé une évolution des ventes nettement plus favorable que les mois passés. Les deux indicateurs ont progressé le plus dans les commerces d'appareils électriques et électroniques, suivis par les commerces de distribution de véhicules automobiles, d'articles textiles et de produits alimentaires. A l'inverse, les deux indicateurs ont fortement reculé dans les commerces de chaussures et de meubles. Globalement, les stocks ont été estimés à un niveau quelque peu plus bas que le mois précédent. Les stocks ont été plus souvent jugés "inférieurs à la normale" dans les commerces d'articles textiles, d'appareils électriques et électroniques, de chaussures et, dans une moindre mesure, dans le commerce de produits alimentaires. En revanche, les stocks ont été renseignés comme "supérieurs à la normale" dans le commerce de distribution de véhicules automobiles. Dans le commerce de meubles, les stocks sont restés quasiment inchangés. Prévisions Dans l'ensemble, les perspectives d'emploi s'améliorent. L'emploi augmenterait de manière importante dans le commerce d'appareils électriques et électroniques et, plus modérément, dans les commerces d'articles textiles, de produits alimentaires et de distribution de véhicules automobiles. Par contre, l'emploi reculerait de façon vive dans le commerce de chaussures et, moins fortement, dans le commerce de meubles. Globalement, la demande serait plus forte. Dans les commerces d'appareils électriques et électroniques, de chaussures, d'articles textiles, de meubles et, de façon moins prononcée, dans le commerce de distribution de véhicules automobiles, une nette augmentation de la demande est attendue. La demande ne serait amoindrie que dans le commerce de produits alimentaires. De manière générale, les commandes auprès des fournisseurs seraient réduites. Les commandes devraient être fortement restreintes dans les commerces de chaussures, de distribution de véhicules automobiles et de produits alimentaires. En revanche, dans les commerces d'appareils électriques et électroniques, d'articles textiles et de meubles, les commandes devraient être considérablement intensifiées. A_MCOMNABF 2 / 2

6 BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE COURBES SYNTHETIQUES ET LEURS COMPOSANTES TABLEAU 1 Solde dessaisonalisé des réponses ''augmentation'' ou ''supérieur à la normale'' (+) et ''diminution'' ou ''inférieur à la normale'' (-). Courbe synthétique globale Série brute Série lissée Min. Max. Avg. Août Sept. Oct. Nov. Juin Juillet Août Sept. - 31,8 + 9,2-7,6-11,8-11,6-13, - 13,4-11,4-11,6-11,7-12,1 Courbe de l'industrie manufacturière - 34,3 + 6, - 1,8-13,2-13,7-1,6-16,4-13,3-13,9.. Appréciation du carnet de commandes total - 6, + 1, - 22,1-3,8-32,4-36,2-3,6-31,7-32,8.. Appréciation du niveau des stocks ² - 12,9 + 2, + 6,7-1,4-3,2-3, + 2,3 + 1,1 +,3.. Prévisions de l'emploi - 36, + 8, - 9, - 11, - 14,1-17,3-18,9-9,7-11,2.. Prévisions de la demande - 37, + 1, -, - 12,2-11,6-11,8-13,9-11,4-11,7.. Courbe du commerce - 28,6 + 16, - 1,2-1,2-13,9-1,6-13,4-12, - 12,7.. Prévisions de l'emploi - 18,4 + 18, + 2,8-2,3-2,4-2,3 -, - 2,1-2,2.. Prévisions de la demande - 4, + 29, + 1,4-22,9-2, - 24, - 17, - 17,4-17,9.. Prévisions des commandes aux fournisseurs - 39, + 1, - 6,2-2,6-19,3-2,1-22,8-21,2-2,4.. Courbe de la construction - 39, + 24,3-7, - 13,9-8,8-11,3-12,4-12, - 11,8.. Evolution du carnet de commandes - 2, + 4, -,1-7, + 3,1-1,8-3,8 -,7-4,6.. Evolution du matériel utilisé - 19,4 + 24, + 2,6-2,7-2,2-1,2-3,8-4,9-3,6.. Appréciation du carnet de commandes - 74, + 3, - 24,7-3,7-21,4-27, - 26,8-19,1-2,8.. Prévisions de la demande - 39, + 21, - 2,9-14,8-14,9-1,2-1,2-1,2-1,.. Courbe des services aux entreprises - 41,7 + 34, + 11,4-2,3-4,4-6, - 1,4-2,7-2,7.. Appréciation de l'activité exercée - 4,4 + 2, - 4,7-16,1-16,1-21, - 12,4-17,1-16,7.. Prévisions de l'activité - 32, + 1,7 + 24, + 9,9 + 6,1 + 8, + 1,4 + 1,1 + 9,6.. Prévisions de la demande - 43, + 4, + 1,9 -,8-3,2-4,9-2,3 + 1, +,4.. 1 Minimum, maximum et moyenne de chaque indicateur (série brute) depuis janvier Un solde positif (négatif) signifie que les stocks sont jugés supérieurs (inférieurs) à la normale, pour la saison, par les chefs d'entreprise participant à l'enquête. Pour le calcul de la courbe, le signe de cet indicateur est inversé.

7 BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE AUTRES INDICATEURS DE L'ENQUÊTE SUR LA CONJONCTURE TABLEAU 2 Solde dessaisonalisé des réponses ''augmentation'' ou ''supérieur à la normale'' (+) et ''diminution'' ou ''inférieur à la normale'' (-). Série brute Série lissée Min. Max. Avg. Août Sept. Oct. Nov. Juin Juillet Août Sept. Evolution du rythme de production - 33, + 2, - 1, - 2, + 2, - 17,9 + 2,7-1,3-1,8.. Evolution des commandes intérieures - 3, + 16, - 7,8-3,7-1,6-17,3-9, - 11,3-11,2.. Evolution des commandes extérieures - 44, + 3, - 2,9 +,4 +,1-1,1 + 2, -, - 4,8.. Appréciation du carnet de commandes étrangers - 61, + 1, - 23,8-32,2-28,2-34,2-27,9-3,3-32,.. Evolution des prix - 21, + 24, + 1, - 7,6-4,8-2, -,9 -,1-6,.. Prévisions des prix - 24, + 43, + 7, - 1,7-2,2-1,9 +, - 2,6-3,.. Degré d'utilisation des capacités (en pct. des capacités de production totales) 7,1 84,6 78, ,9 - Source : enquête trimestrielle sur les capacités de production Commerce Evolution des ventes - 46, + 37, +,9-6,8-23,8-9, + 7, - 1,8-3,6.. Appréciation portée sur les ventes - 41, + 28, - 7,8-16, - 16, - 18,3-1,4-11,2-12,.. Appréciation du niveau des stocks ² - 3, + 32, + 12, + 13, + 9,1 + 3,6 + 3,2 + 12, + 1,8.. Evolution des prix - 2, +, + 2,2-4,1 + 4,6-1,9 + 1,2-2,9-2,2.. Prévisions des prix - 11, + 66,2 + 12,2 + 8,4 +,7 -, + 7,1 + 4, + 4,9.. Construction Evolution de l'activité - 44, + 34,7 -,2-1, + 3,1-12,8-4, - 1,4 -,3.. Evolution de l'emploi - 38, + 22, -,3-6,1-8,7-1,8 -,6-7,8-7,8.. Prévisions de l'emploi -, + 3, -,4-14,4-4, - 1,9-9, - 12,7-13,6.. Evolution des prix - 22,8 + 32, -,7-18,3-1,6-16,6-17,6-14,2-1,2.. Prévisions des prix - 2,6 + 46, + 6,9-7,7-11,2-11,9-9,6 -,3-6,6.. Services aux entreprises Evolution de l'activité - 38, + 37, + 1,9 + 1, + 3,3-14, + 17,8 + 2,2 + 2,3.. Evolution de l'emploi - 49,4 + 34, + 7,2-7,9 + 1,2 +,1-2,9-3,1-3,8.. Prévisions de l'emploi - 3, + 48, + 17,4 + 1,4 + 11,8 + 6, + 3,2 + 6,8 + 6,8.. Evolution des prix - 1,8 + 12, + 1,7-1,1 + 2,2 +,7-7,8 + 3,4 + 2,6.. Prévisions des prix - 13, + 3, + 6,2 + 11,1 + 8,9 +, + 9,1 + 7,7 + 7,9.. 1 Minimum, maximum et moyenne de chaque indicateur (série brute) depuis janvier Un solde positif (négatif) signifie que les stocks sont jugés supérieurs (inférieurs) à la normale, pour la saison, par les chefs d'entreprise participant à l'enquête.

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Août 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Décembre 211 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 21 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE

TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE TENDANCES RÉGIONALES CHAMPAGNE-ARDENNE MAI 2007 CHAMPAGNE-ARDENNE Tendances régionales Mai 2007 1 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : AVRIL 2007 INDUSTRIE 30,3 % des effectifs

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux. Comptes trimestriels 2015-II

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux. Comptes trimestriels 2015-II Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Comptes trimestriels 2015-II Contenu de la publication Les comptes nationaux trimestriels de la Belgique sont élaborés d après les définitions du Système

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION CORSE JUILLET 2010 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Les résultats des enquêtes sont désormais publiés selon la nouvelle

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES CENTRE

TENDANCES RÉGIONALES CENTRE TENDANCES RÉGIONALES CENTRE JUILLET 2006 CENTRE Tendances Régionales Juillet 2006 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : juin 2006 INDUSTRIE 28% des effectifs globaux

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1 Bruxelles Tel. +3 1 6 99 Fax +3 1 31 97 TVA BE 3.1.34 RPM Bruxelles 14--8 Liens: observatoire du crédit Executive summary

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014

Banque de France. Agen. Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne. Réunion du 14 Février 2014 Direction des Affaires Régionales Aquitaine Banque de France Agen «L Économie en Aquitaine Bilan 2013, Perspectives 2014» Chambre de Commerce et Industrie du Lot-et-Garonne Réunion du 14 Banque de France

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 0203.201.340 RPM Bruxelles 2015-0 - Liens: observatoire

Plus en détail

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2014-11-28. observatoire du crédit. Liens:

Executive summary. Observatoire du crédit aux sociétés non financières 2014-11-28. observatoire du crédit. Liens: Observatoire du crédit aux sociétés non financières boulevard de Berlaimont 14 BE-1 Bruxelles Tel. +32 2 221 26 99 Fax +32 2 221 31 97 TVA BE 23.21.34 RPM Bruxelles 214-11-28 Liens: observatoire du crédit

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

La production des IAA ralentit encore en juillet. Prix à la consommation - Prix à la production - Prix d'achat des intrants

La production des IAA ralentit encore en juillet. Prix à la consommation - Prix à la production - Prix d'achat des intrants Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre Octobre Industries agroalimentaires La production des IAA ralentit encore en juillet Tableau de bord Sommaire Production en volume - Ipi la production

Plus en détail

rapport CCE 2015-1250

rapport CCE 2015-1250 rapport CCE 2015-1250 La conjoncture économique dans la distribution Avril 2015 CCE 2015-1250 Rapport sur la conjoncture économique dans la distribution Avril 2015 Personnes de contact Gautier Gérome

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise»

«Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» 1 «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise» Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l

Plus en détail

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE

DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE DIFFICILE SORTIE DE CRISE POUR L INDUSTRIE MARS 2014 FRANÇAISE ENQUÊTES DE CONJONCTURE 115 moyenne de long terme = 100 3.00 58 110 variation sur un an en % 2.50 56 105 100 95 PIB (échelle de droite) 2.00

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013)

SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 2013 (octobre-novembre-décembre 2013) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 4 ème TRIMESTRE 20 (octobre-novembre-décembre 20) Evolutions différenciées en fin

Plus en détail

Données sociales 2002. Juin 2003

Données sociales 2002. Juin 2003 Données sociales 2002 Juin 2003 asf - Données sociales 2002-2 - Sommaire Pages Avant-propos : La conjoncture économique... 4 Données sociales : Eléments de synthèse... 5 La situation de l emploi au 31

Plus en détail

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre 2014 octobre 2014 Industries agroalimentaires Tableau de bord Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Sommaire Production en

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE Nièvre AVRIL 215 Trimestriel N 1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES AU 4 ème TRIMESTRE 214 Mouvements d entreprises... 1 Emploi... 2 Chômage... 3 International... 4 Construction...

Plus en détail

rapport CCE 2015-0074

rapport CCE 2015-0074 rapport CCE 2015-0074 Rapport sur l évolution économique dans l industrie du textile et de l habillement Automne 2014 CCE 2015-0074 SR/T/NB Rapport sur l'évolution économique dans l'industrie du textile

Plus en détail

Remarques introductives de Jean-Pierre Roth

Remarques introductives de Jean-Pierre Roth abcdefg Conférence de presse Zurich, le 11 décembre 2008 Remarques introductives de Jean-Pierre Roth Notre évaluation de la situation conjoncturelle et monétaire a changé considérablement depuis notre

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE :

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : INTRODUCTION : Les différents moments d augmentation des richesses dans les groupes sociaux sont liés à différents phénomènes parfois difficilement

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES NORD - PAS-DE-CALAIS

TENDANCES RÉGIONALES NORD - PAS-DE-CALAIS TENDANCES RÉGIONALES NORD - PAS-DE-CALAIS JUILLET 2006 Nord - Pas-de-Calais Tendances régionales Juillet 2006 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de l activité économique Période sous revue : JUIN 2006 INDUSTRIE

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes régionaux

Institut des comptes nationaux. Comptes régionaux Institut des comptes nationaux Comptes régionaux 2003-2011 Contenu de la publication Cette publication présente les données concernant les agrégats par branche d activité et les comptes des revenus des

Plus en détail

BAROMÈTRE CONJONCTUREL DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

BAROMÈTRE CONJONCTUREL DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Institut Bruxellois de Statistique et d Analyse Semestriel BAROMÈTRE CONJONCTUREL DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE N 24 Octobre 212 BAROMÈTRE CONJONCTUREL

Plus en détail

Le crédit bancaire au secteur privé

Le crédit bancaire au secteur privé Le crédit bancaire au secteur privé en Belgique M. Hradisky * Après des taux de croissance de plus de 1 p.c. en rythme annuel au cours de l année, la progression des crédits au secteur privé en Belgique

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015

Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 Indicateurs clés des statistiques monétaires Juin 2015 En glissement mensuel, l agrégat M3 a enregistré, en juin 2015, une hausse de 2,% pour atteindre 1 7,8 MMDH. Cette évolution est attribuable principalement

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Tableau de bord économique et démographique

Tableau de bord économique et démographique Ville de Lausanne 1er trimestre 2 Service des études générales et des relations extérieures Tableau de bord économique et démographique Données lausannoises et suisses Date d'impression : 26 avril 2 Sommaire

Plus en détail

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013

CONJONCTURE DU BTP Île-de-France. N 2 - Mai 2013 CONJONCTURE DU BTP Île-de-France N - Mai 13 Logements mis en chantier Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Logements autorisés Sur 1 mois à fin mars 13 (évol 1 an) Prix logements collectifs Au 4 trimestre

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE - Edition Février 2010 Le ralentissement d'activité, observé depuis 2008, demeure mais ne s'est pas accentué au cours du second semestre 2009. La

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

Indice des prix à la production et à l importation

Indice des prix à la production et à l importation 05 Prix 982-1100 Indice des prix à la production et à l importation Neuchâtel, 2011 Qu est-ce que l indice des prix à la production et à l importation? L indice des prix à la production (IPP) mesure l

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel

CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel CODEM - CODEB - CODEBAT CODEMA - CODEMBAL CODECOB - CODALIMENT CODINF la maîtrise des risques clients par secteur professionnel 3 avenue Franklin Roosevelt - 758 PARIS Tél : 1 55 65 4 - Fax : 1 55 65 1

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Technologie numérique et utilisation d'internet, 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu pour plus de 136 milliards de dollars de biens et de services sur Internet en 2013, en hausse par rapport à 122

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

La perception de l'inflation par les ménages depuis le passage à l'euro

La perception de l'inflation par les ménages depuis le passage à l'euro INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Institut pour un Développement Durable (Centre d étude des Amis de la Terre-Belgique) Rue des Fusillés, 7 B-1340 Ottignies Tél : 010.41.73.01 E-mail : idd@iddweb.be

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 GUINEE BISSAU Freetown, juillet 2008 2 La situation économique

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011

TABLEAU DE BORD ASF. La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2011 Mars 2012 - 2-1. Le financement des entreprises Le financement des investissements d équipement : le rebond de l activité

Plus en détail

Baromè trè è conomiquè

Baromè trè è conomiquè Baromè trè è conomiquè 3 e trimestre 2015 Chaque trimestre, l Office économique wallon du bois publie son baromètre de l activité au sein de la filière bois. Il propose un tableau récapitulatif des tendances

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Contenu Contenu... 1 1. Facultés... 2 2. CMR... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes... 5 5. Conclusion... 5 Le 8 juin 2011, l Association

Plus en détail

Le score Pour un diagnostic individuel Pour une analyse de portefeuille d entreprises

Le score Pour un diagnostic individuel Pour une analyse de portefeuille d entreprises Le score Pour un diagnostic individuel Pour une analyse de portefeuille d entreprises IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2010 - Edition Janvier 2011 L'amélioration de l'activité dans les entreprises artisanales ligériennes constatée avant l'été 2010 se

Plus en détail

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 4 ème trimestre 2014

A retenir au 4 ème trimestre 2012. Le marché de la location longue durée 4 ème trimestre 2014 La Lettre du 1. Contexte du marché automobile 2. Le marché des entreprises 3. Contexte Macroéconomique 4. Le marché de la LLD 5. La LLD en chiffre (*) Analyse des réponses du TOP 13 qui représente 91%

Plus en détail

Décembre 2012 Résultats et situation financière des entreprises en 2011 69

Décembre 2012 Résultats et situation financière des entreprises en 2011 69 Résultats et situation financière des entreprises en 2011 David Vivet Introduction Chaque année, dans la Revue économique de décembre, la Banque nationale présente les évolutions qui ressortent des comptes

Plus en détail

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014

Quelles perspectives de croissance en 2014 et 2015? 23 octobre 2014 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 23 octobre 214 1 Quelles perspectives de croissance en 214 et 215? 1. Croissance mondiale contrastée 2. ZE : croissance et inflation revues en baisse 3.

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE L OBSERVATOIRE des marchés de l ancien Avril 2007 Lettre de conjoncture - N 48 E N B R E F +6.5 % DE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN AU 1 ER TRIMESTRE 2007. Doucement, le rythme annuel de progression des prix

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 INSEED BP 453 N Djamena Tél : 252 31 64 Fax : 252 66 13 E-mail : inseed@intnet.td site : www.inseed-tchad.org TABLE DES MATIERES RUBRIQUES Pages SIGLES ET SIGNES CONVENTIONNELS

Plus en détail

Contexte conjoncturel

Contexte conjoncturel Tendances régionales Les entreprises en Languedoc-Roussillon Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

La conjoncture immobilière peut être schématisée à

La conjoncture immobilière peut être schématisée à 56 6 LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE EN ITALIE Extrait de : Osservatorio sul Mercato Immobiliare n 2/2011, Nomisma, juillet 2011. 6.1 / Prix et volumes des transactions La conjoncture immobilière peut être

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RHÔNE-ALPES

TENDANCES RÉGIONALES RHÔNE-ALPES TENDANCES RÉGIONALES RHÔNE-ALPES NOVEMBRE 2006 RHÔNE-ALPES - Tendances régionales - novembre 2006 1 Vue d ensemble de l activité économique INDUSTRIE Période sous revue : OCTOBRE 2006 28 % des effectifs

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont

N 2 - Juillet 2015. Une reprise générale du niveau d activité. LES ENTREPRISES EN SARTHE 16 635 entreprises * dont 529 entreprises sarthoises inscrites au RCS ont répondu à cette enquête menée entre le 29 juin et le 10 juillet 2015. Les résultats présentés ont fait l objet d un redressement. N 2 - Juillet 2015 Une

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques -20-40 -60-80 -100-120 -140-160 -180-200

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques -20-40 -60-80 -100-120 -140-160 -180-200 Dares Analyses JUILLET N 042 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques conjoncture de l EMPLOI ET DU CHÔMAGE AU 1 er TRIMESTRE POURSUITE DU RECUL DE L ACTIVITÉ,

Plus en détail

Nouvellesperspectives politiqueset économiques en Europe

Nouvellesperspectives politiqueset économiques en Europe Nouvellesperspectives politiqueset économiques en Europe 11 mars 2015 Didier REYNDERS Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires étrangères et européennes - 1 - Table des matières I. Situation économique

Plus en détail

Perspectives conjoncturelles pour la branche des garages 2015

Perspectives conjoncturelles pour la branche des garages 2015 Perspectives conjoncturelles pour la branche des garages 2015 Analyses et prévisions mandatées par l'union professionnelle suisse de l automobile (UPSA ) Perspectives sectorielles de BAKBASEL Octobre 2014

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail