Diagnostic et état initial de l environnement!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic et état initial de l environnement!"

Transcription

1 1!

2 Le contenu du SCOT! Phase 1! Diagnostic et état initial de l environnement! Prospective (scénarios)! Phase 2! Phase 3! Phase 4! Elaboration du Plan d Aménagement et de Développement Durable (PADD)! Elaboration du Document d Orientations et d Objectifs (DOO)! Arrêt du SCOT! Phase 5! Avis, enquête publique et approbation du SCOT! 2!

3 3!

4 Plan détaillé!! Introduction : la stratégie du territoire! I/ Un renouvellement de l ambiance productive! 1. Une diversification économique accentuée! 2. Un renforcement de l attractivité"touristique! 3. Une mise en valeur et un développement des activités marines! 4. Un accent fort mis sur la préservation et le développement des activités du secteur primaire! 5. Un développement qualitatif de l habitat comme une des conditions de la croissance! II/ Une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 1. Une gestion différenciée des espaces pour un rééquilibrage habitat/emploi! 2. Une structuration des polarités d emplois, de services et de commerces! 3. Un développement des moyens et infrastructures de transports! III/ Une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales! 1. Une attractivité résidentielle, économique et touristique élargie par la valorisation des paysages! 2. Une gestion environnementale amont aval garantissant le renouvellement et/ou la protection des ressources ainsi qu un environnement sain et sûr! Conclusion : objectifs chiffrés! 4!

5 Introduction : la stratégie du territoire!! Le projet vise à permettre au territoire du Nord-Ouest Vendée dans son ensemble de créer les conditions d un développement renouvelé, basé sur l identité du territoire.!! Il s agit donc d opérer - par la mise en place d effets leviers - un renforcement de ses ressources propres, notamment :! L esprit entrepreneurial, dont la vivacité suppose, entre autres, l organisation des moyens dévolus à l activité (Très Haut-Débit, zones d activités, etc.), mais aussi le maintien d un contexte local favorable au lien social (proximité habitat/emploi/ services) ;! Le complexe littoral/marais/bocage (ressources paysagères et de biodiversité) sur lequel repose activités (tourisme, activités primaires, etc.) et attractivité démographique, et dont le renforcement implique une valorisation accrue des atouts paysagers et une gestion environnementale renforcée ;! Le pôle de Challans, comme élément identitaire urbain, dont l affirmation nécessite notamment l atteinte d une taille critique (en termes de services, mais aussi sur les plans économique et démographique), dans le cadre de complémentarités avec l ensemble du territoire et d un rythme de croissance positif pour toutes ses parties.! 5!

6 Introduction : la stratégie du territoire!! Il ne s agit donc pas d une stratégie de rupture du modèle de développement, mais d une stratégie qui vise à le conforter en l adaptant, afin d assurer la performance durable du territoire, et de résorber les déséquilibres induits par le développement lui-même (vieillissement, ruptures territoriales, pressions environnementales, etc.).!! Cette stratégie s inscrit dans une perspective intégrée du développement durable, en mettant particulièrement l accent sur les interfaces et synergies entre l économie, l environnement et le social (dynamique économique endogène, valorisation environnemental comme avantage concurrentiel, etc.).! 6!

7 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 7!

8 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive!! Le Nord-Ouest Vendée se caractérise par son fort dynamisme économique, qui n est cependant pas exempt de fragilités (activités de basse ou moyenne technologie prédominantes, salaires assez modérés, contraintes foncières, effet environnementaux de la croissance).!! Le développement économique futur du territoire pourra dans ce contexte s appuyer sur le fort potentiel que constitue la base des ressources locales jointe aux opportunités externes (développement des infrastructures ferroviaires et routières).!! Le projet de territoire vise à tirer le meilleur parti de ce potentiel important pour permettre le maintien des activités existantes et une diversification tertiaire accentuée, avec, in fine, un maintien de l autonomie du territoire (rapport emploi/habitat) et une hausse de la qualité des emplois.!! Il s agit donc de créer les conditions de facilitation du renforcement et des mutations de l ensemble des activités économiques du territoire.! 8!

9 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 1. Une diversification économique accentuée!!!!!a) Un soutien à l amplification de la dynamique tertiaire!! Une priorité accordée à l accélération du désenclavement numérique Très Haut Débit comme condition non seulement du renforcement des nouvelles activités tertiaires qualifiés (pourvoyeuses «"d emplois métropolitains supérieurs"»), mais également de leur dissémination à l échelle locale (développement à Challans mais également dans les autres pôles, et notamment sur le littoral).!! Un soutien au développement des activités tertiaires qualifiés dans le tissu urbain, par une typologie de bureaux adaptée à chaque secteur du territoire : une logique de vocation différenciées non en termes de filières, mais en termes de formes immobilières, selon les capacités d accueil (bureaux en extension des maisons, petits immobiliers tertiaires, etc.).! 9!

10 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 1. Une diversification économique accentuée (suite)!!!!!! b) Une facilitation de la montée en gamme et de l évolution des activités industrielles traditionnelles au territoire!! L accélération de la desserte Très Haut Débit constitue également un élément de la viabilité et de la compétitivité des activités économiques fortes du territoire, notamment industrielles (travail du bois, industries agro-alimentaires, construction navale, BTP, etc.).!! Un encouragement au développement de filières émergentes liées aux industries traditionnelles, et notamment d une filière éco-construction dynamique, fortement génératrice d emplois, qui pourra s appuyer sur l importance traditionnelle du secteur de la construction sur le territoire et des enjeux de réhabilitation.!! Un aménagement économique fournissant les moyens de l évolution sur place et d une montée en gamme des implantations industrielles existantes (extensions, accessibilité, qualité architecturale, etc.).! 10!

11 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 2. Un renforcement de l attractivité touristique! Le SCOT participe à la mise en œuvre de la stratégie du Syndicat Mixte Vendée des Iles.!! a) Une adaptation de l offre d hébergement aux nouvelles conditions de la!demande!! Un soutien à la requalification du parc immobilier de loisirs (campings, hôtels, etc. ) face à la demande croissante de confort (incitation à l investissement des propriétaires, dispositions règlementaires adaptées le cas échéant, etc.).!!!b) Un élargissement de la saison et de la palette des activités touristiques!! Une mise en valeur de la complémentarité des territoires du SCOT (tourisme balnéaire, tourisme rural dans les marais, tourisme rural vert, polarités urbaines), accompagnée d une poursuite de la mise en réseau des acteurs du tourisme.!! Un développement du tourisme rural et de découverte de l environnement : développement des liaisons douces, gîtes et chambre d hôtes, parcours de découverte, mise en valeur des sites spécifiques à chaque commune, etc.!! Un développement de l événementiel et du tourisme culturel.! 11!

12 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 12!

13 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 3. Une mise en valeur et un développement des activités marines!! Un développement de l aquaculture : dans un contexte de crise de l ostréiculture (épizootie), le territoire doit être à l écoute des besoins des différents acteurs, à la fois en mer, avec les enjeux terrestres des accès, mais aussi à terre (filtration, transformation, etc.)!! En lien avec l industrie nautique, une réflexion sera menée sur l optimisation voire la création de places de ports : il s agit d affirmer en articulation avec les autres ports des territoires voisins l ancrage du territoire dans une «"destination plaisance"».!! Une organisation des usages récréatifs et touristiques (pêches de loisirs, activités nautiques, etc.) en articulation harmonieuse avec les usages des acteurs professionnelles.! 13!

14 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 4. Un accent fort mis sur la préservation et le développement des activités du secteur primaire!!!!!! Une volonté forte de maintien de l agriculture dans le marais.!! Une maitrise des développements urbains et une limitation de la consommation d espace (au moins par deux), pour un maintien de la fonctionnalité des espaces agricoles!! Une gestion de la cohabitation entre la fonction productive traditionnelle et les fonctions résidentielles et récréatives de l espace.!! Une prise en compte en amont des besoins liés à la diversification agricole et au développement des circuits courts : hébergements à la ferme, ventes directes, transformations, méthanisation.!! Une poursuite de la mise en valeur des spécificités agricoles du territoire (produits de la mer, élevage, productions maraîchères, saliculture, etc.), via une mise en avant accentuée de leur qualité et typicité.! 14!

15 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 5. Un développement qualitatif de l habitat comme une des conditions de la croissance!!a) Une organisation de l accessibilité au logement et du parcours résidentiel des!habitants!! Une nécessité d organiser l accès au logement pour les actifs afin de maintenir la croissance économique dans un contexte de capacités spatiales réduites.!! Un objectif de diversité des formes urbaines, de typologie (taille) et de gammes de prix (accession sociale à la propriété et logements locatifs aidés, en s appuyant sur les politiques actuelles en termes de lotissements communaux).!! Des actions de réhabilitation et un encouragement à la remise sur le marché des logements vacants.! 15!

16 Première partie : un renouvellement de l ambiance productive! 5. Un développement qualitatif de l habitat comme une des conditions de la croissance (suite)!!!b) Une qualité en hausse de l aménagement et de l architecture!! Un objectif de limitation de la consommation d énergie par un développement des opérations de réhabilitation et de mises au normes énergétiques.!! Une intégration paysagère plus qualitative pour lutter contre la banalisation.!! Des développements résidentiels en lien avec les espaces déjà urbanisés pour limiter le mitage agricole et faciliter l accès aux commerces des bourgs (et maintenir ce faisant leur viabilité).! 16!

17 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 17!

18 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire!! La poursuite de la croissance économique, sur des bases qualitatives plus affirmées, reposera pour partie sur une logique de proximité plus grande entre habitat, emploi et services et sur un développement des moyens de mobilités, afin d atténuer les ruptures territoriales et le risque de spécialisation croissante des espaces.!! Il ne s agit donc pas uniquement de poursuivre l autonomie au niveau global du territoire, mais également de procéder à un ajustement au niveau local, en visant un meilleur équilibre entre croissance des emplois et croissance de la population.!! Cette logique de proximité et de mobilité constitue une condition de préservation de l attachement au territoire, de la qualité du lien social et de l esprit entrepreneurial, mais aussi de l animation et du dynamisme socio-économique des communes, donc de l attractivité générale du Nord-Ouest Vendée.! 18!

19 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 1. Une gestion différenciée des espaces pour un rééquilibrage habitatemploi!!a) Un niveau d activité accentué sur le littoral!! Un objectif de maintien des zones dédiées à l activité économique face au risque de changement d usage.!! Un objectif de création d emplois tertiaires qualifiés, pour une offre d emploi en adéquation avec les actifs et pour la poursuite d une croissance économique dans un cadre spatialement contraint.!! Une incitation à la résidentialisation comme mode principal de l augmentation de la part des actifs, par la création d une attractivité spécifique pour les actifs (culture, économie équipements, infrastructures, etc.).!! Un principe général de renforcement de la part de résidences principales sur le marché à venir.! 19!

20 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 1. Une gestion différenciée des espaces pour un rééquilibrage habitatemploi (suite)!!!b) Un développement plus diversifié dans l arrière-pays!! Un objectif d augmentation significative du rapport emploi/habitat, par le développement des activités économiques (tirant notamment parti du développement des infrastructures de transports) : un principe de lien territorial plus fort entre développement résidentiel et développement économique.!! Une augmentation des exigences de qualité urbaine et constructive pour élargir l attractivité, tant du point de vue de la population (accueil de cadres) que des emplois (plus nombreux et plus qualifiés)! 20!

21 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 2. Une structuration des polarités d emplois, de services et de commerces!!a) L architecture du territoire!! Un renforcement du rôle de Challans comme pôle structurant du Nord-Ouest Vendée, ce qui suppose l atteinte d une taille critique pour permettre l émergence de nouveaux services et constituer un levier d attractivité vis-à-vis d un panel élargi d actifs venant de l extérieur du territoire: une croissance quantitative mais aussi qualitative pour affirmer l urbanité de Challans.!! Une accentuation de la dimension structurante, à l échelle du territoire, des polarités de Saint-Jean-de-Monts, Noirmoutier-en-l'Ile et Beauvoir-sur-Mer, dans le cadre notamment de la résidentialisation, compte tenu des contraintes du littoral ;!! Un lien avec ces polarités principales, le développement de pôles relais comme point d accès complémentaires aux services et équipements (La Garnache, Soullans)!! Une affirmation du rôle fondamental des bourgs centres, qui permettent un lien habitat/ emploi/services renforcé et une urbanisation plus dense, moins consommatrice d espace : dans l arrière-pays, il s agira notamment d organiser la demande croissance de services liée au développement démographique, avec l émergence, partagée ou non entre plusieurs communes, d un pôle secondaire dans le Pays de Palluau.! 21!

22 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 2. Une structuration des polarités d emplois, de services et de commerces (suite)!!!b) Un principe d organisation des équipements selon plusieurs échelles!! Un développement de l offre en services et équipements, notamment dans l optique d une adaptation au vieillissement des populations et d une réponse aux besoins en formation.!! Un principe de mutualisation des équipements en cas d investissement structurant, pour permettre des économies d échelle et augmenter la valeur ajoutée sur le cœur de fonction (logique de plus-value plutôt que de disponibilité foncière): à l échelle de plusieurs communes (salle polyvalente, piscine, plateau sportif, maison de santé, etc.), du canton ou du territoire dans son ensemble.!! Le maintien de certains équipements à l échelle de la commune pour maintenir attractivité et vie dans chacune d entre elles.! 22!

23 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 2. Une structuration des polarités d emplois, de services et de commerces (suite)!!c) Un schéma organisé des zones d activité!! Un maintien des petits artisans dans chaque commune, avec un développement des zones artisanales à l échelle communale, en lien avec les bourgs.!! Parallèlement, un principe de regroupement dans des pôles dédiés, à l échelle du canton, pour les entreprises plus importantes, selon une logique de création de synergies et de services additionnels.!! Un accent mis sur la qualité de l aménagement pour accompagner la diversification tertiaire.!! Une prise en compte renforcée du contexte environnemental : intégration paysagère des bâtis et prise en considération du type d activité accueilli au regard de la sensibilité des milieux jouxtant les zones d activités.! 23!

24 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 2. Une structuration des polarités d emplois, de services et de commerces (suite)!!!d) Une organisation des polarités commerciales!! Un renforcement du commerce de proximité pour un maintien de la vie des bourgs.!! Des principes de localisation du commerce à organiser en lien avec les flux.! 24!

25 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 25!

26 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 3. Un développement des moyens et infrastructures de transports!! a) Une desserte en transport en commun qui découle de l organisation des!polarités!! Un développement ou renforcement des liaisons en transports en commun entre les différents pôles : une réflexion à mener sur les lignes cadencées prioritaires, notamment à partir d un pôle d échange multimodal à Challans.!! Une amélioration de l intermodalité avec notamment la création de parkings relais en lien avec les transports en commun et le renforcement des liaisons douces dans les secteurs urbains.!! Une étude à plus long terme d une armature des pôles de rabattement, en poursuite notamment des réflexions déjà engagées dans la CC Océan Marais de Monts.!!!b) Une inscription renforcée dans les infrastructures régionales!! Un soutien à la réalisation des projets routiers (liaison La Roche-sur-Yon/Challans/ Nantes et Challans/Les Sables d Olonne) et ferroviaire (arrivée du TGV), comme facteurs majeurs d attractivité, notamment économique (diversification tertiaire, renforcement touristique, ).!! Une requalification de la liaison Challans/Noirmoutier.! 26!

27 Deuxième partie : une organisation interne qui vise à renforcer le potentiel du territoire! 27!

28 Troisième partie : une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales! 28!

29 Troisième partie : une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales!! La valorisation environnementale et paysagère présente un intérêt d attractivité résidentielle, économique, culturelle et touristique, de façon directe, mais aussi indirectement, par l effet d image généré.!! Au delà des secteurs dont l activité repose sur la qualité des ressources environnementales (tourisme, secteur primaire), elle constitue notamment un facteur d importance croissante dans les choix de localisation des entreprises, notamment celles du secteur tertiaire qualifié.!! Il s agit donc dans ce contexte de faire de la qualité paysagère et environnementale un avantage concurrentiel pour le territoire, en accroissant cette qualité mais également son utilisation, au service du projet global de développement.! 29!

30 Troisième partie : une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales! 1. Une attractivité résidentielle, économique et touristique élargie par la valorisation des paysages!! a) Une mise en scène des paysages naturels: un support à l attractivité du territoire et au renforcement de l activité économique, notamment touristique, dans un contexte de recherche croissante d authenticité et de qualité du cadre de vie!! Un maintien des spécificités de chaque espace du SCOT par une anticipation des développements et une gestion renforcée des interactions entre paysages urbains et naturels.!! Une amélioration de l accès aux sites naturels, et aux paysages d eau dans l arrièrepays, par la mise en place et le renforcement sur certains secteurs de liaisons douces, d espace de découverte, etc.!! Une détermination des cônes de vues stratégiques au niveau du SCOT.! 30!

31 Troisième partie : une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales! 1. Une attractivité résidentielle, économique et touristique élargie par la valorisation des paysages (suite)!! b) Un maintien de la fonctionnalité des espaces agricoles comme condition!!de maintien de paysages attractifs!! La mise en place des conditions d une agriculture dynamique (cf. Première partie.)!! Une maitrise de la consommation d espace permise par une densification résidentielle, dans le respect des typicités et des modes constructifs locaux.!! Un maintien ou un renforcement de l accessibilité agricole, en cherchant à éviter le fractionnement des espaces agricoles dans les ouvertures à l urbanisation. [les moyens, notamment concernant l accessibilité, seront précisés " on peut faire des choses dans le DOO]! 31!

32 Troisième partie : une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales! 2. Une gestion environnementale amont aval garantissant le renouvellement et/ou la protection des ressources ainsi qu un environnement sain et sûr!!a) La ressource en eau comme condition du développement!! Une gestion maîtrisée de la ressource en eau afin de satisfaire l ensemble des usages auxquels elle renvoie (sur le plan fonctionnel et spatial/exportation vers d autres territoires).!! La poursuite des efforts engagés dans le cadre de la lutte contre les pollutions diffuses au niveau des bassins versants dans le cadre d une solidarité amont/aval (assainissement, pratiques agricoles ).!! La trame verte et bleue jouera également un rôle majeur dans le cadre d une gestion intégrée des zones côtières (gestion amont/aval).!!b) La trame verte et bleue comme outil de valorisation environnementale!! La préservation, voire le renforcement, des continuités écologiques afin d assurer le maintien de la biodiversité (préservation des habitats pour permettre les échanges avec les habitats alentours).!! La préservation d un maillage bocager dense au regard de sa multifonctionnalité : élément fort de la trame verte, de limitation des transferts de pollution (la connexion de la trame bocagère avec le marais accentue son rôle pour ces deux points), motif paysager structurant et composante identitaire.! 32!

33 Troisième partie! 33!

34 Troisième partie : une valorisation accrue des ressources paysagères et environnementales! 2. Une gestion environnementale amont aval garantissant le renouvellement et/ou la protection des ressources ainsi qu un environnement sain et sûr (suite)!!c) Une maitrise de l énergie!! Un soutien aux nouveaux modes de production d énergie (biomasse, développement de la filière bois-énergie sur la base d une valorisation énergétique du bocage qui dispose d une capacité spécifique, etc. )!! Un développement des économies d énergie dans les bâtiments publics et privés.!!d) La gestion des risques!! Une prise en compte dans l aménagement des risques de submersion marine, d érosion côtière, de feux de forêts, inondations, etc.!! Face au risque d érosion et de submersion marine, le SCOT affirme la nécessité de développement d une politique de neutralisation du risque en recherchant notamment des moyens de défense contre la mer.! 34!

35 35!

36 Eléments chiffrés!! Sur la base d une poursuite de l attractivité démographique, le territoire atteindrait entre et habitants environ en 2030.!! Dans le cadre d hypothèses qui seront affinées lors du DOO (densité, typologie des nouveaux logements, ampleur de la réhabilitation et des constructions au sein du tissu urbain existant), la consommation d espace pour le résidentiel se réduira très fortement, d au moins 50% par rapport à la période précédente (environ 110 ha par an entre 2005 et 2009).!! La montée en gamme des activités économiques et la forte part des emplois créés au sein du tissu urbain existant (de l ordre de la moitié) permettront également une limitation des besoins en surfaces d activités nouvelles.! 36!

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire»

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» 2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» Le scénario de polarités fonctionnelles demeure inscrit dans une perspective d évolution démographique soumise à l accueil d activités

Plus en détail

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation 1 PREAMBULE La commune de Ville La Grand a approuvé le 13 novembre 2006 le Plan Local d Urbanisme. La présente

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat 6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat Des objectifs généraux de développement 2016-2026 Un objectif démographique

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. REQUALIFIER ET SPECIFIER LES ZONES ET LES SERVICES ASSOCIES

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Débat du PADD Conseil Municipal du 23 octobre 2015

Débat du PADD Conseil Municipal du 23 octobre 2015 Débat du PADD Conseil Municipal du 23 octobre 2015 SOMMAIRE LES AMBITIONS COMMUNALES LES GRANDES ORIENTATIONS ENVIRONNEMENTALES LES GRANDES ORIENTATIONS D URBANISME LES GRANDES ORIENTATIONS EN MATIÈRE

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Les Mesnuls. Élaboration du plan local d urbanisme. Le projet d aménagement et de développement durable. 23 novembre 2012

Les Mesnuls. Élaboration du plan local d urbanisme. Le projet d aménagement et de développement durable. 23 novembre 2012 Les Mesnuls Élaboration du plan local d urbanisme Le projet d aménagement et de développement durable 23 novembre 2012 Procédure Délibération du Conseil Municipal prescrivant ELABORATION OU l'élaboration

Plus en détail

1 ère Réunion Publique

1 ère Réunion Publique Révision du POS par élaboration d un Plan Local d Urbanisme Commune de ROUILLY-SAINT-LOUP 1 ère Réunion Publique Le mercredi 14 Octobre 2015 Un cadre à respecter Les Plans Locaux d Urbanisme doivent respecter

Plus en détail

Plan. Dynamique territoriale de la région urbaine de Neuchâtel. 1.Tendances de l urbanisation. 1.Tendances de l urbanisation

Plan. Dynamique territoriale de la région urbaine de Neuchâtel. 1.Tendances de l urbanisation. 1.Tendances de l urbanisation Dynamique territoriale de la région Plan 1. Tendances actuelles de l urbanisation 2. Objectifs et méthodologie Patrick Rérat Institut de géographie Université de Neuchâtel Patrick.rerat@unine.ch www.unine.ch/geographie

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal

Plan Local d Urbanisme Intercommunal ARCHITOUR Architectes et associés GAMA Environnement Plan Local d Urbanisme Intercommunal Réunions publiques de lancement Fay : 16 juin 2014 Pruillé le Chétif : 20 juin 2014 Trangé : 23 juin 2014 Chaufour

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

> PLU de Saint Sériès : Réunion publique sur le PADD. > Equipe: Fabien CLAUZON & Florence CHIBAUDEL/ECOVIA

> PLU de Saint Sériès : Réunion publique sur le PADD. > Equipe: Fabien CLAUZON & Florence CHIBAUDEL/ECOVIA > PLU de Saint Sériès : Réunion publique sur le PADD > Equipe: Fabien CLAUZON & Florence CHIBAUDEL/ECOVIA Réunion publique du 1 er juillet 2015 Sommaire de la présentation La phase PADD Les lignes directrices

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste

Introduction. Manifeste pour les territoires «naturbains» naturba / Séminaire de clôture 1 er et 2 décembre 2011 / Le manifeste Le manifeste 3 Introduction Manifeste pour les territoires «naturbains» Ce livret a été réalisé à l occasion du séminaire de clôture naturba. Il fait parti d un coffret remis aux participants. L espace

Plus en détail

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT

Séminaire urbanisme commercial. L Aménagement commercial dans le SCoT Séminaire urbanisme commercial L Aménagement commercial dans le SCoT Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial Le Développement Durable au cœur du Document d Aménagement Commercial

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

WORKSHOP LES ATELIERS EURO-MÉDITERRANÉENS DE VOLUBILIS EN AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

WORKSHOP LES ATELIERS EURO-MÉDITERRANÉENS DE VOLUBILIS EN AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE WORKSHOP LES ATELIERS EURO-MÉDITERRANÉENS DE VOLUBILIS EN AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Avignon Septembre et octobre 2009 Sorgues sud : d un territoire sans projet à un projet de territoire Plan

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices

FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices FICHE n II.01. Reconvertir l ancienne maison communale en maison multiservices DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le réaménagement de l ancienne maison communale lorsque les services de l administration

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres

Plus en détail

Département de l Ardèche. Commune de Chandolas P.L.U. (Plan Local d Urbanisme) Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.

Département de l Ardèche. Commune de Chandolas P.L.U. (Plan Local d Urbanisme) Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D. Département de l Ardèche Commune de Chandolas P.L.U. (Plan Local d Urbanisme) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) Projet arrêté par délibération du Conseil Municipal du : Révisions

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Grosrouvre Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version du 3 décembre 2015 1 SOMMAIRE LE PADD, UN PROJET DE VILLE... 3 MAINTENIR LA QUALITE

Plus en détail

Terres en ville Atelier 2/14 décembre 2009. Le diagnostic agricole Scot/Penap de l agglomération lyonnaise

Terres en ville Atelier 2/14 décembre 2009. Le diagnostic agricole Scot/Penap de l agglomération lyonnaise Terres en ville Atelier 2/14 décembre 2009 Le diagnostic agricole Scot/Penap de l Rappel du contexte Le territoire du Scot : -72 communes (Grand Lyon +17 communes 3 EPCI) -730 km2-1 250 000 habitants Le

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Certifié conforme à la délibération du Conseil

Plus en détail

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois PRÉSENTATION DU SESDRA http://www.scot-region-arras.org Le SESDRA c est où? Le SESDRA dans la Région R Nord Pas de Calais SESDRA Nord Limites du Pays d Artois Limites du Pays du Ternois Pays du Ternois

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Date de la commission : Commune : SAINT-GERMAIN-DE-MODEON

Plus en détail

Rapport de présentation

Rapport de présentation SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE Rapport de présentation Approuvé le 14 février 2014 Partie 3 : Analyse et justification de la consommation d espace Sommaire Préambule p. 4 Analyse de la consommation

Plus en détail

Document d Aménagement Commercial. Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014

Document d Aménagement Commercial. Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014 Document d Aménagement Commercial Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014 1. GRANDS ENJEUX DE L AMENAGEMENT COMMERCIAL DU PAYS DU CALAISIS. > A l échelle de l ensemble du territoire du Pays,

Plus en détail

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 91 Sommaire Partie II A. Analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 93 1. Préambule... 93 2. Evolution de

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 ---

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- Sur la base de propositions du bureau d études Novembre 2015 Dossier 150244 Contenu

Plus en détail

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane La politique locale de l habitat de Brest métropole océane Pôle développement économique et urbain / Habitat Suivi de la politique locale de l habitat Le contexte: le projet métropolitain de l agglomération

Plus en détail

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER Syndicat de Gestion de l Eau de l Assainissement et de l Urbanisme (SGEAU) 23, place de la République BP 20402-53 204 CHATEAU-GONTIER

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers 5 ème rencontre du cycle «Habitat, Cadre de vie et Gestion Urbaine «Développer un immobilier d entreprises adapté aux quartiers»

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial

Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial 1 Enquête publique sur le SCoT et le Document d Aménagement Commercial Le Syndicat Mixte du SCoT du Pays du Mans, a arrêté son projet de Schéma de Cohérence Territoriale en comité syndical le 9 Avril 2013.

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

Le Schéma de COhérence Territoriale

Le Schéma de COhérence Territoriale Le Schéma de COhérence Territoriale Définition et contexte Définition SCOT = Schéma de COhérence Territoriale document d urbanisme = outil de planification intercommunale : Qui remplace depuis la Loi SRU

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

Commune de S A I N T - L Y S

Commune de S A I N T - L Y S 2 Commune de S A I N T - L Y S P.L.U. arrêté le 9 février 2012 P.L.U. approuvé le 24 juin 2013 PLAN LOCAL D'URBANISME PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Karl PETERSEN - Urbaniste - 21 chemin

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix Dans le prolongement de ses précédents avis sur la Charte de l Environnement qui portait sur la

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Rapporteur : M. Jean-Claude ROY, Vice-Président AVIS Bureau Validation du Vice-Président

Plus en détail

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015

Le PLU/PLUi et Consommation de l espace. Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le PLU/PLUi et Consommation de l espace Intervenant : Isabelle Gervet Service : DDT - SUT Date : 15 septembre 2015 Le cadre réglementaire - La loi SRU du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Finistère LAMPAUL-PLOUARZEL PLAN LOCAL D URBANISME Arrêté le : 12 avril 2013 Approuvé le : Rendu exécutoire le : REVISION Orientations d aménagement et de Programmation GÉOLITT : 7 Rue Le Reun - 29480

Plus en détail

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------ SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DE L AGGLOMERATION

Plus en détail

Assemblée de quartier Joliot-Curie

Assemblée de quartier Joliot-Curie Révision du Plan Local d Urbanisme Assemblée de quartier Joliot-Curie 7 avril 2015 ORDRE DU JOUR : 1. Rappel du contenu du diagnostic PLU 2. Présentation des données clés du diagnostic 3. Travail par groupes

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

>> LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Sophie Carolus, Agence d urbanisme de l agglomération orléanaise)

>> LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Sophie Carolus, Agence d urbanisme de l agglomération orléanaise) 1 >> LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES (PADD) Sophie Carolus, Agence d urbanisme de l agglomération orléanaise) Fiche 2 bis EXEMPLES Exemple n 1 : Extrait d un projet de PADD d une commune

Plus en détail

Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Conseil municipal du 16 février 2012

Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Conseil municipal du 16 février 2012 Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Conseil municipal du 16 février 2012 DEPARTEMENT DU VAL-D OISE COMMUNE DE CERGY Plan Local d Urbanisme 2 - PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

1 Densité humaine. Enjeux du développement territorial OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE

1 Densité humaine. Enjeux du développement territorial OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE 1 Densité humaine La présente fiche thématique montre comment la population et les emplois sont répartis à l intérieur du canton, notamment dans les différents

Plus en détail

Clermont- Ferrand, capitale régionale en transition? Carte de Clermont- Ferrand au 1/25000 e + dossier documentaire

Clermont- Ferrand, capitale régionale en transition? Carte de Clermont- Ferrand au 1/25000 e + dossier documentaire Clermont- Ferrand, capitale régionale en transition? Carte de Clermont- Ferrand au 1/25000 e + dossier documentaire www.clermont-fd.cci.fr Livre blanc du développement économique de la métropole clermontoise

Plus en détail

Révision simplifiée n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011. Modification n 2 app. par délib.

Révision simplifiée n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011. Modification n 2 app. par délib. Révision simplifiée n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 1 app. par délib. CM du 28/01/2011 Modification n 2 app. par délib. CM du Modification n 3 app. par délib. CM du 29/02/2012 Modification

Plus en détail

Au cœur du développement urbain de Massy

Au cœur du développement urbain de Massy Au cœur du développement urbain de Massy Un parc d activités au cœur d un territoire en mutation Le parc d activités Massy-Europe est l un des maillons du développement urbain du sud de la Ville (pôles

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 2. Projet d aménagement et de développement durable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 2. Projet d aménagement et de développement durable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 2. Projet d aménagement et de développement durable Décembre 2007 1

Plus en détail

Canet en Roussillon. Plan Local d Urbanisme. Projet d aménagement et de développement durable

Canet en Roussillon. Plan Local d Urbanisme. Projet d aménagement et de développement durable Canet en Roussillon Plan Local d Urbanisme Pascal Fourcade Jean-Marie Garcia Plasticien de l Environnement D.E. Paysagiste Urbaniste CORINNE NIFAUT Architecte DPLG Projet d aménagement et de développement

Plus en détail