Changement Climatique Travaux du GIEC Conséquences pour le futur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Changement Climatique Travaux du GIEC Conséquences pour le futur"

Transcription

1 Changement Climatique Travaux du GIEC Conséquences pour le futur François-Marie Bréon Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement CEA-CNRS-UVSQ

2 Le GIEC, c est quoi? Etabli en 1988 par l Organisation Météorologique Mondiale (WMO) et le Programme des Nations Unies pour l Environnement (UNEP) Evaluation de l état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques au sujet des risques liés au changement climatique (WG1), les conséquences environnementales et socio-économiques (WG2), les options d adaptation et d atténuation (WG3) Génère des rapports complets ainsi que des Résumés pour les Décideurs Le résumé du WG1 a été publié fin septembre Ecrit entièrement par des scientifiques (259 pour le WG1). Le résumé doit être approuvé par les représentants des états. 2

3 Messages clés 19 points Résumé pour Décideurs ~14,000 mots 14 Chapitres Atlas des projections 54,677 commentaires de 1089 experts 259 auteurs et 600 contributeurs 9200 publications citées 3

4 Titres des chapitres Observations Interprétat ions Projections

5 Température des derniers 150 ans Tendance : C Dernière décennie ( ) : C Chacune des trois dernières décennies a été successivement plus chaude à la surface de la Terre que toutes les décennies précédentes depuis 1850.

6 Niveau des mers Depuis le milieu du XIX ème siècle, le taux d élévafon du niveau moyen des mers est supérieur au taux moyen des deux derniers millénaires (degré de confiance élevé). Le niveau moyen des mers s est élevé de 0,19 [0,17 à 0,21] m au cours de la période

7 Cycle de l eau Des relevés incomplets montrent des tendances variables et non- significafves des précipitafons globales. Les précipitafons ont augmenté sur les terres des moyennes laftudes de l hémisphère Nord depuis 1901 (faible fiabilité avant 1950, fiabilité moyenne après).

8 Evolution récente des concentrations Les concentrafons en GES (CO 2, CH 4, N 2 O) ont augmenté de manière confnue depuis le début de la période préindustrielle. L augmentafon du CO 2 s explique en premier lieu par l uflisafon de combusfbles fossiles comme le montrent les mesures isotopiques du CO 2 et celle de la concentrafon en oxygène. Les variafons des autres GHG s explique par les acfvités humaines (agriculture) CO 2 O 2 δ 13 C CH 4 N 2 O

9 Naturel Anthropique Agent Les différentes perturbations Gaz a effet de serre Ozone H2O stratospherique Albedo de surface Trainee de condensation Aerosols Aerosols-Nuages Total anthropique Irradiance solaire Forcage radiatif sur le climat en 2011 CO 2 Autres GES CH 4 N 2 O Stratospherique Changement d utilisation des sols Tropospherique Suie sur la neige Composes chlores Nuages generes par les avions Forcage radiatif [W m -2 ] Gaz à Effet de Serre Ozone H 2 O Strato. Albédo Trainées avion Aérosols Total anthrop. Soleil L augmentation du CO 2 et des autres gaz à effet de serre est le principal moteur du changement climatique. Il y a d autres modifications qui doivent aussi être prises en compte

10 Projection pour le 21 ème siècle: RCPs RCP (Representative Concentration Pathways) [W m -2 ] donnent des scénarii d évolution de la perturbation anthropique au cours du 21 ème siècle. Ces forçages sont utilisés en entrée des modèles de climat pour simuler l évolution du climat au 21 ème siècle Fortes émissions StabilisaJon Contrôle des émissions

11 Des modèles de climat plus complets Accroissement de la résolution o(200km) Accroissement de la complexité : atmosphère-océan-glace de mer-surface continentales, cycle du carbone, chimie atmosphérique, aérosols Prise en compte du cycle du carbone, des différents types d aérosols et de l usage des terres dans les simulations Les modèles reproduisent les configurafons et tendances de température observées à l échelle des confnents sur plusieurs décennies, y compris le réchauffement rapide observé depuis le milieu du XX ème siècle et le refroidissement suivant immédiatement les érupfons volcaniques majeures (très haut degré de confiance).

12 Détecter et attribuer les changements Il est extrêmement probable que l influence humaine a été la cause principale du réchauffement observé depuis le milieu du XX ème siècle. Concerne aussi le réchauffement de l océan, les changements du cycle de l eau, la fonte des neiges et glaces, l élévafon du niveau marin, certains extrêmes climafques

13 Evolution de la température moyenne Le changement de la température moyenne du globe en surface pour la fin du XXI e siècle dépassera probablement 1,5 C par rapport à pour tous les scénarios RCP, sauf pour le scénario RCP2.6. Il est probable qu il dépassera 2 C pour les scénarios RCP6.0 et RCP8.5. Le réchauffement se poursuivra au- delà de 2100 pour tous les scénarios RCP à l excepfon du RCP2.6.

14 Des contrastes régionaux Température Signal/bruit élevé Signal/bruit faible Précipitation Le contraste de précipitafon entre régions humides et régions sèches, et entre saisons humides et saisons sèches augmentera, bien qu il puisse exister des excepfons régionales (degré de confiance élevé).

15 Le devenir des extrêmes Cumul de pluie des 5 jours de suite les plus pluvieux PrécipitaFons maximales Les événements de précipitafons extrêmes deviendront très probablement plus intenses et fréquents sur les confnents des moyennes laftudes et les régions tropicales humides d ici la fin de ce siècle, en lien avec l augmentafon de la températures moyenne en surface Nombre jours secs consécutifs Cf Tableau SPM1 : 7 indicateurs liés à température, pluies ou vent

16 La banquise Selon une évaluafon d un sous- ensemble de modèles qui reproduisent le plus fidèlement la moyenne climatologique et la tendance de l étendue de la banquise arcfque sur la période , un océan ArcFque prafquement sans glace en septembre avant le milieu du siècle est probable d après le scénario RCP8.5 (degré de confiance moyen). RCP2.6 RCP8.5

17 Niveau des mers : Futur Le niveau moyen des mers confnuera à s élever au cours du XXI e siècle. La vitesse d élévafon du niveau des mers dépassera très probablement la vitesse observée sur la période pour tous les scénarios RCP, en raison du réchauffement accru des océans et de l augmentafon de la perte de masse des glaciers et des caloies glaciaires.