SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL..."

Transcription

1 SOMMMAIRE PAGE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...5 LE PH ET LE POUVOIR TAMPON DU SOL...6 LE CALCAIRE TOTAL DU SOL...8 1

2 INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE L'étude d'un sol, à des fins pédologiques ou agronomiques, consiste en un ensemble de prospections sur le terrain, complétées par des analyses au laboratoire des échantillons représentatifs du sol, prélevés du site étudié. Les études au laboratoire s'intéressent à des analyses minéralogiques, physiques (humidité, texture, structure... ), chimiques (ph, C.E.C., calcaire, matière organique, éléments minéraux: N, P, K..) et aussi biologiques (faune et microflore du sol). Le polycopié de TP de pédologie se propose d'initier l'étudiant à l'examen du sol au laboratoire par la pratique de certaines méthodes d'analyse du sol comme l'humidité, le PH, la matière organique et le calcaire. 2

3 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE I- Enregistrement. Dés l'arrivée des échantillons de terre au laboratoire, il est indispensable de procéder à leur enregistrement. Noter avec le plus de détails possibles, le lieu de prélèvement, la date, le numéro de sac, le numéro de profil, la profondeur de prélèvement... I- Traitement des échantillons. II-1- Matériel - boites en carton - sachets - bocaux - tamis à 2 mm. - mortier - étuve II-2- Séchage Les échantillons destinés à l'analyse sont séchés à l'air. Après séchage, peser l'échantillon, enregistrer le poids obtenu. Retirer les débris végétaux et les cailloux, les mettre dans un bocal numéroté contenant de l'eau. II-3- Broyage et tamisage Mettre la terre dans un mortier de porcelaine et pilonner légèrement, juste pour écraser les mottes mais non les graviers. Passer au tamis 2mm. Pilonner à nouveau légèrement le refus et repasser à nouveau au tamis à 2mm et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il ne reste plus que les graviers. Stocker la terre dans des boites en carton portant une référence. Mettre les graviers correspondant aux terres dans le même bocal contenant les cailloux et les débris végétaux. 3

4 Passer le contenu du bocal sur un tamis et laver sous un courant d'eau. Faire sécher à l'étuve à 105 C. Peser, mettre le refus dans des sachets en papier portant le même numéro que la terre à 2mm. Enregistrer le poids de la terre totale et le poids des graviers lavés. II-4- calculs Poids du refus à 2mm Refus % = x 100 Poids de la terre totale 4

5 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL 1- Principe. L'humidité de la terre est déterminée sur un échantillon fraîchement prélevé par différence entre le poids de l'échantillon humide et le poids de l'échantillon séché à 105 C. 2- Matériel. - Boites à humidité. - Balance à précision. - Etuve réglée à 105 C. - Dessiccateur. 3- Mode opératoire. - Peser l'échantillon contenu dans un bocal fermé, soit P1. - Enlever le couvercle et mettre à l'étuve à 105 C pendant 24 h. - Refroidir en dessiccateur - Peser le bocal avec couvercle, soit P2. - Vider le bocal, le laver, le sécher à 105 C et le peser, soit P3. 4- Calculs. P1 - P2 Humidité en %= x 100. P2 - P3 5

6 LE PH ET LE POUVOIR TAMPON DU SOL I- Le ph du sol. Le ph qui enture les particules de terre à l'état naturel est sujet à des variations en fonction des changements dans les rapports terre solution motivés par le climat, la culture et d'autres facteurs. On différencie, les sols acides (ph<5-6), les sols peu acides (6<pH<7), les sols neutres (7<pH<8), les sols calcaires (8<pH<9), les sols sodiques (ph>9). Le ph est couramment mesuré dans une suspension sol : eau de rapport 1/2.5 et dans une solution de KCl 1N avec le même rapport. La différence obtenue (ph KCl - ph eau) correspond à l'acidité d'échange, c'est à dire aux ions H+ adsorbés sur le complexe d'échange. I-1- Principe Cette méthode est basée sur le fait que si deux électrodes spécifiquement choisies sont plongées dans une solution, il se développe entre elles un potentiel qui dépend de l'activité des ions H+ de la solution et dont la mesure permet de connaître le ph. Elle est mesurée à l'aide de ph-mètre à lecture directe dont le potentiel qui apparaît entre les électrodes lorsqu'elles sont plongées dans une solution est traduit en unités de ph. I-2- Matériel - ph- mètre - bechers 150 ml - agitateur magnétique I-3- Réactifs - solutions étalon - eau distillée bouillie (faire bouillir l'eau 15mn environ, refroidir et boucher) - solution de KCL 1N (74.5 g/l) I-4- Mode opératoire a- ph à l'eau. - peser 10 g de sol à 2mm - ajouter 25 ml d'eau distillée bouillie - agiter pendant quelques minutes et laisser ensuite reposer pendant 30mn. - Faire la lecture au ph-mètre préalablement étalonné dans des solutions à ph connu. 6

7 b- ph au KCl. Procéder de la même manière que pour le ph à l'eau en ajoutant au lieu de l'eau distillée, 25 ml de solution de KCl 1N. I-5- Résultats et interprétations. Etudier et discuter l'effet de la solution ajoutée sur le ph. II- Pouvoir tampon du sol. II-1- Principe. Le principe d'étude du pouvoir tampon du sol consiste à ajouter au sol des quantités croissantes d'un acide ou d'une base et à mesurer les variations du ph qui en résultent. En fonction des variations observées, le sol peut être bien ou mal tamponné. II-2- Technique et manipulations - Effectuer, dans 14 bechers de 150 ml, 14 pesée de 10g de sol dont 7 pesée du sol 1 et 7 pesées du sol 2 - Ajouter ensuite à chaque sol: * 25 ml d'eau distillée dans le 1 er becher * 20 ml d'eau distillée et 5 ml de HCl (0,1 N) dans le 2ème becher * 15 ml d'eau distillée et 10 ml de HCl dans le 3ème becher * 10 ml d'eau distillée et 15 ml de HCl dans le 4ème becher * 20 ml d'eau distillée et 5 ml de NaOH (0,1 N) dans le 5ème becher * 15 ml d'eau distillée et 10 ml de NaOH dans le 6ème becher * 10 ml d'eau distillée et 15 ml de NaOH dans le 7ème becher - Agiter et laisser reposer pendant 30mn - Faire la lecture de ph II-3- Résultats et interprétations - Déterminer la texture du sol 1 et 2 selon la méthode au toucher. - Tracer la courbe par rapport au ph à l'eau distillée, les variations du ph observés en fonction des quantités de HCl et de NaOH ajoutés. Confronter les résultats obtenus selon la texture des sols étudiés et discuter. 7

8 . LE CALCAIRE TOTAL DU SOL Le calcaire total groupe les carbonates insolubles des sols, ceux du calcium et du magnésium. Il est mesuré par l'intermédiaire du calcimètre de Bernard. Il peut également être apprécié par le test d'effervescence I- Principe Sous l'action d'un acide fort, l'acide chlorhydrique, les carbonates se décomposent. Il en résulte un dégagement de gaz carbonique. La méthode au calcimètre de Bernard permet la mesure du volume de CO2 dégagé, recueilli dans un tube gradué. Le test d'effervescence permet d'estimer, à l'œil nu, l'importance des bulles formées. II- test d'effervescence - Placer quelques grammes de terre fine des sols 1 et 2 dans des verres de montre - Ajouter à la goutte, de l'acide chlorhydrique, au demi et noter l'importance de l'effervescence qui en résulte (aucune, moyenne, forte, très forte) III- méthode au calcimètre de Bernard III-1- Réactifs - Solution d'acide chlorhydrique au demi - Solution d'acide chlorhydrique N/20 - Carbonate de calcium (poudre) III-2- Mode opératoire a- Etalonnage - Remplir, au préalable, l'appareil d'un liquide coloré légèrement acide pour éviter une solubilisation du CO2 (HCL N/20) - Introduire dans le doigt de la fiole ou dans un petit tube environ 5ml d'acide. 8

9 - Peser exactement une prise d'essai de carbonate de calcium (1g de CaCO3 donne naissance à 225 ml de CO2), l'introduire dans la fiole - Boucher, ouvrir la pince, mettre les niveaux liquides à zéro; même niveau dans le tube et dans l'ampoule. Fermer la pince - Renverser la fiole afin de faire couler sur l'échantillon l'acide se trouvant dans le doigt. Le dégagement gazeux commence. Lorsqu'il est terminé, le niveau ne change plus dans le tube manomètre, équilibrer les niveaux en abaissant l'ampoule afin que le liquide soit dans le même niveau dans l'ampoule et le tube. - Lire le volume V correspondant au poids P (avec le carbonate pur) b- Dosage Selon l'importance des carbonates, évaluées par le test d'effervescence, on peut orienter la prise d'essai variant de 0.5 à 1g de terre à 2mm. La prise d'essai choisie sera disposée comme pour l'étalonnage. Soit P la prise d'essai et V1 le volume dégagé. III-3- Calculs P x V1 x 100 CaCO3 = V x P1 III-4- Résultats et interprétations Comparer les résultats obtenus par les deux méthodes 9

10 10

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

Collège Shawinigan. Département de Chimie. Expérience #6. Solutions tampons. par. Rédacteur: Gr: Collaborateur:

Collège Shawinigan. Département de Chimie. Expérience #6. Solutions tampons. par. Rédacteur: Gr: Collaborateur: Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #6 Solutions tampons par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION DE SOLUTIONS à, professeur

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

3- PREPARATION DES ECHANTILLONS

3- PREPARATION DES ECHANTILLONS 3- PREPARATION DES ECHANTILLONS PRINCIPE... 1 ENREGISTREMENT DES ECHANTILLONS... 1 ANALYSES SUR SOL FRAIS... 2 SECHAGE... 2 TAMISAGE ET TENEUR EN ELEMENTS GROSSIERS... 4 BROYAGE... 6 REFERENCES DE BASE...

Plus en détail

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE Echantillonnage : Echantillonnage et préparation des échantillons de sol en vue de l analyse (Norme X 31-100 et Normes NF X 31-101

Plus en détail

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 300 C 1.0 Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Objectifs : Découvrir un autre type de dosage, Prendre conscience de l existence de critères auxquels doit répondre une eau potable. A Introduction : 1 Généralités

Plus en détail

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES?

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES? Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Démarche Dans ce sujet, on demande à l élève d étudier la réaction entre l'acide chlorhydrique et le fer. Scénario N 7 Compétences évaluées Préparation

Plus en détail

RÔLE DE STOCKAGE DU FOIE

RÔLE DE STOCKAGE DU FOIE THÈME : Du génotype au phénotype Niveau : 1 re S RÔLE DE STOCKAGE DU FOIE EXTRAIT DU BO: o "Le glucose est stocké sous forme de glycogène dans le foie.." o "Ainsi que sous forme de triglycérides.." CADRE

Plus en détail

9- LES CARBONATES INTRODUCTION GENERALE

9- LES CARBONATES INTRODUCTION GENERALE 9- LES CARBONATES INTRODUCTION GENERALE...1 CALCAIRE TOTAL (METHODE DU CALCIMETRE BERNARD)...3 CALCAIRE TOTAL (METHODE PAR TITRATION)...7 CALCAIRE ACTIF (METHODE DROUINEAU-GALET)... 10 INTERPRETATION DES

Plus en détail

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE?

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Nom :.. Coéquipier : BUT QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Toutes les eaux minérales indiquent sur leurs étiquettes les ions présents, leur quantité et le ph de

Plus en détail

TP1 QUELQUES ASPECTS DE LA BIOCHIMIE DU VIN (80 points)

TP1 QUELQUES ASPECTS DE LA BIOCHIMIE DU VIN (80 points) TP1 QUELQUES ASPECTS DE LA BIOCHIMIE DU VIN (80 points) L'ordre de déroulement des manipulations sera indiqué aux candidats en début de séance. Durée : 3 h30 Le vin est, selon sa définition légale, "le

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION. 1. Objet. 2. Domaine d application. 3.

S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION. 1. Objet. 2. Domaine d application. 3. 1. Objet S-I-1V3 PRÉTRAITEMENT DES ÉCHANTILLONS POUR ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET LIXIVIATION Prétraitement des échantillons de sols (y compris les sédiments), les matières utilisées sur ou dans les sols

Plus en détail

Etude du Lave-vaisselle Mesures chimiques

Etude du Lave-vaisselle Mesures chimiques ACADEMIE DE LILLE Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques Mathématiques et Sciences Physiques épreuve E1 Durée : 3 h Date : Sous - épreuve E 12 : Travaux pratiques scientifiques sur

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

MPS : Eaux de consommation

MPS : Eaux de consommation Activité expérimentale n 1 M. Suet 2nd Compétences travaillées Compétences S approprier : Réaliser : Mobiliser et Exploiter ses connaissances : Mettre en œuvre une démarche expérimentale : Valider : Communiquer

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE 29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE SOLIDE) I- Principe Cette méthode a été adaptée d après Eric Lichtfouse (comm. Pers.) pour un traitement des

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2

LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 LV1 Module Molécules de la Vie Travaux Dirigés n 2 Equilibre acide-base, préparation de tampons asamuel@unice.fr Objectif : Assimiler les relations acide-base en sachant écrire les équations de dissociation

Plus en détail

EXPOITATION PEDAGOGIQUE DE TRAVAUX PRATIQUES

EXPOITATION PEDAGOGIQUE DE TRAVAUX PRATIQUES EPREUVE PRATIQUE ET ORALE D ADMISSION SESSION : 2004 EXPOITATION PEDAGOGIQUE DE TRAVAUX PRATIQUES Durée : 8 heures Coefficient : 2 - Travaux pratiques de biochimie, durée 3h, coefficient 0.5 - Travaux

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES,

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, 04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, CENDRES VOLANTES 04.01 ESSAI DE STABILITE DES SCHISTES ROUGES DANS L EAU. 04.08 CONSTANCE DE QUALITE DES CENDRES VOLANTES (ESSAI OPTICOMPACT). 04.01 ESSAI

Plus en détail

Sonde nitrate. Référence CI-6735. A utiliser avec la référence PS-2147. Page 1 sur 1

Sonde nitrate. Référence CI-6735. A utiliser avec la référence PS-2147. Page 1 sur 1 Sonde nitrate Référence CI-6735 A utiliser avec la référence PS-2147 Page 1 sur 1 Introduction IMPORTANT : TOUJOURS UTILISER DES GANTS ET DES LUNETTES DE PROTECTION POUR MANIPULER DES PRODUITS CHIMIQUES.

Plus en détail

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR TP 11 : RESINES ECHANGEUSES D IONS OU COMMENT ADOUCIR L EAU? Objectif : Déterminer la composition d une eau par titrage complexométrique. Utiliser une résine échangeuse d ions. PARTIE 1 : DETERMINATION

Plus en détail

Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola

Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola 3 2 4 1 11 8 9 3 2 4 1 10 8 9 http://theobromine.uchini.be Dosage ph-métrique d un polyacide. L acide phosphorique (E338) dans une boisson au cola La manipulation Les boissons au cola (style coca cola)

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

Travaux Pratiques de Chimie Organique

Travaux Pratiques de Chimie Organique Préparation du savon I. INTRODUCTION a) Composition d un corps gras : Les corps gras sont des composés naturels d origine végétale ou animale, appelés lipides. Ils sont essentiellement constitués de triglycérides,

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

Acides & Bases. Travail Pratique de 1ère année, Université de Genève, Science II, Laboratoire H. 8 octobre 2010

Acides & Bases. Travail Pratique de 1ère année, Université de Genève, Science II, Laboratoire H. 8 octobre 2010 Acides & Bases Travail Pratique de 1ère année, Université de Genève, Science II, Laboratoire H. 8 octobre 2010 Romain Laverrière & Stéphane Dierickx romainl0@etu.unige.ch dierick0@etu.unige.ch Groupe 15

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 CI.17 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides»

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» LIGNE DIRECTRICE DE L OCDE POUR LES ESSAIS DE PRODUITS CHIMIQUES Adoptée : 12 mai 1981 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» (Méthode du flacon) 1. I N T R O D U C T I O N C o n n a i s s

Plus en détail

Expérimentons sur les enzymes

Expérimentons sur les enzymes NOTICE Expérimentons sur les enzymes Réf. MT DVD scientifique à usage pédagogique de 15 minutes. Objectifs : Proposer une banque d images présentant des manipulations et des expériences sur les enzymes.

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Il existe deux types d eaux de consommation : l eau minérale et l eau

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #1 Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD A RECEPTION DU COLIS :

KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD A RECEPTION DU COLIS : KIT OUCHTERLONY méthode de double diffusion REF : IMVS ou IMVD : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis

Plus en détail

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel Fiche sur la technique du montage à reflux Manuscrit d'une séquence expérimentale sur une technique, méthode ou savoir faire expérimental :l e montage à reflux, accessible en film sur ce site, rédigé par

Plus en détail

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL

CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL CONSEIL OLEICOLE INTERNATIONAL COI/T.20/Doc. nº 5/Rév. 1 septembre 2007 FRANÇAIS Original: ESPAGNOL Príncipe de Vergara, 154 28002 Madrid España Telef.: +34 915 903 638 Fax: +34 915 631 263 - e-mail: iooc@internationaloliveoil.org

Plus en détail

w = Masse.d eau.contenue;dans.le.granulat

w = Masse.d eau.contenue;dans.le.granulat LES MODES OPERATOIRES DU LABORATOIRE GENIE CIVIL GRANULATS TENEUR EN EAU D UN GRANULAT Selon NF... Niveau: PREMIERE et TERMINALE STI GC Plusieurs méthodes de laboratoire permettent la mesure de la teneur

Plus en détail

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions La réaction d échange entre la résine et le mélange à séparer dépend de l affinité relative de la résine pour le contre ion qu elle porte et pour

Plus en détail

C1 - DOSAGE ACIDE FORT - BASE FORTE

C1 - DOSAGE ACIDE FORT - BASE FORTE Fiche professeur Chimie C1 - DOSAGE ACIDE FORT - BASE FORTE Mots-clés : dosage, ph-métrie, acide fort, base forte, neutralisation, concentration. 1. Type d activité Cette expérience permet aux élèves de

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

L eau dure La dureté de l eau

L eau dure La dureté de l eau L eau dure La dureté de l eau Tous les jours, les publicités nous parlent de l'eau qui est trop dure, de l'eau qui est pleine de calcaire, que cela n'est pas bon. Quelles sont les conséquences liées à

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total Méthode OIV-MA-AS2-03A Méthode Type IV Matières sèches totales (modifiée par résolution OIV-Oeno 387/2009) 1. Définition L'extrait sec total ou matières sèches totales est l'ensemble de toutes les substances

Plus en détail

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :...

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP TS- SPE THÈME EAU / EAU ET RESSOURCE TITRAGE COLORIMÉTRIQUE DES IONS MAGNÉSIUM ET IONS CALCIUM D UNE EAU MINÉRALE NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Eau d Hépar Document 1 : Eau

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Chapitre IV : LA REACTION CHIMIQUE. I/ Propriété d'une réaction chimique : conservation de la masse :

Chapitre IV : LA REACTION CHIMIQUE. I/ Propriété d'une réaction chimique : conservation de la masse : Antoine Laurent de LAVOISIER, il énonça les lois de conservation de la masse et des éléments. Chapitre IV : LA REACTION CHIMIQUE I/ Propriété d'une réaction chimique : conservation de la masse : 1. Réaction

Plus en détail

Séquence 2 : les mélanges aqueux

Séquence 2 : les mélanges aqueux Séquence 2 : les mélanges aqueux Le plus simple écolier sait maintenant des vérités pour lesquelles Archimède eût sacrifié sa vie. Ernest Renan (1823-1892) Niveau 5 ième Voir le manuel de la page 22 à

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures)

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures) DANS CE CADRE Académie : Session : Modèle E.N. Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e)

Plus en détail

Chapitre C1 : Les eaux de consommation

Chapitre C1 : Les eaux de consommation Chapitre C1 : Les eaux de consommation I) Une eau minérale est-elle de l eau pure? Activité expérimentale : 1- Peser un bécher de 150 ml à l aide de la balance. 2- Introduire 100 ml d eau minérale Hépar

Plus en détail

DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE

DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE T.P-cours de Chimie n 7 DOSAGE DES IONS HYDROGENOCARBONATE CONTENUS DANS UNE EAU MINERALE I Titre alcalimétrique d une eau. Principe a) Dans les eaux d alimentation, l alcalinité est due principalement

Plus en détail

Détermination de la conductivité : méthode électrométrique

Détermination de la conductivité : méthode électrométrique Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 115 Cond. 1.1 Détermination de la conductivité : méthode électrométrique 2015-05-08 (révision 1) Comment fonctionne la codification? MA. 203

Plus en détail

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h Domaine exploré : l eau Problématique générale : Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore, chaque

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse Expérience # 12 Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse 1. But Déterminer l'ordre et la constante de vitesse de la réaction d'hydrolyse du colorant méthyle violet, RA, à deux

Plus en détail

Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait

Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Des pratiques au service de l alimentation humaine : La production

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

Martin Lapierre 704 Avenue Roberval, Roberval (Québec) G8H 3K6 (418) 275-6868 mandelbros@hotmail.com

Martin Lapierre 704 Avenue Roberval, Roberval (Québec) G8H 3K6 (418) 275-6868 mandelbros@hotmail.com Pratico-Plastique Martin Lapierre 704 Avenue Roberval, Roberval (Québec) G8H 3K6 (418) 275-6868 mandelbros@hotmail.com et Catherine Verreault 561 8ième rue, Saint-Prime (Québec) G8J 1P2 (418)251-2255 cathverreault@hotmail.com

Plus en détail

Capteur à éthanol. Référence PS-ETH. Page 1 sur 8

Capteur à éthanol. Référence PS-ETH. Page 1 sur 8 Capteur à éthanol Référence PS-ETH Page 1 sur 8 Introduction Ce capteur est utilisé pour mesurer la concentration en éthanol gazeux. Il est extrêmement sensible et très adapté à la mesure du dégagement

Plus en détail

UTILISATION DU COMPLEXE IMMUN DANS LA DETECTION D ANTIGENE

UTILISATION DU COMPLEXE IMMUN DANS LA DETECTION D ANTIGENE T.P. 4.3 : UTILISATION DU COMPLEXE IMMUN DANS LA DETECTION D ANTIGENE Un lapin présente une forte réaction immunitaire sans qu il soit en contact avec un microbe susceptible de lui déclencher cette réaction.

Plus en détail

Mesure chimique. Intelligent - meter. Ref : 701 001. Français p 1. Version : 9007

Mesure chimique. Intelligent - meter. Ref : 701 001. Français p 1. Version : 9007 Français p 1 Version : 9007 1 Présentation Cet appareil de mesures chimiques portatif permet la réalisation de mesures en laboratoire et sur le terrain. Très polyvalent, il peut mesurer de multiples grandeurs

Plus en détail

DOSAGE PAR HPLC des parabens dans les cosmétiques

DOSAGE PAR HPLC des parabens dans les cosmétiques DOSAGE PAR HPLC des parabens dans les cosmétiques L utilisation de conservateurs dans les produits cosmétiques est très répandue. Les plus utilisés sont de loin les parabens. Ces composés sont très surveillés

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 103 %TUV 1.0 Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm 2016-02-03 (révision

Plus en détail

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6

Méthode. dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 6 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le

Plus en détail

MODE OPERATOIRE Colorations et Examen microscopique

MODE OPERATOIRE Colorations et Examen microscopique P 1/12 Indice de révision A Nature de la modification Création SOMMAIRE I - Objet... 2 II - Réactifs... 2 III - Méthodologie... 2 IV - Lecture des lames... 5 V - Notation des résultats... 7 VI - Annexes...

Plus en détail

Opération Goutte d'eau: Tester l'eau que nous buvons! Élémentaire Révisé le 14 mai, 2010

Opération Goutte d'eau: Tester l'eau que nous buvons! Élémentaire Révisé le 14 mai, 2010 Opération Goutte d'eau: Tester l'eau que nous buvons! Élémentaire Révisé le 14 mai, 2010 Domaines: Science, Biologie, Chimie, Santé Sujet: Tester l'eau que nous buvons! Temps nécessaire: Approximativement

Plus en détail

Séparation Qualitative c/e L'or Et D u. Pla+ine D'/\vee l'/ak5enie,l'/lnlifnûi/ie + L'Ft4in

Séparation Qualitative c/e L'or Et D u. Pla+ine D'/\vee l'/ak5enie,l'/lnlifnûi/ie + L'Ft4in L, L. De Koni'ncK Séparation Qualitative c/e L'or Et D u Pla+ine D'/\vee l'/ak5enie,l'/lnlifnûi/ie + L'Ft4in TN 769.K6 llparatlor QUALITATIVE DE L'OR ET DU PL4TIXE ïïkuc L'ARSEIVIG, L'AimMOmE ET LtrAM,

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Epreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Exercice 1 : Le diagramme binaire isobare du mélange binaire formé par le propan-2-ol (noté 2) et du 2-méthylpropan-2-ol (noté 1) est donné ci-dessous.

Plus en détail

Chapitre n 4. Comment mettre des ions en évidence?

Chapitre n 4. Comment mettre des ions en évidence? Chapitre n 4 3 Comment mettre des ions en évidence? >T.P. n 1: Tests de quelques ions. >Objectifs: Découvrir les tests d'ions courants. Respecter des consignes de sécurité dans le domaine de la chimie

Plus en détail

(bicarbonates ) et CO 3

(bicarbonates ) et CO 3 2/ Les eaux gazeuses LE SYSTÈME CARBONATE est l'ensemble formé par trois types de composés chimiques, qui sont : - dans l'atmosphère : le gaz carbonique (CO2) ; - dans l'eau : les composés de l'acide carbonique

Plus en détail

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques-unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

TP 2 : Les enzymes digestives.

TP 2 : Les enzymes digestives. TP 2 : Les enzymes digestives. Animation : Enzymes Ils existent des milliers d enzymes qui interviennent simultanément dans des réactions chimiques. Problèmes : Comment les enzymes agissent-elles sur leur

Plus en détail

LE STÉNOPÉ. Mode d'emploi : Faire une photo : La boîte: L'obturateur :

LE STÉNOPÉ. Mode d'emploi : Faire une photo : La boîte: L'obturateur : LE STÉNOPÉ Le sténopé est une boîte étanche à la lumière, sur laquelle on fait un petit trou, qui laissera entrer la lumière. Sur la face opposée viendra se former l'image inversée. En plaçant un support

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya 3. Identification du sol. 3.1. Généralités. On a procédé à faire une identification du sol en ce qui concerne ses propriétés, indices et son état initial. Ceci pour identifier, sur un profil de 5 m de

Plus en détail

Petrifilm. Test pour la numération des E. coli et Coliformes. Guide d Interprétation

Petrifilm. Test pour la numération des E. coli et Coliformes. Guide d Interprétation Guide d Interprétation Petrifilm Test pour la numération des E. coli et Coliformes Ce document est destiné à vous apporter une aide pour l interprétation des résultats obtenus à partir du test M Petrifilm

Plus en détail

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN)

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Année (une) : durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. Une année est égalée 365,25 jours. Aqueux (adj.): se dit d'un mélange dont le constituant

Plus en détail

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1/9 Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1 Intérêt La teneur en matière sèche des tubercules (constituée essentiellement d amidon) est un facteur important qui détermine en partie la tenue à la

Plus en détail

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique»

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Objectifs : Décrire un système chimique et son évolution. Identifier un réactif limitant. Ecrire l équation-bilan de réaction. Document 1 : Présentation

Plus en détail