Le réseau social des filles en lien avec les gangs : mieux connaître pour mieux intervenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le réseau social des filles en lien avec les gangs : mieux connaître pour mieux intervenir"

Transcription

1 Le réseau social des filles en lien avec les gangs : mieux connaître pour mieux intervenir, étudiante à la Maîtrise en Criminologie, Université de Montréal Sous la direction de: Marie-Marthe Cousineau, Ph.D., École de Criminologie,

2 Les gangs de rue de plus en plus présents chez les Canadiens 1980: gangs intérêt de la recherche 1990: la recherche filles(fournier 2003) jeunes Proxénétisme et victimisation Nouvelle réalité: VII ième Séminaire Gangs et délinquance 2

3 Objectif général du mémoire Rendre compte de l évolution du réseau social des jeunes filles durant la période de fréquentations d un gang de rue, en tenant compte du degré d implication des jeunes filles dans les activités du gang. VII ième Séminaire Gangs et délinquance 3

4 Objectifs spécifiques Relations période avant gang Évolution des relations période gang Signification des relations VS implication dans les activités délinquantes Pistes d intervention VII ième Séminaire Gangs et délinquance 4

5 Clientèle interviewée Filles CJM-IU (hébergées ou en communauté) 14 ans et plus VII ième Séminaire Gangs et délinquance 5

6 Nombred entrevues 12 entrevues Entretiens semi-directifs Durée : 1h30 VII ième Séminaire Gangs et délinquance 6

7 Pertinence sociale Documenter l isolement Reconnaître l intérêt des filles pour le gang moyens de satisfaire certaines carences psychosociales VII ième Séminaire Gangs et délinquance 7

8 Retombées pour le milieu Faire ressortir la nécessité de rebâtir Outiller l intervention en vue de cette reconstruction VII ième Séminaire Gangs et délinquance 8

9 Retombées pour le milieu Jeter un éclairage sur les ancrages à défaire ou ceux sur lesquels on peut s appuyer pour favoriser la reconstruction d un réseau pro-social Utile tant au niveau de l intervention que de la prévention VII ième Séminaire Gangs et délinquance 9

10 Constats et résultats VII ième Séminaire Gangs et délinquance 10

11 Période Pré-Gang: Dimensions ressorties des entrevues Absence ou rejet d un/des deux parents Délinquance dans la famille (gang ou autres) Abus physiques ou sexuels Fréquence (sur 12) Violence dans la famille 5 Influence du quartier VII ième Séminaire Gangs et délinquance 11

12 Période de fréquentations du gang: Dimensions ressorties des entrevues Se considèrent à l abri de l image de victime véhiculée dans les recherches Fréquence (sur 12) Conservent les valeurs familiales 9 Relations plus conflictuelles avec les filles qu avec les garçons du gang Victime d isolement de la part du gang Décision personnelle de s isoler 5 Amitiés dans le gang (apport positif) 10 Victimes d abus dans le gang VII ième Séminaire Gangs et délinquance 12

13 Période après-gang: Dimensions ayant eu une influence positive dans le choix de cesser/diminuer les fréquentations Fréquence (sur 12) Importance des liens familiaux et implication des membres de la famille (également sœur spirituelle) 10 Lien positif avec un intervenant Relations positives dans le gang et influence de certains membres dans le choix de cesser les fréquentations 7 8 Relations pro-sociales maintenues malgré la période gang Loisirs Protection par la fratrie Changement de réseau Prévention dans les écoles VII ième Séminaire Gangs et délinquance 13

14 Résultats: sur 12 entrevues VERSUS Reconnaissance de l impact négatif du gang Non-reconnaissance de l impact négatif du gang VII ième Séminaire Gangs et délinquance 14

15 Implications pour la pratique L importance de liens familiaux solides et de relations pro-sociales a un rôle à jouer dans la décision des jeunes filles de cesser leurs fréquentations des membres du gang VII ième Séminaire Gangs et délinquance 15

16 Importance d utiliser le réseau avant-gang Rebâtir des relations pro-sociales Combler les besoins Mettre l accent sur des activités prosociales Travailler ensemble pour combler les carences laissées par le bris des relations avec le gang (deuil) VII ième Séminaire Gangs et délinquance 16

17 Questions???? Commentaires???? VII ième Séminaire Gangs et délinquance 17

Fiches signalétiques Les gangs de rue et la prostitution. Pièce de théâtre déclencheur et un guide d animation

Fiches signalétiques Les gangs de rue et la prostitution. Pièce de théâtre déclencheur et un guide d animation LE PRINCE SERPENT DESCRIPTION SOMMAIRE DE L OUTIL Cette pièce de théâtre interactive a pour objectif de sensibiliser les jeunes au phénomène des gangs de rue et à la prostitution juvénile en dénonçant

Plus en détail

Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C.

Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C. Les communautés rencontrées dans le cadre du projet Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C. LE PROGRAMME DE FORMATIONS Le programme de s vise à contribuer au développement

Plus en détail

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Mise en contexte Au SPVM Environ 18 000 appels de service au 911

Plus en détail

Mieux connaître et agir. Introduction THEME :

Mieux connaître et agir. Introduction THEME : # Mieux connaître et agir THEME : PROSTITUTION JUVENILE AVEC LA COLLABORATION DE : MARIE-MARTHE COUSINEAU, UNIVERSITE DE MONTREAL ÉVELYNE FLEURY, CENTRE JEUNESSE DE MONTREAL Introduction Définition de

Plus en détail

Le harcèlement entre pairs à l école : le Valais entre traits communs et spécificités

Le harcèlement entre pairs à l école : le Valais entre traits communs et spécificités Le harcèlement entre pairs à l école : le Valais entre traits communs et spécificités Dr Zoe Moody, Haute école pédagogique du Valais Prof. Philip Jaffé, Institut universitaire Kurt Bösch Objectifs de

Plus en détail

Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques 2014

Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques 2014 Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques Contacts : S.O.S Amitié Paris Ile-de-France - 01 42 96 73 90 - sos.amitie.idf@wanadoo.fr Bureau de presse : Marie Mancel Communication et Développement

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

ÉVALUATION DES FORMATIONS

ÉVALUATION DES FORMATIONS ÉVALUATION DES FORMATIONS SUIVIES PAR LES GESTIONNAIRES DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ DE LA RÉGION DE CHAUDIÈRE-APPALACHES EN GESTION DU CHANGEMENT, GESTION DE PROJET ET EN LEAN MANAGEMENT Suzanne Pelletier,

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

La violence chez les jeunes: Un portrait chiffré de la délinquance et de la victimisation

La violence chez les jeunes: Un portrait chiffré de la délinquance et de la victimisation SECTION RECHERCHE ET PLANIFICATION DIRECTION STRATÉGIQUE - SERVICE DES STRATÉGIES ORGANISATIONNELLES Janvier 29 L évolution de la criminalité reliée aux jeunes à Montréal 2226 2127 D epuis plus d une décennie,

Plus en détail

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives Etendue des violences domestiques à Genève Premier bilan exhaustif et perspectives 20.09.2013 - Page 1 Introduction Etablir des données chiffrées exhaustives: une nécessité pour lutter efficacement et

Plus en détail

Actederéconciliation LesJésuitesduCanadaAnglophone LePèreWinstonRye,S.J. LesJésuitesduCanadaAnglais Commissiondevéritéetréconciliation ÉvénementnationaltenuauQuébec Montréal,le25avril2013 Permettez-moidecommenceraujourd

Plus en détail

Violence en milieu scolaire: quelques outils de soutien à l intervention

Violence en milieu scolaire: quelques outils de soutien à l intervention Deuxième conférence mondiale sur la violence à l école Recherches, pratiques exemplaires et formation des maîtres Centre des Congrès de Québec Mai, 2003 Violence en milieu scolaire: quelques outils de

Plus en détail

L alliance thérapeutique suite à l application des mesures disciplinaires

L alliance thérapeutique suite à l application des mesures disciplinaires L alliance thérapeutique suite à l application des mesures disciplinaires Vanessa Gatti, B.sc Candidate à la maîtrise Dirigée par Louis-Georges Cournoyer, Ph. D. École de criminologie, Université de Montréal

Plus en détail

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto LES PERCEPTIONS DES NOUVEAUX ARRIVANTS ET DES MINORITÉS RACIALES PAR RAPPORT AU SYSTÈME CANADIEN DE JUSTICE PÉNALE : RÉSULTATS D UN SONDAGE MENÉ À TORONTO EN 2007 1 Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité

Plus en détail

L intimidation au Québec. 19 novembre 2012

L intimidation au Québec. 19 novembre 2012 L intimidation au Québec 19 novembre 2012 2 La présente étude a été réalisée par Internet auprès de 652 personnes de plus de 18 ans, réparties dans toutes les régions du Québec. Les entrevues ont été réalisées

Plus en détail

Attachement et services de garde,

Attachement et services de garde, Attachement et services de garde, l accompagnement des moments de réunion parent-enfant dans un contexte de défavorisation et de vulnérabilité Diane Dubeau, Ph.D. Université du Québec en Outaouais Catherine

Plus en détail

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation.

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Chaque Matin... Chaque heure de MIDI... Chaque AprÈs-midi... Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Apprenez comment vous pouvez faire cesser l intimidation. Les communautés et les écoles

Plus en détail

SOCIÉTÉ ONTARIENNE D ASSURANCE-DÉPÔTS PLAN D ACCESSIBILITÉ

SOCIÉTÉ ONTARIENNE D ASSURANCE-DÉPÔTS PLAN D ACCESSIBILITÉ SOCIÉTÉ ONTARIENNE D ASSURANCE-DÉPÔTS PLAN D ACCESSIBILITÉ Juin 2012 Plan d accessibilité de la SOAD juin 2012 Page 1 PLAN D ACCESSIBILITÉ DE LA SOAD BUT La SOAD s engage à améliorer sans cesse l accès

Plus en détail

HÉBERGEMENT AVEC SOUTIEN PSYCHOSOCIAL ET COMMUNAUTAIRE

HÉBERGEMENT AVEC SOUTIEN PSYCHOSOCIAL ET COMMUNAUTAIRE PORTAIT DE LA SITUATION DES FEMMES HÉBERGEMENT AVEC SOUTIEN PSYCHOSOCIAL ET COMMUNAUTAIRE Au Y des femmes, 25 femmes à la recherche d un logement abordable et sécuritaire sont refusées chaque mois, faute

Plus en détail

Qui s assemblent se ressemblent!

Qui s assemblent se ressemblent! Contextes et processus relationnels associés au développement des conduites agressives à la période préscolaire: L influence négative des amis Stéphane Cantin 1, Frank Vitaro 1, Mara Brendgen 2, Nadine

Plus en détail

Le manque de surveillance parentale: les perspectives des enfants seuls à la maison à Montréal

Le manque de surveillance parentale: les perspectives des enfants seuls à la maison à Montréal Le manque de surveillance parentale: les perspectives des enfants seuls à la maison à Montréal Mónica Ruiz-Casares, Ph.D Département de Psychiatrie et Équipe de Recherche et Intervention Transculturelles

Plus en détail

Violences dans le couple: pour un changement de langage

Violences dans le couple: pour un changement de langage Violences dans le couple: pour un changement de langage VIFA FMP BELLINZONE NOVEMBRE 2010 Prestations : ViFa Objectifs : Programmes volontaires pour hommes ayant recours à la violence pour femmes ayant

Plus en détail

Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013

Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013 Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013 La maltraitance, qu est-ce que c est pour vous? Formation Maltraitance. 19/10/13. Intervenante : Claire Singer, Psychologue & Ph.D La maltraitance, qu est-ce

Plus en détail

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale François Lepage travailleur social, Option, Montréal Annie Simard travailleuse sociale, Option, Montréal OP+ION «Une alternative

Plus en détail

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

Stages 2012-2013 RENCONTRE D INFORMATION

Stages 2012-2013 RENCONTRE D INFORMATION Stages 2012-2013 RENCONTRE D INFORMATION Orientation Intervention Cours obligatoires CRI 3800 Principes d évaluation clinique CRI 2811 Techniques entrevue CRI 2015 Relation d aide CRI 2455 Perosnnalité

Plus en détail

d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté

d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté Alliance Alliance des des maisons d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté Une écoute et une aide à portée de main 24 heures par jour, 7 jours et ce, 365 jours par année. Historique

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337 www.centrecyber-aide.com LE CENTRE CYBER-AIDE Le CENTRE CYBER-AIDE

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

La mise en application de la Loi; côté cour, côté jardin : Le milieu scolaire

La mise en application de la Loi; côté cour, côté jardin : Le milieu scolaire La mise en application de la Loi; côté cour, côté jardin : Le milieu scolaire Présenté dans le cadre des Journées Nationales de Santé Publique Jeudi, le 20 novembre 2008 Par Anne Véronneau Agente pivot

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

Étude sur l action bénévole chez les jeunes

Étude sur l action bénévole chez les jeunes C E N T R E D E D É V E L O P P E M E N T D E S C O N N A I S S A N C E S Étude sur l action bénévole chez les jeunes Rapport de recherche Simon Tessier Nguyen Minh-Nguyet, PhD Kathleen Gagnon pour le

Plus en détail

Qui nous sommes et ce que nous faisons

Qui nous sommes et ce que nous faisons Qui nous sommes et ce que nous faisons Rick Goodwin, directeur exécutif, M.S.S, C.R.S. 180, avenue Argyle, bureau 321, Ottawa (Ontario) K2P 1B7 Téléphone : 613-230-6179 Télécopieur : 613-230-6173 www.themensproject.ca

Plus en détail

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*)

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) A travers ce que nous avons pu écouter et échanger au congrès d Oslo, en mai 1995, ainsi que ce que nous

Plus en détail

VOYAGES : AGIR SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS COLOQUE FÉDÉRAL LE 7 AVRIL 2014

VOYAGES : AGIR SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS COLOQUE FÉDÉRAL LE 7 AVRIL 2014 VOYAGES : AGIR SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS COLOQUE FÉDÉRAL LE 7 AVRIL 2014 Présenté par : Perminder Flora et Rubina Mudhar Remerciements Ministère de la Justice

Plus en détail

Vieillir dans la. dignité. Plateforme de revendications pour une vision sociale et positive du vieillissement. www.csn.qc.ca

Vieillir dans la. dignité. Plateforme de revendications pour une vision sociale et positive du vieillissement. www.csn.qc.ca Vieillir dans la dignité Plateforme de revendications pour une vision sociale et positive du vieillissement www.csn.qc.ca Cet outil est tiré d un document d orientation adopté par le conseil confédéral

Plus en détail

Carrières. Une carrière au Service correctionnel du Canada : Joignez-vous à nous! Descriptif. Objectifs d apprentissage

Carrières. Une carrière au Service correctionnel du Canada : Joignez-vous à nous! Descriptif. Objectifs d apprentissage Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Carrières Une carrière au Service correctionnel du Canada : Joignez-vous à nous! Descriptif Le Service correctionnel du Canada (SCC) offre une grande

Plus en détail

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É.

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. Sommaire Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. L équipe de recherche sur la violence faite aux femmes et le système juridique à l ïle-duprince-édouard

Plus en détail

TERESA MENCHOLA dans un quartier

TERESA MENCHOLA dans un quartier Pour soutenir ce projet, vous pouvez verser au compte : Afimapes Avenue Capitaine Mercer, 12 1410 Waterloo n BE77 377 034 076 642 LIMA...dans le district de HEYCAN Ce projet d autopromotion pour des jeunes

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation J apprends à m affirmer Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation Conférence pour les parents Formation pour le personnel enseignant et les éducatrices

Plus en détail

2014-2015 FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC SATQ-FEQ DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT GESTION GÉNÉRALE

2014-2015 FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC SATQ-FEQ DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉVELOPPEMENT GESTION GÉNÉRALE FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS QUÉBEC SOCIÉTÉ DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES DU QUÉBEC COACHING DE DE GESTION GESTION - UN ACCOMPAGNEMENT COACHING EN SUR DURABLE MESURE EXCLUSIF AUX COACHING MEMBRES EN DE SATQ-FEQ

Plus en détail

Par: Stéphanie Meilleur

Par: Stéphanie Meilleur * Par: Stéphanie Meilleur Conseillère en information scolaire et professionnelle CÉSAR, Université de Montréal http://cesar.umontreal.ca/orientation/exercices.htm Table des matières 1. Explication de la

Plus en détail

Au-delà de la formation :

Au-delà de la formation : Au-delà de la formation : Que peut-on faire pour favoriser l intégration des savoirs dans les pratiques et les décisions? Le forum de discussion comme stratégie Julie Dutil, M.A.P. et Stéfanie Rinfret,

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES Introduction : les Espaces Amis d Enfants (EAE) sont des structures communautaires utilisées dans les situations d urgence comme première réponse aux besoins

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

Formation Coaching N 5

Formation Coaching N 5 Formation Coaching N 5 Jouir de sa Vie Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Bilan 1 er mois Reprendre et réévaluer les notes coaching 1 Pourquoi? Célébrer les victoires Augmenter confiance en

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SÉCURITÉ : Ville d AVRANCHES

QUESTIONNAIRE SUR LA SÉCURITÉ : Ville d AVRANCHES QUESTIONNAIRE SUR LA SÉCURITÉ : Ville d AVRANCHES Merci de prendre votre temps pour remplir ce questionnaire avec soin et de l envoyer au plus tard le 31 août 2015. Ce questionnaire comprend 25 questions

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Subvention de partenariat du CRSH

Subvention de partenariat du CRSH Subvention de partenariat du CRSH Développement de capacités de recherche avec les Premières Nations et les services de protection de la jeunesse au Québec Résumés des projets Association des centres jeunesse

Plus en détail

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes :5 Rédigé par les membres du Groupe de travail informel sur les droits des femmes une organisation

Plus en détail

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30 UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL École de criminologie Automne 2014 CRI 1151 Justice criminelle 1 CHARGÉ DE COURS: KEVIN MOUSTAPHA LOCAL: B-2285 PAVILLON JEAN BRILLANT NOMBRE DE CRÉDITS : 3 HORAIRE : Les lundis

Plus en détail

Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie.

Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie. Internet et les jeunes : le temps, les relations et l autonomie. 2ième colloque régional sur les dépendances en Outaouais: «la dépendance et ses multiples facettes» Jeudi 4 novembre 2010 Jean-Fran François

Plus en détail

Guide de soutien à la pratique. En abus physique chez les enfants âgés de 0 à 11 ans

Guide de soutien à la pratique. En abus physique chez les enfants âgés de 0 à 11 ans Guide de soutien à la pratique En abus physique chez les enfants âgés de 0 à 11 ans Guide de soutien à la pratique En abus physique chez les enfants âgés de 0 à 11 ans Rédigé par : Virginie Berrit, conseillère

Plus en détail

SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

SOMMAIRE D EXPÉRIENCE SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Je détiens un baccalauréat en criminologie de l Université de Montréal et une formation professionnelle en psychothérapie Émotivo- rationnelle acquise au Centre Interdisciplinaire

Plus en détail

Croissance spirituelle : Vieillir le cœur en paix!

Croissance spirituelle : Vieillir le cœur en paix! Croissance spirituelle : Vieillir le cœur en paix! Bien vieillir, c est beaucoup plus que faire de l exercice, surveiller son alimentation, se distraire, voyager, etc. C est une question psychologique

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

droits des personnes handicapées

droits des personnes handicapées Le Canada et la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées La Convention relative aux droits des personnes handicapées (la «Convention») a été élaborée dans le but de «promouvoir,

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

QUAND LE MARKETING SE MET AU SERVICE DE

QUAND LE MARKETING SE MET AU SERVICE DE QUAND LE MARKETING SE MET AU SERVICE DE LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE JULIE GOULET, ÉMILIE CHAREST ET MARIE-HÉLÈNE GAGNÉ Chaire de partenariat en prévention de la maltraitance Université Laval 27 octobre

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

22/03/2010. Jeux Pères-enfantsenfants

22/03/2010. Jeux Pères-enfantsenfants Panorama des Groupes d entraide et des Groupes de soutien du Grand Montréal FORUM sur L ENTRAIDE de MONTRÉAL 2010 Historique de l Entraide L entraide : phénomène lié au développement des civilisations

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES.

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. La Fondation filles d action est un organisme sans but lucratif qui appuie les démarches des filles et des jeunes

Plus en détail

Le cahier d exercices

Le cahier d exercices 10 Le cahier d exercices 1. Introduction Le but du présent manuel est de venir en aide aux recruteurs de sociétés de transport par autocar qui ont recours au manuel Au Volant Un guide des meilleures pratiques

Plus en détail

Formulaire de demande d inscription

Formulaire de demande d inscription Formulaire de demande d inscription Bienvenue aux Clubs garçons et filles Grands Frères Grandes Sœurs. Nous vous remercions de l intérêt que vous portez à devenir un(e) bénévole avec nous. Dans les pages

Plus en détail

Le Bonheur. 382 millions d articles en anglais sur Google et 133 en français

Le Bonheur. 382 millions d articles en anglais sur Google et 133 en français Le Bonheur 382 millions d articles en anglais sur Google et 133 en français Le Bonheur D une notion ésotérique et psycho- pop à une notion scientifique L Indice relatif de bonheur (IRB) est l auto évaluation

Plus en détail

Guide des Ressources Familiales. Pour parents-étudiants Collège Montmorency

Guide des Ressources Familiales. Pour parents-étudiants Collège Montmorency Guide des Ressources Familiales Pour parents-étudiants Collège Montmorency 1 Lors d une conciliation famille-études, il est primordial de bien vous entourer afin d avoir toute l aide dont vous aurez besoin.

Plus en détail

Tandem Montréal Pour une approche communautaire en prévention de la criminalité

Tandem Montréal Pour une approche communautaire en prévention de la criminalité Tandem Montréal Pour une approche communautaire en prévention de la criminalité Table des matières UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE LA MUNICIPALITÉ AU CŒUR DE LA PRÉVENTION UN INVESTISSEMENT RENTABLE 3 UNE

Plus en détail

18 Novembre 2008 CONFERENCE LES JEUX DANGEREUX Animée par magali Duwelz de l association SOS Benjamin

18 Novembre 2008 CONFERENCE LES JEUX DANGEREUX Animée par magali Duwelz de l association SOS Benjamin 18 Novembre 2008 CONFERENCE LES JEUX DANGEREUX Animée par magali Duwelz de l association SOS Benjamin Les jeux dangereux : sur 8 millions de jeunes, 3 millions sont concernés 41 % de primaires 38 % de

Plus en détail

6 postes. 2 janvier 2010

6 postes. 2 janvier 2010 Offre de stages Bureau international des droits des enfants (IBCR) 6 postes pour stages débutant en Avril / Mai 2010 Date-limite pour postuler: 2 janvier 2010 L organisation Organisation internationale

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010 n 13 REPÈRES Septembre 2010 Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Les mineures mises en cause pour

Plus en détail

«À PARTIR DE ZÉRO» : BÂTIR LA RÉSILIENCE DES COLLECTIVITÉS EN CAS DE CATASTROPHE

«À PARTIR DE ZÉRO» : BÂTIR LA RÉSILIENCE DES COLLECTIVITÉS EN CAS DE CATASTROPHE «À PARTIR DE ZÉRO» : BÂTIR LA RÉSILIENCE DES COLLECTIVITÉS EN CAS DE CATASTROPHE METROPOLIS 2011 Le 23 mars 2011 Robin S. Cox, Ph.D. Contexte de catastrophe Qu est-ce que la résilience? La résilience en

Plus en détail

FAMILLES, JEUNES ET DÉLINQUANCE : PORTRAIT DES CONNAISSANCES ET PROGRAMMES DE PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE JUVÉNILE EN MILIEU FAMILIAL

FAMILLES, JEUNES ET DÉLINQUANCE : PORTRAIT DES CONNAISSANCES ET PROGRAMMES DE PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE JUVÉNILE EN MILIEU FAMILIAL FAMILLES, JEUNES ET DÉLINQUANCE : PORTRAIT DES CONNAISSANCES ET PROGRAMMES DE PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE JUVÉNILE EN MILIEU FAMILIAL Julie Savignac Rapport de recherche : 2009-01 Publié par le : Centre

Plus en détail

SERVICES DE LA PRÉVENTION. AssurAnces spécialisées nationales et internationales

SERVICES DE LA PRÉVENTION. AssurAnces spécialisées nationales et internationales SERVICES DE LA PRÉVENTION AssurAnces spécialisées nationales et internationales POuR PROTÉgER LA marque D une ENTREPRISE, IL faut SuRVEILLER LES RISquES. ALORS, LA PRÉVENTION DES RISquES DOIT faire PARTIE

Plus en détail

Accès aux soins des migrants à statut précaire: quelques enjeux et défis pour les intervenants

Accès aux soins des migrants à statut précaire: quelques enjeux et défis pour les intervenants Accès aux soins des migrants à statut précaire: quelques enjeux et défis pour les intervenants Zoé Brabant Centre de recherche Léa-Roback sur les inégalités sociales de santé de Montréal Université de

Plus en détail

Sommaire exécutif. Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais

Sommaire exécutif. Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais Sommaire exécutif Étude de marché pour une desserte aérienne Développement Chibougamau & Corporation de développement économique de Chapais Janvier 2013 1 Pour nous joindre : Explorer Solutions Nathalie

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Projets de recherche financés en cours inscrits à la programmation Titres Responsables Subventions DORAIS, M.

Projets de recherche financés en cours inscrits à la programmation Titres Responsables Subventions DORAIS, M. Professeur titulaire Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Département de psychoéducation Chercheur universitaire marc.alain@uqtr.ca 418 659-2170, poste 2827 Intérêts de recherche Contrôle social

Plus en détail

Dix années de travaux sur la gestion des grands fleuves

Dix années de travaux sur la gestion des grands fleuves Dix années de travaux sur la gestion des grands fleuves Jean Burton Coordonnateur Gestion des grands fleuves Sommet de la Francophonie de Dakar, 1989 Le Canada lance le projet «Gestion des grands fleuves»

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Présenté par : Annick Lenoir-Achdjian, Sébastien Arcand et Michèle Vatz-Laaroussi. Centre Métropolis du Québec Immigration et métropoles

Présenté par : Annick Lenoir-Achdjian, Sébastien Arcand et Michèle Vatz-Laaroussi. Centre Métropolis du Québec Immigration et métropoles Les difficulté d insertion en emploi des immigrants du Maghreb au Québec. Une question de perspective Institut de recherche en politiques publiques Déjeuner-causerie 26 mars 2009 Présenté par : Annick

Plus en détail

perspective psychosociale: dynamiques des

perspective psychosociale: dynamiques des Philosophie des Alcooliques Anonymes et perspective psychosociale: dynamiques des changements personnels et sociaux Amnon Jacob Suissa, Ph.D École de travail social Université du Québec à Montréal Courriel:

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Rédigé par Isabelle Darisse Agente de liaison Août 2010 Mise en contexte Dans le cadre de l entente spécifique sur le développement de

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

Mon histoire à moi. Hélène Desputeaux. INSPÛ - Montréal

Mon histoire à moi. Hélène Desputeaux. INSPÛ - Montréal Mon histoire à moi Hélène Desputeaux INSPÛ - Montréal 3 5567 00006 8558 J J V ymoi histoire a # V» * * V V» * * * * V* V» * y V» w» V» V» y * * * * * * > V» * * > * * * * V V» * w» V V» V V» > V» V» w

Plus en détail

Présentation Programme de partenariat et de référence r rence pour les victimes d actes d

Présentation Programme de partenariat et de référence r rence pour les victimes d actes d Présentation Programme de partenariat et de référence r rence pour les victimes d actes d criminels Collaboration CAVAC des Laurentides / Régie R de police Thérèse se-de Blainville CAVAC Laval / Service

Plus en détail

Répertoire téléphonique Table des matières

Répertoire téléphonique Table des matières Répertoire téléphonique Table des matières Urgence 1 Alimentation 1-2-6-7 Centre hospitalier Rouyn-Noranda (CHRN) 1 CSSSRN (ancien CLCS) 2 Droit et défense de droits 2-3 Éducation et loisir 3 Groupes de

Plus en détail

Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves.

Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves. Cette année, nous aurons un nouveau fonctionnement pour l application du code de vie des élèves. Il n y aura plus de perte de points, vous serez informés des manquements de votre enfant par le biais de

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE

CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CONSULTATION PUBLIQUE LIVRE VERT VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Ministère de l Éducation, du Sport et du Loisir Argumentaire Préparé par Michel Comeau, Directeur

Plus en détail