Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Boutons, plaques, prurit & Grossesse. Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée"

Transcription

1 Boutons, plaques, prurit & Grossesse Dr Marion FENOT Dermatologue CHD Vendée

2 Objectifs Connaitre l évolution des dermatoses préexistantes à la grossesse Connaitre les étiologies d un prurit au cours de la grossesse Savoir reconnaitre: celles qui sont spécifiques de la grossesse Celles qui ne le sont pas Connaitre les examens à réaliser impérativement

3 PRE TEST

4 PRE TEST Femme de 28 ans, enceinte, 30 ième SA, consulte pour un prurit intense, généralisé, insomniant Pas de médicament Pas d antécédent d asthme

5

6 Hypothèses diagnostiques? 1. Eruption polymorphe de la grossesse 2. Pemphigoide gravidique 3. Ectoparasitose 4. toxidermie

7 Hypothèses diagnostiques? 1. Eruption polymorphe de la grossesse 2. Pemphigoide gravidique 3. Ectoparasitose 4. toxidermie

8 Examens complémentaires? 1. NFS, Plaq 2. Dosage des sels biliaires 3. Recherche de sarcoptes 4. Biopsie cutanée

9 Examens complémentaires? 1. NFS, Plaq 2. Dosage des sels biliaires 3. Recherche de sarcoptes 4. Biopsie cutanée

10 Résultats: La recherche de sarcoptes s avère positive. Il s agit donc d une gale acarienne humaine. Un résultat négatif n élimine pas l infection.

11 En dermoscopie

12 Traitement? Quel est le traitement? (Ascabiol en rupture de stock) 1. Sprégal 2. Stromectol 3. Traitement du conjoint 4. Traitement de la famille et du domicile

13 Traitement? Quel est le traitement? (Ascabiol en rupture de stock) 1. Sprégal (CI chez les asthmatiques) 2. Stromectol J1-J10 3. Traitement du conjoint 4. Traitement de la famille et du domicile (Spray A- PAR)

14 Modifications physiologiques dermatologiques de la grossesse Saurat

15 Dermatoses préexistantes et grossesse 3 points: Risque pour la mère Risque pour l enfant Risque du traitement Aggravation ou amélioration d une dermatose préexistante

16 Aggravation Amélioration Imprévisible et variable Sans influence nette Condylomes, candidose, infection à trichomonas, varicelle, lèpre, sida, leishmaniose cutanée Chéloides, dermatofibrome, dermatofibrosarcome, tumeur desmoïde, mycosis fongoide Lupus érythémateux systémique, dermatomyosite, hypodermites Pemphigus auto-immun Neurofibromatose, sclérose tubéreuse, maladie de Rendu Osler, Ehlers-Danlos de type IV (type vasculaire), pseudoxanthome élastique, porphyries dont cutanée tardive Urticaire Acrodermatite entéropathique Psoriasis, maladie de Verneuil, sarcoidose Acné, sclérodermie, dermatite atopique Mélanome, zona

17 Dermatoses non spécifiques de la grossesse Dermatoses courantes, urticaire Gale Dermite de contact

18 Gale

19 Dermatoses spécifiques de la grossesse Dermatoses infectieuses Dermatoses non infectieuses

20 Dermatoses infectieuses de la grossesse + fréquentes ou exacerbées au cours de la grossesse Par l action immunosuppressive du taux élevé d oestrogènes sériques Infections génitales candidosiques et à trichomonas vaginalis Infections génitales à HSV VIH

21 Dermatoses non infectieuses de la grossesse Prurit: caractéristique constante 4 groupes: Pemphigoide gravidique Eruption polymorphe de la grossesse Cholestase intrahépatique de la grossesse Éruption atopique de la grossesse Dermatite atopique de la grossesse Prurigo gravidique Folliculites prurigineuses de la grossesse Beaucoup + rares: dermatite auto-immune à la progestérone impétigo herpétiforme

22 Pemphigoide gravidique Dermatose bulleuse auto-immune de la jonction dermoépidermique, rare, d origine génétique Survient à partir de la 28 SA, parfois avant Débute au niveau ombilical, puis s étend de manière centrifuge S. Ingen-Housz-Oro: Ann Dermatol Venereol; 2011

23 Pemphigoide gravidique Prurit intense, insomniant Peut survenir après l accouchement (+ rare) Lésions élémentaires: papules érythématooedémateuses confluentes, cocardes, vésicules, bulles claires, rares pustules Localisation palmo plantaire, muqueuse et visage : possible

24 Pemphigoide gravidique Mokni M; Ann Dermatol Venereol; 2004

25 Pemphigoide gravidique Estève E; Ann Dermatol Venereol; 1999

26 Pemphigoide gravidique Soutou B; revue de médecine interne; 2014

27 Pemphigoide gravidique S. Ingen-Housz-Oro: Ann Dermatol Venereol; 2011

28 Pemphigoide gravidique Diagnostic: Biopsie cutanée avec Histo et IFD (décollement au niveau de la jonction dermoépidermique, dépôts de C3 +/- IgG) Complications: Pour la mère: nulles Pour l enfant: prématurité

29 Pemphigoide gravidique B,Histopathologic findings reveal subepidermal blister formation with abundant eosinophils, accompanied by superficial and middermal perivascular lymphohistiocytic infiltrate. (Hematoxylineosin stain; original magnification: X10.) C, Direct immunofluorescence examination of perilesional skin shows bright linear staining with C3 at basement membrane Ambros-Rudolph; JAAD; 2006

30 Pemphigoide gravidique Traitement: Anti histaminique anti H1 Dermocorticoides Prednisone : 0,5 à 1 mg/kg

31 Eruption polymorphe de la grossesse Pierard E; FMC dermatologie

32 Eruption polymorphe de la grossesse 1/160 grossesses Survient en général au-delà de la 34 SA Débute sur la zone sus pubienne et s étend à la racine des membres Aspect clinique polymorphe Papules oedémateuses +/- folliculaires Ni vésicules, ni bulles Dessine les vergetures Épargne la région péri ombilicale

33 Eruption polymorphe de la grossesse Ambros-Rudolph; JAAD; 2006

34 Eruption polymorphe de la grossesse Estève E; Ann Dermatol Venereol; 1999

35 Eruption polymorphe de la grossesse lésions papuleuses de dermatose polymorphe de la grossesse. Soutou B; revue de médecine interne; 2014

36 Eruption polymorphe de la grossesse Éruption polymorphe de la grossesse associée à une hémophilie acquise A J. Journet-Tollhuppa; Ann dermatol Venereol; 2010

37 Eruption polymorphe de la grossesse Étiopathogénie incertaine Histologie permet de distinguer la pemphigoide gravidique Pronostic bon Traitement: dermocorticoides de classe III + antihistaminiques Corticothérapie générale à 0,5 mg/kg/j peut être proposée

38 Cholestase intra hépatique de la grossesse Fréquent (0,1 à 3%) des grossesses Prurit lié à une cholestase intra hépatique gravidique Favorisé par la gemelliparité et la prise de poids importante Début: Entre la 28 et 32ieme SA Sine materia Prurit initialement intermittent et localisé aux paumes et plantes mais peut s aggraver avec l avancement de la grossesse +/- ictère

39 Cholestase intra hépatique de la grossesse Ambros-Rudolph; JAAD; 2006

40 Cholestase intra hépatique de la grossesse Seul examen à réaliser: dosage des sels biliaires: 2 à 100 N Répéter l examen même si le taux initial est normal En début d évolution, faire un dosage 1 heure après un repas enrichi en laitages ou graisses Transaminases: N ou 2 à 4 N Diagnostic différentiel: Causes communes de cholestase Prise de médicaments (progestérone, méthyldopa ) Séroconversion CMV

41 Cholestase intra hépatique de la grossesse Risques: Pour la mère: bon pronostic Hémorragie de la délivrance si évolution prolongée Récidive lors des grossesses ultérieures dans 50% des cas Risque de lithiase biliaire Faire sérologie de l hépatite C (16% de prurit gravidique chez les VHC + vs 1% chez les VHC -)

42 Cholestase intra hépatique de la grossesse Pour l enfant ++++: Prématurité +++, hypotrophie Souffrance fœtale pouvant aller jusqu à la mort in utero (0,7 jusqu à 4,1%) Risque accru de détresse respiratoire chez le nouveau né Le risque est fonction du titre des sels biliaires sériques et intra-amniotiques

43 Cholestase intra hépatique de la grossesse Traitement: Chélateurs des sels biliaires: cholestyramine abandonnée car risque d hémorragie par hypovitaminose K Accouchement provoqué en cas de souffrance fœtale après 35 SA (avant 34 SA décision à discuter en raison du risque de maladie des membranes hyalines) Suivi de rythme cardiaque +++ en fonction du dosage des sels biliaires Acide ursodésoxycholique (Ursolvan): 15 mg/kg/j: diminue plus rapidement le prurit, diminue les anomalies hépatiques et diminue le risque de prématurité (hors AMM) Photothérapie

44 Eruption atopique de la grossesse DERMATITE ATOPIQUE DE LA GROSSESSE Xérose cutanée Lésions eczématiformes évoquant une atopie Pas obligatoirement de terrain atopique connu IgE totales peuvent être élevées

45 Eruption atopique de la grossesse Ambros-Rudolph; JAAD; 2006

46 Eruption atopique de la grossesse PRURIGO GRAVIDIQUE: 1/300 Face d extension des membres Excoriations et croutes 3 ième trim +++ Disparait en post partum. Peut persister qq mois après l accouchement Traitement: dermocorticoides + antihistaminiques anti H1

47 Eruption atopique de la grossesse FOLLICULITE PRURIGINEUSE DE LA GROSSESSE Entre le 4 ième et le 9 ième mois Papules folliculaires inflammatoires prurigineuses similaires à l acné cortisonique Pas de traitement codifié: UVB, dermocort, peroxyde de benzoyle

48 Dermatite auto-immune à la progestérone Exceptionnelle pendant la grossesse Réaction allergique à la progestérone endogène (intradermoréaction positive)

49 Dermatite auto-immune à la progestérone dermatose auto-immune à la progestérone Intradermo réaction à l acétate de médroxyprogestérone positive à la 48e heure. Z. Lahmam Bennani, Ann Dermatol Venereol, 2012

50 Impétigo herpétiforme Dermatose pustuleuse de la grossesse Très rare Débute au 2 ième trimestre de la grossesse Pas de prurit classiquement mais parfois, prurit intense Lésions élémentaires: placards érythémateux inflammatoire, à limites nettes, confluentes en nappes, se recouvrant de micropustules Localisations: Lésions accentuées dans les plis puis extension symétrique à tout le corps Atteinte muqueuse, palmo plantaire, visage et cuir chevelu: possible AEG +++, fièvre, asthénie, vomissements, diarrhées

51 Egyptian dermatology; 2008

52 Rogerio Nabor Kondo; An. Bras. Dermatol; 2013 Roth MM; Rheumatology network; 2011 Impétigo herpétiforme

53 Impétigo herpétiforme Traitement: corticothérapie systémique à mg/j puis diminution et dose d entretien jusqu à l accouchement Correction hypocalcémie Pronostic: grave Insuffisance placentaire Retard de croissance in utero 20% de mortalité in utero

54 POST TEST

55 POST TEST Femme de 28 ans, enceinte, 30 ième SA, consulte pour un prurit intense, généralisé, insomniant Pas de médicament Pas de notion de prurit dans l entourage, ni de contact «à risque» Vaccins VHA et VHB à jour Pas d ATCD de pathologies cutanées, pas d ATCD perso ou familial d atopie Pas d AEG

56 Examen clinique POST TEST Lésions de grattage Recherche de parasites et de sillons cutanés est négative Pas d ictère conjonctival Pas d hépatomégalie douloureuse

57 Quels sont les diagnostics que l on peut éliminer? 1. Toxidermie 2. Éruption en rapport avec une hépatite virale 3. Ectoparasitose 4. Prurit idiopathique

58 Quels sont les diagnostics que l on peut éliminer? 1. Toxidermie 2. Éruption en rapport avec une hépatite virale 3. Ectoparasitose 4. Prurit idiopathique

59 Quels diagnostics peut-on évoquer? 1. Prurit gravidique 2. Impétigo herpétiforme 3. Pemphigoide de la grossesse 4. Prurit idiopathique 5. Eruption polymorphe de la grossesse 6. Eruption atopique de la grossesse

60 Quels diagnostics peut-on évoquer? 1. Prurit gravidique 2. Impétigo herpetiforme 3. Pemphigoide de la grossesse 4. Prurit idiopathique 5. Eruption polymorphe de la grossesse 6. Eruption atopique de la grossesse

61 Quels examens paracliniques? 1. Anticorps anti- membrane basale 2. Transaminases 3. Sels biliaires 4. Histo + IFD

62 Quels examens paracliniques? 1. Anticorps anti- membrane basale 2. Transaminases 3. Sels biliaires 4. Histo + IFD

63 Examens paracliniques Le dosage des sels biliaires est normal. Cela suffit-il à éliminer le diagnostic de prurit gravidique? 1. OUI 2. NON

64 Examens paracliniques Le dosage des sels biliaires est normal. Cela suffit-il à éliminer le diagnostic de prurit gravidique? 1. OUI 2. NON Le dosage des transaminases et un nouveau dosage des sels biliaires sont impératifs pour confirmer ou infirmer un prurit gravidique.

65 CONCLUSION Éliminer les causes habituelles de prurit Sine materia: penser à un prurit gravidique (risque pour l enfant +++) ou à un prurit idiopathique Dosage des sels biliaires à répéter +++ Si positifs: surveillance et monitoring fœtal Si lésions élémentaires: Avant le 3 ième mois: éruption atopique de la grossesse Avant le dernier mois => biopsie, IFD, dosage de la calcémie, NFS Pendant le dernier mois: si absence de vésicules, ou de pustules, pas d atteinte de l état général et début sus pubien => éruption polymorphe de la grossesse probable (NFS, iono, histo à discuter)

66 CONCLUSION Prurit Éliminer Affections intercurrentes ou préexistantes Lésions cutanées présentes Lésions cutanées absentes Biopsie cutanée? Histo + IFD positive négative Bilan biologique hépatique normal Prurit idiopathique anormal Pemphigoide gravidique Éruption polymorphe de la grossesse Cholestase intra hépatique gravidique Hépatite médicamenteuse, virale Autres cholestases

Conférence FLASH DERMATO

Conférence FLASH DERMATO Conférence FLASH DERMATO Item 109: Acné Séborrhée + kératinisation infundibulaire + propionibacterium acnes => inflammation chronique follicule pilosébacée Diagnostic clinique: Séborrhée Lésions rétentionnelles:

Plus en détail

Peau et grossesse. Les dermatoses de la grossesse. Dermatite polymorphe gravidique ou éruption polymorphe de la grossesse

Peau et grossesse. Les dermatoses de la grossesse. Dermatite polymorphe gravidique ou éruption polymorphe de la grossesse Les dermatoses de la grossesse Peau et grossesse Dermatoses spécifiques de la grossesse Dermatoses non spécifiques de la grossesse D. Staumont-Sallé Cours DES Gynécologie-Obstétrique 03/02/06 Les éruptions

Plus en détail

LA GALE. Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014

LA GALE. Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014 LA GALE Dr KOTTLER Diane Assistante spécialiste Service de Dermatologie CH Valence Juin 2014 Parasitologie (1) Sarcoptes scabiei var hominis Parasitisme humain obligatoire Durée de vie : 2-3 mois Couche

Plus en détail

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin DERMATOQUIZZ JUMGA 2010 Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Acrodermatite

Plus en détail

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées.

Psoriasis. Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. Psoriasis Comment reconnaître le psoriasis? Le psoriasis est une dermatose érythematosquameuse chronique évoluant par poussées. La lésion élémentaire est une plaque érythematosquameuse arrondie ou ovalaire,

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle

18 ème de la STPI. B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle 18 ème Congrès National de la STPI Les Pityrosporoses B Fazaa Service de Dermatologie Hôpital Charles Nicolle Définition Mycoses superficielles à Malassezia (Pityrosporon ovale) Levures lipophiles commensales

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux,

scabiei Généralités sur la gale Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, Généralités sur la gale Gale acarienne humaine (gale sarcoptique): recrudescence? Parasitose cutanée bénigne de transmission interhumaine (tous âges, tous milieux sociaux, tous continents) 300 millions

Plus en détail

DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER

DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER Dermatite atopique Gale Teigne Pediculose Molluscum contagiosum CAS CLINIQUE PRISE EN CHARGE Diagnostic retenu : ECZEMA HERPETICUM Début

Plus en détail

10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES

10/04/2015 MUCITE : Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie ERUPTIONS CUTANEES CYTOTOXIQUES Effets secondaires cutanés des traitements utilisés en oncologie Effets cytotoxiques dose-dépendants : Eruptions disséminées Erythème acral Mucite Anomalies unguéales Syndrome main-pied Réactions d hypersensibilité

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

Item 152: candida, dermatophytes

Item 152: candida, dermatophytes Item 87 Item 152: candida, dermatophytes Facteur favorisant (DB, macération, obésité, défaut d hygiène) à rechercher et à traiter Candida: pathogène peau; saprophyte muqueuse Enduit blanchâtre, détachable,

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 17 : DIABETE ET GROSSESSE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer et reconnaître les principes de prévention et de prise en charge des principales complications de la grossesse : ( ) diabète

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies ü Délai d'apparition des différentes toxidermies Quelques minutes à quelques heures : urticaire De 24 à 48h : - Pustulose éxanthémateuse aiguë généralisée - Erythème pigmenté fixe J7-J21 : - Exanthème

Plus en détail

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge?

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? A rash under telaprevir, how to manage? N. Dupin 1, B. Milpied 2, L. Allanore 3, N. Wallet-Faber 1, V. Mallet 4, S. Pol 4 ( 1 Service de dermatologie, hôpital

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Pemphigoïde bulleuse :

Pemphigoïde bulleuse : le point sur Pemphigoïde bulleuse : une dermatose du grand âge à mieux connaître Rev Med Suisse 2013 ; 9 : 2049-53 S. Perivier L. Toutous Trellu Dr Samuel Perivier Service de gériatrie Dr Laurence Toutous

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic... 4 I.1 Diagnostic positif...

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique

Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique Item 232 : Dermatoses faciales : Dermatite séborrhéique Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic positif...

Plus en détail

Item 114. Eczéma contact

Item 114. Eczéma contact Item 114 Eczéma contact Item 183: eczéma de contact Hypersensibilité cellulaire retardée ; Haptène Diagnostic clinique: prurit; érythème, vésicules, suintement, croutes. Recherche par interrogatoire +++,

Plus en détail

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes Évaluez vous 40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes IFMT IFMT-MS-2006-dermatologie 1 1 Impetigo (pyoderma) Enfant Localisation IFMT-MS-2006-dermatologie 2 2 eczema atopique Enfant Localisation

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Simon Nigen, MD, FRP, Université de Montréal as n 1 e patient se plaint d un prurit occasionnel empiré lorsqu il se gratte. e patient souffre de dermographisme. ette condition

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

CAT devant un ictère cholestatique

CAT devant un ictère cholestatique CAT devant un ictère cholestatique Dr N.Annane, L.Abid Service de chirurgie viscérale. Pr. L.Abid Hôpital de Bologhine Introduction, définition L ictère est un symptôme clinique coloration jaune des téguments

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

DOCTEUR MON ENFANT SE GRATTE

DOCTEUR MON ENFANT SE GRATTE Cliniques Universitaires Saint-Luc Docteur D. TENNSTEDT DOCTEUR MON ENFANT SE GRATTE WSL nov. 2010 Prof.. Tennstedt Service de Dermatologie Cliniques universitaires Saint Luc Quelle(s) est(sont) l (les)

Plus en détail

GALE: ÉPIDÉMIOLOGIE, TRAITEMENT ET PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE

GALE: ÉPIDÉMIOLOGIE, TRAITEMENT ET PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE Hygiène et prévention des infections en EMS Besançon, 12 novembre 2014 GALE: ÉPIDÉMIOLOGIE, TRAITEMENT ET PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE Pr Olivier Chosidow Dr Giao Do-Pham Service de Dermatologie

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV)

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) 1 1 GENERALITES 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

Anaphylaxie & angiœdèmes

Anaphylaxie & angiœdèmes Anaphylaxie & angiœdèmes DESC médecine d urgence Février 2016 Dr MEYNIEU P-E Pôle des Urgences Hôpital Pellegrin, Bordeaux 1/ Identifier le type d angiœdème 2/ Evaluer la gravité de la crise 3/ Mettre

Plus en détail

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Infections materno-fœtales Interprétation des sérologies maternelles CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Service de Virologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud Faculté

Plus en détail

Erythèmes fessiers. On distingue : L atteinte primitive des convexités et l'atteinte primitive des plis. 1. Atteinte primitive des convexités

Erythèmes fessiers. On distingue : L atteinte primitive des convexités et l'atteinte primitive des plis. 1. Atteinte primitive des convexités Erythèmes fessiers Pathologies fréquentes et transitoires. Souvent bénignes mais peuvent être le signe d'appel de maladies systémiques. On distingue : L atteinte primitive des convexités et l'atteinte

Plus en détail

Ulcération. Il est essentiel de ne pas méconnaître une lésion extrinsèque simplement provoquée, traumatique ou caustique.

Ulcération. Il est essentiel de ne pas méconnaître une lésion extrinsèque simplement provoquée, traumatique ou caustique. Ulcération Objectifs : Devant des ulcérations et érosions des muqueuses orales et/ou génitales, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

Plus en détail

Atteinte des reins au cours du Lupus Erythémateux Systémique

Atteinte des reins au cours du Lupus Erythémateux Systémique Atteinte des reins au cours du Lupus Erythémateux Systémique Dominique Chauveau Néphrologie et Immunologie Clinique CHU Rangueil, Toulouse Centre de Compétences «Maladies auto immunes» de Midi Pyrénées

Plus en détail

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Physiologie de la sécrétion pancréatique Métabolisme de l'alcool Sémiologie des douleurs pancréatiques Résumé

Plus en détail

ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT.

ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT. ITEM 114 : ALLERGIES CUTANEO-MUQUEUSES CHEZ L ADULTE ET L ENFANT. Classification des hypersensibilités selon Gell et Coombs Type Mécanisme Pathologies I Hypersensibilité immédiate (anaphylaxie) - Sensibilisation

Plus en détail

Tables des matières. Dermatologie 1

Tables des matières. Dermatologie 1 Module I : Introduction à la dermatologie 1- Structure et fonction de la peau a. Fonctions de la peau b. Écologie cutanée c. Anatomie et physiologie de la peau d. Cycle du poil Tables des matières 2- Approche

Plus en détail

Quizz de Dermatologie Pédiatrique

Quizz de Dermatologie Pédiatrique Quizz de Dermatologie Pédiatrique Juliette Mazereeuw-Hautier Services de Dermatologie Toulouse IXème Journée toulousaine de Pneumo-Allergologie Pédiatrique 16 Novembre 2006 -Age: 2 mois -Int libre / naissance

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Web : www.nat78.com email: cpav@medical78.com CONDUITE

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST La Gale Dr N. Contet-Audonneau 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 2 La gale 300 millions de personnes/an dans le monde

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Anik Lepage, résidente IV, dermatologie, Montréal C as n 1 Cette femme présente de multiples petites papules au niveau des deux paupières inferieures depuis plusieurs années.

Plus en détail

Maladies virales. Chapitre 5: alphabétique. image. causes. lésions élémentaires. page: 83

Maladies virales. Chapitre 5: alphabétique. image. causes. lésions élémentaires. page: 83 Chapitre 5: Maladies virales page: 83 Maladies virales Groupe des herpès virus page: 84 5.1 Groupe des herpès virus Macule érythémateuse; Vésicules Herpès de type I Herpès du visage Vésicules multiples

Plus en détail

Dermite associée à l incontinence

Dermite associée à l incontinence Dermite associée à l incontinence Dr Juliette Fontaine Unité Gériatrie Plaies et Cicatrisation Service de Gériatrie Hôpital Rothschild, APHP Paris Juliette.fontaine@rth.aphp.fr Peau normale : fonction

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

Item 329 Prurit CEDEF 1,2 III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT. Objectifs pédagogiques. Définition. Disponible en ligne sur. www.sciencedirect.

Item 329 Prurit CEDEF 1,2 III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT. Objectifs pédagogiques. Définition. Disponible en ligne sur. www.sciencedirect. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A227 A232 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com III. ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT Item 329 Prurit CEDEF 1,2 Disponible sur Internet le

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 Table des matières Table des matières... i Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 1. INTRODUCTION... 2 2. MOLÉCULES PRINCIPALES... 3 2.1 Antigènes... 3 2.2 Anticorps... 4 2.3 Récepteurs

Plus en détail

12/ Infections chez la femme enceinte

12/ Infections chez la femme enceinte SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 12/ Infections chez la femme enceinte Mêmes infections que dans population non obstétricale Bactériennes: infections urinaires, syphilis, streptocoque

Plus en détail

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires

Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Patiente de 43 ans ATCD : tabagisme sevré 2003, G3P2 Asthénie, ictère d aggravation progressive depuis 2014, prurit, quelques angiomes stellaires Biologie : Cytolyse, cholestase ALAT, ASAT 80, GGT 107,

Plus en détail

THYROÏDE ET GROSSESSE: une situation à risque

THYROÏDE ET GROSSESSE: une situation à risque THYROÏDE ET GROSSESSE: une situation à risque Dr Marie CASTRIC Endocrinologie, Médecine M B - CHRU Bretonneau Pas de conflit d intd intérêt Journées de FMC, Tours, septembre 2008 1/ La grossesse: un stress

Plus en détail

HyperTension Artérielle de la Femme

HyperTension Artérielle de la Femme HyperTension Artérielle de la Femme Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Particularités physiologiques Femme protégée par les oestrogènes naturels

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte 12 èmes Rendez-Vous de l Urgence Jeudi 26 novembre 2009 Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte ou La guerre des boutons Dr Laurent CROCE Praticien Contractuel Urgences Médicales

Plus en détail

Complications Le Tinea capitis peut entraîner des plaques d alopécie permanente du cuir chevelu.

Complications Le Tinea capitis peut entraîner des plaques d alopécie permanente du cuir chevelu. TINEA CAPITIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition Le Tinea capitis est une infection mycotique (fongique) du cuir chevelu communément appelée teigne. Le champignon Trichophyton tonsurans en est la cause

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION)

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 ITEM N 20 : DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

Les dermatoses ^^ Sont celles dont la cause peut résulter en tout ou en partie des conditions dans lesquelles le travail est exercé

Les dermatoses ^^ Sont celles dont la cause peut résulter en tout ou en partie des conditions dans lesquelles le travail est exercé Les dermatoses ^^ Définition : Sont celles dont la cause peut résulter en tout ou en partie des conditions dans lesquelles le travail est exercé I. Dermites d irritation : Lésions cutanées peuvent être

Plus en détail

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales Infections virales materno-foetales Infections congénitales Le virus de la rubéole Famille : Togaviridae Genre : Rubivirus Espèce : Rubella virus Génome ARNsb(+) Capside icosaédrique 60-70 nm Virus enveloppé

Plus en détail

Gestion du risque lors d épidémies de gale

Gestion du risque lors d épidémies de gale Gestion du risque lors d épidémies de gale l exemple de la maison de retraite du CH Oloron (Pyrénées atlantiques) Benoît HUC Service d Hygiène Hospitalière CH d Oloron Sainte-Marie Benoit.huc@ch-pau.fr

Plus en détail

I. Dermatite (ou eczéma)

I. Dermatite (ou eczéma) I. Dermatite (ou eczéma) 1. Dermatite atopique Définition : lésion chronique prurigineuse. Epidémiologie : forte prédisposition génétique souvent associée à l asthme ou la rhinite petite enfance dans 60

Plus en détail

URTICAIRE CHRONIQUE: clinique, diagnostic, traitement. Nathalie Gunera-Saad

URTICAIRE CHRONIQUE: clinique, diagnostic, traitement. Nathalie Gunera-Saad URTICAIRE CHRONIQUE: clinique, diagnostic, traitement Nathalie Gunera-Saad Définition et Clinique ÿ Latin: urtica (= ortie), dermatose inflammatoire fréquente de la peau et/ou des muqueuses ÿ Superficielle:

Plus en détail

ITEM 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT. CLINIQUE

ITEM 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT. CLINIQUE ITEM 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT. CLINIQUE Terrain Anamnèse Examen dermato Signes de gravité Signes associés - Enfant d âge scolaire - ATCD de maladie éruptive Vaccination à jour Carnet de santé

Plus en détail

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto Syndrome de Stevens-Johnson Pr A Galetto 1 CAS Une garçon de 7 ans a de la fièvre et des douleurs en avalant depuis 5 jours. Il y a deux jours, une éruption a débuté sur son thorax avec des macules qui

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille

La gale. Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille La gale Dr Nathalie Quiles Tsimaratos Hôpital saint joseph Marseille Ectoparasitoses Poux Gale Oxyures Gale Prurit diffus à recrudescence nocturne épargnant le visage souvent un caractère conjugal ou familial

Plus en détail

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3

UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 UE11.3 HEM 10 nov 2015 1 UE11.3 RÉVISIONS HEM DFASM3 DC2 CG/ TB 10 nov 2015 DC2 révision Chez une femme de 59 ans, une échographie abdominale a été réalisée devant des douleurs abdominales intermittentes

Plus en détail

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES I ECZEMA ET LESIONS ECZEMATIFORMES II LICHEN PLAN III LICHEN SCLERO-ATROPHIQUE IV MALADIE LUPIQUE V PSORIASIS VI AUTRES Parapsoriasis Kératodermies

Plus en détail

16. Grossesse normale.

16. Grossesse normale. 16. Grossesse normale. Objectifs ECN : Diagnostiquer une grossesse et connaître les modifications physiologiques l accompagnant. Énoncer les règles du suivi (clinique, biologique, échographique) d une

Plus en détail

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité L ŒDÈME de QUINCKE revisité FMC du Chalonnais - 10/01/2013 P. SCHERER 2 questions préalables L œdème de Quincke a-t-il toujours une localisation laryngée? L œdème de Quincke est il toujours allergique?

Plus en détail

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE

Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux. Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Les examens de laboratoire : comment les interpreter? Exemple : les marqueurs tumoraux Michèle BERTHIER : SCOR GLOBAL LIFE Présentation faite en collaboration avec le Dr Gabriela BUFFET, Médecin-Conseil

Plus en détail

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD La grossesse chez les femmes transplantées P. Grace Bianchi MD PD Berne 24-1-2004 Modifications de la physiologie maternelle lors d une grossesse Système cardiovasculaire cœur (volume, position) Système

Plus en détail

La fièvre du nourrisson. Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV

La fièvre du nourrisson. Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV La fièvre du nourrisson Dr Pierre FOUCAUD Chef de service de Pédiatrie CHV La fièvre du nourrisson Symptôme (température rectale > 38 ) très fréquent, accompagnant de très nombreuses infections, le plus

Plus en détail

Virus et grossesse. Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille

Virus et grossesse. Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille Virus et grossesse 5A Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.0 Table des matières I - Exercice : Dossier clinique

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

Les aspects dermatologiques des MICI

Les aspects dermatologiques des MICI Les aspects dermatologiques des MICI E. Delaporte Lille Aucun lien d intérêt Je condamne l appropriation sauvage (le pillage) iconographique à l aide de tablettes, smart-phones, i-phones Je déplore vivement

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

page: 152 alphabétique Chapitre 8: Mycoses image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: 152 alphabétique Chapitre 8: Mycoses image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante Chapitre 8: Mycoses page: 152 Mycoses Dermatophyties page: 153 8.1 Dermatophyties Tinea corporis Macule érythémateuse; Squames Lésion arrondie ou ovalaire comme dans le cas présent dont la bordure nettement

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

Dr Laurence Lachaud, laurence.lachaud@univ montp1.fr MIE, année 2012 2013

Dr Laurence Lachaud, laurence.lachaud@univ montp1.fr MIE, année 2012 2013 MIE 20. Diagnostic et suivi des infections per placentaires (pathologie congénitale) et du per partum (infection néonatale): le bon usage des examens biologiques. I. OBJECTIFS Items ENC concernés : Item

Plus en détail

R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue»

R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue» CAS CLINIQUE R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue» J17 de vie : Fièvre aigue chiffrée à 38,5 c + vomissements évoluant 24 heures Notion de contage virale (

Plus en détail

PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES)

PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES) PATHOLOGIE DES GRANULOCYTES (ou POLYNUCLEAIRES) I/Rappel A/ Description Noyau polylobé d où le terme polynucléaire Cytoplasme granuleux d où le terme granulocyte. Selon la coloration des granulations on

Plus en détail

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance?

Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Vaccins, grossesse et allaitement: quelles données de tolérance? Dr Elisabeth Elefant, Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau, Paris www.lecrat.org

Plus en détail

PATHOLOGIES VULVAIRES. Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon

PATHOLOGIES VULVAIRES. Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon PATHOLOGIES VULVAIRES Karine Cury CCA de dermatologie Hôpital Tenon Pathologies vulvaires Ulcérations génitales Infectieuses Dermatose bulleuse Aphte Localisation génitale des dermatoses générales Pathologie

Plus en détail

DANS L AMBIANCE DU PSORIASIS, QUAND PENSER A UNE MALADIE AUTOINFLAMMATOIRE?

DANS L AMBIANCE DU PSORIASIS, QUAND PENSER A UNE MALADIE AUTOINFLAMMATOIRE? DANS L AMBIANCE DU PSORIASIS, QUAND PENSER A UNE MALADIE AUTOINFLAMMATOIRE? Dr Maryam PIRAM Dermatologie pédiatrique Service de Rhumatologie pédiatrique, Centre de Référence des maladies auto-inflammatoires

Plus en détail

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne généralités déficits de protéines enzymatiques communes à de nombreux organes - organelles

Plus en détail

Prof. Olivier CHAZOUILLERES

Prof. Olivier CHAZOUILLERES Prof. Olivier CHAZOUILLERES Cholangite sclérosante Savoir évoquer une cholangite sclérosante Savoir évoquer le diagnostic Connaître les différents traitements et les modalités de surveillance Conflits

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Hépatite B et Grossesse

Hépatite B et Grossesse Hépatite B et Grossesse Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Chez la femme enceinte, l infection virale B est dominée par le risque de transmission mère enfant qui reste une cause majeure du maintien

Plus en détail

Thrombopénies et grossesse

Thrombopénies et grossesse Thrombopénies et grossesse Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré APHP, Paris Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et grossesse Evolution des plaquettes durant

Plus en détail

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011

Dermatoses professionnelles. Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Dermatoses professionnelles Bita DEZFOULIAN, MD, PhD Service de Dermatologie CHU Sart Tilman 27 janvier 2011 Introduction Incidence des dermatoses professionnelles: entre 0,5 et 0,7 cas pour 1000 travailleurs

Plus en détail

Allergies alimentaires de l enfant

Allergies alimentaires de l enfant Allergies alimentaires de l enfant N. Faure FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Définitions Réaction adverse aux protéines alimentaires (animales ou végétales) par un mécanisme immunoallergique

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail