Projet de Politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de Politique québécoise de gestion des matières résiduelles"

Transcription

1 Projet de Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Voici des extraits de contenu du Projet de Politique de gestion des matières résiduelles et du plan d action qui concerne Éco Entreprises Québec et les entreprises qu il représente. Les commentaires formulés feront l objet de représentation auprès du gouvernement du Québec dans les délais prévus. Stratégie 2 : Prévenir et réduire la production de matières résiduelles La 2 ième stratégie de la politique concerne directement les entreprises membres de ÉEQ puisqu elle porte sur la réduction à la source. Trois actions sont en lien avec cette stratégie dans le plan d action Action 3 Le gouvernement évaluera les résultats de la mise en œuvre du Code volontaire de bonnes pratiques sur l utilisation des sacs d emplettes en 2012 et y donnera les suites appropriées. De plus, il veillera à conclure d autres ententes avec les entreprises afin qu elles s engagent à réduire les emballages et à limiter l usage de matériaux peu recyclés comme le polystyrène. En tant que signataire du Code volontaire de bonnes pratiques sur l utilisation des sacs d emplettes, ÉEQ s implique dans le suivi de la mise en œuvre du code et travaille actuellement à l identification de la performance des mesures mises en place par les détaillants. ÉEQ travaille également à la mise en place d un code volontaire de réduction des contenants, emballages et imprimés s adressant aux entreprises assujetties au régime de compensation. ÉEQ a récemment mis sur pied un comité de l industrie sur la problématique du polystyrène et des matières émergentes afin d évaluer les pistes de solution sur le recyclage et/ou la valorisation de ces matières. Action 4 Durant la première année de mise en œuvre de la politique, le gouvernement créera des tables de concertation qui réuniront les différents acteurs concernés afin d accroître la réduction à la source et le réemploi. ÉEQ fera part de son intention de participer aux travaux de ces tables de concertation en autant qu elles concernent les contenants, emballages et imprimés. Action 5 D ici 2011, le gouvernement étudiera l impact des mesures économiques et fiscales favorisant le prolongement de la vie utile des produits et décourageant l usage de produits de courte durée.

2 ÉEQ suivra de près les travaux du gouvernement afin d éviter la mise en place de toute autre mesure économique ou fiscale, pour les contenants, emballages et imprimés autres que le régime de compensation de la collecte sélective. Stratégie 5 : Responsabiliser les producteurs La 5 ième stratégie concerne directement le régime de compensation des programmes municipaux de collecte sélective. «Les contenants et emballages, les imprimés et les médias écrits forment une très grande partie des matières résiduelles générées par les ménages. Les municipalités offrent des services de récupération et de mise en valeur de ces produits. En vertu de la LQE, l industrie doit compenser jusqu à 50 % des coûts nets assumés par les municipalités pour ces services. Afin de mieux respecter les principes du développement durable, le gouvernement entend faire en sorte que les entreprises assument la totalité des coûts de récupération et de mise en valeur des contenants, des emballages, des imprimés et des médias écrits.» Action 15 Le gouvernement soumettra à l Assemblée nationale et à ses membres un projet de loi qui encadrera la détermination des coûts nets à compenser par les entreprises pour les services municipaux de récupération et de mise en valeur des matières recyclables et qui établira le niveau de compensation à 100 %. ÉEQ prend acte de la volonté du gouvernement d élever à 100 % le niveau de compensation des entreprises. Toutefois, ÉEQ comprend que le projet de modification de la Loi sur la qualité de l environnement permettra d encadrer la détermination des coûts nets à compenser. Pour ÉEQ, seuls les coûts d opération du service de collecte sélective efficace et performant, qui représentent actuellement environ 75 % des coûts négociés, seront les coûts reconnus par le régime de compensation. Les autres coûts (les frais d administration et les frais de gestion de contrats, les dépenses d information, de sensibilisation et d éducation dites ISÉ, les bacs de récupération) ne doivent pas être reconnus dans la détermination des coûts nets à compenser. Des mesures de reddition de compte des municipalités basées sur la transparence, la saine gestion, l efficacité et la performance seront également revendiquées par ÉEQ «Lorsque les entreprises auront à en assumer tous les coûts, le gouvernement compte évaluer si elles devraient prendre totalement en charge la gestion du programme selon le principe de responsabilité élargie des producteurs.»

3 Action 16 Le gouvernement évaluera les avantages et les inconvénients liés au transfert, à l industrie, de la gestion des programmes municipaux de collecte et de mise en valeur des contenants et emballages, des imprimés et des médias écrits. ÉEQ fera le suivi nécessaire auprès du gouvernement afin de participer aux travaux portant sur l analyse d opportunité du transfert, à l industrie, de la gestion des programmes municipaux de collecte sélective des contenants, emballages et imprimés. Stratégie 7 : Améliorer la performance des ICI et des CRD Cette stratégie touche le volet hors foyer ainsi que certaines entreprises membres de ÉEQ dans la gestion des matières résiduelles générées par leurs activités. Action 27 Le gouvernement consacrera 30 millions de dollars à la mise en place de programmes visant à améliorer la récupération des matières résiduelles recyclables générées hors du foyer, à financer le développement technologique pour la mise en valeur des matières récupérées, à implanter des centres de tri des résidus de CRD et à développer les marchés. En tant que membre fondateur de la Table pour la récupération hors foyer, ÉEQ salue l annonce de fonds supplémentaires pour la desserte du hors foyer. ÉEQ veillera à ce qu une part de l enveloppe de 30 M$ soit dédiée aux trois programmes de la Table. Stratégie 8 : Choisir le système de collecte le plus performant «S il est démontré que la collecte sélective répond aux objectifs intermédiaires découlant de la politique, que sa performance est équivalente à celle du système de consignation pour les produits similaires et que les services de récupération des contenants de boissons gazeuses consommées hors foyer sont facilement accessibles et bien répartis sur le territoire, le gouvernement envisagera d abolir la consignation des contenants à remplissage unique de boissons gazeuses. Toutefois, le gouvernement veut s assurer qu au moins 70 % des contenants consignés sont récupérés. Il s agit avant tout d éviter que la performance du système de collecte sélective rejoigne celle du système de consignation à un niveau inférieur à 70 % de récupération des contenants de même type. Aussi, si pendant deux années successives, moins de 70 % des contenants de boissons gazeuses sont récupérés, le gouvernement envisagera d augmenter la valeur de la consigne.»

4 Action 31 Le gouvernement évaluera de façon continue la performance des systèmes de consignation et publiera un rapport sur le sujet tous les deux ans. Avec la publication du Bilan 2008 sur la gestion des matières résiduelles, ÉEQ est plus que jamais convaincu que la collecte sélective demeure le moyen le plus efficace et le plus performant pour gérer les contenants, emballages et imprimés mis en marché au Québec par les entreprises qu il représente. C est pourquoi ÉEQ est d avis que le système de consignation des contenants de boissons gazeuses doit, à court terme, être aboli afin que ces contenants puissent être dirigés vers la collecte sélective. ÉEQ suivra de près les études permettant l évaluation de la performance du système de consigne pour ces contenants.

5 Plan d action (extrait) Objectifs : Ramener la quantité de matières résiduelles éliminées à 700 kilogrammes par personne et recycler 70 % du papier, du carton, du plastique, du verre et du métal résiduels. Voici un extrait des actions qui concernent Éco Entreprises Québec et ses membres, précisant le bien livrable, l échéance et l intervenant responsable. Actions Bien livrable Échéance Responsable Stratégie 2 : Prévenir et réduire la production de matières résiduelles 3. Le gouvernement évaluera les résultats de la mise en œuvre du Code volontaire de bonnes pratiques sur l utilisation des sacs d emplettes et y donnera les suites appropriées. De plus, il veillera à conclure d autres ententes avec les entreprises afin qu elles s engagent à réduire les emballages et à limiter l usage de matériaux peu recyclés tels le polystyrène. 4. Durant la première année de mise en œuvre de la politique, le gouvernement créera des tables de concertation qui réuniront les différents acteurs concernés afin d accroître la réduction à la source et le réemploi. 5. Le gouvernement étudiera l impact des mesures économiques et fiscales favorisant le Prolongement de la vie utile des produits et décourageant l usage de produits de courte durée. Rapport Protocoles d ententes Table filière sur la réduction et le réemploi 2012 RECYC-QUÉBEC 2010 RECYC-QUÉBEC Rapport 2011 MDDEP Stratégie 5 : Responsabiliser les producteurs 15. Le gouvernement soumettra à l Assemblée nationale et à ses membres un projet de loi qui encadrera la détermination des coûts nets à compenser par les entreprises pour les services municipaux de récupération et de mise en valeur des matières recyclables et qui établira le niveau de compensation à 100 %. 16. Le gouvernement évaluera les avantages et inconvénients liés au transfert à l industrie de la gestion des programmes municipaux de collecte et de mise en valeur des contenants et emballages, des imprimés et des médias écrits. Modification de la LQE 2010 MDDEP Modification du RCSM 1 Rapport 2014 MDDEP Stratégie 7 : Améliorer la performance des ICI et des CRD 27. Le gouvernement consacrera 30 millions de dollars à la mise en place de programmes visant à améliorer la récupération des matières résiduelles recyclables générées hors du foyer, à financer le développement technologique pour la mise en valeur des matières récupérées, à implanter des centres de tri des résidus de CRD et à développer les marchés. Programmes 2011 RECYC-QUÉBEC Stratégie 8 : Choisir le système de collecte le plus performant 31. Le gouvernement évaluera de façon continue la performance des systèmes de consignation et publiera un rapport sur le sujet tous les deux ans. Rapport biannuel Une fois tous les deux ans 1. Règlement sur la compensation pour les services municipaux fournis en vue d assurer la récupération et la valorisation des matières résiduelles RECYC-QUÉBEC

Actions Bien livrable Échéance Responsable

Actions Bien livrable Échéance Responsable Stratégie 1 : Respecter la hiérarchie des 3RV-E 1. Afin que la Loi sur la qualité de l environnement (LQE) soit claire en ce qui concerne la priorité accordée aux activités de gestion des matières résiduelles

Plus en détail

COMMENT FAIRE UNE SAINE GESTION DE SES MATIÈRES RÉSIDUELLES DANS

COMMENT FAIRE UNE SAINE GESTION DE SES MATIÈRES RÉSIDUELLES DANS AGPI Colloque 2013 Hôtel Mortagne Boucherville Mardi 1 er octobre 2013 COMMENT FAIRE UNE SAINE GESTION DE SES MATIÈRES RÉSIDUELLES DANS LES BÂTIMENTS ÉTIENNE ANGERS 1 Plan de la présentation RECYC QUÉBEC

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE!

Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! Marie-Ève Chaume Responsable du dossier des Matières résiduelles Conseil régional de l environnement de Montréal mechaume@cremtl.qc.ca 514-842-2890 poste 224

Plus en détail

Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord

Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord 2 Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord SOMMAIRE Le contexte et les objectifs La Communauté métropolitaine

Plus en détail

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Monique Clément, B.Sc. DGE, Recycologue Document synthèse réalisé par la MRC de Memphrémagog

Plus en détail

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Objectifs : 1. Soutenir les ICI dans la gestion des matières résiduelles, en rendant plus accessibles

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

Guide du demandeur Mis à jour le 12 novembre 2015

Guide du demandeur Mis à jour le 12 novembre 2015 PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION HORS FOYER Programme d aide financière pour la récupération des matières recyclables générées hors foyer Guide du demandeur Mis à jour le 12 novembre 2015 1. Description du programme

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

ONDE- ENTS = = ÊTRE UN LEVIER DE LA MISE EN VALEUR DES MATIÈRES RÉSIDUEL LES AU PROFIT DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL.

ONDE- ENTS = = ÊTRE UN LEVIER DE LA MISE EN VALEUR DES MATIÈRES RÉSIDUEL LES AU PROFIT DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL. ONDE- ENTS MISSION PRENDRE EN CHARGE LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES GÉNÉRÉES PAR LA POPULATION TOUT EN ACCOMPAGNANT LES ACTEURS DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. VISION ÊTRE UN LEVIER

Plus en détail

Mise à jour des consignes de tri. Dossier de demande de financement

Mise à jour des consignes de tri. Dossier de demande de financement Mise à jour des consignes de tri Dossier de demande de financement ECOFOLIO vous accompagne dans la création et la mise à jour de vos consignes de tri Merci de vous référer à la notice explicative jointe

Plus en détail

Programme ICI ON RECYCLE!

Programme ICI ON RECYCLE! Projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action 2010-2015 Programme ICI ON RECYCLE! Résultats 2009 Mario Laquerre Directeur Programmes RECYC-QUÉBEC Photo : José Azel/Aurora

Plus en détail

Montréal, 21 septembre 2015

Montréal, 21 septembre 2015 Montréal, 21 septembre 2015 Commission de l environnement Communauté métropolitaine de Montréal 1002, rue Sherbrooke Ouest, bureau 2400 Montréal, QC H3A 3L6 Mesdames et messieurs les membres de la Commission,

Plus en détail

Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin

Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin Pour une saine gestion des matières résiduelles dans les ICI du Bas-Saint-Laurent Marie-Eve Lagacé et Patrick Morin Conseil régional de l environnement du Bas-Saint-Laurent Plan de la présentation 1. Gestion

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Rapport annuel 2011-2012

Rapport annuel 2011-2012 Code de conduite pour des relations commerciales équitables entre fournisseurs et acheteurs dans la chaîne agro-alimentaire Rapport annuel 2011-2012 Le code de conduite pour des relations commerciales

Plus en détail

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 2015-2016 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 29 avril 2015 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Orientations stratégiques... 1 3. Principes

Plus en détail

Enjeux et opportunités de la politique de gestion des déchets en France. Jean-Charles CAUDRON Service Produits et Efficacité Matière ADEME

Enjeux et opportunités de la politique de gestion des déchets en France. Jean-Charles CAUDRON Service Produits et Efficacité Matière ADEME Enjeux et opportunités de la politique de gestion des déchets en France Jean-Charles CAUDRON Service Produits et Efficacité Matière ADEME Les Déchets Ménagers et Assimilés dans la production de déchets

Plus en détail

7 MISE EN ŒUVRE 7.1 PARTAGE DES RESPONSABILITÉS

7 MISE EN ŒUVRE 7.1 PARTAGE DES RESPONSABILITÉS 7-1 7 MISE EN ŒUVRE L une des premières conditions de succès du plan de gestion est la coordination et la concertation entre tous les intervenants afin d assurer une mise en œuvre rapide et cohérente des

Plus en détail

Avis 21-316 du personnel des ACVM Agence de traitement de l information pour les titres de créance privés

Avis 21-316 du personnel des ACVM Agence de traitement de l information pour les titres de créance privés Avis 21-316 du personnel des ACVM Agence de traitement de l information pour les titres de créance privés Le 29 décembre 2015 1. Introduction Le personnel des Autorités canadiennes en valeurs mobilières

Plus en détail

MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE

MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE 1 MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE Qu est ce que c est? cest? La Charte des matières recyclables indique les matières que les citoyens peuvent déposer dans leur

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES LE BILAN EN BREF BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1 Ramener POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES OBJECTIFS À ATTEINDRE D ICI LA FIN DE 2015

Plus en détail

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT RELATIF À LA COMPENSATION POUR LES SERVICES MUNICIPAUX FOURNIS EN VUE D ASSURER LA RÉCUPÉRATION ET

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative, sont les suivants :

Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative, sont les suivants : 5-1 5 MODES DE GESTION ET MESURES DU PGMR Ce chapitre constitue le cœur du PGMR. Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative,

Plus en détail

Du nouveau pour la collecte. des déchets! Développer

Du nouveau pour la collecte. des déchets! Développer Du nouveau pour la collecte Développer des déchets! le recyclage Les grands enjeux pour la gestion des déchets dans les années à venir sont de réduire les déchets produits et de développer le recyclage.

Plus en détail

Guide d accompagnement du

Guide d accompagnement du Guide d accompagnement du Plan de la présentation Mise en contexte Le nouveau règlement-cadre Tronc commun du règlement Performance des programmes Produits visés 2 Mise en contexte Qu est-ce que la responsabilité

Plus en détail

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes!

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes! Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015 Nouvelles consignes tri des emballages plastiques et installation de bacs jaunes! SOMMAIRE 1- Extension de la collecte en bacs jaunes pour les emballages ménagers

Plus en détail

3e Colloque Écodéveloppement des institutions d'enseignement du Québec

3e Colloque Écodéveloppement des institutions d'enseignement du Québec 3e Colloque Écodéveloppement des institutions d'enseignement du Québec La responsabilité élargie des producteurs, un levier pour le financement de la gestion écologique des matières résiduelles Mario Laquerre

Plus en détail

Appel d offres. Image de marque Plateforme Web de promotion régionale. Déposé par La Conférence régionale des élues du Bas-Saint-Laurent

Appel d offres. Image de marque Plateforme Web de promotion régionale. Déposé par La Conférence régionale des élues du Bas-Saint-Laurent Appel d offres Image de marque Plateforme Web de promotion régionale Déposé par La Conférence régionale des élues du Bas-Saint-Laurent Septembre 2014 Le mandataire Créée en vertu d une loi gouvernementale,

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE..

CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. CONVENTION D IMPLANTATION DE CONTENEURS ENTERRES DESTINES A LA COLLECTE DES DECHETS SUR L OPERATION D AMENAGEMENT SITUE AU.. SUR LA COMMUNE DE.. Entre : Le SIOM, dont le siège est situé au Chemin départemental

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020

Consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 Consultation publique sur le projet de Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 Mémoire de l Office municipal d habitation de Montréal Juin 2015 Rédaction : Nicolas Joly Directeur

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre #

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre # Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois dans le secteur de la culture, du loisir et de la vie communautaire dans les arrondissements Titre # Politique d embauche du

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

Publication des cartes. du «très haut débit»

Publication des cartes. du «très haut débit» Publication des cartes du «très haut débit» Bruno LE MAIRE ministre de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire Eric BESSON Ministre chargé de l Industrie,

Plus en détail

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport

2004-2007. Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport Programme triennal d assistance financière Unités régionales de loisir et de sport 2004-2007 Troisième année du programme triennal Date limite d inscription : 23 juin 2006 Le sceau de la poste faisant

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

Procédures du placement médias gouvernemental

Procédures du placement médias gouvernemental Procédures du placement médias gouvernemental À L INTENTION DES ORGANISMES PUBLICS Placement médias Direction des moyens de communication Centre de services partagés du Québec Mars 2015 Table des matières

Plus en détail

Programme d amélioration du rendement scolaire en Alberta Cadre de référence Décembre 1999. Annexe A

Programme d amélioration du rendement scolaire en Alberta Cadre de référence Décembre 1999. Annexe A INTRODUCTION Annexe A «Questions et réponses» dans le contexte du cadre de référence Jusqu à maintenant, la conception et l élaboration du Programme d amélioration du rendement scolaire en Alberta ont

Plus en détail

Location de conteneur de récupération de matières recyclables à chargement AVANT

Location de conteneur de récupération de matières recyclables à chargement AVANT LES SERVICES EN BREF Collecte sélective par bac roulant Sur tout le territoire des municipalités membres de la Régie, les industries, commerces et institutions (ICI) peuvent se procurer des bacs de format

Plus en détail

La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA

La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA La rentabilité socio économique et financière de la LGV PACA Janvier 2005 2 Préambule : Les données chiffrées encore indicatives dont on dispose sur un projet de ligne nouvelle au stade du débat public

Plus en détail

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca 7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca Le Carrefour BLE est un organisme à but non lucratif et de bienfaisance.

Plus en détail

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles révisé

Projet de Plan de gestion des matières résiduelles révisé Projet de Plan de gestion des matières résiduelles révisé Portrait et diagnostic Nixon SANON Matane, 9 décembre 2014 1 PLAN 1- Contexte 2- Bilan PGMR 2006-2013 3- Politique québécoise de gestion des MR

Plus en détail

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES. règles outils. Eco-Emballages vous accompagne

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES. règles outils. Eco-Emballages vous accompagne EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES SE - REP - REPORTING - ACV - RÉDUCTION - INDICATEURS - RECYCLAG V - RÉDUCTION - INDICATEURS - RECYCLAGE - SENSIBILISATION - RSE - ICATEURS - RECYCLAGE

Plus en détail

CONTEXTE. ACTION «COUCHES LAVABLES» «Un bébé en couche lavable, c est déjà un consom acteur!»

CONTEXTE. ACTION «COUCHES LAVABLES» «Un bébé en couche lavable, c est déjà un consom acteur!» DOSSIER DE PRESSE CONTEXTE La CACEM s est engagée en 2011, dans le cadre d un accord-cadre quinquennal avec l ADEME, à élaborer et mettre en œuvre un Programme Local de Prévention des Déchets. L objectif

Plus en détail

Éco-Emballages : Un Partenaire responsable. Par Richard QUEMIN Responsable régional sud-est

Éco-Emballages : Un Partenaire responsable. Par Richard QUEMIN Responsable régional sud-est Éco-Emballages : Un Partenaire responsable Par Richard QUEMIN Responsable régional sud-est Qui sommes-nous? Les acteurs du dispositifs Eco mballages a pour vocation d assurer la responsabilité élargie

Plus en détail

Présentation du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. 18 juin 2015

Présentation du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. 18 juin 2015 Présentation du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte 18 juin 2015 Plan du projet de loi Titre Ier Définir les objectifs communs pour réussir la transition énergétique,

Plus en détail

des idées pour Nantes? Venez les partager.

des idées pour Nantes? Venez les partager. Vous avez des idées pour Nantes? Venez les partager. 5 objectifs objectifs règles du jeu Nantaises, Nantais, jouez collectif! La Ville de Nantes invite toutes les Nantaises et tous les Nantais à s investir

Plus en détail

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais Rencontre du 11 décembre Plan de la présentation Mise en contexte Encadrement législatif Bilan de gestion

Plus en détail

ARTICLE2 : DÉFINITION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILABLES

ARTICLE2 : DÉFINITION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILABLES RÈGLEMENT DU SERVICE DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES DECHETS 1 ARTICLE 1 : PRÉAMBULE Les prescriptions du présent règlement sont applicables à l usager effectif du service, notamment à toute personne

Plus en détail

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS

RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS VOTRE RESPONSABILITÉ ET VOTRE OBLIGATION LÉGALE RESPONSABILITÉ ÉLARGIE DES PRODUCTEURS POUR LES EMBALLAGES MÉNAGERS Eco-Emballages vous accompagne VOS EMBALLAGES IMPLIQUENT VOTRE RESPONSABILITÉ ET ENGENDRENT

Plus en détail

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers CP-DG-17 Page 1 de 9 Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers 1. Objet de la politique La présente politique s inscrit dans les pouvoirs et fonctions de la commission

Plus en détail

Ordonnance MO-006-2016 obligeant à publier des manuels de mesures d urgence

Ordonnance MO-006-2016 obligeant à publier des manuels de mesures d urgence Dossier OF-Surv-Gen-08 Le 5 avril 2016 Destinataires : Toutes les sociétés détenant une autorisation de construire et d exploiter un oléoduc ou un gazoduc, ou une usine de traitement du gaz, réglementés

Plus en détail

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010

Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 Brussels Waste Network Appel à projet 2010 Avenant au dossier de candidature du Parc des Expositions de Bruxelles de juin 2010 1 Objet du projet Le Parc d expositions de Bruxelles (PEB) met à disposition

Plus en détail

L instauration d un système de consignation des canettes

L instauration d un système de consignation des canettes L instauration d un système de consignation des canettes Groupe cdh du Parlement wallon Proposition de résolution déposée par Dimitri FOURNY et Carlo DI ANTONIO, députés wallons cdh CONTEXTE Dans le monde,

Plus en détail

Lignes directrices pour le Programme d infrastructures Québec-Municipalités Municipalité amie des aînés (MADA) Appel de projets 2015

Lignes directrices pour le Programme d infrastructures Québec-Municipalités Municipalité amie des aînés (MADA) Appel de projets 2015 Lignes directrices pour les projets d infrastructures des municipalités reconnues ou engagées dans la démarche Municipalité amie des aînés (MADA), 2012-2013 Lignes directrices pour le Programme d infrastructures

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18 juin au 3 juillet 2015

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18 juin au 3 juillet 2015 Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Ligne directrice n o 2015-08 Publicité électorale par les candidates Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18

Plus en détail

Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé au Téléjournal, le 23 septembre 2014.

Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé au Téléjournal, le 23 septembre 2014. 1 Révision par l ombudsman de Radio-Canada d une plainte à propos d un reportage diffusé au Téléjournal, le 23 septembre 2014. LA PLAINTE Un auditeur, M. Laurier Busque, se plaint d un reportage sur la

Plus en détail

Conférence de presse LUNDI 30 JUIN 2014

Conférence de presse LUNDI 30 JUIN 2014 Conférence de presse LUNDI 30 JUIN 2014 SOMMAIRE Communiqué de presse Page 3 Le contexte de la gestion des déchets sur le territoire du TCO.. Page 5 Les nouveaux services de proximité mis en place par

Plus en détail

Plan Directeur de Gestion des Matières Résiduelles. L agglomération de Longueuil offre à ses citoyens les moyens d agir

Plan Directeur de Gestion des Matières Résiduelles. L agglomération de Longueuil offre à ses citoyens les moyens d agir Plan Directeur de Gestion des Matières Résiduelles L agglomération de Longueuil offre à ses citoyens les moyens d agir i RÉSUMÉ DU PLAN DIRECTEUR DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES S inscrivant dans

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Rapport de la filière des cartouches d impression en 2014

Rapport de la filière des cartouches d impression en 2014 Pour une gestion efficace et performante des cartouches d impression Dans le cadre de l accord signé entre Le Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Les fabricants

Plus en détail

Proposition de structure de transition Vers un modèle renouvelé de structure de développement économique

Proposition de structure de transition Vers un modèle renouvelé de structure de développement économique Proposition de structure de transition Vers un modèle renouvelé de structure de développement économique Préparée par : Centre local de développement Abitibi Août 2015 Table des matières MISE EN CONTEXTE

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS

Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Projet de loi 11 : L AVIS DES RETRAITÉES ET RETRAITÉS Présenté conjointement par le Réseau FADOQ et la Fédération des Associations de Retraités du Québec (FARQ) devant la Commission de l économie et du

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II...

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II... CADRE D AGRÉMENT Agrément de l approche de notation interne (NI) avancée du risque de crédit Fonds propres Décembre 2007 TABLE DE MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes... 4 3. Principales phases...

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec INFRA 2013 Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec Centre des congrès de Québec Mercredi le 4 décembre 2013 Mesdames

Plus en détail

ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc.

ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc. Mémoire ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc. Présenté à La Commission sur l avenir de l agriculture et de l agroalimentaire québécois Saint-Hyacinthe, le 21 juin 2007 Table des

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international -Loi n94-42 du 7 mars 1994, fixant le régime applicable à l exercice des activités

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive.

Guide éco-événements. Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations. www.sirtom-region-brive. Guide éco-événements Le sirtom vous accompagne pour une meilleure gestion des déchets sur vos manifestations SIRTOM DE LA REGION DE BRIVE Tél. 05 55 17 65 10 Fax 05 55 17 65 19 sirtom@ sirtom-brive.fr

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Le 10 novembre 2015. Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite»

Le 10 novembre 2015. Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite» Résumé du séminaire «Façonner l avenir des régimes d avantages sociaux et de retraite» Récemment, les équipes de la division de consultation en régimes d avantages sociaux et de retraite de Cowan ont présenté

Plus en détail

Le Médiateur du cinéma Examen de l exécution en 2012 des engagements de programmation

Le Médiateur du cinéma Examen de l exécution en 2012 des engagements de programmation Janvier 14 Le Médiateur du cinéma Examen de l exécution en 2012 des engagements de programmation L e M é d i a t e u r d u c i n é m a 3, r u e B o i s s i è r e. 7 5 1 1 6 P a r i s 1 Examen de l exécution

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 L Assemblée des partenaires du 27 février 2014 donnait suite à celle du 5 décembre réunissant plusieurs acteurs du milieu pour travailler

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE

TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE TABLE DES MATIÈRES Préambule p. 1 1. Objectifs du programme p. 2 2. Critères de reconnaissance des organismes p. 2 3. Types de soutien p. 2 3.1 Aide financière p. 3 3.2 Aide technique p. 3 4. Critères

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets

La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 septembre 2011 La CREA lance un important programme d amélioration du matériel de collecte de déchets Contacts Marie Mahieu-Rivals Cathy PREVOST Attachée de presse de la CREA

Plus en détail

Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action Actions Biens livrables Échéance

Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Plan d action Actions Biens livrables Échéance Stratégie 1 : Respecter la hiérarchie des 3RV-E 1. Afin que la LQE soit claire sur la priorité accordée aux activités de gestion des matières résiduelles les plus profitables pour l environnement et le

Plus en détail

Emballages alimentaires

Emballages alimentaires Emballages alimentaires Des emballages optimisés pour une fraîcheur accrue et des gains économiques Journée emballage CTAC 8 février 2012 Pourquoi optimiser l emballage? Les facteurs d influence pour l

Plus en détail

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Consultation publique sur le projet de politique québécoise de gestion des matières résiduelles Mémoire du Regroupement national des conseils régionaux de l environnement du Québec 23 février 2010 Présentation

Plus en détail

Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016

Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016 Foire aux questions Programme d aide au développement 2015-2016 1. Les critères d admissibilité des projets soumis afin de recevoir un financement en vertu de ce programme et ceux des projets qui permettent

Plus en détail

Plan d action gouvernemental de protection des lacs et des cours d eau du Québec Juin 2007

Plan d action gouvernemental de protection des lacs et des cours d eau du Québec Juin 2007 Plan d action gouvernemental de protection des lacs et des cours d eau du Québec Juin 2007 Moyens de sensibilisation, de prévention et d information à l intention de la population du Québec Moyens de

Plus en détail

GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un

GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un 2012-2013 GUIDE pour les parents des écoles de la Commission scolaire des Patriotes dans la prise de décision au sein du conseil d établissement en faveur d un code vestimentaire ou d un uniforme scolaire.

Plus en détail

LE «CARREFOUR PIERNÉ» PRIX LITTTERAIRE «Littérature et Musique» PRIX DE COMPOSITION MUSICALE «Prix Gabriel Pierné»

LE «CARREFOUR PIERNÉ» PRIX LITTTERAIRE «Littérature et Musique» PRIX DE COMPOSITION MUSICALE «Prix Gabriel Pierné» LE «CARREFOUR PIERNÉ» PRIX LITTTERAIRE «Littérature et Musique» PRIX DE COMPOSITION MUSICALE «Prix Gabriel Pierné» Préambule au règlement du prix «Littérature et musique» A l'initiative de l'association

Plus en détail

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet ANNEXE QC-177 Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet EXTENSION DE LA MINE AURIFÈRE CANADIAN MALARTIC ET DÉVIATION DE LA ROUTE 117 À L ENTRÉE EST DE LA VILLE DE MALARTIC PROCESSUS

Plus en détail