Quel salaire pour quel travail?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quel salaire pour quel travail?"

Transcription

1 1 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 12 octobre 2010 Quel salaire pour quel travail? Quel est le secteur le mieux payé? Quelles professions permettent de gagner beaucoup d argent? Quel est l impact du lieu d emploi sur le salaire? Quels salariés ont connu les plus fortes augmentations salariales depuis 1999? Ce communiqué de presse vous apportera les réponses à ces questions et à bien d autres encore. Les principales conclusions sont en tout cas que: - 10% des salariés gagnent maximum brut par mois. - 10% des salariés gagnent au moins brut par mois. - 50% des salariés gagnent moins de brut par mois et l autre moitié plus. - Les dirigeants d entreprise sont les mieux rémunérés, tandis que le personnel horeca reçoit le salaire le plus bas. - Depuis 1999, les cadres ont connu la plus forte augmentation en pourcentage de leur salaire. - L industrie pétrochimique est le secteur le mieux rémunéré tandis que les hôtels, les restaurants et les cafés affichent le niveau de salaire le plus bas. C est toutefois dans ce dernier secteur que les salaires ont le plus augmenté depuis Les salaires les plus élevés sont octroyés dans l arrondissement de Bruxelles tandis que les employeurs de l arrondissement de Dinant paient en ne le moins leurs salariés. - Les travailleurs de l arrondissement d Ostende ont connu la plus belle progression salariale en pourcentage depuis 1999 tandis que la plus faible augmentation est enregistrée dans l arrondissement de Neufchâteau. Remarque : dans cette publication, nous entendons toujours par salaire, le salaire mensuel brut. Ce concept de salaire comprend les primes périodiques versées à chaque période de paie. Il peut s agir par exemple des primes pour travail de nuit ou de week-end. Les primes versées à titre exceptionnel, comme le treizième mois ou le double pécule de vacances, sont exclues du concept salarial que nous utilisons ici. Cette étude se limite aux salariés employés à temps plein dans une entreprise occupant au moins dix personnes. Certains secteurs comme l agriculture, la pêche, les administrations publiques, l enseignement, les soins de santé et les autres services publics ne sont pas pris en compte. La période de référence des données est octobre 2008.

2 % des salariés gagnent plus de brut par mois En 2008, le salaire mensuel brut d'un salarié employé à temps plein s'élevait à Le salaire médian, 2.595, est bien inférieur au salaire. Les salaires faibles sont donc très concentrés alors que les salaires élevés sont nettement plus dispersés. La figure ci-dessous nous montre en effet clairement un pic dans les catégories salariales les plus faibles, alors que la courbe de tendance en noir ne baisse que progressivement à partir de Les salaires inférieurs sont plus concentrés notamment parce que la loi fixe et limite donc les salaires minimums alors qu il n existe aucun plafond légal pour les salaires les plus élevés. 18% 16% 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% >= < 1500 Figure 1 : répartition des salaires selon 20 classes Une répartition en déciles permet aussi d illustrer la distribution des salaires. 10% des salariés gagnent maximum par mois et 20% maximum Sachant que est la valeur médiane, 50% des salariés gagnent moins que ce montant et l autre moitié plus. Les 10% de salariés les mieux rémunérés perçoivent au moins par mois. 90% gagnent maximum % 80% gagnent maximum % 70% gagnent maximum % 60% gagnent maximum % gagnent maximum % 60% 40% gagnent maximum % 30% gagnent maximum % 20% gagnent maximum % 10% gagnent maximum %

3 3 2. Les dirigeants d entreprise gagnent 168% de plus que la ne nationale La fonction que l on exerce influence dans une large mesure le salaire versé par l'employeur. Avoir de grosses responsabilités ou exercer une fonction complexe a souvent un effet positif sur la fiche de paie. Le tableau ci-dessous reprend les dix professions qui perçoivent le salaire le plus élevé et le plus faible. Les 10 professions les mieux rémunérée Pourcentage audessus de la ne nationale 1 Dirigeants d entreprise ,04% 2 Cadres ,68% 3 Mathématiciens et statisticiens ,83% 4 Physiciens et chimistes ,43% 5 Account managers, consultants et autres fonctions similaires ,67% 6 Architectes et ingénieurs ,42% 7 Juristes ,31% 8 Psychologues, interprètes, économistes et autres ,91% spécialistes des sciences humaines 9 Spécialistes des sciences de la vie ,51% 10 Spécialistes en informatique ,04% Les 10 professions les moins bien rémunérés 1 Personnel dans l horeca ,73% 2 Aide-ménagères et personnel d entretien ,28% 3 Artisans et ouvriers du travail du cuir, des peaux et de la chaussure ,59% 4 Eboueurs ,81% 5 Personnel du service d'immeuble et laveurs de vitres ,92% 6 Ouvriers des métiers d'artisanat sur bois, sur textile et sur ,75% cuir 7 Potiers et souffleurs de verre ,37% 8 Artisans et ouvriers des métiers du textile et de l'habillement ,31% 9 Conducteurs de machines à bois ,28% 10 Vendeurs et démonstrateurs en magasin ,84% Moyenne nationale Pourcentage sous la ne nationale Les dirigeants d entreprise, qui reçoivent en ne de salaire mensuel brut, exercent la fonction la mieux rémunérée. Leur salaire dépasse de 168% la ne nationale, qui était de en Les cadres reçoivent eux aussi un salaire confortable puisqu'il est deux fois supérieur à celui d'un salarié. A l autre bout de la chaîne, on trouve le personnel du secteur horeca. Un salarié de l horeca peut en effet compter sur par mois, soit 33% de moins que la ne nationale. Il leur faut travailler pendant quatre mois pour gagner l équivalent du salaire mensuel d un dirigeant d entreprise. Les aides familiales et le personnel d entretien reçoivent également un salaire qui est inférieur de 30% à la ne nationale.

4 4 3. L industrie pétrochimique paie les meilleurs salaires Outre la profession exercée, le salaire est également influencé par le secteur dans lequel on travaille. Le tableau ci-dessous reprend les 10 secteurs dont les salaires sont respectivement les plus élevés et les plus faibles. Les 10 secteurs les mieux rémunérés Pourcentage audessus de la ne nationale 1 Industrie pétrochimique ,29% 2 Recherche et développement ,85% 3 Industrie chimique ,80% 4 Auxiliaires financiers et d assurances ,81% 5 Activités financières ,27% 6 Production et distribution d électricité, de gaz, de vapeur et d eau chaude ,20% 7 Fabrication d équipements de radio, télévision et ,83% communication 8 Activités liées à l informatique ,56% 9 Transports aériens ,56% 10 Assurances et fonds de pension ,04% Les 10 secteurs les moins bien rémunérés 1 Hôtels, restaurants et cafés ,47% 2 Commerce de détail ,17% 3 Fabrication de meubles ,66% 4 Recyclage ,08% 5 Travail du bois ,21% 6 Industrie de l habillement et des fourrures ,42% 7 Industrie textile ,24% 8 Construction ,38% 9 Industries alimentaires ,73% 10 Industrie du cuir et de la chaussure ,56% Moyenne nationale Pourcentage sous la ne nationale Avec un montant de 4.530, l industrie pétrochimique est la branche la mieux rémunérée de l économie. Dans ce secteur, un salarié gagne en effet 54% de plus que la ne nationale. La recherche et le développement et l industrie chimique complètent le podium des secteurs les plus rémunérateurs. Les hôtels, les restaurants et les cafés paient les rémunérations les plus faibles. Dans ce secteur, les salaires sont inférieurs de 27% à la ne nationale et ne représentent que la moitié du salaire mensuel en vigueur dans l'industrie pétrochimique. De même, dans les secteurs du commerce de détail, de la fabrication de meubles et du recyclage, les salaires se situent 20% en dessous de la ne nationale.

5 5 4. Les cadres, les dirigeants d entreprise et le personnel horeca, champions de la progression des salaires depuis 1999 La Direction générale Statistique et Information économique organise une enquête annuelle sur les salaires depuis Les derniers résultats peuvent donc être comparés aux chiffres collectés depuis De cette manière, nous pouvons identifier les secteurs et les professions pour lesquels l évolution des salaires s écarte de la ne nationale. Le tableau ci-dessous donne un aperçu des professions ayant connu la plus forte et la plus faible augmentation salariale par rapport à Les cinq professions avec la plus forte augmentation salariale % d augmentation entre 1999 et Cadres 38,15% 2 Dirigeants d entreprise 36,25% 3 Personnel dans l horeca 35,93% 4 Spécialistes des sciences de la vie 35,73% 5 Ouvriers des métiers d'artisanat sur bois, sur textile et sur cuir 35,49% Les cinq professions avec la plus faible augmentation salariale % d augmentation entre 1999 et Conducteurs d'installation de transformation des métaux 23,45% 2 Conducteurs d'installation de traitement chimique 23,71% 3 Manœuvres des transports, manutentionnaires, ouvriers 24,80% magasiniers 4 Archivistes, bibliothécaires et documentalistes 25,27% 5 Conducteurs d'installations d'exploitation minière et d'extraction 25,34% des minéraux Moyenne nationale 31,19% Non seulement, les salaires des dirigeants d entreprise et des cadres sont les plus élevés, mais ils ont aussi réalisé la plus belle progression en pourcentage depuis Cet accroissement a en effet dépassé de plus de 7% la ne nationale. Les salariés du secteur horeca ont aussi connu une forte hausse salariale. Par rapport à 1999, l écart avec la ne nationale est de 4,5%. Il est frappant de constater que les conducteurs d installations fixes sont fortement représentés dans la liste des professions ayant connu les plus faibles augmentations salariales. Les salaires des ouvriers qui conduisent des installations de transformation des métaux n ont augmenté que de 23% depuis Une analyse comparable peut aussi être effectuée au niveau des secteurs. Le tableau ci-dessous reprend les secteurs ayant connu la plus forte et la plus faible augmentation salariale par rapport à Les cinq secteurs avec la plus forte augmentation salariale % d augmentation entre 1999 et Hôtels, restaurants et cafés 39,82% 2 Industrie de l habillement et des fourrures 38,96% 3 Recyclage 37,18% 4 Commerce de détail 37,15% 5 Location de machines et équipements divers 36,94% Les cinq secteurs avec la plus faible augmentation salariale % d augmentation entre 1999 et Industrie du tabac 23,44% 2 Transports par eau 25,07% 3 Production et distribution d électricité, de gaz, de vapeur et 25,51% d eau chaude. 4 Industries alimentaires 26,68% 5 Fabrication d équipements de radio, télévision et communication 27,43% Moyenne nationale 31,19% L augmentation salariale relative la plus élevée est à mettre à l actif du personnel des hôtels, des restaurants et des cafés. Les employeurs de ce secteur paient leurs salariés presque 40% de plus qu en Les travailleurs de l'industrie du tabac ont connu la plus faible croissance de leur salaire. La présence de l industrie alimentaire dans cette liste est particulièrement remarquable. Ce secteur va en effet à l encontre de la tendance observée dans les secteurs à faible salaire à connaître une augmentation salariale relative plus prononcée.

6 6 5. Faire la navette vers Bruxelles en vaut la chandelle La profession exercée et le secteur d activité ne sont pas les seuls facteurs à influencer le salaire. L endroit où l on travaille fait aussi la différence. Le tableau ci-dessous reprend les cinq arrondissements avec les salaires les plus élevés et les plus bas. Les cinq arrondissements avec les salaires s Pourcentage au-dessus les plus élevés de la ne nationale 1 Bruxelles-Capitale ,16% 2 Nivelles ,39% 3 Hal Vilvorde ,02% 4 Anvers ,37% 5 Louvain ,07% Les cinq arrondissements avec les salaires s les plus bas 1 Dinant ,47% 2 Furnes ,71% 3 Marche-en-Famenne ,99% 4 Bastogne ,43% 5 Philippeville ,19% Moyenne nationale Pourcentage sous la ne nationale Bruxelles-Capitale est de loin l arrondissement offrant les salaires les plus élevés. Avec un salaire mensuel brut de un salarié employé à Bruxelles gagne 15% de plus que la ne nationale. Les employeurs établis dans les arrondissements autour de Bruxelles ou sur l axe Anvers Bruxelles paient mieux que la ne. D un point de vue financier, l arrondissement de Dinant est le moins intéressant pour travailler. Le salaire y est en effet inférieur de 23% à la ne nationale. Furnes est l arrondissement flamand offrant le plus faible salaire. Tout comme pour les professions et les secteurs, il est aussi possible de faire une comparaison entre les années pour le lieu d emploi. Le tableau ci-dessous indique les arrondissements dans lesquels les salaires ont le plus ou le moins augmenté depuis Les cinq arrondissements avec la plus forte augmentation salariale % d augmentation entre 1999 et Ostende 38,64% 2 Dixmude 37,32% 3 Tielt 36,62% 4 Eeklo 36,26% 5 Courtrai 35,46% Les cinq arrondissements avec la plus faible augmentation salariale % d augmentation entre 1999 et Neufchâteau 23,16% 2 Anvers 23,78% 3 Virton 24,65% 4 Dinant 25,39% 5 Arlon 26,05% Moyenne nationale 31,19% Les salariés actifs dans l arrondissement d Ostende ont connu la forte augmentation salariale en pourcentage. Avec Dixmude, Tielt et Courtrai, la province de Flandre occidentale compte par ailleurs trois autres arrondissements dans cette liste. Bruxelles- Capitale a connu la septième plus forte augmentation salariale tandis qu Ath est le premier arrondissement wallon dans ce classement.

7 7 Avec un taux de 23%, l arrondissement de Neufchâteau affiche la plus faible augmentation salariale depuis La province de Luxembourg compte avec Virton et Arlon deux arrondissements supplémentaires dans cette liste. Les salaires s dans l arrondissement d Anvers sont encore nettement supérieurs à la ne nationale mais leur croissance en pourcentage depuis 1999 est inférieure de 7% à la tendance générale. Plus de chiffres? Vous trouverez davantage de données salariales sur le site de la Direction générale Statistique et Information économique. - Il est ainsi possible de créer son propre tableau sur mesure pour les années via notre application dynamique be.stat. Le salaire peut être calculé selon l année de référence, la région d emploi, le niveau d instruction, la profession, le sexe, le secteur d emploi et l ancienneté. Cette application présente aussi l avantage de vous permettre de demander non seulement le salaire mais aussi la valeur médiane, le salaire horaire brut et le nombre correspondant de salariés. - Les tableaux repris dans ce communiqué de presse ne donnent qu un bref aperçu de la situation réelle. Vous trouverez des données complètes pour toutes les professions, tous les secteurs et tous les arrondissements dans la rubrique «tableaux téléchargeables». - Cette statistique constitue également la source principale pour établir le rapport national annuel sur l écart salarial. Cette publication analyse en détails les différents facteurs qui ont un impact sur l écart salarial entre femmes et hommes. Elle est illustrée de nombreux tableaux et graphiques. Renseignements complémentaires Pour plus de renseignements, veuillez prendre contact avec le responsable communication, M. Freddy Verkruyssen (tél 02/ , courriel Mention de la source Mention de la source : SPF Économie Direction générale Statistique et Information économique

Quel salaire pour quel travail? Analyse de la dispersion salariale

Quel salaire pour quel travail? Analyse de la dispersion salariale DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 décembre 2011 Quel salaire pour quel travail? Analyse de la dispersion salariale Quelles professions permettent de gagner

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles 10 décembre 2012 Quel salaire pour quel travail? Les facteurs qui déterminent le salaire Combien gagne le Belge moyen? Quelles sont les professions les plus intéressantes

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 28 mars 2013 Le marché du travail en Belgique en 2012 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail Combien de personnes ont exercé un travail rémunéré? Combien

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012 2011 : PLUS DE FAILLITES, MOINS DE PERTES D EMPLOI En 2011, au total 10.224 entreprises ont fait faillite en Belgique, soit une hausse de 6,8% par rapport

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

Les salaires belges dans le peloton de tête européen

Les salaires belges dans le peloton de tête européen electriceye 1 Les salaires belges dans le peloton de tête européen Les salaires belges dans le peloton de tête européen 1. En moyenne, le Belge gagne entre 2.000 et 3.000 euros brut par mois En 2011, un

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes Observatoire de l emploi des ingénieurs Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 23e enquête IESF réalisée en mars 2012 UNAFIC CEFI Octobre 2012 Le déroulement de l

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Table des matières I. Qu entend-on par travail à temps partiel dans l assurance-chômage? II. III. IV. items spéciaux: Qu est-ce que l allocation de

Plus en détail

Daniel DRAGUET. Depuis lors, les Agences Locales pour l Emploi n ont plus connu de changements importants.

Daniel DRAGUET. Depuis lors, les Agences Locales pour l Emploi n ont plus connu de changements importants. Le 23 mai 2008. Evolution du nombre de chômeurs occupés dans le cadre des Agences Locales pour l Emploi - ALE (Source : Rapport annuel de l Office National de l Emploi ONEM- 2007) Daniel DRAGUET Introduction

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2012 Table des matières Le rapport 2012... 6 1. Différences salariales générales... 7 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

II. Abréviations Ing = Ingénieurs industriels Ir = Ingénieurs civils et Bio-ingénieurs Ir Civil = Ingénieurs civils Bio Ir = Bio-ingénieurs

II. Abréviations Ing = Ingénieurs industriels Ir = Ingénieurs civils et Bio-ingénieurs Ir Civil = Ingénieurs civils Bio Ir = Bio-ingénieurs Enquête sur les revenus professionnels des ingénieurs. Edition 2014. I. Introduction Cette enquête vise tous les ingénieurs civils, bio-ingénieurs et ingénieurs industriels, employés dans le secteur public

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi 2011 De par sa position de capitale de la

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Verdun. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 octobre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 octobre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 octobre 2012 Analyse des disparités régionales en matière de revenus Comment les revenus évoluent ils par rapport à l inflation? Quelle région bénéficie du revenu

Plus en détail

Aide pour le module de calcul du préavis

Aide pour le module de calcul du préavis Aide pour le module de calcul du préavis 1. Introduction....2 2. Le module : dans quels cas?...3 3. Explication du module de calcul en ligne...4 3.1. Champs...4 3.1.1. Ouvriers...4 3.1.1.1. Statut...4

Plus en détail

Analyse du système des avantages non récurrents liés aux résultats Personne de contact Florence Meessen flme@ccecrb.fgov.be

Analyse du système des avantages non récurrents liés aux résultats Personne de contact Florence Meessen flme@ccecrb.fgov.be CCE 2010-0395 FM/SL 1-03-2010 Analyse du système des avantages non récurrents liés aux résultats Personne de contact Florence Meessen flme@ccecrb.fgov.be 2 CCE 2010-0395 Table des matières 1 Cadrage...

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Actif au RSI et retraité au - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) Au cours de leur carrière, la plupart

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie au Québec

Produit intérieur brut par industrie au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Produit intérieur brut par industrie au Québec Janvier 2015 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs de la transition bachelor-master (en %) Art et design Total HES Passage à la filière de master 17 18

Tableau 2: Indicateurs de la transition bachelor-master (en %) Art et design Total HES Passage à la filière de master 17 18 Art et design HES Le passage des études à la vie se révèle compliqué pour les diplômées et diplômés en art et design: 60 % d entre eux peinent à trouver un emploi correspondant à leurs aspirations. Après

Plus en détail

Comparaison avec d autres approches du non marchand

Comparaison avec d autres approches du non marchand Partie I: Définitions, 1.3. Délimitation conceptuelle du secteur non marchand Comparaison avec d autres approches du non marchand Approche de la Confédération des Entreprises Non Marchandes (CENM) Approche

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social

La ventilation hommes-femmes dans le bilan social La ventilation hommes-femmes dans le bilan social Colloque du 12 février 2015 Comment lutter contre l écart salarial entre hommes et femmes? Pierrette Heuse Service Analyse micro-économique Structure de

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012

Profil économique. Ville de Montréal Arrondissement de Lachine. Janvier 2012 Profil économique Ville de Montréal Janvier 2012 Ce document est produit à partir des plus récentes statistiques disponibles au moment de la publication. Ce profl économique est une publication de l équipe

Plus en détail

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d

sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d Faillites à Schaerbeek et démographie d des sociétés s au 30.09.2006 sources : Graydon, Ecodate et Guichet d Economie d locale de Schaerbeek Guichet d Economie d Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014

Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Produit intérieur brut par industrie, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 31 mars 2014 Le produit intérieur brut réel a augmenté de 0,5 % en janvier. Cette progression

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Ensai : une forte expertise reconnue par les entreprises

Ensai : une forte expertise reconnue par les entreprises Dossier suivi par : Véronique GUYON Tel. : +33 (0)2 99 05 33 19 Fax : +33 (0)2 99 05 32 05 Veronique.guyon@ensai.fr Objet ENQUETE CGE 2015 RESULTATS DETAILLES POUR L ENSAI Bruz, le 22 juin 2015 Ensai :

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Écarts entre les salaires : les politiques peuvent et doivent agir Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l USS/fq

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE... 3 1.1. CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES... 3 1.2.

Plus en détail

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés T/4 n 27 Octobre - décembre www.notaire.be ACTIVITE IMMOBILIERE EN BELGIQUE 101 102,1 102,6 106,4 106,8 101,7 103,4 105,9 94,9 102,8 98,9 101,4 99,2

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master recherche promotion 2011 1 046 diplômés de M2 recherche en

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée.

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION. Rémunération des salariés. État et évolution comparés. Édition révisée. INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Rémunération des salariés État et évolution comparés 2013 Édition révisée Faits saillants COMPARAISON DE RÉMUNÉRATION ET MARCHÉ DU TRAVAIL o

Plus en détail

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT

EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT ECONEWS 6/2010 2 juin 2010 EVALUATION DES MESURES FISCALES ANNONCEES PAR LE GOUVERNEMENT Dans le cadre du présent Econews, la Chambre des salariés procède à une série de calculs sur l impact des mesures

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

04-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE

04-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE 04-2016 FR ALD AUTOMOTIVE FISCALITÉ AUTOMOBILE INTRODUCTION Comme chaque année, nous vous proposons une mise à jour de la fiscalité automobile. Traditionnellement, les modifications importantes prennent

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL, DE 2000 À 2008 - Premiers résultats

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL, DE 2000 À 2008 - Premiers résultats ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL, DE 2000 À 2008 - Premiers résultats Observatoires des métiers CCIJP 2 Contexte et objectifs Contexte de l étude 3 «S il est bien un point

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Code du travail formation continue

Les avis de la Chambre des Métiers. Code du travail formation continue Les avis de la Chambre des Métiers Code du travail formation continue Projet de loi portant modification des articles L. 542-7. à L. 542-14., ainsi que des articles L. 542-17. et L. 542-19. du Livre

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL Extrait du rapport d activité du Ministère du Travail, de l Emploi et de l Économie sociale et solidaire ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL En tant qu'instrument de formation postscolaire, l'ecole Supérieure

Plus en détail

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 Rapport adressé à la Fondation contre le Cancer GfK Belgium 2014 Comportement des fumeurs en Belgique 20 August 2014 1 Introduction : Contexte et objectifs Méthode

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

Australie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Australie : le système de retraite en 2012

Australie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Australie : le système de retraite en 2012 Australie Australie : le système de retraite en 212 Le système de retraite australien comporte trois composantes : une pension de vieillesse soumise à conditions de ressources et financée par les recettes

Plus en détail

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE Rapport adressé à la Fondation contre le Cancer GfK Significant 2013 Comportement des fumeurs en Belgique 14 August 2013 1 Introduction : Contexte et objectifs Méthode

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL Extrait du rapport d activité du Ministère du Travail et de l Emploi 2012 ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL En tant qu'instrument de formation postscolaire, l'ecole Supérieure du Travail a pour mission de dispenser,

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

Les chiens et les chats des Belges

Les chiens et les chats des Belges DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 13 juillet 2010 Les chiens et les chats des Belges Quelques conclusions En 2008, notre pays comptait 1.167.000 chiens et 1.974.000

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 Le nombre d accidents et de victimes de la route au plus bas en 2013 La Direction générale Statistique publie aujourd hui les derniers chiffres relatifs

Plus en détail

Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel

Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel Premiers enseignements de l enquête SUMER 2010 N. Havet, A. Penot, M. Morelle, L. Perrier, B.

Plus en détail

SOUS LA LOUPE. 1. point de départ : La loi du 14 décembre 2000 relative au temps de travail. 2. L exception : la Loi sur le travail

SOUS LA LOUPE. 1. point de départ : La loi du 14 décembre 2000 relative au temps de travail. 2. L exception : la Loi sur le travail Alors qu est en discussion au niveau européen la modification de la Directive sur le temps de travail (2003/88/CE), nous revenons dans ce Trait d Union sur le régime actuellement en vigueur chez nous dans

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011. Filière agriculture biologique Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière agriculture biologique Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Négociations salaires minimaux de l horlogerie au 1 er janvier 2013

Négociations salaires minimaux de l horlogerie au 1 er janvier 2013 Unia Secrétariat central Weltpoststrasse 20 CH-3000 Berne 15 T +41 31 350 21 11 F +41 31 350 22 11 http://www.unia.ch Négociations salaires minimaux de l horlogerie au 1 er janvier 2013 Dossier conférence

Plus en détail

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL HD/--/HD/ECO.13/2010.13/048 mai 2010 ICB Institut pour l autocar et l

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Le travail après la retraite

Le travail après la retraite Grant Schellenberg, Martin Turcotte et Bali Ram L es travailleurs prennent leur retraite de diverses façons. Certains quittent un emploi de longue date, faisant une transition nette du travail aux loisirs.

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation

L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation à l heure de la mondialisation L industrie suisse des biens de consommation subit, ces dernières années, une concurrence de plus en plus forte sur les marchés

Plus en détail

Fiche d animation. Cette liste est indicative. Le professeur peut s employer à l enrichir.

Fiche d animation. Cette liste est indicative. Le professeur peut s employer à l enrichir. Fiche d animation Séquence pédagogique : Code couleur B Objectif : Permettre aux élèves de clarifier les notions de métier, d activité professionnelle, d emploi et de secteur d activités. Faire découvrir

Plus en détail

La rémunération Activités pour l élève

La rémunération Activités pour l élève La rémunération Activités pour l élève 1 - Les éléments de la rémunération Document 1 : Les éléments fixes et variables de la rémunération La rémunération est l ensemble des sommes versées au salarié.

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Master Management et Administration des Entreprises (MAE)

Master Management et Administration des Entreprises (MAE) Promotion 9/ Site : ClermontFerrand Master Management et Administration des Entreprises (MAE) Objectifs de ce master : Le Master Management et Administration des Entreprises (MAE) est le diplôme de référence,

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995 Version intégrale 2. MÉTHODOLOGIE Le stock de capital (SDC) fait partie intégrante du Système européen des comptes nationaux et régionaux 1995 (SEC 1995). En premier lieu, le SDC est un des éléments des

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail