Conseil d'administration du 18 juin Séance présidée par : Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil d'administration du 18 juin 2014. Séance présidée par : Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM"

Transcription

1 Délibération n 1 Conseil d'administration du 18 juin 2014 Séance présidée par : Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM Sont présents : Mme BIR, représentant Nantes-métropole ; Mme DANIEL, représentant Nantesmétropole ; M. GIQUEL, représentant les enseignants de l esbanm ; Mme HAMEL, représentant Nantes-métropole ; M. LABOUX, personnalité qualifiée ; M. LE BRUN, représentant la Ville de Nantes ; Mme LEFRANC, représentant Nantes-métropole ; Mme LUCAS, représentant l administration et les techniciens de l esbanm ; M. MARTINEAU, représentant la Ville de Nantes ; Mme POUX (suppléante de Mme PAUGAM), représentant les étudiants de l esbanm ; Mme PREVOT, représentant Nantes-métropole ; Mme RENIER, représentant les étudiants de l esbanm ; M. ROUSSEL, représentant Nantes-métropole ; M. SALECROIX, représentant Nantes-métropole ; Mme SOLINI LEGAL, représentant les enseignants de l esbanm ; M. VOLLET, représentant l administration et les techniciens de l esbanm Pouvoir : Absentes : Invités : M. GRIFFON à Mme CUSIN-BERCHE Mme GARNIER ; Mme HOUEL Mme NEDELLEC, représentant la DRAC M. EVE, Administrateur des Finances publiques 1 / 10

2 Approbation du compte-rendu du conseil d administration du 27 février 2014 Délibération n 1 Conseil d'administration du 18 juin Approbation du compte-rendu du conseil d administration du 27 février 2014 Le Conseil délibère et, à 17 voix pour et 1 abstention, Approuve le compte-rendu du Conseil d administration du 27 février Nantes, le 18 juin 2014 Chantal Cusin-Berche, Présidente 2 / 10

3 CONSEIL D ADMINISTRATION 27 février 2014 ORDRE DU JOUR 1. Compte-rendu du Conseil d administration du 26 juin 2013 Approbation 2. Personnel : indemnité d encadrement d emploi d avenir Approbation 3. Finances : Indemnité de conseil du receveur des finances Approbation 4. Finances : convention entre l ESBANM et la trésorerie, pour le paiement en ligne des prestations aux usagers Approbation 5. Finances : dématérialisation des pièces justificatives de la paie Approbation 6. Finances : Budget Primitif 2014 Approbation. Information du directeur dans le cadre de la délégation du Conseil d administration Approbation 3 / 10

4 Séance présidée par : Madame Karine DANIEL, Vice-présidente de l ESBANM Sont présents : M. BOLZER, représentant Nantes-métropole ; M. BUQUEN, représentant Nantes-métropole ; M. GIQUEL, représentant les enseignants de l ESBANM ; M. GRIFFON, personnalité qualifiée ; M. GUÉRINI, représentant les enseignants de l ESBANM ; Mme GUIBERT (suppléante de Mme ROLLAND), représentant la Ville de Nantes ; M. JOSSIC, représentant la Ville de Nantes ; Mme JOZAN, représentant Nantes-métropole ; M. LABOUX, personnalité qualifiée ; M. LE BRUN, représentant Nantes-métropole ; M. PASCAUD, représentant l administration et les techniciens de l ESBANM ; Mme PAUGAM, représentant les étudiants de l ESBANM ; M. VINCE (suppléant de M. AFFILÉ), représentant Nantes-métropole ; Mme ZERROUKI, représentant l administration et les techniciens de l ESBANM Donne pouvoir : M. CLERGEAU à M. JOSSIC Mme CUSIN-BERCHE à Mme DANIEL Sont excusés : M. AUMON, Mme LE POMELLEC, Mme RENIER Invités : Mme PERRIER, représentant la Recette des Finances de Nantes Municipale M. LE BOURHIS, représentant la DRAC Mme NEDELLEC, représentant la DRAC Mme Daniel fait l appel donne la liste des pouvoirs et excusés. Je vais proposer que Bernard Bolzer soit le secrétaire de séance. Nous avions décidé au dernier CA que la DRAC serait représentée. Nous interromprons la séance tout à l heure, à leur arrivée, pour présenter tous les participants. Nous avons un nouveau représentant des enseignants : Monsieur Giquel, si vous voulez bien vous présenter. Monsieur Giquel Bonjour, je crois être l un des plus anciens enseignants de l école des beaux-arts, présent depuis 1983 ou J enseigne quelque chose qui s apparente à l histoire de l art, et en même temps à l histoire des civilisations. Mais en même temps, c est encore autre chose. C est même difficile à nommer. J enseigne donc l innommable. Merci. Nous avons aussi de nouveaux représentants des étudiants, dont l une est actuellement en voyage aux Etats-Unis et la seconde qui a prévenu de son retard et va bientôt arriver. Nous allons passer à l ordre du jour en commençant par un point sur l actualité. Nous pouvons peut-être, en point d actualité, donner les résultats aux diplômes de l année universitaire. 4 / 10

5 46 étudiants ont passé le diplôme de 3 e année, ils ont été reçus à 92 %, dont 14 avec les félicitations du jury. En ce qui concerne le diplôme de master DNSEP de 5 e année, là aussi nous avons 93 % de reçus, avec 7 félicitations du jury sur 25. Nous constatons une progression des inscriptions de 8,2 %. Nous comptons aujourd hui 264 étudiants dont 12 étudiants étrangers hors Erasmus et 15 étudiants Erasmus, ce qui n est pas si mal par rapport à pourcentages habituels. Nous avons ouvert à la rentrée 2013 un post-diplôme, c est-à-dire, une année après la 5 e année, avec le soutien du quartier de création, et en lien avec Audencia, école de management. Celui-ci s appelle «Les réalisateurs», il accueille aujourd hui huit artistes en résidence, installés place François II. La question qui est posée pendant cette année d expérimentation sachant que le sous-titre de ce post-diplôme est «Art et entreprises» est de trouver les moyens de convaincre les entrepreneurs, les entreprises locaux, régionaux ou nationaux de soutenir leurs projets. Cette formation et ce module auront véritablement des résultats d ici la fin de l année. Je propose qu en juin prochain nous puissions vraiment faire un premier bilan de cette première année. Nous avons mis en place la commission d appel d offre, qui s est tenue le 10 janvier Elle a pu regarder et trancher sur l appel d offre pour notre prochaine école. Ce deuxième appel d offre a été fructueux. Vous vous rappelez que le premier avait été complexe, nous ne rentrions pas dans les enveloppes. Avec le regroupement des lots que nous avons opéré, nous avons pu rentrer dans notre enveloppe de 25 millions hors taxes de travaux. Nous avons aujourd hui un dossier en règle pour lancer notre chantier, qui durera deux ans et demi à trois ans. Avec Nantes Métropole et avec le soutien de la DGRH nous avons mobilisé l Association des maires des grandes villes de France et l association des communautés urbaines de France, pour faire un dernier point sur l évolution du statut des enseignants. Nous avons essayé de faire en sorte que les élus, majoritaires dans les écoles territoriales, qui sont en grande partie financées par la ville ou les métropoles, puissent avoir in fine une proposition sur la table d arbitrage dans les mois prochains. Aujourd hui nous sommes dans la dernière ligne droite pour faire évoluer le statut des enseignants vers un statut d enseignement supérieur de la recherche. L arbitrage du premier ministre sera effectué, je pense, d ici la fin de l année Plusieurs hypothèses se profilent : celle du ministère de la Culture, qui alignerait les professeurs territoriaux avec les nationaux ; celle de l association des maires de France a fait une proposition un peu plus ambitieuse. Nous essayons de faire une proposition qui soit surtout en lien avec l exigence de notre future collaboration et de notre intégration dans les communautés d universités, aujourd hui en cours de réalisation. C est un dossier très important. Voilà pour les éléments d actualité. Merci. Peut-être pourriez-vous faire une petite présentation pour ceux qui viennent de nous rejoindre. Nous avions pris la décision d inviter systématiquement la DRAC à nos réunions. La DRAC est le ministère de la Culture, notre tutelle pédagogique, qui apporte un financement important à l école. Elle a fait partie comme membre de droit de notre établissement. Vous vous rappelez que pour des questions de récupération de la TVA sur l investissement puisque nous sommes porteurs de ce projet nous avons demandé à ce que le ministère de la Culture quitte le conseil, comme membre de droit, pour que l on puisse récupérer la TVA sur les travaux, qui s élevait à un peu plus de 4 millions d euros. Aujourd hui, le dialogue avec le ministère de la Culture reste légitime et nécessaire, et M. Le Bourhis et Mme Nédellec sont aujourd hui présents. Monsieur Le Bourhis Avec le plus grand plaisir. 5 / 10

6 Henri Griffon préside le FRAC des Pays de la Loire. Demain une grande exposition ouvrira au Hangar à Bananes, nous serons tous là. Il a également la responsabilité de la vice-présidence du Quartier de la Création, pour lequel il représente aussi les entrepreneurs et a d un autre côté, comme activité de collectionneur, un rôle important dans l innovation, le design, et la valorisation des industries de l ameublement. Bienvenue. Nous allons pouvoir passer à l ordre du jour, avec l approbation dans un premier temps, du compte-rendu du dernier CA. 1. Compte-rendu du Conseil d administration du 26 juin 2013 Approbation Je ne sais pas s il y avait des remarques? Non? Il est approuvé. Le compte-rendu est adopté à l unanimité. 2. Personnel : indemnité d encadrement d emploi d avenir Approbation Nous avons trois emplois d avenir dans l école. Les emplois d avenir ont été embauchés avec votre approbation. Les recrutements se sont très bien passés, même si au départ une des 3 personnes recrutées n est pas restée, nous avons fait un second recrutement et nous avons aujourd hui vraiment de très bons candidats. Le dispositif s avère être très intéressant par rapport à ces jeunes sans diplômes ; il va nous permettre de former des personnes pour la prochaine école, dans le domaine des services de logistique et de la bibliothèque. Nous abordons la question de l indemnité d encadrement. L objectif de l ESBANM en qualité d employeur était d accueillir trois emplois d avenir, et de mettre en place un dispositif de tutorat, qui est aujourd hui assuré par les professionnels de l école. Ces tuteurs bénéficieront d un accompagnement de formation spécifique, et bénéficient également d une gratification. Il vous est donc proposé de créer une indemnité d encadrement d emploi d avenir. L accompagnement d un emploi d avenir dans l exercice de son emploi et de sa professionnalisation est pris en charge par un agent volontaire, appelé tuteur, qui sera indemnisé sur la durée de l accompagnement effectué. La valeur mensuelle brute est équivalente à la valeur d une Nouvelle Bonification lndiciaire (NBI) de maître d apprentissage, soit 20 points. Elle est versée cependant dans une limite butoir indemnitaire, afférent au grade de l agent. Pour les ingénieurs principaux 1 532,00, pour les assistants de conservation 493,00, et les adjoints techniques 595,00. Nous avons modifié ce document en séance, puisque la Trésorerie qui nous rejoint aujourd hui nous avait demandé que dans cette délibération soient fixées les limites butoir des indemnités. Avez-vous des questions ou des précisions? Nous pouvons nous réjouir, si l entrée en poste des candidats se passe bien. La délibération est adoptée à l unanimité. 6 / 10

7 3. Finances : Indemnité de conseil du receveur des finances Approbation Les indemnités de conseil aux comptables non centralisateurs chargés des fonctions de receveur des communes et établissements publics locaux que peuvent octroyer les communes, leurs groupements et établissements publics sont régis par l article 97 de la loi du 2 mars 1982, et le décret n du 19 novembre 1982 et les arrêtés du 16 décembre 1983 et du 12 juillet Ce texte prévoit que l indemnité est acquise au comptable pour toute la durée du mandat de l assemblée délibérante concernée. L attribution de l indemnité de conseil fait l objet d une décision de l organe délibérant. M. Thierry EVE a été nommé à compter du 2 septembre 2013 comptable public de l École Supérieure des Beaux-Arts de Nantes Métropole en remplacement de M. Alain DELHOUME. Il vous est proposé d attribuer l indemnité de conseil à taux plein dans la limite du barème fixé par les arrêtés que nous avons précités à compter de cette date. Le montant de cette indemnité est estimé 900 bruts pour l année, elle sera imputée au compte Madame Jozan Je m abstiens Monsieur Griffon Je m abstiens, parce que s il est payé, pourquoi le payer une fois? Si c est 900 pour sa compétence, ce n est vraiment pas cher payé. Si c est un passe-droit il faut nous le dire, et si cela fait partie de sa paie il faut qu on le sache aussi. Il faut que ce soit clair. Madame Perrier C est réglementaire. Madame Jozan Je pense que c est règlementaire effectivement, comme vous le dites, mais les receveurs des finances, dans les communes ils touchent de l argent, dans les conseils ils touchent de l argent, alors qu ils ont déjà un salaire. Je connais les grilles des salaires, ils sont tout à fait corrects. Pour moi, c est le type même d avantages et de niches qu il faut supprimer en France. Cela ne va pas changer grand-chose que je le dise, mais j ai l impression simplement de faire mon devoir. Pour moi, ce sont des niches, et je pense que s il y a des réformes à faire en France, c est ce genre-là. Je m abstiens, tout simplement, mais j ai donné mon avis. Madame Perrier L indemnité de conseil, qui est réglementaire, peut être allouée entre 0 à 100 %, elle peut être graduée. Elle est faite aussi pour compenser toutes les assurances et les cautionnements que doit payer un receveur à titre personnel. C est la cour régionale des comptes qui, à un moment donné, peut dire que l on a payé des dépenses, que ce soit du personnel, de fonctionnement ou des investissements, avec un manquement de pièces justificatives. Il y a surveillance des chambres régionales des comptes làdessus. Le montant est calculé avec un glissement sur les dépenses réelles sauf erreur de ma part des trois dernières années. C est différent entre une commune de moins de habitants, etc. C est en fait gradué en fonction de la collectivité. 7 / 10

8 Monsieur Jossic Je voulais juste dire que l on peut toujours considérer que le système d indemnisation des receveurs ne soit pas le plus juste possible ni le plus opportun aujourd hui. Mais pour autant, sauf à considérer que la réglementation évolue, que la législation évolue en la matière, aujourd hui une réglementation stipule qu une indemnisation vient en sus de la rémunération. D une manière générale, je ne nie pas le fait que les receveurs accomplissent une mission de conseil. Je n ai pas fait le calcul, mais cela ne doit guère dépasser une cinquantaine d euros mensuels. A mon avis, ce serait un peu mesquin, me semble-t-il, alors que les collectivités d une manière générale attribuent ces indemnités, de ne pas, la voter aujourd hui. Monsieur Bolzer Je comprends tout à fait le problème. Mais tant que les textes n auront pas évolué nationalement, je pense qu ici je vais voter : je l ai voté à la Ville de Nantes, je l ai voté à Nantes Métropole, et je le voterai bien sûr ici. En tant qu adjoint chargé du personnel, j ai souvent des choses qui reviennent de la Trésorerie, pour nous conseiller. Sans doute que c est à changer au niveau national. Mais tant que cela n aura pas été fait, je ne vois pas comment je ne pourrai pas voter cela. La délibération est adoptée à la majorité (15 votes pour et 2 abstentions). 4. Finances : convention entre l ESBANM et la trésorerie, pour le paiement en ligne des prestations aux usagers Approbation Je vous présente cette convention qui permettrait à nos usagers de payer par carte bleue en s inscrivant sur Internet. Ceci est très important pour l école aujourd hui, notamment pour les jeunes, mais aussi pour l ensemble des usagers. Les collectivités territoriales et les établissements publics ont la possibilité de proposer aux usagers le paiement à distance de leurs services via le dispositif TIPI REGIE (Titres Payables par Internet) fourni par la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP). TIPI est un service intégrable au site Internet de l établissement à partir duquel l usager pourra effectuer ses règlements, lui permettant de bénéficier d un service de paiement moderne et accessible directement en ligne 24h/24, 7j/7 sans contrainte de temps, de déplacement ni d envoi postal. Ce dispositif renforce l efficacité du recouvrement par le comptable public des recettes, permettant ainsi d améliorer la gestion de la trésorerie. La Direction Générale prend en charge tous les frais de fonctionnements liés au gestionnaire de paiement. Cependant, l école garde à sa charge uniquement les coûts du commissionnement carte bancaire en vigueur pour le secteur public local (soit à la date de cette délibération : 0,25 % du montant de la transaction auquel s ajoute 0,05 par opération). Dans le cadre de la modernisation des services offerts au public, l École Supérieure des Beaux-arts de Nantes Métropole vous propose de valider l usage de ce dispositif afin de faciliter l inscription aux cours loisirs pour enfants, adolescents et adultes. Cela concerne environ 700 personnes. Sur cette délibération, avez-vous des questions ou des interventions? Nous passons donc au vote. La délibération est adoptée à l unanimité. 8 / 10

9 5. Finances : dématérialisation des pièces justificatives de la paie Approbation Dans le cadre de la dématérialisation de la chaîne comptable, une première étape a été franchie le 26 juin 2013 avec la dématérialisation de la paie. Aujourd hui il convient de compléter l accord local de dématérialisation en intégrant les modalités techniques et réglementaires de dématérialisation des arrêtés individuels de ressources humaines. Il convient à cet effet de conclure une convention (annexe 1) en vue de définir les modalités techniques et réglementaires entre les trois acteurs de la chaîne comptable et financière que sont l ordonnateur, le comptable du Trésor et la Chambre régionale des Comptes. Cette convention s inscrit dans le cadre des principes énoncés dans la Charte nationale partenariale du 14 juin 2012 relative à la dématérialisation dans le secteur public local. Il vous est proposé de vous prononcer sur le projet de délibération suivant : Autorise la signature de la convention d accord local entre l ESBANM, la Chambre régionale des Comptes et la Direction Régionale des Finances Publiques ayant pour objet la dématérialisation des pièces justificatives de paie (arrêté, etc.) ainsi que des documents budgétaires. Avez-vous des questions? Donc nous passons au vote. La délibération est adoptée à l unanimité. 6. Finances : Budget Primitif 2014 Approbation. Information du directeur dans le cadre de la délégation du Conseil d administration Approbation Il vous est remis en séance un tableau permettant de montrer avec plus de visibilité ce budget. Je vais vous faire une présentation de ce budget primitif En dépenses et en recettes, ce budget de fonctionnement s élève à Le principal poste budgétaire est la masse salariale, 79 %, c est-à-dire, , qui évolue de 2,8 %par rapport à l année dernière. La charge d activité est en baisse de 14,1 % par rapport à réalisation de dépenses 2013, c est-à-dire qu il s élève aujourd hui à , soit 9 % des dépenses de fonctionnement. En charges de structure, nous constatons une petite baisse par rapport à l année dernière. Cette charge de structure s élève à pour le prévisionnel de l année S ajoutent à cela les frais financiers liés à l emprunt pour la construction de la nouvelle école. L autofinancement s élève à En ce qui concerne les recettes, Nantes Métropole participe à hauteur de , soit 68 % du budget de recettes, en augmentation de 2 %. La Ville de Nantes participe sans augmentation à hauteur de , soit 11 % du budget. L État participe sans augmentation à hauteur de , soit 11 % du budget de fonctionnement. Les autres participations s élèvent à Les recettes propres sont constituées de la taxe d apprentissage pour et des produits de service pour (principalement les droits d inscription), soit 5,5 % des recettes du budget de fonctionnement. En ce qui concerne l investissement en 2014, avec le démarrage du chantier, nous avons un prévisionnel de qui se décompose de la manière suivante : d investissements ordinaires à l année (logiciels, matériels, immobilier, travaux et dépôts de garantie) et une prévision de pour la construction de la nouvelle école. 9 / 10

10 L investissement ordinaire est autofinancé à hauteur de Le bâtiment est financé par un emprunt. Avez-vous des questions ou des demandes de précision? Pas de question sur ce budget? Dans ce cas, nous allons passer au vote. La délibération est adoptée à l unanimité. Avant de conclure, je voulais, au nom de la Présidente, remercier les participants au Conseil d administration, à la fois les élus du personnel et les élus des collectivités, pour leur participation active au CA et à la vie de l école de manière plus générale. Merci à vous. Les administrateurs sont invités à signer les budgets. L ordre du jour étant épuisé, la séance est levée. 10 / 10

Conseil d'administration du 12 juin 2015. Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM

Conseil d'administration du 12 juin 2015. Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM Délibération N 4 Séance présidée par : Conseil d'administration du 12 juin 2015 Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM Sont présents : M. CHATEAU, suppléant de

Plus en détail

Conseil d'administration du 12 juin 2015. Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM

Conseil d'administration du 12 juin 2015. Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM Délibération N 6 Séance présidée par : Conseil d'administration du 12 juin 2015 Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente du Conseil d administration de l ESBANM Sont présents : M. CHATEAU, suppléant de

Plus en détail

compléments de rémunération des agents des catégories C et B

compléments de rémunération des agents des catégories C et B Délibération n 9 Conseil d'administration du 26 juin 2013 Séance présidée par : Madame Chantal CUSIN-BERCHE, Présidente de l ESBANM Sont présents : M. AFFILÉ, représentant Nantes-métropole ; M. BUQUEN,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Municipal du 9 décembre 2009

Compte rendu du Conseil Municipal du 9 décembre 2009 MAIRIE DE BOURDEILLES Dordogne 24310 BOURDEILLES Tél. 05 53 03 73 13 Fax. 05 53 54 56 27 Compte rendu du Conseil Municipal du 9 décembre 2009 Etaient présents : MM. CHABREYROU O, DESPORT G, Mmes BLARDAT

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER Page 1 sur 6 PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : ORGANISATION COMPTABLE... 3 L Assemblée Générale... 3 Le Comité directeur... 3 Le bureau... 3 Le Président... 3

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014.

APPROBATION DU COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU 7 NOVEMBRE 2014. Monsieur le Maire demande l approbation du compte-rendu de la séance du 7 novembre 2014. PROCÈS-VERBAL SÉANCE DU 23 DECEMBRE 2014 39-2014 Le mardi 23 décembre 2014, le Conseil Municipal de la Commune de ROYBON, dûment convoqué le 16 décembre 2014, s'est réuni en session ordinaire à 18h30 à

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE»

STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE» 1 STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE» 2 ARTICLE 1 DESIGNATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011

Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011 Délibération au Conseil Municipal du jeudi 8 décembre 2011 6 Titre de recettes payable par Internet (TIPI). Les collectivités territoriales ont la possibilité de proposer aux usagers le paiement à distance

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 1 PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 La séance est ouverte à 9 h12 heures, présidée par Madame Liliane BOUDIA, Adjointe au Maire et, qui fait l'appel nominal

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée :

Etaient présents : Ont donné pouvoir : Etait excusée : Etaient présents : Mme BELLOCQ Chantal BERGES Isabelle CANDAU Valérie CLAVIER Hélène LAHOURATATE Nicole MOURTEROT Josiane MM AUSSANT Claude CARRIORBE Arnaud CASAUBON Jean-Paul 6 ESQUER Philippe - HARCAUT

Plus en détail

RAPPORT N 13.25 COMMISSIONS : COHESION SOCIALE, SOLIDARITE ET HANDICAP ENSEIGNEMENT, FORMATION, DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET RELATIONS INTERNATIONALES

RAPPORT N 13.25 COMMISSIONS : COHESION SOCIALE, SOLIDARITE ET HANDICAP ENSEIGNEMENT, FORMATION, DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET RELATIONS INTERNATIONALES RAPPORT N 13.25 PROGRAMME DEPARTEMENTAL D'INSERTION ET DE RETOUR A L'EMPLOI - MISE EN OEUVRE DU CONTRAT UNIQUE D'INSERTION DANS LE DEPARTEMENT DES HAUTS- DE-SEINE POUR L'ANNEE 2013 COMMISSIONS : COHESION

Plus en détail

DELIBERATIONS. (Délibérations du CONSEIL) CONSEIL du 10/10/2014

DELIBERATIONS. (Délibérations du CONSEIL) CONSEIL du 10/10/2014 DELIBERATIONS (Délibérations du CONSEIL) CONSEIL du 10/10/2014 Le présent document regroupe l'ensemble des délibérations accompagnées de leur(s) annexe(s), classés par élus rapporteur et par compétences.

Plus en détail

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP).

2. Dénomination Sa dénomination est : «Association paritaire de l édition phonographique» (APEP). MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3361 Convention collective nationale IDCC : 2770. ÉDITION PHONOGRAPHIQUE ACCORD

Plus en détail

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004)

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) RÈGLEMENT FINANCIER (Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) Article 1 er Objet 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion comptable et financière de la Fédération. Il vise

Plus en détail

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA

ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA ASSOCIATION DES LAUREATS DE L'INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE ET D'ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Région de Casablanca ALISCA Association marocaine régie par le dahir du 15 novembre 1958 Siège : Casablanca,

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 31 JANVIER 2011

APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 31 JANVIER 2011 L an deux mille onze, le quatorze du mois de mars à dix-neuf heures, le Conseil Municipal, dûment convoqué par le Maire, s est réuni dans le lieu ordinaire des séances, sous la présidence de Monsieur Michel

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 4 MARS 203 DELB-203020 - RESSOURCES HUMAINES - ACCES A L'EMPLOI TITULAIRE - PROGRAMME PLURIANNUEL - CENTRE DE GESTION - CONVENTION - SIGNATURE - AUTORISATION.- M. Jean MOULIN,

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune

Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune Règlement intérieur du conseil communautaire de Plaine Commune En application des dispositions du code général des collectivités territoriales, le conseil communautaire doit adopter un règlement intérieur

Plus en détail

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3 PRÉAMBULE Il a été fondé le 30 Août 1985, une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre CENTRE D ART CONTEMPORAIN DÉNOMMÉE VILLA DU PARC. Cette association

Plus en détail

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX Tél. +33 (0)5 56 84 68 00 Fax +33 (0) 5 56 84 68 10 http://www.msha.fr STATUTS Modifiés

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE 690 Séance du lundi 29 avril 2013 D-2013/248 Reprise partielle des activités du Crédit municipal de Dijon par les caisses de Crédit municipal de Bordeaux et Lyon.

Plus en détail

Statuts de l École Centrale Marseille

Statuts de l École Centrale Marseille Groupe des Écoles Centrales Statuts de l École Centrale Marseille INGÉNIEUR CENTRALIEN Forte culture scientifique et technique, entrepreneur, expert, dirigeant d'entreprise, occupant toutes les fonctions

Plus en détail

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du

Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du Textes Juridiques Décret exécutif n 98-355 du 20 Rajab 1419 correspondant au 10 novembre 1998 portant création, organisation et fonctionnement du fonds national de développement de l apprentissage et de

Plus en détail

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Date de convocation : 11 septembre 2015 Nombre de Conseillers en exercice : 19 SEANCE DU 17 Septembre 2015 ********************* Etaient présents : COLAS Roger - HERVET

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Pages 1675 à 1684 UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS 1676 Université de La Rochelle Le recueil des actes administratifs est consultable aux services centraux de l université (Technoforum,

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON DELEGATION DE M. Jean Charles BRON 338 D -20080325 Soutien au développement du commerce, de l artisanat et des services de la Ville de Bordeaux. Action de promotion et de prospection d enseignes présentée

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

Recettes ou Excédents COMPTE ADMINISTRATIF PRINCIPAL. Dépenses ou Déficits. Recettes ou Excédents

Recettes ou Excédents COMPTE ADMINISTRATIF PRINCIPAL. Dépenses ou Déficits. Recettes ou Excédents EXTRAIT du REGISTRE des DELIBERATIONS Séance du Vendredi 11 Avril 2008 Nombre de membres en exercice : 27 OBJET : PROCES-VERBAL-COMPTE RENDU de SEANCE Date de convocation : 4 Avril 2008 Date de l affichage

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

Sous la présidence de : Monsieur le Maire, Jean Luc HERZOG. Secrétaire de séance : Mme Sylvie REY-FEIGENBRUGEL

Sous la présidence de : Monsieur le Maire, Jean Luc HERZOG. Secrétaire de séance : Mme Sylvie REY-FEIGENBRUGEL Conseilrs élus : 15 Conseilrs en fonction : 15 Conseilrs Présents : 15 Sous la présidence de : Monsieur Maire, N : 22/2009 Objet : Décision modificative Le budget est un acte de prévision qu'il est possib

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les conditions de fonctionnement du Comité Technique Paritaire fonctionnant auprès du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION FONDS NATIONAL D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU TERRITOIRE REGION : Centre Département : CHER (18) INFORMATIONS CONCERNANT LE PROJET Intitulé du projet et résumé de l objet :.....

Plus en détail

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015

SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 SÉANCE DU MARDI 14 AVRIL 2015 L'an deux mil quinze, le 14 avril, à 18 h 30, le Conseil municipal de la Commune de Ste Céronne-lès- Mortagne s'est réuni en séance publique à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

RAPPORT 2.9 FINANCES Rapporteur : Michel SAINTPIERRE REGLEMENTATION FINANCIERE ET BUDGETAIRE REGLEMENT FINANCIER ET BUDGETAIRE Suite à l élaboration de son Plan Pluriannuel d Investissement et selon le

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H L'an deux mil onze et le vingt huit mars à vingt heures, le Conseil Municipal de cette Commune,

Plus en détail

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois

STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois STATUTS Association Centre de Santé des Grand Synthois TITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est fondé sous la dénomination «Centre de Santé des Grand Synthois» une Association régie par la Loi

Plus en détail

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B)

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique (cat. B) résultant de la fusion des cadres d emplois de technicien

Plus en détail

COMMUNE DE CHEFFES PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 28 mars 2012

COMMUNE DE CHEFFES PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 28 mars 2012 COMMUNE DE PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Du 28 mars 2012 Sont présents : Sont absents et excusés : Pouvoir : ANCELLE Christian, BLONDET Jacques, LE BERRE Jean, LE SOLLIEC Stéphane, CHOISY

Plus en détail

FONDATION UNIVERSITAIRE

FONDATION UNIVERSITAIRE FONDATION UNIVERSITAIRE Fondation Paris-Sud Université Le meilleur pour tous Statuts Préambule Vu le code de l éducation, et notamment son article L.719-12: «les établissements publics à caractère scientifique,

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE ET RESEAU FRANÇAIS DU TRESOR PUBLIC

COOPERATION DECENTRALISEE ET RESEAU FRANÇAIS DU TRESOR PUBLIC Service de Coopération et d Action Culturelle AMBASSADE DE FRANCE AU SENEGAL -------- Pôle de la Coopération Non Gouvernementale COOPERATION DECENTRALISEE ET RESEAU FRANÇAIS DU TRESOR PUBLIC A L ATTENTION

Plus en détail

Compte-rendu de séance du Conseil municipal du mercredi 16 mai 2012

Compte-rendu de séance du Conseil municipal du mercredi 16 mai 2012 Compte-rendu de séance du Conseil municipal du mercredi 16 mai 2012 Le Conseil municipal, régulièrement convoqué, s est réuni en Mairie en séance publique, mercredi 16 mai 2012 à 21h sous la présidence

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 AVRIL 2008 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 10 AVRIL 2008 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 1 AVRIL 28 NOTE DE SYNTHESE L an deux mille huit, le dix avril, le Conseil communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Patrick PETITJEAN, Président. Nombre

Plus en détail

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution.

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution. ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. STATUTS DE L ASSOCIATION Titre 1 Constitution. ARTICLE PREMIER : DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 Art. 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association d Éducation Populaire dénommée :

Plus en détail

DÉLIBÉRATION 2014-06 : APPROBATION DU COMPTE DE GESTION 2013

DÉLIBÉRATION 2014-06 : APPROBATION DU COMPTE DE GESTION 2013 Collectivité : MAIRIE de GARCELLES-SECQUEVILLE 10 rue de l Avenir Date de convocation : 05.03.2014 Membres : En exercice : 13 Présents : 9 Votants : 9 Le vingt mars deux mille quatorze, à vingt heures,

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 27 SEPTEMBRE 2013 Le vingt-sept septembre deux

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional MARS 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CREATION D UNE REGIE D AVANCES ET DE RECETTES

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CM DU 9 AVRIL 2015

COMPTE-RENDU DU CM DU 9 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU DU CM DU 9 AVRIL 2015 Ouverture de la séance à 20h30 Etaient présents tous les conseillers en exercice à l exception de : Madame Dominique VARFOLOMEIEFF qui a donné procuration à Madame Marie-Claude

Plus en détail

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05 STATUTS Article 1 DENOMINATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour dénomination : l Association

Plus en détail

SEANCE DU 26 MARS 2009

SEANCE DU 26 MARS 2009 SEANCE DU 26 MARS 2009 Le vingt six mars deux mil neuf, à dix huit heures trente minutes, les Membres du Conseil Municipal, légalement convoqués se sont réunis en séance publique à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL N 7 Du 29 novembre 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL N 7 Du 29 novembre 2014 2014/47 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL N 7 Du 29 novembre 2014 Le samedi 29 novembre 2014 à 10 heures, le Conseil Municipal s est réuni à la mairie sur convocation régulière en présence de ses conseillers

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

Lecture est faite du procès-verbal de la précédente réunion, lequel est adopté sans observation et à l unanimité.

Lecture est faite du procès-verbal de la précédente réunion, lequel est adopté sans observation et à l unanimité. SESSION DU 12 JUIN 2014 L an deux mil quatorze, le douze juin à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de la Commune de Lombreuil s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Procès-verbal des délibérations du Conseil Municipal

Procès-verbal des délibérations du Conseil Municipal République Française Région Alsace Département du Bas-Rhin Arrondissement de Saverne COMMUNE de SCHILLERSDORF 16, rue du Pasteur Schroeder 67340 SCHILLERSDORF Procès-verbal des délibérations du Conseil

Plus en détail

1 Délégation du Conseil au Maire :

1 Délégation du Conseil au Maire : CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 11 AVRIL 2014 1 Délégation du Conseil au Maire : Madame le Maire expose que l article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales donne au Conseil municipal la

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

ACQUISITION DE LOGICIEL DE COMPTABILITE PUBLIQUE M14. - Cahier des Charges

ACQUISITION DE LOGICIEL DE COMPTABILITE PUBLIQUE M14. - Cahier des Charges Communauté de Communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois ACQUISITION DE LOGICIEL DE COMPTABILITE PUBLIQUE M14 - Cahier des Charges Marché Public de services Marché passé selon la procédure adaptée

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES LOI ORGANIQUE DU BUDGET 2004 LOI ORGANIQUE N 2004-42 DU 13 MAI 2004 PORTANT MODIFICATION ET COMPLETANT LA LOI ORGANIQUE DU BUDGET N 67-53 DU 8 DECEMBRE 1967

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT-PAUL-EN-FORET

MAIRIE DE SAINT-PAUL-EN-FORET MAIRIE DE SAINT-PAUL-EN-FORET COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Tenue sous la présidence du Maire, Monsieur MARTEL Nicolas Du 28 mai 2015 La séance a été ouverte par Monsieur Nicolas

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE. Des Délibérations du Conseil Municipal. Convocation du 24 avril deux mil quatorze.

EXTRAIT DU REGISTRE. Des Délibérations du Conseil Municipal. Convocation du 24 avril deux mil quatorze. EXTRAIT DU REGISTRE Des Délibérations du Conseil Municipal Séance ordinaire du 30 avril 2014 DDLB/SH Le trente avril deux mil quatorze à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal s est réuni en

Plus en détail

Mesdames COQUET, FRUIET, LESAFFRE, POTTIE, DELEMARLE, STRUZIK Messieurs Patrick BLONDEL, DELINSELLE, DEMOLIN, DUFERMONT, Jean- Marie LEPERS

Mesdames COQUET, FRUIET, LESAFFRE, POTTIE, DELEMARLE, STRUZIK Messieurs Patrick BLONDEL, DELINSELLE, DEMOLIN, DUFERMONT, Jean- Marie LEPERS L an deux mille onze, le vingt-six du mois d avril à dix-neuf heures, le Conseil Municipal, dûment convoqué par le Maire, s est réuni dans le lieu ordinaire des séances, sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association de l'association 2 Table des matières ARTICLE 1 : Forme... 3 ARTICLE 2 : Dénomination... 3 ARTICLE 3 : Objet.... 3 ARTICLE 4 : Siège social... 3 ARTICLE 5 : Durée Exercice social... 4 ARTICLE 6 : Les membres

Plus en détail

L'an deux mille quatorze, le dix-sept février à dix-huit heures trente,

L'an deux mille quatorze, le dix-sept février à dix-huit heures trente, L'an deux mille quatorze, le dix-sept février à dix-huit heures trente, Le Conseil Municipal de la Commune de PLOUGRESCANT légalement convoqué, s'est assemblé à la Mairie, en présence de Roger KERAMBRUN,

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône 1 ARTICLE 1 - TITRE DE L ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

DE LA COMMUNE DE WICRES

DE LA COMMUNE DE WICRES 11 11 11 cette commune, régulièrement convoque, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la présidence de Madame, Maire Présents : Mesdames OUDART, CLAISSE,

Plus en détail

SÉANCE DU 10 AOÛT 2011

SÉANCE DU 10 AOÛT 2011 DGS/CR- 8 Les Mathes, le 11 août 2011 SÉANCE DU 10 AOÛT 2011 COMPTE-RENDU DES DÉBATS Pour tout renseignement complémentaire sur le contenu des délibérations, prière de bien vouloir s adresser en mairie

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 4 OCTOBRE 2012 Le quatre octobre deux mille douze

Plus en détail

U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N - S O R B O N N E

U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N - S O R B O N N E MASTER MANAGEMENT M2 TRESORERIE D ENTREPRISE www.master-tresorerie.com FICHE DE MISSIONS 2015/2016 Paris, le 02 avril 2015 Madame, Monsieur, Innovant en France, le Master Management M2 Trésorerie d Entreprise

Plus en détail

Conseil d Administration du 12 octobre 2015 Compte rendu

Conseil d Administration du 12 octobre 2015 Compte rendu Centre Communal d Action Sociale Conseil d Administration du 12 octobre 2015 Compte rendu Le Douze Octobre Deux Mille Quinze, le Conseil d Administration du Centre Communal d'action Sociale de La Côte

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts de l Association suisse des écoles à horaire continu I. Généralités Art. 1 Désignation, siège

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ----------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre de Conseillers

Plus en détail

CHARTE VOYAGES SCOLAIRES e f

CHARTE VOYAGES SCOLAIRES e f Annexe 3 CHARTE VOYAGES SCOLAIRES e f La présente charte donne les principes généraux relatifs à l organisation des voyages et sorties scolaires. I PROGRAMMATION DES VOYAGES & SORTIES Cette programmation

Plus en détail

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n du relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité NOR : [ ] Publics concernés

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail