Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers"

Transcription

1 Analyse des mouvements au Répertoire des Métiers Evolution du nombre d entreprises sur ans Du er janvier 99 au er janvier au er janvier nombre d entreprises Le secteur artisanal poursuit sa progression quasi-continue entamée depuis 998. L année se termine avec une progression de entreprises, soit une variation de,9%. Rappelons que l année s était soldée par un gain de 8 entreprises et près de,% de croissance. Les grands secteurs de l artisanat soit se maintiennent (production), soit progressent significativement (bâtiment, services). Le secteur de l alimentation, comme chaque année, continue de s effriter

2 Evolution des mouvements sur ans Les différents mouvements Immatriculation : dans % des cas, il s agit d une création d entreprise «ex nihilo» Trois types de mouvements peuvent entraîner une immatriculation : la création «pure», la création par reprise, la transformation juridique d une entreprise existante. * Création «pure» : % Il s agit d entités économiques nouvelles, créées «ex nihilo» et entraînant l exploitation de nouveaux moyens de production ou d entreprises existantes qui acquièrent les qualités requises pour être immatriculées au répertoire des métiers. * Création par reprise : % Dans ce cas, il y a reprise de l activité d une autre entreprise, par achat du fonds, location gérance ou reprise du fonds par le conjoint. * Transformation juridique : % Ce sont des entreprises déjà existantes au répertoire des métiers mais qui modifient leur forme juridique (personne physique devenant personne morale et vice-versa). Radiation : dans % des cas, cela signifie la disparition définitive d une entreprise Il s agit d une cessation d activité, d une cession ou d une transformation juridique * Cessation : % Il s agit d un arrêt définitif de l activité de l entreprise avec suppression de l établissement ou d une entreprise qui perd les qualités requises pour être immatriculée au répertoire des métiers. * Cession : % Transmission de l activité à une autre entreprise, par vente, mise en location gérance ou transfert du fonds au conjoint. * Transformation juridique : % Ce sont des entreprises déjà existantes au répertoire des métiers mais qui modifient leur forme juridique (personne physique devenant personne morale et vice-versa). années immat. radiat. solde Immat. Radiat. Total Plus de entreprises supplémentaires sur notre département L effet «création d entreprises» se poursuit et s intensifie Avec un solde positif de entreprises, l année représente % de la progression totale du nombre d entreprises artisanales depuis 99. Depuis cette date, plus de entreprises supplémentaires sont en activité sur le département. La progression de est exceptionnelle car elle s est réalisée dans un contexte d augmentation des radiations (+ par rapport à ). Le niveau des radiations est même l un des plus élevés depuis 99. Ces radiations sont dues dans plus de % des cas à une transmission d entreprise. Ces fortes radiations ont été compensées par une hausse importante des immatriculations (créations et reprises d entreprises) : +9. Le niveau des immatriculations est le plus élevé jamais atteint sur les dernières années. Cette dynamique sur la création/reprise d entreprises se vérifie également dans l accueil des porteurs de projet : personnes se sont déplacées en en réunion d information sur la création d entreprises, ils éta ient près de en, soit une progression de %... Parmi les immatriculations, il faut souligner que la part des reprises est en augmentation d environ % par rapport à l année précédente.

3 Evolution du nombre d entreprises par catégorie d activité entre le.. et le.. catégories.. immatriculations radiations solde.. alimentation travail des métaux textile, habillement, cuir bois et ameublement autres fabrications bâtiment réparations, transports, services autres activités Total * Alimentation catégories.. immatriculations radiations solde.. alimentation autre que viandes et poissons transformation des fruits et légumes corps gras fab. de produits laitiers travail des grains fab. d aliments pour animaux boulangerie, pâtisserie fab. d autres produits alimentaires production des boissons sous-total viandes et poissons viandes poissons viandes et poissons sur éventaires sous-total - 89 Total 8 9-8

4 * Travail des métaux catégories.. immatriculations radiations solde.. travail des métaux métallurgie chaudronnerie, forge traitement des métaux, mécanique générale fab. coutellerie, outillage, quincaillerie et autres ouvrages en métaux fab. de machines et équipements fab. automobile fab. navale, ferroviaire et aéronautique fab. motocycles, bicyclettes et autres véhicules Total - * Textile, habillement, cuir catégories.. immatriculations radiations solde.. textile et habillement textile habillement et fourrures 8 - sous-total - cuir et chaussures + sous-total + Total 8 - * Bois et ameublement catégories.. immatriculations radiations solde.. bois et ameublement sciage, rabotage, imprégnation des bois et fab. de panneaux charpentes et menuiserie fab. emballages en bois et objets divers en bois fab. de meubles finition de meubles et fab. de matelas Total 8 +

5 * Autres fabrications catégories.. immatriculations radiations solde.. matériaux de construction, céramique, verre et chimie activités extractives cokéfaction, raffinage, industrie nucléaire et chimique caoutchouc fab. de verre et d articles en verre fab. d autres produits minéraux non métalliques sous-total + papier, imprimerie, reproduction, arts graphiques papier et carton imprimerie reproduction d enregistrements sous-total 9-89 fabrication d articles divers transformation des matières plastiques fab. machines de bureau et matériel informatique fab. machines et appareils électriques, radio, télé, communication fab. matériel médicochirurgical et d orthopédie fab. matériel de mesures de contrôle, optique, photo horlogerie bijouterie fab. d instruments de musique fab. d articles divers récupération sous-total 9 + Total 9-8

6 * Bâtiment catégories.. immatriculations radiations solde.. maçonnerie construction de maisons individuelles construction de bâtiments à usage collectif autres travaux de maçonnerie sous-total 8 + couverture, plomberie, chauffage travaux de couverture travaux d étanchéïfication plomberie sous-total 9-9 menuiserie, serrurerie travaux de charpente menuiserie serrurerie, aluminerie sous-total installation d électricité électricité + sous-total + aménagement, finitions travaux d isolation plâtrerie revêtements de sols miroiterie, vitrerie travaux de peinture agencement de lieux de vente sous-total terrassement, travaux divers terrassement génie civil activités de construction (non classées ailleurs) sous-total Total

7 * Réparations - transports - services catégories.. immatriculations radiations solde.. transports taxi déménagement ambulance sous-total +9 réparations réparations automobiles et motocycles réparation (non classée ailleurs) sous-total 8-8 blanchisserie, teinturerie, soins à la personne blanchisserie, teinturerie soins à la personne sous-total 8 + autres services fleuriste activités photographiques services (non classés ailleurs) sous-total Total * Autres activités catégories.. immatriculations radiations solde.. autres activités inscrites au répertoire des métiers Total

8 Evolution du nombre d entreprises par catégorie d activité Ecart constaté entre le er janvier 99 et le er janvier Depuis 99, le paysage sectoriel de l artisanat de l Eure évolue de manière contrastée : Le secteur alimentaire, entre 99 et, a vu disparaître plus de entreprises. Si la population a augmenté (+%), la concurrence s est étoffée : la densité commerciale des hypermarchés a progressé de plus de % depuis 99 et celle des supermarchés de près de %. La part de marché des grandes surfaces dans l alimentaire est d environ 8% (source : Schéma départemental de développement commercial, Préfecture de l Eure, ). L évolution du secteur artisanal alimentaire n est pas homogène : les boulangeries-pâtisseries se sont maintenues et développées (mais les pâtisseries se sont raréfiées) alors que les métiers de la viande (boucheries, charcuteries) et du poisson ont connu d importantes disparitions d entreprises. Les causes de ces phénomènes sont diverses et difficiles à quantifier : la modification des comportements d achats en faveur de la grande distribution, l émergence de nouveaux modes de vie favorables au développement des produits surgelés, des produits préparés proposés par la grande distribution. Ces éléments ont touché plus particulièrement les boucheries, charcuteries et poissonneries. En revanche, les boulangeries sont moins concernées car le pain demeure un achat plus quotidien et s adapte moins aux méthodes modernes de conservation. Les difficultés des activités liées à la viande ont également une cause démographique : le renouvellement des chefs d entreprises est faible, ce qui implique un vieillissement de cette population : chef d entreprise sur est âgé de plus de ans. Faute de repreneurs en nombre suffisant, les départs à la retraite ne sont pas compensés par les nouveaux arrivants. La production est également un secteur dont le nombre d entreprises s est contracté avec un recul de près de unités. Contrairement à l alimentation, la baisse des entreprises semble se tarir. Le secteur du travail des métaux stabilise son nombre d entreprises et celui du textile, cuir, habillement ne perd plus d entreprises depuis. Il est vrai que ce secteur a perdu près de % de ses entreprises depuis 99. L activité bois et ameublement progresse à nouveau en nombre d entreprises et son niveau actuel est supérieur à celui de 99. Enfin le secteur des «autres fabrications» a reculé, notamment le nombre d imprimeries après 998 et les activités liées aux matériaux de construction (travail de la pierre, etc ).Les entreprises de production sont également concernées par le vieillissement de leurs chefs d entreprises notamment dans le travail des métaux où près de % des dirigeants sont âgés de plus de ans. Le bâtiment, avec près de entreprises supplémentaires depuis 99, est le secteur qui a le plus progressé avec celui des services. Plusieurs facteurs ont favorisé cette évolution qui s est accélérée à partir de : la reprise économique à partir de 999, les aménagements fiscaux tels le passage à la TVA à,%, la tempête de fin 999 et depuis ces dernières années, des taux d intérêts particulièrement bas qui soutiennent les investissements immobiliers tant en neuf qu en ancien. L augmentation du nombre d entreprises est générale sauf pour les activités d aménagement et de finitions dont le nombre reste stable. Les services ont également renforcé significativement leur nombre d entreprises avec un gain de entreprises (+%). Cette croissance n est pas uniforme : les entreprises de transport (taxis, ambulance) sont stables tandis qu on observe un recul marqué des entreprises de réparation automobiles et de motocycles (environ -%, soit une centaine d unités), de réparations d articles domestiques (-%, soit 8 unités) et de blanchisserie teinturerie (-%, soit unités). Ce sont les activités de soins à la personne qui se sont considérablement développées (coiffure et esthétique) avec une augmentation de plus de entreprises (+%) ainsi que des services divers (contrôle technique automobile, nettoyage de locaux, toilettage canin, ramonage, travail à façon ) pour un total de unités (+%). catégories 99 solde /9(%) Alimentation ,8 Production ,9 Bâtiment ,8 Services +, Total 9 + +,%

L artisanat. Chiffres-clés 2011. en Franche-Comté. entreprises. salariés. actifs. Chambres de Métiers et de l Artisanat Région Franche-Comté

L artisanat. Chiffres-clés 2011. en Franche-Comté. entreprises. salariés. actifs. Chambres de Métiers et de l Artisanat Région Franche-Comté 1000 500 L artisanat 0 en Franche-Comté 3000 2500 2000 1500 1000 500 0 Chiffres-clés 2011 Chambres de Métiers et de l Artisanat Région Franche-Comté 18 277 s 42 122 salariés 58 938 actifs Région Franche-Comté

Plus en détail

Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE

Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) GROUPE INTITULE A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE 01.1 Culture de céréales et autres cultures n.c.a. 01.2 Culture

Plus en détail

Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version PCS1994XNAF2000 : décembre 2007

Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version PCS1994XNAF2000 : décembre 2007 Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version PCSXNAF2000 : décembre 2007 1101 1106 1201 1206 1211 1212 Agriculteurs sur petite exploitation d'agriculture générale

Plus en détail

Note de conjoncture de l Artisanat des Pays de la Loire

Note de conjoncture de l Artisanat des Pays de la Loire Note de conjoncture de l Artisanat des Pays de la Loire 1er semestre 2014 - Edition juillet 2014 Ce semestre, que retenir dans l artisanat régional? Pour mémoire, le second semestre 2013 avait été marqué

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE Page 1 ACT.EXTRACTIVES,MATERIAUX CONST.,ENERGIE,EAU,RECUP 0811Z EXTRACTION DE PIERRES ORNEMENTALES ET DE CONSTRUCTION, DE CALCAIRE INDUSTRIEL, DE GYPSE, DE CRAIE 1ET D'ARDOISE 0 2363Z FABRICATION DE BÉTON

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

LES 127 FICHES PROFESSIONNELLES DE L'A.P.C.E

LES 127 FICHES PROFESSIONNELLES DE L'A.P.C.E LES 127 FICHES PROFESSIONNELLES DE L'A.P.C.E 12 LOTS SECTORIELS 18 Octobre 2006 Agriculture (6) Codes - Actualisation ou Création Entrepreneur du paysage AGR 02 Décembre 2005 Environnement et développement

Plus en détail

FICHES APCE. Commerces alimentaires. Commerces non alimentaires. Construction - Bâtiment

FICHES APCE. Commerces alimentaires. Commerces non alimentaires. Construction - Bâtiment FICHES APCE Commerces alimentaires 01/04/2013 - Boucherie charcuterie 01/01/2014 - Commerce de produits bio, de compléments alimentaires 01/04/2014 - Boulangerie pâtisserie artisanale 01/11/2013 - Commerce

Plus en détail

Juillet 2007. [ en Bretagne] Contrat de projets. Etat-Région

Juillet 2007. [ en Bretagne] Contrat de projets. Etat-Région Juillet 2007 [ en Bretagne] Contrat de projets Etat-Région ( Sommaire SOMMAIRE ( Résumé... p. 2 Les entreprises... p. 2 Les apprentis... p. 4 Après la rupture... p. 7 Les femmes apprenties... p. 8 Annexes...

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au dévloppmnt durable n 542 Juillet 2014 L intensité énergétique a baissé dans l industrie entre 2001 et 2012 OBSRVATION T STATISTIQUS énrgi ntre 2001 et 2012, l intensité énergétique

Plus en détail

de l artisanat Tableau économique ÉTUDES et Recherches Cahier I : Les entreprises artisanales dans le tissu économique marchand

de l artisanat Tableau économique ÉTUDES et Recherches Cahier I : Les entreprises artisanales dans le tissu économique marchand ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Tableau économique de l artisanat MAI 2014 Cahier I : Les entreprises artisanales dans le tissu économique marchand Tableau économique de l artisanat

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

5. Les activités caractéristiques des pôles

5. Les activités caractéristiques des pôles 5. Les activités caractéristiques des pôles 5.1 Question méthodologique Existe-t-il des activités spécifiques des pôles par rapport aux territoires hors pôle? Pour répondre à cette question relativement

Plus en détail

L avenir de l industrie

L avenir de l industrie L avenir de l industrie Programme 14h00 - Accueil et introduction : M. Jean Luc DEROO - Président de la Maison de l Emploi Lys Tourcoing et du Comité de Bassin d Emploi Lille Métropole 14h15 Eléments de

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

CdC du Pays Beaume-Drobie REOM 2013 Définition des coefficients d'activités

CdC du Pays Beaume-Drobie REOM 2013 Définition des coefficients d'activités CdC du Pays Beaume-Drobie REOM 2013 Définition des coefficients d'activités Catégories Coefficients Sous catégories Annexe à la délibération n C-201212-124 du 13 décem bre 2012 1 2 3 3 Bis 4 Habitat Hébergement

Plus en détail

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux

Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Artiscope Région Centre Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat (1 er semestre 2011) Près de 1.000 entreprises supplémentaires, plus de 1.000 emplois nouveaux Données clés : avec 991 entreprises

Plus en détail

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES

ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE. Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES ÉTUDES ÉCONOMIQUES CONJONCTURE Tableau de bord trimestriel de l emploi salarié - Juin 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES Ce dossier a été réalisé par la sous-direction

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE NOVEMBRE 28 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Auvergne Tendances régionales novembre 28 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

JANVIER 2013. (statistiques au 31/12/2012)

JANVIER 2013. (statistiques au 31/12/2012) JANVIER 2013 (statistiques au 31/12/2012) L ARTISANAT EN LOZERE JANVIER 2013 2 L ARTISANAT EN LOZERE ~ PRÉSENTATION ~ 3 L'Artisanat Lozérien c'est un potentiel d'hommes DE MÉTIERS : qui possèdent : des

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS 2015. Entreprises ayant répondu à l'enquête et emplois concernés. Services

RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS 2015. Entreprises ayant répondu à l'enquête et emplois concernés. Services RESULTATS DE L'ENQUETE CONJONCTURELLE PRINTEMPS Remarques : L'enquête conjoncturelle de la CVCI a été réalisée entre le 23 février et le 7 avril. 3'177 questionnaires ont été envoyés; 1'036 questionnaires

Plus en détail

L artisanat en Loir-et-Cher en 2011

L artisanat en Loir-et-Cher en 2011 Mai 2011 - N 97 L artisanat en Loir-et-Cher en 2011 L artisanat occupe une place prépondérante dans l économie française. Il regroupe aujourd hui 920 000 entreprises et 3,1 millions d actifs. Il est le

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 12 juin 2008 fixant la composition des catégories professionnelles des chambres de commerce

Plus en détail

Découverte des secteurs d activité

Découverte des secteurs d activité Fiche d animation Compétence B Découverte des secteurs d activité Objectif Familiariser les élèves avec la notion de secteur d activité (au sens de la NES : nomenclature économique de synthèse adoptée

Plus en détail

DEMOGRAPHIE DES ENTREPRISES

DEMOGRAPHIE DES ENTREPRISES Mise à jour 2015 DEMOGRAPHIE DES ENTREPRISES Dénombrement des établissements seine-et-marnais par activités de 2012 à 2014 En Seine-et-Marne, c est dans les secteurs des services à la personne et des transports

Plus en détail

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Action GPECT «Artisanat facteur d évolution du territoire» Juillet 2012 - CT, HL et GA 1 Introduction : Les premières mentions de la ville de Fécamp remontent

Plus en détail

Économie FDTPE fonds d aide aux très petites entreprises

Économie FDTPE fonds d aide aux très petites entreprises Annexe NAF rév. 2, 2008 - Niveau 5 - Liste des sous-classés Code Libellé 02.10Z Sylviculture et autres activités forestières 02.20Z Exploitation forestière 02.40Z Services de soutien à l'exploitation forestière

Plus en détail

PROGRAMME D ACCRÉDITATION DES SYSTÈMES DE MANAGEMENT (PASM) Portée d accréditation

PROGRAMME D ACCRÉDITATION DES SYSTÈMES DE MANAGEMENT (PASM) Portée d accréditation PROGRAMME D ACCRÉDITATION DES SYSTÈMES DE MANAGEMENT (PASM) Portée Entité juridique accréditée : Nom de la personne-ressource : Bureau de normalisation du Québec Jocelyn Brousseau (Programme des Systèmes

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mme et MM les Directeurs Date : des Caisses Régionales d'assurance Maladie 09/11/92 MM les Directeurs

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Nouvelle statistique structurelle des entreprises Canton de Neuchâtel

Nouvelle statistique structurelle des entreprises Canton de Neuchâtel Nouvelle statistique structurelle des entreprises Canton de Neuchâtel La nouvelle statistique structurelle des entreprises (STATENT) réalisée par l'office fédéral de la statistique (OFS) remplace le recensement

Plus en détail

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre

Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre 1 Direction røgionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle du Centre Les potentiels de départs en retraite dans la région Centre Projection à l horizon 2015 Février 2005 2 Source

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

APE - Secteur marchand-jeune - Secteurs d activité exclus du bénéfice de l aide APE Codes NACE 2003

APE - Secteur marchand-jeune - Secteurs d activité exclus du bénéfice de l aide APE Codes NACE 2003 L'aide APE JEUNES est une aide DE MINIMIS. Les entreprises de plus de 5 travailleurs calculés en équivalents temps plein sont exclues de certains secteurs d'activités (commerce de détail, HORECA, etc.)

Plus en détail

DG Trésor Septembre 2015

DG Trésor Septembre 2015 Les échanges commerciaux entre la France et le Portugal au premier semestre 2015 (balance des biens) DG Trésor Septembre 2015 Le déficit commercial de la France avec le Portugal a poursuivi sa décrue au

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013)

Artiscope. Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 2013 (2ème Semestre 2013 - Année 2013) Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Juin 214 Artiscope Les chiffres clés de l emploi dans l Artisanat en Région Centre Au 31 décembre 213 (2ème Semestre 213 - Année 213) La révision

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DU ROMORANTINAIS

TABLEAU DE BORD DU ROMORANTINAIS TABLEAU DE BORD DU ROMORANTINAIS ANNÉE 2011 LES FICHES DE L OBSERVATOIRE N 101 Réalisé avec le concours financier de l'etat et de la Maison de l Emploi de l arrondissement de Romorantin-Lanthenay DIRECTEUR

Plus en détail

Les points essentiels du dispositif

Les points essentiels du dispositif Devenir auto-entrepreneur La loi de modernisation de l économie du 4 août 2008 a pour objectif essentiel de contribuer à la création d entreprises en France. Parmi les mesures les plus significatives figure

Plus en détail

C.C.I.T.04. Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence. www.digne.cci.fr/observatoire-economique

C.C.I.T.04. Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence. www.digne.cci.fr/observatoire-economique C.C.I.T.04 Observatoire Economique des Alpes-de-Haute-Provence www.digne.cci.fr/observatoire-economique Document réalisé par la Chambre de commerce et d industrie territoriale en partenariat avec la Chambre

Plus en détail

"Pays des Sept Vallées" MONOGRAPHIE ECONOMIQUE ET TERRITORIALE, au 1 er janvier 2012

Pays des Sept Vallées MONOGRAPHIE ECONOMIQUE ET TERRITORIALE, au 1 er janvier 2012 L'artisanat dans les territoires des «plans locaux de développement économique» de la région Nord-Pas de Calais : "Pays des Sept Vallées" MONOGRAPHIE ECONOMIQUE ET TERRITORIALE, au 1 er janvier 2012 2

Plus en détail

CODES APE éligibles au dispositif "La malette du dirigeant"

CODES APE éligibles au dispositif La malette du dirigeant 3512Z Transport d'électricité Industrie 3513Z Distribution d'électricité Industrie 3514Z Commerce d'électricité Industrie 3522Z Distribution de combustibles gazeux par conduites Industrie 3523Z Commerce

Plus en détail

1 174 projets de recrutement en 2013

1 174 projets de recrutement en 2013 Repères & analyses Enquête besoin en main-d œuvre Bassin d Oyonnax 1 174 projets de recrutement en 213 18,9 % des 1 529 établissements enquêtés dans le bassin de Bourg en Bresse envisagent de réaliser

Plus en détail

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES STATISTIQUES PROFESSIONNELLES EXERCICES CLOS EN 2013 Une population étudiée de 5365 adhérents Environ 220 codes A.P.E. représentés 13 ratios étudiés en termes de moyenne, minimum, maximum, écart-type 1:

Plus en détail

Cartographie des mobilités professionnelles et sectorielles des jeunes issus des emplois d avenir 2015/2016

Cartographie des mobilités professionnelles et sectorielles des jeunes issus des emplois d avenir 2015/2016 Cartographie des mobilités professionnelles et sectorielles des jeunes issus des emplois d avenir 2015/2016 2 Sommaire contexte Fondamentaux de la cartographie Bresse-Dombes Val de Saône Sud Drôme Forez

Plus en détail

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives)

Taux de majoration et contingent des heures supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) Taux de majoration et contingent des s supplémentaires Tableau récapitulatif (sélection de conventions collectives) La mention «taux légal» renvoie aux conditions de majoration des s supplémentaires fixées

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques

Banque Centrale de Mauritanie. Direction Générale des Études. Direction des Études et des Recherches Économiques Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique Novembre 2013 Janvier 2014 1 Sommaire 1. Secteur réel... 3

Plus en détail

CHIFFRES. Le marché de l emploi dans l Artisanat haut-normand. Edition 2014

CHIFFRES. Le marché de l emploi dans l Artisanat haut-normand. Edition 2014 Le marché de l emploi dans l Artisanat haut-normand Edition 2014 ALIMENTATION BATIMENT PRODUCTION SERVICES CHIFFRES 27 300 entreprises et 28 600 établissements 14 250 établissements employeurs et 42 400

Plus en détail

Agroéquipement Conduite et gestion de l exploitation agricole

Agroéquipement Conduite et gestion de l exploitation agricole Le temps de réaction des boutons d action peut être un peu long 1/2 Agroéquipement Conduite et gestion de l exploitation agricole systèmes à dominante culture vigne et vin Productions horticoles pépinières

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie au Québec

Produit intérieur brut par industrie au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Produit intérieur brut par industrie au Québec Janvier 2015 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser

Plus en détail

INFOS UTILISATEURS. Sommaire imprimable JANVIER 2008

INFOS UTILISATEURS. Sommaire imprimable JANVIER 2008 INFOS UTILISATEURS Sommaire imprimable JANVIER 2008 Mise à jour : 12 / 03 / 2008 S orienter en fin de 3 ème! TOUTES DIRECTIONS c est choisir à la fois une voie un domaine Se documenter VOIE GENERALE BAC

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

L INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE EN FRANCE EN 2010

L INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE EN FRANCE EN 2010 2 L INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE EN FRANCE EN 2010 L industrie manufacturière en France métropolitaine employait 3,68 millions de salariés en 1993. Ils ne sont plus que 2,82 millions en 2010. La suppression

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Région de l Outaouais (07)

Région de l Outaouais (07) Région de l Outaouais (07) SECTION 9 : DÉPENSES POTENTIELLES DES MÉNAGES Liste des tableaux 1 Dépenses potentielles des ménages par grande catégorie de dépenses Région de l Outaouais 2 Dépenses potentielles

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL

ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL Extrait du rapport d activité du Ministère du Travail, de l Emploi et de l Économie sociale et solidaire ECOLE SUPERIEURE DU TRAVAIL En tant qu'instrument de formation postscolaire, l'ecole Supérieure

Plus en détail

PANORAMA 2013. Économie CONJONCTURE ET CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT RHÔNALPIN

PANORAMA 2013. Économie CONJONCTURE ET CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT RHÔNALPIN PANORAMA Économie CONJONCTURE ET CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT RHÔNALPIN Édito du président LA DIVERSITÉ DES MÉTIERS EN RHÔNE-ALPES LES CHIFFRES PAR SECTEUR + COMPARATIF AVEC LA FRANCE 3 31 % 42 % 41 %

Plus en détail

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE GUIDE

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes Observatoire de l emploi des ingénieurs Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 23e enquête IESF réalisée en mars 2012 UNAFIC CEFI Octobre 2012 Le déroulement de l

Plus en détail

Dispositif JEREMIE PRESENTATION DE LA BANQUE POPULAIRE PROVENÇALE ET CORSE 1920 Implantation de la BPPC à Marseille 2009 BPPC actionnaire unique de la Banque CHAIX 1 283 collaborateurs 152 agences

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

L ARTISANAT EN REGION CENTRE

L ARTISANAT EN REGION CENTRE L ARTISANAT EN REGION CENTRE 1 842 communes 2 457 516 habitants (est. 1.1.2) 32 813 entreprises artisanales employant 9 113 salariés (eff. moyen : 2,7) Dreux Nogent le Rotrou CHARTRES Châteaudun Pithiviers

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE

UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 2ème trimestre 2015 UNE CONJONCTURE PLUS FAVORABLE CE TRIMESTRE Des indicateurs renforcés ce trimestre en termes de niveau d activité,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur 1 Le Fonds JEREMIE PACA : l histoire La Région PACA s est dotée d outils majeurs de soutien aux entreprises, mais sa gamme ne permettait pas de faire face aux

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995 Version intégrale 2. MÉTHODOLOGIE Le stock de capital (SDC) fait partie intégrante du Système européen des comptes nationaux et régionaux 1995 (SEC 1995). En premier lieu, le SDC est un des éléments des

Plus en détail

Date : SARL au capital de 10 000 euros 993 bd Poincaré 62400 Béthune Tél. : 03 21 61 48 88 Télécopie : 03 21 66 00 44

Date : SARL au capital de 10 000 euros 993 bd Poincaré 62400 Béthune Tél. : 03 21 61 48 88 Télécopie : 03 21 66 00 44 Nom et prénom de l élève : Date : Évaluation Classe : Durée de l évaluation : 1 Activités et barème Activité n Compétences et connaissances Barème Note élève 1 Q Identifier l entreprise et ses partenaires

Plus en détail

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 27 1 E R TRIMESTRE 2013 La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en avril 2013 auprès d un échantillon d environ 1 200 entreprises industrielles,

Plus en détail

Quoi? Comment? Quelques chiffres clés pour redécouvrir son quartier

Quoi? Comment? Quelques chiffres clés pour redécouvrir son quartier 1 Quoi? Comment? Où? Quelques chiffres clés pour redécouvrir son quartier secteur 1 DE 61 Action sociale sans hébergement Autres représentations d intérêts et associations Commerce de détail de biens d

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE N 1122

PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE N 1122 PREFECTURE DE LA REUNION SECRETARIAT GENERAL Saint-Denis, le 07 mai 2010 DIRECTION DES ACTIONS INTERMINISTERIELLES ARRETE N 1122 Déterminant la liste des emplois pour lesquels sont identifiées des difficultés

Plus en détail

Des immobilisations importantes

Des immobilisations importantes Des immobilisations importantes Comme dans toute industrie capitalistique, les investissements corporels revêtent une importance particulière, puisqu ils alimentent les immobilisations ; ces dépenses s

Plus en détail

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Chiffres clés, Cartographies, et prospectives.

Atlas Artisanat. de Haute-Garonne. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne. Chiffres clés, Cartographies, et prospectives. Chambre de Métiers et de l Artisanat Haute-Garonne Production Alimentation Batiment Atlas Artisanat de Haute-Garonne Services Janvier 2015 Chiffres clés, Cartographies, et prospectives Réalisé par Karima

Plus en détail

juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1

juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1 Démographie des Entreprises Statistiques 2ème Trimestre 2012 juillet 2012 ESPACE ENTREPRISES CCI DORDOGNE STATISTIQUES FICHIER CONSULAIRE EXTRACTION AVRIL 2012-1 - Source Fichier Consulaire - Les données

Plus en détail

Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version NAF2000XPCS1994 : décembre 2007

Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version NAF2000XPCS1994 : décembre 2007 Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version NAF2000XPCS : décembre 2007 NAF Quel que soit NAF 1212 Exploitants forestiers indépendants, de 0 à 9 salariés 3 2 NAF

Plus en détail

Commerce de détail et services ayant un point de vente

Commerce de détail et services ayant un point de vente Commerce de détail et services ayant un point de vente Département sélectionné : Tarn Ce rapport indique le nombre et l'évolution des mouvements d'établissements inscrits au Registre du Commerce et des

Plus en détail

08 février 2010. Code NAF Titres disponibles Date Code Xerfi

08 février 2010. Code NAF Titres disponibles Date Code Xerfi 08 février 2010 Catalogue Abonnement Afin de faciliter les recherches, les titres des articles sont classés dans ce catalogue par code NAF. La date correspond à la dernière édition disponible. Code NAF

Plus en détail

Annexe VIII pièce jointe n 2. Contribution de la DGTPE pour le groupe de travail sur la réforme du financement de la protection sociale

Annexe VIII pièce jointe n 2. Contribution de la DGTPE pour le groupe de travail sur la réforme du financement de la protection sociale Annexe VIII pièce jointe n 2 Contribution de la DGTPE pour le groupe de travail sur la réforme du financement de la protection sociale Transferts entre entreprises : un scénario de modulation portant sur

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

Groupements d'articles manufacturés par degré de fabrication (CTCI Rev. 3)

Groupements d'articles manufacturés par degré de fabrication (CTCI Rev. 3) TDRA Articles manufacturés par degré de fabrication TDRB Articles manufacturés à forte intensité de main-d'oeuvre et provenant de ressources naturelles 6 Cuirs et peaux préparés 62 Ouvrages en cuir, n.d.a.;

Plus en détail

Numéro 117 : mars 2009. PME en Midi-Pyrénées

Numéro 117 : mars 2009. PME en Midi-Pyrénées Numéro 117 : mars 2009 PME en Midi-Pyrénées Un dirigeant sur quatre prendra sa retraite dans les années à venir Transmettre son entreprise est souvent une forte préoccupation pour les dirigeants qui s

Plus en détail

Quel est le poids de l automobile dans l économie?

Quel est le poids de l automobile dans l économie? 14 avril 29 - N 176 Quel est le poids de l automobile dans l économie? L industrie automobile mondiale connaît une crise historique et, après en avoir décrit les symptômes, nous nous attachons à en souligner

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014

EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 EVOLUTION DE L EMPLOI SALARIE EN LORRAINE DANS LES SECTEURS MARCHANDS NON AGRICOLES baisse de 0,8 % au 3 e trimestre 2014 LORRAINE L emploi en recul de 0,8 % en Lorraine au 3 e trimestre 2014 Après deux

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Les établissements de la région grenobloise* en chiffres Observatoire économique Janvier 2011

Les établissements de la région grenobloise* en chiffres Observatoire économique Janvier 2011 Les établissements de la région grenobloise* en chiffres Observatoire économique Janvier 2011 10 ans d évolution 1996-2006 Plus de 27 300 établissements industriels, commerciaux et de services en région

Plus en détail

M2 Méthodes physico-chimiques d'analyse appliquées à l'environnement et aux matériaux - Promotion 2 006

M2 Méthodes physico-chimiques d'analyse appliquées à l'environnement et aux matériaux - Promotion 2 006 M2 Méthodes physico-chimiques d'analyse appliquées à l'environnement et aux matériaux - Promotion 2 006 19 14 En emploi 12 En études 2 Total 14 - - Ingénieur débutant en informatique Supérieur Cdi, fonctionnaire

Plus en détail

Statistiques Auvergne 2014 par code APE

Statistiques Auvergne 2014 par code APE Statistiques Auvergne 2014 par code nota : pour tout code ayant moins de 5 sections d'établissement le nombre d' AT, leurs conséquences et leurs indices ne sont pas renseignés Libellé SE Effectif Heures

Plus en détail

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique

Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Immatriculations de SARL au capital inférieur à 7 500 Selon les dispositions prévues par la Loi sur l Initiative Economique Novembre 2004 L Observatoire porte un regard attentif sur les SARL constituées

Plus en détail