Le réseau social des filles en lien avec les gangs : mieux connaître pour mieux intervenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le réseau social des filles en lien avec les gangs : mieux connaître pour mieux intervenir"

Transcription

1 Le réseau social des filles en lien avec les gangs : mieux connaître pour mieux intervenir, étudiante à la Maîtrise en Criminologie, Université de Montréal Sous la direction de: Marie-Marthe Cousineau, Ph.D., École de Criminologie,

2 Les gangs de rue de plus en plus présents chez les Canadiens 1980: gangs intérêt de la recherche 1990: la recherche filles(fournier 2003) jeunes Proxénétisme et victimisation Nouvelle réalité: VII ième Séminaire Gangs et délinquance 2

3 Objectif général du mémoire Rendre compte de l évolution du réseau social des jeunes filles durant la période de fréquentations d un gang de rue, en tenant compte du degré d implication des jeunes filles dans les activités du gang. VII ième Séminaire Gangs et délinquance 3

4 Objectifs spécifiques Relations période avant gang Évolution des relations période gang Signification des relations VS implication dans les activités délinquantes Pistes d intervention VII ième Séminaire Gangs et délinquance 4

5 Clientèle interviewée Filles CJM-IU (hébergées ou en communauté) 14 ans et plus VII ième Séminaire Gangs et délinquance 5

6 Nombred entrevues 12 entrevues Entretiens semi-directifs Durée : 1h30 VII ième Séminaire Gangs et délinquance 6

7 Pertinence sociale Documenter l isolement Reconnaître l intérêt des filles pour le gang moyens de satisfaire certaines carences psychosociales VII ième Séminaire Gangs et délinquance 7

8 Retombées pour le milieu Faire ressortir la nécessité de rebâtir Outiller l intervention en vue de cette reconstruction VII ième Séminaire Gangs et délinquance 8

9 Retombées pour le milieu Jeter un éclairage sur les ancrages à défaire ou ceux sur lesquels on peut s appuyer pour favoriser la reconstruction d un réseau pro-social Utile tant au niveau de l intervention que de la prévention VII ième Séminaire Gangs et délinquance 9

10 Constats et résultats VII ième Séminaire Gangs et délinquance 10

11 Période Pré-Gang: Dimensions ressorties des entrevues Absence ou rejet d un/des deux parents Délinquance dans la famille (gang ou autres) Abus physiques ou sexuels Fréquence (sur 12) Violence dans la famille 5 Influence du quartier VII ième Séminaire Gangs et délinquance 11

12 Période de fréquentations du gang: Dimensions ressorties des entrevues Se considèrent à l abri de l image de victime véhiculée dans les recherches Fréquence (sur 12) Conservent les valeurs familiales 9 Relations plus conflictuelles avec les filles qu avec les garçons du gang Victime d isolement de la part du gang Décision personnelle de s isoler 5 Amitiés dans le gang (apport positif) 10 Victimes d abus dans le gang VII ième Séminaire Gangs et délinquance 12

13 Période après-gang: Dimensions ayant eu une influence positive dans le choix de cesser/diminuer les fréquentations Fréquence (sur 12) Importance des liens familiaux et implication des membres de la famille (également sœur spirituelle) 10 Lien positif avec un intervenant Relations positives dans le gang et influence de certains membres dans le choix de cesser les fréquentations 7 8 Relations pro-sociales maintenues malgré la période gang Loisirs Protection par la fratrie Changement de réseau Prévention dans les écoles VII ième Séminaire Gangs et délinquance 13

14 Résultats: sur 12 entrevues VERSUS Reconnaissance de l impact négatif du gang Non-reconnaissance de l impact négatif du gang VII ième Séminaire Gangs et délinquance 14

15 Implications pour la pratique L importance de liens familiaux solides et de relations pro-sociales a un rôle à jouer dans la décision des jeunes filles de cesser leurs fréquentations des membres du gang VII ième Séminaire Gangs et délinquance 15

16 Importance d utiliser le réseau avant-gang Rebâtir des relations pro-sociales Combler les besoins Mettre l accent sur des activités prosociales Travailler ensemble pour combler les carences laissées par le bris des relations avec le gang (deuil) VII ième Séminaire Gangs et délinquance 16

17 Questions???? Commentaires???? VII ième Séminaire Gangs et délinquance 17

Fiches signalétiques Les gangs de rue et la prostitution. Pièce de théâtre déclencheur et un guide d animation

Fiches signalétiques Les gangs de rue et la prostitution. Pièce de théâtre déclencheur et un guide d animation LE PRINCE SERPENT DESCRIPTION SOMMAIRE DE L OUTIL Cette pièce de théâtre interactive a pour objectif de sensibiliser les jeunes au phénomène des gangs de rue et à la prostitution juvénile en dénonçant

Plus en détail

Actederéconciliation LesJésuitesduCanadaAnglophone LePèreWinstonRye,S.J. LesJésuitesduCanadaAnglais Commissiondevéritéetréconciliation ÉvénementnationaltenuauQuébec Montréal,le25avril2013 Permettez-moidecommenceraujourd

Plus en détail

Stages 2012-2013 RENCONTRE D INFORMATION

Stages 2012-2013 RENCONTRE D INFORMATION Stages 2012-2013 RENCONTRE D INFORMATION Orientation Intervention Cours obligatoires CRI 3800 Principes d évaluation clinique CRI 2811 Techniques entrevue CRI 2015 Relation d aide CRI 2455 Perosnnalité

Plus en détail

VOYAGES : AGIR SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS COLOQUE FÉDÉRAL LE 7 AVRIL 2014

VOYAGES : AGIR SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS COLOQUE FÉDÉRAL LE 7 AVRIL 2014 VOYAGES : AGIR SEMAINE NATIONALE DE SENSIBILISATION AUX VICTIMES D ACTES CRIMINELS COLOQUE FÉDÉRAL LE 7 AVRIL 2014 Présenté par : Perminder Flora et Rubina Mudhar Remerciements Ministère de la Justice

Plus en détail

Le harcèlement entre pairs à l école : le Valais entre traits communs et spécificités

Le harcèlement entre pairs à l école : le Valais entre traits communs et spécificités Le harcèlement entre pairs à l école : le Valais entre traits communs et spécificités Dr Zoe Moody, Haute école pédagogique du Valais Prof. Philip Jaffé, Institut universitaire Kurt Bösch Objectifs de

Plus en détail

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*)

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) A travers ce que nous avons pu écouter et échanger au congrès d Oslo, en mai 1995, ainsi que ce que nous

Plus en détail

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8

PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337. Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 PLAN DE VISIBILITÉ 2012-2013 Centre Cyber-aide 125 Boulevard Charest Est, bureau 201 Québec (Québec) G1L 2Z8 T. 418.266.3186 C. 418.930.7337 www.centrecyber-aide.com LE CENTRE CYBER-AIDE Le CENTRE CYBER-AIDE

Plus en détail

Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C.

Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C. Les communautés rencontrées dans le cadre du projet Bilan des activités Séguin, R., Barsalou-Verge, X., Gagnon M.M., & Dagenais, C. LE PROGRAMME DE FORMATIONS Le programme de s vise à contribuer au développement

Plus en détail

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Mise en contexte Au SPVM Environ 18 000 appels de service au 911

Plus en détail

Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale.

Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale. Les divorces dans l immigration : une perspective transnationale. MICHÈLE VATZ LAAROUSSI, UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE MAGNININ KONÉ, RIFE ESTELLE BERNIER, UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Objectifs Réfléchir sur les

Plus en détail

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur Code d éthique Créé le 9 mai 2007 Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos Mission du CPCQ Philosophie

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives

Etendue des violences domestiques à Genève. Premier bilan exhaustif et perspectives Etendue des violences domestiques à Genève Premier bilan exhaustif et perspectives 20.09.2013 - Page 1 Introduction Etablir des données chiffrées exhaustives: une nécessité pour lutter efficacement et

Plus en détail

Congrès de l Acfas 2016. Colloque # 431

Congrès de l Acfas 2016. Colloque # 431 Congrès de l Acfas 2016 Colloque # 431 Sortir de la violence conjugale : trajectoires de violence et de recherche d'aide des femmes Responsables Marie-Marthe Cousineau, Université de Montréal Sylvie Gravel,

Plus en détail

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013 Évaluation du degré d intégration du fonctionnement interdisciplinaire en pratique clinique de soins palliatifs et bénéfices attendus : Perspective d amélioration continue de la qualité des soins et des

Plus en détail

Vieillir en. bonne santé. mentale 201 1-2012. Programmation de conférences pour les intervenants et bénévoles

Vieillir en. bonne santé. mentale 201 1-2012. Programmation de conférences pour les intervenants et bénévoles Vieillir en bonne santé mentale 201 1-2012 Programmation de conférences pour les intervenants et bénévoles Mis sur pied en 2005, le programme Vieillir en bonne santé mentale bénéficie de l appui d un comité

Plus en détail

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur

La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE. www.constance-lethbridge.com. Suivez-nous sur La réadaptation, l art du possible CODE D ÉTHIQUE Suivez-nous sur www.constance-lethbridge.com Siège social 7005, boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H4B 1T3 Point de services 16777, boulevard

Plus en détail

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto

Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité Justice, Police et Sécurité du Projet Metropolis Centre de criminologie, Université de Toronto LES PERCEPTIONS DES NOUVEAUX ARRIVANTS ET DES MINORITÉS RACIALES PAR RAPPORT AU SYSTÈME CANADIEN DE JUSTICE PÉNALE : RÉSULTATS D UN SONDAGE MENÉ À TORONTO EN 2007 1 Scot Wortley 2 Coordonnateur de la priorité

Plus en détail

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 La deuxième réunion du conseil citoyen de Beauséjour a eu lieu le mardi 31 mars 2015 à 18h30, à maison de quartier. Cette deuxième réunion a réuni 15 personnes

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

L approche par milieu de vie : particularités et avantages

L approche par milieu de vie : particularités et avantages Diapositive 1 L approche par milieu de vie : particularités et avantages par Pierre Maurice Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) L approche par milieu de vie, particularités s et avantages

Plus en détail

La prévention, un travail d éd. équipe. Le programme PEC, une intervention multimodale. et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D.

La prévention, un travail d éd. équipe. Le programme PEC, une intervention multimodale. et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D. La prévention, un travail d éd équipe : Le programme PEC, une intervention multimodale auprès s d adolescents d en difficulté de comportement et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D. Université du Québec

Plus en détail

Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne

Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne Jeune, vulnérabilité, société et communication avec l adulte Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne PLAN DE L EXPOSE Concepts: de l

Plus en détail

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes :

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le «vivre ensemble» allait de soi. Et pourtant, les

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

Trousse de prévention du décrochage scolaire

Trousse de prévention du décrochage scolaire Trousse de prévention du décrochage scolaire Printemps 2004 Transfert de connaissances Connaissances théoriques Étude longitudinale (Fortin, Potvin,Royer, Marcotte) Publications, communications, mémoires

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Mieux connaître et agir. Introduction THEME :

Mieux connaître et agir. Introduction THEME : # Mieux connaître et agir THEME : PROSTITUTION JUVENILE AVEC LA COLLABORATION DE : MARIE-MARTHE COUSINEAU, UNIVERSITE DE MONTREAL ÉVELYNE FLEURY, CENTRE JEUNESSE DE MONTREAL Introduction Définition de

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Soutien en informatique clinique Un projet pilote

Soutien en informatique clinique Un projet pilote Soutien en informatique clinique Un projet pilote Un appui aux intervenants et aux usagers Debbie Furlotte Chef du programme en déficience visuelle adulte et surdicécité Steeve Mathieu Chef des systèmes

Plus en détail

CRI-3415 Mesures pénales communautaires 3 crédits

CRI-3415 Mesures pénales communautaires 3 crédits UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL FACULTÉ DES ARTS ET DES SCIENCES Secteur des sciences sociales et psychologie ÉCOLE DE CRIMINOLOGIE Mesures pénales communautaires 3 crédits Préalable : Aucun Session : Hiver 2015

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 présenté à L APPUI BAS-SAINT-LAURENT par de la MRC de Rivière-du-Loup Mars 2013 VISION Les proches aidants d une personne aînée en perte d autonomie

Plus en détail

SÉCURITÉ PUBLIQUE - POLICE. Document budgétaire complémentaire de 2006

SÉCURITÉ PUBLIQUE - POLICE. Document budgétaire complémentaire de 2006 SÉCURITÉ PUBLIQUE - POLICE Document budgétaire complémentaire de 2006 Présentation du budget de fonctionnement de 2006 à la Commission permanente du conseil sur la sécurité publique TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale François Lepage travailleur social, Option, Montréal Annie Simard travailleuse sociale, Option, Montréal OP+ION «Une alternative

Plus en détail

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires

Les programmes des Services éducatifs complémentaires. Juin 2006 R A. Services éducatifs particuliers et complémentaires E Les programmes des Services éducatifs complémentaires X Juin 2006 T Services éducatifs particuliers et complémentaires R A OBJECTIF 3.1 Accompagner l élève, de façon continue, dans la construction de

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement

Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement Projet de loi n o 56 Loi modifiant la Loi sur les services de santé et les services sociaux concernant la certification de certaines ressources offrant de l hébergement Mémoire présenté en commission parlementaire

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

Formulaire de demande d inscription

Formulaire de demande d inscription Formulaire de demande d inscription Bienvenue aux Clubs garçons et filles Grands Frères Grandes Sœurs. Nous vous remercions de l intérêt que vous portez à devenir un(e) bénévole avec nous. Dans les pages

Plus en détail

Qui nous sommes et ce que nous faisons

Qui nous sommes et ce que nous faisons Qui nous sommes et ce que nous faisons Rick Goodwin, directeur exécutif, M.S.S, C.R.S. 180, avenue Argyle, bureau 321, Ottawa (Ontario) K2P 1B7 Téléphone : 613-230-6179 Télécopieur : 613-230-6173 www.themensproject.ca

Plus en détail

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire

Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Pilotage pédagogique, management et amélioration du climat scolaire Roselyne TABORISKY, chargée de formation au Centre académique d Aide aux Écoles et aux Établissements (C.A.A.E.E.) de l académie de Versailles

Plus en détail

Dans le cadre de la reconnaissance d expérience professionnelle pour le stage I en travail social (4SVS113)

Dans le cadre de la reconnaissance d expérience professionnelle pour le stage I en travail social (4SVS113) Guide de présentation du portfolio Dans le cadre de la reconnaissance d expérience professionnelle pour le stage I en travail social (4SVS113) Programme de baccalauréat en travail social Unité d enseignement

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris

Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département du Développement Professionnel Continu Médical Ecole de Management pour les Médecins des Hôpitaux (EMAMH) de l Assistance Publique Hôpitaux de Paris Dr Stéphane

Plus en détail

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA Pierre Marchand, consultant 1 Objectifs Présenter les modifications

Plus en détail

Subvention de partenariat du CRSH

Subvention de partenariat du CRSH Subvention de partenariat du CRSH Développement de capacités de recherche avec les Premières Nations et les services de protection de la jeunesse au Québec Résumés des projets Association des centres jeunesse

Plus en détail

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation J apprends à m affirmer Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation Conférence pour les parents Formation pour le personnel enseignant et les éducatrices

Plus en détail

«À PARTIR DE ZÉRO» : BÂTIR LA RÉSILIENCE DES COLLECTIVITÉS EN CAS DE CATASTROPHE

«À PARTIR DE ZÉRO» : BÂTIR LA RÉSILIENCE DES COLLECTIVITÉS EN CAS DE CATASTROPHE «À PARTIR DE ZÉRO» : BÂTIR LA RÉSILIENCE DES COLLECTIVITÉS EN CAS DE CATASTROPHE METROPOLIS 2011 Le 23 mars 2011 Robin S. Cox, Ph.D. Contexte de catastrophe Qu est-ce que la résilience? La résilience en

Plus en détail

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC

Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Synthèse des «focus group» Développement des compétences CSMO- ÉSAC Rédigé par Isabelle Darisse Agente de liaison Août 2010 Mise en contexte Dans le cadre de l entente spécifique sur le développement de

Plus en détail

L alliance thérapeutique suite à l application des mesures disciplinaires

L alliance thérapeutique suite à l application des mesures disciplinaires L alliance thérapeutique suite à l application des mesures disciplinaires Vanessa Gatti, B.sc Candidate à la maîtrise Dirigée par Louis-Georges Cournoyer, Ph. D. École de criminologie, Université de Montréal

Plus en détail

CONFÉRENCE PÈRES AVRIL 2015 LORRAINE FILION TRAVAILLEUSE SOCIALE MÉDIATRICE FAMILIALE ET COACH PARENTAL EN PRATIQUE PRIVÉE

CONFÉRENCE PÈRES AVRIL 2015 LORRAINE FILION TRAVAILLEUSE SOCIALE MÉDIATRICE FAMILIALE ET COACH PARENTAL EN PRATIQUE PRIVÉE CONFÉRENCE PÈRES AVRIL LORRAINE FILION TRAVAILLEUSE SOCIALE MÉDIATRICE FAMILIALE ET COACH PARENTAL EN PRATIQUE PRIVÉE ACCOMPAGNEMENT DES PÈRES OUI MAIS... COMBIEN DE MAIS ET DE SI : - SI LE PÈRE EST VRAIMENT

Plus en détail

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30

HORAIRE : Les lundis du 8 septembre au 8 décembre 2014 de 8h30 à 11h30 UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL École de criminologie Automne 2014 CRI 1151 Justice criminelle 1 CHARGÉ DE COURS: KEVIN MOUSTAPHA LOCAL: B-2285 PAVILLON JEAN BRILLANT NOMBRE DE CRÉDITS : 3 HORAIRE : Les lundis

Plus en détail

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES.

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. La Fondation filles d action est un organisme sans but lucratif qui appuie les démarches des filles et des jeunes

Plus en détail

d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté

d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté Alliance Alliance des des maisons d hébergement pour pour femmes violentées et et en en difficulté Une écoute et une aide à portée de main 24 heures par jour, 7 jours et ce, 365 jours par année. Historique

Plus en détail

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive.

Il y a trois types principaux d analyse des résultats : l analyse descriptive, l analyse explicative et l analyse compréhensive. L ANALYSE ET L INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Une fois les résultats d une investigation recueillis, on doit les mettre en perspective en les reliant au problème étudié et à l hypothèse formulée au départ:

Plus en détail

École du Saint-Sacrement Fiche technique chronologique

École du Saint-Sacrement Fiche technique chronologique École du Saint-Sacrement Fiche technique chronologique Dates extrêmes : 1940 (fondation) 1970 (fermeture de l école) Commission scolaire d origine : Bureau des commissaires d écoles catholiques romains

Plus en détail

CAS Aide et conseils aux victimes d infractions (selon la LAVI) Descriptif de module

CAS Aide et conseils aux victimes d infractions (selon la LAVI) Descriptif de module CAS Aide et conseils aux victimes d infractions (selon la LAVI) Descriptif de module Module I Aspects juridiques, financiers et matériels de la prise en charge des victimes 6 jours, soit 5 ECTS pour les

Plus en détail

Remerciements : Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004

Remerciements : Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004 Attitudes et recours à la violence physique et psychologique dans l éducation des enfants au Québec de 1999 à 2004 Marie-Ève Clément Département de psychoéducation et de psychologie Université du Québec

Plus en détail

Par: Stéphanie Meilleur

Par: Stéphanie Meilleur * Par: Stéphanie Meilleur Conseillère en information scolaire et professionnelle CÉSAR, Université de Montréal http://cesar.umontreal.ca/orientation/exercices.htm Table des matières 1. Explication de la

Plus en détail

Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques 2014

Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques 2014 Observatoire S.O.S Amitié des souffrances psychiques Contacts : S.O.S Amitié Paris Ile-de-France - 01 42 96 73 90 - sos.amitie.idf@wanadoo.fr Bureau de presse : Marie Mancel Communication et Développement

Plus en détail

Violences dans le couple: pour un changement de langage

Violences dans le couple: pour un changement de langage Violences dans le couple: pour un changement de langage VIFA FMP BELLINZONE NOVEMBRE 2010 Prestations : ViFa Objectifs : Programmes volontaires pour hommes ayant recours à la violence pour femmes ayant

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

ACFAS. Colloque 505 L échange de connaissances en petite enfance : comment mettre à profit les expertises des chercheurs et des praticiens

ACFAS. Colloque 505 L échange de connaissances en petite enfance : comment mettre à profit les expertises des chercheurs et des praticiens ACFAS Colloque 505 L échange de connaissances en petite enfance : comment mettre à profit les expertises des chercheurs et des praticiens Université de Montréal 13 mai 2010 1,2,3,GO! Place au dialogue

Plus en détail

POINT FINAL. Option. Programme d encadrement en violence conjugale En collaboration avec. alternative à la violence conjugale et familiale

POINT FINAL. Option. Programme d encadrement en violence conjugale En collaboration avec. alternative à la violence conjugale et familiale POINT FINAL Programme d encadrement en violence conjugale En collaboration avec Option Une alternative à la violence conjugale et familiale Personne condamnée à un délit en matière de violence conjugale

Plus en détail

Harcèlement psychologique en milieu de travail syndiqué

Harcèlement psychologique en milieu de travail syndiqué Harcèlement psychologique en milieu de travail syndiqué Point de vue syndical sur l application des lois Michelle Desfonds Marie-Claude Morin Communication présentée à la 6e Conférence internationale sur

Plus en détail

Partenariat école-famille-communauté. Une approche identitaire. Gilbert Dumont Congrès de la FCPQ Mai 2013

Partenariat école-famille-communauté. Une approche identitaire. Gilbert Dumont Congrès de la FCPQ Mai 2013 Partenariat école-famille-communauté Une approche identitaire Gilbert Dumont Congrès de la FCPQ Mai 2013 Des portes Première porte Viser la cible, la réussite des élèves : veiller au cap fixé! Le partenariat

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

Présentation de l activité de réadaptation Connaissance de soi

Présentation de l activité de réadaptation Connaissance de soi Présentation de l activité de réadaptation Connaissance de soi Programmation de services d adaptation/réadaptation à la personne 6-12 ans présentant un trouble envahissant du développement (TED) du Centre

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Gérer votre programme Frequent Flyer - administrer les tâches et répondre aux défis (Module FFP 001)

Gérer votre programme Frequent Flyer - administrer les tâches et répondre aux défis (Module FFP 001) Gérer votre programme - administrer les tâches et répondre aux défis (Module FFP 001) Améliorer les compétences et le niveau de confiance des personnes responsables pour la gestion du programme Une journée

Plus en détail

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours

Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Professionnalisation des responsables de secteur 25 jours Les responsables occupent un «poste clé» autant dans l organisation et la gestion des activités que dans l animation de leur équipe et la qualité

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Automne 2013 Responsable de la formation : Odette Lefebvre 418 723-1880, poste 2357 Type de sanction : Attestation d études

Plus en détail

Annie Stipanicic, M.Ps. Ph.D. Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières Pierre Nolin, M.A., Ph.D.

Annie Stipanicic, M.Ps. Ph.D. Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières Pierre Nolin, M.A., Ph.D. Annie Stipanicic, M.Ps. Ph.D. Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières Pierre Nolin, M.A., Ph.D. Département de psychologie, Université du Québec à Trois-Rivières Gilles Fortin,

Plus en détail

11 es Journées de la Schizophrénie du 17 au 21 mars 2014

11 es Journées de la Schizophrénie du 17 au 21 mars 2014 11 es Journées de du 17 au 21 mars 2014 Contact Association des Journées de Secrétariat Mme Rachel Grandvuillemin Service PGE - Site de Cery 1008 Prilly +41 21 314 29 67 / +41 79 642 39 21 1 Contexte général

Plus en détail

PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL

PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL PLACEMENT avec MAINTIEN PRIORITAIRE en MILIEU FAMILIAL PRESENTATION DU SERVICE Chef de service : Frédéric Beyssac Tel : 06 32 12 32 28 Accueil de 12 enfants et/ou adolescents (+ suivi du service de placement

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE : RAPPORT D ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DE

AIDE-MÉMOIRE : RAPPORT D ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DE AIDE-MÉMOIRE : RAPPORT D ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DE L ÉQUIPE DE SANTÉ MENTALE 1 ÈRE LIGNE Avant de débuter : Vérifiez si les données d identification et les données sociodémographiques du client figurant

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU 1. PREAMBULE 2. MODALITES D ACCES AU RESEAU

CHARTE DU RESEAU 1. PREAMBULE 2. MODALITES D ACCES AU RESEAU CHARTE DU RESEAU Adoptée dans le cadre des dispositions de l article D. 766-1-4 du code de la santé publique 1. PREAMBULE La présente charte fixe les règles applicables aux membres du réseau constitué,

Plus en détail

Prof. Dr. Christoph Stückelberger

Prof. Dr. Christoph Stückelberger Être responsable - devant Dieu et l autre Cours aux Universités protestantes en RD Congo: Bukawu, Goma, Kinshasa, Nov 2010 Prof. Dr. Christoph Stückelberger Professeur d éthique à l Université de Bâle

Plus en détail

+ Trousse de soutien à

+ Trousse de soutien à + Trousse de soutien à l évaluation du risque d aliénation parentale Marie-Hélène Gagné et Véronique Lachance École de psychologie, Université Laval + L aliénation parentale Qu est-ce que c est? Dynamique

Plus en détail

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya

IUCN Position Paper. Première réunion de l Assemblée Plénière d IPBES, 3-7 Octobre 2011, Nairobi, Kenya Position de l UICN IUCN Position Paper LA VISION DE L UICN POUR UNE PLATEFORME INTERGOUVERNEMENTALE ET PLURI-ACTEURS SCIENTIFIQUE ET POLITIQUE SUR LA BIODIVERSITE ET LES SERVICES ECOSYSTEMIQUES (IPBES)

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

Consultations sur la planification stratégique de CATIE : interviews d informateurs clés et sondage en ligne. Sommaire

Consultations sur la planification stratégique de CATIE : interviews d informateurs clés et sondage en ligne. Sommaire Consultations sur la planification stratégique de CATIE : interviews d informateurs clés et sondage en ligne Sommaire Préparé par Derek Hodel 25 octobre 2015 Sommaire À la fin de 2014, CATIE a commencé

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail