LA BANQUE POPULAIRE CÔTE D AZUR VOUS ACCOMPAGNE... GUIDE SUCCESSION. Les principales démarches à effectuer après le décès d un proche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA BANQUE POPULAIRE CÔTE D AZUR VOUS ACCOMPAGNE... GUIDE SUCCESSION. Les principales démarches à effectuer après le décès d un proche"

Transcription

1 LA BANQUE POPULAIRE CÔTE D AZUR VOUS ACCOMPAGNE... GUIDE SUCCESSION Les principales démarches à effectuer après le décès d un proche

2 ÊTRE AVEC VOUS, TOUT SIMPLEMENT En tant que conjoint ou membre de la famille du défunt, il vous revient d effectuer rapidement certaines démarches pour l organisation des obsèques, puis dans les jours et semaines qui suivent, pour l information des différents organismes concernés par le décès afin de préparer la succession. Ce guide a été conçu pour vous éclairer et vous accompagner dans les cas les plus courants. Vous y trouverez l indication des formalités et documents à produire ainsi que d autres informations qui pourront vous être utiles. Les conseillers de la Banque Populaire Côte d Azur sont à votre entière disposition pour vous accompagner dans vos décisions et poursuivre avec vous une relation de confiance et de proximité. 2 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

3 SOMMAIRE LES PRINCIPALES FORMALITÉS ET DÉLAIS LE DEVENIR DU LOGEMENT LE DÉFUNT «CHEF D ENTREPRISE» LE DEVENIR DES AVOIRS, CONTRATS ET SERVICES BANCAIRES DU DÉFUNT LES PRINCIPAUX DOCUMENTS À FOURNIR À LA BANQUE LES OBLIGATIONS FISCALES LEXIQUE ET INFORMATIONS JURIDIQUES P.4/5 P.6 P.7 P.8/10 P.11 P.12/13 P.14/15 POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA SUCCESSION : n n n G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 3

4 LES PRINCIPALES FORMALITÉS ET DÉLAIS DANS LES 24 À 48 HEURES n Déclarer le décès à la mairie (du lieu de décès) : > Se munir des documents suivants : certificat constatant le décès (établi par un médecin, la gendarmerie, le commissariat), livret de famille ou pièce d identité du défunt (carte de séjour pour les étrangers) ainsi qu un justificatif d identité du déclarant. > Demander une dizaine d exemplaires de l acte de décès. n Organiser les obsèques : > Contacter l assureur ou l agence bancaire du défunt si un contrat obsèques a été souscrit. > Prendre contact avec une entreprise de pompes funèbres. NB : Les frais d obsèques du défunt peuvent être réglés directement en faveur des pompes funèbres (ou remboursés à la personne qui a fait l avance des fonds) par la banque sur production de justificatifs (facture ). DANS LES 8 JOURS n Déclarer le décès à l employeur et faire un point avec lui des formalités et démarches à accomplir. n Informer les établissements bancaires du décès afin de sécuriser les comptes. > Dès que la banque est informée du décès de l un de ses clients, elle a plusieurs obligations, et notamment de bloquer les comptes qui doivent l être, recenser les avoirs détenus par le défunt, répondre aux demandes des héritiers (après vérification de leurs qualités et identités) et du notaire en charge de la succession, et enfin restituer les avoirs lors du règlement de la succession. DANS LE MOIS n Choisir un notaire : > Cette démarche n est obligatoire que s il existe un contrat de mariage, un testament, des donations simples ou au dernier vivant, si le défunt était propriétaire de biens immobiliers, si acceptation de la succession à concurrence de l actif net ou si le défunt possédait un coffre fort. > L intervention d un notaire est fortement recommandée en présence d un héritier mineur ou incapable. DÈS QUE POSSIBLE ET SELON LA SITUATION, CONTACTER : n La caisse d assurance maladie, pour obtenir sous certaines conditions : > Le versement des prestations (telles que les remboursements en cours, les indemnités journalières, etc...) dues au conjoint et aux héritiers. > Une allocation veuvage pour le conjoint survivant. 4 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

5 LES PRINCIPALES FORMALITÉS ET DÉLAIS > Un "capital décès" : vous disposez d un mois à compter du décès pour faire valoir le droit de priorité. Passé ce délai, vous disposez d un délai de 2 ans pour formuler la demande. > Une pension de réversion pour le conjoint survivant ou ex-conjoint non remarié. NB : faire un point sur les droits à l'immatriculation des ayants droit du défunt. n La caisse d'assurance maladie complémentaire, pour obtenir sous certaines conditions : > Le versement des prestations dues au défunt, aux héritiers et au conjoint. > Un capital obsèques et / ou un capital décès selon le contrat. n La caisse d'assurance vieillesse et caisses de retraite complémentaires pour obtenir sous certaines conditions : > La réversion d'une partie de la pension de retraite complémentaire du défunt, pour le conjoint et pour le conjoint divorcé et non remarié, une rente d éducation pour les enfants, une bourse d'études pour les orphelins. > Une participation aux frais d'obsèques. n Le Pôle Emploi pour obtenir sous certaines conditions : > Les allocations chômage dues non versées. > Une allocation décès pour le conjoint ou concubin ou partenaire pacsé. n La Caisse d Allocations Familiales, si le défunt était allocataire, pour une obtention possible d'une allocation de soutien familial. n Le Juge des tutelles du Tribunal de Grande Instance, en présence d enfants mineurs ou si le défunt bénéficiait d une mesure de protection (tutelle, curatelle ou sauvegarde de justice). n Le juge d instance si le défunt était pacsé. n Les opérateurs de téléphonie et d accès à internet, La Poste, les fournisseurs d énergie et le service des eaux. n La préfecture du lieu du domicile du défunt pour changer le titulaire de la carte grise du ou des véhicules. DANS LES 6 MOIS n Déposer la déclaration de succession à la recette des impôts du domicile du défunt. n Régler les droits de succession auprès des services fiscaux. DANS LES DÉLAIS PRÉVUS PAR LA LOI* n Etablir la déclaration d impôt sur le revenu auprès des services fiscaux. n Etablir la déclaration ISF si le défunt ou les ayants droit sont redevables de l ISF. n Acquitter les taxes d habitation et foncière. *Cf. pages 12 et 13 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 5

6 LE DEVENIR DU LOGEMENT SI LE LOGEMENT APPARTIENT AUX DEUX ÉPOUX OU AU DÉFUNT : n Le conjoint survivant peut demander dans l année du décès à bénéficier à vie et sous certaines conditions d un droit d habitation sur le logement (résidence principale) et d un droit d usage du mobilier, sauf volonté contraire exprimée du défunt dans un testament authentique. n Le partenaire pacsé bénéficie d'un droit temporaire de jouissance gratuite la 1ère année qui suit le décès. SI LE LOGEMENT ÉTAIT LOUÉ PAR LE COUPLE OU AU NOM DU DÉFUNT : n Informer le bailleur du décès par courrier. n Le droit au bail de l'habitation des deux époux (ou des partenaires d'un PACS) est réputé appartenir aux deux. n Le conjoint survivant ou partenaire pacsé bénéficie d'un droit exclusif sur le bail. n L'époux ou le partenaire survivant bénéficie d'une année de jouissance gratuite du logement, la succession du défunt lui étant redevable des loyers (hors charges) à compter du décès pendant un an. ATTRIBUTION PRÉFÉRENTIELLE DU LOGEMENT AU CONJOINT SURVIVANT OU AU PARTENAIRE PACSÉ : n Au moment des opérations de partage de la succession, le conjoint survivant ou le partenaire pacsé peut demander l'attribution préférentielle de l'habitation principale et du mobilier qui s'y trouve à condition qu'un testament l'ait prévu. 6 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

7 LE DÉFUNT CHEF D ENTREPRISE MANDATAIRE D'UNE PERSONNE MORALE : n Les pouvoirs détenus par le défunt ne sont pas transmis à ses héritiers. n Les nouveaux pouvoirs sur le compte bancaire doivent être justifiés auprès de la banque (Procès verbal de nomination d'un nouveau dirigeant, extrait KBIS à jour, etc...). n Le compte peut continuer à fonctionner au moyen des procurations existantes au décès. ENTREPRISE INDIVIDUELLE : n Les comptes ouverts au nom de l'entreprise individuelle sont bloqués (les procurations antérieures n ont plus d effet) et les héritiers devront justifier à la banque de la nomination d'une personne habilitée à faire fonctionner l'entreprise et ses comptes bancaires. CAUTIONS DONNÉES PAR LE DÉFUNT : n Le conjoint et les héritiers doivent prendre contact avec la banque pour faire un point sur les cautions consenties par le défunt qui en principe subsistent après le décès et engagent la succession. G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 7

8 LE DEVENIR DES AVOIRS, CONTRATS ET SERVICES BANCAIRES DU DÉFUNT En cas de décès, le devenir d'un compte bancaire varie suivant le type de compte concerné. COMPTES INDIVIDUELS (DONT LE DÉFUNT ÉTAIT LE TITULAIRE UNIQUE) n Dès que la banque a connaissance de façon certaine du décès d'un titulaire (par les proches ou par un notaire), elle bloque les comptes du défunt. Cependant des opérations créditrices ou débitrices continuent à être enregistrées sur le compte dans la limite du solde disponible et notamment : n Les règlements par chèque et CB émis avant le décès. n Les avis de prélèvements (téléphone, eau, impôts, etc ) pour des sommes dues par le défunt avant son décès. NB : Tous les moyens de paiement (cartes, chéquiers) doivent être restitués à l agence. COMPTES JOINTS n Ces comptes continuent de fonctionner sous la signature du co-titulaire survivant sauf opposition des héritiers ou du notaire. NB : Les moyens de paiement doivent être restitués pour être remplacés. COMPTES INDIVIS n Le décès d un des titulaires d un compte en indivision entraîne le blocage du compte jusqu au règlement de la succession. Les sommes figurant au jour du décès ne pourront être restituées que sur signature conjointe de tous les autres co-titulaires et des ayants droit du défunt ou du notaire chargé de la succession. COMPTES TITRES ET PEA n Si le compte titres est ouvert au nom du défunt, il sera bloqué du fait du décès. n Si le défunt détenait un PEA, celui-ci est obligatoirement clos en raison du décès, les titres y figurant étant transférés sur un compte titres ordinaire. Il n'existe aucune reprise possible du PEA par les héritiers. n Si le compte titres était joint, il continue de fonctionner sous les seules instructions du co-titulaire survivant sauf en cas d'opposition formulée par les héritiers ou le notaire chargé de la succession. NB : Des règles fiscales spécifiques peuvent venir impacter le sort de ces comptes en raison du décès, il est conseillé de contacter la banque pour trouver les solutions patrimoniales les plus appropriées. 8 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

9 LE DEVENIR DES AVOIRS, CONTRATS ET SERVICES BANCAIRES DU DÉFUNT CONTRAT(S) D ASSURANCE VIE n Si vous pensez être bénéficiaire d un contrat d assurance vie, contactez rapidement la Banque ou la Compagnie d assurance du défunt qui après s être assurée de votre qualité de bénéficiaire, pourra vous renseigner sur les démarches à réaliser. n L épargne constituée sera versée aux bénéficiaires désignés dans le contrat. n La fiscalité applicable est fonction du montant, de l âge du souscripteur au moment du versement des primes, de la date de souscription et de la nature du contrat. NB : Pour savoir si vous êtes bénéficiaire d un contrat d assurance vie et obtenir des renseignements, vous pouvez contacter l organisme : AGIRA, Recherche des bénéficiaires en cas de décès, 1 rue Jules Lefebvre, Paris Cedex 09 CONTRAT(S) D ASSURANCE PRÉVOYANCE n Un capital décès et/ou une rente peuvent être versés à un ou plusieurs bénéficiaires désignés au contrat. Se rapprocher de la Banque ou de la Compagnie d assurance du défunt. CONTRATS D'ASSURANCE IARD COFFRE-FORT Auto, moto, multirisques-habitation, incendie, accidents, risques divers, protection vol, n Il convient de signaler le décès aux compagnies d assurances et/ou aux banques du défunt afin de faire un point sur l'ensemble des contrats d'assurances souscrits et permettre une résiliation, la reprise des contrats, etc n Si le coffre-fort est individuel, son accès est bloqué en raison du décès. n Si la location était conjointe, l'accès au coffre reste possible pour le co-titulaire, sauf opposition des héritiers ou du notaire. ÉPARGNE SALARIALE DU DÉFUNT n Si le défunt détenait un plan d épargne entreprise, il convient d informer l organisme gestionnaire et de lui adresser un acte de décès, afin qu il étudie les conditions de déblocage anticipé avec les héritiers, le conjoint ou le notaire chargé de la succession. CONTRATS DE LEASING ET LOCATIONS AVEC OPTIONS D ACHAT n Informer la société propriétaire du matériel loué par le défunt et faire un point sur l existence éventuelle d une assurance pouvant prendre en charge les loyers dus au jour du décès. n Le décès d un titulaire n entraîne pas automatiquement la résiliation du contrat. 4 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 9

10 ÉPARGNE CRÉDITS LE DEVENIR DES AVOIRS, CONTRATS ET SERVICES BANCAIRES DU DÉFUNT n Les livrets d épargne réglementés (livret A, PEP ) doivent être clôturés en raison du décès. Les sommes seront remises aux ayants droit au règlement de la succession après justification de leur qualité héréditaire. n Concernant le compte à terme, les héritiers peuvent d un commun accord soit attendre l échéance pour se partager les fonds, soit demander la résiliation anticipée du compte. n Pour les autres contrats d épargne et livrets individuels bancaires, les fonds sont maintenus jusqu au règlement de la succession. n Si le défunt a des crédits en cours, ils deviennent immédiatement exigibles. n Il est important de vérifier avec la banque si ces crédits étaient garantis par une assurance décès. n En cas de contrat d assurance décès : après déclaration du décès, la banque informera la compagnie d assurance pour étude de la prise en charge du solde restant dû selon les conditions prévues au contrat d assurance. n En l absence de contrat d assurance décès ou en cas de refus de prise en charge : le capital restant dû au décès de l emprunteur devient exigible et sera à régler par les héritiers. ENGAGEMENTS DE CAUTIONS ET GARANTIES n Les engagements de cautions et garanties donnés par le client de son vivant engagent en principe les héritiers. n Les engagements de caution et garanties reçus de tiers (établissements de crédits, locataires ) sont maintenus au profit des héritiers et engagent en principe la succession. Il faut faire le point avec les cocontractants. PROCURATIONS n Les procurations établies par le client de son vivant, sur les comptes dont il était seul titulaire, cessent au jour du décès. LES MANDATS DE GESTION n Le mandat de gestion cesse le jour où le mandataire a connaissance du décès. n Le compte titres géré sous mandat redevient un compte titres ordinaire. 10 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

11 LES PRINCIPAUX DOCUMENTS À FOURNIR À LA BANQUE Afin de procéder au traitement du dossier de succession et au règlement, la banque a besoin des principaux documents suivants (*) : DANS QUELS CAS? QUEL(S) DOCUMENT(S)? OÙ LES OBTENIR? Dans tous les cas Acte de décès du défunt Mairie du lieu de décès Si avoirs bancaires au jour du décès inférieurs à 5335 OU en cas de refus de la mairie de délivrer un certificat d hérédité Si avoirs bancaires au jour du décès supérieurs à 5335 Si contrat prévoyance OU crédit Si un des héritiers est domicilié à l étranger Pour le règlement des obsèques Certificat d hérédité Acte de naissance du défunt Copie du / des livrets de famille Acte de notoriété Certificat médical du défunt précisant la cause du décès Certificat d acquittement OU de non exigibilité des droits de mutation Facture des obsèques Mairie du dernier domicile du défunt Mairie du lieu de naissance du défunt OU Service central d'état civil de Nantes (Ministère des affaires étrangères) OU par Internet (téléservice) Notaire du défunt OU Notaire chargé du règlement de la succession Médecin traitant ou ayant constaté le décès Au centre des impôts du lieu de résidence si le défunt était domicilié en France OU au centre des impôts des non résidents (10 rue de Centre TSA Noisy le Grand Cedex), si le défunt était domicilié à l étranger Prestataire de pompes funèbres Pour tous les héritiers Copie de pièce d identité valide recto / verso en cours de validité Relevé d identité bancaire (RIB) Pour le Conjoint Si communauté universelle avec clause d attribution intégrale Extrait d acte de naissance avec filiation. Copie du contrat de mariage OU jugement d homologation en cas de changement de régime matrimonial Mairie du lieu de naissance OU Service central d'état civil de Nantes (Ministère des affaires étrangères) OU par Internet (téléservice) (*) si nécessaire, des documents complémentaires pourront être demandés. G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 11

12 IMPÔT SUR LE REVENU LES OBLIGATIONS FISCALES Les déclarations de revenus doivent être déposées à la date normale de dépôt des déclarations de revenus au centre des finances publiques du domicile du défunt ou du couple. NB : Si le défunt exerçait une activité non salariée, une déclaration spéciale des bénéfices professionnels est à déposer dans les 6 mois de la date du décès. n Pour le défunt célibataire, veuf ou divorcé : 1 seule déclaration : au nom du défunt Une déclaration au nom du défunt est à déposer par les héritiers pour les revenus acquis par le défunt entre le 1er janvier et le jour du décès. Un avis d imposition est alors établi au nom de la succession. CRÉDITS n Pour le défunt marié ou lié par un PACS : le conjoint ou partenaire de PACS, doit effectuer deux déclarations : Le conjoint ou partenaire du PACS doit déclarer les revenus acquis par tous les membres du foyer fiscal (conjoint décédé, 1ère déclaration : conjoint survivant, enfants et personnes à charge) Pour le couple pour la période du 1er janvier de l'année du n Si le défunt a des crédits en décès cours, jusqu à ils deviennent la date immédiatement du décès. exigibles. n Il est important de vérifier avec la banque si ces crédits étaient couverts par une assurance décès. 2ème déclaration : Pour le conjoint survivant Le conjoint ou partenaire du PACS doit réaliser une déclaration personnelle à son nom et déclarer les revenus acquis entre la date du décès et le 31 décembre de l année du décès. TAXE D HABITATION n La taxe d habitation doit être réglée pour l année entière pour tout logement occupé par le défunt au 1er janvier de l année du décès. Elle est à la charge des héritiers. TAXE FONCIÈRE n La taxe foncière est établie pour l année entière au nom du propriétaire des immeubles bâtis ou des terrains au 1er janvier de l année d imposition. Elle est à la charge des héritiers. 12 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

13 LES OBLIGATIONS FISCALES IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE n Les héritiers d une personne redevable de l ISF, décédée entre le 1er janvier et le 15 juin (date limite de dépôt des déclarations annuelles d ISF) doivent souscrire une déclaration pour le compte de la personne décédée dans un délai de 6 mois à compter du décès (sauf cas particuliers). n Il est important que les ayants droit vérifient que leur part de succession ne les rende pas imposables à l ISF. Si tel est le cas, les ayants droit souscriront individuellement une déclaration ISF. En effet, en raison du décès, le patrimoine du défunt intègre celui des ayants droit à la date du décès. NB : N hésitez pas à consulter le notaire chargé de la succession. DROITS DE SUCCESSION n La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession. n Elle est réalisée sur un imprimé fourni par l administration fiscale et doit être déposée accompagnée du paiement des droits de succession, à la recette des impôts du domicile du défunt dans un délai de 6 mois à compter du jour du décès (lorsque celui-ci est intervenu en France ou dans un délai de 12 mois dans les autres cas). n Ces droits varient en fonction du lien de parenté avec le défunt, celui-ci déterminant l abattement et le barème d imposition. n Tous les héritiers sont solidairement tenus au paiement des droits de succession. n Un dépassement de délai donnera lieu au paiement de pénalités de retard. n Si le défunt n était pas domicilié en France, la déclaration est déposée au Centre des Impôts des Non- résidents TSA 10010, 10 rue du Centre Noisy le Grand Cedex. n Si un notaire est chargé de la succession, c est lui qui effectuera la déclaration. n En l absence de notaire, la démarche sera réalisée par les héritiers. G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 13

14 LEXIQUE ET INFORMATIONS JURIDIQUES n Acte de Notoriété : acte établi par un Notaire. Il mentionne les héritiers du défunt et détermine dans quelles proportions ces personnes héritent. n Actif successoral : ensemble des biens meubles et immeubles et des droits évaluables en argent qui constituent le patrimoine du défunt. n Certificat d hérédité : permet dans les successions simples (avoirs bancaires inférieurs à 5335 ), d'établir sa qualité d'héritier. Toute personne qui a intérêt à prouver sa qualité d'héritier peut demander un certificat d'hérédité. n Dévolution successorale : à défaut de dispositions particulières (donation ou testament), c'est la loi qui dicte l'ordre de succession. Les règles de dévolution successorale définissent l'ordre d'héritage. n Donation : contrat aux termes duquel une personne, le donateur, transfère la propriété d un bien à une autre (donataire), qui l accepte immédiatement et irrévocablement, sans contrepartie pécuniaire. n Donation notariée (également appelée donation par acte authentique) : cet acte est rédigé par un notaire. n Héritier réservataire : héritier auquel la loi réserve une quotité de biens dans la succession du défunt et dont il ne peut être privé. n Indivision : situation juridique dans laquelle deux ou plusieurs personnes sont conjointement propriétaires d un même bien. En matière successorale, tant que le partage des biens du défunt n a pas eu lieu, ces biens appartiennent en commun aux héritiers. n Legs : disposition testamentaire par laquelle le testateur désigne la ou les personnes qui, à son décès, seront gratifiées soit de tout ou partie de son patrimoine soit d un bien déterminé par dérogation aux règles légales de la dévolution successorale. n Légataire : le bénéficiaire d'un legs est appelé le légataire. n Nue-propriété / Usufruit : le droit de propriété qu'une personne exerce sur un bien lui appartenant se subdivise en deux situations juridiques distinctes : > D'une part, la nue-propriété qui est le droit de disposer de son bien à sa guise. > D'autre part, l'usufruit qui est le droit de se servir d'un bien ou d'en recevoir les revenus, par exemple, s'agissant d'un bien immobilier, d'en encaisser des loyers, et si l'usufruit porte sur des obligations, d'en percevoir les intérêts. 14 G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R

15 LEXIQUE ET INFORMATIONS JURIDIQUES n Ordre des héritiers 1 - En l absence de conjoint survivant, l ordre des héritiers est le suivant : n Actif successoral : ensemble des biens meubles et immeubles et des droits évaluables ORDRE - 1 Les descendants (enfants, petits-enfants) en argent qui constituent le patrimoine du défunt ORDRE - 2 Les ascendants privilégiés (père, mère), n Certificat d hérédité Les collatéraux : Permet privilégiés dans (frères les successions et sœurs et simples descendants (avoirs bancaires de ceux-ci) inférieurs à 5335 ), d'établir sa qualité d'héritier. Toute personne qui a intérêt à prouver sa qualité d'héritier peut demander un certificat d'hérédité. ORDRE - 3 Les ascendants ordinaires (grands-parents, ) ORDRE - 4 Les collatéraux ordinaires (oncles, tantes, cousins, ) n Dévolution successorale : A défaut de dispositions particulières (donation ou testa 2 - En présence d un conjoint survivant : > En présence de descendants, tous communs au couple, le conjoint hérite au choix soit de 1/4 en pleine propriété, soit de la totalité en usufruit. Si les enfants ou descendants sont de lits différents, le conjoint hérite de 1/4 en pleine propriété. > En l'absence de descendants, le conjoint survivant est héritier réservataire. Peu importe que le défunt laisse ou non ses père et mère, le conjoint survivant hérite obligatoirement. Sa part dépend néanmoins de la présence ou non des père et mère du défunt. > Les personnes vivant en concubinage ou union libre n'ont aucun droit dans la succession. Elles peuvent cependant être désignées légataires. n Passif successoral : ensemble des dettes et charges affectant le patrimoine du défunt. n Patrimoine : ensemble des biens, droits, dettes et charges d une personne. n Pleine propriété : elle confère toutes les prérogatives que l on peut avoir sur un bien, à savoir : le droit d utiliser, de jouir (percevoir des revenus) et de disposer (vendre) d un bien. n Porte-fort : en cas de pluralité d héritiers, les sommes peuvent être remises à un seul d entre eux sur signature d une promesse de porte-fort. n Quotité disponible : fraction du patrimoine dont on peut disposer à son gré, par donation ou testament. Elle dépend du nombre et de la qualité des héritiers réservataires. n Réserve : appelée aussi réserve héréditaire ou part réservataire, c est la part du patrimoine du défunt dont ne peuvent être privés les héritiers réservataires. n Testament : acte par lequel une personne exprime ses dernières volontés et dispose de tout ou partie de ses biens en faveur d une ou plusieurs personnes en cas de décès. G U I D E S U C C E S S I O N I B A N Q U E P O P U L A I R E C Ô T E D A Z U R 15

16 Pour plus de renseignements, contactez votre conseiller ou connectez-vous sur Banque Populaire Côte d Azur : Société anonyme coopérative de banque populaire à capital variable (art. L et suivants du code monétaire et financier et l ensemble des textes relatifs aux banques populaires et aux établissements de crédit) RCS Nice - Code APE 6419Z - Immatriculation au Registre des intermédiaires en assurance (ORIAS) sous le numéro N TVA intracommunautaire FR Siège social : 457 Promenade des Anglais - B.P Nice Cedex 3 - Téléphone : Télécopie : Document non contractuel et en vigueur au 01/02/2014, sous réserve de modifications législatives ou réglementaires. Conception : commeuneimage.net - Impression : Les Arts Graphiques - 02 / 2014

guide de la succession les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession les principales démarches à effectuer lors d une succession Vivre la disparition d un proche ou d un être cher est un moment douloureux pour une famille. Dans ces circonstances,

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession Vivre la disparition d un proche ou d un être cher est un moment douloureux pour une famille. Dans ces circonstances,

Plus en détail

guide de la succession www.cic.fr > Les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession www.cic.fr > Les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession www.cic.fr Crédit Industriel et Commercial - Société anonyme au capital de 608 439 888-6 avenue de Provence, 75009 Paris

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs.

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Guide de l Héritier Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Crédit Agricole souhaite être à vos côtés dans cette période

Plus en détail

Les de marches en cas de de ce s

Les de marches en cas de de ce s Les de marches en cas de de ce s Le décès d un proche nous plonge souvent dans un grand désarroi. Certaines démarches doivent cependant être accomplies rapidement. Ce mini-guide est destiné à vous informer

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

Les démarches en cas de décès

Les démarches en cas de décès OCTOBRE 2013 N 4 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Les démarches en cas de décès Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial global que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

Les démarches après un décès

Les démarches après un décès Les démarches après un décès Il faut savoir que la succession s'ouvre dès le jour du décès. En conséquence, de nombreuses démarches doivent être faites assez rapidement pour ne pas perdre d'éventuels avantages.

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. La succession. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. La succession. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre Dès le décès, le patrimoine d une personne est transmis à ses héritiers. La loi détermine qui sont les héritiers du défunt. Toutefois,

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation Vademecum du patrimoine 2013 1 8 e é d i t i o n / E x t r a i t Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation S o u s l a d i r e c t i o n d e V é r o n i q u e C o u t u

Plus en détail

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE 2 Sommaire Comprendre et anticiper sa succession Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle est anticipée,

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL»

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» UFE-Japon COMPTE RENDU DES CONFERENCES DU 20 MARS 2014 «DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» Avec la participation de : Maître

Plus en détail

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE Membre d une association agréée - le règlement des honoraires par chèque est accepté. Office Notarial 13 Rue d'alsace Lorraine B.P. 50634 31006 Toulouse Cedex Tél. 05 62 27 58 58 Fax. 05 62 27 58 59 Service

Plus en détail

FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES

FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES Document réalisé avec la collaboration du bureau ARCEA Valduc FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES Avant toute démarche, prendre connaissance - s il y a lieu - du contrat assurance obsèques. I FORMALITES

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout

décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout Le décès d un proche est une épreuve difficile à traverser, notamment lorsqu il survient de façon inattendue. S

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession?

N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession? N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession? page 2 : Succession, comment faire? pages 2 et 3 : Qui hérite et comment? page 4 : Comment rédiger une déclaration

Plus en détail

JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE

JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE Mise à jour le 07.11.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Lors du décès d'un proche, des démarches sont rapidement nécessaires

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir

Séparation, rupture. Séparation, rupture de la vie commune. Comment. ma? mapeut-elle. Bon à savoir ? Séparation, rupture Séparation, rupture de la vie commune? Comment ma? mapeut-elle banque m accompagner?? Bon à savoir 2 NOTES Édito Chère cliente, cher client, Nous nous connaissons peut-être depuis

Plus en détail

Une succession franco-allemande 29 avril 2009

Une succession franco-allemande 29 avril 2009 Une succession franco-allemande 29 avril 2009 Petra Kuhn, Avocat à la Cour, Diplom-Rechtspflegerin (FH) WEISSBERG GAETJENS ZIEGENFEUTER & ASSOCIES 7, Rue de Bonnel, 69003 Lyon Loi applicable En Allemagne:

Plus en détail

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil)

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) présentée à Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) Monsieur ou Madame le Juge aux Affaires Familiales TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE 21 Place Saint Pierre 55 000 BAR-LE-DUC

Plus en détail

Édition 2014. Pour vous. accompagner. dans vos. démarches. après. un décès

Édition 2014. Pour vous. accompagner. dans vos. démarches. après. un décès Édition 2014 accompagner dans vos démarches après Pour vous un décès ÉDITO Vous guider dans vos démarches La disparition d un proche est un tel bouleversement qu il nécessite de se faire aider, notamment

Plus en détail

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE. La succession. Édition 2014. Effectuer les démarches Régler la succession

DOSSIER PRATIQUE. La succession. Édition 2014. Effectuer les démarches Régler la succession DOSSIER PRATIQUE La succession Édition 2014 Effectuer les démarches Régler la succession Avant-propos Nous sommes malheureusement tous confrontés, un jour ou l autre, au décès d un proche. Affectés par

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Édition 2015. Mes démarches. pour faire. un décès

Édition 2015. Mes démarches. pour faire. un décès Édition 2015 Mes démarches pour faire face à un décès ÉDITO Vous guider dans vos démarches La disparition d un proche est un bouleversement tel qu il nécessite de se faire aider, notamment dans les nombreuses

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

Le compte joint LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Nouvelle édition Juin 2007

Le compte joint LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Nouvelle édition Juin 2007 018 Le compte joint LES MINI-GUIDES BANCAIRES Nouvelle édition Juin 2007 Sommaire 2 4 6 8 10 12 14 18 Le compte joint Qu est-ce qu un compte joint? Quels sont les comptes qui peuvent être joints? Comment

Plus en détail

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE VOTRE CONTRAT PRÉVOYANCE EN PRATIQUE Votre entreprise a mis en place un contrat de prévoyance complet : garanties +

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

édition 2010 la succession Nathalie Cheysson-Kaplan gérer le décès d un proche préparer sa succession guides EXPeRTS

édition 2010 la succession Nathalie Cheysson-Kaplan gérer le décès d un proche préparer sa succession guides EXPeRTS édition 2010 Le guide EXPeRT de Nathalie Cheysson-Kaplan gérer le décès d un proche préparer sa succession & la collection guides EXPeRTS Nathalie Cheysson-Kaplan Le décès d un proche implique des démarches

Plus en détail

Le compte joint LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 18

Le compte joint LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 18 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 18 Le compte joint Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

Séparation, rupture de la vie commune

Séparation, rupture de la vie commune Séparation, rupture de la vie commune ÊTRE ACCOMPAGNÉ PAR SA BANQUE À CHAQUE ÉTAPE DE SA VIE. 2 SOMMAIRE QUELLES DÉMARCHES POUR... Que notre relation soit ancienne ou plus récente, nous nous engageons

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 DROITS D ENREGISTREMENT (donation, succession et ISF) 1. PRINCIPAUX ABATTEMENTS 2. TARIFS SUCCESSIONS ET DONATIONS EVALUATION DES BIENS

Plus en détail

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence.

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. N 110 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. (procédure accélérée) Le Sénat a modifié,

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Papiers à conserver Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Principe Le délai de des papiers varie selon leur nature. Il s'agit de durées minimales

Plus en détail

notairesetfamilleslemag

notairesetfamilleslemag ÉDITION 2012 notairesetfamilleslemag le bon conseil tout au long de la vie Vous et votre notaire Une relation de confiance P.2 www.notairesetfamilles.fr VIE À DEUX Mariage, Pacs ou concubinage? LOGEMENT

Plus en détail

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession Édition 2014 mes démarches pour préparer etorganiser ma succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

Me ANGELE KOUASSI, Notaire, Past-Présidente AFJCI 2013 FORMATION SUR LES SUCCESSIONS

Me ANGELE KOUASSI, Notaire, Past-Présidente AFJCI 2013 FORMATION SUR LES SUCCESSIONS FORMATION SUR LES SUCCESSIONS 1 SUCCESSIONS, Loi N 64-379 du 07 Octobre 1964. Chers séminaristes, Mesdames et Messieurs, le sujet qui nous réunis ce jour a toujours été d actualité et le demeure encore

Plus en détail

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver?

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver? Assurances Quittances et primes 2 ans Quittances, avis d'échéance, preuve du règlement, courrier de résiliation, accusé de réception Contrats d'assurance habitation et automobile Durée du contrat + 2 ans

Plus en détail

Transmettre son patrimoine forestier

Transmettre son patrimoine forestier Transmettre son patrimoine forestier SOMMAIRE +,#+%-.+/(-. *,#$/$&/+$./,#$0-1$$./-$&/($ +,#2++//$$./,#$&%-(/&++4$,%(&-&(/(-.&&$((51$&+16($.&-$&/($& 3 7 Transmettre son patrimoine forestier Dans notre département,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

Nous devons faire face au décès d'un proche

Nous devons faire face au décès d'un proche Nous devons faire face au décès d'un proche Mise à jour le 07.11.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Devoirs et obligations : Lors du décès d'un proche, des démarches

Plus en détail

DE LA STRATÉGIE AUX ACTES

DE LA STRATÉGIE AUX ACTES DE LA STRATÉGIE AUX ACTES N 3.0 La lettre du Groupe ALTHÉMIS, réseau notarial // N 3.0 // avril 2010 LES GRANDES ÉTAPES DU RÈGLEMENT D UNE SUCCESSION Sommaire ETAPE N 1 : OUVERTURE DU DOSSIER ETAPE N 2

Plus en détail

Mise à jour : 4 avril 2013

Mise à jour : 4 avril 2013 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : 4 avril 2013 Centre de

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

CONTRAT NOUVEAU CAP. Notice d information

CONTRAT NOUVEAU CAP. Notice d information ASSURANCE VIE EN EUROS maif.fr maif.fr CONTRAT NOUVEAU CAP Notice d information Nouveau Cap est un contrat d assurance vie en euros à adhésion individuelle. Il est conçu et géré par Parnasse-MAIF, filiale

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

Les aspects juridiques

Les aspects juridiques Les aspects juridiques Un panorama de tout ce qu il faut savoir pour suivre la succession, connaitre la situation juridique du conjoint et des héritiers. Les enfants ont également des droits qui leur sont

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

Le guide sur LES DONATIONS. Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches

Le guide sur LES DONATIONS. Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches maif.fr Le guide sur LES DONATIONS maif.fr Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches Le guide sur LES DONATIONS Aider ses enfants et petits-enfants, c est investir dans un avenir durable. Vous

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

CONSEILS -EN - PATRIMOINE

CONSEILS -EN - PATRIMOINE CONSEILS -EN - PATRIMOINE BILAN DE TRANSMISSION à l attention de M. et Mme XXXXXXXXXXX réalisé le XXXX par XXXXXXXXXX Préambule Ermont, le XXXXXXXXXXXXXX Bien gérer votre patrimoine, optimiser sa fiscalité

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession?

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? 1 SOMMAIRE Les nouveautés successorales de la loi TEPA 2007 Allégement des droits de mutation à titre gratuit Assurance

Plus en détail

Pendant combien de temps faut-il conserver ses documents personnels?

Pendant combien de temps faut-il conserver ses documents personnels? Pendant combien de temps faut-il conserver ses documents personnels? Le délai de conservation des documents, indépendamment de leur format, varie selon leur nature. En matière civile, le délai de prescription

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

G uide M éthodologique

G uide M éthodologique MESURES DE PROTECTION DES MINEURS Suivez le guide!!! AVRIL 2015 G uide M éthodologique Document actualisé le 07 avril 2015 par Le Service en charge des Mesures de Protection des Mineurs de l UDAF de la

Plus en détail

CHRONOLOGIE DES DEMARCHES A EFFECTUER SUITE AU DECES D'UN PROCHE

CHRONOLOGIE DES DEMARCHES A EFFECTUER SUITE AU DECES D'UN PROCHE I. Les documents nécessaires aux premières démarches CHRONOLOGIE DES DEMARCHES A EFFECTUER SUITE AU DECES D'UN PROCHE I. LES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AUX PREMIÈRES DÉMARCHES Quelle que soit l ampleur du choc

Plus en détail

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF

Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF Conférence débat Mercredi 14 mai 2014 Fiscalité Tout ce qu il faut savoir sur l ISF L Impôt Sur la Fortune (ISF) est un impôt annuel dû par les personnes physiques dont le patrimoine net (actif - passif),

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique A COMPLETER ET A SIGNER PAR LE CONSEILLER ET LE CLIENT DES LE 1 ER EURO INFORMATIONS SUR LE PRODUIT Nom de l assureur

Plus en détail

Vous et votre notaire

Vous et votre notaire ÉDITION 2010 notairesetfamilleslemag le bon conseil tout au long de la vie VIE À DEUX Mariage, Pacs ou concubinage? Faites le b o n c ho i x! LOGEMENT Louer ou acheter à deux? Des précautions s imposent

Plus en détail

Carnet. L assurance vie et le démembrement. Juin 2012

Carnet. L assurance vie et le démembrement. Juin 2012 Carnet à Thème thème L assurance vie et le démembrement Juin 2012 L ASSURANCE VIE ET LE DÉMEMBREMENT 3 Introduction L assurance vie et le démembrement : une solution pour la transmission du patrimoine

Plus en détail