Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et"

Transcription

1 Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite éducative sont les outils retenus pour concrétiser les liens entre les partenaires et pour s assurer de la cohérence et de la complémentarité entre le plan stratégique du ministère, le plan stratégique de la commission scolaire et le plan de réussite de l école ou du centre. Elles visent à intégrer l ensemble des actions dans une vision globale à partir de laquelle s insère l ensemble des programmes et des actions. L approche contractuelle qui se conclut par la signature de la convention de partenariat et des conventions de gestion et de réussite éducative implique au préalable que les parties travaillent ensemble en vue de l atteinte de buts et d objectifs mesurables communs en prenant les moyens nécessaires pour les atteindre. Cette approche est basée sur une gestion axée sur les résultats et sur une reddition de comptes annuelle. La convention de gestion et de réussite éducative reconnaît les particularités de l école et du centre et est adaptée aux réalités de celui-ci, tout en maintenant le cap sur les mesures requises pour assurer l atteinte des buts fixés et des objectifs mesurables prévus à la convention de partenariat conclue entre la commission scolaire et le ministre. Signataires de la convention de gestion et de réussite éducative Direction générale de la commission scolaire Date Direction de l école ou du centre Date

2 LE BUT DE LA CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Tel que prévu à l article de la Loi sur l instruction publique, le but de la convention de gestion et de réussite éducative est de convenir annuellement entre la commission scolaire et le directeur de chacune de ses écoles et de ses centres des mesures requises pour assurer l atteinte des buts fixés et des objectifs mesurables prévus à la convention de partenariat conclue entre la commission scolaire et le ministre. La convention de gestion et de réussite éducatives tient compte de la planification stratégique de la commission scolaire et identifie la contribution de l établissement aux objectifs mesurables de la convention de partenariat. Elle doit être établie en tenant compte de la situation particulière et du portrait réalisé par chaque établissement dans le cadre du processus d élaboration de son projet éducatif et de son plan de réussite. Elle porte notamment sur les éléments suivants : - Le plan stratégique, et la convention de partenariat de la commission scolaire; - Les modalités de la contribution de l école ou du centre à l atteinte des buts fixés et des objectifs mesurables prévus à la convention de partenariat conclue entre la commission scolaire et le ministre au regard des cinq buts suivants : 1. L augmentation de la diplomation et de la qualification avant l`âge de 20 ans; 2. L amélioration de la maîtrise de la langue française; 3. L amélioration de la persévérance et de la réussite scolaires chez certains groupes cibles, particulièrement les élèves handicapés ou en difficulté d adaptation ou d apprentissage; 4. L amélioration de l environnement sain et sécuritaire; 5. L augmentation du nombre d élèves de moins de 20 ans en formation professionnelle. LES RÉFÉRENCES AU CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE La convention de gestion et de réussite éducative entre la commission scolaire et le directeur de l école ou du centre est conclue dans le cadre des dispositions de la Loi sur l instruction publique et des règlements applicables aux commissions scolaires. Elle permet de mettre en liens la responsabilité confiée au ministre, par l article 459 de la Loi, de veiller à la qualité des services éducatifs dispensés par les commissions scolaires avec celle confiée à la commission scolaire, par l article 207.1, de veiller à la qualité des services éducatifs et à la réussite des élèves en vue d un plus haut niveau de scolarisation et de qualification de la population. Tel que précisé à l article de la Loi sur l Instruction Publique (LIP), le projet de convention de gestion et de réussite éducative doit être soumis pour approbation au Conseil d établissement après consultation du personnel de l école ou du centre. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 2

3 But 1 de la convention de partenariat de la commission scolaire : L augmentation de la diplomation et de la qualification avant l âge de 20 ans. Objectif 1.3 Augmenter de 10 points de pourcentage le nombre d élèves de 6 e année du primaire qui obtiennent plus de 75 % en français et en mathématique d ici Indicateur : Pourcentage des élèves de 6 e année du primaire qui obtiennent plus de 75 % en français et en mathématique. Objectifs de l école ou du centre Objectif 1.3 Augmenter de 10 points de pourcentage le nombre d élèves de 6 e année obtenant 75% en français et en mathématique en juin Juin 2012 : 26 % (12 élèves sur 46) Indicateur % des élèves de 6 e année obtenant 75% en français et en mathématique en juin Cible Cible Cible (18 élèves sur 50) Cib le Cible : En 2014, la proportion des élèves de 6 e année du primaire qui obtiennent plus de 75 % en français et en mathématique a augmenté de 10 points de pourcentage. Moyens Ressources Échéance - L ensemble des moyens à l objectif en lien avec la compétence lecture (voir 2.1.1); -L ensemble des moyens à l objectif en lien avec la compétence écriture (voir 2.1.2); -Application de stratégies de résolution de problèmes; -Formation d un comité mathématique formé de plusieurs enseignants de l école; -Achat de matériel de manipulation en mathématiques; -Travail sur l attention-concentration; -Participation au projet aiguise ta matière grise; -Formation des enseignants afin d effectuer la correction des S.A.E. - 2 SPE; - Conseiller pédagogique en mathématiques; Juin 2013 Mécanismes de suivi/calendrier - Évaluation des résultats en juin de chaque année pour la clientèle ciblée. Par contre, l ensemble des mesures s adresse à tous les élèves, de la maternelle à la 6 e année; lesdites compétences sont donc en construction sur une durée de 7 ans; - Mesures de régulation en cours d année à 3 ou 4 reprises; - Lumix. Les résultats seront présentés au c.e. et à l équipe école Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 3

4 Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 4

5 But 2 de la convention de partenariat de la commission scolaire : L amélioration et la maîtrise de la langue française Objectif 2.1 Augmenter de 5% le taux de réussite en français langue d enseignement au bilan des apprentissages de la 6 e année du primaire d ici 2014 Indicateur : Le taux de réussite des élèves de la 6 e année du primaire en français langue d enseignement. Cible Cible Cible Cible Objectifs de l école ou du centre Indicateur Objectif Augmenter de 16 points de pourcentage le taux de réussite chez les garçons de 6 e année en français langue maternelle en lecture d ici juin Juin 2010 : 62% Juin 2011 : 89% Juin 2012 : 73% Taux de réussite en lecture chez les garçons de 6 e année 89 % en juin 2013 Cible : À la fin du 3 e cycle du primaire, le taux de réussite en français langue d enseignement au bilan des apprentissages est de 94% en Moyens Ressources Échéance - Standardisation des stratégies d écriture et d autocorrection (automne 2010) et de lecture (printemps 2011) par tous les élèves du primaire; - Le projet «Options Sports» (libération du titulaire de 6 e année 2 périodes/cycle, permettant un enseignement individualisé); - Ajout d heures d enseignants ressources ; - Modification des habitudes et des stratégies de lecture par l implantation de cercles de lecture dans les classes de 4 e à 6 e année; - Mise en place d un comité portant sur la valorisation de la lecture et des nouvelles stratégies utilisées (avec une attention particulière pour les garçons); -Organisation d un mois de la lecture (novembre) comprenant plusieurs activités valorisant l importance de la lecture; - 2 SPE; - 2 Enseignants-ressources; -Technicienne en documentation; - L ensemble des titulaires de tous les niveaux (dans le cadre de l harmonisation des stratégies et outils); - Conseillères pédagogiques en français; Juin 2013 Mécanismes de suivi/calendrier - Évaluation des résultats en juin de chaque année pour la clientèle ciblée. Par contre, l ensemble des mesures s adresse à tous les élèves, de la maternelle à la 6 e année; lesdites compétences sont donc en construction sur une durée de 7 ans; - Mesures de régulation en cours d année à 3 ou 4 reprises; - Lumix. Les résultats seront présentés au c.e. et à l équipe école. -Installation d un coin lecture dans chaque classe en instaurant les «5 au Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 5

6 quotidien»; -Ateliers portant sur la conscience phonologique en maternelle; -Ateliers d attention-concentration animés par la SPE; -Rénovation de la bibliothèque; -Application de nouvelles stratégies d enseignement de la lecture dont le cercle de lecture; -Le journal d école, le Sacré-Journal; -La bataille des livres avec questionnaires adaptés; -Le projet Ipad; -Participation au projet «Aiguise ta matière grise»; -Libération d enseignants pour formations; -Formations pour les parents sous la forme de café-pédagogique. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 6

7 But 2 de la convention de partenariat de la commission scolaire : L amélioration et la maîtrise de la langue française Objectif 2.1 Augmenter de 5% le taux de réussite en français langue d enseignement au bilan des apprentissages de la 6e année du primaire d ici 2014 Indicateur : Le taux de réussite des élèves de la 6 e année du primaire en français langue d enseignement. Cible Cible Cible Cible Objectifs de l école ou du centre Indicateur Objectif Augmenter de 4 points de pourcentage le taux de réussite chez les garçons de 6 e année en français langue maternelle en écriture d ici juin Juin 2010 : 65% Juin 2011 : 84% Juin 2012 : 80% Taux de réussite en écriture chez les garçons de 6 e année 84% en juin Cible : À la fin du 3 e cycle du primaire, le taux de réussite en français langue d enseignement au bilan des apprentissages est de 94% en Moyens Ressources Échéance - Standardisation des stratégies d écriture pour tous les élèves du primaire à l automne 2010 grâce à divers ateliers animés par une enseignante ressource dans chacune des classes du primaire. Ces ateliers permettront aux élèves d écrire plusieurs textes; - Outil d autocorrection unique pour tous les niveaux implanté à l automne 2010, outil adapté selon le cycle d enseignement et manipulations syntaxiques permettant d utiliser l outil d autocorrection. Ces 2 éléments se retrouvent ensemble sur un outil de rappel (affiche); - Les enseignants de l équipe-école; - 2 SPE; - L enseignante ressource; - Les conseillères pédagogiques en français; Juin 2013 Mécanismes de suivi/calendrier - Évaluation de la pertinence de nouvelles activités en juin de chaque année. Par contre, l ensemble des mesures s adresse à tous les élèves, de la maternelle à la 6 e année, lesdites compétences sont donc en construction sur une durée de 7 ans; - Le projet «Options Sport» (libération des titulaires de 6 e année permettant un enseignement individualisé 2 périodes/cycle); - Ajout d enseignants-ressources; -La dictée du directeur chaque mois; - Mesures de régulation en cours d année à 3 ou 4 reprises; - Lumix. Les résultats seront présentés au c.e. et à l équipe école. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 7

8 -Ateliers d attention-concentration animés par la SPE; -Chasse aux fautes; -Journal de l école, le Sacré-Journal; -Le projet Ipad; -Participation au projet «Aiguise ta matière grise»; -Libération d enseignants pour formations; -Formations pour les parents sous la forme de café-pédagogique. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 8

9 But 4 de la convention de partenariat de la commission scolaire : L amélioration de l environnement sain et sécuritaire Objectif 4.1 Réduire de 20 % la fréquence des manifestations de violence physique, verbale, psychologique/sociale, électronique ou sexuelle agies et subies par les élèves dans tous les établissements d ici Indicateur : La fréquence des manifestations de violence physique, verbale, psychologique/sociale, électronique ou sexuelle agies et subies par les élèves. Cible : En 2014, la fréquence des manifestations de violence physique, verbale, psychologique/sociale, électronique ou sexuelle agies subies par les élèves a diminué de 20 %. Objectifs de l école ou du centre Objectif 4.1 Maintenir le nombre de présences en classe pacifique en lien avec des manifestations de violence de tout ordre en : 635 présences (moyenne de moins de 2 fois par enfants) : 621 présences Indicateur Nombre de présences en classe pacifique. Cible Cible Cible prése nces Cible Moyens Ressources Échéance - Offrir à certains élèves ciblés des ateliers portant sur les habiletés sociales offerts par le stagiaire en travail social et le psychologue de l école; - Atelier portant sur les habiletés sociales pour certaines classes par le stagiaire en travail social et les enseignants (titulaires et spécialistes); - Outiller les élèves afin de permettre le règlement de conflits, par la T.E.S., la S.P.E. et les enseignants; - Les enseignants de l équipe-école; - S.P.E.; - L enseignante ressource; - T.E.S.; - Stagiaire en travail social; - Psychologue; Juin 2013 Mécanismes de suivi/calendrier - Les enseignants de l équipe-école; - S.P.E.; - L enseignante ressource; - T.E.S.; - Stagiaire en travail social; - Psychologue; - Application des différentes règles de vie de l école et des règles de vie de la classe par l ensemble du personnel; - Tel-Jeunes; - Les intervenants du Transit; - Tel-Jeunes; - Les intervenants du Transit; - Offre de parascolaires sportifs avec quelques élèves ciblées du 3 e cycle Les policiers de Ville Saguenay. - Les policiers de Ville Saguenay. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 9

10 dans le but de développer certaines habiletés sociales. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 10

11 But 4 de la convention de partenariat de la commission scolaire : L amélioration de l environnement sain et sécuritaire Objectif 4.2 Promouvoir la politique relative à l alimentation en milieu scolaire et à la promotion de saines habitudes alimentaires de notre Commission scolaire et réaliser annuellement une campagne de promotion sur les saines habitudes alimentaires. Indicateur 4.2 : Le nombre d activités de promotion d une saine alimentation réalisées annuellement dans tous les établissements de la Commission scolaire. Cible Cible Cible Cible Objectifs de l école ou du centre Indicateur Cible 4.2 : Chaque année, tous les établissements réalisent des activités éducatives sur les saines habitudes alimentaires auprès de leurs élèves. Moyens Ressources Échéance Mécanismes de suivi/calendrier Maintenir le nombre d activités des saines habitudes alimentaires de nos élèves en lien avec les saines habitudes de vie d ici juin journées d activités en mars Nombres d activités de promotion en activi -tés - Semaine Moi, j croque!; - 2 projets subventionnés dans le cadre du projet «Croque Métro» (un livre de recettes et un atelier culinaire); - Kiosque sur l alimentation pendant le GDPL et la semaine Moi, j croque!; - L ensemble de l équipe-école dont le comité sportif; - Les différents partenaires externes de l école; - Les parents et familles des élèves; Juin 2013 Évaluation de la pertinence de l ensemble des activités en juin 2013 en lien avec un sondage réalisé en fin d année. L évaluation s effectuera également en Intégrer une activité en lien avec l alimentation lors des journées sportives. - L infirmière; - Les stagiaires du cégep de Jonquière en éducation spécialisée; - Le personnel du service de garde; - La clinique des maladies vasculaires. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 11

12 But 4 de la convention de partenariat de la commission scolaire : L amélioration de l environnement sain et sécuritaire Objectif 4.3 Promouvoir la pratique du sport et de l activité physique dans les écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire et réaliser annuellement des activités dans le cadre de notre Politique sur la pratique du sport et de l activité physique en milieu scolaire. Indicateur : Les activités physiques et sportives d initiation et de participation réalisées annuellement dans les écoles primaires et secondaires de la commission scolaire. Cible Cible Cible Cible Objectifs de l école ou du centre Indicateur Objectif 4.3 Maintenir l offre d activités à caractère sportif en activités : 4 olympiades-école Semaine des sportifs (10 conférences) 50 après-midi Options- Sports Le GDPL Le nombre d activités à caractère sportif offert. 75 activit és Cible : Annuellement, les écoles primaires et secondaires réalisent des activités physiques et sportives d initiation et de participation avec leurs élèves. Moyens Ressources Échéance - Projet «Options Sports» au 3 e cycle; - Le projet «Les Cœurs Vaillants» - Participation à Plaisirs d hiver, le GDPL, Moi, j croque!, ; - Semaine des sportifs au cœur vaillant; -Sorties sportives pour toute l école (marche au Cap Jaseux, marche pour la dysphasie, ); - Organisation de plusieurs activités sportives en cours d année. - Toute bonne idée à naître en cours d année. - Les enseignants de l équipe-école. -Les différents organismes sportifs engagés dans le cadre d Options Sports; -Les conférenciers de la Semaine des sportifs; Juin 2013 Mécanismes de suivi/calendrier - Évaluation de la pertinence de l ensemble des activités en juin 2011 en lien avec celles vécues en L évaluation s effectuera également en juin 2012, 2013 et Les résultats seront présentés au c.e. et à l équipe école. Convention de gestion et de réussite éducative PAGE 12

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT GEORGES-ÉTIENNE-CARTIER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Commission scolaire des Patriotes PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉTABLISSEMENT ALBERT-SCHWEITZER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE ÉLISABETH-TURGEON ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Convention

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT LA FARANDOLE ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE En

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 2015/2016

Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 2015/2016 Convention de gestion Plan de réussite École Croisée-des-Champs 05/06 Version modifiée 5 juin et le août 05 * Le présent document inclus les résultats obtenus aux épreuves de juin 05 et constitue, par

Plus en détail

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012 Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire 30 juin 2012 École Centrale Commission scolaire de l Énergie «Une éducation qui t ouvre le monde»

Plus en détail

École des Moussaillons, du Boisé

École des Moussaillons, du Boisé Rapport annuel 2010-2011 École des Moussaillons, du Boisé École des Moussaillons, du Boisé Cette année, le rapport annuel présente le plan de réussite et la convention de gestion et de réussite éducative.

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE Des Pionniers / Pavillon Laure-Gaudreault PLAN DE RÉUSSITE ET CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ÉCOLE SECONDAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 Approuvé au Conseil d établissement le Plan de réussite

Plus en détail

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016

Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2015-2016 École Carle Au service de la réussite de chacun

Plus en détail

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 1 Objectif #1 Développer de saines habitudes de vie dans un environnement sain et sécuritaire (alimentation, dépendances, activité

Plus en détail

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif 1. CONTEXTE La Commission scolaire de

Plus en détail

Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction Direction générale des régions.

Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction Direction générale des régions. Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction Direction générale des régions. Révision linguistique et édition Sous la supervision

Plus en détail

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038

Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves. Procédure administrative : Numéro : PA 7.038 Procédure administrative : Discipline progressive et promotion d un comportement positif chez les élèves Numéro : PA 7.038 Catégorie : Administration des écoles Pages : 6 Approuvée : le 3 mars 2008 Modifiée

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 POLITIQUE DE COMMUNICATION

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 POLITIQUE DE COMMUNICATION COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 6 1.0 PRÉAMBULE La Commission scolaire de la Beauce-Etchemin reconnaît l importance du rôle des communications dans la poursuite de sa mission et dans

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014

Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement. Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 Formation destinée aux nouveaux membres des conseils d établissement Commission scolaire de Sorel-Tracy Le mercredi 15 octobre 2014 1 Contenu de la formation Le CÉ au sein du monde scolaire Le cadre juridique

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES ACTIVITÉS À RÉALISER DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2013

TABLEAU DE BORD DES ACTIVITÉS À RÉALISER DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2013 Tableau de bord des activités à réaliser dans le cadre de la convention de partenariat 2010-2013 Dernière mise à jour : 19 / 03 / 2013 Objectifs mesurables du MELS et de la CS Objectif 1.1 En 2013, avoir

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE École Langevin CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE LANGEVIN ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014 ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF POLITIQUE POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES FORMATION PROFESSIONNELLE # 48-01 Adoption le 12 juin 2007

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative

Convention de gestion et de réussite éducative Convention de gestion et de réussite éducative entre l'école Jean-Jacques-Bertrand et la Commission scolaire du Val-des-Cerfs Date: 8 octobre 214 Approuvée par le conseil d'établissement le 2 octobre 213,

Plus en détail

Plan de réussite 2014-2018. Centre d éducation des adultes Champlain

Plan de réussite 2014-2018. Centre d éducation des adultes Champlain Plan de réussite 2014-2018 Centre d éducation des adultes Champlain 4 mai 2015 0 Table des matières Avant-propos... 1 La démarche... 2 Orientations et objectifs du Centre... 3 Orientation 1... 4 Orientation

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

NOR: SASR0915104A. Version consolidée au 16 février 2012

NOR: SASR0915104A. Version consolidée au 16 février 2012 Le 16 février 2012 ARRETE Arrêté du 30 juin 2009 organisant l ouverture d une classe préparatoire intégrée aux concours externes de recrutement des personnels de direction des établissements mentionnés

Plus en détail

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016)

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) 4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) Page 1 sur 8 RÉFÉRENCES LÉGALES SOUTENANT LES AJUSTEMENTS RÉGIME PÉDAGOGIQUE DE L'ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au ***

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Chapitre I. Statut et missions Art. 1 er. (Loi du 27 aout 2014) Il est créé dans le cadre de l enseignement

Plus en détail

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009

ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009 ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU 24 MARS 2009 PRÉAMBULE La réussite de tous les élèves est sans contredit le but ultime de tous les intervenants œuvrant au sein d un établissement scolaire. Le

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

Les grands outils de délibération

Les grands outils de délibération Fiche 3 Les grands outils de délibération À la suite du projet de loi 88, adopté en octobre 2008, deux nouvelles mesures s ajoutent au plan stratégique d une commission scolaire, au projet éducatif, aux

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

Politique du financement, de la commandite et de l engagement communautaire 2010

Politique du financement, de la commandite et de l engagement communautaire 2010 Politique du financement, de la commandite et de l engagement communautaire 2010 Adoptée par le conseil d établissement à sa réunion du 7 mai 2013 POLITIQUE DU FINANCEMENT ET DE LA COMMANDITE 1 Considérant

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE

PROJET ÉDUCATIF ET PLAN DE RÉUSSITE 2012-2016 ÉCOLE HORIZON JEUNESSE ANALYSE DE LA SITUATION 1. LE MILIEU 1.1 Le secteur L école Horizon Jeunesse est située dans un milieu socio-économique aisé, dans la moyenne supérieure par rapport à la province. L indice de défavorisation

Plus en détail

Description de tâches

Description de tâches Identification Description de tâches Titre d emploi : Nom du titulaire du poste : Directeur-adjoint ou directrice-adjointe des installations À engager Nom et titre du gestionnaire : Madame Lise Bergeron,

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif et les cibles par établissement

Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif et les cibles par établissement Établissement : École St Bernardin Année scolaire : 2011 2013 Résultats scolaires des élèves sont généralement bons Document de travail pour consigner le plan de réussite en lien avec le projet éducatif

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

PLAN D AMÉLIORATION DU CEPEO 2011-2012

PLAN D AMÉLIORATION DU CEPEO 2011-2012 Annexe A PLAN D AMÉLIORATION DU CEPEO 2011-2012 DIR11-55 CONTEXTE Le plan d amélioration 2011-2012 comporte notamment les quatre orientations qui guideront nos objectifs et nos actions prioritaires menant

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Rendez-vous SARCA novembre 2014

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Rendez-vous SARCA novembre 2014 Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle Rendez-vous SARCA novembre 2014 PRÉSENTATION 1. CADRE DE RÉFÉRENCE 2. FINANCEMENT 3. ÉLÈVE AYANT

Plus en détail

CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL

CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL CADRE DE GESTION ET D'APPLICATION DE LA POLITIQUE SUR LA QUALITÉ DES SERVICES DE GARDE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Section 1 Service de garde 1. Définition : Les services de garde en milieu scolaire

Plus en détail

Cadre général pour l organisation de la formation continue pour le personnel de direction

Cadre général pour l organisation de la formation continue pour le personnel de direction Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Réf. : 2010-D-531-fr-6 1 Orig. : FR Cadre général pour l organisation de la formation continue pour le personnel de direction Approuvé par le Conseil supérieur

Plus en détail

Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès

Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès Les données sur le rendement des élèves et sur le contexte d apprentissage sont à la disposition du milieu de la recherche

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 RAPPORT ANNUEL 2014-2015 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LÉVIS Le Centre de formation professionnelle de Lévis (CFP de Lévis) est composé d environ 100 membres du personnel et de 750 élèves. Il

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Règles de passage 2015-2016

Règles de passage 2015-2016 Règles de passage 2015-2016 Table des matières RÈGLES DE CLASSEMENT... 2 1. BULLETINS... 2 2. RÈGLES DE PASSAGE... 2 Article 1: Critères d admission au 2 e cycle... 2 Article 2: Réussite et poursuite des

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire 2014-2015 Adoptée : 26 juin 2014 (CC-2014-295) En vigueur

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif -

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - - favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - 1. PRÉAMBULE Il est reconnu que les jeunes en forme et en santé réussissent mieux à l école; ils sont plus attentifs et se concentrent

Plus en détail

CONSEIL. Directives administratives n o 1,12. Communications. Approuvées le 30 mai 2009 Entrées en vigueur le 30 mai 2009 Modifiées le.

CONSEIL. Directives administratives n o 1,12. Communications. Approuvées le 30 mai 2009 Entrées en vigueur le 30 mai 2009 Modifiées le. Page 1 de 5 PRÉAMBULE La qualité des communications au sein d une organisation dépend de la volonté de l organisme à mettre en place et à respecter les mécanismes encadrant cette communication. OBJECTIF

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

LE COIN DES ENSEIGNANTS La Colline du Parlement dans votre classe. Niveau avancé (2 e cycle du secondaire)

LE COIN DES ENSEIGNANTS La Colline du Parlement dans votre classe. Niveau avancé (2 e cycle du secondaire) LE COIN DES ENSEIGNANTS La Colline du Parlement dans votre classe Niveau avancé (2 e cycle du secondaire) 1 Niveau avancé En utilisant Internet, les élèves exploreront les aspects patrimoniaux et historiques

Plus en détail

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage 4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage (Résolution : C.C.2010-015) Table des matières Chapitre

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) Service des ressources éducatives POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) Politique numéro : CSRS-POL-2008-01

Plus en détail

PROMOTION 2016/2017 LE DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE POURQUOI PAS VOUS?

PROMOTION 2016/2017 LE DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE POURQUOI PAS VOUS? PROMOTION 2016/2017 LE DIPLOME D ETAT D AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PAR LA VOIE DE L APPRENTISSAGE POURQUOI PAS VOUS? Choisissez l apprentissage pour obtenir le Diplôme d État d Auxiliaire de Puériculture

Plus en détail

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire

Histoire 4 e secondaire Mathématique CST 4 e secondaire LES COURS D ÉTÉ EN JUILLET 2012 2 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des cours d été 3 e secondaire cours d été (3 semaines) et évaluation intégrée à la session des

Plus en détail

Rencontre de travail sur les normes et modalités

Rencontre de travail sur les normes et modalités Rencontre de travail sur les normes et modalités Modification des normes et modalités des écoles en fonction des nouvelles orientations en évaluation 2012 VERSION DU SECRÉTAIRE Intention de la rencontre

Plus en détail

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Le présent protocole est conclu entre la société Air France représentée

Plus en détail

FORMATION GENERALE DE BASE POUR LES METIERS DE L ALIMENTATION

FORMATION GENERALE DE BASE POUR LES METIERS DE L ALIMENTATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION FORMATION

Plus en détail

EN TRANSFERT D EXPERTISE 2015-2016

EN TRANSFERT D EXPERTISE 2015-2016 O F F R E D E S E R V I C E S EN TRANSFERT D EXPERTISE 2015-2016 Programmes Un trésor dans mon jardin Les aventuriers du goût UN TRÉSOR DANS MON JARDIN ET LES AVENTURIERS DU GOÛT MISSION Jeunes pousses

Plus en détail

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Le PEICA au Canada Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Par Patrick Bussière Division de la recherche sur le développement des compétences Direction de la recherche

Plus en détail

PROJET D ÉTABLISSEMENT

PROJET D ÉTABLISSEMENT PROJET D ÉTABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DE ROSIERES 2011 Projet d établissement de l école communale de Rosières Dans le petit village de Rosières, entourée par la nature, l école communale accueille vos

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

Politique éducative 1 er degré département de la Haute-Loire

Politique éducative 1 er degré département de la Haute-Loire Politique éducative 1 er degré département de la Haute-Loire Axe 1 : Affirmer le pilotage pédagogique Renouveler les pratiques professionnelles et engager le projet Pou collectif sur les chemins de l innovation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

Evaluation des enseignants Tableau comparatif

Evaluation des enseignants Tableau comparatif Evaluation des enseignants Tableau comparatif Vous trouverez ci dessous un tableau comparatif concernant le décret lié à l'appréciation de la valeur professionnelle et à l'avancement des enseignants, accompagné

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 DOCUMENT À L INTENTION DES PARENTS Version janvier 2013 Service

Plus en détail

Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball»

Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball» INSEP Formation / FFHB Service Formation Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball» Présentation du DESJEPS mention handball Année 2013/2014 Ce document précise les principaux

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1999 03 En vigueur : 1999 01 13 Approbation : Conseil des commissaires CC 1999-01-97 POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN

Plus en détail

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. TITRE : POLITIQUE «MANGEZ MIEUX, BOUGEZ PLUS» ORIGINE : Direction des Services éducatifs DESTINATAIRES : Directions des

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières RAPPORT-ANNUEL 2012-2013 É C O L E C H A R L E S - R O D R I G U E Le conseil d'établissement de l'école Charles-Rodrigue et l'équipe-école sont fiers de vous présenter le bilan de l'année scolaire 2012-2013,

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES CENTRE : CHAMPAGNAT DIRECTION : SYLVAIN LACHAÎNE ANALYSE DE LA SITUATION (portrait du centre, mission,

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS

BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS 21 octobre 2014 BUT 1 : AUGMENTATION DE LA DIPLOMATION ET DE LA QUALIFICATION AVANT L ÂGE DE 20 ANS Objectif 1 : Augmenter le niveau de compétence des élèves en mathématique Bonification des mesures d

Plus en détail

Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires

Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires Plan Réussir Pour la réussite et la persévérance scolaires Table des matières 1. Introduction...1 2. Mise en contexte...2 3. Élaboration du plan Réussir...3 3.1 Plan stratégique...3 3.2 Parc immobilier...3

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 7 octobre 2011 Version : 21 septembre 2011 Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 Approuvé par les membres du Conseil

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 Orientation 1 Objectif 1.1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Améliorer la compétence Écrire en français pour les 3 cycles.

Plus en détail

CANADA SNOWBOARD - DIRECTEUR EXÉCUTIF

CANADA SNOWBOARD - DIRECTEUR EXÉCUTIF CANADA SNOWBOARD - DIRECTEUR EXÉCUTIF Canada Snowboard, l organisation nationale régissant le sport de snowboard compétitif au Canada, est à la recherche d un Directeur Exécutif à temps plein. Le Directeur

Plus en détail

Les intervenants extérieurs à l école primaire

Les intervenants extérieurs à l école primaire Stage Nouveaux directeurs 2013-2014 ESPE de Moulins 19 juin 2014 Les intervenants extérieurs à l école primaire Diaporama élaboré par Thierry COLOMBET, CPD EPS 03 1 1. Les textes officiels. Circulaire

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail