Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers"

Transcription

1 Université Cadi Ayyad Faculté Polydisciplinaire de Safi Département sciences mathématiques et informatique Systèmes d'exploitation Chapitre 3: Gestion de fichiers Le stockage fiable, rapide de grandes quantités de données est un critère déterminant de l efficacité d un système d exploitation. Année universitaire:

2 Plan du cours Introduction aux systèmes de fichiers Structuration des fichiers Structure physique des systèmes de fichiers Stockage des fichiers Stockage des catalogues Organisation de l espace disque Algorithmes d ordonnancement des requêtes.

3 Introduction aux systèmes de fichiers Un fichier est vu comme une suite d articles ou d enregistrement logiques d un type donné qui ne peuvent être manipulés qu au travers d opérations spécifiques. La formalisation de la notion de fichier, correspondant à un objet nommé, résidant en dehors de l espace d adressage des processus, mais disposant d interfaces permettant la lecture et l écriture de données dans ce derniers. L espace des fichiers et son organisation interne sont appelées génériquement système de (gestion de) fichiers.

4 Introduction aux systèmes de fichiers Un système de fichiers (SGF) est l entité regroupant les fichiers mémorisés sur disque. Il contient les données des fichiers et un ensemble d information techniques. Le système de fichier offre à l utilisateur une vision homogène et structurée des données et des ressources. Gérant l ensemble de fichier en création, destruction, correspondance avec les dispositifs physiques. Quels sont donc les services attendus d un SGF?

5 Introduction aux systèmes de fichiers Les services attendus d un SGF : La création de fichiers; La suppression de fichiers et archivage éventuels; La gestion des protections et de droits d accès; L ouverture de fichiers, avec gestion éventuelle des accès concurrents; La fermeture avec libération des ressources utilisées; La lecture et l écriture de données; Le mappage et le dé-mappage des fichiers en mémoire; L accès aléatoire en cas de changement de position; La structuration des données en enregistrements; La troncature et l extension automatique des fichiers.

6 Structuration des fichiers Selon les systèmes, différentes organisations sont proposées aux utilisateurs pour organiser les données dans les fichiers: Des suites d octets; Des suites d enregistrements; Un arbre d enregistrements de taille variable.

7 Structuration des fichiers Suites d octets: c est l organisation conceptuellement la plus simple. Le système de fichiers ne gère que des suites d octets sans structure visible. C est leur interprétation par les différents programmes et le système ( pour les fichiers considérés comme des exécutables) qui leur donne une signification. C est l organisation adoptée par de nombreux systèmes comme: UNIX, Dos,: car chaque octet peut être adressé individuellement, et l enregistrement logique à une taille d un octet.

8 Structuration des fichiers Suites d enregistrements: les fichiers sont structurés en enregistrement de taille fixe, qui ne peuvent être lus qu en totalité, sans possibilité d insertion au milieu de la liste. Ce type d organisation servait aux systèmes d exploitation basé sur disque, appelé CP/M (Control Program for Microcomputers).

9 Structuration des fichiers Arbre d enregistrements de taille variable: les fichiers sont organisés en enregistrements de taille variable, indexés chacun par une clé, et groupés par blocs de façons hiérarchique. L ajout d un nouvel enregistrement en une position quelconque peut provoquer un éclatement d un bloc en sous-blocs, tout comme la suppression d un enregistrement peut provoquer fusion de blocs peu remplis. Cette organisation de type fichier indexé est proposée par le système de fichiers ISAM «Indexed Sequential Access Method» d IBM.

10 Structuration des fichiers Types de fichiers: dans tous les systèmes de fichiers, les informations de structure sont considérées comme des fichiers spéciaux, de même que certains moyens de communication inter-processus (pipes, sockets). Les types de fichiers: Fichiers ordinaires: contenant les données utilisateurs; Répertoires (ou catalogues): structure du système permettant d indexer hiérarchiquement d autres fichiers; Fichiers spéciaux de type caractère : modélisent des périphériques d entrée/sortie, comme les terminaux (clavier, écran), les pipes, socket, imprimantes; Fichiers spéciaux de type Bloc : modélisent les périphériques fonctionnant en bloc, comme le disque.

11 Structuration des fichiers Fichiers ordinaires: ils sont subdivisé en plusieurs types selon leur nature. Cette classification peut être: Un typage fort: dans ce cas le nommage des fichiers fait intervenir la notion d extension, gérée partiellement par le système; Un typage déduit: le système détermine la nature des fichiers par inspection de leur contenu; Un typage polymorphe: les fichiers représentant la sérialisation d objets persistent dans des langages orientés objet ou fonctionnels.

12 Structuration des fichiers Structure interne d un fichier ordinaire

13 Structuration des fichiers Catalogues: ils permettent d organiser les fichiers au sein du SGF. Ce sont eux-mêmes des fichiers, interprétés de façon spéciale par le système, et disposant de droits spécifiques pour empêcher toute manipulation directe par les utilisateurs. Ils sont organisés en liste d entrées, chacune fait référence à un fichier unique. Chaque entrée contient les champs suivants: Le nom de l entrée; Le type de l entrée; Sa taille actuelle; Ses informations d accès; L organisation physique du fichier sur le disque.

14 Structuration des fichiers Les catalogues permettent de définir une organisation hiérarchique arborescente, représenté par un graphe orienté sans cycle. On peut définir deux types de liens dans cette organisation: Liens hard entre répertoires réservée au super-utilisateur; Liens symboliques, interprétés par le système au moment de leur traversée. Avantage: l entrée pointée par le lien symbolique peut changer de contenu sans que le lien symbolique ait besoin d être régénéré. Inconvénient: le lien symbolique peut pointé sur un fichier inexistant..

15 Structuration des fichiers Les opérations réalisables sur les catalogues comprennent: La création d une entrée d un type donné; La suppression d une entrée existante; Le renommage sur place d une entrée: assimilé à la création d une nouvelle référence, suivie de la suppression de l ancienne; L accès séquentiel aux entrées du catalogue, au moyen d un L accès séquentiel aux entrées du catalogue, au moyen d un itérateur du type opendir/ readdir/ closedir.

16 Stockage des fichiers: la performance des systèmes de fichiers provient de la rapidité d accès aux fichiers, qui découle elle-même de leur structuration physique sur le disque. Différentes organisations sont possibles: Allocation contiguë; Organisation par listes chaînées; Organisation par I-nœuds.

17 Allocation contiguë: consiste à allouer les blocs logiques constituant les fichiers de façon contiguë sur le disque. Avantage: la performance des accès (cette approche est implémentée sur le bullet server ) Limite: la contrainte de contiguïté pénalise l allocation de nouveaux fichiers, à cause de la fragmentation externe qu elle engendre. Elle limite aussi l extension automatique des fichiers.

18 Il faut noter que la contiguïté logique des blocs n implique pas nécessairement la contiguïté physique de ces mêmes blocs sur la surface du disque. Pour optimiser le débit et minimiser la latence entre 2 accès à deux blocs consécutifs, un entrelacement (Interleaving) des secteurs est mise en œuvre, de façon que le délai entre deux demandes d accès à deux blocs consécutifs corresponde au temps de passage de la tête de lecture d un bloc logique à l autre.

19 Organisation par listes chaînées: où seul le n logique du 1 er bloc est stocké dans le catalogue, une zone spécifique de chaque bloc contenant le numéro logique du prochain bloc de chaînage. Afin d accélérer les accès séquentiels, les chaînages sont séparés par des blocs eux-mêmes. On dispose d une table d entrée indiquant le n de bloc suivant.

20 Ce système est implémenté par MS-DOS, qui maintient plusieurs copies sur disque de cette table, appelée FAT (File Allocation Table), pour des raisons de fiabilité, ainsi qu une copie en MC pour optimiser les traitements. Avantage: cette implémentation permet d accélérer les accès aux listes chaînées et la séparation physique entre les données et les pointeurs facilitant ainsi le traitement et la sauvegarde des information Limite: le maintien de tables de grande taille, même si peu de blocs sont alloués.

21 Organisation par I-nœuds : l idée est d associer à chaque fichier la liste de ses blocs, sous la forme d une table de capacité variable. Afin de ne pas causer de surcoût aux petits fichiers, et gérer efficacement les gros. Cette table possède des niveaux d indirection, selon le même principe des tables de pages en MMU. le nombre de blocs de chaînage alloués dépend de la taille du fichier, comptée en nombre de blocs: Moins de 10 blocs: dans l i-nœud lui-même; Moins de 266 blocs: en utilisant un unique bloc d indirection(10+256); Moins de blocs: 2 niveaux d indirection ( ); Moins de 16 millions de blocs: 3 niveaux d indirection.

22

23 Stockage des catalogues: lorsque le SE doit accéder à un fichier, il utilise le chemin d accès qui lui est fourni et parcourt l arborescence des répertoires, en recherchant à chaque fois l entrée correspondante du chemin dans le catalogue courant. L information portée par chaque entrée dépend de la structuration physique du système de fichiers. Sous CP/M, on disposait d un unique catalogue, dont chaque entrée possédait une liste de 16 numéros de blocs. Si la taille du fichier dépassait ces 16blocs, un champ de l entrée permettait de pointer sur une autre entrée utilisée comme stockage des 16 numéros de blocs suivants, et ainsi de suite.

24 Sous DOS, chaque entrée contient le numéro du 1 er bloc du fichier, qui sert de point de départ au chaînage des blocs dans FAT Sous UNIX, l entrée contient le numéro de l i-nœud correspondant au fichier, ce qui permet d implémenter les liens hard au sein du même système de fichiers. Les liens symboliques nécessitent un i-nœud et un bloc pour stocker le chemin destination du lien.

25 Organisation de l espace disque Structuration physique: un disque durs est construits d empilement de disques magnétiques rigides dont la surface est balayé par un ou plusieurs jeux de bras portant des têtes de lecture.

26 Organisation de l espace disque Cette terminologie adéquate au repérage des blocs sur la surface permet l optimisation des accès. Piste: zone couverte par une tête de lecture en un tour de disque, pour une même position du bras. Cylindre: zone couverte sur tous les disques par l ensemble des têtes de lecture à une position donnée du bras. Secteur: portion de disque représentant une fraction de la surface angulaire totale.

27 Organisation de l espace disque Taille des blocs (appelé aussi unités d allocation ): Taille des blocs (appelé aussi unités d allocation ): c est un paramètre critique des SGF, une taille trop grande par rapport à la taille moyenne des fichiers générera une perte d espace mémoire, alors qu une taille trop petite ralentira l accès du fait du plus grand nombre de blocs à accéder (déplacement du bras et attente du passage du bon secteur) pour obtenir la attente du passage du bon secteur) pour obtenir la même quantité d informations.

28 Organisation de l espace disque Mémorisation des blocs libres: pour mémoriser les blocs libres, on a classiquement recours à deux méthodes: Maintenir une liste de blocs libres: ainsi à chaque début de bloc libre, on trouvera le numéro du bloc libre suivant. Maintenir une table de bits représentant l occupation des blocs du disque. La différence entre les performances des deux approches dépend de la mémoire disponible pour stocker ces structures auxiliaires.

29 Organisation de l espace disque Gestion des blocs endommagés: la gestion des blocs endommagés peut se faire de façon matérielle. On procède au remplacement par des espaces non adressables par l utilisateur, donc le disque dispose d une table de correspondance entre les bloc endommagés et les numéros de bloc de remplacement. Le contrôleur de disque dispose de primitives spécifiques permettant la vérification de la surface de disque et à la recherche des blocs endommagés, et la mise à jour de la table de correspondance. Remarque: le SGF pourra faire la même tâche de façon logicielle, en éliminant les blocs endommagés de la liste des blocs libres.

30 Organisation de l espace disque Vérification de la cohérence: l utilisation de tampons et de caches sur les disques et le système posent des problèmes de synchronisation et de cohérence des données en cas d arrêt brutal du système. Utilité d avoir des programmes au SGF permettant de le restaurer et vérifier sa cohérence, en préservant si possible l intégrité des données. Sous Windows: Scandisck Sous Unix: Fsck

31 Organisation de l espace disque Principe: cette vérification s effectue à la fois au niveau des blocs et au niveau des fichiers: On commence par construire une table à 2 compteurs par bloc, un mémorise le nombre de fois que le bloc est supposé faire partie d un fichier, et le deuxième le nombre de fois qu il apparaît dans la liste des blocs libres; On parcourt alors l ensemble des i-nœuds, en parcourant pour chacun la liste de ses blocs déclarés; On parcourt ensuite la liste des blocs libres. Le système est en état cohérent si tous les blocs ont l un des compteurs à un et l autre à zéro.

32 Organisation de l espace disque Sinon il y a erreur, qui peut être de plusieurs types: Les deux compteurs sont à zéro: le bloc perdu est réaffecté à la liste des blocs libres; Le compteur de fichiers est égal à zéro et le compteur de bloc libre est supérieur à un: les doublons du bloc multiplement libre sont effacés de la liste de blocs libres; Le compteur de fichiers est égal à un et le compteur de bloc libre est >0: les occurrences du bloc faussement libres sont enlevées de la tables des blocs libres; Le compteur de fichier >1: on effectue autant de copies du bloc multiplement utilisé qu il ya de doublons, et on remplace le n de bloc par le n des blocs copiés.

33 Organisation de l espace disque Une seconde vérification consiste à parcourir l ensemble de l arborescence pour construire une table, indexée par le numéro de l i-nœud, du nombre de répertoires faisant référence à chacun des i-nœuds. Et on compare le nombre de références trouvées à celui conservé dans chaque i-nœud. 2 Erreurs possibles: Valeur compteur > Nombre de références: l i-nœud ne sera jamais réclamé; Valeur compteur < Nombre de références: l i-nœud peut être libéré de façon anticipée.

34 Services de requêtes La performance du disque dépend de trois paramètres: Le temps de positionnement : nécessaire pour aligner le bras du disque sur le bon cylindre; Le temps de latence: le temps nécessaire pour que le bloc désiré passe sous la tête de lecture/écriture; Le temps de transfert entre la surface du disque et la mémoire centrale. Les disques possèdent une file d attente des requêtes, que le contrôleur de disque gère.

35 Services de requêtes La gestion de la file par le contrôleur de disque, se fait en stockant des requêtes constituées de champs tels que: La direction de l E/S (lecture ou écriture); L adresse du disque (mémoire de bloc); L adresse en mémoire physique à partir d où, ou vers où, copier les données. Si l unité de disque est disponible, la requête est traitée immédiatement. Cependant, pendant que l unité traite une requête, toutes les requêtes supplémentaires sont placées en file d attente.

36 Services de requêtes Pour un système un multiprogrammé, la file d attente est souvent non vide. Lorsque en cours est terminée, il s agit donc de choisir la prochaine requête à exécuter afin de minimiser le temps de positionnement des têtes. Plusieurs algorithmes d ordonnancement des requêtes ont été proposés: Ordonnancement FCFS; Ordonnancement SSTF; Ordonnancement SCAN; Ordonnancement C-SCAN.

37 Services de requêtes Ordonnancement FCFS: «First Come, First Served» Cet algorithme est équitable et facile à programmer; mais ne donne pas les meilleures performances, car il peut provoquer un déplacement frénétique du bras lorsque plusieurs accès séquentiels à des fichiers éloignés les uns des autres sont effectués de façon concurrente.

38 Services de requêtes Ordonnancement SSTF: «Shortest Seek Time First» le principe est de servir les requêtes proches de la position courante des têtes, avant de déplacer celles-ci vers une autre zone du disque. L algorithme SSTF, sélectionne donc la requête demandant le temps de positionnement le plus petit à partir de la position courante du bras. Limite: conduit à la famine des requêtes éloignées lorsque de nouvelles requêtes proches de la position courante arrivent continuellement.

39 Services de requêtes Ordonnancement SCAN: «balayage, algorithme ascenseur», le principe est que l on impose de na pas laisser continuellement le bras sur la même zone du disque. L algorithme consiste à placer le bras à une extrémité du disque, puis à le déplacer vers l autre extrémité en s arrêtant au passage pour traiter les requêtes présentes dans la file. Lorsque le bras a atteint l autre extrémité du disque, on inverse le direction du sens de mouvement du bras, les têtes balayant ainsi continuellement la surface du disque.

40 Services de requêtes Ordonnancement SCAN Limite: si les requêtes arrivant sur le contrôleur sont uniformément distribuées, lorsque le bras arrive à une extrémité du disque, il existe relativement peu de requêtes proches de lui, et les requêtes les plus anciennes sont situées le plus loin de lui.

41 Services de requêtes Ordonnancement C-SCAN : «Circular SCAN» fait pareil que l algorithme SCAN, il déplace le bras d une extrémité à l autre du disque en servant des requêtes au passage. Mais lorsqu il arrive à l autre extrémité du disque, il renvoie immédiatement le bras au début du disque, sans traiter les requêtes au passage, afin de servir rapidement les requêtes les plus anciennes, et d uniformiser ainsi le temps d attente. Pratiquement le bras s arrête à la dernière requête traitée. Cette version efficace de l algorithme est appelée C-LOOK.

42 Conclusion Les performances relatives de tous ces algorithmes dépendent du nombre et du type des requêtes. Lorsque les contrôleurs sont peu sollicités, l ordonnancement SSTF donne un très bon résultat, alors que les algorithmes SCAN et C-SCAN se comportent mieux lorsque la charge augmente. Le service de requêtes dépend fortement de la Le service de requêtes dépend fortement de la méthode d allocation des fichiers. Ainsi un programme lisant un fichier d une manière séquentielle générera des accès proches, alors qu avec un fichier indexé les requêtes seront éparpillées sur le disque.

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation 1/25 Implémentation des systèmes de fichiers didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/25 Table des matières 1 2 Méthodes d allocation 3 Implémentation des répertoires 4 Implémentation du

Plus en détail

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 56 CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 6.1 INTRODUCTION : Afin de fournir un accès efficace et pratique au disque, le SE impose un système de gestion de fichiers (SGF) pour permettre de stocker,

Plus en détail

Gestion du système de fichiers. Côté utilisateur Description du système Côté concepteur

Gestion du système de fichiers. Côté utilisateur Description du système Côté concepteur Gestion du système de fichiers Côté utilisateur Description du système Côté concepteur Création d un fichier : par un processus qui lui affecte un nom qui sera ensuite connu de tous Introduction Fichier

Plus en détail

INFO4008 Programmation Unix Systèmes de Gestion de Fichiers

INFO4008 Programmation Unix Systèmes de Gestion de Fichiers I. Système de Gestion de Fichiers Un SGF est la partie d un système d exploitation chargée de : Établir la correspondance entre l organisation logique (vue utilisateur) et l organisation physique. Fournir

Plus en détail

Chapitre VI : La gestion des disques et des fichiers. Les supports de stockage Les fichiers L organisation des fichiers

Chapitre VI : La gestion des disques et des fichiers. Les supports de stockage Les fichiers L organisation des fichiers Chapitre VI : La gestion des disques et des fichiers Les supports de stockage Les fichiers L organisation des fichiers Introduction La gestion des fichiers recouvre deux activités : Une gestion statique

Plus en détail

Gestion des fichiers

Gestion des fichiers Gestion des fichiers Généralités Un fichier (file) est un ensemble de données portant un nom et généralement situé en mémoire secondaire. Les opérations courantes à effectuer sur un fichier sont open :

Plus en détail

Cours Systemes d exploitation

Cours Systemes d exploitation Université de Kairouan Institut Supérieur des Siences Appliquées et de Technologie Cours Conçu Spécialement Aux Etudiants: De Master Pilotage et Réseaux Industriels Cours Systemes d exploitation Noureddine

Plus en détail

Cours IV: Le système de gestion de fichiers

Cours IV: Le système de gestion de fichiers Cours IV: Le système de gestion de fichiers Patrick MARTINEAU Ecole Polytechnique de l Université de Tours 64, Avenue Jean Portalis 37200 TOURS 1 er octobre 2008 P. Martineau (Polytech Tours) Cours IV:

Plus en détail

Système de Gestion de Fichiers

Système de Gestion de Fichiers Chapitre 2 Système de Gestion de Fichiers Le système de gestion de fichiers est un outil de manipulation des fichiers et de la structure d arborescence des fichiers sur disque et a aussi le rôle sous UNIX

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF TP-Projet SGF 1. Introduction L objectif de ce mini-projet est de réaliser un Système de Gestion de Fichiers simplifié capable de gérer des accès à des fichiers séquentiels de type flot. L idée est ici

Plus en détail

Gestion des processus / Gestion de la mémoire

Gestion des processus / Gestion de la mémoire Gestion des processus / Gestion de la mémoire Alexis Lechervy d après un cours de Jacques Madelaine Université de Caen A. Lechervy (Université de Caen) Gestion des processus / Gestion de la mémoire 1 /

Plus en détail

IV. Système de Gestion des Fichiers. 2. La structure sur disque logique d'un système de fichier. 3. Répartition physique des fichiers en blocs

IV. Système de Gestion des Fichiers. 2. La structure sur disque logique d'un système de fichier. 3. Répartition physique des fichiers en blocs IV. Système de Gestion des Fichiers 1. Représentation interne du SGF 2. La structure sur disque logique d'un système de fichier 3. Répartition physique des fichiers en blocs 1 1. Représentation interne

Plus en détail

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr 6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr Interface d un SGF Implémentation d un SGF Gestion de la correspondance entre la structure logique et la structure

Plus en détail

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr

Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr Gestion de mémoire secondaire F. Boyer, Laboratoire Sardes Fabienne.Boyer@imag.fr 1- Structure d un disque 2- Ordonnancement des requêtes 3- Gestion du disque - formatage - bloc d amorçage - récupération

Plus en détail

ASR2-S ASR2. Gestion des disques : plan et illustrations. 2 Pour l utilisateur 4 FAT. 3 Catalogue de fichiers. 2.

ASR2-S ASR2. Gestion des disques : plan et illustrations. 2 Pour l utilisateur 4 FAT. 3 Catalogue de fichiers. 2. ASR2-S ASR2-Système Département Informatique IUT Bordeaux 1 ASR2 1 Définition 2 Pour l utilisateur nom du position du fichier premier bloc taille CLIENTS 10 50 PRODUITS 60 500 FACTURES 560 2000 pour l

Plus en détail

La gestion de la mémoire

La gestion de la mémoire La gestion de la mémoire 1. Rôle Le gestionnaire de mémoire est un sous-ensemble du système d exploitation. Son rôle est de partager la mémoire entre l O.S. et les diverses applications. Le terme «mémoire»

Plus en détail

Systèmes de fichiers. Didier Verna

Systèmes de fichiers. Didier Verna 1/23 de fichiers didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/23 Table des matières 1 2 Structure des fichiers 3 Structure des répertoires 4 Protection et sécurité 4/23 Répondre aux problèmes

Plus en détail

Chapitre 3 Systèmes de gestion de fichiers

Chapitre 3 Systèmes de gestion de fichiers Chapitre 3 Systèmes de gestion de fichiers Jean Privat Université du Québec à Montréal INF3172 Principes des systèmes d exploitation Automne 2011 Jean Privat (UQAM) 03 SGF INF3172 Automne 2011 1 / 1 Plan

Plus en détail

CNAM. Mémoires de Masse. 2007/2008 Ivan Boule

CNAM. Mémoires de Masse. 2007/2008 Ivan Boule Mémoires de Masse 1 Plan Disques durs Formattages physiques et logiques Tri des requêtes d'entrée/sortie Mémoires Flash - Principes Mémoires Flash de type NOR Mémoires Flash de type NAND 2 Disque Dur Plateaux

Plus en détail

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima Systèmes d exploitation Gestion des fichiers Catalin Dima 1 Problématique Certains processus doivent stocker/avoir accès à une très grande quantité de mémoire Parfois plusieurs ordres de grandeur par rapport

Plus en détail

Les systèmes de fichiers

Les systèmes de fichiers Les systèmes de fichiers I Généralités Fichiers : motivation Un disques est une collection de blocs adressables qui peuvent être lus et écrits. Pour utiliser un disque, il faut décider où y placer l information

Plus en détail

Cours «système d exploitation» 2 ème année IUT de Caen, Département d Informatique Année 2000 2001 (François Bourdon)

Cours «système d exploitation» 2 ème année IUT de Caen, Département d Informatique Année 2000 2001 (François Bourdon) Cours «système d exploitation» 2 ème année IUT de Caen, Département d Informatique Année 2000 2001 (François Bourdon) Cours Systèmes d exploitation, François Bourdon, IUT département informatique, Caen.

Plus en détail

Système d exploitation (Operating System)

Système d exploitation (Operating System) Système d exploitation (Operating System) I. Introduction 1. Définition Système d exploitation : ensemble de programmes pour : Faciliter l utilisation de l ordinateur (ergonomie) Mettre à la disposition

Plus en détail

Semestre 6 2012-2013. Licence miage Université Lille 1 Pour toutes remarques : Alexandre.Sedoglavic@univ-lille1.fr. Systèmes d exploitation :

Semestre 6 2012-2013. Licence miage Université Lille 1 Pour toutes remarques : Alexandre.Sedoglavic@univ-lille1.fr. Systèmes d exploitation : V-2 (29-01-2010) de Nœud s Ensemble de de Licence miage Université Lille 1 Pour toutes remarques : Alexandre.Sedoglavic@univ-lille1.fr Semestre 6 2012-2013 de Nœud s Ensemble de Notion de bloc physique

Plus en détail

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Lucas society Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Partie Modèle Anthony 13 Table des matières I) Préambule...2 1) Motivation...2 2) Contrainte...2 II) Introduction...3 1) Le travail en équipe...3

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Les fichiers (suite) Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT 7 octobre 2010 Gérard Padiou Systèmes d exploitation 1 / 30 plan Principes de conception

Plus en détail

Systèmes de gestion de bases de données

Systèmes de gestion de bases de données Systèmes de gestion de bases de données Fichiers P. Rigaux Cnam, dépt. informatique April 1, 2015 PR (Cnam, dépt. info) Systèmes de gestion de bases de données April 1, 2015 1 / 1 Fichiers Une base de

Plus en détail

Fichiers. Yves Caniou

Fichiers. Yves Caniou Fichiers Yves Caniou Univ. Claude Bernard Lyon 1 séance 7 Romain Cailliere romain.cailliere@gmail.com TP Yves Caniou yves.caniou@univ-lyon1.fr CM + TD +TP Jérôme Richard jerome.richard@ens-lyon.fr TP Fabien

Plus en détail

Exercice 1 Question de cours (3 points)

Exercice 1 Question de cours (3 points) Info32B Systèmes d Exploitations année 2015-2016 Examen 14 décembre 2015 N. Sabouret, R. Bonaque, M. Gleize Nom : Prénom : Signature : L épreuve dure 2h30. Tous les documents sont autorisés. Le sujet comprend

Plus en détail

Méthodes de Résolution de problèmes En Intelligence Artificielle

Méthodes de Résolution de problèmes En Intelligence Artificielle Méthodes de Résolution de problèmes En Intelligence Artificielle Résolution de Problèmes et Intelligence Artificielle Résoudre des puzzles Jouer aux échecs Faire des mathématiques Et même conduire une

Plus en détail

La Gestion des Fichiers

La Gestion des Fichiers KWWSZZZDGHOHLPDJIUaGRQVH]FRXUV 6\VWqPHVG ([SORLWDWLRQ La Gestion des Fichiers Hafid Bourzoufi Université de Valenciennes Didier Donsez Université Grenoble 1 'LGLHU'RQVH]#LPDJIU 2 Système de fichiers De

Plus en détail

Les Tables de Hachage

Les Tables de Hachage NICOD JEAN-MARC Licence 3 Informatique Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques septembre 2007 NICOD JEAN-MARC 1 / 34 Référence Tables à adressage directe Thomas H. Cormen, Charles E.

Plus en détail

Guide d utilisation du Gestionnaire des appels personnalisé Norstar

Guide d utilisation du Gestionnaire des appels personnalisé Norstar Guide d utilisation du Gestionnaire des appels personnalisé Norstar i Table des matières Gestionnaire des appels personnalisé 1 Utilisation de la fonction Mains libres avec le Gestionnaire des appels

Plus en détail

MIGRATION DE DONNÉES

MIGRATION DE DONNÉES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et ne peuvent en aucun cas être considérés comme un engagement de la société REVER.

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

Gestion de la mémoire

Gestion de la mémoire Chapitre 9 Gestion de la mémoire Durant l exécution d un programme, les éléments manipulés par le programme sont stockés dans différents types de mémoire. La pile d exécution contient des éléments dont

Plus en détail

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 FOURNIR À L'UTILISATEUR UNE MACHINE VIRTUELLE ET UN ENVIRONNEMENT D'EXÉCUTION DE PROGRAMMES Plan ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL ADAPTÉ AU BESOIN DE L'UTILISATEUR Fonctions de l'environnement d'exécution

Plus en détail

FENESTELA V.1.2005. Manuel Utilisateur

FENESTELA V.1.2005. Manuel Utilisateur FENESTELA V.1.2005 Manuel Utilisateur 1 Lors de l installation de Fenestela un Profil Administrateur et un bureau type est fourni. Pour accéder à votre Fenestela, ouvrez votre navigateur Web (Internet

Plus en détail

Créer des documents XML

Créer des documents XML 1 Créer des documents XML La spécification XML définit comment écrire un document au format XML. XML n est pas un langage en lui-même mais, en revanche, un document XML est écrit dans un langage à balises

Plus en détail

La mémoire. Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant. Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri.

La mémoire. Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant. Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri. La mémoire Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri.fr année 2012/2013 Aspects matériels de la mémoire Types de mémoires Type Accès

Plus en détail

Algorithmique Programmation Objet Python

Algorithmique Programmation Objet Python Algorithmique Programmation Objet Python Andrea G. B. Tettamanzi Université de Nice Sophia Antipolis Département Informatique andrea.tettamanzi@unice.fr Andrea G. B. Tettamanzi, 2015 1 CM - Séance 7 Listes

Plus en détail

1 Création de processus : primitive fork()

1 Création de processus : primitive fork() O r s a y Travaux Pratiques n o 2 : Synchronisation DUT Informatique 2010 / 2011 Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : rappels sur la création de processus par la primitive fork() et synchronisation de

Plus en détail

Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique. Joëlle Delacroix NSY103 1

Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique. Joëlle Delacroix NSY103 1 Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique Joëlle Delacroix NSY13 1 Processeur Adressage de la mémoire centrale Données Adresse Commandes Cellule mémoire mémorisant 1 bit lec B u

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Médenine, Département TI L1 TI-Année 2014-2015 Système d exploitation Gestion de disques dans Windows

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Médenine, Département TI L1 TI-Année 2014-2015 Système d exploitation Gestion de disques dans Windows Objectifs Savoir partitionner un disque Formater, défragmenter, nettoyer une partition Créer une image système de windows 1. Les disques durs Un disque dur est une mémoire de masse (de grande capacité,

Plus en détail

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante :

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante : GI-1001, 24 avril 2012 Nom/Matricule : Examen 2 Cet examen vaut 40% de la note totale du cours. Les questions seront corrigées sur un total de 40 points. La valeur de chaque question est indiquée avec

Plus en détail

Bases de données avancées. cours 1 : introduction

Bases de données avancées. cours 1 : introduction Bases de données avancées cours 1 : introduction Plan Objectifs du cours Bases de données : utilisation Système de Gestion de Bases de données (SGBD) Architecture d un SGBD Ingénierie des bases de données

Plus en détail

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images PROJET C : Traitement d images 1 SOMMAIRE 1) Schéma et structure a) Schéma de la structure b) Les structures utilisées La structure image La structure calque La structure LUT La structure Historique et

Plus en détail

CHAPITRE III : GESTION DES PROCESSUS

CHAPITRE III : GESTION DES PROCESSUS Systèmes d exploitation des Ordinateurs 19 CHAPITRE III : GESTION DES PROCESSUS 3.1 CONCEPT DE PROCESSUS : On peut trouver plusieurs appellations possibles des activités que peut avoir un processeur. Un

Plus en détail

Plan du cours. - Introduction - Emergence et évolution des systèmes d exploitation - Système de fichiers : FAT - NTFS - Ordonnancement

Plan du cours. - Introduction - Emergence et évolution des systèmes d exploitation - Système de fichiers : FAT - NTFS - Ordonnancement Plan du cours - Introduction - Emergence et évolution des systèmes d exploitation - Système de fichiers : FAT - NTFS - Ordonnancement Systèmes d exploitation 1ère année p. 1 FAT FAT = File Allocation Table

Plus en détail

DP6000 Progiciel du PC Alpha

DP6000 Progiciel du PC Alpha DP6000 Progiciel du PC Alpha Logiciel d Archivage des d Appel Guide d Utilisation Philips Communication & Security Systems LBB 6505 TABLE DES MATIERES Chapitre 1 - Introduction 1 Chapitre 2 - Installation

Plus en détail

Installer des applications Office 2003

Installer des applications Office 2003 ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installer des applications Office 2003 DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire Introduction...

Plus en détail

Composant pour Microsoft Outlook. Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon

Composant pour Microsoft Outlook. Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon MDaemon GroupWare Composant pour Microsoft Outlook Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon Version 1 Manuel Utilisateur 2003 Alt-N Technologies. Tous droits réservés. MDaemon, WorldClient, et RelayFax

Plus en détail

CADEPA. A - Arborescence générale : organisation projet/application.

CADEPA. A - Arborescence générale : organisation projet/application. Document d accompagnement pour le logiciel... CADEPA Le logiciel CADEPA 1 permet la réalisation complète d un projet d automatisme de l écriture au test jusqu au téléchargement du programme vers l automate.

Plus en détail

ASR2 ASR2-S. Gestion des disques. Gestion des disques : plan et illustrations. Plan. 1 Un disque, comment ça marche?

ASR2 ASR2-S. Gestion des disques. Gestion des disques : plan et illustrations. Plan. 1 Un disque, comment ça marche? ASR2-S ASR2-Système Département Informatique IUT Bordeaux 1 ASR2 Plan Fichiers, répertoires, systèmes de fichiers Comment marche un disque La gestion d un disque par le système les systèmes RAID l organisation

Plus en détail

exemples de SGF Exemples de SGF

exemples de SGF Exemples de SGF 1 Exemples de SGF FAT - VFAT (1) 2 Partitions 2 Go 3 parties: FAT, éventuellement dupliquée répertoire racine, de taille bornée: 512 entrées de 32 octets objets externes Allocation par bloc de taille fixe

Plus en détail

Guillaume CERUTTI Rémy FANGOUSE Xavier MAIZERAY

Guillaume CERUTTI Rémy FANGOUSE Xavier MAIZERAY Guillaume CERUTTI Rémy FANGOUSE Xavier MAIZERAY EPSI Montpellier CSII 2A Année 2008-2009 Professeur : M. Angelilla Sommaire I. Présentation... 2 A. Mais que sont les fractales?... 2 B. Notre objectif...

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction à l organisation des ordinateurs et à l assembleur

Chapitre 1 Introduction à l organisation des ordinateurs et à l assembleur Chapitre 1 Introduction à l organisation des ordinateurs et à l assembleur Jean Privat Université du Québec à Montréal INF217 Organisation des ordinateurs et assembleur Automne 21 Jean Privat (UQAM) 1

Plus en détail

Algorithmique et Structures de Données

Algorithmique et Structures de Données 1.1 Algorithmique et Structures de Données Jean-Charles Régin Licence Informatique 2ème année 1.2 Itérations Jean-Charles Régin Licence Informatique 2ème année Itération : définition 3 En informatique,

Plus en détail

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE

INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE INTRODUCTION À L ALGORITHMIQUE Table des matières 1. Introduction 1 2. Les éléments de base d un algorithme simple 2 2.1. Préparation du traitement 2 2.2. Le traitement 2 2.3. La sortie des résultats 2

Plus en détail

Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo

Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo Implanter un algorigramme avec le logiciel EditAlgo 1. Définir la fonction de l algorithme. Exemple a : On souhaite faire clignoter une diode à la période 2s. Exemple b : On souhaite compter les impulsions

Plus en détail

1 Entête des fonctions

1 Entête des fonctions Le lecteur rédacteur est un problème de synchronisation qui suppose que l on peut accéder aux données partagées de 2 manières : en lecture, c est a dire sans possibilité de modification; en écriture. Il

Plus en détail

Informatique éducative

Informatique éducative Généralisation de la technologie de l information et de la communication dans l enseignement Délégation de Khouribga Matière Informatique éducative Inspecteur pédagogique : Pr.mohamed taib mohtadi Préparé

Plus en détail

Introduction au bases de données Access

Introduction au bases de données Access Introduction au bases de données Access Marielle Delhom Tr1 2006-2007 Plan I - Prise en main d'access II - Les tables III - Les requêtes IV - Les formulaires V - Les états Marielle Delhom Tr2 2006-2007

Plus en détail

Les systèmes de stockage NSY 104

Les systèmes de stockage NSY 104 Les systèmes de stockage NSY 104 Introduction Besoins o Stocker des informations de manière fiable et pérenne. o Retrouver des informations de manière efficace. SGF (système de gestion de fichier) o Fait

Plus en détail

STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS

STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS Clusters de système de fichiers unique ou clusters d espace de nommage global EMC PERSPECTIVE 5 bonnes raisons de choisir EMC Isilon 1. Simplicité : simple

Plus en détail

Le WordPad est un petit utilitaire qui permet de saisir un texte court, de le mettre en forme et de l imprimer

Le WordPad est un petit utilitaire qui permet de saisir un texte court, de le mettre en forme et de l imprimer Le WordPad est un petit utilitaire qui permet de saisir un texte court, de le mettre en forme et de l imprimer Un autre utilitaire inclus dans WINDOWS est la calculatrice : les résultats obtenus dans cette

Plus en détail

Atelier d initiation. Initiation au traitement de texte

Atelier d initiation. Initiation au traitement de texte Atelier d initiation Initiation au traitement de texte 1 Contenu de l atelier Qu est-ce qu un traitement de texte?... 1 Ouverture de Word... 1 Ouverture du traitement de texte... 1 Fermeture du traitement

Plus en détail

Question 1 (5 pts ) : Généralités

Question 1 (5 pts ) : Généralités Question 1 (5 pts ) : Généralités Répondez, en 5 lignes maximum, aux questions suivantes : a) Expliquez brièvement pourquoi les «threads» sont aussi appelés processus légers? Un threads est rattaché à

Plus en détail

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N.

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N. Abstraction et liaison dans les langages de programmation LIN2: Paradigmes de programmation N. Hameurlain Abstraction: introduction L'importance de l abstraction découle de sa capacité de cacher les détails

Plus en détail

NERIANE GESTION DOCUMENTAIRE

NERIANE GESTION DOCUMENTAIRE NERIANE GESTION DOCUMENTAIRE Le logiciel Nériane Gestion Documentaire est un logiciel offrant différents outils pour gérer des documents. Il est disponible en deux versions différentes : - Une version

Plus en détail

Interblocages. Chapitre 7. 7.1 Les processus et les ressources

Interblocages. Chapitre 7. 7.1 Les processus et les ressources Chapitre 7 Interblocages 7.1 Les processus et les ressources L exécution d un processus nécessite un ensemble de ressources (mémoire principale, disques, fichiers, périphériques, etc.) qui lui sont attribuées

Plus en détail

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire.

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire. Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA Réseaux & Protocoles Client pair-à-pair Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire Page 1 sur 10 Introduction - Présentation du projet 3 Fonctionnement coté graine 4 Fonctionnement

Plus en détail

Utiliser un modèle d état prédéfini

Utiliser un modèle d état prédéfini Chapitre 8 Etats rapides Certains boutons sont désactivés, en fonction du type de cellule sélectionné. 4 Répétez les étapes 2 et 3 pour chaque bordure à paramétrer. 5 Cliquez sur le bouton OK pour valider

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

Bases de données. Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr

Bases de données. Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr Bases de données Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr Plan de cours Chapitre 1: Introduction aux bases de données Chapitre 2: Modèle Entité/Association Chapitre 3: Le Modèle Relationnel Chapitre 4: Dépendances

Plus en détail

Dompter l affichage et l impression

Dompter l affichage et l impression 5 Dompter l affichage et l impression Chapitre 5 - Dompter l affichage et l impression Ce nouveau chapitre est consacré aux commandes qui permettent de parfaire l agencement général de vos documents ainsi

Plus en détail

GIR SabiWeb Prérequis du système

GIR SabiWeb Prérequis du système GIR SabiWeb Prérequis du système www.gir.fr info@gir.fr Version 1.0-0, mai 2007 2 Copyright c 2006-2007 klervi. All rights reserved. La reproduction et la traduction de tout ou partie de ce manuel sont

Plus en détail

Programmation Répartie - Langage C

Programmation Répartie - Langage C frederic.guinand@univ-lehavre.fr IUT Le Havre Plan les bases quelques rappels de langage C les structures de contrôle conditionnelles les structures de contrôle itératives les tableaux les pointeurs les

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS METHODES DE PROGRAMMATION SYSTEMES UE NSY103 NANCY/METZ

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS METHODES DE PROGRAMMATION SYSTEMES UE NSY103 NANCY/METZ CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Durée : 2 heures METHODES DE PROGRAMMATION SYSTEMES UE NSY103 NANCY/METZ CORRECTION DE L'EXAMEN DE RATTRAPAGE de SEPTEMBRE 2012 Année 2011 2012, deuxième semestre

Plus en détail

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Chapitre V : La gestion de la mémoire Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Introduction Plusieurs dizaines de processus doivent se partager

Plus en détail

Solution des exercices SGF

Solution des exercices SGF Solution des exercices SGF 1- Exercice 0 : On suppose que la taille de bloc est 565 On veut accéder à 585ème bloc : combien d accès disc sont nécessaires? Inode Table index de taille 565 (=taille d un

Plus en détail

Chap. X : Ordonnancement

Chap. X : Ordonnancement UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le compilateur sépare les différents objets apparaissant dans un programme dans des zones mémoires (code, données, librairies,

Plus en détail

Les systèmes de fichiers : implantation

Les systèmes de fichiers : implantation Les systèmes de fichiers : implantation Polytech Paris-Sud Cycle ingénieur de la filière étudiant Louis Mandel Université Paris-Sud 11 Louis.Mandel@lri.fr année 212/213 Structure physique d un disque Secteur

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Modifications indispensables pour bonne compilation : Utilisation de visual C++ express pour avoir accès à un débuggeur et un compilateur

Plus en détail

Conclusions et Perspectives

Conclusions et Perspectives 8 Conclusions et Perspectives Ce chapitre conclut la thèse en donnant un bilan du travail effectué et les perspectives envisageables au terme de cette recherche. Nous rappelons tout d abord les principales

Plus en détail

Web-Interactive Mai 2010. Interactive 2.0. Manuel d utilisation

Web-Interactive Mai 2010. Interactive 2.0. Manuel d utilisation Interactive 2.0 Manuel d utilisation 1 Contenu Chapitre 1 : L Arborescence... 3 Créer un menu.... 3 Ordonner les menus... 6 Destruction d un menu.... 6 Chapitre 2 : Les pages... 7 Titre de votre page....

Plus en détail

L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015

L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015 L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015 DEBUTER AVEC WINDOWS 10 / Partie 2 (en 12 points) 1 L ARBORESCENCE DE WINDOWS et L EXPLORATEUR WINDOWS Windows est bâti sur une arborescence de fichiers et de dossiers.

Plus en détail

Guide utilisateur. Flexible Storage

Guide utilisateur. Flexible Storage Guide utilisateur Flexible Storage Sommaire Débuter avec Flexible Storage Gérer mon espace de stockage Synchroniser mes données Partager un dossier (mode collaboratif) Sauvegarder mes données Autres fonctionnalités

Plus en détail

2 ème partie : Programmation concurrente multi-thread

2 ème partie : Programmation concurrente multi-thread 2 ème partie : Programmation concurrente multi-thread TC-INFO-ASR4 Françoise Baude Université de Nice Sophia-Antipolis UFR Sciences Département Informatique baude@unice.fr web du cours : www-mips.unice.fr/~baude

Plus en détail

Tableur OpenOffice : Les Outils

Tableur OpenOffice : Les Outils 1. Environnement de travail Bouton système Nom du document Nom du logiciel Barre de menus Cases système du logiciel Cases système du fichier Zone de nom : elle contient l adresse du champ sélectionné Cellule

Plus en détail

SCHEDULING. 1.1 Simultanéité, ressources On appelle simultanéité l'activation de plusieurs processus au même moment.

SCHEDULING. 1.1 Simultanéité, ressources On appelle simultanéité l'activation de plusieurs processus au même moment. Chapitre SCHEDULING. ASPECTS GENERAUX DES PROCESSUS Un processus est un programme qui s'exécute, ainsi que ses données, sa pile, son compteur ordinal, son pointeur de pile et les autres contenus de registres

Plus en détail

A la découverte d Excel. Certificat Informatique et Internet

A la découverte d Excel. Certificat Informatique et Internet A la découverte d Excel Certificat Informatique et Internet Plan 1. Qu est-ce qu un tableur 2. Principaux tableurs 3. Présentation de l interface Excel 4. La cellule 1. Définition 2. Coordonnées 3. Valeur

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT GRAPHIQUE KDE

CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT GRAPHIQUE KDE CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT GRAPHIQUE KDE 1. Découvrir l environnement KDE (K Desktop Environment) Ce chapitre se veut une introduction à l environnement KDE et à son tableau de bord. Il traitera également

Plus en détail

Misson : Windows Serveur 2008

Misson : Windows Serveur 2008 Misson : Windows Serveur 2008 M326080019 Contexte : Afin de mieux gérer l entreprise, il a été décidé de mettre en place un serveur Windows 2008. Cela permettra de mieux gérer les accès aux dossiers par

Plus en détail

ICM 1A - SIN 27 juin 2011. École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne

ICM 1A - SIN 27 juin 2011. École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne ICM 1A SIN Pôle XXI Stockage de l Information Numérique P Lalevée, S Sanaur, S Blayac, P Boivin École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne Présentation Présentation générale Le stockage de l'information

Plus en détail

Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage

Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage Résumé du chapitre 8 Ressources et interblocage Jacques Mossière 12 août 2004 1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude d un problème classique dans les systèmes, l interblocage, c est à dire l

Plus en détail

RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG. N o DE PTR : 03-073

RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG. N o DE PTR : 03-073 RAPPORT SUR LA RÉALISATION D UN DÉMONSTRATEUR DE PAIEMENT SÉCURISÉ SUR INTERNET UTILISANT LE PROCÉDÉ DE M. ATIG N o DE PTR : 03-073 Table des matières Table des matières... i 1. Présentation... 1 2. Fonctionnement

Plus en détail

U90 Ladder. Notice d utilisation. Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr

U90 Ladder. Notice d utilisation. Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr U90 Ladder Notice d utilisation Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr 1 Plan du document Introduction Page 4 Créer un projet Page 5 Création des

Plus en détail