Enjeux humains CARSAT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enjeux humains CARSAT"

Transcription

1 Enjeux humains CARSAT

2 Les autres enjeux La responsabilité du donneur d ordre: Article R : Le donneur d ordrea, en matière d opérations exposant à l amiante, des obligations qui lui sont propres et qui s inscrivent, notamment, dans l obligation générale de préventiondont il est responsable au titre des articles : - L en sa qualité de chef d entreprise utilisatrice ; - ou L en sa qualitéde maître d ouvrage.

3 Les autres enjeux Bien déterminer le périmètre de l opération Identifier les contraintes organisationnelles (co-activité, travaux en site occupé, délais de réalisation, ) Obtenir toutes les données permettant l identification et l évaluation préalable des risques, (DTA, repérages avant travaux des MCA assortis de sondages destructifs selon la nature et le périmètre de l opération, ) Choisir une entreprise ayant les compétences requises notamment vis-à-vis de l amiante POUR EVITER.

4 Les autres enjeux POUR EVITER des suspensions de travauxliés à la découverte inopinée de matériaux contenant de l amiante qui n auraient pas été vus initialement des renégociationsde contrats, «avenants», très coûteuses pour les maîtres d ouvrage ; des arrêts de chantierpar les agents de contrôle de l inspection des contaminationsgraves de l environnement et l exposition de tiers

5 Cas d un plombier Suite à un petit accident domestique, monsieur X, plombier et salarié d une entreprise de plomberie, doit faire une radio de la cage thoracique. Lors de cet examen, le médecin lui détecte des plaques pleurales Après de longues réflexions, monsieur X se rappelle finalement un chantier de longue durée dans une chaufferie d immeuble collectif, mais y avait-il de l amiante?

6 Cas d un plombier Lors de ce chantier dans la chaufferie d immeuble, monsieur X a manipulé des calorifuges, des joints et bien d autres matériaux qui auraient pu contenir de l amiante, mais il n a eu aucune information sur la présence ou non d amiante. Pourquoi? Les diagnostics qui devaient être réalisés ne l ont pas été? Les diagnostics réalisés n étaient pas adaptés? Les diagnostics n ont tout simplement pas été transmis à l entreprise de plomberie voire plus simplement de l entreprise de plomberie à son salarié?

7 Quels diagnostics auraient pu être réalisés? Un repérage des matériaux et produits de la liste A contenant de l amiante : Matériaux accessibles sans travaux destructifs Flocages, calorifugeages et faux-plafonds Obligatoire : En cas de vente d immeubles d habitation à un seul logement Pour les parties communesou privatives d immeubles collectifs d habitation Pour les autres immeubles bâtis

8 Quels diagnostics auraient pu être réalisés? Un repérage des matériaux et produits de la liste B contenant de l amiante : Matériaux accessibles sans travaux destructifs Liste des matériaux en annexe 13-9 (cf. décret ) Obligatoire : En cas de vente d immeubles d habitation à un seul logement ou de parties privatives d immeubles collectifs d habitation Pour les parties communes d immeubles collectifs d habitation Pour les autres immeubles bâtis

9 Quels diagnostics auraient pu être réalisés? Un repérage avant travaux sur le même principe que le repérage des matériaux et produits de la liste C: Matériaux concernés par les travaux Liste des matériaux en annexe 13-9 (cf. décret ) mais non limitative tout autre matériau et produit réputé contenir de l amiante / connaissance de l opérateur de repérage Indispensable pour l évaluation des risques si les travaux nécessitent d aller plus loin que les seuls matériaux accessibles sans travaux destructifs

10 Quels diagnostics auraient pu être réalisés? Un DTA : le Dossier Technique Amiante regroupe les différents repérages mentionnés précédemment qui ont été réalisés S y ajoutent : Les évaluations périodiques de l état de conservation Les recommandations générales de sécurité (ex: procédures d intervention) Une fiche récapitulative

11 Quels diagnostics auraient pu être réalisés? Pour l enquête réalisée auprès des diagnostiqueurs : 53% des diagnostics sont faits dans le cadre d une vente (listes A et B) 8% dans le cadre du DTA (liste B le plus souvent) 2% pour réaliser un DAPP (recherche liste A en parties privatives pour immeuble collectif d habitation) 37% correspondent à une démolition ou un avant travaux (liste C et +)

12 Obligations de communication des documents Pour le DTA : Communiqué par le propriétaire sur leur demande à différents services et organismes (cf. art R II du CSP)et à «toute personne physique ou morale appelée à effectuer des travaux dans l immeuble bâti» Et selon le CT art R , le donneur d ordre joint les dossiers techniques (dont DTA ou documents équivalents) aux documents de consultation des entreprises L entreprise de plomberie doit donc avoir en sa possession les différents repérages réalisés!

13 Qu aurait donc du faire le DO? Comment doit-il faire? CARSAT

14 Que doit faire le diagnostiqueur? La première étape consiste à déterminer précisément le cadre du diagnostic : liste A, B, C, avant travaux, constitution de DTA avec le Donneur d Ordre? Si possible, effectuer une visite préalable avant diagnostic (74% de réponses positives lors de l enquête): Connaître l environnement Connaître les conditions d intervention (présence de personnes, de mobilier, accès aux locaux, ) Faire une première estimation des prélèvements nécessaires pour lever les doutes

15 Que doit faire le diagnostiqueur? Des pré-requis existent pour pouvoir effectuer des prélèvements de matériaux contenant de l amiante, notamment : La détermination d un processus correspondant au travail à effectuer Une évaluation des risques avec la détermination du niveau d empoussièrement pour ce processus la «formation amiante» de l opérateur de repérage la réalisation d un mode opératoire: Un prélèvement est une intervention sur matériau susceptible de libérer des fibres Il s agit de ce qu on appelle communément une opération en sous-section 4 pour le code du travail

16 Que doit faire le diagnostiqueur? La détermination du processus : Techniques et méthodes de travail qui seront utilisées propres à un matériau et auxquelles correspondront des moyens de réduction de l émission de poussières (aspiration à la source, brumisation, ) Exemples : Calorifugeage, prélèvement au cutter, mouillage et aspiration à la source par aspirateur THE (sans oublier de colmater le trou réalisé ) Joint de bride, découpe au ciseaux, surfactage et aspiration à la source par aspirateur THE

17 Que doit faire le diagnostiqueur? La détermination du niveau d empoussièrement Pour le processus retenu il faudra estimer le niveau d empoussièrement attendu et le vérifier (pas de chantier test comme en sous section 3 ni d imposition sur la fréquence de vérification) Trois niveaux définis ; divisés par 10 en 2015 Niveau 1 : < 100 fb/l (VLEP) Niveau 2 : 100 niveau 2 < 6000 fb/l (60 x VLEP) Niveau 3 : 6000 niveau 3 < fb/l (250 x VLEP)

18 Que doit faire le diagnostiqueur? La réalisation d un mode opératoire (84% de réponses positives lors de l enquête) qui comprend notamment (R ) : le descriptif des méthodes de travail et moyens techniques mis en œuvre Les caractéristiques des équipements utilisés pour la protection et la décontamination des travailleurs ainsi que celles des moyens de protection des autres personnes qui se trouvent sur le lieu ou à proximité de l intervention Les procédures de décontamination des travailleurs et des équipements Les procédures de gestion des déchets

19 Que doit faire le diagnostiqueur? La transmission du mode opératoire : pour des interventions de moins de 5 jours le mode opératoire est transmis à l IT, à la CARSAT et le cas échéant à l OPPBTP (ceux dont relève le siège de l entreprise) avant la première mise en œuvre et à chaque modification Pour des interventions de plus de 5 jours le mode opératoire est également transmis aux mêmes organismes correspondant au lieu des travaux

20 Que doit faire le diagnostiqueur? Le choix des Equipements de Protection Individuels (EPI) Définis par arrêté du 7 mars 2013 et dépendant du niveau d empoussièrement APR : le ½ masque papier jetable FFP3 (100% des APR portés selon l enquête) ne peut être utilisé que pour les empoussièrements de niveau 1 et pour des interventions de moins de 15 minutes! Vêtements de protection à usage unique dès le niveau 1 : combinaison (enquête 89%), gants (enquête 95%), bottes / surchaussures (enquête 63%)

21 Que doit faire le diagnostiqueur? La protection des surfaces et équipements Arrêté du 8 avril 2013 Dés le niveau 1 et si l empoussièrement dépasse 5 fb/l (CSP) apposition d un dispositif de protection résistant et étanche dans la zone de travail (surfaces, structures équipements présents non décontaminables susceptibles d être pollués). Utiliser les moyens de prélèvements définis dans le mode opératoire Aspirateur THE (enquête 10%), sac étanche pour échantillon (enquête 100%), surfactant (enquête 89%), lingettes (enquête 84%)

22 Que doit faire le diagnostiqueur? La décontamination et la gestion des déchets Mise en œuvre des moyens de décontamination adaptés définis dans le mode opératoire, dans le respect de la définition de la décontamination donnée par le Code du Travail Emballage et acheminement des déchets (masques/ filtres, surchaussures, gants, combinaisons, déchets liés aux prélèvements, ) dans les filières autorisées (enquête: BSDA dans 37 % des réponses) La fiche d exposition à l amiante Établie par l employeur et reprenant la nature du travail réalisé, les matériaux en cause, les procédés de travail, les EPI/EPC, les mesurages effectués

23 Que doit faire le diagnostiqueur? La transmission du prélèvement au laboratoire pour analyse Acheminement par l entreprise (enquête 58%) et / ou par un service extérieur (enquête 63%) Attention au marchandises dangereuses expédiées par courrier Réception des résultats d analyse (enquête : en cas de laboratoire intégré, 58% sont accrédités COFRAC)

24 Que doit faire le diagnostiqueur? Et bien entendu un rapport qui doit pouvoir être compris par toute personne non spécialiste, répondant à la réglementation et à la demande du client!

25 Conclusion Définition périmètre Communication Repérage Information Documents adaptés Protections collectives Formation Protections individuelles Mode opératoire

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle?

Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Conférence 2014 Interventions dans les immeubles: -Quels enjeux face à l amiante? - Donneur d Ordre, diagnostiqueur, entreprise, quel est votre rôle? Page 1 Introduction Jardinière en fibrociment Page

Plus en détail

SAFETY DAY. Prévention du risque Amiante

SAFETY DAY. Prévention du risque Amiante SAFETY DAY Prévention du risque Amiante / / Le cadre des obligations de recherche et de contrôle Conformément au Code de la santé publique, les propriétaires (publics ou privés) des immeubles bâtis sont

Plus en détail

Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail

Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Des évolutions scientifiques aux évolutions du code du travail Véronique ARRIGHI DIRECCTE UT 11 Maurice EXPOSITO DIRECCTE UT 34 Fabienne STANG MARTIN DIRECCTE LR L amiante dans tous ses Etats - Repérer

Plus en détail

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Fiche Prévention - A1 F 05 13 Annule et remplace les fiches A1 F 05 11 et I4 F 01 09 Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Obligations

Plus en détail

Pollution du bâti - Amiante

Pollution du bâti - Amiante FEVRIER 2013 FICHE PRATIQUE Pollution du bâti - Amiante 1. Définition 2. Obligations réglementaires Gestion des ERP 3. Obligations réglementaires Cas des opérations de travaux & démolitions 4. Obligations

Plus en détail

AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4

AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4 AMIANTE STRATEGIE D INTERVENTION MAINTENANCE / ENTRETIEN S0US-SECTION 4 Amiens le 22 novembre 2012 Lucien ZAJAC Ingénieur Conseil Carsat Nord-Picardie Document unique d évaluation des risques professionnels

Plus en détail

Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante?

Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante? Comment travailler sur ou à proximité de matériaux contenant de l amiante? Article R.4412-94, 2 e Communication réalisée dans le cadre du Plan régional Santé Environnement 2 et du Plan régional Santé Travail

Plus en détail

Règlementation amiante. Lundi 30 septembre 2013 Limoges

Règlementation amiante. Lundi 30 septembre 2013 Limoges DR Règlementation amiante Lundi 30 septembre 2013 Limoges SOMMAIRE Chronologie pour intervenir sur des MCA Sanctions encourues Pour en savoir plus 2 DR Chronologie pour intervenir sur des MCA Règlementation

Plus en détail

Sur le repérage amiante

Sur le repérage amiante Revêtements de sols contenant de l amiante dans les d immeubles d habitation : Ou en est-on? Cette étude a été réalisée par Jean-Louis Lecoq, gérant, pour un usage interne à l entreprise ACEE. Elle ne

Plus en détail

Formation Encadrants SEI CORSE / Sous-section 4. Evaluation du risque amiante

Formation Encadrants SEI CORSE / Sous-section 4. Evaluation du risque amiante Formation Encadrants SEI CORSE / Sous-section 4 Evaluation du risque amiante 1Principe ère Demi-journée de l'évaluation -- J1 des risques évaluation du risque amiante (Code du travail, art. R. 4412-98)

Plus en détail

d amiante dans l air

d amiante dans l air Conseils aux employeurs Commander des mesures d amiante dans l air à des organismes accrédités mesures Les employeurs dont les salariés sont exposés au risque amiante sont tenus de faire appel à des organismes

Plus en détail

Synthèse réglementaire : Amiante V1 02/10/2012

Synthèse réglementaire : Amiante V1 02/10/2012 Préambule : La présente synthèse fait référence au décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante et à l arrêté du 23 février 2012 définissant les modalités de formation des

Plus en détail

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4

DIRECCTE LORRAINE. Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Intervention sur les opérations sur Matériaux Contenant de l Amiante ( MCA) : Réglementation amiante sous-section 4 Éléments de contexte : - Évolution de la réglementation avec décret du 4 mai 2012 et

Plus en détail

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Assainissement Diag Expertise A.D.E Frédéric LALLA Pont Rouz 29150 CAST Tél : 09 60 51 50 44 ou 06 88 15 62 63 Email : ade.lalla@orange.fr Rapport n : 2016-086-MAIRIE LANDUDAL Date : 07/04/2016 Page :

Plus en détail

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU

La réglementation. Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015. 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud MALEK DEDIEU La réglementation MIANTE Conférence amiante CDG 87 20 janvier 2015 20 janvier 2015 DIRECCTE Limousin - Pôle Travail Maud 1 Collectivité territoriale = 2 rôles Première étape indispensable EMPLOYEUR UNE

Plus en détail

amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION

amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION amiante LA PROTECTION DE LA POPULATION Le code de la santé publique Gestion du risque et protection de la population générale Localisation de l amiante Evaluation de l état de conservation Recommandations

Plus en détail

Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT

Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT Le Mode Opératoire - Comment une entreprise s est organisée pour répondre aux exigences introduites par le décret du 4 mai 2012 du CT - Présentation d un cas réel avec l analyse du Mode Opératoire De la

Plus en détail

RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation

RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation RISQUE AMIANTE : Etat des lieux et perspectives 2 ans après la nouvelle règlementation Rémi BARBE, Raymond VINCENT Laurent ROUBIN Ingénieur de Prévention, DIRECCTE PACA Chargé de Mission- Dir Délégués

Plus en détail

FSTT (France Sans Tranchée Technologie) Table ronde du Jeudi 04 juin 2015 Quelques éléments de la réglementation

FSTT (France Sans Tranchée Technologie) Table ronde du Jeudi 04 juin 2015 Quelques éléments de la réglementation FSTT (France Sans Tranchée Technologie) Eclatement et découpe de branchements en amiante-ciment Table ronde du Jeudi 04 juin 2015 Quelques éléments de la réglementation INTERVENANT : JC BEHRENS Responsable

Plus en détail

DOSSIER AMIANTE. Code de la Santé Publique

DOSSIER AMIANTE. Code de la Santé Publique SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL DOSSIER AMIANTE 01/07/15 Pôle Prévention et Santé au Travail Tél. : 02 96 58 23 84 prevention@cdg22.fr Code de la Santé Publique DONT LE PERMIS DE CONSTRUIRE A ETE DELIVRE

Plus en détail

AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA)

AMIANTE Le Dossier Technique Amiante (DTA) dossier dossier dossier dossier dossier JUIN 2006 AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA) dossier Rédigé par : Nicolas PICHARD CRCI Champagne-Ardenne Tél. 03 26 69 46 26 Fax 03 26 69 33 69 Mail pichard@champagne-ardenne.cci.fr

Plus en détail

Les journées. du diagnostic 9 ème. édition. > Amiante : Application des dispositions. Lundi 22 octobre 2012 A l espace Tête d Or à Lyon

Les journées. du diagnostic 9 ème. édition. > Amiante : Application des dispositions. Lundi 22 octobre 2012 A l espace Tête d Or à Lyon Les journées du diagnostic 9 ème édition > Amiante : Application des dispositions du décret d n 2011-629 n du 3 juin 2011 Lundi 22 octobre 2012 A l espace Tête d Or à Lyon Plan de l intervention 1. Calendrier

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 28 du 25 juin 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 2

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 28 du 25 juin 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 2 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 28 du 25 juin 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 2 DIRECTIVE N 3535/DEF/CAB mesures de prévention face aux risques d exposition à

Plus en détail

REPERAGES AMIANTE EVALUATION DES RISQUES. Laurent ROUBIN Contrôleur de Sécurité Expert Amiante Colloque Amiante GIPHISE du 17 décembre 2015

REPERAGES AMIANTE EVALUATION DES RISQUES. Laurent ROUBIN Contrôleur de Sécurité Expert Amiante Colloque Amiante GIPHISE du 17 décembre 2015 REPERAGES AMIANTE & EVALUATION DES RISQUES Laurent ROUBIN Contrôleur de Sécurité Expert Amiante Colloque Amiante GIPHISE du 17 décembre 2015 Amiante et Travail Ce qu il faut retenir. MPCA SUPPORT du MPCA

Plus en détail

L amiante, un polluant fortement réglementé

L amiante, un polluant fortement réglementé L amiante, un polluant fortement réglementé Journée technique CoTITA «Prise en compte de la qualité sanitaire dans les 28/03/2014 bâtiments» 27 mars 2014 3 codes principaux Code de la santé publique Code

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) MARCHES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Société Lorraine d Habitat C.S 90 150 2 Passage Sébastien Bottin 54 003 NANCY CEDEX MARCHE A BON DE COMMANDE POUR LA REALISATION DE REPERAGE ET DIAGNOSTIC AMIANTE

Plus en détail

Conseils aux employeurs

Conseils aux employeurs Conseils aux employeurs Les informations que doit contenir le rapport final Décrypter un rapport d essai de mesures d empoussièrement en fibres d amiante 1 Nom et adresse de l organisme ayant réalisé les

Plus en détail

Amiante. Outils de diagnostics pour les opérations de maintenance

Amiante. Outils de diagnostics pour les opérations de maintenance Amiante Outils de diagnostics pour les opérations de maintenance Les documents relevant du code de la santé publique Le but du Code de la Santé Publique est de protéger les populations contre une exposition

Plus en détail

DONNEES POUR L ETABLISSEMENT DU RAPPORT

DONNEES POUR L ETABLISSEMENT DU RAPPORT DIAGNOSTIC AMIANTE ETABLI AVEC LA NORME NFX 46020 Dossier n : 13121.11 Fait le : 23.02.2011 DONNEES POUR L ETABLISSEMENT DU RAPPORT Localisation : 177, rue Pierre Cothenet 69220 SAINT JEAN D ARDIERES Objet

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique ½ journée amiante Dreal Bourgogne Dijon, le 20 novembre 2014 La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au Code de la Santé Publique Énora PARENT, Cerema Ministère de l'écologie,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Site 0 : BEAULIEU Bâtiments 3-4 35000 Rennes DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Objet du présent document : Le présent document a pour objet de permettre au propriétaire d un immeuble de remplir ses obligations

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77 ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 - Télécopie : 02 37 21 45 77 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE N 120333 avant travaux

Plus en détail

Les différents type de recherche de MPCA

Les différents type de recherche de MPCA Les différents type de recherche de MPCA MÉTHODOLOGIE DE REPÉRAGE Objectifs et contenu des missions Objectif MPCA à rechercher Méthodologie Vente d'achat d'immeuble bâti Etablissement du Dossier Technique

Plus en détail

Direction générale de la Santé

Direction générale de la Santé Présentation du décret d n n 2011-629 du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Commission de l hygiène,

Plus en détail

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Groupe 0034 CLAIREFONTAINE III Local commercial "Tabac Journaux" 29 square de Montgeoffray 49300 CHOLET Propriétaire SEVRE LOIRE HABITAT 34 RUE DE ST CHRISTOPHE BP

Plus en détail

Obligations du maître d ouvrage

Obligations du maître d ouvrage Obligations du maître d ouvrage Formation Amiante sous section 4 Amian nte sou us sectio on 4 mation Form OBLIGATIONS DU MAITRE D OUVRAGE Pour réaliser son projet le maître d ouvrage nomme : Un maître

Plus en détail

Intervention du 16/03/06. Lieu d intervention : SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX. Mail Emile Dufour. Avenue S.Allende 38130 ECHIROLLES

Intervention du 16/03/06. Lieu d intervention : SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX. Mail Emile Dufour. Avenue S.Allende 38130 ECHIROLLES BUREAU VERITAS Inovallée 405, rue Lavoisier MONTBONNOT SAINT MARTIN 38334 SAINT ISMIER CEDEX Tél : 04 76 24 00 26 Fax : 04 76 62 94 14 SIEGE GYMNASTIQUE SURIEUX Mail Emile Dufour Avenue S.Allende 38130

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE EXTRAIT DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Groupe 0016 - BOTREL 11b rue Lacordaire 49300 CHOLET Propriétaire SEVRE LOIRE HABITAT 34 RUE DE ST CHRISTOPHE BP 2144 49321 CHOLET CEDEX Consultation de l intégralité

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Objet du marché

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Objet du marché Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Objet du marché Recherche et analyse de matériaux susceptibles de contenir de l amiante dans les bâtiments communaux de NEMOURS Nom et adresse de la

Plus en détail

Repérage avant travaux / avant démolition

Repérage avant travaux / avant démolition Repérage avant travaux / avant démolition Mars 2013 MAITRE D OUVRAGE ET L AMIANTE EVALUATION INITIALE DES RISQUES LIES AU MATERIAUX CONTENANT DE L AMIANTE REPERAGE AVANT TRAVAUX (de rénovation, de réhabilitation

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique Colloque Amiante mars 2015 Cadre réglementaire Décret du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE Renseignements relatifs à l immeuble bâti et à son affectation Immeuble bâti Ensemble bâti : Centre Educatif Renforcé Adresse : Les gones- la souchère 43000 Félines Date de construction : inconnue Propriétaire

Plus en détail

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions;

1 le Ministre: le Ministre qui a le Bien-être au travail dans ses attributions; Arrêté royal du 28 mars 2007 relatif à l agrément des entreprises et employeurs qui effectuent des travaux de démolition ou d enlèvement au cours desquels de grandes quantités d amiante peuvent être libérées

Plus en détail

Diagnostic "amiante"

Diagnostic amiante Parc Technologique de La Pardieu 2 avenue Léonard de Vinci 63000 CLERMONT FERRAND Tel : 04.73.28.88.15 - Fax : 04.73.28.76.51 Diagnostic "amiante" Rapport de mission de repérage des matériaux et produits

Plus en détail

Octobre-Novembre-Décembre 2012. larevuedudiagnostic@itga.fr

Octobre-Novembre-Décembre 2012. larevuedudiagnostic@itga.fr 28 Octobre-Novembre-Décembre 2012 larevuedudiagnostic@itga.fr Chez ITGA, une équipe de conseillers formation-certification est en permanence à l écoute de vos préoccupations et de votre projet professionnel.

Plus en détail

Information des entreprises

Information des entreprises Information des entreprises Mise à jour : juillet 2015 Vous réalisez des chantiers de courtes durées sur des matériaux contenant de l amiante, alors vous êtes concerné par le projet CARTO Amiante. Afin

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale MÉTIERS DU PLÂTRE MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX ULTERIEURS

RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX ULTERIEURS RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT TRAVAUX ULTERIEURS En vue de l application de l article 27 du décret 96-98 du 7 février 1996 modifié par le décret

Plus en détail

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal

Maison Eclusière, 49220 MONTREUIL SUR MAINE Description sommaire Maison individuelle (T4). Maison R +1. Localisation lot principal Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l établissement du constat établi à l occasion de la vente d un immeuble bâti L objet de la mission est de réaliser

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

Formation Sécurité Vos Obligations

Formation Sécurité Vos Obligations Formation Sécurité Vos Obligations Salon IDEBA 19 juin 2014 Beauvais SOMMAIRE Préalable : Notion de compétence Origine des Obligations de formation Obligation «sécurité» Obligation «sociale» Exemples Notion

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE. Rappels des notions fondamentales. (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012

LE DOCUMENT UNIQUE. Rappels des notions fondamentales. (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012 LE DOCUMENT UNIQUE Rappels des notions fondamentales (Selon la circulaire N 6 de la DRT (18 avril 2002)) Benjamin HUBERT- Mai 2012 LE DOCUMENT UNIQUE Le D.U. : une obligationdepuis 2001 Ca fait 11 ans

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail En complément du DTA, le donneur d ordre fait réaliser un repérage de tous les matériaux contenant de l amiante

Plus en détail

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012

Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 Novembre 2011 Recherche d amiante : de nouvelles obligations pour les propriétaires à compter du 1 er février 2012 La réglementation sur l amiante a fait l objet depuis de nombreuses années de plusieurs

Plus en détail

MÉMO SANTÉ MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT COUVREURS. travaillant seul. Artisan

MÉMO SANTÉ MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT COUVREURS. travaillant seul. Artisan MÉMO SANTÉ Artisan travaillant seul COUVREURS MATÉRIAUX AMIANTE-CIMENT Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer de la

Plus en détail

Direction Générale du Travail. La réforme réglementaire relative

Direction Générale du Travail. La réforme réglementaire relative Direction Générale du Travail La réforme réglementaire relative Antilles/Guyane octobre 2013 à la protection des travailleurs contre les risques d exposition à l amiante issue du décret n 2012-639 du 4

Plus en détail

Travailler au contact de l amiante

Travailler au contact de l amiante Travailler au contact de l amiante 20 SOURCES D INFORMATION Décret n 20-629 du 3 juin 20 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les

Plus en détail

Désamiantage. Cahier pratique. Pour une optimisation technico-économique des chantiers LE POINT

Désamiantage. Cahier pratique. Pour une optimisation technico-économique des chantiers LE POINT Cahier pratique LE POINT SUR Désamiantage Pour une optimisation technico-économique des chantiers Contexte réglementaire Textes officiels, normes, autres documents Page 5 obligations des maîtres d ouvrage

Plus en détail

Coût de la formation : 1 300 HT par participant L inscription sera validée à réception du paiement intégral de la formation

Coût de la formation : 1 300 HT par participant L inscription sera validée à réception du paiement intégral de la formation FORMATION 07.11.14 Contact : Nicole VILELA 2014/313 AMIANTE Sous-section 4 Activité R4412-139 du code du travail «Activités d entretien et de maintenance sur des matériaux susceptibles de provoquer l émission

Plus en détail

Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE. Ancien Garage

Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE. Ancien Garage COMMUNE DE TEMPLEUVE Rue Georges Baratte 59242 TEMPLEUVE À l attention de Mrs Denis J / Szymanski D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

Contenu du mode opératoire

Contenu du mode opératoire Contenu du mode opératoire Fixé à l Art. R. 4412-145 1 La nature de l intervention 2 Les matériaux concernés 3 La fréquence et les modalités de contrôle du niveau d empoussièrement 4 Le descriptif des

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Amiante. Résultats de la campagne META Perspectives réglementaires

Direction Générale du Travail. Amiante. Résultats de la campagne META Perspectives réglementaires Direction Générale du Travail Amiante Résultats de la campagne META Perspectives réglementaires Décembre 2011 Bureau des risques physiques, chimiques et biologiques Plan 1. Avis de l AFSSET de 2009 2.

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

Présentation de CARTO Amiante

Présentation de CARTO Amiante Présentation de CARTO Amiante Colloque Amiante 05 mars 2015 Une initiative du BTP représentée par l OPPBTP Campagne META 2011 Une initiative du BTP représentée par l OPPBTP Objectifs du projet CARTO Objectif

Plus en détail

Bien vivre à Vernouillet! 14 février 2013.

Bien vivre à Vernouillet! 14 février 2013. IMPORTANT Amiante et Santé Publique dans les écoles de notre ville. La consultation d un dossier de marché public concernant le désamiantage de la vieille école maternelle des tilleuls a attiré notre attention

Plus en détail

Date du constat : 06/11/2015 Donneur d ordre En présence de : MONSIEUR HENRI DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES

Date du constat : 06/11/2015 Donneur d ordre En présence de : MONSIEUR HENRI DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES Agence Languedoc Roussillon Immeuble Optimum ZAC Blaise Pascal 451, rue Denis Papin 34000 MONTPELLIER 04 99 52 32 64 04 99 52 32 50 fabien.humel@fr.bureauveritas.com DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES

Plus en détail

Notions de base du bâtiment

Notions de base du bâtiment Notions de base du bâtiment Méthode pédagogique Apports de connaissances sur les désordres rencontrés dans les bâtiments anciens et présentation de solutions techniques. Illustrations,. Etudes de cas,

Plus en détail

AMIANTE. DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail

AMIANTE. DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail AMIANTE DIRECCTE Poitou-Charentes Pole Travail Juillet 2012 Amiante 1. Présentation de la réglementation 2. Les obligations du maitre d ouvrage 3. Sous section 3 ou sous section 4? 2 Amiante 1. Présentation

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE AMIANTE. Réseau assistants de prévention Janvier 2016

PREVENTION DU RISQUE AMIANTE. Réseau assistants de prévention Janvier 2016 PREVENTION DU RISQUE AMIANTE Réseau assistants de prévention Janvier 2016 Sommaire Introduction Les obligations du propriétaire Les obligations du donneur d ordre Les obligations de l employeur En conclusion

Plus en détail

1- Evolution de la réglementation relative au contrôle de l exposition professionnelle aux agents chimiques

1- Evolution de la réglementation relative au contrôle de l exposition professionnelle aux agents chimiques 1- Evolution de la réglementation relative au contrôle de l exposition professionnelle aux agents chimiques Raymond VINCENT Direction Déléguée aux Applications INRS, Centre de Lorraine raymond.vincent@inrs.fr

Plus en détail

AORIF 10 juillet 2013 L Amiante dans tous ses états

AORIF 10 juillet 2013 L Amiante dans tous ses états AORIF 10 juillet 2013 L Amiante dans tous ses états Marc-André Hardy-Kloeckner Juillet 2013 2 rue Lord Byron - 75008 Paris www.habitat-territoires.com Sommaire Quelques généralités La logique réglementaire

Plus en détail

RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE

RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE REIMS 34, rue des Moulins CS 20001 51725 REIMS Cedex Tel : 03.26.40.60.40 Fax : 03.26.40.03.00 Cconstruction.reims@socotec.com RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE PREALABLE A LA VENTE D'UN IMMEUBLE Bien immobilier

Plus en détail

Constat de repérage Amiante n 1506035

Constat de repérage Amiante n 1506035 Rapport de mission de repérage des matériaux et produits contenant de l'amiante à intégrer au dossier technique «amiante» (listes A et B de l annexe 13-9 du Code de la Santé publique) Numéro de dossier

Plus en détail

Date de fin de validité : 31/12/2015. 7 rue Pierre Adolphe Bobierre 44308 NANTES CEDEX 3 N d accréditation COFRAC pour les analyses : 1-5597

Date de fin de validité : 31/12/2015. 7 rue Pierre Adolphe Bobierre 44308 NANTES CEDEX 3 N d accréditation COFRAC pour les analyses : 1-5597 BUREAU VERITAS - Agence Centre Service Risques à l'occupant Normandie Centre 1 rue de Micy 45380 LA CHAPELLE SAINT MESMIN 02.38.88.18.69 02.38.72.50.89 laurent.renoncet@fr.bureauveritas.com COMMUNE DE

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER IMMOBILIER LE PARCOURS DE VENTE LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER De manière générale, le vendeur

Plus en détail

METROLOGIE. I. Généralités - code du travail...2. Mesures au poste de travail...5. Stratégie d échantillonnage...5. Conditions de prélèvement...

METROLOGIE. I. Généralités - code du travail...2. Mesures au poste de travail...5. Stratégie d échantillonnage...5. Conditions de prélèvement... QUESTIONS-REPONSES DECRET 2012-639 DU 4 MAI 2012 ARRETE DU 14 AOUT 2012 METROLOGIE I. Généralités - code du travail...2 II. Mesures au poste de travail...5 Stratégie d échantillonnage...5 Conditions de

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : cancer

Plus en détail

MATERIAUX AMIANTE-CIMENT

MATERIAUX AMIANTE-CIMENT MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale COUVREURS MATERIAUX AMIANTE-CIMENT Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entrainer des maladies respiratoires très graves : Cancer de

Plus en détail

RESEAU DECHETS AQUITAIN

RESEAU DECHETS AQUITAIN Colloque Prévention des Risques Amiante La question des déchets amiantés en déchèterie Mars 2015 Le réseau déchets aquitain : présentation Mars 2015 RESEAU DECHETS AQUITAIN Réseau mis en place par le CDG

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Conditions de réalisation de la mission...2. 2. Synthèse de l état de l installation intérieure d électricité...3

SOMMAIRE. 1. Conditions de réalisation de la mission...2. 2. Synthèse de l état de l installation intérieure d électricité...3 Parc CADERA Sud 34 avenue Ariane 33706 MERIGNAC CEDEX Tel : 05.56.13.61.67 - Fax : 05.56.13.37.55 Etat de l installation intérieure d électricité Articles L. 134-7 et R. 134-10 à 13 du Code de la Construction

Plus en détail

CHARTE DU DIAGNOSTIC AMIANTE

CHARTE DU DIAGNOSTIC AMIANTE DIAGNOSTIC AMIANTE Principes de qualité, méthodologie et procédures appliqués par Lamy Expertise. Ce document, conçu en termes généraux, doit faire l objet d une application différenciée en fonction de

Plus en détail

L amiante dans tous ses états:

L amiante dans tous ses états: L amiante dans tous ses états: Vie du bâtiment et obligations de repérage Journée d information du 26 septembre 2013 I. Estève Moussion DSPE _ARS Languedoc Roussillon Recherche, repérage de l amiante Listes

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Réf. : DIA-LEV05-1409-039 Page : 1 DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE PROPRIÉTAIRE : ORNE HABITAT ADRESSE DU BIEN : 2/27 Rue Félix Desaunay AG 30/GR 2005 /IMM 1/LOC 2 61600 LA FERTE

Plus en détail

Février Mars 2012. Repérage avant travaux

Février Mars 2012. Repérage avant travaux Repérage avant travaux Repérage avant travaux (de rénovation, de réhabilitation et d entretien/maintenance) Il n y a pas encore de règlementation spécifique (code du travail ou code de la santé publique)

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE

FICHE RECAPITULATIVE DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE FICHE RECAPITULATIVE DU DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE 1 CEN - 001 - CHASSE ROYALE Bâtiment 1 12 au 14 boulevard du Colonel Quéru 72000 LE MANS CEDEX Propriétaire LE MANS HABITAT OP d'hlm de la CUM 2 rue de

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE SYNTHETIQUE > METHODOLOGIE

NOTE TECHNIQUE SYNTHETIQUE > METHODOLOGIE NOTE TECHNIQUE SYNTHETIQUE > METHODOLOGIE DECLARATION LIMINAIRE une parfaite connaissance du marché Expérience Depuis juin 2011 Bâtexpert a effectué près de 20 000 prélèvements dans le cadre de recherche

Plus en détail

ENJEUX ET METHODOLOGIE

ENJEUX ET METHODOLOGIE REPERAGE AMIANTE AVANT TRAVAUX ENJEUX ET METHODOLOGIE Intervenant : Hugues HARTMANN Gérant de la société Diagnostics, repérage et conseils en gestion de polluants 19, rue de la Victoire 68490 CHALAMPE

Plus en détail

NATIONAL DIAGNOSTICS 68 81B Rue bellevue 68350 BRUNSTATT Télé : 03 89 38 91 99 Fax : 03 89 32 18 50 Portable : 06 08 64 60 67

NATIONAL DIAGNOSTICS 68 81B Rue bellevue 68350 BRUNSTATT Télé : 03 89 38 91 99 Fax : 03 89 32 18 50 Portable : 06 08 64 60 67 NATIONAL DIAGNOSTICS 68 81B Rue bellevue 68350 BRUNSTATT Télé : 03 89 38 91 99 Fax : 03 89 32 18 50 Portable : 06 08 64 60 67 RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L'AMIANTE

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

EDEX PERCO 2015. Où est l amiante?

EDEX PERCO 2015. Où est l amiante? EDEX PERCO 2015 Nouveautés et précisions : Bâtiments, routes et GC 1 ère partie (1 heure 45) Technique Amiante dans le gros œuvre Coffrages: document méthodologique pour réduire les risques de chute de

Plus en détail

ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES

ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES ETAT DU BÂTIMENT RELATIF A LA PRESENCE DE TERMITES Textes législatifs, réglementaires et normatifs : Articles législatifs : L 133-5, L133-6, L. 271-4 à L. 271-6. Articles réglementaires : R 133-7, R133-8,

Plus en détail

Focus 3 : L Accord AFNOR : Une boîte à outils au service des SPANC

Focus 3 : L Accord AFNOR : Une boîte à outils au service des SPANC Focus 3 : L Accord AFNOR : Une boîte à outils au service des SPANC 1. Son contenu et ses polémiques Contenu 2. Comment a été utilisé ce document? 3. Quel avenir pour ce document? 4. Conclusion 1.1. Son

Plus en détail

%JBH OPTUJD 5PQ EÏQBSU. $FSUJm DBUJPO SFDFSUJm DBUJPO -B 3FWVF EV

%JBH OPTUJD 5PQ EÏQBSU. $FSUJm DBUJPO SFDFSUJm DBUJPO -B 3FWVF EV %JBH 25 -B 3FWVF EV OPTUJD Hors-série - Janvier 2012 $FSUJm DBUJPO SFDFSUJm DBUJPO 5PQ EÏQBSU t 'PSVN OPT DPOTFJMMFST GPSNBUJPO FU DFSUJm DBUJPO SÏQPOEFOU Ë WPT RVFTUJPOT t "DUV BNJBOUF %1& OPVWFMMF NÏUIPEF

Plus en détail