3. Aperçu théorique du marché du travail

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3. Aperçu théorique du marché du travail"

Transcription

1 3. Aperçu théorique du marché du travail Hypothèses de la concurrence parfaite : Le travail est un bien homogène. Atomicité de la demande et de l offre de travail. Information parfaite. Mobilité parfaite des travailleurs. 1

2 Fig Capital Firmes Input Consommateurs Output Travailleurs 2

3 La demande de travail La demande de travail dépend de trois facteurs : - La demande pour le produit. - La quantité de travail et de capital que les firmes peuvent obtenir pour un prix donné. - La technologie de production qui est disponible. L étude de la demande de travail s intéresse à l impact d une variation des ces trois facteurs sur le volume de travail. 3

4 Variation des salaires Impact, ceteris paribus, d une augmentation des salaires? Deux effets : a) W augmentation du coût de production augmentation du prix du produit consommateurs achètent moins firmes baissent leur niveau de production et d emploi Effet d échelle. b) W et prix du capital constant firmes adoptent nouvelles technologies plus intensives en capital demande de travail Effet de substitution. 4

5 Représentation graphique : Salaire, W 8 Courbe de demande de travail 4 Nombre de travailleurs, L

6 Variation de la demande pour le produit Impact, ceteris paribus, d une augmentation de la demande pour le produit d un secteur particulier? Entreprises du secteur vont augmenter leur production afin de maximiser leurs profits hausse de la demande de travail Effet d échelle. Effet de substitution? Inexistant car prix relatifs du travail et du capital sont inchangés. 6

7 Représentation graphique : Salaire, W 8 Courbe de demande de travail D D* Nombre de travailleurs, L 7

8 Variation du prix du capital Impact, ceteris paribus, d une baisse du prix du capital? Deux effets : a) r baisse du coût de production firmes leur niveau de production et d emploi Effet d échelle (translation vers la droite). b) r et prix du travail constant firmes adoptent nouvelles technologies plus intensives en capital demande de travail Effet de substitution (translation vers la gauche). 8

9 Représentation graphique : (a) Effet d échelle domine W (b) Effet de substitution domine W L L

10 Remarques : a) Déplacement le long de la courbe vs. translation de la courbe. b) Demande de travail à court et long terme : A court terme : - Difficile de substituer du capital au travail (ou vice versa). - Demande des consommateurs relativement peu sensible au prix. Ajustement des comportements de consommation et de production prend du temps. 10

11 L offre de travail Hypothèse : les individus ont décidé de travailler et ils doivent choisir qu elle offre d emploi ils vont accepter. Elude la question de la participation au marché du travail. L offre de travail du marché a) Variation du salaire des chercheurs/assistants en économie dans les universités? Si les salaires des chercheurs/assistants en économie dans les universités augmentent, ceteris paribus, on peut s attendre à ce que davantage de personnes désirent exercer ce métier. 11

12 Représentation graphique : W 8 Courbe d offre de travail des chercheurs/assistants en économie dans les universités Nombre de chercheurs/assistants en économie dans les universités, L 12

13 b) Augmentation du salaire des économistes dans secteur financier? (ou des consultants dans le secteur privé) W 8 Courbe d offre de travail des chercheurs/assistants en économie dans les universités Nombre de chercheurs/assistants en économie dans les universités, L 13

14 L offre de travail de la firme Lorsqu un individu a choisi de devenir économiste dans le secteur financier, il lui faudra ensuite choisir dans quelle firme il désire travailler. Hypothèse : firmes offrent les mêmes emplois choix dépend uniquement du salaire. Si salaire de la firme < salaire du marché : offre de travail firme est nulle. Si salaire de la firme > salaire du marché : offre de travail firme est infinie. Si tous les emplois sont identiques et que l offre de travail est homogène, les firmes offrent le même salaire (celui du marché). 14

15 Représentation graphique : W Offre de travail de la firme W 0 S 0 W 1 S Nombre d économistes, L 15

16 La détermination du salaire Le salaire est déterminé par l offre et la demande de travail L équilibre concurrentiel Courbe de demande de travail indique le nombre de travailleurs que les firmes désirent embaucher pour chaque niveau de salaire, lorsque le prix du capital et la demande pour le produit sont constants. Courbe d offre de travail indique le nombre de personnes qui désire travailler pour chaque niveau de salaire, lorsque le salaire des autres occupations est constant. 16

17 Représentation graphique : Salaire Offre W 2 We E W 1 Demande Nombre de travailleurs, L 17

18 Bouleversement de l équilibre a) Déplacement de la courbe de demande (ex. organisation des Jeux Olympiques) Salaire Offre d informaticiens W e * We Nouvelle demande d informaticiens Demande d informaticiens L 18

19 b) Déplacement de la courbe d offre (ex. vieillissement de la population) Salaire Nouvelle offre de travail W e * Offre de travail We Demande de travail L 19

20 Imperfections du marché du travail En théorie il existe un niveau de salaire qui équilibre l offre et la demande de travail. En pratique, il est rarement atteint. Nombreuses barrières qui empêchent l ajustement automatique des salaires et de l emploi : a) Forces économiques (exemple : investissements de l employé et de l employeur). b) Lois, coutumes et institutions qui contraignent les choix des individus et des firmes (exemple : salaire minima). Généralement, ceci implique des salaires plus élevés et du chômage. 20

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Tours Année universitaire : 205-206 Session : galop d essai du er semestre Année d étude : Licence première année Sciences Economiques

Plus en détail

CHAPITRE 3 : MARCHE DU TRAVAIL ET CHÔMAGE

CHAPITRE 3 : MARCHE DU TRAVAIL ET CHÔMAGE TABE DES MATIERES Durée... 2 Objectif spécifique... 2 Résumé... 2 I. offre et la demande de travail... 2 1. offre de travail et choix loisir - travail... 2 2. Demande de travail, productivité et salaire

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016 TD 2 : L offre de travail 1 Questions de cours 1. On considère un ménage représentatif disposant dans l année

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

I. La fixation des prix :

I. La fixation des prix : THEME 8. LA POLITIQUE DU PRIX Le prix est élément important d action sur le marché, il doit être en cohérence avec les autres variables marketing. Il a une incidence forte pour l entreprise : il procure

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

Effet substitution et effet revenu dans la décision intertemporelle de consommation

Effet substitution et effet revenu dans la décision intertemporelle de consommation Effet substitution et effet revenu dans la décision intertemporelle de consommation Olivia D Aoust Séminaire d actualité économique Rappels et intuitions Quelques notations : = richesse (de ealth en anglais)

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1 L objectif de la firme est la maximisation du profit Les profits sont définis comme la différence entre les recettes et le coûts Supposons que la firme produise n

Plus en détail

Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)?

Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)? Quels sont les enjeux des régimes de retraite à Prestations Définies (PD)? Colloque du Conseil du Patronat du Québec sur l état des régimes de retraite 12 juin 2012 Michel St-Germain Mercer Les grands

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1 Séance 4 : Offre de travail et de capital Je Révise Offre de travail Le travailleur partage sa journée de 24 heures entre le travail et le loisir de façon à maximiser son utilité. Le travail lui rapporte

Plus en détail

Les coûts de production

Les coûts de production Les coûts de production Chapitre 1 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes: Un grand nombre d!offreurs

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

Economie découverte. Plan thème 2. L emploi

Economie découverte. Plan thème 2. L emploi I. Chômage et marché du travail 1/ le schéma standard Economie découverte. Plan thème 2. L emploi - Définitions et graphiques : offre et demande de travail ; prix ou coût du travail. - Déterminants de

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

CHAPITRE 5. SUFFIT-IL DE REDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE?

CHAPITRE 5. SUFFIT-IL DE REDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE? CHAPITRE 5. SUFFIT-IL DE REDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE? Analyse du sujet Type de sujet Dissertation Question de synthèse Contexte historique Contexte géographique Consigne Cœur

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

L offre de travail à CT

L offre de travail à CT L offre de travail à CT I. Le choix travail/loisir : 1. Le cadre général : 2. La statique comparative du modèle : a) L influence d une hausse du revenu non-gagné : b) Effet d une modification du taux de

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

Suivre l évolution d un stock

Suivre l évolution d un stock Vous avez appris à effectuer les entrées, les sorties et les inventaires qui sont les mouvements physiques des articles en stock. Vous avez appris à décrire à l aide d une fiche de stock manuelle ou informatisée

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

AUTRICHE. Organismes dont l État s est séparé :

AUTRICHE. Organismes dont l État s est séparé : AUTRICHE 1. La qualité des services publics est une condition importante de la compétitivité de toute économie nationale. La qualité et la quantité de capital humain est une importante condition de la

Plus en détail

La discrimination sur le marché du travail :

La discrimination sur le marché du travail : La discrimination sur le marché du travail : Théories et mesures Emmanuel Duguet Université Paris Est-Créteil Novembre 2010 Introduction Définition : situation dans laquelle deux travailleurs identiquement

Plus en détail

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1 Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1. Présentation générale du contexte intertemporel La théorie du comportement du consommateur telle que nous l'avons vue jusqu'à présent,

Plus en détail

Sait-on déterminer si, dans la zone euro, les effets de revenu ou de substitution liés à la baisse des taux d intérêt l emportent?

Sait-on déterminer si, dans la zone euro, les effets de revenu ou de substitution liés à la baisse des taux d intérêt l emportent? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars N Baisse des taux d intérêt dans la zone euro est-ce l effet de revenu ou l effet de substitution qui domine? Il ne faut pas oublier qu une baisse des taux d intérêt

Plus en détail

EXAMEN FINAL - SOLUTIONNAIRE Samedi 16 avril 2011, de 10h00 à 13h00 ECN 1000A PRINCIPES D'ÉCONOMIE HIVER 2011

EXAMEN FINAL - SOLUTIONNAIRE Samedi 16 avril 2011, de 10h00 à 13h00 ECN 1000A PRINCIPES D'ÉCONOMIE HIVER 2011 Faculté des arts et des sciences Département de sciences économiques Total: / 100 points EXAMEN FINAL - SOLUTIONNAIRE Samedi 16 avril 2011, de 10h00 à 13h00 ECN 1000A PRINCIPES D'ÉCONOMIE HIVER 2011 Professeur:

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Réduction des charges sociales sur les emplois non qualifiés, chômage et croissance

Réduction des charges sociales sur les emplois non qualifiés, chômage et croissance ANNALES D ÉCONOMIE ET DE STATISTIQUE. N 44 1996 Réduction des charges sociales sur les emplois non qualifiés, chômage et croissance Pierre GRANIER, Jules NYSSEN* RÉSUMÉ. Dans le cadre d un modèle de chômage

Plus en détail

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale 17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale Beaucoup de facteurs influencent la demande globale. Par exemple, quand les agents économiques changent leurs projets de dépenses,

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Matthieu Manant 2010/2011

Matthieu Manant 2010/2011 du Iso Université Paris-Sud XI 2010/2011 (1/2) du Iso Principe de la théorie du producteur : quel est le meilleur choix robots / travailleurs pour produire un niveau donné de frites? quelles sont quantités

Plus en détail

Épargne, investissement et système financier

Épargne, investissement et système financier Thème 3 Épargne, investissement et système financier Questions Vrai ou Faux 1. Dans une économie fermée, l épargne est ce qui subsiste une fois déduites (des revenus) les dépenses de consommation et les

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Choisir une politique de prix

Choisir une politique de prix Questions abordées Chapter 6 Choisir une politique de prix Comment les consommateurs analysent-ils et évaluent-ils les prix? Comment fixer un prix de vente pour un nouveau produit? Quand prendre l initiative

Plus en détail

Pourquoi est-il essentiel d investir?

Pourquoi est-il essentiel d investir? Pourquoi est-il essentiel d investir? L actualité économique de ces derniers mois renvoie sans cesse à l insuffisance voire l absence de croissance économique et d investissements dans les pays de la zone

Plus en détail

Les déterminants de l investissement

Les déterminants de l investissement Les déterminants de l investissement Après avoir expliqué ce qu est l investissement et montré ses effets sur l économie via l offre et la demande (article du 25 octobre sur ce blog), nous allons nous

Plus en détail

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1 Les courbes de coût Considérons la fonction de coût qui donne le coût minimum de production d un niveau d output y: c(w 1, w 2, y) Considérons les prix des facteurs

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

Connaissances en fonctionnement des marchés et en organisation industrielle

Connaissances en fonctionnement des marchés et en organisation industrielle Connaissances en fonctionnement des marchés et en organisation industrielle Licence Professionnelle MAN Par MESSE Pierre-Jean Contact: Pierre-Jean.Messe@univ-lemans.fr A quoi sert l économie industrielle?

Plus en détail

Économie Politique I Plan du cours

Économie Politique I Plan du cours Économie Politique I Plan du cours Intro I Faits stylisés et comptabilité de la croissance II Le modèle de croissance néo classique III La croissance comme processus auto-entretenu IV Les trajectoires

Plus en détail

La Finance responsable : du souhaitable au possible

La Finance responsable : du souhaitable au possible La Finance responsable : du souhaitable au possible Résultats des recherches IAE-CERAG en finance socialement responsable Isabelle Girerd-Potin Professeur, Responsable du Master Finance Objectif : répondre

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Tendances des négociations collectives au Canada, 1984-2014

Tendances des négociations collectives au Canada, 1984-2014 Tendances des négociations collectives au Canada, 19-1 Introduction Ce rapport présente certaines des principales tendances observées au cours des trois dernières décennies dans les négociations collectives

Plus en détail

À chacun son rythme. Mon choix, la profession infirmière. unecarrierepourlavie.com

À chacun son rythme. Mon choix, la profession infirmière. unecarrierepourlavie.com unecarrierepourlavie.com unecarrierepourlavie.com À chacun son rythme À chacun sa carrière Mon choix, la profession infirmière unecarrierepourlavie.com À chacun son rythme À chacun sa carrière Mon choix,

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Centrale des syndicats du Québec. Les pénuries de main d œuvre au Québec : quand la démographie se met au service de l idéologie!

Centrale des syndicats du Québec. Les pénuries de main d œuvre au Québec : quand la démographie se met au service de l idéologie! Centrale des syndicats du Québec Les pénuries de main d œuvre au Québec : quand la démographie se met au service de l idéologie! France Bernier Conseillère à la recherche Colloque IREC 11 mai 2010 Choc

Plus en détail

SESP 1100 - Economie Politique Résumé du livre "Fondements d'économie politique"

SESP 1100 - Economie Politique Résumé du livre Fondements d'économie politique SESP 1100 - Economie Politique Résumé du livre "Fondements d'économie politique" Introduction : le problème économique fondamental Chapitre 1 : qu est-ce que l économie politique? Section 1.1 : la conception

Plus en détail

LES MARCHÉS DES FACTEURS DE PRODUCTION À LA FIN DE CE CHAPITRE, VOUS SEREZ EN MESURE

LES MARCHÉS DES FACTEURS DE PRODUCTION À LA FIN DE CE CHAPITRE, VOUS SEREZ EN MESURE À LA FIN DE CE CHAPITRE, VOUS SEREZ EN MESURE d analyser la demande de travail d une firme cherchant à maximiser le profit en situation de concurrence; d examiner les décisions des ménages qui expliquent

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Offre de l entreprise

Offre de l entreprise Offre de l entreprise Concurrence parfaite à court terme Michel Deslierres Département d économie Université de Moncton copyright 2002-2005, Michel Deslierres, tous les droits d auteur réservés Coûts unitaires

Plus en détail

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante?

Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Chapitre II Le chômage : des coûts salariaux trop élevés ou une demande insuffisante? Introduction : Les chômeurs se sont les personnes qui n ont pas d emploi et qui en recherchent un. Nous avons vu que

Plus en détail

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION 1 Étape 1 contrôles corrigés 1. 2. Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? D où vient l argent que vos parents dépensent chaque mois? Vos parents dépensent-ils

Plus en détail

Le modèle IS-LM en économie fermée

Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Modèle IS-LM : interaction entre le secteur réel et le secteur financier 2 courbes équilibre sur le marché des biens et services (IS)

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

Introduction à l optimisation

Introduction à l optimisation Université du Québec à Montréal Introduction à l optimisation Donnée dans le cadre du cours Microéconomie II ECO2012 Baccalauréat en économique Par Dominique Duchesneau 21 janvier septembre 2008 Ce document

Plus en détail

Thème I : Ménages et consommation. Chapitre I : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Thème I : Ménages et consommation. Chapitre I : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Thème I : Ménages et consommation Introduction au thème : «L obésité : la maladie des pauvres?» Extrait de Complément d enquête 17/04/2010. http://www.dailymotion.com/video/xczkkp_obesite-la-maladie-des-pauvres_news#.uo12g-rdpmk

Plus en détail

OECD Skills Strategy Spotlight Better Skills, Better Jobs, Better Lives 06

OECD Skills Strategy Spotlight Better Skills, Better Jobs, Better Lives 06 Concevoir des politiques fiscales propices à l acquisition de compétences La conception du système fiscal exerce une influence considérable sur le niveau des compétences au sein des économies de l OCDE,

Plus en détail

Economie des conditions de travail Chapitre 1: L économie des ressources humaines

Economie des conditions de travail Chapitre 1: L économie des ressources humaines Chapitre 1: L économie des ressources humaines Master 2 ERGOMOT 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Organisation du cours 1 Economie des ressources humaines

Plus en détail

MACROÉCONOMIE. Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie

MACROÉCONOMIE. Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie MACROÉCONOMIE Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie 1. (Juin 2001) Un individu à 30 ans de l âge de la retraite sait, avec certitude, qu il lui reste 50 ans à vivre.

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité

Plus en détail

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions 1. Utilisez les courbes d offre et de demande pour illustrer comment chacun des évènements suivants devrait affecter le

Plus en détail

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Jean-Pierre Aubry, économiste et fellow associé au CIRANO 1. Principes macroéconomiques

Plus en détail

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Dans la section précédente, nous avons généralisé notre discussion de l'influence de divers facteurs sur le comportement des taux

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Cours de Marketing Approfondi

Cours de Marketing Approfondi Cours de Marketing Approfondi Présenté par: Le marché industriel Caractéristiques du marché industriel: - Le marché industriel est composé des entreprises et organisations publiques qui achètent les biens

Plus en détail

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur Chapitre 9 La théorie du choix du consommateur Le consommateur Comment sont prises les décisions de consommation? La théorie économique propose un modèle Le consommateur a un comportement maximisateur

Plus en détail

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre Chapitre 3 : Le revenu d équilibre - 112 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer entre la théorie classique et la théorie moderne de l équilibre macroéconomique. - Découvrir l interprétation moderne

Plus en détail

La formation des salaires

La formation des salaires La formation des salaires I. Les mécanismes de formation des salaires 1. Définition du salaire - Le salaire constitue la rémunération du travailleur lié à son employeur par un contrat de travail. - Le

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

Conférence du 28 Octobre

Conférence du 28 Octobre Conférence du 28 Octobre «Face à la pénurie de main d œuvre : Recrutement et intégration de personnel immigrant» Armelle Rossetti (Vice-présidente)- Akova inc. Constat : une pénurie Manque flagrant de

Plus en détail

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des

Tendances et enjeux. Les institutions sans but lucratif au service des Tendances et enjeux Tendances de l emploi dans les institutions sans but lucratif au service des ménages : Les organisations du domaine de la santé et des services sociaux Les institutions sans but lucratif

Plus en détail

11 Emploi et chômage

11 Emploi et chômage 11 Emploi et chômage Jean Magnan de Bornier Table des matières 1 Le marché du travail 2 1.1 Description et fonctionnement du marché du travail........ 2 1.1.1 L offre de travail...................... 2

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Les indices simples Pourquoi travailler avec des indices? changer le format de cette série pour la rendre comparable à d'autres

Les indices simples Pourquoi travailler avec des indices? changer le format de cette série pour la rendre comparable à d'autres Les indices simples Pourquoi travailler avec des indices? Ce sont des outils qui permettent de comparer les évolutions de deux séries contemporaines dont les ordres de grandeur diffèrent beaucoup. Par

Plus en détail

Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009

Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009 Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009 Enquête d opinion grand public sur le handicap / sept 2009 Conçue et réalisée en exclusivité pour L ADAPT par Harris Interactive

Plus en détail

Qu est-ce que la Bourse?

Qu est-ce que la Bourse? Qu est-ce que la Bourse? Une bourse est un marché sur lequel se négocient des valeurs mobilières. Les émetteurs y offrent des titres que les investisseurs achètent ; ces derniers financent alors les agents

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES 1 LES NOTIONS Echange marchand = échange de biens et de services qui s effectue sur un marché et qui donne lieu au paiement d un prix fixé

Plus en détail

MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macroéconomiques

MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macroéconomiques 2015 MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macroéconomiques JEAN-LOUIS BRILLET GILBERT CETTE IAN GAMBINI THOMAS LAGOARDE-SEGOTEGOT 1 2 LE LOGICIEL MACSIM Sommaire général 2015 Sommaire général

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe S.A. Schindler N.V. Schindler Belgique Votre partenaire local Nos produits et services Des solutions de premier ordre pour les

Plus en détail

La productivité et les salaires au Québec Perspectives de long terme

La productivité et les salaires au Québec Perspectives de long terme La productivité et les salaires au Québec Perspectives de long terme Présentation à la Régie des rentes du Québec 22 septembre 2006 BOSTON DALLAS DENVER LOS ANGELES MENLO PARK MONTREAL NEW YORK SAN FRANCISCO

Plus en détail