PROTOCOLE INFIRMIER. Administration du Naloxone (Narcan ) chez l usager. symptômes de dépression respiratoire ANES-2013-OC-04

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROTOCOLE INFIRMIER. Administration du Naloxone (Narcan ) chez l usager. symptômes de dépression respiratoire ANES-2013-OC-04"

Transcription

1 PROTOCOLE INFIRMIER TITRE Surveillance clinique subséquente à l administration d un opiacé RÉFÉRENCE À UNE ORDONNANCE COLLECTIVE Non Oui-identifiez Administration d oxygène 50% par masque facial chez l usager recevant des opiacés soit par voie per os, intramusculaire, intraveineuse, sous-cutané ou transdermique qui présente des symptômes de dépression respiratoire ANES-2013-OC-03 VERSION DU PROCHAINE RÉVISION Administration du Naloxone (Narcan ) chez l usager recevant des opiacés soit par voie per os, intramusculaire, intraveineuse, sous-cutané ou transdermique qui présente des symptômes de dépression respiratoire ANES-2013-OC-04 INTERVENANTS CONCERNÉS Infirmière et infirmière auxiliaire. CONDITIONS D APPLICATION Usager de 14 ans et plus en CH ou en CHSLD ayant reçu un médicament opiacé. Critères d exclusion Usager sous ordonnance d un autre protocole (ACP, épidurale, bloc plexique, rachidienne ou autre). Phase terminale (fin de vie). S adresse à l usager qui est très près de mourir, et vise à lui donner le plus de confort possible. Le contrôle de la douleur et le support affectif et spirituel du malade et de ses proches sont particulièrement importants. Cela peut requérir une sédation palliative, c est-à-dire d induire et de maintenir un sommeil léger à profond pour soulager les symptômes même si cela peut hâter la mort sans la causer directement. (Tiré de «Prescription de niveau de soins» CSSS Gatineau). INSTRUCTIONS A) L infirmière procède à l évaluation initiale de l usager avant l administration d une première dose d opiacé, ou si la dose est augmentée soit plus de 50% ou s il y a un changement de molécule. (O.I.I.Q. 2011). L infirmière auxiliaire contribue au dépistage et à l évaluation de la douleur et informe l infirmière des particularités le cas échéant. (O.I.I.A.Q. 2010).

2 Page 2 of 12 1) L infirmière ou l infirmière auxiliaire : Vérifie au dossier de l usager les allergies et/ou les réactions antérieures de l usager à des médicaments. Initie l utilisation du formulaire «Paramètres mesurables et surveillance de l analgésie par opiacés» CSSSG Effectue la prise complète des signes vitaux : Pouls, TA, Respiration (fréquence, amplitude, rythme), sédation, saturation, ronflement et l évaluation de la douleur (se référer à la Règle de soins infirmiers «Évaluation de la douleur» RSI-006). L astérisque * inscrite dans les paramètres de surveillance de base, indique une situation qui demande une intervention infirmière. L infirmière avise le médecin en stat si l état de santé de l usager ne s améliore pas suite aux actions recommandées. L infirmière avise le médecin lors de sa prochaine tournée si des actions posées par l infirmière ont permis de rétablir les normalités des paramètres de surveillance. La surveillance des paramètres lors d administration d opiacés s ajoute à la prise des signes vitaux de routine ou prescrite (TA, FC, T o ). Ces données indiquées au dossier serviront de point de comparaison lors des mesures subséquentes. 2) L infirmière inscrit sur le formulaire «Paramètres mesurables et surveillance de l analgésie par opiacés» : 2.1. Les facteurs de risque de dépression respiratoire (à compléter par l infirmière) Personne âgée (65 ans et plus) Usager naïf aux opiacés moins de 1 semaine Insuffisance rénale ou hépatique Syndrome d apnée du sommeil Obésité (IMC supérieur à 30) Maladie pulmonaire (MPOC, asthme, pneumonie, épanchement pleural, etc.) Troubles neurologiques ou neuromusculaires Traumatisme crânien Consommation récente d alcool ou de drogue Personne souffrant de douleur intense sans exposition récente aux opiacés ou exposée depuis peu Polypharmacie, surtout : benzodiazépines (ex : Ativan, Serax, etc.) anticonvulsivants (ex : Dilantin) antihistaminiques (ex: Gravol, Benadryl) haloperidol, droperidol, metoclopramide clonidine Important : Les usagers difficilement soulagés de leur douleur se retrouvent souvent avec une combinaison de divers médicaments ce qui augmente le risque de dépression du système respiratoire.

3 Page 3 of Les paramètres de surveillance de base sont à vérifier immédiatement avant l administration de la première dose du médicament d opiacé Le degré de sédation 0 éveillé et alerte 1 parfois somnolent, éveil facile *2 somnolent, s éveille mais s endort durant la conversation *3 endormi profondément, s éveille difficilement ou pas du tout à la stimulation et/ou ronflements L amplitude et le rythme respiratoire AMPLITUDE N : normale P : profonde S : superficielle RYTHME R : régulier I : irrégulier A : période d apnée La fréquence respiratoire 0 fréquence plus grande ou égale à 10/min *1 fréquence 6-9/min *2 fréquence plus petite que 6/min La saturation pulsative en oxygène (SPO 2) à l air ambiant 0 Niveau de saturation plus grand ou égal à 92 % *1 Niveau de saturation plus petit ou égal à 91% L intensité de la douleur 0 Pas de douleur Douleur légère Douleur modérée * Douleur forte à intolérable La tension artérielle et la fréquence respiratoire B) L infirmière procède à l évaluation en cours d évolution durant la période où l usager reçoit un médicament opiacé. L infirmière auxiliaire contribue à l évaluation en cours d évolution durant la période où l usager reçoit un médicament opiacé et informe l infirmière des particularités le cas échéant. Si l opiacé est débuté depuis une période plus petite ou égale à 24 heures suivant l administration de la première dose d opiacé, l infirmière ou l infirmière auxiliaire inscrit les paramètres évalués au formulaire «Paramètres mesurables et surveillance de l analgésie par opiacés». 1) Elle effectue la prise des paramètres de base : soit la respiration (fréquence, amplitude, rythme), la sédation et les ronflements.

4 Page 4 of La fréquence respiratoire 0 fréquence plus grande ou égale à 10/min *1 fréquence 6-9/min *2 fréquence plus petite que 6/min 1.2 L amplitude et le rythme respiratoire AMPLITUDE N : normale P : profonde S : superficielle R : régulier I : irrégulier A : période d apnée RYTHME 1.3 Le degré de sédation 0 éveillé et alerte 1 parfois somnolent, éveil facile *2 somnolent, s éveille mais s endort durant la conversation *3 endormi profondément, s éveille difficilement ou pas du tout à la stimulation et/ou ronflements 1.4 Échelle de ronflements 0 aucun 1 légers *2 forts, suggérant une obstruction des voies aériennes 2) Fréquence de la surveillance de l usager sous opiacés depuis une durée plus petite ou égale à 24 heures. Opiacé par voie IM, SC, IV Après chaque dose, évaluer les paramètres de surveillance : q 30 min X 2 q 2 h X 2 Opiacé par voie PO Courte action Après chaque dose, évaluer les paramètres de surveillance : q 1 h X 2 q 2 h X 1 Longue action Après chaque dose, évaluer les paramètres de surveillance : q 1 h X 2 q 2 h X 6 Timbre d opiacé (Duragesic, Fentanyl ou autre) Après chaque application, évaluer les paramètres de surveillance : q 8 h

5 Page 5 of 12 Important : Reprendre la surveillance clinique depuis le début si la dose est augmentée; soit plus de 50% ou s il y a un changement de molécule. L évaluation de la respiration (fréquence, amplitude, rythme) et des ronflements doivent se faire si possible avant de stimuler ou de réveiller l usager afin de ne pas fausser l évaluation. Ajuster par la suite la fréquence des évaluations selon l état de santé de l usager. Toute utilisation d opiacé doit tenir compte de l état général de l usager, de l évaluation de la douleur et des résultats obtenus suite à l administration. Informer verbalement et/ou par le plan de travail, les membres de son équipe de la démarche de dépistage ou d évaluation, ou de tout changement significatif dans le suivi de l évaluation de la douleur. Documenter au dossier les résultats de l évaluation de toute nouvelle douleur en précisant les éléments pertinents. Documenter au dossier l évaluation et le suivi du traitement, y compris les effets médicamenteux indésirables observés. L infirmière doit inscrire un constat approprié au PTI concernant les effets indésirables de la médication et qui demandent une surveillance accrue ou s il y a présence de changement significatif. L infirmière doit inscrire dans les directives infirmières au PTI de se référer au protocole ou spécifier davantage sur la fréquence de la surveillance clinique. L évaluation relève de l infirmière. L infirmière auxiliaire contribue selon son champ d activité et selon les directives infirmières inscrites au PTI. Tableau synthèse Paramètres de surveillance de base Temps zéro : Pouls / TA / Respiration (fréquence, amplitude, rythme) Sédation/ Douleur / Saturation / Ronflement Post administration : Respiration (fréquence, amplitude, rythme) / Sédation / Ronflement Opiacé débuté depuis une période plus petite ou égale à 24 heures Voies IM, SC, IV Voie P.O. Courte action Voie P.O. Longue action Avant l administration Par la suite q 30 min X 2 Puis q 2h X 2 Timbre d opiacé (Duragesic, fentanyl ou autre) Avant l administration Par la suite q 1 h X 2 Puis q 2 h X 1 Avant l administration Par la suite q 1 h x 2 Puis q 2 h X 6 Avant l administration Par la suite q 8h

6 Page 6 of Interventions de l infirmière 3.1 Paramètres visés : Aucune intervention requise Échelle Cote Respiation 0 Sédation 0-1 Ronflement 0-1 aturation Si un des paramètres ou plus est hors des paramètres visés, appliquer les actions ci-dessous Situation 1 Échelle Cote Respiration *1 Sédation *2 Ronflement *2 Saturation *1 Actions de l infirmière 1. Si l usager a un timbre d opiacé (Duragesic, fentanyl ou autre); l enlever, nettoyer la région. 2. Administrer de l O 2 50% par masque facial selon l ordonnance collective «Administration d oxygène 50% par masque facial chez l usager recevant des opiacés soit par voie per os, intramusculaire, intraveineuse, souscutané ou transdermique qui présente des symptômes de dépression respiratoire» ANES-2013-OC Surveillance chaque 15 minutes de la saturation, jusqu au retour des paramètres visés (saturation plus grande ou égale à 92 %). Par la suite, maintenir la surveillance de la saturation à chaque 30 minute pour une durée de 2 heures. 4. Aviser le médecin en stat si aucune amélioration 5. L infirmière avise le médecin lors de sa prochaine tournée si des actions posées par l infirmière ont permis de rétablir les normalités des paramètres de surveillance. 3.3 Si un des paramètres ou plus est hors des paramètres visés, appliquer les actions ci-dessous 1. Aviser le médecin traitant en stat. Situation 2 Échelle Cote Respiration *2 Sédation *3 Actions de l infirmière 2. Administrer de l O 2 50% par masque facial selon l ordonnance collective «Administration d oxygène 50% par masque facial chez l usager recevant des opiacés soit par voie per os, intramusculaire, intraveineuse, souscutané ou transdermique qui présente des symptômes de dépression respiratoire» ANES-2013-OC Si présence d un timbre d opiacé (Duragesic, fentanyl ou autre); l enlever et nettoyer la région.

7 Page 7 of Surveillance chaque 15 minute la saturation, jusqu au retour des paramètres visés (saturation plus grande ou égale à 92 %). Par la suite, maintenir la surveillance de la saturation chaque 30 minutes pour une durée de 2 heures. 5. Chez les usagers de 18 ans et plus, administrer Naloxone (Narcan ) selon l ordonnance collective «Administration du Naloxone (Narcan ) chez l usager recevant des opiacés soit par voie per os, intramusculaire, intraveineuse, sous-cutané ou transdermique qui présente des symptômes de dépression respiratoire» ANES OC a) Pour usager dans un centre hospitalier : Installer un accès veineux avec un soluté de NaCl 0.9 % si aucune voie IV n est déjà disponible. b) Pour usager dans un centre d hébergement : Administration du médicament par voie sous-cutané à privilégier. 7. Si aucun accès veineux disponible après 2 tentatives d installation d un soluté, administrer par voie S/C le Naloxone selon les indications. 8. Répéter l administration de Naloxone jusqu à l obtention des paramètres visés au niveau de la respiration et de la sédation. (pour un maximum de 2 doses) 9. Chez les usagers de moins de 18 ans, obtenir une ordonnance individuelle IMPORTANT Le Naloxone a une durée d action plus courte que celle des opiacés. Les symptômes de dépression respiratoire peuvent donc réapparaître rapidement après l administration du Naloxone. Naloxone Intraveineuse Sous-cutané Début 1-2 min 2 à 5 min Pic Durée 5 min 15 min * 20 min ad 4 heures La durée d action varie selon la dose et la voie d administration 3.3 Lors de l atteinte des paramètres visés Échelle Cote Respiration 0 Sédation 0-1 Réévaluer les paramètres de surveillance à chaque 15 minutes pour une durée de 2 heures puis par la suite à chaque 4 heures pour une durée de 24 heures suivant la dernière dose de Naloxone. Suivre les ordonnances individuelles du médecin. ANNEXES

8 Page 8 of 12 Annexe 1 Informations complémentaires tableau pharmacologique Tableau 1.1 Cinétique des opiacés Tableau 1.2 Informations complémentaires de la médication de longue action Tableau 2 Dépresseurs SNC non opiacés Tableau 3.1 Doses équianalgésiques approximatives Tableau 3.2 Doses équianalgésiques approximatives Tableau 4 Allergie opiacés / selon structure chimique Annexe 2 Formulaire «Paramètres mesurables et surveillance de l analgésie par opiacés» RÉFÉRENCES 1. Benet LZ, Kroetz DL, Sheiner LB. Pharmacokinetics and Pharmacodynamics. In: Brunton LL, Lazo JS, Parker KL, editors. Goodman & Gilman s The Pharmacological Basis of Therapeutics, 11 th edition. New York: McGraw-Hill, Reisine T and Pasternak G. Opioid Analgesics and Antagonists. In: Brunton LL, Lazo JS, Parker KL, editors. Goodman & Gilman s The Pharmacological Basis of Therapeutics, 11 th edition. New York: McGraw-Hill, MacPherson, R. The Pharmacological Basis of Contemporary Pain Management. Pharmacology & Therapeutics. 2000; 88, Atcheson R and Rowbotham DJ. Pharmacology of acute and chronic pain. In: Rawal N, editor. Management of Acute and Chronic Pain. London: BMJ Books, Collège des Médecins du Québec. L analgésie à l urgence. Lignes Directrices Collège des Médecins du Québec. Montréal, CMQ, Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec. Avis sur la surveillance clinique des clients qui reçoivent des médicaments ayant un effet dépressif sur le système nerveux central. Montréal, OIIQ, Gélinas C. Prévenir la dépression respiratoire liée à certains médicaments. Perspective Infirmière. 2004; 2(2), 1-5. Conférence de consensus, Société Française d Anesthésie et de Réanimation. Prise en Charge de la Douleur Postoperatoire Chez l Adulte et l Enfant. Paris, SFAR, Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec. Inspection professionnelle, surveillance générale. Bureau 9. de surveillance de l exercice infirmier DSIPP, CSSS Gatineau. Règle de soins «Évaluation de la douleur» 2008 RSI-006.Révisée en août 2011 RELIÉ À UNE MÉTHODE DE SOINS NON OUI IDENTIFIEZ Injection sous-cutanée Insertion de canule intraveineuse de moins de 13 cm Administration d un médicament intraveineux par bolus via tubulure RÉDIGÉ PAR : Marie-Josée Deschênes & Johanne Lafrenière, BSc. inf. Conseillères en soins infirmiers Adopté par le directeur des soins infirmiers et pratiques professionnelles Le 8 juillet 2014 Signature de Monsieur Gilles Coulombe Date

9 Page 9 of 12 Tableau 1 Tableau 1.1 Cinétique des opiacés Opiacé Début d action (min) Pic d action (min) Durée action (h) Tableau 1.2 IM/SC IV PO/IR IM/SC IV PO/IR IM Codeine Fentanyl Hydromorphone Meperidine Methadone ND PO(aigu) ad (chronique) Morphine Oxycodone ND (PO) Informations complémentaires de la médication de longue action MÉDICAMENT VOIE ADMINISTRATION DÉBUT ACTION PIC ACTION DURÉE ACTION Orale courte action min 1-1,5 h 4-6 h orale longue action min 3-4 h 12h Codéine (Contin) SC min min 4-6 h IM min min 4-6 h orale courte action min min 4-5 h Hydromorphone orale longue action 12 h (Contin) min 4-5 h 12h SC et IM 15 min min 4-5 h IM et SC min min 2-4 h Mépéridine IV < 5 min orale courte action min min orale courte action comprimé 30 min 60 min 4-5 h orale courte action liquide 20 min 60 min 4-5 h sublingual 2 min Morphine orale longue action 12 h 60 min 4-5 h 12 h SC min 1-1,5 h 4-5 h IM min 0,5-1 h 4-5 h IV 5-10 min 15 min 4-5 h Oxycodone orale courte action (Supeudol/Oxy.IR) min min 3-6 h orale longue action min 3 h 12 h (Oxy contin) timbre 6-8 h 24 h 72 h Fentanyl IM/SC 7-15 min min 1-2 h IV Immédiat 5-15 min 30-60min Transmuqueuse (buccale) 5-15 min min selon niveau sanguin Méthadone orale courte action min 1,5-2 h 4-8 h (aigu) ad h (chronique) ANNEXE 1

10 Page 10 of 12 Tableau 2 Dépresseurs SNC non opiacés (liste non exhaustive) Classes Exemples Antiémétiques Antidépresseurs Antihistaminiques Antipsychotiques Barbituriques Benzodiazépines Relaxants musculaires Dimenhydrinate(Gravol), Metoclopramide (Maxeran), Prochlorpérazine (Stemetil) Amitriptyline(Elavil), Doxepine (Sinequan) Diphenhydramine (Benadryl), Hydroxyzine (Atarax) Haloperidol (Haldol), Chlorpromazine (Largactil) Phénobarbital, Thiopental Diazépam (Valium), Lorazépam (Ativan), Midazolam (Versed) Cyclobenzaprine (Flexeril) Tableau 3.1 Doses équianalgésiques approximatives (mg) * dose maximale PO/IR IM/SC IV Codéine Fentanyl 75µg 50µg Hydromorphone Mépéridine * Morphine Oxycodone N/D Tableau 3.2 Doses équianalgésiques approximatives Fentanyl timbre transdermique 50 µg/hre Morphine SC : 50 mg/24 hres PO : 100 mg/24 hres Hydromorphone SC: 10 mg/24 hres PO : 20 mg/24 hres Tableau 4 : Allergies opiacés/ selon structure chimique 1. Naturels Codéine Notes Morphine 1. Si allergie à un analgésique naturel ou 2. Semi-synthétiques Hydromorphone Oxycodone Hydrocodone semi-synthétique, utiliser un synthétique 2. Histamino-libération : morphine > hydromorphone > fentanyl 3. Les allergies réelles aux opiacés sont rares. 3. Synthétiques Meperidine Fentanyl Methadone

11 Page 11 of 12 ANNEXE 2

12 Page 12 of 12

Détresse respiratoire : administration d oxygène

Détresse respiratoire : administration d oxygène ORDONNANCE COLLECTIVE ORD-CMDP-31 ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Détresse respiratoire : administration d oxygène Président(e) du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens Conseil des médecins, dentistes

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK

ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK ORDONNANCE COLLECTIVE CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LA MRC-DE-COATICOOK ORDONNANCE COLLECTIVE ADMINISTRATION D OXYGÈNE À HAUTE CONCENTRATION EN SITUATION D URGENCE CODE DE CLASSIFICATION OC-OxygèneSituatinUrgente

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS ORDONNANCE COLLECTIVE : OC-SLD-06 Référence à un protocole : Oui Non Protocole d immunisation du Québec pour les réactions survenant à la suite d une vaccination Administration

Plus en détail

Guide de rédaction de l ordonnance des opiacés et de l utilisation de la naloxone

Guide de rédaction de l ordonnance des opiacés et de l utilisation de la naloxone Guide de rédaction de l ordonnance des opiacés et de l utilisation de la naloxone du Centre de santé et de services sociaux de Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent Préparé par Julie Ouellet Pharmacienne

Plus en détail

Le mieux est l ennemi du bien soulager la douleur du patient, mais attention!

Le mieux est l ennemi du bien soulager la douleur du patient, mais attention! I L E S T P É F É A B L E D Y A L L E L E N T E M E N T, M A I S S Û E M E N T Le mieux est l ennemi du bien soulager la douleur du patient, mais attention! par Line Duchesne Sans nier au patient le droit

Plus en détail

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8.

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8. SOMMAIRE Ordonnance n 1 Remplacer un traitement antalgique de palier 2 par un antalgique de palier 3 Ordonnance n 2 Interdoses lors d un traitement par sulfate de morphine à Libération Prolongée (LP) Ordonnance

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA 1. INTRODUCTION. La PCA (patient controlled analgesia) est un système d'administration de morphine qui permet au patient de recevoir un débit continu

Plus en détail

Toutes les clientes venant d accoucher par voie vaginale ou par césarienne.

Toutes les clientes venant d accoucher par voie vaginale ou par césarienne. OBJET : Guider l infirmière qui assure le suivi en période post-partum. INTERVENANT(S) CONCERNÉ(S) : Infirmières du module naissance, au module mère-enfant-famille et à la salle de réveil à l hôpital de

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

Rapport de la présidente

Rapport de la présidente Rapport de la présidente Rapport de la présidente 1. Bilan des réalisations 2013-2014 2. Priorités d actions 2014-2015 3. Deux leviers d envergure Exercice avril 2013 à mars 2014 Conseil d administration

Plus en détail

Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique

Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Administration d épinéphrine pour les réactions allergiques graves de type anaphylactique Formation s adressant aux intervenants scolaires Personne dont l allergie est connue (1,5 heure) MAJ 2013-2 2 But

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS : GUIDE D UTILISATION DES OPIACÉS

SOINS PALLIATIFS : GUIDE D UTILISATION DES OPIACÉS SOINS PALLIATIFS : GUIDE D UTILISATION DES OPIACÉS Présenté par : Dr Réal Villemure Département clinique de médecine générale Le 8 janvier 2002 SOINS PALLIATIFS : GUIDE D'UTILISATION DES OPIACÉS Ce que

Plus en détail

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES PEC Douleur OPC011.00D1 Version 1 du 25.09.08 NOUVEAUTE DE LA VERSION 1 : Création OBJET : Ce guide est un document d information et d aide à : la

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Directions DSIPP-DAM-DSAPL Service Service de gastroentérologie Personne habilitée Infirmière clinicienne de gastroentérologie Pharmaciens communautaires exerçant au Québec Numéro

Plus en détail

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Certificat interuniversitaire de soins palliatifs Université Catholique de Louvain Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Dr. Vincent Vandenhaute Cliniques de l Europe, Bruxelles

Plus en détail

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification ~ Réflexes ~ On n associe pas 2 antalgiques du même palier OMS. ~ On n associe pas 2 morphiniques. ~ Toujours prendre en charge la douleur +++ ü Physiopathologie et classification Il existe plusieurs types

Plus en détail

Annexe III. Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices

Annexe III. Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices Annexe III Modifications des rubriques concernées des Résumés des caractéristiques du produit et des notices Note : Ce Résumé des Caractéristiques du Produit, cet étiquetage et cette notice sont le résultat

Plus en détail

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme

DU soins infirmiers en. Module 10-surveillance postopératoire à court terme DU soins infirmiers en réanimation, SSPI et urgences Module 10-surveillance postopératoire à court terme CRITERES DE SORTIE DE SSPI Critères de sortie SSPI But principal du séjour en SSPI réduire les complications

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Objet : Surveillance clinique suite à l administration des analgésiques opiacés Référence à un protocole : oui non Date de mise en vigueur : 2008-10-15 Date de révision : RSI-5

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES POUVANT ÊTRE EXERCÉES DANS LE CADRE DES

RÈGLEMENT SUR LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES POUVANT ÊTRE EXERCÉES DANS LE CADRE DES RÈGLEMENT SUR LES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES POUVANT ÊTRE EXERCÉES DANS LE CADRE DES SERVICES ET SOINS PRÉHOSPITALIERS D URGENCE Loi médicale (L.R.Q., c. M-9, a. 3) Code des professions (L.R.Q., c. C-26,

Plus en détail

Accompagnement à domicile

Accompagnement à domicile Centre de santé et de services sociaux - Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Accompagnement à domicile Nathalie Bouchard, ARH Louise Bilodeau, Inf. Patrice Giasson, Erg. Sylvie Paquin, Inh.

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSARENCE REUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 ZYREXA 10 mg, poudre pour solution injectable (Boîte de 1 et 10 flacons ) ZYREXA 10 mg, poudre et solvant pour solution

Plus en détail

Procédure no. : PRO-DSP-618 Date d émission : 2011-12-07

Procédure no. : PRO-DSP-618 Date d émission : 2011-12-07 Procédure no. : PRO-DSP-618 Date d émission : 2011-12-07 Titre : La gestion sécuritaire des médicaments à haut risque Date de révision : 2015-11-05 Source : Direction des Services professionnels Responsable

Plus en détail

La morphine. Alternatives / associations

La morphine. Alternatives / associations Douleur et cancer La morphine Alternatives / associations Tous les droits d auteurs sont réservés à l Institut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est

Plus en détail

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale

Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé. l IDE seul face à une situation de détresse médicale Recommandations professionnelles par Consensus Formalisé l IDE seul face à une situation de détresse médicale Le contexte Un IDE peut, dans l exercice de sa profession, être confronté à une situation inopinée

Plus en détail

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Référence : CLUD 31 Version : 1 Date de diffusion Intranet : 01/07/07 Objet

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml

RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES. ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml RENSEIGNEMENTS THÉRAPEUTIQUES ATARAX SIROP 2MG/ML Sirop de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 10 mg/5 ml ATARAX IM SOLUTION 50MG/ML Préparation injectable de chlorhydrate d hydroxyzine, USP, à 50 mg/ml

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier l application de fluticasone (Flovent) lors d une réaction inflammatoire suite à l application du timbre transdermique de Rivastigmine (Exelon). NUMÉRO : 1.34

Plus en détail

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs de la suspension des autorisations de mise sur le marché, présentés par l EMA

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs de la suspension des autorisations de mise sur le marché, présentés par l EMA Annexe II Conclusions scientifiques et motifs de la suspension des autorisations de mise sur le marché, présentés par l EMA 5 Conclusions scientifiques Résumé général de l évaluation scientifique des médicaments

Plus en détail

Étude de cas : PTI en situation complexe

Étude de cas : PTI en situation complexe Un partenariat entre la Faculté des sciences infirmières de l Université Laval et les établissements de santé de la grande région de Québec TABLE DES MATIÈRES Présentation du comité UL-PTI-CHSLD... 1 Contexte...

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Politique et procédure no : POL-PRO-DSP-613 Date d émission : 2005-11-16

Politique et procédure no : POL-PRO-DSP-613 Date d émission : 2005-11-16 Politique et procédure no : POL-PRO-DSP-613 Date d émission : 2005-11-16 Titre : Détermination de la réanimation cardio respiratoire et des niveaux d intensité thérapeutique Date de révision : 2015-11-05

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement de la fibrillation/flutter ventriculaire et de la tachycardie ventriculaire sans pouls. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

Implantation et uniformisation des normes et au CHU Sainte Justine comment éviter la catastrophe!

Implantation et uniformisation des normes et au CHU Sainte Justine comment éviter la catastrophe! Implantation et uniformisation des normes et critères res de sédation s au CHU Sainte Justine comment éviter la catastrophe! Sylvie Charette CSI (Service analgésique postopératoire) OBJECTIFS DE LA SÉDATION

Plus en détail

Lettre circulaire AI n 308

Lettre circulaire AI n 308 Département fédérale de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Domaine Assurance-invalidité 27 février 2012 Lettre circulaire AI n 308 Soins pédiatriques à domicile d après l art.

Plus en détail

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11 ENTENTE ENTRE L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC (OIIQ) ET L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC (OIIAQ) SUR LA NATURE DES ACTES POUVANT ÊTRE POSÉS PAR LES INFIRMIÈRES

Plus en détail

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 5 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES Tous droits réservés, CHUM, mars 2015 Situation infirmière clinique

Plus en détail

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée DÉFINITION : La pratique infirmière en réanimation avancée va au-delà de l application du massage cardiaque et de la ventilation. Elle comprend la lecture de bandes de rythme et l application d ordonnances

Plus en détail

AIDE-SOIGNANT : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

AIDE-SOIGNANT : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE-SOIGNANT

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier 2 1ere partie : Observation : Observation du cas préparé : Grille de debriefing individuel à compléter Debriefing collectif Restitution et mise en commun Correction 2ieme partie

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer Dr Luc Brun Unité d Evaluation et de Traitement de la Douleur CHT Nouméa l.brun@cht.nc Paliers de l OMS si échec Palier 1 Non opioïdes Douleurs légères à modérées

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

PROTOCOLE INTERDISCIPLINAIRE

PROTOCOLE INTERDISCIPLINAIRE OBJET : Guider l infirmière et l inhalothérapeute dans l évaluation physique, la surveillance clinique et le suivi d un nouveau-né ou d un nourrisson présentant des signes de difficulté/détresse respiratoire.

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT SANDOZ FENTANYL PATCH

MONOGRAPHIE DE PRODUIT SANDOZ FENTANYL PATCH MONOGRAPHIE DE PRODUIT N SANDOZ FENTANYL PATCH Système transdermique de fentanyl (Matrice) 12 mcg/h25 mcg/h, 37 mcg/h, 50 mcg/h, 75 mcg/h et 100 mcg/h Analgésique opioïde Sandoz Canada Inc. Date de révision

Plus en détail

Service de douleur aiguë

Service de douleur aiguë Service de douleur aiguë Olivier.m@chu chu-toulouse.fr Quintard M. Delbos A. Keita Meyer H. ETAT DES LIEUX DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE 8 000 000 de français sont opérés chaque année

Plus en détail

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse M. Quintard, Infirmière anesthésiste, douleur M. Olivier, Médecin anesthésiste réanimateur, algologue Unité mobile de douleur aiguë Mise en place

Plus en détail

Bachelier-technologue en imagerie médicale

Bachelier-technologue en imagerie médicale Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Intitulé Code IPL Bachelier-technologue en imagerie médicale Techniques de soin M1080 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 1-2 Pondération 1 Nombre

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger Pour en savoir plus sur la douleur chronique Nicole Brunet Aline Boulanger Jeu-questionnaire Vrai ou faux La cause de la douleur chronique est toujours connue Jeu-questionnaire Vrai ou faux Le stress et

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Administration de Naloxone (Narcan) pour renverser une dépression respiratoire associée à un opiacé. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant

Plus en détail

Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013

Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013 Opioïdes et Douleur du Cancer: Les recommandations en 2013 Dr Philippe Poulain USP Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes phpoulain@wanadoo.fr Les Recommandations RèglesOMS 1986 et 1992 Recommandations

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET ADMINISTRER LA CONTRACEPTION HORMONALE D URGENCE (COU) Date d entrée en vigueur Date de révision Février 2007 17 mars 2015 Professionnels habilités à exécuter l ordonnance

Plus en détail

Impact sanitaire de la vague de chaleur en France survenue en août 2003. Rapport d étape. 29 août 2003

Impact sanitaire de la vague de chaleur en France survenue en août 2003. Rapport d étape. 29 août 2003 INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE Impact sanitaire de la vague de chaleur en France survenue en août 2003 Rapport d étape 29 août 2003 Département des maladies chroniques et traumatismes Département santé environnement

Plus en détail

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière.

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière. Ce document énonce une liste d éléments que l infirmière devrait connaître ou maîtriser avant le début de l orientation aux soins critiques. La liste n est pas exhaustive, il s agit d indicateurs pour

Plus en détail

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE

SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Ville d Antibes Juan-Les-Pins Direction Petite Enfance Etablissements et service d accueil des jeunes enfants SITUATION D URGENCE ACCIDENT- MALADIE AIGUE Mise à jour Janvier 2012 Direction Petite Enfance

Plus en détail

La douleur chronique non cancéreuse en soins de première ligne : Portrait de la situation

La douleur chronique non cancéreuse en soins de première ligne : Portrait de la situation PROGRAMME - VOLET 2A La douleur chronique non cancéreuse soins de première ligne : Portrait de la situation CORRIGÉ QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES PROFESSIONNELS Chercheures : Lyne Lalonde, Ph. D. Faculté

Plus en détail

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance Titre Initier l administration de salbumatol (Ventolin MC) par aérosolthérapie O.C.M-5 Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 24 août 2007 Date de révision : 2 mai 2013 Secteurs

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INTOXICATIONS ETHYLIQUES AIGUES AU SERVICE DES URGENCES Site d ETAMPES

PRISE EN CHARGE DES INTOXICATIONS ETHYLIQUES AIGUES AU SERVICE DES URGENCES Site d ETAMPES PRISE EN CHARGE DES INTOXICATIONS ETHYLIQUES AIGUES AU SERVICE DES URGENCES Site d ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 116 Version n 2 Créé le 01-09-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITION Organiser

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION. Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures

Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION. Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures Elle comporte trois unités de valeur (UV) : 1. L UV-PSC 1, d une durée minimale

Plus en détail

:: Syndrome de Smith-Magenis

:: Syndrome de Smith-Magenis :: Syndrome de Smith-Magenis Synonymes : SMS Définition : Maladie génétique orpheline due à une délétion du chromosome 17 (17p11.2) survenant de novo. Elle est responsable d un retard mental modéré à sévère,

Plus en détail

PROTOCOLE CODE PRO-02-PHAR-DSP. Protocole de naloxone (Narcan ) lors d un surdosage aux opioïdes chez l adulte OBJET

PROTOCOLE CODE PRO-02-PHAR-DSP. Protocole de naloxone (Narcan ) lors d un surdosage aux opioïdes chez l adulte OBJET PROTOCOLE CODE PRO-02-PHAR-DSP OBJET Protocole de naloxone (Narcan ) lors d un surdosage aux opioïdes chez l adulte DESTINATAIRES Médecins Infirmières Personnel de la pharmacie CLIENTÈLE VISÉE Usagers

Plus en détail

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES NORME 2008.01 Direction des services professionnels Présent pour vous NORME 2008.01 Utilisation du télécopieur pour la transmission des ordonnances

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI)

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) Etablissement : Année scolaire 20-20 Adresse de l établissement :... Chef d établissement :... Tél. :... Mairie de COORDINATEUR

Plus en détail

INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL

INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE INFIRMIER/INFIRMIÈRE - MAISON DES ENFANTS / DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D ACCUEIL D URGENCE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS PROFESSIONNELLES

BULLETIN D INFORMATIONS PROFESSIONNELLES BULLETIN D INFORMATIONS PROFESSIONNELLES numéro 167, décembre 2012 CONDITIONS ET MODALITÉS DE VENTE DES MÉDICAMENTS Les pharmaciens sont sollicités par diverses organisations pour l achat de médicaments.

Plus en détail

Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice:

Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice: 2 Remerciements Drain ventriculaire externe Chantal Lévesque, conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et regroupement clientèles Collaboratrice: Mme Sylvie Proulx, technicienne

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

Protocole interdisciplinaire

Protocole interdisciplinaire OBJET Assurer la prestation sécuritaire des soins et services offerts aux usagers qui reçoivent le traitement de substitution aux opioïdes (TSO). Optimiser la collaboration et la communication interprofessionnelle.

Plus en détail

Ménard, Martin Avocats. LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2)

Ménard, Martin Avocats. LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2) Ménard, Martin Avocats LOI CONCERNANT LES SOINS DE FIN DE VIE (L.Q. 2014, c. 2) Colloque CAAP 28 octobre 2014 par Me Jean-Pierre Ménard, Ad. E. (Tous droits réservés) 1 PLAN DE LA PRÉSENTATION - DÉFINITIONS

Plus en détail

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION RECOMMANDATION POUR LA PRESCRIPTION DE MORPHINE EN PERFUSION CONTINUE MODE PCA SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 N hésitez pas à utiliser les modèles d ordonnances, Pour

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PRESENTATION DES PROGRAMMES RELATIFS AUX DIPLÔMES D ETAT D AIDE-SOIGNANT ET AUXILIAIRE DE PUERICULTURE Base réglementaire La formation: Article D 4391-1(Décret du 26 mars 2010) du Code de la santé publique

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Correction de l hypoglycémie chez l usager diabétique PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures thérapeutiques NUMÉRO

Plus en détail

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6

21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 21/01/2015 11:52 PAI ACCUEIL DE LOISIRS SAINT GENEST LERPT 1/6 Projet d Accueil Individualisé Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 (Bulletin Officiel n 34 du 18/9/2003) Circulaire restauration

Plus en détail

Science qui étudie les propriétés des médicaments.

Science qui étudie les propriétés des médicaments. Bloc 3 Pharmacologie Science qui étudie les propriétés des médicaments. Pharmacothérapie: Partie de la médecine qui a pour objet le traitement des maladies avec les médicaments. Se base sur la pharmacodynamie:

Plus en détail

La fiche individuelle d examen somatique de l adulte avec autisme

La fiche individuelle d examen somatique de l adulte avec autisme Des consultations spécialistes dédiées, avec réduction des temps d attente, anticipation des problématiques avec mise à disposition de temps supplémentaires. Le regroupement des interventions invasives

Plus en détail

Infirmières oeuvrant au module naissance et/ou au module mère-enfant de l hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval.

Infirmières oeuvrant au module naissance et/ou au module mère-enfant de l hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval. OBJET : PROTOCOLE INFIRMIER Guider l infirmière qui assure le suivi d une parturiente en antepartum ou durant le travail et monitoring électronique fœtal continu (MÉF). INTERVENANT(S) CONCERNÉ(S) : Infirmières

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ

PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ Inspection Académique de la Haute-Garonne PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ (circulaire 2003-135 du 8 septembre 2003) l enfant ou l adolescent concerné NOM, PRÉNOM : classe :. né le : nom de la collectivité

Plus en détail

Exercices sur les échanges gazeux 1

Exercices sur les échanges gazeux 1 Exercices sur les échanges gazeux 1 1. ph 7.35-7.45 7.58 Alcalose pco2 35-45 23 Alcalose PO2 75-100 175 HCO3 21-28 30 alcalose Saturation artérielle 0.92-0.98 0.99 Glucose 3.9-6.0 5.5 1.1 Interprétez le

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Janvier 2014 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE

Plus en détail

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions 4 th European Conference on Health Economics Université Paris V. 7-10 July 2002 A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement de l asystolie et de l'activité électrique sans pouls (toute activité électrique excluant la FV ou la TV) NUMÉRO: 12.02 DATE : Janvier 2005 RÉVISÉE : Février

Plus en détail

Le référentiel de formation

Le référentiel de formation Chapitre 1 Le référentiel de formation Le diplôme peut s acquérir : soit par le suivi et la validation de l intégralité de la formation, en continu ou en discontinu ; soit par le suivi et la validation

Plus en détail

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE ORDONNANCE COLLECTIVE PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : X

Plus en détail

Surveillance clinique

Surveillance clinique Surveillance clinique des clients qui reçoivent des médicaments ayant un effet dépressif sur le système nerveux central Avis 2 e édition Composition du groupe de travail sur la mise à jour de l avis sur

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

Délégation des tâches paramédicales Lesquelles et jusqu où?

Délégation des tâches paramédicales Lesquelles et jusqu où? Délégation des tâches paramédicales Lesquelles et jusqu où? Dr Marjaneh FATEMI Département de Cardiologie CHU de Brest Introduction Augmentation de l âge moyen de la population Augmentation de la prévalence

Plus en détail

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables Comité de lutte contre la douleur Fiche de préparation et de mise en place de la morphine par voie injectable Référence : CLUD 14 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Références réglementaires

Plus en détail

M. Simple Chambre : 2309

M. Simple Chambre : 2309 M. Simple Chambre : 2309 AVC Dr Ruth Consignes Faire une lecture personnelle de la situation clinique. Souligner les éléments importants ou ceux qui ont besoin d être clarifiés. Répondre aux questions

Plus en détail

Les urgences respiratoires au téléphone «des règles pour bien réguler»

Les urgences respiratoires au téléphone «des règles pour bien réguler» Les urgences respiratoires au téléphone «des règles pour bien réguler» Dr Anna RIBERA CANO Pneumoallergologie pédiatrique SMUR pédiatrique Introduction Motif d appel fréquent 21% appels SMUR pédiatrique

Plus en détail

Agressions Sexuelles et Toxicologie

Agressions Sexuelles et Toxicologie Agressions Sexuelles et Toxicologie Service de Toxicologie du Laboratoire de Sciences Judiciaires et de Médecine Légale (LSJML) Présenté par : Anne-Marie Faucher et Pascal Mireault Avec la participation

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET EFFECTUER UN PRÉLÈVEMENT NASOPHARYNGÉ POUR LA RECHERCHE D INFLUENZA Date d entrée en vigueur Date de révision 9 mai 2006 25 mars 2014 Professionnels habilités à exécuter

Plus en détail