Formalités, démarches lors d un décès

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formalités, démarches lors d un décès"

Transcription

1 Formalités, démarches lors d un décès Adresses de contact Centrale Bureaux régionaux LCGB-Luxembourg LCGB-Esch/Alzette LCGB-Ettelbruck 11, rue du Commerce, Luxembourg-Gare 1-3 Grand-rue 47, av. J.-F. Kennedy BP 1208, L-1012 Luxembourg L-4132 Esch/Alzette L-9053 Ettelbruck Tél.: Tél.: Tél.:

2 Metz Natursteine s.à.r.l. 50, Kraeizgaass L-9807 Hosingen Telefon Fax

3 Préface Le décès d un membre de famille ou d un ami représente un problème souvent difficile à surmonter par ses proches. Les souvenirs communs, l absence au quotidien de cette personne pèsent lourd sur les survivants. A part cela le décès d une personne rend nécessaire bon nombre de démarches à faire dans un délai pourtant assez restreint. Suite à une recherche de renseignements à ce propos, j ai du découvrir qu il n existe pas de document qui permet de se retrouver dans les nombreuses formalités mais pourtant inévitables. Une omission éventuelle de l une ou l autre démarche peut engendrer des énormes problèmes. Pour cette raison le LCGB a pris la décision de préparer une brochure qui regroupe les principales démarches à faire dans les cas normaux. Cette brochure ne peut donner tous les détails sur toutes les éventualités. Elle représente quand même un vademecum des démarches essentielles en donnant un maximum de précision sans pourtant devenir excessivement lourde. L auteur tient à remercier tous ceux qui ont aidés par des informations complémentaires, surtout M. et Mme. Weckering qui se trouvent à l origine de cette initiative ainsi que M. Troes qui a aidé substantiellement à compléter le contenu de la présente publication. En troisième lieu j adresse un grand Merci aux sociétés qui par leurs annonces dans la brochure participent au financement de l impression. J espère que cette publication rend un peu moins lourd le lot des personnes qui doivent faire face au décès d un de leurs proches. Carlo WAGENER Secrétaire syndical 1

4 Un soutien dans des moments difficiles Que faire, si on a perdu un de ses proches? Comment gérer les démarches administratives dans un pareil cas? Que faut-il observer? Que faut-il ne pas oublier? La mort fait partie de la vie c est un constat souvent répété, mais c est aussi un constat qui signifie que l on doit se préparer. Celui qui perd un proche éprouve de la tristesse, voire de la détresse. Il est alors très difficile de penser encore à toutes ces choses administratives qui entourent un décès. Dans ces circonstances, notre brochure se veut un guide pratique pour assister les personnes concernées et pour être par là même un véritable appui. De telle sorte, nous pouvons par le biais de notre publication être véritablement utile dans des moments difficiles. Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui ont contribué à élaborer cette brochure. Notre guide sera en effet un soutien incontournable dans un moment de détresse. Ali KAES Secrétaire général adjoint du LCGB, Secrétaire de la circonscription Nord 2

5 Index Page 1. Le médecin 4 2. L Administration communale 4 3. Le Curé 5 4. L Annonce 5 5. L Inhumation 5 6. L Incinération 7 7. Le congé de décès 7 8. Les entreprises spécialisées 7 9. La caisse de maladie L assurance accident (travail) La pension de survie La succession Les Banques Les Assurances La Caisse Médico-Chirurgicale (CMCM) Le contrat de travail La pension de vieillesse L immatriculation du véhicule Le bail locatif Les parts de sociétés Les soins palliatifs Le testament Divers Adresses utiles Aide mémoire 19 3

6 Formalités nécessaires lors d un décès 1. Médecin Le médecin constate le décès d une personne. Il y a lieu d insister sur le fait que ni un ambulancier ni une autre personne n est autorisé à établir un certificat de décès. Ce certificat indique dans la mesure du possible le lieu, l heure et la cause du décès. Si la cause du décès n est pas claire le médecin peut ordonner une autopsie afin de définir la cause du décès. Le certificat de décès est requis pour l établissement de l acte de décès, d où la nécessité de la présence du corps du défunt. En cas d incinération le médecin établit en outre un certificat d incinération qui indique s il y a ou non indications de mort violente et si le défunt est ou n est pas porteur d un Pace-maker (stimulateur cardiaque). Pour la ville de Luxembourg uniquement: Certificat de mise en bière établi par le médecin. 2. Administration communale La déclaration du décès peut se faire endéans 24 heures suivant le décès par un membre de la famille, par une société de pompes funèbres ou par toute autre personne auprès du bureau de la population de la commune du lieu de décès. Le déclarant doit présenter: le certificat de décès le livret de famille ou une autre pièce d identité indiquant l état civil du défunt (acte de mariage) un certificat de mise en bière si l inhumation a lieu dans une autre commune ou en cas d incinération un certificat Pace-maker en cas d incinération (stimulateur cardiaque) Basé sur le certificat de décès le bureau de la population établit l acte de décès. Ce document indique l identité du défunt et la date du décès. Il faut commander un nombre élevé de copies de l acte de décès car ce document est essentiel pour bon nombre de démarches à faire dans la suite. (Attention: taxe à payer) En outre l administration communale fournit le permis d inhumation ou l autorisation d incinération ainsi que le permis de transport. (contre taxe) 4

7 3. Curé Avant le décès le curé donne l onction au malade croyant. Ceci peut se faire plusieurs fois. Après le décès la date et l heure de la cérémonie sont à convenir avec le curé et avec la chorale et l organiste (si prévu). Le curé a besoin d un acte de décès. Il convient de l informer sur l identité de la société pompes funèbres. 4. Annonce L annonce du décès peut être publiée à la presse dans les plus brefs délais. Les journaux assurent un service de dimanche pour la réception des avis (prière de consulter). Pendant le week-end: évent. via Radio L essentiel pour le contenu Date et lieu du décès Identité du défunt, de la famille proche Date, heure et lieu de l inhumation ou indication: «en toute intimité» Date, heure et lieu du service funéraire 5. Inhumation L inhumation doit avoir lieu dans un délai de 1 à 3 jours (exception: décès à l étranger ou accord communal au préalable). Pendant ce temps il y a possibilité de demander l utilisation d une morgue au lieu de décès ou au lieu d inhumation. L administration communale du lieu d inhumation doit être informée sur la date, l heure et la forme de la cérémonie (civile ou religieuse). Si la famille du défunt ne dispose pas d une concession funéraire à ce lieu l officier communale fournira les informations y relatives. Il y a lieu de savoir qu une telle concession coûte plusieurs centaines d Euros et est d habitude limitée dans le temps mais renouvelable. Les conditions diffèrent d une commune à une autre. Un monument funéraire ne peut être érigé qu après l accord communal pour la concession funéraire relative. 5

8 Alfred Rippinger Etablissement horticole 2, route dʼarlon L-9180 OBERFEULEN Téléphone: Téléfax: MENUISERIE SCHWALEN SARL POMPES FUNEBRES Nous vous offrons notre service soigné POMPES FUNEBRES ORGANISATION COMPLETE D INHUMATION jour et nuit, weekend et jours fériés. Exposition permanente de cercueils et d urnes Corbillard - Transport toutes destinations Incinérations Formalités et toutes démarches administratives Annonces Avis mortuaires Cartes remerciements deuil Organisation service religieux Décoration florale: arrangements cercueils, gerbes et couronnes Décoration cercueil et urne (Urnenkalendelaber) Contrats d obsèques Nous sommes à Ettelbruck, rue Jean-Pierre Thill 3 (Zone artisanale et commerciale) Tel: (atelier) Tel: (privé) GSM : GSM :

9 6. Incinération L incinération nécessite soit l existence d un acte dans lequel le défunt établit sa volonté d être incinéré soit la déclaration du membre de famille le plus proche. (conjoint/enfants) En outre il y a lieu de se munir des certificats suivants: Certificat d incinération qui indique s il y a ou non indications de mort violente et si le défunt est ou n est pas porteur d un Pace-maker (stimulateur cardiaque) Certificat de mise en bière 7. Congé décès Ont droit à du congé de trois jours: Les membres de la famille ou alliés du 1er degré càd.: Le conjoint Les enfants Les parents Les beaux-parents Les belles-filles et gendres Ont droit à du congé d un jour: Les membres de la famille ou alliés du 2e degré càd.: Les frères et sœurs Les beaux-frères et belles-sœurs Les grands-parents Les petits-fils et petites-filles Chaque concerné doit remettre une copie de l acte de décès à son patron relatif. Dans certaines sociétés des dispositions conventionnelles prévoient des congés en faveur des neveux et nièces, des oncles et tantes ou des concubin(e)s etc. 8. Entreprises spécialisées Les entreprises «pompes funèbres» se chargent de bon nombre de démarches. Il y a lieu d emmener au minimum le certificat de décès établi par le médecin. Ils établissent le certificat de mise en bière. Il est strictement recommandé de demander le prix des services à l avance. 7

10 9. Caisse de Maladie En cas de décès d un affilié il est alloué une indemnité funéraire de 175 à l indice 100, soit à l indice Pour les enfants de moins de 6 ans accomplis l indemnité funéraire s élève à la moitié de ce montant, pour les morts nés au cinquième du montant intégral. Cette indemnité est payée prioritairement aux personnes qui présentent des factures se référant au décès resp. à l enterrement du / de la défunt(e): cercueil, fleurs, décors, transport, inhumation, avis mortuaire, frais et taxes comm. etc. Il y a donc lieu d envoyer la facture acquittée des pompes funèbres à la caisse de maladie. 10. Assurance Accidents (travail) Si le décès est la suite d un accident de travail l association des assurances contre les accidents AAA accorde une indemnité funéraire de 1/15 de la rémunération de base annuelle. Le conjoint a droit à une rente s élevant à 42.8% de la rémunération de base. Chaque orphelin a droit à une rente de 21.4% de la rémunération de base jusqu à l âge de 18 ans ou en cas d études supérieures jusqu à l âge de 27 ans. Des orphelins grièvement handicapés conservent leur droit sans limite d âge. Sous certaines conditions une rente s élevant à 32.1% de la rémunération de base est accordée aux ascendants (parents, grands-parents) Attention: Le total des rentes ne dépassera en aucun cas les 85.6% de la rémunération de référence! 11. Pension de survie La pension de survie doit être demandée. Ont droit à une pension de survie: L époux ou l épouse survivante jusqu à un remariage éventuel. Les orphelins mineurs sans revenu propre L ex-conjoint survivant pour autant qu il/elle n est pas remarié(e). Il faut joindre à la demande: Un formulaire de virement vierge ou un certificat d identité bancaire. Un acte de décès Un extrait de l état civil (à récupérer auprès de la commune) Un acte de mariage (pour le conjoint) Un acte de naissance (pour les orphelins) 8

11 12. Succession Dans tous les cas une déclaration de succession doit être déposée dans un délai de 6 mois auprès du bureau de l administration d enregistrement et des domaines. Ce délai est plus long en cas de décès à l étranger (8, 12 ou 24 mois). La déclaration se fera sur du papier timbré et sera éventuellement complété par l annexe d un extrait cadastral. Si la succession se fait uniquement au profit du conjoint et des enfants ou leurs descendants, l administration de l Enregistrement délivrera un certificat d exemption à remettre à la banque pour exemption des droits de succession de l héritage. Afin de conserver l usufruit d un immeuble habité en commun une option doit être déposée auprès du greffe du tribunal d arrondissement compétent dans un délai de 3 mois et 40 jours au maximum et avant le partage définitif de la succession. La même procédure s applique pour la part d un enfant légitime. Un testament olographe peut être déposé au bureau des Successions (Registre des dispositions de dernière volonté) contre paiement d une taxe (9.92 ). Un formulaire doit être rempli. Le déposant reçoit un certificat de dépôt. Dans le cas d un testament notarial ce dépôt sera effectué par le notaire. Tous les dépôts restent secrets du vivant du déposant. Contre paiement d une taxe (9.92 ) une demande peut être introduite au bureau des Successions pour s informer sur l existence éventuelle d un testament. Un formulaire est à remplir et un acte de décès à joindre. L ordre successoral n est pas uniquement lié au degré de parenté mais il dépend également de la ligne de parenté. Les ascendants et les descendants ont le même degré de parenté mais des différents ordres p. ex.. Les 5 catégories de l ordre successoral: Les enfants et descendants Le conjoint survivant Les ascendants et collatéraux privilégiés Les ascendants ordinaires Les collatéraux ordinaires Le droit de succession dépend du degré de parenté et de l importance des biens recueillis (abattements). Avant d accepter une succession il y a lieu de s assurer que les dettes et charges ne dépassent pas la valeur de l actif. 9

12 Les degrés et les lignes de parenté Ä-Å Grands-parents 2e degré Ligne ascendante Ä-Å Parents 1er degré Ligne ascendante Ä-Å Oncle Tante 3e degré Ligne collatérale Ä-Å Beau-parents 1er degré Pas de ligne de parenté Ä-Å Cousin Cousine 4e degré Ligne collatérale Ä-Å Beau-frère Sœur 2e degré Ligne collatérale Ü Ä ÜDéfunt Ä-Å Epouse Ä-Å Frère Belle-sœur 2e degré Ligne collatérale Ä-Å Neveu Nièce 3e degré Ligne collatérale Ä-Å Fils Belle-fille 1er degré Ligne descendante Ä-Å Beau-fils Fille 1er degré Ligne descendante Ä-Å Petits-enfants 2e degré Ligne descendante 10

13 13. Banques Entre époux il est souvent difficile de garder l accès aux comptes bancaires. En général les comptes courants du défunt resteront bloqués jusqu à remise de l acte de décès et de l acte notarié. Ceci vaut également pour l épargne à vue, les bons de caisse et les Sicav ainsi que les actions et obligations déposées à la banque. Les conditions de dissolution de comptes diffèrent en général entre les banques. Il est strictement recommandé de se renseigner auprès de sa banque ou de diviser les avoirs bancaires de façon à garantir la liquidité nécessaire à tout moment. Dans le cas d omission un prêt temporaire peut s avérer comme solution jusqu à la succession. Si les comptes bancaires ne sont pas connus aux héritiers, ils doivent d abord mener une enquête auprès des banques. L ABBL (Assoc. des Banques) peut fournir un modèle de lettre pour l introduction d une telle recherche. A cette demande doit être jointe un acte de décès, un acte notarié et la copie de la carte d identité. Cette recherche se fait en général via un notaire. En cas de succession en ligne directe (conjoint + descendants ou descendants uniquement) les banques auront besoin d un certificat d immunisation délivré par l Administration de l Enregistrement et des Domaines. Les contrats d épargne logement sont regardés comme des comptes du défunt. Il faut fournir un acte de décès, un acte notarié ainsi que le cas échéant un certificat d immunisation. Les conditions d arrêt pendant la phase d épargne sont favorables. 11

14 14. Assurances Il y a plusieurs aspects concernant les assurances particulières: Les assurances venant à l échéance avec le décès: Assurance Vie Assurance Prévoyance / Décès (Vita par ex.) Assurance Hypothécaire Éventuellement: dégâts voiture, Accidents, Voyage Dans la plupart de ces cas un acte de décès, un certificat médical de décès ainsi qu un acte notarié doivent être fournis à l assureur. Les assurances qui changent de porteur: Assurance Véhicule Assurance Incendie / Habitation Assurance Responsabilité Civile Assurance Maladie Privée Dans tous les cas l assureur demandera un acte de décès. Pour l assurance habitation l acte de notoriété doit être joint. Les assurances qui cessent ou modifient les prestations: Pension d Invalidité (addit.) Rente de dépendance (addit.) Pension complémentaire Protection juridique S il n y a pas d indemnité funéraire l acte de décès est suffisant. Si cette prestation est prévue un acte notarié doit être fourni. 15. Caisse Médico Chirurgicale (CMCM) Afin de s affilier auprès de la CMCM on doit disposer d une assurance décès auprès d une mutuelle reconnue. Comme l assurance décès est nominale le co-assuré du défunt doit afin de garder le droit aux prestations s affilier auprès d une mutuelle reconnue endéans 9 mois et demander et compléter un formulaire pour la CMCM afin d éviter une carence de 12 mois. 12

15 16. Contrat de Travail Le contrat de travail prend fin au décès du salarié. Le salaire et les primes sont dues jusqu au jour de survenance. Un prorata temporis du 13e mois (s il en existe) est dû. Les conventions collectives prévoient souvent des règlements plus favorables (mois complet de survenance + x mois, primes de décès) ou carrément des assurances vie. Employés privés: Le conjoint survivant, les enfants à charge ainsi que les ascendants à charge ont droit au maintien du salaire du mois de survenance +3 mois. Un logement gratuit laissé à un employé est maintenu pour la même période. Statut unique: Dans le cadre des discussions sur l unification des statuts ouvrier resp. employé privé il est envisagé de garantir le maintien du salaire pour le mois de survenance +3 mois comme actuellement pour les employés. Ce salaire serait remboursé par la caisse de pension à l employeur jusqu au niveau de la pension à laquelle le salarié aurait droit. Décès de l Employeur: En cas de cessation immédiate de l activité, les salariés ont droit au maintien du salaire pour le mois de survenance +1 mois. En plus une indemnité égale à 50% des mensualités du préavis légal est due. 13

16 17. Pension de vieillesse La pension est payée jusqu à la fin du mois de décès. Des trop perçus sont à rembourser à la caisse respective. Un acte de décès est à envoyer à la caisse de pension. En cas de complément payé par RMG: aussi au Fonds National de Solidarité. La veuve maintient le droit à la pension pendant les trois mois subséquents. Le payement du forfait d éducation («Mammerent») doit être annulé par l envoi d un acte de décès au fonds national de solidarité. 18. Immatriculation véhicule Afin de transcrire l immatriculation d un véhicule du défunt à un héritier on doit présenter un accord de cession signé par tous les héritiers (accord du juge de tutelle pour les mineurs) ainsi que: Un Acte notarié délivré par un notaire ou l administration Com. Ou Un Acte de décès et le Testament Ou Un Acte de décès et le Contrat de Mariage Ou Un Acte de décès et une Attestation notariée d hérédité ou de propriété Les mêmes documents doivent être fournis pour finir un contrat Leasing éventuel. 14

17 19. Bail locatif En cas de décès du locataire le contrat de bail continue au profit: Du conjoint ayant cohabité avec le locataire. Du partenaire ayant fait une déclaration de partenariat et ayant vécu en couple avec le locataire. Des descendants des ascendants ou du concubin ayant vécu en communauté domestique depuis 6 mois au moins lorsqu ils avaient déclaré leur domicile à cette adresse. Du repreneur d un commerce, d une entreprise ou d une ferme agricole en cas de lien de famille jusqu au cinquième degré ou qui vit en concubinage avec le preneur de bail commercial décédé. En cas de décès du bailleur, le contrat de bail est repris par ses héritiers sauf dans les cas suivants: Le / les héritiers légaux veulent occuper le logement. Des parents ou alliés jusqu au 3e degré des héritiers vont habiter le logement avec l accord des héritiers. 20. Parts de sociétés Si le défunt tenait des parts dans des sociétés, la transmission aux héritiers dépend de la forme juridique de cette société et éventuellement de ses statuts: Pour une Société de Personnes généralement la dissolution de la société est prévue, mais les statuts de la société peuvent prévoir une succession par le ou les associés survivants ou par le ou les héritiers du défunt. Pour une Société à Responsabilité Limitée (sàrl) en général l accord de l assemblée des associés est requis, sauf si les statuts prévoient certains héritiers. Pour les Sociétés Anonymes les parts sont librement transmises aux héritiers légaux. Auprès de la société il y a lieu de présenter un acte de décès, un certificat d inscription et un acte notarié (Fourni par le juge de paix ou le notaire) 15

18 21. Soins palliatifs On entend par soins palliatifs tout traitement contre la douleur quand l espoir de guérison n est plus donné. Ceci comporte un traitement par voie de médicaments et un accompagnement du patient par des spécialistes afin de garantir un maximum de qualité de vie pour les derniers jours et semaines. Il s agit d un élément essentiel pour permettre un décès en dignité. Les soins palliatifs sont suivis des soins terminaux où l intervention médicale se limite au strict minimum et laisse la tranquillité et la paix nécessaire au patient afin de se préparer à son dernier moment. Certaines paroisses offrent des accompagnements pour les malades (des volontaires formés) assurant des visites aux domiciles de personnes grièvement touchés d une maladie. Information / Assistance: OMEGA Testament de Vie Nombreux sont ceux qui ne sont pas d accord que leur vie soit le cas échéant prolongé artificiellement quand l état de santé est irréversiblement désespéré. Souvent un testament de vie pourrait aider: le patient lui-même donne à l avance, donc en bon état de santé et de juger, les instructions pour ses derniers moments de la vie. Cela soulage les membres de famille qui doivent le cas échéant faire face à un choix extrêmement difficile. Pourtant le testament de vie n est pas défini dans la législation du Grand- Duché vu l interférence évidente avec la discussion sur l euthanasie. 16

19 23. Divers Pour l annulation d un vol réservé par le défunt les sociétés d aviation peuvent fournir un formulaire d annulation auquel il y a lieu d annexer un acte de décès. Le permis de conduire est à retourner au Ministère des Transports (Service des Permis de Conduire). Un certificat de conducteur handicapé doit être retourné au Ministère des Transports. Une copie de l acte de décès est à joindre. Les médailles honorifiques de l Etat sont à retourner au Ministère d Etat. 17

20 24. Adresses utiles Caisse de Maladie des Ouvriers 125, rte. D Esch L-1471 Luxembourg Assurance contre la Vieillesse et l Inv. 125, rte. D Esch L-1471 Luxembourg Caisse de Maladie des Employés Privés 125, rte. D Esch L-1471 Luxembourg Caisse de Pension des Employés Privés 1a, bd. Pr. Henri L-2096 Luxembourg Caisse Médico Chirurgicale Mut. 49, r. de Strasbourg L-2561 Luxembourg Fonds National de Solidarité 8-10, r. de la Fond. L-1531 Luxembourg Association d Ass. contre les Accid. 125, rte. D Esch L-1471 Luxembourg Adm. de l Enreg. et des Domaines 67, rue Verte L-2010 Luxembourg Ministère d Etat 4, r. de la Congrég. L-1352 Luxembourg Luxemburger Wort 2, rue Chr. Plantin L-2988 Luxembourg RTL Radio Luxembourg 45, bd. P. Frieden L-1543 Luxembourg Omega , rue A. Fischer L-1521 Luxembourg Fédération de la Mutualité Lux. 51, r. de Strasbourg L-2561 Luxembourg Association des Victimes de la Route 354, r. de Neudorf L-2222 Luxembourg Société Luxemb. de Crémation 11, côte d Eich L-1450 Luxembourg Flamma asbl Crématoire 67, r. de Hollerich L-1741 Luxembourg , all. des Chataign. L-1366 Luxembourg

21 25. Aide mémoire Médecin Administration communale Pompes funèbres Curé Crématoire Fleurs Annonce mortuaire Caisse de Maladie Caisse de Pension Employeur Banques Assurances Caisse de décès/prévoyance Notaire Succession Monument funéraire Administration de l Enregistrement. et des Domaines Clôture eau, électricité, gaz, téléphone, enlèvement ordures Immatriculation véhicule(s) 19

22 L Assurance-VIE un autre regard sur la vie! Annonce La protection de votre famille vous tient à cœur. Vous faites tout pour garantir son bien-être. Le destin, souvent cruel, peut frapper à l improviste et laisse vos proches et vos partenaires avec de sérieux problèmes financiers. Pour leur permettre d achever vos projets entamés, vous agissez en personne avertie en souscrivant une Assurance Vie qui met votre famille à l abri de besoins immédiats (charges monoparentales, engagements financiers, transactions commerciales). Par ailleurs vous désirez également prendre vos dispositions pour vous constituer une réserve confortable pour votre grand âge. L Assurance Vie Mixte est la formule qui associe idéalement ces deux volets. Elle prévient des aléas, p.ex. le décès prématuré, et constitue en même temps une épargne facile, réserve indispensable pour la retraite. L Assurance Mixte prévoit le paiement du capital assuré: - soit au moment du décès de l assuré, en cours de contrat, aux bénéficiaires désignés par lui dans la police d assurance; - soit dans le cas où l assuré survit au délai connu. Le capital, majoré du taux d intérêt (actuellement 2,25% augmentation envisagée), majoré de la participation aux bénéfices, peut alors revenir à lui-même sous forme de capital ou sous forme de rentes viagères mensuelles. L Assurance Mixte peut être conclue sur deux têtes moyennant augmentation modique de la prime. Elle garantit alors les mêmes prestations, mais le capital «décès» est versé dès que l un des deux assurés est décédé. Il existe différentes formules en assurances Mixtes suivant que le client désire un capital payé en cas de vie très supérieur à celui en cas de décès, ou si au contraire le client désire des garanties de protection immédiates importantes. L Assurance Mixte peut encore être «améliorée» de prestations complémentaires en cas d accident et en cas d invalidité. Les prestations en cas de décès sont exonérées d impôts, si la succession est en ligne directe. Il n y a pas d imposition à la source, ni d imposition sur les prestations en cas de vie. L Assurance Mixte peut très bien garantir une partie du prêt hypothécaire ou du prêt à la consommation. Dans ce cas, la prime unique de l Assurance Temporaire décès sera réduite en conséquence. Un nouveau concept de sécurité propose le profit d un fantastique gisement d opportunités financières. Issu de l idée traditionnelle de l assurance, «Lalux-Invest» vous permet d optimiser votre argent investi en bourse, sans négliger votre souci de prévoyance et de sécurité. Lalux- Invest prévoit une prestation garantie sous forme de capital en cas de décès de la personne assurée. Un capital «épargne» (non-garanti!) est constitué sur base d une sélection de maximum trois fonds d investissements que vous choisissez librement dans le panier de SICAV à fort potentiel géré par la BCEE. En résumé, pourquoi l Assurance Vie Mixte? - Assurer sa personne et sa famille. - Être assuré en cas d accident de la vie privée, du travail et de la circulation. Se créer une épargne non négligeable. - Se constituer un capital ou une rente-retraite. Voir son épargne augmenter rien que par la participation gratuite aux bénéfices. - Le courage peut aller de pair avec la prudence. L Assurance peut préparer votre entrée en bourse avec Lalux- Invest. - Financer les études de ses enfants. Garantir en partie ou en totalité un prêt hypothécaire. Profiter des avantages et des déductions fiscales. Flexibilité. FABER & VAN DYCK Senc, Agence Générale Vie LA LUXEMBOURGEOISE, Ettelbruck 20

23 Évitez d avoir tout juste de quoi vivre à votre Âge d Or! Vitaminez votre Retraite! LALUX- Pension LALUX- Golden Rent L entrée en retraite est considérée comme l âge d or couronnant une vie active. De nos jours, les besoins de santé et de sécurité matérielle de tout un chacun ont augmenté proportionnellement à l accroissement du niveau de vie. Sans vouloir mettre en cause l acquis du système de sécurité sociale luxembourgeois, il faut se rendre compte de ses limites. Les repères économiques le prouvent: tout ne peut plus être attendu de l État- Providence. Il est indispensable de prendre les devants et d agir dès son entrée dans la vie professionnelle. Trois grands piliers sont à la base du système de retraite luxembourgeois: 1er pilier: le régime d assurance vieillesse. Le premier pilier est ancré dans le système de la Sécurité Sociale. Ce pilier représente une sorte de minimum social pour la plus grande partie de la population. Les cotisations versées aujourd hui servent à financer les retraites de demain. 2e pilier: le régime professionnel. Le deuxième pilier est communément connu sous le terme «Plan de Pension». Il s agit des retraites complémentaires constituées au niveau des entreprises pour les membres du personnel. 3e pilier: le régime individuel. Le troisième pilier est un instrument d épargne et de pension complémentaire. Il repose sur un régime d assurance ou d épargne individuelle. Le grand attrait du troisième pilier se trouve dans les avantages fiscaux dont le législateur a assorti le système «Prévoyance- Vieillesse». Cadre légal du régime individuel: Afin d encourager les particuliers à se constituer une épargne-pension individuelle, le législateur a mis en place de nouveaux incitants fiscaux par le biais du règlement grand-ducal du 25 juillet 2002 portant exécution de l article 111bis du Code Fiscal L.I.R.. Évolution de l attrait fiscal: Le montant déductible progresse à mesure que l âge du cotisant augmente. Lorsque des époux imposables collectivement optent chacun pour un contrat prévoyance-vieillesse, le montant déductible est calculé individuellement pour chaque époux suivant l âge atteint au début de l année d imposition. N hesitez pas à contacter les services spécialisés de LA LUXEMBOURGEOISE-VIE. Ils se feront le plaisir de vous proposer la meilleure solution en fonction de votre situation sociale, de vos revenus et surtout de vos attentes! 2 formules de prévoyance-vieillesse qui vous font profiter d importants avantages fiscaux. Deux alternatives fiables: LA LUXEMBOURGEOISE-VIE propose deux formules spécifiques permettant de profiter au maximum de ces avantages fiscaux : LALUX-Golden Rent est un contrat de «Prévoyance-Vieillesse» classique à taux garanti. À l échéance du contrat, LALUX-Golden Rent verse, tant que l assuré-épargnant est en vie, une rente mensuelle sur base d un capital constitutif. L assuré-épargnant peut opter pour un versement de la moitié de l épargne accumulée sous forme de capital, le restant sera versé sous forme de rente viagère mensuelle. Le capital constitutif est augmenté à l échéance du contrat de la participation aux bénéfices acquise à ce moment. LALUX-Pension est un contrat de «Prévoyance- Vieillesse» constitué sur base de fonds d investissement. À l échéance de LALUX- Pension, l assuré-épargnant bénéficie d une rente mensuelle tant qu il est en vie. Le capital constitutif de cette rente est déterminé par l épargne accumulée qui provient des actions acquises par les primes et détenues dans le fonds d investissement LUX-PENSION. Le taux maximal d actions détenues est limité en fonction de l âge de l assuré-épargnant. Aucune limite d investissement n est fixée aux assurésépargnants de moins de 45 ans. Le taux des limites d investissement diminue ensuite 21 progressivement. Téléphone: rue Aldringen L-1118 Luxembourg 6 place de l Hôtel de Ville L-4138 Esch/Alzette 5 avenue Salentiny L-9080 Ettelbruck

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil La perte d un proche est douloureuse et pas facile à surmonter. C est volontiers que nous vous aidons à

Plus en détail

Démarches lors d un décès

Démarches lors d un décès Province de Liège Administration Communale Theux Démarches lors d un décès Une initiative du Conseil Consultatif des Aînés Acte de décès C est l entrepreneur des pompes funèbres qui se charge de la déclaration

Plus en détail

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Table des matières 1. Que faut-il faire? 4 1.1 Déclaration du décès 4 1.2 Modalités pratiques 4 2. Conséquences financières 6 2.1 Banque 6 2.2 La succession

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

LES POMPES FUNÈBRES DU GRAND NARBONNE 51, voie des Élysiques 11100 Narbonne Tél. : 04 68 42 88 77 Télécopie : 04 68 42 88 33.

LES POMPES FUNÈBRES DU GRAND NARBONNE 51, voie des Élysiques 11100 Narbonne Tél. : 04 68 42 88 77 Télécopie : 04 68 42 88 33. ( LES POMPES FUNÈBRES DU GRAND NARBONNE 51, voie des Élysiques 11100 Narbonne Tél. : 04 68 42 88 77 Télécopie : 04 68 42 88 33 Guide Obsèques ) Sommaire Le décès........................... p 4 Ce qu il

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES

FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES Document réalisé avec la collaboration du bureau ARCEA Valduc FORMALITES A ACCOMPLIR SUITE A UN DECES Avant toute démarche, prendre connaissance - s il y a lieu - du contrat assurance obsèques. I FORMALITES

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE ÉDITION 2013 Tout organiser maintenant pour vivre l esprit tranquille MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE Pourquoi souscrire une Assurance Obsèques? L espérance de vie augmente... Nous vivons

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout

décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout Le décès d un proche est une épreuve difficile à traverser, notamment lorsqu il survient de façon inattendue. S

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital.

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. SOLLICITUDES ASSURANCE OBSÈQUES MGEN Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. Sans questionnaire médical Capital décès garanti mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Décès. Les démarches à entreprendre. La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE

Décès. Les démarches à entreprendre. La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE Décès Les démarches à entreprendre MUTUALITE CHRETIENNE La solidarité, c est bon pour la santé. Les premières formalités Outre la peine que le décès d un proche entraîne, une série de démarches administratives

Plus en détail

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre prévoyance Incapacité et invalidité Décès Notice d information Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre SOMMAIRE Présentation 5 Tableau récapitulatif

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous venez de perdre quelqu un de proche. Toutes nos condoléances. Il s agit d une période difficile durant laquelle de nombreuses

Plus en détail

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE VOTRE CONTRAT PRÉVOYANCE EN PRATIQUE Votre entreprise a mis en place un contrat de prévoyance complet : garanties +

Plus en détail

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Nous vous invitons à compléter ce fascicule afin de faciliter l organisation de vos funérailles, la rédaction de la déclaration de succession

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Guide de planification successorale

Guide de planification successorale Guide de planification successorale Guide de planification successorale renseignements personnels Nom et prénom à la naissance : Pour vous aider à effectuer la planification de votre succession, nous avons

Plus en détail

LE DÉCÈS SOMMAIRE. Préparer ses obsèques Premières démarches Vos coordonnées Droits CPR Pièces justificatives CPR. Page 1/8

LE DÉCÈS SOMMAIRE. Préparer ses obsèques Premières démarches Vos coordonnées Droits CPR Pièces justificatives CPR. Page 1/8 L DÉÈ MMA réparer ses obsèques remières démarches Vos coordonnées Droits ièces justificatives age 1/8 e dossier concerne : Vos dernières volontés révenir d urgence la personne désignée ci dessous Nom rénom

Plus en détail

Aide-mémoire en cas de décès. Informations et conseils pour la famille de la personne défunte

Aide-mémoire en cas de décès. Informations et conseils pour la famille de la personne défunte Aide-mémoire en cas de décès Informations et conseils pour la famille de la personne défunte 1 Perdre un être cher Chère lectrice, cher lecteur, La mort d un être cher est synonyme de douleur profonde.

Plus en détail

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs.

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Guide de l Héritier Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Crédit Agricole souhaite être à vos côtés dans cette période

Plus en détail

JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE

JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE JE DOIS FAIRE FACE AU DÉCÈS D'UN PROCHE Mise à jour le 07.11.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Lors du décès d'un proche, des démarches sont rapidement nécessaires

Plus en détail

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration).

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration). Glossaire Âge LPP L année civile moins l année de naissance donne l âge LPP. Autorité de surveillance L autorité de surveillance est prévue par la LPP. Il doit s agir d une instance cantonale centrale

Plus en détail

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Impôt anticipé

Plus en détail

Nous devons faire face au décès d'un proche

Nous devons faire face au décès d'un proche Nous devons faire face au décès d'un proche Mise à jour le 07.11.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Devoirs et obligations : Lors du décès d'un proche, des démarches

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

PETIT PENSE BETE A remplir avant de mourir

PETIT PENSE BETE A remplir avant de mourir Un peu d humour ne nuit jamais, même et surtout dans les moments difficiles, d où ce titre de pense-bête qui rendra plus ludique l exercice que nous vous proposons. Prévoir n a jamais fait mourir personne

Plus en détail

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Avant-propos Vous en conviendrez, rares sont les personnes qui se penchent volontiers sur l

Plus en détail

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1

LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 LE DÉCÈS D UN PROCHE 1 Le décès d un proche Vous souhaitez prendre des dispositions anticipatives (dernières volontés, don d organes, don de corps à la Science, euthanasie ). Vous devez faire face au décès

Plus en détail

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES Madame, Monsieur, La mort d un être cher est une douloureuse épreuve de la vie. C est une période où les personnes en deuil peuvent se sentir

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

La pension minière de réversion

La pension minière de réversion La pension minière de réversion DdRS Dossier de demande Une notice explicative pour vous aider dans vos démarches ainsi que la liste des pièces justificatives à joindre à votre demande La demande de pension

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières Mémento de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents (LAA) GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon Table des matières Base légale de l assurance Page Personnes assurées 1.

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Pour ma fin de vie, je m'organise

Pour ma fin de vie, je m'organise Pour ma fin de vie, je m'organise Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire? Dès à présent, il vous est conseillé de constituer un dossier (rassemblant des

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA

Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA Assurance Base légale de l assurance La loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) du 20 mars 1981 ainsi que les ordonnances qui s y

Plus en détail

Prévoyance individuelle. Ce qu il faut savoir du 3 e pilier

Prévoyance individuelle. Ce qu il faut savoir du 3 e pilier Prévoyance individuelle Ce qu il faut savoir du 3 e pilier Prévoyance liée et prévoyance libre (piliers 3a et 3b) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 3 e pilier dans le système suisse de

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

POUR MA FIN DE VIE. je m'organise. Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire?

POUR MA FIN DE VIE. je m'organise. Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire? Peut-être vous préoccupez-vous de votre fin de vie, pour vous, pour vos proches Que faire? Dès à présent, il vous est conseillé de constituer un dossier (rassemblant des documents administratifs et financiers),

Plus en détail

guide de la succession les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession les principales démarches à effectuer lors d une succession Vivre la disparition d un proche ou d un être cher est un moment douloureux pour une famille. Dans ces circonstances,

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche.

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. BMO Groupe financier peut vous aider Nous savons que vous traversez une épreuve difficile. Le décès d un proche peut

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations Juin 2012 La présente brochure est un simple document d'information. Elle doit être lue en conjonction avec les documents réglementaires applicables et n'est donc pas susceptible, en tant que telle, de

Plus en détail

Avant et après un décès

Avant et après un décès Avant et après un décès Brochure pour mieux vous aider dans vos démarches administratives 1 Table des matières : 1. Annonce du décès p. 3 2. Organismes et personnes à aviser p. 4 3. Les rentes de survivants

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

AFFAIRES ÉCONOMIQUES RENSEIGNEMENTS SUR LA FISCALITÉ SPÉCIFIQUE AUX RETRAITÉS

AFFAIRES ÉCONOMIQUES RENSEIGNEMENTS SUR LA FISCALITÉ SPÉCIFIQUE AUX RETRAITÉS AFFAIRES ÉCONOMIQUES RENSEIGNEMENTS SUR LA FISCALITÉ SPÉCIFIQUE AUX RETRAITÉS Le présent document vise à renseigner les membres de l AQDER et leurs proches à propos des déductions, crédits et avantages

Plus en détail

Prévoyance individuelle. Ce qu il faut savoir du 3 e pilier/

Prévoyance individuelle. Ce qu il faut savoir du 3 e pilier/ Prévoyance individuelle Ce qu il faut savoir du 3 e pilier/ Prévoyance liée et prévoyance libre (piliers 3a et 3b) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 3 e pilier dans le système suisse de

Plus en détail

Caisse nationale d assurance pension

Caisse nationale d assurance pension F Brochure Pension de survie F Brochure Pension de survie Siège : 1a boulevard Prince Henri Luxembourg-Ville Brochure d information Pension de survie au Luxembourg Adresse postale : tél : 22 41 41-1 fax

Plus en détail

Retraite complémentaire (PERP, Plan d Epargne Retraite Populaire)

Retraite complémentaire (PERP, Plan d Epargne Retraite Populaire) Assurance Arrêts de travail Cette assurance s appelle aussi l assurance complément de revenus (ou assurance perte de revenus). En cas d arrêt de travail dû à la maladie, à un accident vous conserverez

Plus en détail

Les démarches après un décès

Les démarches après un décès Les démarches après un décès Il faut savoir que la succession s'ouvre dès le jour du décès. En conséquence, de nombreuses démarches doivent être faites assez rapidement pour ne pas perdre d'éventuels avantages.

Plus en détail

Mise à jour : 4 avril 2013

Mise à jour : 4 avril 2013 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : 4 avril 2013 Centre de

Plus en détail

guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession Vivre la disparition d un proche ou d un être cher est un moment douloureux pour une famille. Dans ces circonstances,

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. La retraite : certains

Plus en détail

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information Relative au contrat collectif de prévoyance complémentaire à adhésion obligatoire souscrit par votre employeur RéUNICA Prévoyance

Plus en détail

Notice d information Prévoyance

Notice d information Prévoyance Personnel des cabinets médicaux Notice d information Prévoyance Edition février 2015 Notice d information au régime de prévoyance du personnel des cabinets médicaux sommaire sommaire 1. Participants 3

Plus en détail

Rachel Frély. Le guide des formalités après un décès

Rachel Frély. Le guide des formalités après un décès Rachel Frély Le guide des formalités après un décès Introduction Nous sommes tous concernés, un jour ou l autre, à la situation du deuil. La mort d un proche est une épreuve terrible. La douleur, le désarroi,

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS

AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS AVENANT n 300 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU 15 MARS 1966 RELATIF AUX REGIMES DE PREVOYANCE COLLECTIFS Entre les organisations patronales signataires : Le syndicat général des organismes privés

Plus en détail

AMMA vous épaule en toutes circonstances.

AMMA vous épaule en toutes circonstances. L allocation gratuite de l INAMI pour médecins, dentistes, pharmaciens et kinésithérapeutes Maladie, accident, pension, AMMA vous épaule en toutes circonstances. A L L O C A T I O N I N A M I Qu est-ce

Plus en détail

Requérant 1 Requérant 2

Requérant 1 Requérant 2 REQUETE EN SURSEANCE INDEFINIE AU RECOUVREMENT DES IMPOTS DIRECTS (article 413bis à 413octies du Code des impôts sur les revenus 1992) A MADAME/MONSIEUR LE DIRECTEUR REGIONAL RECOUVREMENT DE: LE/LA/LES

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR 1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR Sommaire Décision de prestations 1 Formulaire de déclaration définitive 1 Possibilité de faire examiner la décision de prestations

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE

INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE INFORMATION EN CAS DE DéCèS D UN MEMBRE DE VOTRE FAMILLE Aux membres de la famille, Aux amis du défunt, La direction, les membres du personnel des Cliniques de l Europe se joignent à nous pour vous présenter

Plus en détail

résidence fiscale Comment bien gérer votre situation fiscale au Luxembourg? Vous avant tout

résidence fiscale Comment bien gérer votre situation fiscale au Luxembourg? Vous avant tout résidence fiscale Comment bien gérer votre situation fiscale au Luxembourg? Vous avant tout Vous envisagez de vous installer au Luxembourg? Bienvenue! Que votre projet soit déjà concrétisé ou sur le point

Plus en détail

guide de la succession www.cic.fr > Les principales démarches à effectuer lors d une succession

guide de la succession www.cic.fr > Les principales démarches à effectuer lors d une succession guide de la succession > Les principales démarches à effectuer lors d une succession www.cic.fr Crédit Industriel et Commercial - Société anonyme au capital de 608 439 888-6 avenue de Provence, 75009 Paris

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Situation personnelle : "Et, après moi?"

Situation personnelle : Et, après moi? Situation personnelle : "Et, après moi?" Ce document, à compléter soigneusement, est un état des lieux de votre situation personnelle et peut s'avérer bien utile en cas de décès - A remettre à une personne

Plus en détail

Comment bien préparer. ses obsèques

Comment bien préparer. ses obsèques Comment bien préparer ses obsèques Edition 2015 Edito Il n est pas évident de penser à ses obsèques lorsqu on est encore jeune et en bonne santé. La perte d un être cher est un moment douloureux et on

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

Aide-mémoire Certificat d assurance. Pour votre sécurité sociale

Aide-mémoire Certificat d assurance. Pour votre sécurité sociale Aide-mémoire Certificat d assurance Pour votre sécurité sociale Lire correctement son certificat d assurance Un certificat d assurance peut constituer une véritable énigme. Cet aide-mémoire de la SVE vous

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

CHRONOLOGIE DES DEMARCHES A EFFECTUER SUITE AU DECES D'UN PROCHE

CHRONOLOGIE DES DEMARCHES A EFFECTUER SUITE AU DECES D'UN PROCHE I. Les documents nécessaires aux premières démarches CHRONOLOGIE DES DEMARCHES A EFFECTUER SUITE AU DECES D'UN PROCHE I. LES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AUX PREMIÈRES DÉMARCHES Quelle que soit l ampleur du choc

Plus en détail