10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES"

Transcription

1 Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie Effets cytotoxiques dose-dépendants : Eruptions disséminées Erythème acral Mucite Anomalies unguéales Syndrome main-pied Réactions d hypersensibilité Autres MUCITE : L atteinte de la bouche est beaucoup plus fréquente que celle des muqueuses rectales et génitales 4 à 10 jours après chimiothérapie METHO AMSA ACTINO D MITHRAMYCINE CYCLOPHOSPHAMIDE MITOMYCINE DOXORUBICINE NITROSOUREES FLUOROURACILE VINCRISTINE BLEOMYCINE MERCAPTOPURINE ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES Localisées ou disséminées Douloureuses plus que prurigineuses Pouvant aller jusqu au décollement bulleux Dose dépendantes Décollement cutané après injection intra thécale de méthotrexate chez un insuffisant rénal Décollements bulleux induits par le méthotrexate 1

2 Erythème acral 6 à 42% des séries de chimiothérapie Survenue entre J1 et J21 Toxicité cutanée après cure de chimiothérapie Anthracycline + Aracytine Peut s étendre ou rester limitée Parfois formes bulleuses Dose dépendantes Sensations de dysesthésie Exanthèmes cutanés post chimiothérapie Problème fréquent avec analyse et conduite difficiles Causes multiples : Imputabilité du traitement Imputabilité d une molécule d accompagnement Eruptions de récupération lymphocytaire Autres : «virales», GM-CSF 2

3 Phénomène de rappel IONISANTES U V S E N S I B I L I S A T I O N ACTINOMYCINE D ACTINOMYCINE D BLEOMYCINE DAUNO ET DOXO VINBLASTINE HYDROXYUREE D T I C FLUOROURACILE FLUOROURACILE METHOTREXTATE MITOMYCINE Aspect de respect des plis R A PP E L ACTINOMYCINE METHOTREXATE DAUNO ET DOXO Radiation recall dermatitis Bléomycine Hyperpigmentation Phénomène de Raynaud et nécrose digitale : Bléomycine Hydroxyurée 3

4 Extravasation Hyperpigmentation unguéale : bléomycine Passage en périphérie d anthracyclines Leg ulcers induced by HU Pseudo - dermatomyosite Induction par hydroxyurée Dermatose neutrophilique induite Effets cutanés des Thérapies ciblées Variante de syndrome de Sweet (NEH) induite par les anthracyclines Eruption cutanée acnéiforme ou folliculite Eruption cutanée non acnéiforme Syndrome main-pied Xérose Atteinte du système pileux Périonyxis Tumeurs cutanées épithéliales Aractingi S, Arch Dermatol,

5 Eruption cutanée acnéiforme Observée classiquement avec : les anti-egfr les anti-mek Événement fréquent : 43 à 85% des malades traités Événement précoce : 7 à 10 jours après le début Pustules folliculaires apparaissant d abord au visage, puis extension La topographie peut dépasser les sites classiques d acné touchant par ex la moitié inférieure du dos, les membres, le scalp, le pubis 5

6 Traitement Crème anti-inflammatoire Cuivre-Zinc / Dermalibour Antibiotiques locaux : Dalacine T Topic Dermocorticoides Cyclines +++ à débuter au début du traitement (rôle préventif) Doxycycline TOLEXINE 100mg/j Limécycline TETRALYSAL 300mg/j Antibiothérapie en cas d impétiginisation (grade 3): PYOSTACINE AUGMENTIN ORBENINE Eruption cutanée non acnéiforme Survenant au cours du 1 er mois de traitement Exanthème maculo-papuleux Traitement : Dermocorticoides : DIPROSONE, NERISONE, BETNEVAL crème Emollients Patiente sous afatinib Patiente sous regorafenib Syndrome main-pied Erythème inflammatoire douloureux palmoplantaire Associé à une hyperkératose palmo-plantaire Traitement : Dermocorticoides : DERMOVAL si besoin sous occlusion, pour l érythème Vaseline pommade sous occlusion en cas de fissure Kératolytiques : Vaseline salicylée, Xerial 30 ou 50 pour l hyperkératose Arrêt du traitement en cas de grade 3 Aux plus fortes doses, jusqu à 30% d éruption sous sorafénib 6

7 Erythème acral bulleux sous sorafenib Incidence d érythème acral sous sorafénib Syndrome main-pied sous regorafenib Syndrome main-pied sous vemurafenib La xérose Effet secondaire fréquent Responsable de prurit persistant S accompagne volontiers de fissures Se traite avec des émollients 7

8 Le système pileux Observé avec les anti-egfr Moins fréquent que les folliculites Généralement après 2 ou 3 mois de traitement Alopécie androgénique-like Diminution de la vitesse de croissance des cheveux Cette alopécie contraste avec la trichomégalie et l hypertrichose du visage Hypertrichose : Développement d une pilosité du visage Après 2 mois d erlotinib Robert C, Lancet Oncol,

9 Périonyxis Observé avec les anti-egfr Effet secondaire fréquemment rapporté Du simple érythème au périonyxis (panaris) douloureux et inflammatoire Caractère parfois très gênant pour les activités de la vie quotidienne Localisation possible en un ou plusieurs sites, aux doigts ou aux orteils Patiente sous panitumumab (anti- EGFR) Périonyxis Physiopathologie non connue Pas d origine infectieuse Surinfection staphyloccocique possible, à ne pas méconnaître Guérison parfois spontanée Surtout éviter les traumatismes Dermocorticoïdes possibles mais à associer toujours à une antisepsie Tumeurs cutanées épithéliales bénignes ou malignes Sous vemurafenib ou dabrafenib Kératoses actiniques hyperplasiques, papillomes verruqueux (70-80% des patients) Carcinomes épidermoides et kérato-acanthomes (25 à 30% des patients) Survenue à partir de 4 semaines de traitement, pic vers 8 semaines Effet secondaire très rare chez les patients traités conjointement par un anti-mek (trametinib ou cobimetinib) Kératoacanthome et Sorafénib Homme de 77 ans, traité depuis mai 2003 par sorafenib pour un carcinome hépatocellulaire inopérable compliquant une hémochromatose. 2005, premier kératoacanthome de l avant bras droit traité par exérèse chirurgicale. La même année autre kératoacanthome de l avant bras gauche opéré 2006 de la jambe droite retiré chirurgicalement 9

10 Trois cas similaires publiés en 2007 : Homme avec 9 kératoacantomes survenus au mois 5 de sorafénib. Régression à l arrêt et réaggravation à la reprise Homme avec 6 kératoacanathomes sous sorafénib après un délai non précisé Femme avec un kératoacanthome après 14 mois de sorafénib Stomatite chez 12% des malades recevant du sorafénib Anti-BRAFV600 Vémurafenib ZELBORAF cp à 240 mg 960 mg x2 /j Dabrafenib TAFINLAR cp à 75 mg 150 mg x2 /j Oncologie cutanée (mélanome BRAF muté), digestive Effets secondaires cutanés : Exanthème Photosensibilité (avec le Vémurafenib) Alopécie Syndrome main-pied Kératoses, kératoacanthomes Carcinomes épidermoides cutanés Mélanomes Au total Diversité des lésions Diversité des mécanismes Conséquences sur la reprise des traitements Beaucoup d interactivité entre oncologie et dermatologie 10

Eruptions acnéiformes

Eruptions acnéiformes Eruptions acnéiformes À RETENIR M Très fréquentes, les folliculites acnéiformes sont considérées comme un effet attendu du traitement. M Il ne s agit pas d une vraie acné (pas de comédons ni de microkystes).

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic... 4 I.1 Diagnostic positif...

Plus en détail

Les anti-egfr. Toxicité cutanée des anti-egfr. La folliculite. La folliculite 23/03/2011

Les anti-egfr. Toxicité cutanée des anti-egfr. La folliculite. La folliculite 23/03/2011 E.P.U. TECHNIQUES DÉDIÉES EN RADIOTHERAPIE Toxicité cutanée des anti-egfr Dr M. BEZIER Service de Dermatologie 24/03/2011 Les anti-egfr Utilisés dans le traitement des carcinomes digestifs et ORL métastatiques,

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées.

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. Psoriasis Comment reconnaître le psoriasis? Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. La lésion élémentaire est une plaque érythematosquameuse arrondie ou ovalaire,

Plus en détail

Dr GALAIS Marie-Pierre CLCC François Baclesse Dr BIGNON-BRETAGNE Anne-Laure CHU de CAEN Vendredi 3 Avril 2015

Dr GALAIS Marie-Pierre CLCC François Baclesse Dr BIGNON-BRETAGNE Anne-Laure CHU de CAEN Vendredi 3 Avril 2015 Dr GALAIS Marie-Pierre CLCC François Baclesse Dr BIGNON-BRETAGNE Anne-Laure CHU de CAEN Vendredi 3 Avril 2015 Les thérapies ciblées Cancer colorectal métastatique Anti VEGF Bévacizumab Aflibercept Anti

Plus en détail

Item 288 Troubles des phanères : onyxis

Item 288 Troubles des phanères : onyxis Item 288 Troubles des phanères : onyxis PATHOLOGIE UNGUÉALE DES DOIGTS Objectif pédagogique Recueillir les données sémiologiques d un onyxis et orienter le diagnostic étiologique. La pathologie unguéale

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

Infections cutanées. Yannick Le Corre. Service de Dermatologie Vénéréologie Pr L. Martin CHU Angers. Streptocoque phagocité par un macrophage

Infections cutanées. Yannick Le Corre. Service de Dermatologie Vénéréologie Pr L. Martin CHU Angers. Streptocoque phagocité par un macrophage Infections cutanées Streptocoque phagocité par un macrophage Yannick Le Corre Service de Dermatologie Vénéréologie Pr L. Martin CHU Angers 1 Impetigo Enfant Lésions crouteuses, parfois vésicobulles Fièvre

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

Objectif général. Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006

Objectif général. Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006 Objectif général Analyser les spécificités de l abord dermatologique en médecine générale E.D. MG 01 03 2006 Prévalence 4% des résultats de consultations selon le CREDES Selon la SFMG: dermatoses: 32ème

Plus en détail

THERAPEUTIQUES CIBLEES GESTION DES EFFETS SECONDAIRES

THERAPEUTIQUES CIBLEES GESTION DES EFFETS SECONDAIRES THERAPEUTIQUES CIBLEES GESTION DES EFFETS SECONDAIRES Dr Anne-Claire Hardy-Bessard Clinique Armoricaine CHIMIOTHERAPIE Médicament Cellule normale Cellule cancéreuse CHIMIOTHERAPIE : Action dans la totalité

Plus en détail

Aspects cliniques du mélanome cutané

Aspects cliniques du mélanome cutané MONOGRAPHIE ATLAS Aspects cliniques du mélanome cutané Marie-Françoise Avril* Les aspects du mélanome cutané sont nombreux et souvent trompeurs. Une exérèse cutanée doit donc être facilement pratiquée

Plus en détail

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil

Thérapies ciblées : toxicités digestives. Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Thérapies ciblées : toxicités digestives Christophe TOURNIGAND Service d oncologie médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil Introduction Toxicités fréquentes Dose-limitantes Altération de la QOL Toxicité

Plus en détail

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin DERMATOQUIZZ JUMGA 2010 Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Acrodermatite

Plus en détail

Les effets secondaires de la chimiothérapie FMC Mardi 4 Juin 2013

Les effets secondaires de la chimiothérapie FMC Mardi 4 Juin 2013 Docteur Nathalie Leriche C H Dron Tel : 03 20 69 44 88 Fax : 03 20 69 45 99 Mail : nleriche@ch-tourcoing.fr Les effets secondaires de la chimiothérapie FMC Mardi 4 Juin 2013 w Effets secondaires Cardiovasculaires

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto Syndrome de Stevens-Johnson Pr A Galetto 1 CAS Une garçon de 7 ans a de la fièvre et des douleurs en avalant depuis 5 jours. Il y a deux jours, une éruption a débuté sur son thorax avec des macules qui

Plus en détail

Les aspects dermatologiques des MICI

Les aspects dermatologiques des MICI Les aspects dermatologiques des MICI E. Delaporte Lille Aucun lien d intérêt Je condamne l appropriation sauvage (le pillage) iconographique à l aide de tablettes, smart-phones, i-phones Je déplore vivement

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Thérapies ciblées: Prise en charge en soins de support

Thérapies ciblées: Prise en charge en soins de support Thérapies ciblées: Prise en charge en soins de support Dr Stéphanie Träger - CH SENLIS Coordination Soins de Support en Oncologie Principaux effets secondaires Digestifs: Nausées / Vomissements, diarrhées,

Plus en détail

1 gramme de crème/pommade/pommade grasse contient 1 mg de valérate de diflucortolone.

1 gramme de crème/pommade/pommade grasse contient 1 mg de valérate de diflucortolone. Résumé des caractéristiques du produit 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Nerisona 1mg/g crème/pommade/pommade grasse 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 1 gramme de crème/pommade/pommade grasse contient

Plus en détail

INTOLERANCE AUX COSMETIQUES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

INTOLERANCE AUX COSMETIQUES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax INTOLERANCE AUX COSMETIQUES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax Introduction Utilisation des cosmétiques valorise l'apparence, parfumer, protéger,nettoyer (peau, phanères) On y inclue

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille Psoriasis Nouvelles thérapeutiques Dr Franck Delesalle Clinique i Dermatologique CHRU Lille Traitements locaux Thérapeutiques usuelles Émollients, Eucérin, Psoriane, Kératolytiques urée 10 % Eucérin, Ac

Plus en détail

Conférence FLASH DERMATO

Conférence FLASH DERMATO Conférence FLASH DERMATO Item 109: Acné Séborrhée + kératinisation infundibulaire + propionibacterium acnes => inflammation chronique follicule pilosébacée Diagnostic clinique: Séborrhée Lésions rétentionnelles:

Plus en détail

Manifestations cliniques des hypersensibilités aux biomédicaments. Dr Claire Bernier Dermato-allergologue CHU Nantes

Manifestations cliniques des hypersensibilités aux biomédicaments. Dr Claire Bernier Dermato-allergologue CHU Nantes Manifestations cliniques des hypersensibilités aux biomédicaments Dr Claire Bernier Dermato-allergologue CHU Nantes Biomédicaments Réactions immédiates Réactions retardées Réactions Allergiques IgE médiées

Plus en détail

L'APPLICATION DU TRAITEMENT LOCAL.

L'APPLICATION DU TRAITEMENT LOCAL. 1 L'APPLICATION DU TRAITEMENT LOCAL. Les traitements locaux à mettre sur la peau (aussi appelés topiques dans le milieu médical) sont au premier plan dans bon nombre de traitements dermatologiques. Les

Plus en détail

Quizz de Dermatologie Pédiatrique

Quizz de Dermatologie Pédiatrique Quizz de Dermatologie Pédiatrique Juliette Mazereeuw-Hautier Services de Dermatologie Toulouse IXème Journée toulousaine de Pneumo-Allergologie Pédiatrique 16 Novembre 2006 -Age: 2 mois -Int libre / naissance

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Vectibix 20 mg/ml solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque ml de solution à diluer

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique

Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic positif...

Plus en détail

Cà gratte partout - cas 2. La dermatite atopique. Pré-test 1 CAS CLINIQUE 2 CAS CLINIQUE 2. Pré-test 2 (fin)

Cà gratte partout - cas 2. La dermatite atopique. Pré-test 1 CAS CLINIQUE 2 CAS CLINIQUE 2. Pré-test 2 (fin) CAS CLINIQUE 2 Pré-test 1 Cà gratte partout - cas 2 La dermatite atopique F. Leclercq X. Lefebvre EPU Amiens Sud -25 Avril 2014 Question 1. Le prurit est un critère diagnostique facultatif dans la dermatite

Plus en détail

Conduite à tenir devant un angio-oedème

Conduite à tenir devant un angio-oedème Conduite à tenir devant un angio-oedème Animateur: Dr E. Schneider Expert: Dr M-T. Guinnepain Rapporteur: Dr Ph. Lebrun 12 Participants Allergologues et Pneumo-Allergologues ORL Pédiatre Objectifs Définir

Plus en détail

Toxicités des thérapies ciblées en cancérologie digestive. Dr Anne-Gaëlle KERVEGANT CHBA 03/02/12

Toxicités des thérapies ciblées en cancérologie digestive. Dr Anne-Gaëlle KERVEGANT CHBA 03/02/12 Toxicités des thérapies ciblées en cancérologie digestive Dr Anne-Gaëlle KERVEGANT CHBA 03/02/12 Le principe des thérapies ciblées en quelques mots Cible des thérapies ciblées : la prolifération tumorale

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

LA GALE. Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014

LA GALE. Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014 LA GALE Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014 Parasitologie (1) Sarcoptes scabiei var hominis Parasitisme humain obligatoire Durée de vie : 2-3 mois Couche

Plus en détail

Lichen scléro-atrophique actualités des traitements médicaux

Lichen scléro-atrophique actualités des traitements médicaux Lichen scléro-atrophique actualités des traitements médicaux PHILIPPE BERBIS SERVICE DE DERMATOLOGIE HOPITAL NORD MARSEILLE Les dermocorticoïdes sont efficaces dans 40% des cas L application de DC doit

Plus en détail

Le syndrome main-pied (SMP) Hand and Foot Syndrom (HFS)

Le syndrome main-pied (SMP) Hand and Foot Syndrom (HFS) Le syndrome main-pied (SMP) Hand and Foot Syndrom (HFS) Réseau Onco 28 Soirée de formation avril 2012 Dr David Solub, service oncologie CH Louis Pasteur Dr Laetitia Vandame, dermatologue Définition = érythrodysesthésie

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Anik Lepage, résidente IV, dermatologie, Montréal as n 1 e jeune homme présente des placards brunâtres au cou, aux aisselles et aux aines depuis quelques années. Il s agit d

Plus en détail

8.6 Polyposes naso-sinusiennes

8.6 Polyposes naso-sinusiennes 8.6 Polyposes naso-sinusiennes Références bibliographiques : -Site de l Institut Français de Chirurgie du Nez et des Sinus. 8.6.1 DEFINITION La polypose nasosinusienne (PNS) est une sinusite chronique

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Nausées et vomissements. Urgences en cancérologie. Physiopathologie. Physiopathologie. Traitement des nausées et vomissements 04/07/2011

Nausées et vomissements. Urgences en cancérologie. Physiopathologie. Physiopathologie. Traitement des nausées et vomissements 04/07/2011 Nausées et vomissements Urgences en cancérologie Gestion des effets secondaires de la chimiothérapie et des thérapies ciblées Facteurs de risque: Protocoles classés en très faiblement, faiblement, moyennement

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? as n 1 e jeune homme présente ces papules et ces plaques verruqueuses linéaires sur son corps. Il s agit du syndrome du nævus épidermique. 2. Quelles sont les manifestations

Plus en détail

Sémiologie digestive. Dr ABED

Sémiologie digestive. Dr ABED Sémiologie digestive Dr ABED Troubles du transit Transit normal La durée normal : variable, durée moyenne 24 heures Nombre : Les selles normales sont émises 1 à 2 fois par jours Aspect : homogène et moulée

Plus en détail

AVIS 14 décembre 2011

AVIS 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 BIORGASEPT 0,5%, solution pour application cutanée Flacon de 250 ml (CIP : 360 430-7) Laboratoires BAILLEUL-BIORGA DCI Code ATC (libellé) Conditions

Plus en détail

Les traitements ciblés développés

Les traitements ciblés développés indésirables cutanés des traitements ciblés en cancérologie Résumé : Les résultats prometteurs obtenus par de nouvelles molécules anticancéreuses au mode d action plus ciblé que les chimiothérapies anticancéreuses

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

Maladies virales. Chapitre 5: alphabétique. image. causes. lésions élémentaires. page: 83

Maladies virales. Chapitre 5: alphabétique. image. causes. lésions élémentaires. page: 83 Chapitre 5: Maladies virales page: 83 Maladies virales Groupe des herpès virus page: 84 5.1 Groupe des herpès virus Macule érythémateuse; Vésicules Herpès de type I Herpès du visage Vésicules multiples

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Cas 1 Ces lésions cutanées douloureuses sont apparues sur les membres inférieurs d une patiente. Par ailleurs, l état de santé général de celle-ci est bon. Les lésions purpuriques

Plus en détail

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle 18 ème Congrès National de la STPI Les Pityrosporoses B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle Définition Mycoses superficielles à Malassezia (Pityrosporon ovale) Levures lipophiles commensales

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

IRM mammaire : quelles indications?

IRM mammaire : quelles indications? JIM.fr 05 mars 2015 IRM mammaire : quelles indications? Centre d imagerie médicale JURAS, Paris Service de radiodiagnosic, Hôpital René Huguenin, Institut CURIE L'IRM améliore la détection des tumeurs

Plus en détail

Psoriasis et Méthotrexate :

Psoriasis et Méthotrexate : UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES Année 2014 Thèse N 079/14 Psoriasis et Méthotrexate : Efficacité, Tolérance et Place thérapeutique (A propos de 40 cas) THESE

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR FUCIDIN 2%, POMMADE (Fusidate de sodium 20 mg/g), FUCIDIN 2%, CREME (Acide fusidique (anhydre) 20 mg/g), FUCIDIN intertulle 2%, compresse imprégnée (Fusidate de sodium

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Effets secondaires cutanéo-muqueux des thérapies ciblées. Dr Damien Giacchero Dermatologue Centre Antoine Lacassagne, Nice

Effets secondaires cutanéo-muqueux des thérapies ciblées. Dr Damien Giacchero Dermatologue Centre Antoine Lacassagne, Nice Effets secondaires cutanéo-muqueux des thérapies ciblées Dr Damien Giacchero Dermatologue Centre Antoine Lacassagne, Nice «Histoire» de la cancérologie Les cytotoxiques - Les Anthracyclines - Les Taxanes

Plus en détail

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE INTRODUCTION Vous êtes soignantes, soignants, vous pouvez donner des conseils sur l'alopécie, la peau et les ongles. Dès le dispositif d annonce

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2004 COSMEGEN 0,5 mg, poudre pour solution injectable Boîte de 1 flacon Laboratoires MERCK SCHARP & DOHME-CHIBRET dactinomycine

Plus en détail

Mon patient présente des nausées et/ou vomissements chimio-induits

Mon patient présente des nausées et/ou vomissements chimio-induits Mon patient présente des nausées et/ou vomissements chimio-induits Dr MUGGEO Anthony 1- Potentiel émétisant des anti-cancéreux Chimiothérapie IV Chimiothérapie orale Hautement émétisant Anthracycline combinée

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR DOXORUBICIN Chlorhydrate de doxorubicine injectable Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 7 mai 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 7 mai 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 7 mai 2003 NEULASTA 6 mg, solution injectable Boîte de 1 seringue de verre préremplie Laboratoires AMGEN S.A.S Liste I Prescription

Plus en détail

Dermite associée à l incontinence

Dermite associée à l incontinence Dermite associée à l incontinence Dr Juliette Fontaine Unité Gériatrie Plaies et Cicatrisation Service de Gériatrie Hôpital Rothschild, APHP Paris Juliette.fontaine@rth.aphp.fr Peau normale : fonction

Plus en détail

La «main abimée» du peintre

La «main abimée» du peintre La «main abimée» du peintre Aspects cliniques Le risque cutané lié à l exposition aux peintures se retrouve lors de la manipulation et de la mise en œuvre des produits et parfois lors de dépôt de peinture.

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

très actifs et de ce fait ont des effets supportables et faire en sorte que la vie soit la plus normale possible.

très actifs et de ce fait ont des effets supportables et faire en sorte que la vie soit la plus normale possible. Introduction: Les produits utilisés en chimiothérapie sont très actifs et de ce fait ont des effets secondaires parfois importants. Cependant, il existe des moyens pour rendre ces effets supportables et

Plus en détail

I. Dermatite (ou eczéma)

I. Dermatite (ou eczéma) I. Dermatite (ou eczéma) 1. Dermatite atopique Définition : lésion chronique prurigineuse. Epidémiologie : forte prédisposition génétique souvent associée à l asthme ou la rhinite petite enfance dans 60

Plus en détail

Fiche de prescription ----------------------- Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse

Fiche de prescription ----------------------- Thérapeutiques antiémétiques chez l'adulte associées à la chimiothérapie anticancéreuse OBSERVATOIRE DES MEDICAMENTS, DES DISSITIFS MÉDICAUX ET DES INNOVATIONS COMMISSION ANTICANCÉREUX THÉRAPEUTIQUES - REGION CENTRE - OMÉDIT - Fiche de prescription ----------------------- Thérapeutiques antiémétiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 janvier 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 18 janvier 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 janvier 2012 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 14 décembre 2011 a fait l objet d une audition le 18 janvier 2012. EPIDUO, gel Tube de

Plus en détail

PATHOLOGIES VULVAIRES. Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon

PATHOLOGIES VULVAIRES. Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon PATHOLOGIES VULVAIRES Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon Pathologies vulvaires Ulcérations génitales Infectieuses Dermatose bulleuse Aphte Localisation génitale des dermatoses générales Pathologie

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr STIVARGA comprimés de régorafenib 4 mg Inhibiteur de kinases multiples antinéoplasique Fabricant : Bayer Inc. 292 Matheson Boulevard East Mississauga (Ontario) L4W 5R6 http://www.bayer.ca

Plus en détail

Le Patient Trisomique Vieillissant. Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15

Le Patient Trisomique Vieillissant. Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15 Le Patient Trisomique Vieillissant Dr.Thus Bruno regards croisés sur les mondes de la gériatrie et du handicap CHAL le 24-11-15 L amélioration des connaissances médicales et des techniques chirurgicales

Plus en détail

Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY. Proctologie en images

Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY. Proctologie en images Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY Proctologie en images Agnès Senéjoux (Paris) Alain Claudy (Lyon) 17 et 18 mars 2007 FMC HGE Lyon FMC HGE Lyon 17 et 18 Mars 2007 FMC HGE Lyon 17 et 18 Mars 2007 «Anal intraepithelial

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE

RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE RÔLE EDUCATIF : LES EFFETS SECONDAIRES DE LA CHIMIOTHERAPIE L ALOPECIE Définition : Définiecommeunechutedeplusde70cheveuxparjour, non compensé par une repousse, elle peut être partielle ou totaleetêtreassociéeàlapertedetouslespoilsducorps

Plus en détail

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique Dr C Bradstreet Service de médecine interne Séminaire des services d urgence Campus Érasme Définition Pathologie acquise

Plus en détail

Prise en charge de la toxicité digestive (nausées, vomissements et mucites) Elsa Curtit, Service d oncologie médicale, CHU Besançon

Prise en charge de la toxicité digestive (nausées, vomissements et mucites) Elsa Curtit, Service d oncologie médicale, CHU Besançon Prise en charge de la toxicité digestive (nausées, vomissements et mucites) Elsa Curtit, Service d oncologie médicale, CHU Besançon Troubles digestifs en oncologie Fréquemment induits par : la chimiothérapie

Plus en détail

JFR 2006 PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM. Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie

JFR 2006 PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM. Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie INTRODUCTION Tumeur naso sinusienne rare : 0,5 à 4% de l ensemble des tumeurs naso sinusiennes

Plus en détail

Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée

Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée Boutons, plaques, prurit & Grossesse Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée Objectifs Connaitre l évolution des dermatoses préexistantes à la grossesse Connaitre les étiologies d un prurit au cours de

Plus en détail

Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins

Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins Les cancers cervico-faciaux Au carrefour des soins CHU de Charleroi Dr Dany Brohée Oncologie médicale Chef de service d'oncologie et hématologie Ailier chimiothérapeute de l'équipe Tête&Cou Le traitement

Plus en détail

Actualités 2014 en cancérologie pour le pharmacien d'officine

Actualités 2014 en cancérologie pour le pharmacien d'officine Actualités 2014 en cancérologie pour le pharmacien d'officine François LEMARE 10 Mars 2015 Le développement de la médecine personnalisée Exemple de Xalkori Le développement de la médecine personnalisée

Plus en détail

Introduction. Cours APEPPU Psoriasis. Clinique. Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques

Introduction. Cours APEPPU Psoriasis. Clinique. Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques Introduction Cours APEPPU Psoriasis Dr Cécile Perrigouard Dermatologie, Hôpital Civil de Strasbourg Pathologie fréquente : 2 % population générale Cause inconnue Facteurs étiologiques Médicamenteux Prédisposition

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

La chimiothérapie dans le traitement du carcinome épidermoïde du canal anal

La chimiothérapie dans le traitement du carcinome épidermoïde du canal anal Cancéro dig. Vol. 3 N 4-2011 - 289-300 289 DOI 10.4267/2042/45856 DOSSIER THÉMATIQUE : LE CANCER DU CANAL ANAL La chimiothérapie dans le traitement du carcinome épidermoïde du canal anal Systemic chemotherapy

Plus en détail

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux,

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, Généralités sur la gale Gale acarienne humaine (gale sarcoptique): recrudescence? Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, tous continents) 300 millions

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT TAXOTERE 20 mg/0,5 ml, solution à diluer et solvant pour perfusion 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon

Plus en détail

MYCOSES ET CANCER. M Develoux (Brazzaville)

MYCOSES ET CANCER. M Develoux (Brazzaville) MYCOSES ET CANCER M Develoux (Brazzaville) Mycoses et cancer une relation moins bien documentée qu avec les parasitoses Environ 1/5 des cancers sont d origine infectieuse Le rôle de certaines infections

Plus en détail

Prise en charge de la toxicité digestive

Prise en charge de la toxicité digestive Prise en charge de la toxicité digestive Nausées, Vomissements, mucites V. Westeel, M. Doudeau, et toute l équipe de L hôpital de jour de Pneumologie CHU Besançon Les nausées et vomissements Fréquemment

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT ELOCOM Crème de furoate de mométasone, BP, à 0,1 % Pommade de furoate de mométasone, norme de Merck, à 0,1 % Lotion de furoate de mométasone à 0,1 % Corticostéroïde topique Merck

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 22 juin 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 22 juin 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 27 décembre 2000 (JO du 4 janvier 2000) POVIDONE IODEE

Plus en détail

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau

Un été de prévention et de sensibilisation au cancer de la peau Un été de prévention gustaveroussy.fr Suivez-nous sur ET VOUS, COMBIEN DE GRAINS DE BEAUTÉ AVEZ-VOUS DANS LE DOS? QU EST-CE QUE LE MÉLANOME? Le mélanome est une tumeur de la peau de l adulte (rare chez

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE PLAN 1. Cancérogénèse/Définition 2. Les causes connues 3. Epidémiologie 4. Prévention

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail