Les réseaux sociaux et le développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les réseaux sociaux et le développement durable"

Transcription

1 Les réseaux sociaux et le développement durable Animateur : R i c h a r d C O L L I N Rapporteur : Magali VERGNET-COVO Richard COLLIN Institut de l Entreprise 2.0 Grenoble Ecole de Management Définition du sujet R i c h a r d C O L L I N, Institut de l Entreprise 2.0 Grenoble Ecole de Management : L objectif de cet atelier est de faire déboucher nos discussions sur une production concrète : c est l enjeu de l Université. Magali Vergnet-Covo partagera avec nous son expérience des réseaux sociaux. Facebook, Myspace, LinkedIn, Ning et Viadeo, sont 5 exemples de réseaux sociaux, c està-dire des technologies permettant à des personnes de se connecter entre elles. Ce principe de réseau social existe depuis toujours : c est la logique des rapports aux autres. Les technologies permettent aujourd hui de les développer à grande échelle. Aujourd hui, 96 % des «Digital Native 1» sont inscrits sur des réseaux sociaux, y passent 16 heures par semaine et ont en moyenne 57 amis dans leur réseau. Pourquoi cet engouement? Un réseau social fonctionne sur un rapport de confiance et sur un dispositif de reconnaissance. Dans un monde complexe, difficile, incertain, et dans lequel l information est primordiale, la confiance est la bande passante de la connaissance : elle permet d aller vite et de valider des informations. La connaissance, c est aussi l autre ; ainsi le réseau social traite la complexité des informations et donne accès à la connaissance. La connaissance, c est aussi l autre ; ainsi le réseau social traite la complexité des informations et donne accès à la connaissance. 1 Ayant grandi dans un environnement numérique (Internet, ordinateur, téléphone mobile ) 81

2 Magali VERGNET-COVO Chef de projets publics en développement durable, Mairie de Paris Le développement durable est l exemple même du domaine complexe. Quels sont les différents usages des réseaux sociaux? Avant tout, je différencie les réseaux sociaux des communautés d experts qui sont des environnements fermés, organisés, modérés, et qui utilisent les technologies pour construire et échanger. Les nouvelles technologies permettent d aller plus vite, d être plus performant, et d entrer dans une démarche de découverte par «capillarité». Une loi affirme que chacun se trouve à 6 degrés de n importe qui d autre dans le monde, c est-à-dire qu il n y a que 6 personnes entre vous et une personne à l autre bout du monde. Cette loi montre que le système est particulier et que l on travaille sur «les amis des amis». Par ailleurs, les utilisateurs des réseaux sociaux utilisent toutes les nouvelles technologies pour accéder à leur réseau, jusqu au téléphone portable (Facebook via Iphone). Magali VERGNET-COVO, Chef de projets publics en développement durable, Mairie de Paris : Réseaux sociaux et développement durable sont deux thèmes assez flous que l on cherche à relier. Nous essaierons de ne pas trop explorer ce que sont les réseaux sociaux, sauf à nous amener à des considérations sociologiques très larges. Nous nous intéresserons plutôt aux interactions entre ces deux thèmes afin de voir ce que ce croisement peut produire. Richard COLLIN : Afin d aborder le sujet du développement durable sous un angle pertinent, nous devons déterminer l utilisation de ces réseaux sociaux, qui sont avant tout des réseaux humains s appuyant ou non sur les technologies. Nous savons que des problèmes ont pu être résolus parce qu un réseau social avait permis de réunir des gens en quelques jours autour d une thématique. Ce moyen peut avoir un grand effet de levier pour les enjeux du développement durable : «Plus de web 2.0, moins de CO 2»! De la salle : Existe-t-il des réseaux sociaux concentrés sur le développement durable? Je connais quelques réseaux sur Facebook dont la tendance est plutôt «branchitude verte». La logique des gens du développement durable ne correspond pas à celles des réseaux sociaux. 82

3 J e a n - M a r c G A N C I L L E, Inoxia : En effet, les réseaux sociaux sur le thème du développement durable sont rares. Ils permettraient pourtant de relier l action individuelle à des effets collectifs, mais aussi un effet d émulation, de stimulation. De la salle : «Défi pour la terre» a rassemblé personnes, mais c est une base communautaire gigantesque classée par thématique : chacun choisit sa bonne action environnementale. Au moment du buzz médiatique de Nicolas Hulot, l opération a même atteint inscrits, mais concrètement, aucune action n en est ressortie. Jean-Marc GANCILLE : Beaucoup d inscrits ont d ailleurs été déçus par cette opération. R i c h a r d C O L L I N : Les réseaux sociaux suivent des logiques, des règles du jeu (modération, animation ). Toutefois, ils ne sont que des dispositifs d identification et non de résolution de problèmes. Cette partie relève davantage de la logique des communautés. Or, sur Facebook par exemple, il n y a pas d animation des réseaux. Magali VERGNET-COVO : Que pouvons-nous faire concrètement à partir du réseau? En effet, le risque est de glisser dans un système fermé et de ne pas pouvoir passer à l action. La mobilisation ne devrait pas concerner seulement les personnes déjà convaincues. Le risque est de glisser dans un système fermé et de ne pas pouvoir passer à l action. Richard COLLIN : Les réseaux sociaux permettent d identifier des gens qu on ne connaît pas, puis de les amener à travailler ensemble. Pour cela, une fois identifiés, il faut les emmener jusqu aux réseaux communautaires. LinkedIn permet par exemple aux gens de poser des questions auxquelles les communautés répondront. En effet, les communautés ou autres dispositifs sociaux ne fonctionnent que s ils sont accompagnés d un temps physique partagé. Jean-Marc GANCILLE : J ai monté une expérience d Agenda 21 avec la mairie de Bordeaux et l Université qui consistait à mettre en lien les familles s engageant dans des Agenda 21 familiaux. L Université voulait créer un blog pour offrir un espace 83

4 d échanges entre les familles. Mais ces dernières cherchaient au contraire à se libérer du temps passé sur les réseaux sociaux, et voulaient se rencontrer physiquement. Cette expérience m a montré que l outil n était pas approprié. P a s c a l e G I E T, Directrice de la communication du groupe Europ Assistance Holding : Les réseaux sociaux mobilisent les gens sur une thématique mais il est indispensable d afficher clairement la finalité de cette mobilisation : indiquer par exemple qu elle peut déboucher sur des plans d action sociale ou économique. Voilà ce qu il manque aux réseaux sociaux aujourd hui. C h a r l o t t e D U D I G N A C, l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire : Les musiciens ont tendance à considérer Internet comme la solution ultime pour trouver un public (autopromotion). Cependant, pour que leur action de popularisation fonctionne, ils doivent réfléchir en parallèle en terme de territoire pour transformer ces contacts potentiels en rencontre dans un lieu physique (concerts ). L o r r a i n e S I M A R D, Ellipsos : Un projet pilote en Ontario sur la gestion des déchets a très bien pris en compte l importance d une suite physique au travail introduit par les réseaux sociaux. Ils ont essayé de diviser le réseau en groupe de 150 personnes (maximum) qui peuvent alors échanger entre elles. Ce système a fonctionné! Au-delà de 150 personnes, la communication s éparpille. De la salle : Les «gens du développement durable» désertent les réseaux sociaux : ces derniers réveillent leur côté anti-pub et anti-marketing. Leur absence sur les réseaux sociaux est regrettable car ils pourraient participer aux débats, mais je ne me reconnais moimême dans aucun réseau social ou communautaire existant. Les «gens du développement durable» désertent les réseaux sociaux : ces derniers réveillent leur côté anti-pub et anti-marketing. Peut-on imaginer des réseaux sociaux respectant des règles éthiques et un peu plus pudiques? 84

5 Lorraine SIMARD : Quels sont les réels objectifs des réseaux sociaux? Briser la solitude ou agir? De la salle : Non, Richard a bien précisé qu un réseau social est une sorte de fiche d identité dans un réseau de connexions. L action, quant à elle, peut ensuite se concrétiser à des échelles communautaires. L absence du monde du développement durable est-elle une réelle perte? Existe-il des réseaux sociaux où les règles de fonctionnement conviendraient aux gens du développement durable? De la salle : Quelle serait alors la configuration idéale pour toi? De la salle : La configuration idéale serait un réseau social qui présente la personne dans sa complexité, avec moins d événementiel, moins de valorisation de l ego ou de la personne via son réseau. Richard COLLIN : Facebook propose par exemple des relevés de dons en faveur d actions particulières. Il suffirait de définir un cahier des charges d un réseau social dont le système et les valeurs répondraient à celles du développement durable. La mobilisation d acteurs ensuite transformerait le réseau en clusters pour agir. Magali VERGNET-COVO : Le débat glisse vers la notion de valeurs : il apparaît que les valeurs du développement durable sont la sobriété, l anti-pub Recadrons le principe de base du développement durable : consommer, se déplacer et exister dans un monde moins consommateur. Pour autant, les gens du développement durable n ont pas envie de ne pas s afficher, de ne pas montrer leur CV ou de ne pas faire des rencontres sur Internet. D e n i s G U I B A R D, Orange : Ce point est en effet très important. Le développement durable ne doit pas avoir une image austère pour ne pas demeurer en vase clos. De la salle : Quelle est ta représentation des gens qui travaillent dans le développement durable? Nous pourrions imaginer une sorte de Second Life, qui serait un monde idéal projeté à 10 ou 20 ans où nous devrions tout mettre en œuvre pour que ce monde soit durable. Richard COLLIN : On les nomme des mondes persistants. Denis GUIBARD : Une seule personne inscrite et utilisant régulièrement Second Life consomme plus d énergie que plusieurs habitants de la planète. P i e r r e P E R E Z, Secrétaire général de la Délégation aux usages de l Internet : Les réseaux sociaux sont pourtant idéalement adaptés au développement durable Nous détenons donc en théorie l arme absolue qui nous permettrait d être présents sur toute la planète. Le développement durable ne doit pas avoir une image austère pour ne pas demeurer en vase clos. puisqu ils sont un moyen d agir de concert. Nous détenons donc en théorie l arme absolue qui nous permettrait d être présents sur toute la planète. Nous sommes dans une construction à venir, un paradigme nouveau auquel nous devons peut-être être formés. Richard COLLIN : Certains objets ou lieux, comme des bibliothèques ont des fans sur Facebook 85

6 Pierre PEREZ : Ces lieux sont ouverts au grand public. Ne faut-il pas accompagner ce mouvement et proposer des formations dans ces lieux ouverts au grand public? Il s agit en effet de favoriser le partage libre de contenus. Par ailleurs, les différentes identités numériques sont parfois sources de confusion. Il faudrait donc travailler cette question de l identité numérique et définir un cadre. De la salle : Je me pose toujours la question de l utilité de Facebook C est un outil décrit comme puissant pour résoudre des problèmes complexes. Il faut peut-être oublier l utilisation ludique actuelle des réseaux sociaux et les utiliser pour agir. Magali VERGNET-COVO : Ces outils ne sont pas dans l action physique, mais plutôt dans l influence, la communication et l information. Comment cadrer cet usage pour servir des causes? Richard COLLIN : Il s agit ici de deux domaines faisant partie du développement durable : l identité numérique et la réputation numérique. Se poseront également bientôt des questions d écologie numérique. M a r i o n a V I V A R, Alternative Channel : Les réseaux sociaux ont une grande puissance internationale. Par exemple, Amnesty International a mené une campagne de mobilisation contre les violences au Kenya qui consistait à créer un effet de masse où tous les inscrits aux réseaux changeaient de profil le temps d une journée. Plutôt que d utiliser les réseaux sociaux à des fins publicitaires, utilisons-les pour des bonnes causes! Alice Audouin, Havas Media : Qui influencent les réseaux sociaux? La star actuelle de ces réseaux est Nadège Winter qui se présente comme un leader du nouveau mouvement écolo. Pourtant, nous qui travaillons dans le développement durable, nous ne la connaissons pas, nous ne la rencontrons jamais. Mais elle est «tendance» sur les réseaux et devient l emblème du développement durable : ce comportement peut être contre-productif voire dangereux. Richard COLLIN : Les réseaux sociaux sont les premiers lieux de dialogue. Nous pouvons organiser un groupe de réflexion autour des dangers des réseaux sociaux, réunir des gens ça marche! 86

7 De la salle : Les sessions «Green drinks» existent déjà dans plusieurs grandes villes françaises Magali VERGNET-COVO : Nous n avons pas évoqué les réseaux politiques, très présents sur les réseaux sociaux. Beaucoup de leaders politiques ont leur profil sur Facebook pour récupérer des amis et surtout de l influence. Idées et propositions des participants Magali VERGNET-COVO : Au terme de cet atelier, nous devons produire des idées et structurer au moins 3 réponses. Voici un résumé des questions débattues et auxquelles nous essaierons d apporter une réponse : A partir de quel moment sortir du cadre d un réseau ou d une communauté? Comment emmener les gens vers une action concrète? Quelles sont les limites du virtuel dans le domaine du développement durable? A quel moment passer à l action physique? - Les réseaux sociaux sont-ils compatibles avec le développement durable? Quel serait le cahier des charges d un réseau attractif pour les gens du développement durable? Faut-il maintenir cette notion de réseau social, ou au contraire savoir mieux l utiliser et en faire un vrai outil de coproduction? Richard COLLIN : Comment le développement durable peut-il s emparer du réseau social et dans quelles conditions? Comment emmener les réseaux sociaux vers de la production par des logiques communautaires et de temps partagé? Quel système de valeurs est porté par les réseaux Comment le développement durable peut-il s emparer du réseau social et dans quelles conditions? sociaux? Ces valeurs sontelles compatibles avec le développement durable? 87

8 Travail et concertation en petits groupes Les risques que présentent les réseaux sociaux Oubli du côté humain Atteinte aux droits d auteur, à la vie privée Manque de concret dans les outils réseaux existants Risques de dérives via Internet (Second Life) Confidentialisation» du développement durable Accès à une tranche particulière de la population (les jeunes) Instrumentalisation du développement durable par le marketing Manque de crédibilité en cherchant à coller à la tendance Frontière de la langue Analphabétisme numérique à terme Diffusion de rumeurs qui décrédibilisent les demandes en développement durable Zapping, éparpillement Difficulté d attirer les non-adeptes dans les réseaux spécifiques durables Les avantages des réseaux sociaux pour le développement durable Internet est un outil de diffusion maximale : il offre la possibilité de créer un réseau planétaire d échange et de partage des connaissances et des actions, et de sensibiliser le plus grand nombre Possibilité de s appuyer sur les nombreux outils déjà existants Ouverture du thème du développement durable à des communautés (et pas seulement aux experts) Accélération des échanges des meilleures pratiques (sous condition d un cadre de référence établi préalablement) Tremplin pour l action Fonctionnement électronique et efficace Possibilité de l utiliser comme un dispositif d alerte pour prévenir, détecter les troubles environnementaux 88

9 Les propositions pour contrer les risques et mieux utiliser les réseaux sociaux pour le développement durable FORMATION ET OUTILS RENCONTRES ET CREATION DE RESEAUX ORGANISATION LEGALISATION Former le milieu de l éducation à l environnement, au développement durable et à ses outils Proposer un outil collaboratif sur le développement durable qui prenne en compte les réalités du virtuel (nécessite des rencontres physiques en parallèle, de la formation aux outils multimédia ) et celles du développement durable (cahier des charges à établir avec les parties prenantes), et qui reste ouvert sur le monde Développer des maisons du développement durable et des réseaux sociaux qui accueillent les communautés voulant se rencontrer Rencontrer et apprendre des Digital Native Créer une université virtuelle du développement durable Créer un réseau crédible Québec-France Faire fonctionner ACIDD ou TIC 21 sur un réseau social Associer des rencontres physiques au réseau Définir 1 ou 2 objectifs prioritaires pour que le développement durable capitalise sur les réseaux sociaux Identifier et sensibiliser des icônes des réseaux sociaux Utiliser les réseaux sociaux pour mieux diagnostiquer les publics du développement durable Définir les réels besoins et objectifs des utilisateurs des réseaux Nationaliser Facebook Interdire la commercialisation des données à caractère politique recueillies sur les membres des réseaux Etablir une charte des objectifs du développement durable sur les réseaux Mettre en place un accompagnement juridique 89

10 Conclusion et propositions Richard COLLIN : La lecture de ces propositions est encourageante, elle reflète une prise de conscience de notre groupe sur l existence d opportunités. Même si des risques ont été évoqués, les propositions sont d un grand intérêt et assez concrètes. Magali VERGNET-COVO : Beaucoup de commentaires concernent les réseaux sociaux mais très peu le développement durable. De la salle : Ces réflexions révèlent une grande méconnaissance de l outil. Lorraine SIMARD : Les réseaux sociaux sont-ils vraiment les meilleurs outils? Par exemple, si l on travaillait sur un Intranet international, les gouvernements pourraient le subventionner. De la salle : Rien qu à partir de ces propositions, nous pourrions créer une communauté. R i c h a r d C O L L I N : Quel est vraiment l intérêt pour le développement durable d utiliser les réseaux sociaux? Quelles seraient les conditions de succès pour avancer sur les problèmes du développement durable en L opportunité existe, nous devons maintenant réfléchir à la manière de la concrétiser. utilisant mieux les réseaux sociaux? L opportunité existe, nous devons maintenant réfléchir à la manière de la concrétiser. Magali VERGNET-COVO : Les propositions soulèvent une seconde dimension : l alerte, la réactivité immédiate. Autrement dit, on pourrait utiliser le côté positif de la rumeur. 90

11 P i e r r e P E R E Z : On part du principe que les acteurs du développement durable sont des personnes spécifiques R i c h a r d C O L L I N : Ce sont des professionnels qui ne se sont pas suffisamment emparés de cet outil. De la salle : Certaines catégories de personnes, comme les acteurs du développement durable, sont plus méfiantes vis-à-vis des réseaux sociaux. En effet, les acteurs du développement durable ont une connaissance plus affûtée des enjeux politiques et économiques. Il faut prévoir une phase préalable de connaissance et d évaluation de l outil. La forme actuelle des réseaux sociaux tient à l écart certains publics. Il n y a pas que le fond qui compte Pierre PEREZ : Il faut réfléchir à l outil le plus convivial possible. R i c h a r d C O L L I N : Une des participantes prend le pari de ne pas avoir peur du monde marchand, car le risque est alors largement inférieur au bénéfice qu elle en retire. Le développement durable a toujours été attentif aux logiques marchandes. De la salle : Il s agit des applications politiques des dispositifs marchands. Ce n est pas un problème individuel Lorraine SIMARD : Comment les réseaux sociaux peuvent-ils se structurer? En comparaison avec la logique des quartiers, il faudrait des indicateurs mesurables pour inciter d autres communautés à changer de comportement. Magali VERGNET-COVO : Nous proposons donc d établir une charte pour vaincre les réticences ou donner des cadres aux personnes méfiantes, ainsi que d introduire la notion d alerte et de mobilisation. R i c h a r d C O L L I N : Il faut prendre en compte que ce monde bouge très vite. Aujourd hui, des entreprises de plus de personnes utilisent les groupes privés de Facebook pour constituer leur Intranet d entreprise. On pourrait constituer des groupes privés de professionnels du développement durable : c est un moyen peu coûteux! De la salle : De nouveaux types d outils sont en train de s inventer. Des syndicats d IBM ont pu régler des problèmes réels en créant des manifestations contre le patron d IBM sur Second Life. La diversité du combat du développement durable est à prendre en compte. Sur quoi bâtir une charte, si nous ne connaissons même pas les fondations? La diversité du combat du développement durable est à prendre en compte : la richesse est paradoxalement une difficulté. La technique évolue très rapidement et nous avons besoin d accompagner cette accélération. R i c h a r d C O L L I N : Beaucoup ont démontré que le réel se situe justement dans le virtuel : le monde de demain se prépare dans le virtuel. De la salle : Les portes entre monde virtuel et monde réel sont en effet l élément clé. Magali VERGNET-COVO : Comment faire accéder le plus grand nombre de participants aux réseaux sociaux dans le développement durable et inversement? R i c h a r d C O L L I N : Nous ne sommes qu au début de la réflexion. Internet n est pas un outil si vieux et ce qui se passera dans les prochaines années sera ahurissant. 91

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 2ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Loyauté entre acteurs économiques Thème de la journée de consultation : Loyauté

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

UNE VILLE QUI SAIT HABILITER SES CITOYENS À PARTICIPER AUX DÉCISIONS PUBLIQUES

UNE VILLE QUI SAIT HABILITER SES CITOYENS À PARTICIPER AUX DÉCISIONS PUBLIQUES MISE EN CONTEXTE: Réalisée à la bibliothèque Marc-Favreau dans le cadre de la démarche stratégique du bureau de la ville intelligente et numérique (BVIN), la causerie citoyenne du 16 novembre 2014 visait

Plus en détail

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Dossier de presse Mardi 23 juin 2015 1 Sommaire Edito de Jean-Louis Missika 3 Paris bâtit un programme stratégique

Plus en détail

PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX. Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014

PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX. Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014 PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014 Objectif de la présentation A quoi servent les réseaux sociaux professionnels Comment les utiliser pour prospecter Avantages et inconvénients

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL DU LOT AUX TRAVAUX SUR LA E-INCLUSION DU CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE

CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL DU LOT AUX TRAVAUX SUR LA E-INCLUSION DU CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE CONTRIBUTION DU CONSEIL GENERAL DU LOT AUX TRAVAUX SUR LA E-INCLUSION DU CONSEIL NATIONAL DU NUMERIQUE 1. Quels seraient les destinataires et quels seraient les objectifs absolument prioritaires (1 ou

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles

TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles TROUSSE D ACCOMPAGNEMENT Pour les équipes écoles Récit locaux Régions 01-11 Contenu de la trousse 1. Vidéo : «Comme hier» http://recit.org/havre01-11/spip.php?article5 2. Diaporama : «TIC et pédagogie»

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Une nouvelle manière de collaborer

Une nouvelle manière de collaborer Une nouvelle manière de collaborer Imaginez la collaboration autrement! «La technologie interactive de SMART facilite le changement culturel au sein de notre organisation. Elle permet à nos équipes de

Plus en détail

L intelligence collective et le leadership dans la complexité *

L intelligence collective et le leadership dans la complexité * L intelligence collective et le leadership dans la complexité * Nouveaux enjeux / nouveaux modes de management par Pascale Massios ** "Tout ce que vous faites pour nous, vous le faites pour notre bien

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

KRZN SÉMINAIRE VIRTUEL

KRZN SÉMINAIRE VIRTUEL KRZN SÉMINAIRE VIRTUEL L organisme de formation : Kommunales Rechenzentrum Niederrhein (KRZN) Centre de collecte de données pour les collectivités locales de la région du Niederrhein (ville de Krefeld

Plus en détail

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme?

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? Introduction L effondrement planétaire de l économie de la seconde révolution industrielle, à l été 2008, a alerté la population mondiale

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Devenir un chef de projet efficace

Devenir un chef de projet efficace Formation Nodesway Devenir un chef de projet efficace 12 bonnes pratiques pour un management humain Vidéo disponible sur http://youtu.be/bd70a8a4ti4 Nodesway Alain Fernandez Pour toi, c est quoi un chef

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Les réseaux sociaux au service de l emploi

Les réseaux sociaux au service de l emploi Les réseaux sociaux au service de l emploi Boucle accueil emploi Mercredi 29 juin 2011 Julie Sabadell INFOthèque Les réseaux avant Internet Une existence bien antérieure à Internet Différents types de

Plus en détail

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients

Agissant comme un trait d union entre les différentes dimensions et parties prenantes de l entreprise, Nous aidons nos clients Un trait d union Cabinet de conseil en management et ressources humaines, PRANA aide les organisations à faire de la relation de travail et des relations au travail une source d énergie et de création

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail Emmanuel Abord de Chatillon Institut d Administration des Entreprises de Grenoble abord@iae-grenoble.fr 1 La chaire Management

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia

Formations professionnelles. De la création à la production transmedia Formations professionnelles De la création à la production transmedia Le savoir-faire du Transmedia Lab Le Transmedia Lab Nous avons la conviction que d ici 5 ans, 50% des productions audiovisuelles auront

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

SenseAcademy. WeTechCare

SenseAcademy. WeTechCare SenseAcademy WeTechCare Du 8 janvier au 3 mars 2016 A Grenoble Apprenez à innover et créez la solution qui va révolutionner l inclusion numérique! Au programme : ateliers pratiques, rencontres inspirantes

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

CONTEXTE PÉDAGOGIQUE

CONTEXTE PÉDAGOGIQUE CONTEXTE PÉDAGOGIQUE Le principe L Isoloir est un dispositif participatif en ligne innovant, ludique et interactif, simple à mettre en œuvre et qui ménage une véritable place aux enseignants. Face à la

Plus en détail

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde RAPPORT DES REPRESENTANTS DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde Les représentants des étudiants publient chaque année

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet?

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Dans le cadre de sa campagne d éducation «Internet, les autres et moi», RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

Deux regards sur la société des individus

Deux regards sur la société des individus Deux regards sur la société des individus Véronique GUIENNE Dans leurs derniers ouvrages, Robert Castel et François Dubet s interrogent sur la recherche en sociologie et son utilité sociale et politique.

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France)

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France) 210 rue St Maur - 75010 Paris Contact : 01 77 12 32 99 Responsable : Eric HAMELIN (voir aussi contacts en fin de document) Présente Un «réseau social cartographique» (Ouest France) Un outil qui permet

Plus en détail

Les rendez-vous Numérique 14

Les rendez-vous Numérique 14 Les rendez-vous Numérique 14 Ben Chams - Fotolia Programme d actions avec le soutien du FRED (Fonds pour les REstructurations de la Défense) dans le cadre du PLR (Plan Local de Redynamisation) d Angers

Plus en détail

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est :

2. Vote et hiérarchisation des leviers Chaque participant a en sa possession 6 gommettes, la question posée est : Les ateliers débat Groupe 3 Animation : Natacha Jacquin, OIEau Rapporteure : Gaëlle Nion, OIEau L atelier s est déroulé en 4 temps : - Présentation - Atelier «gommettes» et présentation des leviers identifiés

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace

Service des ressources informatiques. Cybersavoir 2.0. Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Service des ressources informatiques Cybersavoir 2.0 Éthique et TIC : Réflexion sur la sécurité dans le Cyberespace Dernière révision : 23 juin 2010 Responsabilité du Projet Cybersavoir2.0 : Robert Gendron,

Plus en détail

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes

De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes De la production collaborative à la capitalisation des connaissances Le rôle des documentalistes Le 13 mars 2008 Introduction 2 Le développement de la pratique collaborative dans les entreprises et les

Plus en détail

Internet et nouvelles technologies pour le développement durable

Internet et nouvelles technologies pour le développement durable Internet et nouvelles technologies pour le développement durable Gilles Berhault Développement durable 2.0 www.acidd.com www.gillesberhault.com Connaître, comprendre, apprendre, contribuer, construire

Plus en détail

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale Introduction à la notion d Intelligence Territoriale Copyright: La reproduction totale ou partielle de ce document est autorisée sous réserve qu il soit fait référence à l auteur. Aurélien Gaucherand Consultant

Plus en détail

De sources. en ressources! SECONDAIRE

De sources. en ressources! SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique inspirée de la campagne «Recycler, ça rapporte!» de RECYC-QUÉBEC SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération

Plus en détail

Offre de services spéciale bureaux d études

Offre de services spéciale bureaux d études Offre de services spéciale bureaux d études Analyses et diagnostics multirisques Gestion de crise Cartographie SIG Outils de communication Information préventive Réseau de spécialistes pluridisciplinaires

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE

FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR. Fiche N 4 PPE BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2012 2013 FRYDMAN Réouven Année 2012-2013 Option : SISR Fiche N 4 PPE NATURE DE L'ACTIVITE : Approche aux différentes plateformes collaboratives

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Offre de services Revolution-rh.com

Offre de services Revolution-rh.com Offre de services Revolution-rh.com POURQUOI TRAVAILLER AVEC NOUS? Révolution RH s adresse aux professionnels des ressources humaines : dirigeant, responsable ou directeur RH en TPE, PME ou ETI, conscients

Plus en détail

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK)

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) Par Marie Nicollet Stratégie et Web Marketing PLAN DE LA FORMATION 1. Facebook: état des lieux 2. How-to ; créer une page Facebook 3. Comportements

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction p. 3. 1. Présentation de la solution p. 4. 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5

SOMMAIRE. Introduction p. 3. 1. Présentation de la solution p. 4. 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5 SOMMAIRE Introduction p. 3 1. Présentation de la solution p. 4 2. Description détaillée de la solution proposée p. 5 2.1 Découverte de l application consommateur p. 6 2.2 Découverte de la cinématique de

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Intelligence Inventive

Intelligence Inventive Outils Communs de Diffusion de l'intelligence Economique Intelligence Inventive Evaluez la capacité d innovation de votre entreprise L intelligence inventive L intelligence inventive est la contribution

Plus en détail

Comment la Région Rhône-Alpes relève-t-elle le défi du développement durable?

Comment la Région Rhône-Alpes relève-t-elle le défi du développement durable? Comment la Région Rhône-Alpes relève-t-elle le défi du développement durable? édito Dès 2004, la Région Rhône-Alpes a fait le choix du développement durable : pas d effets d annonce pour répondre aux enjeux

Plus en détail

Solution de surveillance média. tout-en-un

Solution de surveillance média. tout-en-un Solution de surveillance média tout-en-un TÉLÉVISION ET RADIO La pleine puissance d une surveillance en direct à MÉDIAS SOCIAUX PRESSE RÉPERTOIRES ET RÉFÉRENCES Une vision sans angles morts : un contenu

Plus en détail

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Préparé par EU Athletes, l association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA), la Remote Gambling Association (RGA) et l association européenne

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1

VERS DES AGORAS DE L innovation. Partie 1 www.inmediats.fr 2 VERS DES AGORAS DE L innovation Partie 1 VERS DES AGORAS DE L innovation Inmédiats est un projet imaginé et construit par six centres de culture scientifique, technique et industrielle

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Dans les pages qui suivent, vous trouverez les fiches de travail issues du livre Le marketing du bouche à oreille. Ces fiches sont à votre entière

Dans les pages qui suivent, vous trouverez les fiches de travail issues du livre Le marketing du bouche à oreille. Ces fiches sont à votre entière Dans les pages qui suivent, vous trouverez les fiches de travail issues du livre Le marketing du bouche à oreille. Ces fiches sont à votre entière disposition : n hésitez pas à les imprimer autant de fois

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

MEDIAPPRO Jeunes et médias numériques en Europe

MEDIAPPRO Jeunes et médias numériques en Europe MEDIAPPRO Jeunes et médias numériques en Europe Poitiers, 17/9/07 CARACTÉRISTIQUES DE LA RECHERCHE Mieux connaître la manière dont les 12-18 s approprient les médias électroniques et identifier les axes

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Enquête de l Observatoire Cegos

Enquête de l Observatoire Cegos Enquête de l Observatoire Cegos L usage des réseaux sociaux dans les entreprises Usages par les salariés et responsables des réseaux sociaux 18 janvier 2012 18 janvier 2012 Méthodologie de l enquête 2

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

stratégie de communication

stratégie de communication Les Fiches thématiques Jur@tic stratégie de communication Quels sites web, quels outils, pour quels résultats? Les Fiches thématiques Jur@TIC de communication pour répondre à des besoins de plus en plus

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail