BAUME, J-P.; CERTAIN, F.; MALATERRE, P-O. REY, J.; SALLY, H. Un modele informatique pour la gestion des vanaux d'irrigation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BAUME, J-P.; CERTAIN, F.; MALATERRE, P-O. REY, J.; SALLY, H. Un modele informatique pour la gestion des vanaux d'irrigation"

Transcription

1 I BAUME, JP.; CERTAIN, F.; MALATERRE, PO. REY, J.; SALLY, H. Un modele informatique pour la gestion des vanaux d'irrigation IIMI G744 BAD

2 CET ARTICLE EST LE TEXTE D'UNE COMMUNICATION QUE PRESENTERONT LES AUTEURS AUX 16 n JOURNEES EUROPEENNES DE LA CIID QUI AURONT UEU A ~UDAPEST (HONGRIE) EN JUIN 1992., UN MODELE INFORMATIQUE POUR LA GESTION DES CANAUX D'IRRIGATION Application au canal de KirindiOya (SriLanka) JeanPierre BAUME, Frederic CERTAIN, PierreOlivier MAlATERRE, CEMAGREF (') et Jacques REY, Hilmy SALLY, IIMI (.. ) La gestion des canaux d'irrigation est souvent peu satisfaisante du fait de la complexite des systemes consideres. Le recours a un modele informatique hydraulique permet, COURANTS \0 1+ \larsavril 1992 a travers les simulations effectuees, de reproduire et d'evaluer les n2gles actuelles de gestion des canaux et d'en diagnostiquer les dysfonctionnements. n CEMAGREF MONTPELLlER, 361, rue ei.f.breton, B.P. 5095, Montpellier Cedex l. (") International Irrigation Management Institute, PO Box 2075, Colombo Sri Lanka. des recolre, ct done des revenus agricoles cst largement lice aux l;augmentation developpel11t'nts de I'irrigation dans Ie monde. CepcndanL ii est mail1lcnalll eommuncmel1l admis que les il1\'esti, semcnts en irrigation ne donnent pa, Ics resultats C'scomptrs. Parmi Ics raisons qui expliqucnl eelle situation. on mel1lionne Ircquemment ]a rnau\'aise gestion des eanaux de distlibution. en partieulicr dans les pavs en \'oic de developpcmenl. L'cau cst souvent incquitablement repanic ct I'utilisation de eclle eau n'est pas satisfaisante, ce qui entraine des pertcs d'cau dans un contexte de penurie. Des solutions ont ete suggcrees pour amciiorer la distribution de I'eau dans Ics systernes d'irrigation. Les ameliorations sont d'ordre fonctionnrl (pnsc ('n comptl.: ck la sociologic du pcrill1('trc. adaptation des instituts de gestion. etc.; ou d'ordre technique (rehabilitation des canaux, regulation des ouvrages, etc.). L'amdioration technique de la distribution d'eau nccessite une bonne connaissance du comportement hydrauliquc dcs canaux et des ouvrages. Les 43

3 '~ Saisie du reseau I, amodeliser DAl! DCI (unite I) Fel END DC2 FC3 ENDl Sortie graphique PRESS (RETURNI or IESCI ro CU!ITI~UE d'un calcul de ligne d'eau KIRINOI OYA RIGHT BANK ~AIN CANAL en regime permanent (unite II) 47.0 WATER SVRFACE ELEVATION so.()t :;c' Tc ~ moddes numenques d'hydraulique it surface libre sont un bon moven d'obtenir une meilleure connais~ance du fonctionnement de ces svstemes. Ils e\~tent d'avoir recours it I'~xperimentation de terrain et donc de perturbrr Ie fonctionnement operationnel. Le modele est capable de repondre aux principaux problemes qui se posent aux ingenieurs geslionnaires de canaux. En particulier, il pennet de tester des regles de gestion, voife de mettre au point des regulations automatiques. Les techniques complexes de regulation automatique sont souvent trop sophistiquees pour etre utilisees sur des petits canaux dans les pays en voie de devejoppement. D'ol! "idel' d'utiliser Ie modele pour simuler differentes gestions des ouvrages en travers et des l;'lrhllre~. arin d'amcliorer la manuelle. La methodologie proposee par les auteurs est de mettre un modele it la disposition des gestionnaires d'un canal d'irrigation, et que ceuxci I'utilisent de [a~on operationnelle dans la gestion quotidienne du canal, en testant euxmemes les regles de gestion qu'ils voudraient appliquer. Le logiciel doit fonctionner sur un ordinateur de type PC disponible it present dans les organismes de gestion des perimetres, Pour pouvoir ctre utilise par des personnes ayant peu de connaissances en hydraulique et en informatique, Ie modele doit posseder une interface utilisateur la plus coi1\'iviale possible ('t disposer d'une aide en ligne enicace. Le logiciel SIC a etc developpe pour repondre it ces besoins. Le logiciel SIC Le logiciel SIC a etc realise it partir des modeles d'hydraulique a surface libre disponibjes au CEMAGREF, et des interfa\,ages dhcloppt:s dans lr cadre du projet de modelisation du canal de KirindiOva au SriLanka avec!'iimi. Le finan~ement de I'operation a etc supporte it moitie par!c CEMAGREF et i fj10itie par les ministeres des Affaires Etrangeres et de la Cooperation. Un comite de pilotage constitue avec des representants de bureaux d'etude et d'ctablissemellls de rormation a assure Ie sui\i du PlOJtl. La modelisalion est basee sur dl'~ caleu!s d'hydraulique unidimensinl1 neue en regime permanent et transiloire. Le modiie SIC est divlsf ('11 tmi, unites qui peuvent etre lancees scparl' ment ou en sequence. L'UNITE I, ou unite topographique, permet d'introduire au 1110YCI1 d'un editeur graphiquc les donn('c" gcometriques decrivallt Ie canal. ('I COURANTS.No 14 ~larsi\\til 1992

4 f t Les gestionnaires du canal d'irrigation doivent pouvoir utiliser ce modele dans la gestion quotidienne du canal, en testant euxmemes les regles de gestion qu'lls voudraient appliquer genere les fichiers de topographie necessaires pour les autres unites. Les principales originalites techniques de cette unite resident dans Ie classement automatique des biefs afin de raciliter les calculs ulterieurs, en particulier pour la maille. Le programme determine aussi, automatiquement, les points ou il faudra imperativement rentrer des conditions aux Ii mites amont en debit et aval en cote. COllRANTs N" 14 MarsAvril 1992 VUNITE II, ou unite de calcul en regime permanent, permet Ie calcul de la ligne d'eau en regime permanent dans un reseau maille de canaux (on rappelle qu'un reseau est maille quand la repartition des debits dans les divers biefs n'est pas connue a priori). ectte unite peut aussi calculer les ouvertures des prises et des ouvrages en travers, pour satisraire des consignes en debit aux prises et une cote objectif a l'amont des regulateurs. Les resultats sont disponibles sous forme graphique (i I'ecran et sur table trac;ante) et sous forme numerique (i I'ecran, sur fichier ou imprimante). Le calcul de la ligne d'eau s'eltectue de fac;on classique par I'integration numerique de I'equation de la ligne d'eau. Les particularites techniques a remarquer concernent la determination de la repartition des debits dans les biers de maille, ainsi qu'une modeiisation des vannes permettant de simuler, de fac;on continue, leur fonctionnement en regime noye, denoye, en charge ou i surface libre. D'autre part, la modelisation des prises permet de prendre en compte une influence aval, sans avoir a modeliser les secondaires. L'UNITE III, ou unite de calcul en transitoire, permet de calculer la ligne d'eau en transitoire en reseau ramifie. Partant d'une ligne d'eau en regime permanent, die permet de simuler Ie comportement d'un canal soumis a des lachures donnees et a des manceuvres de prises et d'ouvrages en travers. L'elTicacite de la distribution de l'eau aux prises est quantifiee sous forme d'indices de satisfaction, calcules en termes de volumes d'eau et de temps, par rapport a des objectifs de debits demandes aux prises. Les resultats sont disponibles sous forme graphique ou so.us forme numerique (i~cran ou fichier) tout comme pour I'unite II. La modelisation est basee sur l'integration numerique des equations de SaintVenant, par discretisation implicite, suivant Ie schema de Preissman et resolution du systeme lineaire obtenu par la methode du double balayage. 45

5 L'originalite reside dans Ie t\pe de linearisation ado pte au niwau des ouvrages en tra\tfs et dt's prises, L'unite III est fol1rnie SOliS forme de code objet permcttanf d'introduire facilement des modules de regulation, Une des premieres' etudn realisees a I'aide du logiciel SIC s'est faite sur Ie canal principal rive droite de Kilindi Oya, Lors de cette etude. Ie modele SIC n'existait pas en tant sue tel, mais une version tres procht'. dediee au canal de KirindiOva. ctait ~n COUl'S de dcveloppement a\c~ 1'll\IL Ce modele. appe\e RBMC (Right Bank Main Canal), a permis de mettre :iu point Ies interfaces adaptees it une utilisation par les gestionnaires du ca."1al et peut ctre considerc comme une application du logiciel SIC dcdiee a un site particulier. Son application au perimetre KirindiOya Le perimetre irrigue de l\irindi O\a a une surface de j 200 ha, La culture principale est Ie riz qui pe::: produire deux recoltes par an, ma;, certaines parcelles sont prevues pour C:cs cultures maraicheres en saison sechr. du fait de I'insuffisance de la ressourcr ~n eau, I! est alimente en eau p.,r Ie reser voir de Lunuganwehera d\;:1e eapaeite de 198 millions de m 1. Ce reservoir dessert deux canaux primai:es, ['un en rive gauche ([ 600 haj, ['aute en rive droite (3 600 hal, Le canai :i\'e droite PRESS [RETURN] or [ESC] TO CONTINUE \ KIRINOI SANK MAIN est cclui qui a ete n:tenu pour I'etude du fait de [a complcxite de sa gestion. C'est un canal en terre non revctu, de 32 km de long, con<;ll pour un debit de plein bord de 13 mils en tete. Un total de 34 secondai res ou tertiaires est alimente it partir de ce canal. Les ni\'eaux d'eau dans Ie canal sont regles au moyen de """ CAN A L 0 I S C" A R G E '~"+'.."';0l 4, , J~=:::::::::;;==~~~=:=;:~::==~=::::J~JW ~ m rrgulateurs composes de 2 a j vanilcs de fond manuelles, et d'un seui! de securirr arase it la cote de consigne amont. La gestion de ces 1+ regulateurs cst un des points cles pour un bon fonctionnement de I'ensemble du canal. Dans un contexte de penurie d'eau, la gestioll actuelle des OU\Tages n'optimise pas I'utilisation de I'eau, ce qui accentue la pcnurie en fin de saison see he. La premiere phase de!'etude a consiste a calibrer Ie modele et it etudier la gestion manuelle actuelle du canal. L'etude de la gestion des regulateurs repose sur des enquetes menees <lupres des operateurs, et sur des mesures precises de ces operations lors des campagnes de terrain. L'analyse est relativement simple en ce qui concerne les temps, frequences et durees de passages des operateurs, II en est de mcme pour les criteres d'intcrvention a un regulateur (eeart superieur et inlcrieur par rapport it la cote objectif;. Par COJllre, il est beaucoup plus difficile d'analyser et de modcliser Ics methodes d'eyaluation des ou\'erturcs it appliquer aux vannes des regulateurs lors d'ulle manceuvrc, Ces methodes som Ie fruit d'une experience de plusieurs annees de manipulation, :\insi, l'ollverture appliquee n'est pas uniquement pro portionnelle it l'ecart en cote amont observc. Elle incorpore d'autres para J Sortie graphique,30 d'un,20 hydro gramme calcule en regime transito ire (unite III) metres hydrauliques dont I'operateur a la connaissance intuitive. L'etude et la mise au point du module de simulation de la gestion actuelle des regulateurs est une ctape qui a necessite beaucoup de travail. Ce module a da ctre ame liore de nombreuses fois, afin de sui\te au mieux la complexite des methodes employees. Le module a ensuite perrnis d'etudier la gestion des regulateurs sur certains scenarios realistes degages durant les visites de terrain, et de retrouver les oscillations des ni\'eaux obseryees. Les premieres utilisations Afin d'ameliorer les methodes actuelles de la gestion manuelle, on a envisage des modifications des regles d'intervention des operateurs, basees sur des informations dont ils disposent ou pourraient disposer facilement. Ces nou\'elles regles ont ete testees sur lcs scenarios retenus et comparees aux resultats dt' la gestion actueile. L'e\aluatioll des performances de la gestion se base sur I'etude des indices de satisfaction aux prises, et sur les temps de stabilisation des niveaux aux regulateurs. Plusieurs scenatios Ont pu etre ('tudies grace au modele et, en particu1ier. un scenario corrcspondant it un chan gement de debit en tcte de canal. Dans celle hypothese, les reglrs actuelles de gestion du canal pennettent de stabiliser la ligne d'eau, mais les nouvelles conditions d'equilibre ne sont atteintes qu'apres plusicurs jollrs et de nombreuses manipulations aux ouvrages. Le protocole suivant perrnet de srabiliser I~ canal en une journee : Ie gestlonnalre simule l'etat initial a\ee IT\,TTE IT, pui, il,imule 1'('1;\t fil1;\1 pour calculer l'ouverture des regula. teurs pour Ie nouveau debit. II simulc la prop~gation de la lachure a\ec ('UNITE III sans operation aux ouvrages, pour determiner les temps d'arri~ees et la ha.uteur de la vague aux r~gulateurs. II slmule la meme propagation avec une manceuvre it mi COllRANTS N 1+ :VIarsAvril 1992

6 'ague, ou en debut de vague, suivant cs Ouctuations tolcrees. II peut voir llors, sur Ie modelc, la reponse de son 'anal et indiquer a chaque operateur a uelle heure il devra man<ruvrer et la valeur de l'ouverture a appliquer. Les premieres utilisations du modele ont ete realisees par l'limi, mais a present Ie modele est implante sur Ie site, et Ie gestionnaire commence a l'utiliser pour resoudre ses problemes de gestion quotidienne. La premiere phase d'appropriation du modele commence par un entrainement a l'utilisation du logiciel, Ie gestionnaire cherche a modeliser les incidents se produisant sur Ie canal, et comprend ainsi Ie fonctionnement global de l'ouvrage. Par exemple, il modelise l'inouence d'une ouverture illicite d'une prise pendant la nuit et voit les consequences sur I'ensemble du canal La deuxieme phase en cours de realisation doit amener Ie gestionnaire a chercher luimeme les meilleures reponses aux problemes de gestion rencontres sur Ie canal. et a metlrr en place les nouvelles r 'glcs de fa<;on operationnelle. Conclusion Beaucoup de modeles mathematiques de simulation des ecoulements ont deja ete utilises pour etudier I'hydraulique des rivieres ou des canaux a travers Ie monde. ~lais l'interet de cette etude reside dans I'utilisation operationnelle du modele pour ameliorer les procedures de gestion manuelle d'un canal d'irrigation, et pour proposer des procedures plus perforrnantes. Le logiciel SIC est un outil de simulation hydraulique des canaux d'irrigation bien adapte a ce type d'utilisation. II allie la comivialite de I'interfa<;age a la puissance des modules de caleul. Cette ergonomie lui donne des possibilites, tant au ni\'cau de I'exploitation d'un canal que de la conception ou de la formation aux problemes de la regulation des transferts d'eau. Le logiciel SIC est commercialise par Ie CE~LA.GREF qui anime un club des utilisateurs pour communiquer les derniers developpements et maintenir un contact entre les difterents utilisateurs. L'utilisation du modele SIC par divers operateurs perrnet d'enrichir Ie produit, par exemple en ce qui concerne les modeles de regulation standard.

Jean-Pierre BAUME, Frederic CERTAIN, Pierre-Olivier MAlATERRE, CEMAGREF (*) et Jacques REY, Hilmy SALLY, IIMI (**)

Jean-Pierre BAUME, Frederic CERTAIN, Pierre-Olivier MAlATERRE, CEMAGREF (*) et Jacques REY, Hilmy SALLY, IIMI (**) ., UN MODELE INFORMATIQUE POUR LA GESTION DES CANAUX D'IRRIGATION Application au canal de KirindiOya (SriLanka) CET ARTICLE EST LE TEXTE D'UNE COMMUNICATION QUE PRESENTERONT LES AUTEURSAUX 16" JOURNEES

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application aux incertitudes. 1. Présentation de l outil métier : Système Mascaret

Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application aux incertitudes. 1. Présentation de l outil métier : Système Mascaret Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des platesformes et application aux incertitudes N.Goutal E. Demay EDF R&D Utilisation de modèles hydrauliques-métier dans des plate-formes et application

Plus en détail

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques ANNEXE BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques L'enseignement des mathématiques dans les sections de techniciens supérieurs Agencement de l'environnement architectural

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 91154 Etampes Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SIMULATION SOUS Electronics Workbench (SPICE2.0).

INTRODUCTION A LA SIMULATION SOUS Electronics Workbench (SPICE2.0). INTRODUCTION A LA SIMULATION SOUS Electronics Workbench (SPICE2.0). 1970 : LINPACK, EISPACK STANFORD 1973 : SPICE (Thèse de doctorat) 1.0 : Berkeley Univ. Programme de Simulation de circuits linéaires

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Rédaction: F. Pons Présentation: P. Ledoux Programme LCPC 11M081 Programme ANR RIVES Programme CETMEF Données: Ville de Marseille Centre d'études

Plus en détail

Dosiana : logiciels de gestion analytique de la dosimétrie collective des opérations de maintenance. Saisie prévisionnel

Dosiana : logiciels de gestion analytique de la dosimétrie collective des opérations de maintenance. Saisie prévisionnel Radioprotection, GÉDIM 1990 Vol. 25 n 3, pages 279 à 283 produit nouveau Dosiana : logiciels de gestion analytique de la dosimétrie collective des opérations de maintenance Saisie prévisionnel mm i n Exemple

Plus en détail

AMOES. Programme Formation TRNSYS

AMOES. Programme Formation TRNSYS 1/6 AMOES Programme Formation TRNSYS Titre document Rédigé/Validé par Lieu de Formation Programme Formation TRNSYS Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Tél : 01 41 32 22 11 Fax : 01 40

Plus en détail

Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain

Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain Le géomarketing : un outil au service de la connaissance terrain Le géomarketing : un outil de connaissance terrain d'une très grande richesse Où sont précisément implantés mes distributeurs, quel marché

Plus en détail

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992 BRGM FRANCE - TRANSFO Confinement des terres polluées de l'ancienne usine sise rue C. Aubertin à Metz (57) Proposition d'un réseau de contrôle de la qualité des eaux de la nappe et de l'extension de la

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Classe(s) : 3 ème 2 nde

Classe(s) : 3 ème 2 nde Le toit de René Classe(s) : 3 ème 2 nde Approche de la notion de fonction à l aide d une situation concrète 1) Objectifs Mathématiques : - Notion de variable et notion de fonction. - Réinvestissement de

Plus en détail

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant Présentateur Date 1 Qu'est-ce que SolidWorks Flow Simulation? SolidWorks Flow Simulation est un logiciel d'analyse des écoulements de fluide et du

Plus en détail

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD RMT Modélisation, séminaire «La modélisation entre recherche et développement agricole, des modèles scientifiques aux outils logiciels» Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD Nathalie Rousse

Plus en détail

Fudaa-Mascaret 3.1.3

Fudaa-Mascaret 3.1.3 Fudaa-Mascaret 3.1.3 EDF-CETMEF Fabrice Zaoui EDF R&D - LNHE juin 2012 F. ZAOUI (EDF R&D) Club Modélisation Hydraulique juin 2012 1 / 18 Sommaire 1 Mise en open-source totale du logiciel FUDAA-MASCARET

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail

2. LES PROBLEMES SPECIFIQUES DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE

2. LES PROBLEMES SPECIFIQUES DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE LA REGULATION DES RESEAUX D IRRIGATION GRAVITAIRE 1. INTRODUCTION La technique de l irrigation gravitaire consiste à arroser les cultures en faisant ruisseler l eau à la surface du sol. C était la seule

Plus en détail

APPLICATION DE LA RECHERCHE OPÉRATIONNELLE DANS DES APPLICATIONS OPÉRATIONNELLES FRANCIS SOURD SNCF INNOVATION & RECHERCHE

APPLICATION DE LA RECHERCHE OPÉRATIONNELLE DANS DES APPLICATIONS OPÉRATIONNELLES FRANCIS SOURD SNCF INNOVATION & RECHERCHE APPLICATION DE LA RECHERCHE OPÉRATIONNELLE DANS DES APPLICATIONS OPÉRATIONNELLES FRANCIS SOURD SNCF INNOVATION & RECHERCHE INAUGURATION DE L INSTITUT HENRI FAYOL 17/05/2013 DE L OPTIMISATION MATHEMATIQUE

Plus en détail

ArcGIS. for Desktop. Comprendre notre monde

ArcGIS. for Desktop. Comprendre notre monde ArcGIS for Desktop Comprendre notre monde ArcGIS for Desktop ArcGIS for Desktop fait partie du système ArcGIS, conçu pour la création et la mise à jour de cartes et de données géographiques. Bien plus

Plus en détail

ITIL Gestion de la capacité

ITIL Gestion de la capacité ITIL Sommaire 1 GENERALITES 3 2 PERIMETRE DE LA GESTION DES CAPACITES 3 3 ACTIVITES ET LIVRABLES DE LA GESTION DES CAPACITES 4 3.1 ACTIVITES ITERATIVES OU GESTION DE PERFORMANCES : 4 3.2 GESTION DE LA

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

Situation d évaluation de Mathématiques SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT

Situation d évaluation de Mathématiques SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secrétariat Diplôme intermédiaire Contrôle en cours de formation BEP Secrétariat Epreuve EG2 - Mathématiques Coef. 2 Situation d évaluation de Mathématiques Année scolaire 2009-2010

Plus en détail

Marhem Thibault TSSI DOSSIER PROJET SI RECHARGEMENT DE LA BATTERIE D UN TELEPHONE PORTABLE PAR LE BIAIS D UNE COQUE SOLAIRE.

Marhem Thibault TSSI DOSSIER PROJET SI RECHARGEMENT DE LA BATTERIE D UN TELEPHONE PORTABLE PAR LE BIAIS D UNE COQUE SOLAIRE. DOSSIER PROJET SI RECHARGEMENT DE LA BATTERIE D UN TELEPHONE PORTABLE PAR LE BIAIS D UNE COQUE SOLAIRE. 1 Notre projet s appelle «Téléphone portable rechargeable par énergie solaire» PRESENTATION DU PROJET

Plus en détail

Version default Titre : Opérateur RECU_PARA_YACS Date : 15/06/2011 Page : 1/5 Responsable : Nicolas GREFFET Clé : U7.06.

Version default Titre : Opérateur RECU_PARA_YACS Date : 15/06/2011 Page : 1/5 Responsable : Nicolas GREFFET Clé : U7.06. Titre : Opérateur RECU_PARA_YACS Date : 15/06/2011 Page : 1/5 Opérateur RECU_PARA_YACS 1 But L'objet de cette commande est de gérer certains échanges de paramètres pour le couplage IFS par des appels YACS.

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Classe(s) : Seconde, première

Classe(s) : Seconde, première Le fantôme Classe(s) : Seconde, première Utilisation d un logiciel de tracé de courbes. Fonctions définies sur un intervalle. Fonctions associées. 1) Objectifs Mathématiques : - Fonctions polynômes du

Plus en détail

BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC

BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC cterrier.com 11/09/2007 1 / 7 BTS MUC Le système d information commerciale dans l épreuve d ACRC Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Pad Case + Frog Manager + Frog Voting DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE

Plus en détail

NOTE D INFORMATION ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR

NOTE D INFORMATION ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR NOTE D INFORMATION Circulation Sécurité Equipement Exploitation Auteur : SETRA - CSTR 113 ETUDES DE SÉCURITÉ EN INTERSECTION AVEC LE LOGICIEL SECAR Editeur : Mars 1998 Le logiciel SECAR est un système

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

BTS SIO Services Informatiques aux Organisations. Session 2014

BTS SIO Services Informatiques aux Organisations. Session 2014 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2014 MAZOUZ ANOUAR Activité professionnelle N 3 NATURE DE L'ACTIVITE Création et gestion des Tickets d incidents (Escalation process)

Plus en détail

Programme Formation WUFI - AMOES AMOES. Programme Formation WUFI. Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation

Programme Formation WUFI - AMOES AMOES. Programme Formation WUFI. Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation AMOES Programme Formation WUFI Titre document Programme Formation WUFI Date 2014 Rédigé/Validé par Damien Lambert 31 rue Bapst 92 600 Asnières-sur-Seine Lieu de Formation Tél : 01 41 32 22 11 Fax : 01

Plus en détail

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E SYNDICAT DES RIVIERES DES TERRITOIRES DE CHALARONNE R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E 25 NOVEMBRE 2013 27 DECEMBRE 2013 ------------------------------ CODE DE L ENVIRONNEMENT DECLARATION D

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose.

P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. P7. PANTHERE - VERSION INDUSTRIELLE Un logiciel performant et convivial pour la prévision des débits de dose. L. GUIGUES EDF/SEPTEN 12-14 avenue Dutriévoz 69628 Villeurbanne Cedex RESUME PANTHERE est un

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Classe(s) : 3 ème / 2 nde

Classe(s) : 3 ème / 2 nde Le toit de René Classe(s) : 3 ème / 2 nde Approche de la notion de fonction à l aide d une situation concrète 1) Objectifs Mathématiques : - Notion de variable et notion de fonction. - Réinvestissement

Plus en détail

Etude d un système hydraulique en cours de transformation: le canal El Resqa, delta du Nil Directeur de recherche: Thierry RUF

Etude d un système hydraulique en cours de transformation: le canal El Resqa, delta du Nil Directeur de recherche: Thierry RUF Université d Agriculture du Caire au sein du «Center for Rural Development Research and Studies» Etude d un système hydraulique en cours de transformation: le canal El Resqa, delta du Nil Directeur de

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/gestion-projet/guide-planfi-suivi-projet

Plus en détail

Etude du transfert de la charge au moteur.

Etude du transfert de la charge au moteur. tude de FP 1 : Adapter la hauteur de l'assise tude du transfert de la charge au moteur Dans cette partie, on se propose de vérifier les caractéristiques moteur à travers une étude en régime établi n effet

Plus en détail

Evaluation des IHM. Alexandre.Demeure@inria.fr Equipe PRIMA, INRIA Montbonnot

Evaluation des IHM. Alexandre.Demeure@inria.fr Equipe PRIMA, INRIA Montbonnot Evaluation des IHM Alexandre.Demeure@inria.fr Equipe PRIMA, INRIA Montbonnot 1 Evaluation sans utilisateurs Idéalement, on préfère évaluer avec des utilisateurs Mais ça n'est pas toujours possible les

Plus en détail

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases SINE QUA NON Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases Sine qua non est un logiciel «traceur de courbes planes» mais il possède aussi bien d autres fonctionnalités que nous verrons tout

Plus en détail

INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE)

INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE) INGÉNIEUR DE L'ENSEEIHT SPÉCIALITÉ INFORMATIQUE ET RÉSEAUX (APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Formation d'ingénieur classique Domaine : Sciences, Ingénierie et Technologies Mention

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Stage ingénieur Electronique / informatique H/F

Stage ingénieur Electronique / informatique H/F Stage ingénieur Electronique / informatique H/F Profil électronique : mise en œuvre d une interface graphique sous Labview pour le pilotage d un préleveur d échantillons. Contexte : L UMR Environnement

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

DESSIN ASSISTÉ PAR ORDINATEUR D.A.O. EN LYCÉE PROFESSIONNEL

DESSIN ASSISTÉ PAR ORDINATEUR D.A.O. EN LYCÉE PROFESSIONNEL 119 DESSIN ASSISTÉ PAR ORDINATEUR EN LYCÉE PROFESSIONNEL En lycée professionnel l'enseignement du D.A.O. n'est pas explicitement intégré dans la formation en dessin technique. Il me fallait introduire

Plus en détail

Editeur du logiciel AquiWEB, suivi de la production industrielle en temps réel

Editeur du logiciel AquiWEB, suivi de la production industrielle en temps réel Une innovation est belle lorsqu elle est simple Editeur du logiciel AquiWEB, suivi de la production industrielle en temps réel www.astree-software.com Astrée Software a une vision différente des projets

Plus en détail

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence.

Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Réglage, paramétrage, contrôle, modification. Salle de conférence. Session 2011 Enseignants : Laurent BOUSQUET Bernard TAULOU SYSTEME : Salle de conférence THEME D ETUDE : Automatisme du bâtiment CCF sous

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

Branches complémentaires en informatique

Branches complémentaires en informatique UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Extrait du plan d'études pour les branches propédeutiques et les branches complémentaires

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Cette activité propose aux élèves de déterminer la durée et la distance nécessaires à un véhicule de la gendarmerie

Cette activité propose aux élèves de déterminer la durée et la distance nécessaires à un véhicule de la gendarmerie Olivier PILORGET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " EXCES DE VITESSE " 3 ème - 2 nd Testée avec une classe de 3 ème sur une séances de 55 min Image tirée d'un reportage vidéo de Marc Mehran sur Nice

Plus en détail

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière et le SIG Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière Le terme «gestion forestière» regroupe toutes les interventions de conseils, de besoins administratifs, de travaux forestiers,

Plus en détail

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER)

METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE METHODOLOGIE DE COLLECTE DE DONNEES dans le cadre de l enquête «Prévision et Estimation des Récoltes» (EPER) 2 I/ ENQUETE PREVISION ET ESTIMATION

Plus en détail

Contrat de Commande d une Œuvre Multimédia Contrat de Cession de Droit d Auteurs d une Œuvre Multimédia

Contrat de Commande d une Œuvre Multimédia Contrat de Cession de Droit d Auteurs d une Œuvre Multimédia Contrat de Commande d une Œuvre Multimédia Contrat de Cession de Droit d Auteurs d une Œuvre Multimédia Contribution «Elaboration du Contenu des Modules» ENTRE : L'Ecole des Mines de Nantes, 4 rue Alfred

Plus en détail

Un processus se décline par un ensemble d activités liées les unes aux autres selon une méthodologie décrivant leur cadre et leur mode opératoire.

Un processus se décline par un ensemble d activités liées les unes aux autres selon une méthodologie décrivant leur cadre et leur mode opératoire. ARTICLE STATISTIQUE N 2 LES INDICATEURS Un processus se décline par un ensemble d activités liées les unes aux autres selon une méthodologie décrivant leur cadre et leur mode opératoire. Ainsi l on distingue

Plus en détail

Dimensionnement d'un vérin électrique

Dimensionnement d'un vérin électrique Dimensionnement d'un vérin électrique Problématique Pour restituer les mouvements (et les accélérations) d'un vol par exemple, une solution classique est l'architecture appelée plate-fome Stewart. Celle-ci

Plus en détail

Devenir ingénieur par la filière Fontanet

Devenir ingénieur par la filière Fontanet Devenir ingénieur par la filière Fontanet 02 Arts et Métiers ParisTech, une Grande École d Ingénieurs Créée en 1780, l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers a formé plus de 85 000 ingénieurs qui

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Amélioration de la gestion de la distribution d eau potable

Amélioration de la gestion de la distribution d eau potable Amélioration de la gestion de la distribution d eau potable Melle Karima SEBBAGH Ingénieur Chef de Projet Direction de Distribution Amélioration de la Gestion de la Distribution d Eau Potable 1/21 Sommaire

Plus en détail

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable

Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable Département de la Savoie Commune de Saint FRANC PHASE 2 : MODELISATION Schéma Directeur d Alimentation en Eau Potable CY00618 Siège social : 2, rue des Glénans - ZA du Pontay 35760 ST GRÉGOIRE (RENNES)

Plus en détail

PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU

PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU Contrat de rivière Sègre Commission quantitative Principes fondamentaux Gestion équilibrée et durable de l'eau (loi) Équilibrée = satisfaction des besoins (8 ans/10)

Plus en détail

CONDUITE & GESTION DE PROJET

CONDUITE & GESTION DE PROJET LES THEMES DU PROGRAMME PEDAGOGIQUE CONDUITE & GESTION DE PROJET Techniques de gestion de projets Connaître le rôle d un chef de projet dans la conduite de projet. Les méthodes, les techniques et les outils

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

TP Maîtrise Statistique des Procédés

TP Maîtrise Statistique des Procédés TP Maîtrise Statistique des Procédés Vous allez utiliser un programme informatique «SIMDI Tour» qui simule (sommairement) le fonctionnement d un tour à commande numérique. Pendant ce TP, qui se déroule

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS D EDITION ET DE COMMUNICATION

INFORMATIQUE : LOGICIELS D EDITION ET DE COMMUNICATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

PRXSENTATION D UN GESTIONNAIRE DE DONNEES NUMERIQUES HIERARCHISEES DESTINE AU DE- -POUILLEMENT D ENQUETES

PRXSENTATION D UN GESTIONNAIRE DE DONNEES NUMERIQUES HIERARCHISEES DESTINE AU DE- -POUILLEMENT D ENQUETES 97 PRXSENTATION D UN GESTIONNAIRE DE DONNEES NUMERIQUES HIERARCHISEES DESTINE AU DE- -POUILLEMENT D ENQUETES Jacques Vaugelade & Marie Piron (Demographie et Statistique) (UR 702) Centre ORSTOM de Ouagadougou

Plus en détail

CARMEN. atelier logiciels simulation de systèmes propulsifs à ergols liquides LMCS 17/04/2008

CARMEN. atelier logiciels simulation de systèmes propulsifs à ergols liquides LMCS 17/04/2008 CARMEN atelier logiciels simulation de systèmes propulsifs à ergols liquides LMCS 17/04/2008 Table de matières Introduction sur DLA Présentation CARMEN Logiciel CARINS Logiciel CARDIM Conclusions This

Plus en détail

Banc d essai DOMOTIQUE

Banc d essai DOMOTIQUE Banc d essai DOMOTIQUE 2010 LE CABLAGE DOMOTIQUE Situation de départ : L agence immobilière nous a vendu une maison qui a le pouvoir de s adapter aux besoins de ses propriétaires. Il nous a vanté cette

Plus en détail

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère?

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? 6e Journée Réseau «Ville Accessible à Tous» : Quelles démarches pour le cadre bâti existant Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? CERTU - Département «Maîtrise Laurent

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Un peu d'organisation. Conception et Programmation par Objets HLIN406. Sommaire. Pourquoi vous parler de conception par objets? Notion de modélisation

Un peu d'organisation. Conception et Programmation par Objets HLIN406. Sommaire. Pourquoi vous parler de conception par objets? Notion de modélisation Un peu d'organisation Conception et Programmation par Objets HLIN406 Marianne Huchard, Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 Premières semaines Contrôle des connaissances Supports 2015 Sommaire

Plus en détail

Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation. Solution d archivage sur mesure

Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation. Solution d archivage sur mesure Acquisition Indexation Classement & Recherche & Stockage Consultation Solution d archivage sur mesure Préambule SITAN INFORMATIQUE est une société innovante spécialisée dans la gestion de l information,

Plus en détail

Territoire de l étude

Territoire de l étude Note de présentation - Novembre 2011 Etat d avancement de l étude Fonctionnement hydraulique du complexe «Etangs Palavasiens Etang d Ingril Etang de l Or» en période de crue et de tempête marine Contexte

Plus en détail

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse.

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. 6 ème Rencontres France Hydro Electricité Grenoble 9 et 10 avril 2013 Présentation BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. Nous regroupons

Plus en détail

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique

Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique I- But de la manipulation : Identification et réglage assisté par ordinateur d un processus thermique Le but est de procéder à la modélisation et à l identification paramétrique d un procédé considéré

Plus en détail

Logiciel GENI. Le Standard du suivi Nutritionnel MICRO6. Solutions Informatiques de Santé

Logiciel GENI. Le Standard du suivi Nutritionnel MICRO6. Solutions Informatiques de Santé Logiciel GENI Le Standard du suivi Nutritionnel MICRO6 Solutions Informatiques de Santé Edité par MICRO 6 GENI Le Standard de la Diététique UN VERITABLE GESTIONNAIRE D'ENQUETES Réalisation d'enquêtes

Plus en détail

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE

ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Date Juin 2004 Document Economie de l hydraulique Auteur Jean-Marie Martin-Amouroux ECONOMIE DE L HYDROELECTRICITE Comment produire l électricité dont nous avons besoin? Vaut-il mieux faire appel aux centrales

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPETENCES ET ITEMS A VALIDER DANS LE CADRE DU B2i AU LYCEE

TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPETENCES ET ITEMS A VALIDER DANS LE CADRE DU B2i AU LYCEE TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPETENCES ET DANS LE CADRE DU B2i AU LYCEE DOMAINE 1 : S'APPROPRIER UN ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE DE TRAVAIL Item 1.1 : Je sais choisir les services, matériels et logiciels

Plus en détail

Royaume du Maroc. Ahmed EL BOUARI Chef de la Division des Aménagements MAPM/DIAEA SOMMAIRE

Royaume du Maroc. Ahmed EL BOUARI Chef de la Division des Aménagements MAPM/DIAEA SOMMAIRE Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Royaume du Maroc DIRECTION DE L IRRIGATION ET DE L AMENAGEMENT DE L ESPACE AGRICOLE PLACE DE LA TOPOGRAPHIE DANS L AMENAGEMENT DE L ESPACE

Plus en détail

Note méthodologique sur la photothèque EGRIAN

Note méthodologique sur la photothèque EGRIAN NOTE 006 Date : 24 avril 2007 AGGLOMERATION DE NEVERS Hubert Couprie Tél. : 03 86 68 46 52 hubert.couprie@ville-nevers.fr MANDATAIRE DE L ÉTUDE : MINEA Alain Mausset Cécile Bouillet Téléphone : 01 42 62

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Chaque année, les entreprises ont de nombreux challenges à relever; adaptation à des contraintes légales nationales, européennes ou internationales, lancement de nouveaux services

Plus en détail

MAINT 1: Les outils de la maintenance

MAINT 1: Les outils de la maintenance MAINT 1: Les outils de la maintenance Aucun Agents de maintenance, de production, techniciens de maintenance Etre capable de participer à la création d un plan de maintenance Etre capable de diagnostiquer

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail