Mobilis double son chiffre d affaires en quatre ans. Téléphonie mobile. Accidents de la route : un été cauchemardesque p. 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mobilis double son chiffre d affaires en quatre ans. Téléphonie mobile. Accidents de la route : un été cauchemardesque p. 3"

Transcription

1 LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE Société Accidents de la route : un été cauchemardesque p. 3 Sports Foot africain : la balle ronde et la politique p. 24 Téléphonie mobile Mobilis double son chiffre d affaires en quatre ans p. 4 D. R. L EDITO DE AHMED REHANI L Algérie en experte, héritage oblige A chaque fois que l Algérie est citée de façon élogieuse en matière de veille antiterroriste et de lutte mondiale contre l extrémisme religieux, la mémoire de la majorité des Algériens se rafraîchit douloureusement de la violence passée et des sacrifices consentis qui ont fondé, malencontreusement, une expérience dans la posture algérienne, républicaine s entend, contre tous les extrémismes et toutes les violences. Un concept nouveau, cependant, qui ne l est que d être mis plus en avant dans les prises de parole politiques et celles, plus spécialisées des communicants et des spécialistes en la matière. Il s agit de la déradicalisation. Dans la bouche du secrétaire d Etat américain, elle résonne comme le signe d une approche nouvelle en matière de lutte contre l extrémisme dans les systèmes de gestion sécuritaire américains et, par ricochet, européens aussi, car elle est le fait d une nouvelle perception consistant à considérer le radicalisme religieux comme une menace susceptible de toucher tous les jeunes, y compris ceux dont on a cru que leurs origines chrétiennes, européennes ou américaines pouvaient les mettre à l abri de la tentation de violence. Dans l entendement algérien, pourtant, ce concept a toujours existé, pertinemment mis en avant, comme un préalable impératif à la gestion sécuritaire dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et pour cause. La déradicalisation est une manière d approche sociale qui consiste à travailler, dans la plus grande proximité, à la récupération des jeunes pour les gagner aux causes sociales et économiques, à travers leur réinsertion sociale et leur implication effective dans les processus de développement local et territorial. C est en œuvrant de cette manière, entre autres méthodes de déradicalisation dans le cadre de sa posture globale de sécurité, que l Algérie a réussi à endiguer le renouvellement des effectifs terroristes et à neutraliser les relais de soutien au terrorisme. Et c est cette lucidité dans l approche et ce réalisme dans les perspectives qui donnent leur efficacité à toute démarche de communication internationale, d initiation algérienne, sur les moyens et les stratégies de lutte contre le terrorisme et pour la déradicalisation des populations, l engagement indéfectible de l Algérie pour cette cause faisant, indubitablement le reste. A. R.

2 actuel fnud économie Directrice Démocratie et lutte contre la radicalisation : le travail accompli par l'algérie est «impressionnant». Céréales Légère hausse des importations sur les 7 premiers mois Le chiffre du jour Céréales : une production de 40 millions de quintaux réalisée en 2015 (OAIC). football Infrastructures Le stade du 5-Juillet officiellement homologué. aujourd hui Lutte mondiale contre le terrorisme Les Etats-Unis saluent le rôle de l Algérie Kerry en compagnie de Lamamra lors de sa visite à Alger. (Photo > New Press),Le secrétaire d'etat américain, John Kerry, a une très bonne appréciation du rôle de l Algérie, qu il trouve «constructif» et «bénéfique» dans la lutte mondiale contre le terrorisme. Les Etats-Unis, a-t-il fait savoir dans une lettre adressée à notre ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et des Etats de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel, sont disposés à travailler en «étroite collaboration» avec l'algérie dans ce domaine. D une façon particulière, il est reconnaissant à Abdelkader Messahel, au gouvernement et au président Bouteflika, «pour avoir accueilli la conférence sur la déradicalisation les 22 et 23 juillet dernier». Le chef de la diplomatie américaine a relevé que «la conférence a fait évoluer une approche globale sur la prévention de la propagation de l'extrémisme violent et a encouragé les autres gouvernements et organisations à se joindre au mouvement mondial pour la lutte contre l'extrémisme violent (CVE)». Il rappelle qu «un sommet des chefs d'etat sur la lutte contre l'etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et l'extrémisme violent» se tiendra en marge de l'assemblée générale des Nations unies le 29 septembre». Le secrétaire d'etat américain suggère à l Algérie d'élaborer un «manuel détaillé sur la déradicalisation pour répertorier les bonnes pratiques, les leçons ArcelorMittal pipes et tubes Algérie : du pourrissement aux cocktails Molotov Sur ces mêmes colonnes du 25 août courant, l on avait écrit que «l alerte est sérieuse à ArcelorMittal pipes et tubes Algérie (AMPTA). La découverte de 10 cocktails Molotov prêts à l emploi dans les ateliers révélée par le contenu du communiqué émis par la direction générale AMPTA le confirme. Ce contenu est très alarmant. La filiale spécialisée dans la production des pipes et tubes avec ses 350 salariés est en grève générale illimitée depuis le 29 avril Via leur syndicat, ils revendiquent la revalorisation de l indemnité de panier et de la femme au foyer. Alors que la grève se poursuit toujours, AMPTA est confrontée à une tension qui s accentue chaque jours un peu plus. L employeur qui, pourtant, réclame «un climat social serein» reste intransigeant sur sa position. Au lieu de rétablir le dialogue social, il laisse la situation aller vers le pourrissement. Le résultat est là avec les faits gravissimes révélés. En affirmant que la situation a atteint son paroxysme, la direction générale est loin de la réalité. C est que la découverte intervient quatre mois après le début de la grève avec les risques de résiliation des commandes introduites par la Sonatrach un des principaux clients d AMPTA. Dans le même communiqué, la DG dénonce la détermination d une «frange de travailleurs» de la société à vouloir faire durer le désordre accompagné d actes de violences. Elle a également révélé des agressions physiques causant des blessures aux agents de la SGS en faction devant le portail d entrée principal du complexe El-Hadjar. Selon les termes du communiqué, l objectif des travailleurs à travers ses agressions est de permettre l accès aux deux syndicalistes licenciés. Sur sa lancée, la DG AMPTA indique que, depuis plusieurs semaines, les travailleurs en question sont auteurs d actes d intimidation et de violence envers leurs collègues non grévistes. Il en a résulté une plainte déposée auprès du tribunal d El-Hadjar et une mesure conservatoire à l encontre de 27 salariés réfractaires. Appelant à une reprise de travail sans délai, la DG AMPTA a indiqué «qu elle reste ouverte à toute discussion pour reprendre le chemin de la croissance en passant par la mise en place d un plan de stabilité social nécessaire au développement de la société». Mais pourquoi donc toute cette incompréhension de part et d autre qui risque d amener la société a déposer le bilan malgré des plans de charge conséquents qu elle a réussi à décrocher après intervention des plus hautes instances du pays? «En dépit de ce qui précède, la direction générale est convaincue que la majorité des travailleurs de la société veut reprendre les activités de production pour assurer la pérennité de leurs emplois.» A. Djabali R E P È R E Crise en Libye L'Algérie et l'italie réaffirment la nécessité de «former un gouvernement d'union nationale» L'Algérie et l'italie ont réaffirmé hier la nécessité pour les Libyens de «former un gouvernement d'union nationale, ayant de larges prérogatives» pour faire face aux défis auxquels est confronté ce pays. Le ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, et le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, «ont constaté, de nouveau, la convergence de vues entre l'algérie et l'italie sur la nécessité d'aboutir rapidement à la formation d'un gouvernement libyen d'union nationale, ayant de larges prérogatives lui permettant de relever les multiples défis auxquels est confronté ce pays», indique un communiqué du département de M. Messahel. Les deux ministres qui se sont entretenus au téléphone ont évoqué «la situation en Libye à la lumière des derniers développements intervenus sur cette question et des efforts menés conjointement dans l'appui au processus de négociations sous l'égide des Nations unies pour aboutir à la résolution de la crise dans ce pays», ajoute le communiqué. apprises et les modèles de programmation présentés et discutés lors de la conférence sur la déradicalisation». Selon John Kerry, ce manuel «pourrait également mettre en évidence une série d'interventions de déradicalisation efficaces et respectueuses des droits, qu'elles soient menées par les gouvernements, la société civile, le secteur privé ou les organisations multilatérales, à partir desquelles les parties prenantes intéressées pourraient en tirer profit». Il propose à Abdelkader Messahel de s y mettre en étroite collaboration avec les Etats-Unis. Le secrétaire d'etat américain a eu déjà, il y a moins de deux semaines, à faire savoir que les Etats-Unis «apprécient» les efforts déployés par l'algérie pour promouvoir la paix et la stabilité en Afrique du Nord et au Sahel. C était dans sa réponse à une lettre de félicitations suite à la signature d'un accord sur le nucléaire iranien entre les grandes puissances et l'iran que lui a adressée notre ministre d'etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra. En matière de lutte contre le terrorisme et pour la promotion de la paix et la sécurité dans la région et dans le monde, l Algérie jouit d un grand prestige auprès de ses partenaires. Notre pays a toujours condamné avec la plus grande vigueur, systématiquement, par la voix de son ministère des Affaires étrangères, les attaques terroristes où qu elles se produisent, Notre pays réaffirme à chaque occasion son «refus absolu» du terrorisme aveugle qui n'épargne aucune région dans le monde et de ses actes ignobles, lâches et barbares. L Algérie s engage pleinement à soutenir les peuples et les gouvernements des pays frappés par le terrorisme, dans leur lutte contre les groupes extrémistes qui sèment la terreur au milieu des civils. Dans ce sens, rappelons que le ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, était les 27 et 28 juillet à Madrid, pour la réunion spéciale de haut niveau du Comité des Nations unies contre le terrorisme, dont la thématique a été «les combattants étrangers» où il a développé la position de l'algérie sur la problématique des combattants étrangers. A cette occasion, il avait informé les participants des conclusions et recommandations de la Conférence internationale d'alger sur l'extrémisme violent et sur la déradicalisation. Lakhdar A. VoirsurInternet

3 a c t u e l Accidents de la route Un été cauchemardesque F N U D Démocratie et radicalisation,le bilan des accidents de la route ne cesse d être de plus en plus lourd. B R È V E Organisation d'une série de rencontres pour préparer la rentrée universitaire Une série de rencontres entre le ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, et l'ensemble des partenaires sociaux (enseignants, travailleurs et étudiants), est prévue en septembre pour une large consultation et adoption d'un programme de travail pour la nouvelle année universitaire, a indiqué hier le ministère dans un communiqué. Deux conseils, l'un composé de représentants du ministère et des représentants des syndicats des enseignants et des travailleurs et l'autre avec les représentants des organisations estudiantines seront installés à la fin de ces consultations, précise la même source. Agence L hécatombe continue. (Photo > New Press) Durant la semaine du 16 au 22 août 2015, 49 personnes sont décédées et autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus à travers le territoire national. Dans la wilaya d El-Tarf, on a enregistré un bilan lourd, où cinq personnes ont trouvé la mort et 28 autres ont été blessées dans 23 accidents de la route, selon un bilan de la Protection civile. Durant les 7 premiers mois de l année en cours, personnes ont été tuées et autres blesseés dans accidents de la route. La wilaya d'alger a enregistré le plus grand nombre, avec 793 accidents. Le bilan de victimes le plus lourd a été recensé du côté de la wilaya de M'sila, avec 98 morts. Des chiffres en baisse par rapport à la même période en 2014, où personnes ont été tuées, blessées dans accidents recensés, selon la même source. L'excès de vitesse, les dépassements dangereux et le nonrespect de la distance constituent les principales causes de ces accidents. En 2014, plus de personnes ont été tuées dans plus de accidents de la route. Une moyenne de onze décès par jour selon un commandement de la Gendarmerie nationale (GN). A noter que la DGSN avait indiqué dans un rapport publié au début du mois en cours, que les motocycles ont été à l'origine de accidents de la route durant le premier semestre de cette année. Les mêmes services avaient relevé «4 015 infractions routières causées par des motocycles». Les services de sûreté poursuivent leur campagne de contrôle des motocycles sur l'ensemble du territoire national, avait indiqué le communiqué qui avait ajouté que motocycles ont été interceptés et plusieurs autres saisis durant la même période. La DGSN appelle les conducteurs de motocycles au respect du code de la route, au port du casque et à la prudence. Dans l objectif d éradiquer ce génocide routier, un jeune algérien a développé une solution innovante pour prévenir les accidents de la route. Abderahim Bourouis, est un chercheur algérien et cadre à Algérie. Il s agit d un système d alerte en temps réel, composé d'un serre-tête intelligent développé pour la détection de la,comme annoncé par l Office national de la météorologie (ONM) dans un bulletin météorologique spécial (BMS), les pluies orageuses, qui devraient affecter plusieurs wilaya de l est du pays, ne se sont pas faites attendre pour provoquer des dégâts considérables. Ce sont en effet les deux nouvelles villes de Constantine, en l occurrence, Massinissa (El Khroub) et Ali Mendjeli( Aïn El bey) qui ont été le plus affectées. Ce déluge, de fortes pluies accompagnées de grêle, et qui a débuté vers 18 heures de l aprèsmidi a occasionné le décès de trois personnes (dont deux ont trouvé la mort lundi alors que le corps d une troisième victime a été découvert tôt hier matin) et provoqué des dégâts considérables, selon un premier bilan dressé par la Protection civile de Constantine. Concernant les deux premières victimes, selon le chargé de communication de la wilaya de Constantine, il s agit d une femme, âgée de 21 ans, qui a trouvé la mort dans son atelier de couture, inondé par les crues à la somnolence au volant, et ce, de manière précise et sans utiliser de capteurs vidéo. Cet applicatif dénommé «Smart Headband for driver», a été répertorié dans la liste des 150 meilleurs projets par l'union internationale des télécommunications (UIT), selon un communiqué de l opérateur public. Ce projet avait déjà été sélectionné pour la finale du «ITU Challenge 2014» dans la catégorie «Young innovators», dédié au 150 e anniversaire de l Union internationale des télécommunications. Le Smart Headband For Driver (SHFD) est un système d'alerte en temps réel, composé d'un serre-tête intelligent développé pour la détection de la somnolence au volant, et ce, de manière précise et sans utiliser de capteurs vidéo, explique-t-on. Constantine Un drame et des interrogations La technologie SHFD est dotée d'un système qui permet au conducteur de recevoir une alarme et de réduire la vitesse du véhicule lorsqu'une baisse d'attention est détectée par le casque qui exploite uniquement les signaux EEG (électroencéphalographie) du conducteur. Cette solution est idéale pour les conducteurs d'autobus et de camions, afin de prévenir des accidents souvent mortels. Selon la Fondation américaine National Sleep Foundation, plus de accidents surviennent chaque année dans les pays développés à cause de la somnolence au volant Bourouis est un jeune ingénieur et chercheur à Algérie Télécom qui dispose à son actif plusieurs concepts tel son projet baptisé «CtrlF», une application mobile innovante qui utilise des techniques de traitement d'image pour convertir un modèle d'écriture braille en caractère latin. Cette solution permettra aux personnes non-voyantes d'effectuer des recherches par mots-clés sur des ouvrages ou documents en braille. Cet ingénieur algérien est également titulaire du premier prix MED-IT 2012 pour la meilleure startup algérienne, du deuxième prix de Innovation Competition Qatar, ainsi que d'autres prestigieux prix nationaux et internationaux. Le projet de Abderahim Bourouis est disponible sur le site web du forum ITU Telecom World 2015, jusqu'au 31 décembre Zahra Kefane cité 400 logements à l unité de voisinage n 9, à la nouvelle ville Ali-Mendjeli, ainsi qu un adolescent âgé de 16 ans retrouvé mort à l unité de voisinage (UV) 1 probablement à cause d un électrochoc. Pour ce qui est d El-Khroub, les pluies torrentielles ont affecté 250 et 900 logements ainsi que les quartiers de la nouvelle ville Massinissa et le siège de la daïra. Cela a paralysé la circulation sur la RN79 reliant les quatre chemins à l aéroport international Mohamed-Boudiaf ainsi que le CW101 entre Ali-Mendjeli et El- Khroub. Outre les pertes humaines, les pluies diluviennes ont également emporté un nombre important de véhicules. Les éléments de la Protection civile sont intervenus, lundi soir, pour évacuer 5 voitures coincées au lieudit les quatre chemins près de Ali-Mendjeli ainsi que deux autres véhicules à El-Baâraouia. Pour rappel, en septembre 2013, de fortes pluies avaient causé d'importantes inondations dans les communes d El-Khroub et Messaoud-Boudjeriou. En mars 2014, plusieurs habitations ont été inondées à la suite de fortes précipitations dans les communes de Zighoud-Youcef et de Didouche-Mourad. Cela dit, dans ce genre de catastrophes, ce sont toujours les mêmes questions qui se reposent, a-t-on pris des mesures préventives nécessaires? Seuls les responsables concernés pourraient y répondre. Ce qu on sait par contre, c est que la plupart des avaloirs et les réseaux d'évacuation des eaux usées que nous rencontrons dans nos villes souffrent d un manque d entretien et certaines zones inondables n ont jamais été aménagées pour prévoir d éventuelles catastrophes. Enfin, faudrait-il attendre qu il y ait des pertes humaines pour se résoudre à agir? Devrait-on rester sur la défensive face aux multiples catastrophes ou anticiper par la prise de mesures préventives pour limiter les dégâts? Face à la multiplication de ces catastrophes, la mise en place d un dispositif anti-inondation est impérative. Chérif Abdedaïm Le travail accompli par l'algérie est «impressionnant» La directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour la démocratie (FNUD), Annika Saville, a mis en exergue, hier à Alger, le travail «impressionnant» accompli par l'algérie en matière de démocratie et de lutte contre la radicalisation, appelant à partager cette expérience avec les autres pays. «Le travail effectué par l'algérie est très impressionnant et son expérience mérite d'être partagée avec la région et le monde entier», a déclaré Mme Saville à l'issue d'un entretien avec le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci. «Il y a beaucoup de leçons à apprendre de l'expérience algérienne en matière de démocratie et de lutte contre la radicalisation», a-t-elle souligné, estimant que l'algérie «a beaucoup appris de son expérience des années 1990». La rencontre a été, en outre, l'occasion de présenter à Mme Saville le rôle du Conseil constitutionnel dans la consolidation de l'etat de droit et le processus démocratique, ainsi que la protection des droits et des libertés. L'entretien entre les deux parties a porté, également, sur les opportunités de coopération dans le domaine constitutionnel. La présidente du FNUD a exprimé sa disposition de travailler avec le Conseil constitutionnel sur les questions d'intérêt commun. La directrice exécutive du FNUD est en visite de travail en Algérie du 23 au 29 août, dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre l'algérie et le système des Nations unies. Agence

4 a c t u e l Mobilis double son chiffre d affaires Une performance historique A D D L Liste 2001,L opérateur public de la téléphonie mobile «Mobilis» est en train de gagner des parts importantes de ce marché, qui reste en pleine expansion en Algérie. La qualité des prestations de cette filiale d Algérie Télécom Mobile suite à son autonomie décrétée en août 2003 n a cessé d enregistrer une courbe ascendante, comme en témoignent ses nombreuses propositions à une clientèle avide de nouvelles options. Parmi les offres, nous retrouvons les post et prépayés, SMS/MMS et roaming à l international, messagerie vocale, et surtout une couverture de tout le territoire national de son réseau GSM, outre les consultations de la facture sur internet, autrement, ce sont des appels gratuits vers un ou plusieurs numéros privilégiés de l abonné. A la fin de l année écoulée, Mobilis totalisait 14 millions et demi d abonnés. Les possibilités offertes aux clients se sont étendues aux connexions à Internet via son réseau de téléphonie mobile, en utilisant, les technologies GPRS/EDGE et ce, grâce à son offre MobiConnect qui consiste en un modem USB dans lequel se glisse une puce Data que l'on peut relier à son ordinateur portable ou de bureau. Cette offre de connexion offre, aux abonnés deux adresses IP publiques uniques partagées par des milliers de clients ( et ). Des adresses qui se sont retrouvées blacklistées sur les listes RBL et DNSBL. Le groupe Mobilis s est lancé Inflation à Alger Le rythme se situe à +5%,Selon l Office national des statistiques, qui vient de rendre publique pour Alger, l évolution des prix de détail à la consommation, indique que la variation inflationniste annuelle entre juin 2014 et juin 2015 se situe à plus 5%. Mobilis totalise quelque 14 millions et demi d abonnés. (Photo > D. R.) dans le soutien des partenariats sportifs au plus grand bonheur de certains clubs de football qui avaient connu des difficultés financières, pas seulement, puisque, celui qui est en passe de devenir le premier opérateur de la téléphonie mobile en Algérie, a également sponsorisé des clubs pratiquant d autres disciplines sportives. La concurrence dans le domaine de la téléphonie mobile étant âpre, c est simultanément, à l annonce de la baisse des chiffres d affaire de Djezzy, propriété de l opérateur de téléphonie mobile russe de télécoms Vimpel- Com, que l opérateur algérien enregistre le doublement de son Evolution globale de l indice L indice brut des prix à la consommation de la ville d Alger enregistre, pour le mois de juin 2015, une hausse de 0,5% par rapport au mois de mai, soit une variation très en deçà de celle relevée le même mois de l année écoulée (+1,8% en juin 2014 par rapport à mai 2014). Cette tendance positive, qui intervient pour le deuxième mois consécutif (+0,4% en mai 2015), traduit des variations de prix selon les catégories de produits. Les biens alimentaires observent une croissance de 0,7%, induite essentiellement par l évolution des prix des produits agricoles frais (+1,1%). Des augmentations sont observées pour les viandes rouges (+1,6%), la viande de poulet (+6,4%) et les fruits (+26,4%). Le reste se caractérise par des baisses, notamment les légumes et la pomme de terre (respectivement -4,7% et -7,6%). Par ailleurs, les produits alimentaires industriels accusent une hausse modérée de 0,3%. Les biens manufacturés varient de +0,4%. Les services se caractérisent par une relative stagnation. Corrigé des variations saisonnières, l'indice des prix à la consommation accuse, pour ce mois de juin 2015, une hausse de 0,9% par rapport au mois précédent. Au mois de juin 2015 et par rapport au même mois de l année 2014, la croissance des prix à la consommation est de chiffre d affaires en l espace de 4 ans. Cette prouesse financière de Mobilis serait consécutive à une défection de près de clients de Djezzy qui se seraient appropriés les prestations de Mobilis. La chute du chiffre d affaires de 9% de Djezzy aurait donc profité à Mobilis. En l'espace de 4 ans, le chiffre d affaires est passé de 47,9 milliards de DA en 2010 à plus de 86 milliards de DA en 2014, a précisé lundi à Alger le PDG de cet opérateur public de téléphonie mobile, Saâd Damma. M. Damma s'exprimait en marge d'une visite de travail et d'inspection, de la ministre de la Poste et des TIC, Houda Imane 4,5%. Le rythme d inflation annuel (juillet 2014 à juin 2015/ juillet 2013 à juin 2014) se situe à +5,0%. Evolution des prix des produits alimentaires Les prix des biens alimentaires affichent des variations positives pour le deuxième mois consécutif. La hausse observée en juin 2015 se situe à +0,7%. Les produits agricoles frais inscrivent une croissance de 1,1%. Des augmentations de prix sont observées pour certains produits, notamment les viandes rouge et blanche (respectivement +1,6% et +6,4%). Par ailleurs, des baisses sont enregistrées pour les légumes (-4,7%), la pomme de terre (-7,6%), les poissons (-7,9%) et les œufs (-8,1%). Ces derniers observent une baisse de 12,6% par rapport au même mois de Feraoun, à certaines entreprises relevant de son secteur dans la wilaya d'alger. «Au premier semestre de 2015, le chiffre d'affaires du groupe avoisine les 49 milliards de DA». Pour ce qui est du nombre d'abonnés, le PDG de Mobilis a relevé que le nombre était de 9,5 millions abonnés en 2010 avant de passer à plus de 15 millions en S'agissant des points de vente du groupe, leur nombre a évolué pour atteindre points à fin L'opérateur public compte actuellement emplois directs, et emplois indirects. A. K. l année écoulée. Les prix des produits alimentaires industriels enregistrent une légère hausse de 0,3%. En juin 2015 et par rapport à juin 2014, le niveau moyen des prix des biens alimentaires varie de +4,4% avec +4,0% pour les produits agricoles frais et +4,9% pour les produits alimentaires industriels. Produits manufacturés non alimentaires et services Les prix des produits manufacturés observent une évolution de +0,4% en juin 2015 par rapport au mois écoulé. Les services se caractérisent par une relative stagnation. En juin 2015 et par rapport à juin 2014, le niveau moyen des prix des produits manufacturés augmente de 4,7%, celui des services varie de +4,5%. Amar Khelifi 119 arnaqueurs démasqués Cent dix-neuf arnaqueurs possédant des biens immobiliers ont été identifiés par les éléments des Conservations foncières, lesquels font des vérifications systématiques des postulants à un logement quelle que soit la formule retenue par les souscripteurs pour être éligible à un logement préalablement financé par l Etat. C est ainsi que les opérations de vérification menées par les Conservations foncières sur les souscripteurs des logements AADL de l année 2001 ont décelé que 119 sur les concernés par cette enquête possédaient déjà des biens immobiliers, a appris dimanche l'aps, auprès du ministère de l'habitat, de l'urbanisme et de la Ville. Sur une première liste transmise en mai dernier par le ministère, comprenant souscripteurs pour le programme AADL 2001 et répartis sur 32 wilayas, les services de la Conservation foncière ont démasqué 76 souscripteurs pour possession de biens immobiliers tandis que les autres souscripteurs ont obtenu leur certificat négatif, explique le chargé de la communication au sein de ce ministère, Ahmed Madani. Par la suite, les mêmes services ont reçu une deuxième liste comprenant autres souscripteurs répartis sur 19 wilayas et dont l opération de contrôle a mis au jour 43 autres cas positifs, c'est-à-dire propriétaires de biens immobiliers. Cette enquête, poursuit Madani, a concerné les souscripteurs et leurs conjoints, soulignant que ceux possédant un bien immobilier en toute propriété seront radiés de la liste des bénéficiaires, alors que les dossiers des souscripteurs qui possèdent un bien en commun seront traités «au cas par cas». Le ministère poursuit l'envoi des listes des souscripteurs aux services de la Conservation foncière afin de s'assurer qu'ils ne détiennent, ni eux ni leurs conjoints, un lot de terrain à bâtir ou un bien à usage d'habitation. Le ministre de l'habitat, Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé en avril dernier que le certificat négatif serait exigé pour bénéficier d'un logement public, notamment de type location-vente AADL et promotionnel public (LPP), afin de garantir une meilleure transparence dans la distribution de logements. K. A.

5 é c h o s I N F O S E X P R E S S Promulgation de la loi criminalisant les violences contre les femmes Des pluies orageuses prévues sur plusieurs wilayas de l'est du pays Boumerdès Un centre de formation et de promotion des métiers de la vannerie à Dellys Un centre pour la formation et la promotion des métiers de la vannerie traditionnelle sera affecté à la commune de Dellys, a annoncé dimanche au cours d'une visite dans la wilaya de Boumerdès la ministre déléguée auprès du ministre de l'aménagement du territoire, du Tourisme et de l'artisanat, chargée de l'artisanat traditionnel, Aïcha Tagabou. Ce centre, en cours de réalisation et attendu prochainement à la réception, aura pour principale mission la formation «dans un objectif de promotion et d'amélioration de la qualité des produits de ce métier ancestral (la vannerie) qui fait la réputation de la région de Dellys», située à l'est de la wilaya de Boumerdès, a indiqué à l'aps Mme Tagabou, en marge de l inauguration de la deuxième édition du salon national de la vannerie. Le secteur de l artisanat traditionnel confère «une haute importance à la promotion de cet art ancestral», à travers les «multiples incitations accordées aux artisans par le soutien et la formation visant l encouragement et la réhabilitation de ce métier», a-t-elle affirmé. «Notre intérêt pour cet art est édicté par son ancienneté et sa spécificité», a-t-elle relevé, soulignant que la grande majorité des matières premières entrant dans la fabrication des produits de la vannerie sont «utiles, saines, naturelles et amies de la nature», et «surtout disponibles à l échelle nationale». La ministre déléguée a en outre indiqué que sa visite dans la wilaya de Boumerdès avait pour but de s'informer «de près sur l'état des lieux du secteur, d'autant plus que la wilaya est réputée pour la diversité des produits de son artisanat (cuir, vannerie, poterie, céramique d art, entre autres)». Plus de 70 artisans issus de 30 wilayas prennent part à ce Salon national de la vannerie, abrité du 23 au 27 du mois courant par la Maison de l environnement de la ville. Organisé conjointement par la Chambre d artisanat et des métiers (CAM) et la direction du tourisme, ce salon vise essentiellement à «faire revivre et à mettre en lumière cet artisanat ancestral», selon ses organisateurs. R. N.,Il y a exactement une année, un Conseil des ministres présidé par le président de la République, proposait la loi criminalisant les violences faites aux femmes. Cette loi était attendue des victimes et demandée depuis des années par les associations de femmes, témoins quotidiennement des dégâts occasionnés par cette violence, aux victimes directes comme à leurs enfants. Une année s est écoulée, et bien que la loi ait été votée le 5 mars 2015 par l Assemblée populaire nationale, elle n a pas encore été adoptée par le Conseil de la nation, pourtant le nombre de décès augmente, la liste des victimes s allonge, les traumatismes s exacerbent, mais le problème n a pas semblé prioritaire pour les membres du Conseil de la nation et le gouvernement, qui semblent ainsi considérer que la protection des femmes peut attendre encore. Nous savons tous et toutes, que la L A C H R O N I Q U E D E Chérif Abdedaïm Imbroglio (II) Cela dit, pour tenter de comprendre l'attitude d'ankara, il convient de connaître l'attitude des Turcs au Proche-Orient : condescendance vis-à-vis des pays arabes (héritage du vieux complexe de l'empire ottoman) et équilibre avec les Perses. Lors des «révolutions arabes» de 2011, Erdogan, alors Premier ministre, a pensé que son ère était enfin venue. En tant que Frères musulman, il regardait avec jubilation l'arrivée de la confrérie à la tête de l'egypte, de la Tunisie et, en sousmain, de la Libye. Pour lui, il ne faisait aucun doute que le régime de Bachar el-assad allait tomber promptement pour laisser la place aux Frères musulmans. Oubliée la vieille amitié avec la famille Assad : son seul objectif fut alors de participer à l'insurrection en Syrie en appuyant tous les mouvements d'opposition, sans être trop regardant sur leurs motivations et différentes obédiences. Le but était clair : la Turquie, gouvernée en sous-main par les Frères musulmans, allait enfin renouer avec sa tradition d'influence, damant par là le pion à l'arabie saoudite et à l'iran, l'irak et la Syrie étant considérés comme hors jeu. En plus, Erdogan croyait dur comme fer au soutien du grand allié américain et des Européens. Quelle n'a pas été sa déception de voir les Frères évincés du pouvoir en Egypte et en Tunisie, marginalisés en Libye et le président el-assad faire preuve d'une capacité de résistance non prévue. Pire encore, quand les Américains et les Européens ont renoncé à poursuivre leur aide aux mouvements rebelles syriens - en violence observée dans la société, dans tous les secteurs, que ce soit à l école, dans les stades, dans la rue, trouve sa source dans la violence contre les femmes dans la famille, violence qui n a jamais été sanctionnée ni prévenue par les autorités publiques. Elle a été le terreau de l éducation d une grande partie de ces nouvelles générations qui a malheureusement grandi dans la violence politique et sociale. La volonté de combattre la violence dans la société ne peut donc faire l économie d actions contre toutes les formes de violences faites aux femmes. Cette loi est nécessaire car elle doit redire haut et fort que l exercice de violence contre les femmes constitue un délit particulièrement grave, car elle détruit la société. Le président du Conseil de la nation s est engagé à faire débattre de la loi, comme toutes les autres lois en attente, à la session d automne Les associations resteront mobilisées et vigilantes pour que les victimes bénéficient de la protection de l Etat. raison de la montée en puissance de Daech -, la Turquie s'est retrouvée bien seule à la manœuvre. Toutefois, suite à l'attentat de Suruç et à sa réaction - justifiée contre Daech mais plus problématique vis-à-vis du PKK -, Ankara se retrouve de nouveau soutenu inconditionnellement par l'onu et l'otan dans sa «lutte contre le terrorisme», sans que beaucoup de voix ne s'élèvent pour évoquer le sort des Kurdes. Qu'est ce qu'ankara a dû lâcher pour obtenir une telle unanimité? Si les bombardements turcs relèvent plus du symbolique que de l'opérationnel, les résultats tactiques restant très limités, ils marquent tout de même un important tournant destiné à marquer l'opinion intérieure turque pour tenter de l'unifier dans un «devoir patriotique» derrière son président surnommé par ses opposants «le nouveau calife». Les perdants sont d'abord les Kurdes, le processus de paix étant désormais stoppé et les dirigeants du parti HDP qui représente leur cause, traqués par la justice aux ordres d'erdogan ; l'autre victime de ce retournement est le régime de Bachar el-assad qui perd officiellement le contrôle du nord de la Syrie. Sa prochaine défaite pourrait être la bataille d'alep, qui pourrait être remportée par l'armée de la conquête. Enfin, le dernier perdant est Daech qui ne bénéficie plus des mêmes facilités logistiques en Turquie. On le voit, l'expression «politique byzantine» reste d'actualité. (Suite et fin) C. A. Des pluies orageuses, localement assez marquées, affecteront, durant la fin de journée de lundi et la nuit de mardi, plusieurs wilayas de l'est du pays, a annoncé l'office national de la météorologie (ONM). (Photo > D. R. ) Le groupe Mobilis double son chiffre d'affaires en quatre ans Le chiffre d'affaires du groupe Mobilis a presque doublé en l'espace de 4 ans, passant de 47,9 milliards de DA en 2010 à plus de 86 milliards de DA en 2014, a précisé lundi à Alger le P-DG de cet opérateur public de téléphonie mobile, Saâd Damma. (Photo > D. R.) Oran : «El-Bahia en fête» du 27 au 31 août au théâtre de verdure Retour aux sources, «El Bahia en fête», est le titre de l évènement musical que propose du 27 au 31 du mois en cours, l Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC), au théâtre de verdure Hasni Chekroune d Oran.. (Photo > D. R.) Ouargla : lancement d'une vaste campagne de nettoiement à travers la ville Une large campagne de nettoiement et de ramassage des déchets ménagers a été lancée cette semaine dans plusieurs quartiers de la ville d'ouargla, à l'initiative des services de la wilaya. (Photo > D. R. )

Intervention de S.E. M. Omar Hilale. Ambassadeur, Représentant Permanent

Intervention de S.E. M. Omar Hilale. Ambassadeur, Représentant Permanent Intervention de S.E. M. Omar Hilale Ambassadeur, Représentant Permanent 6ème Commission «Point 108: Mesures visant à éliminer le terrorisme international» (New York, 7octobre 2014) 1 Permettez-moi, tout

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France

Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Clôture du Sommet Bancaire Francophone en France Yousif: Vers la création d une union de banques francophones Torbey: Importance du rôle financier de Beyrouth Obolensky: Nécessité de promouvoir la coopération

Plus en détail

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Nations Unies S/RES/1306 (2000) Conseil de sécurité Distr. générale 5 juillet 2000 Résolution 1306 (2000) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004 Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux Nairobi, le 20 mai 2004 Résumé des Discussions et Recommandations 1. Il s est tenu à Nairobi,

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS Article 1 er : formation Sous le régime de la loi du premier juillet mille neuf cent neuf, il est créé entre

Plus en détail

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Résultats du 50 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI 18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Paris, le 15 octobre 2015 La Banque Palatine, banque des

Plus en détail

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève COMPTE-RENDU Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève SYNTHÈSE GÉNÉRALE En vue de préparer sa participation à la 29 e session du Conseil des droits de l Homme

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2012/753. Lettre datée du 8 octobre 2012, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2012/753. Lettre datée du 8 octobre 2012, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2012/753 Conseil de sécurité Distr. générale 9 octobre 2012 Français Original : anglais Lettre datée du 8 octobre 2012, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

MANQUEMENT CONTRACTUEL DANS L INFORMATIQUE GESTION EXPERTE DES INFORMATIQUES

MANQUEMENT CONTRACTUEL DANS L INFORMATIQUE GESTION EXPERTE DES INFORMATIQUES MANQUEMENT CONTRACTUEL DANS L INFORMATIQUE GESTION EXPERTE DES LITIGES POUR LES PRESTATAIRES INFORMATIQUES Avec plus de 15 ans d expérience et des équipes de souscription et de sinistres dédiées aux prestataires

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie

Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie Conférence Régionale sur l Assurance et la Réassurance des Risques liés aux Catastrophes Naturelles en Afrique Modalités de financement des risques catastrophiques en Algérie Présenté par Mr Abdelkrim

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Forum African sur la Gouvernance de l Internet (AfIGF) http://afigf.uneca.org/ Termes de références Septembre 2012 Historique S inspirant des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

Propositions de suivi

Propositions de suivi Documents d information SG/Inf(2014)2 20 janvier 2014 Débat thématique : «Sécurité des journalistes Mesures à prendre pour améliorer la mise en œuvre des normes en matière de droits de l homme» Propositions

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.105/875 Nations Unies A/AC.105/875 Assemblée générale Distr.: Générale 5 décembre 2006 Français Original: Anglais Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Table des matières Rapport de

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

- FÉDÉRATION NATIONALE DES INDUSTRIES CHIMIQUES CGT, 263, rue de Paris, 93514 Montreuil,

- FÉDÉRATION NATIONALE DES INDUSTRIES CHIMIQUES CGT, 263, rue de Paris, 93514 Montreuil, Entre ACCORD COLLECTIF PORTANT SUR LA COUVERTURE PRÉVOYANCE DANS LES INDUSTRIES PÉTROLIÈRES l'union FRANÇAISE DES INDUSTRIES PÉTROLIÈRES (UFIP), 4, avenue Hoche, 75008 Paris, représentée par : d'une part,

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par

République centrafricaine: Séance d'information au Conseil de sécurité. Par NATIONS UNIES Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine MINUSCA UNITED NATIONS United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Initiative populaire fédérale. ENTREPRISES RESPONSABLES- POUR PROTEGER L ÊTRE HUMAIN ET L ENVIRONNEMENT Conférence de presse Berne, le 21 avril 2015

Initiative populaire fédérale. ENTREPRISES RESPONSABLES- POUR PROTEGER L ÊTRE HUMAIN ET L ENVIRONNEMENT Conférence de presse Berne, le 21 avril 2015 Initiative populaire fédérale * ENTREPRISES RESPONSABLES- POUR PROTEGER L ÊTRE HUMAIN ET L ENVIRONNEMENT Conférence de presse Berne, le 21 avril 2015 Déclaration de M. Cornelio Sommaruga Vi saluto nella

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

Alger, le 19 octobre 2015

Alger, le 19 octobre 2015 Monsieur le Ministre du Commerce, a reçu le Secrétaire Général ainsi que les membres du Bureau de Secrétariat National de l'union Nationale des Paysans Algériens (UNPA) Alger, le 19 octobre 2015 Source

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

Colloque International IEMA-4

Colloque International IEMA-4 Comment mettre en place un dispositif coordonné d intelligence collective au service de la stratégie de l entreprise. Conférence de Mr. Alain JUILLET - Le 17/05/2010 IEMA4 Pour ne pas rester dans les banalités

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé

SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé SYMPOSIUM DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INDÉPENDANCE DES BANQUES CENTRALES MYTHE OU RÉALITÉ Malabo, 13 août 2015 Exposé liminaire du Premier ministre Charles Konan Banny Je me

Plus en détail

DECRET NOR : ETLL1414320D

DECRET NOR : ETLL1414320D RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires DECRET portant création du Conseil supérieur de la construction NOR : ETLL1414320D Publics concernés : professionnels de la construction.

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Sixième Commission (A/65/475)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Sixième Commission (A/65/475)] Nations Unies A/RES/65/34 Assemblée générale Distr. générale 10 janvier 2011 Soixante-cinquième session Point 107 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4. Chapitre I - Objet et application de la loi... 6. Chapitre II Dirigeants de l information...

TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4. Chapitre I - Objet et application de la loi... 6. Chapitre II Dirigeants de l information... MÉMOIRE DE L AQESSS SUR LE PROJET DE LOI N o 133 «LOI SUR LA GOUVERNANCE ET LA GESTION DES RESSOURCES INFORMATIONNELLES DES ORGANISMES PUBLICS ET DES ENTREPRISES DU GOUVERNEMENT» L Association québécoise

Plus en détail

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA

DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR BEDOUMA ALAIN YODA MINISTRE D ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION REGIONALE, A LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA SIXIEME SESSION DE

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 République de Côte d Ivoire Union - Discipline - Travail Porte-parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 Le mercredi 04 juin 2014, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Travail, de l Emploi, et de la Sécurité Sociale Allocution de Monsieur Mohamed EL GHAZI Ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale

Plus en détail

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003

CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION. Montréal, 24 29 mars 2003 ATConf/5-WP/107 1 26/3/03 CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN : DÉFIS ET PROMESSES DE LA LIBÉRALISATION Montréal, 24 29 mars 2003 Point 2 : 2.5 : Examen des questions clés de réglementation dans le

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

DUREE LIMITEE DE LA PROTECTION DU REPRESENTANT DES SALARIES

DUREE LIMITEE DE LA PROTECTION DU REPRESENTANT DES SALARIES LETTRE D INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE CE EN MAI? Au mois de mai le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - sur le rapport annuel d'ensemble sur l'activité de l'entreprise (rapport

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail